Techniques du pervers narcissique

Quelques techniques de manipulation perverse narcissique

Le pervers narcissique est structurellement manipulateur. Il exerce ses « talents » depuis l’enfance et est passé maître dans l’art de l’imposture. Chacun d’entre nous peut user de « défenses perverses » et de techniques manipulatoires mais ce qui fait la différence est la fréquence d’utilisation et la structure de la personnalité. Il est important de préciser que le pervers narcissique est un personnage violent, dangereux, qui cache bien son jeu. Nous décortiquons dans cet article ses techniques qui s’apparentent à du lavage de cerveau sur le long terme. Prise l’une après l’autre, elles semblent inoffensives mais au quotidien, elles sont redoutables.

Pour arriver à ses fins, le PN va utiliser les techniques suivantes :

le love bombing ou bombardement d’amour : il vous inonde de messages, sa présence est continue, avec tous les moyens possibles. Il est prévenant, attentionné, gentil, souriant, bienveillant. Il vénère sa proie. Il est vrai que l’objet choisi est idéalisé mais il s’agit d’une vision déformée de la réalité. Vos qualités sont exacerbées à ses yeux et ce n’est que pour mieux vous dévaloriser par la suite. Le PN pourra utiliser de nouveau le love bombing chaque fois que sa proie tentera de s’enfuir. Le but de cette technique est de briser rapidement les barrières et l’esprit critique de la victime. Certes le personnage est envahissant mais c’est parce qu’il est trop « amoureux ».

le double discours : il dit une chose et son contraire dans la même phrase, ou dans la même journée, ou encore à quelques jours d’intervalle. Cela a pour objectif de déstabiliser la victime qui ne sait plus ce que veut réellement le bourreau. Elle aura ainsi tort dans un cas comme dans l’autre. Exemple : « je cherche une relation sérieuse, je suis contre l’infidélité », puis « oh, je t’ai trompée une fois parce que tu l’avais bien cherché. Et puis, ce n’est pas non plus comme si c’était du sérieux entre nous ».

l’appropriation des valeurs morales de la victime : le PN est contre le don d’organes, sa victime est pour. Le PN provoque un conflit sur le sujet dont il ressort victorieux. Mais en fait, son objectif est de « capter » les arguments de la victime pour mieux les ressortir à son détriment, si possible devant témoins.

le « nous » absorbant : c’est une technique que le PN de ma connaissance a utilisée. Il se met d’un coup à employer le « nous » à tout propos et en imposant ses choix à la victime. Exemple : vous faites des courses. Vous êtes végétarienne. Le PN prononce la phrase suivante : »allons-nous manger du poulet ou du boeuf ce soir ? ». La victime proteste, il conclut avec un sourire « nous allons manger du poulet ». Dès le départ, il voulait manger du poulet et nie ouvertement le désir de la victime. A ce moment, la victime se rend compte qu’elle n’est devenue qu’un reflet.

le système récompense/punition : l’une des techniques phares des PN ! Comme un enfant, la victime est soit punie, soit récompensée en fonction de son attitude. C’est aussi une stratégie pour inhiber ou exacerber certains comportements chez la proie. La récompense/punition varie en fonction de ce que la victime aime. Si ce sont des câlins, elle en sera privée. Si c’est du sexe, le PN fera abstinence. Ils sont également les « rois du silence ». Ils vous ignorent jusqu’à ce que l’offense soit réparée.

l’humiliation et la dévalorisation : dans le cas d’une femme particulièrement féminine, le PN prendra soin de ne pas lui adresser le moindre regard. Il feindra l’indifférence totale devant elle pour mieux se pâmer devant les autres femmes ou devant de la lingerie. En réalité, il est jaloux et envieux de l’attention que les autres hommes peuvent porter à cette femme et fait son possible pour qu’elle se sente nulle et incapable de susciter du désir. Ainsi, elle viendra confirmer l’objectif initial du PN.

4 réflexions sur “Quelques techniques de manipulation perverse narcissique

  1. C’est hallucinant comme j’ai l’impression de revivre des moments avec mon démon d’ex.

    -humiliation et dévalorisation :
    Un soir on était sortis en couple avec mon ex, ma sœur et son mari. On marchait, et une bande d’idiot m’ont sifflé. Même si c’est ridicule et dévalorisant, j’étais quand même flattée et voulait savoir comment allait réagir mon ex. Ma sœur a demandé : »Ils sifflent qui ». Et mon ex a répondu, Arnaud (le mari de ma sœur), ils doivent se foutre de lui.
    Je n’avais jamais compris pourquoi il avait dit ça, alors qu’il savait très bien qu’ils me sifflaient moi. Aujourd’hui je sais que ça l’ennuyait que des hommes me sifflent. Que je sache que des hommes puissent me trouver belle.

    Le système/récompense punition :

    Il lui arrivait parfois qu’il boude pour une broutille pendant au moins deux semaines lorsque je lui disais un mot plus haut que l’autre. Le pire c’est que par exemple si on se chamaillait au téléphone. Il faisait comme si de rien était et une fois la communication terminée. Il ne voulait plus me parler. Ne répondait plus au téléphone. Et je devais me demander : Qu’est-ce que j’ai encore fait? Qu’est-ce que j’ai dit? Je devais me remémorer toute la conversation pour savoir où j’avais fauté.

    Le double discours:

    Un jour : »Je ne vois pas l’utilité d’un mariage, on peut très bien rester comme ça et apprendre à bien se connaître.
    (Apprendre à se connaître au bout de 6 ans, alors que c’est lui qui m’avait demandé en mariage à la base, en me disant que j’étais la femme de sa vie).

    À force d’avoir attendu ce mariage qui n’a jamais eu lieu. Je me suis mise à me protéger en lui disant : « En tout cas moi, je ne veux plus entendre parler de mariage, c’est terminé trop déçue.
    Mon ex était quelqu’un qui aimait être aimé de tous, se faire passer pour quelqu’un de gentil. Toute ma famille l’adorait au début, le considérait comme un membre de la famille. Mais avec tout ce qu’il m’avait fait subir, son image de beau fils charmant s’était dégradé avec le temps.
    Une fois on parlait justement des membres de ma famille et il me demandait ce qu’ils pensaient de lui et je lui ai dit : » Mais tu t’en fous qu’il t’aiment ou pas ». Et là ils me dit : »Non justement c’est important, si je me marie avec une femme, je me marie avec toute sa famille.

    Aimé par 1 personne

    1. Les manipulateurs (pervers ou non) ont toujours un double visage. L’image qu’ils donnent d’eux-mêmes est vitale à leurs yeux. Ils doivent passer pour des anges, des personnes respectables et au-delà de tout soupçon… pour mieux œuvrer dans l’ombre. Seule la victime connaît le vrai visage de son agresseur. Si elle ne parle pas, ne donne pas la vraie version des faits à son entourage, personne ne peut se douter de l’enfer qu’elle vit. Un manipulateur intelligent et pervers arrivera à se fondre dans le moule du « gendre idéal » et dans certains cas, il arrive même à convaincre la famille de la victime que c’est cette dernière qui a un problème mental, qu’elle a besoin d’aide et qu’il est son sauveur. Ils sont d’un raffinement effrayant dans leur manipulation.

      Ce sont des personnes très envieuses qui considèrent leurs compagnes (entre autres) comme des rivales. L’attention qui est témoignée à leurs victimes résonne comme un affront à leurs yeux car elle leur est due. Ainsi, un manipulateur réagira de façon négative aux compliments faits à sa victime, comme vous en témoignez. L’humiliation et le dénigrement, surtout en public, sont utilisés comme arme de destruction massive de l’autre. Ainsi, le manipulateur affirme sa supériorité et sa domination sur sa victime qui, par effet inverse, devient de plus en plus transparente et affaiblie.

      Concernant le double discours, les manipulateurs sont maîtres dans ce domaine ! Normal, c’est un art qu’ils pratiquent depuis l’enfance. Pour cette raison, je déconseille toujours la contre-manipulation, du moins sur le long terme. Elle peut s’avérer utile pour mettre le manipulateur à distance le temps d’organiser la fuite mais personne ne peut égaliser la virtuosité des manipulateurs sur leur propre terrain. C’est une perte de temps et d’énergie. Je ne vous raconte pas la charge de négativité qu’on se prend à tomber dans les mêmes stratagèmes que ces individus. Il vaut bien mieux se protéger et partir. L’herbe est bien plus verte ailleurs et la bienveillance existe aussi !

      J'aime

  2. Quand je lis votre article, c’est effrayant comment je vois mon ex Pn,je suis très coquette et il me reprochait de ne pas l’être assez et de vouloir plaire aux autres. C’est tellement choquant de voir ce qu’on a subit à travers votre blog. Merci scarlett, le no contact ne sera pas briser et je fais tout mon possible pour ne pas le croiser..

    J'aime

  3. Le double discours à vous rendre fou !
    Au début, elle me disait « je ne suis pas quelqu’un de romantique, pas du tout ». Puis des semaines plus tard, « j’aimerais un jour me marier avec une belle robe, faire une belle fête… ».
    Elle a eu deux enfants de deux pères différents, sans être mariée ni PACSée, mais par contre elle a souvent insisté sur le fait que si elle avait un troisième enfant ce ne serait pas hors mariage, et qu’elle rêvait de porter mon nom de famille. Je précise qu’elle a eu aussi dit qu’elle était heureuse d’avoir gardé son nom de famille, sachant que les enfants portent le noms des pères…
    C’était tout et son contraire, parce qu’après elle calculait combien elle allait perdre au niveau des aides financières et impôts si elle perdait son statut de parent isolé…
    Puis après le mariage revient sur le tapis.
    Un jour elle dit qu’elle peut rester locataire toute sa vie, quelques semaines après elle prend la décision de faire un achat.
    Achat, projet qu’elle mène toute seule, puis un jour elle me demande si je pense venir habiter avec elle et ses enfants. Moi je suis propriétaire, et dans l’idée, je nous aurais vu faire un achat en commun.
    La liste est longue…

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s