20 traits pour identifier un pervers narcissique et s’en protéger

Toutes ces caractéristiques sont celles d’une personne perverse narcissique. Voici comment reconnaître ces prédateurs et s’en éloigner.

Si vous sortez d’une relation avec un PN, vous avez une longue route devant vous pour retrouver votre estime, votre confiance en vous et en la vie ainsi que pour recoller les morceaux de votre cœur qui a été piétiné par ce sinistre individu. Le plus triste dans tout ça est qu’il ne se rend même pas compte de la tristesse occasionnée. Le pervers narcissique voit sa victime comme un objet dénué de sentiments. Il n’a ni remords, ni empathie, il ne ressent rien pour cette personne qu’il a ruinée dans tous les sens du terme.

1. Il se présente comme « l’âme sœur » : tel un chevalier sur son cheval blanc, le pervers narcissique semble correspondre en tout point à l’idéal de sa victime. Il partage les mêmes valeurs, les mêmes objectifs de vie, la même philosophie, les mêmes goûts. Il est admiratif de tout ce que sa cible fait, il aime son intelligence, sa vivacité d’esprit, son ambition, son honnêteté et sa sincérité. Il propose rapidement le mariage.

noloveIl semble serviable, généreux, digne de confiance. Mais tout ceci est en fait FAUX ! Juste après avoir vu l’engagement de sa victime dans la relation, le pervers narcissique tombe le masque et là, le chevalier blanc se métamorphose en un vilain crapaud. La victime se rend alors compte qu’elle a été bernée, exploitée, trompée. Bref, le pervers narcissique est une vraie fraude. La victime est tombée amoureuse de ses propres rêves, le prince charmant du début n’a jamais existé. L’abus est toujours à la fois financier et émotionnel car le PN séduit par les sentiments puis s’attaque au porte-monnaie de la victime avant de l’abandonner pour s’intéresser à sa prochaine « âme sœur ».

Stratégie défensive : faites-vous aider, suivez une thérapie s’il le faut. Lisez encore et encore sur ce trouble de la personnalité, ça vous aidera à répondre à la question lancinante « pourquoi moi ? ». Renoncez à avoir des explications de la part de votre bourreau (voir le point sur le mensonge pathologique).

Ne lui montrez sous aucun prétexte la peine que vous ressentez car c’est ce qu’il veut voir ! Voilà l’horrible secret du pervers narcissique : c’est un sadique qui voit sa pleine puissance dans votre détresse.

2. Le double visage : le pervers narcissique a deux visages. Un pour vous, la victime, et l’autre pour l’extérieur. La victime est la seule à voir le vrai visage du démon. La première fois qu’elle le voit, c’est quand le PN sent que le moment est venu de tomber le masque. La victime est amoureuse de lui, ou elle est suffisamment prise dans sa toile pour qu’il puisse relâcher la pression. Il passe d’un masque à l’autre à la vitesse de l’éclair, d’une minute à l’autre en fonction des circonstances. Il utilisera cette capacité de transformation pour faire passer sa victime pour folle par exemple. Etant donné qu’elle est la seule à connaître son mauvais côté, et qu’il passe pour un ange auprès des autres, personne ne croira la victime quand elle livrera sa vérité.

Stratégie défensive : ne cherchez pas à convaincre les autres que le PN a un double visage. S’il a bien fait son travail de manipulation et de sape, c’est vous qui passerez soit pour une dépressive, soit pour une hystérique. Si vous avez confiance en une personne de votre entourage et si celle-ci est ouverte d’esprit, vous pouvez lui parler de ce double visage. Restez toujours calme en présence du PN, ne lui montrez jamais qu’il vous a fait mal ou qu’il a touché un point sensible. Ne le couvrez pas non plus, racontez les faits tels qu’ils se présentent. S’il vous trompe, dites-le sans parler du double visage.

3. Le mensonge pathologique : toujours très convaincant et trompeur à souhait, le pervers narcissique est un menteur pathologique. Il créé des diversions, diffuse des demi-vérités, il bluffe ou encore menace sa victime quand elle le questionne. Il nie les évidences et se contredit lui-même. Il ment tout le temps, pour tout, même pour les plus petites choses. Il ment sur les émotions qu’il ressent (il n’en ressent aucune en réalité), il ment sur l’amour qu’il ressent, sur ses regrets (il n’en a aucun, jamais), sur le changement qu’il va opérer. Tout ce qu’il est n’est que mensonge. Ses personnalités sont des mensonges. C’est le mensonge incarné.

Stratégie défensive : vérifiez chacun de ses dires. Ne lui posez pas de questions car cela l’incitera juste à mentir toujours plus. Ne lui révélez rien de personnel sur vous-même car il s’en servira contre vous. Si c’est déjà fait, prévenez les personnes concernées. Si vous avez un secret de type adultère ou fraude, attendez-vous à ce qu’il ressorte. Prenez les devants et rétablissez la situation avant qu’elle ne vous échappe totalement à cause de la malveillance du pervers narcissique.

4. Le partenaire le plus déloyal qui soit / le saboteur : le pervers narcissique est d’accord avec tout ce que vous dites puis fait tout le contraire de ce qui était prévu. Qu’il s’agisse de mariage, d’accords pour la garde des enfants, d’un simple échange social, tout ce qui a été conclu sera balayé d’un revers de la main. Il retournera ensuite la situation contre vous en vous accusant d’être la personne malhonnête qui a brisé le contrat. Le pervers narcissique adore se faire passer pour la victime.

Stratégie défensive : attendez-vous à ce qu’il ne respecte aucun accord, aucun contrat. Ayez toujours un plan B. Protégez-vous émotionnellement et financièrement. Ne lui accordez AUCUNE CONFIANCE. Ne lui confiez aucun projet important.

5. La poudre aux yeux : il grimpe les échelons de la société à coups de couteau dans le dos des personnes qui croisent son chemin et n’a aucune limite dans son ambition. Sa famille n’est qu’une belle vitrine de son succès. Le pervers narcissique aime la poudre aux yeux. Il est certes intelligent, charismatique et très éloquent dans son domaine d’activité mais très souvent, il exagère ses compétences et ses références professionnelles. Il utilise la manipulation pour asseoir son pouvoir sur les autres d’une main de fer. Il exploite ses proies dans le seul but d’atteindre ses objectifs, qui varient en fonction des opportunités. Ce sont les autres qui portent le poids de ses échecs, qu’il s’agisse de ses amis ou de ses collègues. Le pervers narcissique est toujours paranoïaque et s’éclipse rapidement si jamais les choses tournent mal. Il n’assume JAMAIS les conséquences de ses actes et se contente de disparaître.

Stratégie défensive : s’il s’agit de votre collègue ou de votre supérieur hiérarchique, ne lui communiquez pas toutes vos références, ne l’aidez pas à agrandir son cercle d’influence à vos dépends. Documentez-vous sur le harcèlement moral en entreprise. S’il fait partie de votre famille, ne lui montrez pas votre CV, ne lui parlez pas des personnes influentes que vous connaissez.

6. La sexualité déviante : le pervers narcissique est souvent un hypersexuel ou asexuel ou encore une alternance des deux. Sa sexualité présente presque toujours un côté déviant. Dû au climat incestuel dans lequel ils ont grandi et parce qu’ils n’ont aucune empathie, aucun respect des limites, un grand nombre de PN peuvent devenir des parents incestueux et/ou être pédophiles. D’une manière plus générale, les PN considèrent tout le monde comme une source de gratification narcissique potentielle quand ils sont dans une phase prédatrice. Ils sont des infidèles notoires, prennent des risques (pas de protection), sont adeptes de sadomasochisme. Étant donné qu’ils s’ennuient facilement, leurs demandes sont de plus en plus déviantes quand ils sont en couple.

Stratégie défensive : partez loin et rapidement ! La victime doit s’attendre à être dénigrée, dégradée dans sa sexualité. Elle sera soit utilisée, soit ignorée. Dans ce domaine, qui touche à l’intime, le pervers narcissique fait de gros dégâts par l’instrumentalisation d’autrui qui est nié émotionnellement. Il n’hésitera pas à mentir sur la sexualité de la victime pour l’humilier. La victime prendra soin de se tester régulièrement contre les maladies sexuellement transmissibles si elle est impliquée avec un pervers narcissique.

7. La victimisation permanente : le PN blâme toujours les autres pour ses propres fautes.C’est un maître de l’identification projective. C’est lui qui est victime de sa victime. Tout ce qu’il lui fait subir est systématiquement inversé et reproché à la victime.

Stratégie défensive : n’acceptez pas de prendre la responsabilité de ses actes, même s’il vous fait des reproches ouvertement. Pratiquez la technique du miroir en utilisant des phrases courtes : s’il vous fait un reproche, renvoyez-le lui aussitôt. Ne cherchez pas à argumenter, renvoyez la balle simplement.

8. La violence : le plus souvent, la violence du PN est psychologique. Il insulte, humilie, blesse, dénigre, critique en permanence, ouvertement ou sans en avoir l’air. Tout est bon pour rabaisser sa victime et se réhausser à ses dépends. Le PN peut également passer à la violence physique, ce qui est la prise de contrôle ultime sur sa victime. Généralement, il en arrive là quand elle menace de le quitter ou qu’elle est trop proche de son horrible vérité. Sur le point d’être démasqué, le pervers narcissique doit faire monter la pression d’un cran. Une fois sûr que sa victime a compris qui il était et a l’intention de le dénoncer à leur entourage, le PN peut véritablement devenir imprévisible et se transformer en harceleur ou encore en meurtrier selon ce qu’il a à perdre. Cependant, ils évitent ce genre d’extrémités qui ne va pas dans le sens de leur « masque social ».

Stratégie défensive : si vous devez quitter un pervers narcissique, il est conseillé de le faire sans le lui dire, ni sans lui faire comprendre que vous avez compris qu’il est un PN. Ce sont des personnes qui peuvent représenter un grand danger car ils n’ont aucune empathie et n’éprouveront aucun remords à vous anéantir, avec vos enfants s’il le faut. Rappelons qu’ils ne vous aiment pas et n’aiment pas leurs propres enfants non plus. Faites des photocopies de tous les papiers importants, papiers d’identité des enfants, les vôtres, placez des copies chez une personne de confiance si besoin. Parez à toute éventualité. Ne parlez à personne de votre projet de partir, le pervers a souvent des espions même parmi vos amis s’il vous en reste.

divorce-pn9. Le contrôle et la manipulation : le PN dresse les uns contre les autres, il divise pour mieux régner. Il ne présente pas ses proies à ses « suiveurs », c’est le roi du cloisonnement, pour que ses mensonges ne puissent pas être repérés. De même, il fera en sorte de ne pas réunir des victimes dans la même pièce. Il contrôle sa victime en se montrant maladivement jaloux et en l’isolant petit à petit de toutes ses connaissances. Il la met sous dépendance totale, y compris financièrement pour qu’elle devienne sa prisonnière. C’est un harceleur-né qui ira jusqu’à retourner la famille de sa victime contre elle pour être certain qu’elle ne voudra jamais le quitter. Il n’hésite pas à s’approprier les revenus de sa victime (ou de ses victimes) car le PN est un maniaque de l’argent, un autre moyen de contrôle d’autrui.

Stratégie défensive : ne vous laissez pas isoler, continuez à voir du monde. N’allez pas dans son sens, sachez poser des limites au contrôle. Ne répondez pas à ses demandes de contrôle. N’hésitez pas à ne pas répondre à ses appels, ni aux autres tentatives de contact.

10. La froideur émotionnelle et l’absence totale d’empathie : les pervers narcissiques sont très froids émotionnellement, ils ne ressentent rien au niveau du cœur. Les émotions sont uniquement perçues d’un point de vue intellectuel et ne servent qu’à manipuler les cibles. Les PN sont incapables de se mettre à la place de leurs victimes. De fait, ils ne peuvent pas éprouver de remords, d’ailleurs ça ne leur traverse même pas l’esprit. Dans leur monde, ils sont les plus forts, leurs victimes sont des objets faibles qui méritent d’être exploités et abusés. Quand un pervers narcissique dit qu’il aime, c’est pour mieux préparer la suite : la tromperie et la trahison de la victime pour ensuite se nourrir de sa détresse.

Stratégie défensive : renoncez à tout partage émotionnel avec ces personnes. Acceptez de ne pas être aimé(e), ni respecté(e) mais uniquement utilisé(e). Gardez vos sentiments et vos émotions pour vous-même. Devenez aussi neutre que possible.

11. La prise excessive de risques  : le pervers narcissique a un faible contrôle de ses pulsions. Il est donc amené à prendre des risques parfois avec sa vie, la vôtre, vos économies, etc. Il peut également exprimer cette prise de risque en ayant de multiples partenaires sexuels sans protection. Ceci doit être un signal d’alarme fort pour quitter la relation. Les pervers narcissiques sont totalement inconscients et irresponsables (pas d’un point de vue légal). Ils ruinent leurs victimes sans le moindre remords. Ils vous mettront en danger sans sourciller. Il se peut également que cet aspect de leur personnalité vous soit caché mais il existe toujours.

Stratégie défensive : ayez un compte bancaire séparé ! Ne participez pas à ses folies, à ses prises de risques. Refusez d’y être mêlé(e) et d’y mêler vos enfants. Ne commentez pas ses activités. Apprenez à ne pas le materner.

12. L’arrogance : le PN aime exhiber ses « jouets », à savoir sa femme, ses enfants, ses biens matériels, ses diplômes, bref tout ce qui peut lui permettre de se mettre en avant en société. Il ne cherche que l’admiration, l’attention, la flatterie, il en a un besoin compulsif. La seule raison d’exister de toutes les personnes qui l’entourent est le fait qu’elles le mettent en valeur. Quand elles ne remplissent plus leur rôle, elles sont jetées car ce sont des objets remplaçables.

Stratégie défensive : si vous restez avec le PN, apprenez à le complimenter sur tout, à tout propos et à tout instant sans pour autant trop en faire sous peine d’être soupçonné(e) de manipulation. Ignorez tout le reste car c’est juste un jeu d’acteur sans aucune réelle empathie, ni sincérité. Tout est feint pour le masque social.

13. Le sadisme : le pervers narcissique dans toute sa splendeur a besoin de la souffrance de sa victime pour expulser la sienne. Il ressent une vraie jouissance à la voir se démener pour faire fonctionner la relation, il adore la voir demander pardon alors que c’est elle qui a été blessée, il exulte de voir ses larmes, sa détresse. Son but ultime et non avoué est de la pousser au suicide ou à l’internement. Cela signerait sa toute-puissance, son droit de vie et de mort psychique sur elle. Les PN sont cruels, sans pitié. Quand ils reviennent après avoir abandonné une de leurs proies, c’est pour le plaisir de susciter son espoir puis de la décevoir de nouveau et ainsi de suite.

Stratégie défensive : quittez la relation ou acceptez son côté Dr Hyde. Si vous partez, observez la règle du No Contact. Souvenez-vous que le gentil PN du début n’a jamais existé. Le vrai est le méchant que vous côtoyez depuis qu’il a fait tomber le masque.

14. Les colères soudaines : on peut plus parler de crises de « rage » que de colère. Elles sont totalement disproportionnées et interviennent quand le PN n’a pas sa dose d’attention, de contrôle et/ou de soumission. Ce qu’il recherche, c’est juste de l’attention, qu’elle soit positive ou négative, comme un enfant qui fait un caprice. S’il doit se montrer plus cruel, insulter sa victime ou l’intimider, il le fera.

Stratégie défensive : affirmez-vous et ne lui montrez aucune émotion. Si possible, quittez la pièce ou le logement sans rien dire. Attention, il risque d’être extrêmement méchant en réponse car les PN ne supportent pas l’indifférence. La victime doit s’attendre à des représailles. Si vous sentez que la violence physique est proche, partez sur son terrain narcissique et dites-lui que sa colère ne donne pas une « bonne image de lui » et que ce serait mieux s’il se calmait.

nolove15. La séduction permanente : la séduction est l’arme fatale des pervers narcissiques. Ce sont de beaux parleurs et ils sont souvent charmants. Cette séduction n’est jamais à double sens puisque le PN n’est jamais sous le charme de sa victime. Il a un objectif en tête et c’est pour cela qu’il aborde puis séduit et enfin dépouille la cible. Ceci, sans le moindre sentiment, le moindre état d’âme. La victime, elle, est totalement prise dans les filets de cet individu. Elle est comme hypnotisée et ne voit que du feu jusqu’à ce que le masque tombe. Le PN utilise la séduction tout au long de la relation pour empêcher la victime de partir tant qu’il en a besoin. Cette séduction est un venin à distillation lente mais sûre, qui met beaucoup de temps à être éliminé par l’organisme hôte.

Stratégie défensive : méfiez-vous de tout ce qui brille. Si c’est trop beau pour être vrai, c’est que c’est faux ! Si vous êtes déjà en relation avec le pervers narcissique, sachez reconnaître les phases de « bombardement d’amour » quand elles se présentent. C’est le signe qu’il sent que vous vous éloignez ou qu’il a quelque chose à vous demander. C’est en tout cas une manipulation.

16. La paranoïa : à force de berner tout le monde, les pervers narcissiques se constituent un solide réseau de victimes qui peuvent à un moment, vouloir se venger. A cause de cela, les PN sont toujours dans la paranoïa, ils pensent être enviés, jalousés, manipulés, etc. Tout ce qu’ils sont au fond d’eux est projeté sur les autres en négatif. Il y a certainement une part de vérité et il y a fort à parier qu’avec tous les cadavres disséminés sur leur chemin, tôt ou tard, leur paranoïa sera justifiée. Les PN ont également tendance à se montrer hautement suspicieux de leur partenaire, l’accusant d’être infidèle ou de leur vouloir du mal. Ils peuvent du coup, mettre fin brutalement à une relation ou se montrer dangereux en prévention d’une agression même fictive.

Stratégie défensive : n’entrez pas dans son jeu. Refusez de voir le monde à sa façon. S’il a semé le mal, il récoltera le mal un jour. N’essayez pas de lui faire entendre raison, cela ne servirait à rien. Ne lui donnez pas de raison d’être suspicieux mais ne vous laissez pas contrôler non plus.

17. L’usurpation de personnalité : c’est une expression qui me vient pour désigner la plus grande arnaque du pervers narcissique. Il s’accapare les qualités de sa victime, ses succès, tout ce qui fait d’elle une belle personne et lui transfuse de force ses propres défauts. Ainsi, la victime est transformée en marionnette, en personnage de bande dessinée dont le scénariste est le pervers narcissique. Psychiquement, la victime bascule dans une réalité alternative, celle du bourreau, dans laquelle elle est vidée de sa substance identitaire pour devenir un objet modelé par le pervers.

Stratégie défensive : une fois de plus, quittez la relation. Avec un PN, il n’est pas possible d’exister. Si on veut rester dans sa vie, on doit cesser d’être. C’est extrêmement violent. Pour arriver à ce résultat, la victime accepte de devenir un objet.

18. La fausse dénonciation de la malveillance : les pervers narcissiques adorent se faire passer pour les gardiens de l’ordre et de la morale ! Régulièrement, ils souligneront combien les autres sont mauvais, combien le monde est hostile et combien la victime a de la chance d’être tombée sur une personne avec des valeurs morales tellement marquées. Il s’agit d’un grossier mensonge totalement hypocrite, prononcé par le pire des personnages qui soit. Lui qui n’hésite pas à tromper, trahir, corrompre, abuser autrui se présente comme un saint.

Stratégie défensive : c’est un signal d’alerte fort. Méfiez-vous des saints, des personnes qui clament leur haute moralité. Si c’était vrai, elles n’auraient probablement pas besoin de le crier sur tous les toits.

19. L’avertissement caché : tous les PN, dès le début de la relation, envoient des messages codés à leurs victimes pour les avertir de ce qu’ils ont l’intention de faire. Il ne faut pas les ignorer, c’est le masque qui glisse. Il peut s’agir de phrases comme « tu devrais te méfier de moi » ou encore « je ne suis pas digne de confiance ». Eh bien, c’est la vérité.

Stratégie défensive : protégez-vous si vous entendez des phrases pareilles. Personne de sincère et d’intéressé par une relation sérieuse ne tiendrait de tels propos dès le début et certainement pas sur le ton de la rigolade.

20. La fausse repentance : « je vais changer », « je regrette », « je t’aime, pardonne-moi », etc. Retour au point sur le « mensonge pathologique ». Le pervers narcissique n’est jamais sincère et il ne se remet jamais en question. Donc, quand il sort de telles paroles, il ne faut rien croire. Ce ne sont que des mots creux visant à retenir la victime et à semer le doute dans son esprit. N’oublions pas que c’est un sadique qui adore créer de l’espoir pour mieux le descendre en flammes et briser les coeurs trop tendres.

Stratégie défensive : il faut s’attendre à ce genre de manipulation. En cas de doute, repensez à toutes les humiliations précédentes, à tous les abus qu’il vous a fait subir.

© https://leperversnarcissique.wordpress.com

Publicités

459 réflexions sur “20 traits pour identifier un pervers narcissique et s’en protéger

  1. Bonjour tout le monde, je suis une des vôtres et sans conteste. Mariage très rapide dont je ne voulais pas, changement de vie, de lieu de résidence, j’ai été éloignée de ma famille et de mes amis.

    J’ai vécu le boom loving, mais déjà certains signes me faisaient me poser des questions. De nature indépendante, cela n’a pas du tout plus à mon mari qui voulez me façonner à son image.La violence verbale est montée crescendo, mon mari, puisque nous sommes encore mariés mais pas pour longtemps encore, je vois mon avocate demain, se permettait de m’humilier de m’insulter avec des termes de plus en plus forts.

    Très agréable en société, beaucoup de sujets de conversation, il commençait à dévoiler son double visage lorsque nous étions seuls. Moi qui suis désorientée devant une personne lunatique, là j’étais perdue et comme beaucoup je me suis accrochée aux moments très positifs vécus tous les deux.

    Je vous passe de nombreux épisodes, dignes de figurer dans un roman SM.

    Il est vrai que je lui cherchais des excuses, il me disait qu’il m’aimait tellement que ça le rendait fou et que je ne voulais pas l’entendre.
    J’ai toujours su conseiller les autres, car je ne suis pas la seule et vous pouvez en témoigner à avoir été une victime de ce type, mais je n’ai pas su m’aider. J’en ai parlé à certaines personnes et heureusement j’ai des témoignages ou des preuves car j’ai du aller à l’hôpital deux fois.

    Vendredi il m’a appelé de 2 heures du matin à 6h35 pour me dire que notre couple en valait la peine et qu’on allait reconstruire notre vie. Et puis une phrase prononcée le lendemain matin, l’a fait sortir de ses gonds et j’ai passé un moment épouvantable.

    Il n’y a plus de retour arrière possible, les mots ont été trop forts. Il a réussi à me faire passer pour une folle notamment auprès de sa famille, qui pourtant connait ses problèmes, car il est également violent avec ses enfants et l’a été avec son ex. Mais c’est plus facile de fermer les yeux.

    Je suis désolée, tout ceci est un peu confus, mais je suis en train de préparer mes affaires pour mettre dans un box et pour moi c’est tout frais, rien n’est encore arrangé, bises et courage à toutes les victimes

    Aimé par 1 personne

    1. Happy Tuesday @Graziella

      Je vous cite : “ Mariage très rapide dont je ne voulais pas,”
      Avez vous été menacée pour l’épouser? Ou autre forme de contrainte?

      Vous commencez votre post en disant: “ Bonjour tout le monde, je suis une des vôtres et sans conteste.”
      Laquelle exactement ? Parce que à titre personnelle je ne suis pas une victime si c’est de ce à quoi vous faites allusion .

      Puis vous affirmez: “ Vendredi il m’a appelé de 2 heures du matin à 6h35 pour me dire que notre couple en valait la peine et qu’on allait reconstruire notre vie. Et puis une phrase prononcée le lendemain matin, l’a fait sortir de ses gonds et j’ai passé un moment épouvantable.”

      Pour enfoncer le clou avec : “Il a réussi à me faire passer pour une folle notamment auprès de sa famille, qui pourtant connait ses problèmes, car il est également violent avec ses enfants et l’a été avec son ex. Mais c’est plus facile de fermer les yeux.

      Je suis désolée, tout ceci est un peu confus, mais je suis en train de préparer mes affaires pour mettre dans un box et pour moi c’est tout frais, rien n’est encore arrangé, bises et courage à toutes les victimes”

      Tant que vus aborderez la situation à travers ses mots et son regard et sa pensée à lui en effet “Je suis désolée, tout ceci est un peu confus,” , non pas « un peu” mais EXTREMEMENT CONFUS puisque vous avez épousé un être confus en dépit du fait que vous le ne vouliez pas.

      Et si vous vous axiez sur VOTRE PROPRE CONFUSION au lieu de la sienne ce ne serait pas moins lourd et plus facile?

      A commencer par prendre le temps de RESPIRER et mettre une STRATEGIE EN PLACE pour déjà mettre un terme à votre PANIQUE, à moins que vous soyez en dannger de vie ou de mort , est ce le cas?

      5 clés pour calmer un esprit inquiet et trouver la paix intérieure
      Même si au début il peut sembler compliqué de le contrôler, il est possible d’apprendre à gérer un esprit inquiet et d’éteindre le bruit pour que nos émotions ne nous dominent pas.
      https://amelioretasante.com/5-cles-calmer-esprit-inquiet-trouver-paix-interieure/

      Les crises de panique : que sont-elles et comment les affronter ?
      Malgré le fait que les attaques de panique soient incontrôlables, il est important de savoir les reconnaître pour essayer de nous calmer, en nous disant que ça va passer.
      https://amelioretasante.com/les-crises-de-panique-que-sont-elles-et-comment-les-affronter/

      http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr

      A vous lire,

      Aimé par 3 people

  2. J’ai côtoyé une femme deux ans qui présent ait toutes, mais absolument toutes les caractéristiques décrites plus haut… Seule la force puisée dans spiritualité m’en a sorti….

    J'aime

  3. Je vous remercie pour vos réponses et vous prie de m’excuser pour le retard avec lequel je vous réponds.
    J’étais, en effet, en crise de panique et cela a duré plusieurs jours. Je sens bien que je lutte contre moi-même
    et que cela doit accentuer ma confusion.
    En fait, j’ai ma logique qui se heurte à ce que je ressens. Je vois et analyse très bien la situation, envisage
    les solutions, puis glisse dans le « cela aurait pu être différent si.. » et là mon esprit s’égare dans un possible avenir
    qui n’aurait jamais existé, puisque tout était de la poudre aux yeux, sans fond, dans le seul but d’avoir une
    emprise sur moi notamment en flattant mon égo..
    En revenant sur l’épisode du mariage, je ne voulais pas me marier, ni avec lui ni avec un autre, même si un autre homme
    me l’avait proposé la même année.
    Le harcèlement psychologique et la violence montante m’avait fait prendre du recul. Mon mari me disait que
    c’était parce qu’il avait peur que je le quitte et que tout serait résolu si on se mariait.

    Le jour où nous devions déposer le dossier de mariage à la mairie, je ne sais plus pourquoi il avait été invivable.
    Les larmes aux yeux je restais sur le siège de la voiture en lui disant que je ne voulais pas descendre et encore moins me
    marier. Il a fait le tour de la voiture, a ouvert la portière (j’étais côté passager) m’a prise par le bras fermement et m’a dit :
    « Maintenant tu descends, on va se marier que tu le veuilles ou non, je n’ai pas fait tout ça pour rien, après si tu veux divorcer
    on divorcera, tu te dépêches je n’ai pas que ça à faire » Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas réagi physiquement et me suis
    laissée mener à la mairie et j’ai déposé le dossier les larmes aux yeux.

    J'aime

    1. Happy Friday @Graziella

      Votre réponse n’apporte rien de nouveau, pour ma part j’avais bien compris votre situation et le contexte de votre “ union “. Ce qui m’intéresse c’est de savoir ce que vous avez tiré comme conclusion aujourd’hui de votre situation et de ce que j’ai pu vous écrire par exemple?
      Soyons au fait que en larmes oupas vous vous êtes mariée, donc vous aviez bel et bien pris votre décision, et maintenant…

      Peace,

      Aimé par 1 personne

    2. Bonjour Graziella

      Les personnes comme vous ont besoin d’atteindre l’extrême limite avant de réagir. Vous n’avez pas encore eu le déclic, il n’est pas encore allé assez loin dans votre humiliation.

      La vérité prend les escaliers quand le mensonge prend l’ascenseur mais elle arrive toujours à bon port 😉

      Vous ne devriez pas avoir à chercher des validations extérieures pour une situation que vous êtes la seule à vivre. Vous n’avez pas encore compris que certes, nous vous donnons des conseils mais sans votre cerveau, tout ceci ne durera JAMAIS.

      OK, vous allez le quitter ou il va vous larguer aujourd’hui mais qu’en sera-t-il demain ? Après-demain ? Il (ou un de ses congénères) reviendra, vous baratinera et ce sera reparti pour un tour. C’est prévisible. Pourquoi ? Parce que votre index de réflexion n’est pas basé sur votre amour de vous-même (= Est-ce que je veux être respectée) mais sur la volonté de votre mari et celle de tous les autres auprès desquels vous prenez conseil.

      Si n’importe qui a pu obtenir un mariage de vous (un acte officiel qui vous engage légalement) alors vous êtes hyper manipulable et vous serez le paillasson de bien d’autres personnes parce que vous ne savez pas poser des limites, prendre des décisions qui vous servent. C’est une position dangereuse sur l’échiquier de la vie. Apprenez à déterminer ce qui est bon pour vous et ce qui est mauvais, même avec les larmes aux yeux.

      Vous n’avez pas fini de pleurer si vous ne savez pas dire NON. Vous croyez naïvement que cet homme ne « fait pas exprès », qu’il vous aime malgré tout mais il vous a choisie pour quelle raison à la base ? Je vous le donne en mille : parce qu’il a flairé la bonne affaire et de très loin. Il a vu votre potentiel de victime et pas de femme à honorer. Il vous a épousée pour faire de vous sa « chose ». Cela ne changera jamais. Il va vous manipuler, vous marionnettiser mais ne vous respectera jamais. Soit vous vivez avec cette réalité, soit vous tournez la page.

      Bon courage !

      Aimé par 3 people

      1. bonjours Graziella,
        pour ma part je ne me considère pas comme étant une victime quand un rôle ne vous ciè pas vous le quittez! je suis seul décisionnaire de ma vie, je me respecte j’attend des autres qu’ils en fassent de même. J’ai des limites et quiconque les dépassent sort de ma vie immédiatement. C’est un long travail que j’ai du faire sur moi même pour en arriver la et j’y suis arrivé. Pour avancer il faut parfois faire le deuil de soit même, du soi victime (même si certain semble se conforter dans se rôle) apprendre a se connaitre a s’estime quitte a passer par la thérapie. les conseils ne valent rien si il sont entendu mais pas ecoutés. Vous ne pouvez pas reposer votre vie entière sur les autres il en es de même pour cette responsabilité que l’on a tous quand on a subi se genre d’individu au risque de reproduire sans cesse les même erreurs. Je ne vous souhaite pas d’être une victime a vie. Bon courage

        J'aime

  4. Merci pour vos messages. Je ne m’étais jusqu’ici jamais vraiment investie dans mes couples, on me reprochait toujours mon indépendance, peut-être une protection justement.

    Manipulable, je ne l’étais pas, ou alors c’était quelque chose qui dormait en moi, d’ailleurs et j’ai honte aujourd’hui de l’avouer, je ne comprenais pas ces femmes (je sais qu’il y a des hommes victimes, mais je n’en ai pas connus) qui se laissaient maltraiter par leur conjoint et j’essayais de leur insuffler la force de réagir, mais qui étais-je pour penser arriver à les aider ?

    J’ ai la force à présent de le quitter, depuis le mois dernier j’essayais d’économiser pour partir, j’ai entrepris les démarches de séparation/divorce le 12. Je change de ville mais je suis consciente qu’il va falloir que je travaille sur moi et que je vais avoir besoin d’aide extérieure, un professionnel, un psychothérapeute.

    Mon égo a fait que je suis restée, je ne voulais pas que l’on voit que le mariage était un fiasco et que cela ne dure que quelques mois entre autre. Cela n’est pas vieux 1 an et 4 mois, mais ça a bien assez duré.

    C’est également sur ce point que je dois travailler, sur mon égo. Je vais me remettre à peindre et à écrire, activités que j’avais complètement laisser tomber, profiter de moments simples de la vie, mais qui la rendent plus agréable et extirper le poison de mon sang petit à petit.

    Je sais pertinemment que rien n’aurait pu ou ne pourrait faire que je sois heureuse avec cet homme, qu’il est toxique et qu’il faut que je m’en éloigne et surtout que je mette en place la stratégie du no contact, quoi que je ne pense pas que ce soit dans sa démarche de me harceler par la suite, il espère probablement que moi je le recontacterai.

    On se reverra pour le divorce et ce sera déjà bien suffisant.

    Je vous remercie pour votre écoute, vos réponses, merci Scarlett de laisser les gens s’exprimer, de leur mettre un miroir face à leur âme, à eux d’y voir ce qu’elle contient.

    Aimé par 1 personne

  5. Coucou tout le monde, c’est encore moi, j’ai écrit ma réponse alors que celle de isuzusan n’était pas encore publiée.

    Je suis partie jusqu’à maintenant quand je sentais que cela n’allait pas dans ma vie, j’ai toujours fui, déjà de chez mes parents à 17 ans, mon père bien qu’à un degré différent de celui de mon mari était un homme qu’on qualifiait de sévère mais à bien analyser il était également PN.

    Je pense que c’est ce qui a fait que je n’ai jamais voulu m’attacher ou que j’ai feint de ne pas l’être.

    J’ai souvent materné mes conjoints et là je tombais sur un homme sur qui j’avais l’impression de pouvoir me reposer, une situation nouvelle et qui me plaisait.
    Je me suis laisser mener, sans toutefois le faire totalement.

    Il est temps pour moi d’ouvrir un nouveau livre, d’y apposer les premiers mots de l’histoire qui va se dérouler. Je ne dis pas que cela va être facile mais salutaire.

    Bonne journée à toutes et à tous, portez-vous bien, sous les nuages se trouve le soleil.

    Aimé par 2 people

    1. Vous êtes sur la bonne voie, vous pouvez vous en sortir! il vous faut vous recentrer sur vous même, par contre c’est mon avis, il es dangereux de croire qu’il ne reviendra pas a la charge si vous ne le contactez pas, Le PN reviens toujours a la charge j’ai suffisamment vu ma génitrice faire ça, c’est pour cela que l’on instaure le no contact. Bloquer sur les résaux sociaux, ne lisez ni ne répondez a ses message le simple fait de les lire lui donne du pouvoir sur vous, changez de numéro de tel voir de région comme je l’ai fait il faut vous créer une bulle totalement hermétique. le soleil dont vous parlez brillera aussi pour vous. bonne journée

      J'aime

  6. Merci beaucoup isuzusan pour vos conseils et votre écoute. Il voulait me déménager pour soi-disant limiter mes dépenses assisté de son père. Il m’a appelé en voulant à nouveau créer une confusion entre l’avenir et le passé entre nous, me faire sous entendre que si je le voulais… mais je ne le veux pas.
    J’ai bien compris également, il se trahit toujours à un moment donné, qu’il voulait démontrer que :

    1) c’est un homme bon, toujours prêt à rendre service même à sa femme bientôt ex qui l’avait fait tant souffrir (loll)
    2) que le fait d’accepter son aide montrait bien qu’il n’y avait pas de réels problèmes entre nous, à part dans ma tête et que je ne serai pas montée dans un camion pour faire des heures de route à ses côtés si cela représentait un réel danger.

    D’après lui, son avocate a même souligné son acte plein d’humanité, un gentleman quoi, pfff.

    Je lui ai dit fermement que je voulais ne plus le voir et que je préférais de loin faire appel à des déménageurs, même si cela me coûtait très cher et que financièrement je ne suis pas au top de ma forme.

    Il a répondu que je voulais « lui faire à l’envers » et que ce n’était pas ses projets qu’il avait pris un jour de congé exprès, que de plus je savais pertinemment qu’il détestait tout ce qui était démarche administrative et que je devais l’aider. Du grand n’importe quoi, le fait que je ne veuille pas du tout le voir avant mon départ le déstabilise, il pensait que j’allais me morfondre, mais je rebondis vite, je ne dis pas que je n’aurai pas des moments où ça n’ira pas, mais je me consacrerai à mon grand fiston, à ma famille, mes amis, sport, et mes activités artistiques ce qui occupera déjà pas mal de mon temps. 🙂

    J'aime

  7. Bonjour,
    C’est grâce aux 20 traits que Scarlett a noté sur ce site que j’ai pu identifier que mon mari était un PN, et je remercie de tout coeur Scarlett.
    Nous sommes manipulés et notre ego en prend un coup ! c’est énorme…
    Je lis régulièrement les témoignages. Dans un premier temps j’ai été rassurée de ne pas être seule sous l’emprise d’un PN depuis plus de 20 ans, mais au fil du temps je suis terrifiée par le nombre de personnes toxiques. Çà me donne des frissons, j’ai de la colère et même parfois de la haine. Le seul moyen de se reconstruire c’est la coupure, la séparation et le divorce comme je viens de faire. J’ai été obligée de réaliser des choses pas très jolies je l’avoue et je ne me reconnaissais pas ! mais cela juste pour me protéger et protéger mes enfants et avoir un moyen de pression, et prouver autour de moi quel homme il est en réalité. Il faut se protéger absolument ! il faut se reconstruire impérativement ! il faut se faire aider ! Nous sommes dans une grande souffrance, même si j’ai de la chance d’avoir ma famille et mes amis, je déguste tous les jours avec les crises d’angoisse, les pensées, les souvenirs, les mots, les phrases, les sms… Je suis de tout coeur avec toutes les victimes, sachez que nous sommes de belles personnes, n’en doutez jamais et dites STOP !

    Aimé par 1 personne

  8. Merci Birgit. Aujourd’hui est un jour sans, mon mari est venu accompagné de son père et de son fils pour « prendre des affaires ».
    Je n’ai pas ouvert de suite, j’étais occupée dans la salle de bains, je ne vous raconte pas le scandale. Ca a été très dur, le père prenait la défense de son fils quoi qu’il dise, j’étais toujours en tort.

    Lorsque j’ai dit que son fils était violent, il a nié. J’ai répondu que j’avais les certificats médicaux qui le prouvaient, qu’une fois lui-même était venu à l’ hôpital me voir et la seconde fois c’est même lui qui m’y avait amené, accompagné de mon fils.
    Il a répondu que j’avais très bien pu faire ça moi-même, donc il couvre son fils quoi qu’il fasse.

    Et ça n’a pas arrêté. Mon futur ex mari (arfffffff j’ai hâte de dire ex) cherchait aussi l’approbation de son fils, la confirmation qu’il n’était pas violent et que c’est moi qui était cinglée, mais il n’a rien dit. Effectivement il a aussi subi les violences de son père plus d’une fois et il ne pouvait mentir.

    Il a déballé une partie de notre histoire, j’ai l’impression que mon futur ex beau-père a un peu peur de son fils. Bref ce dernier alternait les moments de crises de colère avec insultes à la clé, avec de temps à autre une accalmie, toujours en prenant sa famille comme témoin de telle ou telle de mes paroles. Il m’a dit que comme je ne l’aimais plus et que je voulais me séparer de lui, on allait se séparer.

    Comme si j’avais besoin de son approbation pour le faire, NON, J’AI DECIDE de partir et c’est ce que je m’apprête à faire et si les déménageurs avaient pu demain je l’aurai fait demain. Je l’ai supprimé de mes amis facebook, qu’il me laisse me reconstruire, j’ai juste besoin de paix, de calme et d’ondes bénéfiques. J’ai envie de porter plainte pour violences, car c’est un homme qui n’arrêtera pas, il m’a dit qu’il n’y avait jamais eu de plainte contre lui, il se sent intouchable et la prochaine fois qu’il tentera d’étrangler son fils ou de pousser quelqu’un du balcon, que se passera-t-il ?

    J'aime

    1. Happy Sturday @Graziella

      Je vous cite : “Lorsque j’ai dit que son fils était violent, il a nié. J’ai répondu que j’avais les certificats médicaux qui le prouvaient, qu’une fois lui-même était venu à l’ hôpital me voir et la seconde fois c’est même lui qui m’y avait amené, accompagné de mon fils.
      Il a répondu que j’avais très bien pu faire ça moi-même, donc il couvre son fils quoi qu’il fasse.”

      A vous lire on a le sentiment que vous prenez un malin plaisir à jouer le jeu de votre époux, pour vous faire plaindre. On nage dans le victimisme depuis le début de cette pathétique histoire…

      Il va falloir sérieusement, ouvrir les yeux et vous poser les bonnes questions à votre sujet. Vous êtes censée être une adulte responsable , pas une ado qui qui s’effrite chaque seconde avec ses copines, et en l’occurence ici son petit copain et sa clique 😉

      Victimisme chronique : les personnes qui se plaignent constamment
      Le victimiste chronique a une vision dénaturée de la réalité et réussit toujours à trouver un coupable à tout ce qui lui arrive.
      https://amelioretasante.com/victimisme-chronique-les-personnes-qui-se-plaignent-constamment/

      Peace,

      J'aime

  9. Dandoha,
    Vous n’avez pas compris, tout ceci est de l’intimidation pour que j’accepte un divorce par consentement mutuel et que je ne porte pas plainte, je ne veux pas du tout montrer que je suis une victime mais seulement que je ne suis pas intimidée et que ce n’est pas non plus de l’affabulation de ma part, si je dois apporter des preuves pour la suite de l’affaire j’en ai.

    Pas du tout dans l’optique de me justifier à leurs yeux, je m’en moque à présent.

    Après tout ceci peut vous paraître pathétique, quand on le vit de l’intérieur, on n’a pas le recul nécessaire, on vit les émotions.

    Votre histoire, vous l’avez racontée des années après, vous aviez donc assez de recul pour pouvoir la synthétiser c’est bien le lien : https://leperversnarcissique.wordpress.com/2015/12/26/temoignage-dandoha-jai-subi-la-perversite-narcissique-de-mon-geniteur-directement-et-indirectement-durant-27-ans-certains-parents-naiment-pas-leurs-enfants/

    D’autre part, vous me mettez à chaque fois des liens « amelioretasante » est-ce votre site ?

    and love

    J'aime

  10. Sunday Funday @ Graziella

    Je vous cite : “ Dandoha,
    Vous n’avez pas compris, tout ceci est de l’intimidation pour que j’accepte un divorce par consentement mutuel et que je ne porte pas plainte, je ne veux pas du tout montrer que je suis une victime mais seulement que je ne suis pas intimidée et que ce n’est pas non plus de l’affabulation de ma part, si je dois apporter des preuves pour la suite de l’affaire j’en ai.

    Pas du tout dans l’optique de me justifier à leurs yeux, je m’en moque à présent.”

    Vous dites vous en moquer REALLY ?!!!

    Alors comment expliquez vous je vous cite : “ Lorsque j’ai dit que son fils était violent, il a nié. J’ai répondu que j’avais les certificats médicaux qui le prouvaient, qu’une fois lui-même était venu à l’ hôpital me voir et la seconde fois c’est même lui qui m’y avait amené, accompagné de mon fils.
    Il a répondu que j’avais très bien pu faire ça moi-même, donc il couvre son fils quoi qu’il fasse.”

    Ce n’est pas du tout le type de réponse d’une personne qui dit “ je m’en moque” , mais plutôt celle d’une personne qui cherche toujours à avoir le dernier mot, faire montre de silence vous connaissez ??? !!!
    Il dit ça , je réponds ça, il fait ça , je réagis comme ça etc….. Très rationnel effectivement comme comportement n’est ce pas…..

    Pire, vous précisez : “ si je dois apporter des preuves pour la suite de l’affaire j’en ai.”
    Tout ce cinéma pour refuser un divorce amiable en 2017 !!!! A qui voulez vous faire roire cela à part vous même. Smh !!!!
    Je vous invite à lire la page de ce blog qui traite de l’égo 😉

    Et j’espère sincèrement que le ou la confrère qui suit votre dossier , vous dira personnellement combien vous êtes votre propre ennemie en agissant ainsi.
    C’est de la préméditation au conflit, vous nourrissez l’agitation, vous alimentez le cancer hémorragique à souhait pour prouvez que vous êtes la “victime ». Encore une fois situation pathétique au possible.
    Mais vous êtes trop obtue dans votre rage ( pléonasme volontaire) pour comprendre ça .

    Reconstituons les faits d’après votre récit, parce que vous seriez bien capable de me dénoncer pour “ diffamation” dans votre dynamique de victimisation:

    Je reprends vos mots @Graziella:

    “ Aujourd’hui est un jour sans, mon mari est venu accompagné de son père et de son fils pour « prendre des affaires ».
    Je n’ai pas ouvert de suite, j’étais occupée dans la salle de bains, je ne vous raconte pas le scandale. Ca a été très dur, le père prenait la défense de son fils quoi qu’il dise, j’étais toujours en tort.”

    Voilà un bonhomme qui vient accompagné de son père et de son fils , donc ses témoins 😉 .
    Et si il est encore votre mari cela signifie qu’il s’est rendu au domicile conjugale et à certainement sonné ou frappé.
    Mais Madame l’instigatrice, dit ne pas avoir entendu parce que dans la salle de bain .
    Au lieu de leur ouvrir et tourner les talons , Madame s’est mise en mode attaque en accusant le fils de violence auprès du beau-père. Et oui Madame est tellement impatiente qu’elle ne peut pas attendre le procès pour cela , elle fait le procès elle même 😉
    Sauf que Monsieur lemari attaqué par son épouse après lui avoir reproché de ne pas être venue lui ouvrir , ( alors qu’il a autant le droit qu’elle de venir au domicile conjugale à moins d’une restriction dont rien n’est dit là dessus ) s’est vu attaqué lui son père et son fils témoins par Madame!!!

    La preuve de l’agressivité de Madame servie sur un plateau d’argent à Monsieur devant des témoins de choix.

    Et bien @Graziella moi, l’avocate de votre époux si j’avais eu à le défendre je me serais régalée comme si je dégustais un cheesecake et une bonne tasse de Karak 😉
    Et OUI vous me facilitez mon travail !!!!

    Et si vous ne comprenez pas ça , ma pauvre , ni mon parcours ni mon expérience, ni mon témoignage sur ce blog, ni m’ême le site : https://amelioretasante.com ne vous aideront à comprendre le danger manifeste de votre attitude aussi immature et toxique que celle de votre époux.
    Et pour preuve quand vous me mettez :
    “D’autre part, vous me mettez à chaque fois des liens « amelioretasante » est-ce votre site ?”

    Ca en dit long sur l’état psychologique dans lequel vous vous trouvez, vous êtes négative et sur la défensive chronique.

    Aucun intervenant de ce blog , ne m’a jamais demandé si il s’agissait de mon blog, parce qu’il était certainement encore animé de positivité pour comprendre que les liens que je lui postais était dans l’objectif de l’aider à relativiser et prendre du recul sur sa condition pour s’en sortir vainqueur et reconstruit , mais vous @Graziella vous êtes encore trop fermée sur vous même pour apprécier cela.

    Je vais vous reposter le message de @Scarlett du 24/02/2017 À 9 H 18 MIN qui me semble t-il vous a échapé au mieux ou au pire n’atteint pas votre conscience :

    “ Bonjour Graziella

    Les personnes comme vous ont besoin d’atteindre l’extrême limite avant de réagir. Vous n’avez pas encore eu le déclic, il n’est pas encore allé assez loin dans votre humiliation.

    La vérité prend les escaliers quand le mensonge prend l’ascenseur mais elle arrive toujours à bon port 😉

    Vous ne devriez pas avoir à chercher des validations extérieures pour une situation que vous êtes la seule à vivre. Vous n’avez pas encore compris que certes, nous vous donnons des conseils mais sans votre cerveau, tout ceci ne durera JAMAIS.

    OK, vous allez le quitter ou il va vous larguer aujourd’hui mais qu’en sera-t-il demain ? Après-demain ? Il (ou un de ses congénères) reviendra, vous baratinera et ce sera reparti pour un tour. C’est prévisible. Pourquoi ? Parce que votre index de réflexion n’est pas basé sur votre amour de vous-même (= Est-ce que je veux être respectée) mais sur la volonté de votre mari et celle de tous les autres auprès desquels vous prenez conseil.

    Si n’importe qui a pu obtenir un mariage de vous (un acte officiel qui vous engage légalement) alors vous êtes hyper manipulable et vous serez le paillasson de bien d’autres personnes parce que vous ne savez pas poser des limites, prendre des décisions qui vous servent. C’est une position dangereuse sur l’échiquier de la vie. Apprenez à déterminer ce qui est bon pour vous et ce qui est mauvais, même avec les larmes aux yeux.

    Vous n’avez pas fini de pleurer si vous ne savez pas dire NON. Vous croyez naïvement que cet homme ne « fait pas exprès », qu’il vous aime malgré tout mais il vous a choisie pour quelle raison à la base ? Je vous le donne en mille : parce qu’il a flairé la bonne affaire et de très loin. Il a vu votre potentiel de victime et pas de femme à honorer. Il vous a épousée pour faire de vous sa « chose ». Cela ne changera jamais. Il va vous manipuler, vous marionnettiser mais ne vous respectera jamais. Soit vous vivez avec cette réalité, soit vous tournez la page.

    Bon courage !” .

    Et moi aussi je vous souhaite BON COURAGE

    NB: Oh By the way , ce n’est pas mon site, ni mon blog 😉

    J'aime

  11. Bonjour, je suis arrivée sur ce blog par hasard, je viens de tout lire, c’est effrayant. Difficile de parler de moi et puis nous ne nous connaissons pas, mais je commence à ouvrir les yeux et je sens que j’ai besoin d’être aidée.

    Je suis en plein dedans.
    Je commence seulement à comprendre et à ouvrir les yeux
    Je suis suivie par quelqu’un depuis peu
    Je suis complètement sous emprise et encore au stade de lui trouver des excuses et de croire à ce qu’il me dit
    je n’arrive pas à le quitter, j’ai essayé mais il ne m’a pas laissée partir
    je vis un enfer depuis 4 mois, et alors que j’avançais, je suis retombée dedans depuis 1 mois.
    Je dis et fais des choses en sachant au fond de moi que ça sonne faux
    je me dégoûte parfois
    je crois encore à ses mots même si au fond de moi je sens que c’est faux. Mais je n’arrive pas encore à accepter ni à passer de l’autre côté
    Il me tient par plein de petits points (nous sommes entre autres liés professionnellement)

    Je reviendrai sûrement ici lire, merci déjà de m’avoir lue.

    V.

    J'aime

    1. Bonjour V.

      Déjà, sachez que vous n’êtes pas la seule. Vous n’êtes pas la seule à rester dans l’illusion et à croire aux belles paroles d’une personne alors que vous savez pertinemment qu’il ne se passera rien de tout cela. C’est le cas de tous ceux qui sont sous la domination de X ou Y. Notre société produit de plus en plus de personnes qui ont trop peur de se prendre en main et choisissent de se soumettre à une autorité extérieure.

      Ce que vous refusez d’apprendre par la sagesse, s’imposera à vous par la souffrance. Ainsi va la vie de chaque être humain.

      Vous aurez beau vous rassurer, vous dire qu’il vous aime malgré tout, ce sont votre dignité et votre estime de vous que vous engagez dans ce processus. Et visiblement, vous leur accordez bien peu de valeur alors comment voulez-vous qu’une tierce personne les respecte ? Sans aller jusqu’au terme « pervers narcissique », si votre maison est jonchée de détritus, pourquoi voulez-vous que vos invités marchent jusqu’à la poubelle pour jeter leurs ordures…? S’ils sont gentils, ils le feront mais s’ils sont dénués de savoir-vivre, ils se caleront sur votre propre niveau d’hygiène.

      Comme vous n’avez pas de respect pour vous, vous préférez vous mentir plutôt que confronter les mensonges de l’autre, en gros, vous ne valez rien à vos propres yeux. C’est un choix inopérant à moyen et long terme. Quand cet homme en aura fini avec vous, il migrera naturellement vers une autre personne et vous serez un paillasson. Garanti sur facture.

      Attendez donc que le déclic se produise. Étant donné qu’il est sur votre lieu de travail, c’est probablement dans cet environnement que se produira l’humiliation de trop.

      Il n’y a pas mort d’homme mais beaucoup de temps perdu pour rien.

      Bon courage

      Aimé par 2 people

  12. Bonsoir, je viens de rompre pour la cinquième fois ,je suis maintenant suivie,ça m’aide un peu.
    En 6 ans,il m’a promis plein de choses auxquels il se rétracte toujours,
    il ma même demandé en mariage y a deux mois,j’avais déjà essayé des robes avec ma fille ( et oui,je l’ai encore cru !)pour me dire y a 3 semaines, j’ai changé d’avis, il l’a même dit à sa fille de 20 ans avant que j’en sois au courant. ( ses enfants ne veulent pas qu’on se marie L’humiliation et déception totale, on avait averti les amis et famille. Parfois, il est adorable, très calin, on parle beaucoup ect… et parfois, il retourne dans sa bulle et devient distant pour même piquer des crises pour n’importe quoi , m’a même bousculé devant mes enfants pour un sac poubelle qui n’était pas fermé ! Et quand je le quitte, il revient après quelques jours avec des « pardon » « j’aurais pas du  » « je t’aime « mais toi non plus, tu devais pas me quitter pour des broutilles car pour lui, c’est jamais rien et se prend vraiment pour un homme stable, me demande tous les jours si je suis sûre de ma décision?et m’a même oser redemander, on se marie plus alors?!! et en plus, il parle à une autre femme, une confidente,une amie comme il dit, parfois c’est même son ex femme, je lui ai pourtant dit que tout ça j’en pouvait plus , il me dit, ok et recommence de plus belle.
    On était très fusionnel mais son instabilité et surtout ses mensonges,( car il a draguait sur le net aussi, à prendre des rdv, mais la fille n’avait pas voulu , quand je lui ai ai parlé, il m’a dit : oh lala, tu fais tout un drame pour rien, j en peux plus, je penses que je l’ai toujours repris de peur qu’il me remplace.
    J’ai l’impression qu il se fout de ce que je ressens, j’ai eu une dysphonie dysfonctionnelle à cause du stress , mais bien sur,il m’a dit, il te faut un coupable, il ne se remet pas en question et ça me rend malade , vu que pour moi, c’était l homme de ma vie, la passion que j’avais avec lui et que je n’avais pas avec mon ex mari.
    J’ai très difficile à tourner la page, mais je veux tout faire pour l’oublier
    Si je ne répond pas par sms, il trouve le moyen de m’envoyer des mails ou même m’écrire,de belles lettres enflammées bien sur, surtout si je sors, il ne supporte pas.
    Quand il me perd, il fait tout pour essayer de me récupérer et quand ça marche pas assez vite, il va sur des sites de rencontre, pensez vous qu’il est pervers? et comment tourner la page, en plus de la volonté, bien sur, je veux avoir la force de ne plus le reprendre car il ne change pas , que les premiers mois, quand il me récupère.
    Merci d’avance pour vos conseils, j’en ai besoin.
    Alexandra

    J'aime

    1. Alexandra, plus tu retourneras avec lui et plus il te fera souffrir. Le mien s’affiche dans un endroit où il a hoerreur d aller juste parce qu’il photographe prend des photos tous les soirs… moi aussi j ai vaincu un amour fusionnel et passionnelle, l’impression que plus personne ne ferais me sentir aussi belle et autant aimé… mais crois moi, l’amour c est quelque chose de simple et de naturel, de beau. Cet homme va te détruire. Je sors de 4 jours d hospitalisation ou j’étais entouré de gens perdus, les bars lassere. Tu ne crois pas qu’un seul et unique être humain peut te rendre heureuse. Ton seule et unique tort et d’aimer et de toute donner à un homme qui ne le mérite pas… tu vaux mieux que ca ! Tu t es troupee toutes ces femmes,sur ce site ont fait la meme erreur. Ça doit nous rendre plus forte, pas plus faible….
      je t’embrasse très forte soit courageuse (facile à dire mais écoute ton cœur et meme si ton cœur sent qu’il l’aime il sait Encore plus à quelle point il lui fait du mal !)

      Aimé par 1 personne

      1. Bonsoir, tu dis avoir vaincu un amour fusionnel, ça me met un peu d’espoir pour l’avenir, comment as tu fais? le no contact? te rapellait il également aussi pour te montrer, et oh, je suis encore là, merci de tes conseils.

        J'aime

    2. Happy Saturday @Alexandra,

      Je vous cite : “Bonsoir, je viens de rompre pour la cinquième fois ,je suis maintenant suivie,ça m’aide un peu.”

      Puis: « En 6 ans,il m’a promis plein de choses auxquels il se rétracte toujours,
      il ma même demandé en mariage y a deux mois,” Et je m’arrêterai ici: “ j’avais déjà essayé des robes avec ma fille” .

      Le clou de votre tirade : “ Quand il me perd, il fait tout pour essayer de me récupérer et quand ça marche pas assez vite, il va sur des sites de rencontre, pensez vous qu’il est pervers? et comment tourner la page, en plus de la volonté, bien sur, je veux avoir la force de ne plus le reprendre car il ne change pas , que les premiers mois, quand il me récupère.
      Merci d’avance pour vos conseils, j’en ai besoin.
      Alexandra”

      Après 6 rupture ( je me permets d’anticiper sur la prochaine) et un essayage de robe de mariée avec votre fille ( la seule et unique victime de cette tragédie humaine) , de quel conseil pensez vous avoir besoin?

      Un conseil à propos de votre incohérence comportementale ou un conseil sur relatif à cette robe de « mariée » à laquelle vous vous accrochez visiblement plus qu’à l’équilibre de votre fille?

      Cette enfant ou ado ou jeune femme, je ne connais pas son âge, n’éffacera jamais de sa mémoire cet essayage de robe de mariée et je suis certaine qu’elle a toujours été au fait de l’absurdité et du drame que représente ce pseudo couple et cette pseudo image de l’amour auquel elle est exposée à travers l’image de sa mère dépendante affective totalement déséquilibrée sur le plan émotionnelle.
      Donc si j’ai bien compris elle reçoit , en héritage le principe selon lequel être humiliée et bafouée par un homme c’est là la quintescence même de l’Amour, dont cette robe de mariée est le symbole le plus expressif et criant.
      Donc en résumé voilà ce que vous transmettez à votre fille:

      Soit sans dignité ni estime de toi même ma fille et n’abandonne jamais l’espoir d’être un jour “ aimer” par cet homme qui ne te respectera jamais , ainsi comme ta chère mère tu pourras prétendre à l’essayage de la robe de mariée de tes rêves et finir avec un peu de chance en thérapie. Tu ne seras jamais une femme libre ni heureuse mais comme maman tu auras essayé ta robe de mariée.

      Vous dites être suivie, si j’ai bien lu .

      Peace,

      Aimé par 3 people

      1. Bonsoir, non la robe n’est bien sur pas le plus important, en plus c’était un deuxième mariage.
        Ma fille a 17 ans et est très bien en couple depuis un an avec un garçon bien plus stable que mon compagnon, enfin ex depuis peu….et très épanouie.
        De toute façon elle s’y attendait qu’il allait de nouveau changé d’avis .
        Maintenant, il me recontacte afin de dire « pardon » mais ce soir, est avec ses amis , pas très cohérent tout ça, il contacte une amie en commun pour lui dire qu’il regrette, ect…. Elle lui a dit que je n’étais pas un objet et qu il devrait déjà être à ma porte avec des excuses sincères, il lui a dit : oui, je sais 😦 , je l’aime mais ce soir, il est de sortie, il est temps pour moi de le bloquer sur mon gsm, pour ne plus devoir lire ses fausses déclarations et me tenir qu’à ce que j ‘ai vu car à part moi, il manipule une amie commune maintenant, incroyable !
        J’ai l’impression que je ne vais pas m’en sortir de cette emprise qu’il a sur moi, j’ai déjà eu des ruptures saines mais ici, je m’enfonce de jour en jour.

        J'aime

      2. Bonsoir Alexandra

        La seule et unique façon de sortir du mensonge est de ne plus y prêter votre oreille.

        Vous n’avez pas encore atteint votre point de rupture, vos neurones ne se sont pas encore connectés. Que cela vous prenne 1 nuit ou 20 ans, vous regretterez un jour tout ce temps perdu.

        La bonne nouvelle est qu’il n’y a pas mort d’homme mais c’est dommage pour vous si votre objectif dans cette vie est d’être épanouie et en bonne santé.

        Bon courage

        J'aime

      3. @Alexandra,

        Sur 15 lignes d’écriture 2 sont consacrées à votre fille de 17 ans ( pas encore majeur et déjà en couple, a t-elle chercher a fuir par tous les moyens?…on pourrait s’interroger sur ses acquis en termes de sagesse et d’épanouissement en tant que femme…L’avenir le lui dira…..)
        Les 13 autres lignes sont consacrées à cet individu que vous appelez votre “il” et “Lui” avec votre fille qui fait office visiblement de gardienne à votre sujet vis à vis de lui ….Qui est la mère qui est l’enfant?
        Visiblement vous n’avez pas encore trouvé la porte de sortie , ni l’issue de secours…..En réalité vous ne la cherchez pas.

        Ce qui confirme que cette “ robe de mariée” qui loin d’^tre un détail est le symbole pathétique du lien de dépendance que vous avez vis à vis de cet individu, qui au passage en lisant votre témoignage n’a rien d’un Homme…. En espérant que vous puissiez saisir la nuance…
        Surtout restez en thérapie.

        Piste:
        Je préfère une solitude digne à une compagnie pleine d’égoïsme
        Nous devons apprendre à nous sentir bien avec nous-même et à être capable de profiter de nos moments de solitude pour ne pas avoir à recourir à une compagnie à tout prix.
        https://amelioretasante.com/prefere-solitude-digne-a-compagnie-pleine-degoisme/

        Je vous souhaite Bon Courage,

        J'aime

      4. Bonjour , PourQuoi jugez vous ma fille qui n à Que 17 ans et deja en couple? Qui est la mere et l enfant? Désolé mais ce n’était pas le sujet , j ai Encore une autre fille de 13 et un garçon de 20 ans .
        Et tous les trois vont très bien .
        Je pensais sur ce site des réponses à comment dois je faire pour m en sortir? Je vais plutôt prendre des antidépresseurs et somnifères pour dormir , et ça passera Avec le temps , le dialogue apparemment de sert à rien avec certaines personnes .

        Aimé par 1 personne

      5. Alexandra

        Vous êtes libre de vous réfugier sous la couverture des médicaments si cela peut vous aider.

        Ce qui va se passer, c’est que vous serez certes abrutie par ce traitement mais quand l’homme « de votre vie » va revenir vers vous, vous n’aurez toujours pas compris le mécanisme et c’est un risque de replonger.

        Vous avez le même raisonnement que Sandrine. En réalité, vous êtes venue sur ce blog chercher une réponse manichéenne = qu’on vous dise « oh oui alors, il est sacrément méchant le bonhomme mais si tu prends la pilule X, tu vas te réveiller demain et tout sera merveilleux ! ». Mais quand on vous dit la vérité, n’étant pas des vendeurs de rêve, ni des manipulateurs, vous vous braquez. Que vous dire de plus ?

        Allez chercher ailleurs une autre solution que l’introspection et le no contact pour oxygéner votre cerveau et enfin voir la réalité. Si vous trouvez la baguette magique qui, d’un seul tapotement, va vous permettre de ne faire aucun effort… partagez !

        Personne n’est « contre vous » car nous ne vous connaissons pas. Nous essayons de vous montrer que cet homme se fout de vous aller/retour. Bizarrement, vous êtes beaucoup plus intransigeante avec ceux qui veulent vraiment vous aider, qu’avec l’homme de votre vie qui vous traite assez mal à mes yeux.

        Nous ne sommes pas des punching balls de projection de tout ce que vous ne pouvez pas dire à cet homme. Lui ne vous accorde pas autant d’attention et de crédit que ceux qui veulent votre bien. Revoyez votre objectif réel, ma chère.

        Vous voulez une validation extérieure et pas la vérité. On vous a déjà écrit que pour sortir de là, il faut rompre tout lien pour ne plus vous faire bouffer le cerveau mais vous attendez autre chose visiblement. Parce que c’est ça, la « solution » que vous cherchez je ne sais où, elle est juste sous votre nez.

        Tout ceci est écrit sans aucun jugement, ni aucune autre intention que de vous dire les choses telles qu’elles sont.

        Nous essayons mais si la mayonnaise ne prend pas, ça ne prend pas. Au fond, vous savez déjà qu’il vous manipule, honnêtement. C’est vous même qui l’écrivez. Bah oui, vous êtes addict à ses mensonges parce que ça vous fait exister. Vous avez une mauvaise habitude, une drogue. Pour en sortir, la première étape est de voir que le problème vient de cette adduction donc de vous. Changez votre vision et vous changerez votre vie. Restez telle quelle et vous replongerez. Tous les témoignages, sur le blog et hors blog, même dans vos groupes Facebook sont les mêmes = ça finit TOUJOURS mal pour ceux qui ne font pas un no contact ET qui ne comprennent même pas POURQUOI le no contact doit être mis en place de façon absolue.

        Je ne vous dis pas que c’est facile mais c’est la seule et unique solution. Et vous êtes tellement addict que vous avez tout intérêt à fuir cette histoire toxique. Jusqu’où l’humiliation va-t-elle arriver avant que VOUS réagissiez ? C’est vous qui devez y mettre un terme parce que monsieur s’amuse. C’est là qu’il est en plein épanouissement, quand vous êtes au fond du trou.

        Bon courage dans tous les cas.

        Aimé par 3 people

      6. Et pour finir, peut-être que vous vous accrochez à cet homme parce que vous êtes désespérée et que vous avez peur de ne pas trouver mieux ailleurs. Je sais qu’à partir d’un certain âge, surtout pour les femmes, il y a un phénomène de raréfaction des possibilités de couples pour certaines personnes et cela influence votre compréhension de la réalité.

        https://leperversnarcissique.wordpress.com/2017/03/22/question-internaute-etes-vous-des-mendiants-de-lamour-ou-des-etres-dignes-detre-aimes/

        Si vous êtes dans ce cas, sachez que c’est un combat perdu d’avance dans tous les cas pour vous. Au pire, il vaut mieux investir vos années à trouver quelqu’un d’autre plutôt que mettre tous vos œufs dans le panier de celui-là parce qu’il vous a déjà fait perdre 6 ans. C’est énorme dans la vie d’une femme.

        ET vous devez être désespérée pour vouloir lier votre destin légalement avec un homme qui vous traite ainsi. Comment réfléchissez-vous sur cette question ? Croyez-vous sincèrement que le mariage puisse influencer favorablement son comportement envers vous ? Si vous le voulez, je serais curieuse de lire votre raisonnement. Logiquement, si nous sommes franches l’une envers l’autre, vous avez toutes les chances de vous retrouver entre 4 planches dans quelques années si vous l’épousez, en me basant uniquement sur vos commentaires.

        Comment vous, qui êtes celle qui vit cette vie infernale, pouvez ne pas voir le piège ?

        Prenez soin de vous et estimez-vous un peu plus.

        Aimé par 1 personne

    3. Alexandra,
      Cet état fusionnel, d’extase je dirai je l’ai connu…Ce que vous décrivez je l’ai connu…Vous pouvez essayez votre robe de mariée …je l’ai épousée …j’étais la plus heureuse mais pour combien de temps ?? Un an et l’incompréhensible a démarré…Il est parti à presque mille kilomètre pour ne revenir qu’épisodiquement …je ne sais quelle vie il menait …Il me racontait des mensonges auxquels j’ai bien voulu croire puisqu’il m’aimait à la folie…Des paroles , très belles paroles toujours démentie par des actes…Ma fille aînée a été mon témoin pour mon mariage (2ème mariage)…mais quelle image lui ai-je donnée ? Celle d’une dépendante affective certainement déséquilibrée à cette date-là…
      Je vous redonne les paroles de Dandoha « être humiliée et bafouée par un homme c’est là la quintessence même de l’Amour, dont cette robe de mariée est le symbole le plus expressif et criant »??. Heureusement que ma fille a pu réagir et s’en sort grâce à une thérapie ….Elle est libre aujourd’hui (elle a 31 ans)…Quant à moi, c’est quand j’en ai eu assez de souffrir , de ne pas être considérée, de ne pas m’aimer moi-même que j’ai découvert ce blog car je faisais des recherches pour comprendre ce qui me valait une telle maltraitance. Cette dépendance est de l’addiction pure et simple et si vous ne coupez pas vous allez y laisser votre peau. J’ai passé des nuits entières à pleurer …cet homme ne vous aime pas …C’est dur à admettre mais c’est ainsi ! Un moment donné , il faut l’accepter…Un homme qui vous aime ne vous traite pas de la sorte ! J’ai réussi à couper…à sortir de l’emprise …Il faut du courage, il y a des hauts et des bas mais on peut y arriver…une paix finit par s’installer …j’apprécie de me faire du bien …et ne laisserai plus jamais personne me maltraiter…J’ai appris à subvenir seule à mes besoins et à bien me traiter …c’est du baume …et le meilleur peut m’arriver…courage à vous ! Toutes les personnes de ce blog peuvent vous comprendre et grâce aux conseils avisés de Scarlett, Dandoha , historiacyn et d’autres personnes qui répondent très souvent vous trouverez la force nécessaire pour arrêtez cette emprise et relation plus que destructrice …

      Aimé par 5 people

      1. Certaines personnes sont dans un état de transe hypnotique tellement profond qu’elles ne peuvent plus du tout voir la réalité en face.

        Leurs âmes sont perdues s’il fallait ramener cela à une analogie spirituelle 😈

        A part un exorcisme dont je n’ai pas la méthode 😂, je ne vois pas ce qu’il faut faire pour elles.

        Aimé par 2 people

      2. En réponse à Rocambole pour son » j ‘aime « suite à mon commentaire pour Alexandra. Grâce à vous , j ‘ai relu toutes les explications de Scarlett sur les 20 traits pour identifier le PN…Une nouvelle lecture où me sont apparus les traits de mon époux ( ex-époux) puisque la justice n’est pas aussi rapide…Je peux donner un exemple pour chaque paragraphe …Tout est juste dans la description du PN donné par Scarlett…Il faut que je prenne un moment pour commenter et donner mon vécu pour illustrer ces paragraphes …Je me désintoxique au fil des jours ( de cette emprise ) et vois la REALITE…Tout correspond à mon vécu …Cela pourra aider d’autres personnes à avancer et à se détacher de ces êtres sordides …
        Bonnes fêtes de Pâques à vous Scarlett et à toutes les personnes qui y croient…

        J'aime

  13. Happy Sunday My @Scarlett,

    Peut être que justement il ne faut RIEN faire pour elles, sauf leur dire la REALITE des choses , pas la nôtre, pas la leur, juste la simple réalité de ce qu’ils disent avec leurs propres mots.
    Et laisser le temps faire le reste.
    Ils attérissent sur le blog avec leurs témoignages leurs propres mots leurs propres versions leurs propres requêtes leurs propres ponctuations.
    Dans 99,9% des cas ce ne sont pas tant les réponses apportées qui les secouent, mais le renvoie de leurs propres mots , de leurs propres dénis and then , ils prenent conscience des réponses et conseils.
    Pour certains comme @Alexandra ils tentent d’éviter le miroir en brandissant la carte du : « ce n’est as ce que…c’est…je voulais…Je n’ai pas dit que, j’ai dis que…etc…”
    Voire pire projettent carrément ce que j’appelle, “ le bouclier de l’offusqué” assorti du sabre de la “ défensive” , la parfaite armurerie du déni de Soi.
    Et puis il y a ceux qui prétendre avoir compris qui ils sont en reformulant constament leurs échecs par ci par là des témoignages diverses, persuadés d’avoir saisi où se situait le problème de fond chez eux alors qu’il n’est toujours pas résolu, simplement parce qu’ils sont tellement persuadés d’être dans le vrai qu’ils ne se rendent même pas compte que leurs propres écrits les trahissent en transpirant tout ce qu’ils refusent de voire sur eux même.

    Just enjoy Today,

    Aimé par 3 people

  14. Happy Sunday @Alexandra,

    Je vous cite: “PourQuoi jugez vous ma fille qui n à Que 17 ans et deja en couple? Qui est la mere et l enfant? Désolé mais ce n’était pas le sujet , j ai Encore une autre fille de 13 et un garçon de 20 ans .”
    Je vais vous répondre , mais tout d’abord je veux que vous sachiez pourquoi j’ai “ like” votre post:
    Votre façon de réagir me prouve que vous avez la capacité donc de rebondir et d’exprimer votre soit désaccord ou encore ici votre mécontentement, ce qui prouve que votre dépendance a cet homme n’est pas celui d’une “ grenouille cuite” mais un choix délibéré de votre part, par peur de la solitude. Et en plus vous ne vous remettez absolument pas en question, vous vous contentez de tout absorber par la négative parce que vous faites de tout une affaire personnelle ( Moi, Moi) avant de chercher à comprendre l’intérêt de la réflexion que je tente de provoqer chez vous, mais au moins vous réagissez c’est déjà ça?
    Vous saisissez mon point? Non, toujours pas? !

    Je continue,
    Votre fille a 17 ans et prend votre défense face à un individu que vous appelez et considérez comme l’homme de votre vie et qui ne vous a jamais respecté ni même aimé. Votre fille le sait, cet individu le sait mais vous @Alexandra êtes la seule a persévérer dans cette attitude de l’échec de vouloir rester avec, jsqu’à être allé essayer une robe de marié.
    Vous savez que votre fille ne croit pas à votre couple, vous savez que cet individu n’en à rien à battre de votre “ couple” , mais vous retourner vous restez et au fond du gouffre qui fait front? Pas vous mais votre fille de 17 ans .
    A 17 ans elle dit à cet homme ce que vous avez été incapable par choix, de lui dire en face.
    Légalement dans votre pays votre fille est une mineure, donc vous vous devez de la protéger moralement et physiquement et non l’inverse.
    Or en l’espèce c’est elle qui fait montre de plus dematurité et de logique que vous. Donc je repose ma question qui est la mère, qui est l’enfant?

    Vous comprenez, non, toujours pas?!
    Après 6 aller-et retours dans votre débacle , vous avez une fille de 17 ans que vous dites vivre en couple et qui a eu pour image et modèle une mère dépendante affective donc, toxique et qui encore aujord’hui cherche une certaine crédibilité et validité dans l’espoir mal caché de parvenir a obtenir l’amour de cet individu qui a fait de sa mère un jouet , un biblo que l’on déplace, prend et reprend, puis jette entre deux tromperie quand bon lui semble.
    Cette jeune fille de 17 ans a grandi en ayant pour exemple une mère qui sert de pâte à modeler à un individu sous le dénominatif de “ homme” .

    Et vous ne pensez pas qu’il y aurait de quoi s’interroger sur l’impact psychologique de toute cette tragédie sur votre fille?!!
    Vous interpeller sur cette réalitéde votre témoignage c’est selon vous juger , alors oui si par juger vous entendez faculté de raisonner.

    Vous affirmez: “ j ai Encore une autre fille de 13 et un garçon de 20 ans .”
    C’est vous qui le dites, mais je ne vous crois pas une seule seconde, les enfants das des situations comme la vôtre sont très souvent sous estimez dans leur perception et émotions de ce qu’ils vivent dans des “ foyer” disfonctionnels comme le votre où il n’y apas d’Amour dans le “ couple” pare que le couple est illusoire il est fake .

    Puis vous terminez en disant: “Je pensais sur ce site des réponses à comment dois je faire pour m en sortir? Je vais plutôt prendre des antidépresseurs et somnifères pour dormir , et ça passera Avec le temps , le dialogue apparemment de sert à rien avec certaines personnes .”

    Les anti dépresseurs vont vous endormir encore plus dans votre illusion de couple, mais ni les médicaments ni personne sur ce blog ne peut prendre la décision à votre place de guérir.
    Vous êtes venu chercher conseil et vous avez obtenu des réponses, qui certes ne vous plaisent pas, c’est votre droit, mais qui ont pour but de vous faire comprendre que pour être enfin libre il faut que vous preniez vous même la décision d’être libre.
    Quand une personne qui comme vous pendant des années a des enfants avec un homme qui ne l’aime pas et passe sa vie à rompre et reprendre la vie” commune” ou plutôt la cohabitation avec lui, alors cette personne c’est à dire VOUS @ Alexandra devez suivre une thérapie pour comprendre où se situe le PROBLEME chez vous et ensuite vous permettre de prendre une décision SEULE.

    Si sur ce blog d’autres comme moi prenos le temps de vous répondre cela prouve que nous portons un intérêt et une attention à vos écrits et que nous sommes conscients de votre détresse. Ce que vous ne comprenez pas par contre c’est que la détresse dans laquelle vous vous trouvez est dûe à vos propres choix.

    Vous avez autorisez cet individu à vous traiter comme une semelle de chaussure abîmée , vous ne savez pas vous faire respecter, vous ne savez pas dire NON, vous ne savez pas dire MERDE . Par contre vous êtes capable de venir sur ce blog , vous confronter à moi parce que ce que je vous écrit ,ne vous plaît pas.
    Alors que je ne vous ai jamais promis de vous épouser, je ne vous ai pas envoyé acheter une robe de mariée, je ne vous ai pas trompé ni sur internet ni avec d’autres femmes , je ne vous ai pas fait d’enfant, et je ne vous ai pas demander de revenir vivre avec moi 6 fois ni rompu avec vous 6 fois LUI par contre il l’a fait.
    Donc veuillez ne pas vous tromper d’ennemi, ârce que à cet instant je suis certainement votre eilleure alliée en vous disant la REALITE de votre incapacité à vous faire RESPECTER par un LOOSER et en vous alertant sur la souffrance de vos enfants sur le plan psychologique. Maintenant si vous voulez rester dans le victimisme c’est votre droit, mais ne venez pas dire que sur ce blog on ne vous prend pas au sérieux.

    Peut être que si vous preniez le temps de lire les liens que je vous poste à la fin vous comprendriez mieux le message et trouveriez plus vite en vous, la solution 😉

    Victimisme chronique : les personnes qui se plaignent constamment
    Le victimiste chronique a une vision dénaturée de la réalité et réussit toujours à trouver un coupable à tout ce qui lui arrive.
    https://amelioretasante.com/victimisme-chronique-les-personnes-qui-se-plaignent-constamment/

    Peace,

    Aimé par 2 people

  15. Absolutly @Scarlett,

    Les gens comme @Alexandra doivent comprendre que personne ne peut traverser son écran d’ordinateur pour aller les “ délivrer” comme sa fille vient à sa rescourse ou encore les antidepresseurs, mais ne peut pas la délivrer non plus.
    Et même si cela était possible , personnellement je ne le ferais pas.
    @Alexandra refuse de comprendre que la solution est en elle , ni chez sa fille ,ni chez les anti dépresseurs, ni chez les intervenants du blog, ni dans le blog.
    Le blog et les interventions tout comme sa fille sont des pistes, des sursauts, des prises de conscience, le reste du travail lui appartient. La vie n’est pas un Take over où vous passez commande puis vous rendez au driving pour récuperer la commande ensuite, NON.
    Dans la vie, la vraie on se bat on se prend en main on agit pour construire son propre bonheur, tout comme on a été capable de nourrir son propre malheur

    Peace,

    Aimé par 1 personne

    1. Hey dear

      Oui la vie est un combat. Seulement la moindre épreuve doit être médicamentée, traitée en 1 minute. On est dans l’ère de la solution miracle. Un petit cachet et c’est parti.

      Rendez vous dans 10 ans, quand tous leurs neurones seront complètement atrophiés par ces drogues dont le seul objectif est de les abrutir.

      Et on se demande pourquoi les toxiques prospèrent et pullulent. Ce ne sont pas eux qui sont sous cachets en attendant et ils ont bien raison de ne pas se détruire.

      Chacun doit choisir son destin. Ce blog n’est pas in défouloir pour ceux qui vivent dans le lavage de cerveau et qui ne veulent pas entendre qu’il faut sortir de ce nuage pour avoir une chance de se retrouver.

      Le temps donne toujours raison à la vérité et il y a toujours des conséquences aux choix que nous faisons ou aux « non choix ».

      Je suis tombée sur une émission aux USA qui parle de personnes en obésité morbide « My 600 pounds life » avec un magnifique exemple d’enablers, parents et famille, qui continuent à servir des portions gargantuesques aux personnes déjà aux frontières de la mort au lieu de leur dire non.

      La personne qui aime vraiment, c’est celle qui dit la vérité quand elle en voit une autre dans l’erreur. Ce n’est pas celle qui l’entretient dans son délire de « relation » qui ne peut que mal se terminer.

      Amère vérité vaut mieux que pieux mensonge.

      🌞💯

      Aimé par 4 people

      1. @Scarlett,

        ce business juteux des anti dépresseurs en France, premier consommateur mondial est aussi lucratif et dagereux que celui du ADHD pour les enfants aux Etats-Unis dans les années 90 , aujourd’hui o a desenfants dépressifs chroniques, qui souffrent d’anxiety à 20 ans 25 ans. Ce qu’ils n’ont pas réussi à faire avec le ADHD en Europe ils y parviennent avec les myorelaxant et autres anti depresseurs en France.

        Tu donnes redvs dans 10 ans, tu es bien optimiste, car le taux de suicide ne cesse de croître ainsi que les syndrome bipolaires.

        Quand le mensonge prend l’ascenceur la vérité prend l’escalier. La terre est ronde donc il y a toujours une route avec un virage à prendre.

        Xoxoxo

        Aimé par 1 personne

      2. @Scarlett,

        Girl, j’étais le mois dernier à une conférence avec le DR Younan Nowzaradan pour prevenir l’obesité chez nos jeunes ici et leur sédentarité et le probleme des nannys enabler, tu parles d’une coïncidences.
        Watch this :

        Aimé par 1 personne

      3. C’est exactement de cette émission dont je parle.

        Pour ma part, saison 3 avec Amber. Regarde les 10 premières secondes, c’est choquant ! La pauvre ne peut même descendre des escaliers, elle roule sur les marches, c’est indigne. Et ses parents continuent à l’alimenter. Elle « lutte » contre l’obésité depuis qu’elle a 5 ans. Il y a comme un souci de remise en question des parents / enablers, voire même criminels car ils ont bel et bien nourri leur enfant pour qu’elle associe « gentillesse » avec « junk food ».

        Aimé par 1 personne

      4. Que Dieu lui vienne en aide, j’ai failli vomir au début du reportage !

        This is so f*cking unbelievable. Les escarres, les couches, mais c’est inhumain de « vivre » comme ça. Sa petite-amie et sa pauvre fille ont bien du courage de s’en occuper.

        Le véritable amour, c’est de prendre rdv avec un nutritionniste et de s’opposer brutalement à cet homme. Oui, il va râler mais c’est pour son bien. L’entretenir dans son lit de mort n’est pas l’aimer.

        Ce qui est intéressant, c’est de voir tous les membres de la « famille » avec leurs larmes de crocodile, à demander des dons aux autres alors que pendant des années, ils ont laissé la personne s’enfoncer. A se demander s’ils ne trouvent pas un intérêt pervers à assister à ce spectacle de déchéance.

        Et super point pour le dr Nowzaradan à 45 min « James needs to take responsibility for his behavior ». Voilà la vérité brute. Chacun creuse sa tombe ou construit son Paradis en fonction de ses décisions alimentaires, environnementales et relationnelles. Tout est lié.

        Et le clou du spectacle à 46 min, quand l’enabler/copine essaye de se dédouaner et qu’il lui dit « There’s no WE. It’s YOU ».

        Franchement, ce médecin mérite son titre ! Pas comme ceux qui prescrivent des drogues comme des bonbons sans chercher à comprendre la cause des maux.

        Aimé par 1 personne

      5. Girl,
        Je les ai tous visualiser avt mon meeting, c’est violent , j’en ai rencontré quelques uns ( je te laisse deviner how much they stink because of their conditions) les stigmates et les cicatrices sont indélébiles même en ayant retrouvé un poids stable.
        Plus il rencontre des patients et plus il se met en colère le Dr Nowzaradan. S’eut été moi, James aurait hurlé, vomit, se serait évanouie de colère mais il serait devenu raw vegan comme moi , ou alors crève, period. Il aurait hurlé un jour maximum, il aurait été trop épuisé pour recommencer. Et à la fin de la semaine il aurait savouré.com les brocolis et épinards, I sware .
        Chaque pain son fromage, il y a un partenaire pour chaque profil, à chacun de prendre ses responsabilités 😉
        Il faut voire les patients débarquer comme des delivery DHL, assis patiement attendant une date de surgery sans prétendre perdre du poids avant l’intervention, effrayant comme être blazé moralement peut détruire un être humain.

        Xoxoxo

        Aimé par 1 personne

  16. Dandoha

    Vous pensez avoir réponse à tout, je suis venue comme la plupart pour raconter ce que je vis, j’ai d’abord lu les témoignages et répondu à certains. J’avais besoin certes de vérité, pas d’apitoiement, mais que cela reste positif. Je ne dirai donc rien de plus sur moi, car je n’ai pas envie de subir votre agressivité. Je vous trouve odieuse, moralisatrice au possible et avec de nombreuses personnes dont Graziella et Alexandra, vous n’apportez pas des conseils, vous jugez, vous humiliez.

    Je vous cite : « Ils attérissent sur le blog avec leurs témoignages leurs propres mots leurs propres versions leurs propres requêtes leurs propres ponctuations.
    Dans 99,9% des cas ce ne sont pas tant les réponses apportées qui les secouent, mais le renvoie de leurs propres mots , de leurs propres dénis and then , ils prenent conscience des réponses et conseils. »

    Vous oubliez de dire que vous-même vous avez témoigné en pauvre petite victime de son papa même lorsque vous étiez adulte.

    Vous ne supportez pas que l’on vous contredise, très gros problème d’égo

    lire : http://heureux-dans-sa-vie.com/comment-prendre-conscience-de-son-ego-et-de-son-etre/

    http://www.espritsciencemetaphysiques.com/votre-ego.html

    Soignez-vous avant de croire que vous pouvez soigner les autres

    Il faut peut-être un miroir pour les âmes en détresse, mais pas du verre déformant.

    Je suis sûre que vous allez revenir, votre égo surdimensionné, ne pourra pas supporter de ne pas essayer de « donner le coup fatal » ‘démontrer que vous êtes supérieure » avec vos phrases assassines,le : Je vous cite , les expressions anglophones et les liens. Etes-vous psychothérapeute ? non pas possible pour cette profession il faut comprendre l’être humain, l’écouter, l’apaiser. Vous ne vivez que pour « casser » les personnes en souffrance, vous commentez tous les posts, êtes-vous sûre de ne pas avoir des gros points communs avec les PN ?

    Je remercie Scarlett qui grâce à son blog permet à tout le monde de s’exprimer, tant que cela reste sans insulte.

    J'aime

    1. Je suis ‘accord avec certains propos, certe, elle veut nous bouster au lieu de pleurnicher avec nous, mais trop durement et dans le jugement.

      Hors, un psy ne juge pas , écoute et surtout aide à trouver des solutions pour aller mieux et finalement s’en sortir. Limite, on me fait passer pour une mauvaise mère,c’est pas de cette façon que je vais allez mieux.
      Pourtant les 20 traits du pervers narcissiques sont très vrai et on sait très bien que c’est très très difficile de s’en séparer définitivement, c’est de l’encouragement qu’on a besoin ici, rien d’autre.

      D’ailleur, qui est Dandoha? psychologue?

      J'aime

      1. Bonjour Alexandra

        Dandoha n’est pas psychologue mais juriste et surtout survivante de l’abus narcissique.

        Comme chacun de nous, elle essaye de vous apporter des pistes de réflexion mais je le rappelle pour la 1000e fois, et avec beaucoup de bienveillance et toute la patience de rigueur, nous ne sommes pas vos gourous. Je n’ai pas créé ce blog pour diffuser une doctrine mais pour vous fournir les éléments nécessaires à votre propre réflexion. Mon rôle s’arrête là. Si, après, vous choisissez de rester sous emprise, God bless. L’essentiel est que vous trouviez votre compte, c’est votre vie.

        La conclusion de tout ceci : ce blog n’est PAS un forum ou un groupe Facebook. Donc vous posez votre cas, chacun des intervenants donne son avis mais rien ne vous oblige à prendre ces conseils comme parole d’Evangile.

        Si vous vous sentez jugée, c’est que la mayonnaise n’a pas pris alors essayez un autre espace de discussion, ma chère. La vie est très simple. Il y a plusieurs options parce que tout ne peut pas vous convenir.

        Personnellement, je vous ai donné des clefs pour vous en sortir et vous ne m’avez fait aucun retour. Cela en dit long sur votre réelle envie de progresser. Cela vous regarde. Vous avez choisi de ne rebondir que sur ce que vous percevez comme négatif et rien sur ce qui est positif.

        Un autre espace sera plus porteur pour vous, je pense. Mon blog est surtout destiné à des personnes qui veulent prendre leurs responsabilités et qui ont compris qu’elles sont en contrôle de leur destinée. Celles qui sont 100% focalisées sur l’extérieur et qui agissent comme des poupées sans volonté intérieure ne peuvent pas comprendre la ligne éditoriale de ce blog.

        Ce n’est pas un jugement mais une réalité de plus en plus claire. Chacun a sa vocation ✌

        Bonne continuation et mes meilleures pensées dans le lâcher prise. Life goes on 💯

        Aimé par 3 people

      2. Maybe Monday …@Alexandra,

        Au cas où vous voudriez lire ce post je vais procéder autrement dans ma démonstration, tout en restant franche et claire avec vous parce que j’avais cru comprendre que vous vouliez vous en sortir donc:

        1°)Personne ne nie le fait que vous soyez victime d’un pervers narcissique là n’est pas le problème
        Donc soyez certaine d’être identifiée ici sur le blog comme victime d’un PN.

        2°) La piste de solution à votre problème , qui est clairement celui de votre incapacité émotionnelle et affective de vous détacher de cet individu , vous la posséder à l’intérieur de vous

        3°) Pour pouvoir identifier cette piste de solution , vous devez absolument passer par la phase de responsabilisation, c’est à dire , celle qui veut que vous admettiez que vous avez autorisé cet individu à vous manipuler et vous utiliser en femme objet

        Schématiquement voilà le mécanisme:

        Imaginez que vous soyez sur la route entrain de conduire à plus de 500km/h sur une autoroute qui limite la vitesse à 90Km/h.
        Et que vous empruntiez cette autoroute 6 fois et les 6 fois vous êtes en excès de vitesse.
        Vous provoquez un carambolage , vous êtes gravement blessée.
        Vous êtes prise en charge et soignée en tant que victime d’un accident de la circulation . Officiellement et médicalement vous êtes reconnue comme victime du fait de vos blessures et dommages.
        Sauf que officiellement aussi, vous êtes légalement responsable en tant que auteur de l’accident pour l’avoir provoqué du fait de votre excès de vitesse , ainsi vous devez rendre des comptes sur votre violation du code de la route à 6 reprises.
        ________________________________________________________________________

        Et bien le fait que vous soyez retournée auprès de cet individu 6 fois en dépit de la façon dont il vous traite et vous a traité dès le début , vous devez admettre votre part de responsabilité dans la souffrance que cet individu a causé chez vous . Et oui si vous ne laisser pas quelqu’un vous martyriser il ne le fera pas.
        Et le fait que vous soyez aujourd’hui en dépression relève en partie de votre responsabilité .

        Et voyez vous @Alexandra c’est exactement cette étape que vous ne voulez pas admettre et comprendre , alors qu’elle est obligatoire pour guérir.
        Toute vicime de PN doit passer par cette phase de responsabilisation dans ses mauvais choix à l’égard du PN , pour pouvoir s’en sortir, et encore doublement quand cette victime à la charge d’enfant mineur vivant dans ce chao.

        L’insistance avec laquelle je tente ici de vous démontrer la réalité de votre situation , devrait normalement être plus importante à vos yeux que la suceptibilité à laquelle vous encourage votre état et ceux qui vous encouragent aux victimisme.
        Ceci posé si vous persistez à plus chercher à tenter de me culpabiliser ( ce qui est une perte de temps parce que me concernant ça ne marche pas, tout simplement parce que je viens sur ce blog dans une dynamique de combattivité et de détermination vers une solution, le reste je m’enfoue ce qui m’intéresse c’est que la victime s’en sorte et ne soit plus une victime rien à battre qu’elle m’aime ou me déteste ce n’est pas le but , je sais qui je suis) ou me fustiger pour vous avoir parlé en toute honnêté.
        D’ailleurs par expérience que je ne cache nullement sur ce blog, il eut été plus judicieux pour vous de chercher à comprendre et entrevoir la piste de sortie que je vous démontre , mais c’est votre choix. Pourtant vous avez déjà fait un grand pas , je vous ai dit que votre sursaut à mon discours fut une preuve pour vous que vous êtes capable de vous battre. Maintenant si vous persistez à me prendre comme ennemie allez y, moi mon ex Pn ne me persécute plus depuis longtemps très longtemps , cependant vous vous êtes en pleine souffrance, comme @Elise visiblement qui prend tout comme une attaque personnelle , alors que @Scarlett, @Hystoriacyn, @Isabel et moi ne souffrons plus de PN ni autres toxiques.

        Voilà,
        Peace,

        Aimé par 2 people

    2. Bonjour Elise

      Dandoha est libre de s’exprimer, au même titre que TOUS les autres intervenants du blog. Ceux qui veulent commenter et donner leur avis sont plus que bienvenus, quelle que soit leur langue.

      Pour replacer le contexte : c’est à Alexandra qu’elle s’adresse donc étant donné que nous sommes entre adultes, c’est à cette même personne de répondre si elle se sent agressée, ce qu’elle a très bien fait comme une grande. Ce sont deux femmes adultes, pas une enfant et une adulte.

      Chacun de nous a son propre niveau de langage et cela ne doit pas occasionner de discrimination, ni vers le haut, ni vers le bas, d’accord ? Vous parlez de « supériorité » parce que vous vous sentez vous-même dans une position d’infériorité face à Dandoha. Cela en dit plus sur vous que sur elle.

      Je n’ai jamais reproché à qui que ce soit son expression écrite, ni son orthographe alors merci d’appliquer le même respect à l’ensemble des lecteurs. Il n’y a pas et il n’y aura JAMAIS de censure sur le niveau d’expression de chacun sur ce blog. Nous n’avons pas à monter ou descendre pour plaire à X ou Y. Si ces personnes ne trouvent pas satisfaction, qu’elles aillent sur d’autres espaces plus appropriés à leurs besoins. C’est simple.

      Pour finir, je vois une belle tentative de clash mais aucune réponse, aucun conseil pour la principale intéressée qui demeure Alexandra. Si vous avez quelque chose de positif – justement – à faire ici, c’est bien d’aider les autres avec vos propres mots et votre bienveillance.

      Beaucoup de négativité pour très peu de positivité en définitive.

      Aimé par 2 people

      1. J au bien relu tous vos commentaires ,et bien sûr je me rend très bien compte Que pour la stabilité de mes enfants , ces va et vient , ce n est pas bon du tout .
        Je sais aussi que je ne veux plus être un objet pour lui et je m en veux terriblement de l avoir tant pardonne ! Car j ai du caractère mais j ai la mauvaise habitude de voir le bon dans lui et de lui trouver des excuses . Et surtout ma jalousie de le voir Avec une autre , peur aussi de ne plus savoir réaimer si fort , peur de l inconnu .
        C est facile de dire , je vais tout faire pour m en sortir mais c est très difficile pour moi en tout cas .
        Surtout qu il continue à m envoyer des SMS du genre, je peux pas vivre sans toi ect…. et pire il me dit , on garde la date du mariage, on ne sait jamais ??!!!! en fait, je suis en colère contre lui et contre moi de l aimer Encore , je passe du rêve à la désillusion , je prend le plus de recul à tout ça et j essaye d être plus forte de jour en jour pour ne pas retomber dans sa toile

        Aimé par 2 people

      2. Eh bien, voilà ! ça servait bien à quelque chose de vous dire la vérité, vous commencez enfin à ouvrir les yeux.

        La vérité est bien plus puissante que le plus abrutissant de vos antidépresseurs ;).

        Maintenant que vous savez qu’il joue avec vous, vous aurez peut-être la sagesse de vous mettre en no contact et de ne plus lire ses messages. Je suis curieuse d’avoir le fin mot de votre histoire, que vous décidiez de persévérer ou que vous choisissiez de laisser une autre chance dans quelques mois. Je vous souhaite de faire le bon choix.

        Bonne continuation.

        Aimé par 2 people

      3. « C est facile de dire , je vais tout faire pour m en sortir mais c est très difficile pour moi en tout cas . »

        Bonjour Alexandra,

        Je m’empresse de vous dire que vous n’êtes pas la seule …. et il est sans doute moins simple de s’en sortir que vous ne voudriez que cela soit!
        Là est la question. Pourquoi est-ce si difficile alors qu’il semble que vous voyez à qui vous avez eu à faire !
        Mais vous êtes là et vous cherchez. C’est exactement comme cela que l’on se donne une chance je pense, en tous cas c’est ce que j’ai fait, et continue à faire … Ne lâchez pas ! Prenez ce blog depuis sa date de création, sa première publication, et lisez, réfléchissez et lisez encore et encore, entêtez-vous …, cherchez aussi ailleurs, parlez de ce qui vous interpelle ici avec votre psy, creusez ce qui vous interpelle.
        Pourquoi l’avez-vous tant excusé ? Par amour, vraiment ? Ou avez-vous besoin de vous sentir amoureuse pour croire que vous vivez ? Et ainsi de suite …, les questions s’enchaînent les unes derrières les autres …, personne de peut répondre à votre place.

        Ce n’est certainement pas confortable … c’est le moins que l’on puisse dire, parfois on peut avoir peur de se perdre ou de s’enliser dans ce questionnement … , les découvertes sur soi même sont aussi très éloignées de l’idée que l’on pouvait se faire de notre personne, et de la vie en général. Personnellement, je commence à rassembler mon propre puzzle, et de temps en temps à percevoir une vue d’ensemble, ce qui m’aide à maintenir le cap, et cela fait des mois que j’y travaille et je suis loin de me considérer comme guérie. Je ne comprends pas encore ce que cela veut dire « s’aimer soi-même », mais par contre j’ai compris clairement ce que le respect de moi-même voulait dire (plus de risque de PN, leçon assimilée ), et je suis loin d’avoir trouvé une riche vie intérieure … mais je crois que je suis en chemin, sur le bon chemin, et que cela viendra.
        Tout en ayant de nombreux points communs, les histoires et origines des blessures qui engendrent une DA peuvent être évidemment très différentes, et peut-être prendrez-vous moins de temps que moi … Je suis (ou j’étais) une coriace, se croyant très indépendante 😂!!! ( Dire que ce dernier PN m’a dit que « j’étais une dure à cuire »😜 )

        La problématique de nombreuses victimes communicant dans ce blog ressemblait tant à la mienne quand je l’ai découvert, que cela m’a vraiment permis d’intégrer cet état dans ma vision de Moi, et m’a aidé à orienter ma thérapie.
        J’assimile aussi (et c’est tout à fait personnel) ce blog à une thérapie de groupe, dans laquelle les plus avancés proposent des pistes aux autres, un vrai support de réflexion qui complète mes lectures et mes séances chez le psy…

        Bon Courage !

        Aimé par 2 people

      4. Et autre chose Alexandra : je répète que nous ne sommes pas vos gourous. Si vous avez envie de redonner une chance à cet homme, faites-le. Il est important que chacun aille au bout de son erreur pour mieux se rendre compte.

        En gros, c’est comme pour les enfants. On a beau leur donner des conseils, parfois il faut qu’ils se blessent pour retenir la leçon.

        Là si vous repartez avec cet homme, il va vous humilier encore plus jusqu’au moment où votre limite sera atteinte et ça fera tilt. Tout ce que nous vous aurons dit prendra sens.

        Tous les chemins mènent à Rome, même si cela doit vous prendre 20 ans. A force d’être maltraitée, vous finirez par réaliser. Peut-être trop tard pour trouver quelqu’un d’autre car vous n’êtes pas sans savoir que cette société n’est pas favorable aux femmes. Plus vous avancez en âge, moins vous avez de temps à perdre parce que vos belles années s’épuisent.

        Aimé par 1 personne

  17. @Elise,

    J’avoue ne pas savoir qui vous êtes ni même me souvenir de votre témoignage sauf si vous êtes @Alexandra. D’où ma question @Elise et @Alexandra sont elles la même personne?

    J’ai pris lecture de votre post donc et pour ce qui est d’avoir réponse à TOUT vous m’accordez bien trop d’importance, le livre de la vie n’est pas encore fini en ce qui me concerne et chaque jour est un apprentissage nouveau.

    Je vous cite “ Je vous trouve odieuse, moralisatrice au possible et avec de nombreuses personnes dont Graziella et Alexandra, vous n’apportez pas des conseils, vous jugez, vous humiliez.”
    C’est votre droit le plus absolu de penser ainsi.

    Puis vous embrayez immédiatement avec un : “ Je suis sûre que vous allez revenir, votre égo surdimensionné, ne pourra pas supporter de ne pas essayer de « donner le coup fatal » ‘démontrer que vous êtes supérieure » avec vos phrases assassines,le : Je vous cite , les expressions anglophones et les liens. “

    Donc vous commencez par me faire mon “procès” ( je résume ainsi votre esprit négatif) et ensuite vous tentez d’ajustez le matelas de secours en tentant d’anticiper chez moi une réaction aussi violente que la vôtre. Donc vous avez le droit de vous exprimer, et déposer voytre pensée , mais dans le doute de ne plus assumer les conséquences éventuelles de votre mécontentement à mon égard, vous me « suggérez » subreptissement de ne pas vous répondre….

    Pourquoi faire?
    Il faut assumer vos propos, vous avez le droit de penser ce que vous voulez de moi et de me juger et me condamner si ça vous chante, big deal, la vie continue il n’y a pas mort d’homme, ce n’est pas mon roblème ça vous regarde Vous , pas moi.
    Vous m’avez lu donc vous savez que je ne fais de RIEN une affaire personnelle, pas même de mon témoignage il appartient au passé, je n’ai pas le temps de ruminer, la vie est trop belle pour cela .
    Et puis je vous rappelle que le but c’est d’identifier le PN , comprendre pourquoi il est apparu dans nos vies et s’en défaire.
    Donc ne comptez pas sur moi pour jouer avec vous ce jeu de la polémique du fait de votre suceptibilité à l’égard de mon verbe.
    Vous êtes une personne pleine de bon sens donc vous avez du constater que tous les liens que j’ai associés à mes posts sont des liens de soutien qui me semblent à mon humble avis, être rédigés par des spécialistes extrêment compétents réalistes et positifs.

    Je ne suis pas vous et votre réticence ne m’intéresse pas, je ne me braque pas je reçois, puis je trie, donc seuls la réalité et la piste d’une solution m’importent .

    Donc je suis responsable et j’assume chaque mot de ce que j’écris sur ce blog , Mais je ne suis en aucun cas responsable des interprétations que vous en faites.

    Et je vous remercie de votre post , car il me conforte dans l’idée que la colère n’est jamais la solution, et que la stigmatisation identitaire est une arme du faible à savoir de la Peur, je vous cite à nouveau : “ les expressions anglophones ». ….

    Ne vous taisez jamais ,
    Keep smiling and keep swimming no matter what,

    Peace,

    Aimé par 4 people

  18. @Alexandra,

    Je vous cite: “ J au bien relu tous vos commentaires ,et bien sûr je me rend très bien compte Que pour la stabilité de mes enfants , ces va et vient , ce n est pas bon du tout .”

    Le simple fait que vous vous accrochiez au blog et soyez en mesure de verbaliser c’est en soit TRES IMPORTANT , ça en plus de la thérapie accompagnée d’une forte dose de volonté de votre part et vous pourrez enfin tourner a page du mensonge pour avancer libre et dans la vérité.
    Commencez déjà à vous poser cette question vitale:

    Cet individu qui vous manipule avec tous ces mensonges, est il plus important dans votre vie que le bien être mental de vos enfants?

    Vous affirmez que : “ Avec une autre , peur aussi de ne plus savoir réaimer si fort , peur de l inconnu .
    C est facile de dire , je vais tout faire pour m en sortir mais c est très difficile pour moi en tout cas .”

    Ca fait 6 ans que vous êtes convaincue à TORD d’être amoureuse d’un individu qui ne vous aime pas depuis le début , mais voit en vous un jouet sexuel.

    Ce que vous pensez être de l’Amour ce n’est pas cela du tout, une personne qui dit vous aimer ou encore aimer vos enfants ne vous fait pas souffrir et ne vous manipule pas pendant 365 jours de l’année x6= 2190 jours que ce looser ce fout de votre gueule à raison de 24/24h 7/7jrs et vous savez pertinement que l’affection que vous avez cherchez endant 6 ans vous ne l’aurez jamais avec lui.
    Je vous mets au défi de me dire que chaque fois que vous avez repris la “ relation avec lui” ça a été pire que la précédente rupture. En réalité à chaque retrouvailles il s’est montré encore plus froid et plus indigne à votre égard.

    Donc comment pouvez vous croire que cette robe de marié soit un bon présage . Cet individu est un adulte qui ne changera JAMAIS.
    Est ce que c’est cet exemple de comportement masculin que vous voulez comme modèle pour vos enfants?

    Puis vous terminez en disant: “ Surtout qu il continue à m envoyer des SMS du genre, je peux pas vivre sans toi ect…. et pire il me dit , on garde la date du mariage, on ne sait jamais ??!!!! en fait, je suis en colère contre lui et contre moi de l aimer Encore , je passe du rêve à la désillusion , je prend le plus de recul à tout ça et j essaye d être plus forte de jour en jour pour ne pas retomber dans sa toile”

    IL A RAISON tant que vous allez continuer à lui en laisser le pouvoir sur vous il va vous étourdir de mensonges. C’est un PN il est dans son rôle, c’est ça que vous devez comprendre un PN ne réfléchit pas comme vous c’est un monstre froid calculateur .
    Il est donc grand temps pour vous de vous mettre en NO CONTACT et le bloquer et ne plus lire aucun de ses messages, ne jamais pluslui répondre au pire porter plainte pour harcèlement, voilà tout.
    Je ne l’ai pas lu dans vos posts mais je ne serais pas étonné que cet homme en 6 ans vous ait déjà violentée…

    Le but ultime d’un PN c’est de pousser sa proie au suicide pour aller en capturer une autre, et je vous garantie ma carrière que vous n’êtes pas la seule dans son calpin, sauf que vous êtes sa proie préférée qu’il a pour projet d’éliminer.
    Pourquoi? Parce que c’est très afcile de vous abattre en se moment en vous enfonçant dans la dépression, puisque vous êtes déjà sous anti-dépresseurs, donc sa tâche est plus jouissive et plus facile de vous démolir.

    Son rêve ultime c’est de vous “marier” au pire pour avoir la garntie du logement, et des bénéfices dus au régime communauté des biens surtout que vous avez des enfants avec, donc il va vous coincer avec le mariage pour vous empêcher de lui échapper et vous détruire à petit feu jusqu’à vous pousser soit en psychiatrie ou au suicide .

    En ce moment il vous endort d’illusion, parce qu’il a compris qu’il est entrain de vous perdre et que vous êtes déterminée à le quitter.
    Si vous le quitter il ne va pas digérer l’échec de ne pas avoir pu vous achever lui même en vous manipulant et en vous fesant perdre votre esprit . Mais si vous rester , le PN qu’il est va jouir de pouvoir se réveiller chaque matin près de vous et vous détruire devant vos enfats en vous fesant passer pour folle. Comme ça il fera d’une pierre 3 coups, il va détruire la mère et détruire les enfants en les traumatisant à travers la mère. Vous êtes un cas classique si je puis dire de victime dépendante affective, donc restez en thérapie surtout.
    Et sur le blog vous avez du soutien, mais ne comptez pas sur moi pour vous encourager dans votre désarroi , ni pour vous mentir , pas question, l’objectif c’est de sortir la tête du gouffre et de protéger vos enfants.
    Quand vous aurez compris ça , vous aurez compris que vous méritez mieux et que vous valez mieux.

    Et ça je peux vous le promette sans aucun état d’âme.

    A vous lire,

    Aimé par 2 people

  19. @Alexandra,
    « on garde la date du mariage, on ne sait jamais ??!! »… Cela en dit TEEEEELLEMENT long sur l’individu. C’est d’une bassesse, d’une condescendance, d’une indignité… Mais une indignité que vous acceptez de subir tant que vous lisez ces messages. 😦

    Je ne partage pas forcément l’idée que la société est fondamentalement opposée aux rencontres féminines passé un certain âge. Je suis peut-être jeune et naïve, je n’en sais rien, mais je pense que la vie appelle à elle des solutions et des situations que personne sur ce forum n’est en mesure de prévoir. Certes, vous ne pourrez plus avoir d’enfant. Certes, vous ne reconstruirez pas une famille comme peut le faire un homme de 60 ans. Mais comprenez que vous êtes « vous » avant d’être un membre lambda de la société, et personne – hormis vous – ne peut influencer votre destinée.

    Une chose est sûre néanmoins : les belles rencontres n’arrivent qu’aux belles personnes, celles qui sont capables d’accueillir l’amour quel que soit l’âge.
    Vous devez donc commencer par vous désabuser.

    Je pense à ces mots du poète Khalil Gibran :
    « L’amour ne donne rien que lui-même et ne prend rien que lui-même.
    Il ne peut posséder et ne peux être possédé.
    Car l’amour suffit à l’amour.
    Lorsque vous aimez, ne dites pas : « Dieu est dans mon cœur. »
    Dites plutôt : « Je suis dans le cœur de Dieu. »
    Et ne croyez pas que vous puissiez diriger le cours de l’amour.
    Car si l’amour vous trouve digne, lui-même guidera votre cœur. »

    Si vous comprenez et faites vôtres ces mots, vous avancerez d’un pas de géant.
    Si vous gagnez la dignité, vous aurez déjà gagné l’amour.
    Le plus beau de tous : le vôtre, et celui de la Vie en vous pour Vous.

    Protégez-vous et aimez-vous. Ne rentrez cependant pas dans le misérabilisme, ne vous sentez pas offensée par les « critiques » de @Dandoha. Elle dit simplement un morceau de vérité que vous ne comprenez pas encore aujourd’hui, ou n’êtes pas prête à entendre. Cela viendra, je pense, et sera un bon marqueur de votre progression. Vous avez le droit de vous en protéger et de vous sentir offensée parce que votre image de vous est touchée. Mais – indépendamment de tous les commentaires ici, qui ne sont que es « catalyseurs », changez de regard sur vous, et vous verrez que ce commentaire franc et « tranchant » n’est pas forcément malveillant… même s’il est rude et « secoue les puces ». 😉

    Aimé par 2 people

  20. La vache ! Je tombe sur ce site tout à fait par hasard et j’ai l’impression que c’est mon neveu qui a été décrit en tous points… En tous points… Vraiment bravo…

    J'aime

  21. Bonjour,
    Je vous écris pour vous partager ma détresse. J’ai été pendant 3 mois avec un homme que je soupconne être un pervers narcissique.
    Je l’ai quitté et depuis je vis un enfer…harcèlement téléphonique, texto de déni complet,insultes, me trouver dans le métro du matin avant d’aller au boulot,etc… j’ai tout bloqué, sur les réseaux sociaux,appels, mais les textos ce n’est pas possible sur mon téléphone.
    Pour vous raconter mon histoire, j’ai rencontré cette personne sur une appli de rencontre. Tout a commencé comme un rêve, personne partageant mes idées, certaines de mes convictions,etc…cette personne se présentait comme qqun qui fait de la méditation. J’ai vu en lui qqun de rassurant et zen. Il est tombé tout de suite amoureux de moi, a me dire continuellement que j’étais belle, rayonnante,etc… je trouvais ça un peu rapide et exageré, car je suis qqun de très reservée sur mes sentiments. Mais je me suis dit qu’on était tous différent la dessus, donc je n’ai pas relevé…. il m’a dit avoir eu une ex perverse narcissique, qui l’a dépouillé de tout ces meubles et qui s’est foutu de lui. J’ai eu beaucoup de peine, je me suis dit que c etait qqun qui avait bcp souffert…

    Au fil du temps il a commencé a critiquer mes sorties , a faire des crises de jalousie pour rien, a me menacer de me quitter pour une sortie de dernière minute avec mes potes, sans lui. A être en colère sur des choses complétement décousus (genre une meuf au téléphone dans sa voiture, il l’insultait direct), mes photos internet ou soit disant je me respectais pas dessus (alors que c était juste mon visage…), a me faire des crises si je ne répondais pas a ces messages dans le temps choisis par monsieur…(alors que j’étais au boulot), a fouiller dans mon téléphone, a scruter mes connexions, a tirer la gueule sans raison particulière,etc…
    En soirée avec mes amis,tout se passait bien…mais dès qu’on était seul, c’était des reproches sur des choses que je ne comprenais pas….
    Bref, il a menacé de me quitter 2 fois avec insultes, reproches sur mon passé, …il est toujours revenu la fleur entre les dents, avec moults excuses le lendemain.Alors je pardonnais car je savais qu’il avait un passé pas évident;…

    Quand je lui disais de prendre ses affaires et de se casser de chez moi quand il me quittait (de manière très sèche pour ne pas perdre la face), il revenait vers moi, larme a l’oeil en me disant qu’il ne comprenait pas pourquoi je réagissais comme ça, qu’il ne voulait pas me quitter, que c etait moi qui était cruelle. Le monde a l’envers.
    bref, pour lui je ne suis pas une vraie femme, une gamine, une folle, une malade, une nevrosée, une personne vide,victime de la vie,conne, radine,menteuse, manipulatrice,débile,vicieuse,malade,nulle au lit, personne sans valeur et négative,etc…. mais il me dit que malgré ça il m’aime quand même.
    Bref je l’ai quitté car j’ai eu droit a une crise a cause d’un appel que je n’ai pas passé étant en weekend end en famille. Il voulait que je le fasse de moi même , mais que je n’ai pas fait…alors que j’ai envoyé des textos.Je ne peux pas lire dans la tête des gens,mais pour lui je dois savoir ce qu’il veut…… Ce fut le bouquet final je lui ai dis d’arreter la, que c etait insupportable et ce fut des’insultes, des reprochesetc.. J’ai laché l’affaire définitivement sous ce flot incessant de messages violents. Et je vis un enfer depuis 2 semaines..
    Il connait mes horaires de passage du matin, et il a réussi a m’intercepter dans le métro…il est venu se coller a moi pour me murmurer qu’il m’aimait et que je lui manquais, en m’embrassant dans le cou. Il y avait du monde, j’étais génée , j’ai repoussé timidement.
    il me suppliait de lui laisser une chance, il a voulu m’appeler, mais je l’ai bloqué depuis quelques jours …il s’en est rendu compte, et il est redevenu méchant. Il me traite de folle, il m’écrit textos sur textos, je lui réponds 1 sur 4 « merci de me laisser tranquille », et il me réponds que c’est moi qui l’harcele, que je délire…. .Il me crache une haine infinie et d’une violence inouie, utilise mes confidences, mon passé, et m’accuse de choses que je n’ai pas faite.
    C’est un vrai déni de sa part, une torture, de se faire accuser a tort… il m’écrit dans la nuit, quand je lui dit : « peux tu arrêter de m’écrire, tu avais dit que tu supprimerais mon numéro. qu’en est il? » , il dit qu’il a jamais écrit, que c’est faux,que je suis tarée.. je fais une capture d’écran de son message, pour lui prouver, en lui répétant la question, et il change de sujet, m’insulte ,etc…
    Il me dit être allé voir un psy et a parler de moi, que c’est moi le problème, que le psy lui a conseillé de me fuir. Mais il continue a harceler…malgré que je lui ai répondu « elle a raison, donc plus de raison de m’écrire ». Et biensur en réponse j’ai « espèce de folle, laisse moi tranquille!t’as pas de pote pour m’harceler comme ça? « ,etc…
    je n’en peux plus, j’ai l’impression de ne plus m’en sortir…je me protège, je réponds le moins possible, j’en parle a le plus possible a mon entourage (amis ,potes, collèges) . Mais j’ai honte et peur….je ne sais pas de quoi il est capable.
    Il ne m’a jamais présenté ses amis, ses parents il ne va jamais les voir, (il m’a dit etre brouillé avec son père, mais il a été flou sur le motif). Il m’a montré son téléphone, car il se vante de ne parler quasiment qu’a moi ,etc…mais je le soupçonne d’avoir tout supprimé. (qqun qui se vante d’avoir des amis et des collegues qui l’adore, il n’avait que 5 /6 lignes de discussions dans son téléphone…mais comme je ne fouille pas, je n’ai pas lu, il m’a juste montré la liste). Il a du se mettre des gens a dos,je ne sais pas pour le coup, mais bref…
    Je suis quelqu’un qui adore sortir, qui m’investis dans certaines causes, j’ai du arrêter pas mal de choses, pour ne pas froisser monsieur….et tout ça en 3 mois. Je suis à bout…car je sens que je suis loin d’en avoir terminé avec ce personnage.
    Est il dangereux? Que faire pour me proteger? il faisait déjà passer une de ses exs de tarée, donc j’imagine qu’il fait pareil pour ma part… donc je suis un peu désemparée….sachant qu’il a une page fb avec que des choses avec des citations, du zen, sur le controle de soi, sur l’empathie…alors qu’il n’est pas du tout ça, il est tout le contraire de ce qu’il prétend….
    je ne veux aucunement retourner avec lui…je crains qu’il revienne dans une phase « love love » après m’avoir craché tout son venin et son mépris, et que de le repousser, le relance dans une phase odieuse que je vis actuellement.
    j’ai toujours gardé mon calme malgré toutes les insultes, je n’ai jamais écrit de phrases vulgaire, pour éviter que ça se retourne contre moi. Mais malgré ça, je suis la fille violente et vulgaire…je ne comprends pas 😦
    Je vous remercie de m’avoir lu….
    bonne soirée,

    J'aime

    1. Happy Monday @Redtulipe

      Je vous invite à parcourir le blog et lire les rubriques.
      Tout y est , ainsi vous prendrez la décision qui vous conviendra sauf que vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas 😉

      Une personne dangereuse , on s’en protège , les autorités servent à ça, voilà tout.

      Chercher à comprendre ce que vous dit un PN c’est chercher à faire du beurre avec du bêton.

      Peace,

      Aimé par 1 personne

      1. merci dandoha, j’ai bien parcouru le site, et effectivement ça m’aide pas mal. Suite à un abus aujourd’hui, j’ai posé une main courante, accompagné d’un ami. Je suis à bout, et j’ai l’impression que ça ne s’arretera jamais…..

        J'aime

    2. Vous donnez plus d’importance à ce qu’une tierce personne dit ou pense de vous qu’à votre propre vérité. Tant que ce sera le cas, guess what, vous serez toujours victime.

      Dans votre commentaire, c’est en majorité « il a dit ça, il a fait ça, il bla bla ». Il faut apprendre déjà à vous connaître et à savoir quand un idiot raconte n’importe quoi à votre sujet.

      Vous avez bien fait de parler de son harcèlement à votre entourage + le dépôt de plainte comme indiqué par Dandoha mais surtout il vous faut une bonne paire de c*uilles. Appelons un chat, un chat. Quand vous avez un parasite dans votre environnement et que vous voulez vous en débarrasser, il faut le traiter comme tel, le nettoyer au karcher. On ne négocie pas avec un toxique. On l’élimine avec une vraie force de caractère et en arrêtant de lui donner plus d’importance qu’il n’en a.

      No contact absolu et définitif. Prévenez tout votre entourage que cet homme est un déséquilibré et que vous avez du déposer une plainte officielle contre lui. Et surtout respectez vous, respectez votre parole de ne jamais lui redonner crédit sinon votre entourage ne vous soutiendra plus et ils auront totalement raison.

      Si vous êtes une femme intelligente, vous comprendrez ceci. C’est votre gentillesse et ce côté « je n’ose pas lui dire que… » qui causera votre perte. Il faut être ferme.

      Une femme forte ne cède jamais une fois que sa décision est prise. On peut lui offrir tous les millions du monde, elle ne retombera pas dans le panneau si elle se respecte.

      Tout ça est un jeu. Si vous saviez à quel point vous ne comptez pas pour lui… vous auriez déjà fermé la porte de votre vie à cet individu pour vous consacrer à des aspects plus positifs. Faites ce qu’il faut et continuez votre chemin.

      Bon courage

      J'aime

      1. Bonjour scarlett, je te remercie pour ta franchise. Effectivement ,j’aurai du me protéger et appliquer le no contact depuis longtemps. Le souci c’est que 2 jours sans aucunes réponses de ma part, l’a rendu fou et il s’est déplacé sans prévenir. C’est très délicat….mais je ne cède toujours pas aux insultes qui fusent. Je n’en ai plus le courage car effectivement ,j’ai compris que je devais me respecter, et ignorer cette personne. Et mon entourage (voisin ,amis, collègues ) sont au courant maintenant.

        Aimé par 1 personne

      2. Il faudrait vraiment comprendre que tout le monde ne réfléchit pas et ne réagit pas comme vous.

        L’individu en question se fout de vous mais veut son CONTRÔLE sur vous. A ce stade, je vais vous laisser lire mes articles parce que c’est lassant d’écrire encore et toujours les mêmes choses.

        Bref il veut donc vous contrôler = vous êtes contrôlable par la peur = il vous fait peur. C’est la B.A BA de la manipulation niveau maternelle. Donc comme vous êtes une personne qu’on déstabilise facilement… bah attendez vous à d’autres manifestations de ce genre. C’est logique.

        Il faut le bloquer et s’il vient directement chez vous, n’ouvrez pas la porte, ne bataillez pas. Appelez la police et signalez-le. Idem s’il vient en frontal. Juste après, vous appelez la police. Si vous vous débrouillez bien, la police peut appeler monsieur et lui faire un rappel à la loi. Signalez aussi s’il vous a déjà frappée. La police intervient pour vous protéger. Il faut leur montrer que vous avez besoin d’eux. Si vous jouez les fausses fortes têtes, il ne se passera rien si vous voyez ce que je veux dire. Il y a un temps pour être forte (avec l’ex) et un autre où montrer votre vulnérabilité.

        Normalement il devrait se détourner de vous dès l’appel de la police ou réception de votre dépôt de plainte. Vous pouvez aussi prendre une consultation avec un avocat et que celui ci envoie un courrier officiel à votre ex.

        Bref arrêtez de trembler et faites ce qu’il faut. L’autre va vous manipuler parce que vous lui avez montré votre faiblesse. Si vous montrez votre force… il s’en ira logiquement.

        Aimé par 1 personne

  22. Bonjour,

    Je crois vraiment avoir eu affaire à un pervers narcissique.

    Je me sors tout juste d’une relation de 6 ans, c’est très long vous me direz, mais que voulez-vous quand on ne veut pas voir on ne voit pas.

    J’ai rencontrée cet homme alors qu’il était un client, je vendais sa propriété. J’étais dans un moment de faiblesse, ma fille unique avec qui je vivais seule depuis 20 ans, venait de quitter la maison, j’avais pris énormément de poids, je ne m’aimais pas et j’étais célibataire depuis trop longtemps. Cet homme est entré dans vie comme un train entre à la gare, gentil, doux, affectueux et j’en passe, l’homme idéal quoi …. Mais dès qu’il fût entré chez-moi, qu’il est venu habiter avec moi, tout a commencé à changer au fil du temps, j’ai perdu mes amis, je ne pouvais plus voir ma famille, tout le monde me disait qu’il profitait de moi, qu’il me manipulait, mais moi je ne voyais rien, j’avais toujours la réponse à dire bien non, c’est juste que vous ne l’aimez pas. En plus c’est un alcoolique. Je l’ai quittée environ 7 fois en 6 ans, mais à chaque fois il revenait en me disant bien non mon amour c’est toi que j’aime. Et oups la cruche que j’étais finissait par le reprendre et comme une conne je continuais à payer pour lui, tout et quand on dit tout, c’est tout, même pension alimentaire à son ex. Vraiment une cruche, il m’a trompée à maintes reprises, mais moi j’acceptais, je ne pouvais pas vivre sans lui. Il avait toujours le mot pour que je crois que c’était moi la fautive, tout était de ma faute, c’est à cause de moi, s’il faisait telle ou telle affaire, alors je m’excuse, je pleure et je lui dit que je ne peux vivre sans lui. Il n’appréciait pas ma carrière, n’appréciait aucun de mes amis, ne voulait jamais que l’on soit en famille, cloitré à la maison, à m’occuper de lui et de ses fils, car lui ne s’en occupait pas. Toujours à me reprocher si je prenais des décisions sans l’avoir consulté, comme de me faire teindre les cheveux. Ceci est un petit résumé des 6 dernières années de ma vie. Par contre en février dernier, il a été appelé à travailler aux Bahamas pour son emploi, je ne pouvais y aller, et comme je savais qu’il m’avait trompé à maintes reprises, j’ai commencée à avoir des doutes qu’il n’était pas seul là-bas. Effectivement, il était avec une femme avec laquelle il m’avait trompé, en décembre dernier, je lui fais remarqué mais il m’a dit qu’elle était là en amie pour se reposer car elle sortait d’une dure relation avec son ex, mais bon, je ne l’ai pas cru et là oups l’univers agit toujours pour nous donner des signes, j’ai commencée à tomber sur des textes qui parlaient du pervers narcissique, j’ai lue et relue plusieurs textes pour m’apercevoir que ce que j’avis vécue pendant ces 6 dernières années était un cauchemar.

    À son retour il s’est affiché clairement avec elle en me disant que c’était fini, mais qu’il voulait continuer à me voir car il ne pouvait pas se passer de moi, qu’il avait besoin de moi, mais moi je ne suis pas capable de tromperie, alors j’ai avisée sa conjointe du moment, et là tout a basculé, il est venue chez-moi une nuit avec elle frapper à ma porte pour avoir des explications, disant que je voulais foutre la merdre dans son couple, la femme dit c’est impossible qu’il est pu me tromper avec toi, tu ne peux plus avoir de relation sexuelle, et moi toute étonnée, je dis pourquoi, elle me fait pour réponse, il m’a dit que vous vous étiez laissé à cause de cela, car tu as eu une maladie et tu as due te faire faire l’ablation des parties génitales. Et moi toute étonnée, je lui répond que non tout fonctionne très bien. J’ai essayée de la mettre en garde contre cet homme, mais il est tellement beau parleur, qu’elle ne voit que du feu, c’est l’amour de sa vie.

    Au final, c’est moi la méchante, et c’est ce qui fait le plus mal je crois. J’ai peur qu’il s’attaque à moi autrement maintenant que j’ai découvert son petit jeu.

    Et là je me sens coupable de ne pas m’être ouvert les yeux plus tôt, cet homme est toxique au maximum, charismatique, beau-parleur, c’est un casanova-manipulateur

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s