manque-pervers

3 bonnes raisons d’appliquer le NO CONTACT avec un pervers narcissique

Je l’ai très souvent répété dans mes articles : appliquer le NO CONTACT est la seule et unique voie de sortie d’une relation avec un pervers narcissique. Que l’on soit amoureux d’une personne perverse narcissique ou juste ami ou simplement en contact avec, si l’on veut retrouver son intégrité psychique, il faut impérativement couper les ponts.

Dans le cas d’une rupture avec une personne perverse narcissique, il n’est pas possible de rester ami, ni de se voir « juste comme ça ». Aucune relation équitable et respectueuse ne pourra germer à cause de ce trouble de la personnalité qui modifie totalement la constitution du cerveau de ceux qui le manifestent.

Généralement, les personnes empathiques projettent leur perception du monde sur leur entourage et sur les inconnus qu’elles rencontrent. Elles ne se doutent pas que, tapis dans l’ombre, les guettent tout un tas de personnages à l’allure humaine mais au mode de fonctionnement totalement différent. Des êtres qui ne reculent devant aucune bassesse pour arriver à leurs fins qui sont toujours extrêmement préjudiciables… pour la personne empathique. Lorsque l’on a connu un pervers narcissique, on comprend – en traversant littéralement l’Enfer sur Terre – que certaines personnes sont tellement ancrées dans la négativité qu’il est IMPOSSIBLE d’entretenir tout lien que ce soit avec elles.

no-contact-rules

Comment conserver un état d’esprit sain quand on est constamment soumis à la manipulation, au mensonge et le pire de tout, la double contrainte ? Les pervers narcissiques ne connaissent que ce langage. Cependant, ne nous leurrons pas : ils savent faire la différence entre la vérité et le mensonge. Ils sont parfaitement conscients de leurs manoeuvres de destruction et ils jubilent de tromper leurs victimes, les voir se démener, essayer – en vain – de modifier leur propre attitude pour satisfaire un bourreau qui tire justement sa force de leur lutte.

Voici 3 raisons pour appliquer dès à présent le NO CONTACT et vous protéger du pervers narcissique dans votre vie.

1. Le pervers narcissique se NOURRIT de la peine de sa victime

manque-perversCommençons par le point abordé ci-dessus. Le pervers narcissique, comme son nom l’indique est « pervers ». Ceci est la définition officielle du mot « pervers » :

Qui est enclin à faire le mal et qui le tente par des moyens détournés.

Le pervers narcissique joue un jeu terriblement destructeur et malsain avec ses victimes. Il fait EXPRES de créer des situations conflictuelles et sans issue justement parce que c’est ce qu’il attend de la relation qu’il a nouée avec sa proie. Il fait également exprès de lui faire croire qu’il ne veut qu’une histoire… sans histoires, quelle ironie ! N’importe qui ayant compris cette double manoeuvre comprend qu’il est préférable de laisser ce triste sire loin derrière. Etre en relation avec un PN est un cercle vicieux dont la victime sort toujours perdante… Pendant qu’elle sue sang et eau pour le satisfaire, celui-ci se délecte devant ses larmes. Il en a besoin et se nourrit de sa douleur parce qu’il est ainsi constitué. C’est un vampire de l’âme. Il ne changera pas et cherchera toujours sa « dose », que vous prétendiez être amis ou connaissances. Dès qu’il y en a un que vous laissez s’approcher de votre cercle intime, attendez-vous au pire.

2. Le pervers narcissique vide la victime de ses qualités et lui attribue ses défauts

L’identification projective, à haute dose et sur le long terme, peut causer des dégâts irréversibles sur un être humain.Qu’est-ce que l’identification projective ? Imposer à autrui des défauts que l’on a soi-même mais qu’on ne peut pas ou ne veut pas voir. Dans le cas du PN, c’est la double peine ! La victime est dépersonnifiée, vidée de sa personnalité et le bourreau lui fait subir l’équivalent d’un lavage de cerveau pour qu’elle accepte de porter ses défauts. Ce processus s’installe petit à petit puis quand la proie est bien ferrée, le PN accélère généralement la cadence, ce qui se manifeste par des humiliations et critiques constantes. La victime qui au départ a justement été choisie pour des qualités que le PN voulait « dérober » se retrouve plus bas que terre après le passage du rouleau compresseur… Ce qui viendra confirmer les propos du bourreau.

Rappelons-nous que les pervers narcissiques sont des personnes jalouses, envieuses et haineuses. Lorsqu’elles abordent une victime, c’est pour lui faire du mal. Il n’est jamais question d’amour. Et les PN détestent l’amour, c’est leur ennemi juré car ils en sont dépourvus, ne l’ont jamais ressenti auprès de leurs parents et ne peuvent pas l’accepter.

3. Le pervers narcissique ne respectera JAMAIS vos limites

no-limitUne autre particularité du pervers narcissique est que pour lui résister, au départ, il faut savoir poser des limites, ce que ne font pas les personnes qui en deviennent victimes. En effet, elles ont pour point commun de traiter de façon identique leurs amis proches et de parfaits inconnus. Elles peuvent ainsi divulguer des informations capitales à quelqu’un qu’elles connaissent depuis peu de temps, ce qui ne manquera pas de se retourner contre elles.

Une fois que la relation avec un PN est terminée, celui-ci ne respectera jamais les limites que tentera de poser la victime. Pourquoi ? Le PN est dans une logique de « victoire à tout prix », il peut même parfois modifier complètement la réalité dans sa tête pour ne pas ressentir la honte ou l’humiliation devant ce qu’il considère comme une « perte ». C’est ce processus qui donne l’interprétation de la perversion narcissique comme une « psychose blanche » (sans symptômes). Les pervers narcissiques sombrent dans un déni des faits tangibles parce qu’ils sont persuadés d’être tout-puissants et invincibles. Ce qui fait que quand une « relation » perçue comme « perdue » reprend, quel que soit son statut ou le temps qui s’est écoulé depuis la rupture, ils repartent au point où elle s’est terminée. Autrement dit, ils ne voient pas l’évolution que la victime a accomplie, ni les limites qu’elle est capable de poser.

Ils vont alors se mettre à appliquer une mécanique que je qualifie de « robotique » car elle est sans pitié et sans merci, implique toutes les bassesses pour ramener la victime au stade d’avant la rupture. Il n’est par conséquent pas possible d’avoir une amitié avec un ex-conjoint PN. Une fois que vous avez été sa victime, son regard sur vous ne changera plus et il vous maintiendra dans cet état de jouet aussi longtemps que vous le tolèrerez.

Conclusion : NO CONTACT ! Accrochez-vous, c’est comme commencer un régime. Au début, on est en manque et ensuite, on est fiers du résultat.

Lisez les règles du NO CONTACT pour quitter un pervers narcissique.

© Scarlett – https://leperversnarcissique.wordpress.com

55 réflexions sur “3 bonnes raisons d’appliquer le NO CONTACT avec un pervers narcissique

  1. Un an déjà de NO CONTACT avec le PN qui a partagé ma vie pendant 10 ans et avec lequel j’ai eu deux enfants. Pourtant, l’obsession est toujours là… C’est trop long ! Il me tarde le moment où je serai fière de cette nouvelle vie sans lui, sans regret, aucun. Quand est-ce que cela arrivera?

    J'aime

    1. Bonjour @Hatel,

      Félicitations pour votre anniversaire de No Contact ! Cette « obsession » dont vous parlez est une conséquente directe de l’emprise sous laquelle vous étiez et sous laquelle vous êtes toujours… Être sous emprise est un profond écho à la construction de votre personnalité et il est important d’entamer un travail d’analyse de vous-même pour comprendre comment ça fonctionne et comment ne plus retomber dans le même piège. Je prépare un article qui explique les raisons de la persistance de cette emprise bien au-delà de la distance géographique et du temps. Les personnes qui sont sensibles à ce processus d’emprise présentent entre autres, une capacité de soumission à la volonté d’un autre être humain ainsi qu’une dépendance affective, toutes deux au-dessus de la moyenne. Je vous invite à lire l’article consacré à l’emprise ici.

      Donc, pour répondre à votre question, vous arriverez à passer au-dessus de cette obsession quand vous le déciderez. Le jour où vous aurez compris que vous devez être le NUMERO 1 de votre vie et non le second rôle. Il y a une différence entre « comprendre intellectuellement » et « prendre conscience ». La guérison est l’espace occupé entre ces deux réalités. Quand vous aurez CHOISI d’être heureuse, avec ou sans spectateur, sans avoir besoin de la validation d’un autre (qui présentera forcément des caractéristiques de manipulation et de domination étant donné que les personnes équilibrées ne mettent pas leurs semblables sous emprise), ce jour-là, vous serez guérie.

      Aussi surprenant que cela puisse paraître, guérir est un choix qui se travaille chaque jour qui passe. La guérison est un processus, pas un miracle.

      Encore bravo pour déjà être sortie de cette relation toxique et bonne continuation !

      J'aime

  2. Bonsoir et merci de cet article,

    J’ai vécu 2 ans avec une P.N, relation commencée le 21/12/2012 et terminée ce 27/12/2014.

    Tout d’abord, j’étais célibataire, une personne adorable, gentille, très dans l’empathie, etc ! J’avais une voisine qui me connaissait tel quel, de ce fait elle alla me présenter quelques temps plus tard une jeune femme belle et souriante (2 ans de + que moi). Ce fut foudroyant, dès le soir de la rencontre que l’on nous a arrangée. J’ai appris par la suite qu’elle avait eu des déboires avec son « amant » et qu’elle avait quitté son ex mari pour cet amant qui ne l’a plus voulue au dernier moment ! Bref, passons.

    Nous débutons une année somptueuse, magnifique, charnelle, etc ! Parfaite, 2013 (de plus j’entamais une formation pro donc je mettais les bouchées doubles pour être fier de moi et que l’on puisse être comblés financièrement). 1 mois 1/2 après ma formation, je trouve du boulot (parfait), notre relation ne s’en porte que mieux mais déjà, je voyais en elle quelqu’un de particulier : goût des choses, me disait que l’on ne pouvait changer les gens, que mon style vestimentaire était à changer, elle était jalouse pour un rien (j’étais intrigué car je ne faisais rien pour la rendre telle quelle), de plus je ne suis pas un coureur mais ça ne l’empêchait pas de détester les gens autour d’elle qu’elle ne connaissait pas d’une part et quand je voulais lui présenter quelqu’un , elle refusait !

    Puis elle était trèèèèèèèèès dépensière. Je pensais qu’étant d’une famille aisée, elle savait ce qu’elle faisait, que nenni, non. Smicarde, elle dépensait 3 fois plus que ce qu’elle gagnait mensuellement mais j’étais totalement aveuglé par l’amour que je lui portais. Je voyais la chose comme : on aime les gens avec qualité et défauts, je ne voyais que l’aspect extérieur de la personne.

    Fin d’année 2013, je finis hélas mon CDD de 6 mois et partir de là, le monstre sort non pas ses griffes mais son venin !! Tout le temps passé, on vivait chez elle (je payais le loyer de chez moi tout en restant chez elle) donc là, pas de travail. Je cherche en vain rien de rien, et là elle commence son vrai travail de PN, elle me dévalorise, me dit qu’elle (pour résumer) ne se privera pas pour moi et qu’elle ne supporterait pas de me voir assis sur le canapé pendant qu’elle bosserait. Je démontrais que je me battais, mais en vain. Première séparation de 15 jours, je crois puis retrouvailles et comme toujours au lit, c’était…( sans commentaires ).

    Noël arrive, on le fait dans sa famille de riche, je n’ai pas trop d’argent mais bon, j’essaie de lui faire un cadeau minimum. Le jour de l’an arrive, elle décide de m’offrir un week-end à Barcelone (3 jours en 5 étoiles). Entre temps, elle m’offre iPhone, Rayban, costard, restau, etc. Elle me gâte (mais je lui disais sans cesse que je ne voulais pas qu’elle se ruine, que mon seul cadeau, c’était elle). Passons…

    2014 est là et pas de job. Je prends une respiration et là, je m’engage à faire un job que pour tout l’or du monde, je ne voulais jamais faire (agent de sécurité). Formation de 2 mois 1/2. Durant la formation, on se re-sépare (je ne sais plus pour quel motif) mais elle se montre plus pressante quant au besoin pécuniaire. J’arrive à terminer ma formation malgré tout et réussir, retrouvailles et toujours pareil, le lit en a souffert (lui aussi) 🙂

    Là, c’est encore mieux que le début 2013. Je trouve du boulot dès le lendemain de ma formation, je lui démontre que j’en veux et que je ferai tout pour que l’on soit bien mais les contrats que j’avais étaient assez précaires et mal faits (dans ce domaine, c’est magouille sur magouille).
    On se sépare à nouveau mais cette fois-ci, 2 mois ! Puis, après nos retrouvailles (encooooore ), là, je lui dis ouvertement que ma confiance en elle qui au départ était aveugle, est devenue plus retenue. Là, elle se doute de quelque chose donc… Je n’habite plus chez elle depuis fin 2013 mais là, c’est la totale, elle veut que l’on ne se voie que le week-end !

    A partir de là, je me pose plein de questions, et ce faisant elle me demandait toujours de la faire vivre comme une princesse (alors que je suis a mi-temps et que je touche l’ASS). L’été passe et on se découvre avant la sortie du film, largement avant même une envie folle de jouer à « 50 nuances de Grey » puis son envie est passée.

    Je résume en disant qu’en septembre, pour mon anniversaire, elle m’offre un cadeau somptueux : un week-end de rêve dans hôtel de luxe, comme d’habitude. Mais à partir de là, j’ai commencé à ressentir de nombreux détails. Je précise que j’ai un don de médium mais en sommeil. Bref, je sens des choses négatives. Plus tard, je fais un énorme sacrifice. Je fais des heures à n’en plus finir pour lui faire plaisir a mon tour et lui offrir un week-end de rêve dans un 5 étoiles. J’y arrive mais en payant à l’avance. Ma petite voix me dit qu’on ne terminera pas l’année car je sentais plein de détails qui n’inspiraient rien de bon :
    – liste de son téléphone effacée
    – retards à répétition alors qu’avant elle mettait 15 min pour revenir de son travail (là elle mettait quasiment 50 min)
    – comportement
    – et d’autres nombreux changements

    On passe son anniversaire en novembre, mais là je sentais vraiment que ça n’allait pas malgré le sacrifice financier que j’avais fait. Rien n’allait jamais pour elle ! Et en décembre, elle me donne le choix de fêter Noël avec ma famille (seul avec eux) ou l’amener chez sa mère. J’ai choisi (et elle le savait) sa mère, donc on y va ! Noël passe, elle tombe malade. Le 25/12, on se prend la tête pour un détail, et le 26 on rentre. Le 27 au matin, je la borde car vraiment malade et là, elle me sort que notre couple ne va pas. Et pour une fois, je lui réponds franchement : « Tu sais, je t’aime, t’ai aimée, mais là ça dépasse les bornes car tu demandes et demandes sans cesse, alors à mon tour aussi, je vais te dire une chose : « Arrêtons les frais de part et d’autre ! « .

    Ensuite elle me dit : « Ne nous bloquons pas nos téléphones ». Je suis d’accord avec cela mais 1 mois plus tard je l’appelle pour prendre des nouvelles et là elle me crucifie en me disant : « J’ai tourné la page ». Comme par hasard ! Et depuis cette phrase, il est vrai que je n’arrive pas a faire le deuil réel ( même si je fais les bonhommes allumettes , de l’EMDR et de la lecture cellulaire ( méthode étonnante). Voilà mon histoire et là je peux dire que j’en bave mais en voyant votre article, j’ai (re) immédiatement effacé et bloqué son phone !

    Merci à vous de nous éveiller sur ce sujet et ce genre de « malade ». J’ai écrit un dernier sms « posthume » , en lui disant la vérité sur elle (comme face a un miroir ) et elle n’a pas aimé du tout, mais alors pas du tout looool !

    Comme quoi, ces gens-là en société sont monsieur et madame tout le monde, très agréable, mais seul a seul, de vrais bourreaux ! Et le pire, c’est qu’ils arriveraient presque (en tout cas moi ce n’est pas le cas) à faire culpabiliser l’autre ! ( de ce coté-là, j’ai de la chance car j’ai tout donné donc rien à me reprocher )

    Je plains déjà sa prochaine victime !

    J'aime

    1. Bonjour @Max la Menace,

      Merci pour ce témoignage complet !

      Vous pouvez remercier cette femme d’être sortie de votre vie. Vous pouvez à présent vous focaliser sur votre processus de guérison et réellement faire votre deuil. Pour passer à autre chose, je pense que vous seul avez la clef et cette clef s’appelle « lucidité« .

      En gros et cela n’engage que moi, je pense que le monde ne se divise pas en « bon » ou en « mauvais » choix. Il faut simplement être LUCIDE donc assumer les conséquences de ses choix. Si quelqu’un veut être en couple avec un pervers narcissique (quel que soit son sexe), il faut aussi accepter que cela comporte une certaine dose de souffrance. Un moment donné, il faut choisir avec qui on fait sa vie. Personne ne peut demander à l’autre de changer pour s’adapter à sa propre vision. Et cela est vrai côté « victime » comme côté « PN ». Donc si vous êtes avec un abuseur, ne lui demandez pas d’arrêter ses abus parce qu’il/elle est comme ça et ne va pas changer. La solution lucide et réaliste est de partir… Ou de rester mais en toute connaissance de cause.

      Quand vous aurez acquis la lucidité nécessaire pour prendre conscience que cette femme n’était peut-être pas ce que vous recherchiez, le manque passera de lui-même. A vous d’être honnête avec vous-même, savoir ce que vous attendez réellement d’une relation.

      Qu’est-ce qui vous manque exactement par rapport à cette femme ? Peut-être que vous aimez les relations compliquées, avec beaucoup de drames, de l’agitation qui vous éloignent de la monotonie de votre quotidien et captent tellement votre attention que vous pouvez vous évader de votre propre vie. ça peut être cela aussi et chacun a le droit d’aimer ce qu’il aime sans être jugé. Il vous faut juste être au clair avec vous-même.

      Si c’est ce type de femmes qui vous plaît et que vous avez besoin de votre dose de « narcissisme » alors il y a de fortes chances que vous attiriez de nouveau ce profil. Si vous rêvez plutôt d’une relation calme et équilibrée, alors il convient de creuser en profondeur au-delà de l’EMDR (qui est une excellente méthode d’urgence) pour savoir ce qui vous a plu en votre ex-compagne et pourquoi vous êtes resté malgré les abus.

      Au fond, ce n’est pas compliqué. C’est simplement une question de savoir ce qu’on veut et qui on est…

      Bonne continuation !

      J'aime

      1. Bonjour ,

        Vous avez parfaitement raison dans votre raisonnement et explications !

        En fait, ce qui m’a réellement hypnotisé chez elle, c’était son corps (aussi gardai-je une photo d’elle) quand nous avions eu un de nos ébats amoureux ! J’aurais tout fait mais je comprenais ma faiblesse au fil du temps et ELLE avait raison car des fois elle me disait (elle-même) : « Je suis lucide, tu es avec moi parce que tu ne veux pas être seul… ». Elle ne devait certainement pas avoir tort, c’est vrai ! Sans doute, je ne voulais pas la perdre !

        Et pour répondre à ce que vous dites, je préfére bien au contraire les relations calmes, etc. mais avec une complicité (on en avait au départ) puis l’obsession de l’argent a touuuut gâché ! Irrémédiablement ! Pourtant, elle ne cherchait que ça, elle aussi le calme mais AVEC DE L’ARGENT A PROFUSION et que l’homme s’occupe de tout et la protège !

        Elle m’avait dit un jour qu’elle avait peur de l’abandon et dès le départ de notre relation, elle m’avait expliqué avoir été abandonnée à la naissance et recueillie par sa grand-mère qui l’a élevée jusqu’à l’âge de 12 ans ; puis ses parents l’ont récupérée et… pourrie gâtée pour s’excuser de leur façon d’agir en fait ( porsche a 18 ans ) et même quand on s’est connus le 21/12/2012, à Noël, ses parents (séparés) lui ont donné 6000€ d’argent de poche. Elle leur fait payer cher leur façon de faire mais elle le fait payer cher aussi aux gens comme moi qui n’y sont pour rien ( hélas ) car je l’aimais trèèèès sincèrement avec tout mon cœur.

        Et je me répète mais quand j’aime, je prends avec qualités et défauts mais là, il y avait la dose de défauts. Disons qu’au fur et à mesure, comme vous dites dans votre article, cela prenait des proportions inégalées de plus en plus hautes. Et plus j’en faisais, pluuuuus encore elle demandait. C’était… mission impossible et chaque être humain aussi patient qu’il soit a une limite ! Je ne pouvais tout faire à la fois, chercher du travail ou travailler comme des fois 17h /jour et puis me faire entendre dire : « tu ne t’occupes pas assez de moi » (là ça me mettait hors de moi). Et j’ai compris en septembre que je portais les cornes ! De ce fait, on se voyait de moins en moins donc mes envies envers elle s’estompaient, etc.

        J’ai compris ma faiblesse (le sexe) ! J’ai appris : la patience. Et en effet, je lui ai dit MERCI dans le dernier SMS échangé (mais ça, elle ne saura jamais pourquoi j’ai dit merci) 🙂 Et tant mieux ! J’ai compris ma faiblesse en effet, c’est comme si j’étais dépendant affectif. J’aime la « petite solitude » comme j’aime l’appeler c’est-à-dire être seul dans ses propres moments (sport, rando, etc.) mais seul H24 non. Là j’ai trop connu cette solitude comme un prisonnier dans sa cellule et effectivement quand elle est arrivée dans ma vie, j’avais appris par cette imbécile d’ex-amie commune qu’elle lui avait dit que je venais de sortir d’une dépression, etc. (qui aurait voulu d’un dépressif ??) même bodybuildé que j’étais (là après ma séparation, mes nerfs m’ont dévoré 17kg) et ça ne me va pas si mal (rire).

        Enfin, je me bats sur d’autres objectifs et là au moins, je ne suis plus gêné par ce frein. Super votre blog !! Continuez comme ça ! ça éveille l’esprit ! Merci infiniment de votre (vos) analyse(s) ! Je vous encourage a continuer en tout cas 🙂

        Merci a vous de nous éveiller

        J'aime

    2. c’est fou. Je viens de terminer une relation de ce type et depuis je vais chez un psy et lis tous les articles sur le sujet. C’est illuminant. Je ne savais meme pas que ce genre de malade existait, c’est dire si je suis tombée dans le panneau à pieds joints.
      No contact évidemment, mais il vit dans le meme patelin que moi donc facilement croisable et plus on doit aussi par moment se croiser sur le boulot. Et la chose me donne déjà des frissons glacés dans le dos….
      Courage fuyons, encore faut-il pouvoir !!!

      J'aime

      1. Bonjour Carla, dans ce cas là il faut envisager de déménager et partir sans laisser d’adresse…Faire en sorte qu’il ne puisse pas te retrouver facilement. Prendre une longueur d’avance sur lui.
        Parce que s’il vit à côté, il va forcément te relancer encore et encore, de plus cette proximité est néfaste au plan psychologique.

        J'aime

  3. Bonjour
    Merci pour cet article qui tombe à pic . Je travaille avec mon ex PN (pas le choix pour le moment) , ça fait deux ans que je l’ai quitté , j’ai mis du temps mais j’applique la règle du no contact depuis un an et demi . J’ai essayé d’être « amis » , évidemment il a été un « ami  » pervers , j’ai essayé d’être « collègue » et évidemment …
    Il y a une semaine on a été obligé de coopérer sur un dossier , et évidemment ….
    IL a été tellement grossier publiquement que notre responsable est intervenu pour le recadrer en nommant son comportement « harcèlement  » , ça m’a fait du bien de constater que d’autres pouvaient le voir tel qu’il est (d’habitude c’est plutôt , « oh non c’est fini entre vous! il est tellement gentil pourtant ! grrr)
    C’est vertigineux à quel point leur comportement est automatique , systématique , stéréotypé , c’est tellement déstabilisant d’être face à une coquille complètement vide, à un logiciel , pas un humain avec un cerveau , un robot !
    Ses yeux qui brillent de la même manière qu’il y a trois ans quand je pleurais , lorsqu’il m’insulte publiquement dans le seul espace de nuisance qu’il lui reste , cette voix cassante , ces arguments qui n’ont pas de sens, ces reproches complètement farfelus … tous mes collègues ont baissé les yeux et regardé leurs chaussures, c’était la première fois qu’il montrait ce visage là au travail. Comme quoi c’est plus fort qu’eux , quand ils n’ont plus de prise , ils s’accrochent à n’importe quoi pour pouvoir avoir leur dose , même contre leur propre intérêt .
    J’ai bien compris les choses et je relativise, mais il a quand même encore une fois réussit à me faire me sentir dans cet état de détresse, le cœur qui bat, les larmes qui montent , la voix qui part dans les aigus et la colère qui est restée pendant 4 jours , je n’ai pas dormi la nuit suivante .
    C’était la première fois que nous avions un contact de quelque sorte que ce soit depuis au moins un an .
    Donc si vous pouvez , si vous n’êtes pas obligées de partager le même espace, COUPEZ TOUT CONTACT . On croit qu’on a dépassé , qu’on est forte , qu’on contrôle, mais c’est faux , ils s’insinuent de toute manière .

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour @Adele,

      Merci d’avoir partagé votre expérience !

      Effectivement, quand on est obligé de côtoyer un pervers narcissique, le no contact n’est pas évident à maintenir. Si vous êtes amenée à travailler avec lui, ça ne va pas être facile de l’ignorer tout le temps. Heureusement que votre responsable a pris votre défense. Si la situation se représente, je vous conseille de ne montrer aucune émotion. Si vous devez pleurer, faites-le SEULE et dans une autre pièce. Ce que vous pouvez faire, dès que le ton monte, c’est vous adresser à la tierce personne qui se trouve avec vous (ne jamais vous retrouver seule avec le PN) et poursuivre la discussion normalement, en ignorant le PN. ça va le rendre fou de rage car l’indifférence absolue est leur talon d’Achille.

      S’il vous voit pleurer ou détecte chez vous le moindre changement suite à ses attaques, il va persévérer. Ne vous méprenez pas. Quand un PN hausse le ton, ce n’est pas une perte de contrôle mais une PRISE DE CONTRÔLE. Lui n’est peut-être pas plus énervé, son rythme cardiaque peut ne pas varier d’un battement car tout ceci est une mise en scène parfaitement maîtrisée dans le seul but de vous déstabiliser. Il jubile de voir que ça marche même s’il y laisse quelques plumes en termes d’image sociale auprès des collègues.

      Donc, NO CONTACT veut aussi dire ne montrer aucune émotion dans laquelle il puisse s’engouffrer. Le détachement est aussi émotionnel mais ça viendra avec le temps.

      Bon courage !

      Aimé par 1 personne

    2. Bonjour je m’appelle Françoise et je suis en pleine séparation avec un pn.
      C’est lui qui a décidé de me laisser après 2 ans de vie commune très compliquée pour moi et mes 2 filles d’un premier mariage.
      Il s’est installé chez moi très vite grâce à ses flatteries et sa gentillesse , je suis tombée folle amoureuse et j’aurais tout donné pour lui , j’ai fait bcp de sacrifice il était très gentil au petit soin pendant 1 an .Puis son attitude à changé , il a commencé à sortir avec ses copains enfin plutôt connaissances et à me faire culpabiliser pour tout et m’a demandé de vendre ma maison pour vivre avec lui avec ses conditions… Tout allait très vite pour moi et mon esprit était constament saturée … J’ai refusé de déménager heureusement pour moi et mes 2 filles aujourd’hui ! Et là il a changé encore d’attitude il s’est mis à prendre de la distance et de l’agressivité et à me faire faire milles et une chose pour essayer de le récupérer en vain… Mais je continuais à l’aimer plus que tout et je passais des jours et des jours à le supplier et à pleurer. La il m’a assailli de reproches constants et ça continue sans cesse. Il a mis un terme à notre histoire s’est remis avec une autre très vite , ce qui m’a blessé de plus belle et il est revenu deux fois vers moi j’y ai cru et ça a repris de plus belle … Voilà deux semaines que j’essaie le no contact mais on travaille dans le même service et il me harcèle sur la boîte mail du boulot si je réponds pas… Je suis à bout je dors plus , je ne sens plus quoi faire et je n’arrive pas à le détester … Auriez vous des conseils dans mon cas de figure ?

      J'aime

  4. Bonjour, voilà un article qui pourra peut être nous ‘aider à gérer la prochaine audience au tribunal que nous devons subir mon mari et moi contre mon père, visiblement selon les critères un vrai PN! Il veut la garde de nos 3 filles tous les mercredi pm. Merci

    J'aime

    1. Bonjour @Virginie,

      Je vous souhaite beaucoup de courage car humainement, c’est difficile.

      Le meilleur conseil que je puisse rajouter ici est de garder en tête que l’objectif principal d’un PN, ce qui se cache derrière toutes ses actions, c’est vous contrôler. Ce qu’il veut, ce n’est pas avoir la garde de ses petites-filles pour passer du temps avec elle, mais les avoir près de lui pour les manipuler et les retourner contre vous. Donc, gardez votre sang-froid et soyez ferme pour maintenir vos droits de parents. La loi peut être votre meilleure amie si vous savez comment elle fonctionne. Et c’est également le terrain de prédilection des PN qui sont persuadés d’avoir tous les droits sur leurs victimes.

      Bon courage !

      J'aime

  5. C’est troublant de tomber sur un texte de ce genre vu se que je vis :/
    Je suis une personne incroyablement gentille et qui donne beaucoup de moi-même. Malheureusement, j’ai énormément donné à deux personnes comme ça et j’ai encore malheureusement travaillé fort pour avoir une amitié en vain.
    Tout ce que tu as écrit s’est passé et oui c’était toujours à moi de changer.
    Je ne conterai pas toute mon histoire, je me sentirais mal qu’elles le voient peut être.
    Mais merci

    J'aime

  6. Bonjour Scarlett
    1 question que je me pose..
    Les qualités qu ils envie à leurs proies sont elles similaires, vu qu ils recherchent les mêmes profils?
    Je me rend compte désormais que lorsqu il marchait avec moi et que l on me regardait, il en avait de la fierté, sauf que je n avais pas compris a l époque que cela devait être pour lui comme si c était lui qu on regardait!
    Souvent il me disait: on est beaux!!
    C était comme pour que je m en persuade car souvent répété, mais je m en suis au fond de moi toujours étonnée.
    Peut être était ce ma beauté qu il voulait m enlever, et vu ma perte de poids et mon visage crispé.. Il y sera presque arrivé mais le no contact me fera me retrouver et bien vite, je l espère en tout cas!
    Ce qui me parle beaucoup à travers les lectures de vos écrits et qu il m a dit une fois: « tu n es pas mon trophée, tu es la femme de ma vie », ce jour il s est vendu….
    Bien à vous Scarlett

    J'aime

    1. Bonjour Mélissa,

      Pour asseoir une relation perverse narcissique sur le long terme, il faut que les deux personnalités correspondent. Dans ce sens, tout le monde ne peut pas rester avec un(e) PN sans présenter certaines caractéristiques que je précise dans le portrait type de la victime : absence d’estime de soi, narcissisme personnel défaillant, absence de limites entre soi et autrui, conditionnement à l’autorité et à la soumission, victime de précédents abus de toutes natures, etc. Ceci est le profil type de la victime qui va rester une fois que le masque du PN sera tombé.

      Cette personne a été ciblée dans un premier temps parce qu’elle représente une source de profit pour le pervers narcissique. Toutes les personnes ne rapportent pas la même chose, ne comblent pas nécessairement le même vide chez le PN. C’est pour cette raison, qu’il y a TOUJOURS plusieurs victimes en même temps. Tout dépend aussi de la personnalité du/de la PN. Le mode opératoire est le même mais les motivations peuvent être différentes et elles varient en fonction du temps. Ce qui est certain est que toutes les relations sont utilitaires. Si un PN est avec vous, c’est que vous êtes un objet qui remplit une fonction ou plusieurs.

      Chez l’une, un PN peut rechercher le côté « femme trophée » comme vous le racontez. Chez l’autre, ce sera le côté « maternel ». Chez une troisième, une source financière, un besoin sexuel, etc.

      Il faut comprendre tout le profil psychologique pour intégrer leurs motivations réelles. Vous n’existez pas en tant que personne. Vous existez parce que votre corps est jugé beau par le PN et que si ce PN vous a choisie, vous devenez une extension de lui donc il est beau par extension aussi. Il vous demande de maigrir et/ou vous le suggère parce que selon les critères de beauté des personnes que le PN veut impressionner, il faut que la femme avec qui il s’affiche soit mince au possible. S’il migre dans une société où ce sont les rondeurs qui sont à la mode, il trouvera la femme la plus ronde qui soit juste pour attirer l’attention sur lui.

      Bref, tout ceci ne tourne qu’autour du pervers narcissique et la victime est même pire qu’un accessoire, elle est juste porteuse d’une qualité qu’il recherche à un instant T. Il vous répète certains mots pour vous conditionner, comme on le fait avec un animal. Il n’y a rien de vrai, ni de sincère. Il sait que vous fonctionnez par les encouragements, que vous avez envie qu’il vous dise « Nous sommes beaux ensemble » donc il le fait. Si vous marchiez plus avec des insultes, il vous insulterait. Et ainsi de suite…

      J'aime

  7. Bonsoir Scarlett

    Merci de votre réponse

    Oui, en effet et ce que vous dites, je l ai vérifié lors de ma rupture de no contact.
    Voila pourquoi ce PN s est attaché au long de cette courte mais marquante relation a mes désirs, mes envies ( plus importantes que tout😉) pour mieux aiguiser et adapter sa manipulation…

    J'aime

    1. La vermine est revenue !
      Sous la forme d’un email ce midi tout simple en me demandant dans l’objet si j’avais apelleé chez lui hier soir à 22h40?
      C’etait le titre d’email puis quelque mots que j’ai pu lire sans ouvrir l’email disaiet que « ne pouvais etre que moi car je suis son seul ID bloqué  » ! le parano et le skizo qu’il est biensur crois que je lui veux du mal !!!!
      Mais moi seulment voir le titre et les quelques mots en debut d’email j’ai la grosse boule au ventre ,quand j’ai vu l’email c’etais l’heure du midi avant le repas ,je n’ai pas manger mais just prendre deux cachets pour me calmer .
      Je ne sais pas si je suis sur la voie de la guerison ou non car cette boulle au ventre est encore là et il est toujour seconde de seconde dans mes penses ,seulment je pense à lui comme à une vermine noir que je sortais de la terre par fois quand j’avais une grande maison et un jardin .
      Maintenant tout est du passé apré mon divorce j’ai du me resumer à une petite maison sans aucun cm de terre que j’occupe avec mes trois enfants .
      Mais je suis heureuse car j’ai le feeling d’avoir echapé au pire ….
      Je remercie au Dieu de m’avoir conduit dans ce lieux et de pouvoir lire vos histoires même si elles sont si tristes et pleine de souffrance ,je me rend compte que je ne suis plus seule ….Merci à vous tous et à vos temoignages

      Aimé par 1 personne

      1. Tu sais, 12 ans après, j’ai toujours la boule au ventre et des sueurs froides quand je reçois un message de la part de mon ex-conjoint. Non pas parce que j’ai quelque sentiment que ce soit pour lui (même la haine a fini par disparaître au profit d’un vague mépris) mais parce que je sais que ça laisse présager encore des problèmes… Ne réponds surtout pas ! S’il s’agit du père de tes enfants, les seules réponses que tu as à lui fournir sont celles concernant l’éducation ou la santé de tes enfants, en restant brève, neutre et ferme (les textos « style télégraphique » fonctionnent très bien !). Pour tout le reste, tu n’as RIEN à lui dire… ni rien à justifier, prouver ou attester auprès de lui ! Silence radio…
        Quant à ta réaction, elle est « normale »… Ca s’atténuera de plus en plus avec le temps… courage, le pire est derrière toi !

        J'aime

      2. Bonjour Bouchon,

        Je vous donne tout à fait raison pour les réponses aux textos qui sont obligatoires par rapport à l’éducation des enfants.
        Style télégraphique comme vous le dites !

        J'aime

      3. moi je l’appelle L’UOMO DI MERDA….
        la fin est encore fraiche mais la seule idée de la voir me donne froid dans le dos. Une hyène sans morale, prète à tout, capable de tout, sans vergogne. Pour faire mal. A dégager, poubelle !
        Un bisou à toi

        J'aime

  8. Je crois que je viens de réaliser que mon ex, avec lequel je ne suis plus depuis 5 ans, mais qui ne m’as jamais vraiment quitté, est un narcissique, ce qui m’aide à comprendre beaucoup de choses. Cependant, je me demande si le fait de dire que c’est un narcissique n’est pas simplement une raison qu’on se donne. N’est-il pas normal que si on donne trop d’attention et d’importance à un homme qui nous dit clairement qu’il ne voit rien en nous, il profitera de nous? N’est-il pas normal, que par ORGUEIL, un homme qui perd quelqu’un qui l’aime, pleure et tente de la récupérer? Ou est-ce la manipulation d’un narcissique? Mon narcissique s’est excusé, il a admit ses tords et m’a dit que je ne méritais pas tout ce mal, est-ce vraiment un narcissique? Se dire que notre ex est un narcissique n’est-il pas un moyen de mieux supporter le simple fait que nous avons aimé quelqu’un qui ne nous aimait pas? Peut-être que je ne comprends pas encore ce qu’est vraiment un narcissique, peut-être que mon ex n’en n’était pas un non plus, mais je trouve difficile de savoir s’il est vraiment narcissique ou s’il ne m’aimait tout simplement pas, car je le savais qu’il ne m’aimait pas, il me l’a dit et JE l’ai laissé m’utiliser et j’ai continué de lui donner tout ce que je pouvais lui donner en espérant qu’il m’aime. C’est de la faute à qui vraiment?…

    J'aime

  9. Bonjour,

    Déjà, merci pour ces articles très intéressants ! C’est un soulagement et une profonde peine que de mettre enfin un mot sur une personne, des comportements et des croyances ancrées en moi.

    Mon PN n’est autre que ma mère. 24 ans de manipulations perverses. Ayant un père absent, elle avait tout le loisirs de me faire comprendre que je n’étais pas aimable, incapable et trop ceci ou cela. Et à quel point j’avais de la chance de l’avoir. Qu’elle seule me comprenait, pouvait m’aider à surmonter les défauts qu’elle m’a donné. Je n’étais que son faire valoir auprès des hommes qu’elle côtoyait et même auprès des mes petits copains qu’elle draguait ouvertement !

    Grâce à un ami et après 4/5 ans de prise de conscience et de combats contre elle, j’ai décidé de couper les ponts.
    Ce n’est que des années après que j’ai découvert qu’elle est malade. Perverses narcissique.

    Aujourd’hui j’ai 27 ans. J’ai reconstruit ma vie tant bien que mal. J’ai quelques rares contacts par mail avec elle. Je me rend compte que certaines de ces paroles ont un poids considérable ! ça me reste en tête constamment !
    Je l’ai revu quelques heures il y a des mois. ça c’est bien passé. Assez distantes l’une et l’autre.
    Par la suite, j’ai diné chez elle avec mon conjoint. Pareil, ça c’est bien passé.
    Je reste toujours beaucoup sur mes gardes, surtout pour protéger mon couple et ma vie privée !!

    De son côté, ma mère a changé radicalement de vie. Elle a aussi changé de comportement. Alors, est il possible qu’elle ait, en quelques sortes, apaisé son côté manipulateur pervers ? Est il possible qu’elle « aille mieux » ? Qu’il soit possible de garder contact à distance ? (toujours en restant sur mes gardes) et comme je sais comment elle est, il est plus facile pour moi de gérer sa personnalité perverse.
    Oui, comme dit dans cet article, je suis humaine et pleine d’espoir mais il s’agit de ma mère. Pour moi n’avoir aucun contact est trop radical…

    Merci de m’avoir lu.

    Anne-Laure

    J'aime

    1. Bonjour Anne-Laure,

      Merci de votre commentaire et de nous faire part de votre souffrance.

      Si votre maman est une personne perverse narcissique alors, elle ne changera pas. On ne peut pas changer une structure de la personnalité. Ce n’est pas une maladie mais une « façon de voir le monde » qui est différente de la vôtre, son psychisme fonctionne différemment.

      Maintenant, il vous faut renoncer à toute illusion de changement et « apprécier » (vivre ?) la réalité de la nouvelle relation que vous avez pu construire avec elle. Si cela vous convient et que vous arrivez à vous protéger, suivez votre intuition. Chaque cas est particulier car nous avons tous notre propre sensibilité. L’essentiel est de trouver votre équilibre émotionnel.

      Aimé par 1 personne

  10. Bonjour

    J’arrive à maintenir le No contact avec ma PN.
    Juste un SMS pour lui dire que nous ne sommes pas fait pour être ensemble( façon poli de dire je ne préfère pas continuer avec toi tu est trop dangereuse).
    Je me sent de mieux en mieux,j’occulte maintenant tt les soi disant bon moment passée ensemble,et toutes c’est belle paroles qui n’était que jeux de role et mensonges pour mieux me tenir,et je ne pense que aux mauvaises choses qui était tellement plus nombreuses…..
    Je commence à ne plus regretter cette « personne ».
    Mais je regrette pas ça rencontre,car elle m’auras ouvert les yeux sur ce que je doit changer chez moi pour ne plus m’offrir a ce genre d’individu.

    J'aime

    1. Bonjour Raf,

      Vous avez fait tellement de progrès depuis votre premier commentaire, je vous en félicite !

      Il existe de nombreuses femmes qui sont célibataires actuellement, saines d’esprit, indépendantes et prêtes à offrir un amour réciproque. Focalisez-vous sur elles plutôt que sur les personnes immatures et toxiques que vous aviez laissées entrer dans votre vie précédemment.

      N’oubliez pas que VOUS avez le contrôle sur votre propre vie et vos choix.

      Bonne route !

      J'aime

    2. Merci Scarlett
      Vos blogues mon aussi bien aidé.
      Je les ais lu ,ré lu ,et re lu…j’usqu’as ce que son comportement anormal et destructeur soi bien encré dans mon ésprit .

      J'aime

  11. Scarlett,
    A propos du no contact, je me pose une question j’ai besoin d’aide pour savoir quelle attitude adopter.
    Concernant mon ex cest no contact clair et net.
    Concernant ma famille c’est plus compliqué. Famille d’abuseurs dont une pn qui est ma belle-mère et qui m’a « élevée » (à la sauce pn c’est à dire rabaissée) depuis mon enfance.
    Je sais, j’aurais du claquer la porte à 18ans et disparaître sans jamais me retourner. Ma dépendance a ma famille toxique a ce moment là à fait que je suis restée. Toute mon enfance j’ai grandi en me répétant quand je serai grande je les quitterai pour toujours ( réflexion d’enfant). Mais arrivée a la majorité et à ce que j’assimilais a la liberté ( car jai le sentiment d’avoir vecu comme dans un milieu carcéral. Un foyer insidieusement et parfois tres franchement violent), j’étais Deja affaiblie, floue dans ma tete, encore dépendante affective d’eux mon père et mes sœurs, et dépendante financiere, et je n’ai pas instauré le no contact.
    Du côté de mon père c’est un homme distant depuis toujours donc je n’ai pas de nouvelles ( rares exceptions qui cachent toujours une manipulation derrière) , mes sœurs m’ignorent sauf une pilotée par mon père. Quand j’applique le no contact ( je ne répond pas a ces mails. Il ne telephonne jamais, meme pas le jour de Noël. Un papa en or quoi), il s’énerve dans un deuxième puis troisième mail, puis deux jours plus tard, « comme par hasard « , je reçois deux coups de fil ( je ne répond pas au 1er) de cette sœur qui m’appelait jamais au cours de ces dernières annees. Et en ce moment cest le seul pont d’attache entre eux et moi, et elle intervient souvent, insiste jusqu’à s’imposer chez moi le week end, bref surréaliste. Cette façon de ne pas rougir de ce soudain changement d’attitude, comme si nous étions des sœurs tres proches et tres complice depuis des lustres!! Ils sont constamment dans des rôles de composition… C’est fatigant. Jai la sensation que mes parents se gardent de tout contact avec moi, ( ce qui inclut zéro soutien ni financiere ni emotionnel comme de bons parents), me chasse de la maison, m’excluent des repas de famille anniversaires, noël y compris, mais par contre, à la minute ou il m’écrit ( car il a besoin d’un truc, ou pour vérifier que l’emprise est toujours là) il faut que je réponde presente! En bon petit soldat. Si jai le malheur de ne pas le couvrir de remerciements car il ose, un jour par an se souvenir qu’il a une fille et prendre son telephone ou son clavier pour lui souhaiter un anniversaire, (ça sonne faux en plus, et reprendre le silence les 364 jours restants) alors il s’énerve jusqua envoyer des grosses piques par mail ( ils sont tarés) et me faire harceler par une de ses filles. Mais je ne suis pas convaincue que lui dire ses 4 vérités en face soit une bonne idée? ( en plus je n’y arrive pas)
    Jai la sensation que même si je suis à present adulte et ne les voit plus, ils n’en ont pas fini et je redoute leurs vieux jours et tout ce dans quoi ça va me remettre. J’ai peur qu’ils profitent encore de ma personne soumise.
    le jour où ils m’appellent (si ils le font, et puis il y aura les enterrements de familles, etc…) je fais plutot quoi?
    -je fais comme eux, hypocrite, je vais à la réunion de famille en prenant sur moi et en patientant jusqu’à pouvoir reprendre le cours de ma petite vie sans eux? Mais socialement je reste acceptable. Je me prépare Deja au déshéritage, surtout si mon père meurt en premier, il est limpide que la pn qui veut ma fin depuis le début ne me laissera rien. Donc en gros j’ai Deja renoncé à tout avec eux: Affection, guidance, amour, protection.

    – je ne répond pas au tel, si je reçois un mail pour se réunir, je répond une dernière fois de ma vie que a partir de maintenant j’applique le no contact absolu et que je ne veux plus rien savoir ni les revoir, y compris aux enterrements ( ce qui implique que je passe réellement pour une mauvaise personne, ou une folle ( l’image qu’elle veut absolumment projeter de moi, qui est en réalité une partie qui lui appartient) auprès du reste des membres de ma famille ( relations très rares et superficielles mais bon quand même.

    Bref je suis encore engluée avec ma famille, je ne sais comment agir, donc je ne fais rien si ce n’est évitement et silence. Par contre ca ne règle rien si un jour ils reviennent dans mes parages….
    Les enfants pn comment gérez vous cela?

    J'aime

  12. Bonsoir, dans votre article j’ai l’impression et j’en suis sûre que j’ai eu affaire à un pervers narcissique. On est rester ensemble 2 mois et c’était un enfer. Il me disait sans cesse que nous n’étions pas ensemble qu’il lui fallait du temps car il a un passé très douloureux. Au final, quand on ouvre les yeux je me culpabilise d’avoir était manipuler, il m’a juste ignorer sans explications j’ai pas eu de nouvelles. J’ai essayer de lui demander pour quelle raisons,c’est tellement long à raconter que je pourrais faire un roman. Je l’ai laisser sur Facebook et il y a peu de temps il m’a supprimer et bloqué. Je voudrais tourner la page mais j’éprouve un manque je ne comprends pas, et je pense qu’il a une autre proie j’en suis sûre. Du coup, erreur de ma part j’essaye de savoir qui il a rencontrer. J’aime pas ce que je suis devenue mes amis, ma famille m’ont expliquer que j’étais éteinte quand j’étais avec lui.Alors que je suis joviale, dynamique… Etc Comment le sortir de ma tête pourtant je ne suis pas rester très longtemps avec lui mais j’ai donner beaucoup de mon énergie, ma patience.. Etc

    J'aime

    1. Bonsoir Yasmina,

      C’est votre ego qui refuse de lâcher prise. Vous avez donné votre propre réponse dans votre commentaire. Comme vous dites avoir donné beaucoup d’énergie, de patience, etc., vous pensez – à tort – avoir droit aux égards de cet homme. Ceci est une illusion qui vous fait perdre un temps encore plus précieux. Vous n’aurez jamais le retour sur investissement que vous attendez. Le pister ne vous mènera absolument nulle part… si ce n’est à cette même conclusion d’ici quelques semaines ou mois.

      Vous culpabiliser ne sert à rien non plus. Il est plus judicieux de comprendre comment cet homme s’y est pris pour vous berner et essayer de ne pas être de nouveau victime. Tirez les leçons de cette erreur.

      Faites-vous une belle faveur et tournez la page. Le manque est biologique et s’estompe avec le temps.

      J'aime

      1. Merci de me répondre, oui je pense que c’est comme une drogue le manque fini par disparaître en pratiquant le no contact strict. J’étais tellement obnubilé par la recherche de mon âme soeur, je l’ai rencontrer sur un site de rencontres. Du coup je suis tomber sur ce genre de personnage. Il faut que je reprenne confiance en moi et que je me valorise car quand on est dénigrer pendant un moment, on le pense aussi. Alors que c’est faux j’essaie d’en avoir conscience, le fait d’être célibataire n’est pas un drame, il faut que je me retrouve et le reste viendra je le souhaite. Aimer c’est partager et accepter l’autre comme il est. Avec lui j’étais pas assez bien mais c’est l’inverse. Il me rendait morose, vidée… Etc c’est fou !! Et ce sentiment de culpabilité qui revient sans cesse.. Je vais me faire une belle faveur et foncer pour tourner définitivement la page.

        J'aime

  13. Bonsoir, voilà j’ai rencontrer un homme et avec cet article cela me montre que j’ai eu affaire à un pervers narcissique. Il m’a rabaisser,humilier,me culpabiliser pour tout. C’était un enfer, il me disait sans cesse on est pas ensemble car il a passé douloureux et qu’il n’est pas prêt. Aujourd’hui, il m’a ignorer depuis un mois et demi, c’est très long à raconter. Pour faire court il a ajouter une ancienne collègue à moi sur Facebook. Je lui ai reprocher, bien sûr il a nier et il a menti.Je me suis encore mis la faute sur moi je regrette, je lui demander pardon que je comprends qu’il ne puisse pas faire confiance à une femme… Et la je n’ai pas supprimer son profil de Facebook je voulais qu’il le fasse, ce qu’il a fait il m’a supprimer et bloquer.Je souhaite tourner la page mais j’éprouve un manque ce qui n’est pas normal, je regarde son profil pour savoir quelle est sa nouvelle proie. Je veux vraiment tourner la page, mais même quand il m’a quitter, si on peut dire, j’ai rejeter la faute sur moi. Du coup, je m’en veux d’avoir était aussi stupide et de me rabaisser à lui.

    J'aime

  14. Merci de votre réponse, c’est comme une drogue il faut se priver de tout pour ne plus ressentir le manque. Je vais me faire violence et ne plus essayer de le pister où de le comprendre.Il m’a rendu service en sortant de lui même de ma vie j’essaie d’en avoir conscience. Je veux me retrouver et avoir pleinement confiance en moi car je pense avoir des qualités. Mais la confiance se gagné chaque jour, j’étais tellement obnubilé par la recherche de mon âme soeur si je peux dire que j’étais tomber sur son emprise. A présent il faut faire le deuil j’espère que ce sera rapide. Votre blog est vraiment très intéressant et je souhaite ne plus jamais tomber sur un homme de ce genre.

    J'aime

    1. Merci, Yasmina. Pour vous donner plus d’infos :

      Il s’est produit le mécanisme suivant : vous avez projeté tous vos rêves de relation idéale, d’âme sœur, de construction à deux sur un homme que vous veniez à peine de rencontrer. Il a, bien entendu, flairé le bon filon et il vous a manipulée pour vous faire croire en cette illusion et vous exploiter. Puis, il est parti là où l’herbe est plus verte.

      A présent, vous demeurez persuadée que cet homme détient la clef de votre bonheur et vous ne voulez pas lâcher prise parce que vous considérez avoir établi un lien privilégié avec lui et votre ego hurle pour sa récompense. Peut-être même que vous êtes suffisamment dans l’illusion pour croire que c’est « l’autre femme » qui vous a séparés et que le jour où elle le quittera, il retombera fatalement dans vos bras.

      Eh bien, vous avez effectivement 1 chance/2 qu’il retombe dans vos bras un jour… mais plus dure sera la chute pour vous ! Il vous exploite tout simplement et le fera tant qu’il le pourra. ça n’en vaut pas la peine. Je n’aimerais pas vous voir vous épuiser davantage en sachant déjà comment cela va se finir, mal pour vous.

      J'aime

  15. Merci de me répondre, oui je pense que c’est comme une drogue le manque fini par disparaître en pratiquant le no contact strict. J’étais tellement obnubilé par la recherche de mon âme soeur, je l’ai rencontrer sur un site de rencontres. Du coup je suis tomber sur ce genre de personnage. Il faut que je reprenne confiance en moi et que je me valorise car quand on est dénigrer pendant un moment, on le pense aussi. Alors que c’est faux j’essaie d’en avoir conscience, le fait d’être célibataire n’est pas un drame, il faut que je me retrouve et le reste viendra je le souhaite. Aimer c’est partager et accepter l’autre comme il est. Avec lui j’étais pas assez bien mais c’est l’inverse. Il me rendait morose, vidée… Etc c’est fou !! Et ce sentiment de culpabilité qui revient sans cesse.. Je vais me faire une belle faveur et foncer pour tourner définitivement la page.

    J'aime

    1. Yasmina,

      Il n’y a pas de remède miracle et j’en suis désolée…

      A part votre détermination et la volonté de retrouver votre estime de vous, vous n’avez pas d’autre outil. Si vous avez un sentiment de culpabilité qui revient, alors écoutez-le. Notez toutes vos pensées s’il le faut. Vous êtes coupable de quoi exactement ? Qu’attendez-vous d’une relation amoureuse ? Voulez-vous du respect ou de l’humiliation ? Répondez honnêtement, sans vous juger car c’est votre vie donc votre choix. Vous avez le droit de rechercher un certain « contrôle » dans vos relations mais sachez qu’il y a toujours un prix à payer dans ce type d’interactions.

      La question de l’âme soeur concerne chacun de nous personnellement. Je n’y crois pas et je me méfie de tous ceux qui s’en servent dans un processus de séduction. Je vous encourage plutôt à dresser une liste des qualités que vous attendez d’un homme et d’une relation amoureuse. Puis, à accepter que le véritable amour prend du temps. Vous trouverez des tocards à chaque coin de rue. Par contre, un vrai homme est beaucoup plus difficile à rencontrer. Raison pour laquelle il vous faut être prête à rester seule un moment si nécessaire.

      Autre point important : aucun homme sain d’esprit, voulant s’investir dans une relation sur le long terme ne sera attiré par des traits comme la dépendance affective et/ou l’avidité à se lancer dans une relation. Vous devez impérativement travailler là-dessus, c’est un gros panneau « victime par ici » pour les prédateurs en tout genre et pas pour les personnes équilibrées.

      Prenez courage !

      J'aime

      1. Bonjour, oui je culpabilise d’avoir était sa chose si je peux dire de pas l’avoir quitter moi plutôt que lui. Même à la fin j’ai eu l’impression que c’était de ma faute si il me parle plus,du coup je me rabaisser pour m’excuser auprès de lui,tout ce qu’il m’a dit c’est que toutes les histoires l’ont refroidit . Alors que c’est lui qui a voulu ajouter une collègue sur Facebook. De plus, je suis vierge et j’ai eu des relations superficiels avec lui. Et j’ai eu des soucis intimes à chaque fois( je suis sûre que c’est à cause de lui) du coup je suis parti chez un gynécologue et du coup cette imbécile je lui dis que je suis vierge mais elle me met un spéculum. Ensuite elle me dit que non je ne suis pas vierge, qu’elle pense que j’ai des relations avec lui.Je suis pas débile je connais mon corps il n’est pas aller au bout puisque je n’étais pas bien . Ensuite je lui dis que c’est de sa faute que je ne suis plus vierge, il est choquer on discute de tout ça,il me reproche tout… Etc Je vous en parle mais j’en ai vraiment honte. En ce qui concerne une relation amoureuse je veux être respecter, accepter, et que la relation soit équilibrée et saine.

        J'aime

  16. Merci pour cette analyse, enfaite pour être plus précise j’ai fait des choses que je regrette avec lui au niveau sexuelle,alors que je n’étais pas considérer comme une femme. Je suis vierge enfin c’est compliqué j’étais prête à me donner à lui,j’ai des soucis d’ordre intimes je suis persuadé qu’il était la cause. C’est pas facile de se dévoiler mais je ne veux plus tomber sur un homme de ce genre. Je veux du respect dans une relation, mais il a su voir que j’avais aussi soif d’amour. J’ai jamais eu de relations longues comme vous dites si bien je suis tomber sur des tocards. Lui c’était le pire, j’essaye de chercher l’amour mais c’est pire je ne pas sur ce que je souhaite réellement.

    J'aime

    1. Yasmina,

      Comme je comprends votre position. Malgré la dureté de mes propos, sachez que je compatis totalement et que je sais combien il est difficile de chercher un amour à l’extérieur, que vous êtes incapable de vous donner à vous-même. Nous vivons dans un univers complexe émotionnellement. Être victime d’un prédateur, ou de plusieurs, est le signe d’un manque d’amour de soi. Or, l’amour doit commencer d’abord dans notre cœur, dans nos actions quotidiennes. Et surtout, important : chacun de nous a sa propre définition de l’amour. Essayez de trouver la vôtre, avec un bout de papier et un stylo. Qu’attendez-vous d’une relation amoureuse ? Qu’attendez-vous d’un homme digne de partager votre vie ? Il y a des qualités incontournables que vous voulez retrouver, quelles sont-elles ? Tout commence par une introspection. Puis, cela devient une conviction et enfin, cela est impacté sur les personnes qui vous approchent.

      A la place, nous devons cultiver une belle image de nous-mêmes, nous réaliser par nous-mêmes, être dans une attitude bienveillante envers nous-mêmes.

      Soyez gentille envers vous-même, apprenez à vous pardonner, à vous respecter même dans l’intimité. Si un homme vous aime réellement, il comprendra et acceptera des alternatives qui viendront de vous, sans forcer quoi que ce soit. S’il le fait, s’il vous manipule, s’il essaye de vous faire peur pour avoir des faveurs sexuelles, fuyez. Cela n’est pas normal et est le signe d’une exploitation de votre personne. Ce n’est pas l’acte en lui-même mais le contexte dans lequel il est réalisé. Ne vous jugez donc pas par rapport à tel ou tel acte sexuel mais regardez l’émotion que vous avez ressentie pendant et après : vous êtes-vous sentie sale, humiliée ? Vous êtes-vous sentie épanouie ? Voilà le type de questions à vous poser.

      Quand on n’a pas la connaissance d’un fait, comment peut-on agir en conséquence ? Vous ne saviez pas donc vous êtes tombée dans le piège. Comment on se pardonne ? Il y a un exercice tout simple mais tellement puissant, qui consiste à se placer devant un miroir, se regarder dans les yeux et se dire « Je me pardonne pour le mal que je me suis infligé ». Vous allez pleurer, rager, désespérer, et c’est le but. Que toutes ces émotions négatives que vous ressentez puissent s’exprimer. Faites cet exercice tous les jours s’il le faut jusqu’à ce que vous sentiez une libération dans votre cœur.

      Au cœur de la rencontre avec des prédateurs, se cache un terrible sentiment de ne pas mériter d’être aimé qui vient de notre enfance. Ce sentiment d’être une mauvaise personne, d’être indigne, inadéquate, nous pousse dans les bras des mauvaises personnes. Que vous enchaîniez les conquêtes ou que vous les réduisez, c’est le CHOIX de vos compagnons qui est à remettre en question. Avez-vous subi des abus, de la maltraitance, du rejet, un abandon ? Tout cela créé un climat particulièrement dangereux pour le narcissisme d’un enfant, pour son identité et son estime personnelle.

      On a tendance à reproduire le climat émotionnel de notre enfance et à aimer comme nous avons vu nos parents le faire. Il vous faut creuser en profondeur pour voir le mécanisme et en choisir un autre en toute conscience. Ce n’est pas facile mais nécessaire pour ne pas reproduire le cycle de l’abus.

      J'aime

  17. Bonjour, oui c’est pas évident il y a pas de solution miracle. J’ai honte car j’étais sa marionnette,j’ai fait des choses que je regrette avec lui. Je suis vierge et j’ai eu des relations superficiels avec lui, et puis j’ai eu des soucis intimes. J’en suis convaincu que c’est à cause de lui. J’ai consulté une gynécologue et cette imbécile ma mis un spéculum.. Et soit disant elle me dit que je ne suis plus vierge. Je lui ai dit que c’était de sa faute si je suis plus vierge, il était choqué. Il avait juste avant essayer d’ajouter une ancienne collègue à moi sur Facebook je lui ai reprocher, il a nier.

    J'aime

  18. De plus,j’ai consulté une gynécologue et cette imbécile me met un spéculum. Ensuite elle me dit que je ne suis plus vierge, je doute de ce que j’ai fait avec lui. Je lui en parle je lui dis c’est de sa faute mais d’un côté c’est pas possible. Avant cela, bien sûr il cherche des proie, il a essayer d’ajouter mon ancienne collègue sur Facebook. Je lui ai demander pourquoi il a fait ça, bien sûre il nie. Il m’a toujours reprocher ma virginité, pourquoi à 28 ans je suis toujours vierge.. Etc je ne veux plus qu’on me fasse douter de ce que je suis. Je regrette même à la fin je savais que c’était pas de ma faute, je me suis rabaisser en m’excusant de l’avoir accuser.. Je suis en colère contre moi.

    J'aime

  19. Merci une belle analyse que vous avez fait, j’ai essayer de rencontrer quelqu’un d’autres mais ça n’a pas marcher. Je sais que les sites de rencontres ce n’est pas fait pour moi. Je vais suivre votre méthode en espérant que j’apprenne à m’aimer et me pardonner. Pendant mon enfance, j’ai eu une éducation très stricte.

    J'aime

  20. Je ne vois pas comment couper tout contact avec une personne qui nous relance par téléphone (il a le pro et le perso)

    Changer de numéro? oui, et ça implique de changer de numéro auprès de tous les clients, les relations pro, etc…

    Ne pas répondre? J’ai essayé aussi mais il revient toujours encore et encore à la charge en tentant de m’amadouer avec des souvenirs sympas (quoi que le dernier échange n’en était pas un de souvenir sympa mais juste un souvenir que j’avais oublié et dont je suis devenue indifférente

    Je n’arrive toujours pas à savoir s’il est simple PN ou bien dépendant affectif. Quoi que je penche pour le premier quand il est doux et bienveillant pour obtenir un réaction amicale (ou autre) et le lendemain, il est distant et semble mesurer son pouvoir quand il mesure ma réaction. Sauf que pour ma part, ce n’est plus de la dépendance comme avant, juste un mélange de colère et de lassitude.

    Comment faire pour qu’il me lâche enfin sans changer de téléphone?

    J'aime

  21. Carla, j’adore votre commentaire! et « UOMO DI MERDA » leur convient parfaitement! Il crée la merde là où il va! Je fais malheureusement tard le lien avec sa sœur, qui, elle avait compris, qui il était et a appliqué le no contact avec lui depuis des années et s’y tient! Je le croise encore et il m’écœure! Il avait préparé une proie (un peu avant notre rupture) qui lui a fait faux bond à la dernière minute et n’a pas voulu sortir avec lui! Il s’est vengé d’elle en sortant avec sa meilleure amie et en créant la zizanie entre les deux! Elles ne se parlent plus depuis, alors qu il y a quelques semaines, c’étaient les meilleures amies du monde! Dire qu’il y en a qui attendent leur retour!!! NEXT!!!

    J'aime

  22. Quelqu’un pourrait il me conseiller? J’ai enfin accéder à cette fameuse lucidité et à suffisamment d’estime de moi même pour décider de rompre. J’ai trouver un appartement et maintenant je me demande comment rompre . Je pensais pouvoir le faire en face. Mais le simple fait de prendr rdv avec lui devient un noeud de culpabilisation et de complication. Le no contact est il valable pour la rupture également? Comment me prémunir de ces attaques continuelles tout en posant l’idée e rupture définitive ? J’ai besoin de votre expérience . Merci

    J'aime

    1. Bonjour Georgie

      Je ne connais pas votre situation donc je pars du principe que vous êtes une personne adulte en prise avec un homme qui est apparemment toxique, selon vos propos.

      1) « tout en posant l’idée e rupture définitive » => Hum. Encore une fois, c’est monsieur qui a tout pouvoir sur vous. Pourquoi est-ce à lui de valider VOTRE décision de rompre définitivement ? D’ailleurs, avez-vous pris cette décision ou est-ce plutôt une sorte de « break » pendant lequel vous espérez qu’il prendra enfin conscience de vos belles qualités humaines ? La réponse ne me regarde pas. Simplement, ne vous mentez pas à vous-même. Déterminez déjà si Georgie a envie de quitter un homme qu’elle qualifie de toxique ou si Georgie a encore envie de rester sous la coupe du monsieur. Premier point.

      2) « Mais le simple fait de prendre rdv avec lui devient un nœud de culpabilisation et de complication » => Cette seule phrase me pousse à vous conseiller de ne pas envisager d’ultime conversation sauf si vous voulez au fond de vous, encore une petite dose de manipulation. Pourquoi voudriez-vous vous imposer une séance de culpabilisation et de culpabilisation si vous savez déjà que vous voulez passer à autre chose…?

      3) « Le no contact est il valable pour la rupture également » => Il est évident que si vous vous mettez en no contact avec une personne, ce n’est pas pour poursuivre la relation ;). Le no contact est un acte de rupture en lui-même. Il me semble que ça coule de source ou je n’ai pas compris votre question.

      En fait, si la rupture était bien claire dans votre esprit, vous ne vous poseriez pas ces questions. Clarifiez bien votre objectif d’abord. Avez-vous vraiment décidé de le quitter ou avez-vous encore un espoir malin de changement miraculeux ? Si cet homme est réellement un PN, il n’y aura pas de retour en arrière possible pour vous après avoir mis en place un no contact. Si vous retournez avec lui après avoir tenté de « fuir », vous serez « punie » selon ses termes et ce sera dangereux pour vous émotionnellement au minimum. Alors, réfléchissez bien et prenez une décision avec maturité.

      Si vous tenez vraiment à faire les choses en « règle » (ce qui n’a pas été ma stratégie personnelle mais qui correspond davantage à votre sensibilité), laissez-lui un mot court, sans aucune implication émotionnelle, juste pour qu’il sache que c’est terminé. Puis, mettez en place le no contact. Selon votre valeur en tant que jouet, il reviendra à la charge aussitôt ou il vous laissera tranquille quelques mois s’il a déjà un plan B sécurisé ailleurs. Quand il reviendra, ce sera pour trianguler sa nouvelle poupée avec vous. Vous serez utilisée systématiquement comme support de triangulation et/ou d’exploitation donc le no contact va vous permettre d’être protégée de cette exploitation.

      En effet, si vous êtes injoignable ET que vous avez un minimum de respect pour vous-même, vous ne retomberez pas dans son panneau. Par contre, si vous lui laissez la possibilité de vous PARLER (la manipulation passe essentiellement par le langage), alors préparez le stock de mouchoirs parce que vous n’avez pas fini de pleurer. Moins vous vous respectez, plus vous tolérez d’abus et plus la pente est difficile à remonter par la suite. Et le processus de destruction n’a pas de reverse mode.

      Je vous déconseille de discuter avec lui parce que vous êtes très manipulable. La preuve est que vous vous conditionnez déjà à accepter une culpabilité gratuitement. Il y a de fortes probabilités qu’il vous retourne le cerveau et qu’il parvienne à inverser la situation.

      Voilà ce que je peux vous conseiller. A appliquer selon votre sensibilité et votre propre objectif.

      Bon courage.

      J'aime

  23. Bonjour à tous.
    Cela fait plusieurs semaines que je lis de nombreux témoignages qui m aident Énormément.
    Je viens de vivre 3 ans et demi l enfer et pendant un An et demi peur pour ma vie.

    Notre rencontre « coup de foudre » puis pendant 2 mois des conversations téléphoniques ou je me suis livrée en expliquant ce que je voulais et ne voulais plus chez un homme. ..
    Je le rejoints en Martinique. Coupée totalement de mes amis et famille et sans travail car je venais d abandonner le mien pour rejoindre cet homme soit disant correspondant en tout point à mon idéal d homme.
    Un mois magique. Un jour en fraction de seconde sans que Je comprenne pourquoi son masque tombe. Cela a duré une petite heure et il s est vite excusé et j ai trouvé les excuses pour le pardonner.
    S en est suivi un harcèlement de son ex qui vraiment pété les plombs et me haissait et m a harcelé. ..j ai porté plainte.
    Je viens seulement de comprendre le jeu de la triangulation. …l enfer
    Je suis restée calme jusqu’à aujourd’hui voulant toujours tout comprendre et accepter.
    Mes enfants sont parti vivre chez leur père. ..me disant que mon compagnon ne les aimaient pas et était fou. J ai fait la sourde oreille trouvant excuses et prétexte à chaque situation .
    2 ans et demi sans voir mes enfants. …
    Et Mr qui rentrait dans des colères totalement incompréhensible pour moi et totalement démesuré.
    Mon corps tombe malade …..gravement. je fini par avoir lésion de la moelle épinière. …oui il m a sucé jusqu’à la moelle c est vraiment ça.
    Quelques personnes ont tenté de me dire en venant me répéter des propos qu’ il tenait dans mon dos en me dénigrant incroyablement. ….il racontait tout ce qu’ il me faisait mais en inversant les rôles. Il était une grande victime et j étais un monstre….il racontait ça à sa famille qui bien sur me déteste et m en à fait voir aussi du coup.
    2015 ma maman décède brutalement.
    Je rentre en France définitivement et pas eu la force de l empêcher de me suivre.
    Par 3 fois j ai fui et suis systématiquement revenue et systématiquement les punitions sont devenue plus méchantes et perverses.
    Jusqu’au jour où sous les colères il fait monter la pression pour que j imagine qu’ il est capable de me battre.
    La peur s installé insidieusement.
    Je crée mon travail. Il reste près de moi H/24.
    Collé à moi toujours. Même quand je suis sous la douche il est dans la sdb…au cas ou j aurai besoin de quelques choses dit il…..il est soit disant toujours près de moi pour m aider….
    Il est musicien. Il arrive qu’ il s absente pour soit disant des tournée. …toujours près de chez son ex…là il y a des « disparition de 24h….avec toujours des excuses que j avalent sans broncher.
    Puis à distance il garde le contrôle. …sms toutes les heures et gare si je ne réponds pas….appel ….s il entend voix près de moi à travers le tel je dois me justifier. Je reste donc chez moi et j évite de voir qui que ce soit pour éviter les tensions….lui est déjà parti 2 mois et à gardé le contrôle sur moi totalement.
    La violence physique est arrivée.
    En pleine nuit. Je dormais du moins j essayait car lui se levait toutes les 5 mn. J ai ignoré son mal être et il m a soudainement giflé de toutes ses forces. Puis à saccagé littéralement l appartement. Il a tout cassé. …sauf ses affaires personnelles comme par miracles.
    J ai réussi à fuir et porté plainte. 3 mois avec surcis. Je suis quand même retourné avec. Il a mi ça sur le dos de l alcool et à juré ne plus boire. …seule promesse qu’ il a tenu…puis suivi obligatoire chez le psy par le jugement.
    Il se contrôle et redevient l homme parfaitement parfait. …
    Retour de mes enfants à mon domicile un miracle pour moi…..une impossibilité pour Mr qui ne supporte même pas de m entendre dire je t aime à mes enfants.
    Nouvelle colère et méchanceté avec mes enfants.
    Je rappelle la police il est dehors.
    Un mois que je vis sans lui . Je me sens délivrée et surtout en sécurité mais combien de temps ? Il me harcèle avec des SMS de pardon je bloque et il prend bcp numéro.
    Je ne peux pas changer mon tel car je suis artisan.
    Je reste calme. J attends qu’ il trouve une nouvelle proie ….mais suis triste d avance pour cette personne car c est véritablement l enfer. Je ne savais pas que les monstres existaient. C est flippant.
    Je vois psy mes enfants aussi.
    Il est toujours dans ma tête. Je lutte. Un véritable sevrage très difficile et même violent psychologiquement parfois.
    Je me sens vide à l intérieur. …un long chemin de reconstruction m attend j en suis consciente. De vous lire m aide énormément Merci

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s