[Témoignage] de Claudine : « J’ai besoin de réconfort »

Voici le témoignage de Claudine sur sa relation amoureuse avec un homme pervers narcissique. Merci infiniment de partager votre témoignage qui peut aider d’autres lecteurs.

Oui, les pervers narcissiques mentent en permanence s’il est besoin de le rappeler. Tout simplement parce qu’ils n’ont aucune considération pour leurs victimes. Pourquoi leur devraient-ils la vérité ? Un être humain a-t-il une quelconque obligation de respect envers un objet…?

Quand vous faites tomber une paire de ciseaux, ressentez-vous de la culpabilité ? C’est ainsi que le scénario se déroule dans la tête d’un PN.

N’oubliez pas que vous n’êtes qu’un outil, une fonction. Que ce soit vous ou une autre ne change rien aux yeux du pervers narcissique.

Certaines personnes n’ont pas encore réellement compris qui sont les pervers narcissiques et qu’ils voient le monde d’une manière totalement différente de la vôtre. Pourquoi vous rendre malade parce qu’il a une autre femme dans sa vie ? Cela signifie qu’il demeure encore un lien affectif de vous à lui et tant que ce lien existe, vous êtes en grand danger de retourner dans son piège.

Claudine, je vous encourage à maintenir un No Contact absolu. Je vous garantis que vous ne voyez pas du tout les choses comme lui. S’il revient, que ce soit pour vous envoyer un SMS ou vous dire « je t’aime », ce ne sont que des manœuvres pour vous laisser dans l’attente, pour que vous restiez dans l’espoir et la souffrance. C’est TOUT. Vous faites partie de sa collection de poupées.

Si vous achetez ses mensonges, alors c’est que vous acceptez d’être son esclave. Ce que vous devez comprendre, c’est que quelle que soit votre réponse, il s’en fiche. L’essentiel est qu’il y ait une réponse, une réaction de votre part.

Soit vous choisissez de réellement avancer, soit vous restez sous son emprise. Pour vous, c’est juste une petite réponse, pour lui c’est une porte qui est ouverte. Voulez-vous vivre éternellement dans l’attente inavouée de son retour ? Faites votre choix. On ne peut pas être entre deux avec un PN sans s’enchaîner soi-même à la douleur d’espérer un retour de sa part, sans pouvoir se l’avouer ouvertement. Il ne faut pas se mentir.

Vouloir en finir avec la vie est le signe que vous voulez que cet homme revienne dans votre ET qu’il soit différent. Mais vous êtes dans une illusion qui peut vous être fatale parce que vous refusez la réalité mais en même temps, vous savez que vous vous dupez vous-même. C’est un cercle extrêmement dangereux du à une terrible contradiction au fond de vous.

Édit du 15/05 – IMPORTANT : à toutes les personnes avec enfants qui sont dans des relations avec des pervers narcissiques, pensez à protéger vos enfants ! Les pervers narcissiques sont dans la transgression et la dépravation morale. Ils n’hésiteront pas à s’en prendre aux proies les plus faibles.

Il y a des choses qu’un père digne de ce nom NE FAIT PAS ! Cela s’appelle un COMPORTEMENT INCESTUEL ou INCESTUEUX (voir passages en gras ci-dessous).

Claudine demande expressément aux lecteurs du blog de laisser des commentaires et réactions à la suite de son histoire pour la soutenir.

Si vous voulez vous aussi partager un témoignage, contactez-moi à aidepn@gmail.com

separateur

Bonjour,

Merci infiniment pour tous vos témoignages qui me redonnent des ailes…

J’ai vécu une histoire durant 1an et demi avec un PN de haute volée. Je l’ai quitté il y a un peu plus d’un an en m’éloignant à 900kms. Nous nous sommes revus 4 fois et je dirais 4 fois de trop !!!

Depuis 3 semaines, je suis en période de sevrage. J’ai rompu tout contact avec lui. Il s’est manifesté au bout de 9 jours en m’envoyant un SMS pour le 1 mai auquel j’ai répondu brièvement par une cybercarte de remerciements et rien de plus. Depuis, je n’ai plus aucune nouvelle et je souffre « bêtement » en silence.

Il y a quelques mois, alors qu’il projette de venir me rejoindre à Paris dans les 2 années à venir, j’apprends par des amis et un membre de sa famille que JL vit une nouvelle histoire avec une jeune femme de 20 ans de moins que lui. Je suis anéantie !!! Il ment, se contredit sans cesse pour finalement me faire sous entendre que je fabule complètement.  Elle a 38 ans et lui bientôt 58 ans.

JL est beau, riche et très intelligent…menteur à souhait, manipulateur au plus haut point et infidèle comme il se doit.

Mais aujourd’hui, je suis au bout du rouleau. De le savoir dans les bras d’une autre est insupportable pour moi. Et pourtant…Qu’est ce qu’il peut bien lui offrir de plus ??? Lui qui prétend n’aimer personne, être un handicapé des sentiments car il a trop souffert. Nombre de fois où il m’ a répété qu’il voulait vivre tout seul.  « Les bonnes femmes ça me casse les couilles !!! » disait-il.

Puis suivant son humeur et le moment, il pouvait faire espérer le contraire. Il est exempt d’affect. En procès dans des affaires avec son propre fils qu’il menace de tuer pour des histoires d’argent. Une seule personne compte dans sa vie, sa fille âgée de 17 ans, avec laquelle il a vécu jusque là et qui est repartie vivre chez sa mère après une phase d’anorexie morbide (déscolarisée et toujours en traitement). Elle aussi est une grande manipulatrice au point d’influencer son père. Quant à la mère de JL, elle aurait pu jouer le rôle de Tatie Danièle dans le célèbre film que tout le monde connait !

Tout a commencé le 5 juin 2012.

Le père de ma fille (58 ans) me quitte 6 mois auparavant pour une autre femme plus jeune. Nous avions vécu 11 ans ensemble avec des hauts et des bas comme dans tous les couples. Nous avions beaucoup d’amour et de respect l’un pour l’autre, c’est pourquoi cette nouvelle a bouleversé ma vie comme un raz de marée.

Cette année là, j’allais fêter mes 50 ans… À ce moment précis, tout s’effondre autour de moi : perte de jeunesse liée à la ménopause, perte d’un train de vie, perte de l’homme que j’aimais plus que tout, perte de la maison que j’avais choisie pour tout ce qu’elle représentait à mes yeux, perte de mes animaux, perte de mon identité sociale car je me suis retrouvée sans ressource et au RSA.

Le père de ma fille a mis la maison en vente, la semaine qui a suivi son départ (ce bien lui appartenait). J’ai passé des nuits à pleurer, à crier mon mal-être, j’étais anéantie par ce qui m’arrivait… Un véritable cauchemar. Heureusement, j’étais très bien entourée et cela m’a permis de rester en vie.

Et puis, la souffrance est telle, que je décide de m’inscrire sur Meetic. J’espérais rencontrer l’âme sœur… Oublier… Malheureusement, sans le savoir, je commençais un nouveau cauchemar.

Le PN était là, derrière son écran virtuel, à chercher sa nouvelle proie. Je n’ai rien vu venir, trop impatiente de passer à autre chose pour oublier l’homme que j’aimais. Il avait revêtu son costume de Prince pour mieux me séduire.

C’était tellement énorme que mes amis me mettaient en garde :
« Tu es sure qu’il est fiable ??? »
« Un mec aussi beau, intelligent, riche et seul depuis 5 ans ??? c’est bizarre non ?  »
Je me disais, pfff, elles sont jalouses !!!
Je refusais de voir et d’entendre de tels propos.

Malheureusement, je commençais une histoire avec le diable en personne et je l’ignorais totalement mais le Prince noir, ne vivait pas seul… Sa fille de 14 ans et sa mère de 75 ans faisaient partie de son royaume.

Avec ma fille, nous avons vécu au milieu de ce triangle infernal, essayant de trouver notre place sans succès et pourtant nous y avons cru. À vivre toutes sortes d’humiliations, sans violence physique mais avec de vraies violences morales.

J’étais devenue sa Princesse, celle qu’il attendait depuis toujours.
«  Il faut que j’arrive à 55 ans pour rencontrer une femme comme toi !!! » disait-il.

Je n’y croyais pas, c’était un conte de fée. Il me valorisait tout le temps. Il ne comprenait pas pourquoi le père de ma fille m’avait quitté.
« On ne laisse pas tomber une femme avec autant de qualités, moi je ne te laisserai pas partir ».
J’étais sous le charme mais à la fois effrayée par ces propos. Le père de ma fille était encore présent dans mon cœur. Les jours passent… Avant que le cycle infernal ne commence.

Nous avons passé 3 semaines à nous voir tous les jours, à nous embrasser sans aller plus loin. Il me disait :
«  Nous avons tout le temps de nous retrouver dans l’intimité. Ce ne sera que meilleur… »

Pendant ce temps-là, je l’adulais, je ne touchais plus terre, je n’étais déjà plus moi-même.

Il m’écoutait, il me racontait sa triste histoire avec la mère de sa fille (20 ans de vie commune) qui l’avait trompé sans crier et gare. Il me lançait de la poudre aux yeux… Je le plaignais…

Comment cet homme a pu vivre cela, alors qu’il chérissait tant cette femme ?
« C’est moi qui suis parti avec ma fille sous le bras » me dit-il (ils n’étaient pas mariés).
Mélanie (sa fille) avait alors 10 ans.

Sa gamine était mise sur un piédestal. Elle dormait dans le lit de son père tous les soirs (à 15 ans).
Un jour alors qu’il était prévu que je dorme chez lui, il a demandé à sa fille de venir dormir avec lui. Je me retrouvais donc avec ma fille dans une autre chambre.

Je ne comprenais pas pourquoi il refusait de dormir avec moi. J’ai pleuré toute la nuit. Ce soir-là, avant de se coucher, il est venu me souhaiter une bonne nuit (sans me donner d’explication) avant de partir retrouver sa fille dans son lit.

Ma petite Charlotte âgée de 10 ans, ne comprenait pas pourquoi Mélanie ne dormait pas avec elle ?
«  Maman, pourquoi tu ne dors pas avec JL et moi avec Mélanie ??? ».

À l’époque, ma psychologue qui voyait également ma fille en consultation m’avait mis en garde par rapport à cette relation.
« Il y a quelque chose d’anormal dans le comportement de cet homme » me disait-elle.

Je suis sortie de la consultation en pleurant. Du jour au lendemain, j’ai arrêté ma thérapie.

« Tu n’en as pas besoin, garde ton argent pour autre chose. Les psy sont des vendeurs de rêve ! ». Dixit le Prince.

Un jour alors que nous étions parti en Espagne pour la journée. Nos filles dormaient à l’arrière de la voiture.

Je pose ma main sur son genou et je lui demande :
« Tu te se sens bien dans notre relation ?

Les mains sur le volant, le visage glacial, il me répond :

« Je ne sais pas, je ne suis pas adepte des feux de paille. Laissons-nous du temps pour apprendre à mieux nous connaitre… ».

Je suis restée sans voix !!! La peur de le perdre m’a envahi l’esprit et c’est à ce moment-là que la descente aux enfers a commencé…

Depuis quelques mois, je suis accompagnée par une thérapeute qui m’aide à reprendre confiance en moi. C’est mon bâton de survie. Le travail est long… Quand je peux, je me rends aux réunions DAA (Dépendants Affectifs Anonymes- Réunions réservées aux femmes), je fais du sport, je vois des amis et heureusement, je partage ma vie avec ma fille âgée de 13 ans. J’essaie de prendre soin de moi…

Je n’ai jamais connu une telle souffrance morale. Parfois, j’ai l’impression que ma vie est un cauchemar au point de vouloir mettre fin à mes jours. Comment ai-je pu donner autant de moi à un être aussi ignoble ???

Au début de notre relation, il est tombé gravement malade (Lymphome). Il m’a demandé de rester à ses côtés durant son traitement de chimiothérapie qui a duré 6 mois. À l’époque, je venais de trouver un poste mais les conditions de travail ne me convenaient. Il m’a dit sur son lit d’hôpital « laisse tomber ce boulot de merde, ne t’inquiète pas, moi j’ai de l’argent ».

Une fois de plus je lui ai fait confiance, j’y ai cru !!! Quel leurre !

J’étais devenue aux yeux de tous « SA GOUVERNANTE », c’était le terme qu’il employait lorsqu’il parlait de moi à ses amis. Et il rajoutait : « Mais c’est valorisant comme titre ! ».

Je prendrai le temps de vous lister toutes les humiliations que nous avons subis avec ma fille dans un prochain message. La liste est trop longue et ma mémoire est empreint de plaies qui ne cicatriseront jamais !

Adolf Hitler était un pervers narcissique. Quel bel exemple !!!

Il est long le chemin qui mène à la guérison mais grâce à ce blog, je sens que je ne suis pas seule à vouloir m’en sortir.

Merci de votre aide ! J’ai comme nous tous, tellement besoin de réconfort…

Un grand MERCI à Scarlett d’avoir pris l’initiative de créer ce blog.

Claudine

Advertisements

17 réflexions sur “[Témoignage] de Claudine : « J’ai besoin de réconfort »

  1. Bonsoir Claudine

    et, je vous rejoins, merci à Scarlett pour la création de ce blog!

    quel soutien puis-je vous apporter?

    je peine encore à accepter le portrait du PN et toutes ses manipulations
    je peine encore à accepter d’avoir pu subir « tout ça », directement et indirectement

    cette histoire m’a valu un « burn out », un vrai, professionnel et personnel
    un an d’arrêt longue maladie, une reprise à mi-temps thérapeutique
    (qui ne s’achèvera qu’en août prochain…)

    j’ai mis plus d’un an à dire STOP après des retours/départs incessants
    sur fond d’histoires plus invraisemblables les unes que les autres
    qui me feraient presque sourire aujourd’hui tellement elles étaient énormes
    (mon incrédulité me faisant, quant à elle, grincer des dents tout de même)

    en NO CONTACT depuis un an, je peux juste témoigner
    que c’est la seule façon d’émerger, de réaliser et… de digérer

    bref, de revivre!

    pas de réponse, à rien, pour quel que motif que ce soit
    (j’ai reçu, un jour, un faire-part de son décès suite à un chantage au suicide
    poussé au point que je lui ai envoyé les pompiers! manque de chance,
    je lui avais parlé le matin…)

    plus de contact, jamais!

    même pour renvoyer vêtements, objets ou… courriers! même pas ça

    je sais combien c’est difficile mais, pour le traverser jour après jours depuis un an,
    et ressentir combien « tout ça » s’atténue, je ne peux que vous soutenir dans ce processus.

    cordialement,

    Mlaure.

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour MLaure,

      Merci infiniment pour votre message.
      Votre témoignage confirme une fois de plus la toxicité de ces relations destructrices avec un PN.
      Vous m’encouragez à tenir bon le NO CONTACT ???
      Et bien, je suis fermement décidée à respecter ce silence qui me conduira sur le chemin de la guérison…

      Félicitations pour votre grand courage !!!
      Le meilleur est à venir…

      Belle journée

      Claudine

      J'aime

  2. Il faut vous dire que votre mort ne lui provoquera aucun remords, il n’est pas capable de les ressentir. Il faut vous dire aussi qu’un personnage comme lui ne mérite pas que vous lui sacrifiez votre vie. Vous êtes beaucoup mieux que lui, beaucoup plus forte que lui. Gardez vos distances, aucun contact, vous verrez, vous guérirez. Il a créé en vous cette dépendance qui n’est pas de l’amour. Quand à votre « remplaçante », plaignez là car bientôt, elle sera à votre place alors que vous, vous aurez déjà évolué positivement.
    Ce n’est pas facile, mais croyez moi, ça vaut le coup!!! Je l’ai quitté après 43 ans de violences morales, ça fait deux ans maintenant, j’ai résisté à tout. J’ai l’impression aujourd’hui de m’être libérée d’un fardeau, ma vie a complètement changé, c’est une renaissance. Courage!

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour Marie,

      En découvrant votre message, j’ai pris conscience de qui j’étais. Probablement une belle personne mais je ne le savais plus.
      Tellement salie par ce personnage PN que j’en avais oublié qui j’étais.
      BRAVO !!! car votre témoignage fait preuve d’un grand courage. 43 ans de violences morales et 2 ans pour s’en sortir en résistant au pire ? Quelle force ! quelle motivation ! quelle admiration !
      MERCI, votre témoignage me donne des ailes…Ce matin, je suis prête à m’envoler vers le meilleur…
      Au plaisir de vous lire…

      Belle journée,

      Claudine

      J'aime

      1. POINT IMPORTANT : Claudine, sa fille n’est pas mise sur un piédestal comme vous le croyez ! Elle est une victime au même titre que vous car un père qui dort dans le même lit que sa fille de 15 ans = PERE INCESTUEL ou même carrément incestueux dans le pire des cas.

        Vous dites également que cette fille souffre d’anorexie = elle a subi un abus, au minimum émotionnel. Quant au pire, tout le monde peut s’en faire une idée à la lecture des faits que vous dénoncez

        Aimé par 1 personne

    2. Je ne sais pas comment vous avez tenu le coup pendant 43 ans, en ce qui me concerne ça fait 27 ans et je suis KO, je n’ai même plus la force de me relever. Pas un jour sans menace orale ou en indiquant une tronçonneuse ou une hache jusqu’a même tirer avec un fusil contre une armoire dans le bureau juste pour me faire peur. Jamais de coup sûr le corps mais par contre les animaux en prennent plein la tête. Riche, connu dans les medias, télé, journeaux, radio et il est admiré de partout. C’est fascinant de voir le déni des enfants et des amis ainsi que ceux des employés qui sont temoins. Il tient tout le monde. Pour ma part il me tiens avec ma mère qui vit dans une maison qu’il ma soit disant offerte comme cadeau de mariage (devant sa cour d’amis ) sauf qu’elle n’ est pas à mon nom. Si je ne me soumet pas, a la rue ta mere et toi.Quand je l’ai rencontré ce n’était pas le coup de foudre, je gagnais 3 fois son salaire, avait ma propre affaire,vivait dans le quartier le plus chic de Paris était entrain d’économiser pour acheter une maison pour me parents qui étaient de nobles ouvriers. Mise sur un pied d’escale, plus vitrine à L’appui (gros propriétaire terrien, grande famille connue sur Marseille. J’aurai mieux fait de me faire écraser par un 3 tonnes le jour où je l’ai rencontré. Il a retiré son masque de Prince charmant qu’après 10 ans de vie en commun, cart je ne souhaiter pas me marier. Même operandus modus. Que toutes les femmes tombées dans cette toile enfer-nage.

      J'aime

      1. Bonjour Sophia

        Avant d’arriver à 43 ans, il y a d’abord le cap des 27 ans 😑.

        N’attendez rien de qui que ce soit si ce n’est de vous même. Si vous ne réagissez pas, vois ferez aussi partie de celles qui ont gâché leur vie pour un pauvre crétin.

        Bon courage !

        J'aime

  3. Bonjour Claudine,

    Puis-je vous dire que vous avez de la chance qu’il ait trouvé une autre femme !!!
    Mon PN me harcèle depuis lundi dernier (j’ai rompu il y a environ un mois) !
    Je reçois des SMS, messages téléphoniques, mails 10 fois par jour. Il m’a même fait croire qu’il avait mélangé des cachets et de l’alcool ! J’ai craqué et je lui ai répondu même si j’ai refusé de le voir. Aujourd’hui, je réapplique le no contact absolu !

    Les PN sont des malades qui ne changeront jamais et qui pompent notre énergie positive. Les victimes méritent d’être heureuses et de rencontrer une personne normale ! Tu reconnais des violences morales alors oublie-le vite, relativise et ne sois pas affectée qu’il ait réussi à attraper une nouvelle victime ! Il te laisse enfin tranquille alors profites-en pour te reconstruire et s’il revient, ignore-le !

    Je suis la première à dire qu’il est difficile de croire qu’un être est dépourvu de sentiments mais hélas c’est possible et aucun discours (et j’en ai fait des milliers) ne les changera car ils n’en n’ont même pas envie…
    Bon courage et surtout positives et crois en une vie plus joyeuse !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,

      Ce qui détruit les victimes, bien plus que l’action du pervers narcissique, c’est leur capacité à se mentir à elles-mêmes. Elles entretiennent l’illusion que leur bourreau les aime et qu’il est juste « différent ».

      Mais la réalité finit TOUJOURS par triompher. Que ce soit aujourd’hui, demain ou dans 20 ans, la vérité finira par l’emporter et c’est alors une vie qui aura été perdue, sacrifiée sur l’autel du mensonge.

      Cet homme n’est pas votre ami, encore moins votre « amoureux ». Il est votre pire ennemi et vous sabote au quotidien, se régale de vos échecs, organise votre détresse, jouit de votre souffrance.

      Il y a un programme mental qui vous incite à penser que tout peut se guérir, que par le miracle de l’amour, on peut transformer une personne, qu’elle va changer pour nous, que si elle dit une chose, elle ne fera pas son contraire. C’est sur ce terreau que les pervers narcissiques prolifèrent. Ils mentent et vous disent ce que vous voulez entendre mais ce ne sont que des MOTS vides de sens. Ils n’ont de vie que parce que vous y croyez.

      Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Claudine,

    J’ai lu votre témoignage, et je constate une fois de plus que nous avons tous/toutes vécu des situations similaires. Chaque histoire est différente, mais il y a des similitudes troublantes qui reviennent à chaque fois.

    Vous avez déjà posé une première pierre, et pas des moindres. Le fait de faire publier votre témoignage sur le blog de Scarlett est un pas en avant vers la libération. Oser en parler, c’est se libérer de cette prison de silence.

    Vous savez, sa nouvelle compagne … Ce n’est qu’une proie parmi d’autres pour lui, un objet interchangeable, un jouet dont il va très vite se lasser, une future victime. Il agira avec elle, comme il a agi avec vous, puisque les PN répètent toujours les mêmes schémas relationnels pathologiques. Il n’y a aucun espoir qu’il change, que ce soit avec vous ou avec elle.

    « JL est beau, riche et très intelligent » je pense que vous l’idéalisez encore, et c’est ça aussi qui vous maintient dans cette souffrance encore maintenant. Est-il vraiment si beau que ça ? Riche, cela n’est pas une qualité humaine. Et intelligent, il met toute son intelligence au service de la manipulation et de la perversité. Au final, a-t-il vraiment une ou plusieurs qualité(s) humaine(s) ?
    Je vous dis cela, car pour ma part, je me suis demandé si le PN que je connais a au moins une qualité humaine … Je ne lui en ai trouvé AUCUNE, en fait. Ils n’ont tout au plus, que des compétences, des savoir-faire, des atouts matériels ; mais à part cela, ont-ils vraiment des qualités humaines ? Telles que la bonté, la bienveillance, la confiance, la générosité, l’altruisme, l’empathie … Non, les PN n’ont rien de tout ça. Ils n’ont pas d’humanité au fond d’eux. Ce sont des êtres humains, mais qui n’ont d’humain que l’apparence.

    Ce qu’il faut pour vous reconstruire sereinement, c’est en effet mettre en place un No contact solide. Il ne faut rien laisser au hasard, ne pas laisser la moindre porte entrouverte. Changez de numéro, d’adresse mail … et demandez-vous si vous vous sentez mieux quand vous le contactez, ou quand vous ne le contactez pas ?

    Je vous conseille un livre (j’y ai consacré un article sur mon propre blog) : « Échapper aux manipulateurs, les solutions existent ! » de Christel Petitcollin. Pour ma part, il m’a énormément aidée à me libérer et à mettre en place le No contact de façon solide et durable.

    Bonne journée, et courage. Lisez sur le sujet des PN, que ce soit dans les livres ou dans des blogs comme celui de Scarlett ou le mien. La connaissance du profil pervers narcissique peut, dans un premier temps, nous permettre d’accepter que l’homme qu’on a aimé est vraiment infréquentable et toxique.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci infiniment pour tous ces conseils et votre grand soutien !!!
      Grâce à tous vos témoignages, je me sens apaisée.

      Je vais commander cet ouvrage sans plus attendre.

      Belle soirée

      Claudine

      Aimé par 1 personne

    2. Bonjour,

      Merci infiniment pour votre témoignage.
      Je vais commander au plus vite le livre que vous me conseillez.
      Malheureusement, j’ai craqué la semaine dernière en reprenant contact avec lui. Je suis catastrophée de ne pas avoir la volonté de fuir cet homme.
       »Vampirisée » est le maitre mot qui décrit si bien mon ressenti de chaque instant.
      Il faut dire qu’il est de nouveau sous chimiothérapie depuis le mois de mars et que j’arrive encore à culpabiliser de le savoir atteint d’une pathologie lourde. Mais je sais aussi que je n’y suis pour rien.
      Évidemment, il s’est empressé de répondre à mon sms :
       » Merci c’est gentil d’avoir pensé à moi, j’ai une petite forme…Moi aussi je pense à toi… »
      Pourtant, je sais qu’il n’est pas seul et que ses pensées ne sont pas sincères. C’est encore une miette jetée pour nourrir une dépendante affamée !!!
      Après quelques échanges banals, j’ai fini par lui dire que tout allait bien dans ma vie et que mes plus beaux projets se réalisaient enfin.

      Sa réponse a été :
       » Je suis très content que tes vœux se réalisent et tu le mérites vraiment  »
      En accueillant sa réponse, j’ai ressenti un vrai malaise… Je me suis demandé si cet homme était vraiment un manipulateur ?

      Est-ce que je ne me suis pas accrochée à un homme qui ne m’aimait pas tout simplement et qui aurait tout fait pour me faire fuir ???
      Combien de fois, a-t-il affirmé à des proches qu’il avait des sentiments pour moi mais qu’il n’était pas amoureux. Trop difficile pour lui d’aimer qui que ce soit.

       » Je suis un handicapé de l’amour  » m’a t-il dit à maintes reprises.

      Ma thérapeute, au dire de mon histoire douloureuse, m’a confirmé son profil de PN. Je suis perdue mais je tiens bon !!!
      Tout comme un enfant qui apprend à marcher, je trébuche, je tombe…pour mieux me relever !!!

      Merci à vous tous d’être là, j’en ai tellement besoin.
      Je suis vos conseils à la lettre…Pardonnez mes faux pas… un jour je marcherai sans tomber !

      Très belle journée…

      Claudine

      J'aime

      1. Bonjour @Claudine,

        Vous n’avez pas à être pardonnée car c’est votre vie, gardez bien ça en tête.

        Comme je l’ai écrit dans mon article « Vous avez le droit d’être manipulé(e)« , vous avez parfaitement le droit de rester en contact avec cet homme, qu’il soit pervers narcissique, avec une personnalité « standard » ou autre. C’est à vous de choisir les gens qui vous entourent. Personne ne vous juge, en tout cas pas sur ce blog. Vous êtes votre seul juge au quotidien. La boussole de vos émotions et de vos choix est de votre propre responsabilité.

        Le parti pris des conseils qui ont été donnés en commentaire à votre témoignage partent du fait que vous sembliez malheureuse et que vous aviez envie de dépasser cette dépendance affective. Après, si votre choix est de maintenir un lien avec votre ex-compagnon, faites-le. Suivez votre cœur dans tous les cas et quelle que soit l’opinion des autres personnes. A la fin de la journée, vous êtes seule avec les conséquences de vos choix

        Bon courage pour la suite !

        J'aime

  5. D’autre part, j’ai pris rendez-vous avec une thérapeute pour pratiquer quelques séances d’EMDR…
    J’essaie de faire au mieux pour m’en sortir.

    Claudine

    J'aime

  6. Ce qui est certain, c’est que je cherche réellement à me sortir de ce tourbillon infernal.
    Je remercie toutes les personnes qui m’apportent leurs témoignages, cela me permet de trouver de précieux outils pour avancer dans ma vie.
    Nul n’est parfait ! nous le savons bien.
    Nous sommes souvent responsables de nos souffrances. La déprogrammation prend du temps, c’est pourquoi il est également nécessaire d’être indulgent envers soi-même.

    Merci Scarlett pour vos encouragements.

    Claudine

    J'aime

  7. Bonjour Claudine
    Il faut lire beaucoup….
    En parler aussi !
    Un jour tout vous semblera si évident !
    Au début tout est confus dans notre tête…
    On arrive plus à penser…. À raisonner correctement.
    Mais cela revient !
    Je vous l’assure… Le temps joue en notre faveur.
    Et le no contact est très important pour cela..
    Il est meme vital !!!!!
    Un livre parmi tant d’autres qui m’a bien aidé aussi.. » Gardez vous d’aimer un Pervers « de Véronique moraldi.
    Bises

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s