[Témoignage masculin] Bruce : « Je m’effondre car au bout du compte je l’aimais. Mais j’aimais quoi en fait ? »

Merci à Bruce pour ce nouveau témoignage masculin. Je sais que les lecteurs masculins se sentent négligés mais je le répète, encore une fois, mes articles s’adressent à la fois aux hommes et aux femmes victimes de pervers narcissiques 🙂

J’invite tous les hommes victimes et survivants à apporter leur pierre à l’édifice et à partager leur histoire avec des femmes perverses narcissiques.

Comme vous le soulignez, les femmes perverses narcissiques que je décris dans cet article, sont généralement plus « fines » et plus subtiles que les hommes pervers narcissiques. Vous avez tout à fait raison de dire que le « travail » est effectué plus en profondeur. D’ailleurs, un mois de love bombing est relativement court mais tout dépend aussi de votre personnalité et de l’état d’esprit dans lequel vous vous trouviez alors.

Pour ce qui est des critères, ils doivent TOUS être présents chez la même personne pour dire qu’il s’agit bien d’une perverse narcissique. Il faut se méfier des « effets de mode » qui décrédibilisent finalement les véritables victimes. Il existe de nombreux autres profils présentant des troubles de la personnalité qui peuvent être confondus avec des pervers narcissiques si on prend des raccourcis.

Certaines personnes sont uniquement des manipulatrices. Elles vous séduisent, se mettent en relation avec vous dans un but bien précis et bien tangible MAIS elles peuvent ne pas avoir deux visages et ne pas pratiquer d’identification projective par exemple. Ce que vous appelez « deux visages » peut par exemple correspondre à un seul visage mais sans la séduction. La personne peut demeurer la même sauf qu’elle ne cherche plus à vous fidéliser puisque vous êtes déjà sous sa coupe. Dans ce cas, vous avez affaire à une personnalité manipulatrice et pas perverse narcissique.

La manipulation n’est qu’un outil, utilisé par les manipulateurs structurels, les pervers narcissiques, les psychopathes, les sociopathes, les borderlines, les histrioniques, les narcissiques… et les dépendants affectifs. Pas pour les mêmes raisons, pas dans les mêmes proportions et pas avec les mêmes conséquences mais ce n’est finalement qu’une technique visant à l’atteinte d’un objectif personnel.

Ces personnes glanent des informations intimes sur vous pour créer un faux lien d’amour qui est en réalité une technique de « miroir » pour refléter votre partenaire idéal puis, une fois l’objectif atteint, elles s’en vont. Les dégâts sont terribles mais moindres comparés à ceux qu’inflige un pervers narcissique.

Et surtout, n’oubliez pas que les pervers narcissiques n’arrivent pas avec leurs gros sabots et n’envoient pas de faire-part avant de vous abuser. Il est bien évident qu’une personne qui vous manipule le fait discrètement, en détournant votre attention sinon ça ne s’appelle pas de la manipulation mais de la bêtise aussi bien côté manipulateur que côté « cible ». Dès que vous pouvez voir la manipulation, en principe, vous vous retirez du jeu sauf si vous êtes un masochiste et/ou un dépendant affectif.

Les manipulateurs vous dupent justement parce que vous n’y voyez que du feu. Les pervers narcissiques, en tant que maîtres de la manipulation, peuvent vous plumer, vous ruiner, ils poussent leurs victimes au suicide, à la folie… et ne sont JAMAIS soupçonnés. Comment expliquez-vous un tel constat si ce n’est justement parce qu’ils sont extrêmement subtils quand on n’est pas dans le discernement et la clarté de l’esprit.

Les pervers narcissiques tout particulièrement ont un talent inouï pour implanter des émotions négatives en vous.

Cela rejoint ce dont vous parlez. Vous ne voyez pas la destruction mais vous vous découvrez de la culpabilité, un sentiment de ne rien valoir et ô mystère, vous ne savez pas d’où ils sortent ! Ceci est la preuve ultime d’une manipulation. Vous le saurez pour la prochaine fois. Ne laissez personne entrer dans votre esprit et vous définir psychiquement.

La manipulation est évidente dans deux cas :

  • Quand on n’est pas sous emprise : généralement, c’est l’entourage qui s’en rend compte et peut tirer la sonnette d’alarme. Raison pour laquelle les personnes qui manipulent isolent leurs cibles. Seul un regard critique sur la « relation » peut permettre de remonter à la source et d’identifier les véritables motifs de l’approche de la personne manipulatrice. L’entourage est important car il pose des questions, ce que veut éviter à tout prix le prédateur.
  • Quand le manipulateur/pervers narcissique/psychopathe (3 profils différents) en a fini avec vous et s’apprête à sceller le deal. Non seulement vous n’êtes plus utile mais en plus, vous êtes tellement drogué par l’emprise exercée que vous ne voyez rien ! Naturellement, le prédateur se relâche et là, vous voyez clairement que cette personne ressent un profond mépris pour vous. Étrangement, au lieu de s’en aller, de nombreuses personnes s’accrochent encore plus.

Un autre point : la paranoïa. Effectivement, les prédateurs sociaux sont parfaitement conscients de ce qu’ils font et savent qu’en toute logique, la liste de leurs ennemis se rallonge de jour en jour. Contrairement aux personnes mentalement malades comme les schizophrènes par exemple, qui sont psychotiques (perte de contact avec la réalité), les pervers narcissiques sont parfaitement conscients. Ils ont une bien meilleure perception de la réalité que certaines de leurs victimes d’ailleurs.

Ils ne vont pas consulter parce qu’ils aiment leur « différence » (voir l’article ici) et on peut dire que cela se tient quand on voit l’état dans lequel se trouvent les victimes après leur passage et surtout, quand on voit l’obsession, l’adoration que ces dernières témoignent envers eux malgré le constat de l’abus. Malheureusement, la seule conclusion est que c’est un équilibre qui se tient.

Bon courage pour la suite et tenez bon !

separateur

Je ne suis pas psychologue mais j’ai eu une relation durant 10 mois avec une personne qui au bout du compte possède de nombreux critères d’une PN.

Certes 10 mois vous allez me dire que ce n’est pas suffisant. Mais pour moi ce n’est pas la peine d’être avec une personne depuis des années pour s’apercevoir de quelque chose. J’ai envie de dire tant mieux de s’en apercevoir au plus tôt.

Pour ma part, durant ma relation je me suis rendu compte au bout d’un mois que quelque chose clochait dans notre relation. Les sentiments ont disparu au bout d’un mois, une fois que je sois follement amoureux après un love bombing d’enfer, absence d ’empathie (on s’en rend compte plus tard), j’ai découvert une personne égoïste voire pingre, qui ne pense qu’à elle et à son corps, son arme. Puis un abandon affectif total au bout du compte. Des relations sexuelles vécues comme des plan Q (ou sexe pour être poli), une relation avec sa famille que je qualifierais d’ « incestuelle », et une « belle mère » envahissante au plan psychologie, la racine du problème pour moi.

In fine, je suis malheureux et je lui dis à plusieurs reprises, je lui conseille de consulter un psy sans la dévaloriser, quitte à ce que je lui paye les séances pour qu’on s’en sorte. Mais malheureusement elle est dans le déni, donc elle n’ira pas.

Durant notre relation, je m’aperçois qu’elle entretient toujours des relations avec ses ex sur Facebook ou par mail, c’est son fan club. Je ne dis pas qu’elle a des relations sexuelles avec car ils sont partout en France voire à l’étranger, mais elle entretient un langage flou, le pourquoi pas ? On ne sait jamais. Bref, des roues de secours pour se sentir adulée et désirée, super pour l’épanouissement d’un couple. C’est ça l’amour pour elle.

Au bout du compte, nous nous séparons au bout de 10 mois mais je reçois de sa part des menaces, même de la part de son père, la « lavette » de la famille, mais qui est assez riche pour garder sa femme qui était belle, son faire valoir, une étrange coalition !

Et là, je m’effondre car au bout du compte je l’aimais. Mais j’aimais quoi en fait ?

Je fais des recherches sur Internet en tapant uniquement sur Google 4 mots : Femme Sans Empathie Sentiment. Et le résultat apparaît : Pervers Narcissique, mais je ne connais pas vraiment ce que c’est. Je tombe ensuite sur ce blog d’une grande richesse et je lis le livre de JC Bouchoux sur les Pervers Narcissiques.

A partir de là, je tombe par terre car je comprends que j’ai affaire à ce genre de personnes mais une chose manque aux critères, elle n’essaie pas de me détruire. Je me pose donc la question à plusieurs reprises voire même je commence à culpabiliser, et si c’était de ma faute tout cela.

Mais au bout du compte, après lecture de nombreux témoignages et d’autres livres sur ce sujet, j’en déduis que cette personne est une perverse narcissique, accomplie ou pas mais in fine l’objectif est toujours le même.

J’ai pu recoller des tas de mensonges et des lapsus révélateurs dits durant notre relation. Je passe encore de nombreux traits que j’ai pu relever.

Au bout du compte, je me dis mais pourquoi elle ne tente pas de me détruire. Tout simplement parce qu’elle le fait déjà, petit à petit, sans humiliation verbale bien que parfois la moquerie sur un ton de plaisanterie est limite.

Tout se passe en coulisse afin que je culpabilise, je me trouve pas la hauteur. Et puis ce qui la gêne, c’est que je travaille dans la même société qu’elle, et je suis manager, donc pour elle, comme ses collègues lui indiquent, c’est maintenant la femme d’un manager, elle a atteint son but.

Je passe des tas de choses que j’apprends durant notre relation et qui se sont passées dans la société. Qu’elle a couché avec un type, manager aussi pour rentrer dans cette société, qu’elle a couché avec d’autres hommes de la société mais elle n’en fait pas publicité car quand on voit les personnages, on se dit c’est plutôt dégradant pour elle. Ça lui a servi pour alimenter son narcissisme en attendant de trouver une proie intéressante comme moi. Mais tout cela était avant notre relation, c’est donc du passé, mais ça en dit long sur cette femme.

Au bout du compte, elle possède la plupart des critères d’une PN et ceux que je ne retrouve pas son déguisés mais bien présents. Elle a peur de moi à cause ma position alors que je ne suis ni méchant ni rancunier. Mais elle me menace par le biais de son père riche et procédurier qui me ferait bien un procès pour diffamation que je n’ai même pas envie d’activer. Une PN qui a peur, mais oui il y a aussi la paranoïa chez ces gens.

Bref, j’en conclus que cette personne est une PN (accomplie ou pas peu importe) car in fine j’ai souffert et j’en souffre encore car je la vois tous les jours. Ce n’est plus de l’amour mais il y a toujours un ressenti amer qui fait mal.

Si je n’avais pas démasqué cette personne, je pense qu’à la fin elle m’aurait détruit mais à petit feu. Elle m’aurait trompé c’est certain, car je ne l’intéressais plus, elle n’a pas besoin d’être rassurée, elle a ses parents derrière, et quand ils ne seront plus là, il y aura l’héritage. Cette personne a un besoin de proie nouvelle, elle ne grandit pas. Malgré ses 40 ans, elle a toujours eu des relations avec des hommes plus jeunes (sauf pour les proies intéressantes, pas de critères là) car elle met en valeur sa séduction.
Au bout du compte je suis mieux qu’avant sans cette personne, même si il me faudra encore un peu de temps car je la vois tous les jours.

Mais en conclusion elle ne sert que ses intérêts, vous vous êtes qu’un objet, une fois la personne démasquée, elle part, fuit par peur d’être humiliée, ce qu’elle déteste.

La plupart des articles parlent de PN masculins, mais Scarlett, par pitié, n’oubliez pas que des hommes souffrent aussi, des hommes qui donnent tout sûrement à cause d’un problème psy plus profond qui remonte à l’enfance, mais ça existe. Je trouve les femmes beaucoup plus manipulatrices et je ne suis pas misogyne quand je dis cela, croyez-moi. Le travail est plus lent, plus réfléchi, plus sournois, moins voyant. ET je peux vous dire qu’au travail, même pas la peine de croire qu’on va pouvoir s’en sortir car a priori c’est une sainte pour ceux qui veulent bien l’entendre, mais tout le monde n’est pas dupe.

Dans tous les cas, j’espère que mon témoignage éclaire un peu plus votre lanterne.

Un grand merci à Scarlett également car son blog apaise, rassure et apporte de nombreuses informations sur cette pathologie si destructrice aussi bien pour la femme que pour l’homme.

Advertisements

44 réflexions sur “[Témoignage masculin] Bruce : « Je m’effondre car au bout du compte je l’aimais. Mais j’aimais quoi en fait ? »

  1. Ce témoignage sert le coeur, cela doit être terrible de croiser son « bourreau » tous les jours. Femme ou homme, ils sont bien de la même espèce: sans coeur mais avec un ego surdimensionné. Je note aussi pour mon expérience passée (mais encore douloureuse) l’existence de liens familiaux fusionnels, voire incestuels. Merci à Bruce pour votre témoignage, je me pose la même question lancinante que vous: en réalité, qui ai-je aimé ? Ceci dit, je pense qu’il faut renoncer à comprendre, et peut-être même, mieux vaut ne pas savoir. Un grand merci à vous, Scarlett, pour votre blog d’une grande richesse.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Sophie,

      Merci pour votre retour !

      La personne « aimée » n’a existé qu’au départ. Façonnée sur-mesure par le pervers narcissique H/F pour vous leurrer. Vous avez aimé votre propre reflet. Ceci est le grand secret des relations perverses narcissiques : la capture du narcissisme de la cible et la position de miroir du pervers narcissique. Les personnes qui s’accrochent aux pervers narcissiques sont en réalité à la poursuite de leur propre reflet perdu.

      J'aime

    2. Bonsoir Sophie,

      Merci pour votre commentaire.
      Oui c’est difficile de la croiser.
      J’évite au maximum et parfois je la croise quand elle rentre du déjeuner au restaurant d’entreprise.
      Elle sourit en me regardant… et moi je ne dit rien, pas de ressenti apparent, mais mon ventre est broyé à chaque fois.
      Le lundi matin j’appréhende de venir au travail car le WE je ne la vois pas et je suis bien.
      Mais comme je suis un homme fort, je vais y arriver, enfin j’espère.
      Je la trouve moche et belle à la fois, attirante, mais pour rien au monde je ne retournerais avec, quelle misère cela serait pour moi.
      Concernant la famille « incestuelle », c’est quelque chose de grave dans notre société, ça fabrique des fous sans pouvoir les accuser de quoi que ce soit.
      Je pourrais en parler des heures de ce que j’ai pu observer tellement c’est incroyable, à la limite de l’absurde et de la bêtise. Le pire c’est que ces familles se permettent de critiquer sans cesse.
      Si vous voulez en discuter, n’hésitez pas, ça me fait sourire maintenant.

      Enfin vous vous demandez aussi « J’ai aim » quoi ».
      Et bien je pense que Scarlette a très bien répondu, mais il y a une histoire de peur de l’abondant, et on ne veut pas se rendre à l’évidence que la relation est morte depuis le début, et que votre corps vous a pourtant enoyé les messages nécessaire pour vous prévenir.

      Bruce

      Aimé par 1 personne

      1. Vous avez eu le courage de quitter. Témoignage poignant. Comment arriver à quitter un pn. Difficile quand on aime et pourtant il y a tromperie et être rabaissée. Je ttravaille mais c’est dur. Merci pour votre témoignage

        J'aime

  2. Bonjour Bruce,
    Votre témoignage me touche beaucoup ; je retrouve dans ce que vous dites énormément de similitudes avec la femme PN que j’ai croisée. Un corps en guise d’arme, des sourires en guise de munitions… Et toujours le même constat : on a aimé un reflet, un idéal. Alors oui, il ne faut pas oublier que les femmes aussi peuvent faire des victimes (chez les hommes comme chez les femmes, d’ailleurs), et qu’elles sont redoutables.
    Tant mieux si vous avez pu détecter cette personnalité assez rapidement ; c’est qu’au final, vous aviez encore une part de lucidité, je pense. Mais même en dix mois, les dégâts peuvent être très importants, et marquer à vie.
    Très bon courage à vous, et merci encore à Scarlett de continuer à alimenter ce blog. Car même plusieurs années après, ça fait du bien de continuer à lire et à comprendre (pour ma part en tout cas).

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Floriane,

      Merci de me souhaiter bon courage.
      Le plus difficile après c’est de se reconstruire.
      Elle m’a détruit au plus profond de moi-même avec des faits qui vous semblent anodins au départ mais qui avec du recul vous mettent par terre.
      Dans mon témoignage je n’ai cité qu’un 100ème de ce que j’ai vu ou plutôt subi.
      Je ne pensais pas mériter cela car je faisais tout pour cela fonctionne, avec le cœur sous la main.
      Mais ce que je me dis, c’est qu’aujourd’hui c’est que cette expérience doit me servir. Dans un premier temps pour régler le problème qui est en moi. Pourquoi j’attirais ce genre de femmes (c’est la 3ème fois que cela m’arrive, mais là c’est du grand art) ? Je parle au passé car j’ai maintenant avancé à ce sujet et je me sens mieux et bien surtout.
      Dans un deuxième, je ne suis plus le même homme, j’en suis certain, à plus de 45 ans, incroyable.
      Une femme comme cela, qui au fond est d’une tristesse pas possible, ne mérite pas l’amour que j’ai à donner.
      J’ai tout pour être heureux ;)))
      Je suis un bel homme, pourquoi ne pas le dire si les femmes le disent, et j’ai une bonne situation, un travail que j’aime, et des enfant qui sont grands et que j’aime bien entendu. J’ai vécu ces histoires mais aujourd’hui je me sens bien mieux qu’avant car je sais que je ne retomberai plus sur ces femmes où alors je fuirai ces relations que je détecterai rapidement.
      Même si une femme un jour vous a fait croire tout le contraire et vous a embarqué dans une histoire qui n’est pas la votre.
      Bon courage à vous Floriane, car vous dites « un corps en guise d’arme, des sourires en guise de munitions », je sais exactement ce vous dites.
      Et n’oubliez pas une chose, le PN dit des lapsus révélateurs dès le départ, ce sont des avertissements, il n’y a pas de hasard croyez moi.
      Le lapsus le plus percutant que j’ai pu entendre au tout début de notre relation, après avoir fait l’amour, « Toi, c’est une évidence » !
      Et j’ai plongé la tête la première… 😉

      Bruce

      J'aime

    2. Je compatis mille fois. Je sors d’une relation de 9 ans complètement détruit en ne sachant pas avec qui j’ai vécu. Mon histoire avec elle s’est terminée 1 mois après notre mariage qu’elle a réclamé sans cesse. 1 mois pour me dire qu’elle voulait vivre seule, qu’elle m’aimait moins ???? Qu’elle avait eu un coup de coeur lors de notre voyage avant le mariage. Bref diverses raisons inexpliquées et inexplicables qui me minent. Voilà 1 an et demi que nous sommes séparés mais elle me garde toujours sous le coude par différents biais, trop longs à expliquer. Ses traits de caractères ne trompent pas : jalouse, égoïste, narcissique, égocentrique, pas d’empathie, lunatique, mi ange mi démon…..
      Suis je tombé amoureux uniquement d’un physique ? Je suis obligé aujourd’hui de me nourrir de haine et de rancoeur pour l’oublier. Je souhaiterais ne plus la voir mais nous avons un enfant…..et nous bossons dans la même entreprise. Et c’est moi qui pourtant fort vais devoir consulter.

      J'aime

      1. Bonsoir Christ,

        Je vous souhaite beaucoup de courage dans votre reconstruction.

        Je ne sais pas si se nourrir de haine est la meilleure solution mais si elle vous convient, alors tant mieux.

        Bien à vous

        J'aime

  3. Bonjour Bruce solidarité masculine sur ce coup là. Des mêmes sentiments, des mêmes épreuves et à la fin un même désarroi. Oui une femme PN peut être plus dangereuse qu’un homme, elle vous glorifie pour mieux vous humilier par la suite. Cela fait 9 mois que ma relation est terminée, et il me reste encore des vieux relents de frustration. Aujourd’hui je suis dégoûté de m’être trompé à ce point sur elle, je lui aurait tout donné. Seulement cela n’allait pas assez vite pour Madame et il ne fallait surtout pas la contrarier. Aujourd’hui nos projets elle les faits avec un autre, qui est devenu un zombi, elle l’isole, se marie dans 2 mois, achète une maison. Aujourd’hui un collègue me dit qu’il va demander un départ conventionnel, mais vu les erreurs qu’il fait risque d’être licencier avant. Ses amis me disent qu’il n’est plus le même avec eux, avec moi je peux comprendre elle a du me faire passer pour le mauvais… Elle la pauvre victime.
    C’est incroyable cette rapidité d’action.
    Courage à toi.

    J'aime

    1. Oui Odilkor, j’ai moi aussi remarqué cette incroyable rapidité des PN à agir et ferrer leur proie, quand une relation est trop rapide il faut VRAIMENT se méfier…Ils font tout pour ferrer la victime le plus vite possible (ex: une femme P.N qui présente ses enfants à son nouvel amant, une semaine après être sortie avec lui! dans le but de l’harponner plus sûrement! Alors qu’elle habite toujours avec son mari! Lequel laisse complaisamment faire! HALLUCINANT!)
      Je pense que cette rapidité participe à la mise en place de l’emprise, la victime est comme happée dans un tourbillon, n’arrive plus à penser et laisse tout faire…Laisse l’autre décider à sa place…Aussi ils parlent beaucoup et étourdissent de paroles afin d’empêcher la victime de penser de façon autonome.C’est le love bombing au début, plein de belles paroles, des coups de fil amoureux jours et nuit, des sms en pagaie…

      Au final la victime se retrouve « zombifiée », le mot est juste, comme passée dans une machine à laver mode essorage et quand elle se réveille et ouvre les yeux, les dégats peuvent être sévères voire parfois irréversibles (décisions désastreuses prises à la hâte et sous pression, culpabilisation intense…décisions lésant toujours leurs propres intérêts et favorisant le ou la perverse).

      Cette pauvre nouvelle victime de cette femme va avoir de gros problèmes dans sa vie, n’en doute pas…Déjà quitter un boulot de nos jours est une décision risquée, sauf si on a autre chose derrière.

      J'aime

      1. Bonjour Lunapark,

        Je suis sidéré par une partie de votre commentaire :

        « Ils font tout pour ferrer la victime le plus vite possible (ex: une femme P.N qui présente ses enfants à son nouvel amant, une semaine après être sortie avec lui! dans le but de l’harponner plus sûrement! … »

        Ma PN m’a présenté son fils de 6 ans au bout d’une semaine en me disant « je n’ai jamais présenté un homme à mon fils mais là je suis sûr ».
        Pour moi je suis flatté mais j’appréhende aussi car je ne suis pas fou j’ai eu des enfants de cet âge en étant divorcé, c’est compliqué.
        Bref, votre phrase m’interpelle c’est évident.
        Je suis socialement une très bonne proie et elle met le paquet pour que je sois à fond.
        Mais au bout de 2 semaines je déjeunais chez ses parents sous prétexte que l’on faisait son déménagement, certes. Mais je me rappelle que je me suis fais la réflexion en déjeunant avec eux, encore un signe de quelque chose d’anormal, mais in fine je trouvé cela super. Et oui je la trouvais si bien, si belle, si incroyable, je plaisais à cette femme, ah l’estime de soi !

        In fine, avec son fils, ça ne s’est pas bien passé c’est évident, en plein œdipe.
        Je me suis suis pris à l’âge de 6 ans, accrochez-vous :
        « con » « connard » « ta gueule » « enculé » désolé pour la vulgarité « voleur de maman »
        Tout cela durant des mois où la mère n’arrivait pas à endiguer cette violence verbale.
        Cela a beaucoup déjoué ses plans car elle ne s’attendait pas à cela.
        Pourtant à la fin, j’avais réussi à me faire accepter par cet enfant que j’aimais bien car ce n’était pas de sa faute, mais je pense qu’il avait le même comportement que sa mère qui est devenu son esclave à force de le couver comme pas possible, la seule personne qu’elle aime à haute voix en fait. Mais je pense qu’elle ne l’aime pas, elle reproduit ce que sa mère, une PN c’est évident, lui a fait subir.
        AU sujet de son fils, j’en passe et des meilleurs pour vous éviter de longue lecture.

        J'aime

    2. Bonjour Odilkor,
      Merci.
      Les commentaires de tous sont assez éloquents.
      Pour ma part je pense qu’effectivement ma PN a déjà une ou plusieurs proies en vue.
      De toute façon, comme je le disais dans mon témoignage retransmis par Scarlett supra, ma PN a son fan club qu’elle peut réactiver à tout moment. Elle l’a mis en sommeil lorsque j’étais avec elle, tout en l’entretenant bien entendu par des messages flous.
      Et là je pense qu’elle a besoin de combler le trou, pour éviter l’abandon, car ces personnes peuvent souffrir aussi d’abandon, je le comprends comme cela.
      Je pense également que nous devons passer pour des vilains canards dans ce cas.
      Mais au bout du compte peu importe car moi je l’ai démasquée, et elle le sait.
      Pour les autres et bien j’ai envie de dire, tant pis, je ne sais pas ce qu’ils vont rechercher dans ce genre de relation. Un plan sexe avec cette roue de secours. Mais in fine ils ne doivent pas la considérer.
      La nature humaine en prend un coup encore !
      Mais au moins ça le mérite d’être dénoncé et de nous faire progresser.
      Je ne vais pas la remercier non plus, mais je ne vois plus la vie amoureuse de la même manière c’est certain.

      Aimé par 1 personne

  4. bonjour bruce,votre tèmoignage me touche beaucoup,je suis confronter indirectement a se genre de personnalitè,enfin!!je dit indirectement car c,est de mon fils qui s,agit,il est en couple avec une MPN depuis maintenant 7 ans,je me bat depuis 2 ans pour lui faire prendre conscience du danger de cette relation,pour lui mais aussi pour leur fille,hèlas en vain!!!car au jour d,aujourd,hui elle a rèussi a brisèe tout contact,elle a commencer a èloigner le père de mon fils a le faire facher,pis elle a mis un peut plus de temps avec moi,mais au bout du compte elle est arriver a ses fins,pourtant j,avais prèvenu mon fils que tot ou tard elle finirais pas m,èvincer,chose faite!!!j,ai ètè obliger de couper tout contact avec lui,elle c,est permise de me juger,de m,insulter,de me manquer de respect et tout cela sans un mot de mon fils,comme si tout cela etais normal,je ne comprend plus rien,je lui avais fais passer des documents sur les MPN,je l,ai souvent ècouter quand il se plaigner de se qu,elle lui faisais subir,je lui disais simplement que tout cela n,etais pas normal,quelle ne le respecter pas,sans juger ni elle,ni lui,aussitot rentrer chez lui,il lui raconter tout se que l,on s,etais dit,c,est pour cette raison quelle ma insulter retournant complètement la situation,en disant que c,etais moi qui manipuler mon fils,depuis j,ai tout couper,il a brisèe ma confiance,et je m,apperçois qu,il n,est pas trop affecter car depuis le mois de juillet je n,ai eux aucun contact de sa part,et franchement cela m,attriste du plus profond de mon coeur,l,erreur que j,ai faite est celle d,avoir voulu le protèger,mais comment peut-on ètre dans l,indèfference totale vis a vis de ces parents?j,avoue que je suis dans la plus totale incomprèhention,toute fois je garde l,espoir qu,un jour il est se dèclic,et assez de force pour la quittè

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis désolée pour vous Andréa, mais dites vous que vous n’y êtes pour rien, vous n’avez pas mal agi, vous avez fait votre devoir de mère, vous avez prévenu votre fils. Mais c’est toujours comme ça quand on tente de prévenir une victime sous emprise, l’emprise fait que le pn parvient à lui retourner le cerveau et lui faire croire que c’est vous la perverse qui manipule…Ils n’hésitent pas à mentir et diffamer , n’ont absolument aucun scrupules…Le combat est perdu d’avance. Seule la victime peut ouvrir les yeux, en attendant il n’y a rien à faire…qu’attendre…Que votre fils revienne à la raison (car sous emprise quelque part il n’a plus toute sa raison).Il faut espérer qu’il se réveillera avant que de trop gros dégats soient faits.
      d’autre part si votre belle fille outrepasse la loi n’hésitez pas à surveiller et intervenir, il n’y a que ça que vous pouvez faire.

      J'aime

      1. Et oui, c’est comme quand quelqu’un est sous l’emprise d’une secte.
        Mais posez-vous peut être la question pourquoi votre fils est sous cette emprise ?
        Pourquoi il est si dépendant ?
        Car pour ma part, c’est ce qui m’a intéressé le plus, pour avancer et dire non à ces personnes qui pourraient détecter mes failles affectives.

        J'aime

      2. Exactement Bruce. Pour moi, il faut davantage s’intéresser au processus psychologique à l’œuvre dans l’esprit des personnes qui restent en relation avec des pervers narcissiques. Les PN sont déjà connus, on sait quel est leur mode opératoire et surtout leur cause est perdue d’avance.

        La dépendance affective, par contre, est absolument passionnante et sa compréhension permet de développer une meilleure connaissance de soi afin d’éviter de retomber entre les griffes d’un prédateur ou d’une prédatrice.

        J'aime

    2. Bonjour Andrea, vous trouverez ci-dessous ce que j’ai écrit par mail à Scarlett et aussi le commentaire que j’ai laissé sur l’article « femmes PN ».. j’aimerais si vous êtes d’accord rentrer en contact avec vous.. à bientôt. Marisa

      Bonjour Scarlett,
      j’ai déposé tout à l’heure ce commentaire ci-dessous dans « les femmes PN ». Avez-vous d’autres témoignages comme le mien de mère « victime » ? Bien que je n’aime pas ce terme.. je suis une battante et une combattante de la vie.. mais, je dois avouer que cette bataille est la plus dure et la plus émotionnelle que je mène.. d’autant que je me suis énormément culpabilisée quand j’ai appris que c’est ainsi que j’étais perçue par mon fils, une « PN »! tout en comprenant petit à petit que cela lui était « distillé » au fil du temps par sa compagne devenue sa femme. Je me culpabilise, moins maintenant en me demandant si je n’étais pas « moi » la PN de cette histoire.. grâce à ma Psychologue je sais que « non ».. mais certains jours sont plus durs que d’autres et le doute revient..j’ai même il y a quelque temps trouvé tellement peu de motivation à avancer que je ne voyais pas continuer ma vie ainsi.. ! mon médecin et ma Psychologue m’aident, mais, je m’en veux car, j’ai bien entre-aperçu certains comportements chez cette jeune femme au cours de ces 10 dernières années que j’ai connu jeune fille quand elle avait 17 ans, à ce jour elle en a 27 ans, mais, je n’ai jamais imaginé que c’était les premiers « symptômes » de ce trouble du comportement, je mettais cela sur le compte de sa mère très « dogmatique » cette dernière : veuve vers l’âge de 42 ans (57 ans à ce jour ) ayant trouvé son mari « suicidé/ pendu » sans lettre d’explication dans la maison familiale, restée seule avec 4 jeunes filles, elle même catholique, professeur dans un lycée catholique, restant « confinée » dans son veuvage, je pense que la mère n’est pas pour « rien » dans le comportement de sa fille..
      Merci de m’apporter votre avis et si vous avez d’autres expériences sur le blog sur cette autre dégât provoqué par les PN : les victimes collatérales.
      Marisa

      Marisa
      21 OCTOBRE 2015 À 12 H 26 MIN
      bonjour, j’ai lu avec un grand intérêt cet article sur les « femmes PN ».. et, aussi, beaucoup de tristesse.. car, je suis une une « victime collatérale » d’une telle femme.. celle de mon fils..! elle a convaincu ce dernier avec qui j’avais de très bonnes relations ainsi qu’avec elle d’ailleurs ! que j’étais une PN quelques temps après la naissance de leur premier enfant.. je vois une psychologue pour tenter de me reconstruire et de « sauver ma peau ».. je n’ai plus de contact avec eux.. mon fils ne donne pas suite à mes appels ni à mes sms.. il fait dans le sens inverse le « no contact ».. puisqu’il est convaincu que c’est moi, la PN.. ! mon petit fils a bientôt 2 ans, je n’ai jamais pu le prendre dans mes bras, ni créer une relation avec lui..j’ai 55 ans, mon fils vient d’avoir 30 ans.. c’est comme une sorte de négation de ma vie..bien que j’ai une vie sociale remplie, un bon job, de bons amis.. c’est très difficile.. certains jours c’est presque insupportable.. car, je n’ai pas de moyen de faire ouvrir les yeux de mon fils..Car, sa compagne a très bien « bordé » le terrain de sa perversion en la projetant sur moi et aussi par ce qu’elle est encore dans la phase, je pense, de « construction du nid »et qu’elle est soutenue par sa mère. C’est grâce à la psychologue et le travail que nous avons entamé il y a quelques mois que j’ai pu mettre des mots sur ces maux..est-ce que certains d’entre vous se sont trouvés dans cette situation ?

      J'aime

      1. Oui moi j’ai été prise pour une pn par un conjoint de pn parce que sa femme lui avait lavé le cerveau de telle sorte qu’il pense que j’étais pn, alors que c’était elle la pn (vous me suivez???).
        Du coup il a été odieux avec moi et je l’ai envoyé balader car moi les abus et les gens odieux, je tolère mal de part mon histoire personnelle, j’ai été patiente car je voyais bien les choses, les manipulations se dérouler sous mes yeux, mais à un moment mes limites ont été franchies et voilà; les pn font beaucoup de dégats, ils vous font perdre des amis sincères et désintéressés dans le seul but de vous isoler et de vous détruire. Ne jamais croire un pn tout n’est que mensonges, toujours vérifier ses dires.

        Je pense que c’est une tactique très courante chez les pn, d’accuser les amis capables de vous aider, d’être pn, surtout s’ils ont vu que vous vous renseignez sur ce trouble.Donc que vous commencez à avoir des doutes sur eux.

        J'aime

  5. vous comprenez, comme l’explique très bien Scarlett dans ce blog, la logique du pn est d’isoler sa victime au maximum et ne garder dans son cercle que des gens acquis à sa cause, sous son emprise…Vous l’avez critiquée, démasquée pour partie (pense t elle) donc il faut vous écarter, provoquer des conflits…Ils éliminent systématiquement toute influence extérieure contraire. C’est la logique des sectes en fait.Ils éliminent donc au besoin à coup de mensonges éhontés et de diffamation, les personnes de l’entourage de la victime qui ne rentrent pas dans leur jeu et pourraient aider la victime à s’en sortir.Donc la famille proche, éventuellement certains amis clairvoyants. Tout est calculé au millimètre près.

    J'aime

    1. bonjour lunapark,merci pour votre rèponse,oui effectivement le pn va tout mettre en oeuvre pour isoler leurs victimes,pour elle j,etais une cible a abattre,car j,ètais très proche de mon fils et elle me faisais bien sentir que je la dèranger,surtout quand elle a su que je l,avais dècouverte,et je lui est bien dit que je savais qui elle etais.
      mon fils a un pote,le seul dailleur quelle lui autorise a voir,je ne sais pas pour quelle raison,mais bon,elle doit y trouver son compte,je suis en contact avec se pote,(je vais l,appeller A)je prend des nouvelles de mon fils par l,intermèdiaire de A car il habite pas trop loin de chez mon fils,mème A a dit a mon fils que ça copine se comporter comme une malade mentale,et ben!!!elle a rèussi a faire croire a mon fils que c,etais moi qui manipuler A,en fait d,après ces dirent,je manipule tout se qui s,approchent de mon fils,elle fais resortir le passè de mon fils pour me juger,et me traitè de mauvaise mère,tout les messages quelle m,a envoyer sont incohèrents et contratictoires.
      comme vous me le prèciser,est de m,ècarter,chose faite,provoquer des conflits,comment faire?je n,ai plus aucun contact avec eux,mème pour le surveiller c,est pratiquement impossible,je suis consciente que lui seul doit prendre la dècision,mais en ètant actuellement tout seul,sans plus personne autout de lui,je ne sais pas comment il arrivera a s,en sortir,si toute fois il en sort un jour,et surtout dans qu,el ètat.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour,

        Plus vous allez insister, plus vous éloignerez votre fils.

        Il me semble que vous avez déjà posté ici pour la même question et je vous avais dit que votre fils est un homme adulte et libre de ses choix. S’il veut rester avec sa compagne, vous n’avez pas vraiment votre mot à dire. Même si je comprends que vous êtes sa mère et que vous vous inquiétez, attention à ne pas tomber dans le contrôle. Il a le droit de prendre qui il veut pour compagne… Et d’assumer les conséquences de ses actes. Ce n’est plus un enfant à qui il faut tenir la main mais un adulte qui doit apprendre de ses erreurs. C’est la vie.

        Bon courage !

        J'aime

  6. j,entend bien scarlett,je suis consciente que mon fils sois un adulte,et responsable de ces choix,que je n,ai pas mon mot a dire,effectivement je m,inquiète ènormèment,car dans de telles situations les proches souffrent,c,est très difficile pour une mère de voir son enfant (mème adulte)se faire dètruire de la sorte,sous vos yeux,cela deviens une obssession,ça vous ronge,je sais que je n,ai plus rien a faire,et que la vie se chargera de faire le reste,mais expliquer se que l,on peut ressentir fais du bien,maintenant,je me dit que le temps fera le reste.
    je tiens a vous dire scarlett que votre blog est gènial,et votre travail remarquable pour les victimes,merci a vous.

    Aimé par 1 personne

  7. Quand on quitte et démasque la manipulatrice, elle est championne toutes catégories des relations sparadrap, elle ne supporte pas la solitude et victime oblige ! elle ne manque pas de vous le faire savoir !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah oui, cela fait partie du profil psychologique. Ces personnes ont toujours plusieurs victimes sous le coude et les « travaillent » simultanément. Quand vous voyez l’envers du décor, il est souvent trop tard : soit on veut vous pousser vers la sortie, soit la rupture est déjà consommée.

      Aimé par 1 personne

      1. Moi je les vois comme des psychotiques, parce que leur comportement est tellement aberrant…Mais oui je pense aussi qu’ils sont lucides et conscients de leurs actes, d’ailleurs quand ils sont jugés et expertisés au sens psychiatrique les experts les déclarent « responsables de leurs actes ».

        J'aime

      2. Bonsoir Lunapark,

        Oui, si c’est une interprétation personnelle de leurs agissements, une opinion basée sur une lecture empathique.

        Mais si l’on prend en considération leur profil psychologique, tout s’éclaire et devient cohérent. Psychiatriquement, un psychotique est une personne qui souffre par exemple de schizophrénie, qui a une perte de contact avec la réalité. Cela n’est jamais le cas pour les pervers narcissiques. Ils ne voient, ni n’entendent des phénomènes invisibles, inaudibles, ou imperceptibles aux autres personnes.

        Même dans leur délire grandiose, ils savent parfaitement si la réalité correspond à cet idéal ou pas.

        Tout comme ils savent faire intellectuellement la différence entre un objet et un sujet (humain) mais n’ont pas la capacité de prendre en compte l’aspect humain du sujet d’un point de vue émotionnel.

        Quand un PN est violent envers son enfant, il sait intellectuellement que c’est son enfant mais n’a pas le matériel empathique pour que l’instinct de protection envers cet être soit activé.

        J'aime

      3. Scarlett,
        c’est tout à fait ça ! quand j’ai commencé à me rendre compte qu’une distance c’était instaurée entre leur couple et moi..en octobre de l’année dernière, je m’en suis ouverte à mon fils.. qui à cette époque a « botté » en touche.. mais, je me suis fâchée et c’est là que je me rends compte avec du recul que c’était déjà trop tard.. à partir de là.. elle a mis en route une sorte de « machinerie infernale » .. en intoxiquant mon fils a mon sujet.. pour que ce dernier me pousse à la sortie de sa/leur vie ! et, elle a réussi ! puisque je n’ai plus de contact avec mon fils ! un « no contact » à l’envers !!

        J'aime

    2. De toute façon tout est basé sur le mensonge, et cela dès le départ.
      Cela ne me surprend plus, et même on en apprend des vertes et des pas mûrs.
      Les langues se délient, et en lisant des livres ou des articles de ce blog on comprend de mieux en mieux et on remonte le temps pour raccrocher toute l’histoire.

      Bruce

      J'aime

      1. Effectivement, mon cher Bruce, tout ceci est orchestré dès le départ. Les pervers narcissiques ne sont pas psychotiques (à ne pas confondre avec « psychopathes » ou « psychopathiques »). Ils ne perdent pas du tout contact avec la réalité concrète et matérielle, contrairement à leurs victimes. Ils sont totalement lucides sur le processus qui se met en place. Un manipulateur ne peut pas être psychotique car il a un plan et une stratégie. Dès qu’on retrouve ce mode de pensée, aussi structurée, on est face à un être sain d’esprit, sachant faire la différence entre la vérité et le mensonge, entre la réalité et l’imagination. C’est juste que les PN n’ont pas de conscience. Ils savent ce qu’ils font de A à Z, manœuvrent habilement les uns et les autres puis récoltent le fruit de leurs « efforts ».

        Sans conscience, ils ne peuvent pas se mettre à la place de leurs victimes et n’en ont même pas envie. Ils ne s’identifient pas à leurs victimes qui sont devenues des objets. Il n’y a pas d’humanité chez l’autre donc pas de respect de la vie de l’autre, de ses émotions, de ses sentiments. L’autre n’existe pas dans le monde du PN. Il n’est qu’une fonction à remplir.

        C’est très difficile à intégrer et à accepter pour les partenaires mais c’est ainsi. Cela explique bon nombre de leurs comportements.

        Aimé par 1 personne

  8. Encore une fois, ce que vous décrivez ma chère Scarlett est vrai.
    Ma PN était exactement comme cela.
    Aussi, pourquoi ne pas parler de l’origine de leur problème qui n’en est pas un pour ces personnes atteintes par ce phénomène.
    Je pense que je pourrais en parler longuement pour avoir observé la famille « incestuelle » de ma PN, hallucinant ! Mais tellement révélateur.
    Ce sont autant de signes qu’il faut identifier et mettre au grand jour afin que les victimes soient averties dès le début.

    Bruce

    J'aime

  9. bonjour, j’ai lu avec beaucoup d’attention tout les commentaires de l’article de Bruce, j’en profite Bruce pour vous souhaiter un nouveau beau et serein chemin devant vous.
    Comme je l’ai écrit plus haut, je suis la « victime collatérale » d’une jeune « bébé PN ».. car, elle est toute neuve ! un peu comme un bébé Alien dans un film de science fiction.. bien qu’elle soit depuis 10 ans avec mon fils.. mais, il semble que pendant tout le temps de leurs études elle était encore en « sommeil ».. et, voilà qu’à la naissance de leur premier enfant, il y a un peu plus de 18 mois.. cette toute nouvelle « PN » ait vu le jour en même temps que le bébé.. !! et, moi, qui les aient aidés financièrement, matériellement, affectivement pendant toute la période de leurs études, une fois les études finies, et bien que désormais je sois convaincue qu’elle avait mis en route sa machine infernale depuis le début de leur relation, elle a convaincu mon fils avec qui jusqu’en septembre de l’année dernière j’entretenais de bonnes relation et avec elle aussi (enfin ! c’est ce que je pensais !) que j’étais une PN.. salissant mon image jusqu’à la diffamation..lors de ma dernière rencontre au début de cette année pour tenter de trouver un statut quo.. je suis partie après 20 mn devant son mépris, son comportement irrespectueux, blessant.. je découvrais enfin son vrai visage celui d’un monstre sous une  » belle gueule ».. !! mon fils comme pour Andrea n’a pas bronché.. je suis partie étant aux bords des larmes et ne souhaitant pas lui montrer ma détresse et mon immense tristesse.. depuis, impossible de contacter ni de voir mon fils.. il ne réponds plus à mes appels ni mes sms..j’habite à + de 550 kms, et, biens sur je n’ai pas de contact avec mon petit fils.. pas de photos.. le néant..

    J'aime

    1. Merci pour votre encouragement.
      Même si cela fait 2 mois que je suis séparé de ma PN, c’est difficile car comme je le disais je la vois tous les jours malgré le « no contact » que j’applique mais elle travaille dans la même société que moi et je la vois tous les jours au déjeuner.
      Je la trouve vraiment écœurante et sale, désolé de le dire comme cela. Je pense qu’il faut que j’aille faire des tests médicaux rapidement car elle, durant notre relation, n’en a jamais fait contrairement à moi.
      Vous concernant, cela me rappelle un peu la mère de mes enfants, qui bien évidemment était une PN également (je n’attirais que cela !) mais non accomplie je pense, cela me fait penser au moment où mon fils est né. Ce n’était plus la même femme, je ne la reconnaissais plus. Mais je ne voudrais pas dire de bêtises, mais au vu de ce que vous dites, comment est sa relation avec leur enfant ?
      En lisant des livres très intéressants, j’ai appris que certaines PN son incapable de faire le deuil de leur propre mère et qu’elle masque leur dépression en la projetant dans son enfant. Bref, ça je l’ai vécu avec ma dernière PN, c’est horrible. Son enfant et elle ne faisaient plus qu’un, plus rien ne compte à côté. Et en fait au bout du compte elle se fiche bien de son fils puisqu’il est complètement perturbé. Je ne sais pas comment il va finir…
      Bien entendu vous ne savez pas si votre fils se plaint d’un manque d’affection de la part de sa femme, car si cela se trouve il est perdu dans un désert et il est dans l’impossibilité de s’en sortir, comme moi durant 10 mois.
      Je comprends votre douleur et je vous souhaite plein d’énergie et de patience car un jour ou l’autre la roue tournera toujours et cela changera c’est certain.

      Bruce

      J'aime

      1. Bonjour Bruce,

        j’aimerais partager avec vous le fait de voir votre PN tous les jours sur votre lieu de travail, car c’est ce qu’il m’arrive aussi et lorsque je suis en we, je me sens relativement bien, mais dès que je franchis le parking de mon entreprise, je me sens mal, un noeud lourd sur le plexus, et si je le croise avec sa nouvelle proie, qui était de surcroit une de mes amies, je suis capable de monter à 16 de tension (véridique)…il m’a zappé de sa vie en l’espace de quelques secondes lorsque je lui ai dit que c’est un psychopathe…dans s tête ça n’a pas fait ni une ni deux, hop il a changé immédiatement de cible, il avait déjà ma copine dans la tête, et aujourd’hui je la vois se transformer, son rire devient plus rare, elle m’a parler une seule fois et sur un ton très hautain, et lui il ne m’adresse jamais le moindre regard. Quand on a appris à vivre 5 ans dans le regard d’un homme, c’est extrêmement difficile de constater qu’on n’a jamais existé. Parfois on me dit qu’il le fait exprès pour me faire encore souffrir, mais je crois que ce genre de personnage ne se rend pas compte de la souffrance qu’il provoque puisque c’est naturel chez lui, et que la meilleure des stratégies pour n’avoir aucune égratignure reste l’indifférence, le reniement dans mon cas. Le pire des mépris et de la cruauté. Son intérêt, c’est briller dans les yeux de la nouvelle. Son intérêt à elle c’est être enfin devenue une femme à qui on montre de l’intérêt vu que son mari semble ne plus la voir. Ils passent leur vie en pauses café du coup, des pauses de 2h souvent, 3 dans la journée, tous les soirs de 17 à 18 avant de rentrer respectivement chez eux, car en phase de séduction intense et phase d’emprise, et de ferrage. Je vois les étoiles qu’elle a dans les yeux elle croit déjà au prince charmant. Ses amies la soutiennent en plus dans ce sens là, qu’elle prenne ce qu’elle a à prendre si ça la rend heureuse ! son mari n’a qu’à être plus présent (puisque le PN l’est tellement lui, qu’il la fait exister lui…). C’est insupportable pour moi, je ne suis pas jalouse j’en suis sure je n’en veux plus mais jamais de la vie, mais je me vois à sa place à elle, et c’est comme si je savais ce que j’allais revivre, et c’est comme si je pouvais voir devant mes yeux mon aveuglement et à quel point j’ai pu être éprise de cet homme sous son emprise et je n’en suis pas fière, comment j’ai pu être aussi stupide moi qui suis si clairvoyante ! Trop de personnes m’ont dit que quelque part j’ai cautionné ça en restant aveugle, alors que c’est culpabilisant de dire ça, et que même si c’est vrai, ce n’est pas ce qu’il faut dire quand on n’a jamais connu cette emprise. Comment vous en sortez-vous Bruce au boulot ? accepteriez-vous d’en parler en privé svp ? c’est encore un cap très difficile pour moi, je galère de ce côté là, j’ai besoin de mon travail. Merci.

        Aimé par 1 personne

  10. Je n’ai pas de haine, ni l’esprit de vengeance via mon ex manipulatrice, juste que je souhaite qu’elle vive @ son tour avec son nouveau partenaire, toutes les humiliations, le mépris, les coups, les tromperies… qu’elle m’a fait subir ! ça donne quoi pervers narcissique VS pervers narcissique ?

    J'aime

  11. En lisant tous ces témoignages et en étant persuadée d’être tombée dans ma vie sur une petite série de pervers narcissiques (2 hommes et 1 femme dans ma vie amoureuse et 2 femmes dans ma vie professionnelle), je me demande si je n’aurais pas « infusé » quelques unes de leurs pratiques dans mon fonctionnement avec certains autres hommes ressentis comme « plus faibles »… La supériorité que je ressens vis à vis d’eux me fait m’en servir comme d’une arme et même si je suis parfaitement consciente de ressentir de l’empathie pour eux, je peux user et abuser de cette supériorité pour être traitée comme une « reine »… C’est un jeu parfaitement verbalisé entre nous, les règles affichées et le ressenti de chacun toujours communiqué… Néanmoins, ayant été abusée plus jeune par mon frère et mon père (attouchements constants devant témoins intra ou inter familiaux), je me demande si cette perversité dans mon relationnel intime aux autres n’est pas la résultante de ce que j’ai pu subir dans mon enfance et adolescence…

    J'aime

    1. Bonjour France,

      Il faut savoir que nous sommes tous capables de manipuler à plus ou moins grande échelle. Cependant, un pervers narcissique N’EST QUE de la manipulation, c’est son seul et unique mode relationnel. Vous pouvez passer d’un mode à l’autre et vous avez conscience de ce basculement donc c’est un jeu social. Chez un manipulateur structurel, il n’y a jamais d’échange franc et gratuit. Tout est calculé pour arriver à un objectif précis.

      Si vous voulez jouer, c’est entre vos partenaires et vous. A chacun d’agir en fonction de sa propre conscience. Personne ne viendra vous demander des comptes à part votre morale personnelle.

      Pour ce qui est des abus que vous avez subis, je vous encourage à en parler à un professionnel de confiance car il est certain que cela influence vos liens relationnels à ce jour. Il ne peut en être autrement si vous n’avez pas réglé ces problématiques avant…

      J'aime

  12. bonjour
    je viens de découvrir l histoire de bruce qui ressemble étrangement a la mienne sauf que c était 1 pn tout va très vite avec eux j ai rien vu venir 2mois de relation platonique ,cadeaux resto etc il a voulu je vivre avec lui c était ma première fois en plus avec 1 homme mais je trouver sa allée trop vite pour moi en plus aucune filles n était restée avec !!sois disant c était lui qui les jetées bref
    etc je suis restée 6mois ,il n avait plus de voiture ,plus de boulot passée c est jrn sur le web je découvre ses sites de prostitution,tjr en relation avec des ex,violence verbale ,coup de poing ,je n existait plus il ma poussée a partir de chez lui je ne pouvait même plus dormir tellement c était l enfer aucune tendresse très froid ,tjr en quête de perfection pour les autres,tjr a l affut du moindre profits et j en passe …;je suis partie en février 1 semaine après il s est réinscrit sur des sites de rencontre dégoutée j essaye le no contact mais difficile je reçoit tjr des sms mais étrangement quand je l appel il me répond même pas c est 1monstre
    conclusion ,je suis dégoutée de l amour et de ma première fois dont je n ai rien appris car même au niveau sexuelle je ne voulait pas pratiquait ses choses qui me semblait très étrange

    J'aime

    1. @Rose
      Quand vous cèdez au sms, quand vous n’appliquez pas le NO CONTACT, je dis bien APPLIQUER, on n’essaye pas le NO CONTACT, on l’applique, et bien en ne vous répondant pas il renforce son pouvoir de contrôle et de manipulation. Pourquoi donner autant de pouvoir a un individu qui ne vous considère pas, ne vous respecte pas, ne vous répond pas, ne vous aime pas?
      C’est dur mais c’est la terrible réalité, la stricte vérité des PN. Ce n’est pas vous qui êtes déshumanisé mais lui, et c’est pour cela qu’il aspire toute votre énergie en vous fesant souffrir par son silence manipulateur.
      Alors pourquoi ne pas vous fixer pour commencer un objectif de 72heures sans le contacter puis effecer tous ses messages sans jamais les lire, mieux encore changer de numéro de téléphone. Au bout des 72 heures vous en rajoutez le double chaque fois et vous parviendriez certainement à appliquer le NO CONTACT. Votre mépris par votre silence serait votre plus grande victoire contre lui.
      Si les merveilleux et précieux conseils de @Scarlett ont fonctionné pour la majeur partie d’entre nous grâce à notre volonté d’arrêter de souffrir et d’être des victimes,
      il n’y a pas de raison que cela ne marche pas pour vous, seul la volonté et la détermination mènent à la guérison.
      https://leperversnarcissique.wordpress.com/2015/04/02/3-bonnes-raisons-dappliquer-le-no-contact-avec-un-pervers-narcissique/
      https://leperversnarcissique.wordpress.com/2014/12/08/les-principaux-obstacles-a-la-guerison-des-victimes/

      Aimé par 1 personne

      1. bonjour
        merci pour vos conseils
        j ai compris ma leçon ,franchement je suis ecoeuree
        j ai retouvee des cartes de visite a lui dans ma boite
        !!!apparemment il a fait toute la rue
        dégout total la!!!!

        J'aime

  13. @Rose
    Si vous estimez que vous êtes en danger allez tout de suite faire une main courante ou plainte pour harcèlement à la gendarmerie avec pour preuve de son passage les cartes de visite, à mon avis il tente de vous reconquérir et vous et moi savons que ce n’est pas du tout par amour mais par emprise contrôle et manipulation. Ne le confrontez pas, ignorez le et soyez prudente quand vous sortez de chez vous ayez toujours votre portable à portée de main pour appeler la police au cas où il se manisfesterait. Ne lui ouvrez votre porte sous aucun prétexte. gardez les preuves de son passage pour ensuite les remettre aux autorités. Ne perdez pas votre temps à être écoeurée pour ce rat, changez vos coordonnées fixe et mobile et adresse email. NO CONTACT Rose NO CONTACT. Ne lui adressez plus jamais la parole.
    Vous y arriverez, soyez déterminé

    J'aime

  14. @Rose: ce sont des gens qu’il ne faut pas fréquenter, on ne peut pas être amie avec un PN, jamais, il en profiterait toujours pour nuire et manipuler. Surtout s’il s’agit d’un ex.Même s’il promet de changer etc etc ils ne changent jamais et plus ils vieillissent, plus ça s’aggrave.

    Aimé par 1 personne

  15. bonjour ;
    merci pour votre soutien
    j ai finalement changer de numéro car toujours des sms d aide même pas 1 bonjour rien!!
    je resterai pas ami avec ca ,avec tout le mal qui ma fait ,alors que je les soutenue !
    la seul chose qui ma appris et de faire confiance a aucun homme .
    j ai appris qui tisser déjà sa toile sur des autres ,même scenario,
    je suis effondree pour ce 1er mai
    bon premier mai a tous

    Aimé par 1 personne

  16. Bon 1er mai à toi, Rose….C’est vrai que fréquenter ces personnes fait perdre confiance en l’humanité, mais heureusement ils ne sont pas majoritaires. Il y en a peu en fait. L’important est de bien comprendre pour s’en prémunir.Et éviter de les inviter dans notre vie car ils peuvent faire des ravages.

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s