[Poème] Dans les couloirs de mon errance par Antoine

Antoine, un lecteur du blog qui a vécu une relation de 7 ans avec une femme perverse narcissique, nous fait partager ce magnifique poème qu’il a écrit en souvenir de cette expérience douloureuse.

Merci à lui !

separateur

Dans les couloirs de mon errance
Où j’y retrouve les zones sombres de ton reflet
Où mes pas hésitent et se heurtent
Où je navigue entre amour et blessures

Dans les couloirs de mon errance,
Je perds le nord, je perds le temps, je perds pied
C’est un labyrinthe sans fin, dans lequel le fil s’est coupé
Où ma boussole est devenue folle

Dans les couloirs de mon errance
A te chercher je m’y suis perdu
A t’attendre tu m’y as ignoré
A t’écouter, je me suis hais…

Dans les couloirs de mon errance
A tâtons, je cherche le chemin
Celui qui me sortira de cet état
De cette nuit sans fin

Dans les couloirs de mon errance,
J’y croise des sages qui dansent,
J’y croise des fous qui pensent
Mains sur leur panse,
Ils rient, ils rient de ma désespérance

Dans les couloirs de mon errance,
Ni monstre, ni héros,
Seulement moi et ce reflet
De tout ce que je n’ai pas vu
Et qui, petit à petit, me tue

Dans les couloirs de mon errance
Un peu de lumière dans cette ombre
Une zone cachée enfin révélée
Regarde-la, regarde-la,
C’est enfin elle, celle qui m’accompagne
Mais que je ne connais pas.

Dans les couloirs de mon errance
Entre sage et fou,
Je ne sais plus où…
Où suis-je et qui suis-je ?
Cet inconnu qui murmure mes envies
Qui murmure ma folie.

Dans les couloirs de mon errance,
Je me suis perdu et je le sais.
Ferme, ferme cette porte
Et que ces couloirs emportent
Notre histoire à jamais.

Advertisements

10 réflexions sur “[Poème] Dans les couloirs de mon errance par Antoine

    1. Bonsoir j ai 67ans ét 48ans de mariage et 7enfants je suis très malheureuse surtout depuis que mes enfants n ont plus vraiment besoin de moi mon mari a tout du perverse narcissique aucun sentiments réels juste pour lui mais ne connaissant pas cette pathologie je croyais que cela venait de moi puisque ayant eu une enfance difficile apparemment tout pour être heureux maison petits enfants magnifiques mais je me sent très seule avec pleins d états d âme puisque que Monsieur vu de l extérieur est tellement bien moi je suis juste dans l ombre je me suis engagée dans ma vie de maman pour instruire et éduquer avec toujours des remarques de mon mari mes enfants d après lui était bon à rien fainéants et autres j ai dû travailler car ce monsieur avait asser de travailler ét avait la pociblitee de prendre sa retraite à 52 ans ce qu il a fait mais financièrement j ai dû travailler malgre mes septs enfants pour assumer les études et éducations mon travail m a aidé à supporter ét mes enfants ont bien réussis leurs études mais maintenant je vais prendre ma retraite à 68 ans car notre dernière fille a réussi et travail comme professeur ét va bientôt vivre sa propre vie ét je vais me retrouver seul avec mon mari ce qui me fais peur meme si la encore je m entour de mes chiens et chats pour combler mais j ai peur de l ennuis et le désaccord que faire !!!!merci

      J'aime

  1. Merci Antoine de partager ce poème, ces mots, vos mots, nos maux. Tellement de souffrance ressentie…
    De l’autre côté de la porte, il y a la vie, la lumière, la joie, la liberté…
    Je l’entrevois ce soir, cette liberté de vivre pour moi même et pas pour l’autre, pour les autres.

    Aimé par 1 personne

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s