La haine des hommes : perversion narcissique au féminin + hommes forts à risque + l’impact sur les enfants

Pour avoir un portrait complet des femmes perverses narcissiques, je vous renvoie à mon article qui leur est consacré.

Les femmes perverses narcissiques sont un véritable fléau, au même titre que leurs collègues masculins. Cependant, elles sont beaucoup plus dangereuses dans notre société car elles passent inaperçues. Elles sont excusées ou pire, comprises dans leurs abus. A contrario, les hommes victimes qui osent témoigner sont souvent pris pour des mythomanes ou des personnes faibles d’esprit. Rien n’est plus faux. La perversion narcissique au féminin choisit généralement des hommes d’un caractère fort mais (et ?) avec un fort besoin d’exister en tant que figure masculine. Ainsi, ce sont souvent des « hommes sur qui on peut compter », des « hommes qui prennent en charge ». Il est évident que cette catégorie d’hommes possède beaucoup plus de ressources (émotionnelles, sociales et/ou financières) que des personnes plus fragiles.

Petit point/disclaimer : chacun doit faire appel à son discernement individuel. Les articles que je poste sont rédigés dans le but d’apporter un éclairage sur la perversion narcissique. Chacun des lecteurs doit s’informer et se renseigner sur le sujet avant de porter une accusation sur une tierce personne. Une relation peut être ressentie comme « toxique » sans pour autant qu’un PN soit impliqué. Ce n’est pas un effet de mode.

La différence entre une femme perverse narcissique et une femme manipulatrice structurelle

Sachez que chacun d’entre nous peut être amené à manipuler, pour se sortir d’un mauvais pas ou pour obtenir un bénéfice. Ceci est qualifié de « manipulation circonstancielle ». Il existe des personnes qui manipulent de façon permanente. On parle alors de « manipulation structurelle ».

Les femmes manipulatrices et les femmes perverses narcissiques utilisent toutes deux la manipulation comme mode d’interaction à l’autre sauf que leurs intentions et motivations sont différentes. Naturellement, les cibles choisies ne possèdent pas non plus tout à fait les mêmes caractéristiques.

Une femme perverse narcissique a besoin de se « nourrir » du psychisme de l’autre. Ce qu’elle ne peut pas faire avec un homme dit fragile. Si vous êtes victime d’une telle femme, c’est qu’elle a vu en vous une grande force intérieure, une vraie existence propre qui sera pillée, saccagée et laissée pour compte.

Les profils plus fragiles intéressent les « pures » manipulatrices. Elles prennent ce qu’il y a à prendre puis s’en vont. Il y a une emprise qui est mise en place mais pas d’identification projective et la culpabilisation est moins marquée, voire inexistante. Ce n’est pas le principal moyen de manipulation que l’on retrouve dans les témoignages.

Le spectre de la perversion narcissique comprend obligatoirement ces 5 éléments (pour ceux qui veulent aller vite. Sinon, lire les 20 critères – A NE PAS CONFONDRE AVEC LES 30 CRITÈRES D’ISABELLE NAZARE AGA POUR LA MANIPULATION) :

Double visage (Ange/démon) + Mensonge pathologique (permanent et à tout propos – Extrêmement convaincant) + Culpabilisation de l’autre + Identification projective (reprocher à l’autre ce que l’on est soi-même, ce que l’on fait et ce que l’on a l’intention de faire) + Sens grandiose de soi (le trait narcissique).

Derrière le masque de la dépendance affective…

Si vous lisez la plupart des témoignages d’hommes victimes de femmes perverses narcissiques, vous remarquerez la présence de marqueurs incontournables.

Tout d’abord, ce sont des femmes qui passent d’une relation à une autre aussi facilement que nous changeons de sous-vêtements. Les hommes avec qui elles sont soi-disant « en couple » ont autant d’importance que des accessoires et sont interchangeables, qu’elles aient des enfants avec eux ou pas. Les hommes qui les voient d’un œil extérieur interprètent cela comme de la « dépendance affective » ou encore de la « fragilité émotionnelle ».

Ces femmes se font souvent passer pour des victimes de relations précédentes abusives et sont presque toujours déjà accompagnées d’une proie quand elles rencontrent le nouveau « partenaire ». Le témoignage de Charles est l’exemple parfait qui illustre leur mode opératoire. Un homme qui débute une relation avec une femme déjà en couple/dans une relation doit s’attendre dans 99% des cas à être quitté ou manipulé de la même façon. Surtout si la relation comporte un aspect « secret », ce qui est la marque de la manipulation. Une personne qui trompe son partenaire avec vous, vous trompera de la même façon. Si vous pouvez identifier cela en tant que mode opératoire récurrent / style de vie, et qu’en plus, les ex-compagnons ont tous perdu quelque chose dans le processus, fuyez. Un jour, VOUS ferez partie de ces ex.

Les femmes perverses narcissiques agissent de cette manière pour jouer sur la corde sensible des hommes qui présentent un fort penchant pour le côté « sauveur ». Ceux qui ont besoin de se sentir appréciés, utiles, qui ont envie de prendre soin de quelqu’un sont des aimants à femmes perverses narcissiques. Il faut donc se méfier de cette tendance qui consiste à lâcher une liane pour une autre systématiquement et également faire attention aux femmes qui sont engagées dans de multiples relations parallèles. Sachez que vous ferez un jour partie des « joueurs » dénigrés puis brutalement écartés de la partie.

Les femmes perverses narcissiques n’ont évidemment pas du tout besoin d’être sauvées mais savent exactement comment faire vibrer cette corde sensible chez leurs proies. Contrairement à d’autres profils purement basés sur l’émotionnel mais également toxiques (comme les femmes borderlines par exemple), une femme perverse narcissique sait parfaitement ce qu’elle fait, pourquoi elle le fait et à quel moment la cible ne sera plus utile. Et bien entendu, le suivant est déjà sur la liste d’attente.

Disclaimer : toutes les femmes infidèles ne sont pas nécessairement des PN. Il faut analyser le comportement global pour savoir de quel profil il s’agit exactement. Ce qui montre le caractère malin est l’intention derrière l’action.

La spécificité des femmes perverses narcissiques

Femmes et hommes pervers narcissiques présentent les mêmes caractéristiques :

  • Manipulation permanente et mensonge pathologique
  • Émotions superficielles
  • Exploitation d’autrui
  • Exploitation des vulnérabilités d’autrui pour un bénéfice personnel
  • Déshumanisation et chosification d’autrui
  • Incapacité à aimer
  • Volonté de destruction psychique d’autrui
  • Infidélité chronique
  • Sens grandiose de soi et sentiment de toute-puissance

Si ces traits de personnalité se retrouvent avec les femmes et les hommes pervers narcissiques, chez les premières, l’expression de ceux-ci est différente, plus subtile, plus diffuse et plus profonde. Les femmes pervers narcissiques prennent le temps d’installer leur emprise sur leurs cibles, elles approfondissent – en apparence – le degré d’intimité qui existe entre elles et leurs partenaires.

Bien que ceux-ci perçoivent quelque chose de trouble, ce qui est inévitablement le cas quand on est en interaction avec une personne qui manipule, ils sont incapables de bouger… avant que le masque tombe définitivement. Et même quand c’est le cas, leur appartenance au « sexe faible » parasite la vision claire de ce profil psychologique si particulier.

De plus, les hommes victimes subissent ce que j’appelle la « double peine » : non seulement, ils doivent subir le long calvaire des procédures, des témoignages, des preuves à collecter, des enfants à protéger d’une compagne totalement centrée sur elle-même et terriblement malveillante ; mais en plus, en tant qu’hommes – le sexe fort -, ils se heurtent à l’incrédulité des institutions. Cela rend leur parcours encore plus douloureux que celui des femmes victimes d’hommes pervers narcissiques.

La règle d’or pour ne pas tomber dans le piège : prenez le temps d’analyser la personne, posez-lui des questions, rencontrez son entourage (si vous y êtes autorisé). Ces femmes – comme les hommes – pressent le rythme de la relation, car elles savent que le masque ne tiendra pas indéfiniment. Il leur faut votre engagement au plus vite : grandes déclarations d’amour au bout de quelques jours, mariage / fiançailles en quelques mois, parfois avec conception d’un enfant (réfléchissez bien avant d’impliquer un être innocent), emménagement, déménagement, etc. Seuls le temps et une vision claire peuvent vous permettre de ne pas tomber dans le panneau. Les profils PN sont beaucoup très subtils, surtout au début, et savent simuler les émotions à la perfection mais le temps finit par faire tomber le masque.

Les victimes oubliées : les enfants de femmes perverses narcissiques

Parlons également des victimes oubliées : les enfants nés de femmes perverses narcissiques. Incapables d’échapper à l’emprise d’une mère au comportement dévastateur et prédateur, ils finissent invariablement détruits au plus profond de leur personnalité. Les abus sont d’abord niés par la mère, imposés, masqués, inexistants à ses yeux mais bien réels dans le cœur d’un enfant. Cela a forcément des répercussions sur la vie d’adulte de cet enfant, que cela soit évident ou dissimulé. Il y a TOUJOURS un prix à payer dans les relations interpersonnelles.

Une mère est le premier être humain, le premier objet d’amour de tout être humain. Quand cette mère est dans une interaction prédatrice envers son propre enfant, et surtout, qu’elle s’assure d’être la seule figure d’autorité comme c’est souvent le cas, il devient de plus en plus difficile de sortir de la toile perverse et de voir le monde de façon positive, bienveillante. Le père est écarté rapidement de la vie de l’enfant afin que personne ne remette en cause la toute-puissance de la mère perverse narcissique. Soit il est physiquement éradiqué, soit les relations sont tellement conflictuelles qu’il se retire émotionnellement. Ou malheureusement, il s’agit d’un père immature et irresponsable.

Ce climat de danger, d’isolement, ce sentiment de « ne pouvoir compter que sur soi » crée une peur de vivre chez les adultes qui deviendront victimes de conjoints PN et a contrario, un sentiment de « les autres n’existent pas. Si je ne suis pas le bourreau, je suis la victime » qui est à la base de la toute-puissance fantasmée des pervers narcissiques.

Les femmes perverses narcissiques avancent plus masquées que leurs collègues masculins mais ce qui fait réellement leur différence est l’aveuglement de notre société. Les femmes, porteuses de la vie, peuvent aussi être de redoutables prédatrices.

Restez vigilants !

Advertisements

91 réflexions sur “La haine des hommes : perversion narcissique au féminin + hommes forts à risque + l’impact sur les enfants

  1. Bonjour Scarlett
    Comme d habitude tout est la. C est tres bien ecrit et juste. Juste 2 ou 3 petites questions que je te demanderai dans un futur commentaire. Mais je me reconnais bien dans le profil ideal pour une PN.
    Bonne journee

    J'aime

  2. Merci pour cet article, je retrouve les éléments de mon histoire familiale;
    Tout a l’heure je pensais à la chanson de Michel Berger Je veux chanter pour ceux…. Voila grandir sous l’égide d’une femme pn qui vous prend en guerre ca fait ca : »et qui gardent au fond d’eux quelque chose qui fait mal »
    On est trop petit, trop désarmé, trop « maléable », crédule, innocent, pour faire face à la tornade pn qui nous affronte. Car dans leur tête ils ont 5ans, ils « rivalisent » avec l’enfant et donc l’agressent , le terrorisent. Puis mentent a tout l’entourage avec leur persuasion d’adulte, retournent les situations à leur avantage, l’enfant est désigné comme « mauvais » au reste de la famille, et tout le monde se met au pas.
    ca donne des adultes exclu, orphelin sans que la famille soit disparue, banni. ou au contraire ils les gardent dans l’emprise et les utilisent, comme des objets, en les sabotant toujours un peu plus au passage histoire qu’il s’en sorte vraiment pas et qu’il reste bien sous la coupe parentale.
    rien de bon a grandir avec un pn, difficultées tout au long du parcours enfance, adolescence (rivalité +++ dans le registre de la féminité), jeune adulte (rivalité +++feminité), adulte(moi perso je suis evincee de ma propre famille (que je tiens aussi pour semi-complice)). Je n’ai pas d’enfant, si j’en ai ils ne passeront pas une minute en présence de ces « grand-parents ».

    J'aime

  3. Merci. C’est très juste. De ma propre expérience, concernant les enfants, un psy me disait de rester moi même et surtout cohérent avec les enfants dans ce je dis et ce que je fais. Un autre dit les enfants sont 50 % de chaque parent et font leur part des choses eux mêmes. Une spécialiste (non psy) des PN, écrit sur son site qu’il faut parler et dire aux enfants que tel parent est PN. Forcément il n’y a pas de règles. Tout comme le mot d’ordre de Fuite, en cas d’identification, réalisation d’un conjoint PN. Même si dans l’idéal c’est l’issue de sortie salutaire, lorsqu’il y a des enfants, c’est loin d’être évident et extrêmement complexe. Les parents en général font ce qu’ils peuvent. Mais les parents conjoints de Pn, ont une vigilance, un devoir de protection, d’anticipation même, d’une extrême complexité. Ils sont aussi face à des choix souvent impossible à trancher, si non toujours en sacrifice de quelque-chose ou quelqu’un. Je suis un homme conjoint de PN, identifiée comme telle au bout de 15 ans de vie, avec des enfants de 7,9 et 12 ans, c’est à dire en pleine construction. Des actes de culpabilisation, d’extrême froideur, de rejet, de terreur, de domination, contrôle,totale maîtrise et extrême complicité maternelle, sans frontière identifiable entre la manipulation et l’amour maternelle. Et comme vous le dites si justement. La mère, génitrice premier amour et protection. Je suis un homme sous influence du féminin, de la femme, du lien avec l’alter, d’une confiance aux êtres humains, et plus propice en la femme porteuse de vie. Un homme sous influence de son idée de la bienveillance féminine, au delà des valeurs humaines. Des milliers de réponse à la question: comment accompagner les enfants à se construire dans ce contexte en essayant de limiter les dégâts toxiques, nocifs?

    J'aime

    1. Bonjour,

      Vous donnez vous-même la réponse à votre question en début de commentaire… Enfin, je ne vois pas quoi rajouter de plus.

      La seule solution est de proposer un autre modèle d’éducation mais en restant avec cette femme que vous qualifiez vous-même de perverse narcissique, je ne sais pas quelle interprétation vos enfants auront de « votre » modèle d’éducation.

      Le débat est le même quand l’un des parents est physiquement violent : faut-il partir ou rester et donner ce spectacle à voir à des enfants ? A chacun de choisir en fonction de sa conscience. Il n’existe pas de bonne ou mauvaise réponse, juste des choix avec des conséquences à assumer.

      J'aime

  4. Bonjour maggi et akanimusic,
    Vous exprimez si justement le grand drame des enfants de pn. C’est tellement sensible et fragile au quotidien notre engagement pour transmettre un amour et une éducation sécurisante à nos enfants. Aucun spécialiste je crois ne peut comprendre cette difficulté. Il serait peut-être bien de répertorier une liste d’actions et de comportements de la part de parent victime de pn qui ont permis à ces enfants d’aller bien.
    Je commence: La première chose qui à bien marcher avec mes enfants, c’est de leur dire la vérité, la deuxième c’est quand le pn les rabaisse, nous on les valoriser 10 x .
    C’est des petites choses, une goutte dans le désert.
    Je vous souhaite beaucoup de courage et j’embrasse tous les enfants de pn
    Marie

    J'aime

    1. Dire la vérité oui
      Valoriser pour réassurer les enfants oui
      Ce qui me vient en lisant le commentaire d’Akani et vos réponses Scarlett et Marie, c’est que résister (c.-à-d. Pour moi fuir le système de couple avec un pn) c’est montrer l’exemple aux enfants, leur montrer une voie de résistance, les autoriser à considérer le parent PN comme tel, à ne pas s’y soumettre.
      Mon expérience me pousse à croire qu’une situation apparemment plus précaire résultant de la séparation est en fait plus structurante à long terme (même si douloureuse) que le maintien dans une illusion.
      Sachant qu’aucune solution n’est parfaite…
      Choisir c’est renoncer, on le sait, c’est faire le deuil d’une famille rêvée sincèrement désirée

      Bref juste les aimer déjà, en vérité, c’est un bon début

      J'aime

  5. Bonjour, merci, article très intéressant d autant plus qu on parle rarement des enfants victimes de pn! Je veux faire un témoignage : j ai épouse il y plus de six ans un homme très charmant, presque parfait sauf qu il a 2 grandes imperfections : une mère et un fils pn au plus haut point! Sa mère essaie depuis les premiers mois de mon mariage de mettre de la distance entre nous, elle me considère comme sa rivale, a 55 ans mon mari reste totalement sous son emprise ( il l appelle et passe la voir tous les jours, sachant qu elle vit avec son mari, lui même une victime), elle a absolument tout fait pour le pousser au divorce, elle a tellement cause du tort dans sa vie (2 divorces, un fils pn) et elle continue avec son énorme malveillance , elle est à l origine de toutes nos querelles ( elle ne fait que le monter contre moi, elle est très méchante avec moi) elle ne supporte pas de voir son fils heureux avec une autre femme qu elle! J ai tout fait pour qu il sorte de son emprise mais je l avoue c est un échec total, il sait qu elle cherche à nuire à notre couple mais il continue à lui vouer une adoration sans précédent en l appelant et en allant la voir presque tous les jours!!!) je lui ai lu plein d articles sur les pn, il a même achete un livre sur le sujet qu il refuse de lire! Je ne sais plus quoi faire, je veux protéger mon couple de cette diablesse, prête à tout pour assouvir son besoin maladif de domination, même à nuire à sa progéniture! Elle est le diable en personne!

    J'aime

    1. Bonjour Nour,

      D’une manière générale, il est impossible de se placer entre une mère et son enfant, fut-il votre conjoint. Le mieux est de vous éloigner de cette situation si elle vous semble toxique et de trouver quelqu’un avec une relation moins fusionnelle avec sa mère. Même si cette mère est prédatrice, votre conjoint ne peut pas renoncer à elle. C’est à vous de vous adapter ou de le quitter.

      D’autres personnes auront peut-être un avis différent du mien ou des conseils à vous donner mais vous immiscer dans une relation mère/fils est une idée vouée à l’échec. Les liens familiaux sont ce qu’ils sont et il faut les respecter sauf dans les cas d’abus sur mineurs qu’il est important de dénoncer, dans l’intérêt de l’enfant.

      Là, on parle d’un homme adulte et majeur. Vous ne pouvez pas élever un homme adulte selon vos standards. Un jour, vous ouvrirez les yeux et vous constaterez qu’en fait, vous avez juste perdu votre temps.

      J'aime

      1. bonjour, personnellement pour avoir une mère perverse narcissique, un père qui était un homme bon qui s’est pendu,
        une fois que je me suis vraiment rendu compte du coté destructeur que ma mère avait sur moi, en me culpabilisant et toutes techniques qu’elle peut avoir pour faire souffrir moralement
        j’ai fuit et couper les ponts
        si elle cherche a reprendre contact et je lui ai dit ouvertement, cela finirai en violence physique ou toute les violences psychologique vécu avant serai exteriorisé
        depuis on se voit plu du tout ne s’appel plu
        et c’est bien mieu comme cela
        et je pense sincèrement que meme si c’est ma mère (d’autant plus que cela vienne d’elle d’ailleur) faut fuire, je ne me vangerai pas car elle n’en vaut pas la peine, mais le mériterai énormément pourtant

        J'aime

  6. Je suis d’accord avec Scarlett…Il a 55 ans il est adulte (et largement)…Je vous crois, je sais ce qu’une mère P.N peut faire à son fils. Mais hélas il n’y a pas de parade, c’est à lui d’ouvrir les yeux. On se retrouve dans le cas général de la victime sous emprise, à qui on essaie d’ouvrir les yeux. Quasi tout le temps celà échoue car l’emprise est trop forte, le ou la P.N distille son venin quotidiennement. Protégez vous, le risque est grand qu’au bout du compte, elle arrive à vous faire passer pour la personne mauvaise et P.N. Depuis combien de temps êtes vous avec lui?

    J'aime

    1. Lunapark,

      Je rajoute même que c’est une drôle d’idée que de prendre quelqu’un avec une histoire familiale bien en place et s’illusionner à vouloir changer cette personne. Je suis contre toute forme de contrôle, même pour des raisons soi-disant positives. Personne n’a le droit de chercher à influencer autrui par la force, que ce soit un pervers narcissique ou une personne possessive. On peut donner des conseils QUI SONT SOLLICITES mais pas imposer sa vision de la vie sur une tierce personne ADULTE. Chacun est libre de procéder aux réajustements qu’il veut sur sa vie.

      Il est possible de signaler à la personne que sa relation avec sa mère est toxique d’un point de vue extérieur mais s’il ne le ressent pas de cette façon, il vaut mieux partir ou accepter. Le souci est que vous êtes mariée donc votre seul choix est peut-être d’accepter =>@Nour.

      J'aime

  7. Mille excuses, je n’avais pas percuté, Nour est mariée depuis 6 ans…Le souci Scarlett c’est que les mères P.N font souvent tout pour briser le mariage de leur fils, soit par pure perversité (enfant rejeté) soit par fusion incestuelle (fils élu) , de ce fait l’épouse est exclue puis éjectée et c’est contre celà que Nour lutte. Mais oui vous avez raison Scarlett, tout contrôle est mauvais, c’est une méthode P.N. Dans un cas comme celui de Nour, partir fera peut être un électro choc à son mari.Mais à 55 ans c’est mal parti, c’est un peu tard pour se réveiller. (désolée d’être pessimiste).

    Aimé par 1 personne

    1. Je sais bien ce contre quoi Nour lutte mais je dis juste que ceci est un combat inutile et perdu d’avance.

      On parle d’une mère et de son fils. C’est déjà une relation forte en temps normal. Ici, c’est une mère prédatrice qui se bat bec et ongles pour maintenir son contrôle. Le jeu en vaut-il la chandelle…? C’est à chacun de le décider. Pour moi, c’est perdu d’avance. Nour le dit elle-même : « échec total ».

      J'aime

  8. Bonjour,
    Nour, dans une telle situation le mieux c’est de renoncer à vouloir rendre la situation un peu plus « normale » , car pour une mère pn ce mot ne s’applique pas.
    Il est dans l’emprise, et ca lui va très bien puisqu’il ne change pas, et toi, si tu ne l’avais pas encore compris, tu seras toujours considérée comme la 5 eme roue du carrosse, par leur couple.
    Car ton mari est d’abord en relation à sa mere. Meme a son âge!
    La seule issue sera la mort, en tout cas je ne vois pas autre chose. (À part d’être encore plus forte qu’elle, et sans te compromettre, ce qui n’est deja pas évident, et que la terre entière se réveille ( y compris le mari) énervée un beau matin et décide de commencer sa journée par éradiquer tous les pn de France, et qu’alors tu la met ko par joute verbale et toute la société la considère comme la plaie de ce monde et te débarrasse d’elle definitivement, donc c’est pas gagné…).
    Pas le choix tu vas devoir comme nous tous renoncer à ta vie idéale et composer avec ta réalité. Arrête d’aimer ton mari si tu peux, et concentre toi sur ta vie, trouve toi de nouvelles passions et construit ta propre vie, et laisse les ensemble. Renonce.
    Ou alors surinvestie ton couple en lui faisant la surprise de voyage à l’étranger, de longues durées, loin de sa mere et tu constateras si ton mari se consacre vraiment à toi ou si ce n’étais qu’une illusion. Et quand tu rentres chez toi, tu coupes les ponts avec ta BM, émotionnellement elle n’existe pas donc elle ne te dérange pas. Tu n’en parles plus jamais. Tu ne la critique pas, quand elle vient toi tu seras dehors a t’amuser (sans lui tant pis pour lui) dans tes nouvelles occupations… Et tu verras ton mari quand vous serez loin en vacances sans sa proximité malfaisante.

    Avec une famille de pn, (c’est à dire des qu’il y a un pn dans une famille), meme si les autres membres ne sont pas pn, ils ne sont pas indemnes non plus, ni forcément innocent et bien intentionné. Sans etre pn, beaucoup ont aussi des attitudes qui nous ferons du tort, parce qu’ils sont complices, ils s’amusent aussi de notre mal-être, mais sans le laisser paraître, car ils jalousent aussi nos qualités (mais sans avoir ce côté de vouloir détruire a tout prix) et d’ailleurs les parents pn exacerbent, encouragent, renforcent les rivalités dans la fratrie de leurs propres enfants!! Comme moyen de division, de contrôle, et par projection de leur psychisme clivé (coupé en deux. Les pn ne sont pas gens unifiés. Comme les schizophrènes. D’ailleurs ils sont psychotiques. Psychose blanche). L’enfant adoré versus l’enfant rejeté.
    En gros quand YA un pn, les autres sont soit aussi pervers, soit perverti.
    Sinon, ceux qui sont sains sont partis!! (Je me méfie toujours quand je rencontre des gens dont les enfants ne donnent plus de nouvelles, YA pas de fumée sans feu!! La nature d’un enfant, quel qu’il soit c’est l’amour.
    Donc pour forcer ton propre enfant a te fuir je me demande bien quels abus tu as commis!)
    Quand il y a un pn, les interactions familiales sont par essence faussées.
    Psychologie systémique.
    On peut penser en terme de relation blanche, tu crois qu’il y en a une, mais non, c’est juste un voile blanc d’illusion qui te l’a fait miroiter.
    En ce sens se marier avec un pn, ou un etre attaché au pn, dans l’emprise, comme absent à lui meme, c’est comme un mariage blanc. C’est du faux, ca tiens pas la route, si toi tu n’es pas perverse ca ne t’intéresse pas et en plus tu deviens la cible à abattre number one, puisque tu veux lui prendre son fils.
    Ma belle mère voit des menaces qu’on lui « prenne » sa fille partout… Gamine elle ne va pas bien, plein de symptômes, terreurs nocturnes, anorexies, phobie scolaire, etc… A 7 ans. Elle dormait dans la chambre juste à côté de la mienne, se réveillait TOUTES les nuits en hurlant ( la pauvre, mais bon c’était chiant!! ) apres etre allée se coucher l’estomac vide (chaque repas un combat permanent) sans etre allée a l’école de la journée et cela pendant des semaines (sauf l’école elle est vite retournée mais c’était la guerre chaque matin et chaque 14h) . Et sa propre mère refusait de l’amer voir un psy car  » les psy ils séparent les enfants de leur parent » … Ensuite YA aussi les sectes qui peuvent lui prendre ses enfants, etc…. Le gros délire total.

    Regarde le film qui s’appelle Mon fils a moi. (Ou qlqch comme ca). Avec l’actrice Nathalie Baye. Elle incarne une mere pn qui a une fille et un fils.
    Son fils est à elle!
    Ta belle mere c’est pareil. Elle va vouloir t’evincer definitivement mais ne compte surtout pas sur ton mari ni le fait de lui ouvrir les yeux.

    J’ai raconté a ma propre sœur qui a grandit aussi avec la belle mere pn, toutes les horreurs qu’elle m’a fait durant toutes ces années, Jai pris mon courage pour tout raconter , pour expliquer pourquoi je peux pas me voir cette femme (alors que ma sœur l’aime bien, mais elle ne connaît pas son vrai visage elle n’a jamais été sa cible de haine) et à la fin, ma propre sœur me répond froidement et agressivement « oh moi ca c’est vos histoires, je ne m’en mêle pas ». Puis 3 mois apres au 1 er prétexte ridicule elle m’a rejetée (subitement et sans motif) et à coupé les ponts depuis ca fait un an qu’elle me fait un no contact.
    La victime devenue adulte parle a un membre de sa famille, et se fait rejeter au lieu d’être secourue. Étrange non? En tout cas j’ai rien compris, juste que ma sœur doit me jalouser et elle prefere rester avec mes parents qui l’ont abusé aussi ( mais moins que moi) donc comme j’ai ouvert Pandorre en parlant, elle n’a pas envie de faire un travAil sur elle pour remettre en question tout ce qu’on a vecu et elle me sors de sa vie ( comme ca en un claquement de doigts apres 30 ans de relation de sœurs, et que notre mere est morte quand on était petite, on devrait être tres soudée, comme on l’était avant que je parle. Donc c’était une illusion que ma sœur m’aime et prend soin de moi, car son comportement l’a trahi.
    A la place c’est rivalité et corruption.) ca aussi avec ma sœur c’était une relation blanche.
    Quelquun sur ce blog avait écrit aussi rencontrer de l’agressivité dans sa famille quand il/elle parle des pn et des attaques/abus.
    C’est quoi leur problème? Si vous voyez un humain blessé sur le bord d’un chemin, vous vous arrêtez pour le conduire à l’hôpital ou vous lui foncez dessus pour aggraver sa situation?
    Pourquoi ils nous font ca à défendre le pn dans la complicité et le laisser faire, au lieu de nous defendre et condamner les agissements de l’autre pn?
    Ma famille c’est un truc de dingue… Surréaliste… Ils se liguent tous contre moi la fille ingrate auprès de cette femme qui a daigné m’élever (m’enfoncer) alors que ma mère était morte, avec tout ce qu’elle a fait pour moi je lui doit tant, ( y compris torture mentale, étranglement a pleine mains quand j’avais 6ans, œil au beurre noir quand j’étais en seconde, dormir et manger dans le garage, élevée au martinet ( multifouet aux lamelles en cuir), toujours punie jamais pu fAire de sortie y compris certaines familiales, entendre des insultes et des critiques sur mon physique (Jai un gros cul et j’en passe) à longueur de temps, me faire accuser en permanence de trucs qu’elle pensait elle, comme par exemple que je fais tout par intérêt, je ne pense qu’à l’argent, je jalouse les filles qui m’entourent, etc… Alors c’est ca qui m’a beaucoup aidé à comprendre, c’était les phases d’identification projectives, quand elle allait trop loin dans sa haine et son fiel, a un moment elle perdait pied et commençait a déraper et dire des choses assez énigmatique pour moi, (psychose) et la je comprenais je me rassurais, elle est folle. Elle projette sur moi. Tout en m’agressant bien sur. Elle montre son vrai visage. Le masque qui glisse.

    Pardon jai beaucoup ecris et ca par en tout sens, au moins ca sort du cœur je publie comme ca.
    Scarlett, YA til un moyen d’accéder a la lecture de tous les commentaires parus du jour? Car je crois que on voit les derniers qui sont parus et ca défile, comment ne pas en louper si on avAit commencé un échange? Car a force je ne sais plus retrouver toutes les discussions… Et si on ne consulte pas le blog un certains nombre de jours on peut manquer beaucoup.
    Ou est-ce que j’ai mal compris l’utilisation du blog? Merci de m’éclairer , et ce sur tous les plans!! Merci Scarlett 😃

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Maggi

      Je viens d’augmenter le nombre de commentaires visibles sur la droite de la page. Je ne connais pas d’autre moyen d’avoir accès à l’ensemble des commentaires postés.

      🙂

      J'aime

  9. A d’accord merci. Et bien soit, cela répond a ma question.
    Donc si parfois je n’écris plus c’est que j’ai paumé l’article!! Mille excuses.
    Tout rechercher prendrait un temps considérable.
    Au moins ce qui est bien c’est que ca participe à nous apprendre le lâcher-prise 😜

    J'aime

  10. Maggi et scarlett je pense comme vous pour Nour mais comme elle est mariée, je cherche des solutions…Mais je répète à 55 ans et dans une famille pn c’est mal barré.
    Maggi: je souscris à tout ce que tu écris de la famille P.N je l’ai moi même vécu .
    Les gens qui te rejettent, les « oh c’est vos histoires je m’en mêle pas  » les « tu devrais voir un psy, c’est pas normal d’être fâchée avec ta mère à ton âge » eh oui le P.N est double visage! souvent charmant à l’extérieur! et ces gens qui ont été témoins de scènes violentes, qui font mine d’avoir tout oublié! qui vous lâchent!que la P.N a retourné entre temps comme des crêpes!
    j’ai connu ça moi aussi

    @Nour: interroge toi sur pourquoi tu l’as choisi, et ce qu’il te fait vivre. Fais le bilan de ton mariage.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup de vos conseils, c est très gentil! Je l ai choisi parce que loin de sa mère c est quelqu un de très bien ( il a plein de qualités) j étais folle amoureuse de lui et puis à cause des conflits que sa mère a fait naître entre nous, cette passion s est transformée en une affection, j ai un enfant avec lui et donc comme vous me l avez si bien recommande, je dois m adapter à cette situation fort inconfortable ( je sais qu il ne pourra jamais s éloigner un tant soi peu de sa mère ) mais aussi je dois tout faire pour limiter l influence néfaste qu elle a sur lui! À vrai dire, il a enregistre une amélioration dans ce sens. Lunapark,Maggi, Scarlett, vos conseils sont précieux !désolée Maggi pour ce que vous avez vécu avec cette belle mère pn, c’est atroce et je vous comprends, car je le répète les femmes pn sont des vraies diablesses qui cachent parfois leurs profondes méchancetés par un masque de fausse gentillesse!!!!!

      J'aime

  11. Lunapark, oui c’est exactement ça! Manipulation mensonges double visage, tellement charmant/victime a l’extérieur alors que c’est la source de tous les conflits, etc…tout le monde marche dans la combine, prétend tout oublier des scènes de violences auxquelles ils ont aussi assisté, tout pareil!
    Maintenant quand je couche tout sur le blog ca devient évident que ce sont des gens à fuir de toute manière, par rapport à tous les mauvais traitements de l’enfance, mais ça m’a pris des annees et des annees pour ouvrir les yeux et encore je pense que je ne sais pas tout enco re…

    J'aime

  12. j’ai longtemps réussi à garder un lien minimal (car c’est la famille on se sent obligé de maintenir un lien minimal)
    puis à un moment trop c’est trop et on coupe tout

    J'aime

  13. Lunapark, j’ai une question, je pense assez spéciale et indiscrete, donc sens toi libre de ne pas rendre je comprend. Mais j’ai besoin de parler avec des gens comme nous, qui avons grandit avec ces profils hautement néfastes. Et personne dans ma vie réelle a qui demander. Comme toi c’est no contact, et je me trouve bien gentille de garder ma bouche fermée et ma langue muselée, car si je l’ouvrais, ca serait pour dire a mon père vraiment ce que je pense de lui. J’ai lu juste tout a l’heure encore un Commentaire où un parent veut tout faire pour son enfant face à un beau-père pn. Quand c’est pas le géniteur/génitrice de l’enfant, et que le parent séparé/veuf inflige un « nouveau » parent à son propre enfant.
    YA ceux qui passé la phase de séduction constate que l’autre est malsain, le quitte et reconstruise un avenir apaisé à lejrs enfants.
    Et ceux qui constatent jour après jour violence injustices maltraitance sur leurs propres enfants qui ne sont pas ceux du pn, et restent. Parce qu’ils s’en accommodent fortement, puisque en fait de leurs propres enfants ils s’en foutent mais comme de l’an 40, donc tout va bien dans le meilleur des monde et au contraire au moins elle se défoule sur l’enfant comme ca apres avec moi elle sera tranquille. Un truc dans ce genre surement…
    Révoltant mAis que peut-on y faire?
    Pourquoi ça serait à moi de payer le prix de LEUR connerie?
    Jai pas envie de passer ma vie dans le ressentiment, dans la colère, etc… Ca m’a habité longtemps bien sur, j’ai grandi avec ca d’ailleurs, beaucoup plus que n’importe quel enfant lambda.
    A present je me détache de tout cela car je dois devenir totalement qui je suis, moi un etre a part qui ne ressemble à personne de sa famille et qui suis capable de ressentir des choses qu’ils ne soupçonneront jamais, on ne vit pas dans les mêmes vibrations.
    Par contre c’est indéniable je suis fortement brisée , au niveau des pensées c’est ok, par contre concrètement dans ma vie, au niveau des réalisations je suis freinée +++++ .
    Je me dit que avec ce que j’ai rencontré comme obstacles a la réalisation de soi ( normalement les parents y participent, pas le bousillent) je serai toujours en décalage et que pour moi le chemin sera plus long. Comme le petit fragile, un peu gauche, qui y arrive mais pas le premier.
    Ce qui m’agace franchement c’est quand je comprends comme l’explique Scarlett que on a des marqueurs, que le pn voit et bam enfer nous voilà.
    J’ai des marqueurs, mais moi ce, je ne sais même pas que j’en ai! Ce que c’est, où ils sont, comment on les enlève, etc…
    Scarlett dans tes articles ou commentaires tu as cité en exemple : la demarche, le comportement en societe ( mais sans préciser toutefois quoi par exemple?), les mots que l’on emploi, le fait de ne pas réagir du tout à deja un abus ( parce qu’on a même pas remarqué que c’est un abus), le fait de voir que c’est un abus, mais de ne pas réagir quand même.
    Peux tu nous faire des articles sur « enleve tes marqueurs »
    Avec des exemples de commemt un pn nous voit et ce qu’il va pouvoir en extraire, assez concret qu’on puisse modifier notre être par prise de conscience. Nous donner des différents exemples de ce que pourrait être un marqueur qui attire le pn, deja pour qu’on découvre ce marqueur en nous, comme ca quand on comprend que tel type d’attitude ou de phrase est un marqueur, et bien on ne le fait plus. Mais si on ignore que c’est quelque chose qui indique les failles au prédateur , on va continuer…

    Nour, merci pour ton soutien ca me fait tres plaisir, ça me touche et ca me fait du bien de me sentir un peu comprise… Oui les femmes pn des diablesses. Tu sais ce qui me choquait le plus? Bon c’était le double-visage et surtout surtout la RAPIDITÉ avec lequel cela se passe.
    Exemple: dans la voiture que elle et moi ( et oui je sais… C’est le drame)
    Ça fait une heure qu’elle crache son venin, qu’elle impose en moi un état de colère, de bouillonnements, je me sens comme un volcan en éruption
    (Au passage Jai deja pris deux baffes car je me rebelle contre sa folie, mais elle ne coupera sa parole pour rien au monde donc le pn, quand tu te laisse pas faire, lui répond en gardant ta personnalité ( que lui n’a pas), le met face à ses contradictions internes, ouh ca il aime pas, mais pas du tout!! Elle me frappait toujours. Toujours. Le pn, ca se solde toujours par de la violence. Comme dit Scarlett il impose son contrôle. A tout prix. Ils ne reculent pas, t’as l’impression que pour eux, leur faire une remarque, juste et fondée, mais ne reflétant pas leur perfection absolue et magnificence incarnée sur terre, ils le prennent comme une attaque vitale sur leur vie. T’as l’impression qu’ils vont mourrir sérieux, donc ils t’achèvent en premier ( mais eux ils frappent pour de vrai. Toi t’avais juste dit la vérité) . Et la, elle est en plein dans sa haine, et elle croise un type qu’elle connait, hop elle se gare sur le côté, baisse sa fenêtre et hop claque la bise, l’air totalement naturelle et détendue, joviale légère, et tu vas bien? Et ceci cela bla-bla-bla. Le jour et la nuit. Hallucinant!! YA deux secondes j’étais la responsable de tous ces maux, j’étais l’enfer sur terre, elle souffrait le martyre a cause de moi, elle croise un voisin et hop, madame radieuse est la… ( et moi j’étais médusée, le souffle coupé par ses talents de comédienne manipulatrice, choquée de son hypocrisie, je ne comprenais pas commemt elle pouvait m’entraîner dans des climats émotionnels tres lourds, tres violents, elle déchaînerait la tempête en moi, et semblait vivre la sienne, mais en 2/2 clac, envolée les basses énergies et elle est tres bien. C’est là qu’on voit que rien n’atteint ces gens la. C’est pourquoi toute bataille sera perdu d’avance. Ils sont terrifiants et inhumain. Personne d’autre que moi Jai l’impression ne la connait comme moi je la connais. Bien sur apres quand on reprenait la route (j’allAis ecrire  » le huit-clos » ), c’était limite si elle ne plaçait pas cette introduction « alors, ou j’en étais? »…. A oui, personne ne t’aime ma pauvre fille, tout le monde dit que tu es folle, etc…. Elle reprenait direct sa litanie. Hallucinant. Je vous laisse deviner dans quel état je sortais du véhicule…
    Les femmes aussi sont de redoutable pn, YA pas de maternité ou quoi que ce soit qui s’applique à ces femmes.
    Si vous etes un homme ( ou une gay) en couple avec une pn, que vous avez des enfants qui ne sont pas les siens, que vous hésitez encore à fuir tres loin, car vous êtes encore dans la dépendance a cette pn, je vous en conjure, faites de vos enfants une priorité. Ne les laissez jamais grandir avec ces monstres.

    Aimé par 1 personne

  14. Du coup ma question luna c’est comment gérer les réunions grands rassemblements familiaux (mariage enterrement) si je coupe les ponts?

    ( en gros tres forte suspicion que ma grand mère paternelle fut une pn -et pas de fumée sans feu- mon père epouse une pn. A eu une mere pn. Y est déjà habitué/soumis. Le reste de la famille élargi de mon père, c’etait (quand je faisais partie de la famille a plein temps) relation bizarre ou personne ne parle a mon pere pratiquement en gros, sauf communions et noël ou la on le fêtait tous ensembles. Et parfois des repas de dimanche midi dans l’année, mais que avec certains et jamais d’autres. Jamais de coup de fil histoire de papoter entre frères et sœur, pas de relation de famille quand même je dirais. Mais, un jour par an tout le monde se réunit avec la GM on fête noel, moi j’étais avec mes cousins cousines c’était sympa pour les gosses on s’amusait bien. Ils s’ignorent puis subitement sont heureux d’être ensemble à noel mais au passage sous couvert d’humour et de bonne humeur bien sur, toujours, ca s’envoie des piques, de comparaison, sur les carrières professionnelles, le prestige etc… (C’est un terreau narcissique deja a la base.) (pour l’anecdote javais confiée une chaîne hifi a un oncle réparateur d’électronique. Il me la rendu en disant YA rien a faire, et ça te coûterait plus cher de réparer que d’acheter un neuf. Bon ok. Sauf qu’un jour j’avais besoin de reccuperer 2 pièces dans les baffles et en dévissant je me suis aperçue que ca venait d’être vidé. Yavait deja plus rien. Alors que moi ce qui clochait c’était le cd, mais j’écoutais la radio!! Il a pillé sans me le dire et pense que je vais acheter du neuf desuite ( ils sont archi blindé, mais pinaillent et mesquineries en tout genre) voila le niveau… C’est grave. Dans sa propre famille. Mais j’en ai parlé à personne, pff d’facon jsuis pas a ca prés. Et puis en plus sérieux je m’en fout. Ca m’attriste beaucoup plus que lui, il soit comme ça, c’est à dire petit dans sa nature.

    Malgré tout purée quand j’anticipe je me dit serais je cette fille la? Cette fille qui leur répond ouvertement fu*k je ne viendrai pas, (deja eux à leurs yeux c’est un outrage, et ils ont raison aussi quelque part.. Un enterrement c’est grave de pas y aller non?) cette fille qui n’en culpabilise pas? Je ne suis pas sûre… Et pourtant je rêverais de me casser loin d’ici et bye bye, je ne reprend pas 15h l’avion pour revoir des personnes vieillit qui m’ont abusé tant qu’elles ont pu, et les autres ils sont morts, donc sachant que l’esprit n’a pas besoin d’avion, si le mort désire me contacter c’est plutôt lui qui viendra!! Autant l’attendre tranquillement a la maison.
    Si j’arrive a bouger dans ma vie professionnelle et me trouver un coin de paradis a vie loin de la, je vous envoi des cartes deja 😜 et eux je les revois plus jamais. Je serai l’ingrate jusqu’au bout puisque toute ma vie ils me font payer de l’etre.
    Suis je dans le faux avec un tel raisonnement?
    (Pour info comme par hasar et meme sans en avoir parlé a lui, mon ex me disait en 3 mois de relation qu’il m’a mènerait vivre au chaud sur une île… J’y ai vu que du feu, j’ai plongé justement c’était mon rêve! Ils sont tres fort, des capacités intuitives haut perché, pour trouver notre truc, même si on a l’impression que c’est lui qui nous le révèle. Il arrive à cerner finement)

    J'aime

  15. @Maggi je te répondrai mieux demain mais oui je vois ce que Scarlett veut dire, la démarche la posture le fait d’éviter un maximum les conflits, de ne rien dire, tout garder en moi
    beaucoup d’inhibitions
    mon psy parlait pour moi d’inhibition fondamentale

    j’ai fait 7 ans de thérapie, j’ai beaucoup évolué (une sorte de renaissance) mais il doit rester des séquelles et surtout grande fragilité un rien m’abat, une remarque, une moquerie anodine (ou pas) peut me mettre mal des semaines. Très sensible aux vexations et à l’humiliation.Ce qui rend la vie « compliquée ».
    Bonne nuit Maggi à demain

    J'aime

  16. Chere luna, j’ai hâte de te lire mais il est bien tard deja, effectivement dodo. Je te donne juste le conseil de lire ce lien et tout spécialement la partie sphère psychologique, car l’Achille millefeuille a boire en infusion, ou macérât hydro-alcoolique, est indiquée pour ton cas et te fera beaucoup de bien.
    http://www.altheaprovence.com/blog/achillee-millefeuille-achillea-millefolium/
    J’ai la chance d’en avoir sur mon terrain où elle pousse naturellement, et cet été Jai fait une cure car je me reconnaissais dans ce profil sensible et blessée émotionnellement et deja c’est bon, et ça aide bien. Par contre jaurai du habituer progressivement mon corps car elle s’occupe du sang aussi entre autre, et si j’en ai trop bu le mois suivant Jai été indisposée 10jours au lieu de 7 , donc prudence et toujours lire toutes les contre indications quand on consomme des plantes, même si elles sont comestibles, et surveiller comment réagit son corps pour ajuster les posologies propres à chacun.

    Je voulais témoigner pour ceux qui aiment les messages d’espoir que en ce moment grâce au travail de conscientisation active, le blog, etc…. Je me sens bien, et je suis contente sincerement en profondeur, je me sens libérée de ma dernière relation amoureuse pn, et donc ça prouve que oui, on en sort. Et je repense a moi a reprendre ma vie encore plus activement en main.
    Courage et bon apprentissage a tous 😘😘

    J'aime

  17. Bonjour à tous,
    Dans un autre poste, j’ai parlé de ma famille paternelle perverse et combien de similitude avec vos témoignages, c’est le même vécu. Et pour répondre à votre question Maggy et bien voilà : Avant 1 mois de mon mariage je me suis rendu chez chacun de mes tantes et oncles pour les inviter avec une invitation à leurs noms bien entendu, -je précise qu’ils étaient tous ravi et m’ont promis de participer au festivités- le jour J personne n’est venu (sauf un seul oncle avec sa femme et ses enfants), même mes cousins et cousines n’ont pas pris la peine de venir. A l’époque ma grand-mère était encore vivante. Choquée et extrêmement malheureuse je leur ai demandé une explication à leur attitude collective et leur réponse à tous était que je n’avais pas à inviter ma propre famille avec une invitation et que si je l’ai fais c’est qu’ils étaient des étrangers pour moi, alors j’ai coupé définitivement les ponts avec eux. 3 ans après enceinte de ma 2ème fille, une de mes tante a voulu apaiser les choses alors j’ai répondu que je ne voulais plus d’eux dans ma vie et que je ne me considère plus membre de cette famille. Je ne suis pas allée au décé de ma grand-mère, et je n’ai jamais regretté cela bien au contraire.

    J'aime

  18. Maggi, il faut pas en vouloir à ton père, c est une marionnette entre les mains de ta belle mère, il n a aucun bon discernement tellement il est manipulé par la pn, elle lui fait au quotidien un lavage de cerveau, aucune personnalité devant elle, C est une victime , il est aveugle à ce qu a pu vivre sa propre fille! Je vois ça dans ma belle famille!

    J'aime

  19. Merci Souha, grandement.
    Olala, je suis choquée de ce que je lis de votre mariage ma pauvre, et finalement avec le recul c’était vraiment tout aussi bien qu’ils n’y figurent pas vu les énergumènes.
    Ce témoignage est très intéressant car on y voit de façon criante comme ils arrivent collectivement a s’aligner sur le meme mot d’ordre à votre sujet ( ils sont homogènes dans leur réactions, limite clonés) , en prétextant des excuses foireuses qui ne tiennent pas la route, et pire encore sont aussi en effet l’exact opposé de la réalité ( si si, les invitations cartonnées on les donne MEME a la famille, et si on leur donne de la main à la main c’est encore mieux) ,tu as tout bien fait, et ça se retourne contre toi quand même. Typiquement pn.
    Et comme c’est collectif, tu ne peux rien dire et à leurs yeux t’es la fautive. En plus haha l’identification projective collective  » tu traites la famille comme des étrangers » = ils te le reprochent alors que ce sont eux qui fonctionnent comme cela c’est frappant.
    Comme c’est gluant ce genre de situation, qu’est ce que tu peux y faire??… Le mieux comme pense Scarlett, un no contact emotionnel pour la famille cest a dire ne rien attendre d’eux, plus jamais et basta .
    A cause de leur réaction, qui avait juste pour but de te gâcher le beau jour de ta vie ou tu célèbres ta vie sentimentale, celle qui t’apportera du bonheur, mais comme ils ne supportent pas que tu sois bien, ils t’ont créé un ascenseur emotionnel ce jour la, passer de heureuse de te marier le matin à finir en pleur au mariage. C’est tout ce qu’ils voulaient depuis le début. Tout le reste ce sont des faux prétextes et des techniques classique manipulation/culpabilisation/disqualification…

    J'aime

    1. Bonsoir Maggie bien que je sois en burn out à cause de mon travail (où je suis maltraitée et humiliée sans cesse je prend sur moi mais c’est dur)je viens répondre, en fait j’ai pas de réponse à ta question, je pense que chacun doit faire en fonction de son ressenti. Aller aux réunions de famille, ou pas. Du temps où je les fréquentais un peu, j’y allais parfois, pas toujours. Maintenant je ne vais plus nulle part puisque j’ai coupé les ponts, personne ne cherche à me recontacter, donc je suis invitée nulle part. Ma mère doit raconter pis que pendre sur moi (harcelée, puis humiliée et diffamée: tel est le schéma type d’une relation avec un pervers!!dans la famille et ailleurs!!)

      je suis fataliste et je m’en fous un peu, qu’ils se débrouillent, ils sont tous complices. ça fait bizarre qd mm d’être « sans famille ».
      je me concentre plus sur mon problème de harcèlement privé au travail (par un cadre de l’entreprise c’est un organisme semi public dans la chimie), je cherche ailleurs activement et organise la riposte mais je ne peux en dire plus ici.

      J'aime

    2. @Maggi: au rayon séquelles on dit souvent de moi que je suis « un chat sauvage » j’ai un côté non domestiqué « l’eau qui dort » disait mon psy.
      Les pervers qui sont très psychologues, ne s’y trompent pas, ils ne m’attaquent jamais de front. Celui que je supporte au boulot m’attaque et me harcèle de façon détournée, presque anonyme, c’est une grosse boite et j’ai des appuis.Mais ça commence à me saouler et m’épuiser.

      J'aime

  20. de ttes façons, concernant la perversion en famille, la seule solution c’est prendre de la distance au plan psycho et les ignorer. Yen a pas d’autre. On est obligé de supporter un minimum, sur toute une vie.
    c’est pour ça que je suis assez sévère avec les conjoints de P.N qui restent avec le P.N le sachant ainsi, car eux ils PEUVENT partir. Le divorce est autorisé et banalisé en France. Nous, on ne peut jamais vraiment partir, on a des obligations de par le Code Civil.

    J'aime

  21. Hello Lunapark, oui c’est vrai que de toute façon c’est au cas par cas et on n’en fini jamais avec la famille, autant profiter du temps où ils sont loin.
    Je suis navrée d’apprendre que au travail tu revis la PNittude, je l’ignorais.
    J’espère que tu trouveras vite une place ailleurs avec des collègues sympa.
    Harcelée/humiliée /diffamée c’est tout a fait ca. Par une personne qui ne leur a rien fait!! Ils sont malades, complètement et méchants gratuitement.

    J'aime

    1. Bonjour Lunapark, Maggi,

      Je pense qu’il ne faut pas se laisser faire. Surtout pas. Ne pas aller à la confrontation directe mais ne pas hésiter à aller au bout du « jeu ». Si quelqu’un essaye de vous humilier en réunion, insistez sur ses intentions sans aller dans l’émotionnel mais en appuyant suffisamment pour que vos collègues se disent d’eux-mêmes que le PN est un sadique.

      Dans un contexte professionnel, je dirais qu’il faut pratiquer le no contact uniquement quand vous êtes seules avec le PN mais lui dire ses quatre vérités dès qu’il y a des témoins… L’air de rien.

      J'aime

    2. @Maggi => pour la perversion narcissique en famille, il faut prendre BEAUCOUP de recul et se protéger psychiquement. Nous avons tous des barrières inconscientes qui se dressent naturellement quand on est face à quelqu’un qui nous veut du mal. Il faut simplement écouter son instinct. Et bien entendu, renoncer à jamais à toute idée de « famille idéale », de soutien, d’amour, d’affection, d’écoute, etc.

      Bref, tu prends tout ce que tu attends des autres et tu te le donnes à toi-même. Tu construis ton propre cercle relationnel. Il ne sert à rien d’insister à maintenir des liens pseudo-familiaux avec des gens qui œuvrent pour ta déchéance. Protège-toi. Protège tes émotions.

      Autre chose : attends-toi toujours au pire car c’est ce que tu auras. Dans ces familles, il n’existe pas de préservation mutuelle, tout juste de l’auto-préservation, du détournement émotionnel, des abus de toutes sortes, une toxicité extrême. Personne ne peut s’en sortir indemne, surtout ceux qui ont encore un espoir comme toi. Les pervers narcissiques sont de fins psychologues, surtout ceux qui te connaissent. Il savent insuffler un peu d’oxygène dans tes poumons, ils aiment te voir y croire pour mieux te détruire la fois suivante. Ils connaissent tes failles et ils jouent avec. Ils sont là, assis, à t’observer en silence, pendant que tu ris en pensant au prochain coup qu’ils vont te faire. Ton espoir est dangereux pour toi-même.

      Aimé par 1 personne

    3. @Maggi: Ca fait quelques semaines que je cherche en vain des articles, témoignages sur les belles-mères (nouvelle femme d’un père hein) PN. Et ça me fait du bien de lire tes commentaires… Ma grand-mère paternelle PN… Mon père s’est toujours plus ou moins retrouvé à se mettre en couple avec des PN… Ma mère en a d’ailleurs sûrement été une avec lui mais c’est une autre histoire.
      La dernière en date a réussi: elle s’est marié avec lui, a fait adopter un de ses enfants par mon père (je précise que cet enfant est un garçon de 22ans, qui a un père, mais qui à mon sens n’a plus aucune relation avec lui parce ma belle mère a tout fait pour que ce soit le cas, je le plains, il ne se rend compte de rien et pourtant cela a déjà beaucoup d’impact dans sa vie sentimentale), et avec moi a fait son petit schéma classique: Manipulation/culpabilisation/disqualification comme tu le dis si bien.
      Aujourd’hui je suis perdue, je ne sais plus quoi faire, couper les ponts? Maintenir le lien?
      Avec l’aide de la PNL (j’ai fait pas mal de stage et passer des certifications) j’ai réussi à la débouter à Noël dernier, lors d’un conseil familial qui consistait à me mettre sur le banc des accusés comme la belle fille malveillante… Je l’ai débouté grâce à un sang froid à toute épreuve, à mettre en lumière les questions auxquelles elles ne répondaient pas jusqu’à ce qu’elle se mette à pleurer, hurler, puis se raviser et revêtir son manteau de PN voyant qu’elle ne gagnerait pas cette fois-ci…
      J’ai eu le droit à une formidable accalmie durant 1 an, (mon père, elle et sa fille étant expatrié ça aide pas mal), 1 an d’apparente gentillesse, le calme avant la tempête… J’ai eu le tort de penser que cette discussion avait vraiment fait du bien. 1 an après c’est reparti comme en 40. Je passe pour une folle, qui ne fait aucun effort, responsable de la non unité familiale, et la cause de tout ce qui peut mal se passer.
      Je te donne le dernier exemple en date (et pas des moindres)
      J’apprends au détour d’une conversation avec mon père que ma belle mère et sa fille sont revenus 10jours dans notre ville. Personne ne m’avait prévenue… Ah oui, elle l’avait mis sur FB mais n’y étant que très peu je ne l’ai pas vu. Et quand je l’apprends cela fait déjà 4jours qu’elles sont là… Mon père bafouille en disant qu’il était persuadé de me l’avoir dit, mais qu’elle a beaucoup de choses à faire et que c’est sûrement pour ça qu’elle ne m’a pas appelé, et surtout il me demande « de passer la voir quand j’aurais le temps » (un peu le monde à l’envers finalement).
      Evidemment, je ne la contacte pas, j’ai beaucoup de choses à penser en ce moment: j’ai mon entreprise qui ne tourne pas, je n’ai plus de revenus, je cours à droite à gauche pour essayer de toucher mon RSA, je suis particulièrement mal.
      Et puis soudain, mon père samedi (soit 4jours avant qu’elles partent de notre ville) en me demandant clairement d’aller la voir, ce à quoi je réponds: je suis désolée je n’ai pas le temps, et de toute façon elle ne m’a même pas appelée… Et là, culpabilisation: « tu n’as pas appelé non plus…  »
      Voilà, je passe encore pour la conasse de belle-fille qui ne fait aucun effort alors qu’en fait personne n’a pris la peine de me prévenir, personne n’a pris la peine de m’appeler pour me dire de venir, et dans tous les cas ce sera de ma faute.
      Et c’est TOUJOURS comme ça. Elle s’arrange pour me mettre dans des situations où je suis coincée, où j’agis mal aux yeux des autres… Quand je l’ai vue à Noël c’était l’ascenseur émotionnel, gentille en public, puis mesquine en tête à tête, pics de merde à base de « ben alors on n’est plus la fifille à son papa maintenant hein? »
      Je précise que j’ai 27ans tout de même…
      Voilà désolée pour le pavé, mais je me sens très seule, incomprise, folle et emprisonnée..

      Aimé par 1 personne

      1. Bonsoir Chaton,

        Chacun de nous réagit avec sa sensibilité et il n’y a pas vraiment de recette miracle quand on veut maintenir un lien avec une personnalité comme celle de votre belle-mère.

        A vous lire, j’ai l’impression que vous vous attendez encore à un miracle. Vous vous sentez seule… car vous êtes seule. Je ne me base que sur ce que je lis ici : votre père est du côté de sa femme donc… techniquement, vous êtes seule. Avant d’adopter des techniques de contre-manipulation, il faudrait commencer par la base de la base = rompre le lien émotionnel et affectif qui vous lie (dans la négativité) à votre BM. Ceci est un pré-requis. Le but de la contre-manipulation, c’est quoi ? Ne plus être manipulé. Là, ce n’est pas vraiment une réussite puisque vous êtes quand même dans une détresse, ce qui veut dire que vos émotions sont toujours manipulées. Posez-vous les bonnes questions.

        Si vous voulez maintenir une relation avec votre père, vous voyez bien qu’il vous faut faire avec sa femme. Ceci est un fait, à prendre ou à laisser. Vous battre contre cette réalité ne fera que vous enfoncer davantage dans la tristesse. Détachez-vous émotionnellement de la situation, respectez le couple de votre père (même si vous n’êtes pas d’accord et je le comprends) et construisez une vie d’adulte qui soit épanouissante.

        Le conseil que je peux vous donner est de vous focaliser sur votre bien-être personnel et professionnel. Votre papa n’est pas en danger immédiat donc pas d’urgence et pas de pression. Le temps fera peut-être son œuvre, pour lui. L’usage de la force ne vous sera pas d’une grande utilité, si ce n’est renforcer la position de votre BM. Soyez plus subtile que ça.

        J'aime

      2. @Scarlett: Je suis bel et bien d’accord avec vous:
        – rompre le lien émotionnel et affectif: je n’y arrive pas, je ne comprends comment faire?
        – Me construire une vie personnelle épanouissante: je vis en couple depuis presque 3 ans, nous sommes unis, heureux, nous avançons ensemble dans la vie et partageons beaucoup. A ce propos ma belle mère trouve toujours un reproche à faire au sujet de mon conjoint: il ne vient pas assez aux repas familiaux, il est plus âgé que moi, elle ne sait pas comment le considérer. Elle va même jusqu’à dire qu’elle regrette mon ex qui pour le coup était un sacré C******, et qui m’a brisé le coeur… Que puis-je construire de plus épanouissant personnellement? (j’ai beaucoup de hobbies, d’amis et d’activités)
        – Me construire une vie professionnelle épanouissante: j’ai créé une entreprise, c’est très compliqué car nous sommes une startup et nous ne rémunérons pas pour l’instant, cependant, mon métier est passionnant, le projet fabuleux, nous sommes soutenus dans l’écosystème, nous avons des investisseurs.

        Alors ma question est: avec une vie professionnelle et personnelle qui me plait, que j’aime, dans laquelle je me sens bien que me reste t-il à faire pour arriver à rompre ce lien justement? Mon conjoint me répète inlassablement la même chose: il faut lâcher prise, et te concentrer sur toi, mais il me manque la clé pour rompre ce p***** de lien justement. Tout me touche, me blesse, et comme vous le dîtes, oui parfois je m’attends au miracle. Vous savez, au départ j’étais très très heureuse que mon père trouve quelqun qui le rende heureux… J’ai toujours respecté ses choix, et les ai même très souvent soutenu auprès de ma famille qui détestaient déjà ma belle-mère. Ce que je ne respecte pas, c’est ce qu’elle arrive à me faire ressentir, qui est à l’opposé de ce que je suis, et que je n’arrive pas à contrer.
        Comment faire? Comment rompre le lien? Comment se détacher même lorsqu’on a une vie qui nous rend heureuse?
        Merci en tout cas pour votre réponse, qui fait du bien à lire…

        J'aime

      3. Bonjour Chaton,

        Rompre le lien toxique est un grand terme pour vous dire d’accepter ce que vous ne pouvez pas changer. En gros, il faudrait revoir votre conception des relations humaines et aller en profondeur dans votre façon de comprendre le monde. Comme je l’ai écrit plus haut, chacun a sa propre sensibilité et vous êtes la seule à savoir pour quelle raison vous vous acharnez à évincer votre BM.

        La nature humaine est très intéressante à observer et il vous faut vous connaître vous-même pour réussir à évoluer. Vous donnez vous-même votre réponse ici :
        « Ce que je ne respecte pas, c’est ce qu’elle arrive à me faire ressentir, qui est à l’opposé de ce que je suis, et que je n’arrive pas à contrer. »

        Bon, nous sommes des êtres humains, pas des jouets donc personne ne peut avoir de pouvoir sur vous à moins que vous ne concédiez ce pouvoir… Ou à moins que vous soyez une marionnette, ce qui n’a pas l’air d’être le cas puisque vous raisonnez :). Sérieusement, reprenez le contrôle sur vos émotions. Ce qui se produit quand vous êtes en présence de cette personne est qu’elle vous provoque, tout simplement. Une personne qui vous provoque est en contrôle de ce qu’elle fait. Que recherche-t-elle ? Une RÉACTION de votre part, que celle-ci soit positive ou négative donc soyez neutre. Des réponses courtes, des phrases d’ordre général, sans implication personnelle. Les PN (je ne me fie qu’à votre jugement car je ne connais pas votre histoire), veulent des émotions. Ils se fichent que vous pleuriez, que vous soyez en colère ou encore heureuse. Ce qu’ils veulent, c’est voir que leur action provoque une réaction = toute-puissance sur vous. Point.

        Vous donnez à votre BM une grande importance alors qu’elle n’est finalement que la mère de votre père. Laissez-la à cette place. Vous n’êtes pas obligée de la considérer comme votre mère de substitution, vous n’êtes pas non plus obligée d’être en guerre contre elle. Faites un effort de neutralité les rares fois où vous la voyez. Vous perdrez toujours contre elle si vous allez à la confrontation. Ce qui est étrange, c’est que vous avez écrit que c’est elle qui voulait jouer à l’entente familiale parfaite. Cependant, n’êtes-vous pas également dans cette même quête en la confrontant sans cesse…? Quel est votre véritable enjeu ? Que voulez-vous exactement d’elle et de la « relation » ? Soyez honnête envers vous-même.

        Effectivement, le fait d’attendre un miracle qui ne se produira pas vous fait perdre une énergie folle. A quoi ça sert de se bercer d’illusions ? Je ne le comprends pas. D’autres lecteurs auront peut-être un autre avis. La vérité ne change pas parce qu’on aimerait qu’elle soit différente. Le seul contrôle que vous avez est celui de vos émotions si vous apprenez à le faire mais vous ne pouvez pas forcer une tierce personne à être ce qu’elle n’est pas… Elle sera ce qu’elle est aujourd’hui, demain, dans 10 ans. Soit vous l’acceptez et vous apprenez à protéger ces émotions qui partent dans tous les sens ; soit vous coupez tout contact. Il n’y a pas de troisième alternative, malheureusement.

        J'aime

      4. @Scarlett: Merci beaucoup pour vos mots 🙂 Je pense que vous avez raison, même si ce n’est pas évident je suivrai vos conseils!

        J'aime

  22. Je pense qu il ne faut pas en vouloir aux conjoints des pn, car ils sont totalement et entièrement sous l emprise des pn, voire décerveler à cause du lavage de cerveau et maninipulations au quotidien, ils sont incapables de discernement tellement ils sont aveugles, je remarque ça chez mon beau père, un homme très fort de caractère mais si effacé en présence de sa femme qui n a aucune estime pour lui! La je dois aller les voir avec mon mari et mon fils qui n a que 2 ans et c est comme si j allais en enfer, jamais vu une femme aussi prétentieuse, méchante, machiavélique, interessante et dénudée d affect de ma vie, courage à moi, je me dois de remporter la bataille, pour mon fils et pour moi!!!

    J'aime

    1. Bonjour Nour,

      Vous pouvez « remercier » votre beau-père car s’il n’était pas là, il n’y aurait pas de tampon entre votre belle-mère et sa source secondaire = son fils, votre époux. Le jour où elle sera seule, son fils deviendra sa source principale et vous, par ricochet.

      Là, vous connaîtrez réellement l’enfer.

      J'aime

  23. Merci Maggi

    je fais partie des gens qui sont beaucoup diffamés par les P.N car ils savent que je sais qui ils sont et je ne marche pas dans leurs combines. Donc je suis toujours la femme à abattre…je m’en tiens éloignée le plus possible mais ce n’est pas toujours évident

    le seul salut: la fuite

    J'aime

  24. Tout à fait Scarlett, je suis consciente de ça! Et je ne peux que prier pour qu elle décède avant lui, elle joue à merveille le rôle de victime, que dire si mari decede avant elle. Je remarque qu il y a une montée en puissance des pn, il faut vraiment faire qq chose pour anéantir leur nuisance ( ils sont nombreux), j en connais au moins 5 dans mon entourage assez proche, et je remarque qu il ont un point en commun: il ont été trop gâté dans leur enfance!

    J'aime

    1. Il ne faut pas se fier aux apparences, Nour. Vue de l’extérieur, une famille perverse narcissique donne toujours le change et peut même passer pour la famille idéale. Le clan est uni face aux « autres » mais qu’en est-il derrière les portes closes ?

      On ne devient pas pervers narcissique quand on a été respecté, aimé et protégé par ses parents. C’est une série de chocs émotionnels, d’abus en tout genre et ce, depuis le plus jeune âge qui entraîne une suppression totale des émotions, une incapacité à s’identifier à autrui et surtout (c’est quand même le danger principal de la perversion narcissique), le besoin vital d’envahir le psychisme de l’autre. Vous imaginez bien qu’un tel processus ne se fait pas juste en couvrant un enfant de cadeaux ! C’est le respect de l’identité de l’enfant, de son intégrité physique, psychique et émotionnelle qui est déterminant.

      Une personne capricieuse n’est pas automatiquement une perverse narcissique. Les gens croient que d’un côté, il y a des anges (les victimes) et de l’autre les démons (PN). Entre les deux, il y a aussi des personnes avec des traits de caractère pas forcément faciles à supporter… Eh oui ! On a oublié que nous avons tous une personnalité, et elle n’est pas pure et innocente juste parce qu’on est tombé sur un PN !

      Un enfant-roi n’est pas forcément aimé par ses parents. Justement, parce qu’il a été érigé en roi (représentation sociale que les parents ont créée pour lui), les parents font preuve d’une extrême violence envers lui (derrière la belle façade) pour le transformer en l’image qu’ils ont de lui. Ils brisent sa personnalité initiale pour y implanter une autre manufacturée par leurs soins. Ce n’est pas anodin.

      J'aime

  25. Bonjour à toutes,

    On dit toujours la solution c’est no contact et la fuite, ou on le lit sur les site qui dénonce la pn. Et j’en comprends le bien fondé. Et je l’ai pratiqué dans ma famille allant meme vivre tres loin pour mes études, etc… Et bien voila, dans ma famille c’est venu en terme de reproche de la part de ma demi-sœur celle qui avait tous ces symptôme enfant a cause de sa mere pn, avec qui elle s’entend bien et en grandissant ( maintenant elle a 25) elle devient le portrait de sa mere…. Jamais de sourire, l’air toujours pincé, elle ne sait pas parler quand elle le fait c’est pour être désagréable, provoquer des conflits, etc… La dernière fois que je l’ai vu elle était constamment à m’attaquer et elle répétait sans cesse comme un reproche prouvant à quel point je suis mauvaise, c’est  » toi tu fuis! » « Tu t’enfuis! » (Je me trouve un boulot à 800km) . Meme le Dalaï lama ecrit dans ses livres que face à un agresseur physique ou psychique contre lequel on est impuissant a l’arrêter il vaut mieux partir et ne plus, le voir. Fuir est bien la seule solution, enfin c’est même pas fuir car je suis partie de cette maison depuis longtemps, et puis je fais ce que je veux m*rde quoi.
    Et tout tout tout se retournera constamment contre moi quoî que je fasse…
    Je suis d’accord qu’il n’y a rien à espérer. par contre forcément ca laisse un goût amer ce type de situation en famille c’est certain.

    J'aime

    1. Maggi, évidemment que tout se retourne contre toi, c’est leur but !

      Toi, tu crois peut-être que ces personnes veulent ton bien… mais qu’elles sont juste maladroites, ont du mal à exprimer leur affection ou encore pire, que tu t’y prends mal…? Non. Il n’a jamais été question que tu sois à l’aise, que tu te sentes en sécurité. Tu dois souffrir et beaucoup. Ton bonheur n’est pas souhaité. Seuls ton malheur, ta détresse et ton désespoir leur apportent la soif de domination et de contrôle dont ils ont besoin.

      Tu dois rester à proximité pour être victimisée. Pas parce que tu es appréciée. C’est une question de principe : tu appartiens au clan et tu es le bouc émissaire donc tu es « priée » de jouer ton rôle.

      J'aime

  26. Oui c’est vrai, je le ressent bien comme ça. Des que je fais ma vie, ils perdent leur jouet donc ca leur va pas… Ok ca m’aide a tenir bon. Ils me dégoûtent tous, avant c’était ma BM et mon pere mais plus je grandit plus je constate que c’est toute la constellation familiale qui déconne.
    Et je peux même pas leur dire ca, ils mentent, sont la mauvaise foi incarnée. Je ne pourrai même pas dire vous me détestez vous me nuisez je le sais, je le sens. Car en disant la vérité avec ces gens c’est pire.
    Peu importe Tan pis je m’en fiche d’eux a present. Ils m’en ont trop fait.
    Mon probleme c’est que actuellement je ne suis pas dans une période favorable professionnellement . Mais des que ca ira mieux à ce niveau là tout ira mieux, je pourrais enfin concrétiser mes projets . La je suis dans une période d’attente où il ne se passe pas grand chose de stimulant donc je subis un peu l’ennui et tout ca… J’attend des jours meilleurs. Et je remercie de chaque jour passé car au moins ce ne fut pas le pire. Ce sont des jours neutres, pas de joie mais pas de malheur. Donc ça va, tôt ou tard ca va repartir.

    J'aime

    1. Accroche-toi, ma chère. Demain est un autre jour !

      En fait, tu dois jouer le rôle qui t’est assigné. Personne n’est intéressé par ce que tu es en tant qu’individu, si ce n’est pour exploiter tes faiblesses. Pas d’accès à la vérité non plus, les PN sont les rois du mensonge, droit dans les yeux et main sur leur cœur.

      J’imagine que le passage des fêtes ne va pas être facile non plus…

      Je te souhaite beaucoup de courage et de motivation pour la suite !

      J'aime

    2. @Maggi: je t’assure la fuite est la seule solution, mon psy le disait aussi, il disait que fuir ce n’est pas lâche, c’est un instinct de survie inscrit dans nos gènes. Combattre est une erreur, on s’épuise pour rien, surtout en famille.

      @Nour: certes les conjoints de pervers sont sous emprise mais celà n’explique pas tout, à un moment il faut se poser la question de la complicité de la victime si celà dure depuis longtemps ou si la victime ne cherche pas à partir et cautionne les actes du pervers. Attention il est parfois difficile de détecter le vrai PN dans un couple.Dans le couple de mes parents, je n’ai toujours pas réussi à déterminer si mon père est victime, victime devenue comme le P.N à la longue, P.N????
      Maintenant je me dis que peu importe de le savoir au fond.

      J'aime

  27. Bonjour à toutes,
    @Scarlett: merci pour tes conseils.Oui je ne me laisse pas faire, je réagis à bon escient enfin j’essaie.

    Je rebondis sur cette phrase écrite pour Maggi:

    « Tu dois rester à proximité pour être victimisée. Pas parce que tu es appréciée. C’est une question de principe : tu appartiens au clan et tu es le bouc émissaire donc tu es « priée » de jouer ton rôle. »

    C’EST EXACTEMENT CELA
    c’est quand j’ai réalisé celà par rapport à ma famille, que je m’en suis détournée pour de bon. Plus rien ne m’atteint, j’ai encore reçu un mail de ma soeur cette semaine, très vicieux, afin de me faire revenir dans le cercle, je n’ai pas répondu. J’ignore purement et simplement toute tentative de contact de la part d’un membre du clan pervers. Je me fiche de l’image de fille ingrate que je donne, puisque de toutes façons je suis abondamment diffamée depuis plus de 30 ans, je suis folle méchante etc donc celà ne m’atteint plus. Mon père est âgé et malade, un moment j’allais le voir, ma mère en a profité pour commettre des exactions supplémentaires assez graves (coups) donc c’est terminé. Ils sont infréquentables.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, Lunapark. Tu es utilisée dans tous les cas. Par ton absence, tu es diffamée. Par ta présence, tu es brisée et dans ton dos, encore diffamée. Il faut faire le choix de se protéger comme tu le dis. On est forcément perdant face à une telle puissance de destruction. Si au moins, ces personnes se contentaient d’être indifférentes, ça irait. Mais là, il faut carrément anéantir l’autre.

      Aimé par 1 personne

  28. oui et la destruction était systématique, moi mais aussi mes enfants donc pour protéger mes enfants aussi je ne dois pas les voir. Toute la lignée a un rôle de bouc émissaire, puisqu’elle n’a pas réussi à remonter mes enfants contre moi.

    J'aime

  29. Oui exactement, il faut anéantir l’autre. Merci à vous, ça me réconforte toujours de le lire de la part de l’extérieur. Car on réagit avec son intuition mais parfois notre raison nous fait douter etc… Bon ca m’ouvre bien les yeux. Lunapark tout ce que tu as ecris je m’y retrouve partout!! Quel soulagement car toutes ces annees on est isolé, perso je connais de victime pn autre que moi. En fait à force ils nous poussent a etre sans coeur, détaché avec eux, car tout est faux et méchant chez eux. c’est dur de se détacher sans culpabiliser en temps normal, mais avec eux comme je comprends bien ce que vous dites, ça ne s’applique pas. Ils donnent l’impression d’être seule contre tous, alors oui ca n’en vaut pas la peine.
    C’est toujours un plaisir de vous lire Scarlett et luna, bises à vous

    Aimé par 1 personne

  30. Bonjour tout le monde,
    Je vais vous gâter avec mes histoires de famille à la perverse attitude !
    A force de côtoyer des pervers, en bonne élève j’ai épousé un BON pervers, à force de lire et de m’informer sur le sujet je suis certaine que sa famille (mère, frères et sœurs) est aussi perverse. Depuis que j’ai connu ce Pn il était toujours en conflit avec sa famille, il y a eu même une période de 8 ans où il ne leur a jamais rendu visite (d’après ces dires), Je me souviens qu’il y avait beaucoup de non-dits et que ce sujet devenait tabou parce que source de conflits entre nous. Comme je vous l’ai dis, je suis en rupture avec ma famille paternelle et cette information est tombée dans l’oreille de ce Pn, pas par moi puisque par intuition je ne lui ai rien raconté, mais par mon PROPRE PERE, lui même Pn forcené et fier de l’être. Au fait, je suis le sujet favori de mon père et de mon ex, les rares fois où ils se croisent, et devinez quoi ? Depuis qu’on est divorcé, vous ne pouvez pas savoir combien mon ex aime sa famille et comme ils affichent tous l’image de la famille soudée et aimante à la merveille. Heureusement pour moi, je connais le truc qui anime tout ça, sinon je serai sûrement dans un azil psychiatrique.
    Votre remarque est très juste Maggy: Heureusement qu’ils ne sont pas venus à mon mariage parce que 1pn + 1 pn = vous voyez le résultat, alors que diriez vous de 1 pn + 15 pns ? je vous laisse imaginer le cirque, heureusement loupé de justesse.

    Aimé par 1 personne

  31. Re-bonjour Scarlett,

    Cette fois, ce n’est plus pour un propos scientifique mais pour un compliment que j’écris.

    J’ai parcouru pas mal de fils sur les PN, les manipulateurs les psychopathes, les sociopathes, les narcissiques, les sadiques, les triades noires (Je n’aime pas cette référence à la couleur: Je préférerais le terme « triade maléfique »),… et j’ai été très touché de voir à quel point une femme pouvait sentir … et exprimer si justement le calvaire d’un homme sous l’emprise d’une PN… et des prejugés des institutions.

    Bravo… simplement bravo pour votre justesse, tant pour les hommes que pour les femmes.

    J’espère que vous publierez mon conseil précédent qui m’a été très utile en justice.
    En tant qu’homme grand et fort mais doux et trop naïf, j’ai été confronté aux préjugés des institutions et je connais parfaitement la « double peine » à laquelle vous faites référence.
    Mon dernier recours pour faire tourner le cours de la procédure en ma faveur a été de me faire analyser génétiquement et de contre-manipuler (prétexte: examen santé préventif) ma PN pour obtenir son analyse.
    J’ai ensuite mis une partie de mon génome « à nu » face au juge et comparé avec le sien.

    En plus de me rassurer sur mon sort génétique, la présomption était enfin retournée en ma faveur.
    Un conseil que je recommande à tous les grand agneaux comme moi.

    Longue vie à votre blog.

    Baldwin

    J'aime

    1. Bonsoir Baldwin,

      Merci de vos commentaires !

      Votre théorie sur la génétique est très intéressante mais elle concerne davantage la psychopathie que la perversion narcissique ou encore la sociopathie (psychopathie secondaire). L’éternel débat nature VS nurture (nature vs environnement) :). Je vais prendre le temps de visiter les liens que vous citez et je vous remercie de m’avoir fait part de vos recherches.

      Ce qui est assez complexe est que nous savons que les expériences que nous vivons en temps réel influencent aussi notre ADN (travaux du professeur Emoto)… Tout un programme que je me ferai une joie de décortiquer avec vos liens :).

      Merci encore pour votre participation et excellentes fêtes de fin d’année !

      J'aime

      1. Bonjour, merci à Scarlett et chacun d’entre nous. Le témoignage de Baldwin est rare et extrêmement intéressant, mais les liens dont vous faites référence ne figurent pas dans l’article. Pourriez-vous les partager s’il vous plaît ?

        J'aime

  32. Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2016, loin des pn et de leur énorme malveillance!!! De mon côté, je me suis encore disputée avec mon mari à cause de sa mère pn. Il est sorti pour aller déjeuner chez ses parents nous laissons son fils et moi plus de 3 heures de temps seuls alors que la maison de ses parents est à 7 mn en voiture, jusque là , rien de grave!!! Puis il est rentré en me ramenant sa mère avec lui sans même m aviser de sa visite, soi-disant , elle est venue pour voir mon enfant malade….et puis elle est restée presque 4heures chez moi, j ai failli suffoquer tellement j avais mal au cœur en sa présence, et à chaque fois qu elle voulait rentrer c était mon mari qui la retenait!! Quand elle est enfin rentrée, je lui est gentillement signalée qu’il savait très bien à point je me sens mal à l aise en présence de s à mère et qu il n aurait pas dû la retenir tout ce temps par égard pour moi…et la dispute à commencé!
    À chaque fois, je me jure de ne plus me disputer avec mon mari à cause de sa mère et à chaque fois c est raté!! J ai une vraie rivale, une relation incestuelle, moi j ai du mal à vivre avec, alors que ma belle sœur dont le mari déjeune et fait la sieste tous les jours sauf week-end chez la belle mère pn, le vit bien et elle est même entrée dans son jeu en sacrifiant sa fille à la pn!!
    Pour finir, j adore ce blog, bravo à tous et surtout à Scarlett !!!

    J'aime

    1. Bonsoir Nour,

      Merci pour votre compliment !

      A part serrer les dents et suivre le chemin de votre belle-sœur, vous vous préparez à de nombreuses années de souffrance et de conflits.
      Vous n’aurez JAMAIS le dernier mot contre cette femme alors autant composer avec elle. A moins d’être vous-même perverse ou capable de jouer un jeu pervers – ce qui est loin d’être le cas d’après vos commentaires – vous allez perdre toute votre énergie vitale à élaborer des stratégies qu’il faudra sans cesse ajuster au comportement d’une tierce personne…

      Faites avec elle, c’est le meilleur conseil que je puisse vous donner. Ce ne sera pas facile mais moins usant que d’attaquer. Ne vous laissez pas non plus faire comme une poupée de chiffon mais n’allez pas au conflit ouvert. Ce qu’il vous faut comprendre (et ceci est vrai UNIQUEMENT si votre belle-mère est bien une perverse narcissique), c’est que vous ne pouvez pas l’atteindre. Vos yeux peuvent voir une personne en chair et en os mais l’esprit auquel vous vous adressez n’est qu’une composition, un rôle, celui de la belle-mère pour vous et celui de la mère pour son fils. Les PN n’ont pas d’identité propre, pas de « personnalité » que vous pouvez attendrir par vos beaux discours ou que vous pouvez blesser par vos insultes.

      Lisez les écrits de Racamier. La seule façon de gérer un pervers narcissique est de l’ignorer ou de réduire fortement les interactions si vous ne pouvez pas lui échapper. Dans votre cas, évitez de laisser vos enfants seuls avec cette femme, ne les lui confiez pas pour les vacances, jamais. Ils verront un autre visage que celui que vous voyez et elle les manipulera pour qu’ils se retournent contre vous. Je sais que cela demande un temps d’arrêt pour comprendre et je vous encourage à vous documenter en profondeur pour savoir à quoi vous avez affaire.

      Aimé par 1 personne

  33. Article très éclairant Scarlett, je voudrais cependant éclairer ceux qui lisent les commentaire par une expérience qui mérite d’être partagée: UNE FEMME PERVERSE NARCISSIQUE PEUT SE FAIRE PASSER POUR UNE VICTIME D »UN MARI PERVERS NARCISSIQUE POUR ATTIRER LA PITIE DE L AUTRE ET AINSI PIEGER CET AUTRE (mari qui peut être un pervers narcissique-ils ont alors formés un couple de pervers- ou ne pas l’être). Effectivement, j’ai connu une femme perverse narcissique qui, lorsqu »on lui a dit qu’elle devait arrêté de dévaloriser l’Autre pour se sentir mieux dans sa vie, a dit: »je suis comme ca parce que je suis en couple avec un pervers narcissique et dans ce cas là leur personnalité déteint sur leur victime, c’est à dire moi »-bref, ce n’était jamais de sa faute. Bien sûr, le copain en question n’était pas un pervers narcissique. Beaucoup hélas on cru ses dires. Il faut faire attention car c’est cette femme d’une extrême perversité et qui a était très passagèrement une « amie » qui m’a fait découvrir le terme de « pervers narcissique »: elle allait lire sur différents sites et journaux les profils de victimes pour mieux les manipuler (c’est ce que j’ai compris après coup!!!! c’est effrayant mais tout est vrai). Ces gens la, inutile de leur dirent qu’ils souffrent, qu’ils sont pervers, inutile de croire que votre « amour » va les changer: ce sont des monstres, des petits nazis, des petits hitler, ils haissent l’amour, ils haissent la vie, la joie et le bonheur. Ils adorent voir souffrir l’autre, même quand l’autre est question se trouve être leur enfant. Ce ne sont pas des être humains parce qu’ils n’ont été aimés par PERSONNE dans leur enfance et on ne peut RIEN y faire, rien! Ils ne sont pas à plaindre non plus car les plus pervers ne sont pas ceux qui ont le plus souffert: souvent ce sont des enfants pourris gâtes jusqu’à la moelle qui n’ont été aimé par personne/tandis que les gens bien en ont chier grave mais quelqu’un dans leur enfance a été la pour eux, même passagérement cela suffit à ne pas faire de nous des psychopathe (Je dirige tous le monde vers les travaux d’Alice Miller à ce sujet)

    Cependant je tiens à dire une chose, pour en avoir côtoyer: rassurez vous, le pervers narcissique n’est jamais « bien », il n’est jamais « heureux », ils sont en permanence tourmenté par leur haine. Souvent, le pervers est en couple avec un autre pervers -ou tot ou tard il se fera avoir par quelqu’un de plus pervers que lui, et se fera ensuite passé pour une victime de pervers donc attention. Sa vie est d’une platitude crasse. Imaginez vous: personne ne vous a aimé, vous n’appréciez rien dans la vie, sauf écraser l’autre et vous employé toute votre énergie à ça (mentir, humilié, rabaisser), rien est authentique, vous avez aucune émotion, vous n’êtes ému par rien. Les seuls fois où vous éprouvez quelque chose d’authentique c’est dans vos phases dépressives où vous ressentez un grand vide qui vous aspire de l’extérieur (car ces gens la sont INCAPABLE de comprendre que le vide qu’ils ressentent vient de l’intérieur et ils le projette sur autrui). Suite à ces phases là vous éprouvez tellement de haine envers la vie qu’il vous faut à tout prix détruire quelqu’un pour vous sentir « mieux ».
    Vous imaginez une vie comme celle la? effectivement ce n’en est pas une.
    Pour les gens biens victime de pervers narcissique: continuez à vivre car vous êtes les seuls a avoir des ressources, à pouvoir guérir, à pouvoir apprendre, à avoir une vie intérieur, a avoir une capacité à aimer ce qui est aimable et à haïr ce qui est haïssable, à apprécier chaque moment de la vie, à glorifier le vivant et a trouver que la vie, sous toute ses formes, est sacrée, ce qui vous remplit de bonheur. Le pervers ne le peux pas. Il est mort.

    J'aime

  34. UNE FEMME PERVERSE NARCISSIQUE PEUT SE FAIRE PASSER POUR UNE VICTIME D »UN MARI PERVERS NARCISSIQUE POUR ATTIRER LA PITIE DE L AUTRE ET AINSI PIEGER CET AUTRE

    Effectivement, j’ai moi aussi connu ce genre de femme PN, les hommes aussi utilisent cette tactique pour piéger une nouvelle proie, discréditer l’ex et la faire passer pour folle ou perverse, les femmes sont plus redoutables dans ce genre de stratégie car c’est plus « crédible », il y a tant de femmes prises au piège avec un vrai PN. Mon conseil: TOUJOURS VERIFIER CE Qu’ON VOUS RACONTE NE JAMAIS CROIRE QUELQU’UN SUR PAROLES.

    c’est le jeu favori du pervers, mentir, diffamer et discréditer les autres, et surtout ceux qui l’ont démasqués ou peuvent le faire.

    Je pense moi aussi qu’ils se servent des témoignages des gens pour alimenter leurs stratégies et qu’ils sévissent beaucoup sur le Net pour assouvir leur haine en anonyme, ils harcèlent volontiers des anonymes par pur plaisir, ou des gens qu’ils connaissent. L’anonymat du Net favorise ce genre de pratiques, hommes et femmes confondus.

    Finalement, la femme PN est un PN comme les autres…Pire peut être car plus sournoise et se réfugiant derrière l’image de la Sainte Nitouche.

    J'aime

    1. bonjour Lunapark

      UNE FEMME PERVERSE NARCISSIQUE PEUT SE FAIRE PASSER POUR UNE VICTIME D »UN MARI PERVERS NARCISSIQUE POUR ATTIRER LA PITIE DE L AUTRE ET AINSI PIEGER CET AUTRE

      Ou

      UNE FEMME PERVERSE NARCISSIQUE PEUT SE FAIRE PASSER POUR UNE VICTIME D »UN MARI MAlTRAITANT VIOLENT ET ALCOOLIQUE POUR ATTIRER LE COTE SAUVEUR DE L AUTRE ET AINSI PIEGER CET AUTRE .

      J'aime

      1. Bonsoir Christophe

        Il n’y a pas de « OU ». La version de l’histoire dépend de la personne en face.

        La simple existence de ce fameux syndrome du sauveur est en soi une vraie faille majeure dans laquelle n’importe qui de mal intentionné peut s’engouffrer, pervers ou pas. Une femme PN recherche activement le profil du sauveur et/ou le profil des hommes qui aiment « être en charge », c’est la garantie que leurs besoins (ceux des femmes PN) seront amplement satisfaits par ces hommes conditionnés à servir.

        Une fois que le sauveur est pris dans le « triangle maudit » : sauveur – victime – bourreau, la femme PN inverse les rôles et prend le contrôle de l’interaction. Comme cet homme reste sur l’image du départ, celle de la pauvre femme en demande d’aide, il ne peut se désengager sans culpabilité.

        J’espère que cela répond à votre question.

        J'aime

  35. Hello je deterre un vieux poste, mais cest tellement vrai dans mon cas

    Je me retrouve complement a travers ce texte car depuis 4 ans je fais fasse à une famille PN (une vielle et ces trois filles dont la mere de mes petits) qui ne cherche qu’une chose ME FINIR ,quitte à maltraiter nos enfants.

    pire des soit disant professionnels de l’enfance (assos mandaté par un juge dont je mettrai pas le nom ici) sont tombés dans ces delires et on tenus des propos raciste à mon encontre (je suis d’origine Afro) … il a fallut de la patience et beaucoup de comptes rendus des entretiens (des preuves ) avec eux pour m’en débarrasser de ces faux intervenants de l’enfance, des enregistrements audio des entretiens avec mon mobil m’ont aider a les chasser de la vie de mes petits, ils n’etaient pas là pour l’interet des petits. certains surtout des femmes m’ont montrer une veritable haine pour les hommes, certainement des histoires non reglees avec des mecs… comme je leur ai dit, je ne represente pas tout les autres hommes, je suis intel papa des petits

    je vis depuis 4 ans une histoire terrible d’injustice, de harcelements :
    – dire au tribunal que je suis un malade qu’il faut soigner et me faire suivre.. Refus du tribunal
    – enquete sociale .. refus du tribunal
    une multitude de plaintes a la gendarmerie toujours classee..
    – des provocations devant les enfants (quand je les ramene )
    – provocations de son copain qui fait petit face a moi mais vient quand me provoquer afin que je le touche pour declencher une plainte..
    – son copain sans permis de conduire (consomateur de chite) conduit mes enfants apeures en voiture… ça n’interesse pas les gendarmes… et pourtant j’ai insisté pour la mise en danger de mes enfants…
    – elle est prof et moi veilleur de nuit a mi temps, je viens de subir une saisie totale de salaire et la caf me laisse l’equivalent du rsa.. paralellement j’ai decouvert et signaler au jaf qu’elle fraude la caf en se declarant mere isolée..( le jaf se contre fiche..)
    j’ai pas detaillé cette histoire car cela prendrait des pages et des pages.
    En tout cas cette injustice m’a rendu encore plus fort et depuis 4 ans je me bats pour maintenir le lien avec mes petits qui ont 10 & 6 ans (qui au passage n’ont cessés d’expliquer aux pro qu’ils ont vus, beaucoup d’armour pour moi leur papa et demande du temps avec moi.. cela fout la rage a leur mere.)
    la seule solution immediate (qui dure 3 ans quand meme) que j’ai trouvé c’est de la fuite… je ramene mes enfants en avance pour etre pret et faire un bisous avant meme quelle ne sorte de sa voiture..
    d’ailleur l’impuissance des gendarmes car ils mont conseillés de la fuire…

    Le plus importants: mes petits
    je vois regulierement mes enfants ( droit de visite minimal , 1/2 we + moitie des vacances) j’aimerai les avoir un peu plus meme si je taf de nuit ( en fini par avoir l’experience pour s’organiser meme seule afin de les faire garder les nuits ou je travaille..)
    je n’ai aucune confiance aux gendarmes (2 poids 2 mesures ) certainement victimes de cette femme PN
    Ni aux educateurs (malheureusement beaucoup de femmes qui ne prennent pas le recul necessaire dans ce genre d’histoire et fasse à une PN
    ni a la Justice (jaf et J enfants) qui eux traitent les histoires comme des dossiers sans lire (veridique) les dossiers….
    j’ai integré que j’ai encore quelques annees de galeres avec cette malade mais, je vais faire fasse et tout faire pour recuperer mes petits mais dans quel etats seront ils ?
    car leur mere comme tout PN qui se respecte ne les aime pas…

    desolé pour les fautes et autres erreurs,

    J'aime

    1. Juste pour te dire du courage Shabazzz, pour répondre à ton témoignage, et que tu saches qu’il n’est ni resté muet, ni silencieux. Il me parle. Il raconte ton combat, ton courage, ta conscience et la prise en main de ton destin. Je souhaiterais que cette réponse te tend le miroir dans lequel tu te regarderas dans les moments de découragement pour continuer à avancer dans la construction de toi et celle de tes enfants. Nous connaissons l’épreuve que cela représente et nous t’encourageons. Face à la toxique destruction il y a la résistance et l’intime conviction de faire de son mieux. Du courage, dans cette traversée du tunnel. Ta lumière intérieur t’éclaire pour la sortie.

      J'aime

  36. Hello,
    akanimusic merci pour ton message
    comme j’ai écris plus haut, cette épreuve rend plus fort, l’amour que mes petits me témoignent à chaque que je les retrouvent aussi me donne la force pour continuer.
    meme si des fois je suis moins bien surtout lorsque mes petits sont pas la….
    entendre son enfant te dire  » papa, j’ai de la chance de t’avoir comme papa.. » des mots terribles de la bouche d’un enfant de 6 ans..
    je dis terrible car je me suis posé la question, comment ma fille de 6 ans peut elle avoir a son âge, des tels mots. Il est clair que l’épreuve que je traverse avec mes petits fasse à leur mère a murit mes enfants, j’aurai préféré que mes petits vivent leurs enfances comme tout enfant, malheureusement je n’ai pas trouvé de soutiens de la part des pseudo professionnels de l’enfance… Alors jai fait le choix de separer ma vie en 2 : j’ai ma vie de papa consacrée exclusivement pour mes petits (donner tout mon temps pour eux lorsqu’ils sont avec moi) et ma vie d’homme lorsqu’ils sont avec leur mere.
    jai fait cette séparation pour éviter d’abord d’embarquer une femme dans cette galère..
    car la mere de mes enfants demande à mes petits d’etre irrespectueux envers les gens que je vois, (c’est arrivé une fois que ma petite crache sur la nounou, pendant mon absence pour le boulot, j’ai expliqué avec douceur et sans punition à ma fille qui n’avait que 4 ans au moment des faits, la place de la nounou et l’intérêt de celle ci vu mon travail de nuit. elle s’est excusée et a bien comprit)
    jai fait le choix de ne pas présenté une nouvelle compagne à mes enfants pour le moment, j’ai la chance d’avoir une copine qui comprend la situation, et de toute façon , il est trop tôt pour le moment, et que mes petits ont peur que je les délaisse.. « si tu as une copine tu vas passer moins de temps avec nous. »
    la reconstruction passe par plusieurs étapes, je les prends comme elle viennent, j’ai connu le fond : sans domicile, hebergé par des amis, reprendre un appart, racheter tout pour les petits… c’est à dire des chaussettes, habits, jouets, electro ménager, des lits
    la mere de mes enfants avec l’aide de sa familles a jeter tout mes documents (contrats de travails, fiches de salaires, diplomes, papiers administratifs..) elle a effacer une partie de ma vie, et pourtant c’est toujour elle la victime alors je n’ai pas cessé de répéter depuis 4 ans que les seuls victimes sont les enfants.
    dans quelques semaines j’ai un rdv avec une association de médiation (mandaté par le jaf), j’ai accepté la médiation pour l’intérêt des petits. mais ma crainte est que, fasse a cette PN qui a l’art de retourner les choses a son avantage, comment faire pour ne pas tomber dans ses pièges, comme tenir fasse a la mauvaise foi,.. je me pose pas mal de questions, je me prépare pour faire en sorte, de montrer justement sa mauvaise foi.
    depuis 2 ans, j’ai coupé toute communication avec elle, je demande juste qu’elle respecte l’ordonnance du jaf, qu’elle n’a jamais respecter, (les retards pour me donner les petits, absence des enfants durant une semaine à l’école..) elle me harcèle au téléphone lorsque je suis avec mes petits pour me stresser et me narguer.
    ma fille est revenue 2 fois avec des gros pansements ( blessure au front + brulures aux fesses ) évidement je n’ai jamais eu la moindre explications sur ces événements, toute façon elle ne me téléphone que quand j’ai les enfants pour me narguer et m’harceler, cela montre bien que le bien être des petits passe derrière ses délires.. pire mon fils subit de la violence (des gifles sur les joues, car ca fait plus mal que les fesses parole de sa mère).. je crois que le plus dur pour moi, c’est mon impuissance a protéger mes petits fasse aux abus, fasse à la mise en danger (son copain fume et boit ) les gendarmes ont tout fait pour me dissuadé de deposer une plainte pour mise en danger de mes petits.. (mr vous risquez une plainte pour diffamation et pourtant le type contient sans permis mais il fait profile bas depuis que jai sorti l’histoire du permis..)
    jai bloqué son numero, mais madame demande a ses copains de lui passer leur téléphone, j’ai bloqué 4 numéros avec le sien
    je me documente afin de me prepare pour cet entretient de médiation pour montrer son véritable visage, on verra je recommencerai comme les autres fois même si elle a jusqu’à bénéficier de la complaisance de certaines nana qui étaient animées par la haine des hommes ou qui sont tombées dans les pièges de cette femme.. mais tant pis , je vais reprendre mon courage et faire fasse
    si vous avez des conseils pour faire fasse a ce type de personne, je suis preneur

    proverbe africain : Le mensonge, en route depuis dix ans, la vérité le rejoint en une matinée de marche.

    merci a vous

    J'aime

    1. Bonjour, je ne sais pas quoi te dire face à une telle situation, sauf t’assurer de mon soutien et te dire qu’il faut continuer à te battre et faire un signalement, car il y a des violences envers les enfants…Il faut signaler car celà peut mal se finir…D’autre part ne rien attendre de la médiation, celà ne fonctionne pas avec les P.N. Car ils sont malhonnêtes et de mauvaise foi.
      Face à tous les faits que tu mentionnes (conduite sans permis, enfants avec des marques sur le corps, copains douteux…) je ne comprends pas que la Justice n’intervienne pas. T’es tu rapproché de l’école, les enseignants ont peut être remarqué quelque chose et peuvent peut être t’aider.

      J'aime

  37. bonjour lunapark,
    merci pour ton soutien

    c’est vrai, j’ai pas evoqué le volet de l’ecole.

    la mere de mes enfants est prof remplacante, il y a quelques années, elle a eu un petit contrat aidé dans l’école de mes enfants pour faire de l’administratif, donc forcement amie avec une partie de l’équipe éducative surtout le directeur + 2 types qui enseignent.
    l’année dernière, apres les vacances scolaires de mars, elle m’a fait tout un cirque pour que je lui donne les petits à 18h comme la fin des WE c’est à dire le dimanche soir
    (au passage dans l’ordonnance du jaf, il n’est pas préciser l’heure de retour pour les vacances scolaires..seulement la fin du WE, moi je les redonne à 20h parce que ca nous permet, les petits et moi, de prendre un dernier repas, je signale qu’il ont manges, douchés, propres et même les dents brossés avant de partir.. les petits apprécient qu’ont prennent ce repas ainsi que ces moments, seulement les vacances avant leur retour, je rajoute que tout les rapports écrits des educ mentionnent que les petits demandent du temps avec leur papa,meme si certaines educ ont due avoir mal aux fesses pour ecrire les paroles des petits).
    donc a la fin des vacances de mars 2015, elle me fait tout un foin, en tournant autour de chez moi de 18h à 20h, des appels pour dire qu’il était inadmissible de ramener les petits à 20H car ils avaient école le lendemain… je me suis occupé de mes petits et à les ai ramenés à 20H comme je fais depuis le début.
    le hazard du calendrier faisait que le WE suivant, mes petits étaient avec moi, le vendredi après midi comme d’habitude, je me présente à l’école, et là surprise, j’apprends que mes petits ne sont pas venus a l’école de toute la semaine. Elle a fait tout un cinema, « ils ont école demain, tu vas voir chez le juge, c’est inadmissible .. » comme toute PN qui se respectent..du grand theatre.

    je demande à voir le directeur, pour qu’il m’explique, pourquoi mes enfants ont loupés une semaine d’école, ce dernier me répond, la mère lui a dit qu’elle me prévenait. (Pourtant 2 ans auparavant, j’avais pris rdv avec ce même directeur, pour lui expliquer que je comptais sur l’équipe enseignante pour me tenir informé de la scolarité de mes enfants, car je ne pouvais pas compté sur la mère, j’ai fourni un N°, ainsi que mes coordonnes pour ca..).
    Et donc ce même vendredi, n’ayant pas mes enfants à la sortie de l’ecole, je me présente à la gendarmerie (j’habite à la compagne ) avec l’ordonnance du jaf, en leur expliquant la situation… Il a fallut que j’insiste en leur demandant de faire respecter la décision du jaf… Jai eu droit « mais mr patienter elle va vous les ramenés, ça arrive d’etre en retard » j’ai pas lâché, au bout de 20 mn, un des gendarmes lui téléphone, la mere des enfants lui répond, « j’arrive, je suis dans les bouchons.. » et j’ai récupéré mes petits avec 3 h de retard. Parallèlement pendant que j’etais chez les bleu, je contacte l’éducatrice qui était chargée d’une aemo pour mes petits à cette époque (oui celle qui m’a rappelé mes origines afro) évidement comme c’était déjà arrivé avant, elle n’a jamais voulu me répondre au tel, les messages laissés au secrétariats (en plus un vendredi jour de permanence pour l’educ). les gendarmes n’ont pas voulu faire leur taf, l’educ une vraie catastrophe ..
    Apres le WE, j’écris au directeur de l’école afin de laissé des traces, en demandant pourquoi et comment mes enfants ont loupés une semaine d’école, cet idiot attend 15 jours (je récupère les petits 1 we sur 2), (lorsque je suis venu récupéré mes enfants devant l’ecole ) il me sort, comme vous êtes là, et que j’avais beaucoup de boulot, je vais vous répondre oralement (oui c’est ça prends moi pour un débile) et là il me donne une autre version, en me disant qu’il n’est pas tenu me prévenir… Le lundi je refais un courrier en lui rappelant que je n’ai toujours pas eu de réponse à mon courrier d’il y a 15 jours. 2 semaines plus tard, je retourne à l’école chercher mes petits, je chope le directeur, en lui rappelant que lorsqu’on reçoit un courrier, la moindre politesse est de répondre par un courrier, et que sans réponse de sa part, je contacterai l’inspection académique… le mec fait son chaud qu’il n’était pas obligé, blablabla, je lui dis que c’est pas ce que prévoient les texte de lois.. Mais 15 jours plus tard, le directeur donne une enveloppe à mon fils ( je savais pas qu’il était postier mon fiston) avec un courrier à la con qui disait en gros, que l’école ne serait pas tenue responsable d’une mauvaise communication des parents.. Je n’ai pas laché, jai pris contact avec le DDEN du secteur de l’école (délégué départemental de l’éducation nationale) à qui j’ai expliqué la situation, ce dernier contacta l’inspectrice de l’EDUC.. qui à juste passé un petit coup de fil et l’histoire prit fin comme ça, c’etait les grandes vacances, il aurait fallut que je me fasse aidé par une assos de parents d’élèves, car lorsqu’on est seul face au mammouth, on pèse pas lourd, pour ce que j’ai compris, c’est limite une secte, ils se protègent entre eux… et étant donné que je ne suis pas un blindé de fric, je me débrouille sans avocats juste des amis.
    voila mon histoire avec l’école de mes enfants, ce quil faut savoir, quand elle a fait louper une semaine d’école à mes enfants, c’était pour partir au ski, alors cette années là, elle était au chômage comme son type. elle n’est pas partie en vacances pendant sa semaine de vacances avec les petits (les petits étaient avec elle, la 1ere semaine et avec moi la 2em semaine ). donc elle pouvait s’arranger autrement, mais comme c’est une grande vénale qui adore le fric facile ( j’ai déjà parlé de fraude a la caf…) certainement que le séjour était moins cher pendant la semaine d’école de mes petits.
    évidement durant cette semaine d’absence, mon fils qui était en cm1 à loupé une évaluation (comme tout parent « normal » je regarde son cahier de texte) et j’avais dit au directeur lors de mes échanges devant l’école quant à cette eval.. (ce idiot m’avait dit que de toute façon, lorsqu’un enfant loupe une eval, il le fait repasser…. gros mensonge a la pinocchio….. comble dans tout ça, la mère évidement prévenue par ce directeur, a arracher les pages dans le cahier de texte de mon fils…mon fils etait dégoûté qu’elle ait fait ça. (jai signalé à l’educ tout ça AUCUNE REACTION)
    tout ça pour dire que l’école, c’est MORT, des crétins finis, maintenant je vais à l’école, prends mes petits, pas de bonjour, rien.. j’attends qu’ils me donnent le bâtons pour les battre.. (humour suis pas violent..)
    pour finir, je mentionnais tout ces faits, dans les courriers que j’adressais à l’educ,mais lors de mes entretiens aussi,elle a toujours feinté l’étonnement  » ah bon… je sais pas.. » ce qui m’a permis de la dégager, lorsque j’ai transmis mes écrits à son directeur qui réagit très vite en stoppant l’ aemo, sinon je montais au département, c’est lui qui file l’argent à ce genre d’assos inutiles, et le direlo avait comprit très vite que j’allais tapé au dessus…
    mais après réflexion, sur toute la misère qu’elle fait à mes enfants et à moi même, le problème est que souvent un homme a moins de crédit qu’une femme et surtout si elle PN, je rajouterai aussi (vis à vis de l’educ, des bleus..) je pense qu’il y a une petite odeur de racisme, mec en plus noir.. avec l’educ je suis arrivé a cette conclusion; mon handicape était double : homme et en plus noir. Habitant à la compagne, j’ai croisé l’educ par hasard un jour..; un vrai sketch… elle arrivait plus à marcher droit, a fait des détour pour pas me croisé, évidement j’ai joué de la situation avec le regard (lui parle plus à cette folle), tout ça parce que elle n’a pas fait son boulot pour lequel elle est rémunérée.. me suis pathétique celle là

    jai meme des gens que je pensais être mes potes qui ont étés manipulés par la PN….
    vous allez peut être pas me croire, ( mais véridique aussi) elle retourné le cerveau d’un type que je connaissais et que j’ai laissé entre chez moi lorsque je me suis installé. et ce type est venu faire des photos de chez moi, j’etais scotché; il a fait des photos de chez moi et devant moi en me disant t’inquiète , je lui montre pas… j’ai pris sur moi, j’étais incapable de réagir tellement c’était gros, le lendemain je lui expliqué sans violence que c’était la dernière fois qu’il me prenait pour un idiot.. que maintenant lorsque je suis a un endroit A, il faut mieux pour lui, qu’il aille à un endroit B ou C.
    le bouffon parfait qui pense qu’il est super intelligent, le genre de type vieux garçon celiba, en chaleur et qui avec juste le sourire d’une nana te fait une éjaculation.

    mais c’est pas grave, je lâche pas, je me suis jurer de me battre pour mes petits loups parce qu’ils me donnent cette force, cette force vient d’eux

    merci de me lire et que vous soyez hommes ou femmes face aux PN battez vous jusqu’au bout, pour vos petits, pour vous même..

    J'aime

  38. bonjour scarlett

    La simple existence de ce fameux syndrome du sauveur est en soi une vraie faille majeure dans laquelle n’importe qui de mal intentionné peut s’engouffrer, pervers ou pas .

    Comment Comprendre qu’une femme qui vous dit que vous êtes l’homme de sa vie , que sans vous elle ne vivrais pas , qu’elle n’a jamais était aussi heureuse qu’avec vous en sécurité rassurer et Aimer , et qu’a la première dispute cause de sont addiction a l’alcool , elle téléphone a sont ex-mari , violent , maltraitant et alcoolique pour qu’il viennent la chercher alors qu’elle en a une peur indescriptible

    Comment comprendre que cette même femme qui a décrit sont ex-mari
    comme un fou violent , prêt a la tuer a coup de fusil si elle le quitter
    et qui la fait interner , que par précaution pour la protéger vous acheter une arme et que finalement , sa violence psychologique sont harcèlement moral , et telle que c’est contre vous même que vous diriger cette arme sensée la protéger , ce jour la elle ma sauvée la vie je me suis toujours demander pourquoi , je n’en est jamais parler a qui que ce soit , mais jamais je n’ai oublier le coup de feu et la balle passant a quelque centimètre de ma tête pour aller se loger dans le matelas du lit
    difficile a expliquer ce moment tellement mes émotions mes sentiments était mis a mal je ne voulais plus écouter ses propos injustes , dégradants , humiliants , ces menaces , ces chantages , prisonnier de cet enfer d’ ou je ne pouvais partir que les pied devant , prisonnier de cet Amour ou plus rien ne compter même pas ma propre vie , seul cette détermination a en finir une fois pour toute .

    j’arrête la car je n ‘ai plus la force de continuer , bien que cela se soit passé
    il y a plusieurs année , les émotions les souvenir revienne comme si c’était hier désoler .

    J'aime

    1. Bonsoir Christophe

      Effectivement, le syndrome du sauveur est contre-nature, à mon sens. Comment peux-tu faire passer les besoins d’une tierce personne au détriment des tiens…? Ce fameux syndrome me fait froid dans le dos car en réalité, je pense que c’est une forme de contrôle d’autrui et un signe de dépendance affective extrême. En partant du principe que si tu ne t’aimes pas, tu ne peux pas aimer autrui, les personnes qui en sont atteintes n’aiment pas réellement l’autre mais l’image que leur renvoie leur sacrifice personnel.

      C’est très beau de vouloir aider les autres mais on ne peut pas appliquer la même règle à tous. Tu ne savais pas que tu étais dans cette dynamique avant de rencontrer la personne en question donc maintenant, il est important de faire attention au comportement, aux ACTIONS des gens qui t’entourent.

      Dire « je t’aime » est facile, à la portée de n’importe qui. Ce ne sont que des mots ! Si la personne qui les prononce te maltraite, abuse de toi au point de te pousser dans la tombe… Quelle crédibilité peux-tu accorder à ses paroles ? Aucune. Elle te ment, c’est tout. La manipulation créé une réalité parallèle, essentiellement basée sur des paroles qui vont dans un sens et des actions qui vont dans un autre. Quand tu es dans ce délire de sauver l’autre au péril de ta propre vie, tu plonges directement dans la manipulation et tu n’en sors pas même quand l’interaction est terminée.

      Essaye de savoir d’où provient ce mode de fonctionnement chez toi et travaille dessus afin de ne pas attirer de nouveaux parasites, avec un autre visage. Le monde est ainsi fait et j’en suis désolée… Tes émotions et ta vie valent INFINIMENT plus que le bien-être de la personne dont tu parles. Seuls tes enfants méritent un tel sacrifice parce qu’ils sont ta chair et ton sang, ta descendance. Tu as l’air d’être un bon papa et je t’en félicite. Tes filles ont besoin de toi, de ta guidance, que tu les aides à devenir des femmes décentes, sûres d’elles et c’est tout ce qui compte.

      Peace 😉

      J'aime

    2. re-Scarlett

      C’est vraiment pas facile de raconter d’expliquer sa relation , c’est pas la peur d’être juger ou condamné , c’est la culpabilité , la honte , que je ressent et tout ces sentiments qui se bouscule , pour en revenir a ce que je dit plus haut , après m’avoir sauver la vie en détournant mon arme in-extrémiste , elle ma demander de me calmer a plusieurs reprise d’une voix gentille et douce , je l’ai a peine entendu mais j’ai senti sa main sur la mienne pour me retirer mon arme , avec difficulté car ma main était crisper dessus , finalement la tension , la pression s’est atténuer et elle a pu retirer et remettre mon arme dans le coffre , elle ma prise dans ses bras
      sans un mots et ma serrer très fort , puis nous avons discuter mais pas de ce qui venait de se passer comme ci l’un comme l’autre ont voulais oublier effacer de notre mémoire ce moment difficile , mais en ce qui me concerne
      je n’ai jamais réussi .

      J'aime

      1. Ceci est une technique de manipulation qui s’appelle le « cycle sweet/mean ». En français, ça donne « doux/méchant ».

        Toutes leurs techniques sont connues, reconnues, archivées et ce sont toujours les mêmes. Ce qui est triste et terrible dans ton récit est que tu ne retiens que son attitude faussement compatissante (et qui en réalité, est démoniaque) et même pas ta tentative de suicide en elle-même. Cela veut dire que tu valorises davantage une technique de manipulation dont le but initial était hyper froid, complètement inhumain, avec ta mort en ligne de mire, par rapport à ta propre vie…

        Je ne peux rien rajouter de plus si ce n’est que cela confirme le grand talent de ton ex-femme. Elle te pousse à la mort… Et récolte en plus les lauriers pour avoir empêché l’acte le plus… je n’ai même pas de qualificatif. Avoir un tel pouvoir sur la vie d’un autre être humain est… puissant. Comment ne pas voir le contrôle absolu qu’elle a exercé sur toi ? Suis-je la seule à voir clair dans son jeu…?

        Elle est devenue ton Dieu, avec droit de vie et de mort sur toi.

        J'aime

  39. Je reste sidéré par la justesse de vos mots et sentiments, Scarlett et Dandoha toujours( ;)).

    Lorsque je « doute », je vous relis et tout ces petits détails en quelques lignes confortent ces grands traits. Ces petits détails font toutes la différence entre une mauvaise expérience et une MPN. C’est très important en fait. Cette distinction entre une MPN et une « manipulatrice ». Lorsque « l’histoire » se répète indéfiniment avec les mêmes ingrédients, la même façon de faire jusque dans le moindre détail, alors vous êtes devenu un objet.

    Leurs fausses larmes et faux sentiments vous sautent au visage ? Fuyez.
    Leurs ex se débattent dans ce en quoi elle vous accuse ? Fuyez.
    Elle se sert de vous pour clouer le bec de ses ex et elle l’assume ? « Si je suis avec toi, il faut que tu assumes, c est pour faire chier mon ex qui lui même m’a servi à faire chier mon ex, etc. » Courez.
    Elle vole son ex au sens propre ? Elle vous dépouillera. Parce que vous n’êtes rien.
    Elle ne peut pas vous encadrer, mais elle vous a choisi ? Oulala. Vous êtes juste un moyen. Il n’y a aucun sentiment. C’est dur, c’est insupportable.

    Vous existiez, vous n’êtes plus rien. Mais vous survivrez seul. Pas avec elle (ou lui). Elle ne vous aime pas et ne vous aimera, respectera jamais. Et c’est pour ça qu’elle vous a choisi. Parce qu’elle peut ne pas vous respecter. Le jour où le masque tombe, elle vous quittera, il n’y aura plus rien à faire, vous ne l’intéresserez plus, la partie sera finie.

    C’est un suicide permanent de leur part. C’est un rapport de force que vous ne pouvez pas tenir ou ils/elles vous détruiront. Un sursaut d’orgueil ? Fini, mise à mort.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir cher Good News

      Merci pour cette belle analyse qui est concise et rappelle bien les principaux drapeaux rouges à surveiller ainsi que la seule réaction à avoir = la fuite.

      Bravo pour votre discernement et pour tous les efforts que vous avez faits depuis votre témoignage.

      Ayez toujours confiance en vous, en vos qualités humaines qui seront appréciées par une femme digne de ce nom et pas une exploitatrice malveillante et sans scrupule.

      Je vous envoie mes plus belles pensées ❤

      J'aime

      1. Bravo à vous Scarlett, vos écris, vos mots et votre sensibilité nous sont trés utiles, soyez en persuadé…. vous le voyez bien… je vous l’ai déjà dis mais c’est bien en vous lisant, que j’ai compris mes faiblesses et que je me suis effondré en larme. Je ne parlerai plus « d’elle » , ni de ses abus, mes de mes « faiblesses « et c’est grâce à vous. Ceci dis on ne se refait pas totalement donc c’est à nous de faire avec et de choisir en fonction. Je ne suis pas le plus à plaindre et je pense à certain qui ont grandi ou vont grandir dans ce contexte. Même si cela ne me regarde plus. Vous l’avez compris ou mes mots me trahissent….. je ne veux pas, plus étre sur cette file d’attente….. je suis tout nu………. 😉 comment Vous faite ? 🤔 parce que cela ne méne à rien, je suis trop différent. Mon expérience, et nos expériences, probablement, ont cette particularité qu’elles révelent quelque chose que je ne voulais pas voir, pas admettre, je vois le monde différemment et c’est trés dur de le voir comme ça, il faut que je me résonne et que je prenne sur moi. Le monde manipule ( attention je ne parle pas de nos PN………. les dégâts ne sont pas du tout les mêmes….). J ai tendance à devenir méfiant au quotidien… ce sont bien toute nos croyances qui ce sont envolés avec ses foutus personnages!!! Et parfois j ai peur de devenir comme « eux »…. car ce sont des humains après tout… c’est compliqué. Maintenant c’est un autre chemin que je dois prendre même si certain voudrai que je devienne le loup!!! ( mon vieux papa travail à me faire voir la vraie vie !!! C est violent!!!! 😉 Mais vous êtes là et je vous lis. Mes plus belles pensées sont pour vous, votre cœur et ce que vous accomplissez…. ❤️

        J'aime

  40. Je pondèrerai quand même une chose: il me semble que le PN, peux essayer de jouer beaucoup plus longtemps. Mème lorsque le masque tombe. Alors que la PN passera à autre chose, mais n’hésitera pas à vous donner des nouvelles de temps en temps… si plus d’autre « proies ». Et le PN n’hésitera pas à abuser  » sexuellement ». Quoique…… pas le même intérêt…..

    J'aime

    1. Tout dépend de la valeur de la proie et de la possibilité de poursuivre la manipulation.

      Si la proie est au sol et qu’il y a de nombreuses autres « perspectives » plus intéressantes, le/la PN va faire un tour plus ou moins long. ça dépend aussi de ses propres circonstances.

      Un(e) PN peut quitter sa proie pour une autre, tout en travaillant d’autres personnes. Et par un coup du sort, il/elle peut se retrouver à court de stock et se retourner vers la dernière en date, en remontant la liste de ses « ex ».

      La stratégie est toujours utilitaire. En tout cas, si votre ex vous recontacte avec consistance, c’est qu’elle est à court de proies ou pense l’être prochainement ou elle a appris que vous allez mieux et/ou que vous avez gagné une prime ou un héritage ;). Si elle envoie juste un message de temps en temps, c’est qu’elle a de quoi faire mais vous maintient dans la file d’attente.

      Les 2 profils utilisent ce qui est le plus facile pour fidéliser la clientèle = le sexe. Comme il n’y a pas d’attachement derrière, hommes et femmes PN peuvent coucher sur demande, avec n’importe qui. A l’image de ce qui était écrit dans le journal de votre ex « Au suivant ! ».

      J'aime

      1. Vous avez une mémoire incroyable!!! :  » au suivant » !!! C’est vrai………. ils savent quelques part qui ils sont mais ne changeront jamais parce qu’ils se pensent fort….. et au dessus de tout….

        J'aime

      2. bonsoir Scarlett,

        Je souhaite simplement apporter mon témoignage suite à l’article en début de page : je me reconnais pile poil dans cette description de la proie masculine ! J’ai un fort tempérament, charismatique, sensible (dixit mon entourage ), ex-sauveur et ex-dépendant affectif !
        Je me suis reconnu aussi dans le déni , refuser de voir la réalité et toujours lui trouver une excuse …
        Merci pour votre analyse , je revis à la lecture de ces articles et témoignages. Cela me permet enfin de poser des mots sur mon histoire et de me protéger de la mère de mes deux enfants et de mon ex-belle mère.
        Par ces articles , j’ai aussi continué mon chemin de guérison et fait le lien avec ma petite enfance et ma dépendance affective : REVELATION pour moi !
        Simplement une question : ma PN était très peu portée sur le sexe , tous les trimestres un peu d’intimité ? Idem avec ses ex ?

        J'aime

      3. Bonsoir Losemba

        Tout dépend de ce qui vous hameçonne chez une femme + de l’importance que vous aviez pour elle : proie principale, secondaire, tertiaire ou occasionnelle ?

        Généralement, ces femmes sont sexuellement très actives pendant le love bombing parce que c’est ce qui permet d’accrocher un homme le plus rapidement et le plus profondément possible. Donc, avec une vraie PN qui n’a pas de maladie invalidante, vous devriez avoir du sexe en quantité plus qu’abondante au départ. Une fois que vous êtes « amoureux » d’elle, elle n’a plus besoin de vous fournir et vous en dispense en petites doses, juste de quoi vous maintenir dans la file d’attente pendant qu’un autre est placé en love bombing juste après vous. Et ainsi de suite.

        Quand vous êtes en occasionnel ou tertiaire (sextos, snap, etc.), vous avez du sexe à distance et indirect puisqu’il y a déjà une proie principale sur laquelle elle travaille et des proies secondaires en même temps. C’est toujours ce cycle.

        Le sexe en lui-même ne les intéresse pas. C’est un outil de manipulation très efficace, c’est tout. D’ailleurs, vous avez du remarquer qu’elle avait certaines connaissances « techniques » mais qu’il n’y avait pas de réelle connexion, tout est assez détaché finalement.

        Si vous êtes un homme peu porté sur la chose, alors elle n’avait pas besoin d’utiliser cet outil. Elle vous a observé et a employé une méthode plus personnalisée.

        Les meilleures manipulatrices sont avant tout d’excellentes opportunistes qui se réinventent en permanence. Tous les hommes ne sont pas sensibles aux mêmes éléments, ne réagissent pas aux mêmes stimuli, n’attendent pas la même chose des femmes qu’ils rencontrent. Ne vous attendez pas à ce que la stratégie soit strictement identique dans son exécution sinon c’est que cette femme est une débutante (jeune ?) ou peu intelligente donc elle ne doit pas avoir beaucoup de proies à son actif.

        Le mode opératoire général : idéalisation – dévalorisation – rejet est le même mais elle change de masque chaque fois (pour l’accroche) ou ce n’est pas une PN.

        J'aime

      4. bonjour Scarlett,

        merci pour votre réponse.
        je confirme tous les traits de ma PN : mensonges pathologiques, victimisation/culpabilité, manipulations , les masques et aucunes limites pour me faire souffrir : elle est intervenue dans mes deux dernières relations de couple et aussi pour saboter la relation avec mon fils ainé que je n’avais plus vu depuis presque cinq ans , INCROYABLE !!!
        Aucun dialogue constructif, provocation/fuite et j’en oublie …
        le plus « impressionnant » dans son attitude c’est cette capacité à mentir ( la victime) à TOUT son entourage ET SES MASQUES ( séduisante, victime, bourreau, etc.). Un vrai caméléon.
        je rajoute à cela un tempérament morbide et dépressif…

        Pour répondre à votre analyse : je constate que « ma PN » est une cérébrale pas du tout à l’aise avec sa sexualité et elle castre très rapidement ses victimes ( ces deux précédents compagnons ont subi la même aventure) .
        Victimes qui se retrouvent niées en tant qu’hommes et amant .
        Elles perdent rapidement confiances en elles …

        bonne après-midi
        , laurent.

        Aimé par 1 personne

  41. Bonjour tout le monde

    Juste un petit retour de mon histoire.

    J’ai reçus le jugement du jaf…. une vraie catastrophe pour moi et mes petits.

    Le jAF.
    Février lorsque je me suis présenté au juge avec mon avocate.
    le juge avait dit : « je n’ai pas lu le dossier » et a demander que l’avocate lui fasse un résumé des conclusions…
    Je vous laisse imaginer mon cerveau à cet instant, 6 mois à préparer mon dossier et entendre ça. Première grosse claque dans la figure déjà. (Au fond de moi je me suis dit, que ce juge allait me compliqué les choses)
    mon avocate avait fait le minimum (payée avec l’aide juridique), devant le bureau du jaf, elle discutait et cédait aux exigences de la mère des enfants, et d’ailleurs c’est mon avocate qui a suivi l’idée d’une médiation que la mère proposait, en demandant au juge de mettre en place une médiation… pourtant je lui avais donné beaucoup de faits qui montraient le côté sombre de la mère des enfants ainsi que sa famille. Je pense savoir pourquoi, elle est tombée dans le piège de la mère des enfants. Cette dernière a usée sur le côté maman, et il faut savoir que mon conseil revenait de congé de maternité…
    (je rajoute aussi que j’avais envoyé une quarantaine de mails, pour trouver un avocat qui accepte l’aide juridik, et c’est fut la seule qui m’a dit ok)
    Suite à cette demande de médiation, mon avocate était emmerdée d’attendre que ça traîne (je pense qu’elle souhaitait se débarrasser du dossier rapidement) donc elle m’a lâché, avec un faux prétexte, « que je ne répondais à ces appels téléphoniques » (pourtant c’est facile à vérifier si quelqu’un vous appelle… 0 appels, 0 sms sur mon mobile, )
    Honnêtement, je m’en foutais un peu qu’elle arrête, d’abord vu ce qu’elle m’avait montrée devant le bureau du juge, et surtout parce que la mère des enfants était sans avocat, et a pu s’exprimer mieux que moi, (évidement la parole était donnée à mon avocate et pas à moi face au juge)
    C’est pour cette raison aussi que je pensais, y aller seul était mieux, donc lorsqu’elle l’avocate m’a averti, qu’elle me représentait plus, je ne pas batailler. J’ai répondu OK et lui rappelant le 0 appel et 0 sms, sur mon mobile et j’ai transmis le mail au juge pour qu’il sache que jetais sans conseil…

    le juge a juste répondu sur un point avant la médiation.

    La pension alimentaire reste pareille, malgré que la pn fraude la caf : ses revenus dépassent, => + 3 fois et demi mon salaire (2800 € VS 800€). Madame se déclarait mère isolée pour toucher un max + apl, et son type fait du black et touche le rsa en étant domicilié chez sa maman.
    Pire madame la pn a eu le culot de demander une augmentation de la pa, qui heureusement n’a pas été accordée. les procédures à la caf pour qu’on me saisisse mon salaire ne lui suffissent pas.
    Le juge a estimé et a répondu que c’était ma faute si j’avais une dette avec la caf. Donc rien ne change, à se demander si on n’encourage pas les fraudeurs.
    J’ai essayé d’expliquer que pendant 3 ans, je n’ai pas pu prétendre a mon allocation logement du fait que madame refuse de me donner une copie du livret de famille. (Etant né à l’étranger ma demande de duplicata prenait du temps).
    ds le bureau, le juge accorde 15 mn par dossier, donc mon avocate a juste 8 mn, le temps de lui résumé puisque mr n’avait pas lu le dossier.
    Et lorsque j’ai tenté de prendre la parole, il m’ a clairement montré une pile de dossier sur le bureau en me disant qu’il avait encore tout ça comme travail…
    (La partie concernant les histoires de pensions était réglée avant même de passer à la médiation.)

    La médiation
    Et c’est comme ça que je me suis retrouvé à attendre 4 mois, après une assos qui fait payer la médiation…je pensais pas que ca puisse existé mais si .

    Avec l’assos, il n’y a eu qu’un seul rdv que j’ai payé 5 Euros. (En fonction de revenus, évidement avec mes saisis salaires qui me laisse l’équivalant du rsa, je n’ai donné que ça et heureusement)
    Lors de ce rdv, j’ai essayé comme je le fait depuis 5 ans, de parler de mes enfants, de leurs souffrances, des dérives de la mère face aux petits (punitions, privations, mise en danger des petits, absences à l’école, histoire de fumettes et alcools … tout ce que j’avais déjà mis dans mes conclusions pour le juge) En face, j’ai eu toute la panoplie du PN, victimisation à outrance, moi, et moi et moi …
    Jusqu’à ce qu’elle me sorte que j’ai toujours été un père indigne, que je ne me suis jamais occupé des enfants… (Étonnant que mes petits réclament un père indigne)
    Et là j’ai tout stoppé, je me suis levé pour dire j’arrête et je suis parti.
    l’ assos m’a fait un courrier pour me dire qu’il allait dire au juge que la médiation a échouée.
    5 mois plus tard, avec les grandes vacances cet été, j’ai envoyé mes conclusions directement au juge. Et le jour de l’audience je me suis pas présenté, je savais que ce n’est pas bien d’agir ainsi et de pas être présent…
    Mais je me doutais que de toute façon présent ou pas je serai le perdant, mes enfants aussi.
    Et le juge ne m’a pas loupé
    Toutes les demandes de la PN sont accordées, les miennes ne sont même pas évoquées, mes contres arguments non plus. Je sais, comme on dit les absents ont toujours torts, mais même présent j’avais tort. Puis je devais faire 120 km pour aller/ retour en ayant de travaillé de nuit la veille, je me sentais pas faire face à ce juge ainsi que la partie adverse… la fatigue de la nuit de travail, la route, les provoques…
    Ces propositions étaient bien tournées comme si cela arrangeait les choses, mais en réalités, elles avaient pour but de me piégé.
    Par ex : elle sait qu’avec mon travail de nuit, ça complique les choses pour moi. Et avoir les enfants en plein milieu de semaine, c’était impossible pour moi.
    Il y a 3 ans je me suis retrouvé dans une telle situation, une nuit, je n’avais personne pour les faire garder, j’ai emmené mes petits sur mon lieu de travail la nuit. Bien évidemment j’ai maximisé leur sécurité et leur bien être… mais c’est fut une galère sans nom pour nous 3, je savais que je n’avais pas le droit de faire ça, vis-à-vis de mon travail.
    Et à l’époque déjà, je ne demandais pas aux enfants de cacher des choses, contrairement à leur mère, donc ils ont racontés qu’ils sont dormis sur mon lieu de travail… d’ou le piège dont je parle plus haut

    Il faut savoir que la mère est au chômage cette année, donc gérer les activités des petits le mercredi, pour elle ça génère des frais, d’où sa proposition de s’en débarrasser le mercredi avec les allers retours (20 km de trajets)
    Et le juge a suivi la mère et me propose de prendre les enfants du mercredi après-midi jusqu’a jeudi matin, hors dans mes conclusions, j’expliquais qu’il m’était difficile de faire garder mes enfants en milieu de semaine avec mon travail de nuit, le WE j’ai plus de facilité, avec les nounous.
    Les activités je suis prêt à assumer et faire la route, même si je dois dormir très peu le mercredi. Mon souci c’est la nuit du mercredi, je n’ai personne pour garder mes petits. La jeune qui me garde les petits les WE quand je bosse, est au lycée, et doit aller en cours le jeudi matin.
    Je préfère me passer de mes petits que de demander à mon fils de 11 ans de faire la nounou avec sa sœur de 7 ans pendant la nuit…. (Ce que la mere des enfants cherche, que je laisse les petits seuls la nuit. chose que je ne ferai jamais même en journée)

    J’ai expliqué à mes petits que je ne peux les prendre le mercredi soir, pas parce que je ne veux pas, mais que j’ai personne pour les garder, et qu’il hors de question que je les laisse seuls de nuit. (Situation recherchée par la mère).
    La pn essaie de faire croire à mes enfants que cest leur papa qui les refuse et qui veut pas d’eux….
    Je ne veux pas les prendre et faire que la moitie, c’est-à-dire leur ramené après les activités, cela me mettra en difficulté vis-à-vis des gendarmes qu’elle harcèle depuis des années déjà. Je préfère renoncer à tout que de faire à moitié.
    Je sais que c’est un droit et non une obligation vis-à-vis du jaf.

    Avant ce jugement, dans l’ancienne ordonnance, comme rien n’était définit pour le partage du trajet au retour des petits, j’avais réussi à imposer le partage du trajet.
    le juge a modifier en m’imposant de faire le trajet pour aller et ramener mes petits…
    Sur les dérives de la mère… absence des enfants à l’école, les gifles que mon fils ramasse, la mise en danger (conduite sans permis de ce type), les pressions sur les petits…. tout zappé, même pas une allusion dans les écrits du juge…
    Cet été, j’ai eu mes enfants avec un jour de retard, légalement on parle de non présentation d’enfants… même ça le juge n’a pas soulevé.

    En conclusion je regrette d’avoir fait appel au jaf, c’est pire qu’avant et je crains que ce jugement aggrave encore plus les choses pour mes petits et pour moi aussi. La connaissant, pour elle, c’est carte blanche dans la puissance et la domination.
    Les harcèlements téléphoniques, les provocations de son type défoncé au shit, pire les pressions sur ma fille à qui elle demande de voler des choses chez moi…
    Le pire c’est ce que mes gosses subissent, pressions et punitions, me sens impuissant face ces horribles choses.
    J’ai pensé écrire au juge des enfants, afin de protéger mes petits. J’ai même pensé faire un courrier au défenseur du droit… mais, au fond de moi J’y crois plus.
    Les 5 ans de galères commencent à pesées, les moqueries des flics, les tribunaux où même les regards sont lourds parfois, car tu as déjà le costume du méchant…
    Mon avis après ce rdv avec le jaf, mes écrits n’ont jamais intéressés, ils n’ont même pas étés survolés.
    Comment un type payé gracieusement, peut-il se permettre de dire, je n’ai pas lu le dossier, sachant qu’il y des humains, mais surtout des enfants.
    Je ne vais pas parler de mon avocate qui a fait la prestation de serment…..et qui a chercher se débarrasser de moi. Je ne lui en veux pas, je sais que Maitre Collard , lui n’a pas besoin de l’aide juridique.

    pour le moment, jai décidé de ne plus mettre les pieds, dans le bureau d’un jaf.

    je ne sais pas comment, jai pu vivre 14 ans avec ce monstre.

    J'aime

    1. Bonjour Shabazz, je te trouve extrêmement courageux. Je te propose de me contacter par email pour te proposer un organisme d’accompagnement. Mon email est (Edit Scarlett).
      Du courage et à bientôt.

      Aimé par 1 personne

    2. Bonjour où habites-tu mrshabazz ? je fais partie de réseaux et peut peut-être te trouver une nounou pour les mercredi soirs ? sinon, Scarlett, je suis aussi intéressée pour l’adresse de l’organisme. 😉

      J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s