voldenuit

[Question Internaute] Une personne de mon entourage est sous la coupe d’un pervers narcissique. Que faire ?

Question de Voldenuit :

Bonjour à tous,

Je viens de lire les témoignages et commentaires avec intérêt et souhaiterais vous exposer une situation particulière que je vis depuis plusieurs mois.

Ma compagne, en janvier dernier, m’annonce son désir de rompre. Fatigue de couple de huit ans, un cancer déclaré deux mois avant. Je suis présent mais dès le début de sa maladie, elle m’écarte de son parcours. Lors de l’annonce de la rupture, elle me dit avoir une relation avec un homme depuis un mois, il lui a ouvert les bras quand elle s’est sentie perdue dans son couple et surtout par la maladie.

Cet homme s’avère être un pervers narcissique des plus dangereux. Il lui fait subir les faits les plus divers nommés dans vos témoignages. Elle se dit amoureuse de lui et régulièrement, après maltraitance et violence psychologique, elle rompt pour mieux y retourner ensuite.

Je dois vous dire que nous vivons sous le même toit pour l’instant et que j’ai décidé de l’accompagner jusqu’au terme de sa guérison. Je suis très amoureux d’elle, comme toujours et nous avons un petit garçon.

Merci de votre lecture.

separateur

Réponse :

Voldenuit,

D’une manière générale, à la question suivante : « Comment aider un proche qui est sous la coupe d’un pervers narcissique ?« , je réponds qu’il n’est en réalité, pas possible d’intervenir sur une personne qui est sous emprise. L’emprise fonctionne comme un lavage de cerveau et tant que la personne est dans la situation, elle rejette tout ce qui y est extérieur.

Le contrôle est aussi puissant parce que le manipulateur arrive à incarner TOUT ce dont la personne a toujours rêvé, il est son idéal. Il remplace habilement chacun de ses amis, sa famille, tout son entourage est évincé jusqu’à ce qu’il ne reste plus que le prédateur. C’est cette action d’isolement qui est la plus destructrice et qui est à l’origine de cette extrême difficulté à quitter le manipulateur. Bien entendu, l’entourage est victime de dénigrement, de diffamation, fausses accusations et triangulations de la part du prédateur qui doit impérativement se retrouver seul avec sa proie pour l’exploiter au maximum.

Chez les personnes qui ont une blessure d’abandon ou encore un sentiment de solitude chronique, cette omniprésence est fatale. Imaginez de vous retrouver – enfin (?) – seul à seul avec votre « âme sœur ». Un rêve éveillé pour une personne dépendante. La relation symbiotique est ensuite fusionnelle, plus personne ne peut s’interposer. Il faut alors attendre que ce soit le prédateur qui fasse un mouvement vers la sortie.

(Pour rappel : les âmes sœurs n’existent pas. Le concept est beau mais trop souvent utilisé comme paravent des relations abusives. Faites donc bien attention aux personnes qui se présentent comme des « âmes soeurs ». Nous sommes tous nés complets et nous n’avons pas besoin des autres pour exister.)

Ce n’est pas une bonne idée de vous attaquer au manipulateur frontalement, ni de pousser la personne à « ouvrir les yeux ». Ce qui marcherait sur une personne dans des circonstances ordinaires se retourne invariablement contre l’expéditeur dans le cas d’un mind control. Il faut donc utiliser une forme de psychologie inversée qui consiste à vous mettre du côté de la personne et d’attendre que le temps fasse son œuvre. De rester présent et disponible pour le jour où elle aura besoin de s’échapper. Et ce jour viendra forcément, même si personne ne peut prévoir la date. Bien entendu, plus l’enjeu est important, plus la manipulation s’installe dans le temps.

Dans votre cas particulier, le même principe s’applique. A ceci près que vous vous engagez sur une voie où vous allez sacrifier votre vie sans aucune garantie et sans aucune date limite non plus. Dans une « relation » toxique, le lien se solidifie avec les ruptures et réconciliations. En gros, plus le traumatisme s’approfondit, moins la personne a envie de partir. C’est un mécanisme qu’on ne retrouve que dans les situations abusives. Sauf si c’est monsieur qui quitte votre épouse, la relation n’est pas près de prendre fin. Ne vous fiez donc pas aux allers/retours qui sont un très mauvais signe d’attachement toxique.

Étant donné que votre couple est terminé, vous n’avez pas vraiment de levier sur lequel jouer pour interrompre cette relation. Donc, la seule solution est d’attendre, d’être un ami pour elle. Rester là pour elle mais tout en continuant aussi votre vie. De toute façon, si cet homme est vraiment un pervers narcissique, il devrait exiger qu’elle vienne s’installer chez lui ou l’inverse. En tout cas, vous devriez être évincé rapidement. Si ce n’est pas le cas, il ne s’agit peut-être pas d’un PN mais juste d’un manipulateur intéressé par quelque chose de concret qu’elle peut lui apporter.

Personnellement, je ne crois pas au sacrifice de soi mais ceci est une question de conscience individuelle. Prenez soin de vous et de votre enfant. N’oubliez pas de vivre même si vous restez proche de votre épouse.

Peace.

24 réflexions sur “[Question Internaute] Une personne de mon entourage est sous la coupe d’un pervers narcissique. Que faire ?

  1. Je suis entièrement d’accord avec Scarlett. J’ajoute qu’il faut vous préparer à être évincé de sa vie rapidement, car si c’est un PN il ne supportera pas cette situation très longtemps. En effet en restant avec elle, dans son appartement, sous le même toit, vous êtes une présence bien trop dangereuse, car capable malgré tout de lui faire ouvrir les yeux. Donc logiquement il devrait vous diffamer à coup de fausses accusations , s’il a des informations sur votre vie et est dans votre cercle relationnel. Si ce n’est pas le cas, soit il inventera, soit il lui fera du chantage, bref celà ne devrait pas rester ainsi.
    A moins que ce PN ne soit marié ailleurs (vous ne donnez pas beaucoup d’informations sur lui) et qu’elle ne soit qu’une victime secondaire, dans ce cas il pourra tolérer la situation un peu plus longtemps.

    En tout cas même conseil que Scarlett: n’essayez pas de lui ouvrir les yeux, celà ne sert à rien et pourrait se retourner contre vous. Protégez vous, protégez votre enfant. Aidez la dans sa lutte contre la maladie bien sûr, pour le reste sortez, voyez vos amis. Peut être qu’en voyant que vous tentez de refaire votre vie, aura t elle un déclic. Sait on jamais.

    Aimé par 2 people

    1. Exactement, Luna.

      Les personnes trop lucides sont un obstacle de taille pour les manipulateurs de tout genre. Généralement, ces personnes sont éliminées et discréditées dès le départ. Même si monsieur PN est marié, il exigera de madame qu’elle trouve son propre logement, en abandonnant aussi son enfant si possible afin que cet individu devienne son unique centre d’intérêt.

      Aimé par 1 personne

      1. Cette femme est la mère de votre enfant et je comprends ce que vous êtes entrain de faire. Un jour, elle comprendra toute la manipulation et elle tombera certainement moins bas parce que vous êtes là et que vous êtes resté là. Je salue votre courage, votre amour pour cette femme et votre clairvoyance qu’elle n’a pas encore….
        Ne vous découragez pas, elle a certainement confiance en vous car le fait de vous avoir tout avoué est une marque de confiance. Elle aurait pu vous quitter sans explication. C’est déjà une main tendue que d’avoir avoué sa relation avec cet homme.
        Inconsciemment, elle sait que vous et votre enfant êtes sa bouée, son phare dans la tempête. Ne la laissez pas tomber. Battez vous pour la sortir des griffes de ce prédateur. Refusez de la laisser partir. Gardez le lien, gardez la porte ouverte. Je sais qu’elle ne le mérite pas actuellement si on ne la juge que par ses actes de tromperie…. mais n’est-elle pas autre chose? une personne gentille et généreuse, une mère attentive et aimante, qui s’est faite embobiner par un menteur sans aucun scrupule de s’attaquer à une femme en état de faiblesse psychologique pendant une maladie.
        Lorsque pointeront les premières difficultés, les premiers reproches du PN, qu’il commencera sa destruction, gardez la discussion ouverte, sans jugement. Ne la jugez pas mal et surtout, ne niez pas sa souffrance. Lorsqu’elle va commencer à comprendre, ça va être long pour elle mais violent et dur, elle aura besoin de quelqu’un de confiance pour se réfugier, pour la soutenir. Ce n’est pas pour vous ou votre couple que vous allez faire cela, mais pour votre enfant, pour qu’il ait une mère dont il puisse être fier.
        Vous serez alors un homme, cf Kipling.

        Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
        Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
        Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties
        Sans un geste et sans un soupir ;

        Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
        Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
        Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
        Pourtant lutter et te défendre ;

        Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
        Travesties par des gueux pour exciter des sots,
        Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
        Sans mentir toi-même d’un mot ;

        Si tu peux rester digne en étant populaire,
        Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,
        Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,
        Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

        Si tu sais méditer, observer et connaître,
        Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,
        Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
        Penser sans n’être qu’un penseur ;

        Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
        Si tu peux être brave et jamais imprudent,
        Si tu sais être bon, si tu sais être sage,
        Sans être moral ni pédant ;

        Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
        Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
        Si tu peux conserver ton courage et ta tête
        Quand tous les autres les perdront,

        Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
        Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
        Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire
        Tu seras un homme, mon fils.

        Bon courage.

        Aimé par 1 personne

      2. Nous avons vraiment des Hommes de qualité sur le blog.

        Je vous tire mon chapeau pour votre élégance, votre culture et votre savoir-vivre. C’est vraiment agréable de lire le texte que vous avez repris ci-dessus ainsi que de voir votre compassion.

        Merci 😉

        J'aime

    2. Merci Lunapark de votre pertinence dans votre analyse.
      La particularité de sa situation est qu’elle vit dans notre maison, plus particulièrement dans ma maison comme elle dit maintenant, elle y trouve confort et sécurité.
      Depuis des mois elle est tombé dans des achats compulsifs, elle se trouve dans une situation qui ne lui permet plus une autonomie financière.
      J’ai compris assez rapidement mon évincement.
      Je lui est exposé un avis par rapport au danger qu’elle courrait avec cet homme des que j’ai su, c’est à dire depuis le début. Elle a acquiéscé et je lui est dit que plus jamais je ne lui en reparlerais.
      Je prends soins de moi et assume mes responsabilité de père et professionnelles.
      Ceci des le début avec le soutien d’une psy qui a su me guider et un entourage familial et d’amis.
      Je suis attentif à elle, l’écoute ou traduit le mieux que je peux, mais je me préserve.
      Je suis conscient que son parcours est douloureux et long mais n’appartient qu’à elle même, que je n’y peux rien.
      Vous lire est un réel soutien.

      Aimé par 1 personne

      1. Vol de Nuit, je crains de ne pas pouvoir vous aider davantage car je visualise mal votre situation. Pour ma part, une personne qui me trompe, mes limites sont dépassées et je refuse la cohabitation, qu’elles qu’en soient les raisons (s’être fait avoir par un pn ou pas) et quelque que soit la situation financière de la personne. Je pense que dans la vie, on doit assumer ses actes et vous ne l’aidez pas en tolérant de la sorte sa tromperie; qu’elle soit avec un autre homme, qu’il soit pn ou pas, peu importe, et que vous acceptiez de l’héberger, et que vous la plaigniez, me dépasse complètement

        Aimé par 1 personne

      2. Très beau texte, Alceste. Mais il faut que Vol de Nuit soit sûr que l’homme en question est un pn; et qu’il se prépare au pire. Car une victime sous emprise peut aller très très loin. De plus ça va être long, très très long et sans garantie aucune qu’elle ouvre les yeux. Certaines victimes n’ouvrent jamais les yeux. C’est un sacrifice de soi même insensé, il n’aura plus de vie privée, c’est l’entrainer dans son malheur. Certes il y a son enfant. Mais les enfants grandissent et voir son père plongé dans le malheur ce n’est pas un spectacle. Je ne sais pas quoi conseiller à Vol de Nuit. C’est inhumain.

        J'aime

  2. Je confirme la réponse de Scarlett je me retrouve devant cette situation pour une amie et ses enfants dont un ado pn très difficile de venir en aide à mon amie qui est dépassé puisqu elle est sous emprise de son ado qui a bien vu que je savais qui elle etait donc elle diffame dans mon dos j ai mis un terme direct je peux rien faire c est épuisant je préfère m occuper de ma vie , les pn sont trop fort en manipulation

    Aimé par 1 personne

  3. Ange: (mais ceci est valable pour Vol de Nuit qui a posté la question; très beau pseudo, Vol de Nuit, et l’un de mes parfums préférés!) c’est en étant bien soi même, heureux dans sa vie et bien dans sa tête, qu’on peut aider les gens; prends soin de toi d’abord, le reste suivra.
    Il faut laisser les gens faire leur propre chemin,
    petite parenthèse mon reportage va paraitre dans les pages FB et plaquette de la boite d’ici qq temps, je corrige les épreuves demain.ça fait trop trop bizarre d’être mitraillée comme au Festival de Cannes! moi qui n’aime pas être mise en avant (c’est une caractéristique des enfants de pn) eh bien celà m’oblige et c’est bien, d’une certaine façon.

    Aimé par 2 people

    1. Luna tu as raison , sache que pour mon compte je suis bien dans ma vie surtout depuis que j ai vu mon amie vidée anéanti, je me suis sauvé car j ai tres vite compris que je ne pourrais rien faire pour eux je suis trop lucide et sa fille s en est rendue compte, de plus il faut savoir que c est sa grande qui est venu me chercher en pleur pour parler à sa maman croyant que j allais pouvoir lui ouvrir les yeux , il faut savoir que mon amie avait un compagnon et sa fille pn les a faits séparés et la elle divise sa fratrie pour mieux isoler sa mère, j y suis allée aujourd’hui pour voir mon amie et crois le sa fille pn nous a pas lâché elle veut contrôler elle m a fait comprendre que j etais pas la bienvenue. Mon amie pleuré devant sa fille pn elle n avait aucune compassion, de la j ai compris que je pouvais rien faire , j ai réalisé ceci que c est à mon amie de vouloir ouvrir les yeux et ensuite de demander de l aide ,j ai vu une mère abusé mais le plus frappant c est cette immaturité j ai cru voir une gamine qui contrôlé plus sa vie le souci c est que ses autres enfants subissent aussi en faite la famille a éclaté et leur père est un alcoolique manipulateur qui est ou aussi immature fin de l histoire pour moi

      Aimé par 1 personne

      1. Ange: si elle l’a fait séparer de son compagnon c’est certainement que le compagnon était trop lucide, et risquait de lui ouvrir les yeux.Soit juste présente de loin et attend qu’elle ouvre les yeux sur la vraie nature de sa fille. En attendant essaie de limiter les dégats (si tu peux). Ils en font de ces dégats terribles ces PN et leur spécialité, c’est de séparer les gens qui s’aiment. Isoler leurs victimes pour s’en repaitre et les détruire. Les salir de leurs sales pattes. Berk.

        Merci les filles mais je vais vous dire une chose: je comprends les acteurs qui ne vont jamais se voir au cinéma. ça fait bizarre.Mais c’est pour la bonne cause, les temps sont dur et la concurrence impitoyable dans ma branche.

        Aimé par 1 personne

  4. @Voldenuit

    Tenter de sauver une personne sous influence c’est tenter de marcher sur les nuages.
    D’ailleurs on ne prend le statut de victime d’un PN, que, seulement, au moment où soi même on prend conscience de la manipulation et de la violence. Donc c’est un travail psychologique , un processus qui demande un déclic de celui ou celle qui est sous domination. Tant que la personne n’a pas donné l’alerte à savoir appel au secours vous de l’extérieur ne pouvez et ne devez surtout pas agir parce que vous deviendrez l’ennemi de fait qui s(immisce dans la vie privée d’autrui.
    Le seul moyen pour vous d’intervenir c’est, si vous assistez à un acte de violence conjugale manifeste et là vous devez porter assistance à une personne dans ce cas en danger, certainement pas en l’hébergeant chez vous, car vous vous métriez en danger aussi , mais en l’amenant ou/et appelant les autorités en urgence.
    Visiblement pour ma part tout comme vous , ma mère avait repéré la manipulation de mon ex PN et je ne voulais rien entendre.
    Par contre dans le cas où il s’agirait d’un PN abusant d’un mineur alors là oui signalez le au plus vite et surtout enregistrez et filmez tout ce que vous pourrez comme éléments de preuves.
    Vous ne pouvez dénoncer que les violences conjugales hors être un PN n’est pas un crime, battre son épouse oui 😉
    Good luck,

    Aimé par 2 people

  5. Bonjour Scarlett,
    J’ai une amie qui est en plein dedans :
    Séparation douloureuse avec son mari, elle tombe sur un type formidable , une vraie « âme-sœur  » , mais très vite, il devient colérique , instable , la rend jalouse…
    Je la vois maigrir à vue d’œil et ses amies enragent qu’après les disputes , il arrive quand même à la récupérer …
    Le week-end dernier j’en ai profité pour lui montrer la liste des 20 points , et lui explique que je suis passé par là…
    Les similitudes dans les relations lui ont fait un electro-choc. Je n’ai pas jugé mais elle a pu comparé le modus operandis…
    Je pense l’avoir aidé , peut être pas à le quitter mais au moins à la sortir de son déni.

    O.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour O.,

      Merci d’avoir transmis les infos à votre amie, j’espère qu’elle va s’en sortir.

      Néanmoins, toutes les personnes colériques ne sont pas nécessairement des PN.
      Vous avez aussi des hommes, en l’occurrence, qui sont juste autoritaires et désagréables. La clef est de ne pas se laisser faire. Votre amie aurait déjà du poser des limites à cette personne. Je crains pour elle qu’il ne soit à présent trop tard pour s’imposer, à moins d’en avoir l’art et la manière.

      En gros, et dans toutes les situations, personne ne doit se laisser faire et marcher dessus. Certains problèmes peuvent être évités quand on dit NON. Et dans toutes les relations amoureuses, il y a un jeu de pouvoir, non pervers mais chacun détermine ce qu’il peut faire / ne pas faire en interaction avec l’autre.

      A retenir pour une prochaine fois 😉

      J'aime

      1. Merci à vous pour vos avis,
        en effet quelques précisions sur les deux protagonistes, ma compagne est infirmière libérale et lui médecin. Elle le connaissait pour des relations professionnelles et il est moyennement apprécié par l’entourage soignant.
        Il insiste pour qu’elle aille vivre avec lui mais elle refuse car elle a conscience du personnage (information obtenue par l’entourage).
        Nous avons conservé elle et moi, un fil d’échanges en conversations et souvent par écris, elle y tient et moi aussi.
        Elle me confirme son état dépressif qui s’installe de plus en plus, premièrement du à sa maladie mais aussi à ce que la conduit cette relation qui la détruit et la conscience d’être dans un chaos extrême. De son manque de respect pour elle, d’être une personne sans importance qui ne sait pas dire non.
        Elle a bien des fois appeler à l’aide, surtout devant sa difficulté à être seule avec notre fils; sa patience perdue, elle part dans des propos très violants envers lui et bien sur le regrette aussi vite. La elle me demande du secours et son besoin de faire une thérapie.
        Après des semaines d’insistance et après lui avoir indiqué une psy qui semble être une référence pour son cas, elle a enfin pris contact et en est à la troisième consultations hebdomadaire.
        Elle me dit être soulagée de ce parcours, de ne pas être jugée et avoir une écoute. D’avoir trouver la béquille dont elle a tant besoin.
        Mais voila, elle est un pieds dehors et un dedans.
        Parfois, après un clach, elle coupe tout contact et retrouve des intérêts à notre vie et puis, à nouveau la dérive, les mensonges et les absences douteuses.
        J’ai décider de l’accompagner, évidemment j’ai compris que je devais me protéger, protéger notre fils par mon comportement à la hauteur de la situation. Je ne dirais pas que c’est facile, j’ai souvent des doutes et des pleurs dans l’ombre, mais j’ai pris conscience de sa douleur et dans ces premiers temps, être là.
        Je ne sais si c’est un bon choix, cela en est un…
        Merci de votre lecture, de vos conseils et témoignages.

        Aimé par 1 personne

  6. Bonsoir Scarlett

    Ce blog est très important. Il permet de se relier.De sortir du « je suis seul dans ce cas atroce.
    Deuxièmement, de découvrir que il n’y a pas que des démons sur terre. Je voudrais laisser un témoignage pour que tout le monde lis mais je ne vois pas la rubrique « laissez 1 témoignage. J’ai laissé 1 commentaire. Et j’ai vu que 1 seule personne à vu et répondu. Merci de m’indiquer la marche à suivre. Cordialement.

    Aimé par 1 personne

  7. @Voldenuit
    je vous cite : “…La elle me demande du secours et son besoin de faire une thérapie.
    Après des semaines d’insistance et après lui avoir indiqué une psy qui semble être une référence pour son cas, elle a enfin pris contact et en est à la troisième consultations hebdomadaire….”

    Dans ce cas c’est différent vous devez intervenir tout de suite mettez l’enfant à l’abri du nocif et puisqu’elle vous a appelé au secours alors agissez et vite. L’enfant est le votre donc en qualité de père vous avez plein droit d’intervenir et surtout CONSERVEZ TOUS LES ÉCHANGES ÉCRITS ET VERBAUX DE VOTRE EX AVEC VOUS.
    Bon courage,

    Aimé par 2 people

    1. C’est clair que cette situation de « sacrifice » de Vol de Nuit pose question pour l’enfant qui est au milieu de tout ça, aux prises avec une mère sous emprise d’un pervers. Qui donc va subir des dégats, fatalement, s’il reste au contact de ces deux personnes. Une personne sous emprise n’a plus sa lucidité. Il faut bien comprendre et admettre celà.
      Ce serait mon enfant, j’exigerai la garde et je l’éloignerait au maximum du foyer pervers, de la relation perverse (si elle vit toujours chez vous) car si les adultes peuvent de façon libre et consentie, se fourvoyer dans une relation toxique susceptible de les détruire, les enfants doivent être protégés, celà est le devoir des adultes qui en ont la responsabilité.

      Je pense d’une façon générale qu’il faut être brutale avec une personne sous emprise, afin de la sortir de sa torpeur et de sa confusion, sciemment provoquées par le pervers (le fameux « décervelage » de Racamier). Il faut la mettre face à ses actes, responsabilités et lui dire par ex « tu veux vivre ou continuer de fréquenter un toxique qui te détruit, OK c’est ton droit mais du coup tu ne pourras pas garder notre enfant car il y a trop de risques pour lui et il est de mon devoir d’empêcher celà. Contente ou pas contente, c’est pareil et non négociable. »

      Je vois trop de conjoints de pervers, peut être non pervers, mais qui passent tout au pervers concernant les enfants! Qui les laissent faire!Par amour, emprise, lassitude, je sais pas. Par amour toxique en tout cas.

      enfin ne pas oublier qu’une victime sous emprise peut se comporter de façon encore plus perverse que le pervers lui même. Par mimétisme, contamination, soumission ou peur des représailles, j’imagine.

      J'aime

      1. La nuance est que dans le cas de @Voldenuit son ex épouse est consciente malgré l’emprise que son partenaire tente de lui nuire gravement et elle est ssuffisament lucide pour appeler @Voldenuit au secours et maintenir le contact avec lui pour la protéger. Du moins c’est ce que j’ai cru comprendre de tous ses témoignages précédents, sauf que là il se demandait si il a matière suffisante pour intervenir. Et à partir du momentoù elle lui a dit je cite: « Il insiste pour qu’elle aille vivre avec lui mais elle refuse car elle a conscience du personnage (information obtenue par l’entourage).
        Nous avons conservé elle et moi, un fil d’échanges en conversations et souvent par écris, elle y tient et moi aussi.(…)” « Elle me confirme son état dépressif qui s’installe de plus en plus, premièrement du à sa maladie mais aussi à ce que la conduit cette relation qui la détruit et la conscience d’être dans un chaos extrême. De son manque de respect pour elle, d’être une personne sans importance qui ne sait pas dire non.” »Elle me confirme son état dépressif qui s’installe de plus en plus, premièrement du à sa maladie mais aussi à ce que la conduit cette relation qui la détruit et la conscience d’être dans un chaos extrême. De son manque de respect pour elle, d’être une personne sans importance qui ne sait pas dire non.” Donc @Voldenuit n’a pas d’autre choix que le devoir d’intervenir parce que père de l’enfant et ensuite assister une ex qui lui réclame son secours.

        J'aime

  8. Bonjour à tous,
    du temps est passé depuis mon dernier message.
    Il y a eu un retour de ma compagne après « rupture » de son lien toxique.
    Elle a reconnu la destruction dans laquelle elle était.
    Dit que ce n’était que physique pour passer au dela sa maladie, que pas un moment elle ne concevait vivre avec cette homme avec qui elle ne partager rien à part cette relation masochiste.
    Un breack d’un mois chacun de notre coté pour faire le point, je suis parti avec mon fils en vacances et elle dans sa famille. Ce temps à suffit pour qu’elle retombe dans l’emprise. Il a retendu sa toile.
    Dans un premier temps elle a nier ce retour mais c’est tellement évident…
    Elle vient de louer une maison et quitte la notre dans un mois pour soit disant faire le point.
    Je ne la crois pas.
    Je tiens surtout à vous remercier pour vos messages clairvoyants et de soutient.
    Ils m’ont permis de rester droit. En particulier Alceste.

    Aimé par 1 personne

    1. Morning@Voldenuit,

      Vous ne pouvez pas sauver quelqu’un qui ne veut pas être sauvé. L’heure de son sursaut n’est pas arrivé, protégé bien votre enfant, aujourd’hui votre seule priorité.
      Vous avez essayé, vous avez fait de votre mieux maintenant vous devez continuer à vivre pour vous et votre fils.
      Bonne route ,

      Peace,

      J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s