[Question Internaute] Quelle est la différence entre le trouble de la personnalité narcissique et la perversion narcissique ?

Bonjour Scarlett

Je m’interroge sur la (les) différence(s) de comportement entre pervers narcissique et narcissique.

Les profils narcissiques sont-ils eux aussi « incurables » ?

Les origines du narcissisme sont-elles les mêmes que les origines de la perversion narcissique ?

Merci Scarlett si tu peux éclairer ma réflexion.

Roxane

separateur

Chère Roxane,

Merci de ta question.

Voici une proposition de réponse ci-dessous pour tous les lecteurs.

Même si elle est rédigée majoritairement au masculin, elle s’adresse aux hommes et aux femmes. Merci d’adapter en fonction de votre cas particulier.

separateur

Sur la curabilité des personnalités

Je vais commencer par parler de cette notion de « curabilité ». Ceci est une autre forme de contrôle à mes yeux. Chacun est libre d’apporter son commentaire là-dessus, mais je ne vois pas pourquoi cette obsession de vouloir tout guérir, tout uniformiser, et sur quelles bases imposer une « normalité ».

Chaque individu, chaque règne a sa fonction dans notre Nature et c’est dans l’ordre des choses qu’il existe différents profils.

Ce n’est pas parce qu’une personne présente une personnalité narcissique ou perverse narcissique ou psychopathique ou sociopathique qu’elle n’a pas le droit de vivre telle qu’elle est. D’autant plus que vous avez également des profils neurotypiques qui ont des comportements plus que discutables, qui détruisent les autres par égoïsme ou simple malveillance. Le vice n’est pas réservé aux prédateurs, hélas.

Une fois qu’une personnalité est formée, on ne peut pas revenir en arrière. Et c’est à la personne de choisir de modifier son comportement ou pas. Ce n’est pas à une tierce personne de choisir à sa place.

Le but n’est donc pas d’uniformiser tous les êtres humains à tout-va et en se basant encore sur des règles humaines donc imparfaites mais d’informer les personnes de l’existence de certains profils dangereux. A la lumière de cette nouvelle connaissance, chacun peut poursuivre son chemin en toute sécurité. Ce n’est pas à nous d’intervenir, une nouvelle fois, sur la Nature.

De la même façon qu’une personne empathique ne peut pas devenir narcissique pathologique à temps plein, l’autre voie est identique. Le cerveau se forme dans la prime enfance. Si le message enregistré est non empathique, cette personne aura une empathie faible comparée à d’autres personnes qui ont évolué dans un environnement favorable.

Regardez à quel point il est difficile pour certaines personnes de se changer elles-mêmes en comprenant… que l’autre ne changera jamais et vous verrez que cette question de la curabilité est un cercle vicieux.

Sur la différence entre le trouble de la personnalité narcissique et la perversion narcissique

Le trouble de la personnalité narcissique est répertorié dans le DSM. La perversion narcissique n’est pas reconnue à ce jour comme une maladie mentale, ni un trouble de la personnalité. C’est une organisation du psychisme alternative mais le sujet n’est pas psychotique. Il utilise des mécanismes destructifs d’autrui mais a parfaitement le sens de la réalité quotidienne dans laquelle nous vivons.

Pour parler concrètement, les narcissiques sont beaucoup moins dangereux et plus courants que les PN. Moins talentueux sur le plan de la manipulation également.

Nous sommes tous narcissiques et le narcissisme est un continuum qui nous permet d’avoir une personnalité propre, des qualités individuelles, c’est ce qui constitue notre essence. Ensuite, on parle de « narcissisme pathologique » quand l’individu est dans un tel égocentrisme qu’il ne voit plus les autres êtres humains (et animaux) que comme des objets. Son empathie n’est tournée que vers lui, il est le seul à ressentir des émotions mais juste pour lui. Oui, c’est très bizarre mais ça existe. Plus le narcissisme est élevé, plus le profil est prédateur. Les psychopathes étant dans l’extrémité du spectre puisqu’ils naissent sans empathie, du tout.

Un narcissique est une personne qui est dans un besoin maladif de recevoir une attention, une validation et une reconnaissance constantes de la part de son entourage. Il pratique aussi l’identification projective mais dans une moindre mesure que le PN. Il ne harcèle pas non plus, pas systématiquement. Il a plus tendance à insister un peu puis à disparaître complètement de votre vie.

Un pervers narcissique doit exercer un contrôle absolu sur sa victime, et projeter sur elle tout ce qu’il ne veut pas voir chez lui, comme un miroir déformant ou encore un bouc émissaire. Le pervers narcissique est également narcissique pathologiquement, bien entendu, mais sa motivation finale est de tuer un autre être psychiquement pour se sauver d’une souffrance qui est à l’intérieur de lui. Un PN a une meilleure discipline de lui, il est vital qu’il sécurise ses proies au départ.

Les deux sont dans un mécanisme de survie MAIS le narcissique est beaucoup plus volatile que le PN parce qu’il ne pratique pas cette invasion du psychisme d’autrui sauf si on le laisse faire. Vous ne verrez pas forcément le PN arriver parce qu’il est expert dans l’art du camouflage, il sait comment différer sa compulsion narcissique à chercher de l’attention et du contrôle. Le narcissique est plus dans l’urgence, raison pour laquelle vous pouvez le reconnaître immédiatement. Voici comment.

Reconnaître un narcissique immédiatement

Non, ce n’est pas au nombre de selfies sur son Facebook 😉 ! En effet, il y a une autre nuance à établir : une personne peut avoir des « traits narcissiques » comme prendre beaucoup de photos d’elle, travailler son apparence, etc. sans appartenir d’office au trouble de la personnalité narcissique. A l’heure des réseaux sociaux, vous avez énormément de personnes qui imitent le narcissisme pathologique sans s’en rendre compte. Dès que vous parlez avec elles, vous voyez bien que ce sont des personnes dotées d’une empathie réelle.

Certains narcissiques sont également moins « flamboyants » que d’autres, plus basés sur l’aspect intellectuel que physique, ont appris à dissimuler leur besoin d’attention et de validation sur un mode passif-agressif. Ils vous manipulent pour que vous les complimentiez sans en avoir l’air. Il faut échanger avec la personne ou l’écouter parler pour se rendre compte de son narcissisme pathologique.

Voici des critères simples et concrets pour les reconnaître dès la première interaction (c’est du vécu !) :

-Ils dénigrent BEAUCOUP tout et tout le monde : alors, ceci est le plus gros drapeau rouge. Une personne qui rabaisse d’autres personnes, connues et/ou inconnues, qui critique à répétition finira par… vous critiquer. Les narcissiques ont ce besoin de diminuer les accomplissements et biens d’autrui pour se sentir revalorisés et pour imposer leur contrôle sur leur environnement. Un narcissique peut même vous dénigrer dès la première rencontre (sous couvert de « bonnes intentions »). Oui, oui. Leur sens de toute-puissance peut aller jusqu’à intervenir dans la vie d’une personne qui leur est totalement inconnue. Un PN est plus en retrait.

-Ils « cassent » littéralement leurs anciens amis, leurs ex et tous les témoins gênants : là, vous n’avez aucun doute à avoir. Une personne qui, dès les premières interactions avec vous, parle en mal de ses anciens amis et de ses ex (des gens que vous ne connaissez pas) est dans une campagne de diffamation. Demain, vous en serez victime, c’est certain. Toutes ces personnes dénigrées ont une autre version des faits que vous pouvez rechercher pour confirmer vos soupçons.

-Ils sont chroniquement insatisfaits : si vous êtes comme moi, une personne positive, vous ne manquerez pas de noter ce point avec les narcissiques. Ils ne sont jamais satisfaits de rien, tout va toujours mal, tout est toujours compliqué. J’appelle ça la « malédiction narcissique », parce qu’ils ont beau tout avoir extérieurement et ils ne sont jamais heureux, jamais sereins. Leur argent, leurs biens matériels ne leur apportent jamais le bonheur et ils déversent leur frustration sur l’extérieur. Leur énergie est entachée d’envie, de jalousie, d’une profonde insatisfaction interne qui contamine tout sur leur passage. Les personnes sensibles ne peuvent pas survivre longtemps à la présence d’un narcissique, même s’il essaie de jouer à celui à qui tout réussit. Ce n’est qu’une façade. Les PN sont aussi insatisfaits mais ils le dissimulent mieux et plus longtemps que les narcissiques.

– Ils ne vous écoutent pas : les narcissiques moins intelligents ne parlent que d’eux, tout le temps, monopolisent l’attention. Si vous êtes dans un groupe et que d’autres personnes ont le malheur de vouloir partager leur point de vue, le narcissique va tout faire pour que l’attention soit de nouveau vers lui. Quand vous leur parlez de vous, ils raccrochent systématiquement votre expérience à… eux. Même s’ils inventent, même si le sujet n’est pas identique, peu importe. Ils éteignent votre voix à leur bénéfice.

Les narcissiques plus intelligents font semblant de vous écouter mais posent plusieurs fois la même question ou vous écoutent puis répondent en partant sur un tout autre sujet.

Ce qu’ils écoutent et retiennent, ce sont vos faiblesses, vos fragilités, vos malheurs qui sont la base de leur manipulation.

-Ils n’ont pas d’empathie : j’ai fait ce test deux fois et il a été concluant. Dites que vous êtes malade à une personne, donnez des détails sur votre souffrance, etc. Observez bien sa réaction immédiate. Dans un cas, j’ai eu un silence absolu avec une disparition totale de la personne des radars pendant 2 jours. Dans l’autre, idem, pas de réaction immédiate (silence total) puis quelques heures après, cette personne est revenue pour me parler d’un autre sujet et c’est au moment où j’ai souligné son manque de considération, qu’il (homme) a eu l’air de se souvenir que la bonne attitude était de feindre un intérêt. Vous pouvez avoir une autre réaction de leur part qui est de… parler d’un moment où ils ont aussi été malades !

-Ils se perçoivent comme supérieurs aux autres en se basant sur des critères dits « superficiels » : si vous avez un « ami » narcissique, il passe son temps à se comparer aux autres et il vous compare à lui même s’il ne vous l’a pas encore dit, selon le niveau auquel il est dans la « relation ». Ce qui est certain, c’est qu’il vous a déjà évalué(e) mais pas en regardant vos qualités humaines, vos valeurs et principes. Il vous juge sur ce qu’il connaît = l’ego.

Si le narcissique est un homme, vous êtes évaluée selon ses critères de beauté purement extérieurs et il ne se gênera pas pour parler de votre poids, vous demander de changer des détails de votre apparence physique pour lui plaire, vous donnera des « conseils » sur tout ce qui a trait au côté extérieur de votre personne. Que vous soyez son ami(e) ou sa compagne/ son compagnon, c’est la même chose. Il regarde également votre salaire, la voiture que vous conduisez (mieux ou moins bien que la sienne + critiques acerbes si moins bien), la décoration de votre appartement (design / pas design).

Si la narcissique est une femme… et que vous êtes aussi une femme, attention ça déménage ! Les femmes narcissiques sont plus redoutables avec les autres femmes que les hommes narcissiques. Ces femmes peuvent devenir physiquement violentes par jalousie. Si vous avez eu plus de compliments qu’elle (c’est du vécu), si vous avez plus d’attention, elle interfère dans vos conversations, s’impose physiquement entre votre interlocuteur et vous, vous force à stopper tout échange et peut vous agresser.

Dans un premier temps, elle cherche à vous « cocooner », fait semblant de prendre soin de vous, le temps de découvrir vos vulnérabilités puis vous attaque graduellement. De mon expérience, elles sont beaucoup plus malveillantes, plus méchantes, plus agressives que les hommes narcissiques. Donc, si vous êtes une femme, faites bien attention à ce profil.

Les hommes narcissiques détestent les autres hommes et les rabaissent, d’autant plus s’il y a une différence visible de statut, de finances, de pouvoir. Ils sont plus directs dans leur approche, sur leur territoire. Si vous êtes un homme face à un narcissique, il ne prendra pas le temps de devenir votre ami et dès la première interaction, il vous renverra à votre coin si vous manquez de confiance en vous. Un narcissique ne résonnant pas avec le cœur, ne peut que se baser sur l’ego pour mesurer s’il est « mieux ou moins  » que vous. Allez sur le terrain de l’ego si vous avez plus d’aisance financière et maintenez votre position sans baisser les yeux si vous vous sentez fort par le cœur.

Les mères et pères narcissiques détestent leurs enfants du même sexe. Ils les voient comme de la concurrence.

-Ils mentent non stop, changent de version d’une personne à l’autre, d’une minute à l’autre : le mensonge pathologique se repère facilement, surtout si vous êtes dans un groupe. Le narcissique revient souvent dans les conversations et les langues se délient. Bien entendu, si vous êtes engagé(e) sentimentalement, vous êtes trompé(e) à tous les coins de rue, exactement comme les PN. Ils ne peuvent pas résister à la moindre attention, au moindre petit signe d’intérêt. Tout cela est caché sous une apparence de supériorité mais la réalité est radicalement différente ! Je pense qu’ils sont probablement plus infidèles encore que les PN, ils n’ont littéralement aucun critère de choix sauf pour leurs compagnes officielles, avec qui ils s’affichent / leurs compagnons officiels avec qui elles s’affichent. Tout le reste, c’est vraiment sans discrimination.

-Ils montent les personnes les unes contre les autres : dès qu’un groupe se désunit subitement, qu’une personne est soudainement exclue, que la zizanie règne d’un coup, et qu’une personne est le dénominateur commun, il s’agit d’un narcissique.

Voilà les caractéristiques les plus évidentes. Il y en a d’autres mais qu’on ne découvre qu’au fil du temps.

Un narcissique sait-il qu’il est narcissique ?

Alors, un narcissique non informé ne sait peut-être pas quelle est l’étiquette qui correspond à son comportement mais il est parfaitement au fait de l’IMPACT de ses actions sur les autres. Ce n’est pas parce que la communauté scientifique a labellisé leur comportement sous la bannière « trouble de la personnalité  » que ces gens sont dans une forme de handicap. Au contraire, ils sont beaucoup plus adaptés à la société moderne que les personnes empathiques non informées. Ce sont eux qui tirent leur épingle du jeu parce qu’ils surfent sur l’ignorance des empathiques pour les escroquer.

Un narcissique a toujours plusieurs longueurs d’avance sur vous et vous voit comme un ADVERSAIRE (complètement crazy). Pendant que vous croyez être en train de développer une « belle relation », il calcule combien / comment / quand et où appuyer pour atteindre ses objectifs personnels + quelle stratégie pour sa campagne de diffamation finale quand vous aurez inévitablement compris la fraude qu’il est et que vous voudrez… en parler autour de vous.

Que chacun ouvre les yeux : une telle planification ne peut pas être l’œuvre d’une personne qui est en demande de soin. C’est le résultat d’une vie basée sur l’exploitation de personnes non informées, qui ne voient que le bien chez autrui et occultent la réalité. Arrêtez d’avoir pitié de ces gens qui vous marchent dessus allègrement. Quand vous en croisez un, prenez un autre chemin ou appliquez des mesures de précaution pour protéger votre vie privée.

Comment devient-on un narcissique ?

Là encore, comme les pervers narcissiques, le conditionnement dans l’enfance est à rechercher. Un narcissique vit dans une réalité alternative où il est tout-puissant, le plus beau, le plus intelligent, etc. mais bien évidemment, ce n’est qu’un mécanisme de défense contre la réalité qui est l’inverse.

Même si un narcissique est extérieurement talentueux, il ne sera jamais satisfait de lui parce que ses parents ont attendu de lui non moins que la perfection. Une perfection changeante et fluctuante comme le reflète la profonde instabilité des narcissiques.

Un narcissique a été un enfant abusé, rejeté parce qu’il ne pouvait pas se conformer à ce que ses parents voulaient. La nature des abus a été moins pire ou mieux interprétée par le sujet parce qu’il n’a pas développé de mécanismes pervers narcissiques avec rupture complète du psychisme. Néanmoins, le besoin vital d’attention, de divertissement, cette incapacité à rester seuls avec eux-mêmes parle bien de l’enfance des narcissiques : isolés, méprisés, négligés, oubliés par des parents soit complètement indifférents à leur enfant ; soit complètement irréalistes dans leurs attentes, avec probablement une alternance radicale des deux mouvements, de façon soudaine et incohérente.

Comme ils n’ont jamais été aimés, ils se sont créés un monde à eux dans lequel ils sont des Dieux. Leurs propres parents vivaient déjà dans cette réalité surréaliste, ils y ont plongé leur progéniture à grands renforts d’abus émotionnels et certainement physiques.

Affronter cette réalité émotionnellement est impossible ou si cela arrivait, ce serait le début d’une profonde dépression pour le narcissique. C’est pour cela qu’ils ont autant peur de rester seuls. Pour ne pas avoir à entrer dans une introspection, pour ne pas affronter les démons qui frappent à la porte de leur conscience.

Tous les narcissiques que je connais :

  • Sont incapables d’avoir le sommeil réparateur
  • Sont des hyperactifs, multiplient les activités, les sorties
  • Sont incapables de rester seuls pendant plusieurs jours et sans téléphoner à une tierce personne. Ils sont littéralement désespérés quand ils sont seuls.
  • Sont incapables de se remettre en question sincèrement
  • Font tout pour se distraire perpétuellement
  • Ne changent JAMAIS malgré les nombreuses promesses. Au contraire, ils sont pires quand vous vous livrez à eux émotionnellement. J’ai jeté l’éponge il y a très longtemps ;).

Il n’y a pas de reconnaissance possible de leur douleur sauf en cas de crise existentielle et que cela vienne d’eux, pas d’une personne extérieure. Et encore, le narcissisme est tellement invasif que la personne n’a que de brefs moments de lucidité qui sont vite effacés.

Comment réagir face à un narcissique ?

Remettez les narcissiques à leur place immédiatement ! Leurs attaques, même minimes, sont toujours intentionnelles. C’est de cette façon qu’ils testent vos limites. Ils ne sont pas médiums, il faut bien qu’ils utilisent des méthodes concrètes pour savoir jusqu’où ils peuvent aller avec vous.

Le silence ne marche pas si vous êtes obligés de les fréquenter. Vous devez répondre mais pas sur un registre émotionnel, surtout pas. Répondez en renvoyant la critique en miroir, surtout si vous êtes en groupe.

Poussez-les dans leurs retranchements, exposez-les pour leur malveillance, dites-leur même franchement : « Tu es une personne malveillante ». Les narcissiques n’aiment pas passer pour « mauvais » donc allez-y. Montrez les comportements agressifs et appelez-les pour ce qu’ils sont publiquement dès la toute première attaque. Normalement, le narcissique devrait s’arrêter là et comprendre que vous risquez d’être plus fort que lui.

Si vous en avez la possibilité, évidemment, coupez tout contact avec cette personne.

Important : si vous avez fréquenté le narcissique pendant plusieurs mois, que vous avez cru créer une vraie relation avec et que vous avez vu le masque tomber, si cette personne est d’un caractère vindicatif, coupez contact graduellement et pas d’un coup. Quand vous comprenez qui est réellement cette personne, vous devez préparer votre sortie par étape pour limiter les dégâts de la campagne de diffamation. Commencez à rallier toutes les personnes que vous avez en commun à votre cause, discrètement. Je ne vous dis pas de parler en mal du narcissique car cela se retournerait contre vous mais précisez que vous ne vous sentez plus à l’aise avec cette personne suite à ses attaques. C’est mieux si ces amis en commun ont été témoins des attaques en question.

Répondez moins à la personne, petit à petit, jusqu’au départ définitif.

Si vous êtes actuellement en relation « amoureuse » avec un narcissique, il y a de fortes chances qu’il ait déjà commencé sa campagne de diffamation contre vous. Si vous avez des enfants en commun, vous n’aurez pas d’autre choix que de couper tout contact avec vos anciennes connaissances.

Les narcissiques sont à éviter. Même s’ils sont moins dangereux que les PN, quand on ne connaît pas ces profils, qu’on n’est pas accoutumé à la violence émotionnelle, je recommande de s’en tenir éloigné.

Ils font beaucoup de dégâts auprès des personnes peu informées et avec une vraie capacité à aimer.

Prenez bien soin de vous !

Crédit photo : Narcissus Magazine

Publicités

33 réflexions sur “[Question Internaute] Quelle est la différence entre le trouble de la personnalité narcissique et la perversion narcissique ?

  1. Merci Scarlett,

    C’était vraiment très instructif …
    J’ai compris que mon ex était finalement plus une narcissique qu’une PN . D’ailleurs quand j’ai commencé à lui faire comprendre que je voyais clairement dans son jeu , j’ai vite compris qu’elle est passée à une autre cible pour continuer à recevoir sa nourriture narcissique…je plains juste le prochain et remercie mon ange gardien de m’avoir envoyer les bons signaux ( red flags) et ne pas y avoir laissé plus de plumes !

    O.

    Aimé par 2 people

  2. Bonjour,j’ai vécu avec les deux dont un psychopathe violent ,le dernier,bien sous tout rapport,en est venu à la violence verbale et menaces avec armes,on en sort brisée,le dernier c’était il y a 5 mois et il m’avait promis de vivre chez lui,denigrait ses ex. Mentait , bon comédien devant les autres,il m’a démolie,j’aurais tout fait pour lui. Merci.

    J'aime

  3. Fabienne,
    Avez vous lu mon témoignage de la semaine dernière ?
    Comment avez vous réussi à que votre psychopathe vous laisse tranquille ?

    Merci à Scarlette pour ses analyses très enrichissantes

    J'aime

  4. Bonjour,
    Merci pour cet article qui explique très bien le mécanisme de défense que le narcissique ou le PN se construit afin de moins souffrir.
    3 ans après, la douleur est toujours là, et en effet rien ne sert de le faire changer.
    Mais au fond c’est notre EGO qui est tellement touché que, en bonne sauveuse que nous somme, nous lui souhaitons le meilleur et sommes persuadé qu’IL peut changer, tout comme il nous fait changer car nous ne sommes jamais assez bien.
    Arreter de croire au changement c’est admettre notre impuissance face à une personne qu’on a aimé plus que tout, c’est aussi admettre que notre « infirmière » intérieur doit se taire cette fois-ci et passer son chemin si on ne veux pas se retrouver 6 pieds sous terre.

    J'aime

  5. Chère Scarlett,
    Une fois de plus un article très intéressant et si bien écrit. Un immense merci d’exister et d’alimenter jour après jour cet exellent blog que j’ai découvert l’été denier.
    Grâce à vous et au livre de Valérie Le Goff-Cubilier – Comment survivre au mariage avec un PN, j’ai pu comprendre en quelques semaines ce que fut mon passé avec mon ex-mari, mon père aussi, mon présent et « anticiper » l’avenir.
    Sans tous les outils, les clefs et les lumières que vous nous apportez, certains témoignages aussi, j’aurai passé davantage de tristes heures et perdu beaucoup de temps à ruminer…
    Merci infiniment et une belle suite d’été.

    J'aime

  6. Bonjour à tous, et merci Scarlett pour cette réponse très détaillée.
    Je voudrais revenir sur « l’incurabilité » de ces profils, et expliquer un peu mieux mon point de vue.
    Face à un profil psychologique avec un pouvoir de nuisance élevé -voire carrément dangereux- il me semble légitime de vouloir tenter de « les soigner ». Non pas pour les « uniformiser » sur la base d’un modèle forcément discutable (comme l’a justement dit E.Faber: « la normalité ça enferme… »). Mais simplement pour qu’ils cessent de briser les autres.
    Cela dit, et plus le temps passe plus j’en prends conscience, le changement ne peut venir que de l’intérieur. Toute démarche de type thérapie semble vouée à l’échec si elle n’est pas à l’initiative de la personne. La solution pour se protéger de leur nuisance réside probablement dans l’information, la prise de conscience et la mise en place de mécanismes de défense.
    Il n’en reste pas moins que pour un bon empathique il est difficile de concevoir que ce type de personnalité dangereuse et malveillante puisse exister et désolant de savoir que c’est la souffrance à laquelle ils ont été exposés dans leur petite enfance qui ait produit un tel résultat.
    Merci de m’avoir lue.

    Roxane

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Roxane,

      Justement, c’est là mon point : la violence fait partie de l’humain. Je pense qu’elle a une fonction « régulatrice ». De la même façon qu’on retrouve des prédateurs dans le règne animal, il en va de même chez les humains. Nos prédateurs sont différents de nous, dangereux forcément mais ils existent bel et bien.

      Chacun doit s’informer et se protéger pour ne pas RESTER victime. Cependant, il y aura toujours des victimes, des personnes dont le psychisme « matche » avec celui des prédateurs et qui restent avec des individus, ce qui est leur droit absolu aussi. On peut tomber dans les griffes de ces êtres mais y rester est une autre histoire.

      Regarde notre monde… Pas besoin d’aller dans un autre pays. Allume ta TV, ouvre un journal et tu verras l’étendue de la pseudo « empathie » humaine. Tout le monde n’est pas habité des meilleures intentions, loin de là. C’est une réalité dérangeante, je suis d’accord, mais elle n’en est pas moins vraie… Certaines personnes sont gentilles, d’autres sont malveillantes.

      Bon 14 juillet !!! 🙂

      J'aime

  7. Bonjour Scarlett et merci encore de partager tout ce savoir. C’est vrai que toutes ces distinctions entre pervers narcissiques, manipulateurs, personnalités narcissiques et psychopathes ne sont pas évidentes à comprendre.
    Pour ma part, j’essaie de mettre des visages sur tous ces traits de personnalité, dans mon entourage ou parmi les personnages de films ou romans ou personnalités publiques.
    pervers narcissique : Cassel dans « mon roi » de Maïwenn
    Manipulateur narcissique : Picoli dans « une étrange affaire » et puis tous les gourous de sectes.
    personnalité narcissique: la Marâtre dans blanche-neige
    psychopathe: Et bien ils ne sont pas tous criminels heureusement, mais « hannibal » du « silence des agneaux » montre bien le côté insensible et comme il est vain de penser qu’ils changeront devant le plaisir qu’ils éprouvent à faire souffrir et comme ils en sont fiers.
    Voilà ! Mais peut-être que je me trompe ?

    J'aime

  8. Excellent article Scarlett cela nous éclaire sur certains comportements car des narcissiques y en a beaucoup et cet article nous permet de ne pas les confondre avec les pervers narcissiques, merci Scarlett et bon 14 juillet à tous .

    J'aime

  9. Merci pour cet article Scarlett sur les « personnalités narcissiques », effectivement ils sont plus nombreux que les PN, tout aussi désagréables à la longue, mais plus facilement détectables…Il me semble (tu me contrediras si je me trompe)qu’une de leur particularité c’est leur look tiré à 4 épingles, toujours nickel, alors que le PN peut adopter des looks variés, en fonction de sa cible et du milieu qu’il compte parasiter. En clair un PN n’est pas forcément « ultra looké » « bien mis » alors que le narcissique, oui. ça peut être un indice pour le repérer.
    En clair le pn est prêt à tout pour piéger ses victimes et le look est un déguisement, un moyen, alors que pour le narcissique le look c’est tout.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tout ce que tu fais pour les victimes de PN, Scarlett….Je t’embrasse, je pars en vacances et reviendrai début aout, bonnes vacances à tous ici je vous embrasse et à bientôt

      Aimé par 1 personne

  10. Un petit détour par ici avant d’aller rejoindre des amis.
    Parce que souvent ce blog laisse place aux commentaires de personnes en détresse.
    Je tiens donc à dire un GRAND MERCI DU CŒUR à Scarlet et autres contributrices/eurs.
    C’était un long chemin difficile mais aujourd’hui je peux enfin dire que j’ai réussi à m’en sortir et reprendre ma vie en main. Et c’est en grande partie grace à vous (lecture échanges et rererelecture lol)

    J’aimerais envoyer plein de courage et d’espoir à celles et ceux qui passent par ici et qui vivent des temps difficiles. Il est possible de s’en sortir, si vous trouvez au fond de vous la volonté de vous reprendre en mains. Ce n’est pas une tâche facile mais c’est possible alors croyez en vous et battez vous, la vie vous le rendra . Mon discours peut paraître léger mais croyez moi je reviens de loin, j’ai dû quitter la France pour pouvoir espérer me sauver.
    Encore merci
    Bien à vous
    M.

    Aimé par 1 personne

  11. Allo Je mappelle Caroline Je suis tres curieuse a propos de quelqun chose, jaimerais savoir est ce possible d avoir une relation la femme narcissique avec lhomme narssique et sa Donne quoi ???

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

    1. Chère Caroline, j’ai la réponse à l’une de tes questions.
      Oui! – un Pn peut être en couple avec un autre PN.
      Pour la deuxième question (ça donne quoi?), voici un exemple:
      Mon ex (PN) a eu comme premier amour une PN. Ils ont eu une relation qui a duré 3 ans (de 17 à 20 ans). Elle l’a quitté avec un ami de mon ex alors qu’ils venaient d’emménager dans un appartement en commun. Il a tout simplement « disjoncté ». Il a arrêté ses études (il entrait dans une école d’ingénieur après deux années de prépa ). Ses parents l’ont ramené à la maison où il a passé plusieurs mois en quasi état de léthargie (ses parents n’ont consulté que le médecin de famille et n’ont pas jugé nécessaire qu’il voit un psy !) Par la suite, il a emménagé dans un immense appartement vide et a passé 9 mois à fumer des joints et errer dans les rues d’un quartier « craignos » comme on dit. Il a revu plusieurs fois son ex et a eu des relations avec, mais elle repartait toujours vers son autre compagnon. Je l’ai rencontré un an après la rupture. Il venait d’arriver dans ma région et venait de s’inscrire dans la même fac que moi. Il venait de trouver un travail pour payer ses études tout comme moi (son père ne voulait plus l’aider financièrement).
      Lorsqu’on s’est rencontré, il m’a aussitôt parlé de son ex. Et celle-ci est rapidement réapparu dans notre entourage car comble de malchance (?), elle avait changé de fac aussi et s’était rapprochée de nous (tout en étant toujours en couple). Elle a donc participé activement à une de mes premières « claques sentimentales » et je te renvois à mon témoignage de l’année dernière. Je la soupçonne fortement d’être PN seulement depuis l’année dernière. Je l’ai appelée et nous avons parlé une vingtaine de minutes. Je ne la connaissait pas en fait, et n’avait que la version de mon ex et j’ai voulu connaître sa version et surtout savoir si elle avait remarqué que quelque chose n’allait pas chez lui car pour moi, c’était évident qu’elle était une victime empathique comme moi. Mais quelle surprise de découvrir quelqu’un d’une froideur incroyable et qui essayait de se valoriser à mes dépends… J’ai compris qu’il n’avait pas menti. C’était une véritable peste.
      J’ai aussi observé que mon ex pouvait être assez facilement dupé par des commerçants manipulateurs. Ça m’a toujours surprise.
      Donc un PN peut être manipulé par un autre manipulateur.
      Il y a aussi le cas où deux PN vivent ensemble en parfaite harmonie pour… maltraiter leurs enfants. Et là… Les faits divers regorgent d’exemples les plus ignobles.

      J’espère avoir éclairé ta lanterne. Caren

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour @Caren & @Caroline,

        Merci pour cette réponse complète, Caren, concernant 2 pervers narcissiques en couple.

        2 narcissiques (trouble de la personnalité narcissique) peuvent également être en couple mais cela occasionne énormément de conflits. Ces 2 personnes seront rivales l’une de l’autre. Ce qu’il faut savoir quand on est soi-disant en couple avec un narcissique, c’est que l’autre vous voit comme une rivale (H / F) et pas comme une partenaire. Quand l’un trompe par exemple, l’autre doit lui rendre la monnaie de sa pièce avec une personne jugée « mieux », ils se challengent mutuellement. Le ciment de leur couple est une féroce compétition, c’est à qui obtiendra le plus d’attention, d’admiration, qui sera le plus talentueux, etc. A qui descendra le plus l’autre, également. Il n’y a que peu de coopération entre les deux. Et même si le début de la « relation » peut sembler « passionnel », il relève davantage d’une sorte d’infatuation purement narcissique = l’un et l’autre voient le reflet de leur propre perception parfaite. Typiquement, une femme narcissique qui mise tout sur son apparence physique est un faire-valoir de choix pour un homme narcissique, une femme-trophée. Mais dès que la phase d’idéalisation est passée, il lui envie cette beauté car elle devient petit à petit une rivale trop importante. Cette femme narcissique peut choisir l’homme en question parce qu’il a un bon niveau de vie mais elle finit également par le lui envier parce qu’il a accès à davantage d’admiration via cette source.

        Et on peut inverser les situations mais à la base même du narcissisme, se trouvent une envie et une jalousie pathologiques, à leurs extrêmes quand deux narcissiques partagent une « relation ».

        Il n’y a évidemment pas de bienveillance, de respect, d’amour réel entre ces deux personnes. Elles se dévorent l’une, l’autre pour extraire des réactions négatives de l’autre. Elles se rabaissent mutuellement, s’humilient pour retrouver un sens personnel d’elles-mêmes.

        J'aime

  12. bonjour à toutes et tous,

    Je viens de finir cette article et je voulais donner un peu mon ressenti, en espérant qu’il puisse aider.

    Je vois hélas beaucoup de gens qui on subi de graves abus ou sévices (psychologiques ou physiques ) et j’en suis sincèrement désolé, mais une chose me choc, comment est ce possible d’en arriver là ! Ou est passé votre instinct de survie ! oui il y a l’amour, les enfants ( en fait ce n’ai pas une excuse les enfants ça devrait être une aide…) je comprends qu’il y ai de mauvaises personnes, voir des dégénérés mais comment ne pas le voir avant, pour moi ça reviens à ce noyer s’en essayer de nager ou de remonter à la surface.
    Je m’explique, j’ai eu une relation avec une personnes (je suis un homme et elle une femme) ravissante qui plus est, un charme fou, de l’esprit, nous nous sommes rencontrés un soir, c’était beau comme toutes rencontres, je la pensais inatteignable (pourtant je m’aime ! suis je narcissique, sans doute !) nous avons échangé longuement, je lui ai dit dés le départ que je sortait d’une relation longue et que nous étions restés en bon termes, attention je vous vois arriver ! bon termes ne veut pas dire que nous nous appelons tout les jours ! (une fois tout les 6 mois et encore….), je lui ai également spécifié que ce serait au début une relation à distance (le travail…), bien sure pas de soucis les yeux pleins d’étoiles et la tête dans les nuages. Nous faisons notre petit chemin ensemble ci l’on peut dire, des hauts des bas, et puis cette personne commence à me quitter sans raisons quand je revenais sur le sol français, pensait que je la trompais dans tout les sens,m’invente des ébats avec mon ex ! puis revenais, et repartais ! Je me suis mis à sa place et ai essayé de lui montrer que non, sans réelle changement au final… je décide de mettre fin à notre relation, puis elle me rappelle, pour que l’on ce remette ensemble, enfin bref sa n’en fini plus, un jour nous discutons et nous arrivons à un point ou j’ai besoin de certitudes, de réconfort, qu’elle me montre que je peux lui faire confiance, qu’elle sera là pour moi et que nous pouvons construire quelque chose, et je n’ai rien en retour hormis des réponses vagues, je me suis énervé s’en raison, ai coupé cour aux échanges et n’ai pas donnés de nouvelles, elle non plus et me quitte. Je souffre je me dis que c’est de ma faute, rumine, pleure, je perds mon estime, ma joie de vivre, une rupture au final 🙂
    Mes amis m’aident, me soutiennent me montre que ce n’ai rien, je reprends goût à la vie (même mieux qu’avant !) et j’essaye de comprendre.
    Nous étions dans une relation toxique, sans réelle but, et mon instinct m’a aider, l’énervement que j’ai ressentie était mon ange gardien qui ma fait comprendre que j’étais mal tout simplement. Je l’ai aimé comme jamais croyez moi ! mais nous n’avions rien à faire ensemble au final tout simplement, quelle soit PN ou narcissique ou psychopathe peu importe tant pis pour elle et tant mieux pour moi, il y a des gens merveilleux dehors et ils ne demandent qu’à vous rencontrer.

    Alors j’ai un petit conseil à vous donner chers amis, faite vous confiance, si vous sentez un malaise, un doute inexplicable, écoutez le, comprenez le il n’ai pas là par hazard, c’est votre instinct, celui qui vous protège, les beaux corps, les parties de jambes en l’air intense, le statu social tout ça c’est du confort !
    Apprenez à vous comprendre à vous écoutez, respectez vous, ce n’ai pas parce qu’un homme ou une femme belle comme un cœur vient vous parler qu’il faut lui sauter dessus ! et vous verrez que tout les cas sociaux fuirons naturellement devant vous.

    J’espère que je n’ai offenser personnes et au contraire que je vous ai un peu aider par mon expérience, je vous souhaite tout pleins de belles rencontres et de bonnes choses.

    ha oui j’oubliais, une petite phrase que je me répète souvent et qui me permet de rester concentré Xam sa bop c’est wolof ça ce dit Ram sa bop et sa veut dire ce connaître soit même.

    amicalement

    pépin

    Aimé par 2 people

    1. Bonsoir Pépin,

      Voilà des paroles remplies de sagesse !

      Je vous félicite d’avoir eu le recul nécessaire pour vous sauver de cette spirale infernale. La clef, comme vous l’écrivez, est de s’aimer soi-même. A partir du moment où cet élément est présent, personne ne peut plus vous manipuler.

      Les PN testent plusieurs fois leurs victimes potentielles. Avec le recul, je m’en aperçois de plus en plus clairement. Ils doivent valider chez vous la présence de plusieurs caractéristiques dont le manque d’estime de soi, qui pousse à accepter un traitement indigne au non d’une personne ou de la « relation » (lol). L’amour de soi est la capacité à dire « NON, je ne suis pas d’accord » et de vous y tenir.

      Rien que cette attitude les éloigne comme l’ail pour les vampires qu’ils sont ;).

      En fait, la présence d’un PN est le signe que la victime n’a pas de valeurs réelles et qu’elle est prête à « vendre son âme » pour une fausse promesse. Elle est prête à se renier pour la perspective fumeuse d’un « amour »… mais le véritable amour ne maltraite pas, ne détruit pas, ne joue pas.

      Je vous souhaite une très belle route et merci pour vos mots en wolof !

      Aimé par 1 personne

      1. Bonsoir Scarlet, je lis souvent votre site et je ne sais pas ou j’en suis, je voudrais savoir ce que veut dire s’aimer soi même et comment le sait on si on s’aime soi même ?

        J'aime

      2. Bonsoir Marie Paule

        La prochaine fois, pensez à ne pas mettre votre nom de famille sur les commentaires publics pour préserver votre anonymat.

        S’aimer soi-même signifie simplement prendre des décisions qui préservent votre intégrité physique et psychique afin de maximiser votre espérance de vie dans les meilleures conditions possibles. Donc, entre autres, ne pas vous maintenir dans des relations toxiques pour raccrocher cette notion au thème du blog.

        S’aimer signifie avoir la conscience de choisir d’être sereine, d’être dans une paix intérieure plutôt que de rester dans la malveillance perverse. Je ne connais pas votre expérience mais si vous avez déjà été impliquée avec un pervers narcissique ou même un narcissique tout court, vous devez vous souvenir de cette sensation permanente d’être vidée de toute substance, de perdre votre énergie, votre vie, de « saigner » de l’énergie vitale. Eh bien, sachez que cela a un prix sur votre santé et rapproche de vous des maladies chroniques, et éventuellement un décès prématuré. C’est du B-A BA. Si vous restez dans un environnement toxique, vous allez à l’encontre de la Nature qui nous a programmés pour protéger notre vie envers et contre tout.

        Vous savez que vous vous aimez quand vous êtes heureuse, sans stress, sans anxiété, bien dans le moment présent. Le bonheur est d’être autonome émotionnellement, à l’aise que vous soyez en couple ou pas. L’autre ne doit jamais être une condition à votre bonheur, ni une béquille (ce qui est justement la faille dans laquelle s’immiscent les pervers) mais une sorte de « cerise sur le gâteau ». Votre vie, celle que vous vous êtes construite, est le gâteau. Plus vous affinez la recette à votre goût, meilleure elle est ;).

        J'aime

    2. bonsoir je viens de decouvrir ce bloc d´Allemagne ou je vis actuellement en tant qu´expat , et il m´a beaucoup apporte, je suis sur les rotules et souvent malade a repetition dans le contexte d´un lieu de travail des plus toxiques, je me suis rapidement rendue compte de la nature des plus malveillantes d´une partie de mes collegues et heureusement je pars bientot de cet endroit, je ne me ressens pas comme une victime car je me bats pour mes droits et celui de mes collegues par attachement syndical, mais tout cela est couteux en energie et il s´avere que pour oublier, j´aime sortir et me divertir, j´ai fait une belle rencontre que je projetais comme telle ayant besoin de croire en une belle histoire pour oublier le climat anxiogene de mon lieu de travail, je pense etre tombe sur un narcissique, extremement soucieux de son physique, arborant de couteux habits et des accessoires idoines mais la relation s´est vite deterioree, dans un premier temps tendre et charmant, il a commence a changer brutalement d´humeur , a prendre un ton agace juste apres les relations charnelles, a me reprocher mes imperfections en langue allemande alors qu´il n´est pas Allemand puis a me reprocher ma coiffure ebouriffee , signe pour lui de  » faiblesse », je n´ai pas compris ce subit changement d´humeur, cette agressivite, ces ricanements, c ´était comme si j´avais affaire a un parent malveillant , ou un toxico je sentais bien que tout cela visait a me destabiliser , a me voir vaciller dans la sideration et la tristesse, il me rendait responsable de ce que la relation ne fonctionnait , j´etais trop negative et me trouvait trop sensible mais en devenant de plus en plus desagreable ca n´allait pas s´arranger mais a notre derniere rencontre , instinct de survie oblige, je suis partie subitement en lui disant qu´il etait trop desagreable et l´ai laisse en plan seul dans un restaurant, il n´y avait pas d ´amour chez lui, ni d´amitie plutot le reproche constant de ce que j´etais, il avait aussi tendance a jouer le role de psy , en me repetant a l´envie la meme question, avais-je eu une enfance heureuse? question deplacee et importune qu íl repetait comme si je me trouvais dans un hopital psy ou au poste de police, et ne se satisfaisant pas de ma reponse evasive insistait sur le ton d ´un psy et en souriant tout seul dans son coin, comme s´il se delectait du bon tour qu´il allait me jouer, j´ai un temps voulu comprendre mais il ne donnait aucune explication, parlait peu comme si ses mots valaient une fortune, jouait au mysterieux, je voulais meme croire qu´il reproduisait sur moi une situation qu ´il avait subie a son arrivee dans le pays, mais meme si c´est le cas pourquoi faire subir aux autres les malveillances que l´on a soi-meme deja subies donc j´ai lache car c´etait encore etre attachee que de ruminer d´hypothetiques explications, c´est difficile , je pense a lui encore, il est vrai que je suis responsable d´avoir ete aussi betement confiante et vulnerable mais quelquefois la conjoncture sociale et psychologique est tellement minee , on cherche un reconfort facile et enivrant et faire des rencontres de nos jours tient tellement du miracle, qu´ on s´attache a n´importe quel gus en apparence aimable et au physique agreable fut-il toxique, bon avanti et merci pour ce blog tres riche en information , le savoir est le meilleur rempart contre la douleur

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour Celinissy

        Merci de votre commentaire.

        Sachez que plus une personne agit de manière évidente, voire même caricaturale, moins elle est dangereuse. Le véritable danger vient de l’acharnement à voir du positif là où il y a clairement du négatif.

        Cet homme est arrogant, imbu de lui même et totalement auto centré et ça se voit. Il n’est donc pas dangereux pour celle qui sait que l’on ne doit pas chercher à transformer des personnes adultes, ni à leur trouver des excuses. Simplement déterminer si nous sommes compatibles ou pas.

        La vie est simple et les vrais prédateurs sont très rares. Souvent ce sont juste des individus ouvertement non intéressés par les autres et qui attirent des profils de « fans » sans estime personnelle qui leur courent après pour avoir des miettes. Ces derniers sont ensuite déçus et cherchent loin ce qui est évident.

        Bon courage.

        Aimé par 2 people

      2. Bonjour

        Vous avez bien identifié votre propre piège avec cet homme. On ne guérit pas une personne qui ne vous a strictement pas demandé d’aide et ensuite ce n’est pas avec de la compréhension qu’on peut modifier un comportement chez un adulte mais avec une structure médicale professionnelle.

        Vous avez acheté un McDo pourri parce que vous aviez trop faim et il était avarié 😂. Au moins, vous avez pris le plaisir qu’il y avait à prendre et accepté qu’il ne s’agissait que de cela.

        Bonne continuation

        Aimé par 1 personne

  13. Bonjour et merci une nouvelle fois pour la précision de cet article je lis relis et relis encore j’apprends tout si bien que je vais certainement finir par passer un master en PN ! Gardons notre sens de l’humour ….je réécoute d’une oreille attentive une chanson de Patricia kas il me dit que je suis belle et bien si vous êtes déjà en vacances profitez en pour écouter les paroles elles nous concernent nous les victimes et précisent très justement l’emprise exercée par le PN dans une relation amoureuse c’est simple c’est douloureux et c’est édifiant on devrait la mettre (la chanson j’entends ) dans le cursus du master PN! Bon courage et continuez à partager à lire ces articles qui font certes froids dans le dos mais qui permettent de comprendre la manipulation. Une dernière chose Scarlett dans le no contact je pense qu’il est important de réitérer son importance non seulement pour ne plus être en contact mais bien plus pour permettre à nos émotions/notre cerveau de recuperer /réapprendre qui nous étions avant et pour ainsi remettre les choses en place revenir sur ces moments / années de manipulation et donner du sens et se reapproprier finalement sa liberté? Et Scarlett vous le faites magnifiquement bien !C’est long c’est dur on a envie d’abandonner souvent mais quand on a passé ces épreuves on est malgré tout plus serein en espérant bien sur un jour être vraiment heureux! Bonne continuation ! Momo

    Aimé par 1 personne

  14. Bonjour Momo,

    Effectivement, le no contact n’a pas vocation à « punir » autrui mais à se protéger. Quand on se rend compte qu’on a affaire à une personne qui intervient sur nos émotions, il est important de s’en couper.

    Je vous envoie mes meilleures pensées !

    J'aime

  15. j’ai rencontré un homme qui a certains points a des caractères narcissiques( avare, manque d’empathie, mensinge, ect) . au depart, j’etais sur un nuage car j’avais rencontré quelqu’un qui me correspondait, mais au fur et a mesure la distance s’est crée, il etait de moins en moins present, de plus en plus silencieux quand on etait ensemble, me reprochait de ne pas etre calme dans certaines situations, que je devais temperer mes humeurs, mais jamais il n’a ete violent, au contraire tres gentleman. j’ai esssayé d’y mettre fin la premiere fois apres deux mois de relation, il n’a pas voulu que j’arrete en me demandant pourquoi je voulais me precipiter, un mois apres j’ai mis fin a la relation car, il n’etait jamais disponible, pas present.
    cetait en decemebre 2016, mais jusqu’a present je pense a lui, il me manque. il n’a pas essayé de me reconquerir. dernierement on s’est vu, il es venu vers moi pour me saluer et a reclamé une bise. j’ai essayé de l’appeler, sans succes, 30 s apres il me rappelait.
    il me manque enormement, mais il a un caractere difficile.
    il a 43 ans est musulman. estil narcissique,? juste une personnalite difficile? ou est ce son caractere?
    une ame qui souffre du mal d’amour

    J'aime

    1. Bonjour Sandrine

      Votre question est symptomatique de la société d’infantilisation dont je parle en long et en large.

      Vous êtes une femme adulte alors prenez aussi vos responsabilités d’adulte. Êtes-vous une mendiante de l’amour ou une femme digne d’être aimée ? Ce n’est pas la même chose !

      Si, dans votre esprit, l’amour est une chose qui se quémande alors continuez à courir après un homme qui ne veut pas de vous et est certainement déjà dans un mariage. Je ne parle pas de la religion de ce monsieur car cela n’a rien à voir avec la question. D’ailleurs, je ne vois pas pourquoi vous précisez qu’il est musulman… ?

      Non, ma chère. La vraie question est pourquoi vous vous accrochez à quelqu’un qui n’a pas de place pour vous dans sa vie et qui vous le MONTRE ? Êtes-vous un divertissement comme une TV qu’on allume au besoin puis qu’on éteint après ?

      A vous de déterminer votre valeur et de vous diriger vers des hommes qui vous ouvrent les portes de leur vie, qui vous respectent. C’est votre choix et cela n’a rien à voir avec cet homme. Il joue avec vous et vous jouez avec vous même donc où est le problème ?

      Vous vivez dans l’illusion de celui que vous avez cru voir au départ. Quand je lis votre commentaire, je vois exactement ce qu’il veut faire de vous. Vous utiliser comme un objet qui regonfle son ego parce que vous lui courez après sans recevoir de respect en retour. Et il vous « manque » en plus !

      Vous êtes addict à l’attention qu’il vous a portée au départ parce que vous n’avez pas de respect suffisant pour vous. Un homme qui veut de vous, vous fait de la place dans sa vie et passe du temps avec vous.

      Mais dans l’autre sens, une femme qui s’aime ne tolère pas d’être jonglée comme un ballon de foot.

      A bon entendeur.

      J'aime

  16. Bonjour !

    Le jour de mon divorce j’ai eu le droit à : » Tu t’es fait belle aujourd’hui parce que tu es en chasse, t’es en mode Biatch. Tu as jamais cru que je pouvais t’aimer et tu 1s un problème avec les hommes. La vérité c’est que tu t’es dit : »Lui il m’a démasquée et je dois trouver qqn d’autre ». Mais la Vérité c’est que tu es une personne mauvaise et quand je te vois je vois le Mal. Je découverts ton vrai visage et du coup tu flippes. »
    Je peux vous assurer que lors du divorce je n’étais pas du tout en mode chasse et je ne le suis toujours pas. Je suis ressortie de cette épreuve : 0 côté finances, 0 côté professionnel, 0 socialement, 0 psychisme. Je suis encore en reconstruction et ça fait déjà un an.
    Est ce que l’exemple que je viens de donner correspond à une identification projective ?
    Merci pour votre réponse et beaucoup de courage à tous et toutes.

    J'aime

      1. Bonjour,

        Oui oui. Merci beaucoup pour votre réponse. C’était pour l’exemple en fait car cette phrase m’a marquée et pour être sûre de bien comprendre. Mais très souvent et quasiment tous les jours j’avais le droit à « Tu veux me détruire », « Tu veux me tirer vers le bas », « Tu veux m’isoler », « Tu veux que je me suicide », « Tu es une mauvaise personne  » … sans compter les remarques qui font que l’on perd confiance en soi, que l’on doute de ses propres agissements (il m’a fait croire combien de fois que je disais des choses alors que je ne les avais jamais dites !) Et quand au bout de qq heures après réflexion je lui faisais remarquer il me répondait « Toi on te fait tout croire ! ». Il changeait même certains objets de place …
        De quoi devenir folle ! D’ailleurs il me disait « Tu es un cerveau malade … ». Autant vous dire que j’ai longtemps cru que c’est moi qui déraillait.
        Bref, j’avais besoin de parler de tout cela ce soir … LOL.
        Merci. …

        J'aime

  17. Ha et j’allais oublier : téléphoner à la psy qui me suivait pour qu’elle fasse un document pour son administration à lui prouvant que j’ai « un problème » … chose que la psychologue n’a pas fait.
    Prendre en photo mes pages de journal intime pour prouver que je suis « folle » et sectaire (je m’intéressais à la loi d’attraction et aux réincarnations) et les donner à sa hiérarchie.
    Envoyer des messages à ses amis et les miens pour dire que je suis dépressive. … J’ai fini par comprendre quand les gens me disaient à la fin du RDV autour d’un café « Et surtout garde la pêche ! » LOL.
    Appeler mes parents pour leur dire que j’étais violente et folle (oui sur le coup qd j’ai compris la comédie tragique j’ai jeté ses fringues + la TV). J’avais tout perdu : mon job, mes amis, j’avais plus rien et ma blessure de trahison béante. …
    J’ai aussi découvert qu’il lisait des livres sur l’usage de la torture psychologique en Algérie pendant la guerre. … J’étais harcelée matin et soir pendant une heure, j’ai cru que j’allais y passer car physiquement je ne tenais plus.
    Bref ….
    Cela fait un an … J’avance à pas de fourmi. Je ne pensais pas que c’était si long … No contact absolu. Ça m’a sauvée. Mais ce n’est pas encore cela. Suite à cette mauvaise rencontre je me suis renfermée et devenue un peu parano.
    Aujourd’hui je me donne de la bienveillance et de la patience pour me restructurer … Mais c’est bien long …
    Je crois que CT un PN.
    Merci pour votre lecture et courage à chacun. C’est un combat quotidien mais là preuve que l’on s’en sort … Et un immense merci à Scarlett car ce blog est juste une mine d’or ! Un phare dans la nuit !

    Merci

    J'aime

    1. Bonjour

      Il faut vous accrocher et vivre dans un équilibre de vibrations. Par exemple, essayez de vous faire au moins un petit plaisir par jour, expérimentez aussi la gratitude, voyez que cette « rupture » est en fait le plus beau cadeau que la vie vous ait fait !

      Chaque jour loin de ce cancer est un jour de plus dans l’harmonie pour votre corps. Rompre une relation toxique est un immense bienfait. Vous laissez de la place à des personnes authentiques et vous vous permettez aussi de redevenir plus sincère envers vous même.

      N’oubliez pas qu’il faut une sacrée dose d’hypocrisie pour rester dans la manipulation. Les personnes complices savent au fond de leur coeur, qu’elles vivent un mensonge. Ce n’est pas pour rien qu’elles commencent à faire des recherches au bout d’un certain temps.

      Alors c’est super pour vous d’avoir pris la décision de poursuivre un autre chemin. Chacun choisit sa vie.

      Bonnes Pâques 🌞🌞🌞

      Aimé par 3 people

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s