[Question Internaute] « Vous dites que le PN part sans se retourner et en même temps, vous dites que le PN revient toujours. N’est-ce pas contradictoire ? » : CONTROLE et TRIANGULATION

Bonjour Scarlett !

Je lis beaucoup d’articles sur votre site , et j’aimerais avoir une petite précision :

Vous dites souvent que le PN part sans se retourner quand il n’a plus besoin de sa proie, qu’il passe très vite à autre chose… Et en même temps, vous dites que le PN revient toujours… N’est-ce pas contradictoire ?

Merci d’avance pour votre réponse

Bien à vous

Martine

separateur

Réponse : HOMMES ET FEMMES PERVERS NARCISSIQUES

Martine,

J’ai choisi de traiter cette interrogation en « Question Internaute » car elle revient souvent.

Je rappelle les phases de la « relation » perverse narcissique / narcissique / sociopathique / psychopathique, la réponse se trouvant dans ce cycle : idéalisation – dévalorisation – rejet.

Quand vous êtes en phase de rejet donc en bout de chaîne, le toxique ne voit plus qu’une image complètement déformée de vous, négative à souhait et on ne peut plus éloignée de la réalité. A ce stade, le toxique a sécurisé une nouvelle « relation » avec une autre proie qui a été mise en love bombing au moment où vous étiez en dévalorisation. A la minute où la victime 2 donne le signal au toxique de sa pleine adhésion (traduction = elle est « amoureuse »), vous n’existez plus. Le toxique peut littéralement perdre tout souvenir de votre passage à cet instant.

Oui, et c’est le plus difficile à accepter pour les victimes. Le temps que vous avez passé avec le toxique n’a réellement aucune importance pour lui. Que vous ayez passé un jour ou dix ans avec lui, le détachement est instantané dès qu’il trouve une proie de choix, mieux que vous (selon ses critères et pas selon votre vérité) et qui est prête à s’engager dans le jeu, à le traiter comme le Dieu qu’il croit être.

A ce stade également, le toxique change de « peau ». C’est là que vous voyez son talent d’acteur, de caméléon social. Tout ce qu’il prétendait aimer avec vous peut être abandonné aussi vite que nous jetons un mouchoir usagé. Vous subissez le même sort. Il oublie vos « points communs » pour adopter ceux de la nouvelle victime. Les PN abandonnent aussi leurs enfants au passage.

Généralement, le toxique disparaît de la surface de la terre quand il vous a rejetée mais cela est loin de signifier qu’il en a définitivement terminé avec vous.

Le pervers narcissique revient toujours quelques temps plus tard, soit quelques semaines, soit quelques mois, quelques années en fonction de :

  • L’évolution de la « relation » avec la nouvelle victime
  • Son ennui (un PN s’ennuie très vite)
  • Votre réaction à son abandon

Alors, vous vous demandez pourquoi cet individu revient quand il vous a traitée comme le sac poubelle de la veille et a disparu sans crier gare, sans daigner vous expliquer son comportement ? La réponse en un seul mot = CONTRÔLE.

Un PN est un maniaque du contrôle. Une fois que vous avez été sous sa coupe, il ne peut tout simplement pas lâcher prise et juste vous laisser tranquille sauf s’il sent que vous êtes réellement plus forte que lui. Ce n’est donc pas par amour, par conscience ou je ne sais quelle autre illusion qu’il revient vers vous. C’est juste parce que les PN sont dans un cycle permanent, ils sont toujours en contact avec leurs ex et toute leur vie fonctionne comme un carrousel.

Il y a également une autre raison qui provoque leur retour = la TRIANGULATION. Pour susciter la jalousie de la victime 2, le toxique revient vers la victime 1 (en même temps que toutes les autres) mais disons qu’il a davantage de chances avec la victime la plus récente. Il utilise la victime 2 pour parfaire son œuvre de destruction de la victime 1.

Voilà la réponse à votre question. Oui, les PN disparaissent de votre vie à un instant T et reviennent ou tentent de revenir. D’où ma préconisation numéro 1 : si vous n’avez pas la force d’imposer des limites aux toxiques, appliquez le no contact => bloquez tous les numéros en appels et sms, réseaux sociaux, ne lisez pas leurs courriers, ne répondez pas aux sollicitations de leurs émissaires, etc.

Si vous n’avez pas la force de faire le no contact, essayez au moins de comprendre le jeu qui se met en place, car il s’agit bel et bien d’un jeu. Rien de bien drôle mais il en est ainsi avec ces individus.

Je vous envoie beaucoup d’amour et de lumière !

Crédit photo : Laura Barbosa

Publicités

167 réflexions sur “[Question Internaute] « Vous dites que le PN part sans se retourner et en même temps, vous dites que le PN revient toujours. N’est-ce pas contradictoire ? » : CONTROLE et TRIANGULATION

  1. Bonsoir,
    Je pense aussi que c’est parce qu’il y a plusieurs profils « PN ». Quand les PN typiquement lâches, sentent que leur vie peut basculer si on les prend au piège, ils filent droit devant sans se retourner. Ce profil de PN qui sent que la victime a changé ou qu’il s’est trompé dans son casting va éviter de se faire prendre. Il n’est pas encore assuré, soit il est en début de parcours, ou n’a jamais osé dépasser un certain seuil. En général l’excitation de la chasse les emmène à escalader les interdits, quitte à se faire prendre, mais quand ils ont bien rôdé leur truc, avec un type de victimes (plus faciles, plus vulnérables, je rappelle c’est le profil le plus lâche qui soit et d’ailleurs on les voit rarement comme de vrais PN car ils battent en retraite quand ils voient qu’ils vont se faire arrêter, ou qu’ils risquent de perdre ce qu’ils ont eu du mal à construire autour d’une autre victime plus compliante, qui lui apporte plus de satisfaction que vous…. Mais le PN veut détruire, si un jour vous lui avez laissé une porte ouverte et qu’il n’a plus rien à se mettre sous la dent, il est probable qu’il tente de vous joindre et vous faire le coup du mea culpa. Il faut dans ce cas l’ignorer. Mais en général, les PN qui vous ignorent savent qu’ils ont à perdre à vous fréquenter. Donc c’est ceux là qui vous évitent comme la peste.

    En revanche, ceux qui ne vous laissent pas en paix et continuent sont ceux qui ont tout investi en vous et donc le type de pervers qui préfère les victimes qui leur donne du fil à retordre, les « sportifs-prédateurs » comme je les appelle, ils aiment les sensations fortes, n’hésitent pas à escalader dans l’illégalité et vont même jusqu’à faire des procès alors qu’ils ont tous les torts ! Mais peuvent réussir à mettre des juges ou des policiers de leur côté, voire des médecins peu scrupuleux. Certains sont même eux mêmes médecins, policiers ou juges. Donc je pense que lorsque le pervers continue sa chasse aussi c’est parce qu’il sait et sent qu’il y a une prise encore sur vous. En général, peu d’entre eux continuent quand il n’y a définitivement plus aucune prise et que leur victime a échappé totalement (soit elle a quitté le pays, ou de région, soit il est en prison, ou il a du y aller un temps, en général ils sont malins ils évitent d’y aller et font tout, absolument tout pour ne pas y aller), mais ceux qui continuent sont les plus kamikazes. Ceux qui ont déraillé gravement.

    Le fait que ces individus soient malades selon moi, ne veut pas dire qu’ils ne sont pas responsables de ce qu’ils font. Ils le sont et ils sont coupables, mais comme pour un psychopathe il y a plusieurs profils, pour un manipulateur pervers destructeur il y en a également. C’est d’ailleurs pour cette raison que tout le monde n’arrive pas à se mettre d’accord sur la victimologie. Certains disent qu’ils ne s’en prennent qu’à des victimes fragiles, vulnérables, d’autres au contraire à des femmes fortes dans le but d’en ressentir une plus forte jouissance, en réalité, je crois qu’il y a plusieurs profils de prédateurs, donc aussi plusieurs profils de victimes.

    Aimé par 3 people

    1. depuis que j’ai quitté mon PN ( cela va faire 6 mois ) , je n’ai recu que quelques sms …je n’ai jamais répondu ….et lorsque je l’ai croisé , je ne lui ai jamais adressé une parole ….je pense donc qu’il fait partie de la catégorie des laches , qu’il à compris qu’il n’y avait plus rien à espérer avec moi …et que je n’aurai donc plus jamais de ses nouvelles ….

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, ce n’est pas plus mal qu’ils le soient, car les plus « sportifs » sont les plus dangereux et ne vous laissent que s’ils vous pensent morte ou à la limite. Et quand ils pensent que vous pouvez vous relever un peu, ils reviennent en marche arrière pour vous écraser. Le No contact ne fonctionne que si on a changé de ville ou même de région, ou pays carrément. Car ceux là, ils vont aller pratiquement au bout du monde pour finir le travail. Et qu’importe les moyens, il vous fera payer l’addition. Bon débarras en tout cas ! Bon courage Nathalie !

        J'aime

  2. Tant que les non Pn aborderont la question comportementale Pn avec la rationalitionalité et l’instinct affectif de non Pn ils auront le plus grand mal à comprendre le mécanisme dangereux de disparition et réaparition des Pn dans leurs vies. Et c’est aussi pour ces motifs qu’ils s’obstinent à interpréter les actes et propos de Pn en leur donnant la même portée et valeur que ceux tenus par des individus non Pn et ne parviennent pas à respecter la règle du NO CONTACT absolu. Quand on est face à un Pn il ne faut plus réagir ou le considéré comme un individu lambda capable de percevoir le monde et l’humain dans sa logique. Le Pn est un régime à part, comme un virus qui s’implante dans un organisme sain afin de le détruire en le désintégrant jusqu’à la mort.
    Lutter contre le Pn requiert l’abstraction de tout sentiment toute émotion. Un PN est un monstre froid, une machine à broyer, un acte administratif sans aucune humanité, aux effets aussi violents et nocifs qu’une ligne de cocaïne ou l’absorbtion de meths c’est à dire un shoot mortel, une contrefaçon d’être humain dans un corps humain.

    Aimé par 2 people

    1. Oui, ma chère Dandoha. C’est une guerre que nous devons mener pour préserver un minimum d’empathie entre humains et ne pas tous basculer dans la prédation. Nous devons défendre nos valeurs en acquérant plus de lucidité sur l’ennemi.

      Comme tu l’écris, il faut changer de perspective pour comprendre la perversion narcissique sinon on ne fait que l’effleurer en surface tout en restant aveuglé par le débat bien/mal, juste/injuste.

      Je t’embrasse

      Aimé par 2 people

      1. Bonjour Scarlett …
        Ce que vous dites concernant les réactions du Pn , est-ce valable également lorsque c’est la victime qui le quitte ? Car si il est quitté , cela veut dire que sa victime est plus forte que lui , donc logiquement , il devrait abandonner définitivement sa proie ….
        Quand vous parlez de ‘réaction à son abandon’ , que voulez vous dire par là ?
        Merci Scarlett

        J'aime

      2. Bonjour Nathalie,

        Etre plus fort(e) qu’un(e) PN = PRATIQUER LE NO CONTACT ET S’Y TENIR. Un PN revient forcément. Il met plus de temps s’il sent qu’il a moins de prise mais il tente toujours un come back. Il ne peut lâcher définitivement que si vous maintenez votre no contact coûte que coûte.

        C’est cela la vraie force. Sur cette Terre, si vous êtes en no contact absolu avec une personne, je ne vois pas de quelle façon elle peut communiquer avec vous.

        Le no contact ne se limite pas à ne plus répondre à la personne mais à tout mettre en place pour que le toxique ne puisse plus jamais vous atteindre ou que ce soit extrêmement difficile.

        Vous ne pouvez jamais maîtriser les actions des autres. Tout ce que vous contrôlez, ce sont vos propres émotions et actions. La vraie question n’est pas « Vous croyez qu’il va revenir ? » mais « Suis-je armée pour faire face à tout ? », « Comment devenir plus forte ? ». Voilà les vraies interrogations.

        A la racine du no contact, il y a un détachement émotionnel complet et irréversible. L’autre est MORT symboliquement, en tout cas, c’est comme ça que j’opère. En partant de là, l’autre peut revenir s’il veut. Je ne lui accorde pas la moindre attention parce qu’il n’existe vraiment plus. Tant que vous ressentez une émotion envers le toxique, votre no contact peut être détourné. Si vous ressentez de la peur, c’est que vous n’avez pas encore fait votre détachement, ce qui revient à apprendre une leçon par cœur sans rien comprendre à son sens profond.

        Donc par « réaction à son abandon », je parle surtout de ces personnes qui se prétendent en no contact mais continuent à lire les textos, écouter les messages vocaux et maintiennent elles-mêmes l’emprise du toxique. Forcément, il suffit qu’il insiste un peu et elles cèdent = une faiblesse dont le looser profite évidemment.

        Aimé par 1 personne

      3. Scarlett , pensez-vous que le fait de parler des agissements du PN dans mon entourage , mais également dans son entourage , puisse le tenir à distance , sachant que cela va obligatoirement lui venir aux oreilles tot ou tard ? Car le PN n’aime pas etre démasqué d’après ce que j’ai lu , et donc , ca permet aussi de s’en débarrasser , en plus du NO CONTACT …

        J'aime

    2. Bonjour, j’ai peur d’être PN et aimerai avoir votre avis et votre soutien. Je suis marié depuis 14 ans, nous avons 2 enfants et tout va bien dans le quotidien, nous nous entendons bien, partageons les mêmes valeurs, aimons passer des moments tendres et simples. Tout cela semble formidable sauf que de temps à autre je dérape littéralement et je deviens égoïste et antipathique à son égard. Je la blesse en lui reprochant de ne pas s’occuper de moi quand elle est réglée, je lui reproche de ne pas être assez sportive (dans un but préventif car la quarantaine). Ce comportement me fait honte et il est dévastateur. J’en ai assez de ne pas contrôler cette impulsivité périodique qui nous gâche la vie. A priori cela remonterait à l’enfance : mes parents se sont séparés quand j’avais 5 ans, ma maman est décédée à l’âge de 34 ans alors qu’elle était alcoolique et que je n’avais que 10 ans. Mon père me qualifiait de  » bon à rien », « branleur », il me giflait parfois au visage sans réel motif (une chute à vélo, je pleure et cherche à être consolé et « bim »). Après l’enfance j’ai eu ma première relation sexuelle à l’âge de 19 ans. Malheureusement pour moi cette fille était une nymphomane et moi qui cherchait l’amour j’ai souffert de cette expérience. Ma peur d’être à nouveau trahi m’a conduit à laisser tomber cette fille. Seulement j’ai l’impression que ces événements ont induit une peur du rejet, de l’abandon qui font que j’ai besoin d’avoir beaucoup d’attention pour me sentir en confiance. Si le besoin d’attention que j’ai à un moment donné n’est pas satisfait c’est là que je deviens un autre. J’en ai assez de vivre ainsi et souhaite affronter ce démon qui pourrit notre relation. L’amour est là mais à force je comprendrai qu’elle veuille partir. Je pense même que je le ferai dans notre intérêt commun, le temps d’être soigné à l’hôpital. La vie n’est pas faite pour souffrir ou faire souffrir. Merci d’avoir pris le temps de me lire. Philippe.

      J'aime

      1. Bonjour Philippe,

        Votre commentaire est révélateur de l’immense confusion qui existe avec la perversion narcissique, qui est tristement devenue un effet de mode…

        Il ne suffit pas de présenter certains traits pour être qualifié de PN, tout comme on ne devient pas d’office un Ange parce qu’on a été victime d’un pervers narcissique H/F.

        Toutefois, vous interroger sur vous-même est un bon point et montre une vraie intelligence de votre part donc je vais essayer de vous répondre.

        Voici, pour exemple, le genre de commentaires que je reçois (celui-ci date de ce matin) et qui sont pervers dans leur nature :

        COMMENTAIRE RELATIF A MON ARTICLE SUR LES 20 CRITERES POUR RECONNAITRE UN PN

        « Article d’un simplisme et d’un réducteur pathétiques.
        Un vrai tas de merde, même si il y a de nombreux points parfaitement valides. »

        Comme vous ne manquerez pas de le noter, la contradiction entre « un vrai tas de merde » et « il y a de nombreux points parfaitement valides » est typique de la communication perverse. Bref, je reçois des tonnes de commentaires à l’identique et ceci est caractéristique des PN. Quand ils m’écrivent, ce n’est pas pour me demander conseil mais pour m’adresser tout leur mépris auquel je réponds par mon silence le plus absolu ;).

        Tout cela pour vous dire que si vous en étiez un, ce n’est certainement pas auprès de moi que vous demanderiez de l’aide mais à un pervers de plus grande envergure pour parfaire vos « techniques » de destruction. Les PN qui passent sur mon blog m’insultent, se moquent de la démarche ou encore, m’envoient des mails de pure manipulation dans le but de voir si je vais m’en rendre compte ou non.

        Chez vous, il y a certes des points douloureux qui font partie de votre histoire et ont donné naissance à certains traits de caractère mais cela ne fait pas de vous un prédateur. D’ailleurs, vous êtes complètement à l’opposé de la prédation sinon vous ne donneriez pas des infos cruciales comme celles que vous écrivez, sans même vous en rendre compte.

        Justement, un prédateur peut très facilement vous abuser parce que :

        1) Vous donnez vos blessures sur lesquelles appuyer : faible estime de vous, blessure d’abandon, peur du rejet, décès de la mère enfant + rejet du père = qualification directe pour de la dépendance affective.

        2) Vous avez cette fameuse capacité à vous remettre en question : en elle-même, elle est plutôt saine mais un prédateur n’est absolument pas dans une logique d’amélioration de soi pour le bien-être du couple mais d’amélioration de la perversion en lui pour détruire encore plus de personnes. Le simple fait de parler de votre compagne et du « démon » en vous que vous voulez combattre démontre une capacité d’empathie, de conscience de soi et de l’autre dont ne bénéficie pas et que ne livrerait JAMAIS un prédateur.

        Le prédateur est là pour détruire les plus vulnérables. Son but est de valider sa toute-puissance en exerçant un droit de vie et de mort sur son entourage. Ce que vous écrivez ne correspond absolument pas au profil. Lisez des témoignages de vraies victimes et vous verrez vite que vous êtes « très gentil » comparé à un pervers. On peut vous détruire facilement.

        Vous êtes en réalité, une personne brisée dans l’enface, qui adopte des conduites d’évitement pour vous préserver des blessures que vous avez clairement identifiées. Vous êtes plus comme une bête blessée qui soit se protéger de tout son environnement par peur d’être prédatée. Cela fait juste de vous… un être humain neurotypique qui a vécu des événements terribles dans son enfance et qui a mis en place des mécanismes de défense mais pas d’attaque.

        Nous avons tous besoin d’attention positive et quand on ne l’a pas reçue de la part des parents, on la recherche chez nos partenaires affectifs.

        Sachez également que vous essayez d’établir un contrôle sur votre compagne parce que vous avez peur qu’elle vous quitte = abandon bis. Les co-dépendants sont également manipulateurs mais pas dans le même but que les pervers narcissiques. Vous manipulez votre compagne en la culpabilisant pour être certain de recevoir votre dose d’attention et dans le même temps être certain qu’elle ne vous quittera pas. Et cette femme doit présenter un profil de « sauveur » / mère de substitution, remplie de culpabilité avec un besoin compulsif de se sacrifier. Vos deux profils sont compatibles dans le manque.

        Vous avez l’impression d’être un prédateur parce que vous avez face à vous, une femme encore plus brisée que vous et dont le profil ne demande qu’à servir autrui. Si vous étiez face à une prédatrice, pour le coup, vous verriez vite que vous êtes sa proie.

        Tous les co-dépendants sont dans cette angoisse permanente de l’abandon et adoptent des conduites d’évitement qui peuvent être douloureuses. Néanmoins, vos motivations sont basées sur la peur et non sur la pure volonté d’agression.

        J'aime

      2. Bonjour Philippe,

        En effet, il n’y a pas que les PN qui soient toxiques, mais parfois certaines personnes nous rappellent des situations vécues et peuvent exacerber notre noirceur (car on en a tous, en plus ou moins grande quantité, bien sûr), donc certaines personnalités mises ensemble sont toxiques, ce n’est pas toujours UNE personne qui est toxique en particulier, mais la relation.

        Dans votre cas, je ne saurais dire, je n’ai bien sûr que votre vision de votre relation, mais il me semble que lorsqu’on cherche à comprendre et qu’on se place dans la remise en question, on ne peut pas être PN (sauf exception pour jouer à être « normal », un PN ne se remet JAMAIS en question !). Enfin, en tout cas, il me semble. Mais cela dit, que cela ne vous empêche pas de faire un travail sur vous, afin de changer le mode de communication entre vous et votre compagne.

        Vous avez conscience de la peine que ça procure à votre compagne quand vous la critiquez, vous avez honte, il ne tient qu’à vous à faire du nettoyage dans votre passé et de laisser votre père n’être que le con qui n’y connait rien et vous, celui qui écrit votre vie sans son ingérence (même psychologique). Vous savez, j’ai des parents totalement tordus et franchement, je pense qu’appliquer la maxime « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse » est déjà une sorte de discipline à s’imposer et peut être chercher aussi du côté de la communication non violente, au départ, vous aurez l’impression que c’est contre nature, mais petit à petit ça deviendra de plus en plus naturel.

        On doit prendre conscience que ni soi ni les autres ne doivent être traités comme des usines à déchets où on dépose son fardeau et hop, on va mieux. On doit aussi apprendre à s’autovaloriser et non pas à se flatter (les gens confondent souvent valorisation et flatterie), se valoriser déjà c’est voir en soi ses valeurs. Personne n’est un total râté au point qu’on doivent tout jeter à la poubelle. Il y a forcément des choses bonnes en chacun. Souvent je me demande comment je peux faire pour ne pas détester mon père avec lequel j’ai coupé les ponts…. comment ne pas me laisser consumer par la haine que je peux avoir à son égard si je pense à tout ce qu’il a fait pour entraver ma vie et celle de ma fille…. Je pense aux bonnes choses qu’il pouvait m’apporter, même si derrière il y avait une idée tordue, qu’importe, je sais, je ne reviendrais pas, il n’est pas fréquentable, mais pour moi, pour pouvoir continuer à avancer et pas me consumer de haine, je pense aux bonnes choses, que je ne suis pas moitié monstre parce que dans mon patrimoine génétique il y a du sien en moi…. je ne suis pas un monstre parce que je suis sa fille, je ne suis que moi parce que je me suis construite seule, malgré les bâtons dans les roues, malgré les blessures, je refuse qu’il croit que j’ai une part de la pourriture finie qu’il est, je décide que j’ai récupéré le meilleur de lui, rien de plus.

        C’est très dur d’avoir eu des parents destructeurs, quand les deux parents vous bousillent et quand vous sentez que l’autre parent a aussi ce potentiel là, que ce soit parce qu’il a fréquenté le PN, donc par mimétisme, ou parce qu’il est lui aussi givré, qu’importe. Cela dit, je ne suis pas obligée d’accepter leur noirceur en moi. Il y a des gènes qui font que je suis leur fille et ma réaction, petite, était de raconter que mes parents n’étaient pas mes parents et que j’avais été kidnappée par des fous. Que mes vrais parents me recherchaient. Bon, dans un sens, je pense que ce n’était pas un « mensonge », c’est que j’étais certaine que je n’étais pas destructrice comme eux, j’avais identifié leur noirceur sans savoir quel mot mettre dessus. Mais il n’était pas question que je leur donne un pouvoir sur moi en leur laissant penser qu’ils pouvaient me façonner à leur image. Un jour, mon père, dans un « coup de grâce » m’a dit « Surtout, ne crois jamais personne totalement, n’ai jamais totalement confiance en quiconque. Cherche toujours la vérité »…. Je pense qu’il voulait au fond que je doute de tout et même de lui, je dis « coup de grâce », car il pouvait dire des choses comme ça, l’air de rien, comme pour prévenir de ce qu’il était, mais au fond, il se méfiait aussi de ma mère, ah un vrai couple de dingues eux deux ! Mais quoi qu’il arrive, j’ai pris le meilleur de ce qui m’a été enseigné par eux et j’ai laissé ce qui ne me semblait pas constructif et j’ai cherché ma voie, ma route, mon savoir-être pour compléter mon savoir-faire.

        Bon courage Philippe, John Milton a dit dans le Paradis Perdu « Long et difficile est le chemin qui conduit des ténèbres à la lumière ».

        J'aime

      3. Merci Scarlett d’avoir pris le temps de me lire et plus encore d’avoir pointé ce qui cloche en moi et me dérange.

        Vous dites que je manipule ma compagne pour la culpabiliser et il est clair qu’elle culpabilise alors même que je souhaite, au contraire, qu’elle n’aie plus ce sentiment afin de se sentir libre.

        Les parents de mon épouse se ont divorcé également, toutefois tous deux sont vivants et restés en bons termes. Je les adore et eux aussi.
        Notre union est une belle réussite, cependant mon enfance pèse de nouveau sur mon moral. Syndrome de Peter Pan quand tu nous tient !

        J’ai 42 ans depuis le 4 juin et je me dis qu’il n’est plus possible pour moi de vivre ainsi, avec cette dépendance affective. J’ai donc décidé, étant en arrêt pour dépression depuis le 20 juin, d’entreprendre un vrai travail sur ma personne afin de me sentir en paix avec moi-même et ainsi ne pas peser et au contraire apporter plus de légèreté dans notre quotidien de manière plus constante.
        Tant que mon coeur et mon esprit ne seront pas en harmonie je poursuivrai mon combat. Merci, merci sincèrement pour tout le travail que vous accomplissez pour venir en aide aux femmes en souffrance à cause de déséquilibrés. Bien à vous. Philippe.

        Aimé par 1 personne

      4. Je vous embrasse, Philippe et vous félicite de vous remettre en question.

        Vous êtes un homme bien mais qui doit affronter ses peurs et ses blessures.

        Prenez bien soin de vous !

        J'aime

      5. @Hi Philippe,

        Je vous recommande vivemnt de lire Don Miguel RUIZ “Les quatres accords toltèques”
        Puis « Au delà de la PEUR “ du même auteur
        Pour avancer il vous faut travailler sur les traumatisme d’enfance et vous comprendrez que lasuite n’est qu’un enchainement.
        En attendant:
        Pourquoi ne pas tenter une thérapie ?
        Peace,

        J'aime

      6. Bonjour Scarlett et Dandoha,

        je vous remercie pour votre soutien et ne manquerai pas de lire les ouvrages que vous me recommandez Dandoha.
        Pour ce qui est de la thérapie je suis bien décidé à en suivre une.
        Je me bat depuis de années mais faute de temps et de moyens financiers (50 euros par séance ça fait mal au porte monnaie), j’ai cheminé en étant soutenu par mon épouse et ma belle famille et ai cherché des solutions pour faire taire ces plaies.
        J’ai longtemps été en guerre contre mon père que j’ai accusé d’avoir rendu ma mère alcoolique en lui disant qu’une femme heureuse ne pourrait pas devenir ainsi.
        Celle qui m’a protégé durant toute mon enfance était ma grand mère paternelle qui vivait un étage au dessus de nous et chez qui a remplacé ma maman. Je ne l’ai jamais considérée comme telle mais sa bienveillance à mon égard m’ont permis d’aimer, au sens noble du terme, les femmes et mon père a engendré des complexes qui ont fait de moi une personne méfiante à l’égard des homme.
        J’ai suffisamment d’instinct pour ne pas me laisser manipuler par quiconque, homme ou femme, toutefois je cherche la bonne influence, celle qui me sera bénéfique pour progresser vers le chemin de la guérison.
        L’ emploi de mots justes peut, je pense, venir à bout des maux.

        L’EMDR, une technique d’hypnose basée sur les mouvements oculaires pour digérer les traumatismes du passé m’a bien aidé, la cohérence cardiaque aide quant à elle à se concentrer sur sa respiration pour retrouver un peu de calme intérieur, le sport aide grandement aussi.
        Je peux, à mon tour à recommander une lecture qui est utile à tous et toutes : « Guérir », par le regretté David Servan Schreber.

        Bon… Je me sens bien avec vous Scarlett et Danhoa mais ne vais pas abuser de votre gentillesse et vais tirer ma révérence pour ne pas inonder inutilement votre blog qui gagne à être connu 🙂

        Je vous embrasse.
        Philippe.

        Quant à vous, authentiques Pervers Narcissiques, au lieu de détruire de bonnes âmes, pensez à faire un travail constructif sur vous-même.
        Posez vous simplement la question suivante : aurai-je envie d’être traité de la sorte ?
        Ce n’est pas en faisant du mal à autrui que l’on guérit ses propres souffrances.

        J'aime

      7. Bonjour Scarlett, Dandoha, sans oublier Nathalie R que je remercie également pour son commentaire.

        je tenais à faire savoir que j’ai commandé « Les quatre accords Toltèques », ainsi que  » Au delà de la peur » et qu’en cherchant ces ouvrages au sein d’un Emmaüs, qui propose beaucoup de livres, j’ai trouvé « Aimer et se le dire » de Jacques Salomé et Sylvie Galland et « ABC de la psychologie et de la psychanalyse » de Corinne Morel.
        Je ne suis pas féru de lecture mais je dois avouer que mon besoin de comprendre les choses en profondeur et progresser m’y pousse.
        Je me rend compte que mon parcours, la vie que j’ai construite, la famille que nous avons bâtie à deux sont exemplaires, que la communication claire et sincère ne peut qu’améliorer les choses et rendre la vie de chacun plus agréable.
        Nous sommes effectivement complémentaires dans nos manques Scarlett.

        Bien à vous.
        Philippe.

        Aimé par 1 personne

      8. @ Nathalie R,

        ma décision de voir un psychiatre n’est pas dans l’optique de revenir sur le passé mais de comprendre mes réactions inadaptées qui parfois me dérangent et occasionnent diverses sensations physiques oppressantes.
        Comme vous, je m’analyse, observe mes réactions mais ai du mal à savoir comment les anticiper pour les maitriser.
        La thérapie cognitive et comportementale serait une bonne option et j’espère que le praticien que je vais rencontrer sera à même de me la proposer. Si tel n’est pas le cas je retournerai voir la personne avec laquelle j’ai fait de l’EMDR.
        Vous citez Christian André, ne s’agirait-il pas de Christophe André par hasard ?
        http://christopheandre.com/WP/

        Bonne journée et prenez soin de vous 🙂

        Aimé par 1 personne

      9. Good Night @Philippe,

        Appuyez sur la touche PAUSE deux secondes et regarder rapidement à travers vos témoignages l’immense travail d’introspection que vous avez déjà accompli et tapez sur votre épaule pour vous féliciter. Puis réappuyer sur la touche LECTURE. pour avncer.
        A ce stade , toutes ces questions sur votre travail, et vous même dans ce post, relève de la masturbation intellectuelle, vous êtes trop dur avec vous même d’où SEP.
        RELAXE MAN😎 BREATHE 🙂
        Vous êtes aussi stressé qu’un mauvais braqueur qui craint la police!!!
        Vous devez surtout apprendre à RESPIRER= INSPIRER par le nez puis EXPIRER par la bouche en gonflant le ventre.
        Je vous suggère d’aller en pleine nature faire un jogging de vous arrêter après 3mètres et de crier hurler aussi fort que vous puissiez pour évacuer cette PEUR en lui disant MEEEEEEERRRDDEEEEEEEE. puis d’éclater de rire ensuite à gorge déployée 😄
        et chez vous laisser couler l’eau de la douche sur votre tête durant 6 bonnes minutes quand ça chauffe dans votre cerveau.
        IL faut apprendre à LACHER PRISE. Vous êtes votre PIRE ennemi, beaucoup trop dur avec vous même.
        La vie esttellement plus simple et belle, mais vous avez décidé de laisser vos craintes vous contrôler, faites du yoga.
        Les gens vous critiquent et alors ?!!! Big deal !!! Ils ne dorment pas dans votre dos et ne paye pas votre facture, te quand il parlent ils brassent de l’air, so let it go!!!!
        Pour votre boulot laissez le temps faire son oeuvre, ne démissionnez jamais sans garantie d’un vrai contrat écrit signé, c’est tout. la réponse viendra toute seule soyez PATIENT.
        Pour le reste prenez votre femme serrez la dans vos bras et appréciez sa chaleur humaine, apprenez à vous enlacer tout seul aussi et souriez vous devant le miroir chaque matin, le reste c’est du détail.
        Pour la SEP, et le stress le curcuma il n’y a que ça de vrai chaque matin.

        Je vous recommande:
        Le curcuma est aussi efficace, voire plus que ces 7 médicaments
        Les effets du curcuma peuvent être très bénéfiques dans les traitements contre plusieurs maladies. Cependant, il faut toujours en consommer sous prescription médicale et ne jamais le substituer au traitement pharmacologique
        http://amelioretasante.com/le-curcuma-est-aussi-ou-plus-efficace-que-ces-7-medicaments/

        Une cuillerée de curcuma chaque jour pour améliorer la santé
        Parmi les multiples propriétés médicinales du curcuma, certains de ses composants empêchent la croissance tumorale. Il réduit également les effets secondaires du traitement contre le cancer.
        http://amelioretasante.com/cuilleree-de-curcuma-jour-ameliorer-sante/

        La sclérose en plaques : une maladie à plusieurs aspects
        Nous ne connaissons pas encore le remède contre la sclérose en plaques. Cependant, il existe de nombreuses thérapies et traitements qui retardent la maladie, et qui aident le patient à vivre une vie la plus normale possible.

        Des boissons bienfaisantes pour entretenir sa vue
        Pour régénérer nos tissus oculaires, nous devons suivre un régime riche en fruits et en légumes qui nous apporte les vitamines et les nutriments dont nous avons besoin.
        http://amelioretasante.com/boissons-bienfaisantes-pour-entretenir-sa-vue/

        Mûrir, c’est être heureux en sachant que tout n’est pas parfait
        Parfois, la maturité vient avec les années, mais d’autres fois, elle apparaît avec les blessures, et nous mûrissons avec les déceptions et les chutes.
        http://amelioretasante.com/murir-cest-etre-heureux-en-sachant-que-tout-nest-pas-parfait/

        Take care of yourself , and keep smiling no matter what 😋

        J'aime

    3. Exactement Dandoha,
      Ce sont des simulateurs d’humanité. Mais ils n’y arrivent plus aussi bien avec une personne qui les connaît. Le vernis craqué. Ils doivent parader avec autre chose. Souvent quand on le découvre on devient l’ennemi à abattre. Ils craignent qu’on leur retire tout pouvoir. Avec la famille de mon ex copain, j’ai vite vu que ça tournait en boucle. Je lui ai dit de ne plus lire les SMS, bloquer le numéro et bien sûr s’il est prêt, de changer de numéro de téléphone. Sa famille à réussi à trouver un moyen d’avoir emprise sur lui, mais je lui ai dit que tant qu’il tient ses PN à distance, il ne craint rien. Mon ex est tellement persuadé qu’il n’est pas en sécurité, ils l’ont tellement cassé, ravagé, à part mon amitié, je ne peux plus rien lui apporter d’autre. Sa crainte à rendu notre relation difficile, moi même ayant eu l’expérience de PN (à côté les miens sont des enfants de chœur), j’avais reconnu dans sa famille les effets et c’est la raison pour laquelle j’ai été bouc émissaire. J’étais celle qui leur retirerai leur vache à lait, leur joujou. J’ai tout fait pour le protéger, mais un moment donné il n’a pas été possible de faire plus que de quitter le département. Il gardait contact avec eux. Il semblait comme addicte à sa dose de peur. Oui je crois que pour certaines victimes, le conditionnement est tel que le nom contact devrait être imposé par la Justice et c’est la raison pour laquelle on devrait mieux protéger les personnes les plus vulnérables. Car on n’est pas tous égaux devant la souffrance ou le conditionnement. Je ne parle pas de supériorité ou infériorité, rien à voir. Mais de personnalité. Les personnalités dépendantes le sont parce que l’éducation a joué un rôle majeur, mais je pense qu’il y a des dominantes et des démons intérieurs contre lesquels certains devront se battre constamment. Par ex les personnes qui sont TDAH sont dépendantes d’une certaine façon. Elles ont un fonctionnement qui doit rapidement les faire réaliser que leur fragilité doit être prise en compte dans le but des les aider à mieux se protéger. Lorsqu’elles tombent sur des prédateurs, elles ont plus de mal à s’en défaire pour cette raison. C’est aussi pourquoi il faut apprendre à faire connaissance avec soi et ses failles potentielles le plus vite possible pour pouvoir ne pas donner de raison au PN, quelque soit son profil, d’ailleurs, de raison de penser qu’il a un point d’accroche. Surtout donner le sentiment au PN qu’il s’est trompé dans son casting. Ce que je fais lorsque je sens une personne qui semble avoir des traits toxiques de ce genre, je me branche sur moi, mes besoins à moi, je me mets en mode égocentrique, je fais mine de ne même pas lui accorder d’intérêt, même si au fond je brûle d’envie de vérifier mon hypothèse, non, ils n’existent pas. Je me bloque jusqu’à ce que l’ennemi s’en va et je peux continuer ma route. Je sais que du fait d’avoir été victime puis bouc émissaire du PN, je peux avoir des fragilités, mais je suis forte. Je ne mesure pas ma force en plus que lui ou moins, je ne suis pas dans le même registre. Je construis, il détruit. On n’a rien à voir. Donc voilà pourquoi il faut davantage travailler sur soi et pas forcément avec un psy. L’écriture, les lectures de blogs, de livres, de vidéos, etc. Cependant, la peur peut être un moteur puissant qu’on doit transformer en bonne énergie. La peur du PN vient de la peur qu’il ait plus de pouvoir que la société ne peut en réalité nous protéger. Donc, aidons la société à voir clair dans le pn. Aidons la société à traquer et à neutraliser le pn. C’est pour ma part ce que je fais. Je n’accepte plus que ma peur me paralyse. Je puise en ma peur pour me dépasser. J’ai récemment senti un PN me renifler le derrière, je lui ai fait comprendre d’un mail qu’il y a eu erreur de sa part, à demi mot j’ai fait sentir que je connais son mode opératoire et quand il a voulu me « rassurer », je ne lui ai pas répondu. Et je l’ai bloqué. Le jour même une grand mère m’appelait en masqué et s’était trompé de numéro au point qu’elle n’en avait même pas un dans le désordre. J’ai tellement ri que la personne a raccroché. Depuis j’ai bloqué aussi les appels masqués. Un certain temps, de toute façon j’ai horreur qu’on appelle en masqué.

      Aimé par 2 people

      1. Oui Scarlett, Comme je ne pouvais pas répondre en dessous de votre réponse, je vous réponds à la suite de la mienne. 😉

        En effet, j’ai moi aussi vu sur des blogs des personnes toxiques qui se trahissent par des comportements contradictoires et c’est tout à fait exact. J’ai même vu chez une personne qui se dit victime de PN, mais qui se dit avoir des gènes authentiquement supérieurs car elle se déclare elle même HP. Or, pour moi, une personne qui a un HP n’est pas pour autant snobinard ne toise pas ses semblables comme elle le fait, au contraire, je trouve qu’il y a souvent une profonde gène dans le fait d’avoir des compétences et une faculté d’apprentissage plus rapide et efficace. Ce qui me fiche en rogne c’est que cette personne conseille des personne, mais rien à voir avec vous, elle est ordurière et même si elle tente de se documenter de son côté à utiliser des mots d’encouragement, à coté, elle a un double discours qui fait qu’on sent qu’elle est perverse. Pourtant, comme beaucoup, j’ai fait le tour des blogs et vidéos sur la PN, oui, comme vous dites, il y a un effet de mode, mais beaucoup disent qu’on en voit partout, hors, c’est une erreur de minimiser le phénomène, il vaut presque mieux en voir trop que nulle part. Il ne faut pas pratiquer le tout ou rien, jeter le bébé avec l’eau du bain si je puis dire. Les gens ont tendance à se sentir vite las des effets de mode et baissent leur garde et c’est là que le PN se tapit dans l’ombre pour mieux observer quelle proie sera la prochaine.

        Cet effet de mode profite aux PN, car justement les gens en ont marre des globalisations. Comme vous l’avez dit, justement, déjà, dans un autre de vos articles (il me semble que c’est vous, j’en lis pas mal), ce n’est pas parce qu’une personne est manipulatrice qu’elle est forcément PN. Les gens pensent aussi qu’à force ça n’est qu’une légende urbaine destinée à faire peur, un peu comme on voit dans la politique actuelle du pays et aussi dans le monde, hélas.
        On banalise la violence à un point que les gens ne sont même plus sensibles à des horreurs. L’autre jour j’ai lu dans un article qu’un chercheur américain avait estimé que l’empathie était dangereuse pour le bonheur. Que ça rend les gens malheureux ! C’est incroyablement dangereux de sortir des trucs pareils !

        Je crains donc en effet que cette banalisation du PN n’entraîne sa toute puissance et donc les dégâts qui vont avec. Au fait, moi aussi si vous créez une Association je suis partante.

        Aimé par 1 personne

      2. @ Philippe : Un petit conseil, sur la psychanalyse, je ne doute pas qu’il y en ait des bons, mais méfiez vous aussi des courants où ils culpabilisent les victimes et vous font perdre un temps fou à ressasser des choses sur lesquels vous ne pouvez de toute façon rien changer, on peut comprendre ce qui s’est passé, mais voilà, un jour une amie m’a dit qu’il ne faut regarder son passé que dans le rétroviseur, que pour voir la distance parcourue et vous s’assurer qu’il ne va pas nous doubler malencontreusement.
        J’ai vu aussi des amies passer des années en analyse et franchement, je ne sais pas comment elles étaient avant, mais j’ai pas l’impression que ça leur ai laissé encore leur cerveau après. Hum. Je suis plus pour le comportemental, même si je m’analyse personnellement pas mal. Mais oui, il y a des bonnes idées. Personnellement, je préfère Christian André, il est plus sain. Les autres je ne les connais pas. Pas de souci pour les noms. Je ne suis plus accro à la reconnaissance comme avant, je suis une grande fille, je n’écris d’ailleurs que pour apporter mon expérience et je n’en attends rien. Et puis on ne peut pas répondre à tout le monde, constamment, sinon on ne passerait son temps qu’à ça, heureusement j’écris vite, sinon c’est même pas la peine ! hihihi

        Bon courage et bonne thérapie (les livres aussi c’en est une). Moi perso, j’écris, ça m’apporte aussi pas mal de distance par rapport à moi même.

        Aimé par 1 personne

      3. Oups, oui Philippe, autant pour moi. Moi et les prénoms, décidément ! Enfin quand ce ne sont que les prénoms, je confonds souvent. En effet c’était Christophe, j’étais trop pressée de prendre mon bus tout à l’heure pour aller vérifier…. mais bon, oui j’ai quelque uns de ses livres chez moi et j’avoue que je ne les ai pas lus entièrement, mais je les feuillette quand j’en ai besoin, et ça me fait du bien.

        Je disais ça pour la psychanalyse car la plupart des courants freudiens, lacaniens sont assez peu efficaces je trouve. Mais il y a surement d’autres courants, mais je ne suis pas portée sur la psychanalyse, en effet, l’EMDR est aussi utilisé pour les personnes autistes, d’après ce que j’ai cru comprendre. Je n’ai jamais essayé, mais jusque là je m’en sors bien avec mes livres, mon écriture, tout ce que je fais en parallèle. Et puis les fleurs de Bach, pour les émotions trop fortes.

        Bon courage Philippe. C’est important ce que vous faites, ça portera forcément ses fruits.

        Aimé par 1 personne

      4. @ Nathalie R
        Bonjour Nathalie, pas de souci pour le prénom 😉
        Quand on se précipite il arrive souvent que de petits grains de sable viennent gripper la mécanique. C’est mon lot quotidien.
        L’EMDR c’est bluffant ! Il m’a suffit de trois séances pour traiter ma souffrance liée au décès de ma mère. J’y suis retourné une seconde fois pour le manque de confiance en moi.
        En début de séance la praticienne demande quel est le point à traiter pour ensuite entamer une mise sous hypnose. C’est l’induction qui lui permettra, en repensant à un souvenir douloureux, de poursuivre en utilisant les tapotements sur les jambes, un bâtonnet au bout duquel il y a une petite boule à suivre du regard ou encore un casque audio où sont diffusés des sons qui alternent de droite à gauche.
        Cette fois-ci je vais rencontrer un psychiatre pour voir si cela pourra vraiment m’aider à me défaire de ces détails auxquels trop d’importance est accordée : le regard des autres, leurs critiques, leur jalousie, leur hypocrisie, leur facilité à se défausser sur vous. Je suis d’un naturel serviable et spontané et je me rend compte que cela me dessert surtout dans mon travail. J’ai été en arrêt du 20 juin au 13 juillet, j’ai pris mes congés, ne voulant pas profiter du système et pensant que cela me ferait du bien. Sauf que je m’en sens incapable encore aujourd’hui.
        Mon gros blocage est lié à mon travail plus qu’à tout autre chose. Il est préférable que je traite ce problème avant de reprendre car sans cela je risque d’exploser en plein vol. Trop de colère en moi, trop peur de me rabaisser à dire oui à tout et à tout le monde.
        Je ne suis pas dans le thème du blog alors je ne vais pas plus en dire. J’avais besoin d’évoquer cela tout de même un peu.
        Les fleurs de Bach je connais et en ai déjà consommé.
        Je n’abandonnerai pas mon combat qui est plus devenu une quête de sagesse et de paix intérieure.
        Merci encore Nathalie, vous êtes une belle personne.

        Aimé par 1 personne

  3. comme cela est vrai …apres 20 ans de vie commune avec un PN ce dernier m a jetee comme une moins que rien il y a tout juste 1 an et a mis dans ses griffes une autre proie qui lui est totalement acquises. j ai ete aneantie ( et le mot est faible) par la violence du rejet moi qui lui avait tant donné et pardonné toutes ces annees au point d en avoir perdu ma dignite (personnelle..professionnelle…ma sante…) . et c est bien cela : ayant volé toute mon energie, ma santé, mon cote petillant et amoureuse de la vie pour devenir que l ombre de moi meme…et bien il n avait plus rien a en tirer comme profit. une therapie de plusieurs annees m en a fait prendre conscience aussi ds un sursaut ultime de survie…je me suis « rebellee » et c est la qu il a mis une strategie bien cachee pr en trouver une autre. je suis partie a plus de 1000 kms de lui pr me reconstruire mais je ne crois plus au bonheur a 2… je ressens encore 1 manque parfois comme qd tu arretes de fumer … pourquoi? alors que j ai vecu l enfer..tout perdu materiellement, psychologiquement, socialement et professionnellement …tout a refaire….je ne sais si j y arriverai…je m evite de reflechir car je serai capable de l irreparable a mon egard ou du moins tout lacher… si j avais su il y a 20 ans au 1er coup, aux 1eres insultes, aux 1ers cadeaux pr se faire pardonner, aux 1ers viols …. j aurai du FUIR … mais j etais jeune petillante de vie et surtout dans l innocence totale de l univers d un pervers…. un proces au penal va s ouvrir mais ne reparera jamais rien des souffrances passees et des traumatismes qui ressurgissent alors que je voudrais tant oublier… ceci est mon 1er temoignage mais je me reconnais tant ds tous ces articles…merci pour cet espace de libre expression .

    Aimé par 1 personne

    1. Chère Aurore,

      Je compatis à votre douleur et vous adresse toutes mes félicitations pour votre libération !

      Sachez que la jeune fille pétillante, dynamique et amoureuse de la vie que vous avez été est toujours présente au fond de vous, avec quelques années de plus et une expérience terrible mais vous pouvez la ranimer avec beaucoup d’amour de vous-même.

      Votre témoignage me donne envie de formaliser ce blog sous la forme d’une association, d’un lieu où nous pourrions tous nous retrouver et nous apporter l’énergie positive dont nous avons tellement besoin.

      Vous avez subi tous les abus possibles aux mains de ce monstre et il va vous falloir du temps pour vous reconstruire alors, avancez un jour après l’autre, pas à pas et surtout, ne restez pas seule. Si vous avez encore de la famille, des amis, des personnes capables de ne pas vous juger – à défaut de vous comprendre -, rapprochez-vous d’elles.

      Surtout, pas de bêtise. Votre vie est infiniment plus précieuse que ce que vous percevez aujourd’hui parce que vous avez été détruite en partie.

      Je vous embrasse et vous envoie mes plus belles pensées.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour,
        @aurore, la femme pétillante est là, elle remontera ne vous inquiétez pas. Je me retrouve de jour en jour après 10 ans de PN et ma mère aussi, après 30 ans ( mon père).

        Scarlett, si cette idée d’association voit le jour, j’en suis.
        Annick

        Aimé par 1 personne

      2. Mon ex mari n’était pas PN, mais juste très mal éduqué, peu de valeurs, tout basé sur l’argent, donc forcément…. Mais j’avoue que j’ai du quand il est sorti de ma vie, ça m’a fait un bien fou et sa fille aussi, elle n’avait que deux ans quand il est parti, mais elle était contente. La pauvre gosse, si j’avais su qu’après il serait un vrai crevard, préférer le fric à sa fille, je ne l’aurais pas laissé la voir pour la déstabiliser, car ne pas connaître son père c’est parfois mieux de savoir que c’est un enfoiré de première. Et y a pas besoin qu’il soit PN pour saboter nos vies ! Parfois on a tendance à coller PN à toutes les sauces, c’est vrai qu’ils sont toxiques, et c’est les pires de tous, mais pour autant, ce n’est pas parce qu’on ne tombe pas toujours sur un PN qu’on doit accepter n’importe quoi de la part des autres ! Quoi qu’il en soit, votre ex vous a rendu service en partant. C’est même mieux que ce soit eux qui partent, au moins ils nous évitent d’avoir à filtrer les appels, rejeter les appels masqués, etc, ou craindre qu’il ne débarque à n’importe quel moment pour vous empoisonner la vie.
        Bon débarras vous devez vous dire ! Il vous a rendu service en s’en allant et même si c’est pour une pétasse, qu’importe, on s’en fout, ce qui compte c’est qu’il ne sera plus là pour vous empoisonner l’existence ! Bon rétablissement et bonne construction ou reconstruction. Quand ce sont les parents qui sont PN, c’est plus difficile, car on ne peut pas parler de REconstruction, on doit tout inventer pour se créer ses propres valeurs.

        J'aime

      3. je suis avec vous si vous vous mettez en association!! je n’ai pas encore pu témoigner, il me faut le temps de bien faire mon deuil et je le ferai avec plaisir… Merci pour votre Blog en tout cas, la bienveillance, le réalisme et l’intelligence qui en émanent font beaucoup plus que tout ces site orduriers et réducteurs, et m’aident énormément bien bien à vous nanou

        J'aime

      4. Merci Nanou. De tout coeur avec vous. Bon courage. Oui, difficile de trouver des endroits pour se confier et pouvoir parler sans craindre de se sentir jugé(e)s. C’est vrai. Les gens ne comprennent pas toujours, ou pas souvent. Les gens s’étonnent parfois et me disent « ah bon, tu écris sur les PN ? Oh c’est juste un effet de mode, non ? ». J’explique que ce n’est pas parce que le terme est galvaudé que la souffrance des victimes n’est pas palpable, qu’elle n’est pas réelle, ni sincère.

        J’en ai souvent marre des gens qui simplifient tout au point de dénaturer les faits. Alors, vous avez le droit d’avoir mal et de le faire savoir et quand vous allez mieux, vous êtes heureuse et vous pouvez aussi en parler…. et vos moments de doutes, et vos craintes…. vous n’avez pas à avoir honte de quoi que ce soit. C’est valable pour nous toutes ici. Les PN savent nous culpabiliser et banaliser nos souffrances, c’est EUX qui souffrent plus que nous, nous c’est rien !

        Il n’y a pas autant de PN que de manipulateurs en général, certes, mais ça ne veut pas dire qu’ils n’existent pas et qu’il faut banaliser leur existence. A cause d’une d’entre eux, j’ai du mettre un terme à un projet associatif, j’ai du renoncer à créer un projet en me disant qu’elle viendrait le saboter.

        On arrête nos vies et on suspend même notre respiration, des fois qu’ils pourraient soupçonner qu’on vit ailleurs sans eux…. On sursaute quand le téléphone sonne, des fois que ce serait eux…. on craint de trouver du courrier, des fois que ce serait une mauvaise nouvelle liée à eux…. ils nous intoxiquent et nous empoisonnent littéralement. Alors, oui, on a le droit de le dire et de parler de notre colère, notre tristesse et tout ça…. il faut savoir à qui le dire ! Ce n’est jamais facile !

        Je suis contente que vous vous sentiez bien parmi nous…. moi aussi, je commence à me sentir mieux, à prendre confiance en moi…. je suis contente d’être parmi vous moi aussi. Oui, on a besoin de cette asso. Faudrait peut être voir qui est de quelle région en mail privé (comment faire pour nous contacter sans laisser ici nos mails privés ?) et voir comment on peut s’organiser. Quitte à créer une asso genre siège social et des délégations selon régions…. Sinon ça risque d’être difficile à gérer à distance.

        Des idées ?

        J'aime

      5. Bonjour Nathalie

        Je planche dessus et j’invite déjà ceux qui lisent ce commentaire à me contacter en privé à aidepn@gmail.com s’ils sont intéressés par l’association.

        Je mettrai une annonce officielle dès que les statuts seront finalisés. Effectivement, cet abus est tellement particulier qu’il faut une structure supplémentaire par rapport au blog pour l’expliquer et le diffuser auprès du grand public.

        Merci infiniment pour votre participation active !

        J'aime

      6. On les attire eveiloriental, c’est plus fort qu’eux, mais à 5 de toutes façons, vu ce qu’on sait d’eux on serait plus fort(e) s qu’eux. 😂😉

        Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir M,

      Je serais bien mal avisée de ne pas suivre mes propres conseils ;).

      Oui, j’applique le no contact dès que je m’aperçois de la toxicité d’une interaction.

      Peace 😉

      J'aime

    2. Ok Scarlett, je vous envoie un petit mail vite fait pour enregistrer votre email. Avec plaisir.

      Je serais peu présente ces prochains jours, la préparation de la rentrée, projets, etc…. mais je penserais à vous toutes.

      Je vous embrasse !

      J'aime

  4. bonjour, j’ai vécu avec un pn ,30 ans! je n’ai rien vu ,ni compris jusqu’à ce qu’il décide de me jeter.
    bien qu’étant divorcée et pratiquant le no contact depuis 3 ans, je suis toujours dépouillée de tout bien : il fait traîner les procédures et a bien calculé son coup , puisqu’il bénéficie de tous les biens jusqu’au partage .
    il a su manipuler la police, la justice , mon entourage , la famille sauf notre fils qui dès l’âge de 14 ans a subi ses violences ,en secret.
    en bonne victime que je suis, je culpabilise de ne pas avoir vu et réagi à cela et de ne pas avoir protégé mon enfant! peu m’importe d’avoir subi la descente aux enfers que toutes les autres victimes ont si bien décrite , mais ,bien qu’étant une femme formée aux violences envers les enfants, je ne l’ai appris qu’il y a 1 an et mon fils ne veut pas en parler…moi, j’avance au jour le jour et après tout ,c’est moi ,qui l’ai aimé mais ,mon enfant -un homme maintenant- j’a aidé à sa destruction par mon laxisme…j’ai beau lire et relire que je ne pouvais pas faire autrement , je me culpabilise .
    c’est à ce moment là , que je hais le pn ! pour moi, c’est comme un lointain brouillard, et je crois que je recouvre d’une strate ce que j’ai vécu! si seulement tout était fini,alors je l’oublierai, au vrai sens il disparaîtrait de ma mémoire.
    je ne sais pas si ce que je ressens est normal… je suis maintenant « vieille » et ne vois pas d’avenir à long terme.
    vais-je rencontrer un autre pn? suis-je si dinde ? je suis une personne tournée vers les autres et je n’arrive pas à me mettre au 1er rang des personnes à aider et à aimer….
    j’ai écrit comme une bouteille à la mer….

    Aimé par 1 personne

    1. Miss,
      Je crois que toutes celles réifiées qui ont été quittées de bien viles manières par leurs maléfiques conjoints se sont longtemps culpabilisées de leur cécité et de leur complicité. De là à se malmener soi-même en se qualifiant de truffe, dinde et autres substantifs aussi valorisants pour se shooter encore à la disqualification méprisante de ce que l’autre nous pourvoyait en petites doses.
      Parfois, nous n’avons pas su voir, dans le déni ou tellement sous l’emprise. Il convient cependant de savoir que nous avons eu souvent droit dans notre enfance à un certain entraînement de malveillance ou maltraitance qui rend plus difficile la lecture des actes de leurs prédateurs à l’âge adulte. La violence est souvent insidieusement distillée et la compréhension est opacifiée par la culpabilité que nous ressentons naturellement et adoubée par le « travail de l’artiste ». Il est difficile selon les circonstances de poser des jugements et de les identifier tant ils sont dissimulés et tant nous nous sommes diluées dans leurs désirs et attitudes. Un peu d’égoïsme ou d’estime de soi nous aurait été bien utile. Quand le manipulateur nous quitte, il baisse le masque et alors, dans une sidération qui nous plonge dans des émotions indescriptibles à large spectre, le pervers nous quitte en toute lâcheté, ayant depuis toujours préparé l’issue de secours. Spoliée jusqu’à vos souvenirs affectifs puisque l’émotion ne fut qu’univoque, vous découvrez que vous avez été escroquée affectivement et matériellement. Il a commis tout au long de votre union son hold-up et détroussée de tout ce qui vous semblait être votre essence, il vous aidera volontiers à plonger dans la précarité matérielle. Sans état d’âme, sa malignité renforcée par son impunité et son narcissisme malade de plus en plus égocentré. Il vous lâche aussi parce que vous êtes devenue une femme mûre et que Peter Pan a besoin de chair fraîche qu’il attirera par son attirail suggérant un confort certain et une totale intégration sociale.
      Trop tôt peut-être pour vous d’accepter cette triviale réalité, la vulgarité et l’obscénité sont leurs plus fidèles compagnes sous leur fausse apparence de lassitude…
      Votre richesse est seulement en vous. Cessez de vous sentir coupable pour construire, avancer et restaurer des relations avec votre fils. Il faut que vous mettiez des mots entre vous et celui-ci. Il faut décider un jour que l’homme qui nous a accompagné un long bout de chemin est l’homme du passé. Il ne s’agit pas de penser de le remplacer. Il s’agit avant tout de se réparer et d’être capable de vivre avec soi-même. Quand on trouve la paix, quand on se satisfait de soi pour seule compagnie, on est enfin prête de penser aux autres. Le parcours est long et difficile. Il est aussi douloureux mais la réalité est beaucoup plus supportable que d’exister dans des illusions. Un jour, il vous semblera que la vie vous comble par son banal quotidien et qu’il n’est nul besoin de remplir son logis d’objets coûteux pour se sentir exister. Un jour, vous cultiverez l’inédit, le vôtre.
      Je vivais à des milliers de kms, ayant abandonné 17 ans plus tôt ma carrière, mon travail et ma famille comme mes amis. Des abus non identifiés ou annihilés par mon déni plus tard, soit 17 ans, je fus invitée à dégager prestement sous le prétexte que je l’étouffais. Mouchard dans mon ordinateur, courrier supprimé, non accès depuis toujours aux comptes communs (je travaillais à Paris dans les années 90 dans un contrôle financier pour lequel je déléguais des millions d’euros), détournement d’argent puis escroquerie en m’escroquant de la société dont j’étais le prête-nom à sa place, il ne me nommait pas et m’obligeait à l’abstinence sexuelle depuis plus de 14 ans…Je ne lui fus jamais infidèle, pas même en pensées.
      Je lui vouais amour, loyauté et confiance inconditionnels… Je ne pensais plus qu’à travers lui, son prisme, dans une transe presque mystique. Silencieux et méprisant, j’ai pensé que la mort était au bout avec mes 19 kgs en moins lui inspirant un dégoût non dissimulé .
      J’ai retrouvé un travail à 53 ans 4 mois après mon retour en France en décembre 2014. C’est un boulot sans intérêt qui me permet modestement d’être autonome et d’échapper à son hypercontrôle. Je me suis réinscrite à des formations pour me donner les opportunités de m’en sortir socialement. Je vis dans un studio meublé de 27 m2 quand je vivais dans 450m2. Je ne crains désormais plus rien, je n’ai plus peur de rien, absolument rien.
      Mon divorce est compliqué, aucune communication de mon ex-compagnon sur la communauté. J’ai coupé tout contact depuis 1 an car bien que confrontée à son silence méprisant, j’essuyais les plâtres de ses sournoiseries et de ses dissimulations.
      Je suis parvenue à la conclusion que je dois repartir à zéro à 54 ans quel que soit le domaine mais enrichi de mon expérience. Et celle-ci m’est précieuse. Rien ne fut facile. Je dus me battre sur tous les fronts, y compris dans mon travail. Mais je me sens à présent rassérénée et emplie d’une force incommensurable. Je sais des choses que cette expérience dont je me serais bien passée m’a apprise grâce à une psychothérapie.
      J’ai grandi. J’ai dit adieu à la petite fille qui me hantait , aux pensées magiques qui étaient censées me sauver. J’ai aussi cessé de me juger en permanence, de me laisser figée dans la représentation de l’autre, d’être obsédée par le regard de l’autre. Du coup je me suis aussi exonérée de ces mots assassins « truffe, cruche, dinde, idiote etc » qui m’accompagnaient dans mes souffrances et mes tourments d’une violence inouïe. J’ai cru mourir et aujourd’hui, je suis debout. Je croyais un monde impossible sans lui et cependant après des mois, un univers entier s’est ouvert à moi sans le recours d’une amourette, d’un ersatz. Je n’ai plus besoin de l’autre pour me sentir exister.
      Chaque chose en son temps. Il ne faut pas faire les choses contre quelqu’un mais pour soi.
      J’ai découvert il y a 14 mois que mon ex conjoint était sur un site de rencontre via ICQ (je ne sais pas lequel et je n’ai pas cherché, ne sachant comment et ensuite par désintérêt) utilisant pour sobriquet le surnom que je lui donnais quand nous nous sommes rencontrés et qui était emblématique pour moi. Je crois que ce cynisme de sa part, ce dévoiement de l’essentiel fut un déclic positif pour moi. J’attends impatiemment le jour du divorce pour exposer sa petite délicatesse.
      Je sais quant à moi qu’il ne reviendra pas mais je sais qu’il essaiera de me contrôler jusqu’au jour du divorce.
      Son déni et sa malveillance dans notre guerre juridique me suffisent amplement.

      Je vous souhaite d’apaiser vos tourments et de trouver la paix avec vous-même. La jouissance des PN consiste aussi à semer la zizanie et à distiller leur poison à effets retard. Ne lui donnez surtout pas ce plaisir. Prenez-en, vous, car il n’y a aucune contre-indication sauf s’il ne peut être éprouver qu’au détriment d’autrui

      J'aime

      1. Oui, le sobriquet que vous utilisiez pour le nommer, parfaitement, les PN savent utiliser ces choses, ces petites choses intimes, rien que pour nous détruire…. Je me demande dans quelle mesure il n’a pas fait exprès de laisser des pistes pour que vous puissiez voir ce dont il est capable.

        Eux ils se sentent fiers et contents d’eux, alors que nous, on ne peut que les mépriser pour ces choses. C’est là qu’il faut voir que ces démons sont profondément détraqués pour trouver savoureux d’être à ce point minables, franchement, je ne trouve cela dingue qu’ils puissent même s’en féliciter ! Et ils le font !

        J'aime

  5. Slm, il y a toujours moyen de se reconstruire dites vous à l’intérieur de vous. Lui continue sa vie de pervers pourquoi moi je vais continuer à me pourir la vie à cause de cette bête immonde. Libérez vous,boostez votre estime de soi et eduquez votre fils à ne pas finir comme son père une coquille vide prêt à détruire la moindre minette qui lui plaît. Écrivez sur papier vos ressentis ou bien enregistrez les en audio. Je vous souhaite bon courage vous allez réussir ne perdez pas espoir.

    Aimé par 2 people

  6. Question piège :
    Comment appliquer le Non Contact quand on a des enfants avec le PN?

    Ce que vous dites est 100% ce qui m’est arrivé. Après plus de 10 ans de vie commune et 2 garçons ensemble, il me jette et me remplace comme du papier toilette en moins d’un mois. Au début, il avait les enfants et s’en servait comme moyen de pression et les faisait appeler sa nouvelle compagne « maman ». puis ils ont été placés en foyer.
    Au début il les voyait ponctuellement, et ses visites, toujours médiatisées, menaient à des crises d’angoisse chez eux.
    Mais depuis que j’ai plus de droits que lui (mes droits ont évolué en sorties et les siens en 1 fois/mois et victoire pour moi chez la Jaf qui m’accorde la garde après placement), il ne vient plus, ni les voir, ni aux convocations du foyer. Il faut signaler que les éducateurs me disent que les garçons vont mieux depuis…

    Mais un jour, les enfants reviendront chez moi. J’espère obtenir que son droit envers eux reste médiatisé, car il est peu probable qu’on lui enlève son autorité parentale. Pour autant, s’il revient, comment respecter le no contact vu qu’il a des droits, encore, sur les garçons?

    Par ailleurs vous dites que ma réaction a son abandon pourrait le faire revenir. Est-ce le cas si j’ai eu la chance de remonter la pente et me sentir bien sans lui?

    Cordialement, Annick

    Aimé par 1 personne

  7. @Nathalie,

    Parler du Pn das son entourage ou dans le votre je vous cite: « pensez-vous que le fait de parler des agissements du PN dans mon entourage , mais également dans son entourage , puisse le tenir à distance , sachant que cela va obligatoirement lui venir aux oreilles tot ou tard ?”
    C’est vous mettre en instigatrice du conflit, vous mettre également en danger face à lui et surtout totallement incompatible et non additionnable à la règle du no contact.
    C’est comme vouloir mettre de l’huile sur le feu, ce qui ne fera que prouver et démontrer votre attachement affectif harceleur au Pn, voir obsessionnel et vous ne pourrez plus prétendre être une victime, parce que si ça lui arrive à l’oreille et que ceux qui transmettront inévitablement attesteront il aura légalement et moralement matière contre vous et vous ne ferez certainement pas le poids.

    On ne répond pas à la violence par une autre forme d’attaque directe ou indirecte. Ca va se retourner contre vous inévitablement soyez en informé et garantie.
    le vrai combat la vraie lutte c’est votre évolution personnelle et votre détachement.

    A vos risques et périls,
    Think hard

    J'aime

    1. bonjour Dandoha …

      En fait , quand je dis parler des agissements du pn , c’est surtout pour avertir mes proches , qu’ils soient au courant au cas ou ….et quand je parle à ses proches à lui , ce sont des voisins communs ( nous habitons à 500m l’un de l’autre) et c’est pour rétablir certaines vérités par rapport à ce qu’il à pu leur dire sur moi , car bien entendu je passe pour la mauvaise personne , vu que c’est moi qui l’ai quitté …donc à part 2 couples de voisins , je n’en parle pas , et d’ailleurs je ne connais aucun de ses amis ni aucun membre de sa famille …je me suis confiée à mes amis concernant ce qui s’est passé , mais ca , je pense que c’est normal …on à besoin de réconfort dans ses cas là …
      Après je me suis dis que s’il sait que certaines personnes sont au courant , il me laissera d’autant plus tranquille …je sais que ca le dérangeais que je me confie lorsque nous nous disputions , car du coup il ne pouvait plus manœuvrer comme il le voulait ….il disait toujours que je parlais trop , que cela devait rester entre nous …or moi ca me rassure que d’autres personnes soient au courant de ce qui s’est passé …
      Mais merci Dandoha pour vos bons conseils ….

      Aimé par 1 personne

      1. @Nathalie,
        Que vous en informiez vos parents et amis afin que si jamais il vous arrivait quoique ce soit ils soient prévenus dans le but de vous protéger vous oui. Mais que vous alliez en parler aux siens et à ses amis NON surtout pas.

        J'aime

    2. Je suis d’accord Dandoha.

      Il vaut mieux éviter de stimuler notre PN qui n’a pas besoin de ça pour imaginer des trucs tordus pour nous empoisonner l’existence. Laissons le là où il est et puis si les gens veulent savoir, il y a internet, il y a les livres, ils peuvent, comme nous l’avons fait, se renseigner.

      Il ne faut pas, à mon sens, se faire plus royaliste que le roi. Si les gens ont envie de s’interroger, ils s’interrogeront. J’ai une amie qui m’avait demandé si je pouvais inviter des personnes qui pouvaient être victimes de PN sur mon groupe de discussions entre filles, sur mon FB, j’ai dit non, je ne voulais pas faire un groupe sur la PN, mes autres amies non plus ne le voulaient pas. Mon amie s’est un peu vexée et ne comprenait pas, je lui ai dit que si elle avait besoin de sites et d’infos, je pouvais lui conseiller des lectures, des blogs, mais pas « lui ouvrir les yeux », comme ça s’est retourné contre moi lorsque mon ex a sorti ça à sa famille. Plus jamais ça.

      J’ai reçu une déferlante de haine et ça été vraiment une expérience à ne plus jamais tenter, mon ex n’avait pas compris que les infos que je lui ai fait lire n’étaient pas des choses que moi j’avais créées, donc ce n’est pas moi qui lui avait ouvert les yeux, mais les choses écrites, il devait vouloir se faire sa propre opinion en cherchant les infos dans les livres et le net. Il n’a pas voulu, il voulait que ce soit moi qui lui dise. Je n’aurais jamais du le faire car ce qu’il a dit par la suite m’a causé du tort. Alors que jamais de ma vie, je ne lui ai dit de ne pas voir untel ou untel. Résultat, je suis passée pour le gourou et tout le reste n’a été qu’une succession de cette maladresse de mon ex. D’ailleurs, même si j’ai beaucoup de tendresse pour lui, je n’arrive plus à l’envisager comme compagnon car, contrairement à moi qui ai fait mon deuil et qui suit passée à autre chose, qui suis libérée de tout ça, lui, il a encore un long travail à faire pour y parvenir et je ne peux pas le faire avec lui, en étant sa béquille. En réalité c’est ce qu’il voulait de moi, et lorsque j’ai dit non, il l’a mal pris et j’ai eu une déferlante d’insultes à mon propos, j’ai donc dit stop définitivement.

      Donc en effet, j’apporte un peu une illustration de vos conseils, c’est vraiment pas judicieux de jouer les informatrices même anonymes, car les gens, par leur maladresse ou pensant bien faire, peuvent vous causer du tort en comprenant mal la démarche. On va bien sur internet pour commander de l’électro-ménager ou faire ses courses parfois, on peut quand même aller se renseigner sur les PN ! Non non, pas de maternage ! Chacun ses boulets à traîner ! :-p

      Aimé par 1 personne

      1. @Nathalie R,
        Vous avez de la ressource focalisez vous là dessus 😉 . C’est votre force et votre instinct de survie.
        N’oubliez pas de rire dans la journée .)
        Take care,

        J'aime

    3. En fait Dandoha , j’en ai surtout parlé à un couple de voisins que nous avons en commun ….je les connais depuis 20 ans …et le PN ne s’est installé en face de ces personnes qu’il y à seulement 3 ans ….ce sont eux qui nous ont présentés en m’assurant que c’était quelqu’un de bien , meme s’il buvait ‘ un peu’ de temps en temps …..on connait la suite …
      Ils ont voulu savoir ce qui s’était passé …et quand ils m’ont dit que le PN leur avait dit que si nous n’étions plus ensemble , c’est parce que nous étions trop semblables tous les 2 , et que donc , ca ne pouvait pas marcher , j’ai juste raconté la vérité …..j’en ai marre que l’autre taré s’en sorte toujours avec une pirouette …..après coup je me suis dis que je n’aurais sans doute pas du …..ils étaient désolés et surpris bien sur ,car avec eux il à toujours été charmant …ils ne pensaient pas qu’il puisse etre aussi ignoble avec une femme ….et ce sont eux qui lui avait dit : ‘ surtout ne lui fait pas de mal , elle à déjà beaucoup souffert …’!!!!!
      Encore une fois , on connait la suite !! les dés étaient jetés dès le départ …comme il à du bien se frotter les mains en entendant tout ca !!!!

      J'aime

      1. @Nathalie,
        des gens qui vous présentent je cite « e sont eux qui nous ont présentés en m’assurant que c’était quelqu’un de bien , meme s’il buvait ‘ un peu’ de temps en temps …..on connait la suite …” ne sont pas des gens biens , ni des amis, ils vous ont bien piègés et maintenant jouent les étonnés,la preuve ilssont toujours amis avec ce Pn ce qui prouvent leur propres manipulations vis à vis de vous. Je vous conseille de les évités et vite.

        je vous cite « Ils ont voulu savoir ce qui s’était passé …et quand ils m’ont dit que le PN leur avait dit que si nous n’étions plus ensemble , c’est parce que nous étions trop semblables tous les 2 , et que donc , ca ne pouvait pas marcher , j’ai juste raconté la vérité “ ils ont clairement en mission commandée pour ce PN. Evitez ces gens
        On s’en fout de ce que le Pn raconte , ce n’est que du vent, vous connaissez la verité et c’est le plus important. Vousn’avez de compte à rendre à quiconque, ilsne payent pas vos factures et ne dormes pas dans votre dos. NO CONTACT.
        Quand vous savez que votre pote fait soffrir les femmes vous ne prenez pas les risque de lui en présentez une. Pire quand vous savez que votre amie a déjà souffert vous vous abstenez de vous immiscer dans sa vie privée en jouant les entremmetteurs.
        Vous vous contez d’être son ami c’est tout.
        Fuyez ces gens commela peste , sasent les ennuis à venir à plein nez.
        peace,

        J'aime

      2. Vous avez raison Dandoha ….et vous confirmez tout haut ce que je pensais tout bas , sans vouloir l’admettre ….effectivement , je leur ai fais confiance , car je les connaissais …après ils ne m’ont pas forcée à sortir avec cette personne ignoble ….mais on sait comment les PN procèdent …. quand je me suis rendue compte que quelque chose n’allait pas , j’étais dejà ‘ amoureuse ‘ et c’était donc plus difficile de m’en aller ….de voir réellement ce qui se passait ….je me suis sentie piégée …..d’autant plus que ces voisins en question prévenaient le PN de mon passage pour qu’il se retrouve par « hasard  » sur ma route …et c’est comme cela qu »il  » m’a eue ‘ ….en fait,rien n’était du au hasard …et le mari de ma voisine me dit maintenant que j’étais assez grande pour me débrouiller toute seule ….Que personne ne m’a forcée …il s’en lave les mains pour faire court ..je trouve ca un peu facile comme comportement …..bref …
        que pensez vous que je risque ?
        ET merci pour votre réponse qui me fait beaucoup de bien , elle confirme que ce qe je pensais est juste au fond …..j’aurais du me méfier ….

        J'aime

      3. Attention surtout à ne pas tomber dans la paranoïa et dans l’obsession.

        C’est plus vous qui êtes obsédée par cet homme. Nous ne sommes pas voyants sur ce site donc nous ne pouvons que vous conseiller de maintenir votre no contact et/ou de déménager si possible, dans un autre département. Comme ça, au moins, vous arrêterez votre obsession.

        Il est vrai que les PN reviennent, s’il s’agit bien d’un PN dont vous parlez, mais ce n’est pas non plus une raison pour y penser 24/24. Coupez aussi contact avec les personnes dont vous parlez et continuez votre vie. Je vous l’avais aussi écrit il y a quelques semaines : peut-être qu’il vous faut des objectifs de vie plus intéressants ou qui mobilisent plus de temps de votre part ? Si vous êtes focalisée sur vos objectifs, comment trouvez-vous encore le temps de nourrir une obsession pour votre ex ???

        Franchement, changez vos rituels quotidiens, aérez-vous un peu l’esprit et pensez à VOUS, pas à un individu qui lui, construit tranquillement sa vie, avec une autre personne. La vie est courte alors essayez de rebondir.

        J'aime

      4. @Nathalie,

        ne soyez pas aussi dure avec vous même, guérir du Pn ou d’un échec en général c’est aussi après avoir fais son introspection être capable de se pardonner.
        Je pense que le temps est venu pour vous qui avez TOUT compris de comment et pourquoi tout ceci vous est arrivé, de vous concentrer sur vous même et vous pardonnez. Rayez tous ces gens en lien avec votre ex PN de votre vie définitivement, vous êtes drôle intelligente et même à travers vos témoignages votre lucidite transparaît votre beauté et élégance .
        Move on!!!!

        Je vous propose une piste:
        Aujourd’hui, je vais être égoïste, je vais prendre soin de moi
        On nous a toujours appris à ne pas être égoïste, mais il arrive un moment où nous devons l’être pour ne pas que l’on profite de nous et pour pouvoir être heureux.
        http://amelioretasante.com/aujourdhui-je-vais-etre-egoiste-je-vais-prendre-soin-de-moi/
        Take care,

        J'aime

      5. effectivement Dandoha …je ne présenterais pas une amie , ou meme juste une connaissance , à une personne qui boit …..en fait je me sens doublement piégée ….c’est d’autant plus douloureux …je vais essayer de suivre vos conseils , etre plus égoiste , et surtout me pardonner …..il est temps , au bout de 6 mois , de passer à autre chose ….je voulais simplement rétablir la vérité , mais je sais que c’est inutile , car le PN aura toujours le dernier mot …et comme le dit Scarlett , pendant ce temps là , il continue sa vie tranquillement …ainsi que mes voisins !!!!

        J’espère aussi que le karma existe …et j’espère aussi que le temps fera son oeuvre …
        .
        Merci à toutes les 2 ….vous m’etes d’un grand soutien , ainsi que toutes les personnes qui témoignent sur ce site ….

        J'aime

      6. ……en plus effectivement ils continuent à le voir ….pas comme un ami , le terme est un peu fort , mais en pote , en tant que bon voisin …et le mari de ma voisine m’a dit pour se justifier qu’à lui , il ne lui avait rien fait …donc ….ma voisine par contre m’a dit que c’etait un malade et que j avais bien fait de partir ……difficile de savoir exactement ce qu’ils pensent ….

        J'aime

      7. @Nathalie ,

        Ce que les gens pensent ne vous concernent plus à partir du moment ou vous avez votre propre indépendance et personalité.
        Focalisez vous sur vous.
        Laissez les gens pour ce qu’ils sont , des étrangers, contentez vous de rapports cordiaux mais distants “Bonjour, Bonsoir, bonne journée” rien d’autre.
        Je vous conseille de ne plus en parler avec quiconque de votre voisinage. Le temps est au silence et de vous concentrer sur votre avenir
        Peace,

        J'aime

      8. …..par contre Dandoha , je ne pense pas que mes voisins savaient qu’il faisait souffrir les femmes …ils savaient pour l’alcool par contre …ces personnes pensaient qu’il buvait parce qu’il était seul ….ou fetard ….et qu’une fois qu’il serait bien avec quelqu »un il s’arreterait ….de plus le PN leur avait dit qu’il en avait marre des filles d’une nuit ….qu’il voulait se poser avec quelqu’un de bien …qu’il voulait profiter maintenant …qu’il voulait une histoire sans histoires ….et ils l’ont cru ….et malheureusement ont servis de « rabatteur ‘ pour lui …à mes dépens ….
        En plus , depuis que j’ai quitté ce PN , ils ont vu d’autres filles défiler chez lui , et pleurer devant sa porte….

        J'aime

      9. @Nathalie

        Okay , permettez alors que je vous pose cette question, auriez vous présenté une de vos amies à un mec qui boit parce qu’il est seul et fêtard?
        Serait-ce pour vous un critère de sélection, ou de rejet pour un “Date” un rdvs galant?

        J'aime

      10. @Scarlett,

        Tout à fait, @Nathalie en les fréquentant se sous estime elle vaut beaucoup mieux que ça. Il faut faire le trie, il y a ceux que l’on croise au quotidien et ceux que l’on cotoie par amitié. Et le cercle d”amis » de @Nathalie à besoin d’un coup de karchers surtout concernant TOUS ceux qui ontou cotoient le PN son ex.

        Aimé par 1 personne

    4. c’est vrai.. j’en ai fait les frais sans faire expres… j’ai su en rencontrant son ex, qu’il y avait eu viol sur sa personne et plusieurs fois, alors que je me suis faite démolir psychologiquement et physiquement parce que je n’avait aucun sens moral et que je mentait sans m’en rendre compte, et que quand il me parlait d’elle soit tres rarement c’était toujours tres calmement  » elle etait trop jeune,.. oui on est encore en contact ( j’ai su pls tard qu’il l’appellait pour l’insulter) tu sais on parlait beaucoup.. tu peux tt me dire….. » j’ ai été extrêmement choquée et je n’ai pas pu m’empêcher d’en parler à une copine qui le connait ( 5 mois apres l’avoir appris, et je n’en avait parlé a personne , pour la protéger elle.. je ne sais pas du tout comment c’est sortit :/…) résultat elle lui en a parlé: coup de fil à 4H du mat pour moi (auquel je n’ai pas répondu) et un mois après,message de son ex qui me dit qu’il essai d’avoir des infos sur moi ( j’ai appliqué le no contact) qu’apparemment  » elle connait » et où il remet en question la véracité de ses propos à elle « bref de la merde en boite j’avais l impression de lire les messages qu’ il m’envoyait à moi… ultra culpabilisants hyper insidieux, même formulation meme mots, du copié collé, avec quelques nuances évidemment… et ça met tres mal psychologiquement. DONC: il ne faut meme pas chercher à ce que les autres comprennent, c’est IMPOSSIBLE, d’autant qu’avec eux il est le plus charmant, le plus attentif et doux et drôle etc… 🙂
      oui c’est là le plus difficile clairement, mais ca ne nous rend pas service au contraire, et surtout pas dans la re construction.
      pour ma part tout couper est super dur car comme je l’ai rencontré je ne connaissais personne on a beaucoup de gens en communs mais je coupe petit à petit et chaque coupure est une délivrance , vraiment.
      la vie est tellement précieuse prenons et donnons nous le temps de nous la rendre douce et belle!!!!
      bien à vous.

      Aimé par 1 personne

      1. @Nunu (Nathalie?) je pense qu’il faut que tu fasses table rase de tout ça et te re fasse un nouveau cercle relationnel, car j’ai comme l’impression à te lire, que tu es tombée dans un sacré guêpier, un gros nid de pervers…Courage à toi, avance, vis ta vie.Ne t’occupe plus de ces gens malsains et malhonnêtes.

        J'aime

  8. Moi ce qui m’énerve dans le fond c’est que j’ai l’impression parfois que le karma ne fonctionne pas sur eux car vu qu’ils sont incapables d’aimer qui que ce soit et de vrais opportunistes je vois pas comment ils pourraient un jour payer tout ce qu’il ont fait avec l’effet boomerang du karma…

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Mila

      Nous sommes tous soumis aux lois universelles et personnellement, je ne pense pas que celle du karma passe forcément par ce que vous appelez « amour ». Chacun en a une définition particulière et nous ne sommes pas tous sensibles à « l’amour » de la même façon non plus. Karma signifie « cause à effet » et il n’y a pas d’idée de punition, ni de récompense. Chaque acte a des conséquences, c’est tout.

      Une personne qui donne sa confiance à n’importe qui n’engendre pas un karma positif pour elle car ses actions ont des conséquences dangereuses.

      Une personne qui passe sa vie à escroquer les autres tombera tôt ou tard sur la victime de trop ou sur plus fort et devra payer le prix de ses actions.

      L’Univers ne juge pas, à mon sens. Il renvoie à chacun la note interpersonnelle des actions commises 😉

      J'aime

      1. Donc selon toi, tu penses que c’est possible qu’un jour un pn tombe sur une personne qui lui fasse du mal ? Mais vu qu’ils ne souffrent pas non plus…puisque tout le monde est interchangeable ? Lol enfin ils ont une vie pourrie en général c’est déjà ça.

        Aimé par 1 personne

      2. Oui, Mila, je suis désolée, un coup c’est le tu, un coup le vous, ha ha ;).

        Donc, comme tout être humain, quand on fait du mal aux gens, certains ne réagissent pas toujours en rampant aux pieds de leur bourreau. Certains peuvent avoir envie de se venger et prendre le temps de bien le faire. Ou les circonstances de la vie peuvent aussi être défavorables. Que ce soit un PN ou pas, l’Univers s’en fiche !

        Même toi, si tu as des amendes que tu ne payes jamais, on peut raisonnablement estimer qu’un jour, l’administration va te tomber dessus et que ce ne sera pas pour te faire un cadeau :).

        Que fait un PN ? Il ment, trompe, triche, escroque et ça sur une vie entière. Il se fait donc des ennemis susceptibles de lui rendre la monnaie de sa pièce. Un PN n’est pas tout-puissant sauf pour sa victime qui le met sur un piédestal. Pour d’autres observateurs plus neutres, il est tout à fait possible de le faire tomber.

        Le seul endroit où le PN est réellement le plus fort, c’est auprès d’une victime vulnérable. Karma, oui, mais certainement pas par le biais de « sentiments » parce qu’il n’en a pas et que les sentiments ne sont pas forcément très importants pour tout le monde. Son point faible est son image sociale et pas l’individu avec qui il s’affiche.

        En fait, c’est ton style de vie qui détermine ton karma actuel. Ton profil psychologique influence ton style de vie. Donc également tes actions et leurs conséquences.

        Aimé par 1 personne

      3. Sur la question du Karma, je suis 100% d’accord avec toi, Scarlett…Je ne crois pas à grand chose mais je crois à cette sorte de loi universelle, assez abstraite au fond et peu explicable par nous autres…Mais celà fonctionne, tôt ou tard les pourris se font rattraper par leurs mauvaises actions…

        à lire si ce n’est pas déjà fait « le portrait de Dorian Gray » d’Oscar Wilde…

        Aimé par 1 personne

    2. Eh oui Dandoha, je suis une rieuse par nature, j’ai vécu tellement de choses, mais je me sens riche. Mais le rire a été ma force oui et puis aussi une particularité que j’ai connue tardivement mais Asperger et HP, ça aide (et parfois ça joue des tours), en fait, mon intérêt particulier c’est l’observation des comportements humains. Alors, comme en plus j’ai une mémoire eidétique, je me souviens de tout ce qu’on me dit, ça, ça emmerde grave le PN qui ne veut surtout pas qu’on se souvienne de tout, je pense que j’ai même souvent énervé mon entourage à cause de ça, plus si on compte les principes moraux (petite j’étais du genre à faire des réflexions aux gens que mes parents fréquentaient sur leur manque d’éducation) inflexibles…. cela dit, tant que je n’arrivais pas à mettre un mot sur moi et si les PN de la famille de mon ex ont eu prise sur moi c’est qu’au moment de mon diagnostic, j’ai vécu une grande remise en question, ma vie, tout ça, du coup c’est ainsi qu’ils ont pu m’avoir dans le sens que j’aurais rêvé d’avoir une famille unie, mais ça n’a pas pu se faire. Aujourd’hui, je m’en fiche, si ça vient un jour, ben ça vient, si ça ne vient pas, c’est que ma vie devait être autrement c’est tout. Je suis devenue philosophe et avec des circonstances neurologiques qui, une fois comprises et assimilées, me donnent une force.

      Merci pour votre générosité et votre réponse. Bonne journée. Il faut être bon envers soi, oui, c’est certain ! Vous allez rire, mais j’ai vu une multitude de fois le film « Mange, prie, aime », à chaque fois que je me sens en plein tourbillon émotionnel, je regarde ce film qui m’apporte une sérénité. Ben on se soigne à ce qu’on peut ! hé ! 😉

      J'aime

      1. @Nathalie R

        Mes hommages gente dame, que la paix règne dans votre âme 🙂
        Hier je suis allé voir le psychiatre et j’ai bien exposé ma situation. Il m’a fait remarqué que j’avais déjà fait un travail sur moi.
        Ca m’a fait du bien de vider mon sac, maintenant il lui faudra me donner des clés qui m’aideront à poursuivre mon chemin.
        Je suis content d’avoir entrepris cette démarche qui ne pourra que m’être bénéfique car elle est issue d’un processus volontaire.

        Hier soir, ne pouvant dormir tant j’avais chaud, je me suis levé pour éviter de trop tourner dans le lit et ainsi ne pas réveiller ma bien aimée épouse, j’ai pris mon ordinateur portable, me suis installé sur le canapé en rotin placé sur la pergola située au premier étage après avoir allumé quelques bougies pour créer une ambiance relaxante.
        Je ne me suis pas arrêté là, car j’ai regardé « Mange, prie, aime » et bien qu’il dure 2h20 je ne me suis pas endormi devant. Très beau film.
        Je me suis vite aperçu que la méditation est loin d’être aussi simple et qu’il est nécessaire de se laisser du temps, d’être persévérant et doux avec soi, de laisser glisser nos pensées. PAS EVIDENT !! Mais c’est la voie à suivre.

        Voici mon mail : cubikspoon@hotmail.com
        si vous, comme d’autres personnes souhaitez échanger sur tout et rien cela me ferait plaisir.

        Prenez soin de vous et merci pour ce partage 🙂

        Bises à vous, Scarlett, Dandoha, ainsi qu’à toutes les personnes menant un combat pour trouver la paix intérieure.

        Philippe.

        J'aime

    3. @Mila.k

      Ce n’est qu’une impression ma douce , ce n’est pas parce que ce n’est pas apparent que ça n’arrive pas. Les Pn sont certes incapables d’aimer mais quand ils ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs ils explosent (karma) et puis je me suis rendue compte que en tout cas pour ceux que j’ai connu leur détresse se manifeste au moment du couché et dans la maladie , rappelez vous le corps transforme en pathologie nos émotions et la rage intrinsèque du Pn joue sur son anatomie tôt ou tard.
      Eux ne le définiront pas comme nous qui croyons au Karma puisqu’ils sont dépourvus de recul émotionnel comme nous, mais quand vous observez un Pn en rage dans une contrariété ce n’est que la conséquence d’un de ces machiavélismes prématurés. Pour ma part je le vois ainsi, sinon le Pn serait toujours heureux ne se plaindrait jamais si son machiavélisme lui étatit si productif. Et la quette de proie ça épuise l’homme n’a pas été crée pour détruire ni harcelé, ça use forcément.
      Encore une fois dans mon cas mon géniteur a fini avec un AVC et un diabète insulino dépendant plus un licenciement et une nouvelle proie qui le trompe, des enfants qui le méprisent, condamné à travaillé jusqu’à sa mort. Mon ex lui saigne des gencives , souffre de bruxisme et est un alchoolique notoire avec toute la carte des rhums du monde sur son visage, il s’est pris un avertissement au boulot pour avoir craché sur son collègue ce qui constitue une faute grave , il est grillé, prochaine erreur c’est la porte. Il se bat pour acheter une maison il en est incapable seul et sa soutireuse de mère ne peut pas se porter caution, lui n’a pas assez de revenu il souffre d’achats compulsifs c’est tout ça aussi le karma, ce fameux retour de manivelle, le mec finira sans jamais parvenir à son rêve aucune banque ne lui fera confiance il ne sait pas gérer et n’a pas les revenus suffisants. Il est incapable d’écrire en cursive ce qui est un signe d’immaturité notoire . Ado il s’est pris le pied dans une tondeuse, deux orteils en moins plus tard à 40 ans passé il ne digère toujours pas le choc. Chaque fois qu’il part en moto il se fait un accident, n’ayant pas lu les termes du dernier contrat d’assurance correctement et respecté les délais il a perdu 4000 euros de réparations , la moto est garé depuis plus de deux ans (du moins à l’époque ou je le fréquentais). Quant à sa fille elle s’expose à 16 ans sur les réseaux sociaux a demi nue au mépris de son propre avenir, puisque aujourd’hui quandon vous embauche quelque soit le pays on vérifie votre page sur les réseaux sociaux pour ne pas tenir l’image de l’entreprise.
      Donc tout ceci pour dire que la vie se charge de chacun de nous positif ou négatif on passe tous à la caisse y compris les PN;
      Peace,

      Aimé par 1 personne

      1. @dandoha merci beaucoup pour ta réponse ca réconforte et puis pauvre pn 😂😂😂 il a enchaîné les carastrophes le coup de la tondeuse et des 2 orteils en moins m’a fait sourire quand même… J’aimerai moi aussi te dire ce qui lui ai arrivé ( pas autant de catastrophe que le tien ) mais je ne peux pas car je ne parle pas en anonyme 😔 en tout cas merci encore. 😘

        Aimé par 1 personne

      2. @Mila. K
        Anytime gorgeous.
        L’essentiel c’est de retenir que le Karma ça marche!!
        Et toi continue à être aussi lumineuse et épanouie dans tavie, surtout n’oublie pas de rire dans la journée. Et fait comme moi célèbre ton anniversaire tous les jours ainsi à la date officielle se sera le top départ pour poursuivre les festivités, le Pn c’est ton passé celui qui a fait de ton présent une femme libre et forte.
        XoXoXo Gorgeous,
        Muah

        Aimé par 1 personne

      3. @Philippe : Merci à vous pour vos jolis mots. C’est vrai, c’est important de les entendre, de les lire et pas seulement dans les moments les plus graves de sa vie et c’est aussi important de les prononcer aussi.

        Je vous souhaite bonne construction et avec votre tendre et chère épouse, un renouveau dans votre relation.

        J’avoue, je n’ai pas testé ces méthodes, pas que je n’y crois pas (au moins j’aurais essayé par curiosité), mais parce que pour moi, les psy n’ont plus trop ma confiance. A part quelques rares mais qui ne pratiquent pas ce genre de méthode. J’ai un parcours avec les psy du fait de ma particularité autistique et celle de ma fille qui font qu’on en a assez soupé pour toute une vie. 😉

        Mais j’espère que vous trouverez ce que vous cherchez.

        J'aime

      4. @NathalieR
        J’avoue ne pas avoir compris le dernier post de @philippe , je ne sais pas si c’est aussi lui qui s’exprime sous le pseudo @Cubik spoon et qui parle de psychanalyse ?

        J'aime

      5. @ Dandoha : D’après le style, je pense que c’est Philippe qui utilise plusieurs pseudos. Je ne saurais dire pourquoi, ce qui le motive, mais si je me trompe, dites le moi.
        Surtout, que d’un pseudo à l’autre la discussion semble suivre. Donc c’est ce que j’ai conclu. 😉

        Aimé par 1 personne

      6. @Nathalie R,
        Merci, dans ce cas l’idée de la psychanalyse ne meparaît pas à mon humble avis la solution adapter pour se reconstruire d’une situation post-traumatique avec un PN. Personnellement les expériences que j’ai faites avec des personnes sous psychanlyse sont plutôt effrayante, je ne recommanderai jamais à quelqu’un de traiter un malaise post-traumatique par une psychanlyse parce que la démarche et l’objectif du practicien ne me semble pas répondre à la pathologie post traumatique . La psychanalyse me semble t-il est un prolongement volontaire et personnelle d’une introspection récurrente chez un patient lucide. Hors ici il s’agit de patient vulnérable et qui ne maîtrise pas ou plus cette capacité d’introspection due justement au traumatisme, alors qu’il faut avant tout traiter la phase trauma avec un programme médical adapté et certifié avec possiblité de médication.
        Enfin, chacun voit midi à sa porte,
        peace,

        J'aime

    4. Mila

      Concise, concernée, compatissante, curieuse, craquante (pour l’avatar)…

      Tu n’as pas MILle Atouts
      Mais tu en as beaucoup
      Mila Kool

      Après la poésie à 2 balles 😢 en qualité mais à beaucoup plus en sincérité. Voici ma réponse à une de tes bonnes réflexions :

      Je trouve que tu as raison ‘Ils ont une vie pourrie en général, c’est déjà çà »
      Aucun potentiel pour avoir une belle vie. Mais d’énormes capacités de nuisance pour rendre pourrie la vie de leur bienfaiteur aveuglé, sourd, bâillonné par ce qu’il ne sait pas, ne veut pas voir, entendre, exprimer. À chacun de nous, grâce à son énorme potentiel d’apprendre à mieux voir en l’autre (ses paroles, ses actes…), à mieux et plus écouter son intuition et à comprendre et exprimer honnêtement et mûrement ses pensées, ses sentiments, son amour à donner… Et une belle vie enfin méritée s’offrira peut-être à chacun de nous.
      Il voulait au présent de chaque jour de notre vie une belle victime pour enjoliver sa vie de merde. Contentons-nous, concentrons-nous à essayer de nous construire une très belle vie future sans nous soucier de sa belle et éternelle vie de merde.

      Voilà pour la théorie. Je pense avoir au moins la moyenne. 😉
      Pour la pratique, je sais que je n’ai pas encore atteint la moyenne.😉

      Peace

      Greg

      Aimé par 2 people

      1. Hihi tu as raison c’est bien résumé et merci à eux pour ce que nous sommes aujourd’hui grâce à eux notre développement personnel a été boosté 😉 bonne journée et merci pour ces jolis compliments

        Aimé par 1 personne

  9. Bonjour tout le monde !

    Ça faisait un moment… 🙂
    Je vous lis toujours assidûment et avec beaucoup de compassion même si, dernièrement, j’avais moins à partager que précédemment !
    Cela dit, ce nouvel article vient à point nommé avec une récente révélation d’une amie (disons… plutôt… une connaissance) qui est… tombée dans les filets du même PN que moi ?!

    Il se trouve que – si je pensais que mon PN m’avait depuis longtemps oubliée – je n’en reste pas moins dans sa « réserve personnelle d’ex ».
    En effet, dans le but de contrarier mon amie, celui-ci a volontairement exhibé d’anciennes photos de moi (de nous, plus précisément) en vantant mes innombrables qualités qu’elles soient physique ou intellectuelles.

    Alors… D’abord… Je vous raconte pas le choc…
    C’est un peu celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom à la maison…
    Mais ensuite… Lui et ma copine ET lui en train de me parer de qualités inédites (que je n’ai JAMAIS entendu dans sa bouche du temps où on se fréquentaient…).
    Merci mais non merci.

    Je suis assez d’accord pour dire que si, on peut arriver à mettre le PN de côté, nous ne sortons jamais réellement de sa tête à lui.
    Nous sommes toujours « utilisables » pour lui. En tant que « personne », oui, mais aussi en tant qu' »objet/image ». A notre su ou à notre insu.
    Malheureusement.
    :/

    Cela m’amène, par contre, à un nouveau défi…
    Comment sortir cette amie de ce piège à loup ?

    J'aime

    1. @ Séraphine : Tout d’abord, tant mieux que vous en soyez sortie de ses griffes, mais pour être sûre qu’il ne vous utiliseras plus, évitez les fréquentations qui vous lient.
      La copine est maso ou elle ignorait qu’il était un PN ? si c’est pas une vraie copine, lâchez la et elle fera sa propre enquête toute seule, sinon vous allez vous retrouver dans la peau du bouc-émissaire, et ça ne va pas vous faire du bien, voire même l’inverse ! Si c’est une vraie amie, interrogez-vous pourquoi elle est sortie avec un ex, déjà et un ex PN.
      Parce que à moins de le faire exprès, histoire de voir si la légende disait vrai, pas très malin.
      Dans un cas comme dans l’autre, une amie qui se tape un ex, ben moi en principe je suis pas trop fan, donc je raye le passé, ce qui me retient au PN, je le laisse. Je peux expliquer gentiment aux personnes que compte tenu de la situation, je ne les fréquenterais plus, ou que très épisodiquement si c’est la famille et s’ils ne le fréquentent pas non plus régulièrement…. mais pour pouvoir passer à autre chose, faut éviter tout ce qui nous retient ou rappelle le PN.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour Nathalie R.,

        Vous êtes de très bon conseil et je vous félicite pour le recul que vous avez acquis !

        Je trouve vos commentaires remplis de bon sens, d’humour et de vérité. Merci 😉

        Aimé par 1 personne

      2. C’était plus une connaissance qu’une amie comme je le disais… 🙂
        Et elle n’a jamais été au courant de cette liaison…
        Un an nous sépare d’elle et lui, c’est un pur hasard qu’elle se soit inscrite à mon ancienne salle de sport.

        Cela dit, je suis une convaincue du no contact depuis longtemps. C’est la première nouvelle que j’en reçois depuis que j’ai porté plainte contre lui…
        Le choc a été implacable
        😀

        J'aime

      3. @ Nathalie R et Dandoha,

        Cubikspoon, Philippe, Philippe Béguin, Béguin sont la même personne.
        A chaque publication sont demandés l’adresse mail et le nom et plusieurs fois ai saisi tout ces noms simplement par inadvertance. J’ia fini ar m’en rendre compte moi-même. LOL.
        En aucun cas je ne voulais brouiller les pistes et votre analyse, quant au style d’écriture, aurait eu vite fait de me confondre.
        A ce propos, comment le qualifieriez-vous ? Le style, pas le bonhomme 🙂

        Je voulais faire savoir à Dandoha que je venais de dévorer cet après-midi le livre  » Les quatre accords Toltèques » et je dois dire que sans m’en apercevoir j’ai mis en pratique chacun de ces accords autant que possible dans ma vie depuis que je suis enfant, sauf que parfois les parasites se sont montrés voraces !!
        Le temps et la force de l’esprit m’ont permis de me détacher de plusieurs d’entre eux :

        -j’ai pardonné mon père et me suis rapproché de lui en l’acceptant tel qu’il est et aussi en ne me sentant plus coupable de ne pas supporter de passer trop de temps avec lui quand on se voit (ce qui est pourtant rare vu la distance qui nous sépare).
        – je me suis détaché de ma sclérose en plaque et ai même complétement arrêté mon traitement au mois de janvier.
        – je n’ai plus peur de l’abandon éventuel de ma femme ( cela fait quelques semaines que j’en suis sûr)

        Ce sont quelques parasites infernaux, les plus lourds, dont je me suis défait après des années de travail et de lutte acharnée. Malgré le côté lourd et répétitif de mes plaintes mon épouse a toujours été à mes côtés et pour elle j’ai peu à peu appris à me taire et à agir pour mon bien et éviter de trop la contaminer. Elle a été un guide malgré elle et je me devais de lui prouver que sa patience serait tôt ou tard récompensée.

        Mon père a sa vie et le savoir encore de ce monde me remplit de joie même s’il ne m’a pas permis de grandir en ayant confiance en moi il m’a permis de choisir une autre voie qui finalement me convient tout à fait car je me suis construit en choisissant moi-même les matériaux. Je ne peux que lui dire merci d’avoir fait de son mieux.
        J’ai gagné ce combat et bien qu’un jour je lui ai dit « tu peux crever », (mon juge m’a bien botté le cul !!), je suis revenu sur ces propos et ai eu le courage de lui dire que c’est la colère qui m’a fait dire ces mots et que même si j’avais un ennemi je ne lui souhaiterai pas ça.
        J’arrive à lui dire je t’aime et lui me l’écris sur les cartes de Noël ou d’anniversaire.
        Il ne téléphone jamais mais c’est ainsi.

        Pour ma maladie, malgré 5 poussées 1995-2002-2005-2009-2012 qui m’ont bien fait peur, j’ai appris à les gérer de mieux en mieux à chaque fois en me disant qu’angoisser ne me conduirait pas à la rémission et que le mieux était de me concentrer sur ce que je ferai en ayant récupéré.
        En 2009, à 35 ans, je me suis mis au sport et j’ai fait et fais encore depuis du badminton à raison de 2h30 par séance.
        En 2011 j’ai entrepris, en plus du bad, de faire de la musculation pour prendre du poids et passer ainsi de 65 kg à 77 kg aujourd’hui.
        Comme je m’éclate dans la diversité je fais de la natation à raison d’une heure par semaine, du vtt les dimanches ou quand je peux. Du gainage, un peu de stretching quand mon corps manifeste des douleurs quand j’ai trop forcé.
        Sans une bonne hygiène de vie : no tabac et no alcool sauf de temps en temps en réunion avec des amis ou de la famille mais jamais en dehors de tels événements.
        Une bonne alimentation et le corps se sent bien, la machine fonctionne parfaitement, mes analyses de sang sont top. Je consomme de la spiruline sous forme de gélules depuis 1 an en prenant mon petit déjeuner le matin.

        Pour mon couple : la patience, la bienveillance, parler, parler, parler, exposer ses peurs les plus absurdes pour se rendre compte que ce n’est que moi qui me percevait mal et pensait que je ne pourrai qu’être tôt ou tard abandonné.
        Mon épouse est sensationnelle, elle est un Ange. Quand nous nous sommes rencontrés, et le soir -même embrassés, un courant puissant a parcouru mon corps entier et ce baiser je l’ai encore en mémoire. Il a bouleversé ma vie car mon amour est toujours aussi puissant qu’au premier jour. Chacun de nous évolue avec cette puissance évolutive qui nous échappe et pourtant nous soude sans être fusionnels.
        Je nous sens libres, confiants en notre histoire.
        Mon plus beau combat est je pense celui-ci car si l’amour n’était pas tel je n’aurai pas eu sans doute la volonté de ne rien lâcher.

        Bon…
        Mon combat est maintenant professionnel.
        Je vous dirai ce qu’il en est quand je serai fixé.

        Je ne crois pas que la psychanalyse doive durer longtemps finalement.

        Femmes, je vous aime.

        Aimé par 1 personne

      4. Good Day @Cubik Spoon,

        je vais vous faire une confidence, j’ai lu tant de posts que je ne me rappelle plus avec vos changements de pseudos 😄😄😄 si c’était vous qui aviez peur d’être un PN?

        Je vous cite « Pour ma maladie, malgré 5 poussées 1995-2002-2005-2009-2012 qui m’ont bien fait peur, j’ai appris à les gérer de mieux en mieux à chaque fois en me disant qu’angoisser ne me conduirait pas à la rémission et que le mieux était de me concentrer sur ce que je ferai en ayant récupéré.
        En 2009, à 35 ans, je me suis mis au sport et j’ai fait et fais encore depuis du badminton à raison de 2h30 par séance.
        En 2011 j’ai entrepris, en plus du bad, de faire de la musculation pour prendre du poids et passer ainsi de 65 kg à 77 kg aujourd’hui.
        Comme je m’éclate dans la diversité je fais de la natation à raison d’une heure par semaine, du vtt les dimanches ou quand je peux. Du gainage, un peu de stretching quand mon corps manifeste des douleurs quand j’ai trop forcé.”

        Avant toute chose je ne saurai trop vous recommander d’évite de vous apprprier la maladie en générale et de ne pas vous exprimer donc en disant “ma maladie” non la maladie ne vous appartient pas éduquez votre discours à maintenir cette “parole impeccable “ qu’enregistre votre cerveau qui commande votre coeur et métabolisme, petite astuce de bien être mental , vous saisissez? 😉
        Autre chose je vous cite  » je me suis détaché de ma sclérose en plaque et ai même complétement arrêté mon traitement au mois de janvier.
        – je n’ai plus peur de l’abandon éventuel de ma femme ( cela fait quelques semaines que j’en suis sûr)”
        Et là je me réfère à LOUISE HAY et son livre Heal your body
        définition de la sclerose en plaque ( maladie qui atteint la vue):
        Mutiple sclerosis : Mental hardness, hard heartedness, iron will, inflexibility , fear
        Duretée mentale, inflexibilité, volonté acharnée, durete affective, peur

        Vous ne lâchez pas prise, vous êtes déterminé voir obstiné, vous masquez vos sentiments n’exprimez pas vos emotions facilement voire pas du tout , vous avez le coeur dur, et vous êtes une personne terrifiée d’où votre rigidité émotionnelle affactive .En choisissant d’aimer, d’être plus affectueux, avec des pensées positives et joyeuses, en créeant l’amour det la joie dans votre environnement, vous vous sentirez enfin en securité et libre.
        Voilà ce que signifierait la pathologie dont vous souffrez.

        Ce qui me laisse à penser que aujourd’hui vous prenez la voie de lâcher prise sur votre rigidité et votre peur.
        Pour ce qui est de votre père: « Il ne téléphone jamais mais c’est ainsi.” Lui a tracé sa route vous vous êtes entrain de tracer la vôtre et visiblement il ne veut pas y prendre part, ne le forcez pas, ne vous forcez pas non plus. A ce stade vous ne lui devez plus rien, c’est lui qui vous droit , mais comme vous êtes plus fort vous n’attendez plus rien de lui n’estce pas? 😉
        ne mendiez pas son affection, et ne faites rien par devoir il est adulte majeur et vacciné, votre seul devoir à vous être heureux pour vos même puis avec votre famille , si vous êtes libre et herux votre famille le sera et vous ne terroreriserez mentalement plus personne.
        Il me semble, que ce lien que vous vous forcez à maintenir avec ce “père” si absent par rapport ce que vous en espérer est un cordon que vous ne parvenez pas à lâcher. Rappelez vous il n’y apas plus sourd que celui…. et plus aveugle que…
        Et puis vous forcez c’est contraire à TOLTEQUES (tricheur ce n’est pas dans les 4 accords de se forcer 😂😂😂😂😂) vous crées vous même vos propres parasytes dans votre attitude et dans votre esprit d’abord avec des “Suppositions négatives » à l’égard de l’abandon éventuel de votre épouse, voyons 🙃🙃🙃….!!! Et maintenant vous baffouez le “Toujours faire de son mieux “ ce qui laisse entendre que vis à vis de votre père vous en faites encore “Une affaire personnelle” en vous obligeant à son égard.
        Et bien vous savez quoi avec un état d’esprit comme celui là je comprends d’où est né la sclérose en plaque . Vous aviez PEUR de tout et surtout PEUR de ne pas être à la hauteur!!
        Hors en vous lisant et là je parle de votre style, vous faites montre de beaucoup d’humanité et de sincérité, mais je dois avoué que , ne croyant pas au hasard les pseudos que vous avez laisser apparaître sur ce blog peu importe par erreur ou inadvertance démontrent justement une certaine fuite pour ne pas laisser transparaître cette peur et agir en “Homme” peut être là où vore père a échoué avec vous sur le plan affectif, guess what un homme ça pleure 😉 .
        Personnellement je trouve injuste de la part de votre juge de vous avoir “botté le cul” ce jour là votre colère était légitime elle devait sortir. C’était votre façon de répondre au mépris de votre père, et ce juge vous a culpabilisé pour rien, selon moi. Je vous cite « « tu peux crever », (mon juge m’a bien botté le cul !!), je suis revenu sur ces propos et ai eu le courage de lui dire que c’est la colère qui m’a fait dire ces mots et que même si j’avais un ennemi je ne lui souhaiterai pas ça. » Vous me suivez?.

        Personnellement je reste convaincue que la psychiatrie ou la psychologie vous apportera beaucoup plus, mais ce n’est que mon opinion en vous lisant.

        Des pistes à propos de vous et de votre père, ou du moins ce que j’en ai compris, donc si je me trompe dites le moi :

        Je te pardonne car je t’aime, mais je m’éloigne car je m’aime
        http://amelioretasante.com/je-te-pardonne-car-je-taime-mais-je-meloigne-car-je-maime/

        Si quelqu’un ne vous accorde pas de valeur, ne mendiez ni attention ni amour
        Il faut savoir que la seule personne indispensable au bonheur, c’est nous-même. Si nous avons de l’amour propre et que nous nous respectons, il sera plus difficile de nous atteindre pour nous faire du mal.
        http://amelioretasante.com/si-quelquun-ne-vous-accorde-pas-de-valeur-ne-mendiez-ni-attention-ni-amour/

        Peace,

        J'aime

      5. @ Dandoha,

        Merci pour votre analyse 🙂
        La maladie m’a freiné longtemps et elle est toujours là, je ne peux pas le nier et dois cesser cette fuite en avant qui consiste à me dire que si je bouge autant que possible, et que je m’arrête peu, ça sera ça de gagner.
        Mais bon sang !! Je suis en train de faire une supposition.

        Rectifions donc et pensons et agissons avec ce qui est factuel : j’aime marcher, me défouler au badminton, faire du vélo pour aller vite, prendre l’air, profiter de la nature, voir des gens souriants qui me saluent ou me sourient et à qui je souris en retour.

        Le travail que je fais sur moi-même est pour enfin trouver la paix intérieure et cesser de me tourmenter pour un oui ou un non.
        Il est important que j’arrive à vivre mon travail différemment car dans ce domaine, comme dans tous les autres domaines, je me mets une pression de dingue pour ne pas être pris en défaut et être qualifié de nul, d’incompétent, de gars lent.
        Merci papa pour ces traces.
        En réalité mon père ne me manque pas, je pense très peu à lui et réciproquement visiblement.
        Etant encore en arrêt je sors de plus en plus et rencontre des personnes qui m’attirent car j’apprécie passer ne serait-ce que quelques minutes avec eux. La seule chose est que je parle beaucoup car je suis passionné par le fait de marcher, rouler, nager et je monopolise quelque peu la conversation. M’en rendant compte je corrige progressivement cela en apportant une écoute active pour que les échanges soient réciproques. Je laisse de plus en plus parler en premier mon interlocuteur, ainsi je peux tourner 7 fois ma langue dans ma bouche avant de parler à mon tour.

        Pour la psychanalyse je compte bien y investir du temps finalement.
        D’autre part j’ai arrêté le traitement contre cette maladie qu’est la SEP et je pense en prendre un nouveau sous forme de comprimés car j’ai vu ma neurologue aujourd’hui et elle me le conseille vivement car je ne sais pas de quoi demain sera fait.
        Une nouvelle tache est apparue sur mon IRM de juillet et la maladie évoluerait, donc il serait plus prudent de suivre ses recommandations. Moi qui était persuadé que ma seule volonté pouvait m’aider je réalise que c’est le moment de m’en remettre à la médecine afin de consacrer une partie de mon énergie au lâcher prise à l’encontre de la maladie.
        Je disais « ma maladie » parce que j’avais le sentiment que mon mental pouvait la domestiquer. Encore une supposition me direz-vous ?

        Je lirai de nouveau les quatre accords Toltèques afin de les mettre en application.
        Avant cela je vais lire « Au delà de la peur ».

        Sinon quand je pense à mon travail je suis dans la peur d’y retourner car je me sens honteux et en échec alors que la clientèle et mes collègues « semblent » m’apprécier. Mon retour sera difficile et ma crainte est de ne pas supporter les commentaires négatifs, les médisances à mon égard alors que cet arrêt est nécessaire à ma (Re) construction . J’aimerai me défaire de cette emprise et revenir plus fort, détaché de tous points de vues néfastes à mon équilibre. Pensez-vous que le Psychiatre sera à même de m’y aider.
        Pour l’heure je me sens fragile. J’ai pourtant envie de travailler et me dis que quitter cette entreprise pour faire table rase du passé, prendre un nouveau départ en ayant un regard neuf sur mon nouvel emploi est la solution.
        Je suis perdu à ce niveau là alors qu’avec mon épouse cela s’arrange.
        Vous me direz-sans doute que l’on ne peut pas progresser sur tous les fronts à la fois.
        Vous avez mon adresse mail si vous souhaitez vous en servir.

        Encore une fois je vous remercie d’avoir pris le temps de me faire part de votre point de vue.
        Philippe. Le seul prénom que vous lirez de moi qui n’ai vraiment pas fait attention lors de mes précédents commentaires 😉

        Aimé par 1 personne

  10. le retour du toxique (j’aime bien ce nouveau terme) peut se manifester de 1000 façons, il ne reviendra pas spécialement la bouche en cœur pour te dire : tu est la femme de ma vie, il peut revenir aussi à la charge pour te pourrir la vie, par exemple par triangulation, par chaud froid,par chantage avec un enfant comme carotte (mon cas) .
    ce n’est pas contradictoire qu il te jette et t oublies instantanément, puis qu il se souvienne de toi pour s amuser un peu quand il s’ennuie. C’est juste un manque de considération total qu on ne pourrait jamais avoir, donc c’est difficile à imaginer.
    La triangulation, apparement ça met un peu de piquant pour le toxique, et ça peut justifier son insatisfaction , ses crises avec sa nouvelle proie aussi.. . Bref, le retour peut prendre toutes les formes.

    Aimé par 2 people

    1. Bonjours à toutes et à tous,

      Il y a deux ans, mon PN me quittait pour une autre proie. Il y a un an, je témoignais sur ce blog.
      Appliquer le no-contact me semblait difficile à cause des multiples sous-entendus où il me faisait comprendre que ce serait dommage de nuire aux études si brillantes de nos enfants en se faisant la gueule…

      J’ai donc gardé le contact de temps en temps, restant toujours sur mes gardes. Quand je sentais que cela devenait insupportable de connaître des détails sur sa nouvelle vie, je lui disait de me laisser seule un moment…
      C’est ce qui s’est passé avant l’été et en plus, je suis partie seule avec les enfants en vacances. Lorsque je suis rentrée, il a demandé à me voir alors qu’il me savait seule à la maison. J’ai accepté et j’ai découvert un homme perdu, négligé… Il n’a pas cessé de pleurer, dire qu’il m’aimait encore, qu’il regrettait… Je n’ai pas été dupe, mais je me suis dit après tout, je vais rendre la monnaie de sa pièce à la dinde (sa compagne) qui n’a pas hésité à m’ humilier pour satisfaire son ego…

      Mais je suis tout simplement tombée dans le piège et je confirme :
      Il ne faut PAS briser le no-contact. La suite vous la devinez, il vient me voir un peu quand ça le chante, m’allume puis me dit qu’il ne peut pas faire ça etc.etc. Ensuite, le portable à la main, il tchate avec sa compagne en plein milieu d’une discussion…

      Heureusement, j’avais rdv avec une psy pour des séances d’hypnose car mes troubles alimentaires et mes angoisses ont réapparus. Et en racontant ce que je vivais j’ai compris la bêtise que j’avais faite. Elle m’a confirmé qu’il était inutile d’entreprendre les séances si je ne rompais pas tout contact avec lui. J’ai expliqué ma crainte pour mes enfants et elle a balayé l’excuse en me faisant comprendre qu’ils étaient assez grands et intelligents pour se défendre…

      J’ai envoyé un message de rupture dès hier soir. J’ai ressenti un échantillon de ce sentiment de liberté que j’avais ressenti lorsqu’il est parti.

      Comment cela a-t-il été possible?

      Il faut dire que parallèlement, je venais de comprendre que je serais peut-être une adulte HP. Mais cela reste à confirmer.
      Je l’ai laissé m’approcher parce que je me pose des questions après avoir lu le livre de référence sur le sujet : » trop intelligent pour être heureux » de Jeanne Siaud Facchin.
      Si j’ai retrouvé quelques similitudes avec moi. J’ai plutôt reconnu mon ex. Et d’ailleurs, quand le diagnostic de mon fils est tombé alors qu’il avait 6 ans, tout le monde s’est exclamé : il tient de son père ! Personne, mais alors personne n’a pensé que je pouvais aussi y être pour quelque chose. Parfois j’avais cette petite voix en moi qui disait : « mais toi aussi tu es douée » mais mon cerveau refusait d’y croire.

      C’est ainsi que je l’ai laissé m’approcher pour mieux l’observer. Nous avons eu une discussion incroyable et riche pendant plus d’une heure et il avait l’air sincèrement heureux près de moi, puis il m’a demandé si je continuerais à le voir lorsque j’aurai un compagnon et j’ai répondu aussitôt : – non ! (Ça a été plus fort que moi)
      J’ai senti que quelque chose changeait et c’est là qu’il a commencer à me « gaver ». Il faisait des phrases sans queue ni tête. me parlait de choses qui n’avaient aucun rapport entre elles. Et je comprends aujourd’hui qu’il m’embrouillait le cerveau. Je ne sais plus comment tu appelles cela Scarlett. Lorsqu’il est parti une heure plus tard, j’ai du me coucher tellement mon cerveau était brouillé. Il était 16h, et je ne fais jamais de sieste d’habitude.

      Bref! ce que je me demande c’est : Est-il possible qu’il soit surdoué et PN. Le premier élément qui caractérise un HP est l’empathie ?!?

      Je ne trouve pas la réponse pourtant je l’ai bien observé et je me souviens de tout ce que sa mère disait de lui étant enfant : Il a toutes les caractéristiques sauf l’empathie et c’est vrai que pour lui, la réussite sociale n’a aucune importance. Il s’intéresse à tout. Est « fainéant » si ce qu’on lui demande ne l’intéresse pas mais peut abattre un travail de forçat et faire des choses magnifiques quand il est motivé. Il a eu sa période mystique, explorant toutes les religions et spiritualité dans les détails etc. etc.

      Instinctivement, je pense qu’il est possible d’être HP et pervers mais alors cette histoire d’empathie les caractérisant?

      J'aime

      1. @ Caren :

        Eh oui, en effet, j’ai remarqué que si la curiosité l’emporte, on le paye. Donc avec un PN faut pas être curieuse. Faut lâcher rapidement.
        Bon et puis il faut arrêter de vous flageller comme ça, vous avez fait une erreur, ok, on va dire que c’était un reste d’émotion/curiosité de voir ce qu’il devenait et puis on a de l’empathie et parfois (souvent, ok) même une hyper empathie, donc il faut apprendre à se préserver.

        Lorsque je veux renforcer ma méfiance vis à vis d’un PN et m’assurer de ne pas me faire avoir, je pense que le PN n’est que source de chagrin et de tristesse, de colère et d’humiliation, de mal être…. et d’échec !

        Oui, pour répondre à la question, j’ai connu des PN très très doués (mon père déjà), ils ne le vivent pas comme nous, ils ne le vivent pas dans l’humilité, ils sont arrogants, le petit savoir qu’ils ont en plus leur sert pour être mis au service du mal, du déviant, donc, je pense qu’ils sont doublement coupables à mes yeux. Un PN qui est limité intellectuellement, ben, c’est un PN à la con, mais un PN HP, pour moi c’est un PN + 2 (un peu comme le BAC avec les + nombres d’années de fac quoi !).

        Donc, il avait l’intelligence de voir qu’il était pourri et s’en félicite…. circonstances aggravantes !

        En revanche, pour moi, un HQI ça ne confère pas forcément une qualité humaine, le HP oui.

        Je m’explique.

        Mon HP à moi par exemple est retardé par une vitesse de traitement de certains types d’informations (celles qui sont employées dans les tests QI, hors, les informations que je traite ultra rapidement et ma pensée en arborescence, elle, n’est pas prise en compte, c’est pour ça que je ne fais pas genre grosse tête typique), mais le HP n’est pas synonyme obligatoirement d’un haut QI, la plupart ont un QI normal, car justement ils veulent tellement bien faire qu’ils perdent du temps et hésitent, doutent d’eux mêmes, etc.

        Je ne pense pas qu’un haut QI soit obligatoirement synonyme de HP, je pense que certains traits d’intelligence ne sont pas traités dans ce type de tests pour éliminer justement ceux qui ont du potentiel, du vrai, ma fille fait 45 de QI, mais elle se débrouille mieux dans la vie qu’un HP qui a 130. Pourquoi ? Parce qu’elle compense avec une autre intelligence, une intelligence qui elle n’a pas été mesurée et que son autisme lui confère une autre façon de fonctionner sur le plan cérébral.

        Ah croyez moi, le HP c’est bien plus complexe que ça ne parait, et à la fois tellement simple.

        Vous devez déjà ramer avec votre pauvre estime de vous même, votre ex a sans doute une famille qui l’a encouragé, la preuve, on reconnait chez lui mais pas chez vous. Pourquoi la famille de votre ex ne vous reconnait pas là dedans ? C’est parce qu’ils ne vous connaissent apparemment pas. Ils ne se sont apparemment même pas intéressés à vous puisqu’ils ne pensent pas que vous êtes douée.

        Mais vous trouverez la façon dont vous utilisez votre intelligence, mais loin de lui, loin des parasitages et des m’as-tu-vu ! Le HQI bling-bling, je pense que de toute façon, dans une société comme la nôtre, avec des profs qui peuvent avoir parfois à peine plus d’instruction que leur élève (j’ai vu hier soir le site de l’Education Nationale, c’est accablant !), avoir un haut QI n’est pas forcément synonyme d’intelligence, mais de capacité à assimiler des informations pour être conditionnable.

        Etre conditionnable ça veut dire quoi ? Avoir les caractéristiques recherchées par la société pour ingurgiter un certain nombre d’informations dans un certain délais. Si vous doutez de ce que vous ingurgitez, si vous réfléchissez autrement, ça vous barre la route. Donc, on vous met dans les « normaux », voire inférieurs. Vous devez avoir la capacité à apprendre par coeur et restituer des informations dans un délais satisfaisant, sinon vous n’êtes pas considéré comme intelligent.

        Vous avez toujours l’impression qu’avoir juste un haut QI c’est être vraiment intelligent ? Bien sûr, ça aide le reste, si à coté de ça, on a un potentiel humain et qu’on a un potentiel d’analyse des informations rapide, ça justifie le HP, mais un PN qui n’a que son HQI pour se prétendre surdoué, il ira moins loin dans l’humain, mais plus loin dans la perversion.

        Je pense à ces gens dans la finance qui ont créé les produits dérivés (les fameux crédits défault swaps, entre autres), ils n’ont même pas pensé un seul instant de ce que ça entraînerait pour la société, pas que pour la France, l’Europe ou les Etats-Unis, non, ils ont vérolé le système financier et économique de toute la planète ! Bien sûr, ceux qui ne sont pas liés par des traités, ils peuvent mieux s’en sortir, d’où les questions de plus en plus de sortir de l’UE. Ces gens sont des HQI. Ce sont des « têtes » ! Ils sont des génies dans leur domaine, des matheux pour la plupart. Ils créent des formules complexes et des trucs qui vous donneraient mal aux yeux rien qu’à regarder et d’ailleurs plus c’est complexe, mieux c’est pour eux car ainsi, personne ne comprend ce que ça engendre, mais sur le plan humain, ils sont des zéro, des même moins que zéro ! Vous pensez toujours que le HP a un rapport avec le QI ou avec l’humain ? Oui, un HP c’est l’intelligence humaine et le HQI, c’est autre chose !

        Trouvez donc votre voie, dans quoi exceller votre potentiel et ne vous laissez plus écraser par cet avorton qui n’a apparemment pas eu l’intelligence de comprendre qu’il avait une perle dans sa vie et qu’il venait de la troquer pour une parure en toc. Mon père qui critiquait ma mère sur son poids (oui elle est boulimique et elle a de gros soucis de santé) s’est mis avec une nana qui a pas loin de mon âge et qui fait presque le double du poids de ma mère (qui est déjà obèse).

        Votre histoire m’a fait penser à ma mère quand elle a découvert que mon père fréquentait cette arriviste, elle l’a plumé d’ailleurs le con, il est encore plus alcoolique et plus haineux qu’avant, il a l’air malade et mal en point, les gens ne le reconnaissent plus, il paraît, moi je n’en sais rien, j’ai coupé les ponts avec lui il y a plus de 10 ans. Donc il n’existe plus. Il a tenté de truander tout le monde et il méprise le monde entier (le karma je vous disais)….

        Honnêtement, un pauvre type qui pleurniche pour vous avoir, vous méritez mieux ! Un simulateur d’émotions, il joue à faire pitié pour vous avoir…. vous voyez que dès que vous retombez dans le panneau, il fait son intéressant et en profite au passage pour vous humilier et vous écraser.

        Non, il n’est même pas digne à sortir vos poubelles.

        D’autre part, concernant l’empathie, on ne peut pas en avoir quand on s’en fout des autres et du mal qu’on peut leur causer. Il peut se gargariser de votre tristesse, votre compassion, car il se sent vide. C’est la nuit noire de l’âme, le tonneau des Danaïdes ! On ne peut jamais le remplir…. donc circulez, vous avez assez vu et tout ce que vous vivrez ne sera qu’un copier/coller du reste.

        J'aime

      2. @Caren

        je vous cite: « Bref! ce que je me demande c’est : Est-il possible qu’il soit surdoué et PN. Le premier élément qui caractérise un HP est l’empathie ?!? »

        Surdoué et Pn IMPOSSIBLE.COM

        Je vous conseille de reprendre le NO CONTACT absolu, relire tout le blog de @Scarlett, cessez de lire le livre de Facchin durant votre suivi.
        Et accentuez vos redvs si possible avec le psy.

        Peace,

        J'aime

      3. Euh attention sur les termes (je sais, je suis un peu chiante avec mes précisions mais pour moi c’est important de savoir de quoi on parle avec exactitude), la surdouance c’est avoir une douance ou de multiples capacités dans un ou plusieurs domaines, mais au dessus de la norme, c’est à dire qu’une personne apprend beaucoup plus vite certaines choses qui demanderaient à des personnes basées dans une « norme » plus de temps.
        Sachant qu’on n’a pas tous les mêmes compétences, ni capacités et heureusement, et encore moins domaines de prédilection, on peut s’interroger sur cette prétendue « norme ». Et ce qu’elle revêt. Est-ce qu’une norme est entendue en terme de majorité ou de seuil en terme d’acceptabilité et de non acceptabilité et qui fixe ces seuils ?
        Quand on voit qui ont met dans la « norme », je suis un peu inquiète. Si on devait réviser la norme aujourd’hui, mettrait-on les chasseurs de Pokemon dans la norme (que je sache par rapport à quoi on est mesurés), en dessous, au dessus (alors là je préfère être considérée comme débile profonde si c’est ça la surdouance !) ?
        Bon, vous l’avez compris, la « norme » est une notion totalement vérolée qui n’a pas d’intérêt en soi, en revanche, la multidouance est plus intéressante, car plus on a de capacités stockées en mémoire et en savoir-faire, et plus, selon moi on a un intérêt à être appelés « sur »-doué ou « sur » quoi que ce soit. Et encore que…. dans une société où on n’exploite plus grand chose en terme de capacités réelles, mais qu’on abrutit totalement la population pour la cultiver à l’imbécilité, je préfère même ne pas être mesurée que de me retrouver à être comparée à un groupe d’individus qui ont perdu la raison et l’entendement.

        Si vous prenez un ministre qui est sensé avoir une certaine instruction (rien à voir avec l’intelligence réelle, on est bien d’accord), avoir des facilités pour pouvoir apprendre, car il a pu apprendre dans de bonnes conditions, il devrait, selon moi être un surdoué, puisque lorsque personne n’entrave vos capacités à l’apprentissage, voire, les encourage, mettent les moyens pour vous en faire acquérir d’autres, je ne sais pas si on peut parler de « mérite » intellectuel, ou de chance. Question que je me pose (enfin oui et non).

        Comment se fait-il que certains ne mettent leur intelligence qu’au service du dieu pognon et pas dans ces choses constructives ? C’est là que je veux en venir…. c’est qu’en effet, l’intelligence réelle n’est pas mesurable en chiffre car on ne cherche pas à mesurer l’esprit pratique, le savoir-faire ni le savoir être. En revanche, le QI, lui, comme je l’ai dit avant, on le mesure par rapport à des critères recherchés. C’est à dire capacité à apprendre, à stocker un certain type d’informations, à traiter rapidement et à les restituer dans un temps donné.

        Il y a des PN chez les MENSA. Et ça, j’en connais ! Donc, si, y a des PN qui ont de très hauts QI, mais pour ce qu’ils en font, on peut vraiment se demander à quoi servent les tests QI. D’autre part, comme il y a plusieurs formes de mémorisation, de mémoires même, chacun traitant les informations d’une façon ou d’une autre, ceux qui ont une meilleure mémoire visuelle, ou une meilleure mémoire auditive ne traiteront pas les informations de la même façon. Mais si en plus, comme on sait que le cerveau humain est très complexe, selon les intérêts et les domaines de compétences, la mémoire peut être très efficiente dans un domaine en visuel, ou auditive…. mais quand l’émotionnel parasite les compétences intellectuelles, c’est beaucoup plus dur.

        Un PN a, selon moi, une capacité à traiter les informations plus rapidement car les émotions ne perturbent pas son système de traitement de l’information. Mais il est limité par sa psychopathie. Donc, peut on encore comparer l’intelligence d’un psychopathe à un non psychopathe ? Sur un certain point oui, mais l’intelligence, n’est pas traitée de la même façon, car les PN ne mettent pas leur intelligence au service de la construction mais de la destruction.

        Un PN est-il plus intelligent ? Non, un PN est seulement plus dangereusement con s’il a un HQI. Donc peut être aussi de ce point de vue là qu’on peut noter des différences chez les formes PN. Le lâche est plus limité cérébralement (je ne parle pas d’intelligence là) qu’un sportif prédateur ou encore le kamikaze PN qui va foncer tête baissée dans l’illégalité voire le crime. Possible, mais encore que…. ce n’est pas réellement prouvé. Il faudrait leur faire passer des tests et des scanners, voire des IRM. Mais pour ça faut en attraper ! Et on sait que les protocoles de soins sont stricts, on n’oblige pas une personne à se soigner (enfin…. si on peut parler de soins en psychiatrie).

        Une autre forme d’organisation cérébrale, les schizophrènes, les autistes, les TDA/H. Mais chacun à leur façon. Encore une fois on ne peut pas comparer les autistes aux schizo, ni ces derniers aux TDA/H.

        Chacun traitant les informations à leur manière spécifique, donc voilà pourquoi pour moi c’est parfaitement illusoire et parfaitement bidon de mesurer un QI. D’ailleurs, on s’en est servi durant la seconde guerre mondiale pour faire entrer aux Etats-Unis des personnes qui pouvaient apporter au pays par un savoir faire, ou non. On refoulait les QI bas et les QI très hauts ont été au contraire accueillis à bras ouverts. On pensait à l’époque que les bas QI ne pouvaient être que des poids morts et des boulets pour le pays, or, on sait aujourd’hui que les tests qui ont été utilisés à l’époque pour déterminer qui avait un intérêt pour le pays et selon quels critères, autant se dire que même là, il vaut mieux être marginal. Il y a eu une émission sur Arte (il me semble) de l’époque où je regardais encore la télé. On devrait retrouver sans doute ça quelque part.
        Désolée de squatter avec ces précisions mais pour moi c’est important de savoir de quoi nous parlons. Sinon on s’égare.

        Aimé par 1 personne

      4. @nathalie R,
        I am dead !!! 😂😂😂😂😂😂😂ahahahahahahahaahahahahahahahaahahahahahahahahahahahahaha
        I am out lmfao

        Girl you killed me hihihihihihi 😆😆😆😆😆😆😆😆😆

        J'aime

    2. Bonjour à toutes,

      Dandoha : il est 3h23 et je dois vous avouer que vos mots à propos de la maladie ont fait écho cette nuit. 23h14, 2h08, 3h… Pas moyen de dormir. 3h08 : je repense à ces mots en citant ce que vous aviez écrit :

      « Et là je me réfère à LOUISE HAY et son livre Heal your body
      définition de la sclerose en plaque ( maladie qui atteint la vue):
      Mutiple sclerosis : Mental hardness, hard heartedness, iron will, inflexibility , fear
      Duretée mentale, inflexibilité, volonté acharnée, durete affective, peur »

      Cette Perversité Narcissique que je soupçonnait et qui, Dieu merci, merci à moi donc (lol mais vous m’avez sans doute compris 😉 ), est finalement la résultante de mes peurs concentrées, conditionnées, et amplifiées par LA maladie qui s’est déclarée à cause de peurs primaires (séparation de mes parents, mort, etc…)

      Vos mots dits, pas maudits de ma part vous pansez bien, vous le savez 😉 , ont ouvert une porte que je croyais être suffisamment fort à maintenir fermée.
      Résultat : 3h08… je n’ai pas fait que repenser, j’ai fondu en larmes. Et merde !! Ca recommence. Oh et puis zut ! Ce ne sont que des gouttes d’eau salées qui ruissèlent de mes yeux qui souhaitent montrer à ma bouche le goût qu’à la souffrance que je m’inflige.

      Depuis 2002, soit quinze jours après notre mariage, la maladie a pris place dans notre vie.
      En 1995, suite au vaccin contre l’hépatite B, à une rupture amoureuse difficile, un échec au baccalauréat la maladie a manifesté sa présence en paralysant tout le côté droit de mon corps.
      En quelques semaines je fus remis sur pieds. A l’époque j’avais 21 ans et « on » m’a dit que j’avais fait de la spasmophilie ; sauf que ; il s’agissait vraisemblablement de la SEP mais n’ayant fait une autre poussée que 7 ans plus tard, ladite affaire fut classé sans suite par papa qui avait jugé bon de ne pas m’inquiéter avec ça, d’autant que pour bénéficier d’un traitement il aurait fallu deux poussées dans un intervalle de deux ans pour poser le diagnostique.
      Je me souviens qu’il se déplaçait à la Salpetrière à Paris avec mon dossier médical pour aborder un autre sujet : une masse graisseuse qui pouvait aussi être responsable de mes troubles neurologiques, en plus des taches blanches qui laissaient penser à une SEP.

      Notre mariage ne s’est pas bien fini ; je veux parler de la fête bien sûr !
      Mon père voulait imposer ses idées sans trop tenir compte de l’avis de mes beaux parents avant la cérémonie. Il a en plus de ça été insultant à l’égard de ma Belle maman en la qualifiant de bourgeoise.
      Quelle honte de lui j’ai eue. Quel con ce type ! Ma belle mère gagnait sa vie à en sauver d’autres en travaillant en tant qu’instrumentiste dans les blocs opératoires.

      Le lendemain du mariage il s’est permis de se servir, pour les remporter avec lui, dans les denrées restant de la veille, sans demander à qui conque si cela était dérangeant.
      Il semblait pressé de repartir à 300 km du lieu où j’avais choisi de vivre, pour pouvoir enfin voler de mes propres ailes et ne plus vivre sous sa coupe.

      La seconde poussée, celle des quinze jours suivant notre mariage, est apparue suite à des tensions entre lui, ma belle famille, et moi qui avais honte de lui et de ses comportements indignes et sans gêne.
      J’ai senti la terre s’écrouler sous mes pieds quand le diagnostic fui posé : le handicap, la honte d’avoir pu tromper mon épouse sur la marchandise, le fardeau que je deviendrai pour elle qui encore aujourd’hui refuse l’éventualité que je puisse finir en fauteuil.
      27 ans n’était pas un âge auquel je pouvais me résoudre à cela.
      Alors voilà, ma joie de vivre en a pris un coup à ce moment précis et la peur m’a envahi peu à peu.
      Ma soif de vivre de bons moments et l’envie d’avoir une vie meilleure, être une personne meilleure que mon père, un meilleur mari, puis un père aimant bien que mon premier neurologue m’avais déconseillé d’avoir des enfants.
      A ce neurologue je lui dis : connard ! Si je t’avais écouté je ne serai pas aujourd’hui heureux et fier d’avoir deux magnifiques filles de 13 et 10 ans qui s’entendent à merveille.

      Voila Dandoha, vous en connaissez un peu plus sur moi, mes peurs dont j’aimerai m’affranchir pour vivre pleinement sans avoir à me soucier du lendemain.
      Au psychiatre j’ai déballé les grandes lignes de ma vie et au travers des mots justes, la parole impeccable dont vous avez fait usage, je pense qu’il est important que nous travaillions sur la maladie qui est le seul véritable poids dont j’ai besoin de me délester.

      Dandoha, Je vais vous dire que j’aime tant les femmes, LA Femme. Elle seule a un monde intérieur où débute une vie où un être à venir (naitre avenir convient tout autant) peut se construire patiemment, cellule après cellule avant de venir au monde.
      L’homme n’a pas ce pouvoir. L’homme est un enfant qui prend de l’âge, l’homme est votre enfant, vous êtes son premier monde, vous êtes son véritable amour, inconditionnel et merveilleux.
      Je ne comprends pas pourquoi ce ne sont pas les femmes qui dirigent le monde.
      C’est l’homme qui génère les conflits, qui véhicule des messages dégradants, pas la femme.
      Votre douceur, votre générosité, votre gentillesse, votre beauté, votre grâce, votre bienveillance, votre sens des responsabilités, votre courage, votre compréhension de la vie font que je vous admire et vous aime à mon tour pour vous remercier de nous permettre d’être ici.
      L’homme apporte une maigre contribution à la femme pour lui permettre d’engager le processus qui créera la vie. C’est ainsi.
      Vous dire merci pour tout ce que vous devez endurer est la moindre des choses, vous témoigner un respect inconditionnel est pour ma part une évidence.

      Quel métier pourrais-je exercer pour défendre la condition féminine ?
      C’est une bien noble cause et je serai enfin utile à ce monde.

      Philippe.

      Aimé par 2 people

      1. Bonjour Philippe et tous les hommes du blog, ceux qui ont témoigné, ceux qui prévoient de témoigner et enfin ceux qui lisent :

        Vous êtes des hommes de bien, de valeur et vous finirez par retrouver un équilibre émotionnel, soyez-en sûrs. Vous êtes des êtres humains dignes de ce nom, avec une éthique et une morale donc des denrées rares ;). Même si nous ne sommes pas parfaits, la plus belle qualité d’une personne est sa capacité à se remettre en question et vous le faites.

        Pour défendre la condition féminine, je vous propose de contribuer à la Fondation des Femmes. Idem pour les autres qui passent par là, si ça vous intéresse :

        https://association-de-prefiguration-de-la-fondation-des-femmes.donnerenligne.fr/

        Je vous embrasse, passez une très belle journée 😉

        Aimé par 1 personne

      2. @Philippe
        je me rends compte que ma phrase est incomplete dans mon dernier poste , désolée, j’étais débordée. Donc je reprends ici pour la terminer
        je me cite « Voilà ce que je vous propose, et j’en assume la TOTALE RESPONSABILITE, prenez une photo de votre “géniteur” “ donc la suite était :  » collez la sur le mur et dites “VA TE FAIRE FOUTRE” ainsi colère et rupture seront consommées et votre cerveau aura enregistré cette rupture pour transmettre le message à votre corps .”

        Pourquoi je vous le conseille:
        Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes
        Le stress et l’anxiété sont des facteurs mentaux qui peuvent influer sur l’apparition d’affections physiques. Nous devons donc apprendre à les gérer correctement pour éviter de plus gros problèmes.
        http://amelioretasante.com/ce-que-nous-taisons-le-corps-le-transforme-en-symptomes/

        Que provoque la souffrance dans notre cerveau ?
        http://amelioretasante.com/que-provoque-la-souffrance-dans-notre-cerveau/

        Take care,

        J'aime

      3. Hi @Philippe ,
        I fell you a 100%.

        Voilà ce que je vous propose, et j’en assume la TOTALE RESPONSABILITE, prenez une photo de votre “géniteur” parce qu’il est grand temps que vous cessiez de vous affliger cette culpabilité par procuration d’un homme Pervers Narcissique qui a juste donné un peu de sperme, pour vous donner la vie RIEN D’AUTRE.
        Toutes les anecdotes que vous relatez , démontrent CLAIREMENT, que ce mec, n’en a RIEN à FOUTRE de vous parce qu’il est depourvu de toute empathie et humanité.
        Il n’a fait qu’être un parasyte dans votre existence pour tuer en vous à petit feu tout et je réecrit TOUT CE QUE LUI NE SERA JAMAIS. Parce qu’il n’a pas la moitié de votre DIGNITE et HUMANITE et INTELLIGENCE. Votre géniteur est un acte administratif sur un livret de famille.
        Son seul hobbie visiblement, vous humilier à votre mariage, mépriser vos tentatives de lien affectif en ne répondant pas à vos cartes et vous laisser espérer un amour paternel en fesant acte de présence pour bien inscrire sa manipulation de façon sporadique.
        Votre géniteur que vous espérer obsessionnellement et ça se comprends qu’il vous valide par son affection est un rat pour votre santé et votre épanouissement. Lasolution NO CONTACT absolu, vous n’êtes pas un chien, vous n’avez pas à mendier son amour.
        By the way, paradoxalement, vous ne parlez pas de votre mère (juste un constat) bref.
        Tout ce que cet individu machiavélique qui vous terrorise depuis TOUJOURS parce que votre PEUR vient de là, c’est faire c’est aspirer toute cette force que vous possèdé.
        Vous avez peur du qu’en dira t-on des collègues au boulot , parce que vous recherchez chez eux la reconnaissance que votre père ne vous donne pas ne vous donnera pas.
        CE N’EST PAS DE VOTRE FAUTE !!!! (répétez vous celà chaque matin)
        Votre seule erreur c’est de lui donner encore une place dans votre esprit, vous voulez lui pardonner vous dites lui avoir pardonné ( dans votre avant dernier post) mais en lui pardonnant vous avez encore ce sentiment d’injustice et c’est normal. Pourquoi c’est à vous de pardonner à quelqu’un qui vous hante vous terrorise tellement que vous vous êtes convaincu inconsciemment qu’en étant rigide cela lui ferait apprécier une masculinité chez vous donc un homme.
        NON un vrai homme ça pleure, ça craint, ça assume son foyer économiquement moralement affectivement et ça c’est vous , mais vous ne le voyiez pas parce que vous vous regadez à travers les yeux de votre père d’où votre crainte d’être un PN vous même.

        COUPEZ LES PONTS DEFINITIVEMENT ENOUGH IS ENOUGH , effecez le de votre portable , FAITES LE DEUIL DU PERE, voilà pourquoi vous souffrez de SEP parce que vous n’avez pas eu un père qui vous a appris à regardez l’Avenir sans crainte et ne pas apréhender changement et nouveauté. DEMAIN vous fait peur hors demain n’appartient à personne, il s’agit d’être HEUREUX à l’instant PRESENT. LE PASSE nous forge et rien d’autre on ne doit pas le ruminer, juste l’accepter comme tel et AVANCER un pied devant l’autre.
        Donc en effet vous échouez au bac, vous craignez toutes nouveautés et examens de passage qui sollicite d’être seul avec vous même et vous affirmer.

        Pour ce qui est de votre carrière contentez vous pour le moment de profiter des bénéfices de votre métier actuel, prenez du recul pendant 3 semaines et si à l’issue des 3 semaines ça vous démange de changer de carrière alors FONCEZ.
        Ces prochains jours , concentrez vous sur votre bien être.
        Tout problème a une solution si il n’y a pas de solution , c’est que ce n’est pas un problème (parce que la solution est déjà dans le problème).

        Louise HAY , quand on souffre de la vue c’est qu’on n’a pas la capacité de voire clairement le passé, le présent et le future.
        La solution qu’elle propose pour en guérir: choisir enfin de voire la vie comme une éternité et une joie. Se dire qu’on est éternel joyeux et en PAIX.
        Vous devez faire la PAIX avec vous même @Philippe et pour cela , mettre fin à cette colère qui vous ronge et que vous avez etouffé en vous persuadant d’avoir pardonné à votre père.
        Vous êtes adulte aujourd’hui et LIBRE vous n’avez pas besoin de lui et certainement pas d’un PN.

        DELETE THIS MAN FROM YOUR LIFE: effacez le de votre vie, c’est rien d’autre qu’un étranger qui ne veut pas et ne cherche pas à vous connaître? acceptez le Pardonnez vous de vous avoir infligé se poids si longtemps et droit devant baobab allez conquérirle monde vous en avez toutes les capacités. CROYEZ en vous et en ceux qui vous aiment réellement.

        PLEUREZ UN BON COUP ET PASSEZ A AUTRE CHOSE ( PLEUREZ SIGNIFIE QUE VOUS ACCEPTER DE VOUS EN DÉFAIRE)

        J’ai appris à être fort quand j’ai compris que je devais me lever seul
        Même si cela semble difficile, nous ne pouvons compter que sur nous-même, et pour cela, nous devons apprendre à vaincre les adversités, à nous valoriser et à prendre soin de nous-même, par-dessus tout le reste.
        http://amelioretasante.com/jai-appris-a-etre-fort-quand-jai-compris-que-je-devais-me-lever-seul/

        Si vous avez un nouveau réveil de 3 heures alors, Relisez les accords toltèques chaque fois que nécessaire.
        Le réveil de 3 heures est celui de la dépression et je pense que vous avez eu peur d’être un PN, mais en faite votre attitude agressive qui vous a amené sur ce blog correspondait plus a des signaux dépressifs à mon humble avis, et que là vous êtes dans une phase de sentiment de culpabilité .Attention je peux me tromper, puisque je ne vis pas avec vous.
        Faites de la natation , allez au sport continuez à verbaliser et surtout ne tombez pas dans la prise d’anti dépresseur, vivez cette étape comme un nouveau challenge. Faites vous une hygiène de vie , que pensez vous du végétarisme?
        Une piste à explorer pour votre santé. Mangez des noix, du chocolat noir par exemple.

        5 signaux de dépression que vous ignorez
        Puisque la dépression altère la chimie du cerveau, il est possible que la réalité de la personne affectée soit faussée et qu’elle perçoive des actes ou des commentaires comme étant négatifs alors que dans d’autres circonstances, elle les considérerait comme normaux.
        http://amelioretasante.com/5-signaux-de-depression-que-vous-ignorez/

        La dépression, la douleur qui poursuit comme une ombre
        Loin d’être toute la journée à pleurer, les personnes atteintes de dépression peuvent avoir une vie normale mais elles ne trouvent pas de plaisir dans les choses qu’elles font.
        http://amelioretasante.com/la-depression-la-douleur-qui-poursuit-comme-une-ombre/

        Nous attendons trop des gens qui ne nous donnent rien
        A certaines occasions, nous faisons tellement de choses pour les autres que nous finissons par nous négliger nous-mêmes, car nous attendons que les autres agissent de la même manière que nous.
        http://amelioretasante.com/nous-attendons-trop-des-gens-qui-ne-nous-donnent-rien/

        8 aliments pour lutter contre la dépression naturellement
        Le chocolat noir riche en cacao contient des antioxydants qui aident à freiner l’action des radicaux libres et à stimuler la production de sérotonine, qui améliore le moral.
        http://amelioretasante.com/8-aliments-pour-lutter-contre-la-depression-naturellement/

        Vous avez tout mon soutien,
        Peace ,
        N’oubliez pas de rire dans la journée 😉

        J'aime

      4. Bonsoir Scarlett et Dandoha, bien sûr, je n’oublie pas les autres lecteurs et lectrices.
        Encore une fois merci pour vos messages si chaleureux et pleins d’encouragements.
        Dandoha, je voulais vous dire que mon père m’a marqué par ses mots blessants et j’ai grandi avec.
        Je me suis entêté à lui dire que ce n’est pas quand les gens qu’on aime seront partis de ce monde qu’il faudra se dire qu’on aurait eu tant de choses à leur dire.
        Avec lui, la relation n’est pas celle d’un fils avec son père car je n’ai pas d’affection pour lui, je ne l’aime pas et ne l’ai jamais aimé tant ses valeurs sont aux antipodes des miennes. J’ai grandi dans ma bulle et y ai passé 27 ans ; jusqu’au moment où j’ai rencontré mon épouse et que j’ai quitté tout en deux mois pour aller m’installer à 300 km.
        Mon père n’est plus un problème. Il envoie une carte postale et un chèque de 50 euros aux anniversaires de nos filles et à Noël, un chèque de 150 euros pour mon anniversaire et une carte postale. Le reste de l’année c’est plat, comme la surface d’un lac paisible.
        Ma maman je ne l’ai que peu connue :séparation quand j’avais 5 ans et décès quand j’en avais 10. Pas de souvenir de moments durant lesquels elle s’occupait de moi ; juste quelques flash de week ends passés dans son appartement et au bistrot du coin de la rue. Pas d’émotion particulière. En réalité j’ai l’impression vague d’être quelque-chose qui est arrivé sur terre sans avoir de guide pour se construire.
        Au moins je sais me débrouiller malgré mes doutes et mes fragilités je vais de l’avant sans faire de vague ni piétiner autrui pour aller où je veux.
        Je parviens à communiquer avec le monde qui m’entoure pour trouver matière à évoluer en bien tout au long de ma vie.
        J’aime la vie, je suis de nature optimiste mais parfois je me sens faible et déstabilisé.
        Je suis de nature méfiante et il est vrai que par peur de souffrir je fais souvent le clown pour donner l’impression que je suis à l’aise alors qu’intérieurement je suis en alerte, comme si quelque-chose de mal allait se produire et comme si je craignais d’être à côté de la plaque et ridicule.
        Mon père n’est pas un PN, c’est juste un homme qui n’a pas su aimer le fils que je suis, qu’il ne s’est jamais intéressé à ce que je fais car seules ses idées étaient valables. J’ai ces travers parfois avec mon épouse et mes enfants et j’essaie de m’en défaire. C’est long, c’est dur , il faut ravaler sa fierté, lâcher prise et faire confiance.
        Mon père a fait de son mieux pour nous élever. Alors que lui est raciste, un peu magouilleur,qu’il n’exprime pas ses sentiments, qu’il ne s’est pas affectueusement occupé de nous, j’ai très vite opté pour faire le contraire de ce qu’il représentait^pour moi et ensuite lui prouver qu’en étant tolérant, poli, honnête, attentionné, on pouvait avoir une vie belle et riche. Au final, moi qui aurais apprécié qu’il me dise qu’il est fier de moi j’ai été déçu de ne rien entendre de sa part.
        Tout ça c’est du passé, seuls ses mots raisonnent encore en moi et je ne le vois plus comme un père, ni comme un ami ou un copain. C’est quelqu’un qui m’envoie une carte de temps en temps avec un chèque. C’est sans saveur et je n’ai aucun plaisir à le recevoir. Ca sert à la famille, je le partage ou m’achète quelques chose qui ne laissera aucune émotion, qui sera juste utile.

        Scarlett, je ne parviens pas à donner d’argent pour des asso, je préférerait travailler pour la cause féminine en elle même, apporter du concret, vous comprenez ?

        Je vois mon médecin lundi, ce matin j’ai fait savoir à mon épouse que je suis décidé à demander une cure thermale dans le cadre de ma SEP pour sortir du quotidien et être seul. J’en éprouve le besoin et il est nécessaire que je fasse un breack avec mon épouse car je ne cesse de parler de moi, du blog, des rêves que je fais. Ca l’exaspère pourtant je ne peux m’en empêcher car je lui dis tout, et lui dis qu’il m’arrive de sympathiser avec des personnes croisées à la piscine, dans la rue, alors qu’elle est moins communicative en dehors du travail.
        Je ne fais rien de mal, j’aime discuter avec les gens, ne serait-ce que 2 ou 3 minutes, sans rien attendre d’autre qu’un sourire, de la sympathie. Ca me remplit de bonheur et me booste.

        A cette envie de partir en cure quand je lui demande ce qu’elle en pense elle me dit qu’elle ne veut pas, qu’elle a besoin de moi. Elle me l’a dit aussi quand j’avais évoqué l’idée de me faire hospitaliser.
        Quoi qu’il en soit je lui ai dit que ma décision est prise. Depuis elle se montre plutôt froide, je sens que je ne pourrai pas trop l’approcher.
        Le pire c’est que quand l’un de nous deux se montre distant, l’autre s’entête à faire pareil. Puis passé un moment on relativise et on se rapproche.
        Vu que depuis quelques mois je suis d’humeur instable il est préférable que je prenne le large quelques temps pour me retrouver seul, face à moi-même.
        A votre idée ?

        Bises et bonne nuit 🙂

        J'aime

      5. Good Day @Philippe

        Je vous sais très vulnérable en ce moment et je le comprends , je vais prends tout le temps de vous expliquer à travers vos mots le comportement Pn de votre père, parce que oui @Philippe votre père est un PN et certainement la cause indirect de votre maladie aujourd’hui. Même si je comprends le déni dans lequel vous vous positionné, parce que c’est difficile d’admettre que le seul parent que l’on ait sur cette planète soit un monstre. Mes mots sont acides, je le reconnais et les assument , et ont pour seul volonté de vous dire la vérité afin que vous vous libériez.
        Vous n’êtes pas la seule victime dans ce déni bien d’autres l’ont été avant vous et le seront après vous , d’où la richesse de ce blog, faire en sorte que la lucidité et la vérité l’emportent sur le mensonge et l’obscurantisme et la malveillance constante et sournoise que propagent les PN.

        Ceci posé je vous invite à vous posé cette question et à répondre en toute honnêté:
        Que ressentez vous réellement juste avant et pendant réception des cartes de votre , géniteur (oui je persiste dans la dénomination dans votre cas)?
        Cette argent qu’il envoie est la PIRE des démonstrations “d’affection” sous couvert de maintien de contrôle psychologique sur vous et vos enfants donc votre famille , le pire cadeau venant d’une personne qui le reste de l’année se montre aussi froide et quelle belle stratégie , au moment de noël cette fêtes chrétienne religieuse qui fait appel àla charité affective de tous, réflechissez bien à cela et puis il se manifeste à votre anniversaire, quoi de mieux ce symbole de votre naissance pur maintenir l’emprise sur vous à cette date aussi sensible.
        Le reste de l’année, silence totale, aujourd’hui vous souffrez de SEP vous voyez un médecin, vous vous battez avec vous même et son oreille sa présence humaine NOTHING NOBODY TO SUPPORT YOU, really?
        Et pour preuve je vous cite « Mon père n’est plus un problème. Il envoie une carte postale et un chèque de 50 euros aux anniversaires de nos filles et à Noël, un chèque de 150 euros pour mon anniversaire et une carte postale. Le reste de l’année c’est plat, comme la surface d’un lac paisible.”

        Vous comparez vous même son silence à un “lac paisible” , parce que quand il se manifeste par ses cartes , vos émotions ne sont plus “un lac paisible”?
        Votre père se contente de cette emprise parce quela distance ne lui permet pas de vous humilier comme à votre mariage, la voilà la subtilité de ses “cartes postales “ si “généreuses”.

        Votre père vous a élevé et “a fait de son mieux” vous dites comment expliquez vous votre sentiment de terreur face à tout, au monde qui vous l’a inculqué
        « Mon père n’est pas un PN, c’est juste un homme qui n’a pas su aimer le fils que je suis, qu’il ne s’est jamais intéressé à ce que je fais car seules ses idées étaient valables. J’ai ces travers parfois avec mon épouse et mes enfants et j’essaie de m’en défaire. C’est long, c’est dur , il faut ravaler sa fierté, lâcher prise et faire confiance.
        Mon père a fait de son mieux pour nous élever”

        Ce n’est pas moi, qui reconnaît que votre père “n’a pas su aimer le filsque je suis”
        C’est moi qui démontre l’innumatité de votre père à travers ces mots:
        « Alors que lui est raciste, un peu magouilleur,qu’il n’exprime pas ses sentiments, qu’il ne s’est pas affectueusement occupé de nous, j’ai très vite opté pour faire le contraire de ce qu’il représentait^pour moi et ensuite lui prouver qu’en étant tolérant, poli, honnête, attentionné, on pouvait avoir une vie belle et riche. Au final, moi qui aurais apprécié qu’il me dise qu’il est fier de moi j’ai été déçu de ne rien entendre de sa part.
        Tout ça c’est du passé, seuls ses mots raisonnent encore en moi et je ne le vois plus comme un père, ni comme un ami ou un copain. C’est quelqu’un qui m’envoie une carte de temps en temps avec un chèque.” ?

        Votre père se contente de cette emprise parce quela distance ne lui permet pas de vous humilier comme à votre mariage, la voilà la subtilité de ses “cartes postales “ si “généreuses”.
        Belle revanche pour moi sur le racisme de votre père, je suis une femme NOIRE, juriste , étrangère, qui soutient entre autre son fils sur un blog qui lutte contre les profils comme le sien.
        😂 😃 😄😂 😃 😄

        Pire vous ajouté « Ca sert à la famille, je le partage ou m’achète quelques chose qui ne laissera aucune émotion, qui sera juste utile.” mais voilà le drame est accompli, tout ce qui interesse votre PN de père c’est le non retour de l’argent et des cartes, quand vous gardez ses éléments son emprise est FAITE IL A GAGNE et vous contrôle à des km , mais votre cerveau c’est et a enregistré que c’est de votre père PN, et voilà comment on entretien la SEP. ON s’enfout de ce que vous faites avec l’argent, le fond du mal c’est la portée psychologique , recevoir de l’argent qui propage par le biais d’une carte des ondes des énergies négatives et cela s’appelle des “Appâts” les famaeux “appâts du PN “.
        Vous êtes vous demandé ce que vous ressentiriez si vous parveniez à refuser ses “appâts” retour à l’envoyeur, merci mais non merci?
        Votre “père » à été le mien, je connais tout ce mécanisme , j’ai été vous pas avec une SEP mais une paralysie et une névralgie cervicaux bracchiale inopérable, avec une mère enabler et manipulatrice en prime.
        Je connais la musique, je connais la dance je connais le mécanisme comme le creux de mon orteil. 😉
        Professionnellement et socialement j’ai été vous , pas de hasard que je sois là à vous soutenir et répondre , j’aurai pu me consacrer plus à d’autres témoignages, mais je sais combienquand la pathologie se développe après l’emprise du PN et pendant, sanitairement la victime dépérie psychologiquement , j’ai été @Philippe.
        J’étais dans le même déni que vous et pour mon géniteur PN qui se manifestait comme votre père non pas avec de l’argent , mais ma mère oui et j’ai dit NON NO MORE STOP
        ATTENTION , cela reste cependant VOTRE histoire , pas la mienne, c’est pour bien distinguer que je vous cite.

        Cf: https://leperversnarcissique.wordpress.com/2015/12/26/temoignage-dandoha-jai-subi-la-perversite-narcissique-de-mon-geniteur-directement-et-indirectement-durant-27-ans-certains-parents-naiment-pas-leurs-enfants/

        Je vous cite:  » J’en éprouve le besoin et il est nécessaire que je fasse un breack avec mon épouse car je ne cesse de parler de moi, du blog, des rêves que je fais. Ca l’exaspère pourtant je ne peux m’en empêcher car je lui dis tout, et lui dis qu’il m’arrive de sympathiser avec des personnes croisées à la piscine, dans la rue, alors qu’elle est moins communicative en dehors du travail.
        Je ne fais rien de mal, j’aime discuter avec les gens, ne serait-ce que 2 ou 3 minutes, sans rien attendre d’autre qu’un sourire, de la sympathie. Ca me remplit de bonheur et me booste.”
        Tant que vous continuerez à IDEALISER et EXCUSER votre père PN et vous CONTREDIRE entre vos excuses à son égard et vos VERITABLES ressentis pour cet individu qui est un ETRANGER depuis toujours, alors vous erez fragile, malade, et vous mettrez votre couple en péril. Le DENI de nos émotions est un mensonge à soi même, vous êtes TOUJOURS en colère contre cet homme , le petit garçon qui est en vous a encore de la rage d’où la SEP, car la SEP est la manifestation de cette frustration , cette colère à défaut de votre capacité à verbaliser et admettre le fond du mal.

        Autre chose, je comprends parfaitement votre femme et vous devriez vous mettre à sa place , sa présence est déjà un soutien, hors vous voulez partager avec elle une situation que vous devez seul combattre, vos démons pas les siens et vos démons sont des ondes négatives, ça doit vous appartenir afin de vous en défaire seul, elle n’a rien à voire avec ça .

        Prendre du recul est une très bonne solution. Pour se poser les vrais lesbonnes questions sur soi même.
        Accepter ce qui nous ronge et lutter contre c’est la seule issue de guérison, pas se battre contre la vérité .
        je vous cite « A cette envie de partir en cure quand je lui demande ce qu’elle en pense elle me dit qu’elle ne veut pas, qu’elle a besoin de moi. Elle me l’a dit aussi quand j’avais évoqué l’idée de me faire hospitaliser.
        Quoi qu’il en soit je lui ai dit que ma décision est prise. Depuis elle se montre plutôt froide, je sens que je ne pourrai pas trop l’approcher. »
        Mais vous devez entendre votre épouse qui a toujours selon vous ete à vos côtés, et faire un COMPROMIS.
        Je pense que vous faire hospitaliser serait un bon compromis cependant dans une valériane avec un soutien psychologique fort et permission de retour en famille le week end par exemple.

        je cite @Scarlett dans sa réponse à @Justine qui me semble t-il illustre également votre relation avec votre père PN, vous remplacerez anniversaire par carte de noel et argent :

        « Devenez plus forts, les amis.

        Quelle est cette manie de croire encore et encore que quelqu’un qui vous a fait du mal va soudainement se transformer en un être bienveillant…?

        Un moment donné, il vous faut aussi ouvrir les yeux, comprendre le monde dans lequel vous êtes sinon c’est la voie de la victime perpétuelle qui se profile pour vous.

        Votre anniversaire, il s’en contrecarre. Ce qu’il voit par contre, est une occasion de se rappeler à votre bon souvenir, de réimposer son contrôle sur vous si vous le laissez faire.

        Arrêtez de vous baser uniquement sur des apparences ou acceptez les conséquences de vos illusions.”

        😇 😉

         »
        Take care,

        J'aime

  11. Pour le Karma, on a l’impression qu’ils ont une sorte de protection par moment, car ils sont soutenu par des êtres aussi vils et lâches qu’eux, mais surtout par des gens qui n’y voient que du feu, ne veulent pas se mouiller, regardent ailleurs, bref…. si si, tôt ou tard, tout le monde paye l’addition, même si c’est plus long pour certains, ils y auront droit comme tout le monde. J’y crois totalement ! Il faut juste être patiente…. moi je le suis. En tout cas, je n’ai jamais eu besoin de me venger, j’ai l’impression que l’univers m’a vengée ! Bon courage à vous toutes et tous…. et à Philippe aussi, pour sa belle initiative de travail personnel.

    Aimé par 3 people

    1. Bonjour Dandoha :-),

      décidément je monopolise quelque peu le blog de Scarlett, j’en ai presque honte, pourtant j’y trouve un grand soutien de votre part.
      Vous avez raison, je suis dans le déni de ce qu’il est en réalité car nul parent aimant son enfant ne l’ignorerait. Denier exemple : la dépression que je traverse. La concubine de mon géniteur m’envoie de temps en temps un SMS, cette femme est sans courage et a été contrainte d’arrêter de travailler pour mieux le servir et ainsi être dépendante de lui. Je lui ai dit que j’étais en arrêt pour dépression et sans doute le lui a t-elle dit.
      En pratiquant le NO CONTACT je n’aurai plus à me sentir coupable, pourtant cela me semble impossible, alors même que ça ne changerait rien pour lui, si ce n’est qu’il serait vexé.
      Je vais travailler sur ce thème en séance avec le psychiatre.
      Le temps que vous prenez, les mots que vous employez, la bienveillance dont vous faites preuve me touchent beaucoup à chaque lecture.
      Je ne vous imaginais ni blanche, ni noire, ni rose à pois jaunes. Je me contentais de ressentir la bonté et la générosité de l’âme qui émanent de vous.
      Vous ne faites que confirmer mon idée que l’Humanité va bien au delà de ce que l’on voit.
      Merci à vous Belle Dame, à moins que vous ne finissiez par me dire que vous êtes un homme. lol 😉

      Aimé par 1 personne

      1. @Philippe Ma’ Man

        Walay !!!! ça c’est un message qui respire la confiance retrouvée, discours concis , plus net, vous semblez mieux vous focaliser et vous concentrer que dans les derniers messages, c’est rafraîchissant, le plus dure maintenant c’est de relever le défi et de continuer ainsi vous êtes sur la bonne autouroute la 66 celle qui respire le vent frais!!!!!

        J’aime à dire que l’image que vous avez de moi est l’expression de votre propre énergie positive et humanité qui transparaît à chaque post.

        Et je vous rejoins , quand on pique dans mon cheesecake je vois noire, quand je me procure de nouveaux escarpins je vois rose, quand je reçois la facture ou monte sur ma balance je suis blanche et pour les pois jaunes ce sont les pépites de caramels sur mon cheesecake😂😂😂😂

        NO CONTACT. fr NO CONTACT.com NO CONTACT exctamento!!!!
        You got it Bro’!!!!

        Vous ne lui devez rien, Bye Félicia !!!!
        Et allez me conquérir ce monde après avoir reconquis votre femme et vous même!!!
        Oui @Philippe il est temps de reconquérir @Philippe !!!
        Coupez les ponts avec la concubine aussi il l’utilise pour vous relier à lui, ne croyez surtout pas que cette co dépendante soit libre dans sa tête et dans ses gestes, elle est un pion pour vous atteindre, je vous conseille de ne plus répondre à ses sms non plus, et certainement que ainsi vous produirai un déclic sur elle même aussi.
        Changez vos coordonnées si nécessaire, bloquez son numéro et renvoyez les courriers à l’envoyeur sans un mot.
        Bon Maintenant passons aux choses sérieuses, alors c’est quoi votre Bucket List?
        Vous en êtes où avec le sport?
        La dernière fois que vous avez dansez c’était quand?

        Parfois, ce qui commence comme une simple folie devient la meilleure chose de votre vie
        Il est fréquent que lorsque quelque chose de nouveau commence dans notre vie, nous l’observions avec méfiance. Pourtant, nous devons parfois sortir de notre zone de confort pour trouver le bonheur.
        http://amelioretasante.com/parfois-ce-qui-commence-comme-une-simple-folie-devient-la-meilleure-chose-de-votre-vie/

        Keep it up, my dear

        J'aime

      2. Hello my new eternal friend Dandoha !

        Even if i keep the pressure from many years it’s in order to be happy and live my life as tiger. My chinese sign is Tiger and my element is wood.

        Je souhaite que nous soyons amis vous et moi et si vous avez Facebook je pourrai vous montrer quelques créations tout droit sorties de mon imaginations et qui sont exposées dans notre salon : des luminaires à partir d’objets destinés à partir à la poubelle. Ca m’a pris comme ça un jour. En plus l’idée, le défi était d’avoir quelque-chose d’unique et moins couteux que ce que l’on trouve dans la grande distribution et qui est plutôt impersonnel.
        Je suis content d’avoir renoué avec cette forme de créativité tant et si bien qu’en une semaine j’en suis à 2 nouvelles et 1 ancienne que j’ai revue et corrigée pour la perfectionner. C’est jouissif car mes enfants aiment aussi ce que j’ai fait, elles trouvent ça joli et plaident en ma faveur quant à la place choisie dans la pièce pour créer une ambiance sympa.
        Je leur ai proposé aussi de faire ensemble de nouvelles lampes et elles sont favorables à cette idée lumineuse !
        Les idées fusent et je vais en faire une troisième aujourd’hui pour que mon épouse ait sa lampe pour lire. La lumière ne devra pas être diffuse mais concentrée vers son thriller du moment.
        J’ai envie d’en faire de nouvelles que je vendrai à prix raisonnable qui me permettra d’acheter les fournitures nécessaires à d’autres créations ou des outils.

        Vous m’impressionnez Dandoha, vous êtes un tireur d’élite qui fait mouche côté analyse et réconfort.
        Depuis des années je sais qu’au moins une personne saurait me comprendre sans me juger et me donnerait accès à la paix tant recherchée. J’ai trouvé pas mal de soutien sans pour autant être pleinement satisfait ou convaincu d’avoir trouvé les réponses que j’attendais.
        En venant sur le blog de Scarlett je ne m’attendais pas à un tel feu d’artifice !

        Vous êtes le bouquet final d’une période tumultueuse qui me mettait en pétard, l’eau pure, source de vie qui permet à la terre devenue aride de se gorger d’elle pour devenir fertile et voir le spectacle merveilleux que la nature renaissante et bienveillante peut offrir en reconnaissance de tout cela.

        Je vous embrasse Dandoha.
        Philippe.

        Aimé par 1 personne

      3. @Dandoha,

        j’allais oublier le sport : je continue la natation et j’arrive enfin à me concentrer pour savoir combien de longueurs j’ai faites lors d’une séance.
        Le badminton a repris et en jouant je ne me critique plus en disant  » quel con  » je dis  » et merde » quand je rate ma défense et je me recentre. Le mot merde va disparaitre car c’est laid. Je m’éclate, ai toujours cette envie de gagner mais surtout de m’éclater.

        Je n’ai pas dansé depuis des années. C’était sur de la techno, rien de romantique.

        La concubine de mon père est une lavette, elle n’a pas le courage de le quitter et elle se croit heureuse.
        Tous deux sont venus nous rendre visite le 11 juin dernier. J’étais aussi content de les voir venir que repartir le lendemain !

        Pour ce qui est de retourner les courriers je ne le ferai pas. Il a pompé mon énergie durant des années, je peux bien prendre un peu de son fric qu’il me donne en croyant acheter ma gentillesse 😉
        Il m’arrive de trouver de l’argent dans la rue : 5 euros dans un caniveau il y a 3 mois environ, alors que je rentrais chez moi à pied.
        Loi de l’attraction ? Je pense car j’ai trouvé une autre fois 5 euros dans un caniveau alors que nous étions arrêtés à un feu rouge et que j’étais placé côté passager à l’avant du véhicule. Il pleuvait et rien ne pouvait me laisser supposer que j’allais, ou plutôt que ce billet plié et mouillé allait trouver mon regard.
        Une autre fois, à Auchan, au bord d’un congélateur bac j’ai trouvé un billet de 20 euros alors que du monde passait autour sans même le remarquer. Souvent les week ends passés en discothèque je trouvais des billets par terre. Merci à la providence ?,
        Du coup quand « El génitor »a envie d’envoyer un chèque, je prends !
        Je ne suis pas dupe car seuls nos enfants et moi recevons une carte et un chèque, jamais mon épouse car il sait et je sais qu’il ne pourra jamais la manipuler. En quittant ma ville natale en deux mois de temps j’ai fait un acte salutaire. Nos enfants n’iront jamais passer quelques jours seules avec lui. No way !

        Mes enfants n’ont pas de lien avec lui, elles sont préservées ne soyez pas inquiète.
        Je ne répondrai plus aux SMS de sa concubine, j’ai bien compris qu’elle joue les intermédiaires et qu’elle s’en fout de savoir que je suis en dépression.
        Ils puent la morosité, le kitch, le mauvais goût, l’ennui, l’aigreur face à la vie.
         » El génitor est petit, gros, diabétique, fait de l’apnée du sommeil, a du cholestérol et il a des problèmes de genoux. Devant se faire opérer pour avoir une prothèse du genou il doit perdre 20 kg en 2 mois. Mission impossible !! Il ne veut pas renoncer à son hygiène de vie. Tout se paie et la note est parfois salée, comme les excès.
        Je ne lui souhaite ni bien, ni mal.

        A bientôt.

        J'aime

      4. @Philippe

        Wouaw wouaw wouaw!!!!😂😂😂😂
        Je vous cite : « La concubine de mon père est une lavette, elle n’a pas le courage de le quitter et elle se croit heureuse.
        Tous deux sont venus nous rendre visite le 11 juin dernier. J’étais aussi content de les voir venir que repartir le lendemain !

        Pour ce qui est de retourner les courriers je ne le ferai pas. Il a pompé mon énergie durant des années, je peux bien prendre un peu de son fric qu’il me donne en croyant acheter ma gentillesse ;-)….”

        My God 😂😂😂!!! Celle là, il y avait longtemps qu’elle était coincée en travers de votre estomac aussi indigeste qu’une barre de fer de 30 mètres 😂😂😂😂😂 c’est vous qui venez de perdre 20 kg de frustrations accumulées tant d’années 😂😂 quelle déflagration 😂😂😂😂 je devine que vous avez rédigé cette aveu sous fond de musique techno 😂😂😂.

        Okay I see you 😂😂😂 Mettez un tigre dans votre moteur !!!!! 😂😂😂.

        Je ne m’en fais pas pour vous 😂😂😂.
        Je constate que vous êtes aux manettes 😂😂😂😂

        Peace,

        J'aime

      5. @ Dandoha,

        Merci de tout coeur pour toute l’aide que vous m’avez apportée Dandoha. Vous avez sur dégivrer la lunette arrière qui m’empêchait de prendre le recul nécessaire pour quitter le stationnement.
        Vous avez fait également un check-up complet du tableau de bord, avez revu le parallélisme, regonflé les pneus, effectué un débosselage de la carrosserie et une remise en peinture.
        Quelle belle et rapide restauration vous avez faite !

        C’est le moment de sortir le véhicule pour un rodage en bonne et due forme avant qu’il ne retrouve la route de l’emploi car le surrégime guette à nouveau le moteur qui pressent un risque de serrage s’il prenait de suite cette autoroute.
        Parait il que ce genre de rodage peut prendre de 6 à 12 mois selon les dommages subis.
        Pour la mécanique dont il est question elle se sait endurante, capable de dévorer des kilomètres, d’accélérer de manière surprenante sur divers types de terrains mais qui ne supporte pas les changements brusques de direction, ni les voitures de foll car qui viennent se frotter et heurter sa carrosserie.

        Le chemin de vie du véhicule est le 22 et il cherche comment bien l’appréhender.

        J'aime

  12. @Mila.K @Scarlett,

    @Mila en vous lisant, je vous ai imaginé poser la question, ce qui m’a fait rire connaissant votre lucidité et délicatesse “Tu en es bien certaine @Scarlett c’est bien ça,tu en es sur?!!!! lolll” charmant comme tout

    I do believe in Karma in my own culture. Je crois au karma, à savoir que la vie se charge de vous rendre l’appareil. Si vous agissez dans une intention négative ou posivite , vous en aurez le retour dans la même énergie à force et capacité proportionnelle ou supérieure à celle où vous l’aurez initiée. J’en suis convaincue et je m’en rend compte dans mon quotidien personnelle et sociale. Je pars du principe que le hasard n’existe pas, nous provoquons ou subissons les situations et évènements de la vie et dame nature sous tout ses aspects que nous ne pouvons pas contrôler nous renvoie nos propres énergies. Donc pour en revenir au Pn, je pense souvent à une expression qui dit “On finit toujours par trouver son Master”, le Pn ne supporte aucune rivalité portant atteinte à son égo donc il va bien falloir que le plus fort élime l’autre by any means necessary 😉 , y compris confronté à une victime si désabusée qu’elle sera susceptible de l’abattre physiquement dans certains cas de faits divers, mais là il s’agit de situations extrême non recommendables pour quiconque. Il faut aussi se rappeler que comme tout être humain un Pn vieillit et construit durant son existance son propre isolement, la solitude par isolement du Pn est l’une de ses dures condamnations.
    Pour ce qui est de ma propre expérience avec mon Ex Pn son alcholisme notoire morbide est sa pire condamnation. Et oui le Pn vous laisse definitivement tranquile quand il comprend ne plus pouvoir vous atteindre sinon il s’en mordera les doigts, particulièrement si il sait que vous disposez de sérieuses preuves compromettantes? alors là c’est la Paix royale et pire si vous l’approchez vous aurez la satisfaction de le voire fuire 😉 . Pour cela il faut le traiter sans lui attribuer existence et humanité, absolument rien d’affectif.
    peace,

    Aimé par 2 people

    1. Oui oui ! La preuve du Karma, c’est que lorsque j’étais petite, j’avais un problème hormonal qui m’empêchait de grandir et j’étais plus petite que les autres, mais tout le monde se moquait de moi…. aujourd’hui, je fais une taille normale, si je mets des talons je fais même grande. Un jour, alors que j’ai croisée une amie d’enfance, dans mon ancien quartier, nous nous sommes arrêtées pour discuter un moment, elle, on se moquait d’elle car elle était trop grande et comme moi, on était complexée, chacune à sa façon, mais quand on s’est vues, on a vu qu’on faisait à peu près la même taille, on a bien ri…. mais le plus drôle c’est qu’on a croisé deux des sales mioches qui étaient dans notre classe et qui se moquaient de nous, elles étaient toutes petites, elles devaient faire genre 1m50 les bras levés. J’ai souri quand elles se sont étonnées que j’étais plus grande qu’elles et que mon amie elle avait arrêté de grandir pour avoir une taille à peu près comme la mienne. Elles étaient estomaquées. Bon c’est une petite expérience mignonne je dirais, mais ça m’a fait du bien, j’ai souri à la vie ! Je me suis dit intérieurement de ne pas m’inquiéter, car la vie me récompenserait et prendrait aux personnes qui ont été pourries. Donc oui, ne vous inquiétez pas, tout vient à point à qui sait attendre !

      Aimé par 3 people

    2. @ Dandoha : Oui la preuve, mon père est tombé sur quelqu’un qui l’a pigeonné alors qu’il avait cherché à pigeonner ma mère et moi par la même occasion, il a même été dire le jour du divorce qu’il m’aidait financièrement ma fille et moi ! Ben tiens !
      Je vois même la moche (la mère de mon ex) qui s’est enlaidie à un point qu’elle en est devenue méconnaissable tellement sa haine se voit sur son visage, en plus, elle s’est fait des mèches blondes, l’horreur, ça ne lui va pas du tout ! Je leur souhaite de tomber sur quelqu’un comme eux, ça leur fera les pieds.
      Oui, mon père s’est totalement isolé et il a l’air d’un fou, même Jack Nicholson dans Shinning a l’air plus normal, plus sain à coté !
      Je n’ai même plus mal. Je me sens juste lasse. Ma mère parfois me raconte qu’untel a vu mon père, qu’il est comme ci ou comme ça, ben je m’en fous. Je lui dis que j »éprouve aucune émotion. Je suis passée à autre chose. En tout cas, bravo oui, belle victoire sur eux ! Ils n’ont pas réussi à vous mettre KO, vous vous êtes relevée et encore plus forte ! Yes ! Vous pouvez être fière de vous !

      A vous toutes aussi ! Désolée si je loupe des réponses, mais je ne vois pas de suite qui a répondu. J’attends donc plusieurs réponses pour répondre.

      Aimé par 3 people

    3. @dandoha,
      en parlant de retour… ces articles tombent toujours a point dans les cycles du toxique.
      J ai une question particuliere pour vous dandoha. Mon coeur est lié a l enfant de mon ex.. pn et le petit m’a comme référence depuis ses un an et demi, il en a maintenant presque 12. J’ai pu continuer a entretenir via la grand mere paternelle une relation a raison de un jour par semaine l’année passée( apres que mr se soit tiré a l’etranger un an avec sa nouvelle proie)je l’accueille donc chez moi via l’école et retour a l’école le lendemain matin. Avant que vous ne posiez la question la maman biologique du petit a été mise hors service, d’abord par pn, et ensuite par pire que lui.

      Mais voila, retour du pn sur la Belgique, il a repris le petit sous sa coupe exclusivement et impossible pour moi de voir le petit malgré mon envie et la sienne aussi. J ai péniblement réussi a le voir une fois au mois de juillet, a présent évidement on me mène en bateau… je suis rationnée, puis on me fait miroiter une date qui finalement n’arrange plus etc.. il joue avec mes pieds et ce jeu la je n’en veut plus. J ai la solution de lâcher prise, ou de me battre légalement. pensez vous que j’aie une chance grâce à ceci?

      « Le droit aux relations personnelles : Article 375bis du Code civil
      Depuis 1995, l’article 375bis du code Civil dispose que « Les grands-parents ont le droit d’entretenir des relations personnelles avec l’enfant. Ce même droit peut être octroyé à toute autre personne, si celle-ci justifie d’un lien d’affection particulier avec lui. A défaut d’accord entre les parties, l’exercice de ce droit est réglé dans l’intérêt de l’enfant par le Tribunal de la famille à la demande des parties ou du procureur du Roi. » 1
      J’ai notamment été citée comme personne de référence lors de deux expertises psychologiques du petit. L’école me connait depuis ses maternelles etc…

      voila voila 😉 encore un exemple de retour du pn qui ne fait pas toujours la bouche en cœur. un exemple ou l’on remarque que ma faille c’est cet enfant la que j’ai protégé durant des années.

      J'aime

      1. @Plume,

        En somme vous me demandez une consultation juridique, ce dont je m’abstiendrai de faire à la volée sans texte et décisions juridiques préalables concernant le droit de garde de l’enfant.

        Cepndant je note dans vos écrits que le père dispose lui de droit de garde sur son fils de 12 ans et que ce père est le Pn celui qui vous a pourri la vie.
        Retenons que je ne suis pas spécialiste du droit belge.
        Cependant cet article est précis et évoque l’intérêt de l’enfant à poursuivre des liens avec un individu qui ‘est pas un parent si ce lien est bénéfique à son équilibre psychologique et son épanouissement.
        « Article 375bis du Code civil
        « Les grands-parents ont le droit d’entretenir des relations personnelles avec l’enfant. Ce même droit peut être octroyé à toute autre personne, si celle-ci justifie d’un lien d’affection particulier avec lui.
        A défaut d’accord entre les parties, l’exercice de ce droit est réglé dans l’intérêt de l’enfant par le tribunal de la [1 famille]1 à la demande des parties ou du procureur du Roi.”
        Donc la Loi lui reconnaît le droit d’établir un lien affectif avec une personne tiers, c’est du moins ce que je comprends.
        Maintenant le père fait barrage et depuis qu’il en a la garde vos visites sont rares, quasi nulles.
        D’une part, je ne conseillerai à quiconque en situation de rupture amoureuse pour diverse raison et surtout dans le cas d’un traumatisme post PN de maintenir les liens avec les enfants dudit PN. Rompre avec un PN signifie couper tout lien avec lui mais aussi sa famille parce que sur le plan légale tout lien entretenu avec ses proches et plus particulièrement ses enfants peu être utilisé par le PN comme la preuve du harcèlement de l’ex qui se dit victime.
        De plus le maintien des liens avec les enfants mineurs d’un ex PN ne fait que déstabiliser la réalité affective de l’enfant contrairement à la bonne intention que couvre la volonté de l’ex de maintenir la relation avec lesdits enfants.
        Pourquoi? Parce que l’enfant devra s’adapter à la nouvelle relation du parent et trouver une case affective pour l’ex aussi, ce qui est une surcharge émotionnelle lourde pour un mineur et qui au final ne convient qu’à l’adulte concerné. les effets à long terme ne sont pas brillants. Légalement l’enfant demeurre un étranger aux yeux de l’ex mais l’ex demeurre un étranger au regard de la loi et de l’enfant.
        Malheureusement les adultes ont du mal à imaginer la charge émotionnelle qu’une situation affective déjà complexe peut engendrer chez l’enfant en dépit de la bonne volonté qui y est mise. ( elle s’est l’ex copine de papa et elle la nouvelle copine de papa et ça c’est ma maman….!!!!!) Really ?!!!! Ca fait beaucoup pour un enfant qui est sur cette planète depuis 12 ans seulement et ne demande qu’à être un pré ado ce qui est en plus une charge identitaire lourde.
        Autre chose , contrairement à ce que l’on imagine les enfants s’adaptent très vite aux changements si on respecte leur temps d’adaptation.
        Donc je ne vous conseillerai pas de prolonger la relation, qui soyons honnête vous est plus bénéfique affectivement qu’à l’enfant, l’essentiel pour lui s’est de connaître sa mère biologique pas vous, sorry.
        Parce que inévitablement le père Pn le rendra coupable de “trahison affective” envers lui, déjà qu’il s’arrange pour vous détruire encore plus en vous interdisant de voir son fils qui est nous le savons un appât contre vous, et je pense que vous ne voulez pas de ça pour l’enfant, n’est ce pas?

        Autre chose pour ce qui est de l’intérêt de l’article, il eu été plus judicieux que ce soit l’enfant qui a 12 ans et a le droit de saisir le procureur du roi pour faire une demande en ce sens. Rappelez vous que vous avez vous @Plume, certes fait office de “mère” officieusement, à une certaine époque mais que vous n’êtes et ne serai jamais la mère de cet enfant.
        So stay in your lane, donc restez à votre place, comme vous le fera comprendre le père PN et il aura j’en suis certaine tous les arguments pour vous contrer, et croyez moi il a toutes les chances ainsi d’apparaître comme un père dévoué et déterminé qui se bât contre une amoureuse éconduite blessée jalouse qui le harcèle, vous voyez le tableau 😉 . Vous comprenez où je veux en venir.?
        Mainenant si vous êtes déterminées à attaquer en justice pour un droit de visite d’un tiers qui n’a aucun lien parenté avec vous et qui est le fils de votre ex PN , je vous demanderai de bien réfléchir à savoir si vous êtes prête émotionnellement et économiquement à lancer la guerre et ça va faire mal, très mal, personnellement je n’y verrai qu’une seule victime l’enfant que deux adultes ne veulent pas laisser tranquile.?
        Pourquoi je dis cela : parce que d’un côté on aura une ex qui sera convaincue de se battre dans l’intérêt de l’enfant et qui devra si elle gagne établir avec le père la co parentalité avec le PN et de l’autre un père Pn certes mais qui se battera contre son ex et le bien être de son fils, pour sa propre jouissance machiavélique.
        Moi je suis de ceux qui ne croient pas au hasard, si cet enfant veut vous voir il le manifestera de lui même et son père n’y pourra rien même si il faut attendre sa majorité.
        Je ne suis pas certaines que ma réponse vous convienne mais je préfère être honnête avec vous. Vous êtes en post trauma Pn et votre vulnérabilité est encore vive et cet enfant en est la preuve , concentrez vous sur vous et laissez cet enfant à son père et à ses grands parents. L’éducation portée par le père est discutable certes mais pas justiciable du fait qu’il soit un PN et il s’agit de son fils pas du vôtre.

        Take care,

        J'aime

      2. Je suis d’accord avec Dandoha au sujet du bien de l’enfant du PN. C’est déjà pas facile de trouver sa place dans ce monde avec ou sans PN, mais les enfants s’adaptent. De plus, cela peut entraîner pour l’enfant un sentiment de culpabilité envers une femme qui n’est pas sa mère et il va devoir porter une croix supplémentaire. Je suis totalement contre ces prêts d’enfants. C’est malsain pour eux. Je ne trouve pas normal déjà les garde alternées pour des enfants qui sont trop petits, alors ce genre de chose encore moins. Les droits sont assortis d’obligation. Et puis quelle vie, même pour vous, c’est destructeur. Vous devez en effet réfléchir à ce que vous allez pouvoir construire pour vous même avec ce genre de situation. Vous êtes sûre que vous voulez aller aussi loin ? Si mon père ou ma mère étaient séparés quand j’étais gamine, je n’aurais pas voulu pour autant être ballotée à droite et à gauche. Bon courage dans votre décision.

        Aimé par 2 people

      3. @dandoha 😉
        non, votre réponse est parfaite.
        Je demande à voir plus clair, car en ce qui concerne ce petit (qui est ma faille et le lien qui subsiste) j’ai besoin de conseils et d avis objectifs,
        j’ai beaucoup travaillé sur moi-même, et j attaque maintenant la partie difficile qui est en rapport avec l’enfant.
        je n’avais pas vu tous les points que vous soulignez, j’avais déjà pensé a quelques un toutefois. dont celui ci qui est risible si on aime l humour noir…et que vous dites si bien:
         »
        et croyez moi il a toutes les chances ainsi d’apparaître comme un père dévoué et déterminé qui se bât contre une amoureuse éconduite blessée jalouse qui le harcèle, vous voyez le tableau »

        Malheureusement le pn se bat déjà contre le bien être de son fils, il l éteint cet enfant si radieux, il le lobotomise. Par contre comme vous le soulignez, je suis persuadée que petit ou plus grand cet enfant viendra vers moi. Le lien qui nous uni va au delà de son père toxique et il est aimé par sa mère même s il elle est HS, par moi, par ses amis. J’espère que ce sera suffisant.

        Je reviens vers vous quand j aurai mijoté tout ce que vous m avez dit , (ce n’est pas une mince affaire) Merci Dandoha, pour votre réflexion, honnêteté et authenticité (la plus haute des valeurs depuis mon expérience toxique) et merci aussi pour le temps consacré a cette question difficile qui en intéressera plus d’un je pense 😉
        plume

        Aimé par 1 personne

    4. Absolument d’accord avec vous Dandoha. Une fois que la victime a rencontré son « maître » dans son parcours semé de prédateurs de tout poil, il convient que celle-ci prenne conscience de l’inacceptable qu’elle a agréé. Ensuite, sortir de cette spirale en prenant conscience de soi. Et surtout abandonner son statut de victime. Qui a envie de demeurer la victime de la médiocrité? Quant au PN, l’homme ou la femme du passé, qu’importe ce qu’il/elle devient puisque mort symboliquement comme disait Scarlett. Ils etaient déjà morts quand nous les avons rencontrés. Sans émotion ni sentiment, vampirisant autrui pour se sentir exister, n’ayant recours qu’au mimétisme et aux feintes pour avoir une légitimité humaine, mauvais karma pour un galet poli à forme humaine. Bien sûr qu’ils ont de gros soucis de santé chroniques. Et puis je pense que lors de leurs prises de conscience , en panne de mentalisation, leur vide sidéral est suffisamment anxiogène pour détraquer ce qu’ils ne peuvent scinder en dépit de leur permanent déni : le corps de la tête. Et comme c’est une analyse que leur contrôle empêche de réaliser, ils ne peuvent conceptualiser leur corps que par « morceaux » sans s’interroger un seul instant sur le caractère chronique de la maladie ou de l’infection que leur structure même leur inflige. Ils sont addicts aux toubibs, effrayés par l’absence de contrôle qu’ils ne peuvent résoudre sur leur petite personne. Et leur maladie est alors la chose la plus importante et essentielle qu’ils se chargeront de faire connaître pour attiser sympathie et se poser en victime. Ils sont loins d’imaginer que leur structure en vieillissant les réduit et qu’ils sont pathétiques. La tête n’est pas loin du corps. Laissons à ces imposteurs leur pathologie et prenons soin de nous. « Un esprit sain dans un corps sain » préconisait déjà Montaigne au XVIeme siècle.

      Aimé par 1 personne

  13. à Nathalie et Dandoha,
    Merci d’avoir répondu si vite. Vous m’avez beaucoup fait rire 🙂
    En effet, je ne peux pas m’empêcher de jouer avec le feu…
    Mais bon, je pense que c’était un passage obligé sinon je me serais posé la question sans arrêt.
    Ok! Il n’est pas HP, mais HQI. Et cela devient évident que je suis HP. Je n’avais pas saisi vraiment le sens. Il faut dire que la découverte est récente et que je suis comme toi Nathalie. Mes neurones sont probablement connectés en arborescence parce que j’ai moi aussi ce problème de ralentissement d’analyse dans certaines occasions.
    Je vais me concentrer sur ma thérapie. On va travailler sur mon manque de confiance en moi qui fait que j’ai envie de faire plein de choses… mais ne fait rien (sûrement par peur de mal faire).
    Je vous embrasse bien fort.
    Caren

    Aimé par 2 people

    1. Je pense que ça peut en effet valoir le coup de creuser et de découvrir tes talents insoupçonnés. On en a tous forcément en quelque domaine que ce soit, en général, on sent les affinités, même si on se dit au fond, qu’est ce qu’on a de si extra que les gens s’y arrêtent, car on ne croit pas être si exceptionnelle que ça. Ben si, j’ai réalisé que finalement on a une sensibilité qui parle aux gens, qui les émeuvent et c’est ce que le PN cherche à écrabouiller de son talon (d’Achille ?) et à nous voler ! Ils ne veulent pas qu’on soit appréciées, ils ne veulent pas qu’on ait des gens qui nous aiment pour ce que nous sommes. Ils trouvent injuste qu’eux, avec tous les efforts qu’ils font pour montrer qu’ils sont (selon leur propre légende, pas en réalité, bien sûr) mieux que nous, que leur destructivité relève du grand Art, que personne ne sait mieux faire qu’eux ! Ils nous envient, parfois ils nous le disent…. mais pour avoir lâché un truc du genre, on se fera fouetter jusqu’au sang ! (Au figuré mais parfois au propre selon certains PN très violents).

      La meilleure des vengeances envers un PN c’est de réussir là où il vous a prédit que vous n’y arriveriez pas. Moi c’est marrant mais à chaque fois qu’un con ou un PN (ce qui revient un peu au même pour le PN, sauf pour le con qui n’est pas toujours PN) m’a prédit que c’était du leurre, que je n’arriverais jamais à obtenir telle ou telle chose que je souhaitais (un logement social, un logement dans le privé via une agence immobilière, ou même la réalisation d’un projet), j’y parvenais et même mieux, deux jours après qu’on m’ait dit ça, j’y arrivais, j’avais une réponse positive ! Et pan méchant PN, dans les dents !

      Hihihihi…. alors oui, faut travailler dur à sa réussite, et ça doit occuper votre temps, le PN et ses pleurnicheries, ses effets même pas spéciaux, ses effets de manches, même le magicien de rue qui ne surprend plus personne avec son tour de lapin qui apparait est plus doué que lui ! Quand on connait bien le profil, après, ça nous ferait presque même sourire d’en repérer un…. ah tiens, un comme ça j’en avais pas eu, ah ben tiens, je vais le rajouter à ma collection…. surtout quand on lui fait sentir qu’on l’a débusqué et qu’on n’est plus la personne vulnérable qu’on était. Non non non, trop pressée pour m’attarder à regarder les petits magiciens de quartiers épater ses jeunes péteuses, il devra les prendre plus jeunes pour tenter de raconter son charabia de mec tellement incontournable qu’on a préféré changer de quartier que de le croiser sur sa route.

      Non, croyez moi, une fois qu’on en a vu un, on les a pratiquement tous vus. Il n’y a que l’emballage et qques options, mais le reste on peut presque réciter le texte par coeur. Ce n’est même pas amusant en fin de compte…. c’est pathétique, pitoyable, minable ! Bref, je passe les superlatifs…. parce que même ça c’est trop bien pour les décrire ! Et paf ! Et bim ! Voilà, aller, affaire classée ? Sinon, envoie lui Dexter…. non je plaisante. :-p

      Aimé par 2 people

      1. Exactement, Nathalie :
        « La meilleure des vengeances envers un PN c’est de réussir là où il vous a prédit que vous n’y arriveriez pas »

        Ce n’est pas d’attendre un karma mais bien de reprendre le contrôle de sa vie et d’AVANCER.

        Aimé par 1 personne

    2. Oups, désolée, j’ai été un peu trop « technique », c’est que je sépare souvent l’affectif du logique quand j’écris. Mais une fois que je me relis, je relis aussi le texte de la personne à laquelle je réponds et je sens instinctivement que j’ai manqué au niveau affectif. Je suis de tout coeur avec vous toutes, je sais combien c’est difficile de se reconstruire ou se construire selon les situations. Il m’arrive, une fois que j’ai quitté l’ordi, de penser encore à vous. Voilà, grosses bises affectueuses à toutes et tous ! C’est vrai qu’on voit moins d’hommes victimes, mais ils ont honte et c’est vrai que la société fait peser sur leurs épaules des responsabilités énormes, celles de ne jamais pleurer (sinon ça fait mauviette, paraît-il, non rassurez vous, juste pour les PN parce qu’ils font dans le chiqué), celle de toujours être forts quoi qu’il arrive, ne pas craquer, pas parler de ses émotions, etc. Ou les psy qui culpabilisent les victimes en disant qu’elles veulent bien l’être…. ben voyons ! Ou encore cette notion de supériorité ou d’infériorité…. ça n’existe que dans le cerveau des esprits malades !

      Bon courage et bonne construction à vous !

      Aimé par 1 personne

      1. Désolée Scarlett, j’ai bien essayé de vous répondre, mais je n’arrivais pas à trouver un « endroit » où ça ait une cohérence.

        Je voulais aussi vous remercier de vos articles, je les reçois, parfois je réponds, mais parfois je ne peux pas, les responsabilités s’accumulent et parfois c’est vrai que c’est pas le bon moment pour parler PN. C’est pas comme parler tricot, shopping ou écologie. Il y a des moments où on se sent pas assez bien pour conseiller ou même lire des choses qui nous renvoient à nos propres blessures.

        Cela dit, toutes les lectures que j’ai faites sur le sujet, je rejoins Marie et oui, c’est comme une maison où on aime revenir, parce qu’on s’y sent bien. Ce que vous faites pour nous toutes et tous compte et c’est important. Bravo à vous pour pouvoir apporter tant et vous montrer toujours aussi positive et constructive. Ce n’est pas facile.

        Après, mon livre sur les Manipulateurs Pervers destructeurs, je veux passer à autre chose, écrire sur des sujets plus légers ou plus divertissants…. Je pense que c’est comme être psy à plein temps, il faut avoir une sacrée force en soi pour savoir laisser son travail derrière soi…. une fois que la porte de sa maison est fermée. Ne pas inviter la souffrance des autres chez soi.

        Ou ces criminologues, ces profilers – en France, j’ai lu qu’on ne voulait pas créer un métier de profiler, mais qu’on voulait confier la responsabilité aux Juges et aux policiers, déjà qu’ils sont en sous effectifs et totalement débordés, c’est carrément irresponsable de ne pas créer un département des sciences du comportement criminel, car on pourrait arrêter les tordus, les psychopathes et tout ces toxiques qui nous volent nos vies ou une bonne partie d’elle. – Comment font-ils pour laisser leur travail derrière eux en rentrant ?

        En tout cas, bravo, oui, c’est un vrai don que vous avez. Vous savez écouter tout le monde, vous savez garder votre bienveillance et on sent que vous êtes une personne vraiment dans la construction et pas dans la « prestation », comme j’en ai lu. Votre PN n’a pas réussi son travail, vous rayonnez et peut-être même encore plus qu’avant, donc, il a foiré totalement !

        C’est super ! C’est une belle victoire sur la PN et oui, tôt ou tard, les PN payent leur propre addition ! A force, on saura de mieux en mieux repérer ce type de conduite. Voilà pourquoi je voulais vous dire que je suis contente de pouvoir participer quand je peux le faire.

        Merci.

        Aimé par 2 people

      2. Merci pour ces mots, chère Nathalie !

        Effectivement, soit on ressort beaucoup plus fort(e) de cette expérience, soit on n’en revient jamais. Les PN nous mettent face à cette interrogation : » A quel point aimes-tu la vie ? ». Ils sont le test ultime de l’humanité et si on arrive à se reconstruire, à intégrer leur existence et à comprendre leur fonctionnement, il y a vraiment un lendemain, avec encore plus d’amour et l’envie de dire aux personnes qu’elles ont le choix, que nous ne sommes pas condamnées à nourrir ces individus. Quand on voit les dégâts qu’ils occasionnent, il est primordial de parler, d’agir.

        Oui, il a foiré comme vous dites 😉 ! Et je pense qu’il ne s’attendait pas à un tel revirement de situation, moi non plus d’ailleurs.

        Et non, on ne sort pas du sujet parce que les PN font partie de notre réalité. Je dirais que quand on en a approché un de près, on ne peut plus voir le monde de la même façon, on accède à une nouvelle compréhension et ce n’est pas anodin. Je comprends ce que vous dites avec le besoin de s’éloigner de temps en temps.

        Le but du blog est justement de permettre à un maximum de personnes de se sauver, de poursuivre ensuite leur chemin avec cette connaissance en plus mais loin de la perversion narcissique. Le sujet est lourd ainsi que l’énergie qu’il représente. La victoire est que les lecteurs puissent revenir de temps en temps mais surtout pas qu’ils tombent dans l’obsession du pervers.

        Je vous embrasse au passage !

        Aimé par 1 personne

  14. à Nathalie R,
    Je viens de lire le deuxième message :
    wouah ! Tu m’impresionnes ! Je ne pouvais pas avoir de meilleure réponse. Je te remercie et je sais que je vais lire et relire ce texte parce qu’y découlent plein d’autres questions passionnantes. Mais je vais être assez sage pour étudier cela plus tard car mon cerveau est déjà en surchauffe. Je vais donc faire un peu de sport. A bientôt!

    Aimé par 2 people

    1. Ah aha, j’étais inspirée Caren ! hihihi 😉

      J’écris vite et mon cerveau est connecté avec mon clavier, c’est plus facile pour moi à l’écrit d’ailleurs.

      Oui c’est vrai, un moment donné il y a tellement de choses écrites, il faut digérer ça tranquillement, faire le tri, chercher aussi par soi même. Bon en tout cas, ravie que ça t’apporte quelque chose.

      Oui, le sport ça permet de libérer de l’endorphine et donc ça apaise car ça récompense. Bref, pas de mal à se faire du bien, bien au contraire !

      Moi je fais des activités manuelles, j’écris, je sors me promener, bref, pas mal de choses….

      Bon, je serais sans doute absente quelques jours, mais je vous lirais surement, si j’ai une bonne connexion.

      Bisous les girls & boy (j’en ai vu qu’un pour le moment) ! A bientôt.

      Aimé par 1 personne

  15. Lire tout ça est extrêment instructif… comme toujours.
    Mais j’en reviens à ma question: comment on fait quand on a des enfants communs avec lui?

    Me concernant, j’applique le no contact avec de plus en plus de facilité. La frustration de ne rien pouvoir faire pour sa nouvelle proie s’efface de jour en jour, je ne regarde plus ses actions sur FB, rien. J’ai trouvé d’anciennes photos où il apparaissait, eh bien c’est super bizarre mais je n’ai pas réussi à le reconnaître comme celui que j’ai aimé (je crois, je suis même pas sûre de savoir si c’était de l’amour ou juste de l’emprise) .

    S’il devait m’écrire ou me contacter demain, je ne répondrais pas. Même si c’est salace ou menaçant. je ne connais pas ce monsieur. Dans ma tête, il est juste mort.
    Par contre, ma difficulté c’est le savoir si procédurier. Comme il a l’aide juridictionnelle il peut lancer ce qu’il veut contre moi. Donc je dois tout lire et tout conserver « au cas où ».
    Les enfants sont en foyer mais la résidence principale, après placement, définie chez moi (merci la JAF !). Je m’attends à ce qu’il se manifeste à ce moment-là alors que ça fait depuis Avril qu’il ne contacte même plus les enfants.

    En fait, il est mort dans mon esprit, et ne me cause plus d’émotions (enfin, tant qu’il ne touche pas à aux gamins parce que là ça risquerait de devenir de la colère.)

    Donc, je me dis que malgré le no contact je suis obligée de garder tout ce qu’il pourrait m’envoyer, du sms au message vocal (j’ai un dossier plein), qu’il faudra que je fasse gaffe à tout, que je devienne paranoïaque vis-vis de lui quoi.

    Mais tant qu’il a des droits (légaux) sur les garçons, le no contact est compliqué, non?
    J’aimerais avoir votre (vos) avis…

    Aimé par 1 personne

  16. Bonjour elsassWalkyrie
    J’ai pratiqué le no contact avec le père de mes enfants. J’avais bien expliqué, répéter, rester ferme au service de l’enfance, que je ne voulais pas entrer en contact avec mon ex mari, le père de mes enfants. Je leur ai expliqué, plusieurs fois, même souvent, qu’il était vital pour moi ce no contact. Je suis rester très ferme avec eux sur ce point la, mais pour tout le reste j’ai merveilleusement collaborer avec eux. Au fil du temps, il ont compris que j’étais de plus en plus sereine et que mes enfants allaient de mieux en mieux. Et qu’il y avait toujours des gros problèmes insurmontables du côté du père. La preuve était faites, qu’il jouait tout seul entre eux. Le service de l’enfance en a eux mare. Comme les enfants allaient très bien. Ils ont abandonné la mesure. Finalement le no contact a été bénéfique pour tout le monde. J’ai toujours expliquer pourquoi je pratiquais le no contact avec leur père. Eux pouvaient le comme ils voulaient pour autant que je sois respecté à 100%. Aujourd’hui ils sont grands. Ils ont chacun un besoin différent de voir leur père et s’accommodé de son comportement. Il n’y a plus de jeu pervers. Vous allez y d’arriver avec beaucoup, beaucoup d’amour pour vous et vos enfants.
    Je vous embrasse

    Aimé par 2 people

    1. @ Marie : Bravo pour cette détermination et pour ce sang froid, c’est vrai qu’il faut tenir bon et montrer qu’on a la tête froide, les juges n’aiment pas les personnes submergées par leurs émotions (pourtant c’est normal de l’être dans de pareils moments ! Mais ça prouve bien qu’ils n’y connaissent pas grand chose dans le domaine du PN, donc il y a bien urgence à mettre des mots jusqu’à leurs oreilles).

      Cela dit, avant d’en arriver aux placements, car ça peut très très mal se passer et selon les juges, les régions, on ne redonne pas la garde comme ça, les juges n’aiment pas revenir sur leurs décisions de placement, certains sont bornés. Bref, ce n’est pas simple. Parfois ça se passe bien, dans votre cas heureusement ça se termine bien. Mais dans d’autres cas, c’est l’inverse.

      Donc, pour éviter d’en arriver au placement, c’est pour ça que je préfère dire aux victimes de PN de faire attention, ne pas prononcer : PN dans leurs oreilles. Parce que d’une, les gens aiment arriver eux-mêmes à leurs conclusions et d’autre part, quand on leur met ça, ils ont une réaction de recul. On devient tout à coup suspect à leurs yeux. Je le sais, j’ai un ami qui l’a dit à des personnes et ça s’est retourné contre lui, on ne l’a pas cru, mais surtout, on a totalement ignoré ses craintes, on l’a traité limité de parano.

      Certains connaissent et le disent d’eux-mêmes, mais il vaut mieux dans ce cas que ce soit EUX qui le disent. Surtout s’ils ont un rôle dans la Justice, la Police, le social….

      Sinon, dites que vous avez vécu des maltraitances psychologiques et/ou physiques et que vous ne voulez plus communiquer avec lui pour ces raisons. Vous n’avez plus confiance. C’est normal ça. On ne peut pas communiquer avec quelqu’un qui est toxique.

      Le reste, à eux de vouloir creuser et mettre des mots dessus ou pas. Certains savent mais eux mêmes ne veulent pas le nommer. Ce mot qu’on connait, c’est un peu comme si on avait peur de nommer le diable. Hum, c’est ça en fait. Je ne sais pas si vous connaissez ce film de Candyman…. un film d’horreur, on ne devait pas le nommer plus de 5 fois consécutive, sinon il apparaissait et vous zigouillait.

      Voilà, c’est peut être une sorte de superstition, si on n’en parle pas ça, n’existe pas… Ben si, ça existe, mais si on peut éviter de contrarier les gens qui ont un pouvoir sur nos vies et la vie de nos enfants…. ne les contrarions pas inutilement.

      Arrondissons les angles et montrons-nous sous notre meilleur jour (pas mentir, non, mais montrer le meilleur de nous pour donner une meilleure image), ne donnons pas le bâton pour nous faire battre.

      Bon courage en tout cas et bravo pour votre victoire. On doit se montrer bienveillant envers nous mêmes. C’est ainsi qu’on pourra se passer de reconnaissance, d’approbation et tout ce qui nous rend si dépendants des autres.

      Aimé par 2 people

  17. HELLO DEAR@Philippe

    Heureuse vous lire comme d’habitude, pour ce qui est de mon soutien il vous est acquis, anytime.
    Vous avancez vers la sortie c’est l’essentiel, il s’agit d’en faire un art de vivre en le maintenant sur la durée, la route est longue mais beaucoup plus lumineuse et lisse à chaque étape.
    Avez vous lu : Don Miguel Ruiz et Don José Ruiz, “Le cinquième accord toltèque” la voie de la maîtrise de soi” ?
    C’est la suite des 4 accords toltèques.
    Poursuivre la thérapie avec le psy excellente idée, afin de consolider chaque acquisition de l’Estime de Soi retrouvée, restons réalistes il y aura des moments de doutes mais il faut retenir qu’ils ne seront plus aussi déstabilisants qu’avant ou le seront qui sait.., mais retenez ceci LA VIE NE NOUS APPORTE QUE CE QUE L’ON PEUT SUPPORTER pas plus ni moins, ce qui fait de chaque individu qu’il soit UNIQUE.
    Vous êtes entrain de changer d’évoluer vers l’independance d’esprit , la confiance en soi renforcée , quoi de plus exaltant( vous aller avec le psy apprendre à stabiliser il faut aller jusqu’au bout de la thérapie peu importe le temps, pour mapart ça a duré 3 ans par exemple qui ont semblé être 3 mois, pas à pas apprécier chaque jour sans anticiper).
    Votre phase dépressive a servi à vous protéger et résister par vous même (je fais allusion à la crise de 3 heures du matin et avant par exemple), c’est toute la subtilité de cet état pathologique. Les philosophes parlent de mourir pour renaître.
    Le tigre sommeillait, maintenant il est réveillé, alors continuez à prendre votre temps et n’oubliez pas de: inspirer et expirer à chaque fois que vous aborderez des obstacles ou pas, puis prenez du recul avant de réagir, il est nécessaire de le faire…
    Vous découvrirez que ce ne sera pas toujours indispensable de réagir, tout simplement parce que votre échelle de valeur est entrain de changer et ce qui pour vous avait de l’importance existencielle hier, vous apparaîtra être un détail aujourd’hui, mais ça le psy vous le démontrera mieux que moi à travers vos consultations, le pro’ c’est lui pas moi ).
    Je vous encourage dans vos initiatives , vous êtes un artiste, un créateur, ce sont d’excellents exutoires en complémentarité de la thérapie.
    Et quand par moments(je dis bien par moment pas à long terme) vous aurez:
    Envi de pleurez, faites le
    Envi de rire faites le
    Envi de crier faites le
    Envi de parler faites le
    Envi d’écrire Faites le
    Envi de vous poser Faites le
    Mais n’ ABANDONNEZ JAMAIS.
    « Suis ton chemin et ne t’y couche que pour mourir » . Céline

    Il n’ ya pas de hasard, la lampe quel symbole dans votre parcours l’éclairage, la clarté, la luminosité, formidable

    Take caremy friend ,
    Peace ,

    J'aime

    1. @Dandoha,

      Votre potentiel humain dépasse pour moi tout entendement, vous avez changé l’eau trouble en eau limpide et fraiche, je vous aime très chère et j’assume pleinement l’usage de ces termes asexués mais remplis de tout mon amour, ineffable à votre égard.
      J’aimerai tant vous montrer mes créations, j’en ai fait une troisième hier et elle plait aux trois femmes de la maison. Je suis fier du résultat quelle qu’eut pu être leur avis mais je dois avouer que je suis encore plus fier de les avoir touchées au travers de mon art.
      J’aime la lumière, le métal patiné par le temps, le bois, le chrome, le bois. De quelque-chose d’insignifiant j’en fais quelque-chose que je veux captivant, déstabilisant. La richesse financière ne saura jamais remplacer le bon goût. Chacun peut réaliser de ses mains, par ses mots, son écoute, son talent de grandes et belles choses. Ce qui m’attriste est que trop de personnes se croient fortes en méprisant autrui, en se servant de ce qu’ils ont de bon pour les détruire.
      Le bon est en nous, le mauvais me met hors de moi !

      J’ai une question amusante à vous poser Dandoha :
      Ne seriez-vous pas résidente au Canada par hasard (francophone qui aime glisser des English words, qui aime le cheesecake).
      I can me tromper but it’s not bien grave 🙂

      Cheesecake et escarpins !

      Aimé par 1 personne

      1. @Philippe

        Votre sense de l’humour est communicatif , conservez le .

        Je vous souhaite que votre créativité et vos créations demeurrent aussi lumineuses qu’intense.
        Jouissez de chaque moment et des vôtres consolidez votre indépendance d’esprit et ne vous taisez jamais .
        Nous sommes les seuls auteurs de notre propre bonheurs ne l’oubliez jamais .
        C’est le plus important.

        Merci de cette formidable énergie positive,
        belle évolution que la votre fondée sur votre seule VOLONTE et DETRMINATION d’y parvenir.
        Bravo, à vous.

        Keep going my friend

        J'aime

  18. Bonsoir Dandoha,

    je n’ai pas lu le cinquième accord Toltèque, pas plus qu’au delà de la peur que je possède pourtant.
    Le cinquième accord Toltèque il me faudra l’acheter.
    Quel est l’ordre de lecture pour tirer bénéfice de ces trois ouvrages ?

    Pour ce qui est de me taire je n’y parviens pas, mais au lieu de beaucoup communiquer avec peu de personnes, je profite de mon arrêt pour communiquer peu et de manière positive avec plus d’individus.

    Bonne soirée 🙂

    J'aime

      1. @Dandoha,

        bonjour Dandoha,

        j’ai pu décrocher un entretien que je passerai vendredi. Je bataille depuis début juillet pour le passer. A force de relancer j’ai pu avoir le recruteur au téléphone lundi matin en l’appelant de nouveau. Il m’a annoncé que son directeur général à la lecture de mon CV me trouve instable professionnellement.
        J’ai de suite expliqué et justifié, sans avoir à en rougir, à quoi était due cette semblante instabilité. J’ai obtenu le rendez-vous car j’ai su convaincre le RH (je pense qu’il s’agit de lui) au cours de nos échanges qu’il a jugé intéressants.
        Il m’a conseillé de préparer mon entretien.
        J’avance de façon positive et engagée et ai témoigné mon envie de travailler pour cette société. Il me faudra convaincre le directeur. Même pas peur ! Juste peur de ne pas avoir ce poste mais j’y crois tellement pourtant.
        Il y a quelques mois j’ai passé deux entretiens mais sans avoir le feu qui brûle en moi de façon aussi intense et durable. Je me projette dans ce nouveau poste.
        Je voulais vous faire savoir cela pour avoir votre ressenti. J’ai peur d’avoir à faire face à une désillusion.

        Ps : je lui ai parlé brièvement de la SEP et de la reconnaissance de travailleur handicapé en mentionnant bien que j’ai toutes mes capacités physiques et intellectuelles. C’est un risque que j’assume.
        Une prime à l’embauche serait intéressante pour les deux parties.

        Bien à vous.
        Philippe.

        J'aime

      2. Good Day @Philippe,

        Quoiqu’il arrive dans la vie il s’agit de faire de son mieux, et s’en donner les moyens.
        La détermination paye toujours au moment opportun.
        L’essentiel c’est de croire en soi, si ça marche c’est parfait, si ça ne marche pas il faut comprendre pourquoi et vite passer à autre chose se focaliser sur d’autres offres c’est tout , pas besoin de chercher plus loin. Le principe du jeu est le même pour tous. On avance , on bute, on tombe , on se relève et on repars de plus belle: endurance, constance, ambition, compétitivité , honnêteté, humilité, optimisme et
        déterministme.

        C’est ça conquérir le monde 😉
        Peace,
        Ps: poursuivez bien la thérapie avec le psy.

        J'aime

      3. @Dandoha,

        merci pour la promptitude de votre réponse.
        Ce que vous me décrivez correspond au fond de ma pensée ; j’ai le recul nécessaire pour envisager une réponse négative.
        Il est clair que toutes les conditions de cet emploi correspondent à ce que je souhaite depuis longtemps et que je suis prêt à assumer.
        Au fond de mon coeur brûle un feu qui reste aussi intense que début juillet.
        De mon mieux je ferai, de moi je ne douterai, je resterai moi-même avec ce cri du coeur que je ferai entendre avec sérénité à mes interlocuteurs durant un échange qui promet d’être agréable.
        Ce poste est pour moi et rien à ce jour ne peut me prouver si j’ai raison ou tort d’y avoir cru. Je le ressens dans mon esprit et dans mon corps. Pourquoi est-ce aussi fort bien que j’ai envisagé le pire ?

        Aimé par 1 personne

  19. @Dandoha,

    bonjour dame de Coeur, j’ai passé mon entretien ce matin, j’ai rencontré un homme tel que je le percevais au téléphone et à qui j’ai fait bonne impression.
    L’entretien a duré 2 heures et il souhaite me faire rencontrer le directeur général Franc/Belgique/Pays-bas pour aller plus loin.
    Je dois juste être synthétique et répondre simplement à une question simple.
    Il m’a dit que je n’avais pas besoin de m’étaler pour que mon interlocuteur se rende compte que je suis quelqu’un de valable. (A mon avis le langage corporel y est pour quelque-chose). Du tac au tac j’ai répondu à ses questions, souvent en m’égarant dans les détails. C’est bien, il m’a recadré et j’ai apprécié sa démarche car je sens qu’il aimerai me prendre sous son aile.
    Cerise sur le gâteau : il me laisse réfléchir entre deux postes qui sont à pourvoir (1 sédentaire que je visai, et 1 itinérant, sur lequel il me verrait plus).
    Il m’apportera son aide pour bien passer devant le grand gourou.
    Cet entretien est le plus fluide et le plus surprenant que j’ai eu à passer.

    La suite lundi 🙂
    ——————————————————————————————-
    Je n’aurai de cesse de vous dire Merci Dandoha, Nathalie R et Scarlett, vous m’avez ouvert les yeux et fait rugir le Tigre qui sommeille en moi. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. @ Dandoha, Scarlett, Nathalie R,

      Bonne nouvelle ! Après avoir parcouru 650 km en voiture dans la journée j’ai franchi la seconde étape avec succès, sans craindre le directeur commercial qui gère France, Belgique et Pays-Bas, j’ai passé un super moment quoiqu’il aurait pu se passer ensuite. 🙂

      J’aurai eu le poste de commercial sans problème si je n’avais pas évoqué la maladie ; toutefois, mon honnêteté n’a pas été vaine car j’ai pu décrocher le poste initialement proposé.
      Je passe une journée test pour valider ma capacité à prendre des rendez-vous auprès de différents types d’entreprises de chez moi, sans personne pour juger mon travail.

      Cette entreprise est sérieuse et j’ai été touché par ce qui m’a été dit suite à l’entretien passé le matin même : la maladie leur fait peur, ils ne veulent pas courir le risque de me laisser aller sur le terrain et je le comprends parfaitement. En intégrant le poste sédentaire je pourrai faire mes preuves et d’ici quelques temps, quand ils seront convaincus que je gère pleinement la maladie je prendrai un poste de commercial terrain. Cerise sur le gâteau : si je venais, une fois sur le terrain, à voir mon état de santé se dégrader je pourrai revenir au poste initial tandis que s’ils me donnaient leur accord pour attaquer de suite le terrain ils ne pourraient pas me le proposer car je n’aurai pas d’expérience en la matière. La prime à l’embauche d’un salarié reconnu travailleur handicapé ils s’en foutent ils n’attendent pas après ça ! Si elle m’est profitable avant tout je peux faire le nécessaire pour en bénéficier.

      Je suis fier d’avoir su traverser les épreuves auxquelles j’ai été confronté car j’en ai tiré des enseignements qui m’ont permis de me renforcer malgré la fragilité du moment.

      La dépression est arrivée à point nommé car elle m’a permis de prendre le recul nécessaire pour prendre la voie du changement qui d’ailleurs était amorcé depuis quelques temps sauf que tout s’est accéléré à partir de là.

      Moralité : en cas de malheur ne jamais perdre espoir, croire en la bienveillance de celles et ceux qui ont eu à traverser des épreuves pénibles et qui peuvent vous soutenir pour retrouver l’envie de vivre, croire en nos propres ressources, en notre capacité à être heureux simplement en étant ancré dans le présent, faire de son mieux pour se relever et en cas de rechute ne surtout pas douter mais essayer à nouveau, différemment sans doute. Respirer, méditer, marcher, communiquer, manger, prier, aimer ( ils devraient faire un film à partir de ces trois derniers mots ! ).

      Comme beaucoup je suis tombé pas mal de fois. Je me suis relevé une fois de plus, une foi en plus.

      Dandoha je ne pouvais pas garder égoïstement tout ça pour moi, je me devais de vous dire que votre soutien m’a été bénéfique et que vous avez de quoi être fière de ce que vous êtes et faites 🙂

      Je vous embrasse affectueusement.

      Philippe.

      Aimé par 2 people

    1. Hello Dandoha 🙂

      Thanks U !
      Rien n’est encore signé mais toutes les étapes sont franchies avec patience et foi en la suite. Hier c’était journée test, je suis confiant en mon avenir, je suis confiant ici et maintenant.
      J’ai demandé à rompre mon contrat de travail par le biais d’une rupture conventionnelle et l’ai dit à mon futur employeur potentiel qui m’a dit que rien n’est encore décidé de leur côté.  » Nous n’en sommes pas arrivé là pour que tout s’effondre maintenant ».
      De toute façon signé ou pas signé je quitte mon employeur pour ma santé mentale.

      Aimé par 1 personne

      1. @Phillippe,

        Il est toujours plus prudent de signer le contrat d’embauche avant derompre un contrat en cours, au pire il eu étéplusjudicieux d’avoir demandé un congé sans solde à l’ancien employeur puis après signature du nouveau contrat annocé sa démission après trois mois d’essais . Plutôt risqué donc comme anticipation, ne jamais compter les oeufs dans le “c…” de la poule 😉
        A retenir pour quelque soit la situation contractuelle. Il s’agit de rester confiant et positif avoir passé toutes ces étapes et en être à une telle démarche personnelle c’est un acquis indéniable donc une victoire.
        Optimisme est la notion du moment,

        Peace,

        Aimé par 1 personne

  20. Hello@ Dandoha et @Philippe,
    Question : Comment peut on signer un contrat alors qu’on est déja engagé ailleurs? Pourrais je avoir plus d’infos? Merci d’avance. Et Dandoha, comme je sais que vous êtes juriste, j’aurai besoin d’un avis en privé si c’est possible pour vous?

    J'aime

    1. Bonjour Etoile, Dandoha.

      Je suis en arrêt pour dépression depuis le 20 juin dernier et suis sous effexor depuis 1 mois. Depuis, mon état s’est peu à peu amélioré et je n’ai rien lâché concernant cette opportunité professionnelle qui s’est présentée à moi à point nommé.
      J’ai demandé une rupture conventionnelle qui me permettra de quitter mon poste actuel en bénéficiant de mon solde de tout compte, ainsi que d’indemnités d’ancienneté (1.05 mois de salaire par année d’ancienneté), je toucherai l’indemnité chômage.
      La rupture et la nouvelle embauche seront dans la synchronicité, j’ai lâché prise et laisse faire naturellement les choses.

      Ce choix est entièrement réfléchi et salutaire car je souffrais de l’ambiance négative qui règne au sein de cette entreprise qui est en perte de chiffre depuis des années et qui reverse des dividendes aux actionnaires malgré tout. Mon avenir est au sein d’une société qui existe depuis 108 ans, dont la direction générale est composée des membres de la famille de son fondateur depuis 3 générations et qu’elle n’est pas cotée en bourse, son chiffre d’affaire est en croissance constante depuis des années. Leurs valeurs sont les miennes donc la route sera belle et longue.

      Je l’ai dit à mon future employeur potentiel qui m’a répondu que rien n’est encore fait ( sauf mes preuves) et je lui ai dit que même s’il ne retiennent pas ma candidature je suis décidé à partir malgré tout.
      J’ai enfin trouvé la sérénité à laquelle j’aspirais et suis convaincu que mon savoir être, ma motivation naturelle en plus de mon professionnalisme font de moi un candidat valable pour tout employeur qui saura être à l’écoute.

      Bien à vous et Etoile et bon courage pour la suite 🙂 https://www.youtube.com/watch?v=y-i88zkxPug
      Dandoha merci pour vos conseils 😉 I will always keep you in my mind !
      Même pas peur !!! et pourtant je n’ai lu que 45 pages du livre « Au delà de la peur »

      Aimé par 1 personne

      1. Happy Friday @Philippe, @Etoile,

        @Philippe l’arrêt maladie suspend le contrat de travail par définition, donc vous êtes couvert certainement avec une autorisation de sortie ce qui généralement est préconisé en cas de dépression. Vos employeurs ne doivent pas savoir la raison de votre pathologie ni votre traitement surtout quand vous êtes dépressif , il pourrait en cas de besoin ou litige le retourner contre vous, d’où le maintien et de la part du patient du secret médical, ne jamais informer son employeur de la raison de son arrêt les infos dont ils disposent sur la feuille d’arrêt rempli par le médecin traitant suffisent.
        Il faut toujours être prudent dans ce genre de situation et pour assurer ses arrières vis à vis d’un employeur.
        Je vous cite « J’ai enfin trouvé la sérénité à laquelle j’aspirais et suis convaincu que mon savoir être, ma motivation naturelle en plus de mon professionnalisme font de moi un candidat valable pour tout employeur qui saura être à l’écoute. »
        Maintenant dans votre cas il est clair que vous êtes totalement lucide et au fait de vos choix, la détermination sans failles donc il n’y a pas de raison que l’issue ne soit pas positive et bénéfique pour vous même avant tout et les autres. Je comprends parfaitement votre état d’esprit, l’essentiel s’est de toujours savoir ce que l’on veut dans la vie . Bravo pour cette confiance en vous.

        @Etoile je n’échange que sur le blog .
        Je vous cite « Question : Comment peut on signer un contrat alors qu’on est déja engagé ailleurs? Pourrais je avoir plus d’infos?”
        Normalement, en droit français ce n’est pas possible à moins qu’ils s’agissent de temps de travail permettant d’avoir deux employeurs soit deux activités professionnelles déclarées y compris dans le public exemple :
        Un salarié ne peut accomplir des travaux rémunérés au-delà de la durée maximale du travail…
        Texte de lois :

        (1) Article L8261-1 du Code du travail
        (2) Cass. Soc. 16 septembre 2009, n°07-45346
        (3) Cass. Soc. 19 mai 2010, n°09-40923
        (4) Article L8261-3 du Code du travail
        Mais le mécanisme classique reste la rupture conventionnelle.

        Dans les pays anglosaxons et du middle east c’est une partique toute à fait légale sauf pour les employés (de l’administration dans certains secteurs mail sevices, federal agent, police officer ).

        Take care,

        Aimé par 1 personne

  21. Merci @Philippe et @Dandoha pour vos réponses! @Philippe, bravo, on sent que la confiance est là. De toute façon, quand on a décidé de quitter sa boite pour raison x ou y, on ne peut plus revenir en arrière.
    @Dandoha, merci pour ces précisions sur le droit français, c’est bien ce que je me disais. Je vais m’intéresser un peu plus à la rupture conventionnelle 😉
    Un bon WE à vous 2 dans la paix et la joie.

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour @ Dandoha et @ Etoile 🙂

      Dandoha : mon employeur actuel, en particulier l’assistante RH est au courant de la dépression dont les conditions de travail et l’ambiance générale dans cette entreprise sont en grande partie responsables. Tout le personnel va travailler la boule au ventre, certains ont tenté de mettre fin à leurs jours et pas plus tard qu’hier j’ai appris qu’un chef d’agence qui devait continuer l’exercice de ses fonctions dans un nouveau bâtiment est lui aussi à l’arrêt pour burn out et qu’il a démissionné !!

      Mon futur employeur potentiel ne sait pas que je suis en arrêt, il est simplement au courant que je suis porteur de la sclérose en plaque et d’une motivation qui n’a d’égale que ma rage de vivre 😉

      Je n’ai qu’une vie et je ne laisserai personne la pourrir, j’ai la conviction que chacun doit s’écouter et ne pas renoncer à ses aspirations, tout au moins se révolter et agir pour avancer selon ses valeurs qui ne doivent être bafouées.

      Etoile : libérez vous, ouvrez vous, laissez place, à vos rêves à vos envies, foncez, n’ayez pas peur et vous parviendrez à poursuivre votre route sans crainte 🙂
      La rupture conventionnelle est profitable à l’employeur et au salarié. Il est possible d’obtenir plus que le minimum proposé en négociant 😉

      Courage à vous.

      Aimé par 2 people

      1. @Dandoha,

        Yes !!!!
        J’ai reçu un coup de fil en fin d’après midi : ma journée test a été validée haut la main. Les rendez-vous ont été honorés bien que n’ayant pas été confirmées la veille.
        Tous se souvenaient que quelqu’un passerait bien que mon appel datait d’une semaine :-).
        Je n’ai plus qu’à signer.

        :-)+++

        Aimé par 2 people

    1. Merci à vous Mesdames de m’avoir soutenu, vos mots, votre gentillesse m’ont permis de rapidement me remettre d’aplomb et d’aller au delà de ce que je pouvais imaginer.

      Mille Merci sont bien en dessous de ceux que mon coeur vous adresse.

      Vous êtes Belles Mesdames 🙂

      Aimé par 2 people

  22. Je suis en plein dedans….après plus de 2 mois ce c** à refait surface.
    Me balançant dans la plus grande normalité un « tu me manques…. » par mail.

    Il ne pensait pas que j’étais déjà au courant de sa nouvelle relation ( à vrai dire il était déjà avec cette fille alors que nous étions encore ensemble).
    Il m’a largué comme une moins que rien par mail également ….avec insultes et propos rabaissant au possible après m’avoir totalememt ignoré pendant quelques jours…(et cela peu de temps après le décès de ma mère qui m’a profondément affecté ), en me disant que cette fois- ci il ne reviendrait jamais, que j’étais une schizophrène et qu’il me laissait dans ma merde.
    A savoir que paradoxalement la semaine précédent le rejet, j’étais en période de love bombing ….c était moi qui l’ avais quitté suite à un enième mensonge de sa part, il était revenu après 1 semaine d’ignorance totale en me charmant …comme ils savent si bien y faire…cependant , sans que je ne le sache à cette période il était déjà en début de relation avec la nouvelle ( par ailleurs et il possible qu’il pratique du love bombing avec sa future ex et la nouvelle proie en même temps ? )

    J’ai répondu a son mail se come back uniquememt par le nom de sa nouvelle copine. ( j’avais été mise au courant par une autre de ses victimes avec qui il m’avait trompé plusieurs mois auparavant )
    Ce a quoi il ne s’attendait pas…pensant sûrement que j’allais encore plonger tête baissé dans ses griffes( comme c’etait toujours le cas a chaque fois pendant ces 2 ans de relations. )
    Surpris, j ai meme ajouté que j avais de ce fait egalement quelqu’ un dans ma vie ( du bluff)
    Sans qu il ne le dise j ai pu sentir sa rage à distance.
    Il a alors commencer à chercher a me blesser me disant qu’ effectivememt cette personne était La femme de sa vie, qu’il était amoureux, qu’il avait pleins de projets avec elle qu il lui avait dit tout le mal que je lui faisais et qu’il me détestait toujours autant …en totale contradiction avec son  » tu me manques » du départ n’est ce pas ?

    Avant de finir cette conversation complètement folle je lui demande alors pourquoi être revenu vers moi si il a une femme dont il est fou amoureux….il m ‘a dit que c’était uniquememt pour voir si j’allais lui répondre après tout ce temps et que c’ était de la curiosité mal placée.

    Je lui ai alors souhaité une bonne continuation avec la nouvelle proie avant de faire clôturer mon adresse mail.

    Pensez vous que cela le dissuadera de revenir encore d ‘une maniere ou d’ une autre vers moi ?
    Et est ce que la nouvelle passera forcément par le même traitement que moi ?

    Merci à vous qui êtes à l’origine de ce blog qui m’ a fait beaucoup de bien et ouvert les yeux sur ce qu’il était vraiment. Merci aux victimes également dont je me suis retrouvée dans beaucoup de témoignages …on se sent moins seules.
    Je pensais vraimemt être la folle comme il me disait sans cesse…je suis maintenant remontée à bloc même si c’est parfois difficile.
    Et souhaiterai vous apporter tout mon soutiens si une association voit le jour.

    J'aime

    1. Bonjour Olga

      Vous ne pouvez pas savoir à quel point votre commentaire me touche ! Merci de proposer votre participation active et pour votre retour sur le blog. C’est ce qui me motive à continuer malgré les attaques dont j’ai l’objet encore aujourd’hui ;).

      Votre phrase suivante :
      « il m ‘a dit que c’était uniquememt pour voir si j’allais lui répondre après tout ce temps et que c’ était de la curiosité mal placée »

      Est la seule chose vraie dans tout le baratin de cet individu. Effectivement, quand ils reviennent, c’est essentiellement par jeu, pour voir s’ils ont toujours du contrôle sur vous = ce qu’il appelle « curiosité mal placée ». C’est un besoin compulsif chez eux.

      Il reviendra toujours tant qu’il le pourra. Vous parlez de « dissuasion » mais cette personne ne raisonne pas du tout comme vous. Tant qu’il y a une répondante au bout du fil (ou de l’email), il va vous relancer. Après, ce n’est pas parce qu’on vous parle que vous êtes obligée de répondre, lol.

      J'aime

    2. Happy Saturday @Olga,

      Je vous cite: “Je suis en plein dedans….après plus de 2 mois ce c** à refait surface.
      Me balançant dans la plus grande normalité un « tu me manques…. » par mail.” .

      Puis vous continuez: “J’ai répondu a son mail se come back uniquememt par le nom de sa nouvelle copine. ( j’avais été mise au courant par une autre de ses victimes avec qui il m’avait trompé plusieurs mois auparavant )” .

      Et encore : “Avant de finir cette conversation complètement folle je lui demande alors pourquoi être revenu vers moi si il a une femme dont il est fou amoureux….il m ‘a dit que c’était uniquememt pour voir si j’allais lui répondre après tout ce temps et que c’ était de la curiosité mal placée.” .

      Puis ceci: “Pensez vous que cela le dissuadera de revenir encore d ‘une maniere ou d’ une autre vers moi ?
      Et est ce que la nouvelle passera forcément par le même traitement que moi ?” .
      D’ailleurs on se demande pourquoi vous posez ce genres de questions à ce stade ……

      Et finallement: “Je pensais vraimemt être la folle comme il me disait sans cesse…je suis maintenant remontée à bloc même si c’est parfois difficile.
      Et souhaiterai vous apporter tout mon soutiens si une association voit le jour.” .

      Une chose est certaine c’est que ce passage de la réponse de @Scarlett vous échappe littéralement parce que ce n’est manifestement pas votre cas, je la cite :
      “ Un PN est un maniaque du contrôle. Une fois que vous avez été sous sa coupe, il ne peut tout simplement pas lâcher prise et juste vous laisser tranquille sauf s’il sent que vous êtes réellement plus forte que lui.” .
      Votre témoignage prouve clairement que ce PN est plus fort que vous 😉

      Donc la réponse qui vous correspond @Olga est la suivante :

      “ mais disons qu’il a davantage de chances avec la victime la plus récente. Il utilise la victime 2 pour parfaire son œuvre de destruction de la victime 1.

      Voilà la réponse à votre question. Oui, les PN disparaissent de votre vie à un instant T et reviennent ou tentent de revenir. D’où ma préconisation numéro 1 : si vous n’avez pas la force d’imposer des limites aux toxiques, appliquez le no contact => bloquez tous les numéros en appels et sms, réseaux sociaux, ne lisez pas leurs courriers, ne répondez pas aux sollicitations de leurs émissaires, etc.

      Si vous n’avez pas la force de faire le no contact, essayez au moins de comprendre le jeu qui se met en place, car il s’agit bel et bien d’un jeu. Rien de bien drôle mais il en est ainsi avec ces individus.” Dixit @Scarlett juste au dessus de votre commentaire 😉

      Il faut revoir votre position @Olga et sérieusement vous remettre en question

      Peace,

      J'aime

  23. @Olga,
    c’est bien, ne lui donnez plus prise, cela peut durer éternellement dans le cas contraire. Il faut se rendre compte que lui ca l’amuse, ca le stimule, il sondait juste pour voir si c’etait encore possible de jouer, de jouir de votre souffrance. Ca lui a fait plaisir que vous soyez au courant de sa nouvelle victime..
    Ben oui, il peut love bomber plusieurs femmes a la fois, pourquoi pas? …

    J'aime

  24. Hello,

    J’ espère que vous allez bien en ce milieu de semaine.
    Tout d’ abord merci à vous Scarlett, Dandora et Plume pour vos réponses, vos conseils et avis.

    Je sais que j ‘ai encore un gros travail à faire sur moi même car malgré ma prise de conscience sur sa vraie nature . Le plus dur étant d’ accepter qu’il n’a fait que de me manipuler et de me mentir pendant 2 ans ( parmis tant d’autres qui sont tombées dans le piège du beaux parleur).

    Je me suis rendue compte que trop tard de repo dre a son mail de retour n’ était franchement pas la meilleure idée du siècle mais sur le coup je m’ étais dit que d’un certain côté il aurait compris que de me savoir au courant de sa nouvelle relation l’aurait fait fuir et que ca ne prendrait donc plus.

    Comme vous me le disiez, ce que ce genre de personnage cherchent par dessus tout c est de détruire. Donc ouais, finalement dans un sens même si sa tentative de retour au love bombing a échouée….de me savoir au courant de son nouveau statut sachant le mal que ça à pu me faire au moment de la découverte doit bien faire son effet.

    J’ai fini par changer mon numéro de téléphone..bien que je l’ avais bloqué via une application ( obligée donc de le garder dans mon répertoire beurk) en plus d’avoir clôturer mon compte mail sur lequel il tentait son retour foireux.

    Étrangement, je sens comme une espèce de soulagement ,il n’a de ce fait plus aucun moyen de contact direct avec moi ( et nous sommes relativement éloignés géographiquement. )

    Je pense à la nouvelle proie, pas par jalousie, mais de ce qui l’ attend dans les mois semaines ou jours qui viennent….
    Avez vous eu vous aussi ce sentiment ?

    Bonne journée ; -)

    J'aime

    1. @olga..

      C’est bien, vous aurez le dernier mot en .. ne l’ayant pas , en effet c’est
      votre silence qui sera votre libération. J’ai fait bien pire que vous face au pervers 😉 ouf j’en ai bel et bien terminé avec cela. J’ai traversé la phase faut t’il prévenir sa nouvelle proie? je l’ai fait pour tout un tas de raisons..et j’ai eu deux fous sur le dos ^^ encore piiiire!!! bref, c’est normal de se poser la question de la victime, elle comprendra quand l’heure viendra pour elle.. ou jamais, c’est elle qui en décidera. Je sais que c’est difficile mais le mieux c’est de penser uniquement a vous et aux personnes saines qui vous entourent pour mettre derrière vous ce pervers le plus rapidement possible, avancer plus vite dans votre réparation. En tirer les leçons et tenter, se forcer a se respecter soi meme, bonne journée

      J'aime

Partagez votre opinion !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s