temoignage-sabine

[Témoignage] Sabine : « Il n’a cessé de me frapper que lorsque je suis tombée de tout mon long au sol, hurlant et suppliant pour qu’il arrête de me tabasser. » + Point violences conjugales

Amis lecteurs,

Voici le témoignage de Sabine qui est restée dans une interaction perverse pendant 1 an et demi. Elle est aujourd’hui en no contact absolu. Comme vous le lirez dans son récit, cet homme est extrêmement violent physiquement, aussi bien avec les animaux qu’avec les êtres humains. Si vous êtes dans cette situation, surtout avec des enfants, NE RESTEZ PAS. La première gifle est déjà la gifle de trop.

Sabine n’a pas eu une gifle au départ mais un tabassage en règle et elle est restée, amadouée par les fausses lamentations de cet individu. Et comme dans 99% des cas, le bourreau a poursuivi ses agressions.

  • Vous ne pouvez pas « sauver » votre agresseur.
  • Vous ne pouvez pas changer votre agresseur.
  • Vous ne pouvez pas refaire son éducation.
  • S’il vous frappe une fois, il recommencera.
  • Ce n’est pas de votre faute.

La violence conjugale suit un cycle bien connu, qui est systématiquement le même d’une situation à une autre. Ouvrez les yeux : si des millions de personnes sont passées par ces 4 phases, pourquoi cela serait-il différent pour vous ?

cycle-violence-conjugale

Non, vous ne ferez pas exception. Non, ce n’est pas de votre faute si vous êtes battu(e). Et oui, il sait ce qu’il fait ou elle sait ce qu’elle fait dans le cas des hommes violentés. Les agresseurs sont parfaitement conscients de leur dysfonctionnement mais leur violence est un mode de communication tout à fait normal pour eux. Cela n’est pas anodin et ne doit JAMAIS être considéré comme un fait isolé.

Pensez que tout le monde ne raisonne pas comme vous, n’a pas la même perception du monde que vous. Ce n’est pas marqué sur le front d’une personne qu’elle est violente, par contre, il est de votre responsabilité de regarder la vérité en face.

La violence envers les animaux est totalement révélatrice d’une personnalité dangereuse, sadique et potentiellement meurtrière. Face à une personne qui trouve une jouissance perverse à heurter des animaux, vous ne devez pas cautionner ses actions ou espérer recevoir un traitement différent. Tout est cohérent alors ne vous dissociez pas juste pour maintenir une pseudo « relation » et évidemment, ne placez pas un enfant innocent entre les griffes d’un pervers qui tue par plaisir.

Autre point, les agresseurs pratiquement TOUS la culpabilisation de leurs victimes. Pourquoi ? Pour vous persuader que VOUS êtes le problème. Vous êtes la cause de leur violence et par conséquent, vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous si vous êtes agressé(e) parce que vous le méritez. Ces bourreaux s’attaquent à des personnes peu sûres d’elles, avec une capacité hors norme à se remettre en question et probablement déjà habituée à la violence dans leur enfance. La sœur de Sabine a aussi été victime de violences conjugales. Ce n’est pas une coïncidence.

violencesfemmes

Néanmoins, Sabine a finalement eu le courage de réagir et de fuir, puis de se mettre en no contact. C’est exactement ce qu’il faut faire : partez sans vous retourner. Avancez dans votre vie et prenez soin de vous. Ne cherchez pas à mettre une étiquette sur la personne qui vous violente. Un coup est un coup. Point. Peu importe ce qu’est la personne. L’important est de vous mettre à l’abri, de vous protéger et de vous reconstruire. Ensuite, vous pouvez reconstituer le puzzle.

Appelez le 3919 si vous êtes en situation de danger. Ne restez pas seuls dans votre souffrance.

Restez vigilants !

separateur

Cela fait maintenant plusieurs mois que j’ai fui mon tortionnaire.

J’ai été rouée de coups pour des broutilles de la vie quotidienne. Voici mon histoire.

Au début, c’était un homme charmant, bien sous tout rapports, aimant, attentionné, la perfection !

Il donnait beaucoup de son temps aux autres et faisait beaucoup de cadeaux à son entourage. Il était généreux. Nous avions les mêmes valeurs de la famille, j’étais heureuse pensant avoir enfin trouvé l’homme avec un grand H.

Il a rapidement insisté pour que je vienne vivre chez lui et j’ai cédé car à 29 ans, j’aspirais à fonder une famille, me marier et être heureuse en couple.

J’étais une femme indépendante avant cela.

Travaillant à domicile, il adorait son travail, et passait la plupart de son temps occupé par ce dernier.

Lorsqu’il travaillait, tout allait bien mais dès lors qu’il arrêtait, il commençait à me reprocher ma manière de cuisiner, ma manière de faire le ménage, ma manière de juger son entourage, ma manière d’être, mes achats, la manière dont je m’occupais de mes animaux de compagnie, ma façon de lui faire l’amour, ma manière d’être tout simplement MOI-MÊME.

Il me disait que je n’avais pas le droit de changer d’avis, et lorsque cela arrivait il me disait que je ne savais pas ce que je voulais.

Au fur et à mesure, j’ai commencé à me replier sur moi même, j’avais du mal à effectuer les tâches de la vie quotidienne de peur de provoquer sa rage.

Je cachais mes achats en rentrant du travail, je regardais seule la télévision car les programmes qui m’intéressaient étaient selon lui des niaiseries sans nom. Lui était fan des émissions de guerre.

Il vénérait Hitler l’appelant « papa », collectionnant les objets relatifs à cette guerre (croix gammées, livres sur le nazisme, pistolet de guerre, tenue d’époque), regrettant cette sombre période qu’il n’avait d’ailleurs pas vécue.

C’était un grand fan d’armes blanches, il en possédait toute une tripotée. Couteaux, machettes, arbalètes, et j’en passe.

Son grand plaisir étant de tuer les animaux sauvages alors qu’il n’avait pas de permis de chasse. Il prétextait qu’il y en avait trop, se vantant de « taper des biches » avec son véhicule par plaisir, ce que je ne comprenais pas.

Mon calvaire a débuté progressivement.

Il a commencé à ne plus s’intéresser à moi, à ne plus me regarder, à ne plus me toucher prétextant avoir toujours plus de travail. Il ne me faisait plus l’amour.

Toutes les excuses étaient bonnes à prendre pour me délaisser et je ne comprenais pas ses réactions.

Je passais la plupart de mon temps seule, et à la nuit tombée je le surprenais à visualiser du contenu pornographique alors que je me plaignais de ne jamais avoir de ses attentions. Je retrouvais ses mouchoirs maculés sur la table basse au petit matin.

Je précise que tout ceci est arrivé très vite, en à peine 6 mois après le début de notre relation.

Un jour, j’ai décidé de lui dire ce que j’avais sur le cœur étant meurtrie par la situation, j’ai pensé que le fait de crever l’abcès me ferait retrouver celui que j’avais rencontré au début.

Quand je l’ai mis face à la réalité, il m’a dit de partir de chez lui, il a pris toutes mes affaires et les a jetées dehors. C’était les choses auxquelles je tenais le plus et il le savait. Je hurlais beaucoup pendant ces crises parce que je ne comprenais pas comment nous pouvions en arriver là.

Lorsque dans la dispute, je suis sortie pour récupérer mes biens, il a commencé à me rouer de coups de poings dans le dos.

J’ai beaucoup de peine à écrire ces mots car je revis encore la scène dans ma tête tellement cela me paraissait irréaliste. Qu’avais-je fait pour mériter cela ?

Il n’a cessé de me frapper que lorsque je suis tombée de tout mon long au sol, hurlant et suppliant pour qu’il arrête de me tabasser.

J’avais mal physiquement mais la douleur était encore plus grande d’avoir été ainsi rabaissée par l’homme que j’estimais tant.

Lorsque cela s’est terminé, j’étais en état de choc et il m’a dit que ce n’était pas lui qui avait fait cela. Il en était persuadé. Il était trop parfait pour oser lever la main sur une femme.

Ce jour-là, j’ai pris conscience de ce qu’il était et j’ai pris des photos de mes hématomes au cas où… Ma sœur avait été victime de violences conjugales avant moi et avait porté plainte contre son tortionnaire.

Je voulais me protéger mais il s’est excusé et m’a couverte de cadeaux me disant que jamais il ne recommencerait, pleurant comme une madeleine en me promettant qu’il s’agissait là d’un acte isolé. Et dire qu’à nos débuts, il crachait sur les hommes violents !

Ensuite, il a tout fait pour me faire porter le chapeau. C’était mon comportement qui l’avait poussé à agir ainsi.

Il m’a forcée à aller voir des médecins en m’inventant des maladies liées à la thyroïde, me reprochant mes changements d’humeurs.

Je suis donc allée consulter mais je n’avais rien. Il me disait que j’avais des problèmes comportementaux liés à mes parents, à ma famille qui ne m’aimait pas.

Pendant cette période, en plus d’avoir des problèmes sentimentaux, j’ai aussi beaucoup changé de travail et il me reprochait mon instabilité le confortant dans l’idée que le problème venait de moi.

De plus en plus je m’effaçais aux réunions avec sa famille, avec mes amis, j’étais devenue l’ombre de moi-même. J’aimais beaucoup voyager mais il me forçait à me rendre dans son pays d’origine en été car « c’était la terre de ses ancêtres » et je respectais cela.

Une fois sur place, j’étais seule face à mon désarroi et je faisais des crises d’angoisse qu’il maquillait en « intoxications alimentaires ».

Encore une fois, je me disais que le problème, c’était moi et je ne me reconnaissais plus.

Je passais mon temps couchée, n’ayant plus de goût à la vie, j’attendais…

J’attendais qu’il redevienne comme avant mais cet homme-là n’avait en fait jamais réellement existé.

Puis il a essayé de me faire un enfant pour me retenir. Heureusement la nature est bien faite puisque je ne suis pas tombée enceinte. Il disait qu’une grossesse m’occuperait car pour lui prendre autant la tête, je devais sérieusement m’ennuyer.

Un soir, nous sommes allés manger chez mon frère. Ce fut une des rares fois où nous sommes allés manger avec mes parents car il considérait cela comme une corvée. Mon frère a une petite fille assez turbulente mais elle est adorable. Elle fait beaucoup de bruit mais que voulez vous ? Elle reste une enfant.

Ce soir-là, il a confié à mon frère qu’il n’aimait pas les enfants et que leurs cris le rendait malade. Qu’il n’en voulait pas mais que c’était la suite logique d’en avoir et que ses enfants n’auraient pas le droit de crier ou alors qu’ils seraient menés à la baguette. Tout n’était que soumission.

J’adore les animaux et j’en possède deux. Mon chat a subi énormément lui aussi, les coups notamment. Je l’ai surpris à l’enfermer dans un sac ou à le ligoter pour « voir comment il pourrait s’en sortir ». Mon cheval quant à lui, pas assez docile à son goût, a été fouetté à la cravache et sous alimenté. Je lui distribuais des granulés en cachette.

Bizarrement, ce sont les violences faites à mes animaux qui m’ont le plus fait réaliser les atrocités que je subissais au quotidien. Comment pouvait-il être violent avec des êtres sans défense ?

Je cherchais une issue pour m’enfuir. J’avais peur de toutes ses réactions, peur de donner mon opinion, de son comportement. Je n’arrivais plus à trouver le sommeil, j’avais beaucoup de cernes et une mine vraiment triste alors que je suis une jolie fille pleine de vie en temps normal.

Un matin, son téléphone m’a réveillée et j’étais épuisée. Je lui ai fait remarquer sèchement que nous étions en week-end et qu’il aurait pu l’éteindre par respect pour me laisser pour une fois me reposer. J’étais en colère et j’ai traité de colère, la personne qui a appelé ce jour-là. Je me suis pris une gifle, c’était celle de trop.

J’ai décidé de le quitter, j’ai pris une semaine à rassembler toutes mes affaires. Il pleurait et a essayé de se faire pardonner en me mitonnant des plats, en prétextant qu’il allait arrêter de se droguer pour moi mais j’ai eu le courage de lui rire au nez. Voyant mon refus et ma résignation, il est devenu agressif et j’ai du le menacer de porter plainte pour qu’il me laisse partir.

Depuis mon départ, j’ai bloqué tout contact. Facebook, téléphone, les amis en commun, sa famille. J’ai tout effacé et je suis soulagée. Je me sens revivre.

Je suis heureuse d’avoir pris cette décision et que cela n’ait duré que 1 an et demi. Ma santé va mieux, j’ai meilleure mine et mes animaux sont heureux. Je réalise aujourd’hui que l’appel qu’il a reçu ce fameux samedi matin m’a sauvé la vie.

Je suis sortie de l’emprise d’un pervers narcissique manipulateur et j’en suis fière.

Dès la rupture, je me suis sentie revivre. J’ai retrouvé cette petite étincelle en moi qui s’était éteinte.

Voilà, j’ai donné le moins de détail possible afin de ne pas être reconnue car même si je suis sortie indemne de cette histoire, je vis toujours dans la peur de le recroiser.

Sabine

Crédit photo

95 réflexions sur “[Témoignage] Sabine : « Il n’a cessé de me frapper que lorsque je suis tombée de tout mon long au sol, hurlant et suppliant pour qu’il arrête de me tabasser. » + Point violences conjugales

  1. Sabine,
    Merci pour votre témoignage; C’est toujours très difficile de concevoir que des hommes trouvent du plaisir à martyriser des êtres sans défense. Et je suis tellement soulagée de lire que vous êtes sortie de son emprise. Je vous conseille d’attendre d’avoir fait un travail profond sur vous-même avant d’entamer une nouvelle relation avec un homme. Nous avons tous des raisons de penser que vous avez côtoyé un ou plusieurs proches PN et très violent(s) aussi dans votre enfance.
    Je vous souhaite d’être débarrassée de cet individu…
    Soyez très prudente quand même !

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour Caren,

      Vous avez raison, mon père nous a fait subir beaucoup de violence pendant notre enfance et nous n’arrivons plus à ce jour à discerner le bien du mal.
      D’où la répercution de ce schéma dans nos propres vies de couple.

      Le fait de témoigner sur ce forum, m’aide beaucoup à comprendre et je l’espère à faire en sorte que tout ceci ne se reproduise plus.

      Aimé par 5 people

      1. @Sabine , ne faites pas qu’espérer, vous avez le pouvoir sur votre vie. Si vous voulez que ça change il faut (ré)agir !Lisez les témoignages du blogs. Vous verrez qu’il y a des femmes qui ont vécu l’horreur enfant et qui ont fait un chemin de résilience extraordinaire. Vous êtes la maîtresse de votre vie , c’est une erreur de penser qu’on la subit ! On subit quand on est enfant, une fois adulte , on dirige ! 😉

        Aimé par 2 people

  2. Bonsoir Sabine, merci pour votre témoignage. Je vous invite à faire un travail d’estime de vous même car il ressort que vous en manquez cruellement. Vous dites être plus peinée lorsqu’il s’en prend aux animaux qu’à vous car vous ne comprenez pas qu’on puisse s’en prendre à des êtres sans défense. Il vous roue de coup et vous vous demandez ce que vous avez fait pour mériter cela : la réponse est : Ne pas vous aimer suffisamment. En dehors de cela , vous n’avez RIEN fait pour qu’un homme vous tabasse où ne vous donne ne serait ce qu’une gifle ! Ne l’accepter plus une seule fois. Le portrait de ce monsieur fait froid dans le dos quand même, je ne suis pas psy mais c’est un vrai psychopathe ce fan d’Hitler qui se régale à torturer humains et bêtes… Encore une fois , vous deviez réellement vous méprisez pour vous lancer avec un tel personnage… Lisez et relisez les articles et commentaires du blog. Vos blessures remontent certainement loin, identifiez les , exorcisez les , pour être à même , à l’avenir de choisir des personnes bienveillantes avec vous. Je vous souhaite une belle reconstruction. Amicalement.

    Aimé par 3 people

  3. Ps : Comme le souligne Scarlett, le parcours de votre soeur n’est pas hasardeux, vous avez certainement les mêmes blessures. Je ne sais pas quelles relations vous entretenez avec elle mais cela pourrez peut etre vous aidez l’une et l’autre d’y travailler ensemble. J’insiste juste sur le fait qu’il ne s’agit pas de se morfondre à deux mais d’identifier vos blessures , d’en parler , de faire des recherches de développement personnelles toutes les deux afin de devenir plus fortes ! Ce n’est qu’une suggestion 😊 Belle continuation

    Aimé par 2 people

  4. Happy Friday @Sabine and Everybody…..

    Nous allons relâter voire disséquer les évènements de ce témoignage dans les grandes lignes:

    Voilà une jeune femme qui démarre avec un profil social plus ou moins équilibré à savoir indépendante et ayant un emploi .

    Elle s’installe chez son “bourreau “de compagnon qui finit par je cite : “il m’a dit de partir de chez lui, il a pris toutes mes affaires et les a jetées dehors. C’était les choses auxquelles je tenais le plus et il le savait. Je hurlais beaucoup pendant ces crises parce que je ne comprenais pas comment nous pouvions en arriver là.

    Lorsque dans la dispute, je suis sortie pour récupérer mes biens, il a commencé à me rouer de coups de poings dans le dos.”

    Que fait elle? Elle, je cite : “ Je voulais me protéger mais il s’est excusé et m’a couverte de cadeaux me disant que jamais il ne recommencerait, pleurant comme une madeleine en me promettant qu’il s’agissait là d’un acte isolé. Et dire qu’à nos débuts, il crachait sur les hommes violents !”.

    Pour ajouter plus loin que: “ Mon chat a subi énormément lui aussi, les coups notamment. Je l’ai surpris à l’enfermer dans un sac ou à le ligoter pour « voir comment il pourrait s’en sortir ». Mon cheval quant à lui, pas assez docile à son goût, a été fouetté à la cravache et sous alimenté. Je lui distribuais des granulés en cachette”.

    Et encore : “ J’étais en colère et j’ai traité de colère, la personne qui a appelé ce jour-là. Je me suis pris une gifle, c’était celle de trop”.

    Finallement nous avouer que “ J’ai décidé de le quitter, j’ai pris une semaine à rassembler toutes mes affaires. Il pleurait et a essayé de se faire pardonner en me mitonnant des plats, en prétextant qu’il allait arrêter de se droguer pour moi mais j’ai eu le courage de lui rire au nez. Voyant mon refus et ma résignation, il est devenu agressif et j’ai du le menacer de porter plainte pour qu’il me laisse partir”.

    Personnellement , la problématique se situe ici, je cite : “ Je suis heureuse d’avoir pris cette décision et que cela n’ait duré que 1 an et demi. Ma santé va mieux, j’ai meilleure mine et mes animaux sont heureux. Je réalise aujourd’hui que l’appel qu’il a reçu ce fameux samedi matin m’a sauvé la vie.

    Je suis sortie de l’emprise d’un pervers narcissique manipulateur et j’en suis fière”.

    De quelle victoire parle @Sabine ?!!!
    Il y a t-il une victoire dans ce drame aussi pathétique que la bêtise humaine, quand la supposée “victime” (et j’espère avoir fait bondir plus d’un en rédigeant cette phrase) dit juste après son passage à tabas méticuleux, soigné et vicelard (Oh Yes il l’attaque de dos le monstre !!!! Helloooo !!!! Did somebody noticed it?!!!) que : « Ce jour-là, j’ai pris conscience de ce qu’il était et j’ai pris des photos de mes hématomes au cas où… Ma sœur avait été victime de violences conjugales avant moi et avait porté plainte contre son tortionnaire.” .????????????????????……………….!!!!!!!!!!!!!!!!

    Je vais avec beaucoup de résilience reposer la question à 1 cent @Sabine :

    Pourquoi quand il vous a demandé de partir et a jeté vos effets hors de son domicile , ne vous êtes vous pas exécuté immédiatement à cet instant même ?

    A vous lire,

    Aimé par 3 people

      1. Sabine , vous n’étiez pas amoureuse , vous étiez sous emprise. Comment être amoureux de quelqu’un d’aussi violent ? L’amour ce n’est pas cela Sabine. C’est ce que vous a transmis votre père mais ce n’est pas cela l’amour. L’amour ne passe jamais par les coups, les menaces où les dénigrements. L’amour ne survit pas aux coups. D’ailleurs si on pense que l’on est aimé et que l’on aime quelqu’un qui nous massacre et nous fout dehors comme un chien , il y a un problème non ? Il y a un genre de légende qui nous fait croire que si on s’arrache la tronche, c’est que l’on s’aime passionnément, si monsieur est jaloux c’est une preuve d’amour, je regrette mais je suis contre ! Passion veut dire souffrance , d’ailleurs les crimes passionnels sont assez nombreux pour le vérifier . L’amour apaise , l’amour rend heureux, l’amour respecte, l’amour fait confiance, sinon ce n’est pas de l’amour ! Pour lui c’était de la haine, pour vous de la dépendance mêlée d’emprise ! Si vous apprenez à vous aimez vous vous ferez aimer réellement si vous le souhaitez mais apportez vous ce que vous souhaitez que l’on vous apporte d’abord, c’est dans cet ordre que ça marche ! 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Je suis convaincue avec le recul d’avoir été dupée.

        Il est vrai que mon esprit était totalement embrumé par le chaud froid qu’il me faisait vivre.

        Quand je me suis réveillée, les premiers mots qui me sont venus à l’esprit pour qualifier ma pseudo relation ont été « effroit, horreur et tromperies »

        Il a déjà dragué d’autres femmes en ma présence, c’est vrai…
        Et pourtant dieu sait que je me respecte mais je cherchais toujours une excuse pour continuer et lui pardonner car j’avais envie que cela fonctionne. Mais à quel prix?

        Il n’y avait pas d’excuse à trouver à un monstre.

        Tous vos messages aussi durs soient-ils m’aident beaucoup à comprendre et à me remettre en question.

        Je vous en remercie infiniment.

        Je vais consulter les liens pouvant m’aider à développer ma confiance en moi même.

        Effectivement avec le recul je me rend compte qu’il s’agissait plus d’attachement que de véritable amour. Je n’ai ressenti aucune peine en le quittant.

        Je me sent terriblement stupide et idiote d’avoir manqué à ce point de discernement.

        On ne m’y reprendra plus 😠

        Aimé par 5 people

      3. Bonjour chère Sabine, OUI vous avez été dupée, battue , trompée. Ce que nous voulons vous faire comprendre c’est que ceci n’est que la conséquence de votre enfance maltraitée non résolue ! Ce n’est pas sur cette histoire qu’il faut vous attarder mais sur VOUS. Oui les monstres existent mais quand on « tombe » sur ce genre d’homme , c’est qu’on ne s’est pas construit correctement. Vous manquez d’estime et acquiescez à tout ce que l’on vous dit. Sans aucune méchanceté, parce que j’ai été comme vous maltraitée par ma mère et immature suite à cela donc également dans des relations « amoureuses » chaotiques. Vous avez l’attitude d’une petite fille que l’on réprimande. Vous êtes là à nous promettre qu’on ne vous y reprendra plus. Le problème c’est que si vous ne reglez pas les failles en vous , séquelles de VOTRE ENFANCE, j’ai une mauvaise nouvelle : Ça recommencera ! J’étais comme vous , j’adhérais à tout , je m’excusais tout le temps, je ne savais pas dire non parce qu’il était hors de question de dire non à ma mère ! Il faut apprendre à vous affirmer ma douce !! Je vous conseille également « Les quatre accords tolteques « de don Miguel Ruiz. Et lisez , Relisez les commentaires et liens que l’on vous a mis. Le traumatisme d’une telle relation est là, on le connaît mais ici , on ne maintient pas dans le victimisme qui ne vous aidera pas. On donne les pistes pour régler ce qui a conduit au PN. Car encore une fois , il n’entre pas dans la vie de quelqu’un de solide psychologiquement. C’est plus complexe que  » Pas de bol , je suis tombée sur un sale type !  » 😉

        Aimé par 3 people

      4. Happy Saturday @Sabine ,

        Merci de nous répondre et de faire preuve d’autant de lucidité sur votre comportement à ce niveau , votre réponse je l’avais vu venir mon ami Steevie Wonder aussi.
        Vous êtes jeune.
        You blinded yourself girl, vous vous êtes aveuglée toute seule il est là le constat.

        Je vous cite: “ Sabine
        06/01/2017 À 20 H 42 MIN
        Bonsoir Dandoha,

        Je ne suis pas partie la première fois car j’étais faible et amoureuse.

        Que cela me serve de leçon… Aussi dure soit-t’elle”.

        Je vous crois sincère en me répondant ceci, je ne suis pas du tout étonnée de cette réponse , je voulais la lire de vos mots .
        Cependant je ne crois pas un seul centième de seconde que vous avez été amoureuse de cet homme.
        Sinon ça voudrait dire aussi que quelque part vous adhériez à sa sociopathie par complicité passive hors vous vous êtes enfuie.
        Je vous cite: « Il donnait beaucoup de son temps aux autres et faisait beaucoup de cadeaux à son entourage. Il était généreux. Nous avions les mêmes valeurs de la famille, j’étais heureuse pensant avoir enfin trouvé l’homme avec un grand H.”
        Ah oui ?!!! Et de quelles valeurs familiales vous refferez vous quand vous comparez votre situation à celle de votre soeur et admettez ceci à @Caren : “ Bonjour Caren,

        Vous avez raison, mon père nous a fait subir beaucoup de violence pendant notre enfance et nous n’arrivons plus à ce jour à discerner le bien du mal.
        D’où la répercution de ce schéma dans nos propres vies de couple” .

        Elle est totalement là , la contradiction avec vous même @Sabine, ça ne tient pas la route, tout ceci est une idéalisation de votre part et j’espère que vous l’avez bien compris aujourd’hui pour ne plus vous mettre en danger à l’avenir. Parce que ON ATTIRE CE QUE L’ON EST donc une thérapie sur vous même s’impose pour ne plus être la cible de ce genre de monstre et cessez d’aller chercher le copycat de votre géniteur comme “Homme Idéale” et qui vous enverra la prochaine fois directement à la morgue sans passer par la case EMERGENCY ROOM.

        Vous me suivez? NON, ….?
        Je m’explique:
        Vous vouliez vous croire amoureuse de cet individu , cependant la “déco armurière » de sa maison son refus de vous autoriser à penser librement vous ont réfrénés: je vous cite : “ Il me disait que je n’avais pas le droit de changer d’avis, et lorsque cela arrivait il me disait que je ne savais pas ce que je voulais.

        Au fur et à mesure, j’ai commencé à me replier sur moi même, j’avais du mal à effectuer les tâches de la vie quotidienne de peur de provoquer sa rage.

        Je cachais mes achats en rentrant du travail, .”

        Vous avez toute l’attitude du syndrome de Wendy , mais aussi une sorte de syndrôme de Stokholm.

        A mon avis et je peux me tromper, en vous lisant voilà ce que j’ai compris:

        Vous aspirez tellement a construire votre propre foyer idéale que vous avez tout fait inconsciement ou du moins par mécanisme d’auto illusion de considérer cet individu comme “ l’Homme providentiel “ qui allait vous donner les moyens par éjaculation de votre ambition familiale illusoire.
        En d’autres termes ce fut lui comme vous auriez dit “ être tombée amoureuse” d’un autre qui aurait pu vous demander de venir vivre avec lui. Et pour cause le “vient vivre avec moi chez moi” c’est déjà l’amorce du “foyer” que vous espérez si ardemment. Une bonne partie du rêve est accomplie à savoir le “Home sweet Home” donc, ne resterait plus qu’à y concevoir les enfants.
        C’est d’ailleurs pour ces motifs que vous ne parlez pas de contraception ni autre blocage de votre fait, de votre seule volonté, pour éviter toute grossesse avec ce monstre. Non là encore vous persistiez dans vos illusions et c’est Dame Nature qui vous a sauvé mais a surtout sauvé d’éventuelles progénitures victimes de ce bourreau car tel il a traité vos animaux il aurait traité vos enfants et vous seriez restez dans ce couple comateux. La preuve en est que en dépit de la violence envers vos animaux vous êtes restée , c’est cette “Gifle” qui vous donne le déclic non pas de fuir mais de partir simplement en 1 semaine face à un sociopathe .
        Question , y a t – il eu une “Gifle” qui vous a marqué dans votre enfance?
        Donc vous avez tout compris en disant , je vous cite : “ Que cela me serve de leçon” Oui en effet vous avez donné le bâton pour vous faire battre depuis le début , ce qui ne justifie absolument pas sa violence envers vous, pas le moins du monde. Cet individu aurait du avoir son behind derrière les barreaux mais vous n’avez pas portez plainte donc vous vous êtes rendue complice car la prochaine victime parce qu’il y en aura une autre vous risquez de culpabiliser de ne pas avoir laisser des trâces dans les mains des autorités de sa violence.
        Votre soeur a su porter plainte, sa maturité est plus développée que la votre sur la question, elle pose clairement les limites .

        Vous avez intérêt à aller refaire votre vie à des kilomètres de lui et sa famille et ses amis.
        Parce que à ses yeux vous êtes une “ traite” et rien d’autre. @Rocambole77 à parfaitement raison vous avez coquiné avec : “ (je la comparais mentalement à un doberman de la Gestapo, comme quoi on se rejoint), c’est comme si ma tête se remplissait de vide et « vibrait » sous le choc, et pendant quelques secondes je ne pensais plus rien” un doberman de la Gestapo. Je suis quasi certaine que cet individu est fiché par la justice de votre pays et certainement ailleurs en Europe 😉 .

        Bye the way , quand vous dites: « Il a commencé à ne plus s’intéresser à moi, à ne plus me regarder, à ne plus me toucher prétextant avoir toujours plus de travail. Il ne me faisait plus l’amour.

        Toutes les excuses étaient bonnes à prendre pour me délaisser et je ne comprenais pas ses réactions.

        Je passais la plupart de mon temps seule, et à la nuit tombée je le surprenais à visualiser du contenu pornographique alors que je me plaignais de ne jamais avoir de ses attentions. Je retrouvais ses mouchoirs maculés sur la table basse au petit matin” .
        Avez vous compris que c’est simplement parce qu’il avait d’autre(s) maîtresses(s) , à gérer? Vous n’étiez pas la seule, c’est aussi banale que ça. 😉
        Donc je vous invite à faire des tests de dépistages de MST , toutes les MST y compris HIV et siphillis.
        Autre chose:
        Quel genre de rapport entretenez vous avec votre soeur aujourd’hui ?
        Qui est la plus âgée de vous deux?

        7 signes précoces d’une relation abusive
        Nous vous recommandons, même si vous n’en n’êtes qu’au début de votre relation, de ne jamais laisser passer un acte abusif de la part de votre partenaire. Les relations abusives doivent se terminer le plus vite possible.
        https://amelioretasante.com/7-signes-precoces-dune-relation-abusive/

        Avant tout, je serai l’héroïne de ma propre histoire, non pas la victime
        Être l’héroïne ou la victime dépend de notre attitude face aux choses. Même si cela nous coûte, nous devons avant tout penser à nous-même et ne pas permettre l’altération de nos droits.
        https://amelioretasante.com/avant-tout-je-serai-lheroine-de-ma-propre-histoire-non-pas-la-victime/

        Comment détecter et vaincre la faible auto-estime en 5 étapes
        Il est important de se rendre compte que notre auto-estime dépend de nous-même, et non pas de ce que les autres pensent. Apprenez à vous valoriser et à vous aimer au-delà du reste.
        https://amelioretasante.com/comment-detecter-et-vaincre-la-faible-auto-estime-en-5-etapes/

        Quand une faible estime de vous-même devient votre pire ennemie
        Même si nous avons parfois du mal à le penser, l’estime de soi peut être travaillée afin d’être renforcée et de devenir une véritable alliée dans notre quête du bonheur. Nous devons apprendre à relativiser et à différencier les opinions de la réalité.
        https://amelioretasante.com/quand-une-faible-estime-de-vous-meme-devient-votre-pire-ennemie/

        Blessures qui ne cicatrisent pas : neuropsychologie de la maltraitance des femmes
        Même si elle n’est acceptable sous aucune de ses formes, la maltraitance physique est moins dangereuse que la maltraitance psychologique, car nous ne considérons pas cette dernière à sa juste valeur et elle peut faire très mal.
        https://amelioretasante.com/blessures-qui-ne-cicatrisent-pas-neuropsychologie-de-la-maltraitance-des-femmes/

        Ma force ne se mesure pas à ce que je supporte, mais à ce que j’ai laissé derrière moi
        Nous devons apprendre à mettre nos énergies dans des choses qui en valent la peine, et souvent nous devrons renoncer à ce que nous voulons pour réussir. C’est ici que nous devons montrer notre force.
        https://amelioretasante.com/ma-force-ne-se-mesure-pas-a-ce-que-je-supporte-mais-a-ce-que-jai-laisse-derriere-moi/

        Je vous invite à lire DON MIGUEL RUIZ “ Les 4 accords toltèques”.

        Peace,

        Aimé par 3 people

  5. A Tous,

    Avez vous noté comme @Sabine dit beaucoup hurler pour s’exprimer dans son témoignage ?

    ATTENTION MA QUESTION N’A ABSOLUMENT RIEN A VOIR AVEC LE CARACTERE CRIMINEL DU COMPORTEMENT VIOLENT A SON EGARD PAR L’INDIVIDU SOCIOPATHE .
    AUCUN PROPOS NI LA PIRE INSULTE NE PEUVENT JUSTIFIER QUELCONQUE ACTE DE VIOLENCE PHYSIQUE ENVERS AUTRUI QUE CE SOIT BIEN COMPRIS ….

    Je la cite : “ Je hurlais beaucoup pendant ces crises parce que je ne comprenais pas comment nous pouvions en arriver là”.

    “Je lui ai fait remarquer sèchement que nous étions en week-end et qu’il aurait pu l’éteindre par respect pour me laisser pour une fois me reposer. J’étais en colère et j’ai traité de colère, la personne qui a appelé ce jour-là.” .

    Peace,

    Aimé par 1 personne

    1. Hello @Dandoha, oui j’ai noté les hurlements de Sabine. Je ne sais pas comment l’interpréter, à vrai dire. C’était peut être contre elle qu’elle était en colère… Quand elle dit ne pas comprendre comment ils ont pû en arriver là, elle ne comprenait surtout pas comment ELLE a pû en arriver là peut-être… En colère d’avoir pû penser que cet homme puisse être un bon partenaire pour elle. Je ne sais pas. Parce que même avec le love bombing du début , autant je peux comprendre qu’on croit en l’autre si il masque sa malveillance, autant là, les signaux étaient clairs ! Quelque chose m’échappe ! Cet homme a « des goûts » qui m’auraient fait partir en courant ! Je ne peux croire que l’on choisisse un tel homme si l’on adhère pas à ses convictions. Même bercée par ses chimères… La tolérance a des limites tout de même ! On ne peut pas se dire : « Ok , il admire Hitler, il prend son pied à maltraiter les animaux, il collectionne des armes mais avec moi il va être sympa… » (petit bémol sur certains collectionneurs qui peut être ne sont pas dangereux. Même si pour ma part , je déteste les armes simplement parce ça peut tuer les armes, quelle qu’elle soit ! Je n’y vois aucune beauté, même si le couteau est en or et serti de diamants…) Euh ????????? À part me dire que Sabine était suicidaire , je ne vois pas ! Dieu soit béni qu’elle ne soit pas tombée enceinte en effet, vu le père effroyable qu’il annonçait qu’il serait ! 😦

      Aimé par 2 people

  6. Bonjour Sabine,

    Certainement la meilleure décision de votre vie. Félicitez-vous d’être sortie de ce cauchemar qui aurait pu, je le crois, très mal finir.

    « Bizarrement, ce sont les violences faites à mes animaux qui m’ont le plus fait réaliser les atrocités que je subissais au quotidien. Comment pouvait-il être violent avec des êtres sans défense ? »
    Si vous transposez « être sans défense » à vous même, je touche à votre vulnérabilité, à votre impuissance face à une situation de danger extrême.
    Jusqu’à ce que vous retrouviez votre instinct vital qui a été de fuir malgré la confusion dans laquelle vous deviez vous trouver (1 semaine pour rassembler vos affaires), vous avez bien vécu sous la terreur en vivant avec cet homme.
    Cet homme est de la race des plus abjects.

    Comment un homme qui adopte cette admiration pour un criminel de masse et qui regrette de ne pas avoir vécu, tel un monstre assoiffé de sang, les meurtres organisés sur des millions de femmes, hommes, vieillars, enfants, peut il éprouver un quelconque sentiment ?
    Comment un homme qui fracasse des animaux avec son véhicule, qui leur fait subir des sévices, peut-il être capable d’empathie ?
    Comment un homme qui se drogue et qui collectionne les armes blanches peut t’il être digne de confiance ?
    Comment un homme vous roue de coups (comme il fracasse les animaux), peut il avoir un millième de lucidité sur la notion de respect ou d’estime ?

    Non ce n’est pas un homme, c’est un monstre.
    Cet homme est hautement dangereux, non seulement pour vous Sabine, mais pour la société toute entière. Je ne serais pas surprise qu’il ait déjà fait l’objet d’un dépôt de plainte ou qu’il soit passé par une condamnation, voire par un internement en hôpital psychiatrique. Si ce n’est le cas, il y arrivera en souhaitant que ce ne soit pas au détour d’un acte criminel.
    Je ne suis pas une professionnelle de santé, mais selon moi il ne présente pas uniquement un profil de pervers narcissique, mais celui d’un psychopathe.
    Protégez vous bien de cet homme, en n’hésitant pas à porter plainte si il devait se manifester, et même, si nécessaire, en quittant son secteur de prédation.

    Je vous souhaite de cheminer en prenant conscience de votre vulnérabilité pour mieux vous protéger à l’avenir de toute mauvaise rencontre.
    Ayez confiance en vous, cela vous a déjà sauvé la vie. N’acceptez jamais le manque de respect envers vous même et vos valeurs.

    Aimé par 5 people

    1. Happy Friday @Stellabat

      Je cite : « Certainement la meilleure décision de votre vie. Félicitez-vous d’être sortie de ce cauchemar qui aurait pu, je le crois, très mal finir.”

      Je dirai pour ma part que @Sabine me semble à peine sorti e de son cauchemar, elle y a juste échappé belle sur ce coup là .

      Peace,

      Aimé par 2 people

      1. @Bonjour chère Dandoha

        A ce stade, je note que Sabine a fui et qu’elle est en no contact, que j’espère pour elle, ABSOLU. 18 mois c’est long, une semaine pour partir aussi mais le résultat est qu’elle a fui. D’autres mettent des années, des enfants naissent et le piège infernal se referme sans percevoir une issue. Qu’a telle mis en place (ou pas) aujourd’hui ? A elle de nous le dire si elle le souhaite.

        Aimé par 2 people

  7. @Sabine

    Et je rajoute, car je ne voudrais pas que vous vous engoufriez dans un schéma victime/bourreau = mauvaise rencontre, de surtout bien réfléchir à ce qui vous a fait le rencontrer, l’aimer alors qu’il est abject, rentrer dans cette relation et y rester 18 mois. Rien de culpabilisant, on est d’accord que c’est lui qui est tordu, mais apprenez de vos failles, pour vous en sortir grandie et éclairée.

    Aimé par 1 personne

    1. @Stellabat,

      Je ne crois pas 1/2 seconde que @Sabine ait découvert qui était cet homme le jour de sa « volée monumentale”.

      Je la cite à nouveau: « Il vénérait Hitler l’appelant « papa », collectionnant les objets relatifs à cette guerre (croix gammées, livres sur le nazisme, pistolet de guerre, tenue d’époque), regrettant cette sombre période qu’il n’avait d’ailleurs pas vécue.

      C’était un grand fan d’armes blanches, il en possédait toute une tripotée. Couteaux, machettes, arbalètes, et j’en passe.”

      Le profil du personnage est beaucoup trop lourd pour laisser penser que @Sabine ne se doutait pas du risque sociétale qu’il réprésente et donc pour elle aussi.
      Un adepte de Hitler , laisse trainer beaucoup trop d’indice sur sa personne et dans son discours pour se révéler dans sa “soudaine” violence , on parle d’un supréaciste convaincu , sociopathe aux actes morbides manifestes. Je vous invite tous à vous renseigner sur les habitudes et “hobbies” de ces individus comme pour les hooligans afin de bien mesurer de qui du moins quel profil nous dépeind @Sbine dans son témoignage.

      THINK….

      Aimé par 5 people

      1. Nous sommes bien d’accord Dandoha sur son profil plus que douteux de « simple PN ».
        Pour ma part, je suis certaine que jamais au grand jamais je n’aurai pu partager la vie d’un homme qui vénère Hitler, qui fait subir des sévices au animaux , qui n’aime pas les enfants ou qui collectionne des armes. Rien que de voir la déco de son appartement, avec sa collection de nazi, j’aurai pris peur. Maintenant je ne sais pas ce qui a paru « normal » à Sabine en découvrant tout cela ?! J’avoue que ça m’échappe.

        Aimé par 6 people

      2. Hello à toutes,
        J’ai effacé mon commentaire que je trouvais trop « violent »…J’ai arrêté de lire le témoignage, pour ma part, à partir de la phrase : « il vénérait Hitler »! Tout est dit!

        Ou @Sabine est très jeune (même si la jeunesse n’excuse pas tout)…Mais difficile pour moi de croire qu’on reste avec (aime) quelqu’un « comme ça » pendant 18 mois sans partager ses idées…

        Aimé par 1 personne

      3. Happy Friday @Etoile230

        J’irai même plus loin , les gens sont libres et ont le droit de leurs pensées politiques en privé sous leur toit. Qu’ils appartiennent à des mouvements extrémistes ou sectaristes ou discidants ces leurs choix et responsabilités, mais delà à sous estimer l’impacte de ce genre de pensée sur le comportement et les risques encourus pour se dire surpris par une attitude violente et rester cependant, c’est ça qui me dépasse .A moins que cette “gifle” ait été plus puissante encore que cette mise à tabas, qui sait…… Dans la mesure où vous prônez et banalisez la haine et la sauvagerie comme philosophie de vie, je ne peux pas croire que votre discours ne reflète pas cette haine avant que votre attitude ne l’illustre aussi ouvertement que la déco de votre demeurre ;).
        Exemple:
        Si je suis convaincue que les personnes de petite taille ne sont pas dignes d’appartenir à la planète il est quasi certain que mon discours exprimera mon mépris et rejet à leur égard et à l’encontre de tout ce qui y ressemble de près ou de loin. Plus fort , je m’assurerai que la personne qui partage mon intimité adhère à ma philosophie au pire y consente.
        Donc je ne peux pas imaginer que ce rejet d’autrui ne soit pas visible chez moi et n’alerte pas mon partenaire sur mes limites à la tolérance et le risque que je représente. Mes commentaires ou argumentations illustreront inévitablement ma vision du monde.
        Je serai plus tatillone sur ce nouvel exemple:
        J’ai connue une personne qui était incapable de dire Bonjour le matin au réveil à ses enfants , rien à faire chaque fois lui faire la remarque pour obtenir un bonjour marmonné , ça en disait long sur son incapacité à communiquer , socialiser, et respect de l’autre.

        Les petits détails qui tuent…..

        Peace,

        Aimé par 3 people

  8. Pendant que je rédigeais mon commentaire précédent, vous vous êtes posées les mêmes questions que moi @Stellabat et @Dandoha, c’est très troublant, en effet, de ne pas fuir devant un tel profil…

    Aimé par 2 people

    1. Happy Friday @Historiacyn

      Le profil de @Sabine me parait aussi troublant et perturbant que celui de sa soeur et que l’image de cette femme qui illustre ce témoignage .

      Je te cite : « Je ne sais pas comment l’interpréter, à vrai dire. C’était peut être contre elle qu’elle était en colère…”

      Non @sabine n’est pas en colère @Sabine est terrifiée affreusement terrifiée , elle est incapable de communiquer , elle ne sait pas entendre ni écouter son interlocuteur. Elle n’a aucun discernement, elle a quitté son “bourreau” parce qu’elle n’avait pas d’autre choix . J’en profite pour répondre à @Stellabat qui affirme que : « @Bonjour chère Dandoha

      A ce stade, je note que Sabine a fui et qu’elle est en no contact, que j’espère pour elle, ABSOLU. 18 mois c’est long, une semaine pour partir aussi mais le résultat est qu’elle a fui. D’autres mettent des années, des enfants naissent et le piège infernal se referme sans percevoir une issue. Qu’a telle mis en place (ou pas) aujourd’hui ? A elle de nous le dire si elle le souhaite.”
      Ses animaux qu’elle dit aimer n’ont pas été un déclencheur immédiat : “ Je suis heureuse d’avoir pris cette décision et que cela n’ait duré que 1 an et demi. Ma santé va mieux, j’ai meilleure mine et mes animaux sont heureux. Je réalise aujourd’hui que l’appel qu’il a reçu ce fameux samedi matin m’a sauvé la vie” Elle a mis leurs vies en péril tout comme une mère qui reste avec son homme au détriment de ses enfants . Je ne dis pas tout cela pour la “juger” mais pour illustrer son mécanisme morbide du syndrome de Wendy .
      Et pour cause @Sabine le dis elle même: « Voilà, j’ai donné le moins de détail possible afin de ne pas être reconnue car même si je suis sortie indemne de cette histoire, je vis toujours dans la peur de le recroiser.” .

      C’est pour cela que je ne m’attarde pas sur l’autre mais sur les contradictions de @Sabine qui contrairement a d’autres témoignages en a dit beaucoup sur elle même et son partenaire. Paradoxalement à des témoignages précédents il n’y a pas d’amour ni aucun sentiment amoureux ici , les motifs de @Sabine sont loin de tout ça .

      Peace,

      Aimé par 2 people

      1. @Sabine , je vous souhaite de réussir à dompter vos peurs car elles vous mettent en sacré danger ! Carl Gustav Jung à dit une phrase que je trouve juste :  » Ceux qui n’apprennent rien des faits désagréables de leurs vies , forcent la conscience cosmique à les reproduire autant de fois que nécessaire, pour apprendre ce qu’enseigne le drame de ce qui est arrivé. » Rien n’arrive par hasard ! Vous êtes tombée sur quelqu’un d’abject , c’est indéniable, on ne vous dit pas que c’est de votre faute. Mais les réponses sont en vous ! Comme chaque victime , vous avez des plaies béantes qui attirent ce genre de prédateurs… Si vous soignez ces plaies, ils traqueront quelqu’un d’autre que vous à l’avenir ! Prenez bien soin de vous. Amicalement.

        Aimé par 1 personne

  9. @Stellabat,

    On n’a pas vraiment besoin de plus d’éléments ici chez @Sabine.
    Je vous cite : “ D’autres mettent des années, des enfants naissent et le piège infernal se referme sans percevoir une issue. Qu’a telle mis en place (ou pas) aujourd’hui ? A elle de nous le dire si elle le souhaite.”

    Justement elle nous a dit tout ce qu’il faut savoir là dessus . A savoir que elle n’a pas eu d’enfant non pas parce qu’elle ne voulait pas elle d’ailleurs elle est allée habiter chez lui dans le but de fonder un “foyer” 😉 , mais parce que Dame Nature a pris le drame en main si je puis dire : “ Puis il a essayé de me faire un enfant pour me retenir. Heureusement la nature est bien faite puisque je ne suis pas tombée enceinte. Il disait qu’une grossesse m’occuperait car pour lui prendre autant la tête, je devais sérieusement m’ennuyer.

    Un soir, nous sommes allés manger chez mon frère. Ce fut une des rares fois où nous sommes allés manger avec mes parents car il considérait cela comme une corvée. Mon frère a une petite fille assez turbulente mais elle est adorable. Elle fait beaucoup de bruit mais que voulez vous ? Elle reste une enfant.” dixit @Sabine.

    Et je dirai même que dans son cas 1 1/2 an correspondrait a des années chez d’autres femmes. Elle se fait massacrer au sol comme un cafard qu’on écrase …….ELLE RESTE.FR !!!!!!
    Pourtant nous savons que @Sabine hurle et crie 😉
    Il lui faudra une gifle !!!!!, je réecris : U NE GI FLE pour admettre qu’elle doit se barrer de là puis prend 1 semaine , let me write it again : 1 SE MAI NEEEEEEE soit 7 jours soit 7×24 heures= 168 heures (et en 7 jours un sociopathe ça trouve le temps de DORMIR 😉 ) pour fuir un sociopathe NAZI.fr , fils spirituel de non pas de Denzel Washington ou Fernandel ou encore Bourvile , mais de HITLER himself !!!!!

    Victime, Enabler Enabler/Victime Victime/enabler …
    Empathie si oui quand ?

    Piste:
    5 manières d’abîmer sa santé émotionnelle subtilement
    Savez-vous qu’au-delà des facteurs extérieurs, l’un des pires ennemis de votre santé émotionnelle est bien vous-même ? Cessez de reporter vos rêves et commencez par construire votre propre bonheur.
    https://amelioretasante.com/5-manieres-dabimer-sa-sante-emotionnelle-subtilement/

    Peace,

    Aimé par 3 people

  10. Exact@Dandoha! Merci car Je prends aussi conscience de mon rejet de son histoire rien que par rapport à ce détail (qui tue)! C’est pour cela que je n’ai pas trop voulu intervenir sachant que le but est d’aider@Sabine à trouver la faille en elle (elle l’a quitté: ok mais il y a du boulot!)
    J’essaye de prendre du recul car j’ai vécu à peu près une situation similaire (amitié)avec quelqu’un qui aimait la corrida alors que j’ai horreur de ça (Ok c’est pas Hitler! mais…ça donne matière à réflexion!) et ça me sort du contexte « Hitlérien »)…

    Aimé par 3 people

  11. @Sabine,

    Ne traitez pas ceux qui vous traitent mal comme une priorité
    Nos propres carences affectives sont celles qui font que nous traitons comme des priorités les personnes qui nous sous-estiment ou qui nous méprisent. Nous devons être conscient de notre valeur et apprendre à exiger le respect que nous méritons.
    https://amelioretasante.com/ne-traitez-pas-ceux-qui-vous-traitent-mal-comme-une-priorite/

    Aimez-vous comme vous le méritez et vous serez aimé comme vous le souhaitez
    Si vous ne vous respectez pas, ne demandez pas aux autres de le faire. Aimez-vous pour que les autres vous aiment comme vous le désirez. Car vous méritez d’arrêter de souffrir et d’être heureux, enfin.https://amelioretasante.com/aimez-vous-comme-vous-le-meritez-et-vous-serez-aime-comme-vous-le-souhaitez/

    5 signes qui vous indiquent que votre relation touche à sa fin
    A partir du moment où nous cessons d’aimer notre partenaire et où nous ne tolérons plus ses petites manies et certains de ses comportements, il est mieux de mettre un terme à la relation pour ne pas prolonger la souffrance.
    https://amelioretasante.com/5-signes-qui-vous-indiquent-que-votre-relation-touche-sa-fin/

    Nous ne devrions pas rester ensemble
    Face à une crise, il est très important de faire le point et de savoir quelles sont les raisons qui nous poussent à continuer avec notre conjoint. Si ces raisons ne nous convainquent pas vraiment, mieux vaut arrêter la relation, pour ne pas provoquer plus de mal que nécessaire.https://amelioretasante.com/nous-ne-devrions-pas-continuer-ensemble/

    Si quelqu’un ne vous accorde pas de valeur, ne mendiez ni attention ni amour
    Il faut savoir que la seule personne indispensable au bonheur, c’est nous-même. Si nous avons de l’amour propre et que nous nous respectons, il sera plus difficile de nous atteindre pour nous faire du mal.https://amelioretasante.com/si-quelquun-ne-vous-accorde-pas-de-valeur-ne-mendiez-ni-attention-ni-amour/

    Peace,

    Aimé par 3 people

    1. Un fan de « papa » Hitler…
      Des armes…
      Tuerie, boucherie volontaire…
      Maltraitance animale…
      Pornographie…
      DROGUE…(en tous petits caractères, Sabien chuchote et ne s’étend pas…)
      Gifles, coups de poings dans le dos, frappée par terre…
      Un bel enfant de choeur que Sabine a pécho
      Elle appelle « Victoire » le fait de s’être sauvée

      C’était quoi l’intention de départ, déjà ? L’amour ???
      Aucune rencontre n’est hasard

      Aimé par 5 people

      1. Happy Saturday Lady @Isabel,

        Justement ma douce, NON NON NON l’intention de départ de @Sabine n’est pas l’Amour , mais la construction de son “Foyer” idéalisé 😉

        Xoxo,

        Aimé par 4 people

  12. Pareil que tout le monde, je ne peux que regarder sans comprendre ces « zone blanche » dans votre récit Sabine : à aucun moment vous ne décrivez vos sentiments/impressions/pressentiments/intuitions quand vous vous trouvez face à un charment jeune homme qui se révèle un mordu de Hitler. C’est tellement énorme ! C’est pas un simple signal d’alarme, c’est carrément une alerte nucléaire ! Que se passe-t-il en vous au fur et à mesure que vous réceptionnez ces informations ? Perso je regarde le mec d’un oeil innocent, prétexte avoir faim d’un éclair au chocolat, deux minutes mon chéri je vais à la boulang’, je sors de l’appart et je ne reviens JAMAIS. Et je cours !
    J’aime beaucoup l’illustration de ce texte : quand j’étais môme et que ma mère PN me mettait une gifle ou me hurlait dessus (je la comparais mentalement à un doberman de la Gestapo, comme quoi on se rejoint), c’est comme si ma tête se remplissait de vide et « vibrait » sous le choc, et pendant quelques secondes je ne pensais plus rien.

    Aimé par 7 people

  13. Bonjour,

    Je suis l’auteure de ce récit et je vous remercie tous pour vos commentaires.

    Je pense que bon nombre d’entre vous ont raison sur le fait que j’ai une prietre estime de moi-même et je travaille d’ailleurs beaucoup sur le sujet.

    Quand au passage sur Hitler, je ne cautionne absolument pas les dires de mon ex PN.

    J’évitais de surenchérir sur le sujet car je pensais que ce n’était que des paroles en l’air car il rigolait beaucoup quand il débitait ses stupidités mais avec le recul j’ai conscience d’avoir été une idiote d’avoir fermé les yeux par amour.

    J’aurai pu fuir avant mais je n’ai jamais parlé à qui que ce soit avant la rupture de mon histoire, j’avais honte et j’étais persuadée que c’était moi le problème.

    Ce n’est qu’après avoir rompu que j’ai découvert ce forum et que je me suis rendue compte qu’il etait psychopathe et que j’avais été bernée.

    Sa famille y est aussi pour beaucoup car sa mere etait toujours la pour tempérer mes réactions notamment apres mon premier passage à tabac. Je voulais déjà partir mais elle m’a dit ne pas reconnaître son fils. Elle ne le connaissait tout simplement pas non plus.

    Je ne me cherche pas d’excuses je suis une idole et je dois travailler sur mon aveuglement.

    Bien à vous

    Aimé par 4 people

    1. @Sabine,

      Votre ouverture d’esprit est rafraîchissant et de ne pas lire les commentaires comme des jugements mais surtout des pistes de compréhension pour vous et votre avenir.

      Je vous cite : « J’évitais de surenchérir sur le sujet car je pensais que ce n’était que des paroles en l’air car il rigolait beaucoup quand il débitait ses stupidités mais avec le recul j’ai conscience d’avoir été une idiote d’avoir fermé les yeux par amour” .

      Retenez que toute plaisanterie contient une part de vérité concernant son auteur et sa pensée profonde. Le simple fait de verbaliser signifie qu’il y pense et s’y intéresse. ce qui laisse entrevoir la portée de votre illusion du moment concernant un tel profil. Glaçant comme image effectivement.

      Puis vous renchérissez , je cite “ Sa famille y est aussi pour beaucoup car sa mere etait toujours la pour tempérer mes réactions notamment apres mon premier passage à tabac. Je voulais déjà partir mais elle m’a dit ne pas reconnaître son fils. Elle ne le connaissait tout simplement pas non plus” .

      Je m’identifie totlement dans cette expérience . Le premier “ thon mayonnaise avarié” que j’ai fréquenté à mes 18 ans m’a battu tout comme vous pas aussi violement pour que je perde conscience, et sa mère m’avait dit en ces termes : “ Comme me l’a dit ma belle mère, la mère de son père, tu es déjà là , reste !!!” . Et pourtant je ne vivais pas avec. Je savais que je devais à cet instant quitter ce monstre et en douceur sans le contrarié et en l’évitant au maximum, car ce n’était certainement pas mes géniteurs PN qui m’auraient protégés de lui , ce que je fis.
      Deux mois plus tard je devais quitter mon pays de naissance pour des etudes, le thon avarié, contrarié par mon départ ( il avait subtilisé mon passeport et je l’avais revu pour le récupérer), m’a abîmé le cou en créant un carambolage j’ai fini at the Emergency Room, 3 semaines plus tard je quittais malgré tout, le pays pour mes études avec une minerve . 10 ans plus tard ma génitrice lui présentais ses condoléances aux funérailles de son père et n’a pas manquée de me le faire savoir 😉 . Ce qui e dit long sur son mépris à mon égard.
      Je ne suis pas restée avec lui en dépit de ses supplications l’époque je ne lui ai donné aucune chance ni circonstance atténuante .

      Donc l’attitude des mères de PN est aussi violent que sournois et relâtent parfaitement dans nos cas le comportement de déni et enabler.
      Un couple ce compose de 2 personnes, la famille n’a pas à vous dire comment agir ni quel pensée avoir.

      Peace,

      Aimé par 6 people

      1. Exactement ! Toute plaisanterie contient une part de vérité ! Et particulièrement les manipulateurs, qui sous couvert d’humour balancent plein d’indices !

        Aimé par 1 personne

      2. Vous savez quoi?

        Une personne proche de mon entourage m’a dit la même chose que vous.

        Les parents du PN font parti de la machination et ils font tout pour aller dans le sens de leur fils.
        Dans tous les cas je suis consciente que ce sont eux qui ont engendré et façonnés le montre qu’il est à l’heure actuelle.

        Vous savez, je ne suis pas la seule à être bernée car le monstre PN est dans les ordres des francs maçons et ils l’idolâtrent comme s’il s’agissait du petit Jésus.

        Il n’est pas chose aisée que de faire attention aux petits indices qu’ils nous délivrent au fur et à mesure.

        Pour ce qui est de mon passeport, lui aussi l’a gardé en niant me l’avoir pris alors que je me souviens très bien du jour où il me l’a subtilisé…

        Retournement de cerveau au point me croire moi-même folle, c’est ce qu’il m’est clairement arrivé

        Aimé par 1 personne

      3. @Sabine,

        Etre PN c’est un choix comportemental certes influencé par des trauma de l’enfance mais un choix délibéré de son auteur. Ce qui importe c’est que VOUS @Sabine mesuriez la vulnérabilité qui est la vôtre et travaillez de fond sur tout ce qui fait de vous la cible idéale de toxiques si vous ne faites pas se travail d’introspection et de remise en question , votre fuite et vos aspirations futures seront vaines.
        Vous devez prendre conscience que vous avez tous les paramêtres du enabler de PN au même titre justement que la mère de cet homme, c’est une réalité chez vous .

        Peace,

        Aimé par 3 people

      4. Je me permets de relever une de vos phrases « 10 ans plus tard ma génitrice lui présentais ses condoléances aux funérailles de son père et n’a pas manquée de me le faire savoir ». La mienne a soutenu mon ex-mari reconnu PN par expertise psychiatrique alors que je devais me battre seule contre lui avec 6 enfants ( ce fut une grande souffrance pour moi) . Elle a 88 ans à ce jour , vient de faire hier une embolie pulmonaire…J’ai appliqué le No contact depuis des années et il me faut un courage extraordinaire pour ne pas aller à son chevet ( elle n’a émis aucun souhait de me voir par ailleurs).
        Je risque de ne plus la revoir dans ce monde…qu’il s’agisse d’un conjoint ou de notre « mère » , le courage pour résister reste le même …
        Comme vous dites très justement Dandoha  » la famille n’a pas à vous dire comment agir ni quel pensée avoir ».

        Aimé par 3 people

    2. Vous avez voulu dire « idiote » plutôt qu’idole je pense. Règle numéro 1 : Cessez toute insulte , tout rabaissement avec vous même ! Prenez le chemin inverse :  » J’ai été forte , j’ai quitté ce fou en une semaine, aujourd’hui, je vais m’élever à un point tel , que plus personne ne me fera de mal » par exemple ! Si vous vous trouvez stupide , comment voulez vous être respectée ? Vous dites que vous vous respectez : « Dieu sait si je me respecte  » , je ne trouve pas que vous vous respectez avec de telles paroles envers vous mêmes !

      Aimé par 1 personne

  14. @Dandoha

    Je pense que nos points de vue respectifs sont les mêmes. Tout comme @Historiacyn , ces éléments de son récit m’ont sautés au visage. L’adoration d’Hitler en effet c’est tout, sauf anecdotique. Ce que je suis curieuse de savoir, c’est comment Sabine a pu (sauf si elle partage les mêmes idées) tolérer cela ? Jusqu’où est allée l’emprise de cet homme pour lui faire accepter sa réalité à lui (y compris sa maltraitance avec les animaux, ses animaux) ? Pourquoi Sabine n’a pas fui rien qu’à la vue de la croix gammée, les sévices sur ses chats, éléments forcément violents. Obligée de donner des repas en cachette à son cheval, faute de quoi il serait mort ?!!! On se réveille Sabine, Viiiiiiiiiite. Oui cela en dit long sur ce type, mais sur vous ?
    Je pense qu’il y a forcément un terrain propice à cela, un boulevard.

    Sabine le Prince charmant n’existe pas, désolée. Pour autant, personne ne peut réparer à votre place les blessures qui vous conduisent à penser qu’aimer c’est se soumettre et à accepter n’importe quoi de n’importe qui.
    Vous êtes sur ce blog car vous cherchez, je suppose, à comprendre ce qui vous est arrivé. Comprenez-vous qu’il va falloir sérieusement vous posez la question d’où vous venez, qui vous êtes et où vous voulez aller ?!

    Aimé par 5 people

    1. @Stellabat, si j’ai bien compris , les peurs et les souffrances de Sabine lui ont fait perdre tout discernement. Son cerveau ,trop affecté ne lui a pas transmis le signal « danger » devant le monstre, parce qu’elle n’a pas encore fait sa résilience. Fînalement , nous avons toutes été embrumées à notre manière devant notre toxique pour les mêmes raisons… Pourquoi nous sommes nous accrochées à quelqu’un qui nous dénigrait, qui draguait sous nos yeux , qui frappait pour certaines ? Elle n’est pas si différente de nous : Elle espérait que l’homme charmant du début réapparaîtrait. Elle a eu envie de le sauver plus qu’elle ne l’a aimé mais nous sommes très nombreuses aussi à nous être épuisées à essayer de les changer… Pourquoi restions nous ? Parce que nous ne nous aimions pas suffisamment pour prétendre à un meilleur traitement… Pourquoi n’arrivions nous plus à réfléchir ? Vieille blessure +manque d’estime + Emprise= cocktail destructeur. Et nous en avons toutes bu. Son déclic s’est produit lors d’une « simple gifle  » et ce n’est pas la première fois que ce n’est pas l’événement le plus grave qui le provoque. Pour d’autres c’est une rencontre, une phrase, une tromperie, une émission de TV , c’est surprenant mais c’est la goutte d’eau qui nous réveille enfin, le sursaut de survie que certaines n’ont hélas jamais ! 🙂 Cela nous semble évident à nous parce nous portons un regard extérieur sur tout cela , nous avons nos pleines capacités mentales, nous avons avancer dans notre construction, sans insinuer un instant que Sabine est stupide bien sûr. À ce stade , c’est grave certes, car elle ne se rend vraiment pas compte du danger mais ne soyons pas trop sévère. Invitons la à y remédier avec bienveillance 🙂

      Aimé par 3 people

      1. Bonjour Historiacyn,

        Je pense en effet, que lorsque l’on est sous emprise, on peut « avaler » n’importe quoi !
        La dépendance qu’opère le manipulateur est si puissante que ce qui peut apparaitre comme nocif ou anormal se transforme en une norme acceptable. Si une personne veut être guidée par une éthique véritable, elle ne peut généralement pas utiliser cette méthode de norme car cela va à l’encontre de ses principes moraux. Les signaux d’alarme sont nombreux, mais ils sont balayés d’un revers de main. Quand on ne veut pas voir, on se convainc que l’on n’a rien vu.

        Je parle en mon nom et avec ma propre expérience. Lors de ma relation avec « Machin » le sociopathe, au coeur de l’emprise, je voyais bien qu’il ne travaillais pas, vivait du RSA et habitait chez sa mère. J’étais pourtant persuadé qu’il travaillait et que sa situation était temporaire. Je lui excusais tout. Je crois que la plus grosse ineptie que j’ai pu avaler, voyant que je commençais à sérieusement mettre en doute sa situation, c’est une date, annoncée comme un chiffre magique, à laquelle tout allait changer mais en secret. Cela devenait ésotérique. J’ai attendu jusqu’à le fuir 2 jours avant cette fameuse date. Le déclic, je l’ai raconté, est venu de l’extérieur pas de moi. D’un gendarme qui m’a mis le nez dans ses malversations, ses escroqueries et sa manipulation. Il m’a fallu cette validation par une autorité pour avoir confiance en mes ressentis. J’ai gobé ses mensonges tous plus grossiers les uns que les autres, pendant plus 2 ans. C’est comme si j’avais été hypnotisée, anesthésiée, spectatrice de ma propre implication dans cette relation. Je ne voyais pas sa malveillance pourtant flagrante. Plus j’allais mal et plus je m’accrochais à lui que je trouvais si beau, si intelligent, si différent. Alors que franchement il n’était pas terrible, mal habillé, son intelligence dans l’art de la manipulation c’est tout, pour le reste un gros con. Différent de moi oui, un escroc, un bandit, un taré. Aujourd’hui j’en ris rien qu’en écrivant ces quelques lignes tellement je ne me reconnais pas dans cette histoire. J’ai l’impression de faire le récit d’une autre personne.
        Mais avant d’en rire, il y a eu le choc, le traumatisme, la culpabilité, la honte, le chagrin. Finalement s’est passé assez rapidement. Cette rencontre m’a permis d’ouvrir les yeux et de découvrir le monde autrement. Mais surtout de mieux me connaitre.

        Je pense en effet que le formatage opéré par le manipulateur nous fait perdre tout discernement. Ce qui ne nous rend pas irresponsables; il a pu agir avec notre complicité. Quand la peur d’être violenté physiquement s’en mêle, je pense que cela complique encore plus le discernement et donc la fuite.

        Aimé par 5 people

      2. Bonjour Stellabat, je suis d’accord avec vous sur tout le principe de l’emprise que vous illustrez très bien par votre vécu 🙂 Je suis également d’accord sur le fait que cela ne nous rend pas irresponsable mais cela , on ne peut s’en rendre compte que plus tard, donc à partir de maintenant pour Sabine si elle ne se maintient pas dans son statut de victime et qu’elle comprend sans s’accabler qu’elle peut se vacciner durablement des PN et autres psycho/sociopathes 😉

        J'aime

    2. @ stellabat : Vos commentaires sont pertinents mais dans le jugement je suppose pour « secouer » la personne qui livre ce témoignage. Vous oubliez la notion de psycho traumatisme qui altere la biochimie du cerveau autant dire que le discernement est altéré sans compter la sidération et autres joyeusetés. Les PN sont quand même les maîtres de la séduction aussi psychopathes puissent ils être. C’est positif qu’elle ce soit barrée déjà. Elle ne pourra que mieux se reconstruire. Certaines personnes restent 30 ans ou toute la vie avec leur bourreau.

      Aimé par 1 personne

      1. Happy Saturday @Elle resiste

        Je lis votre commentaire à ce passage précis et je cite : “ Vous oubliez la notion de psycho traumatisme qui altere la biochimie du cerveau autant dire que le discernement est altéré sans compter la sidération et autres joyeusetés. Les PN sont quand même les maîtres de la séduction aussi psychopathes puissent ils être. C’est positif qu’elle ce soit barrée déjà. Elle ne pourra que mieux se reconstruire. Certaines personnes restent 30 ans ou toute la vie avec leur bourreau” .

        Nulle ne dénie l’impacte traumatique sur la psyché en matière de manipulation, c’est un acquis.

        Combien de fois sur ce blog avons nous lu que la victime se soit extirpée de l’emprise ?
        Pas mal de fois et tant mieux.
        Combien de fois avons nous lu sur ce blog que la victime avait un passé propice à renouveler le schéma destructeur que ces géniteurs?
        Pas mal de fois, voire trop souvent.
        Combien de fois avons nous constaté le phénomène de conditionnement altérant la lucidité de la victime?
        Systématiquement tout simplement parce que nous savons que c’est un des mécanismes de la Perversité Narcissique et de toute personne toxique sur sa proie.
        La durée de l’emprise et sa puissance sont elles conditionnées par une réaction type de la victime ? NON NON NON
        Pourquoi? Parce que chaque CAS encore une fois est UNIQUE donc SINGULIER , les personnalités et profils sont différents .
        Donc Comparaison n’est pas raison , que d’affirmer par sous entendue que @Sabine aurait pu rester sous emprise plus longtemps.
        La question n’est pas là à ce stade de son histoire, avec des SI et du conditionnel on mettrait le MONDE en bouteille.
        Ce qui occulte l’aspect positif absolu et définitif de sa délivrance , c’est la motivation de départ.
        Cette motivation en dit long sur la vulnérabilité de cette victime qui bien que délivrée a des paramètres d’analyses et de jugements erronés qui la mettent toujours au lendemain de son départ en situation de personne à RISQUE. Une potentielle PN magnet et autres toxiques magnet parce que elle n’aura pas pris conscience de pourquoi avoir renouvelé un schéma destructeur par inconscience de son impacte initiale plus que par connaissance de son existence ( elle a eu en plus l’exemple de sa soeur malgré ça elle ne porte pas plainte ).

        Personnellement quand je lis le témoignage de @Sabine ,je me dis encore une situation qui en dépit de son 1 1/2 an a duré trop longtemps, beaucoup trop longtemps. Cependant quand on lit son raisonnement au delà des faits on comprend pourquoi l’emprise a perduré en dépit de cette volée monumentale.
        On vous jette vos effets hors de la maison, on vous chasse manu militari vous les récupérés pour y retourner ?!!! Au nom de l’Amour”?!!!!!
        Et le pire ce n’est pas tant cette volée, puisqu’elle s’en est sortie au finale mais surtout qu’elle soit convaincue d’avoir AIMER cet individu alors que @Sabine ne connait ABSOLUMENT PAS le sens ni la portée du verbe AIMER , ne serait-ce que pour elle même. Et cet état de fait transpire dans tout son témoignage y compris dans sa réponse “Ca me serve de leçon” . Cette femme , jeune femme est terriblement dure avec elle même , elle est terrorisée terrifiée du début à la fin pas seulement par son bourreau mais aussi par sa vie , elle crie elle hurle pour communiquer. En d’autres termes elle ne sait pas communiquer. Comment voulez vous AIMER quand vous ne savez pas communiquer? Il est là le mal, parce que à la prochaine relation si elle ne fait pas un travail de fond au préalable elle a toutes les chances de replonger. Et si elle replonge , ce je vous cite : “ C’est positif qu’elle ce soit barrée déjà” . aura eu quel portée ?
        En reproduisant le schéma parental et celui de sa soeur , sans porter plainte elle est déjà dans la récidive.

        Peace,

        Aimé par 3 people

      2. Bonjour Elle Résiste

        Je ne pense pas être dans le jugement, j’invite Sabine à réfléchir sur ce qu’elle n’a pas voulu voir dès le début de sa relation. A savoir la conception violente du monde de son compagnon qui aurait dû l’alerter sur la relation dans laquelle elle s’engageait.
        Je ne remets pas en cause l’emprise, le formatage de son cerveau, nous savons comment cela fonctionne.
        Je vous rejoins sur le fait qu’heureusement elle se soit enfuie et effectivement c’est ce qu’elle avait de mieux à faire. Maintenant, Sabine nous fait son récit, sur un blog consacré à la perversion narcissique, elle s’attend à être commentée.
        Nous lui faisons part de nos expériences avec notre recul, et pour ma part je lui dis que si elle a pu accepter de vivre avec un homme malveillant et très dangereux, c’est qu’elle n’a justement pas fait preuve de discernement et de lucidité.
        Il est important qu’elle sache pourquoi elle a pu s’embarquer avec ce type (et pas un autre facilement différent), qu’elles sont ses failles et blessures d’enfants dans lesquelles il a puisé ? Qu’en a telle appris aujourd’hui et comment compte t’elle transformer cette douloureuse expérience pour je plus jamais laisser un toxique entrer dans son périmètre ?
        Il est évident que si elle n’en fait rien, nous connaissons tous la suite.

        Aimé par 2 people

      3. @stellabat a très bien résumé la situation

        Il faut avoir vécu avec un PN pour comprendre l’emprise qu’ils peuvent avoir sur nous

        Ils changent tellement du tout au tout entre le début du love bombing, aux moments de rages que cela déstabilise vraiment et je dirai aussi que cela altère la réalité.

        Comme un cauchemar qui n’en fini pas

        Aimé par 1 personne

      4. @Sabine, vous pourrez vous sentir incomprise à de nombreux endroits mais pas ici… Je pense qu’aucune de nous n’est ici parce qu’elle trouve les PN fascinants… Nous , qui tentons de vous conseiller, avons juste avancé dans notre reconstruction. À aucun moment nous ne nions leurs « pouvoirs » ni leur malveillance. Nous essayons juste de vous faire comprendre qu’il faut prendre vos responsabilités comme nous l’avons fait si vous souhaitez avancer. Vous demandez pourquoi vous n’êtes pas partie ce n’est pas pour vous lire nous dire que vous étiez amoureuse mais c’est pour que vous compreniez qu’en restant dans ce genre de relation vous donnez votre accord à l’autre de continuer de vous maltraiter. Emprise où pas , vous avez donné votre accord pour qu’il continue ! Parce que vous ne vous aimez pas! Et vous ne vous aimez pas parce que vous n’avez pas réglé les blessures en vous dûes à la maltraitance de par votre père ! Nous savons que vous choisirez à nouveau ce genre d’homme si vous ne réglez pas cela. J’ai la sensation que vous vous cachez derrière l’emprise pour ne pas avoir ce travail à faire. Vous êtes bloquée à cet épisode alors que c’est plus loin qu’il faut remonter ! C’est comme soigner des symptômes sans en traiter la cause sinon, ils reviendront à coup sûr ! C’est à vous de voir maintenant. Avant vous ne saviez pas. Maintenant vous savez. Bonne continuation

        Aimé par 1 personne

      5. J’ajouterai que nous attarder sur lui, ses perversions et autres travers n’a strictement aucun intérêt. On sait comment ils sont. C’est VOUS @Sabine , qui témoignez, VOUS qui pouvez évoluer et c’est sur VOUS qu’il faut vous concentrer. C’est plus constructif que de vous dire « cet être est un monstre, pauvre Sabine ». Nous pouvons le faire mais à part vous complaire dans votre rôle de victime, cela vous mènerait nulle part… En tant qu’ancienne victime, on préfère vous montrer la voie pour vous en sortir. Car il ne suffit pas de le quitter pour ce faire. C’est déjà un énorme pas, certes ! Mais il faut faire ce qu’il faut pour s’en protéger définitivement ! Il y a des tas de personnes malveillantes et vous les attirerez toujours si vous ne prenez pas le temps de faire votre introspection OBJECTIVEMENT. Retenez que nous natterons pas les PN si nous n’avons pas en SOI des failles à colmater…Bien à vous

        J'aime

  15. Hello @Sabine,
    Je viens de relire votre témoignage : « Il donnait beaucoup de son temps aux autres et faisait beaucoup de CADEAUX à son entourage. Il était généreux. Nous avions les mêmes VALEURS de la famille, j’étais heureuse pensant avoir enfin trouvé l’HOMME avec un grand H. »
    Je viens de lire aussi que vous aviez 29 ans! J’aurais pensé 18!
    Pour moi, vous avez peut être été ignorante de la situation… allez, grand maximum : une semaine (dc love bombing pas assez important à mon goût pour s’engager dans une telle relation), avant de découvrir que ce mec était mégalo et dangereux! Il se droguait, c’est une chose (même si pour moi, ça aurait été impossible)! mais les croix gammées, les tatouages révélateurs et les émissions, sites internet que votre « homme avec un grand H » consultait ne pouvaient pas vous tromper!
    Si je compare à mon histoire, Mr PN, pendant le love bombing, me parlait d’Osho, de méditation…et c’est ce que j’ai découvert chez lui! Un tarot de Doreen Virtue! J’aurai vu une croix gammée ou un autre signe qui m’aurait choqué, même après 3 mois de love bombing! j’aurai pris la fuite en courant!
    Et, là, on peut parler de manipulation!
    Belle journée ❤

    J'aime

    1. @Etoile 230

      Quand j’ai mis les pieds chez la mère de Machin. Personne âgée, déco dans son jus. Il y avait dans la chambre, punaisées au mur, des photos de famille datées. Une photo de son père décédé, jeune, très beau, en noir et blanc juste à côté d’une photo de sa soeur enfant embrassant son père, qu’on ne distinguait que de dos. Je me disais, il tient de son père, tous les deux sont très beaux. Après plusieurs mois, je lui ai dit un jour en regardant la photo accrochée parmis les autres au dessus du lit « il était très bel homme ton papa, tu lui ressembles.  »
      Ce n’était pas son père, mais une photo d’Alain Delon !!!!! Lol
      Quand je vous dit quand on ne veut pas voir…

      Aimé par 5 people

      1. @Stellabat! Lol! Ok mais Alain Delon, c’est pas »Hitler »! J’ai aussi compris pas mal de choses sur mon aveuglement! Quand on dit : regarde les actes des gens et pas leurs dires! Mr méditation n’a jamais médité pendant les 6 mois de notre interaction, j’irai même jusqu’à dire qu’il n’a jamais médité de sa vie! Et le tarot de Doreen Virtue, surement un cadeau d’une de ses anciennes proies qu’il a ressorti pour l’occasion, histoire de m’en mettre plein la vue!

        Aimé par 2 people

  16. Personnellement , j’ai vu par deux fois , dans mon entourage professionnel , des filles brillantes ( gros parcours universitaire , grande école ..) , positionnées politiquement à gauche , impliquée dans l’humanitaire pour l’une des deux , tomber  » amoureuse » d’un blaireau débile encarté au FN . Tu vois une fille intelligente défendre les propos abjects d’un mec haineux et raciste parce que :  » il a eu une enfance difficile » ,  » il dit ça pour déconner , en fait il a bon coeur , il ne ferait pas de mal à une mouche  » etc ….
    Là , on parle d’un fan de Hitler ce qui est un cran au dessus , certes , mais il semble que le fait de « tomber » ( la langue française a choisi ce verbe , ce n’est pas anodin) amoureuse , parfois , veuille dire perdre son bon sens , sa lucidité .
    Trop souvent la femme se transforme en groupie de « son » homme . Amies féministes , la lutte n’est pas terminée !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour @Pittypat, si je peux me permettre, ce n’est pas tomber amoureuse qui fait perdre sa lucidité, c’est la dépendance affective et l’emprise. En observant autour de moi , ma conclusion (complètement personnnelle) est que 95% des gens se pensent amoureux alors qu’ils n’ont aucune idée de ce qu’est l’amour. Tout n’est qu’ego. Je suis effarée de constater qu’ énormément de personnes pensent qu’être amoureux donne un droit de possession sur l’autre… Nul n’appartient à quiconque pour commencer. Ils aiment plus ce que l’autre leur renvoie d’eux mêmes que l’individu lui même tel qu’il est , dans le respect de qui il est et de ses libertés. Je ne comprends pas notamment que l’on puisse interdir à quelqu’un de ne plus nous aimer , de mal réagir si ce dernier aime quelqu’un d’autre etc… C’est à mon sens, son droit ! 95%, cela va sembler beaucoup pour certains mais c’est le pourcentage que j’estime de « couples malades »… Je voudrais ajouter que le féminisme n’a rien à voir là dedans , du moins , je ne suis pas d’accord avec vous. Cela revient à dire que seuls les hommes peuvent être toxique , pour ne pas dire des s****** , ce qui est faux ! Tout n’est que question d’assurance, d’amour et de confiance en SOI d’abord , pour entamer une relation saine avec autrui , sans ego mal placé 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. @ Historyacin . J’ai le sentiment que je me suis mal exprimée ou mal fait comprendre .
        1/ Je n’ai pas dit que tomber amoureuse faisait systématiquement perdre sa lucidité : j’ai précisément utilisé l’adverbe  » parfois » qui veut dire  » dans certains cas » . ( Ceci dit , suis pas certaine d’avoir fait une découverte révolutionnaire en disant que l’amour peut impacter la lucidité ! ) .
        2/ Je n’ai pas dit que seuls les hommes pouvaient être toxiques . Je me suis exprimée en tant que femme sur des cas connus de moi où il s’agissait de femmes . Si je m’étais exprimée sur les ours , cela n’aurait pas voulu dire que j’affirmais que les chevaux ou les dauphins n’existent pas .
        3/ Dans le fond , ce que je voulais dire c’est que je n’étais pas certaine , contrairement à ce qui a pu être dit ça et là , que Sabine adhérait aux idées de son nazillon psychopathe , mais plutôt qu’elle s’était convaincue elle même qu’il était l’homme avec un grand H et qu’elle avait fait l’impasse sur ses idées, sa cruauté et sa conn … Ce qui est beaucoup , je vous l’accorde .
        4/ Me situant au delà de la cinquantaine et étant autonome intellectuellement , j’ai mon idée du féminisme . En l’occurrence je pense et continuerai de penser jusqu’à ma mort que le sel du féminisme c’est d’extirper de la tête des femmes qu’elles sont incomplètes sans un homme et qu’il en vaut mieux un , aussi méchant et débile soit il , que pas du tout . Car c’est bien de cela qu’il s’agit là , au moins en partie : Sabine voulait absolument être en couple quitte à occulter la monstruosité du partenaire . Moi je pense que mieux vaut être seule que mal accompagnée .
        Mais j’adore être bien accompagnée quand ça se présente , et reste convaincue que c’est tout à fait possible . Pour moi , et pour les autres . Et dans une proportion supérieure à 5 % ;-))))

        Aimé par 3 people

      2. Je vous rejoins @historiacyn sur le fait que nombreuses sont les personnes, et je pense pour ma part, majoritairement les femmes, qui confondent amour et soumission. Il y a la soumission qui consiste à être aux ordres de l’autre, ce qui est de l’asservissement, mais aussi une soumission plus culturelle. Celle aussi qui fait admettre par formatage, que l’homme est dominant et qu’il faut se ranger à ses choix au quotidien, car il est le décideur, la femme la prescriptrice (il n’y a qu’à voir les stratégies publicitaires). La parole de l’homme est admise comme supérieure à l’autre sexe, puisque c’est lui qui au final valide tacitement.
        Sans tomber dans la caricature (existante) de la femme à la cuisine et l’homme au canapé , de nombreux couples fonctionnent comme cela sans pour autant que l’on puisse affirmer que cela relève de la dépendance affective. Chacun y trouve son compte, car c’est un schéma culturel consciemment ou inconsciemment admis de part et d’autre. Avec des rapports de domination qui s’interchangent entre l’homme et la femme en fonction de ce qui les arrangent.En revanche Historiacyn, je ne pense pas que cela fait 95% d’ignorants.
        Là où je vous rejoins plus, c’est dans l’aspect de amour = possession. Tu m’appartiens, je t’appartiens. C’est la porte béante qui conduit pasr exemple à demander l’autorisation de sortir avec des amis, comme on la demandait mineur à ses parents. Est ce pour autant lié à la dépendance affective et à l’emprise? Je ne le crois pas.
        Dans un pays ou 1 mariage sur 2 se termine par un divorce et que 7 fois sur 10 c’est la femme qui est à l’initiative de la demande, on peut penser que le schéma est rompu au bout d’un moment.

        A l’instar de @ Pittypat, je pense que le formatage culturel de la position de l’homme et de la femme dans notre société à un fort besoin d’un réveil féministe. Pas besoin d’aller voir très loin. Dans l’entreprise par exemple, comment peut on encore de pas se soulever, sortir dans la rue et brandir une pancarte avec « je veux le même salaire, la même carrière qu’un homme ». Comment ne pas se révolter quand à un entretien d’embauche on vous demande encore comment vous allez faire quand les enfants seront malades ou combien vous comptez encore en pondre. J’ai une amie qui en France a obtenu une promotion et donc une augmentation pendant son congé maternité. Je n’en connais pas d’autres à ce jour, moi on m’a mise au placard au retour de mes maternités. Je devais avoir perdu des neurones en même temps que les eaux. Ah oui, pour mon amie… sa société est Suédoise !!!!
        Il’y a pas si longtemps quand j’habitais Paris,(grande ville moderne pas le trou du monde), à l’école pour inscrire mes enfants à la cantine on demandait le certificat de travail de la maman , rien au père ! Pas de travail, pas de cantine, donc tu restes à la maison à t’occuper des gosses !!! J’étais aller voir la directrice, je fus la seule, pour lui dire à quel point j’étais choquée. D’une part cela était profondément sexiste et d’autre part cela revenait à dire également qu’un père n’était pas capable de faire déjeuner ses enfants. C’est grâce à ce 2eme argument que la circulaire a été retirée, pas le 1er !
        Oui le féminisme à de beaux jours encore.

        J'aime

    2. @Pittypat,

      Vous dénocez une pensée extrémiste et radicale qui malheureusement s’illustre dans votre propre rédaction , je vous cite : « Personnellement , j’ai vu par deux fois , dans mon entourage professionnel , des filles brillantes ( gros parcours universitaire , grande école ..) , positionnées politiquement à gauche , impliquée dans l’humanitaire pour l’une des deux , tomber » amoureuse » d’un blaireau débile encarté au FN . Tu vois une fille intelligente défendre les propos abjects d’un mec haineux et raciste parce que : » il a eu une enfance difficile » , » il dit ça pour déconner , en fait il a bon coeur , il ne ferait pas de mal à une mouche » etc …”

      Soyons lucide et reprenons votre raiisonnement avec plus d’à propos et d’équilibre si vous le voulez bien , parce que votre obstination a expliquer votre pensée dans l’émotionnel provoque confusions et dispersions.

      Tout d’abord sachez que l’Intelligence ne résulte pas de votre CV ni vos diplômes. NON NON NON ces éléments sont des critères économiques avant tout .
      Un excellent élève sera reconnu comme tel pour SA CAPACITE D’ADAPTATION AUX PRINCIPES ET SYSTEME EDUCATIF dans lequel il évolue.
      Etre un brillant élément scolaire résulte de l’organisationde travail et de la connaissance acquise associée à la capacité de retranscription.
      N’importe qui ayant compris le mécanisme du système éducatif peut deenir un brillant élève.

      L’ Intelligence c’est TOUT AUTRE CHOSE , l’intelligence = CONNAISSANCE PEDAGOGIQUE + SAVOIR VIVRE .

      SAVOIR VIVRE = l’Estime de Soi +du bon sens + l’humilité = EDUCATION (provenant de la cellule familiale et non de l’école)

      CONNAISSANCE PEDAGOGIQUE = INSTRUCTION ( domaine scolaire).

      Donc votre exemple de jeunes filles diplomées amourachées de radicalistes fondamentaux n’en n’est pas un.
      Le pouvoir du Pénis associé au désespoir affectif voire complexe de solitude, seraient plus ici la justification de ce que vous énoncez, mais encore une fois comparaison n’est pas raison ce n’est pas le débât, car il me semble que le FN soit un parti politique justement qui fut autorisé dans votre pays par François Miterrand Himself , donc un parti politique démocratique 😉 .
      Votre subjectivité à trouver que les compagnons de vos cheres collègues sont des guimauves ne permet pas d’apprécier la motivation du désastre engendré par @Sabine.

      Que @Sabine estime que l’humour machiavélique de son Homme providentiel soit incompatible à la douceur de son érection EST JUSTEMENT LE DRAME HUMAIN QUI EST A SOULIGNE , non plus le fanatisme de celui-ci, mais la raison pour laquelle elle a LAISSE COULER et c’est ça que vous ne comprenez pas @Pittypat.

      Les explications de @Sabine sur son propre comportement passif dépasse tout principe de la dignité humaine à commencer pour elle, qui finir par sortir du feu pour retourner vivre dans la cendre.

      Peace,

      J'aime

      1. Bonjour les filles,

        Je pense que tout n’est pas aussi tranché que cela dans la réalité.

        Les choses sont révélées au fur et à mesure, et mêlées avec les émotions, les peurs et la violence latente.

        Il y a un point que vous ne prenez pas suffisamment en compte, c’est justement celui de la violence physique qui créé la peur de la mort + la culpabilisation permanente qui est utilisée par le pervers narcissique.

        Cet homme n’est pas un psychopathe, ni un sociopathe mais un pervers narcissique violent et sadique. Ils sont d’ailleurs TOUS sadiques. Cependant, l’existence d’une vraie façade sociale et la projection sont des marqueurs qu’on ne retrouve pas dans cette importance chez les deux autres profils.

        Regardez bien son mode d’interaction avec Sabine et vous verrez qu’il a su trouver sa faille, il a capté son rêve = celui d’enfin avoir cette famille qu’elle n’a pas eue quand elle était enfant. Ensuite, il la manipule avec ce mirage.

        Seulement, aujourd’hui, Sabine est sortie de l’emprise et voit que ce n’était que cela, un mirage. Néanmoins, quand elle était encore sous la coupe de cet individu, elle était tellement focalisée sur son objectif final (le rêve d’un individu est ce qu’il a de plus précieux à la base, quand il n’a pas encore été perverti) qu’elle n’a pas pu/su faire face aux nombreux signaux d’alerte qui se sont manifestés.

        La vision de la situation que l’on a une fois sortie de l’emprise est totalement claire. Tant qu’on y croit et surtout – prenez cela en considération – QUAND ON NE SAIT PAS QUE LES PN EXISTENT, on n’a pas les moyens de COMPRENDRE. Chacun de nous a une capacité de discernement et une faculté de survie différentes. Inconsciemment, le travail de discernement avait été entamé et il ne manquait que le déclic.

        Il ne faut pas sous-estimer la vulnérabilité de l’humain et le mécanisme de l’emprise qui a déjà poussé bien des personnes au suicide. Ce n’est pas une question de faiblesse mais bien d’incompréhension du caractère « démoniaque » de l’autre en face. Il joue sur la corde raide, entre remords et destruction. Le discours que vous tenez aujourd’hui doit aussi intégrer que Sabine était dans une autre « réalité » au moment des faits. A cela vient s’ajouter une dépendance affective dont elle a parfaitement conscience puisqu’elle écrit l’avoir quitté « sans souffrance ».

        Je pense qu’elle a bien compris son expérience et qu’elle sera sur ses gardes la prochaine fois.

        Aimé par 1 personne

  17. Bonjour Sabine,

    Tout a été dit et je ne tiens pas en dire plus.
    La barque est déjà bien chargée. Alors je viens en passant vous souhaiter une merveilleuse année 2017 ! Qu’elle soit l’occasion d’une construction de votre personnalité.
    Que vous passiez par des psy, des échanges sur des forums, des lectures, peu importe ce que vous mettrez en action, l’essentiel c’est de vous connaître, de vous respecter vous-même, de vous aimer, de vous apprécier !
    Cela ne vous a pas été donné dans votre éducation et vous pouvez apprendre le bâtir en vous même pour vous créer une belle colonne vertébrale psychique.
    Puisse cette nouvelle année être un merveilleux tremplin pour vous permettre de décoller de la lourdeur de votre passé, de vous en extraire et de prendre assez de hauteur pour regarder d’une façon plus plus globale votre histoire et en quoi elle vous a la conduite vers cet être destructeur et hautement toxique.
    Je ne sais pas si c’est un pervers narcissique pour moi le doute est permis à ce sujet. S’il était sous l’emprise de la drogue et qu’il aimait martyriser les animaux il est clair qu’il a des problèmes d’une profondeur abyssale et qu’il est totalement infréquentable.
    Allez vers des gens heureux, joyeux, équilibrés, saints d’esprit, bienveillants, capables de donner de la tendresse, de l’amour, du temps, de l’énergie, de l’amitié et apprenez à recevoir…. autre chose que du mépris et des coups !
    Le discernement ça s’apprend ! Ce n’est pas donné à tout le monde et cette expérience vous l’a prouvé ! Alors je souhaite que 2017 soit pour vous une année de transition qui vous fasse basculer du cauchemar à une réalité heureuse….
    Amitié !

    Aimé par 4 people

    1. Bonsoir à tous,

      J’ai fait l’impasse sur sa cruauté et je le regrette amèrement effectivement, car il me semblait avoir en parallèle des bonnes qualités. Mais encore une fois ce n’était qu’un leurre.

      A l’heure actuelle, je suis retournée vivre chez mes parents car j’ai beaucoup de projets, notamment l’achat d’un appartement. Mon ex PN m’a fait perdre beaucoup d’argent donc j’en profite pour placer.

      J’ai renoué avec mes loisirs, j’avais arrêté de lire, de dessiner car selon mon ex PN je n’avais aucun talent.
      Dessiner me fait beaucoup de bien à présent, et je pense à moi.
      Je regarde enfin les séries que j’aime et je prends le temps de me reconstruire.
      Je fais du sport, je mange mieux et j’arrive à maigrir sans effort.

      Je n’ai plus de cernes et j’arrive enfin à dormir.
      Durant les deux premiers mois, j’ai fait beaucoup de cauchemars et de terreurs nocturnes revivant les nombreuses scènes d’horreur que j’avais vécues.

      Dans mon travail, j’arrive enfin à me concentrer alors que je faisais beaucoup d’erreurs.
      J’ai retrouvé mon ambition d’antan.

      Je ne pense pas le recroiser car mes parents habitent loin de son habitation (plus de 40 km)
      Même si il sait où mes parents vivent, je ne pense pas qu’il aura le culot de venir jusqu’ici, du moins je l’espère.

      Je vois remercie encore pour vos nombreux conseils

      Sabine

      Aimé par 2 people

      1. Bonjour Sabine

        Bravo pour vos bonnes résolutions ainsi que vos ambitions renouvelées.

        Même si cet homme revient un jour dans votre vie, vous n’en aurez pas peur car vous saurez pour quelles raisons vous l’avez sorti de votre vie dont la principale est qu’il représente un véritable danger pour vous.

        Autre point : tout part encore et toujours de vos valeurs comme vous l’ont fait remarquer les autres lectrices. Gardez-vous bien des « compromis » sur des aspects fondamentaux de la personnalité d’un individu. On peut difficilement être à la fois nazi et avoir tout le respect qui est du à la vie humaine. Méfiez-vous aussi de votre capacité à vous dissocier devant des incohérences aussi énormes que celles-ci. Au contraire, il est important d’apprivoiser la réalité de ce que vous vivez, même si elle ne correspond pas (et surtout si elle ne correspond pas) à vos aspirations et à vos idéaux.

        Maintenant que vous connaissez le phénomène d’emprise ainsi que votre haute susceptibilité d’y être soumise, vous devez faire un effort pour aller au fond de la vérité de chaque personne que vous autorisez à vous fréquenter. Évidemment, on renforce les critères de sélection pour le futur père de vos enfants parce qu’une fois que ces êtres innocents ont été conçus, il est trop tard pour les protéger.

        Vous avez fait le meilleur choix en fuyant et petit à petit, le nuage va encore plus se dissiper pour donner naissance à une nouvelle Sabine.

        Take care ❤

        Aimé par 3 people

      2. Bonjour Sabine, vous dites être retournée vivre chez vos parents, vous vivez donc actuellement avec votre père ?

        J'aime

  18. @Pittypat, bonsoir et merci pour votre réponse 🙂 Il est vrai que vous avez utilisé l’adverbe « parfois » mais en utilisant l’expression « tomber amoureuse  » en insistant sur le fait que l’utilisation dans la langue française du verbe « tomber  » n’était pas un hasard, cela m’a laissé comprendre que plus généralement l’amour altérait notre lucidité. Hors je pense que ce n’est pas l’amour « le responsable », si je puis dire mais plutôt l’idéalisation de celui ci mêlée de failles dans son développement personnel. Si on idéalise notre amour , nous ne voulons plus voir les défauts et débordements quand il y en a. Nous ne nous autorisons pas à mieux non plus puisque nous n’avons pas d’estime de soi si dans notre enfance nous avons été plus ou moins malmenés. Ça a été effectivement le cas , comme vous l’expliquez pour Sabine et pour nous toutes qui avons eu à faire à des hommes toxiques. C’est mon point de vue de personne également autonome intellectuellement. 😊Concernant votre opinion du féminisme, Je la respecte. Cependant, je suis prudente avec le « féminisme « , déjà parce que le FEMEN m’en a dégoûté ! Non je plaisante un peu 😬 Je suis pour la femme autonome et libre de ses choix bien sûr , mais là encore , pas pour une victimisation de celle ci. Je ne me sens aucunement oppressée par la société même si je vis seule. Tout m’est possible, peut être même encore plus que si j’étais en couple puisque je n’ai aucune autre attache que mes enfants. Nos divergences sont peut-être dûes au fait que j’ai 35 ans nous avons donc une bonne génération d’écart. Je connais un tas de femmes seules , plus d’ailleurs que des femmes en couples. Et évidemment qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée ! Nous sommes toutes d’accord sur ce point. Cette vision : « il vaut mieux être avec un homme débile et méchant » quand elle est présente est strictement un choix personnel conscient ou inconscient. Et ce, depuis quelques générations maintenant dans notre société. Ce n’est pas le cas partout dans le monde . Nous ne partons pas avec les mêmes schémas familiaux, en revanche, et , c’est surtout là que le bas blesse. Parce que de ce fait, certains ont eu un développement personnel plus avancé que d’autres, ce qui joue énormément sur la qualité de nos relations, sur nos choix de celles ci et notre seuil d’acceptation, nous le savons. Encore une fois , je respecte votre opinion mais je trouve que le féminisme n’a rien à voir dans les relations de couple. Même si l’on choisit un macho puisque tout n’est que choix. Nous avons cette chance là aujourd’hui 😉

    J'aime

    1. Hello , bien sûr quand je parle  » féminisme » , je l’entends au sens large , je parle d’une manière d’être et d’envisager les rapports hommes-femmes . Pas d’adhérer à un mouvement ou de pratiquer le militantisme chez les Femen ou le MLF . Je me sens assez éloignée , et de l’un , et de l’autre.
      Sur la question , « je vous cite » ( Dandoha ;-))))) de  » nous n’avons pas d’estime de soi si dans notre enfance nous avons été plus ou moins malmenés » et « Ça a été effectivement le cas , comme vous l’expliquez pour Sabine et pour nous toutes qui avons eu à faire à des hommes toxiques », je suis plus circonspecte.
      Je peux dire que je ne fus pas du tout malmenée dans mon enfance , au contraire , plutôt choyée , et je n’ai pas de problème particulier d’estime de moi . Sachez , vous qui êtes encore toute jeune , qu’ à partir de 45 – 50 ans , les femmes traversent un bouleversement hormonal et , souvent une crise de vie qui peuvent les amener à se laisser séduire pour un toxique ( un nombre significatif d’interventions sur ce blog le montrent) . Les bouffées chaleur , le corps qui changent , le moral en berne et le syndrome du nid vide attirent les charognards invétérés ! Il y a un fragilité circonstancielle , ne remontant pas spécialement à l’enfance qui peut ouvrir la porte aux baratineurs PN qui sont d’autant plus compétents qu’ils sont eux mêmes quinquagénaires ou sexagénaires et pratiquent leur art immonde depuis l’enfance , eux .
      Et , en ce qui me concerne , si je n’ai  » subi » le monstre « que » 3 mois c’est bel et bien parce que ma ma maman me disait toujours  » il ne faut pas dépendre d’un homme ; ni financièrement , ni intellectuellement, ni affectivement, sois INDEPENDANTE ma fille » . Merci à elle et paix à son âme. Une fois encore, toute mon affection à celles qui ont eu un parcours de plusieurs années avec un de ces dingues et surtout à celles qui ont eu des enfants avec . Puisque nous sommes à la suite du témoignage de Sabine , saluons le fait qu’elle n’a justement pas fait d’enfant avec son monstre . Il s’en est fallu de peu.

      J'aime

      1. @Pittypat, il est vrai que l’on peut rencontrer toutes sortes d’autres problèmes que des enfances chotiques, qui peuvent nous rendre plus vulnérable à un toxique, vous faites bien de le rappeler, autant pour moi. Par ailleurs, et je m’adresse aussi à @Stellabat, je ne vois vraiment pas ce que vient faire le féminisme dans les couples… Si vous parlez de salaires où de diverses difficultés professionnelles réservées à la femme , je vous rejoins , évidemment que nous devons tous avoir les mêmes droits. Mais je prône l’égalité plutôt que le féminisme qui à mon sens divise plus qu’il n’apporte . Voilà mon avis 🙂

        J'aime

  19. Happy Sunday @Pittypat

    Je vous cite : “ ce que je voulais dire c’est que je n’étais pas certaine , contrairement à ce qui a pu être dit ça et là , que Sabine adhérait aux idées de son nazillon psychopathe , mais plutôt qu’elle s’était convaincue elle même qu’il était l’homme avec un grand H et qu’elle avait fait l’impasse sur ses idées” .
    Votre affirmation n’est pas du tout censée ni même cohérente dans la mesure ou quand vous établisse plus haut , je cite : “1/ Je n’ai pas dit que tomber amoureuse faisait systématiquement perdre sa lucidité : j’ai précisément utilisé l’adverbe » parfois » qui veut dire » dans certains cas » . ( Ceci dit , suis pas certaine d’avoir fait une découverte révolutionnaire en disant que l’amour peut impacter la lucidité ! )” .
    Soyons précis que le sentiment amoureux impacte sur la lucidité particulièrement au début d’une relation même “ sentimentique et romentale” , ou banalement sentimentale et romantique c’est un phénomène naturel puisque l’attraction physique survient les premiers jours et premiers mois pour ensuite évolué sur le plan plus cérébrale à mesure de la routine qui s’installe inévitablement. Le cerveau s’accoutume de la présence de ce 1/3 qui occupe la pensée mais de façon plus distancée qu’aux prémices de la relation.

    Donc quand vous affirmez que @Sabine , selon vous n’adhérait pas à la philosophie de son “Homme avec un grand H” , au-delà de 3 mois de relations toxiques et dans un tel contexte d’investissement que fut le sien , ça ne tient pas la route.

    En l’espèce qui ne dit mot consent, et pour preuve la torture des animaux en est une illustration 😉 .
    De plus elle était au fait de la “ déco” particulière du domicile et de son entourage sans jamais avoir émis de contestation et pour cause elle était prête à tout supporter pour que son rêve idéal de “ foyer” avec ce monstre se matérialise y compris de pondre des mômes avec lui.

    Oui tout à fait pondre, parce qu’avec ce genre de monstre on ne conçoit pas, on pond au mépris de la connaissance du mal qui règne!!!!
    Je la cite à nouveau: “J’attendais qu’il redevienne comme avant mais cet homme-là n’avait en fait jamais réellement existé.

    Puis il a essayé de me faire un enfant pour me retenir. Heureusement la nature est bien faite puisque je ne suis pas tombée enceinte. Il disait qu’une grossesse m’occuperait car pour lui prendre autant la tête, je devais sérieusement m’ennuyer.” .

    En d’autres termes la présence de l’esprit nazi était déjà dans les lieux avant sa venue et non suite à son installation . Rien ne l’interdisait le jour de son installation de lui dire “ Écoute mon cœur je suis prête à vivre avec toi mais ta déco doit disparaître, je ne me sens pas accueillie ni en sécurité… Ou au pire lui dire NON ce n’est pas possible pas avec ce genre de philosophie” .

    Et pour cause elle était trop focalisée sur son obsession de “ foyer idéal” à tout prix. Donc oui @Sabine a été une complice passive à ce mode de pensée en allant vivre avec le disciple et fils spirituel de Hitler. Si vous n’adhérez pas à une pensée extrémiste, vous ne prenez pas le risque de la laisser propager sur vos enfants !!!!!

    Et encore une fois ce ne sont ni la pensée nazie, ni la volée monumentale qui ont fait partir @Sabine , mais une gifle !!!

    THINK HARDER …..

    Aimé par 2 people

    1. Dandoha , J’ai en fait voulu dire que je pense que Sabine n’était pas d’obédience national-socialiste avant de rencontrer son toxique. Je ne la connais pas mais je ne me la représente pas avec Mein Kampf sur sa table de chevet et vociférant  » Heil Hitler » à chaque fois qu’elle croyait apercevoir un juif , un homosexuel ou un tzigane.
      Lorsqu’elle l’a rencontré , elle a fermé les yeux . N’a vu que ce qu’elle voulait bien voir . Mais elle est en train de s’en sortir et surtout elle n’a pas eu d’enfant avec lui . 1000000 fois heureusement .

      J'aime

      1. Happy Mondy @Pittypat

        Je vous cite: “Dandoha , J’ai en fait voulu dire que je pense que Sabine n’était pas d’obédience national-socialiste avant de rencontrer son toxique. Je ne la connais pas mais je ne me la représente pas avec Mein Kampf sur sa table de chevet et vociférant » Heil Hitler » à chaque fois qu’elle croyait apercevoir un juif , un homosexuel ou un tzigane” .

        Tout à fait vous ne la connaissez pas, donc votre imagination est futile en cet instant . Donc évitons les extrapolasions et restons factuels. Nous ne pouvons composer qu’avec les faits énoncés sur ce blog. Maintenant pour faire avancer le débât , voilà ce qu’il importe de comprendre selon moi, on s’enfout de connaître l’obédience et autres convictions politiques des intervenants et en particulier @Sabine, le fait démontré ici est que en dépit de ces potentiels elle a été dans l’incapacité de répondre favorables aux alertes de mise en danger du fait de la phylosophie extrémiste de son agresseur.
        Le résultat est le même elle, n’a JAMAIS contré les convictions , pire elle les a tacitements endossées au mépris de sa propre sécurité et de celle de ses animaux, donc encore une fois elle s’est rendue complice .
        Si je fréquente un homme qui ramène à notre domicile des objets volés dont je suis au cfait et que je me tais , je poursuis la relation alors je suis complice .

        Peace,

        J'aime

      2. Je suis d’accord sur la contradiction de Pittypat. Je ne comprends pas son discours, elle mélange tout je trouve. Qu’est-ce que le féminisme vient faire ici franchement ? J’ai essayé de comprendre mais sans succès. Sabine n’a pas été obligée de choisir cette homme parce qu’il « valait mieux un homme débile et méchant qu’être seule » elle l’a CHOISIT , point. Elle n’adhère pas à ses idées et c’est pire que si elle y adhérait parce que elle a pris cela pour de l’humour, cela prouve qu’elle n’a aucun discernement, aucune conscience du danger. Ajouté à cela , que ce « brave homme » est franc maçon en plus, le pompon ! Quand on connaît la dangerosité de certaines loges francs maçonniques (sacrifices rituels , snuff movies et très souvent immunité judiciaire car Pas mal de FM dans la magistrature et ils soutiennent toujours leurs frères quoiqu’ils aient fait ! Mais c’est un autre débat…) très franchement, Sabine me fait très peur ! Elle dit que les PN sont forts pour nous faire croire à n’importe quoi et oui ils sont habiles dans leurs manipulations. Seulement lui n’a même Pas essayé de sauver les apparences, il s’est très vite montré sous son vrai jour. Le doute n’était pas permis. Je suis restée plus de trois ans avec « le mien » parce qu’il avait l’art de se faire passer pour l’homme parfait, JAMAIS violent physiquement, jamais vulgaire, je l’ai soupçonné de se droguer (cocaïne , ce mec ne dort JAMAIS il doit bien tenir et son monde c’est celui de la nuit donc easy ! ) mais connaissant mon avis sur le sujet, il a nié et je n’ai jamais pû en être certaine. Tout était très subtil , le dénigrement, il me le faisait avaler de manière très habile, Je suis restée parce que je pensais vraiment qu’il était l’homme parfait , qu’il avait des sentiments à mon égard, gentil malgré ses mensonges, double ou quadruple vie d’ailleurs, et ultime trahison qui a fût mon déclic. Je pensais « juste » avoir à faire à un homme à femmes. Ce que je n’accepterai plus. Je m’aperçois avec ce témoignage que finalement , j’avais quand même des limites , peut être encore trop larges mais j’en avais. Certaines , dont fait parti Sabine, n’en ont AUCUNE, c’est juste effrayant ! Elles pourraient avaler n’importe quoi , assister à des tortures, viols ou meurtres et elles resteraient ! Mais mince quand même ! Il a montré qui il était presque fièrement mais Comme l’a illustré Pittypat, Sabine a refusé de voir ! Elle se cache encore derrière l’emprise . En réalité, je pense même qu’étant retourné chez ses parents, elle est de nouveau sous emprise… Elle a quitté son malade pour retrouver son bourreau d’enfance. C’est encore un choix personnel Pas très éclairé pour se reconstruire, je trouve… C’est pour ça qu’elle se refuse de faire le travail de résilience qu’on lui a proposé et qu’elle tourne en boucle sur monsieur Psychopathe. Elle ne veut pas voir qu’elle n’est pas bien , et que son ex n’est plus le responsable. Elle fuit encore la réalité.

        Aimé par 1 personne

      3. happy Tuesday @Historiacyn,

        C’est EXACTEMENT POUR CETTE RAISON QUE JE N’AI PAS SALUE LA “FUITE” DE SABINE COMME UNE VICTOIRE ET QUE J’AI PRIS SOIN DE CONTRER @Caren DANS SES INTERVENTIONS.
        @Sabine de toute façon n’aurait pas fait long feu avec ce monstre soit elle serait partie en civière ou autre, donc la “fuite” est en elle même inévitable au regard de sa narration et de son profile , mais ses motivations et justifications sont terrifiantes, absolument terrifiantes je te l’accorde .
        Le profil de @Sabine est , je confirme la raison pour laquelle en droit existe: la condamnation pour non assistance à personne en danger et complicité.

        …..

        Merci, car grâce à toi je peux maintenant le dire :
        Il y Chez @Sabine un comportement opportuniste , que je ne m’explique pas…
        Avec @Sabine c’est d’abord “By any means necessary” jusqu’à ce qu’elle soit contrainte par la force des choses d’abandonner l’option qu’elle a elle même choisie .
        Et le retour chez ses parents en est un formidable exemple. 😉

        Pour ce qui est de @Caren elle s’est appropriée l’histoire de @Sabine comme Mariah Carey fait confiance à sa nouveau manager ;).

        Take care,

        Aimé par 1 personne

      4. Ok donc selon certain je l’ai cherché si je me suis fais tabasser par un neo nazis?

        Vous me faites bien rire avec vos jugements hâtifs 😄

        Je vais m’arrêter là j’en ai assez lu!

        A ceux qui jugent sans connaître les PN et leur emprise, passez votre chemin et reprenez vos lectures dans lesquelles tout coule de source.

        Personnellement je m’en vais lire Mein Kamft et voter le FN

        Qu elle étroitesse d’esprit
        Et dire que j’ai écrit pour me soulager, au final je suis complice.

        Allez peace comme vous dites 🖖🏼

        J'aime

      5. Hello

        Je rebondis juste sur la franc-maçonnerie : il ne faut pas confondre l’idéologie et les humains qui la composent, ma chère @Historiacyn.

        A ce compte, si nous nous penchons un peu sur les dossiers des religions dites du Livre… Il y a de nombreux cadavres qui jonchent bien des lieux de culte et la terre tout entière. L’histoire se souvient encore de l’Inquisition et des Croisades. Et beaucoup plus récemment, les scandales pédophiles de la religion catholique, pour ne citer qu’eux.

        Donc, évitons les raccourcis rapides parce que personne ne peut se prévaloir d’une innocence complète, quelle que soit son obédience ou sa foi. La perfection angélique n’est pas du monde des humains et loin s’en faut. Le vice n’est pas une question de philosophie mais bien d’humain.

        Aimé par 1 personne

      6. Bonjour Scarlett, je pense que la franc maçonnerie est autre chose qu’une simple religion… C’est une confrérie dite secrète, par définition qui a des choses à cacher donc. Je m’y suis longuement intéressée à une époque et je ne vais pas décrire tout ce qui m’a choqué, ce serait trop long et parfois les choses sont si horribles qu’elles sont indiscibles car incredibles. C’est justement des champions de la manipulation et ce que je peux dire c’est que je me méfierais comme de la peste de toute personne faisant partie d’un ordre SECRET. Lorsque l’on voit leurs cérémonies , c’est réellement étrange , cela ne présage rien de bon. Leurs rituels c’est bien autre chose que les messes et autres moments de communions chez les autres mouvements religieux. Ce qui ne disculpe aucunement l’église de ses massacres , corruptions et autres dérives durant l’histoire ni même présentement . Ce que je veux dire sans dire que chaque Franc maçon est dangereux , c’est qu’en citoyen lambda que je suis , ne pouvant savoir exactement ce que fait cet individu ni son degrés dans la loge, je le fuirais . C’est une information qui personnellement me ferait fuir oui ! Trop secret pour m’inspirer confiance ! La plupart du temps , les catholiques , puisque c’est l’exemple pris , pratiquent peu , rien n’est secret dans les messes , elles sont ouvertes à tous. C’est dans les « coulisses » qu’il y a encore des dérives dûes à CERTAINS. Alors ok, ce n’est pas un gage de confiance ,le fait de se prétendre croyant mais je pense qu’il peut déjà être dangereux de côtoyer quelqu’un en général mais encore plus quand on a la certitude que de part son ordre, il ne sera pas transparent avec nous. Cela n’engage que moi , libre à chacun de penser autrement. Je les trouve plus que bizarres ! Je persiste , signe et assume ! 😊

        Aimé par 2 people

      7. @Pittypat,

        Le faire de lire Mein Kampft ne fait pas de vous un nazi, vous pouvez très bien lire cet ouvrage dans l’idée de comprendre par vous même la visée de l’auteur, donc ce n’est pas ce qui détermine le comportement d’un individu.

        De plus vous avez l’art de vous contredire, certainement dû au fait que vous abordez ce témoignage avec énormément de subjectivité, je vous cite: “Lorsqu’elle l’a rencontré , elle a fermé les yeux . N’a vu que ce qu’elle voulait bien voir” .
        Vous le dites vous même , ELLE A FERMEZ LES YEUX, elle avait fait son choix et c’est tout le drame de son expérience , celui du mauvais choix personnel.

        Peace,

        Aimé par 1 personne

  20. Bonjour@Sabine,

    Vous persistez dans l’idée d’avoir été bernée en nous disant « Il n’est pas chose aisée que de faire attention aux petits indices qu’ils nous délivrent au fur et à mesure » et moi, je vous répète que non. C’était trop flagrant!
    Le pire est qu Il ne vous aurait pas donné cette gifle, vous seriez encore avec lui, espérant fonder un « foyer » avec l’homme avec un grand « H » comme Hitler!
    De toute façon, choisir entre la peste et le choléra, votre père et ce fake! Vous êtes d’ailleurs toujours dedans, si je comprends bien?
    Sur ce, je rejoins@Dandoha, sur votre rôle d’enabler à PN! car le problème n’est pas le PN mais vous!

    Pour ce qui est de vos propos sur les FM « Vous savez, je ne suis pas la seule à être bernée car le monstre PN est dans les ordres des francs maçons et ils l’idolâtrent comme s’il s’agissait du petit Jésus. »
    Vous savez quoi? ça ne m’étonne même pas! lol! J’ai même failli vous demander s’il ne faisait pas partie d’un « ordre » ! Les FM, et les Rosicruciens, je pourrai longuement vous en parler! Il est à sa place et il ne berne personne. Pff, ah, c’est vrai qu’ils sont beaux parleurs…cours Forrest!! cours!
    Encore une fois, vous avez tout faux! Vous mettez les FM sur un piédestal comme s’ils étaient en odeur de sainteté! raté! Ils sont humains comme vous et moi! et ils sont capables des pires crasses!

    Enfin, vous nous dites toujours pas où vous en êtes dans votre reconstruction car
    « J’ai renoué avec mes loisirs, j’avais arrêté de lire, de dessiner car selon mon ex PN je n’avais aucun talent.
    Dessiner me fait beaucoup de bien à présent, et je pense à moi.
    Je regarde enfin les séries que j’aime et je prends le temps de me reconstruire.
    Je fais du sport, je mange mieux et j’arrive à maigrir sans effort. »

    C’est très bien mais encore?
    Bon courage ❤

    Aimé par 2 people

  21. Bonjour Sabine,

    Je vous cite : » Je ne pense pas le recroiser car mes parents habitent loin de son habitation (plus de 40 km)
    Même si il sait où mes parents vivent, je ne pense pas qu’il aura le culot de venir jusqu’ici, du moins je l’espère ».
    Je ne veux pas vous inquiéter mais 40 kms ce n’est pas le bout du monde et si il a décidé de faire un retour, il saura où vous trouver.

    En revanche, tout comme quelqu’un d’autre (je n’ai pas pris le temps de remonter les posts), je m’interroge sur votre retour chez vos parents. Je vous cite à nouveau « Vous avez raison, mon père nous a fait subir beaucoup de violence pendant notre enfance et nous n’arrivons plus à ce jour à discerner le bien du mal.
    D’où la répercution de ce schéma dans nos propres vies de couple” .

    Quand vous parlez de retour chez vos parents, est-ce chez lui que vous vivez ?

    Aimé par 2 people

  22. Happy Tuesday @Pittypat

    Question:

    Etes vous entrain de me citer textuellement ou auriez vous reformulé une de mes phrases : je retranscrit votre rédaction: « Sur la question , « je vous cite » ( Dandoha ;-))))) de » nous n’avons pas d’estime de soi si dans notre enfance nous avons été plus ou moins malmenés » et « Ça a été effectivement le cas , comme vous l’expliquez pour Sabine et pour nous toutes qui avons eu à faire à des hommes toxiques », je suis plus circonspecte” . ?????!!!!!

    Serait une phrase que j’ai écrite en ces termes ?

    A vous lire ,

    J'aime

  23. @Sabine ,

    Je vais vous reciter INTEGRALEMENT :
    “ Sabine
    10/01/2017 À 15 H 41 MIN
    Ok donc selon certain je l’ai cherché si je me suis fais tabasser par un neo nazis?

    Vous me faites bien rire avec vos jugements hâtifs 😄

    Je vais m’arrêter là j’en ai assez lu!

    A ceux qui jugent sans connaître les PN et leur emprise, passez votre chemin et reprenez vos lectures dans lesquelles tout coule de source.

    Personnellement je m’en vais lire Mein Kamft et voter le FN

    Qu elle étroitesse d’esprit
    Et dire que j’ai écrit pour me soulager, au final je suis complice.

    Allez peace comme vous dites 🖖🏼” .

    MA REPONSE au nom de Selon CERTAINS :

    Le Néo nazi vous l’avez choisi TOUTE SEULE. Vous @Sabine avez décidé de vivre avec lui, pas nous ni personne d’autre VOUS et VOUS SEULE en adulte responsable . Et je dirais que tant qu’il vous fesait l’amour ( je reprend votre témoignage , je ne huge pas), tant qu’il s’intéressait à VOUS , son Néo Nazisme était pour VOUS de “ l’humour”.

    Le néo nazi a pris la décision de VOUS tabasser VOUS et @Sabine donc VOUS SEULE avez décidé de rester après le Tabassage .

    CE SONT DES FAITS . Il ne vous a pas séquestré il ne vous a pas interdit de partir, NON , il vous a chassé et après vous a battu et vous êtes resté.

    Que @Sabine ait été victime de VIOLENCE CONJUGALE C’est UN FAIT AVERE et INDISCUTABLE.

    Que @Sabine ce soit rendue COMPLICE de son bourreau en restant après le tabassage EST UNE REALITE .

    Si vous attendiez de “certains” de vous caresser dans la couette d victimisme , vous vous êtes trompée. “ certains “ dont Moi veulent uniquement vous faire voire les choses dans leur objectivité afin que vous sortiez définitivement de cette vulnérabilité et victimisme.

    Bonne lecture et bonne route à vous ,
    Si vous changiez d’avis , sachez que vous êtes Toujours lue et respectée en toute SINCERITE

    J’aimerais que tu me dises toujours la vérité, même si elle est douloureuse
    Il est possible que, parfois, nous ayons peur de dire la vérité, par peur de ce que les autres pourraient penser de nous. Pourtant, il est toujours préférable d’être sincères, et d’exprimer clairement notre opinion.
    https://amelioretasante.com/jaimerais-me-dises-toujours-verite-meme-douloureuse/

    Peace,

    Aimé par 3 people

    1. Bonjour Sabine, c’est bien dommage que vous ne compreniez pas ce que l’on essaie de vous dire. On ne vous juge pas du tout. On essaye de vous dire que votre manque de discernement est dangereux, qu’il vient d’autre part que de l’emprise et qu’il vous serez bénéfique d’y travailler. On essaye de vous aider contrairement à ce que vous pensez. Vous avez votre part de responsabilité aussi , vous le dire c’est vous mettre face à la réalité, à vous même ! Mais vous ne voulez que parler de Monsieur et ses travers et nous entendre vous plaindre et le condamner ! Justement nous ne sommes pas juges, donc nous ne le faisons pas. Nous connaissons l’emprise et les clés pour s’en relever, on essaye de vous les donner même si pour cela il faut vous pousser dans vos retranchements ! Je sais que ce n’est pas plaisant mais c’est réellement pour votre bien être futur ! Mais bon, parfois, on arrive à ouvrir les yeux , spéciale mention à @Dory 😉 Parfois pas et c’est la vie. Chacune est libre ! Bonne route et n’hésitez pas si vous avez besoin 😊

      Aimé par 1 personne

  24. Personnellement, je comprends Sabine et tous les autres qui ont témoigné dernièrement.

    Ce blog n’était pas du tout comme ça il y à peine un an. Il y avait plus de compréhension et d’amour, on se sentait épaulé, compris, et cela marchait aussi bien, sinon mieux, qu’avec les propos de certaines personnes d’aujourd’hui. Aujourd’hui on décortique le moindre petit mot, c’est décevant, ça donne envie de fuir.

    On l’a déjà dit plusieurs fois : il y a des personnes qui ont besoin d’un coup de pied aux fesses pour s’en sortir, il y en a d’autres, cela les enfonce encore plus.

    Allez refaire un petit tour vers août 2015, un témoignage sur le Syndrome de Stockholm. Cela veut tout dire.

    J'aime

    1. Happy Tuesday @Anitta,

      Je me rappelle de vos témoignages de l’an 2015 et de vos réactions .
      Je comprends également la raison du départ de @Sabine c’est d’ailleurs pour cela que j’ai cité intégralement son commentaire.
      Je vous accorde avoir compris aussi qu’elle est a un stade post traumatique encore lié à la découverte récente de ce qu’est un PN.

      Cependant je ne pense pas que la fuite soit la solution, donc je reste ouverte à toute discution y compris au respect de son silence.
      Je ne suis pas convaincue comme vous que @Sabine soit enfoncée mais je ne certifierai rien à sa place. J’ai surtout compris que le profil nazi de son partenaire est vécu comme un reproche, je ne la crois pas nazi mais certainement avoir fait preuve de complicité par silence sur le plan légal puisqu’il y a eu torture et refus de plainte. Cela n’empêche pas que lui ai mentionné un syndrome de wendy et de stokholm.
      Mais je vous l’accorde je peux me tromper.

      Je vous cite : « Personnellement, je comprends Sabine et tous les autres qui ont témoigné dernièrement.

      Ce blog n’était pas du tout comme ça il y à peine un an. Il y avait plus de compréhension et d’amour, on se sentait épaulé, compris, et cela marchait aussi bien, sinon mieux, qu’avec les propos de certaines personnes d’aujourd’hui. Aujourd’hui on décortique le moindre petit mot, c’est décevant, ça donne envie de fuir.”.

      Pour ma part je reconnais et affirme que je cite chaque intervenant afin de ne pas déformer leur propos et compréhension.

      Pour ce qui est d’épauler , et de comprendre je m’y engage et m‘inspire doublement de votre témoignage.
      Je ne généraliserai pas la spécificité de @Sabine et sa réaction au deux derniers témoignages de ce blog par exemple, dont l’un évoque clairement la mise en danger légale et psychologique d’enfants mineurs placés.

      @Decoster si vous suivez ce blog réagissait avec la même vulnérabilité aujourd’hui @Décoster est LIBRE et il y en a d’autres dans son cas, grâce à ce blog et son auteure.

      Je suis d’avis de PRESENTER MES PLUS PLATES EXCUSES A @Sabine pour ne pas avoir saisi à quel stade elle se trouve et sa capacité d’entendement à ce jour, en effet mon discours est certainement pour l’instant trop anticipateur et directe .
      Personnellement ce qui m’interpelle c’est le danger de sa capacité d’encaisser et les raisons qu’elle évoque.

      Pour ce qui est de : “ Allez refaire un petit tour vers août 2015, un témoignage sur le Syndrome de Stockholm. Cela veut tout dire.”

      Je mets le liens ici:
      https://leperversnarcissique.wordpress.com/2015/08/18/temoignage-katrina-un-exemple-du-syndrome-de-stockholm-adapte-a-la-perversion-narcissique/

      Pour ma part je vous invte à faire un retour sur ce témoignage :

      https://leperversnarcissique.wordpress.com/2016/06/14/temoignage-tamra-il-se-mettait-dans-des-rages-folles-au-telephone-je-ne-savais-plus-ce-que-je-devais-dire-ou-faire-puisque-cela-nallait-jamais-explications-sur-la-rage-narcissique/comment-page-1/#comments

      Et la confusion qu’a crée le comportement de victimisme dans la compréhension des commentaires entre vous et moi, particulièrement , mais on ne refait pas l’histoire .
      L’expérience de cet échange chaotique avec vous et certaines me fus tres constructive .

      Et une chose est a constaté comme l’a si bien souligné @Scarlett l’année dernière , la PN est une réalité qui s’illustre dans TOUS LES TEMOIGNAGES de ce blog, le PN reste et restera TOUJOURS dans sont rôle, le seul moyen de s’en protéger et sortir du victimsme est que la victime déclarée et reconnu accepte le PRINCIPE INALIENABLE de se remettre en question sur son propre comportement et ses propres décisions vis à vis du PN.

      Les seuls victimes qui s’en sortent sont celles qui acceptent de remplir le contrat de remise en question vitale.

      Peace,

      Aimé par 2 people

    2. @Anitta , @Sabine, and others….

      Dernière chose que je tenais à partager avec vous, vous en faites ce que vous voulez… .

      Depuis ma découverte de ce blog , les témoignages aussi émouvants et éprouvants soient -ils pour certains ont considérablement évolués en dépit de relâter le même thème la Perversion Narcissique.

      Les témoignages de chacun et de chacune ont cependant un point commun avec tous les commentaires:

      TOUT le monde cherche a être validé dans sa réalité, au point de parfois s’approprier les histoires !!!
      Est ce que ce que je vis est normale, pourquoi cela m’arrive t-il à moi ?
      Pourtant quand on vit une expérience joyeuse et épanouissement il est rare de s’arrêter et de se demander pourquoi ça nous arrive, particulièrement quand on est dans les prémisces d’une relation . On le vit tout bonnement , on en jouit , on en profite jusqu’à spontanément accepter l’idée de le mériter .

      Ce que je tente de dire c’est qu’il n’y a pas de blog relatant des personnes en souffrance d’être heureuses. Et pour cause….

      Donc chaque témoignage ou commentaire est une quête de recevabilité, de validation, et de reconnaissance.
      Ce qu’il faut comprendre c’est que la subtilité d’une expérience dramatique , au delà du traumatisme ne peut pas se suffir à une validation par autrui du simple fait d’être LA VICTIME auto proclamée, parce que l’agresseur a été identifié.
      Si on a été l’objet d’un tel agresseur que le PN c’est que nos signaux comportementaux ont validé leur présence dans nos vies .
      Et seul le détenteur de cette autorité de validation peut renverser la tendance et invalider définitivement si il le souhaite ce prédateur dangereux.
      Aucun psy ou autorité légale ne peuvent accomplir cette mission à la place de la victime.

      Venir chercher une validation dans son satut de victime ne peut absolument pas signifier que tout ce que fait ou dira la victime se justifiera par sa place dans la situation ni même le contexte parce que encore une fois LA PN n’est pas légalement reconnue et encore moins classifiée.
      Parce que pour obtenir cette validité il faut obligatoirement accepter sa part de responsabilité.
      On est victime ou on est bourreau et dans le cas de victime ce statut est éphémère.
      Pointer la responsabilité d’une victime n’est pas pointer la victime ni même la condamner, mais être ce regard extérieur qui lui dit voilà où se situe la cause de situation de victime chez toi, il impose parfois de retracer le parcours personnel par des questionnements .

      Donc venir sur ce blog c’est prendre le risque et le courage de s’exposer , et de recveoir les réponses et les feedback que l’on n’espéraient pas forcément.
      Les témoignages relèvent de l’intimité des intervenants , et les limites de la vie privée sont posées par elles mêmes en fonction des éléments qu’elles diffusent librement consenties.

      Donc si une victime (selon moi), vient sur ce blog où on lui consacre des échanges et du temps et de l’humanité spontanément avec tout ce que cela comporte toujours dans le respect , comment peut elle prétendre ne pas être validée, simplement au motif que la réponse qui lui est proposée, et absolument pas imposée ne lui convient pas ?

      Ou commence la responsabilité de la victime et quand s’arrête t-elle?

      Et pour ceux et celles qui sont convaincus que la victime n’a aucune responsabilité dans son interaction avec un PN , alors quel est la mission de ce blog ?
      Un recueil de témoignages et de lamentations?

      Peace,

      Aimé par 5 people

      1. Tu as tout dit , I AGREE ! Je me dis la même chose , si c’est pour faire des doléances et recevoir de la compassion sans fin , c’est sympa mais je ne suis pas certaine que cela soit constructif. Si l’on ne veut pas de commentaire, je crois que Scarlett échange pas mal en privée. Je ne comprends pas trop. Et ne sais plus trop si il faut continuer d’intervenir , je m’interroge…

        Aimé par 1 personne

    3. Annita , Je n’ai pas votre ancienneté sur le blog mais j’avoue qu’à chaque fois que j’ai vu ces dernières semaines un témoin dire préférer quitter la discussion que de continuer à se sentir attaqué , je me suis dit qu’il y avait une forme  » d’échec » . J’entends déjà la musique habituelle nous dire que partir c’est se montrer trop susceptible, que c’est une fuite ( ah la lâcheté , quelle horrible défaut !) et surtout que c’est le propre des gens qui interprètent ce qu’on leur dit au lieu de comprendre la parole juste (proférée par les femmes savantes du blog ;-))) et bla bla bla et bla bla bla , n’empêche , je trouve que ça ne devrait jamais se terminer ainsi.
      Dandoha , je la cite , vous répond que : « Donc venir sur ce blog c’est prendre le risque et le courage de s’exposer , et de recveoir les réponses et les feedback que l’on n’espéraient pas forcément. » Historyacin ajoute :  » si c’est pour faire des doléances et recevoir de la compassion sans fin , c’est sympa mais je ne suis pas certaine que cela soit constructif »
      Si je comprends bien , ( c’est loin d’être sûr car je suis un peu stupide et ai tendance à tout mélanger, mais, bon , j’essaie encore !) si les témoins attendent trop une validation , veulent trop être écoutés dans leur plainte , ils s’exposent à être malmenés car on n’est pas là pour écouter leurs jérémiades mais pour les pousser à se remettre en question . Pour leur bien et le salut de leur âme . Soit .
      Moi , ce que je constate , c’est que Scarlett , qui fait totalement autorité sur la thématique du blog, ne commente jamais en termes qui sont perçus comme blessants par son destinataire . Et pourtant , elle ne caresse pas toujours dans le sens du poil , loin s’en faut, elle interpelle , bouscule , mais elle ne BRUTALISE pas . C’est à mon sens toute la différence.
      J’ajoute qu’ elle le fait de manière extrêmement claire et concise ce qui est inestimable pour la victime qui a le cerveau en capilotade et le coeur en compote. Dans les échanges humains , la forme compte aussi .
      Les témoins , qui sont doublement fragilisés ( bousillés par un PN et s’étant mis à nu sur un blog) , sont , à mon avis , prêts à être secoués ( et surtout à être encouragés à atteindre la sortie de crise) , savent que leurs propos seront commentés, mais peut être que dans le cas de victimes de PN, il est malvenu de leur répéter en boucle que tout ce qui arrive dans leur vie , elles l’ont choisi . Et que si c’est de la m… , elle n’avait qu’à pas choisir de la m… . Comme si la vie était un catalogue de la Redoute géant sur lequel tu ne fais que des choix , qui ne peuvent qu’être éclairés et que tes malheurs , tu les choisis à 200 %.
      Il n’ y aurait personne sur ce blog si on savait déjà ce qu’est un PN avant d’en avoir rencontré un , n’est-il pas vrai ?
      Personnellement , je suis peu intervenue sur le blog et n’ai pas produit de « gros » témoignage . Anitta , vous dites que dorénavant « ça donne envie de fuir » . A mon tour je décide de ne plus commenter car je trouve fatigant de se laisser entraîner dans des polémiques et ergotages sans fin parce qu’on a utilisé tel ou tel mot ou de se faire reprendre comme un enfant dés qu’on utilise une métaphore ou un terme au sens large . Plusieurs mois avec un PN à avoir l’impression que tout ce que tu dis n’arrive pas à la cheville de sa pensée grandiose m’ont amplement suffit !
      Ce matin Fanny Ardant, sur France Inter , à qui Augustin Trappenard demandait  » Est-il possible d’aimer un monstre ?  » a répondu sans hésitation » Oui  » , puis :  » Car souvent on confond amour et admiration  » . A méditer , Sabine .
      Bonne continuation à toutes et merci à Scarlett de son aide encore et toujours .
      et pour finir :

      Aimé par 2 people

      1. Happy Wednesday @Pittypat,

        Je vous cite “ Dandoha , je la cite , vous répond que : « Donc venir sur ce blog c’est prendre le risque et le courage de s’exposer , et de recveoir les réponses et les feedback que l’on n’espéraient pas forcément. » Historyacin ajoute : » si c’est pour faire des doléances et recevoir de la compassion sans fin , c’est sympa mais je ne suis pas certaine que cela soit constructif »
        Si je comprends bien , ( c’est loin d’être sûr car je suis un peu stupide et ai tendance à tout mélanger, mais, bon , j’essaie encore !) si les témoins attendent trop une validation , veulent trop être écoutés dans leur plainte , ils s’exposent à être malmenés car on n’est pas là pour écouter leurs jérémiades mais pour les pousser à se remettre en question . Pour leur bien et le salut de leur âme . Soit .”

        Je ne peux parler que pour ma personne et vous répondre ceci:
        Quand je dis prendre le risque de s’exposer , c’est que je reconnais le courage que constitue le fait de témoigner de sa vie privée tragique. Vous saisissez?
        Quand je dis prendre le risque de recevoir les réponses et les feedback que l’on attendait pas forcément : je fais allusion à cette dure réalité que la victime doit admettre qui est sa responsabilité d’avoir autorisé la venue du PN dans sa vie et rien d’autre. Vous saisissez mon ptopos?

        Pour illustrer mon analyse qui n’est qu’une proposition et non un Dogme voilà la parfaite illustration:

        https://leperversnarcissique.wordpress.com/2017/01/11/temoignage-masculin-a-lire-robert-le-pervers-narcissique-ou-la-perverse-narcissique-nexiste-quau-travers-de-sa-victime-que-je-fus-donc-et-seulement-parce-quil-existe-des-victimes/

        En espérant qu’au pire @Scarlett vous l’aura communiqué en privé.

        Je vous souhaite le meilleur et vous remercie pour nos échanges en dépit de nos points de vue divergents mais tout aussi légitimes et louables.
        Pour ce qui est de votre perception du blog je ne peux que respecter votre sentiment sans le partager dans la mesure ou l’échange ne vous a jamais été refusé par le modérateur .

        Peace,

        J'aime

      2. Bonjour Pittypat, vous êtes libre de continuer à commenter où non. Scarlett , est une personne extraordinaire, elle fait un travail remarquable, elle a des connaissances très poussées en matiere de psychologie et elle trouve toujours les mots justes , je suis d’accord avec vous. Faut il vous rappeler que chaque personne a une personnalité différente ? S’exprime à sa manière ? Pourquoi vouloir comparer ? C’est un blog , il y a donc l’administratrice, qui est Scarlett , qui contrôle chaque commentaire avant de le publier , rappelons le, et les autres. Nous qui sommes tous et toutes au même niveau et qui échangeons puisque c’est le principe d’un blog. Nous pouvons faire preuve de maladresse, d’autant qu’à l’écrit , le ton n’y est pas. Mais JAMAIS je n’écris dans un état d’esprit agressif… Je n’ai jamais eu l’impression d’être brutalisée, ici, ni titillée sur chacun de mes mots mais j’aime bien débattre personnellement. Et puis on ne se sent attaqué que si on est blessés. On est blessés et/ou énervés que si il y a un fond de vérité, je pense… Je n’ai pas la prétention d’être savante plus qu’une autre , Pas du tout ! J’émets mon point de vue , chacun, en personne autonome intellectuellement, en fait ce qu’il/elle veut ! RIEN même, si tel est son choix. 🙂 Pourquoi se sentir attaquée, vexée dès que l’on est pas confortés dans nos dires, dans nos malheurs ? Je ne comprends pas…

        Aimé par 1 personne

  25. Bonsoir Sabine,

    Si je peux me permettre un conseil, prenez du recul sur ce qui vous été dit. Relisez tranquillement « à froid ». Nous sommes pour la plupart passées aussi par des moment de déni face à ce qui ressortait de nos propres propos. Si tous les commentaires avaient été complaisants, nous serions restées convaincues par nos illusions, et ce blog ne serait qu’un nid de pauvres victimes condescendantes.

    Nous n’avons pas toutes le même regard sur votre histoire et c’est ce qui nous permet de le confronter, d’en discuter, de vous apporter des pistes mais aussi de réfléchir sur nous mêmes et d’avancer. Une fois que l’on a pris connaissance de la personnalité toxique, du mécanisme de l’emprise et que l’on s’est ramassé l’enclume sur sa tête, on ne peut pas en rester là. Cela reviendrait à remettre son destin à la chance ou à la malchance, on voit aisément ce que ça donne.

    Ne pensez pas que l’on tente de vous culpabiliser en pointant du doigt votre responsabilité dans votre aveuglement. Vous l’avez vous même reconnu. Ce qui ne revient pas à dire que vous avez cherché les coups. Le PN c’est bien lui avec sa panoplie de monstruosité.

    Nous tentons, parfois peut être avec quelques maladresses, de vous faire entendre qu’une rencontre avec un PN est rarement accidentelle. On ne vous demande pas d’avoir honte ou de vous sentir coupable, le PN s’en est chargé. Nous vous invitons à véritablement réfléchir sur vos propres faiblesses. La différence avec « avant », c’est que ces failles bien identifiées ne s’exposeront plus au premier venu, et c’est justement parce qu’on les connait, que l’on tente de les réparer, qu’il sera possible de confronter quiconque essayera de s’y engouffrer aussi subtilement ou grossièrement soit t’il.
    C’est aussi et surtout un recentrage sur soi, indispensable pour aborder la vie en pleine conscience.

    Il y quelques chose que j’ai bien compris grâce à ce blog, c »est que je continuerais à croiser des toxiques. Comme m’a dit un jour Scarlett ou Dandoha (je ne sais plus, les 2 sans doute ☺): je ne me suis pas subitement armée d’un bouclier anti PN. En revanche je suis équipée d’un radar qui se perfectionne de jour en jour et d’une estime de moi qui grandit étapes par étapes.

    Je vous souhaite de progresser sur ce chemin et vous encourage à tenir vos bonnes résolutions pour 2017 ☺

    Aimé par 4 people

  26. Pour mon compte personnel, ce blog me plaît car il évite l’apitoiement sur soi-même et sur les autres, par des voies diverses selon les commentaires. Il invite à la lucidité et à une forme d’humilité exempte de toute contrition. Décrypter les rôles respectifs des protagonistes impliqués dans une relation toxique/perverse, parvenir à prendre du recul, de la hauteur pour rebondir, difficilement au début, avec des rechutes aussi, en se découvrant mieux que jamais. Une opportunité dure à saisir, mais en fin de compte une chance pour avancer autrement avec les autres.

    Aimé par 3 people

    1. Bonjour Martina

      Oui, tout à fait. Je ne me formalise pas plus que cela. Celui qui trouve un réconfort reste. Celui qui ne trouve pas de réconfort a raison de s’en aller. Je professe à tout va que chacun devrait suivre davantage son intuition alors qu’il en soit ainsi.

      Les personnes ont le droit de répondre ou pas à chacun des intervenants sans que cela tourne au conflit. N’étant pas de nature conflictuelle justement, je ne vois pas pourquoi les échanges devraient s’envenimer.

      Merci pour vos belles paroles ❤

      Aimé par 3 people

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s