[Question Internaute – Contenu explicite] Tinette : narcissisme, addiction au sexe et empathie à géométrie variable

Amis lecteurs,

Voici un commentaire reçu de la part de « Tinette » qui souhaite savoir si l’homme dont il est question est un pervers narcissique ou pas.

Je publie ce commentaire, non pas pour répondre à la question « Est-il un pervers narcissique ? » qui n’est ABSOLUMENT pas le sujet de cette intervention en réalité mais… l’empathie est-elle un simple « accessoire », une donnée variable selon les circonstances ? Est-il normal pour certaines personnes de tromper allègrement mais de crier au loup quand le Karma se met en action retour ?

Ce n’est pas un jugement envers cette lectrice qui fait ce que bon lui semble mais un véritable questionnement sur le sens de la compassion, de l’empathie, être capable de se mettre dans la peau de la véritable « victime » de ce témoignage qui est le mari de Tinette.

Est-ce « normal » de tenter de détourner la réalité d’une situation d’adultère et se focaliser uniquement sur l’amant quand l’autre personne ne semble tenir aucun compte de la position de son mari ? Ce qui me surprend n’est certainement pas la sexualité de monsieur qui ne force pas madame à participer (nous ne sommes pas dans la contrainte morale, ni physique mais dans un jeu de couple où l’un a choisi de ne pas exprimer son refus de certains actes), mais l’impasse totale qui est faite sur l’empathie dans le sens Tinette vers son mari.

Ce n’est pas la première fois que je lis ce type de situation. Cela illustre bien la complexité de la notion d’empathie et invite à la réflexion sur soi. Cette réflexion qui est largement passée sous silence au bénéfice de la sacro-sainte question « Est-il un pervers narcissique ? ».

Eh bien, chère Tinette. Il serait déjà bon de vous interroger sur vous, sur vos actions et sur votre implication plus qu’active dans une situation aussi… discutable que celle-ci. Votre ego ne trouvait pas cela « pervers » quand vous étiez au début de l’interaction adultère mais maintenant que le boomerang retourne à son expéditeur, vous voyez qu’il y a un « truc ». Le fait qu’un homme éjacule manuellement ou se masturbe X fois par jour n’en fait pas un pervers narcissique ! S’il faut parler crument, nous allons le faire.

Tout ceci montre que l’humain est loin d’être aussi « lisse » qu’on l’imagine comme je l’ai écrit quelque part. A tous ceux qui préfèrent se focaliser uniquement sur l’autre, voir le Mal uniquement chez l’autre, merci de regarder d’abord votre propre part d’ombre. Merci d’avoir l’honnêteté de considérer votre propre part de responsabilité.

Qui vit dans le mensonge, périt par le mensonge. Ainsi va la vie. Dès l’instant où vous participez activement à un mensonge, vous devenez COMPLICE de ce mensonge donc… pourquoi vous faire passer pour une victime ? Votre récit montre, étape par étape, que vous avez pleinement conscience de la « relation » alors sur quoi vous basez-vous pour vous présenter comme une « victime » ?

Si nous voulons faire reconnaître les vraies victimes (celles qui ont été prises dans l’engrenage sans s’en rendre compte), nous devons clairement identifier l’intention initiale. Nous ne sommes pas dans le cas d’une victime qui a été détruite par un pervers narcissique.

Le Karma ne va pas dans un seul sens. Il récompense en fonction de ce que vous semez. Je ne vais pas en rajouter car vous savez parfaitement ce qu’il faut faire (no contact) et vous souhaiter simplement de trouver une forme de cohérence et des principes de vie plus honorants. Si vous ne voulez pas d’une personne, quittez-la. Ne jouez pas avec sa vie.

Ne maintenez pas un autre être humain dans une fausse relation juste parce que vous ne voulez pas être seuls. C’est inhumain et terriblement égoïste.

Sachez prendre la bonne décision pour vous.

Lisez tous nos témoignages ici.

En lien avec le sujet :
[Témoignage] Dory : « Je ne dors plus, je ne mange plus, j’ai des pensées suicidaires, je n’arrive même plus à respirer sans lui »
[Témoignage] Mina (contenu explicite) : « Deux psys ont diagnostiqué mon ex comme étant un PN et les deux m’ont dit que j’étais borderline »
[Témoignage] Liliane : « J’ai été son jouet sexuel pendant trois ans. Je me dégoûte encore en y repensant, de ce que j’ai pu faire pour lui »

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES
separateur

 

Bonjour,

A mon tour de vous raconter mon histoire…

J’ai besoin de savoir si j’ai réellement à faire à un PN ou pas.

J’ai rencontré cette personne il y a 18 ans, j étais alors célibataire et lui en couple. Quelqu’un de charmant, charismatique.

L’histoire n’a pas duré, car je n’avais pas l’intention de le partager et lui n avait pas l’intention de quitter sa compagne dépressive et suicidaire selon ses dires.

(Je peux comprendre maintenant pourquoi. La pauvre). À cette époque, il m’avait un peu effrayée avec ses pratiques et envies sexuelles. Et pourtant, j’étais plutôt ouverte mais quelque chose de malsain me perturbait.

Il n’a jamais tenté de me revoir pendant 18 ans. Il y a 4 ans, dans une boutique, je suis tombée par hasard sur lui avec une autre compagne que celle de l époque (toujours le même profil de fille bizarrement d’ailleurs). Nous avons échangé quelques mots de courtoisie ( je dois dire que je le trouvais toujours aussi charmant) et le lendemain, je recevais un SMS (il avait eu mes coordonnées par une connaissance commune).

J’étais en couple ( je le suis toujours d ailleurs) et c’était à une période où celui-ci battait de l’aile.

Je me suis donc autorisée à boire un café avec lui mais jamais en public car lui faisait attention à ne jamais être repéré avec une autre. Propriétaire de plusieurs appartements, nous nous retrouvions là-bas. J’étais la plus belle, celle qui le faisait vibrer, j’incarnais la féminité absolue, la femme parfaite, il était fou amoureux de moi en quelques jours, même le premier jour d’après lui.

A côté de cela, certains de ses propos me dérangeaient. Un jour, je lui ai demandé pourquoi il avait pris une maîtresse alors que sa compagne était magnifique (puisque pour lui le physique comptait plus que tout). Il m’a répondu : « Regarde le prince Charles, il était avec Diana mais il aimait Camilla« . J’ai très mal pris la comparaison, n ayant pas du tout confiance en moi. Il m’a répondu que j’étais susceptible, que je ne comprenais pas ce qu il voulait dire (!). Blonde et idiote en quelque sorte. Tout cela a toujours été insidieux, comme des coups de couteaux réguliers mais il était tellement charismatique que je pardonnais ces petits dérapages et que j’en étais venue à tout accepter.

Son pied total en matière de sexualité était et est toujours l’éjaculation faciale. Et moi, ne voulant pas le décevoir, j’ai toujours accepté. Il me disait donc : « Pourquoi tu aimes autant ça avec moi ?« . Je suis ouverte, on peut jouer dans un couple mais quand les pratiques sont trop récurrentes et que l’homme n’atteint son désir que de cette façon, cela ne me semble pas sain. C’est d’ailleurs quelqu’un qui se masturbe beaucoup et qui n’atteint l’éjaculation qu avec sa main, rarement autrement … La femme est objet mais pas nécessaire finalement.

Pendant 3 ans et1/2 nous nous sommes vus très souvent, son job le permettait, pendant que sa compagne travaillait pour lui car il faut dire que toutes ses ex ont fini par travailler pour cet homme. Certainement pour mieux les avoir sous sa coupe.

J’ai essayé de le quitter, je me sentais objet uniquement.  Je n avais même plus de désir et de plaisir au lit. Mais comme une droguée je suis toujours revenue. Après l’avoir bloqué plus d’une fois en l’ayant traité de PN. Sauf que la malade dans l’histoire, c’était moi car je consultais et consulte un psy depuis des années (parcours et enfance difficile avec 2 parents bipolaires, ce qui explique certainement pas mal de choses).

Le comble et là il faut presque en sourire, c’est que ma psychiatre connaît très bien cet homme charmant qui lui a vendu sa précédente maison donc j’ai comme l impression que les dés sont truqués.

Tout s’est accéléré quand il y a quelques mois, sa compagne qu’il délaissait l’a trompé. Il l’a donc mise à la porte, puisque c’était chez lui bien entendu. Et là, il s’est mis en tête de faire sa vie avec moi, voulait que je quitte mon mari et m’épouser en me présentant ça comme l’honneur le plus ultime, la seule et unique personne qu’il épousera, ce sera moi.

J’ai oublie de préciser que quelques mois auparavant, après l’avoir quitté une énième fois, une connaissance commune l’a trouvé sur un site de rencontres (il cherchait une relation discrète car encore en couple). Quand j’ai appris ça, j ai été blessée dans mon amour propre, et ce charmant personnage a nié , prétextant une usurpation d’identité (excellent comédien en plus, il s est mis en colère). J’ai dû user de stratagèmes pas « jolis, jolis » pour qu’il avoue. Et là, en tant qu’excellent manipulateur, il m’a dit qu’il s’était inscrit pour « m’oublier ». Mais qu’il n’y arrivait pas, que c était « moi », la femme de sa vie. Je suis bien entendu retombée dans le panneau.

Donc depuis quelques mois, son but est de me faire quitter mon mari par tous les moyens. Je constate à côté de ça que le charmant homme que je côtoyais, qui m encensait, me regarde à peine. Son plaisir au lit, il se le procure seul ou presque avec moi à ses côtés mais il ne me touche quasiment plus. J’en suis arrivée à être d une jalousie maladive , je lui fais des scènes , je ne me reconnais plus. Je deviens pathétique … En même temps il ne me rassure pas , et joue de son pouvoir de séduction à l extérieur .. (J ai oublié que cet homme parle souvent de lui à la 3eme personne du singulier … Comme Dieu .. Car il faut dire qu il s adore )…

A plusieurs reprises depuis ces derniers mois , il m a serré le cou très fort au point d avoir mal , et là encore quand je lui dis que je n aime pas ça , il me répond que c est pour plaisanter .. Tout comme ses morsures ( je me suis retrouvée avec des bleus aux cuisses et ça l’a fait rire ).. J ai l impression de ne plus être maîtresse de moi-même .. Je n ai plus de centres d intérêt à part lui .. Je ne fais plus rien mais je suis accro comme une droguée, je rechute tout le temps ..

Cet été il m’a dit : « Je sais qu à toi, je peux tout te faire faire ». Alors par moments, je me rebelle mais je passe pour la malade, il a toujours raison, ma parole ne vaut rien. Si je dis blanc, il dit noir. J’ai l’impression que ma psychiatre minimise tous ces faits et je ne me sens pas aidée.

Ces derniers jours, sa tactique pour me faire quitter mon mari a changé. Il veut que je réfléchisse, il s’interroge sur ma « jalousie maladive » et se demande si une vie à 2 est finalement envisageable. Il retourne la situation toujours à son avantage. Il prend de la distance .. Ne répond plus à mes appels .. Le piège s est refermé sur moi et le pire c est que j en suis consciente.. Il me voulait « dépendante » à lui selon ses termes .. Je pleure tout le temps ..il a réussi ..

Une petite voix au fond de moi et un instinct de survie me disent : Nocontact
Tout en sachant que j ai un mari aimant et attentionné .. J en arrive à me demander si je ne suis pas maso… (en sachant que cet homme aime et a vécu des rapports sado maso en plus ).
Voilà un très petit condensé de mon histoire . J aimerais être aiguillée et comprendre ..
Merci🙂

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

Crédit photo

Publicités

97 réflexions sur “[Question Internaute – Contenu explicite] Tinette : narcissisme, addiction au sexe et empathie à géométrie variable

  1. Tinette,
    Lorsqu’on a eu des parents comme les vôtres, on a forcément été formatée à accepter l’inacceptable.
    C’est une chose que j’ai partagée longtemps avec vous.
    Maintenant et après une trèèèèès longue remise en question, je me suis fixé une règle: si je sens que ce qu’on me propose ou l’environnement dans lequel j’atterris est malsain, je ferme définitivement la porte. J’ai appris à me méfier de ma trop grande empathie et à privilégier en tout l’auto-protection.
    Vous n’avez qu’une vie, ne l’oubliez pas. N’ayez aucune culpabilité à rejeter ceux qui vous la pourrissent. Vous n’existez pas pour nourrir leurs dysfonctionnements mais pour construire une vie aussi positive que possible.
    Cordialement,
    Muriel

    Aimé par 4 people

  2. En effet, la question posée par la personne qui témoigne ne me semble pas pertinente. Il n’est pas question de savoir si le gars en question est pervers narcissique ou non (de façon à lui enlever, à elle, une sorte de responsabilité ou même de culpabilité si elle le quitte). La question à se poser, pour elle, serait plutôt : suis-je bien dans cette relation ? Suis-je confortable dans cette relation ? Cette relation qui m’apporte actuellement beaucoup d’inconfort et de souffrance a-t-elle des « chances » de s’améliorer au fil du temps de façon à éventuellement apporter du bonheur et du confort dans ma vie de couple ?

    Évidemment comme la réponse à ces trois questions est NON, alors la femme n’a qu’une chose à faire : s’aimer elle-même plus qu’elle n’aime ce mec, et le quitter le plus vite possible. En effet, le plus vite possible quitter cet homme définitivement et couper TOUS les contacts avec lui. Les couper pour vrai et arrêter de se dire, à chaque jour : ah, il va peut-être changer, ah il va peut-être redevenir gentil et aimant comme au début… NON, il ne redeviendra jamais gentil comme au début parce que, dans le fond, il n’a jamais été gentil et aimant, même au début. Tout ça était artificiel et n’était que manipulation. L’homme « gentil et aimant » n’a JAMAIS existé. Mon conseil serait : Aimez-vous madame ! Aimez-vous très fort ! Pensez à vous ! Et dépêchez-vous d’oublier ce triste sire…

    Envoyé de mon iPad

    >

    Aimé par 3 people

  3. Bonsoir @Scarlett,
    Oh combien je partage ton avis sur ce témoignage! Et, combien de fois, j’ai entendu ce genre d’histoires! Pas de jugements de ma part non plus et la question sur si Mr est PN ou pas n’aura pas de réponse de ma part. Pour moi, ils jouent tous les 2 au même jeu…

    Quant au karma, comme tu dis, je ne sais pas! Une ancienne amie a longtemps joué à ça! Elle a été trompée par son mari après 7 ans de mariage et ne l’a pas supporté. Elle l’a quitté et s’est vengée sur tous les hommes qu’elle a connu par la suite! y compris celui avec qui elle vit actuellement! Elle m’a expliqué que sa plus belle vengeance, après la trahison de son mari, a été d’aller retrouver un homme (marié), une vieille connaissance à elle, qu’elle n’avait pas revu depuis des années, de l’attendre à la sortie de son boulot pour lui proposer un plan C.

    Donc le karma…Je ne sais pas!

    Aimé par 3 people

    1. Bonsoir Etoile

      Certes… mais ton amie assume pleinement son rôle au moins. Pour cela, je lui tire mon chapeau. Non pas parce qu’elle joue avec les sentiments des autres mais parce qu’elle est cohérente avec elle-même et ne se dissimule pas sous le panneau « victime ».

      Elle a choisi sa voie en toute clarté.

      Aimé par 2 people

      1. Pour assumer son rôle, je te le confirme, elle l’assume pleinement! Je ne pense pas qu’on la verra un jour sur ce blog pleurer un PN! Elle en a croisé pourtant des PN mais elle tourne la page avec une facilité!
        Elle est droite dans ses bottes mais ce qui me gêne est qu’elle joue avec les sentiments des autres justement!

        Aimé par 1 personne

    2. Bonsoir Étoile, personnellement j’ai plutôt l’impression que votre amie se venge des femmes. Se proposer en bénévole du cul et trouver preneur, je n’appelle pas ça une prouesse, et je n’y vois aucun piège pour les hommes bien contents de cette bonne fortune. Par contre avoir l’illusion de reconquérir un pouvoir sur les autres femmes, d’être celle par qui le malheur arrive, même si les épouses légitimes ne sont pas au courant, là oui. Bref votre amie se dupe elle-même en s’imaginant conquérir un pouvoir quelconque avec ses coucheries par dépit. Au contraire même elle s’endurcit et s’enfonce plus profondément dans son malheur.

      Aimé par 7 people

      1. Bonsoir Rocambole

        Ce que vous écrivez est exact. Elle veut se prouver qu’elle peut « détourner » tous les hommes qu’elle veut et c’est tristement facile.

        N’importe quelle femme peut coucher avec n’importe quel homme et il est clair que ce n’est pas une gloire.

        Ces femmes ont toujours existé. Et elles sont gratuites contrairement aux professionnelles. Quel homme dirait non, couple ou pas..?

        Cependant, cette femme assume sa position de femme facile et accessible. Elle ne se fait pas passer pour une victime des hommes qu’elle aguiche et à qui elle offre gratuitement ses faveurs. En ce sens, elle prend ses responsabilités.

        Aimé par 5 people

      2. Bonsoir @Rocambole 77 et @Scarlett,

        J’ai un peu trop résumé la situation…Et je ne vais pas rentrer trop dans le détail car on s’éloigne du sujet qui est le témoignage de @Tinette.
        Mon « ancienne amie » n’est ni facile, ni accessible, ni aguicheuse…Par contre, quand un homme lui plait, et qu’il s’intéresse à elle, elle y va sans se poser de questions. Elle ne se sent pas victime des hommes, ça c’est sur! Elle assume entièrement ce qu’elle fait. Et, si elle se sent en danger dans une relation, elle en entame une autre.

        Aimé par 3 people

  4. Happy Tuesday @Tinette,

    Je lis à l’instant votre témoignage :
    Voilà ce qui m’a frappé , je cite : “ Un jour, je lui ai demandé pourquoi il avait pris une maîtresse alors que sa compagne était magnifique (puisque pour lui le physique comptait plus que tout). Il m’a répondu : « Regarde le prince Charles, il était avec Diana mais il aimait Camilla« . J’ai très mal pris la comparaison, n ayant pas du tout confiance en moi” .
    Ma réaction fut instinctivement la suivante :😂😂😂😂😂😂😂😂, j’ai ri JAUNE, ce rire aux éclats nerveux choqué.
    La réponse dépasse l’entendement autant que votre réaction…..

    Et puis j’ai retrouvé mon sérieux et me suis demandée jusqu’où pouvait-on se permettre de perdre sa dignité humaine?
    Et j’avoue ne pas avoir de réponse , sincèrement je n’en ai pas.
    Si on vous affirme que c’est un PN cela va t-il vous encourager à mettre un terme à cette humiliation de l’éjaculation faciale que vous dites subir et ne pas apprécier?

    Si on vous dit que c’est un PN , cela vous aidera t-il à vous demander pourquoi vous acceptez d’être un jouet sexuel au même titre qu’un vagin en silicone?

    Si on vous affirme que cet homme est un PN , cela vous amènera t-il à vous demander pourquoi vous avez découvert que cet individu a vendu un appartement à votre psy?
    Si on vous certifie que c’est un PN , cela vous aidera t-il à vous interroger sur la crédibilité de votre psy et son devoir de réserve?
    Est ce que de savoir si il s’agit d’un PN est plus important à vos yeux que de comprendre pourquoi vous vous affligez autant d’esclavagisme sexuel en lui attribuant autant de pouvoir sur vous ?

    Peace

    Aimé par 9 people

  5. Bonsoir Tinette,
    Le fait de vouloir retourner au contact de cet homme manifestement malsain indique qu’il y a eu une connaissance, une habitude de ces mécanismes. Faire les liens avec l’histoire familiale vécue, se connecter à son ressenti pour écouter le « non » Interieur est une voie. Il est aussi important de comprendre toute l’attractivité autour de l’illusion…cet homme est un leurre, qui actionne des leviers de méchanceté et reste mystérieux pour séduire. Est cela une relation à deux épanouie?
    Que cherchez vous dans la relation avec un homme?…
    Dernier point: vous donner de la douceur, vous regarder comme vivante, capable de faire vos choix, consciente, importante, compétente et aimable me semblent être aussi une obligation à court terme: en gros, tout ce qui est bon pour la montée en puissance de l’estime de vous seront des éléments qui mettront ce type d’individu loin de vous…good luck…

    Aimé par 1 personne

  6. La question de Scarlett est parfaite, et en même temps c’est consternant de devoir la poser. Mais où est le mari dans cette histoire sordide ? Pourquoi Tinette vous ne montrez aucun doute, aucun scrupule, aucun remord ? Comment vous faîtes ?
    Dans mon interaction avec un PN pendant trois ans, il y a eu des femmes qui ont été adorables, et il y a eu des femmes sans empathie aucune, même rapidement malveillantes vis à vis de moi, alors que j’étais physiquement menacée. Certaines, par vanité, stupidité, méchanceté, par fragilité aussi parfois, et sans doute encouragées en sous-main par le PN, ont participé au harcèlement psychologique que je subissais, qui devait à terme me briser suffisamment pour faire de moi une femme battue (raté). Plus que le PN et son psychisme tordu, je reste pleine de mépris pour les gens autour de lui, pas intrinsèquement pervers, mais juste un brin médiocres, inconséquents, hypocrites, parce que « ça ne tire pas à conséquence ». Et si leurs « petites inconséquences » aboutissent à une grande catastrophe, leur responsabilité est trop diluée pour qu’ils acceptent de la reconnaître.
    Mais Tinette, pouvez vous nous parler de vous et de la place de votre mari ? Parce que mister éjac faciale… n’a AUCUN intérêt, comme son surnom l’indique !

    Aimé par 5 people

  7. Bonsoir ,

    Vous cherchez à comprendre quoi au juste ?
    Pourquoi vous trompez votre conjoint, pourquoi cet amant est brutal, pourquoi vous aimez cela puis plus du tout ?
    Tout cela est bien confus.
    Vu de l’extérieur, je dirais que vous vous êtes offerte une escapade avec un homme qui vous a fait vibrer. Vous vous êtes sentie vivante. Certains appellerait cela un accident de parcours, pourquoi pas, je ne juge pas. Les pratiques sexuelles n’ont rien de dégradant à partir du moment ou vous les partagez. Cet homme aime se masturber, je ne vois pas où est le problème ?! Il aime les rapports sado maso, c’est son choix.
    Dans tout cela qu’est ce que vous y avez gagné ? Sans doute l’assurance de votre pouvoir de séduction, l’envie d’être valorisée, désirée. Puis l’interdit a ses limites. Celle de votre couple, du sien. A priori vous étiez dans une histoire de cul. Peut être auriez vous voulu qu’il soit sincèrement raide dingue de vous, mais cela a aussi ses limites.
    Je dirais que votre histoire est on ne peut plus banale, classique. Vous vous êtes amouraché d’un homme inaccessible qui ne vous convient même pas. Fin de l’aventure.

    De là à se poser la question de j’aimerais comprendre ? J’ai une réponse.
    Une vie de couple en dents de scie, la routine , la lassitude. Pas l’envie forcément de tromper son conjoint mais l’opportunité se présente avec quelqu’un de confiance puisque déjà connu. On joue, on se brule les ai!es, l’amant idéalisé a des pratiques qui choquent, puis retour à la réalité, un peu glauque. Peut être une étape pour quitter ultérieurement votre conjoint ou tout simplement un peu de sel pour quelques semaines. Vous n’êtes pas sous emprise,vous êtes juste amoureuse d’un autre qui vous apporte ce qui vous manque. Sincèrement, envisageriez vous de vivre avec lui ? Je pense que non, donc une passion d’un moment. Il est temps de vous dire adieu.
    La prochaine opportunité qui se présentera vous fera le même effet.
    La véritable question est où en est mon couple légitime ?

    Aimé par 2 people

  8. Merci pour vos réponses pertinentes , même si certaines sont assez dures à lire ..
    J ai oublié de préciser que cette relation a débuté quelques temps après avoir appris que mon mari me trompait , ni Ayant jamais songé moi-même jusqu’à ce moment ..la découverte a été difficile à accepter et un désir de vengeance m’a animée .. Est ce inhumain d avoir cette réaction? Immoral oui certainement , mais je ne pense être là pour qu.on me juge sur un adultère ..
    J ai découvert que l être que j aimais pouvait me mentir, que nous pouvions tous avoir des zones d ombre aussi finalement .. J’ai eu sur le moment envie d’en finir avec la vie …
    Et j ai rencontré ce personnage , je me suis lancée dans cette relation .. Alors oui tout à coup je me suis sentie revivre , je me suis dit que moi aussi j étais capable de mentir comme mon mari l avait fait, de dissimuler , de cacher.. .
    Je suis consciente d être une proie facile , avec un passé compliqué , une enfance avec des parents insécures, alternant des hospitalisations psychiatriques ..des rôles inversés , une mère perverse et manipulatrice , qu il fallait admirer et idolâtrer , qui avait tout pouvoir sur moi .
    Je n essaie pas de me trouver des circonstances atténuantes , j essaie simplement de comprendre comment j en suis arrivée là .
    A la fin du témoignage je demande si je ne suis pas maso, car oui contrairement à lui qui est soit- disant sain d esprit ( ce qui n est pas mon cas d après lui) , je me remets constamment en question .. Lui a toujours raison . Il détient la Vérité .Ma parole ne compte pas , ce que je peux penser ne compte pas .. Je ne suis rien finalement .
    Alors effectivement , je n ai peut être pas ma place sur ce site .il s agit peut être seulement d une relation toxique qui ne convient ni à l’un ni à l’autre .
    Je ne sais pas , je ne sais plus .

    Aimé par 5 people

    1. Non Tinette, vous avez parfaitement raison d’être sur ce site, et vous êtes aux prises avec un PN. Votre mari vous a trompée et vous lui avez rendu la pareille, je conçois aussi. Les PN adorent les proies temporairement fragilisées, il est plus facile de s’insinuer sans un coeur endolori pour le coloniser ensuite. Tout ce que cet homme dit de vous, c’est lui qui l’est, magie de la projection du pervers sur sa proie, vous pouvez lire son autoportrait en creux dans les critiques qu’il vous assène. Je suis désolée d’avoir été rude avec vous, j’ignorais le coup du mari infidèle, ce qui change l’histoire, au démarrage vous n’étiez pas dénuée d’empathie mais blessée. Ensuite vous vous étés retrouvée happée par le PN. A présent que pensez-vous de votre relation avec votre mari ?

      J'aime

    2. Tinette,

      …Pourquoi ne pas avoir mentionné le fait que votre mari avait été infidèle ?

      Pourquoi écrire : « Tout en sachant que j ai un mari aimant et attentionné » à la fin de votre témoignage ?

      Comprenez-vous que la première version donnée n’est pas en cohérence avec ce nouveau commentaire… (?)

      Aimé par 5 people

    3. Bingo! Vengeance! Je ressors Lao tseu »si quelqu’un t as fait du mal, ne cherche pas à te venger. Va t assoir au bord de la rivière et bientôt tu verras passer son cadavre! »

      Aimé par 3 people

    4. @Tinette

      Vous avez absolument votre place sur ce site et ne vous taisez JAMAIS

      Je vous cite: “ Il détient la Vérité .Ma parole ne compte pas , ce que je peux penser ne compte pas .. Je ne suis rien finalement” .

      Si je vous dit que votre “ amant “ parfaitement cohérent dans son comportement avec vous , est ce que vous comprenez mon propos?

      Je vous le démontre : “ Son pied total en matière de sexualité était et est toujours l’éjaculation faciale. Et moi, ne voulant pas le décevoir, j’ai toujours accepté. Il me disait donc : « Pourquoi tu aimes autant ça avec moi ?« . Je suis ouverte, on peut jouer dans un couple mais quand les pratiques sont trop récurrentes et que l’homme n’atteint son désir que de cette façon, cela ne me semble pas sain. C’est d’ailleurs quelqu’un qui se masturbe beaucoup et qui n’atteint l’éjaculation qu avec sa main, rarement autrement … La femme est objet mais pas nécessaire finalement.” .

      Dans son raisonnement il est logique pourquoi donner crédibilité et une voix à je vous cite “ l’éjaculation faciale” votre visage est un réceptacle pour lui et non celui d’une personne.
      C’est sa façon de symboliquement vous effacer votre humanité .
      Sauf que votre “ parole ne compte pas” parce que “Et moi, ne voulant pas le décevoir, j’ai toujours accepté” . Vous avez décidé de vous taire pour le satisfaire .

      Autre chose à propos de son allusion a Lady Diana vs Camilla:

      Camilla a été “ régularisé” par les vœux du mariage, ça n’enlève rien a son passé de maîtresse mais toujours est-il qu’elle est officiellement reconnue .

      Donc son allusion a un statu de Camilla a une période trouble de sa relation en dit long sur la place qu’il vous octroi et vous autorise.

      Do get my drift?

      Aimé par 2 people

      1. « Dans son raisonnement il est logique pourquoi donner crédibilité et une voix à je vous cite “ l’éjaculation faciale” votre visage est un réceptacle pour lui et non celui d’une personne. »

        => C’est un peu résumé mais nous ne sommes pas loin de la réalité. Une sérieuse introspection s’impose et surtout, toute la vérité sur les tenants et les aboutissants de cette histoire.

        D’une version à l’autre, certains éléments pourtant importants, ont été omis…

        Aimé par 3 people

      2. @Scarlett,

        Quelque soit la version , épistolaire ou complète que décrit @Tinette,
        J’avoue être largement dépassée par le comportement “ auto bourreau” “ auto destructeur” que s’infligent les victimes par initiatives comme @Tinette.
        Les éléments apportés illustrent parfaitement les témoignages cependant l’absence d’instinct de survie , la matérialisation d’une existence dépourvue de toute vie par choix comportementale adulte est manifeste. et pour peut que l’on s’accorde une existence elle se connecte à celle du partenaire ou cohabitant ou coexistant qui fait office d’époux.
        Comme si subir une situation par auto destruction devait recevoir une légitimité de victime au nom la souffrance psychologique.
        Sauf que toutes les victimes ne le sont pas systématiquement du fait d’autrui …… même dans un contexte toxique parce que la victime elle même a un attitude toxique vis à vis d’elle même.
        Il ne s’agit pas de faire le procès de l’adultère, ça ne m’intéresse pas , mais d’alerter sur le principe du consentement tacite par silence .
        Je m’explique sur mon questionnement, peut on même dans un cas de PN établir qu’il y a une “victime” et un “bourreau” quand la prédation est une chasse ouverte officiellement par préméditation de la victime ?

        Parce que la clé, du problème du début à la fin n’a jamais changé de propriétaire : la victime par consensus.
        By the way le formatage de l’enfance je ne l’occulte pas, cependant tous les enfants de PN ne deviennent pas PN , ni des victimes de toxiques adultes .
        Comme dirait @Christophe , la grenouille est cuite ( syndrome de la grenouille) voire presque carbonisée non pas tellement par les actes de son bourreau mais par son refus d’avoir une voix.
        Je souffre donc je suis au moins j’existe ? I don’t know….
        Ou est ce que j’obtiendrai récompense comme Camilla, un jour pour mon lourd sacrifice?
        Parce que @Tinette en se vengeant se donne en sacrifice.
        Y compris sur le plan sexuel donc je l’invite à faire des tests de dépistages régulièrement pendant un an.

        @Tinette me semble très lucide , elle a bien compris que ce PN ne s’attribue que les pouvoirs qu’elle lui autorise sur sa personne.
        C’est surprenant comme cet “ amant” la traite comme son mari.
        Do I make sense ?

        Je décide de me venger de mon époux infidèle dont je suis victime, après avoir été victime de mes parents et impacte de fatalité je succombe à la ragédie du monstre PN qu’est mon amant .
        Triplemement victime ou multirécidivisme par fatalisme ?….

        ….

        Aimé par 3 people

      3. Hello ma belle

        Tinette a probablement envie d’entendre ce qu’elle veut entendre. A savoir la version où, d’un coup de baguette magique, Monsieur redevient le presque Prince Charmant du début et lui rechante ses louanges sur fond de Pavarotti tout en déroulant un tapis de roses. Qu’il soit fidèle et aimant. Bref, le plan idéal pour trouver la « force » de quitter son mari, avec cette addiction psychédélique au sexe qu’on a déjà retrouvée ailleurs. Quand on n’aime pas, le sexe devient le seul « liant » mais il est voué à s’étioler car il ne repose que sur le corps. Et des corps… il y en a des centaines à l’échelle de tout être humain. Trouver un beau corps est à la portée du moindre idiot.

        On ne peut pas fonder une connexion uniquement sur un plaisir sexuel. Il faut au moins voir l’autre comme un humain.

        Malheureusement, il n’existe pas un tel scénariste si ce n’est l’Univers/Dieu/Qui a créé cet homme à la source.

        Nous, pauvres humains, devons faire avec tout ce que nous maîtrisons, à savoir la réalité.

        Tinette sait pertinemment qui il est, elle l’a soutenu dans ses mensonges tant que c’était confortable pour elle et elle l’écrit. Elle pensait qu’il suffisait de faire bloc autour d’elle en lui disant « Oui, c’est un PN. C’est UNIQUEMENT à cause de lui que vous êtes dans la détresse » pour que magiquement, tout se remette à sa place, en lui évitant de faire le travail de reconstruction. ça ne marche pas comme ça. Sinon, le monde ne serait pas ce qu’il est mais un Paradis. Nous devons faire des efforts pour aller mieux. Personne ne viendra vous sauver au-delà de vous-même.

        Elle sait également que le seul remède est un no contact mais tant qu’elle s’accroche à son espoir malin, elle n’avancera jamais.

        Enfin… elle avancera quand monsieur se mettra, lui, en no contact le temps de love bomber une nouvelle « élue ». C’est comme ça que le jeu fonctionne. Les règles sont simples.

        Aimé par 3 people

    5. bonjour Tinette, Scarlett et tout le monde
      votre histoire me fait énormément penser à la mienne, le profil est identique, addiction au sexe, etc..

      Lisez mon témoignage paru sous Liliane… j’ai été son jouet sexuel !!

      je pense que vous avez bien fait de venir vous exprimer ici même si les réponses sont difficiles à encaisser.
      Relation toxique oui, PN certainement aussi! le profil de votre PN est quasi identique au mien sous toutes les coutures. Je l’ai rencontré aussi au moment où mon couple battait de l’aile et me suis laissée prendre au piège.
      Aujourd’hui j’en ai conscience et comme on me l’a beaucoup dit ici sur le site, je m’en veux à moi même d’avoir été idiote, car en fait dans ses yeux et ses paroles, je me voyais comme je voulais être…
      bien à vous …
      Liliane

      J'aime

      1. Happy Wednesday @Liliane @Tinette @Scarlett

        En effet vous avez été une victime de PN dans votre expérience cependant, la nuance dans votre cas est immense par rapport aux autres victimes, vous entrez de facto dans une autre catégorie celle de la victime par initiative si je puis dire, l’adultère change toute la donne sans occulter votre état post traumatique, mais accentue doublement votre RESPONSABILITE DU FAIT DES PERSONNES. Donc et si finallement la solution était dans l’honnêté et la vérité vis à vis de SOI ?
        Qu’en pensez vous ?

        Je m’explique :
        @Liliane quand vous venez affirmer ici à @Tinette , je vous cite :
        “ Je l’ai rencontré aussi au moment où mon couple battait de l’aile et me suis laissée prendre au piège” .

        Ne pensez vous pas que votre formulation des faits est érroné ?

        @Scarlett a écrit ceci à propos de votre témoignage @Liliane :
        “ Si vous trompez votre conjoint pour être avec une personne, demain, cette personne vous trompera de la même façon” .

        Après que vous ayez écrit ceci: “ Il était également en couple et me disait que chez lui aussi, ça n’allait pas du tout et qu’il envisageait de quitter sa compagne avec qui il vivait depuis 4 ans.

        Nous nous sommes rencontrés une première fois devant un verre, puis une deuxième et la magie a opéré, nous sommes devenus amants.

        Au bout de 15 jours, il me disait m’aimer comme un fou, que j’étais celle qu’il avait toujours attendue, que j’étais l’amour de sa vie, que j’étais la plus belle, etc, etc. Je me suis sentie aimée, désirée comme je l’avais toujours souhaité” .
        Donc effectivement vous tombez dans la même catégorie de victimes que @Tinette.
        Celles qui par abandon de leur RESPONSABILITE dans leur couple officiel préfère fuir et transférer leur incertitude chez un autre , sauf que manque de lucidité , l’autre n’est que le reflet de leur dépendance et insécurité en plus violent donc un PN.
        Vos rencontres @Tinette et @Liliane avec un PN ne résultent pas de la mal chance mais de vos IRRESPONSABILITES chronique dans l’engaement du couple. A savoir que quand c’est devenu trop compliqué dans vos couple officiels vous avez refusé de statuer par décision , vous avez optez pour la fuite et le transfère des idéaux sur un autre toxique voilà tout.

        Je mets votre témoignage en lien :
        https://leperversnarcissique.wordpress.com/2015/12/23/temoignage-liliane-jai-ete-son-jouet-sexuel-pendant-trois-ans-je-me-degoute-encore-en-y-repensant-de-ce-que-jai-pu-faire-pour-lui-aimer-et-etre-aime-est-une-chance/

        Et je réponds pour vous interpeller sur cette conditions et vous aider à avancer:

        Sauf que toutes les victimes ne le sont pas systématiquement du fait d’autrui …… même dans un contexte toxique parce que la victime elle même a un attitude toxique vis à vis d’elle même.

        Peace,

        J'aime

      2. Bonjour Liliane ,
        Merci pour votre réponse . Je tiens bon grâce à tous les commentaires et tous les témoignages …je vais de ce pas lire le votre ..

        J'aime

  9. Oui je comprends …mon témoignage est quelque peu faussé car j ai finalement oublié de relater L essentiel … le pourquoi du commencement de cette histoire .. dans une période où j étais plus que fragilisée .. je n avais plus goût à rien , je prenais des anti depresseurs et il est arrivé dans ma vie à Ce moment là .. je viens de relire mon témoignage très décousu et mal construit n étant pas très douée pour les écrits ..
    Mon couple marital existe toujours , mais je n aurais plus jamais la confiance Que j avais pour mon Mari après son infidélité .. il redouble pourtant d attentions désormais , mais je reste sur mes gardes, me disant qu il peut recommencer ..
    en voulant me venger je ne pensais pas tomber sur ce genre d individu , je pensais pouvoir vivre ça légèrement comme mon Mari .. sauf que ..
    Je me retrouve dans une situation de dépendance totale .. cet homme M a même dit un jour , Que dans L idéal il aimerait avoir une femme , ainsi que moi pour s occupait de lui , de la maison et des enfants .. une esclave en quelque sorte ..
    j ai toujours essayé de poser des limites , ç etait comme un challenge pour moi par rapport à mon enfance chaotique , je me suis dit que j étais plus forte que ça , mais au final il a toujours réussi à obtenir de moi Ce qu il voulait ou presque .. cette fichue peur de décevoir , de ne pas mériter son amour, d être abandonnée ..
    Je sais que je suis dans des mécanismes vécues dans mon enfance et je lutte contre ça ..

    J'aime

    1. D’accord, je comprends mieux d’où vous venez et ce que vous avez essayé de faire au départ sauf que vous êtes tombée dans votre propre piège.

      Vous voyez, l’intention de départ n’était pas en accord avec ce que vous avez obtenu au final. Vous étiez partie pour une sorte d’aventure, à ce que je comprends (corrigez-moi si je me trompe) et vous avez cru transformer l’essai en relation où votre amant serait amoureux et fidèle (ego ?) et où vous pourriez aussi garder votre mari. Le scénario que votre amant a lui aussi, tenté de vous vendre.

      La parfaite relation miroir où chacun a pris ce qu’il voulait chez l’autre sans jamais s’aimer. Il est temps pour vous de questionner votre mode de vie, vos valeurs et faire la paix avec votre passé. Personne ne vous rendra l’enfance que vous n’avez pas eue mais votre avenir peut être au moins, digne humainement, si vous prenez enfin les bonnes décisions dont celle de vous honorer.

      Si votre mari et votre amant vous ont déshonorée, ce n’est pas en maintenant une intimité avec eux que vous allez retrouver votre estime de vous-même. Être « choisie » (supposément) sur le cadavre d’une autre femme ne fait pas de vous une meilleure personne. Ce sont vos choix, basés sur vos valeurs, qui vous font vous estimer et qui incitent le respect des autres.

      On ne discute pas avec quelqu’un qui a zéro respect pour vous. Discuteriez-vous avec… un mur ? Oui, mais vous n’arriveriez pas à un échange ;). Là, c’est pareil. Vous pourriez bien passer le reste de vos jours à satisfaire sexuellement ce… cet individu (pour être polie) que cela ne changerait rien, absolument rien à votre déchéance.

      Laissez-le avec la suivante. Il y a une suivante, c’est sûr et certain. Il vous a endormie avec l’histoire du site de rencontres mais nous sommes entre adultes et vous savez, tout comme ceux qui lisent votre témoignage, qu’il s’en tape à tours de bras. Ce sont TOUS LES MÊMES. PN ou pas, quand ils sont sur des sites, ce n’est pas pour jouer au rami mais pour avoir des numéros de téléphone et des « contacts qualifiés ». Ouvrez les yeux et protégez-vous.

      Ou assumez les conséquences de votre aveuglement. Qui seront les mêmes que pour les autres qui n’ont pas voulu voir.

      Aimé par 3 people

    2. @Tinette

      Il y a un nom à la situation suicidaire que vous avez initiée:

      Loi du talion:
      Code qui exige que le coupable subisse une punition du même ordre que le tort qu’il a commis.

      je vous invite à lire ceci:

      Les personnes rancunières ne pardonnent pas et n’oublient pas
      Le problème des personnes rancunières, c’est qu’elles ne reconnaîtront jamais qu’elles le sont. Cependant, si elles y arrivent, elles peuvent corriger ce comportement et réussir à changer leur manière d’être.
      https://amelioretasante.com/les-personnes-rancunieres-ne-pardonnent-pas-et-noublient-pas/

      Comment réagir face à l’infidélité ?
      Les blessures laissées par l’infidélité ne s’oublient pas avec le temps et ne guérissent jamais complètement, mais nous méritons tous une seconde chance. Bien que la peur soit toujours présente, nous pouvons essayer de nous réconcilier avec l’autrehttps://amelioretasante.com/comment-reagir-face-linfidelite/

      Peace,

      Aimé par 2 people

      1. @Dandoha

        Merci pour ce commentaire (et pour tous les autres aussi ^^).

        L’infidélité en elle-même donnerait un bon sujet d’article mais étrangement, personne ne rebondit jamais dessus à part toi et Mila K qui avait aussi donné son avis. Là, j’ai refait le test et chacun passe dessus comme si c’était une norme. Et il me semble que c’est devenu une norme dans notre société.

        Bref, chacun voit midi à sa porte ou plutôt à son couple.

        Le frein de Tinette, comme pour toutes les personnes dépendantes affectives, droguées à la validation extérieure des autres, prêtes à tout pour avoir leur dose de flatterie, est de ne pas pouvoir prendre des décisions qui ne soient pas influencées par la drogue.

        Je m’explique : une personne cocaïnée organise sa vie autour de son addiction et fait ses choix exclusivement en fonction de l’approvisionnement possible ou non. Pour Tinette, sa drogue est l’autre. Il suffit qu’un homme « charmant » flaire le filon, travaille bien et elle est accrochée (comme tous les autres). A partir de là, ce n’est pas le meilleur intérêt de Tientte qui prévaut mais la peur de perdre se drogue.

        Si, pour elle, l’infidélité est un problème, la solution est de quitter son mari. MAIS elle a mis en pole position sa peur d’être seule, ne serait-ce que quelques mois peut-être, le temps de rebondir, au lieu de se dire « Il m’a fait du mal. Je lui pardonne ou pas mais je m’en vais parce que je souffre et que je n’aurai plus confiance ».

        Cette femme est lucide. Tinette, vous êtes lucide à 200% et écrivez même que vous n’aurez plus confiance en votre mari. Cependant, vous restez par peur, par habitude, par sécurité (?)… mais ceci a un prix = vous êtes tranquillement passée d’une situation de non respect à… une autre situation de non respect. Et il en sera ainsi tant que vous ne mettrez pas en top priorité le bonheur et l’épanouissement. Vous ne saurez même pas les reconnaître.

        Ce que vous cherchez est la flatterie et le shoot court terme, immédiat. ça ne peut que vous attirer des personnes qui cherchent aussi une satisfaction immédiate et/ou qui savent que vous n’irez pas bien loin parce que vous avez peur d’être seule.

        Aimé par 4 people

    3. bonjour Dandoha
      Au jour d’aujourd’hui je suis tout à fait d’accord avec vous… je pense que j’ai enfin eu le déclic!! et vous avez raison j’ai été toxique avec moi-même en me réfugiant dans une relation extérieure, personne ne m’y a obligé. J’ai tout simplement été irresponsable envers moi-même…

      Aimé par 2 people

      1. @Liliane,

        Je vous remercie d’avoir compris cela et vous honore pour votre sérénité dans vos mots.
        Mon devoir durant tous nos échanges étaient d’être sincère, intègre et honnête avec vous même si ça fesait mal et surtout par respect pour VOUS en réponse à la confiance que vous avez déposé sur ce blog .
        Merci d’avoir compris mon intention de vous aider à vous projeter sans peur ni crainte de vous même.
        Merci pour nos échanges tout aussi instructifs pour Moi 😉
        Continuez à vous faire confiance dans le calme et l’apaisement que vous avez amplement mérité aujourd’hui, chacun avance à son rythme , le plus important c’est la volonté et vous l’avez .
        Bravo Lady @Liliane
        Yes yes yes GIRL now it’s time TO CELEBRATE YOURSELF YOUR LIFE
        Et ne vous taisez jamais , ne culpabilisez jamais de dire NON sans vous justifier !!!

        Go Girl !!!!
        Keep smiling no matter what!
        Take care,

        Aimé par 1 personne

  10. Je dois ajouter que le partage il ne sait pas ce que ç est .. il dîne seule à la même heure( tres tôt comme lorsqu il était enfant et le repas vite englouti ) , ne se demande pas ce qui pourrait me faire plaisir , puisque faire plaisir il ne sait pas ce que ç est .. ç est quelqu un d extrêmement radin qui s offre lui même ses cadeaux , mais qui n a jamais une attention particulière pour moi .. je lui amène des petits plats qu il critique régulièrement , car ç est meilleur quand ç est lui qui s y colle …je cherche toujours le compliment  » du maître  » qui ne vient jamais .. alors j en fais toujours plus ..( oui comme une enfant qui recherche à plaire à ses parents )..
    Une anecdote concernant sa radinerie : aux toilettes il critiquait le nombre de feuilles que j utilisais .. lui qui vit dans un château ou presque ..
    Chez lui , tout est mieux que chez les autres .. d ailleurs la vie des autres L importe peu.. il ne voit que lui , il s embrasse même L épaule assez souvent comme pour se féliciter d incarner la perfection.
    À L extérieur il est Doux , apprécié, séduisant .. il embobine tres vite ses interlocuteurs et il faut dire qu en tant qu autodidacte , il a tres Bien réussi et vit plus Que confortablement ..en menant une vie bien fade finalement .. alors L excitation et L adrénaline il la cherche avec ses proies qui vont le trouver admirable au début ..
    Je pense qu à l’heure où j écris il doit s amuser avec L une d entre elle .. mais si elle ne correspond pas suffisamment à ses critères il la jettera comme un mouchoir ..
    Il raconte souvent à qui veut L entendre Que plus jeune il avait une conquête qu il appelait quand il le désirait pour lui faire une fellation et rien d autre . Chacune devait avoir ses spécialités !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui Scarlett je suis d accord avec vous et je dis stop à cet aveuglement .. je ne veux plus de cette relation dans laquelle je me perds , jusqu a en oublier mes valeurs ..
      ç est malsain , et je ne veux plus être L actrice et spectatrice de ces jeux .. j ai encore dû mal à me dire que je vais être remplacée par une ou plusieurs très vite .. mais je sais Que lorsqu il était en couple il fonctionnait de cette façon ..
      En me faisant croire Que je remplissais tous les critères recherchés chez une femme , qu il avait trouvé une dix en une chez moi ( lol).. , mon ego etait reboosté.. mais je suis consciente du leurre .. il n aime que lui et lui seul .. il n éprouve aucune empathie quand je pleure ,quand il m humilie, ça le fait rire .. rien de plus ..

      J'aime

      1. Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute mais blessure d’ego n’est pas mortelle.

        Vous vous en remettrez avec le temps et avec beaucoup, beaucoup, beaucoup plus d’estime pour vous-même. Faites un bilan de votre vie. Vous avez le choix d’être avec qui vous voulez. Ce qui fait mal dans la vie, c’est de se mentir à soi.

        – Soit vous voulez cet homme => acceptez la réalité de l’horreur dans laquelle vous êtes et du masochisme que cela implique. Acceptez aussi de renoncer à tout son BLA BLA BLA chéri d’amour du départ qui n’est que cela = du BARATIN qu’il sert à toutes ses conquêtes. Par contre, attendez-vous à de la vraie dégradation et pas du 50 shades. ça va être du dégueulasse parce qu’il a déjà de nombreuses autres femmes sous la main et que techniquement, il n’a plus besoin de vous. Vous avez TROP donné et vous êtes sur la sellette dans sa tête. Il vous garde tant que ça l’amuse mais combien de temps et pour vous faire quoi encore comme « fantasme » ?

        – Soit vous reprenez le contrôle et vous travaillez chaque jour pour vous recentrer sur vous. Il n’y a pas que deux hommes sur Terre et votre choix ne se limite pas à votre mari ou à votre amant. Vous avez aussi le droit de faire un troisième choix mais pas par désespoir. Maintenant, ça demande beaucoup de force de caractère et je ne lis pas cette force dans vos écrits. Avec le temps, peut-être. En tout cas, arrêtez de gober ses salades pour commencer et voyez clair dans son jeu. Regardez un peu plus ses actions. Jouer les détectives est une perte de temps quand la vérité est étalée sous vos yeux.

        Aimé par 3 people

    2. C’est une pure perte sèche que de rester dans son harem.

      Pendant ce temps, vos années s’écoulent et Dieu sait que le temps est cruel pour les femmes. J’ignore quel âge vous avez mais n’attendez pas d’être âgée pour couper court à ce délire. Savez-vous que vous vieillissez plus vite avec les antidépresseurs et avec les soucis…? Quel sacrifice pour quelqu’un qui ne vous voit que pour ses éjaculations faciales qui se transforment en masturbation brute avec votre corps !

      Vous serez jetée comme un mouchoir vous aussi, ne vous faites aucune illusion. Non pas que vous ne soyez pas une belle femme (je ne vous connais pas) mais il y a TOUJOURS plus jeune, plus fraîche et plus attrayante que vous. Et si vous vous aveuglez avec un homme qui ne regarde que votre physique, vous vieillirez forcément et serez liquidée.

      Etre résumée à une fonction sexuelle… C’est un bien triste sort.

      Si vous vivez dans l’ego, alors vous périrez forcément par l’ego car vous serez « détrônée » et votre royaume ne se résume qu’à votre propre acceptation d’un tel traitement. Vos jours sont déjà comptés.

      Aimé par 5 people

  11. Bonsoir Tinette , on vous a déjà bien conseillé. Je ne comprends cependant pas vos doutes. Vous avez trois choix comme vous le dit Scarlett. Vous dites ne plus vouloir de cette relation d’esclave sexuelle , donc sortez en ! Cela en fait un de moins. Votre mari , soit vous lui pardonnez , ce qui suppose de lui redonner une chance , donc de lui faire confiance. Faire confiance je pense que ce n’est pas être sûre que l’autre ne nous trompera pas , c’est illusoire, c’est plutôt vivre et laisser vivre. La peur n’évite pas le danger de toutes manières… Si vous choisissez de sauver votre mariage, je vous conseille de mettre cartes sur table avec votre mari et de trouver un moyen de donner un second souffle à votre couple pour vous donnez le maximum de chance d’éviter que l’un ou l’autre ne soit à nouveau infidèle. Si vous pensez être arrivée au bout de votre mariage, divorcez. Mais ensuite centrez vous sur vous même ! Réglez vos blessures avant d’envisager toute relation. Dernier conseil, aucune vengeance ne vaut que l’on se salisse soi même… Restez intègre, ce n’est pas parce que l’autre a fauté aussi blessée puissiez vous être qu’il faut vous mettre à son niveau… Si vous choisissez un homme par vengeance ou que vous « piquiez » le mari d’une autre , ça ne risque pas de devenir une belle histoire… Prenez soin de vous

    Aimé par 1 personne

  12. Tinette, oui, vous avez bien affaire à un pn.
    Votre histoire a beaucoup de traits communs avec la mienne. Alors, pour tout de suite, ne vous posez plus la question. C’est un pn. Prenez vos jambes a votre cou et ne vous retournez pas. Fuyez.
    Vous n’etes rien pour cet homme. Vous lui avez été juste utile pour qu’il puisse transposer sa laideur en vous.
    Partez. Laissez le dans ses miasmes et sa laideur.
    Vous n’avez rien à voir avec ce tordu.
    Et puis vous ne semblez plus en confiance avec votre psy. Je vous suggère d’en changer. Éviter au maximum tout ce qui peut vous relier avec le pn.
    Peu à peu vous allez à nouveau respirer et vous retrouver. Et retrouver pleinement votre propre capacité de reflexion ( que vous n’avez pas totalement perdu puisque vous êtes sur ce blog). Déjà ce sera un grand pas.

    Aimé par 1 personne

  13. Outch! Tout est dit! Se recentrer et surtout, tenir le cap coûte que coûte! Tenir bon avec comme objectif de révéler la belle personne qui est en vous… Mais sans doute que vous ne savez même pas vous meme que vous êtes respectable parce que votre conditionnement familial ne vous l’a pas permis! Cet homme vous traite de la même façon que vous vous traitez! Dur à entendre quand on n’a pas encore fait le no contact et récupéré toute son énergie, mais je vous assure que quand vous déciderez de sortir de la boucle, vous retrouverez votre discernement… Pas avant car le jeu pervers est visiblement en vous encore et il voile votre discernent .. Pas facile à admettre, mais allez voir vos parts d’ombre, dites vos besoins, retrouvez votre lucidité, regardez vous en metacognition, froidement et vous verrez que vous alimentez ce jeu vous aussi simplement parce que vous êtes Addict aux sensations fortes. Si vous étiez maso, vous seriez heureuse et assumeriez votre part d’ombre! Sortir d’une addiction est difficile. Personne n’a dit que ça serait facile! Mais sans un minimum de courage et de travail sur soi et le fait qu’on a voulu croire à cette illusion, ce mythe parce que pour x ou y raisons cela nous est familier… On y reste! Il faut croire en vous, vous découvrir, sortir du jeu que vous reconnaissez être malsain car logiquement, si vous y restez, vous cautionnez! Aucun jugement, je l’ai vécu moi meme! Sauf que sans un sursaut de lucidite, d’instinct de survie et surtout de l’envie de se dire qu’on n’est pas né pour vivre ca!!!! On y reste, c’est sur, tout simplement parce que c’est plus facile de dénoncer une situation tout en restant prisonnière de quelque chose que l’on connaît, mene si c’est souffrant, que de se choisir et d’aller à la découverte de soi! Simplement parce que c’est tout ce que vous connaissez et vous avez peur de souffrir… Voire d’être anéantie par la culpabilité, la solitude et les regrets!!! Il n’y a pas de solutions magiques contre les pn! La seule issue salvatrice et libératrice c’est juste un choix que vous ferez le jour où vous serez prête… Ca peut prendre 1h, 1mois, une vie… Tout dépend de vous!!! Simplement de vous! La souffrance et l’ambivalence vous viennent de votre enfance! Revivez vos émotions, laissez aller votre tristesse et décidez de prendre soin de vous! Elle sera toujours en vous et c’est correct… Mais vous pouvez en faire une expérience, un moyen d’être plus forte, plus vigilante, plus aguerrie et surtout… Vous pouvez devenir vous meme dans l’amour de vous meme! Vous êtes créatrice de votre vie, 100 pour cent responsable de votre present et futur! Si vous voulez donner votre pouvoir à quelqu’un qui consciemment en abuse? Ça devient votre choix car vous ne pouvez pas dire en tant qu’adulte que vous ne saviez pas… Je sais c’est dur à entendre et moi meme je ne voulais pas l’entendre au début! Je restais victime car Je m’identifiais toujours à la petite fille abusée… Alors que j’étais une adulte ce qui fait que je restais coincée! Une petite fille souffrante dans une peau d’adulte!
    Mais je vous assure et ca n’engage que moi que si vous faite le choix de vous choisir? Vous souffrirez… Oui c’est sur… Mais cette souffrance se transformera en force. Alors quite à souffrir, autant que ça serve à quelque chose de porteur, de sublimé, de créatif et surtout que cela vous serve à vous élever. Vous avez cette force en vous et toutes les victimes résilientes ont expérimenté cette période de deuil après la rupture et ont fait le choix d’en faire une force de vie. J’entends votre détresse, vos incohérences, vos justifications, votre honte meme… C’est correct! Je ne parle que pour moi, mais j’ai aussi vécu cette période où je me sentais moi meme malsaine, complice, voire cherchant moi meme la relation perverse!!! Seul le chemin vers vous meme vous sortira de cette confusion si vous décidez de vous assainir! Sinon? Ben c’est correct aussi! Vous avez le droit de faire de votre vie ce que vous voulez! Mais de par mon vécu, je peux témoigner que sortir de la victimisation est possible à condition d’avoir un minimum de respect pour soi et de force intérieure. Vous ferez vos erreurs, vous aurez envie d’y retourner, votre ego va vous faire tourner en bourrique..accepter tout ce qui vient! Y a pas de jugement à avoir car vous maltraiter ne servirait à rien! Mais reconnaître vos shéma vous aidera à comprendre intellectuellement d’abord et emotionnellement ensuite! Et puis à force d’efforts, car je pense vraiment que ca demande un travail d’introspection… Vous vous choisirez simplement parce que vous êtes la personne la plus importante dans votre vie et qui mieux que vous pouvez prendre soin de vous????????
    Vous meme ma chère tinette!
    Bien à vous
    Cc

    Aimé par 1 personne

  14. Merci pour ces réponses qui m ouvrent grands les yeux .. J ai beau être assez lucide sur le fonctionnement de cette relation , je replonge souvent pour effectivement retrouver ces sensations fortes , addictives .. Car oui je suis droguée et il le sait .. Lui qui clame haut et fort n avoir aucune addictions .. Eh bien si , il est Addict au sexe et aux femmes , sans cela il n est rien et périrait certainement ..
    Alors j essaye d oublier mes envies d enquêter , de le surprendre la main au panier .. Ça ne me servirait à rien sauf souffrir un peu plus ..hier j étais prête à débouler chez lui , nous avions prévu un déjeuner ce jour là qu il a dû remplacer avec une autre ..
    3 jours sans contact , c est une toute petite victoire … J ai hâte de dépasser 3 mois .. J ai hâte de ne plus ressentir cette colère qui gronde en moi … Hâte de l oublier même si je sais qu il sera toujours dans un coin de ma tête …
    Alors désormais j ai une furieuse envie de vivre , de me remettre à la lecture , au sport , la cuisine … Plein de choses pour lesquelles je n avais plus d intérêt car mon cerveau était parasité par lui et uniquement lui..je suis aidée par des amies qui ont vite cerné le personnage … Ces fameuses amies dont il m éloignait prétextant qu elles n étaient pas bonnes pour ma santé mentale (!).. Alors que lui tout puissant, savait ce qui était bon pour moi ..
    Ma quête a été vaine avec lui .. J ai essaye de croire que je pouvais le changer , qu en grattant bien je découvrirais qu il fonctionne comme un être humain normal , qu il éprouverait de l empathie , de la peine parfois … Mais non .. La seule fois où je l’ai vu pleurer c est en regardant une vidéo d une mère offrant un chiot à noël à sa fille ( c est est presque risible ..)…. Ce moment à dû le renvoyer quelques années en arrière quand sa mère qui l’a élevé seule lui offrait tout ce qu il désirait .. Il n’a jamais connu la frustration …
    Avec le recul je me dis que jamais , à un moment dans notre relation il m’a demandé quels étaient mes centres d intérêt , ce que j aimais dans la vie.. Puisque mon seul centre d intérêt ce devait être lui … J aimerais qu on me l arrache de la tête , que cette histoire avilissante consentie n ait jamais existé de. J ai honte et je m écœure.. D autant plus que ce drogué du sexe a pris pas mal de vidéos .. Et j imagine qu il en a fait profiter quelques amis afin de montrer sa toute puissance … Puisqu il est le seul à obtenir celles qu’il désire .. Les copains sont admiratifs certainement ..il obtient tout de ces victimes , elles sont prêtes à tout pour lui ..
    Il est DIEU
    Moi je suis haine aujourd’hui .et ce n est pas dans la haine que je veux me reconstruire .

    J'aime

    1. Comme un clou chasse l’autre, vous pouvez remplacer l’addiction à cet homme par la rage de vivre, de profiter pleinement de vos belles années et de vous lancer des défis.

      Les sensations fortes peuvent s’obtenir par d’autres moyens que la souffrance ! Sautez en parachute, faites du deltaplane, mettez-vous à la course à pied pour vous défouler, jouez au poker (avec du vrai argent ^^), etc. Découvrez ce qui vous fait vibrer et qui vous fait du bien.

      Avec le temps, et un NO CONTACT, son souvenir va s’effacer. Notre cerveau est ainsi fait, heureusement. En coupant tout contact avec un individu, on l’oublie forcément. Il ne doit plus faire partie de votre quotidien.

      Du courage !

      Aimé par 4 people

    2. Tinette
      ha les fameuses vidéos et photos, moi aussi j’y ai eu droit, et il a même essayé de me faire chanter avec cela si j’ouvrais ma bouche ou si j’essayais de me venger…
      en me disant tes filles sauront quelle mère tu es!!!! à quoi leur mère occupe son temps et tu perdras leur respect, je détruirais ta vie de petite bourgeoise.
      Charmant non !
      liliane

      J'aime

  15. Bonjour @Tinette,

    Tout a été dit et sans même connaitre cet épisode d’infidélité de votre mari, votre histoire m’a ramené à celle de ma cop, à la seule différence qu’elle, a…beaucoup beaucoup plus confiance en elle que vous (même si je n’adhère pas du tout à son comportement de prédatrice).

    Je rajouterai une seule chose à tout ce qui a été dit. Soyez vigilante vis à vis de votre colère et de votre soif de vengeance. Qu’on y croit ou pas, et @Scarlett en parle beaucoup dans son introduction à votre témoignage, le karma existe.
    Mr PN vous a été représenté par l’univers 18 ans après votre première rencontre, à un moment bien précis de votre existence. Prenez cela comme une leçon.

    Et, surtout, n’essayez pas de vous venger de Mr PN (allez lire sur ce blog, les témoignages qui en parlent).

    La petite voix que vous entendez est votre petite fille intérieure qui a besoin qu’on s’occupe d’elle, qu’on, la cajole, qu’on la rassure. Elle a besoin de tendresse, d’amour et de bienveillance. Ne confiez pas cette mission aux autres, c’est à vous et à vous seule de le faire. C’est votre priorité 1! Bonne résolution 2017!

    Belle journée ❤

    Aimé par 2 people

  16. C est un soulagement que de lire vos commentaires ..ce que je refusais de voir ., malgré de nombreuses sonnettes d alarme , vous me l explosez devant les yeux… J avais besoin d être secouée je crois.. La petite fille qui sommeille au fond de moi va se réveiller .. Et devenir enfin une femme qui écoute ses désirs et non ceux des autres .. Je sais que ça ne se fera pas du jour au lendemain à la lecture des témoignages mais j y crois .. Mon mari a certainement ses défauts , il m’a trompé mais je lui accorde mon pardon et j ai fait bien pire que lui finalement .. Je sais désormais vers qui me tourner pour trouver de la bienveillance … Non non non je ne recraquerai pas et si l idée me traverse l esprit , je prends une paire de basket et je fais un bon footing Scarlett , car oui j ai l intention de reprendre la course à pied 😊

    Aimé par 3 people

    1. Cela fait du bien de vous lire dans cet état d’esprit !

      Votre vie vaut la peine d’être vécue, simplement en vous entourant de personnes positives, bienveillantes et qui expriment des paroles constructives. Votre meilleur indicateur est votre corps. Si vous vous sentez mal, rabaissée, dénigrée, ne maintenez pas de contact.

      Prenez bien soin de vous, dorlotez-vous, vous en avez bien besoin. Un pas après l’autre, c’est la meilleure façon de réapprendre à marcher ;).

      Aimé par 2 people

    2. @Tinette

      «Mon mari a certainement ses défauts»
      Certainement? Tu est parfaite toi?

      «Il m’a trompé mais je lui accorde mon pardon»
      C’est un privilège? En fait, c’est toi qui te rabat sur lui après:

      «J’ai fait bien pire que lui finalement»

      «Je sais désormais vers qui me tourner pour trouver de la bienveillance.»
      Telle doit être sa fonction puisque l’autre ne la remplit pas? Il doit être bienveillant à ta place car tu est incapable de l’être envers toi-même et les autres? Ou parce que je le vaut bien comme dirait la pub?

      «Non non non je ne recraquerais pas (l’amant monstre), et si l’idée me traverse l’esprit je…»

      À la place de ton mari, je ne t’aurais pas trompé (si encore c’est avéré) mais quittée sur le champ, mieux: jamais fréquentée ni épousée. Tu nous dit pardonner ton mari et rester avec lui tout en étant encore tenté de craquer pour l’amant que tu critique jusqu’à la fin. Franchement dégueu…

      J'aime

      1. Bonjour Chocolatine

        Ce serait bien de conserver le « vous » pour vous adresser aux autres lecteurs, comme vous le faites dans l’autre commentaire de ce jour.

        Ensuite, Tinette a pris conscience de son errance (voir son dernier commentaire) et elle a décidé de reprendre le contrôle de sa vie, dans le bon sens. Son témoignage montre que quand une personne agit en fonction de sa peur d’être seule et/ou d’un besoin de regonfler un ego défaillant (se prouver qu’on est le plus beau/belle, la plus intelligente/le plus intelligent, le + pour une tierce personne), on ne peut que récolter de la trahison.

        Elle a bien compris son fonctionnement qui n’est pas « dégueu » mais représentatif d’une peur existentielle partagée par de nombreux autres lecteurs. Au moins, elle s’est remise en question, ce qui est loin d’être un cas général.

        Aimé par 3 people

  17. Bonjour Tinette,

    Profitez de cette période de remise en question pour mettre à plat votre relation de couple. Votre mari a sans doute aussi des choses à vous dire. Il ne s’agit pas de s’accuser mutuellement mais de trouver un chemin commun pour s’épanouir et partager à deux.
    Je pense qu’il est inutile de raconter dans les détails son infidélité à son conjoint sous prétexte de transparence. C’est mon avis.

    J’ai vu des couples prendre un nouveau départ après une situation de crise sévère, même avec la découverte de l’adultère. Manifester de l’attention l’un envers l’autre, organiser des voyages, des sorties régulières à 2, alors qu’ils ne le faisaient que très peu auparavant. S’ouvrir aux autres, aux amis et organiser des WE, des diners alors qu’ils étaient devenus pantouflards.
    J’en ai vu d’autres poursuivre comme si de rien n’était et au fil des années n’être plus que des colocataires en attendant que quelqu’un vienne les sauver. Puis il y a ceux qui se séparent, ceux qui décident de quitter car l’histoire est terminée.
    Il n’y a pas de recette miracle, il n’y a qu’a essayer puis à être honnête avec soi même et envers l’autre.

    Aimé par 1 personne

    1. rebonjour Tinette, Scarlett, Dandoha….stellabat…
      Effectivement , stellabat, je suis tout à fait d’accord avec vous, et c’est exactement ce que j’essaie de faire, reprendre un nouveau départ , et nous sommes vraiment sur la bonne voie… sorties, voyages, etc.. etc…
      Nous avons beaucoup parlé mon mari et moi, bien sur , comme vous le précisez, il est inutile de rentrer dans les détails , je n’ai pas tout raconté, mais le principal a été dit.
      et honnetement, tout est possible il faut juste le vouloir , et être honnête c’est tout à fait cela et surtout avec soi-même…
      la routine et les écarts dans un couple sont possibles, cela n’excuse pas tout bien évidemment, mais je pense que j’ai comme vous le dites, attendu « mon sauveur » et cela les prédateurs sur les sites et autres, le savent très bien et savent repérer leur proie.
      Alors Tinette courage à vous aussi

      Aimé par 1 personne

  18. Merci Steallabat pour votre commentaire .. C est ce que nous allons essayer de faire .. Nous partons d ailleurs en voyage très bientôt tous les 2 pour la première fois .. J appréhendais ce moment jusqu a aujourd’hui , jusqu â ce que je prenne conscience que ce que vivais à côté n était pas sain ..cet homme d ailleurs au courant de mon départ , pensait que ce voyage serait décisif pour moi , que son manque de lui ,aurait raison de tout et que je débarquerais à mon retour avec ma valise …
    Je vais profiter de ce voyage pour discuter beaucoup avec mon mari , pour relancer une certaine dynamique dans mon couple, proposer des choses à 2, j en ai envie et je veux y croire . Sans vivre dans la fusion , prendre du temps pour moi aussi . Prendre plaisir à faire des choses même seule . Car finalement ce qu il ressort de tout ça , c est ma peur infantile de me retrouver seule face à moi-même . Il est temps que j accepte celle que je suis , avec ses imperfections , celle qui ne peut pas plaire à tout le monde …ce qui m évitera de tomber même en amitié sur des personnes energivores ,qui attendent tout de moi ..

    Aimé par 3 people

    1. C’est formidable de lire un tel revirement, Tinette et je vous félicite une fois de plus.

      Nous savons que le chemin de la reconstruction est long mais je vous assure que regarder la vérité en face et décider de prendre sa vie en main représente 80% du travail. Le reste consiste à créer de nouvelles habitudes de vie plus saines.

      En une seule journée, votre vie peut prendre une tournure radicalement différente juste avec une plus grande conscience.

      Bravo.

      Aimé par 4 people

  19. Oups, «Vous» au lieu de «tu» en effet.
    Scarlett c’est du grand n’importe quoi, tout le monde et n’importe qui est victime et PN à ce compte là! Votre travail concernant la perversion narcissique est remarquable et très utile. Mais c’est quoi cette apparition de victimes PN? En partant de ce principe là, il suffit de choisir délibérément un gros con pervers, prétendre être une victime PN une fois qu’il ne satisfait plus, pour avoir matière à redorer son blason, des alliées pour dénigrer le monstre , et avoir des syndromes du sauveur à ses basques sur le site.

    J'aime

    1. Bonjour Chocolatine

      Ce serait une bonne idée de vous renseigner davantage sur le profil pervers narcissique. Ainsi, vous verriez immédiatement qu’aucun d’entre eux n’a témoigné sur mon blog.

      En psychologie, nous savons que le psychisme humain n’est jamais tout noir ou tout blanc, mais en zones de gris. Ce que vous ne comprenez pas chez une personne s’explique dans son parcours. L’humain standard n’est pas forcément aussi « angélique » que vous semblez l’imaginer sinon vous ne confondriez pas des pervers narcissiques avec des dépendants affectifs extrêmes. Et il suffit de lire les témoignages pour s’apercevoir de la différence…

      Nous échangeons en privé, avec les personnes qui ont le courage et la force de rédiger puis partager leur histoire et elles ont tout mon respect pour cela. Leur parcours personnel a été difficile pour certaines, et les lecteurs leur posent des questions à ce sujet, ce qui fait avancer le débat.

      Observez un peu plus attentivement le monde autour de vous, sans jugement hâtif, et vous aurez un aperçu peut-être plus réaliste de l’humain.

      Aimé par 2 people

    2. Happy Saturday @Chocolatine2017

      Je vous cite : “ Mais c’est quoi cette apparition de victimes PN?” . Sans oublié votre témoignage précédent , je cite : “ À la place de ton mari, je ne t’aurais pas trompé (si encore c’est avéré) mais quittée sur le champ, mieux: jamais fréquentée ni épousée. Tu nous dit pardonner ton mari et rester avec lui tout en étant encore tenté de craquer pour l’amant que tu critique jusqu’à la fin. Franchement dégueu…” .

      J’ai certainement le verbe acide et un détachement affectif, (ma philosophie sur ce blog est le pragmatisme je ne suis pas psy) avec les témoignages et commentaires cependant pour une chocolatine , votre discours est plus que Corsé, amer, soit le gros bâton de cacao à l’état brut qui aurait été trop épicé à la finission avec trop de beurre de cacao donc indigeste. Vous saisissez mon propos?

      Pourquoi je dis cela ?
      Il y a un fleuve de différence entre créer l’effect sursaut chez un intervenant et le lapider sur blog publique ( ce qui est hyper facile depuis son clavier d’ordinateur et bien plus que d’oser témoigner donc moins honorable, parce que je ne suis pas certaine que vous auriez osé le lui dire ainsi en face 😉 ), comme on rédigerait un commentaire dans un de ces magazines people ou le bashing est la référence en matière de mode de pensée et de communication.
      Suite à votre premier commentaire , j’avais établi à mon humble niveau, que vous ne fûtes pas au faite de l’actualité de @Tinette et de sa prise de conscience.
      Mais ce deuxième commentaire , me confirme que vous aviez bien décidé de la déclarer coupable et de la condamner à la perpétuité incompréssible donc sans possibilité de conditionnelle 😅 😂 🤣 😅 😂 🤣 or même dans votre culture juridique la perpétuité réelle n’existe pas !!!!!!
      Cependant je me rappelle que dans la littérature biblique chrétienne il est inscrit que celui qui n’a jamais péché me lance la première pierre, je crois.
      J’en déduis que vous êtes un ange @Chocolatine2017 😅 😂 🤣
      Où peut être son histoire vous a t – elle renvoyée à de sombre souvenirs personnels et intimes , mais cela ne me regarde pas.
      Toujours est il que si on ne propose pas dans un discours de sursaut envers autrui une perspective de réflexion et d’analyse avec un accompagnement , alors il s’agit bel et bien d’un JUGEMENT NEGATIF voir BULLYING qui n’a pour but que d’effacer l’autre dans sa réalité, le mépriser.
      Il y a une différence entre faire montre de franchise et juger voire insulter l’autre et je vous cite “ Dégueu”.
      Dans la vie savoir dire et savoir faire sont des références certes old school pour certains mais indissociables des rapports humains.
      Croyez moi il est déjà suffisament difficile sur un tel blog de faire comprendre aux intervenants courageux en manque de repères que leur dire où le bas blaisse et ce qui chez eux contribue à leur condition n’est pas un jugement mais la vérité pour encore se risquer à leur balancer des qualificatifs néfastes et contreproductifs tels que “ Dégueu”.
      Je n’ai pas à dire à un intervenant qu’il est dégueu ou imbécile ou je ne sais qui d’autre comme qualificatif improductif , en ce qui me concerne, mais si je dois lui dire que sa responsabilité est engagée dans la situation qu’il vit ou encore qu’il est dans le déni alors là je sais que en dépit de son refus d’admettre sa propre réalité mon discours aura laissé une trace constructive ouvrant à la réfexion et non à une insulte et une mise au placard . Ainsi qu’il soit d’accord ou pas voire quitte le blog refusant de faire face ou ne pouvant faire face sur le plan objectif tanpis la graine aura été semée et poussera en temps et en heure, mais avec une rédaction comme la vôtre pourriez vous en dire autant @Chocolatine2017 ? 😉
      I doubt it ….
      Conseiller ce n’est pas condamner ni juger, mais susciter la réflexion et surtout faire montre d’ouverture constante à la communication dans le RESPECT de la DIGNITE HUMAINE.

      Donc OUI @Tinette est une victime de PN parce que son “amant” répond aux critères d’identification des PN, voilà tout.
      Qu’elle ait été un instigatrice de cette rencontre en ayant tenté de construire son
      “ bonheur” sur de la vengeance ne signifie pas qu’elle a délibérément cherché à se retrouver avec un PN.

      Je peux partir de chez moi dans l’objectif d’aller m’acheter des chocolatines et finallement me retrouver avec du cacao parce que j’ignore la différence entre chocolatine et cacao persuadé que c’est un autre nom pour le chocolat.
      @Tinette voulait qu’on l’aime point barre, ce PN en a joué, ça ne signifie pas qu’elle voulait que cet individu soit PN, et pour cause elle ignorait cette notion.

      Ouvrir les yeux est plus difficile que d’ouvrir la bouche
      Si nous avons deux yeux et une bouche, c’est que nous devons observer le double de ce que nous disons. Gardez en tête ce simple calcul à l’heure de développer vos relations personnelles.
      https://amelioretasante.com/ouvrir-les-yeux-est-plus-difficile-que-douvrir-la-bouche/

      Peace,

      Aimé par 3 people

    3. Bonjour @Chocolatine,
      « Juger les autres, c’est porter un jugement sur soi même ». C’est le 2e témoignage (du moins de ceux dont j’ai pris connaissance) auquel vous vous attardez à essayer de prouver par a+b, que la victime est PN! Et, vous avez fait mieux cette fois, pour Tinette…une succession de jugements de valeur qui n’apportent rien à la victime et encore moins à ce blog…
      Je cite votre commentaire sur le témoignage de@Kristina :
      chocolatine2017
      02/01/2017 À 14 H 51 MIN
      Merci de votre accueil Historiacyn 😉
      Je partage pleinement vos points de vue Scarlett. Et, j’adore votre analyse du Pervers Narcissique. Il vas de soi que l’humanité ne se divise pas en deux catégories: les bons et les mauvais- les coupables et les victimes foncièrement bonnes et innocentes. Je voulais exprimer plusieurs choses. Tout d’abord, que ce témoignage se démarque de tous les autres. Également, que Kristina rejoint ce blog pour témoigner de son statut de victime d’un PN. N’est-ce pas le sujet! Or, tout au long de son récit, des éléments donnent à voir un tout autre rôle: celui d’un complice ou participant actif. Cela change tout de même complètement la donne. Peut-on prétendre au statut de victime (cible puis proie) d’un PN alors que notre fonctionnement rejoint en certains points celui du PN? Que l’on retient délibérément le PN? Que l’on démontre un désintérêt avéré pour les victimes sans aucune défense (enfants mineurs)? Pour être plus claire, je voit dans ce témoignage deux bourreaux! La victime est: les deux enfants. Ils ne témoignent pas, sont tenus à l’écart, à distance, et ignorés. Il y a en effet, un rôle PN conforme au portrait robot, une victime absolue, et un complice qui semble « gérer » fort bien ses intérêts au détriment de la victime: ses enfants. »

      Piste d’amélioration : la communication non violente au quotidien…de Marshall Rosenberg

      Peace ❤

      J'aime

  20. Bonjour Chocolatine,

    Vous ne faites pas dans la dentelle, dites donc !!!
    Je pensais Dandoha parfois un peu « raide » mais à côté de vous c’est une enfant de coeur 😜
    Bon, clairement vous pensez que Tinette, parce qu’elle a eu une relation aldutérine (comme moi et d’autres sur ce blog), qu’elle est « dégeu »? Vous lui reprochez quoi au juste, d’avoir joué et d’avoir perdu ? De prendre conscience plus rapidement que d’autres qu’elle s’est plantée ? Et que son mari l’ait trompée, lui aussi est t’il  » dégeu » ?
    Rien n’est si simple, surtout dans ce cas de figure au combien classique. Votre jugement est rapide.

    Et si vous perceviez les choses différemment, si elle avait fait un mauvais choix à un moment où elle voulait se sentir exister ? Pas de chance, elle tombe sur Monsieur PN.
    Cette rencontre lui fait prendre conscience qu’elle a des failles bien béantes et que ce dernier s’y est engoufré, dans un moment de faiblesse (jamais l’inverse ). Elle en tire au moins ce bénéfice.

    Si elle nous avait appris que son mari était aussi un PN, la tentation aurait été grande de lui dire qu’elle avait quitté la peste pour le choléra.
    C’est comme si à vos yeux, il y aurait des victimes « légitimes », celles qui ont subi l’emprise et la perversion exemptent de toute « erreur » relevant de l’ordre de la morale (tromper son conjoint). Et les autres, responsables de ce qui leur arrive puisqu’elle ont rompues leur pacte moral et récoltent en quelque sorte le fruit de leur « pêché ».
    Le mari de Tinette a trompé Tinette mais cela vous échappe quelque peu.
    Donc la morale est là où on veut bien placer le curseur. Ce qui est inadmissible pour une femme est tolérable de la part d’un homme. Amies feministes, je sais qu’il y en a au moins une sur ce blog…au secours !!!😀

    Son mari n’est pas PN, sauf si elle nous l’apprend, ce qui en l’instant n’est pas le cas. J’en déduis alors que ce qui lui est arrivé est bien mérité. C’est comme cela que je perçois votre raisonnement.
    Comme je l’ai déjà exprimé, il n’y a jamais rarement un seul responsable quand un couple ne fonctionne plus. Cela ne revient pas à dire, selon vous, que celui ou celle qui qui commet l’adultère (principe moral) est forcément un ou une toxique. C’est bien plus complexe que cela.

    Vous percevez Tinette manipulatrice, car comme moi, à propos d’un autre témoignage vous avez une méconnaissance de la dépendance affective et de la personnalité PN, qui se rejoignent subtilement sur certains aspects.

    Tinette pense pouvoir reconstruire avec son mari, qu’elle essaye, au moins elle n’aura pas déserté. C’est tout à son honneur de le vouloir. Seule Tinette sait si elle a raison ou pas d’y croire, seul l’avenir lui dira. Je ne suis pas médium.

    Quand je ne suis pas en accord avec un témoignage, je l’exprime.
    C’est ce que vous faites Chocolatine. Mais je trouve que votre jugement est hasardeux. Il vous renvoie forcément à quelque chose pour réagir aussi violemment. Si je peux me permettre, essayez d’y réfléchir, plus particulièrement sur la notion d’adultère.

    Bien à vous

    J'aime

    1. Bonjour Stellabat

      Effectivement, certains éléments ont échappé à « Chocolatine » et il est aussi vrai que Tinette n’avait pas précisé son contexte exact dès le départ, notamment l’adultère de son époux qui a été un élément déclencheur.

      Féministe ou pas, à la première lecture du témoignage de Tinette, ma réaction a été de trouver qu’elle faisait très peu cas (voire pas du tout) de son mari. C’est comme s’il était vraiment le dindon de la farce. C’est pour cette raison que j’ai écrit « empathie à géométrie variable » dans le titre du témoignage (qui, à la base n’était qu’un commentaire). J’ai trouvé choquant que Tinette se présente comme une « victime » quand elle m’apparaissait plutôt comme une complice de son amant.

      Chacun a son idée sur l’adultère mais si on me demande un avis objectif, j’applique exactement la même empathie à Tinette qu’à son mari. Je l’avais aussi signalé dans le témoignage de Liliane qui, depuis, a adhéré à ce point de vue. On ne peut pas faire 2 poids, 2 mesures. Un humain est un humain, femme ou pas. Et je n’aime pas « cajoler » une personne quand dans le même temps, elle agit envers un autre être humain d’une manière qu’elle juge répréhensible pour elle-même. Ce sont les PN et les personnes totalement égocentriques qui réfléchissent ainsi.

      Ce qui est bon pour un humain (compassion, bienveillance, honnêteté) l’est aussi pour l’autre. Pourquoi traiter différemment deux êtres qui agissent pourtant de la même façon ? Là, ça fait 1-1 entre Tinette et son mari et je leur souhaite le meilleur.

      Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse.
      Ne joue pas avec les sentiments d’autrui si tu ne veux pas qu’on joue avec les tiens.

      Voilà ma devise. Pas de favoritisme ;).

      Aimé par 3 people

  21. Happy Sunday My@Scarlett @stellabat,

    Le discours de @Chocolatine2017 a été extrêment agressif et insolent , je n’en disconvient pas, cependant @Stellabat je ne me suis jamais permise d’insulter un intervenant pas même quand celui-ci à fait montre de xénophobie à mon égard.
    Mon ton est acide oui etbje le revendique mais je n’agresse pas verbalement dire à quelqu’un que son attitude est “dégueu » et j’en passe c’est aggresser faire du bashing derrière son clavier d’ordinateur.
    Ceux qui m’ont dit se sentir , je réecris se sentir agresser par mon discours me reprochaient de leur parler cruement de leur réalité en les citants pour ensuite soit fuir le débât parce que se sentant je dis bien se sentant juger ou finallement admettre ne pas avoir supporter que je leur expose leur propre réalité. Ce n’est pas la démarche de @Chocolatine2017 , elle condamne en réference à ses valeurs au mépris du respect de l’autre. Je ne méprise jamais le respect que je dois à l’autre sur ce blog, tout est donc dans la manière et la personnalité de celui qui s’exprime.

    Maintenant concernant l’infidélité dans le couple , c’est en effet un DILEMME non NEGLIGEABLE qui incrimine son auteur de facto. Quelque soit la motivation de l’infidéité et donc ici de l’adultère il relève malgré tout de la trahison de l’engagement envers l’autre et de l’incapacité d’honorer sa propre parole. Une infidélité laisse place à la perte de toute crédibilité en matière d’engagement et ici sur le plan amoureux .
    ONCE A CHEATER ALWAYS A CHEATER!!!!
    Bien que je comprenne le fonds du discours de @Chocolatine2017, jee me dois de le condamner dans sa forme par défaut de respect d’autrui et de l’esprit du blog. Parce que ce discours est un acte de violence à l’égard d’autrui au travers des insultes ( traiter l’autre de dégueu c’est inadmissible ).
    Cependant ilest à reconnaitre par honnêteté intellectuelle que si toutes les victimes de PN qui l’ont été par adultère , n’avaient pas eu à souffrir de la toxicité de ce PN , elles n’auraient pas été des victimes et auraient peut être encore continuées leurs actes adultérins en toute jouissance sans jamais avoir à passer par ce blog.
    En d’autres termes ce n’est pas l’ADULTERE donc l’INFIDELITE elle même qui fait de ces personnes des victimes au sens où on l’entend sur ce blog mais bel et bien le profil PN de leurs amants.
    Sans amants PN il n’y aurait pas eu de fin d’adultère et donc d’infidélité ni même de victimes. La voilà la réalité de ce double drame.
    Que la justice ne reconnaisse plus l’adultère en France comme une des causes de divorce pour faute est dans le fond un choix de société préjudiciable parce qu’il sous entend que trahir l’autre est une banalité sans conséquence grave et d’ailleurs il faut bien avoir à l’esprit que ce choix à une visée économique et non morale, parce que commettre un adultère reste immorale quelqu’en soit les motifs.
    Ce qui est faux c’est de penser que tromper l’autre sur ses sentiments n’est pas grave en soi, trahir l’autre dans son couple délibérément alos qu’on s’était engagé c’est dire à l’autre et la société que l’on est pas une personne viable parce que incapable d’honorer un engagement jusqu’à son terme et donc que votre parole n’a pas de validité.
    FOOL ME ONCE SHAME ON YOU FOOL ME TWICE SHAME ON ME.
    Trahir c’est mépriser l’autre dans le respect qu’on lui doit mais qu’on se doit aussi.
    Quelle crédibilité pouvez vous espérer quand au lieu d’affronter puis statuer sur un problème vous choisissez la fuite permanente?
    Commettre un adultère c’est FUIR sa RESPONSABILITE, maintenant il est vrai que ce genre d’attitude pas du tout apprécié par ceux qui en sont directement victimes est considéré comme lâche et immonde mais ça c’est un jugement personnel.
    Pour ma part , je pars du principe que les gens n’appartiennent pas au gens donc je n’irai pas jusqu’à énoncer ce genre de jugement d’autant que l’adultère est une DECLARATION DU PROFIL DE SON AUTEUR ET NON UNE DEFINITION DE MA PERSONNE, il n’en demeurre pas moins que celui qui me trahis sur le plan intime est définitivement rayé de mon espace vitale, je refuse d’être un ‘instrument au bal de l’immoralité et de l’immaturité.
    De même qu’un collaborateur qui tromperait son épouse sous mes yeux perdra toute confiance de ma part si il triche dans sa vie privé il trichera au boulot à la première occasion !!!!
    Combien d’individus on tout perdu au départ à cause d’une infidélité c’est à dire d’un mensonge ?!!! Hello Karma…. 😉

    Donc tout ceci pour dire que il y a deux sujets clés mis en exèrgue dans le discours de @Chocolatine2017:
    1°) Ceux qui jugent autrui derrière leur clavier au mépris de la Dignité humaine, soit le Bashing .
    2°) La question de l’ADULTERE donc de L’INFIDELITE et aussi du DENIE chez certaines victimes de PN et son impacte sur leur double RESPONSABILITE MORALE.

    Pare qu’il est évident que si ces victimes avaient pris leur RESPONSABILITE en mettant un terme officiel et acté dans leur engagement de couple avant d’initier un nouvel engagement il n’y aurait pas eu de double responsabilité mais une seule celle de la victime de PN au sens basique qui est décit sur ce blog par @Robert dans ce que j’appelle sa “Chartre de la Victime” .

    A lire:
    Rien ne sera plus jamais comme avant
    Toutes les relations changent avec le temps et il n’y a aucune raison que ce soit en mal. Changer signifie avancer ensemble et ainsi savoir si notre amour est véritable.
    https://amelioretasante.com/rien-ne-sera-plus-jamais-comme-avant/

    Peace,

    Aimé par 2 people

    1. Hello

      Un petit point sur le lecteur/la lectrice « Chocolatine » (j’ignore son identité réelle).

      « Chocolatine » a tenu d’autres propos très agressifs dans ses commentaires ultérieurs et ils ne seront pas publiés pour cette raison.

      Nous ne sommes pas en guerre, chacun doit donc s’exprimer avec un minimum de respect pour les autres intervenants et pour le travail fourni. Si cela doit tourner en règlement de compte, je lâche prise. Cette personne n’a jamais pris la peine de parler de son parcours, ni d’apporter une contribution positive, constructive au blog.

      Aimé par 2 people

      1. Lol ! Je veux bien qu’on ne soit pas d’accord les uns avec les autres mais il y a des façons de s’exprimer sans partir au « clash ». Le plus important n’est pas d’avoir le dernier mot mais d’échanger et d’ouvrir sa perception, il me semble.

        Aimé par 2 people

  22. @Dandoha, il y a méprise sur mon intention. Je ne vous qualifiais en aucun cas de personne injurieuse, bien au contraire. Maintenant si mon ton vous a laissé penser que c’était mon propos en disant que vous étiez parfois « raide, ce que vous pouvez traduire par « acide », je vous prie de m’en excuser. Votre justification me laisse penser que vous l’avez mal interprété, donc que je l’ai maladroitement exprimé. Je m’adressais à Chocolatine en lui faisant remarquer, que justement malgré vos propos qui peuvent « secouer », vous n’aviez jamais insultée qui que se soit. Je respecte les convictions de Chocolatine même si je n’y adhère pas je lui dis juste de faire attention à ne pas juger trop rapidement. Dire c’est « dégeu »à Tinette et que son mari aurait dû la quitter, j’ai trouvé cela violent.

    @Dandoha, sauf erreur de ma part, il me semble qu’en droit français le divorce pour faute existe toujours, l’adultère étant considéré comme une faute puisque rupture du contrat de mariage, du devoir de fidélité. C’est pour cela que les avocats vous informent sur le fait que même séparés, même avec une conciliation, tant que le divorce n’est pas prononcé, le devoir de fidélité est absolu. Cependant, il semblerait que les juges soient relativement cléments si l’adultère a été commis alors que le couple était déjà séparé.
    Néanmoins, si l’adultère avait débuté avant la séparation du couple et qu’il continue après, le juge pourra considérer qu’une faute a été commise. Cela vaut pour les 2 parties. A moins que vous ayez Dandoha, une information contradictoire, voici ce qui m’a été dit par 2 avocats en 2015 et 1 autre début d’année 2016.

    @Scarlett, @Dandoha,
    Permettez moi d’être en désaccord avec vous concernant votre jugement sur l’infidélité que je trouve pour ma part très tranché. Nous sommes d’accord sur le fait que l’engagement moral vis a vis de son conjoint (marié ou non, je ne fais pas la différence) est synonyme de respect et de confiance. Je ne légitime pas l’infidélité, qui est vécue à juste titre comme une trahison. Je fais la différence entre la personne, homme ou femme, qui recherche des partenaires pour se satisfaire, au mépris de son conjoint qu’il maintient bien au chaud tout en lui mentant éhontément sur son amour tout comme sur son emploi du temps. Et celle, qui au cours d’une rencontre, rompt son engagement souvent sans même savoir pourquoi.
    Je pense que la culpabilité fait surface très rapidement et tout un questionnement sur soi même s’impose alors. L’honnêteté voudrait que chacun en pareil circonstance fasse un bilan sérieux de son couple, de ses manquements, de ce qui l’a conduit à transgresser un principe moral pourtant auquel il tenait réellement.
    Les zones de gris, que vous évoquez parfois @Scarlett se retrouvent dans les histoires de couples. C’est pourquoi certains couples, après un épisode d’infidélité, repartent sur des bases différentes et surmontent ce qui peut être considéré comme un échec. C’est ce que j’appelle le droit à l’erreur. Le chemin d’un couple sur plusieurs années ne prend pas forcément la ligne droite.

    Dans l’histoire de Tinette, si on accepte de fait que son amant est PN, les circonstances de son histoire font qu’elle a été infidèle à son mari et victime d’un PN. La double responsabilité dont vous parlez @Dandoha.

    En revanche je ne vous rejoins pas quand vous dites: « si toutes les victimes de PN qui l’ont été par adultère, n’avaient pas eu à souffrir de la toxicité de ce PN , elles
    elles n’auraient pas été des victimes et auraient peut être encore continuées leurs actes adultérins en toute jouissance sans jamais avoir à passer par ce blog ».
    Je pense que quand on se laisse aller dans les bras d’un/une autre, et que l’on aime sincèrement son conjoint, ce qui pour moi n’est pas incompatible, l’examen de conscience est inévitable. Que l’amant soit un PN, à mon sens, permet de mettre encore plus en évidence ses propres faiblesses et les enjeux que l’on a mis non seulement dans cette interaction mais aussi dans la relation à son conjoint. Le PN agit alors comme un accélérateur ou bien comme un révélateur.

    En amour, je pense que personne n’est à l’abri d’une trahison et personne n’est à l’abri d’en commettre une. Et je fais la différence entre l’infidélité banalisée, érigée en mode de vie, au détriment du respect de l’autre et de ce que j’appelle l’erreur de parcours. C’est mon point de vue.

    J'aime

    1. Coucou Stellabat

      En fait, ce qui me dérange n’est pas l’infidélité en elle-même, tant que je ne suis pas la personne trompée ;).

      Ce qui me gêne profondément, c’est de lire le discours d’une personne qui attend de ma part, de la compassion, quand dans le même temps, elle manque totalement d’empathie envers une tierce personne. Que ce soit son mari, son amant, sa mère, sa sœur, etc. C’est le même tarif. L’injustice m’insupporte donc j’aurai moins de bienveillance envers une femme adultère qui n’a aucune empathie envers un mari fidèle (et vice versa dans les sexes) qu’une personne qui a le courage d’assumer ses actes, de reconnaître qu’elle a aussi été partie prenante dans la trahison.

      Le discours de Tinette ne tenait absolument pas compte de la sensibilité de son mari. Celui de Liliane au départ non plus.

      « Aimerais-tu être à leur place ? » Telle est la question que je me pose et la réponse est non.

      Remettre toute la responsabilité sur l’amant, OK, ça va 2 minutes mais quid de la personne impliquée ? C’est un peu comme si je devais parler avec une personne qui a commis un délit. Oui, on peut l’expliquer de mille façons mais si un moment donné, cette personne ne prend pas en compte aussi les sentiments des autres intervenants, ceux qui ont donné leur confiance et ont été trahis, elle n’a pas de crédibilité à mes yeux.

      C’est le signe d’une personnalité égocentrique, qui ne fait aucun cas des dégâts de ses actions sur les autres. Nous sommes tous humains et nous ressentons tous de la douleur. Pourquoi vais-je pleurer sur le sort de Tinette et pas sur celui de son mari si elle est dans l’adultère et lui, non ?

      Mon empathie n’a pas de sexe, et n’est pas non plus question de témoignage. Ceci est un point de vue personnel et non une vérité universelle.

      Aimé par 2 people

    2. @Stellabat,

      Non il n’y a aucune méprise de ma part, et rappelez-vous que je ne fais de RIEN une affaire personnelle 😉 :

      Prenez le temps de me relire à froid et vou verrez où je veuxen venir, pas de qui proco nulle part chez moi et pour preuve:

      LE DROIT FRANCAIS DIT:

      Divorce pour faute:

      Vérifié le 02 décembre 2016 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), Ministère en charge de la justice

      Un des époux peut demander le divorce pour faute si son époux a commis une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations liés au mariage, rendant intolérable le maintien de la vie commune. Les faits sont laissés à l’appréciation du juge. Le demandeur doit prouver les faits invoqués à l’encontre de son époux. La tentative de conciliation est obligatoire avant toute assignation en justice.

      Conditions

      Violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage
      L’époux qui demande le divorce pour faute doit invoquer des faits constitutifs d’une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage, par exemple, en cas de manquement au devoir de :

      fidélité comme l’adultère (toutefois l’adultère n’est plus une cause systématique de divorce notamment en cas de séparation de fait des époux) ;
      secours et d’assistance comme l’absence de soutien par un époux de son époux malade ;
      respect, par exemple, en cas de brutalité, d’injures ou de mauvais traitements ;
      communauté de vie (par exemple, en cas d’abandon du domicile conjugal).
      Le refus de contribuer aux charges du mariage peut également constituer une faute.

      Ces faits qui doivent rendre intolérable le maintien de la vie commune sont laissés à l’appréciation du juge.

      DANDOHA ECRIT CECI :

      Que la justice ne reconnaisse plus l’adultère en France comme une des causes de divorce pour faute est dans le fond un choix de société préjudiciable parce qu’il sous entend que trahir l’autre est une banalité sans conséquence grave et d’ailleurs il faut bien avoir à l’esprit que ce choix à une visée économique et non morale, parce que commettre un adultère reste immorale quelqu’en soit les motifs.
      Ce qui est faux c’est de penser que tromper l’autre sur ses sentiments n’est pas grave en soi, trahir l’autre dans son couple délibérément alos qu’on s’était engagé c’est dire à l’autre et la société que l’on est pas une personne viable parce que incapable d’honorer un engagement jusqu’à son terme et donc que votre parole n’a pas de validité.

      PORTEE DU CHARACTERE DESUET VOIRE INUSITE DU DIVORCE POUR FAUTE EN FRANCE:

      Vers une disparition progressive du divorce pour faute ?[modifier | modifier le code]
      Le divorce pour faute n’a plus d’intérêt pour grand monde depuis 1974, date à partir de laquelle la tendance a été de confier la résidence de l’enfant à la mère indépendamment de toute question de « faute ». La pension alimentaire ne dépend pas du fait qu’il y ait faute ou non (puisque c’est aux enfants qu’elle est théoriquement destinée), et le partage de la communauté non plus. La seule chose qui fasse la différence entre le conjoint « fautif » et l’autre serait dans ces conditions le paiement des frais de procès : une broutille au regard des autres frais du divorce, c’est-à-dire près de 5 000 euros en moyenne, tous frais annexes y compris ceux du relogement compris. C’est la raison pour laquelle il avait été envisagé de supprimer le divorce pour faute. Ce dernier a cependant été conservé par la loi de 2004 pour tenir compte du non-respect des obligations du mariage.

      Une raison qui conservait au divorce pour faute toute sa vigueur dans les prétoires, était que la question de la prestation compensatoire demeurait liée au caractère fautif ou non du divorce : sauf dans certains cas précis, l’époux aux torts exclusifs duquel le divorce était prononcé ne pouvait prétendre au bénéfice d’une telle prestation. Or depuis la réforme du 26 mai 2004, une prestation compensatoire peut être accordée à l’époux aux torts exclusifs, ce qui amène à réduire l’intérêt de ce divorce.

      Les termes juridiques employés dans le divorce sont parfois mal compris des justiciables : même quand le divorce est prononcé aux torts du parent qui devient gardien, c’est l’autre parent qui est condamné (c’est le terme parfois utilisé dans les énoncés des jugements) à verser la pension. Cette terminologie, qui rappelle des expressions utilisées dans la justice pénale, nuit parfois au règlement amiable du divorce.

      Il faut en effet comprendre que l’obligation alimentaire des parents envers leurs enfants, qui justifie le paiement de cette pension, est indépendante des causes ayant conduit au divorce.

      Cependant, le paiement d’une prestation compensatoire (généralement payée par l’ex-mari à l’ex-épouse) reste une condamnation qui est souvent difficile à admettre par les justiciables, d’une part par défaut d’information avant le mariage et d’autre part parce qu’elle tend à faire double emploi avec le régime légal de la communauté réduite aux acquêts.

      @Stellabat ceci posés je réaffirme que :

      “Que la justice ne reconnaisse plus l’adultère en France comme une des causes de divorce pour faute est dans le fond un choix de société préjudiciable parce qu’il sous entend que trahir l’autre est une banalité sans conséquence grave et d’ailleurs il faut bien avoir à l’esprit que ce choix à une visée économique et non morale, parce que commettre un adultère reste immorale quelqu’en soit les motifs.” .

      La France a décidé de banaliser divorce par consetement mutuel et amiable au mépris de la Faute.Ce qui est DANGEREUX pour les valeurs familiales et poursa société.
      Car jusqu’ici quand vous étiez SANCTIONNE pour Adultère dans un divorce pour Faute vous deviez subir un préjudice finacier pour compenser votre acte, en l’occurence la prestation compensatoire était plus élevée pour la victime.
      Je redis que cette démarche du droit français est économique au mépris des valeurs morales.

      Vous saisissez maintenant?

      Peace,

      J'aime

      1. Bonjour Dandoha,

        Je comprends que le divorce pour faute lié à l’adultère exclusivement n’est plus caractérisé, seulement si il est accompagné de manquement graves au devoirs de secours, d’éducation des enfants ect…et ce pour l’obtention d’une réparation financière faute de trouver un accord amiable.
        Vous vous désolez que la faute soit considérée quasi exclusivement d’un point de vue économique, ce qui selon vous, banalise l’adultère en ne prenant pas en compte le préjudice moral et en vidant de sa substance la valeur d’engagement .

        Est ce que cela encourage pour autant une société toute entière à promouvoir l’adultère comme un acte banalisé, sans conséquences, je ne le crois pas.
        Dans le cadre du mariage, il y a contrat, signé en mairie ou les époux s’engagent entre autre, au devoir de fidélité ce qui se rajoute au contrat tacite. Les couples non mariés dans leur majorité, s’y engagent moralement sans passer par un contrat.
        La différence c’est que les seconds ne pourront jamais faire valoir une demande de réparation financière.

        De mon point de vue, la société française, n’encourage pas l’adultère comme une norme acceptable ou/et comme un acte anodin, elle l’encadre moins juridiquement pour qu’il devienne un engagement individuel et privé. C’est sortir aussi du caractère « religieux » de l’adultère qui pourrait être remplacé par « exclusivité sexuelle ». C’est une évolution de la société. Finalement je préfère parler d’infidélité plutôt que d’adultère car cela suppose qu’il n’y a pas que le paramètre d’exclusivité sexuelle qui rentre en ligne de compte.

        Aimé par 1 personne

      2. Bonjour les filles,

        Les humains sont ce qu’ils sont.
        Finalement, les seuls individus dont l’impact négatif est certain et qui sont donc prévisibles dans leurs actions sont les prédateurs.

        Tous les autres sont autant capables de faire du mal… sauf qu’on ne les voit pas arriver et que certains n’ont que faire des dégâts occasionnés sur les autres MAIS grand cas doit être fait de ceux (dégâts) qui les touchent eux, personnellement.

        La vie continue ;).

        Aimé par 2 people

      3. @Stellabat

        Tout individu qui a signé un contrat avec autrui, s’il estime en avoir été bafoué peut prétendre à réparation légale.

        Les couples non mariés peuvent prétendre à réparation s’ils peuvent démontrer légalement avoir souscrit à des contrats communs (achats de maison, véhicule, etc.) et prouver le concubinage éventuellement par des factures et autres actes administratifs courants. Ils ne répondent pas au même régime d’indemnisation du couple marié mais peuvent prétendre à une indemnisation. Le tout est de prouver le préjudice.

        Je vous lis: “ De mon point de vue, la société française, n’encourage pas l’adultère comme une norme acceptable ou/et comme un acte anodin, elle l’encadre moins juridiquement pour qu’il devienne un engagement individuel et privé” .

        Je vais me borner à vous répondre avec PRAGMATISME surtout que le droit civil m’ennuie profondément justement parce que les problèmes de couple devant la justice m’ennuient en tant que femme et en tant que juriste.
        Vous évoluez dans une société influencée en majorité par le christianisme et qui revendique les valeurs filiales, par le biais de promotion de charges familiales et politiques, de natalité etc.

        Dans sa culture juridique, elle a intégré la notion d’adultère en réponse à sa volonté de se conformer au valeurs familiales chrétiennes et pour cause la polygamie y est interdite.

        Donc la notion d’adultère qui est une section du divorce pour faute avait pour principe de SANCTIONNER son auteur et protéger ses victimes collatérales (filiations illégitimes, légitimes, droit de succession, droit de la famille, etc.)

        Avoir une section de DROIT DE LA FAMILLE prenait tout son sens. Sauf que cette société évolue dans un contexte de crises sociales et économiques et cet ÉTAT UNITAIRE qui concentre en ses pouvoirs, son ADMINISTRATION et SON AUTORITÉ JUDICIAIRE est dépassée par cette évolution sociétale qu’elle n’a pas anticipée.

        Donc arrive dans les années 80 ce fléau social de la mère célibataire, “ elle a fait un bébé toute seule “ ( Jean Jacques GOLDMAN) , ça vous parle ?

        Donc on observe une nouvelle société à l’opposé des valeurs familiales qui émerge et un autre fléau celui du DIVORCE. Il faut se rappeler que ces femmes qui divorçaient étaient à l’époque majoritairement des ex épouses au foyer d’où la prestation compensatoire en droit et il était de facto admis que l’époux était celui qui était le plus susceptible de commettre l’adultère et que il devait à sa femme une pension alimentaire d’ex épouse au foyer appelé prestation compensatoire et pension alimentaire pour les mômes.
        Puis vient une autre tendance, le féminisme, la fameuse femme libérée “ tu sais c’est pas si facile ….” disait la chance Francis Cabrel je crois.

        Bref, je fais court. Le législateur (exclusivement ces messieurs de l’assemblée nationale) a estimé que si ces femelles sont libérées alors elles n’ont pas besoin de prestations compensatoires sauf cas extrêmes et à partir de là, la jurisprudence a restreint la prestation compensatoire dans l’ignorance générale pour un jour en 2014 venir balancer que pour désengorger les tribunaux ont va donner aux notaires le droit d’enregistrer les divorces amiables Cf: loi Sarkozy.

        Les notaires et avocats de la famille sont montés au créneau, mais Madame Taubira a entériné le divorce express et ainsi on a fait tomber en désuétude la responsabilité légale lourde de l’adultère en banalisant le divorce que je qualifie de divorce mac drive, ceux par consentement mutuel et amiable.

        Ainsi la valeur pécuniaire que représentait l’adultère dans la détermination de la prestation compensatoire comme préjudice moral est inexistante pour donner place à une valeur alimentaire exclusivement.

        Je redis la société française par son législateur en banalisant le divorce express transmet un très mauvais message aux générations futures en termes de RESPONSABILITÉS et PRÉJUDICES MORAUX.

        Peace,

        J'aime

  23. @Stellabat ,

    Je vous cite : “ Je fais la différence entre la personne, homme ou femme, qui recherche des partenaires pour se satisfaire, au mépris de son conjoint qu’il maintient bien au chaud tout en lui mentant éhontément sur son amour tout comme sur son emploi du temps. Et celle, qui au cours d’une rencontre, rompt son engagement souvent sans même savoir pourquoi.”

    Vous cherchez à justifier un acte préjudiciable par une motivation personnelle en émettant que le type de motivation même personnelle dissout la réalité de l’acte .

    Shématison cette incohérence :

    L’ Adultère est l’acte commis ici.

    Mon chauffeur trompe sa femme : il est dans l’ADULTERE parce qu’il sait que coucher avec quelqu’un d’autre que sa femme c’est TROMPER, et il en est conscient du début à la Fin.

    “ Celle” qui a commis l’ADUTERE ne sait pas pourquoi elle l’a commis le plus souvent , (selon vous donc nous savons que vous parlez aussi de VOUS @Stellabat 😉 ).
    D’après vous elle n’est pas consciente au départ que de coucher avec un autre homme que son époux c’est TROMPER donc commettre un ADULTERE.
    En d’autre terme son ignorance efface son acte, c’est à dire pas d’ ADULTERE réel.

    “Celle” ne sait pas pourquoi “ CELLE” a TROMPE.
    Donc comme “ Celle “ ne sait pas “ celle” n’est pas dans L’ADULTERE….

    Puis vous précisez ceci: “ Je fais la différence entre la personne, homme ou femme, qui recherche des partenaires pour se satisfaire, au mépris de son conjoint qu’il maintient bien au chaud tout en lui mentant éhontément sur son amour tout comme sur son emploi du temps. Et celle, qui au cours d’une rencontre, rompt son engagement souvent sans même savoir pourquoi.
    Je pense que la culpabilité fait surface très rapidement et tout un questionnement sur soi même s’impose alors”.
    Donc mon chauffeur qui va coucher avec d’autres femmes que son épouse pour se satisfaire est UN ADULTERIN

    MAIS “ celle” qui lors d’une “ rencontre” rompt son engagement du mariage en couchant avec “ rencontre” n’est pas une ADULTERINE.
    Le Canada dry est une boisson doré comme l’alcool mais ce n’est pas de l’alcool, dans le cas de “ celle”. 😋 😜 😝 😛

    😳 Votre incohérence vous saute mieux aux yeux ou pas là @Stellabat? 😳

    A partir du moment ou vous couché avec une autre personne que votre époux avant d’avoir divorcé OFFCIELLEMENT vous commettez l’ ADULTERE.
    On s’enfout que votre époux soit un PN ou pas vous avez COMMIS un ADULTERE, donc une INFIDELITE envers votre époux PN en couchant avec un autre que lui.

    When it sounds like a Duck , walks like a Duck, looks like a Duck,
    IT IS A DUCK 🤓

    Peace,

    Aimé par 1 personne

    1. @Hello Dandoha,

      Je ne sais pas ou vous avez lu que je ne reconnaissais… ou pas l’adultère/l’infidélité selon les cas, ce n’est pas mon propos. Bien évidement, quel que soit le caractère que j’évoque, la définition de l’adultère reste la même, l’acte est le même. De là à me faire dire qu’il y aurait un adultère light, moins préjudiciable ce n’est pas non plus mon propos et c’est le simplifier. C’est pourquoi j’ai pris soin de préciser « Je ne légitime pas l’infidélité, qui est vécue à juste titre comme une trahison ».

      Je ne parle pas non plus de moi car  » celle » est l’antécédent du relatif « personne » cité plus haut.D’ailleurs vous utilisez le Nous pour parler en votre nom, car vous interprétez Dandoha : « Celle” qui a commis l’ADUTERE ne sait pas pourquoi elle l’a commis le plus souvent , (selon vous donc nous savons que vous parlez aussi de VOUS @Stellabat 😉 ).

      Je parle du caractère intentionnel de l’infidélité qui n’est pas le même dans les deux cas de figure que j’ai évoqués, et non pas de l’acte d’aldutère en lui même.

      Je m’agace d’entendre et de lire quand l’adultère est abordé, qu’il l’est rarement pour évoquer ses motivations mais presque toujours ses conséquences. La discussion tourne presque toujours autour de la thématique victime/bourreau. Presque naturellement nous avons besoin de ressentir une grande empathie pour la victime, tandis que l’auteur de l’adultère se doit de s’amender et d’éprouver des remords. Les conséquences peuvent être multiples tout comme les motivations. C’est pourquoi je trouve toujours très délicat et hasardeux de juger une personne sur le simple fait qu’elle ait trompée son/sa partenaire.

      En effet, je fais la différence entre un coutumier du fait (j »utilise le masculin par confort d’écriture, cela vaut au féminin), qui cherche régulièrement des aventures extra conjugales pour soi-disant mettre du piment dans sa vie ou plutôt dans sa sexualité, qui n’y voit aucun problème… tant que son conjoint n’est pas au courant. Et un autre cas (mais bien évidement cela ne se réduit pas à ces 2 cas de figures) c’est celui qui s’essouffle dans son couple pour tout un tas de raisons et qui plonge dans une relation, pour inconsciement ou consciement se sentir considéré. Je ne valide pas l’acte du second, je dis que les motivations et les conséquences ne sont sans doute vraiment pas les mêmes. Dans les deux cas, oui Dandoha il s’agit bien d’un adultère, je le précise pour éviter tout malentendus 😉

      C’est un sujet toujours très sensible à aborder parce que cela renvoie aussi bien à notre histoire qu’à nos croyances morales, spirituelles, religieuses. Il est question de valeurs comme la confiance, la vérité, notre perception de l’amour, du couple, de l’engagement…

      Et je ne crois pas que l’on puisse mettre sur la même échelle, la trahison en amitié ou dans ses relations professionnelle avec l’adultère, qui lui touche bien plus à l’intime.

      En l’instant Dandoha, je ne me sens pas incohérente pour répondre à votre question ☺

      Aimé par 2 people

  24. Bonjour à toutes et à tous
    Bien que j’ai étés dans le cas de l’ADULTERE et j’en suis parfaitement consciente, je suis tout à fait d’accord avec Scarlett et Dandoha.

    « Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse.
    Ne joue pas avec les sentiments d’autrui si tu ne veux pas qu’on joue avec les tiens. » cette phrase reflète la vérité » car tout cela vous revient en pleine face, la preuve en est bien là.

    votre phrase Stellabat : » Les zones de gris, que vous évoquez parfois @Scarlett se retrouvent dans les histoires de couples. C’est pourquoi certains couples, après un épisode d’infidélité, repartent sur des bases différentes et surmontent ce qui peut être considéré comme un échec. C’est ce que j’appelle le droit à l’erreur. Le chemin d’un couple sur plusieurs années ne prend pas forcément la ligne droite. »

    Nous sommes malheureusement des êtres de chair et de sang avec des sentiments, des états d’âme… et personne n’est à l’abri d’une erreur!!
    Mais je suis tout à fait d’accord sur le fait que j’ai trahie et trompée, et j’en étais parfaitement consciente, et ces pourritures savent bien cibler les personnes qui ont besoin et envie d’être aimées, ce sont les proies « idéales »

    Concernant Chocolatine, , son jugement est inadmissible, « dégueu »
    je ne connais pas sa vie, ni son histoire, mais qu’elle se rappelle bien du proverbe
    FONTAINE JE NE BOIRAIS PAS DE TON EAU !

    bonne journée à tout le monde
    Liliane

    Aimé par 2 people

  25. Bonjour Liliane,

    Bien évidement que vous avez trompé votre conjoint, en pleine une conscience.
    Vous parliez de honte, de culpabilité dans un précédent commentaire et je vous ai invité à surpasser ce sentiment qui à mon sens ne doit pas perdurer. La culpabilité n’absout pas la responsabilité, mais elle est un premier signe de compréhension.
    La remise en question à propos de soi-même après un acte comme celui ci doit vous permettre de repositionner vos valeurs mais aussi de comprendre ce que vous étés allez chercher de vous dans la relation l’autre. L’interaction avec un PN vous a permis de comprendre « ces pourritures savent bien cibler les personnes qui ont besoin et envie d’être aimées, ce sont les proies « idéales ». S’ il n’avait pas été PN, vous auriez dit la même chose « envie d’être aimée ». Ses simples mots ne se suffisent pas à eux mêmes et vous le savez, il y a à creuser plus en profondeur dans votre histoire personnelle mais aussi dans celle de votre couple.

    J'aime

    1. bonjour Stellabat
      Oui je suis parfaitement consciente de mon erreur. Quant je parlais de honte, ca concernait bien évidemment ma trahison en ayant eu une relation extra conjugale, mais aussi et surtout comme Tinette d’avoir cèdé à ses dérivations sexuelles… Comme je l’ai dit , j’ai été une victime consentante à tout cela, il ne m’a pas forcé loin de la, mais m’a tout simplement embobiné avec ses belles paroles pleine d’amour!!!!!!
      j’ai surtout honte d’avoir pu me laisser entrainer dans des jeux dangereux et malsains, qui ne me plaisaient pas plus que cela.
      Mais j’étais dans une phase où j’avais besoin d’oublier mes soucis et c’est tout simplement comme cela que c’est arrivé car je ne suis pas une femme volage, pas du tout, et je ne cautionne pas du tout les tromperies et liaisons extra conjugales.
      c’est juste que à un moment de ma vie, j’ai eu besoin d’autre chose pour oublier mes soucis et j’ai plongé. Bien sur, on va me dire j’aurais pu trouver une autre alternative, mais je ne peux plus effacer le passé, mais maintenant je veux avancer sereinement et me dire que la plus grande victime dans cette malheureuse histoire , c’etait ma famille
      Mais si on revient au début du débat j’ai été peut etre une victime oui certainement , victime de cette ordure, mais mon époux lui l’a été aussi et aujourd’hui je le sais et j’ai compris! Merci Scarlett et Dandoha.
      Notre couple est reparti et nous essayons de reconstruire sur des bases qui sont toujours là , et cela est bien réel.
      J’ai mis du temps peut être plus que d’autres personnes à comprendre , mais mieux vaut tard que jamais. Sans ce blog, je n’y serais jamais arrivée , c’est grâce aux témoignages, à Scarlett , à Dandoha (malgré que je me sois fâchée suite à ses réponses mais qui étaient tout à fait bienveillantes à mon égard, lol) ), enfin grâce à tout le monde qui contribue et se livre sur ce blog.
      UN GRAND MERCI A TOUT LE MONDE
      On a tous droit à une seconde chance!
      Une belle journée à tout le monde

      Aimé par 1 personne

      1. Chère Liliane

        Merci. Merci pour cette clairvoyance juste ici :

        « Mais si on revient au début du débat j’ai été peut etre une victime oui certainement , victime de cette ordure, mais mon époux lui l’a été aussi et aujourd’hui je le sais et j’ai compris ! »

        Ceci est exactement le point que j’essaye de souligner. Un homme + une femme = un ÊTRE HUMAIN. Tout le monde doit être traité de façon HUMAINE.

        Le féminisme n’a jamais dit qu’il fallait RABAISSER les hommes au bénéfice des femmes, mais que les deux sexes soient considérés égaux sur un plan émotionnel et empathique, ce qui devrait être la norme. C’est le résultat d’une société narcissique que de remettre la question des valeurs que chaque individu adopte (ou devrait adopter) sur un principe de « guerre des sexes ». Chaque sexe a ses spécificités mais est-ce la course à qui sera le plus infidèle…? Quelle société voulons-nous exactement ?

        Une femme ou un homme qui trompe = une personne qui trompe = même traitement pour ma part. Que l’amant ou la maîtresse soit PN est une autre question qui est traitée à part.

        Je répète donc : ce n’est pas une question de multiplier les trahisons (ni de dire que personne ne devrait trahir = les gens font ce qu’ils veulent) mais de ne pas être surpris(e) quand on reçoit la même énergie de trahison/destruction/absence de valeurs que celle avec laquelle on a choisi de vivre sa vie. C’est juste cela. Que ces personnes ASSUMENT ce qu’elles font jusqu’au bout et aient la décence de voir aussi l’autre partie qui a été dupée = le conjoint ou la conjointe dans l’histoire.

        Vous voyez, ce qui m’a étonnée au départ de cet échange, est que le fait de dire à une personne « Prends tes responsabilités » est un détail par rapport au reste de l’histoire. Si ça a eu un tel effet boule de neige, notamment avec Tinette, c’est bien que ceci est le CŒUR du problème en réalité.

        Cette règle d’empathie s’étend (devrait s’étendre) à tous les domaines de notre vie. Et c’est cela qui est en déclin dans notre société. On fait du mal allègrement, on refuse de regarder ce mal parce qu’il remet en question la version « angélique » de notre personne puis quand c’est un tiers qui sert de Karma, nous renvoyant en plein visage ce que nous-mêmes avons infligé à autrui, on crie au loup.

        Passez une très belle journée, merci de votre participation lumineuse ❤ !

        Aimé par 1 personne

  26. Happy Monday @Stellabat

    Je vous cite : “ Je parle du caractère intentionnel de l’infidélité qui n’est pas le même dans les deux cas de figure que j’ai évoqués, et non pas de l’acte d’adultère en lui même. Je m’agace d’entendre et de lire quand l’adultère est abordé, qu’il l’est rarement pour évoquer ses motivations mais presque toujours ses conséquences.”

    Et pour preuve quand je dis “ Nous savons …” je devrais faire attention à chaque fois que je rédige et me rappeler que quand je procède à une démonstration géométrique je ne m’adresse pas en audience. My bad on that one, donc le nous ne signifie pas que je m’exprime au nom des autres pas du tout , c’est un Nous mathématique (Démonter une règle en géométrie thèse, hypothèse, synthèse).
    J’y veillerai à l’avenir 😉

    Donc pour revenir à vos propos que j’ai cités plus haut, justement ça vous agace parce que vous n’admettez pas que l’excuse c’est-à-dire la motivation est INEXCUSABLE en moralité. Tout simplement parce qu’aucune détresse, aucune humiliation subie de la part d’autrui NE VOUS AUTORISE A VOUS RABAISSER PLUS BAS QUE LUI DANS SA DÉSHUMANISATION ET LE MÉPRIS DE VOTRE PERSONNE. Tant que vous aurez le réflexe obtus du “œil pour œil, dent pour dent” ou encore cette pathétique Loi du Talion, vous ne vaudrez pas mieux en moralité et légalité que votre provocateur.

    Donc que vous vouliez justifiez votre détresse psychologique comme motivation du passage à l’adultère grand bien fasse à votre conscience, sauf que vous ne dupez personne sinon vous et la réalité à chaque fois au nom du Karma vous le renvoie. Ce mensonge d’auto-justification en pleine face.

    Si vous @Stellabat ne comprenez pas cela alors il y aura toujours une faille dans vos relations humaines.

    Il n’y a pas de hasard dans la vie c’est ainsi, et ce ne sont ni moi, ni vous qui établissons les règles du “rééquilibrage des énergies” , autrement dit Karma. Quelle que soit votre détresse émotionnelle ou physique, elle ne justifie pas que vous puissiez trahir vos engagements et ainsi trahir autrui, même si autrui est un monstre, puisque vous ne faites que vous positionner au même niveau que ce monstre quand vous procédez à la facilité morale de mépriser vos engagements comme ce monstre les a méprisé. Et pour preuve un engagement légale ne s’efface pas si facilement parce qu’il implique la notion de responsabilisation qui voudrait que les commettants fassent face et statuent.

    Si la justice raisonnait comme vous le fait le divorce, les avocats de droit matrimonial non plus, n’existeraient pas. On aurait admis que autrui est un PN. Vous, vous avez commis l’adultère donc administrativement et légalement le couple est dissout in extenso au motif qu’émotionnellement Madame était vulnérable, vous ne pensez pas ?

    Tout comme je pourrais dire au juge que mon client n’a pas honoré le contrat de vente suite à une déception amoureuse parce que le contractant n’est autre que l’amant de son épouse ???? On va où là ?

    Si on veut chercher des excuses on va en trouver, valables ou pas elles ne dédouanent quiconque de la réalité de la commission de l’acte et des responsabilités qui en découlent.

    DONC je vous cite : “ tandis que l’auteur de l’adultère se doit de s’amender et d’éprouver des remords” .
    ABSOLUMENT.COM TOUT A FAIT .COM EXACTEMENT.COM l’auteur d’une trahison a commis un acte NÉGATIF, TOXIQUE, GRAVE et doit se repentir pour retrouver crédibilité. COMMETTRE UN ADULTÈRE, C’EST BEL ET BIEN TRAHIR LES SENTIMENTS ET ENGAGEMENTS DE AUTRUI AVANT TOUT ET DE SOI MÊME EN SUITE.

    @Liliane qui était plus réfractaire à cette réalité que vous, a fini par comprendre la substantifique moelle de cet acte et sa violente répercussion plus d’un après, sur sa propre personne morale bien au delà de son couple. Elle peut vous confirmer le nombre de fois qu’elle a été au clash avec moi sur ce sujet. Jamais je ne l’ai jugée, chaque fois je me contentais de lui retracer la réalité des faits uniquement ça et puis la FORMIDABLE @Tinette par son témoignage a provoqué le déclic.

    Vous insistez en disant : “ C’est pourquoi je trouve toujours très délicat et hasardeux de juger une personne sur le simple fait qu’elle ait trompée son/sa partenaire.” Soyons précis ce que vous qualifiez de jugement, n’est que l’affirmation d’une réalité dénoncée.

    ADULTÈRE : Petit Larousse QUI VIOLE LA FIDÉLITÉ CONJUGALE. VIOLATION DU DEVOIR DE FIDÉLITÉ
    Depuis quand le terme VIOLE est un terme POSITIF et PASSIF?

    Vous achevez en disant “ Et je ne crois pas que l’on puisse mettre sur la même échelle, la trahison en amitié ou dans ses relations professionnelle avec l’adultère, qui lui touche bien plus à l’intime.” .

    @Stellabat, quel que soit le domaine UN TRAITRE RESTE UN TRAITE IL VIOLE UN PACTE AUQUEL IL A CONSENTI PRÉALABLEMENT. Une personne qui n’a aucune difficulté à TRAHIR ses propres sentiments par engagements n’aura aucun scrupule à reproduire le mécanisme en amitié et au boulot du moment qu’il en estimera avoir la légitimité, surtout si il estime pouvoir justifier SYSTÉMATIQUEMENT ses actes sans en assumer ne serait ce que par reconnaissance de les avoir commis et l’impact de leurs conséquences.

    Je vous rappelle que votre foyer , votre famille est le microcosme de votre environnement professionnel qui se veut être un autre microcosme de la société.

    Le problème de fonds de l’adultère est celui de la RESPONSABILITÉ morale et légale.

    Peace,

    Aimé par 1 personne

    1. Le double standard, 2 poids / 2 mesures, ce que je fais à autrui ne doit pas m’être reproché et quand mes propres règles me sont appliquées… Là, il y a un problème.

      Ce n’est pas le divorce qui est en train de couler notre société. Au contraire, quand ça ne va plus entre deux personnes, il vaut mieux que chacun reprenne sa route.
      Ce n’est pas la multiplication des familles monoparentales. Les enfants peuvent être élevés principalement par un seul parent.
      Ce n’est pas non plus l’infidélité en elle-même.
      Ce n’est pas le féminisme, qui est né dans un contexte particulier et qui est indispensable pour défendre les droits des femmes. C’est un mouvement très utile.

      Mais un déclin total du concept d’empathie, quelle que soit la situation dans laquelle on se trouve ou le mouvement auquel on se rattache. L’empathie est liée à l’humain, pas à des lois. Il n’y a pas d’empathie quand on est INCAPABLE d’accepter d’avoir fait du mal à autrui et juste de dire « Désolé ». Il n’y a pas d’empathie quand on valorise la trahison en se mentant à soi-même et en appelant cela « liberté de choix ».

      Cette société est basée sur des valeurs consuméristes. L’autre est un objet qui est utilisé, exploité pour combler une solitude et remplir une fonction. On lui dénie tout monde émotionnel pour s’accaparer 100% de la satisfaction dans la relation ou les relations. Quelle valeur avez-vous en tant qu’être humain ?

      Avez-vous dit une société perverse narcissique…?

      La boucle est bouclée ;).

      Quand tu parles de Karma, je te rejoins totalement. On ne peut pas placer une énergie de trahison gratuite dans ce monde et espérer être respecté en échange par les autres. A la guerre comme à la guerre. Les pervers narcissiques vont au moins au bout de leur malveillance : ils envoient du mal et vivent dans la paranoïa en sachant qu’ils auront aussi du mal en retour.

      Cette double politique est au cœur du concept d’empathie. Si vous ne voyez pas le mal que vous faites à autrui, ne venez pas vous plaindre quand on vous fera la même chose ET que vous ressentirez cela comme… une trahison !

      Ce n’est pas une question de bien ou de mal mais honnêtement, que chacun fasse bien attention à son entourage et ne donne pas sa confiance avant d’avoir évalué la loyauté et la capacité de responsabilité de ceux qui se disent « amis », « maris », « femmes ». C’est de là que viendra le coup de grâce.

      Juste un constat. Quelqu’un qui n’a pas de notion des mots « loyauté » ou « trahison » envers les autres est dangereux, PN ou pas. Par contre, pour sa petite personne, la mémoire revient miraculeusement.

      Vraiment… faites attention à ceux avec qui vous vous associez. La trahison arrive toujours par celui/celle qu’on soupçonne le moins.

      Aimé par 4 people

      1. @Scarlett ,

        La famille monoparentale dans son essence même tue la société ,les juges doivent se battre au quotidien pour expliquer au parents que leurs devoirs envers leur enfants ne cessent pas avec le divorce ou la pension, et le féminisme aussi parce qu’elle promouvoit l’individualisme des comportement au mérite exclusif du sexe.
        Je m’explique cette notion d’égalité des sexes a été une abomination totale un couple se doit d’être complémentaire , une femme seule ne pourra jamais représenté la masculinité paternelle nécessaire chez un enfant dans son éducation comme modèle et inversement.
        Il faut comprendre que le DROIT de la famille en France n’est pas construit sur le principe de la monoparentalité sauf en cas de veuvage. il y a un fossé entre valeurs societales actuelles et valeurs légales.
        Cette notion de femme libérée à été propulsée à son paroxisme dans ses travers les plus dégradants voire pronographique au mépris des valeurs morales et de la dignité humaine aujourd’hui on a des célébrités telles que les kardashians . L’homme fait je fais aussi moi femme , au mépris de ma si,ngularité et de ma féminité parce que dans trop de cas féminisme et féminité sont incompatibles dans les comportements , une revendication à la virilité dans ses aspects les plus agressifs que humains .
        L’infidélité à marginalisée la philosophie du couple et de la famille pour y intégrer des pseudos valeurs à l’emporte pièces au cas par cas au mépris des règles sociales et juridiques.

        Résultat des courses pour un mec qui revendique sont profil coq de basse cour et charmeur à la petite semaine on a une femme qui au nom de l’égalité des sexex se revendiquera une idée bafouée de la femme amazone.

        Voilà ce que je démontre aussi quand je dis à @Stellabat que la motivation du crime n’éfface pas le crime ni la responsabilité

        Xoxoxo

        J'aime

      2. @Scarlett et @Stellabat ,

        Quand je dis que la société française en banalisant l’adultère tue le DIVORCE pour faute je ne suis pas entrain de dire que le DIVORCE tue la société soyons bien clair .

        Une société qui facilite le DIVORCE au mépris de la notion de RESPONSABILITE en le simplifiant dans sa procédure et dans ses sanctions , se met en DANGER parce qu’elle transmet comme message que le DIVORCE ne requiert aucune RESPONSABILITE chez ses souscripteurs.

        Il faut faire la distinction entre le fait que “ Ce n’est pas la multiplication des familles monoparentales. Les enfants peuvent être élevés principalement par un seul parent.”.

        Cette revendication de le monoparentalité est arrivée dans un contexte bien précis avec le féminisme déjà ensuite il faut apprécier le paramètre économique de l’époque.
        Cette publicité dela monoparentalité a fait tellement d’émules que des femmes de plus en plus jeunes et en âges de procréer convaincue notament par les aides sociales entre autres sont tombées dans le piège de la monoparentalité. E milieu carcérale français plus de 70% des jeunes incarcérés sont issus d’un foyer monoparentale, le tax d’échec scolaire est plus important dans les foyers de famille nombreuses et monoparentales, les taux de grosses des jeunes filles de 15 ans est plus importants dans les foyers de famille monoparentales. En 2000 le fossé fut économique, principalement , ce que percevait un parent isolé en aide sociale était deux fois plus conséquent que ce que perçoit un parent en 2000 pour soutenir une éducation à leurs enfants .
        Voilà sur quoi je e fonde pour dire que le principe du “ elle a fait un bebe toute seule à coulé la societé vers l’échec” par l’interprétation laxiste et individualiste de sa philosophie dans une société ou le travail et les aides sont aujourd’hui payés mal très mal.

        Un enfant issue d’un foyer ou l’infidélité est une maxime ou un prétexte a moins de chance de faire confiance et s’orienté adulte vers l’engagement et la responsabilité familiale.

        Que la société française se dise convaincue que le féminisme a été indispensable pour faire évoluer le droit des femmes je n’en disconviens pas jusqu’à une certaine limite .
        Le féminisme selon Simone veil ou encore Françoise Giroux qui ont donné aux femmes toute leur représentativité de femme active et productive me parlent .En effet l’évolution du droit de la femme et son humanisation ont été renforcées au travers de lois garantes de leurs intégrités et singularités comme le droit à l’avortement ou encore la maternité en congé parentale mais ausi ayant permis l’implication du rôle de père congé de parentalité, ce féminisme est en effet un féminisme révolutionnaire .
        Cependant le féminisme au sens des mouvements féministes des années 90 à nos jours qui revendique un féminisme politisé masculinisé dans son discours afin de prétendre ne disposer que de cette méthode pour combattre le sexisme masculin de l’Assemblée Nationale je n’y crois pas une demi seconde car elle se fonde sur des références toutes aussi sexistes que la mentalité de ses hommes de l’assemblée qu’elle dit combattre, ainsi on a vue des “ marianne “ ayant perdu toute féminité mais aussi crédibilité auprès de leur propres congénères par exemple dans le milieu politique et leadership industriel.

        Mais ça c’est mon observation

        Xoxoxo

        J'aime

      3. Hey my Dear,

        Je respecte totalement ton point de vue sur le divorce et sur les foyers monoparentaux qui ne sont clairement pas un idéal.

        Cependant, peut-on réellement faire une généralité avec aussi peu d’éléments ?

        Si 70% de la population carcérale chez les « jeunes » (tranche d’âge ?) est issue d’une famille monoparentale… Cela ne signifie pas d’office que le seul fait d’être issu d’une famille monoparentale soit un facteur de délinquance. Tu me suis ?

        Les êtres humains ne réagissent pas tous comme des robots que l’on paramètre et qui donnent exactement le même résultat. Il y a des variables dont la monoparentalité mais elle n’explique pas tout. Les tribunaux eux-mêmes prennent en compte le dossier des personnes qui sont jugées et ceci est compatible avec l’existence d’une loi commune à tous.

        Hors du contexte carcéral, que fais-tu de la capacité de résilience d’un individu qui n’est pas d’office « condamné » à reproduire des expériences traumatiques qui lui sont arrivées mais à les sublimer ? Il n’existe pas de règle définitive chez l’humain et l’étude de la psychologie nous a suffisamment démontré cela. L’humain est fragilisé, détruit mais il n’y a pas de déterminisme absolu et constant.

        Mon point premier n’est d’ailleurs pas l’organisation de la famille/société mais le refus de certaines personnes d’agir en conscience (réfléchir avant d’agir) et d’assumer ensuite l’impact de leurs agissements. Je parle d’empathie et de son application variable.

        Je ne juge pas les personnes qui ont envie de se revendiquer féministes de la première heure ou de la seconde vague. Je regarde uniquement si elles ont conscience de leur impact à l’échelle de leur entourage immédiat. Et je signale quand un élément me semble non empathique. That’s it. Tout comme mon intro à Liliane et à Tinette sur leurs témoignages. Tout est dans le contexte des éléments communiqués par les auteurs.

        C’est madame @Stellabat qui a levé cette question du « féminisme » dans le contexte de la guerre des sexes. Cela peut parler aux personnes qui sont dans ce clivage hommes forts / femmes faibles mais ça ne me parle pas du tout et ça n’a rien à voir avec la question de l’infidélité et d’assumer ses choix ;).

        xoxo

        Aimé par 1 personne

    2. Happy Tuesday My @Scarlett,

      YES YES YES PISTACHE YES YES YES Honey!!!!
      Again:

      “ Le féminisme n’a jamais dit qu’il fallait RABAISSER les hommes au bénéfice des femmes, mais que les deux sexes soient considérés égaux sur un plan émotionnel et empathique, ce qui devrait être la norme. C’est le résultat d’une société narcissique que de remettre la question des valeurs que chaque individu adopte (ou devrait adopter) sur un principe de « guerre des sexes ». Chaque sexe a ses spécificités mais est-ce la course à qui sera le plus infidèle…? Quelle société voulons-nous exactement ?”

      Exactement , MERCI MERCI c’est tout à fait cela , que j’ai tenté de défendre dans tous mes échanges avec @Stellabat. On ne peut pas appartenir à une société et à une culture où des femmes de vraies féministes comme Simone Veil , Françoise Giroud, Simone de Beauvoir (pionnières)des temps modernes se sont battues toutes leurs vies pour la dignité de la Femme et son respect dans sa singularité , contre le sexisme traditionnel et conservatiste d’une société machisme et patriarchale dans ses décisions pour ensuite prétendre au nom d’un féminisme de pacotille moderne plus en clin à défendre la pornographie féminine et la libre dérive des sentiments et des valeurshumaines au nom de la sacro sainte LIBERTE ( sauf que la LIBERTE DE L’UN COMMENCE LA OU S’ARRETE CELLE DE L’AUTRE) reproduire le même comportement individualiste préjudiciable que l’on a dénoncé puis combattu par la démocratisation du Divorce .
      Vous n’êtes pas bien dans le couple , plus besoin de rester par devoir spirituel ou cultuel dans cette société dite laïque, vous avez le libre droit de divorcer donc rien ne peut justifier le trahison et le viol de l’engagement qu’est l’infidélité.
      Mais dire cela c’est portée atteinte à la liberté des êtres au XXI eme siècle ou encore être has been pour trop de monde.
      J’invite à relire Madame BOVARY de Gustave FLAUBERT en matière d’infidélité déjà à son époque le Karma ne l’a pas loupé 😉
      Anyways,

      Xoxoxo,

      J'aime

  27. Hello les filles <3,

    J'avoue que votre question d’infidélité me taraude depuis quelques jours. Je n'ai pas réagi même si je suis aussi tranchante sur la question. Pour moi, un engagement est un engagement (normal, j'ai la justice (8) en chemin de vie!!) et quelques soient les motivations, une trahison est une trahison.

    J'ai décidé donc d'élargir mon point de vue sur le sujet et d'essayer de comprendre de quoi on parle exactement! Je vous partage une vidéo de Arouna LIPSCHITZ qui pousse le sujet bien loin dans cette vidéo!

    Peace ❤

    Aimé par 1 personne

  28. bonjour Tinette
    Scarlett a eu la grande gentillesse de me donner votre mail, mais il ne fonctionne pas, merci de voir directement avec elle.
    a très bientot
    Liliane

    J'aime

  29. 2 mois de no contact….Avec une vérité qui m explose en pleine figure ..
    J ai enfin compris que tous les PN qui ont débarqués un jour dans ma vie ( ex-mari, « amie », et le dernier conna.. en date ), ne sont pas arrivés là par hasard ..
    J ai connu ça avec ma génitrice ( à l’heure actuelle je ne peux l. Appeler que de cette manière ..).
    Cette « mère  » qui est allée jusqu à s approprier la pathologie de mon père ( bi-polaire), et qui a réussi à gruger tous les spécialistes de la terre .. Je peux dire maintenant que je comprends pourquoi mon père s est suicidé.. Fragile , elle l a poussé dans sa tombe .et c est elle maintenant la pauvre petite victime veuve que l on doit consoler ..( d ailleurs le jour de son enterrement elle pleurait sur son sort , pas sur la mort de mon père ..).
    Mon histoire avec Ce PN aura été un mal pour un bien .. J y vois clair désormais .. Clair dans le manège de ma génitrice qui continue de sévir ( et ce n est pas l’âge qui l arrête , je peux dire, avec l’expérience, que les PN se perfectionnent avec l âge ). Enfants , petits enfants , elle poursuit sa macabre destruction …
    Ce que je ressentais avec mon PN , les drapeaux rouges et les signaux d alerte , tout ça m était familier .. Sans pour autant pouvoir identifier le « problème » ..
    Une enfance bien pourrie , avec une mère perverse , à laquelle mes sœurs et moi devions être soumises . Une adolescence à ne plus avoir de pensées propres , avec l impression d avoir le cerveau de ma mère , à n être RIEN. Juste un objet au on manipule .Une enfance à culpabiliser en permanence , à en vouloir à mon père , puisque ma génitrice nous montait constamment contre lui .. Une famille idéale vue de l extérieur .. Le cauchemar se jouait à l intérieur .. De la mise en scène à gogo , une scène de théâtre , de l ascenseur émotionnel constant .. Toujours sur le qui vive , ne pas déplaire , tout accepter car une mère a toujours raison et veut notre bien n est ce pas ?
    Comment envisager que celle qui vous a mise au monde souhaite vous achever ..
    Parfois , comme tous les PN , elle pouvait se démasquer comme lorsque je suis partie à 19ans , n’en pouvant plus de cette vie ( instinct de survie certainement ), elle m a balancé : » je te souhaite tout le malheur du monde . Tu verras les princes charmants n existent pas ma petite (!!!).
    Effectivement je suis tombée 6 ans plus tard sur la même personne qu elle au masculin. Et j ai vécu un cauchemar à nouveau ..l histoire sera trop longue à raconter ..
    Tout ça pour me rendre compte que tous les PN qui ont croisé ma vie ne sont pas le fruit du hasard ..et je me rends compte qu avec un homme on peut arriver en pratiquant le no contact à se libérer de cette emprise , même si le sevrage prend du temps .. Avec une  » mère  » qui habite à côté ou presque qui , c est quasi impossible ..
    Une sœur qui a compris la toxicité de notre mère mais qui retourne  » malgré elle  » toujours vers son bourreau ..et ce bourreau qui monte ma fille contre moi en l achetant ( car on sait bien que les PN connaissent les points faibles de leurs victimes ..).
    Et moi j ai envie de hurler : STOP !!!!!!!
    J aspire enfin à vivre dans la sérénité! Ma mère sait qu elle n à plus d emprise sur moi , je ne l intéresse pas , je ne lui suis d aucune utilité , je ne la  » nourris plus « , mais elle réussit toujours à m atteindre en tissant sa toile autour de ma fille et de ses autres petites filles ( bizarrement avec ses petits fils elle n a jamais tenté quoi que ce soit , très certainement parce qu avec les garçons n en ayant pas eu elle même , elle ne sait pas faire ou y trouverait un intérêt moindre ..)..
    Je me protège d elle mais je me sens impuissante avec ma fille , que j ai mise en garde plus d une fois , en lui expliquant que sa grand mère n avait rien D Humain ..
    Finalement , je pensais que mon dernier PN était un Pn de haut vol .. Mais je me rends compte que ma mère le bat à plates coutures …il est petit à côté ..tout petit ..

    Aimé par 1 personne

    1. Happy Tuesday @Tinette

      Je vous cite : “Clair dans le manège de ma génitrice qui continue de sévir ( et ce n est pas l’âge qui l arrête , je peux dire, avec l’expérience, que les PN se perfectionnent avec l âge ). Enfants , petits enfants , elle poursuit sa macabre destruction …”

      Elle continue parce que vous l’y autorisez, c’est tout. Il faut la mettre en NO CONTACT .

      You teach people how to treat you.
      Vous enseignez au gens comment vous traiter 😉

      Peace,

      Aimé par 1 personne

  30. J entends bien ce que vous me dite Dandoha et je m attendais à cette réponse .. Ma mère n est plus une petite jeunette , même si maintenir son physique au  » top » reste sa priorité et que toute sa vie , mes sœurs et moi étions là pour lui dire  » oui maman tu es la plus belle « ..un jour viendra et vite oū une prise en charge sera nécessaire .. Et je le ferai sans y mettre d affect puisque désormais je sais que j ai eu affaire à un monstre ..
    Le souci ce n est pas Moi . J ai compris , je ne la vois plus . Le souci , c est ma fille . Elle continue avec sa descendance le travail si bien commencé . Et alors là je fais quoi ?! Ma fille est une jeune adulte en construction .. À part la mettre en garde , je fais quoi ?. Je lui démonte la tête à ma génitrice ? Car vous savez quoi Dandoha parfois j en rêve … (!)

    J'aime

  31. Quant à ma sœur qui refuse de se dire que sa mère est un monstre .. Et qui n ose même pas en parler à son psy de peur de la salir , j ai baissé les bras !
    J en parle avec elle mais c est un sujet tabou et elle a peur de devoir assumer seule notre génitrice un jour . Car il faut être lucide quand c est un mari ou une  » relation amoureuse  » , et quand vous quittez la personne , quoiqu il arrive , vous êtes  » libéré « . Pas d un parent vieillissant .. Ou alors vous allez m éclairer à ce sujet ..

    Aimé par 1 personne

    1. @Tinette
      je vous cite : “Quant à ma sœur qui refuse de se dire que sa mère est un monstre .. Et qui n ose même pas en parler à son psy de peur de la salir , j ai baissé les bras !
      J en parle avec elle mais c est un sujet tabou et elle a peur de devoir assumer seule notre génitrice un jour . Car il faut être lucide quand c est un mari ou une » relation amoureuse » , et quand vous quittez la personne , quoiqu il arrive , vous êtes » libéré « . Pas d un parent vieillissant .. Ou alors vous allez m éclairer à ce sujet ..”

      Il faut savoir ce que vous voulez vous!!!
      Soit c’est une PN et vous appliquez le NO CONTACT avec elle et TOUS CEUX ET CELLES QUI LA FREQUENTE

      Soit ce n’est pas une PN. CAPICE ?!!! 😉

      Maintenant pour la seconde partie de votre post voilà ma réponse:

      Apprenez à retser à votre place et à vous occuper de vous et vos décisions. La vie des autres ne vous regardent pas ils sont libres de faire ce qu’ils veulent .

      Stay in your lane,
      Restez à votre place

      Pour retrouver le contrôle de ma vie, j’ai dû abandonner quelqu’un
      La seule façon de reprendre le contrôle et d’être maitre de sa vie est de se rendre compte de ce que l’on vaut et de savoir se placer en premier avec ses propres décisions.
      https://amelioretasante.com/retrouver-controle-de-vie-jai-abandonner-quelquun/

      Aimé par 1 personne

  32. @Tinette

    Je vous cite : “ c est ma fille . Elle continue avec sa descendance le travail si bien commencé . Et alors là je fais quoi ?! “

    Si votre fille est adulte et au fait de ce qu’est cette dame , vous la laisser se démerder et vous vous mettez en NO CONTACT avec votre fille aussi . Stay away from toxic people.
    Rappelez vous que l’on attire ce que l’on est dans la vie.
    Si votre fille estime que cette dame doit faire partie de sa vie alors votre fille est aussi une toxique soit par dépendance affective soit une PN ele même ou une Saint Bernard ou une Wendy ( syndrome) donc toxique.

    Si votre fille est mineure vous devez mettre des restrictions et lui explique que sa “ garnd mère” est malade et que votre devoir c’est de la protéger de tout abus émotionnel jusqu’à sa majorité où elle pourra prendre sa décision par la suite sur qui ele fréquente.

    Voilà tout

    Aimé par 2 people

  33. Je ne sais pas si vous avez chez vous des ados Dandoha ou jeune adultes mais je ne pense pas .. Elle même issue d un père PN. Facile en théorie tout ça .. Sauf qu en pratique ..

    J'aime

    1. @Tinette

      Et si au lieu de répondre au tac o tac , si vous preniez du recul pour comprendre mon propos ….

      OUI OUI OUI.COM on attire ce que l’on est et je parle de votre fille qui s’accroche à votre génitrice. Mais vous êtes tellement obtue et sur l’alimentation de votre égo que vous prenez mon affirmation à contre destinataire pour vous poser en victime.
      A moins que vous vous considériez PN de votre fille ?!!!
      Hello , Is there a village missing is idiot?!!!

      Wake up ,

      Commencez déjà par respirer et prenez le teps de vivre au lieu de vouloir contrôler tout votre entourrage 😉 , ils sont adultes !!!
      ce sera beaucoup plus bénéfique pour vous.

      THINK and BREATHE TWICE 😉

      Aimé par 1 personne

  34. Bonsoir @Tinette,
    A vous entendre, vous êtes victime de tout, de votre mère, de vos compagnons PN…La réponse à vos questionnements se trouvent un peu plus hauts dans les commentaires de @Scarlett et @Dandoha sur votre histoire avec votre compagnon PN. Vous nous racontez, en fait la même histoire, mais cette fois avec votre mère…Pn ou pas, d’ailleurs, je n’en sais rien et là n’est pas la question!
    Bon courage!

    Aimé par 2 people

  35. Oui oui oui Dandoha , à cet âge là ( juste majeure ) on a pas forcément les armes pour affronter la vie .. Et on sait que plus tard pas forcément non plus puisque Sinon , on ne serait pas sur ce blog ni vous ni moi ..
    C est ma fille , je ne suis pas Pn , donc je pense à elle avant tout ( oui je suis mère .. Et bienveillante ).. Après je ne peux pas la forcer à ..
    Donc je la guide .. Mais si elle ne veut pas m entendre , en effet ce sera son choix ( bon courage aux futurs parents de jeunes ados/adultes )…
    Quant à me positionner en victime , je crois avoir passer le stade désormais .. Je suis lucide ..

    J'aime

  36. Hello @Dandoha,

    J’ai l’impression que c’est le passage obligé! Des qu’on croise le chemin d’un PN, une remise en question incluant la famille est indispensable. Pour ma part, 2 mois de no contact avec ma mère que je ne pense pas PN, juste toxique et mes sœurs. Bref, j’en sais trop rien mais j’ai pris le large, j’ai besoin de respirer.
    Ton article me parle  » Pour retrouver le contrôle de ma vie, j’ai dû abandonner quelqu’un »

    Pour @Tinette, vous êtes lucide, peut être mais encore dans le triangle victime persécuteur! Si votre maman est une PN (génitrice si vous préférez), no contact avec elle, POINT. Ce que font les autres ne vous regarde pas, votre fille y compris! Je me demande si vous n’avez pas encore, comme vous en avez parlé pour votre ex, cette envie de vous venger de votre génitrice, et de l’isoler?

    Aussi non, je vois aussi une forme de contrôle que vous voulez exercer sur votre fille.

    C’est Khalil Gibran qui disait  » Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même, ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, car ils ont leurs propres pensées. »
    @Méditer…
    Belle journée ❤

    Aimé par 2 people

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s