[Témoignage – Livre d’or] NewLife « Aujourd’hui, 9 mois après, je voudrais apporter mon témoignage pour les autres femmes qui souffrent de ce genre d’individus »

Amis lecteurs,

Nous avons un retour gagnant à célébrer avec la lectrice NewLife dont vous pouvez retrouver le récit dans les commentaires de mon article 3 clefs pour oublier un pervers narcissique.

Après de multiples pérégrinations, notre sœur en survivance nous revient avec des nouvelles extrêmement réjouissantes ;). Je suis tellement fière de toi et de ton succès, chère NewLife. Finalement, ton pseudo était totalement révélateur et prémonitoire du potentiel que tu avais déjà en toi, depuis tout ce temps mais qui était brouillé par la présence du nuage toxique.

Très belle route à toi, ma belle, et que la Lumière t’accompagne toujours ❤ !

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

separateur

Bonjour Scarlett,

Il y a quelques mois j’ai laissé un témoignage sur ton site pour témoigner de mon désarroi total après la séparation d’avec un pervers narcissique. Mon incompréhension totale, le choc de découvrir un étranger et de finalement douter de ses sentiments pendant la relation qui a duré 2 ans.

Aujourd’hui, 9 mois après, je voudrais apporter mon témoignage pour les autres femmes qui souffrent de ce genre d’individus.

J’ai pensé être broyée, j’étais sous le choc, il était ma vie, il me guidait dans mes choix professionnels et dirigeait en quelque sorte ma vie. Moi, celle qui ne réussissait rien et lui si charismatique, je me laissais faire avec plaisir. Je ne savais plus comment faire un pas devant l’autre, j’étais revenue chez mes parents, j’ai pleuré des jours et des jours, ne me nourrissais plus, ma mère dormait avec moi comme quand j’étais petite, je ne voulais plus sortir, ni voir mes amies. Ma vie était sur pause et à ce moment-là, je n’imaginais pas 1 seconde qu’il m’avait offert la clef de ma liberté et de ma renaissance.

Tout a commencé lorsque j’ai voulu me retrouver un appartement, 2 mois après, puis j’ai voulu partir 1 semaine en vacances en Grèce toute seule. Face à moi-même. Je suis donc partie en juin, avec mon carnet intime sur lequel toutes nos prises de tête étaient notées en détail (à l’époque où je pensais être folle) et j’ai décidé de monter un mont où tout en haut, il y avait un monastère.

J’ai souffert pendant cette montée, j’ai monté les 300 marches comme un pèlerinage, je suis arrivée en haut et là, je me suis posée pour lire mon carnet intime que je n’avais plus relu depuis la séparation. Et là, quelque chose en moi s’est libéré. Comment avais-je pu subir tout cela ? Je me manquais tellement de respect, cet homme ne valait rien pour traiter comme cela la personne qu’il disait aimer.

Le déclic s’est passé là, ensuite mes vacances seules m’ont permis de découvrir que j’arrivais faire des choses seules, sans l’aide de personne et surtout que j’étais une belle personne et non pas une folle ! A partir de ce moment-là, ma vie s’est comme qui dirait remise en place. L’année 2016 m’a permis de me découvrir moi-même, c’est comme si j’étais née à 31 ans !

Une libération, et que plus personne ne m’enferme dans une cage. J’ai donc mis ma vie à plat et j’ai souhaité vivre avec mes propres valeurs. J’ai quitté mon travail où je subissais également un homme qui s’amusait à m’humilier et me rabaisser et je m’apprête à suivre aujourd’hui une formation de coach professionnel.

Je ne remercie pas cet homme car il m’a fait souffrir comme personne ne l’avait fait avant, mais grâce à cette expérience, j’ai réalisé qui j’étais et ça, c’est le plus beau cadeau que j’ai reçu de toute ma vie !!

Alors je voulais te dire merci Scarlett, car j’ai suivi à la lettre le « no contact », ça a été extrêmement difficile mais aujourd’hui je te remercie pour cette méthode !

J’ai changé d’adresse, de numéro de téléphone, je l’ai bloqué dans les mails, bref plus de possibilité de contact.

Merci pour ce site, merci pour ton expérience et tes mots durs mais qui réveillent aussi 🙂

NewLife

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

Crédit photo

Advertisements

58 réflexions sur “[Témoignage – Livre d’or] NewLife « Aujourd’hui, 9 mois après, je voudrais apporter mon témoignage pour les autres femmes qui souffrent de ce genre d’individus »

  1. Bravo newlife!
    Mois ça fait 3 mois mais il y a encore qq chose en moi qui me dit de repartir!
    Avec mes trois enfants je me sens des fois comme piégée…
    Des fois je me dis je vais lui dire mes conditions et on va repartir à zéro!
    Mais au fond de mon cœur il y a qq chose qui me dit: tu vas souffrir…
    C’est dure de prendre une décision aussi importante dans sa vie!
    Mais j’essaie de m’en sortir je donne des cours à la maison et je vais tenter le test d’entrée à l’Esit pour devenir interprète !
    Je suis tellement contente pour toi!

    Aimé par 3 people

    1. Bonjour Samira,
      Merci pour ton message. Mon plus important conseil que je pourrais te donner est d’écouter cette voix en toi qui te dis que tu vas souffrir. Notre instinct, notre petite voix ou peu importe comment tu l’appelle a toujours raison. Car cette voix ne regarde ni le côté matériel, ni le confort, ni les causes qui font rester comme les enfants. Je te souhaite beaucoup de courage, il est des jours où c’est extrêmement pénible, mais la récompense est sublime, vraiment 🙂

      Aimé par 3 people

    2. Samira, surtout ne retombez pas entre ses griffes, tout ne sera qu’un éternel recommencement et des humiliations de plus en plus fréquentes. Dès que j’en aurai le courage, je donnerai aussi mon témoignage.

      J'aime

  2. Bonjour @Newlife,
    En voila un beau pseudo! Merci pour votre beau témoignage de ce déclic que je souhaite à toutes celles qui sont passées par des épreuves difficiles.
    Il est peut être encore trop tôt pour « remercier » mais personne ne passe dans notre vie « par hasard ».
    Gardons le cœur « ouvert » quoi qu’il arrive.
    Peace ❤

    Aimé par 3 people

    1. Etoile est également un très joli pseudo 😉
      Merci pour ces mots qui font chaud au cœur.
      En effet aucune rencontre que l’on fait n’est dû au hasard. Finalement j’ai découvert que la vie est bien faite et j’en suis pleine de gratitude! Les plus mauvais moments sont en général une très belle façon de nous faire grandir, encore et toujours.
      Je vous souhaite des étoiles pleins les yeux 🙂

      Aimé par 5 people

  3. Newlife
    Ton pseudo en dit long…
    Bravo pour ton témoignage, tu as eu l’électrochoc, et c’est cela qui t’a aidé lorsque tu es monté à ton monastère en Grèce…
    Moi aussi je l’ai eu ce déclic grâce à un témoignage sur le blog, ca a mis du temps, mais là ca y est c’est bon, je suis libérée , sereine, et je revis tout simplement.
    bon courage à toi, une belle vie à venir
    Liliane

    Aimé par 3 people

    1. Bonjour Liliane,
      Merci pour ces mots. Je boucle la boucle sur ce site qui m’a tant aidé. Nous sommes 2 personnes de lumières et avons combattu l’ombre, il est temps de réveiller les consciences qui sont encore entre les griffes de ces personnages!
      Je te souhaite une belle vie, remplie de joie et de liberté.
      Emilie

      Aimé par 3 people

  4. Bonjour @Newlife , j’ai commencé par lire vos premiers commentaires. Ceux d’une femme perdue , choquée. Puis j’ai lu « la suite » ici et vraiment, j’en ai eu des frissons ! Votre ascension est… WAOW ! Vous l’avez vécu « en live », et cela a été une révélation pour vous ! Cela vous a permis de vous retrouver. J’adore l’idée ! Vous êtes une nouvelle femme , dans une nouvelle vie ! Vous avez réussi à transformer cette expérience sombre en renaissance ! Chapeau bas , chère Newlife ! Et merci pour ce témoignage qui a effectivement sa place dans le « livre d’or « . Vous êtes un bel exemple à suivre pour tous ! Plein de bonheur à vous ! 😉

    Aimé par 4 people

    1. Bonjour Historiacyn,
      Vous n’imaginez pas à quel point vos mots, comme les mots des autres commentaires, me touchent! Je sais le chemin parcouru, je sais la souffrance, mais j’ai gagné la partie! Et mon souhait aujourd’hui est de réveiller les consciences sur les personnes nuisibles autour de nous, que nous laissons entrer dans nos vies à un certain moment de nos vies. Mon témoignage est un hymne à l’espoir, je revis et je veux vous dire que oui on s’en sort! Je vous souhaite de vivre votre renaissance, de vous trouver, de vous découvrir, car c’est merveilleux 🙂
      Merci encore pour votre message!!
      Emilie
      Soyez heureuse 🙂

      Aimé par 4 people

      1. Vos mots sont très touchants également ! 😊 Je me joins à vous pour le souhaiter à tous et toutes aussi , car j’ai gravi ma montagne intérieurement et comme le dit si joliment Scarlett, « je suis une soeur en survivance » ! 😉 Je suis également plus forte et sûre de moi ! J’ai des projets personnels et professionnels. Bref ! Les deux pieds dans le monde des vivants quoi ! 😬 Et c’est vrai que c’est un cadeau merveilleux ! Je me préfère même maintenant qu’avant le « tsunami  » ! OUI ! On s’en sort ! Je suis vraiment heureuse de vous lire si apaisée et épanouie, en tous cas, cela met du baume au ❤ !

        Aimé par 3 people

  5. je suis en plein cheminement apres une separation il y a 1 an d avec une personne que je pense etre un manipulateur .seriez vous interesser par mon experience a condition que je ne me sois pas trompee sur cet homme .car je doute encore .

    Aimé par 1 personne

      1. C est avec plaisir mais je dois prendre un peu de temps pour raconter cette longue histoire de 15 ans je vous l adresse des que possible .poser les mots m aidera probablement à clarifier cette situation et votre regard validera mes questionnements .par avance merci de prendre ce témoignage

        Aimé par 1 personne

  6. New Life,
    merci pour votre temoignage et mes felicitations, quelle forte personne vous etes devenue. Bon courage dans votre nouvelle vie et beacoup de succes personnels et professionnels!

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Etoile de mer 🙂
      Merci pour vos mots si touchants! Je vais en effet mener ma vie comme je l’entends, en m’écoutant et en m’écartant des personnes nuisibles.
      Belle continuation à vous également, le chemin en vaut la peine 🙂

      Aimé par 1 personne

  7. Happy Wednesday @NewLife,

    La gestation a fait éclore d’un Etre LIBRE !!!! Et qui a réappris à marcher à l’issue des 300 marche, taquiner l’apesanteur pour enfin comprendre ce que c’est un VERITABLE EQUILIBRE.

    “ Aujourd’hui, 9 mois après, je voudrais apporter mon témoignage pour les autres femmes qui souffrent de ce genre d’individus.”

    Les batailles furent nombreuses pour au final GAGNER CETTE GUERRE AVEC SOI MEME.

    Congratulations,🙌 👏

    Ceux et celles qui sont inspirés …A vous de jouer!!!😉

    Aimé par 6 people

    1. Merci Dandoha,
      J’ai gagné cette bataille en effet et me suis fais même tatouer sur ma peau, à mon poignet le mot liberté avec l’oiseau de la liberté.
      Ces personnes de ce blog, vous qui m’avez aidé avec vos mots, je voudrais vous faire partager une partie de mon carnet intime, écrit le jour de ce tatouage:
      « se réveiller ce matin avec la sensation que ce jour est un grand jour. Un point final à ces mois passés. La concrétisation physique, ce que je veux graver en moi. Ne plus jamais me laisser enfermer dans une cage! Que se soit au travail ou dans mes relations! Ce n’est pas aux autres de décider qui je suis, mais bien moi seule. Je suis le capitaine de ma vie et j’en ai pleinement conscience aujourd’hui.
      Il y a eu un avant, puis il y a eu ce « stop, je mérite mieux que d’être traitée de la sorte » et puis je me suis réveillée à ma vie. Ma seconde naissance que je veux matérialiser aujourd’hui par l’oiseau de la liberté, ma liberté!
      Etape par étape, un pas après l’autre, je me suis relevée avec une force intérieure que je ne me connaissais pas. Ce n’est pas un feu de paille, cette construction fat aujourd’hui partie de ma vie. Me découvrir est le plus beau chemin que j’ai parcouru jusque maintenant. »

      Vous pouvez aussi y arriver, belle continuation à vous 🙂

      Aimé par 8 people

      1. @NewLife

        Vous vous êtes fait un superbe cadeau en effet 😉
        Quand on a goûter à la Liberté plus personne ne peut nous la reprendre, seuls ceux qui y travaillent peuvent comprendre la puissance de cet état d’esprit 😉 .
        Je vous dis donc bienvenue au Club des gens libres.

        c’est exactement ce qui s’est passé pour vous :

        Aujourd’hui, je vais partir à la rencontre de toutes les bonnes choses que la vie a à m’offrir
        Pour que la vie nous offre tout ce qu’elle a de bon, nous devons reprogrammer notre cerveau pour être capables de percevoir le bon côté de toutes les choses qui nous arrivent.
        https://amelioretasante.com/aujourdhui-vais-partir-a-rencontre-de-toutes-bonnes-choses-vie-a-a-moffrir/

        Take care Beautiful,

        Aimé par 3 people

    1. Bonjour MC

      « Aider une personne à choisir la liberté », comme vous l’écrivez, relève déjà de la tentative de contrôle. Une personne adulte doit faire ses propres erreurs et ses propres choix, que vous soyez sa mère, sa soeur ou autre. Voici mon article sur le sujet :

      https://leperversnarcissique.wordpress.com/category/aider-un-proche-victime-dun-pn/

      Si votre fille a pu être assez fragile pour tomber dans les griffes d’un PN (sous couvert de vos propres déclarations que je n’ai pas vérifiées personnellement), c’est qu’elle ne possédait pas les bases d’une personnalité sûre d’elle. Peut-être par manque d’autonomie et de confiance dans son enfance… Elle a déjà pris sa décision donc il faut la respecter même si ce n’est pas conforme à ce que vous aviez prévu.

      Laissez-la vivre ce qu’elle a à vivre et ne cherchez surtout pas à lui forcer la main sauf si vous voulez la perdre définitivement.

      Bon courage.

      Aimé par 2 people

    2. Happy Thursday @MC

      Vous pouvez aider votre fille en restant à votre place et en poursuivant votre propre vie .
      Votre fille ne vous appartient pas et ne vous a jamais appartenue
      Si votre fille vit avec un PN et qu’elle en est consciente il faut respecter son choix sinon elle viendrait elle même sur ce blog sans vous.

      Les carences affectives affectent le développement des enfants
      Les carences affectives peuvent faire de nos enfants, demain, des personnes peu sûres d’elles-mêmes et instables. Il ne faut donc pas les négliger pendant leur enfance, ni plus tard d’ailleurs.
      https://amelioretasante.com/les-carences-affectives-affectent-le-developpement-des-enfants/

      Pour former des adultes respectueux, élevez des enfants respectés
      Comme les enfants suivent toujours les exemples qu’ils voient, pour élever des futurs adultes respectueux nous devons être conscients de nos actes et leur apprendre à apprécier la valeur du respect.
      https://amelioretasante.com/pour-former-des-adultes-respectueux-elevez-des-enfants-respectes/

      Peace,

      Aimé par 2 people

  8. Bonjour à tous,

    Bravo Newlife pour ce véritable effort que vous faites pour vous sauver la vie… se retrouver seule, une bien belle idée…
    Profitez de ce sentiment de bien-être et que personne ne vous l’ôte !!!
    Vous m’inspirez… 💃🏻

    Aimé par 3 people

      1. Happy Thursday @Goodnews

        ABSOLUMENT c’est tout à fait le fonds de cette narration LA LIBERATION DES LIENS AVEC SOI MEME , le PN est un détail , et il l’a toujours été au regard de la richesse et de la puissance de toute une vie.
        Merci , d’avoir compris l’essentiel de ce témoignage.

        Take care,
        Keep smiling no matter what 😉

        Aimé par 3 people

  9. Bravo NewLife et merci de nous faire partager cette RENAISSANCE.
    J’ai moi aussi lu d’abord vos premiers posts avant de lire ce véritable Happy End digne des plus beaux romans.

    Scarlett demandait pour 2017 des témoignages positifs post-PN et elle a été entendue.

    Ce témoignage prouve qu’on peut se sortir de l’enfer et surtout qu’on en sort véritablement grandie.

    Bonne route et belle année 2017.

    Aimé par 2 people

    1. Happy Thursday @Alienor des Champs @My Scarlett

      Je vous cite : “ Scarlett demandait pour 2017 des témoignages positifs post-PN et elle a été entendue.”

      Après lectures des deux témoignages récents sur ce blog mais particulièrement celui-ci , je me suis rendue compte qu’il y a deux types de profils d’intervenants sur ce blog, ceux qui viennent témoigner dans le but de trouver des “ alter égo” dans leurs détresses et passent la majeur partie de leur posts à énumérer les similitudes comportementales entre leur PN et ceux des autres pour ensuite élaborer des réflexions répétitives voire redondantes concernant leurs mésaventures mais vue PN, comme on dirait avec vue sur la marée noire .
      Et puis il y a ceux qui viennent témoigner et rechercher les voies de sorties , les issues de libérations et qui ne s’attardent pas longtemps sur le PN mais réfléchissent sur leurs conditions et les similitudes d’évolutions mais vue ex victimes, comme on dirait avec vue sur le lagon ou sur l’horizon.

      Donc vous faites bien de souligner le vœu de @Scarlett tellement à propos suite à ce témoignage positif.

      Take care,

      Aimé par 3 people

    2. Bonjour Aliénor des Champs et Dandoha,

      Et merci pour vos vœux de belle route pour 2017 🙂

      Je suis en effet tout à fait d’accord avec Dandoha, il y a différents « types » de personnes sur le site et malheureusement pour une catégorie de personnes, on ne peut rien faire. Le déclic doit venir d’eux-mêmes, alors oui elles (les personnes pas forcément les femmes ;)) trouvent que leur relation est malsaine, elles sentent bien que tout est forcé, rien n’est naturel, oui il y a de la malveillance, des humiliations, des larmes et des cris, mais finalement elles décident de rester. Le confort matériel, les enfants, et toutes les excuses sont bonnes pour rester. La prise de conscience est nécessaire, mais ensuite l’action est essentielle. Je ne dis pas que fuir est une chose aisée, vu l’état psychologique dans lequel on est, l’entourage avec lequel il faudra se justifier car « il est tellement charmant », l’argent en effet qu’il faut pour se loger et commencer un nouveau départ … mais à la fin, quand se sera l’heure de regarder votre vie, que préférerez-vous? « J’ai été conforme pour tout le monde, j’ai eu un mari, des enfants, une maison, des vacances, bref la vie quoi » … ou « j’ai toujours été en accord avec moi-même, j’ai fais mes propres choix de vie, j’ai pris des décisions quelquefois « atypiques » pour les autres, j’ai aimé la vie et ses plaisirs, ses rides autour de mes yeux témoignent de mes rires et sourires, j’ai été libre de vivre ma vie sans me conformer aux désirs de qui que se soit ». Personnellement se sera la 2ème solution pour moi! Mais chacun son chemin de vie, des fois les peurs de toutes sortes sont tellement ancrés, les schémas familiaux tellement complexes, qu’il nous reste à rêver notre vie et nous plaindre en sachant que rien ne changera…encore une fois ce n’est pas un jugement, chacun est libre de faire ce qu’il veut/peut.

      Je me battrai à présent pour que les prises de conscience se fassent.

      Belle continuation et surtout belle route à vous 🙂

      Emilie

      Aimé par 6 people

  10. Que votre témoignage fait du bien !! Vous m’avez donné la pêche.
    Moi aussi je reprends les rênes de ma vie et j’envisage de partir seule pour les mêmes raisons que vous décrivez. Vous m’avez fait un bien fou.

    Aimé par 5 people

    1. Bonjour Chrissie,
      Et que votre message fait également du bien, tant mieux si je vous donne la pêche, s’était mon vœux en racontant mon vécu 🙂
      Je vous souhaite une belle route seule, c’est un moment merveilleux vous verrez, découvrir de nouveaux paysages et se découvrir soi-même…quel beau programme!!
      Bonne chance :))

      Aimé par 3 people

  11. Bonjour Newlife et tout le monde

    Oui il y a deux catégories de personnes sur le blog, il y a peu de temps, je faisais encore partie de celles qui se sentent perdues, qui cherchent des similitudes entre les témoignages, certes il y en a !!! De celles qui se complaisaient à se nourrir des vécus des autres et qui n’arrivaient pas à trouver de solutions.

    Et puis maintenant, je fais partie de celles qui ont eu le déclic enfin ! il a été plus long peut être que d’autres, chacune et chacun sa manière de le vivre et de ressentir les choses, d’avancer, mais l’essentiel c’est que ce déclic soit arrivé…

    Alors je voudrais aussi lancer un message positif à tout le monde, je suis guérie, j’ai enfin compris, je recommence une nouvelle vie , j’ai des projets, j’ai retrouvé mon mari, ma famille, je sors , je vois mes amis, je vis tout simplement, ce que je ne faisais plus ces dernières années.
    Alors courage à toutes et à tous, vous y arriverez aussi, la vie est belle, il faut en profiter à fond, même si cela parait difficile, mais vous y arriverez toutes et tous comme moi alors que je n’y croyais plus.

    Il m’a suffit de lire un témoignage pour que ce déclic se produise, la petite étincelle!!! et pourtant ça fait un moment que je parcours ce blog magnifique, comme quoi, tout arrive à temps et à point.

    Une magnifique journée à tout le monde.

    Liliane

    Aimé par 5 people

    1. Bonjour Liliane

      Vous êtes une femme intelligente et quand cette intelligence est employée à construire un environnement de vie positif, rien ne peut lui résister, c’est certain.

      Très belle journée à vous également, beaucoup de Lumière et d’amour (le vrai, hein !) 😉 ❤

      Aimé par 2 people

  12. Bonjour à toutes et tous,

    Merci Newlife pour votre très beau témoignage et votre regard positif. Je dois dire que je me suis reconnue dans les phases de reconstruction que je traverse, j’écris beaucoup tout ce qui a pû être négatif, je suis également partie en vacances seule une semaine où j’ai pû profiter LIBREMENT ET SEREINEMENT. Et pour finir, je me suis fait tatouer en plein dans ce chemin « vade in pacem et libertas » (aller dans la paix et la liberté); La vie sans toxique n’a pas de prix. Qu’il est bon d’être en phase avec soi même. La liberté n’a pas de prix, et mon chemin m’ouvre vers des perspectives que je ne pensais pas atteindre un jour. Il est évident que nous sommes plus les mêmes après une expérience pareille, non on EST MIEUX on se découvre de façon très étrange. Mon 1er déclic a été de publier mon témoignage puis le 2 ème fût à Noël une vague de chaleur de bonheur m’a envahit à l’idée d’être LIBRE. Puis chaque jour je découvre les bienfaits d’être seule et sortie de cette « non » relation. Toutes ces petites choses futiles du quotidien qui prennent un sens quasiment miraculeux c’est sans doute ça être une survivante.

    J'aime

  13. J’ai oublié de préciser que le tatouage se finit par une colombe qui s’envole. Et non seulement je ne me sens plus « folle » mais je me sens plus « profonde » que beaucoup de gens. Je ne sais pas si ça vous fait le même effet d’une telle profondeur des choses de la vie, c’est bluffant.

    J'aime

    1. Bonjour @Dory, bravo pour cette paix intérieure qui n’a pas de prix ! 🙂 C’est une véritable naissance pour ma part, comme si avant, j’étais là sans l’être, un zombie. C’est ce qui m’a fait naître, je ne parle pas de renaissance mais carrément de naissance , puisque je me suis trouvée , comprise et respectée seulement après tout cela 😉 Je me sens donc aussi plus profonde, que l’autre moi , c’est certain. Cependant, j’évite de me situer par rapport aux autres. J’ai eu « cette phase » de comparaison, par rapport à Monsieur Toxique d’abord puis par rapport à d’autres. Cela m’est passé lorsque j’ai acquis suffisamment de confiance en moi . Belle journée ! 😊

      Aimé par 1 personne

  14. merci à tout le monde, c’est grâce à ce blog, Scarlett et toutes les personnes présentes ici et qui’m’ont aidé.
    une très belle soirée à toutes et à tous
    Liliane

    Aimé par 4 people

  15. Bonsoir Newlife,

    Bravo pour le chemin que vous avez parcouru depuis la rupture.

    Ca fait plaisir de lire la suite de votre parcours avec une issue très positive. Chacune avance à son rythme, le principal est de maintenir le cap.

    Je vous souhaite beaucoup de bonheur pour cet après.

    Maya

    Aimé par 3 people

  16. j’avais juste envie de partager cette audio book sur  » la maitrise de l’amour »
    https://www.youtube.com/watch?v=A0asQwtGW3g bin
    question FONDAMENTALE
    à vous tous et toutes !!! j’ai témoigné il y a quelque temps sous le pseudo de Sofia, je peux à présent dire que je vais ULtra magnifiquement bien.
    et cette vidéo est d’un bon sens et d’une beauté merveilleuse. je vous souhaite tout l’amour véritable du monde et le courage de vous faire face 🙂

    Aimé par 3 people

  17. bonjour à tous ,
    Merci et bravo pour votre témoignage newlife, vous êtes lumineuse et vous irradiez.
    Votre message m’a redonné l’espoir d’un autre avenir possible.
    J’en profite pour faire part de mon histoire et de la période que je traverse.
    Je me suis séparée du père de mes enfants Pn il y a bientôt deux ans après de trop nombreuses années de vie commune et je traverse actuellement une période sombre où je doute de ma capacité à rebondir et à renaître un jour.
    Appliquant au mieux le no contact ( pas de tel , très très peu de mail juste pour l’organisation, pas de parole, je refuse et ne lis pas ses lettres, accusés de réception ) , je réalise que mon corps et mon esprit ne sont pas encore « sevrés » de cette personne. C’est comme si j’étais encore hanté par lui, pensant trop souvent à cette personne. Je n’accepte pas cet état.
    Je garde une peur de cette personne et de ses menaces. J’ai conscience que cette peur viens s’accrocher à une peur de mon enfance, qu’elle est irrationnelle, ne reposant pas sur la réalité des choses. En adulte responsable nous n’avons pas peur des autres. He bien pour moi cette peur s’impose à moi, je ne la contrôle pas et c’est extrêmement douloureux car elle me fait trop souvent replonger dans le jeu du PN (trop facile pour lui d’ailleurs). D’un point de vu professionnel je ne rencontre que des personnes PN de haut vol connus par tous comme des loups blancs. C’est désespérant , je ne rencontre que le même type de personne alors qu’au fond de moi je n’en veux plus du tout. Je ne comprends pas le sens de ces épreuves.
    Ayant compris qu il ne pourrait pas échanger avec moi le PN s’en ai pris à ma famille et a réussi à ce qu ils remettent en cause mon no contact. Je n’ai donc plus de confiance en ma famille et j’ai réduis nos échanges au maximum pour me protéger. Je me suis d’abord sentie seule, et puis j’ai suivi ma ligne de conduite. Aujourd’hui ma famille semble avoir ouvert davantage les yeux , ne supportant plus le harcèlement du PN.
    Bref , j’ai l’impression d’être dans un puits sans fond de désespoir et d’échecs et ce malgré plusieurs thérapies, lecture de livres, et volonté de m en sortir …
    Je souhaite par mon témoignage échanger avec des personnes qui auraient un vécu similaire ou proche pour savoir comment elles sont revenues à la lumière …
    Merci

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour Cécile

      Merci de votre témoignage.

      Que vous dit votre peur exactement ? Allez au bout du message qui est derrière. Que vous dit votre petite voix au moment où vous ressentez cette peur ?

      – Avez-vous peur que cet homme vous agresse physiquement ?
      – Avez-vous peur qu’il vous enlève la garde de vos enfants ?
      – Avez-vous peur de recréer un couple avec lui = peur de vous-même finalement ?

      Dire « J’ai peur » est juste le début. Pour travailler sur une émotion, vous devez impérativement écouter tout ce qu’elle vous dit, tout ce que votre corps vous transmet comme message. On ne « lutte » pas contre sa peur. On l’apaise en écoutant son message fondamental.

      Je vous conseille de prendre une feuille de papier et un stylo. Notez dessus : J’ai peur de…

      Faites la liste, prenez votre temps pour bien tout noter, sans vous censurer. Vous aurez peut-être l’immense surprise de constater qu’il n’y a pas vraiment de message et qu’il s’agit d’une peur illusoire comme la peur du noir. Ou vous verrez que cette peur n’est pas directement liée à votre ex mais à une peur plus générale de la vie, peur de votre potentiel, peur de réaliser que finalement… vous êtes parfaitement capable de vivre sereinement.

      Bref, la clef est en vous. La peur est certes une émotion universelle mais son objet est complètement relatif à chaque individu. Échanger avec d’autres personnes sur le thème « J’ai peur » ne vous mènera nulle part.

      Par contre, dire (exemple) « j’ai peur de ne pas résister à mon ex s’il revenait en love bombing » = là, on touche au cœur du sujet et on peut avancer. Soyez toujours spécifique avec vos émotions. Nous ne ressentons pas tous la même chose pour les mêmes raisons et chacun a, en plus, sa propre perception du monde. Autant vous dire que les émotions sont un sujet sensible et subjectif.

      Aimé par 7 people

    2. Bonjour @Cécile , pour ma part, la lumière est revenue petit à petit : D’abord, lorsque j’ai compris que l’état de mal-être dans lequel je me trouvais, n’était rien d’autre que le plan qu’il avait prévu pour moi et qu’en continuant d’être mal , Je le laissais encore me contrôler, même sans le moindre contact… Il m’a hanté très longtemps aussi , (un peu plus de deux ans) des flashs, des phrases, son prénom me revenaient sans cesse en tête… Je faisais tout pour le chasser : Lire , écrire , danser, téléphoner , regarder un film d’action, jouer avec mes enfants , tout ce que je pouvais pour m’occuper l’esprit. C’est le blog qui m’a réellement sorti de cette obsession , lorsque j’ai compris ma responsabilité, mes failles , mes peurs , que j’y ai travaillé. Dandoha ici présente m’a conseillé les « Quatre accords tolteques « , de Don Miguel Ruiz, ce livre m’a également aidé. Aujourd’hui je suis complètement guérie, j’y pense si je cherche dans ma mémoire seulement, si je fais part de mon expérience ici mais c’est tout. J’ai la chance de n’avoir pas eu d’enfant avec lui ceci dit. Cependant vous semblez gérer cela au mieux puisque vous communiquez un minimum pour vos enfants et refusez tout le reste , ce qui est très bien. Pour ce qui est de votre impression de ne croiser que des PN , je voudrais y mettre un bémol si vous me le permettez. Oui ils existent et il est extrêmement important de savoir les repérer, d’écouter votre intuition mais ils ne sont pas aussi présents tout autour de nous que cela, heureusement ! Il ne faut pas tomber dans une peur panique de tout le monde , c’est difficilement gérable au quotidien. Et j’ai envie de vous dire que même face à un PN, il ne faut pas avoir peur , vous le nourrissez déjà, il s’engouffrera dans cette peur… Il ne faut pas les voir comme des monstres effrayants mais plutôt, comme le disait bien @Candy dernièrement, comme des tyrans de 5 ans d’âge mental… Toute émotion, la peur y compris est à bannir face à eux. Lisez les articles et commentaires, ici , je pense que vous y trouverai plein d’autres réponses et cela vous aidera à avancer comme cela m’a aidé 😉 Plein de courage pour la suite , amicalement.

      Aimé par 1 personne

  18. bonjour scarlette ,
    Merci pour votre réponse qui m’a éclairée. Je comprends mieux certaines choses .
    Je vais suivre votre conseil d’analyser en profondeur ce que veut dire cette peur. Jusque là j’étais plutôt dans le combat et le refus de l’écouter ce qui visiblement ne marche pas.
    Effectivement il y a quelque part une peur de moi-même et d’être pleinement moi même, de m’affirmer , et peut-être bien aussi de réussir.
    Il y a aussi quelque part une peur de ne pas résister au retour du Pn quel qu’il soit ; mon ex ou les personnes avec qui je travaille ; une crainte de retomber dans un piège, d’y glisser doucement en me laissant m’endormir … et de me réveiller une fois de plus trop tard..
    J’approfondie tout çà, merci encore

    J'aime

    1. Bonjour Cécile

      C’est bien ce qui me semblait ;).

      Pratiquer un no contact sans comprendre le message derrière, le « pourquoi du comment » comme disent les enfants, revient à apprendre une leçon par cœur sans en saisir le sens. Rien n’est extérieur à vous donc quand on vous donne un conseil, il doit d’abord trouver une résonance en vous, il doit « faire sens ».

      Ne pratiquez pas le no contact parce que X ou Y vous a dit qu’il fallait le faire… Sinon cela revient à vous placer sous le contrôle d’une tierce personne qui n’est pas vous. Utilisez votre cerveau pour analyser le concept du no contact et déterminer POURQUOI vous le faites. Agir sans réfléchir vous prédispose à être sous la coupe d’un gourou, maître à penser.

      Si vous avez peur de retomber sous les ordres d’une autre personne, c’est que la structure interne , votre capacité de décision – de prendre surtout les « bonnes » décisions – n’est pas opérationnelle. Vous avez trop l’habitude de vous baser sur des avis extérieurs pour orienter votre boussole. Grave erreur. Posez-vous les questions suivantes (propositions évidemment et pas science infuse) :

      – Pourquoi est-ce que j’ai envie de retourner avec des pervers narcissiques ?
      – Qu’est-ce qui m’attire chez eux et que je ne retrouve pas chez moi ?
      – Pourquoi ai-je peur de réussir ?
      – Qui sera « contrarié » si je réussis ma vie ? Qu’est-ce que je risque à réussir ma vie ?

      Toutes ces réponses sont en vous. Moi, je ne vous connais absolument pas et ne me base que sur ce que vous écrivez ici pour lire entre les lignes. Si vous voulez progresser, acceptez de vous explorer. Une tierce personne ne pourra vous donner qu’un avis extérieur.

      Ayez davantage foi en vous, vous n’avez pas vraiment le choix de toute façon 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Bonsoir Scarlette,
        Vous avez vu juste, après réflexion je réalise que je ne suis pas assez « centrée » sur moi même, j’y travaille et ce n’est pas simple alors que c’est pourtant si naturel pour la plupart des gens. Je cherche effectivement trop souvent les réponses à l’extérieur de moi, ne les trouvant pas en moi-même et ne trouvant pas quelque chose auquel m’accrocher. Il est certain que la solution ne viendra pas de l’extérieur mais je cherche continuellement à être guidée vers moi même si je puis dire.
        Par contre je ne vous suis pas trop sur le no contact ce que vous développez ne me semble pas clair à vrai dire. Je sais pour quelles raisons je l’applique et à quel point cela peut me protéger de tout échange toxique.Le moindre échange avec cette personne m’est délétère ( le son de sa voix quand il parle aux enfants au téléphone , le simple fait de le voir les week end) car il essaie toujours de revenir sur un échange , il peut aussi être insultant et dire n’importe quoi, ou faire passer des messages par les enfants…
        Je vous remercie pour vos conseils en tout cas, je vois davantage dans quel sens creuser pour avancer sur la peur et sur l’intégration de mes limites.
        merci

        J'aime

  19. Hello @Cecile @Scarlett,
    Un bouquin très intéressant avec plein d’exercices pratiques.
    « J’arrête d’avoir peur ! 21 jours pour changer » de Marie-France Ballet de Coquereaumont
    Belle journée ❤

    J'aime

  20. Témoignage d’une rescapée de l’enfer
    Cela va faire neuf mois que je suis en no contact total.
    Neuf mois qui n’ont pas été un tapis de roses, je peux en témoigner. Et je pense que ces neuf mois sont le parcours, presque balisé, de tout(e) rescapé(e) d’une relation toxique avec un PN.
    Les trois premiers mois ont été un cauchemar. J’ai vécu recroquevillée, repliée sur moi-même, isolée de tout contact extérieur. Roulée en boule. J’ai léché mes blessures et me suis tordue de douleur. J’étais partagée entre des pulsions malsaines de reprise de contact, des crises de colère violente, une douleur atroce, insupportable, physique, une vraie torture…
    Puis, peu à peu, la vie a repris ses droits, sans pour autant atténuer la douleur. J’ai eu la chance d’être bien entourée, notamment par deux psychothérapeutes (en fait, une psychothérapeute et une psychologue). Les séances hebdomadaires avec ces deux femmes précieuses, bienveillantes et attentives, m’ont aidée à ne pas flancher. Elles m’ont surtout aidée à regarder en face mes propres failles, ma dépendance affective, tout ce qui fait que j’ai accordé à ce monstre une place qu’il n’aurait jamais pu prendre si j’avais été plus lucide. Mais la lucidité, quand on est sous emprise… J’ai reconnu la force de ce déni qui m’empêchait de voir la réalité en face : il ne changerait jamais, et je n’avais aucun espoir de bonheur avec cet ectoplasme. Je l’ai peu à peu compris, et, surtout, admis, accepté.
    Néanmoins j’ai continué à me battre avec des pensées obsessionnelles. J’ai encore pendant longtemps surveillé ma boîte mail (les indésirables, car j’ai bloqué son adresse mail, mais je contournais ma propre barrière !). Mais je n’ai pas faibli. Je ne lui ai donné aucun signe, je n’ai ouvert aucune brèche par laquelle il aurait pu s’engouffrer – et je sais qu’il n’attendait que cela. Et ce n’est pas faute d’avoir imaginé des stratagèmes qui auraient pu le ramener dans ma vie…
    Ces deux derniers mois ont marqué une nette progression vers la guérison. J’ai appris à moins de penser à lui. Je ne peux pas dire que je l’ai oublié, évidemment… Il est toujours, et je crains qu’il ne soit à jamais, dans mes pensées. Mais il n’est plus mon obsession. Plus du tout. Je dois dire que j’ai eu la chance de faire une rencontre, enfin des retrouvailles avec un ami d’enfance, qui me laisse espérer des jours meilleurs… Bien qu’il me soit difficile aujourd’hui de me lancer à nouveau dans l’aventure, de faire à nouveau confiance, de m’abandonner… laissons le temps au temps.

    J’ai, plus haut, remercié mes thérapeutes. Mais je dois aussi tirer un sacré coup de chapeau à Scarlett, Dandoha, et d’autres, notamment une femme qui est devenue une amie et avec laquelle je corresponds régulièrement, qui est même venue me voir dans ma retraite loin du monde… Un immense merci à vous toutes !
    Grâce à ce blog qui m’a accompagnée presque quotidiennement (lecture des témoignages, des commentaires des uns et des autres, et mes propres échanges), je ne suis pas sûre que j’aurais tenu le coup. Merci à Scarlett qui m’a donné des coups de pied au c*, lorsque j’ai pu être tentée de faiblir, lorsque, par erreur (?) j’ai dérogé au no contact…
    Ce qui a pu paraître certains ou certaines, de l’agressivité, ou de la raideur, n’est en fait que l’absolue et nécessaire, vitale, fermeté qui conduit à la victoire. Merci à vous !

    Il y a neuf mois, j’ai pris cette décision sans qu’aucun événement plus violent que les autres ne l’ait provoqué, simplement la dispute de trop… Et j’ai entamé le no contact pour la centième fois en 10 ans de relation toxique. Je n’étais même pas sûre que cette rupture durerait plus que les précédentes. Et de fait, aujourd’hui, je pourrais être toujours engluée dans cet enfer. Mais c’était le bon jour, le bon moment, celui de ma libération.

    Et aujourd’hui, je remercie à chaque chaque minute, qui ? Dieu ? la providence ?… qui m’a permis de sortir de l’enfer.
    Il voulait ma mort… sous une forme ou une autre.
    Et je suis vivante !
    Alléluia !
    Tenez bon ! C’est la seule option. Connaissez-vous vous-mêmes, c’est vous qui êtes en cause. Lui n’est que le révélateur de nos faiblesses, des faiblesses qui font de nous des proies offertes, donc des faiblesses contre lesquelles il faut lutter. C’est qu’est la lutte : contre nous-mêmes, et non contre les PN – contre lesquelles nous ne pourrons jamais rien, hélas ! Et ne comptez pas que sur vous-mêmes, il n’y a pas de honte à se faire aider. Tout est bon qui nous éloigne du Mal.
    Have a nice day.

    Aimé par 2 people

  21. Bonjour,
    Je m’appelle Charlie, et voici mon histoire.
    Je l’ai rencontré l’été dernier. Il était beau, curieux de tout, drôle et avec ce charme qui te rend bête et niaise.
    Dès le début, j’étais sa reine. Je sentais qu’il avait souffert d’un passé difficile, et il me faisais comprendre que j’étais son remède, son moyen de guerison. Je suis très vite tombé amoureuse, follement amoureuse. Mais assez rapidement, il m’a coupé de ma famille, de mes amis. Je ne vivais que pour lui. Je me rendais compte que je perdais peu a peu confiance en moi, que je me trouvais nulle, et que j’avais de la chance qu’il m’aime à ce point. J’étais devenu dépendante.
    Et ensuite, les premières insultes, violences… Il me rabaissait, me prenait toute ma joie et ma positivité. Il m’a fait devenir une autre personne. Et il revenait, pour me dire que j’étais la femme de sa vie et qu’il était désolé.
    Et j’ai pardonné encore et encore. Moi, qui fait de ma vie un combat contre les injustices, qui bosse dans l’humanitaire. J’ai conscience de ce qu’il me faisait, et je le laissait faire. En ésperant qu’il change. En croyant que j’allais le guérir.
    J’ai pardonné les tromperies, les coups, les humiliations. Il m’a détruite, psychologiquement et physiquement. Aujourd’hui, il me manque toujours, parce qu’il m’a coupé de tout, parce qu’il était mon Roi et que j’étais son esclave. Je me bats tous les jours pour retrouver ma vie, pour vivre pour moi même. Mais ce n’est pas facile, et je craque souvent. Je suis en colère, et triste.
    Je tiens à dire à toutes les femmes dans la même situation, que je compatie complètement. Qu’il n’y à aucune honte à avoir. Ce n’est pas votre faute. Le temps fera les choses. Il faut apprendre à s’aimer à nouveau.

    Aimé par 1 personne

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s