[Témoignage ] Houyam : « Je sais qu’il ne me lâchera pas mais ma rage de Vivre s’est transformée en détermination »

Les amis,

Nouvelle semaine, nouveau témoignage comme promis.

Merci à la lectrice « Houyam » (tous les prénoms sont modifiés à publication) qui nous propose son parcours de 4 ans avec un pervers narcissique.

Après avoir été mariée à cet individu et avoir eu un enfant avec lui, elle est aujourd’hui séparée, en attente du jugement de divorce. Houyam est en low contact avec le PN car elle partage la garde de leur enfant. Néanmoins, elle a bien compris qu’il fallait impérativement se détacher émotionnellement de ce bourreau et elle confirme que c’est bien l’unique issue de secours.

Les drapeaux rouges sont indiqués, essayez de voir s’ils s’appliquent à une situation dans laquelle vous êtes actuellement pour les nouveaux lecteurs notamment. Que ces comportements déclenchent une alarme dans votre tête, n’attendez pas que l’emprise soit installée pour ouvrir les yeux, ce sera beaucoup plus difficile.

Soyez attentifs aux signes de prise de contrôle trop souvent confondus avec de l’amour ou de la passion ou je ne sais quel autre concept obscur ! Si vous passez vos journées, votre temps libre à prendre en charge une tierce personne que vous venez à peine de rencontrer, que cette personne est CONSTAMMENT présente par SMS, textos, Whatsapp, Viber, Messenger, Facebook, Instagram (et toutes nos autres applis préférées ^^)… C’est un énorme drapeau rouge.

Bien évidemment, vous ne verrez pas les drapeaux rouges de prise de contrôle et de gestion de votre temps si vous faites partie des ces personnes qui :

  • S’ennuient facilement
  • Attendent que ce soit une tierce personne qui vienne les « sauver », leur fournir des distractions
  • N’ont pas d’objectifs de vie personnels
  • Vivent dans une insatisfaction permanente sans pour autant changer leurs circonstances elles-mêmes
  • Sont dépendantes de l’attention, de la FLATTERIE, de la validation extérieure
  • Vivent dans une fantaisie d’un amour idéal, fourni clefs en main par le Prince Charmant
  • Ont des principes de vie extrêmement flexibles

Sachez que vous êtes à haut risque de tomber dans le filet d’un manipulateur/pervers narcissique/psychopathe/sociopathe ou d’un malade mental tout simplement. Il y a chez certaines personnes des marqueurs qui facilitent largement le travail de ces déséquilibrés malhonnêtes/machines à broyer.

Quand on voit qu’ils n’hésitent pas à faire des enfants comme on va acheter sa baguette de pain… la prudence est de mise. Les mauvaises personnes existent bel et bien, nous en avons chaque jour la preuve sur ce blog.

Pour la particularité de ce témoignage dans lequel le PN est séropositif, voilà une source d’informations au cas où il y aurait des questions à ce sujet (grossesse et séropositivité).

Que le témoignage d’Houyam inspire chacun des lecteurs et apporte du discernement à ceux qui s’interrogent encore !

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

separateur

Bonjour,

Je m’appelle Houyam, j’ai 38 ans et je viens de découvrir que l’homme qui partageait ma vie, que j’aimais profondément n’est autre qu’un imposteur, manipulateur, pervers narcissique, et dénué de toute humanité…

J’aimerais partager mon histoire avec vous, histoire de vider cette douleur qui reste après que le masque tombe…

Je tiens à remercier Scarlett et son blog qui donne de vrais conseils quand on a affaire à ce genre de personnalités. Merci Scarlett d’être là, de m’avoir aidée dans le chemin de la reconstruction.

Cette histoire a duré 4 ans.

4 ans d’aveuglement à croire dur comme fer que j’ai fini par épouser l’homme de ma Vie, que je serais enfin heureuse et de cette union est née une petite fille, qui à son tour, se trouvera confrontée aux mêmes difficultés que j’ai connues. La seule différence, c’est que je resterai présente pour elle quoi qu’il arrive.

drapeau-rougeTout commence par un message privé sur un réseau social bien connu de tous, un soir de janvier 2012. Voilà l’approche : « Bonne année, jolie inconnue« .

J’étais à l’époque fraîchement divorcée et venais d’emménager avec mon fils, âgé de 5 ans, dans une petite ville pour me rapprocher de mon travail.

À la lecture de ce message, j’ai donc répondu par politesse en lui disant tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence sachant que nous avions des amis en commun. Cette réponse était peut-être une erreur de ma part avec du recul. Je pensais que cet échange furtif de vœux 2012 en resterait là mais non, il a très vite cherché à en savoir plus sur moi, via nos amis communs.

Nous continuions donc à échanger via ce réseau social, je cherchais à en savoir plus également sur lui via son profil bien que je n’avais pas de photo de lui sur son Facebook.

Très vite, il a cherché à vouloir me rencontrer, se mettre à nu comme il disait, il souhaitait m’inviter…

La curiosité m’envahissait et j’ai accepté, cela s’est fait au bout de 15 jours d’échanges virtuels.

J’appréhendais beaucoup cette rencontre. Ça s’est passé en plein déjeuner, j’avais prévenu une copine au cas où… par précaution. On se rencontre enfin physiquement, le contact est bien passé, beau, grand, souriant, sécurisant… Il avait tout pour plaire en façade. J’ai donc décidé de prendre le temps de l’écouter, à ce déjeuner qu’il attendait depuis longtemps me disait-il…

Mr PN se met donc à nu et me raconte son histoire, son parcours de vie particulier depuis l’adolescence, où il a connu beaucoup de galères et la découverte de sa séropositivité.

J’ai été choquée par ces mots, et à aucun moment, je n’avais été préparée à ces révélations.

drapeau-rougeMon intuition me disait de fuir mais j’étais paralysée par son histoire, quelque part, j’avais mal pour lui, il ne méritait pas de vivre cela et moi qui crois toujours que je vais pouvoir sauver le monde des petits malheurs de la Vie.

Belle erreur, je le sais aujourd’hui… Il m’annonce également qu’il est en couple dans une colocation mais que depuis plusieurs mois, ça ne va plus avec elle à cause de son alcoolisme et de son burn-out… (je saurai bien plus tard que tout cela était mensonges par l’intéressée).

drapeau-rougeMon intuition me disait de trouver un moyen de fuir et d’un autre côté, cette envie de le réconforter et de lui transmettre le goût de la Vie malgré les épreuves qui sont sur notre passage, elle mérite qu’on la vive pleinement…

Je me suis permis de lui donner des conseils quant à son couple, de communiquer avec elle, de faire le point, de la retrouver, et de construire de nouveaux projets avec elle. J’ai vite compris que ce n’était pas avec elle qu’il envisageait de faire de nouveaux projets mais c’était avec moi. Très vite, j’ai mis un holà à tout ça en lui disant qu’il était hors de question que je m’engage dans une relation où il n’est pas libre. Je refusais d’avoir des contacts avec lui tant qu’il n’avait pas terminé son histoire avec C.

Je ne voulais pas être à l’origine d’un quelconque conflit et qu’il valait mieux me laisser en dehors de cela. Ce fut le cas, 1 mois plus tard, jusqu’au jour où Mr m’appelle et m’annonce que c’est terminé avec C. Il souhaitait me voir ce soir-là mais j’avais prévu une soirée avec mes copines. Il est venu quand même.

drapeau-rougeJe ressentais un certain malaise qui m’habitait en permanence, en sa présence, bizarre comme sensation.

Il m’a plus ou moins raconté la scène finale de son histoire avec son ex. Mais des questions me taraudaient toujours la concernant… Après cela, la phase de séduction a pris toute sa place : vacances dans le Sud, soirées romantiques, ballades, textos tout le temps 24/24, que je sois au travail ou n’importe où ailleurs.

drapeau-rougeIl ressentait le besoin que je réponde tout de suite et maintenant et s’inquiétait quand je mettais du temps à répondre (Edit Scarlett = mise sous contrôle de votre temps. Emprise VS pseudo « inquiétude », attention !)

Sexuellement (bien protégée), un réel plaisir… Il en devenait accroc et moi aussi. Je commençais également à tomber amoureuse 4 mois après notre rencontre. On commençait à faire des projets de vie commune, je l’ai présenté à mon fils, qu’il a très vite séduit également via ses cadeaux et ses sorties. Je l’ai ensuite présenté à ma famille, idem phase de séduction OK surtout qu’on avait tous des amis ou des connaissances en commun.

Personne ne soupçonnait quoi que ce soit tellement c’était idyllique.

Nous nous sommes installés ensemble après 9 mois de relation, tout allait bien, un bonheur. Nous étions à l’écoute de l’un et de l’autre, pas de souci particulier à part ses amis qui venaient à la maison sans que je sois informée et ce, tous les soirs, ça commençait à m’étouffer, cette sensation de rentrer chez toi et tu ne sais pas qui tu vas y trouver, ni ce que tu vas y trouver….

Il avait un grand cercle d’amis, tous autant torturés que lui… Enfin bref, j’ai repris cela avec lui et il m’a promis de faire ce qu’il fallait. Cela n’aura duré qu’un temps malheureusement.

Été 2013, nous sommes partis en vacances chez un ami à lui dans les Landes.

J’ai découvert un autre homme et non pas celui avec qui je vivais.

Un comportement qui posait question, je me sentais transparente, comme si je n’étais pas présente. Après une soirée arrosée, mon PN était différent, faisait n’importe quoi, manquait de savoir-vivre.

J’étais en phase d’observation à cette soirée, découvrant un côté obscur de l’homme qui partageait ma vie. Une image de lui qui m’a laissée perplexe quant à un avenir avec lui.

Ne supportant plus de le voir ainsi, je lui ai demandé d’arrêter immédiatement d’avoir ce comportement méprisable. Il s’est très vite mis en colère et m’a demandé d’aller me coucher et de le laisser se lâcher avec ses copains et ses copines, qu’il était en vacances et qu’il comptait bien en profiter que ça me plaise ou non… Il m’a prise violemment le bras et m’a fait mal.

J’ai eu très peur, j’ai vu un regard noir et me suis dit qu’il valait mieux en rester là ce soir et je suis partie me coucher, pleurant toutes les larmes de mon corps. Je me suis sentie trahie, blessée, déçue par ce qui venait de se passer.

Avec du recul, c’était un signe de plus, à prendre en considération mais tellement aveuglée par mes sentiments à son égard que j’ai fini par pardonner suites à ses excuses le lendemain.

Nouvelles promesses, nouvelles bases, je pensais que j’avais été claire sur son comportement bizarre qu’il m’impose en présence de ses amis qui se permettaient tout et n’importe quoi, même dans notre chambre à coucher. Notre intimité n’était pas respectée et c’était open pour sa famille et ses amis… Des choses inconcevables pour ma part.

J’avais l’impression d’avoir vécu pendant toutes ces années dans une secte et que le Maitre Gourou n’était autre que l’homme que j’ai aimé…

drapeau-rougeDe retour de vacances, j’ai du faire face à des problèmes de santé, mon corps parlait et il avait mal, il ne supportait plus cette douleur qui semblait ne pas vouloir s’effacer.

J’essayais pourtant d’être à l’écoute de mon corps mais je n’avais pas compris que je vivais dans un climat toxique, je n’avais pas encore trouvé le poison qui me faisait mal. Mon PN ne comprenait pas ma souffrance, mes angoisses, pourtant je lui en ai fait part à plusieurs reprises, que j’avais besoin de lui, de son soutien, pour guérir.

drapeau-rougeJe le sentais distant avec moi pendant que j’étais malade et que je devais faire face à mon opération chirurgicale.

Je le sentais loin de moi et pourtant nous vivions dans la même maison. Une fois de plus, déçue, par son comportement, j’ai décidé de me remettre, avec ou sans lui, et au fond de moi convaincue que je ne finirais jamais ma Vie avec lui. J’en étais consciente, mais comment m’en défaire ? Je me sentais addict à l’amour que je lui portais, une partie de moi voulait y croire…

J’étais en pleine phase d’anorexie, ma première période d’anorexie, j’ai perdu 15 kilos en 3 mois, un problème avec la nourriture, il a fallu que je réapprenne à manger, à reprendre plaisir à manger.

Mon fils m’a aidée durant cette période pour ne pas sombrer. Il a été d’une grande force à 7 ans.

Janvier 2014, vacances au Maroc, un besoin d’y retrouver mes sources et rien que tous les deux, ça nous a fait beaucoup de bien mais c’était de courte durée… J’apprends que je suis enceinte, ça tombe mal… Mes angoisses remontent à la surface, je me suis rendue compte que j’ai eu un rapport sexuel non protégé, je m’en suis voulu, c’était inconscient de ma part, et ça ne me ressemble pas de pas me protéger. Comment j’ai pu perdre pied comme cela ?

Cette Addiction sous couvert d’amour m’a fait manquer de discernement. J’en ai honte.

J’en ai donc parlé à l’intéressé. A ma grande surprise, mon PN était content d’être papa, pour lui, c’était un beau cadeau… Il me rassurait sur le fait que tout irait pour le mieux maintenant entre nous. Au bout de 6 semaines, je fais face à une fausse couche, angoisses, douleurs, souffrances ressurgissent, je n’en pouvais plus, je passais mes journées à pleurer, à essayer de comprendre pourquoi tout cela m’arrivait, je me posais beaucoup de questions à me torturer l’esprit et bien sûr, tout cela dans le silence.

Je ne voulais pas lui en faire part. D’ailleurs, il n’a montré aucune empathie à la suite de cette fausse couche, il est passé à autre chose en me disant qu’il n’était pas né et que ça devait être comme cela. Il fallait que j’arrête de me focaliser sur cette fausse couche. Je décide donc de faire le deuil de ce petit-être qui a vécu en moi quelques semaines et de reprendre ma vie en main via mon travail, mon fils et ma pseudo vie de couple dans une nouvelle maison.

Ma souffrance, ma douleur et mes angoisses, toujours présentes, j’étais donc condamnée à vivre avec elles, il fallait cohabiter avec tout cela et pas possible d’en parler à Mr PN, mais j’extériorisais tout cela auprès d’une ou deux amies quand je me trouvais au travail. C’était plus facile pour parler. Elles m’ont aidée. Heureusement qu’elles étaient présentes.

Je sentais qu’il se passait des choses pas normales, je ne comprenais pas la distance que m’infligeait mon PN, un besoin permanent d’inviter ses amis à la maison.

Il ne lui viendrait pas à l’idée de s’occuper de sa petite femme, prendre du temps avec elle, lui qui prétendait m’aimer et le faire savoir à tout le monde… Ses actes n’étaient pas en cohérence avec ce qu’il disait. Ma déception ne faisait que grandir au fil du temps et cela à mon grand regret.

drapeau-rougeJ’avais l’impression d’être enfermée et je n’arrivais pas à m’échapper. Ce qui me retenait, c’était toujours cette addiction affective que j’avais connue au début de notre histoire et que je voulais retrouver.

Mai 2014 : Mr PN insistait sur ce projet d’avoir un enfant avec moi. Suite à ma fausse couche, il pensait que j’étais devenue stérile, je ne savais pas pourquoi il avait ce genre d’idée. Il me le répétait souvent et en parlait à son entourage. Cela me blessait profondément, il n’avait aucun respect pour l’intimité de notre relation, il se permettait d’en discuter avec les autres. Il a fallu que je me justifie à plusieurs reprises auprès de son cercle d’amis et sa famille pour démentir. J’ai repris cela avec lui également et lui faire part de mon ressenti.

Évidemment, il ne voyait pas où était le mal là dedans, pour lui, j’avais mal compris. Bien sûr, il avait besoin d’en discuter avec ses amis, Mr ressentait le besoin d’en parler sauf qu’il s’agit de moi, de mon intimité et non pas de lui, je n’avais pas forcément envie de partager cela avec ses amis, pour lui, tout allait bien… Il ne comprenait pas mon mal-être, et me disait que peut-être que je devenais dépressive ? C’était peut-être l’objectif ?

Quelques semaines plus tard, j’apprenais que j’étais enceinte à nouveau, bien suivie cette fois-ci, pour éviter un risque de séropositivité sachant que la charge virale de Mr était négative. Je lui fais part de mon état de grossesse. Je ne l’ai pas senti si heureux que ça à l’annonce de cette nouvelle, il m’a répondu qu’il valait mieux rester discrets sur le sujet maintenant afin d’éviter toutes mauvaises surprises…

Il m’angoissait, me mettait une pression folle, j’avais l’impression qu’il ne voulait pas de ce bébé, j’étais de plus en plus malade, nausées, vomissements, vertiges, tension toujours basse… Voilà mon quotidien en ce début de grossesse, et surtout aucun soutien de sa part, complètement isolée…

Un jour, je me suis mise à chercher dans son téléphone, je suis tombée sur des échanges ambigus qu’il entretenait avec une autre femme. Mr PN avait pour projet de l’emmener en week-end prochainement. Pour moi, c’est comme si le ciel m’était tombé dessus. J’ai complètement paniqué, à en trembler, et la colère a pris le dessus. Depuis des mois, je cherchais des explications à ma souffrance, à cette douleur qui m’habitait. C’est alors que j’ai demandé des explications sur ce que je venais de lire sur son portable. Il m’a demandé de me calmer car un ami à lui était présent.

Nous nous sommes disputés quasiment toute la nuit, je voulais savoir pourquoi. Il n’a jamais su me dire, on aurait dit un petit gamin qui venait de faire une grosse bêtise. Il s’est mis à genoux et m’a demandé pardon, de penser à notre bébé qui allait arriver, qu’il ferait tout pour que ça change, qu’il était désolé de tout ça, il voyait sa vie à mes côtés, avec notre enfant, Mr était prêt à beaucoup de concessions pour que je ne le quitte pas mais au fond, je voulais le quitter. Seulement, je n’y arrivais toujours pas et avec ce bébé en moi, c’était de plus en plus difficile.

Mr m’a demandée en mariage. Pour lui, c’était la preuve de son Amour pour moi, pour moi, ça allait devenir ma toile d’araignée mais je ne le savais pas encore, bien que ma colère envers lui était toujours présente. J’essayais de calmer ma colère envers lui de jour en jour et je pensais à ce bébé qui semblait vouloir vivre en moi. Alors, j’ai fait taire ma colère et je me suis focalisée sur ma grossesse et mon fils. Ils m’ont donné beaucoup de force au fil du temps.

J’ai compris qu’il fallait absolument que je me sorte de cette histoire qui ne me menait nulle part.

Je n’étais plus moi-même, ma joie de vivre s’effaçait de jour en jour, ma priorité fut alors de mener à bien cette grossesse, c’était mon objectif, et s’en est suivi le mariage. Mon papa voulait que je me marie avec le père de mon enfant pour éviter le regard des autres et du qu’en-dira-t-on ? Je finis par accepter ce mariage, c’était mieux ainsi… Préparation du mariage en 3 mois et j’ai dit « Oui » à la mairie en gardant l’espoir que tout changerait. Mon mari serait bientôt papa et un mari avec des responsabilités envers sa femme et mère de sa fille.

Il a changé, prenant à cœur son nouveau rôle. J’ai bien senti un changement positif mais cela n’a pas duré… A la naissance de notre fille, Mr PN venait de se rendre compte des contraintes familiales qu’il m’accusait de lui avoir imposées.

Mr voulait s’investir auprès de son enfant en présence d’amis et de sa famille mais certainement pas la nuit.

Mr PN ressentait le besoin de dormir, il fallait respecter cela au risque de vivre un moment désagréable à son réveil. Il nous était interdit de faire du bruit à la maison. J’étais fatiguée de la vie qu’il me faisait vivre… La présence d’amis à la maison devenait beaucoup plus rare le soir, on sortait beaucoup moins. Avec un bébé, c’était compliqué, je pense que ce changement radical n’a pas aidé mon PN, il ressentait le besoin d’avoir ses amis au moins les week-ends, besoin de sortir, voir du monde, mais il ne s’épanouissait pas vraiment dans cette vie de famille, à mon grand regret.

Nouvelle déception à gérer en cumulant fatigue, épuisement et soins après césarienne… Enfin bref, encore seule dans cette épreuve, j’ai pris un congé parental de 6 mois, histoire d’être bien présente pour notre enfant, et de vivre ce moment avec ma fille et pour elle.

Aucun soutien bien sûr du PN qui me dénigrait de jour en jour. Je me sentais esclave, je n’étais bonne qu’à faire à manger et m’occuper de notre famille, bien sûr mettre mon masque de la parfaite de maîtresse de maison quand Mr invitait ses amis à la maison, il fallait que je sois la hauteur ! Financièrement, ça devenait compliqué pour moi, en congé parental, je devais prendre sur moi, le temps de retrouver mon travail.

Ce fut le cas en octobre 2015, pour moi, c’était une libération. Cela se voyait sur mon visage et il ne supportait pas ma joie de retrouver mon travail, mes collègues et mes amis.

Je suis allée une fois chez le coiffeur, il m’en a voulu et est parti en pleine crise excessive, je n’ai pas compris. Il est revenu plus tard dans la soirée. Je pensais que ça lui ferait plaisir, de me voir bien, à l’écoute de mon corps, il m’en a voulu pendant plus d’une semaine…

Plus je paraissais bien, moins il était content.

Je ne comprenais pas ce qui n’allait pas, j’essayais d’ aborder le sujet avec lui. Il devenait nerveux et je sentais une colère en lui. Il criait tout le temps le matin, pour un oui ou pour un non, cachait les baskets de mon fils, pour le mettre en difficulté, s’acharnait sur ses jouets. Il cherchait le moindre conflit même anodin, je ne comprenais pas ces comportements curieux et pourquoi nous en sommes arrivés là, la présence de mon fils devenait de plus en plus gênante, il voulait que je le laisse de façon permanente à son père. Je n’avais pas envie du tout, je lui ai dit que je n’étais pas d’accord, qu’il resterait avec moi.

Tout était prétexte à conflit, je ne le supportais plus, même physiquement, je n’y arrivais plus, j’étais épuisée, dans le stress permanent, aucun répit, aucun soutien, entre mon travail, la vie de famille. Mon mariage n’existait plus sauf sur le papier. J’essayais de tenir malgré tout, pour mes enfants, de trouver une solution à ce problème, de tirer la sonnette d’alarme auprès de mon mari PN mais il semblait ne pas prendre en compte ma souffrance. Il me renvoyait la même chose, il disait que je m’occupais pas de lui, alors que c’était faux…

Mon PN était très constamment en présence de ses amis, un besoin viscéral d’avoir sa petite cour autour de lui, de boire et fumer à sa guise. Tout devait tourner autour de sa petite personne, il en était pathétique…

Je me suis rendue compte qu’il ne changerait pas mais je gardais espoir quand même, je restais patiente malgré tout. Je tolérais et prenais sur moi dans l’espoir d’un changement… Je voulais y croire, qu’il fallait que je trouve une solution à ce problème. De plus en plus, nos discussions se transformaient en disputes, il voulait toujours avoir le dernier mot, impossible de communiquer normalement. J’en étais épuisée, je ne supportais plus de discuter avec lui, toujours dans la critique permanente des uns et des autres, je n’en pouvais plus, tout ce qui avait un rapport avec moi (Famille-amis – médecins travail ) faisait l’objet de commentaires, de critiques négatives. Bien sûr, cela me blessait et je ressentais le besoin de le remettre à sa place mais cela ne servait à rien.

Je continuais dans ma routine avec un mari dont le comportement posait question sérieusement… Ses crises de rage matinales faisaient partie du quotidien, je ne disais plus rien et le laissais à sa bêtise, j’étais fatiguée de parler, de m’épuiser à lui parler, ce n’était plus possible. Je devais préserver ma santé pour moi et mes enfants.

Je vivais dans une angoisse permanente qui ne me quittait pas, j’avais peur de rentrer chez moi après le travail, je me rendais compte enfin de cette froideur incroyable qu’il avait sur son visage quand je le regardais les yeux dans les yeux.

ça m’a fait peur, je n’oublierai jamais cette froideur glaciale qu’il avait à mon égard quand je n’allais pas dans son sens surtout. Je sentais que les colères prenaient le dessus dans nos échanges liés à notre vie de famille, je n’étais pas à la hauteur de mon rôle de maman, ce que je faisais au quotidien n’était jamais assez bien pour lui, il souhaitait que je démissionne de mon travail et que je sois une maman à temps plein. Ce n’était pas ma conception de la vie et je ne voulais pas démissionner, je me sentais bien dans mon travail, j’y trouvais un apaisement, c’était un peu mon refuge.

Lui, ne supportait pas la rébellion, je le laissais dans sa colère qui grandissait de jour en jour, je m’effaçais, je ne disais plus rien, et me focalisais sur mes enfants et mon travail pour éviter tout conflit. Mr PN a déjà usé de la violence à tout point de vue d’ailleurs, il était temps d’y mettre un terme mais je ne savais toujours pas comment faire, pas encore prête à le quitter… J’attendais peut-être le déclic.

Octobre 2016 : j’ai été victime d’un accident de la route en rentrant du travail. En traversant un passage piéton, j’ai été percutée par une voiture, le choc de ma vie… C’était juste le déclic que j’attendais depuis des mois. Après l’hospitalisation, l’opération chirurgicale, je suis rentrée à la maison.

Mr PN jubilait de mon état et minimisait ce qui m’était arrivé, me faisait culpabiliser de cet accident, me disant que c’était de ma faute.

Il m’en voulait d’avoir eu cet accident, car il était obligé de s’occuper du quotidien puisque je devais faire face à une immobilisation de ma cheville qui avait été brisée lors du choc et ce, pendant plusieurs semaines. Mr PN n’a montré aucune empathie. Bien au contraire, il m’a fait culpabiliser tous les matins, cherchant le conflit comme à son habitude, je n’en pouvais plus, je me sentais étouffée par ses attaques, je n’arrivais plus à respirer.

Mr PN ne comprenait pas pourquoi je devais rester immobilisée alors que le chirurgien avait donné des conseils bien précis à ce sujet. Pour Mr PN, ce n’était qu’un plâtre, je devais quand même m’occuper du quotidien à la maison.

J’ai alors compris qu’il ne voulait pas mon bien mais me pourrir la vie. Malgré mon état de santé, Mr PN m’imposait toujours son petit monde à la maison, je me sentais obligée de subir ses soirées à la maison, je n’avais plus mon mot à dire, la situation était insupportable. J’étais résignée à vivre mon handicap provisoire dans un contexte particulier où je n’avais plus rien à dire, juste à subir…

Mr PN était content de la situation, il prenait un malin plaisir à m’envoyer des moqueries en présence de sa famille et amis.

Je pleurais en silence, j’étais mal, je ne mangeais plus, je ne dormais plus, me laver devenait compliqué. Rien n’était adapté à ma situation de handicap. Je suis retournée à ma deuxième phase d’anorexie, j’ai perdu 12 kilos en 3 mois. Mr PN ne supportait pas que je lui demande de l’aide, j’avais droit à des remarques désobligeantes, un dénigrement permanent et cette froideur incroyable dans son regard.

Aucune humanité, je pense qu’il aurait voulu ma mise à mort.

Cet accident a été le déclic que j’attendais pour m’échapper de l’enfer dans lequel je vivais. J’essayais de comprendre pourquoi j’en étais arrivée là et par hasard, je suis tombée sur un article parlant de la perversion narcissique, sur internet. Plus je lisais les témoignages, les vidéos à ce sujet et plus je trouvais enfin des mots à mes maux… C’était pour moi une grande révélation.

J’ai donc organisé ma fuite en allant porter plainte contre mon mari, j’ai voulu prendre ma fille avec moi mais il était trop tard. Mr PN a été mis au courant de cette plainte, il a déserté notre domicile conjugal en prenant notre fille avec lui, je ne la reverrai que quelques semaines plus tard et me voilà partie dans des procédures judiciaires.

Depuis, c’est Le No contact que j’ai essayé d’imposer mais il avait ma fille et me privait d’elle pour me punir. J’ai du faire intervenir la Justice en urgence. Mr PN alterne le chaud et le froid avec moi dans nos échanges, parfois, il veut revenir à une vie commune, parfois, la haine s’empare de lui et il me menace, il m’intimide, j’ai droit à toutes ses manœuvres intimidantes, son déni permanent, aucune remise en question, c’est moi la fautive d’après lui, « j’ai détruit notre famille » me dit-il.

Des textos, des appels téléphoniques, des mails qu’il fait faire par des tiers, des insultes, il s’est permis de se présenter en pleine nuit sur mon balcon, il croyait que je n’étais pas seule et il voulait vérifier cela de ses propres yeux.

J’attends le divorce avec impatience, j’essaye toujours d’instaurer le No contact mais ça ne sera jamais absolu à mon grand regret car ma fille est en résidence alternée et je dois composer avec. J’ai l’impression que je ne me sortirai pas de cette situation. Je ne fais plus attention à ce qu’il dit, je ne lui accorde plus aucune importance, il le sait et ça le met en rage. Il me fait passer pour une mauvaise personne, c’était prévisible venant de lui.

Je sais qu’il me lâchera pas comme ça mais ma rage de Vivre s’est transformée en détermination. Je me suis remise de mon accident, j’ai retrouvé mon autonomie, je reste forte quoique qu’il arrive, je fais face.

Je suis seule avec mes enfants et je ne suis pas encore prête à refaire confiance à un homme quel qu’il soit.
Ma santé et mes enfants sont mes priorités.

A toutes les victimes de ces Parasites Néfastes à la société, fuyez dès que vous pouvez. Le No contact est une vraie thérapie à ce poison s’il n’y a rien en commun bien sûr… Avec enfants, c’est compliqué mais ce n’est pas insurmontable si votre volonté est sans faille.

Vous finirez par trouver une libération car le soleil vient toujours après l’orage.

Force et Courage à toutes

Bonne continuation et je vous souhaite le meilleur.

Houyam

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

Crédit photo

Publicités

126 réflexions sur “[Témoignage ] Houyam : « Je sais qu’il ne me lâchera pas mais ma rage de Vivre s’est transformée en détermination »

  1. Bonjour Houyam,

    mes felicitations d’avoir fuir et de quitter ce toxique perverti. Je suis sous impression de votre calme et de votre raisonnement decide. Vous avez gagne votre vie, Houyam.
    Merci pour ce temoignage; en voyant des personnes comme vous, qui arrivent a retrouver leur force et independance, je suis plus a l’aise avec mes espoirs d’y arriver un jour, moi aussi.
    Bon courage, prenez-soins de vous! Merci

    J'aime

    1. Merci à ce site d’exister et merci à Houyam pour son récit.

      Je suis retraitée, vit seule et j’ai eu un parcours difficile dont je souffre encore via mes enfants devenus eux-mêmes manipulateurs et dont je cherche à me libérer, après leur père, et …ma propre famille. Le sujet est très complexe : j’avais le profil de victime-sauveur moi aussi. Je comprends qu’il s’agit de se défendre du PN très destructeur mais il faut AUSSi de se poser les bonnes questions sur sa propre faille narcissique qui nous amène à lui ouvrir notre cœur…

      Je pense que le problème d’Houyam n’est pas seulement de se défendre de son ex-conjoint, mais AUSSI de résoudre son propre manque d’estime d’elle-même et pour cela chercher ce qu’elle a vécu dans sa propre famille et qu’elle rejoue… et AUSSI de faire ce travail pour le bien de ses enfants… Une sauveuse est aussi une « abuseuse » à sa manière, j’ai mis longtemps à le comprendre, elle cherche à « être aimée » en sauvant et s’occupant de l’autre…Il faut travailler à sa propre Autonomie affective et c’est un énorme travail…pour enfin être une mère capable d’aimer son enfant. Le protéger du PN n’est pas la seule démarche, ce n’est que le premier pas.

      Courage Houyam, mais posez-vous la question : qu’avez-vous vécu avant dans votre propre famille, que rejouez-vous là, quels sont vos vrais besoins, ont-ils été satisfaits dans votre enfance, avez-vous des manques affectifs… vous ne pourrez pas satisfaire les besoins de vos enfants sans répondre à cela, sans vous soigner d’abord…pire vous aussi vous vous servirez d’eux en « les surprotégeant et les sauvant » et qui sait, comme moi, vous ne comprendrez pas ensuite pourquoi eux aussi deviennent cruels adultes.

      Il faut sortir de la dépendance affective (triangle de Karpmann : rôles agresseur, victime, sauveur) qui n’est pas de l’amour mais du « besoin d’amour » et d’abord, apprendre à s’aimer soi-même. Surtout ne vous raccrochez pas à vos enfants. Prenez grand soin de vous en priorité. C’est de vous dont il faut s’occuper.

      De tout cœur avec vous.

      J'aime

      1. Bonsoir Pascale

        Merci de votre témoignage.

        Effectivement, Houyam est exactement dans ce triangle, d’où le besoin de passer rapidement d’un divorce à une nouvelle relation et cette nécessité de sauver le PN.

        J’ai confiance en sa reconstruction car elle fait preuve d’un recul sur elle-même et elle accepte sa part de responsabilité dans ce drame. Le meilleur est à venir…

        Je vous le souhaite également, Pascale.

        Aimé par 2 people

  2. Bravo! tout y est!
    Merci pour ton témoignage Houyam. Je te souhaite tout le courage et la force nécessaire pour affronter ton PN. Je retrouve encore des phrases entières qui pourraient intégrer mon propre récit d’expérience. Il a beaucoup de points communs avec mon PN, mais j’ai eu le souffle coupé quand tu as parlé de sa séropositivité car comme tout PN qui se respecte, il aurait pu mentir sur son taux de charge virale… Tu étais vraiment en danger et ta fille aussi.
    Je vois que tu as compris que tu as une part de responsabilité dans cette aventure…
    Tu n’en étais pas consciente, mais aujourd’hui tu as pris les choses en main pour retrouver le contrôle de ta vie et je suis soulagée de cela.
    Apparemment, tu es dans la catégorie des sauveuses. Alors maintenant, tu emploieras tes talents pour te sauver de toi même 😉 .
    Je t’envoie mes bonnes ondes ; Prends soin de toi !

    Aimé par 2 people

  3. Houyam,
    J’ajouterais qu’en te sauvant, tu sauveras tes enfants par la même occasion. Je suppose que ton fils doit être heureux d’avoir retrouvé sa maman ;).

    J'aime

  4. Bonsoir Houyam,

    Je voudrais vous féliciter, d’abord, car, comme nous toutes il vous a fallu un déclic, certes mais quelle battante vous êtes ! Vous avez composé seule, vous vous êtes débrouillée seule, même enceinte, malade, blessée, vous êtes restée debout pour vos enfants et volontairement ou non vous avez même contre manipulé monsieur de guerre lasse. C’est certainement le moyen le plus intelligent de conserver le peu de force qui nous reste auprès d’un tel être…

    J’espère que votre fille et vous êtes séronégatives, je ne suis pas sûre d’avoir compris si le traitement pendant votre grossesse a été un succès. Merci de ce témoignage. Vous donnez espoir aux femmes qui comme vous doivent « co parenter « . Là encore , malgré les difficultés, vous donnez l’impression de gérer d’une main de maître ! Et plus généralement à toutes femmes qui se sent perdues en ce moment ! Je vous souhaite plein de bonheur pour la suite.

    @Scarlett , merci pour ton introduction, une fois de plus très pertinente. Je me suis rendue compte que je remplissais les sept points que tu cites, c’est fou comme tu vois juste ! Je me suis dit en les lisant « bon sang ! Ce qu’elle était terne ma vie comparé aux couleurs que je peux y mettre maintenant au gré de MES envies et c’est cela la liberté ! Je vous souhaite à toutes et tous de faire de même ! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ma belle

      Oui, il faut bien prendre conscience de ce qui, chez soi, maintient ces profils.

      Si tu veux, ces individus hommes et femmes, ratissent large. Ils sautent sur tout ce qui bouge et Facebook (comme tous les réseaux finalement) est un excellent moyen de draguer plus de prospects en un minimum de temps. C’est très triste pour les personnes qui se pensent « spéciales » suite à l’approche de ces malhonnêtes.

      Il n’y a rien de spécial. Ce qui se passe, c’est qu’ils écrivent à X personnes en même temps et ils n’ont plus qu’à remonter les lignes qui mordent. Quand ça mord et que ça tient sur le long terme, c’est que la cible en face présente les caractéristiques indiquées pour son plus grand malheur. A moins d’être une proie exceptionnelle (haut statut social, patrimoine important, notoriété), les PN tentent leur chance sur la quantité.

      Ne les croyez jamais quand ils disent « tu es spécial(e) ». C’est faux, lol, comme 99% de ce qu’ils disent. Ils ont essayé et l’autre a répondu favorablement comme de nombreux autres. That’s it.

      Passe une belle journée ❤

      Aimé par 3 people

    2. Bonjour,
      Rassurez vous, ma fille et moi ne représentons aucun danger quant au VIH….Nous allons très bien à ce niveau là, les intervenants médicaux ont été présent et à la hauteur. Je recommanderais juste de prendre le temps nécessaire à une réflexion avant de vous lancer dans une démarche qui pourrait avoir des conséquences…
      j’assume ma part de responsabilité dans cette expérience, c’était inconscient je vous l’accorde! J’en ai honte…Je porte en moi ce fameux syndrome du Sauveur, mais grâce ou à cause de cette terrible aventure.
      Aujourd’hui, j’ai bien compris que c’était moi que je devais sauver avant tout. Il n’est plus question de montrer mon empathie, ma large capacité de tolérance (qui peut être un défaut) aux situations auxquelles je suis confronté.
      En réalité, je ne savais pas que ce genre d’individus pouvait exister, qu’on pouvait être confronté à ce genres de personnalités nefastes et qu’un jour, je serais amené à Vivre cette expérience. J’ai toujours pensé que chez tous les individus, il y avait du Bon malgré tout et qu’on pouvait en sortir quelque chose de positif mais la réalité est tout autre, c’est pour moi, une leçon de vie. J’ai tourné la page de mon « Monde de Bisounours ».
      Je garde des séquelles de cette histoire, c’est grâce à ma force de caractère et l’instinct de survie qui réside en chacun de nous qui a fait que je me suis plus ou moins sortie de ce serpent venimeux parce que j’ai choisie de Vivre, il était hors de question que je le laisse me détruire, hors de question que je lui montre mes peurs…j’ai surtout montré que j’irais jusqu’au bout de ma démarche (la plainte) même si je sais que ça finira par un classement sans suite, pour moi, c’est une façon de mettre une limite à ces agissements et lui faire comprendre qu’il n’est pas au dessus de tout ! Je n’ai pas toujours gardé mon calme, bien au contraire, il m’a privé de notre enfant pendant des semaines avec la complicité de sa Famille. J’étais devenue hystérique de colère jusqu’au jour où j’ai décidé d’exploiter ma colère, ma blessure profonde par cette détermination de l’avoir à l’usure et de façon calme et procédurière…Il a très vite déchanté devant le JAF mais je reste condamné moi même à communiquer avec lui pour le bien être et l’intérêt de notre enfant. C’est ma punition !
      Dans ces conditions, je met mon « gilet par balle » j’encaisse les coups s’il y en a mais il se rend compte que ces paroles paroles n’ont plus d’impact sur moi et me supplie d’arrêter la gueguerre, tribunal…comme il dit. Il est juste pathétique. Je le laisse à sa pathologie qui ne guérira jamais mais moi, j’ai le pouvoir de Vivre… de sourire à la Vie.
      L’objectif est de me reconstruire avec mes enfants, mes amis, mes proches… Vivre ce que j’ai décidé, de faire ce que j’ai envie au moment où je l’ai décidé. Je ne veux plus me préoccuper des malheurs des autres… C’est terminé !
      Prenez soin de vous surtout.
      Bien à vous

      Aimé par 3 people

      1. Bonjour Houyam

        Merci de votre éclairage sur la question de la séropositivité. Cela permet vraiment à chacun de comprendre comment on vit une grossesse dans ce contexte et c’est un cadeau pour l’ouverture d’esprit.

        Que chacun pose des questions avec un esprit bienveillant.

        Aimé par 2 people

      2. Bonjour Houyam,

        je suis ravie pour vous de savoir que votre fille et vous êtes en bonne santé et vous remercie pour l’éclairage sur la séropositivité, cela peut être utile. N’ayez pas honte de vous , la honte n’est pas positive, soyez fière d’avoir réussi à à comprendre qu’il n’y a que vos enfants et vous que vous deviez sauvé, d’avoir compris que tout le monde n’est pas dans une démarche bienveillante, j’étais comme vous et ce sont des failles. La colère est un sentiment humain, la transformer en détermination en revanche ça c’est constructif et intelligent !

        Encore une fois je vous félicite, vous pouvez être fière du chemin parcouru , vous vous en sortez très bien je trouve !

        Belle continuation 😉

        Aimé par 2 people

  5. Encore une fois c’est ma vie qui est relatée ici… Enfin ma vie passée!! Heureusement je ne peux avoir d’enfant et n’en ai donc pas eu avec lui, mais j’ai été témoin de son comportement avec les mères de ses 2 enfants!!

    Force et courage sont les réponses.
    Lire beaucoup sur les PN, c’est un bon « médicament » car JAMAIS de réponse sincère ne viendra de ces personnes!

    Encore merci à Scarlett.
    Bravo

    J'aime

  6. Bonjour @Houyam,

    Et, merci pour votre témoignage. Vous avez réveillé la colère en moi ce matin en lisant votre témoignage…Que de sacrifices et de soumissions!
    Ça va en choquer certains, mais moi, des l’instant où il m’aurait annoncé qu’il était séropositif (pour ça, au moins, il a été honnête), j’aurai pris mes jambes à mon cou! Ensuite, ce qui me « tue », c’est le Le passage où PAPA décide pour vous que vous DEVEZ épouser Mr PN qui multiplie les conquêtes derrière votre dos! alors que vous savez déjà pertinemment que cet homme n’est qu’un fake!
    Ensuite, l’univers vous a aidé une fois en vous faisant faire une fausse couche et vous remettez le couvert! Une fois, c’est un accident, 2 fois…Pourquoi ne pas avoir opté pour l’avortement (si c’était au tout début de votre grossesse)? Mais bon, qu en dira t on?
    Ensuite, je ne comprends pas trop la fin de votre histoire : « J’ai donc organisé ma fuite en allant porter plainte contre mon mari, j’ai voulu prendre ma fille avec moi mais il était trop tard. » Vous avez porté plainte pourquoi?

    J’ai une pensée pour votre petite. Quand vous dites  » La seule différence, c’est que je resterai présente pour elle quoi qu’il arrive.  » Il faut vraiment que vous travaillez sur vous pour ne pas transmettre à votre fille vos « qu en dira t on « , vos sacrifices et votre soumission à l’homme!!

    Peace ❤

    Aimé par 1 personne

    1. En réponse à votre question, j’ai porté plainte contre violences psychologiques et maltraitance…
      je fais un réel travail sur moi-même tous les jours… Oui, il a été honnête sur sa séropositivité et c’est justement parce qu’il a eu cette honnêté que je pensais que Mr était sincère avec moi, c’était un leurre !
      J’ai pas fait les bons choix certes mais ça été une bonne leçon de vie. Cela me donne les armes et outils nécessaires pour faire en sorte que ma fille ne soit jamais soumise à qui que ce soit d’ailleurs.

      Bonne journee

      Aimé par 5 people

    2. Etoile230,
      Je vous cite : « Ça va en choquer certains, mais moi, des l’instant où il m’aurait annoncé qu’il était séropositif (pour ça, au moins, il a été honnête), j’aurai pris mes jambes à mon cou!  »
      Je réponds tardivement car je ne retrouvais plus le titre du film sur la vie d’un couple dont la femme et le fils sont séropositifs, qui m’a profondément émue. Ce film se nomme « les pilules bleues » de j-p Amar. Il est tiré d’une BD. J’espère que vous trouverez le moyen de visionner ce film afin d’avoir un aperçu de ce qu’est une vie après l’annonce de la séropositivité. C’est un combat de tous les jours, pas seulement contre la maladie, mais un combat contre les préjugés.
      Les progrès sont considérables en ce qui concerne le traitement de cette maladie et il est en effet possible pour de nombreux couples d’avoir des enfants en toute sécurité. Une vie presque normale est possible aujourd’hui et heureusement, il n’y a pas plus de PN parmi les personnes atteintes du SIDA que dans la population générale.
      Souvenez-vous, pour les plus âgés d’entre vous, que J-M LePen voulait mettre toutes les personnes atteintes du sida dans ce qu’il aurait appelé des SIDATORIUM.
      Heureusement, la majorité des personnes à l’époque trouvait cela choquant.

      C’est au reste de la société de rester vigilant. Avoir des rapports protégés quand on ne connaît pas vraiment l’individu en face de nous est de toutes les façons une règle d’or et cela protège contre de nombreuses autres MST (IST) redoutables. Il faut juste être conscient que des personnes cacheront leur séropositivité par ignorance, déni ou vice.
      Les PN appartiennent à la catégorie des vicieux donc sont tout à fait capables d’aller jusqu’à infecter sciemment une personne.

      Dans le cas de Houyam, PN a utilisé sa maladie pour attirer une « sauveuse ». C’est très rusé, quand on y pense, d’avoir annoncé dès le départ sa séropositivité. Comment ne pas avoir confiance en lui par la suite ?

      Encore bravo à Houyam pour son intelligence et son courage.

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour @ Caren,

        Il n’y a aucun préjugé dans mon commentaire. Pour avoir attrapé, pour la première fois de ma vie des MST, au contact d’un PN, et je connais très bien le sujet car j’ai travaillé un moment dans le milieu médical (recherche), donc je connais bien les risques aussi! et pourtant…

        Des progrès considérables ont été faits, je le reconnais aussi mais aujourd’hui, j’en suis là. C’est un choix, certains se sentent sauveurs et c’est très bien. Moi, je ne me sens pas là dedans. Il faut de tout pour faire un monde.
        Merci pour le film mais ça ne m’intéresse pas de m’émouvoir devant une fiction. Je préfère intégrer les personnes malades dans mes méditations quotidiennes de paix et de guérison.
        Belle fin de journée ❤

        Aimé par 1 personne

      2. Bonsoir @Etoile, je crois que Caren veut simplement dire que dès lors que l’autre annonce qu’il est porteur du VIH nous ne sommes pas forcés de les fuir comme des pestiférés. La décision revient à chacun mais je la rejoins dans le sens où ce n’est pas un motif obligatoire de rejet. Même si je comprends très bien que cela puisse effrayer. Je le dis , comme vous, j’aurais fuit Personnellement , je n’ai pas les épaules pour prendre ne serait-ce que 0,01% de risque, ni m’engager à accompagner cette personne jusqu’à la terrible phase terminale que je connais malheureusement également car mon oncle en est mort , et , dans de terribles souffrances… Par contre, si d’autres tombent amoureux de ces malades, qu’ils s’en sentent la force , cela ne me choque pas. À condition que l’autre ne soit pas PN bien sûr ! Les personnes atteintes de ce terrible mal ont aussi droit à l’amour. Belle soirée 🙂

        Aimé par 1 personne

      3. Bonsoir
        @Etoile…
        Vous avez tout compris, l’annonce de sa séropositivité m’a beaucoup touchée bien que cela m’a angoissée sur le moment sans Rien montrer pour autant et effectivement, je ne voulais pas rester sur des préjugés, ce n’est pas mon genre car ces personnes là ont également droit à l’amour et à être respecter comme tout être humain d’ailleurs. Je l’ai accepté comme il était sans jugement… Il était déjà en couple, donc, je n’étais pas en position d’un éventuel danger, ce qui m’a fait sûrement fait baisser ma garde et mon côté « sauveur » a pris le dessus en lui offrant une écoute si besoin, il a senti, je pense, que je lui accordait de l’importance et cela en tout bien tout honneur bien sûr… Si seulement j’avais vraiment connaissance de cette autre pathologie (PN) dont il n’a peut être pas conscience. Je ne lui aurais sûrement pas accorder un regard et j’aurais tracer ma route sans me retourner.

        @Caren,
        Chacun à sa vision des choses… Parfois, nous sommes amenés à vivre des épreuves dans la Vie qu’on le veuille ou non. Pour moi, j’ai été confronté à vivre et fonder une famille avec un séropositif, c’était un choix mûrement réfléchi… On pouvait vivre normalement comme tous les couples, c’était juste une gestion de préservatifs à prévoir !!!! Jusqu’au jour où nous avons décidé d’avoir un enfant, un suivi médical a été adapté à la situation,
        donc c’est possible d’aimer et de vivre avec un séropositif, bien que celui-là, je ne savais pas qu’il était PN ( c’était le KInder SUrprise) 😜 mais l’amour (pseudo-Amour) nous entraîne loin parfois et ça peut avoir des conséquences terribles… en tout cas, tout cela m’a remis les idées bien place !

        Restez bien fortes quoi qu’il arrive et prenez soin de vous c’est tout ce qui importe.

        Bien cordialement

        Aimé par 2 people

  7. Bonjour Houyam,

    Je suis très émue de votre parcours tout autant que de l’issue que vous avez empruntée pour vous sortir des griffes de ce prédateur.
    Le déclic que vous avez eu, suite à votre accident, est révélateur de la difficulté que les victimes peuvent avoir pour réaliser l’aliénation dans laquelle elle se sont engluées. Pourquoi cet ultime événement traumatique et pas un autre ?! Parfois c’est un élément anodin qui permet d’ouvrir les yeux et dans d’autres cas c’est un véritable traumatisme (votre accident) qui déclenche le retour à la réalité. Quoi qu’il en soit, c’est Le déclic.

    En revanche, je pense que l’on « ne tombe jamais par hasard » sur un article qui traite des Pervers Narcissiques. On en a a sans doute vu passer avant de ces articles mais sans y prêter attention, ou sans se sentir concerné. C’est quand on arrive plus à s’expliquer ou à excuser le comportement du toxique que l’on prête un oeil ou une oreille attentive aux articles, émissions qui traitent du sujet. Et là, subitement, ça fait sens.

    Vraiment j’admire votre ténacité et la lucidité que vous avez à propos du père de votre fille. Je suis, comme toujours, révoltée par l’emprise que ces personnes tentent de conserver à travers leurs enfants, tous les moyens sont bons, et surtout ceux là malheureusement. Pour avoir des enfants plus âgées que votre fille, je mesure à quel point il m’est encore compliqué de contre manipuler leur père sans être jugée par mes enfants. C’est laborieux mais indispensable pour se respecter soi même, de se faire respecter, surtout pour que les enfants puissent se construire en faisant preuve de discernement.

    A mon tour de vous souhaiter le meilleur, force et courage.
    Le courage vous n’en manquez pas, continuez à rester vigilente face à lui et comme le vous dites « après l’orage il y a le soleil ». Je vous souhaite de le voir briller en continu.
    🌞🌞

    Aimé par 5 people

    1. J’ ai vecue la même chose pendant 12ans …j ai par hasard découvert ce site sur Google et franchement ça m a aidé à comprendre avec qui j avais affaire…. J ai quitté mn PN il y a 6 mois maintenant et on a ensemble une fillette de 8ans.J ai fait le non contact pcq j ai la haine et ne comprends pas comment je suis arrivée là.j ai acheté un portable pour ma fille et g lui ai dit que s il a besoin de connaître ses nouvelles il peut l appeler m pas moi, je dis tjrs à ma fille que c pas sa faute si moi et son père on se parle pas .Je crois q pour s en sortir il faut juste se souvenir du mal q on t a fait pour n jamais pardonner ces ordures et vivre sa vie pleinement. Je souhaite bcp de courage à toutes les femmes qui sont dans la mm situation que moi et courage encore …en lisant tt ça j ai la haine,

      J'aime

      1. Bonsoir Passy

        Vous avez pris la bonne décision en vous séparant de cet individu même après 12 ans de relation. Il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux et pour se sauver de l’enfer.

        Mes pensées vont également à votre fille qui se retrouve instrumentalisée par son père. Vous avez la bonne attitude en lui indiquant qu’elle n’a rien à voir dans les histoires de grands. J’espère qu’elle réussira à développer un vrai sens de l’empathie malgré tout…

        Bon courage pour la suite de votre parcours.

        Aimé par 1 personne

  8. Bonjour Houyam
    Je tenais à vous féliciter de ce courage et cette lucidité qui vous anime et vous a permis de fuir. Toutes les caractéristiques de PN sont là, ils sont tous identiques. Vous posez dans votre témoignage un questionnement si le but était de vous rendre dépressive. Je pense que vous l’aurez compris toute seule OUI. Il a injecté en vous son propre mal. Il n’a jamais cherché à construire une relation avec vous, vous lui serviez uniquement de « breuvage » , il vous vampirisait votre énergie, ce fût son moteur comme tout PN.
    Je pense que vous ne devriez garder en vous ce sentiment de honte, vous étiez sous emprise, et comme une bonne empathique vous n’auriez jamais imaginé ça d’un humain. Mais il n’a que l’apparence humaine.
    Je vous souhaite que votre énergie qui m’a l’air très bonne ne vous quitte jamais. Que vous puissiez garder cet état d’esprit face à pourri, et que votre petite fille puisse s’épanouir.
    Gardez le cap, bravo !

    J'aime

  9. Bonjour Houyam

    Merci pour votre témoignage, je ne peux même pas imaginer ce que vous avez enduré, c’est monstrueux tout simplement.
    Quel courage pour tes enfants, c’est impensable que l’on puisse se servir d’enfants innocents pour arriver à ses fins, quelles pourritures.
    Scarlett a raison, ces détraqués mentaux ratissent les sites de rencontres et on plusieurs proies en même temps, le mien faisait pareil il était sur facebook , badoo,je contacte.com, meetic, et j’en passe! et quant à leurs pseudo amis, les mêmes qu’eux, je disais dans un précédent poste, leurs amis de « débauche »
    A chacune ils ont l’art de dire tu es la plus belle, la plus spéciale, je n’ai jamais connu une femme comme toi, etc…
    du blabla pour mieux appâter le « gibier » et le pire c’est qu’ils y arrivent
    Mais mon histoire n’a rien à voir avec la vôtre. Votre histoire est terrible.
    Je ne peux que vous encourager à continuer votre combat pour votre fille… c’est important, vos enfants sont la priorité !!!!
    Comme toutes et tous ici, vous avez ressenti les premiers signes de malaise , de mal être avec ce personnage, et pourtant vous avez continue, comme nous toutes et tous, vous vous êtes voilée la face en vous disant il va changer, non jamais, ces ordures ne changent jamais ce sont de grands malades mentaux.
    Trouvez vous cela normal que vous ayez peur de rentrer chez vous le soir, et vous ne pensez pas que votre accident est du justement à cette peur et à ce stress, tout est lié.
    Maintenant je vous souhaite beaucoup de courage…. battez vous , vous avez déjà fait le plus gros, nous sommes là sur le site pour vous encourager et Scarlett ,Dandoha, stellabat, etoile230, hystoriacyn et tout le monde ici sommes là pour vous donner du courage et des « petits conseils » au travers de nos témoignages et nos post et de notre vécu, nous sommes tous ici passés par la CASE PN
    une belle après midi à tout le monde….
    Liliane

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, les sites de rencontres et réseaux sociaux sont leur terrain favori mais attention, ne vous focalisez pas là-dessus uniquement.

      Pour info, j’ai rencontré mon ex en live, par le biais « d’amis » communs. Donc les conseils sont valables aussi bien en live qu’en ligne et la prudence doit redoubler en ligne.

      Déjà, partez du principe que toute personne que vous ne connaissez pas vous-même est une personne INCONNUE. Ne faites confiance à personne, même pas à vos amis qui ont pu être dupés autant que vous le serez par le toxique. Fiez-vous exclusivement à votre propre jugement. J’ai commis cette erreur, de faire plus confiance aux personnes qui m’avaient présenté cet individu qu’à ma propre intuition.

      – Méfiez-vous de la flatterie, ceci est leur arme de destruction massive. Prenez conscience d’un manque de confiance en vous et à partir de là, vous saurez identifier la flatterie et la différencier d’un compliment sincère. Un compliment est basé sur un accomplissement réel, sur quelque chose qui vous est propre. La flatterie s’adresse à tout le monde. « Tu es la plus belle », « la plus BLA BLA BLA » colle à n’importe quelle femme. C’est un bélier destiné à forcer vos défenses instinctives.

      – En ligne : s’il s’agit de quelqu’un qui ne vous a jamais vue en vrai, attention. Il y a quand même 99% de chances que ce soit un player qui joue avec plusieurs autres femmes en même temps. Si vous avez de la chance, c’est juste un idiot qui veut vous mettre dans son lit. Si vous décrochez le gros lot, c’est notre bon vieux pervers narcissique qui va s’infiltrer dans tous les recoins de votre vie, vous coloniser avant de vous laisser pour morte. Ou que vous soyez obligée d’appliquer des mesures drastiques anti-harcèlement.

      La prévention vaut mieux que la guérison surtout avec les PN. Une fois que vous avez été étiquetée « proie », ces maniaques ne vous oublient JAMAIS. Il faut avoir une force de caractère supérieure pour appliquer un no contact définitif et choisir de se protéger. Malgré cela, dès qu’une porte s’ouvre, dès qu’ils en ont la possibilité via vos proches notamment, ils tentent de revenir, ils vous collent, vous harcèlent autant qu’ils le peuvent.

      NO CONTACT, les amis. Je vous assure qu’être harcelée, devoir surveiller toutes les infos accessibles, devoir dire à vos proches de ne jamais communiquer vos coordonnées à qui que ce soit sans vous en parler, les avertir qu’un détraqué vous suit n’a rien de romantique, rien de drôle et rien de souhaitable.

      Dès que vous voyez les drapeaux rouges, partez. Ne vous accrochez pas, n’insistez pas, ne doutez pas de votre perception.

      Maîtres de la manipulation et des apparences, les PN sont capables de vous regarder droit dans les yeux, de vous dire « Je t’aime », de vous faire des cadeaux somptueux tout en ayant une seule et unique chose en tête = vous voir entre 4 planches. Vous ne verrez pas leur vrai visage diabolique en full force avant que l’emprise soit confirmée alors croyez en votre intuition.

      Protégez-vous.

      Aimé par 6 people

  10. Je te rejoins Scarlett. Je suis méfiante de nature les sites de rencontres, jamais, je n’ai pas confiance , sur les réseaux sociaux, je n’accepte que des gens que je connais réellement ! Mon ex , je l’ai rencontré, tout comme toi , « en live » par le biais d’une amie commune qui m’a convaincu malgré mes réticences de faire quelque chose que je ne fais JAMAIS, monter dans la voiture d’un inconnu pour aller chez elle… Le fait qu’elle le connaisse m’a rassuré. ERREUR ! C’est même encore plus trompeur parfois puisque l’on pense à tort , que les amis de nos amis sont les notres ! Elle a assisté au love bombing , elle était bluffée, elle trouvait que j’avais énormément de chance… Je me souviens lui avoir dit :  » Quelque chose cloche, c’est trop beau pour être vrai  » , elle m’avait répondu :  » Mais non , Je le connais, c’est un mec bien, tu as enfin droit au bonheur, pourquoi tu n’y crois pas ? etc » , j’ai donc « fait taire » mon instinct, me trouvant trop rigide et parano… Je ne lui en veux absolument pas, elle a été dupée à sa manière, elle aussi. Je sais simplement, dorénavant,que je peux, non ! Que JE DOIS écouter mon instinct et uniquement le mien… 🙂

    Aimé par 2 people

  11. Bonjour a Tous, bonjour Scarlett,

    par contre moi, je me suis inscrite, conseillee par Scarlett, a un site de sorties dans ma ville – et cette dimenche je sors avec un petit groupe de femmes de mon age pour boire un cafe et parler sur le sujet concernant les relations humaines. Depuis la rupture avec PN, j’ai nettoye mes relations, il n’y en avait pas beacoup d’ailleurs, et j’ai decide de ne pas les renouer car je constate que peu autonome affective que je suis, j’avais que des dependants autour de moi (rien d’etonnant d’ailleurs).
    Mais la solitude enorme me range, un besoin d’avoir qqn de proche, qui me comprenne, a qui je peux confier mes blessures, avoir enfin un support, c’est mon reve et ma perdition – c’est la faille reperee par PN l’annee derniere.

    J'aime

    1. Bonsoir Etoile de mer

      Félicitations pour cette initiative !

      Ce n’est pas parce que vous êtes en reconstruction après le passage d’un crétin que vous devez rester cloîtrée chez vous. Bien au contraire, cela devrait vous faire du bien de voir du monde. Je vois que vous avez choisi une thématique sensible « les relations humaines ». Je vous conseille de ne pas raconter votre vie privée ou du moins, de conserver vos blessures secrètes. Tant que vous ne connaissez pas ces personnes (ce qui ne vient qu’avec le temps), évitez de vous livrer.

      Les manipulateurs se conjuguent aussi au féminin et rien de tel que l’odeur d’une blessure fraîche pour les rameuter comme des hyènes. Donnez un avis général sur toutes les questions posées. Si vous parlez de votre propre expérience, présentez-la de façon générale, sans dire que cela vous est arrivé. Attention aux personnes TROP : trop gentilles, trop « franches », trop attentionnées, trop victimisées pour que ce soit vrai. Ceci est un drapeau rouge.

      Une vraie amitié se construit avec le temps et surtout avec l’observation des réactions quand vous racontez une de vos failles. Testez le terrain. La personne se sert-elle de ce que vous lui avez confié pour vous faire du mal, remettre cela en scène et vous « attacher » à elle en réactivant le traumatisme ? Larguez-la sans hésitation, ami(e) ou autre.

      N’hésitez pas à nous donner des news et profitez bien de votre nouvelle activité !

      Aimé par 3 people

      1. Bonsoir @Etoile de mer et @Scarlett,
        Je rajouterai « Attention danger »! Je connais bien ce site puisque c’est là que j’ai rencontré PN! Sur ce site, tout le monde connait tout le monde! Il m’arrive de croiser des personnes que je ne connais pas et qui me sortent des trucs sur moi( qu’ils cherchent souvent à valider mais c’est une perte de temps)! Alors que plus discrète que moi (sur ma vie privée et sur tout d’ailleurs), tu meurs!
        Donc, chère @étoile de mer, évitez (de grâce) d’aller vider votre sac avec des personnes que vous ne connaissez pas!
        Si vous voulez vous confier, allez voir le psy! Conseil « d’étoile »!!
        D’ailleurs, un ami me disait en parlant de ce site que ceux qui s’y trouvent sont en manque de psy! Pas faux!
        Par contre, pour des activités, ça peut être sympa! ça vous permet de sortir un peu…
        Bon courage et belle soirée ❤

        Aimé par 2 people

      2. Merci Scarlett pour tes conseils, je vais etre consciente de ce que vous dites, je sais que dans mon cas surtout, il faut savoir gerer les relations humaines et ne pas se livrer a une personne premiere venue. Deja ca comme lecon apprie.
        Je vais faire plutot une experience si cela peut appaiser au moins un peu la manque de la vie sociale chez moi, la vie de famille je n’en ai pas du tout. C’est ma grande faille et une blessure enorme, se sentir comme qqn a l’ecart de la societe, sans protection (de famille, des amis). Cela doit se sentir de loin et c’est probablement cette odeur de ne pas etre protegee, qui attire des personnes toxiques. Je me sens victime, j’avoue, et je ne sais que me defendre. Je ne sais pas construire, a l’age de 42 ans, je me sens perdue comme un enfant de 10 ans.

        J'aime

      3. – « Transformez votre vie » de Louise Hay
        – Les « 4 accords toltèques » de Miguel Ruiz
        – « You can heal your life » de Louise Hay

        Commencez par ces 3 ouvrages, Etoile de mer. Laissez-vous le temps de les lire et de les digérer. Venez ensuite nous poster de vos nouvelles.

        Aimé par 2 people

    2. « un besoin d’avoir qqn de proche, qui me comprenne, a qui je peux confier mes blessures, avoir enfin un support, c’est mon reve et ma perdition  »
      => Je n’avais pas répondu à cette phrase, Etoile de mer. Vous avez le droit de vos confier mais sur cette Terre, si vous le faites sans vérifier la bienveillance de votre interlocuteur, soyez prête à ce que tous vos secrets soient révélés au grand jour et utilisés contre vous.

      Ce n’est pas moi qui le dis mais la nature des hommes. Les humains trahissent depuis la nuit des temps. Devenez vous-même votre meilleure amie ou acceptez d’être trahie. On ne vit pas dans un monde de fantaisie. La bienveillance existe mais elle est rare et ne se voit qu’avec le temps.

      J'aime

      1. Scarlett, Etoile230,
        « La bienveillance existe mais elle est rare et ne se voit qu’avec le temps », je le vois bien au travail. Les gens, meme sans etre pervertis, manipulent beacoup, et ne sont pas sincers. Ils ont peur d’etre independants et avoir leur point de vue, ils regardent toujours les autres et choisissent une meuilleure option de « survie » – cela s’appelle le conformisme a pleine guele. Cela me degoute.
        Je suis seule. Cela va rester comme ca je crois, j’ai du mal a connaitre les gens comme moi. Merci pour ce blogue ou je peux me confier en etant protegee et conseille par vous.
        Je suis en train de chercher une psy, encore ….mais n’ayant pas assez d’argent, je vais attendre et faire la queue pour une aide sociale. C’est ca la vie? Il parait que la mienne c’est ca: des relations toxiques, des psy, pas de famille et des proches..super..Je me pleins, je sais, mais j’en ai marre.
        Quant a ce resau social que j’ai chosi pour ma sortie, c’est un petit resau local concernat uniquement ma ville, concu pour les sorties – cinema, cafe, expositions. Il y a pas d’echanges via mails, de photos exposees comme FB ou autre chose de ce type de demarches.
        Si cela ne va pas me plaire, j’abondonne. C’est juste pour ne pas etre toujours seule.

        J'aime

      2. Bienvenue sur la planète Terre 😉

        On trouve du bon et du moins bon, c’est la Nature qui est ainsi faite. Devons-nous pour autant tomber dans le fatalisme négatif…? A vous de choisir.

        Je lis que vous vous reposez beaucoup sur les autres personnes, vous attendez d’elles un soutien loyal alors qu’elles ne vous connaissent même pas. Seulement, chère Etoile de mer, les autres ne sont pas non plus venus au monde pour cette « mission ». Chacun de nous essaye de se construire une vie épanouissante, chacun essaye d’être bien et c’est ce qu’il faut faire. Le rôle des autres n’est pas de vous servir de béquilles. Vous an avez marre, OK. Et après ? Cela ne changera pas la face du monde. C’est à vous de vous adapter à votre environnement, pas l’inverse.

        Comment pouvez-vous sérieusement attendre d’autrui ce que vous êtes incapable de vous donner à vous-même ? Un homme équilibré, qui a du faire des EFFORTS pour construire une vie sereine et riche, ne peut pas être avec vous car vous le vampiriserez. Parce que vous attendrez qu’il vous donne l’amour que vos parents n’ont jamais su/pu vous donner. Or, ce n’est pas sa mission. Seul un manipulateur sera RAVI de vous « prendre en charge » pour exploiter chacune de vos failles avec le sourire. Vous êtes adulte et vous devez vous donner ce bonheur, ce sens de la sécurité intérieure. Et là, vous attirerez quelqu’un de sain. En n’étant pas saine vous-même, vous n’êtes pas dans la vibration positive qui va attirer à vous du positif. Notre Univers ne fonctionne pas tout à fait comme le Père Noël devant un enfant capricieux 😉

        Pour ce qui est de cette sempiternelle question de la « solitude », je ne peux pas vous aider parce que c’est bien une « peur » que je n’ai absolument pas et que j’ai du mal à comprendre. Il y a de nombreuses personnes comme vous et c’est toujours surprenant de les entendre parler.

        – Vous avez peur d’être seule comme on a peur du noir par exemple (il y a un monstre caché sous le lit…) ?
        – Vous avez peur de vivre, faire vos activités du quotidien seule ?
        – Vous avez peur de QUOI exactement dans la solitude ?

        Derrière cette peur de la solitude, il est possible que se cachent une grande colère et un ressentiment latent envers vos parents. Vous attendez encore une « réparation » à 42 ans mais j’ai bien peur que cela ne vienne pas.

        Il est temps de relire tous les commentaires que nous vous avons écrits et il y en a eu. Et de chercher des solutions plutôt que de tourner en rond avec la même négativité, ma chère. Je vous le dis avec beaucoup de bienveillance. Il ne faut pas que vous tombiez dans le vampirisme (pas sur le blog en tout cas) = les personnes qui existent à travers leurs problèmes et qui rejettent les idées. Je veux bien vous aider mais si c’est juste pour répéter encore et toujours les mêmes conseils, je ne le ferai pas, c’est clair.

        Nous vous avons parlé de lire certains ouvrages. Ont-ils été achetés ?
        Je vous ai suggéré de commencer un carnet d’introspection. Où en êtes-vous ?

        Aimé par 3 people

      3. Scarlett,
        j’ai relis tous les commentaires depuis mon apparition sur ce blogue – le 17.01.2017 et je n’en ai decouvert aucun qui parle de carnet d’introspection, peut eutre je me trompe. Si oui, excuses. Si’il s’agit des livres, vous me parlez de ces 3 lectures aujourd’hui, merci, je vais les lire.

        S’il s’agit du vampirisme, vou dites que les autres qui ont contstruit leur vie sereine ne veulent pas servir des bequilles. Ok. Mais les autres ont construit la vie seraine avec les AUTRES gens, ils sont en familles, en couples, en cerlces d’amies. C’est la repose leur bonheur, en etant avec les autres. A part des eremites que je ne connais aucun, je ne vois pas de gens qui vivent seules, comme moi, et sont epanouis et n’ont besoin de personne.

        Pour la solitude et mes ressentiments, je me sens comme qqn dont personne n’a besoin, qui est peu important et sans valeur pour les autres. Avec mes parents c’est fini, et je vis encore cette perte dont je pris conscience l’annee derniere durant une therapie, c’est vrai. Mais je ne peux pas dire stop a mes sentiments ou les refouler. Je leur veux beaucoup, a mes parents, et ce sera toujours comme ca. Ce sont eux pour qui je n’avais aucune valeur importante. C’est encre en moi. C’est cette faille qui fait tellement de problemes et laquelle ne veut pas s’estomper, guerir.

        J'aime

      4. Ah oui, effectivement, Etoile de mer 😉

        Je l’ai pensé mais je ne l’ai pas écrit tel quel, mes excuses.

        Un excellent outil qui peut peut-être vous aider est de tenir un carnet d’introspection, dans lequel vous notez tous les jours, vos pensées, vos émotions, vos ressentis. Déjà, cela va les faire sortir de votre esprit et ensuite, vous pouvez les analyser une fois qu’ils sont couchés sur papier.

        Quand on est dans un cycle de négativité, on ne voit plus le début et la fin. L’écriture aide beaucoup dans ce sens, ainsi que sa contrepartie, la lecture.

        Voilà pour le carnet. Cette fois, le conseil est donné.

        Aimé par 3 people

      5. Bonjour @etoile de mer, vous dites ne vous sentir importante et sans valeur pour personne. C’est déjà votre propre regard qu’il faut changer sur vous car vous ne vous accordez pas de valeur VOUS… Le 1er conseil que je vous donnerais c’est de ne pas rechercher votre valeur dans d’autres yeux que les votres c’est trop dangereux et précaire … Le conseil de Scarlett, l’écriture et la lecture c’est vrai que c’est génial, le premier est un exutoire, le deuxième un échappatoire qui peut en plus vous apporter énormément si vous choisissez avec soin, vos lectures. Cela m’a beaucoup aidé et je le fais toujours. Symboliquement, Beaucoup de mes écrits, je les ai carrément brûlé d’instinct comme « pour conjurer le mauvais en moi » mais c’est un choix strictement personnel. Un loisir ou une passion selon vos propres goûts peut peut être aussi vous faire du bien. Si vous cherchez le bonheur au travers des autres vous serez encore déçue… Parce que personne ne peut vous porter plus d’amour et de valeur que vous même et personne ne vous aimera plus que lui même. Et c’est tout à fait normal, c’est ainsi que les choses doivent être. Concernant la solitude, je suis seule , la majeure partie du temps pour ne pas dire tout le temps (avec mes enfants mais ce n’est pas la même compagnie que celle des adultes évidemment ) Je n’en souffre pas , je ne m’ennuie jamais, il y a tant de choses à faire ! Si je vois du monde , j’apprécie, Si je ne vois personne , j’aime bien aussi. Cela me permet de méditer, de me centrer sur moi , mes objectifs, mes envies. La solitude, je ne la vois pas comme une prison triste, je l’associe , au contraire à la liberté de faire TOUT ce que je veux sans l’aval de qui que ce soit , sans concession et je ne pense pas être une ermite 😆 Je suis loin d’être fermée, je suis même très sociable , je discute bien volontiers , de tout et rien avec un peu tout le monde si je sors. Voisins, commerçants, maman à l’école, etc et chacun a quelque chose à m’apporter à sa façon. Ne serait-ce qu’un sourire qui égaie la journée. Tous ces petits bonheurs qui ne me comblaient pas avant à cause du 38 tonnes que je trimballais sur mon dos… Par contre , je ne me livre pas ou peu, chez moi personne d’autre que les proches y mettent les pieds et les sorties se font avec des gens de confiance également. Tout n’est pas tout blanc ou tout noir… Je vis les choses telles qu’elles sont, sans me fermer totalement mais en me protégeant au maximum, sereinement. J’ai confiance en moi , en la vie, je sais que quand il sera l’heure, quand je serai prête et qu’il sera temps que je vive d’autres choses , elles se présenteront sans que je ne les cherche. Enfin , Ça c’est ma philosophie , je peux comprendre que l’on cherche à élargir son cercle social 🙂 Je suis juste à l’aise avec moi même, Je me suffis à moi même. Les autres , sont un plus , ce sont des moments d’échanges, de partages, d’amusement, de rigolades appréciables mais pas (plus) indispensables pour ma part. J’étais comme vous avant , parce que j’étais mal avec ma personne, je ne m’aimais pas. Je n’avais pas enterré les cadavres qui se trouvaient dans mon placard… Alors forcément ils me hantaient… Les fantômes ne viennent que lorsque nous sommes seuls, c’est plus facile de s’entourer pour les oublier mais ils reviennent. Lâcher prise c’est aussi pardonner parce que c’est vous que vous « polluez », avec votre rancune et votre ressasement. C’est un gros travail , je le sais mais ce n’est pas impossible. D’autres et moi mêmes y sommes parvenues ! C’est le seul moyen de mettre toutes les chances de notre côté pour avoir, à l’avenir des relations saines… Voilà tout ce que je me suis apportée , grâce aussi à Scarlett et Dandoha qui ont amorcé chez moi quelque chose dont elles sont loin d’avoir conscience je pense après mon toxique et mon arrivée ici… Ma vie a radicalement pris un virage à 360 pour mon plus grand bonheur !Et c’est le chemin que je vous souhaite également ! Prenez soin de vous 🙂

        Aimé par 2 people

    3. Ne vous inquiétez pas, je sors souvent grâce à ce site (je pense qu’il s’agit du même) et jusqu’à présent tout se passe très bien. Il y’a des rencontres plus sympathiques que d’autres, c’est juste une question d’affinité. Je vois cela comme un club de loisirs.

      Quand on est dans une attente claire, c’est à dire sortir en groupe pour passer un moment de détente conviviale autour d’un spectacle, une rando, d’une visite, vous ne prenez aucun risque. Pour ma part, je ne m’aventure pas dans les soirées au domicile ou juste à 2 quand d’autres ont annulé. J’évite aussi les restau ou l’on se retrouve coincé entre 2 convives. Je suis toujours autonome pour pouvoir m’échapper si vraiment je passe un mauvais moment (je refuse tout covoiturage par exemple).
      C’est comme pour tout, il faut y mettre ses propres limites.

      Donc si vous choisissez bien vos sorties, qui correspondent à vos centres d’intérêts, à votre âge, dans des lieux publics, le seul risque que vous prenez est de passer un bon moment.

      Je suis ravie de pouvoir sortir quand je n’ai pas mes enfants et grâce a ce site, j’ai pu faire des activités vraiment sympa, rencontrer des personnes intéressantes et rompre justement l’isolement. De plus, les tarifs de groupe sont souvent négociés et il y a de nombreuses sorties gratuites. Au final, d’une sortie à l’autre il y a toujours des personnes que je retrouve. Et puis quand sur certaines sorties, je vois que se sont inscrites des personnes déjà rencontrées que je n’ai pas envie de cotoyer et bien je ne m’y inscrits pas, tout simplement.

      Allez, courage 😉

      Aimé par 2 people

      1. Bonjour Stellabat,
        merci pour votre encouragement, mais j’ai deja annule mon profil sur ce site. Un homme m’a ecrit sans

        J'aime

      2. Bonjour Stellabat, merci pour votre encouragement mais j’ai deja annule mon profil sur ce site. Un homme m’a ecrit (quand meme il y a cette possibilite de correspondance entre les abonnees), je n’ai meme pas ouvert l’e-mail car j’ai cette option bloquee. Mais vu mes derniers commentaires sur le blogue de Scarlett, je me suis jugee pas en forme pour voir le monde de cette facon a risque. Cela m’expose quand meme a trop de risques. J’abondonne. Ce serait peut etre une autre fois.

        J'aime

  12. Bonsoir Scarlett, bonsoir à tous.

    Du bon sens, que du bon sens, pourtant qu’est ce que j’ai pu en manquer !
    Le toxique, je l’ai rencontré aussi en live, à plusieurs reprises dans le cadre d’activités de mes enfants. Un papa accompagnant et restant avec son fils pendant toute la séance, ce ne pouvait être qu’un mec bien !!! Tu parles.

    Mon amie a rencontré son PN par le biais d’une amie d’enfance. La caution rassurante. Sauf qu’après coup, on apprend qu’elle ne l’avait pas vu depuis le collège et l’avait retrouvé par hasard au cours d’une soirée.
    Elle aussi s’est faite avoir, et elle en est consciente. Elle et son mari pratiquent aussi le no contact avec lui depuis qu’ils savent à qui ils ont à faire, et il ne s’est pas gêné pour tenter de s’infiltrer dans leur vie.

    Nous en avions déjà parlé des réseaux sociaux et sites de rencontres; vous avez raison Scarlett c’est au petit bonheur la chance. Un terrain de chasse paradisiaque pour les toxiques de tout genre. Ils jettent le filet et observent qui frétille dedans.

    Liliane a raison quand elle dit qu’ils ont des amis qui n’en sont pas. Il feigne l’amitié durable alors qu’il s’agit juste de relations instrumentalisées, la plupart toutes récentes. C’est un travail de réseau, de lobbying, juste un boulot !

    Ne soyons pas paranos mais sur nos gardes. Tout ce que vous décrivez Scarlett est juste du bon sens, de la lucidité. On ne confie pas ses enfants à un inconnu, alors pourquoi donner son coeur au premier « gentil » qui nous flatte ?
    Et c’est vrai que ce n’est pas drôle de devoir « canaliser » son entourage pour qu’il ne vous parle pas du toxique, pour essayer de leur expliquer qu’il est un fake sans passer pour une hystérique parano jalouse…

    Je vous tire mon chapeau Scarlett car vous animez ce blog à découvert. Vous en parlez peu mais j’imagine que certains esprits malsains tentent régulièrement de s’immiscer ici. Je vous remercie pour votre endurance et vous assure de tout mon soutien. Vous non plus vous n’êtes pas seule 💕

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour Stellabat et tout le monde
      Vous pouvez tirer votre chapeau à Scarlett, elle est fantastique… elle a du mérite d’absorber tout cela.
      Les réseaux sociaux et sites de rencontres, de sorties, d’amitié , en tout genre sont des nids et des ruches à PN, ils savent très bien qu’ils vont trouver leur nourriture sur ces sites. Ils sont partout où il est possible de trouver des âmes en détresse ou en mal être qui cherche du réconfort, de l’amour, de l’amitié. Ils vont tout simplement à la pêche, vu qu’il attrapent plusieurs poissons en même temps.
      J’en sais quelque chose puisque j’ai rencontré mon PN sur un de ces sites de tchat !
      Après je pense qu’il faut aussi ne pas faire l’amalgame , car il y a certainement des personnes bien sur ces sites , mais malheureusement elles sont rares.
      Oui en effet, leurs pseudo « amis » ne sont pas de vrais amis. En fait ce sont des connaissances ephémères qui leur servent à quelque chose sur le moment, où qui sont exactement comme eux, et les aide en plus, j’en suis certaine, à trouver des proies.
      Je relève aussi votre phrase  » j’imagine que certains esprits malsains tentent régulièrement de s’immiscer ici.  »
      J’en suis persuadée, car il y a eu des commentaires sur le blog qui m’ont mis la puce à l’oreille, certains PN ont connaissance du blog et essaient de trouver des informations.
      Voila mon petit commentaire du matin
      Une belle journée à tout le monde
      Liliane

      Aimé par 3 people

    2. Bonjour Stellabat

      Votre commentaire m’a beaucoup émue, merci, merci, merci !

      ça fait du bien de se sentir soutenue et effectivement, ce n’est pas facile tous les jours d’apporter l’énergie nécessaire mais le combat en vaut la peine. Toute énergie positive attire sa contrepartie négative, c’est un principe universel. Dès que vous essayez de soulever une injustice, il y a systématiquement des « supporters » de cette injustice qui essayent de saboter votre travail, en plus de ceux qui n’écrivent que pour vampiriser de l’attention.

      Mais on continue, jour après jour, avec espoir et foi.

      Je vous embrasse ❤

      Aimé par 4 people

      1. Bravo Scarlett
        Je confirme le commentaire de Stellabat, J ‘imagine bien que ce n’est pas facile tous les jours, vous avez du mérite, vous subissez beaucoup et je ne connais pas beaucoup de personnes qui continuerait dans votre voie.
        Alors moi aussi je vous souhaite plein de courage …
        et je tiens à redire encore une fois que sans ce blog je ne m’en serais jamais sortie.
        Liliane

        Aimé par 2 people

  13. Bonsoir@ etoile de mer,

    Ce n’est pas parce qu’un homme vous a écrit que vous devez fuir! Pour vous faire rire, je n’ai ni photos, ni descriptif sur ce site, et un mec a fait une fixation sur moi pendant un mois à m’écrire tous les matins « des poèmes »! que je foutais à la poubelle tous les jours jusqu’à ce qu’il en ait marre et qu’il arrête! Il y a beaucoup de trolls et il me semble que dans certaines régions, où le savoir vivre existe encore (pas comme au Farwest ou je suis! lol!), certains organisateurs envoient des messages de bienvenue aux nouveaux adhérents. Si ça se trouve, c’était votre cas.
    Encore une fois, quelle est votre intention?? Si vous êtes claire avec vous même et alignée avec votre intention, il n’y a aucun risque!
    Et relisez ce que vous a écrit @Scarlett!! C’est plein de bon sens!!

    Peace ❤

    Aimé par 1 personne

      1. Joyeux anniverasaire Scarlett, que la vie t’apporte beacoup d’experiences heureuses et bienvaillantes!

        J'aime

    1. Bonjour etoile230,

      Je dois vous donner raison – cela devait être un message de bienvenu car j’ai vérifié le profil de cette personne et c’était un des organisateurs de sorties en ville, exactement un guide en ville. Je me suis tranquillement réabonnée alors et je suis sortie dimanche avec les gens de réseau social.
      Il y avait juste quelques personnes et un homme, tous sympa. On a parle de valeurs et de principes (propres et reçues) dans notre vie, 3 heures de discussion, un exercice a l’écrit. C’était une sorte d’atelier psychologique, pas mal, je me suis divertie, la prochaine fois j’irai aussi passer l’après midi de cette façon, on toute discrétion, au calme, sans raconter sa vie personnelle ni se livrer a personne.
      J’ai failli a ne pas y aller et je vais vous expliquer pourquoi : je ne veux pas être abonnée a un site ou les gens se draguent et se perçoivent en tant que consommation/ distraction, je ne veux pas être quelqu’un qui affiche son profil pour être drague, je ne veux pas recevoir des messages de hommes inconnus intéressés par une sortie a deux (peu importe le but).
      Voila.

      Bonne journée a Toutes,

      Aimé par 2 people

      1. Bonjour@etoiledemer 1,
        Bravo pour ce 1er pas!
        Qd à votre  » je ne veux pas être abonnée a un site ou les gens se draguent et se perçoivent en tant que consommation/ distraction. je ne veux pas être quelqu’un qui affiche son profil pour être drague, je ne veux pas recevoir des messages de hommes inconnus intéressés par une sortie a deux (peu importe le but). »
        Chacun son intention et chacun y trouve son compte. Plein de gens s’y inscrivent pour faire des rencontres, d’autres pour se faire des amis, d’autres pour profiter tout simplement des sorties proposées.
        On y rencontre quand même des gens biens, et n’oubliez pas qu’on attire ce qu’on est. Et, j’insiste mais n’oubliez pas les conseils de @Scarlett et les bouquins qu’elle vous a conseillés de lire.
        Belle journée ❤

        Aimé par 1 personne

      2. Etoile230, « On attire ce qu’on est »..C’est vrai qu’on s’attirent par nos faillent, cela il semble deja a notre jour evident sur le plan psychologique, beacoup de sources en parlent; mais parfois cette phrase peut revictimiser qqn, si vous comprenez cela a sa premiere degree, cela peu donner l’effect de comprehension inexacte » par.ex si j’attire qqn de malhonnete je suis moi-meme malhonnete. Oui, evidement a un degre plus profond, on peut comprendre sa propre malhonnetete envers moi-meme etc.
        Je crois que vous comprenez cette opinion dans cette direction?

        Aimé par 1 personne

      3. Chère Etoile de mer

        Je me permets d’apporter une petite contribution à votre échange avec ma sister from another mother, Etoile230 😉

        La phrase « On attire ce qu’on est » est à interpréter dans un sens constructif ! Ce qui est intéressant et récurrent dans vos commentaires est que vous avez une vision de la vie qui est pessimiste et négative, vous voyez le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Par conséquent, vous voyez davantage les risques (mais sans voir le mal quand il est juste sous vos yeux paradoxalement) que les opportunités. Vous voyez davantage ce qui vous manque que ce que vous avez.

        Ce conditionnement est dicté par votre peur existentielle, elle-même dictée par votre sensation de ne pas pouvoir vous apporter la sécurité émotionnelle nécessaire pour faire de meilleurs choix de vie.

        Il est clair que vous devez impérativement développer un sens de la vie d’adulte et de la notion de « responsabilité ».

        Vous attirez des profils malhonnêtes parce que vous vivez dans l’illusion que c’est à un autre être humain de remplir vos besoins émotionnels en lieu et place de vos parents
        . Voilà la vérité que vous avez tant de mal à admettre. Vous tournez en boucle, inlassablement, de commentaire en commentaire parce que vous ne saisissez toujours pas que c’est à VOUS de savoir discerner le bon grain de l’ivraie.

        La vie est comme ça. Si vous êtes crédule + que vous attendez tout d’autrui = vous n’allez attirer que des manipulateurs ! Qui d’autre accepterait de remplir ce rôle en plus de sa propre existence…? Je vous le donne en mille : PERSONNE DE SAIN D’ESPRIT. C’est vrai aujourd’hui et ce sera vrai demain sur cette planète. Vous pouvez en débattre en long, en large, en travers avec notre Etoile230 qui est très patiente mais cela ne changera rien du tout à votre situation. Dans 10 ans, vous en serez encore au même stade.

        Et Dieu sait que vous n’êtes même pas tombée sur un pervers narcissique, profil qui est l’objet du blog mais sur un simple manipulateur. Comment a-t-il fait pour vous duper…? Il a simplement tissé sa toile autour de votre personnalité. Il a utilisé cette attente démesurée et irréaliste que vous avez envers les autres contre vous-même. That’s it. Il n’a pas eu à forcer tellement vous ne vous aimez pas.

        Les personnes qui s’aiment savent ce qui est bon pour elle et ce qui n’est pas bon. En vertu de cela, elles parviennent à IDENTIFIER (= voir, entendre, utiliser leur cerveau à défaut de leurs émotions) pour dire NON quand une personne semble louche. Ce n’est pas faute de vous avoir montré que votre ex n’était qu’un menteur, ce qui saute aux yeux. Vous l’avez vu aussi mais vous vous êtes accrochée parce que ses mensonges correspondaient exactement à ce que vous vouliez entendre.

        Croyez-vous que nous ayons toutes et tous eu des parents exemplaires sur ce blog ? Pensez-vous que je sois née avec la capacité de discernement ? NON ! Loin de là. C’est une compétence qui s’apprend quand on décide de ne pas être victimisée toute sa vie. C’est une adaptation. Aucun bébé ne naît avec cette connaissance et tous les enfants ne l’acquièrent pas par les adultes de leur entourage. On s’adapte à un environnement difficile quand on choisit d’être heureux/heureuse.

        Donc : on attire ce qu’on est. Oui. Parce que ce que vous êtes, votre personnalité conditionne les personnes que vous autorisez dans votre vie et les expériences que vous vivez. C’est tout à fait cela. Si vous voulez vivre des relations respectueuses, vous devez d’abord apprendre ce que signifie le « respect de soi » et l’appliquer jour après jour. C’est comme quand on apprend à marcher, pas à pas. ça ne se fait pas en une nuit mais avec une détermination quotidienne.

        Votre solution ne viendra jamais de l’extérieur. Elle ne peut venir que de vous.

        Après, ne soyez pas parano. Les gens malhonnêtes ne vous ciblent pas vous, précisément. Ils sautent sur tout ce qui bouge. C’est vous qui leur donnez votre accord tacite pour être abusée ou qui dites NON. Votre ex a tenté ailleurs, auprès d’autres femmes mais vous, à la différence d’autres, avez succombé parce que vous ne vous aimiez pas. Des hommes comme lui existent par millions et tous les jours, ils cherchent de nouvelles proies comme les animaux cherchent à manger. Apprenez à vous protéger et vous ne serez pas dévorée.

        Si vous comptez sur le prédateur lui-même pour vous protéger, autant vous réfugier dans la grotte d’un ours et lui demander asile pour la fin de l’hiver 😉

        Aimé par 5 people

      4. Bonjour Etoile230, Scarlett,

        aujourd’hui j’ai pris le rendez-vous pour ..changer le poste a l’interieur de la societe ou je travaille et tenter d’etre vendeuse, peut-etre demenager aussi dans un autre region. Ce serait un grand changement benefique : pecunierement et pour l’independance. Vendredi je vais parler avec la directrice.

        Aimé par 3 people

      5. Félicitations, ma chère !

        Voilà des actions concrètes qui vont vous aider à changer d’air.

        J’ai confiance en vous parce que vous savez vous remettre en question et vous cherchez des solutions ❤

        J'aime

      6. Bonsoir Scarlett,

        comme vous restez tacite sur ma question: « qu’est-ce que c’est attendre TOUT de qqn » par rapport a votre prise de parole sur « on rencontre ce qu’on est », j’ai commence a reflechir sur ce sujet et voila, une tentative d’amelioration de ma vie: peut etre un nouveau travail. Je me rends compte tres bien qu’on attendant le prince charmant qui me sauve de toutes les inconveniants de la vie, failles emotionnelles mais aussi d’autre problemes, je reste sur des sables mouvants. Je rends beacoup de mon pouvoir a qqn d’autre, je me mets dependante car tellement d’espoirs je m’y mets que quand la rupture vienne a l’horizon, c’est une catastrophe existentielle car le prince aurait du me debarasser d’un tas de problemes et en effet, il disparait d’un coup.
        Si je complete assez bien mes besoins existentiels, je construit ma confiance envers moi- meme, je renforce mon bien etre, cela me permets de me sentir mieux dans ma peau. Aussi, meme si qqn apparesse a l’horizon, il n’est pas tellement desire et attendu, il est ce qu’il est, et pas une attente infantile de combler l’autre. Voila. Moins de pression, moins d’attente, le flux de vie est plus leger.

        Aimé par 1 personne

      7. Bonsoir

        Eh bien, voilà, vous avez trouvé vous-même la réponse à votre question 😉

        Le Prince Charmant n’existe pas ailleurs que dans les contes de fées. Dans la réalité, chacun fait de son mieux.

        Ceux qui vous promettent la Lune et renforcent votre dépendance en jouant les Super Héros sont des manipulateurs au mieux, des psychopathes au pire qui prendront avantage de vous, vous exploiteront jusqu’au trognon en paiement de leurs bons et loyaux services.

        C’est la vie. Prenez conscience de cette réalité si vous ne voulez pas finir en casse-croûte d’un déséquilibré.

        Tout a un prix sur cette terre et malheureusement, votre vulnérabilité est aussi ce qui causera votre chute si vous attendez que ce soit une tierce personne qui vous « sauve ». Vous n’avez pas besoin d’être sauvée. Juste d’avoir confiance en vous, de construire une vie sympa avec des activités qui vous plaisent et des personnes positives.

        Aimé par 3 people

      8. Scarlett, historiacyn, etoile230,
        je vais pas a pas me diriger vers une vie meuilleure, plus positive. Je voudrais toujours avoir un coup de main, faute de ne pas avoir ni peur debrouillard ni aidant, et mere tres ambivalante, une fois oui, l’autre fois – tu me fous la paix. Aujourd’hui ma voiture est retombe en panne, la depaneuse l’a amene au garage. Ce n’est que le mois dernier je l’ai reparee. Et la voiture, j’en ai besoin pour aller 35 km au travail, hors de ville la boite. Et alors je deprime a nouveau, comment je vais payer tous ces reparages, je n’en peux plus. Pas question de changer la voiture, le salaire que je gagne couvre a paine la vie courante, et aussi ces extra hyper couteux. Ma carte de credit en est vraiment malade. Comment vous vous debrouillez avec les situations/emotions pareilles? Je suis pas du tout en securite, cela me coupe la joie de vivre. C’est pour cela je tiens tellement a vivre avec qqn, pour payer l’appart a 2 car locations dans ma ville sont tres cheres et pour avoir le coup de main si la voiture tombe en panne. Je vous l’avoue serieusement, tellement bas cela peut paraitre..

        J'aime

      9. Lol, je vois, ma chère 😉

        Côté galères, ça arrive. Il y a des jours avec et des jours sans. Une panne de voiture tombe toujours mal, comme tous les imprévus. Si les locations sont chères où vous vivez, c’est qu’il s’agit d’une grande ville donc avec des transports en commun étendus…?
        Si oui, vous pouvez peut-être opter pour le métro ?
        Trouver une solution de covoiturage avec un(e) collègue…?
        Vous pouvez aussi vous arranger avec un de vos voisins qui va dans le centre-ville et rejoindre le boulot avec un collègue ?
        Et dernière solution : demander au garage un étalement du montant ?

        Si vous venez de faire des réparations et qu’il faut y retourner, peut-être faudrait-il carrément changer de garage. Surtout si c’est la même panne. J’ai un ami qui est mécanicien donc quand j’ai besoin, je m’adresse à lui. Il y a toujours des frais mais au moins, le travail est bien fait et je n’ai pas à y retourner plusieurs fois pour la même panne.

        Ensuite, vous mettre en couple pour partager les frais de vie est un « bon plan » mais pas l’assurance d’une « belle relation ». Si vous êtes aux abois, vous avez moins de discernement donc ce n’est pas forcément la meilleure idée sur le long terme. Il vaudrait mieux vivre dans une surface plus petite ou avec un(e) colocataire le temps de trouver quelqu’un de riche (et qui veuille partager) et qui s’y connaisse aussi en mécanique lol 😉

        Blague à part, l’idée de la colocation en centre-ville est beaucoup plus raisonnable. Vous pouvez aussi vous inscrire sur des groupes Facebook de « services entre particuliers » pour payer vos réparations à un meilleur prix en faisant appel à un passionné de mécanique par exemple. Vous aurez peut-être la bonne surprise qu’il tombe amoureux de sa cliente !

        Autre idée : troquez un bon repas contre les réparations auto. Vous mettez une annonce sur votre site de sorties en ligne et vous proposez le couvert en échange. Il y aura bien un chevalier servant qui vous rendra le service s’il ne s’agit pas d’une grosse panne.

        Essayez de trouver des alternatives pour être indépendante financièrement, c’est toujours mieux quand on débute une relation. Je vous comprends, la vie est moins chère à deux mais vous ne voudriez pas non plus d’une relation discount, n’est-ce pas 😉 ?

        Aimé par 3 people

      10. Merci pour les conseils, Scarlett. La voiture est vieille et les pannes sont differentes, echange des parties qui s’usent. J’attends le devis. Le covoiturage est une bonne idee, il faut trouver qqn dans la meme situation que moi, qui veut partager les couts. Je vais voir pour cela. Merci

        Aimé par 1 personne

      11. @Etoiledemer, respirez un grand coup et vous trouverez des solutions, parfois il faut de la patience mais on y arrive. Je vos sous le seuil de pauvreté, avec deux enfants , je vais aux priorités, facture, frigo et vous savez quoi ? Je suis heureuse ! Je refuse que le manque d’argent me rende malheureuse. Je suis en train de monter un projet professionnel, parce que j’ai envie de changer cela mais je ne me rend pas malade pour autant. Il faut tout budgétiser et si j’ai une dépense imprévue je m’arrange par exemple pour mettre en place un échéancier. Peut être votre garagiste sera t il compréhensif , votre patron peut vous faire une avance sur salaire pour faire réparer votre voiture ? Ne vous laissez pas submerger comme ça , c’est ennuyeux mais ce n’est pas grave. Vous avez un toit sur la tête, personne n’est mort , et vous avez l’air d’avoir la santé alors vous remonterez ! Se mettre en couple , pour des raisons financières même si la vie n’est pas facile et chère, ce n’est quand même pas top pour éviter de prendre le premier venu qui ne profitera pas de vous… Je préfère vous conseiller l’indépendance financière, comme moi, même si j’ai peu ! Si un jour , quelqu’un entre dans ma vie ce sera pour l’embellir autrement que pécuniairement parce que même si il en faut, l’argent je ne l’aime pas , Ça choque certains mais pour moi c’est vrai. J’en ai , tant mieux, je ne crache pas dessus , je n’en ai pas , tant pis , je cherche des solutions et j’y arrive toujours… 😊

        Aimé par 3 people

      12. Bonsoir @etoiledemer ! En voilà de bonnes résolutions ! Moi aussi je vous félicite et vous souhaite la réussite de tous vos objectifs ! Bien à vous 😉

        Aimé par 1 personne

      13. Merci Historiacyn, je vais continuer a me construir positivement. Scarlett a eu raison, je vis dans la negativite, et c’est pas constructif, je sais.

        Aimé par 1 personne

      14. Oui, ma chère ! Dans la vie, il y a toujours du bon et du moins bon. Nous ne sommes que des humains donc chacun fait selon les cartes que la vie lui donne. On garde le moral malgré tout parce qu’il y aura toujours des épreuves ❤

        Aimé par 1 personne

      15. J’étais comme vous @Etoiledemer. Avant de réaliser qu’on ne pouvait pas échapper à ce que Dieu pour moi, l’univers ou simplement la vie pour d’autres, a prévu pour nous… On peut seulement éviter certains désagréments, comme éviter de choisir de s’entourer de gens néfastes , éviter de faire du mal pour ne pas s’en attirer , se donner toutes les chances d’y arriver etc Mais il y a pour tout le monde des aléas auxquels il faut faire face ! S’écrouler, se lamenter , nous fait perdre un temps précieux ! S’attendre à une catastrophe est le meilleur moyen pour qu’elle arrive qui plus est, alors mieux vaut rester positive et si elle arrive quand même , ce qui est constructif est de ne pas se laisser abattre, chercher des solutions et se dire qu’il y aura des jours meilleurs. Rien n’arrive par hasard, j’en suis convaincue. J’ai appris à relativiser parce qu’il y a toujours pire que ce que nous vivons. On peut tirer du positif même dans le négatif, nous en sommes la preuve ! 🙂 Quand je vois certains parcours ici où ailleurs, je me dis que l’on peut se relever de tout , nous avons tous en nous les ressources pour ! Il faut se faire confiance, donner le meilleur de soi quoiqu’il arrive et tout ira pour le mieux ! Vous y arriverez si vous tenez le cap , la vie n’est pas un long fleuve tranquille, je vous mentirais si je disais le contraire mais même si des fois bourrasques et tempêtes font parties du voyage, il faut s’accrocher fort ! Et le soleil revient toujours, parfois même avec, une surprise, un bel arc en ciel ! Je vous souhaite le meilleur ! 😉

        Aimé par 2 people

      16. Bonjour @Etoiledemer . C’est un travail sur soi, cela s’apprend , au début il faut se forcer un peu car quand on est d’un naturel pessimiste c’est presque plus fort que soit, il faut lutter contre soi même. Mais à la longue, Ça devient naturel. J’étais une grande anxieuse la méditation m’a aidé et m’aide encore à vivre en paix , malgré les aléas de la vie, j’aime beaucoup et je vous la conseille. On ne maîtrise pas les « galères » mais notre façon de les appréhender, on le peut. D’autant qu’elle à un impact sur le long terme sur notre santé mentale et physique… Je vous encourage donc vivement à adopter une façon de vivre plus philosophique et à ne jamais baisser les bras ! J’espère que ces quelques conseils vous aideront 😉

        Aimé par 1 personne

      17. Ce sont mes peurs que je dois surmonter, et la negativite qui est liee avec ces peurs de ne pas survivre. Je suis au niveau de survie, au niveau de reaction sur les obstacles, et pas au niveau de vie, de creation.

        J'aime

  14. Rien à voir coucou à tous je me permet de vous proposer d aller regarder en replay le dîner presque parfait de cette semaine fou rire garanti avec Brigitte qui est je pense au minimum une énorme narcissique ( peut être manipulatrice ) une vraie caricature ( le déni, la critique, jalousie, le charme, le culot mais limite inconscient… il y a tout ) et c’est vraiment excellent j’ ai trop rigolé perso 😉😘 à tous.

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour Mila

      Je l ai vu ! Et incroyable j’ai penséela même chose !
      Elle a choisi sa cible des son arrivée !
      Et plus elle en rajouter plus sa concurrente se décomposait. Un bel exemple …
      Mais Une bonne chose : on arrive à les capter 😁

      Aimé par 2 people

      1. C’est clair je sais pas si c’est l’expérience mais on peut pas dire qu elle était très suptile c un peu ca qui m à mis le doute. Mais le dernier épisode de son dîner pitoyable alors qu’elle a critiqué toute la semaine son déni face à cela, son calme olympien et son sang froid face aux attaques, l’image qu elle a d elle meme en se croyant splandide et irrésistible lol elle croyait vraiment qu’ elle plaisait a Stéphane 😂 et oui sa jalousie féroce face à la fille un peu le bouquet du pervers mais juste elle était vraiment pas ds la finesse, ce qui est bizarre tu ne trouves pas ? Scarlett tu nous diras ce que tu en penses si tu le vois 😘😘

        Aimé par 2 people

    2. Tu en as qui sont plus fin plus subtil mais elle, était plutot grossière ( comme son maquillage 😂) et à attaquée d emblée en même temps elle savait qu il y avait peu de temps et que ce sont des gens de passage. On sentait le manque de confiance même si elle montrait le contraire. Se savoir irrésistible face à Stéphane qui lui, usait de stratégie avec elle 😁et l avait capte à 100m.
      Ils sont pathétiques ridicules et…seuls en fait.

      Aimé par 2 people

  15. Bonsoir à toutes et tous,
    J’en profite pour remercier énormément Scarlett, Dandoha, Etoile, Historiacyn, Rocambole77…et bref toutes de l’énergie positive qui véhicule sur ce blog. Et moi aussi personnellement ça m’aide à beaucoup avancé et prendre le temps aujourd’hui de réfléchir sereinement à ma vie. Prendre des décisions pour continuer d’avancer en paix. Belle soirée à vous.

    Aimé par 5 people

    1. Bonsoir @Dory , je suis vraiment ravie de vous lire dans un état d’esprit serein et bien décidée à aller de l’avant. Je me souviens très bien de votre état à la parution de votre témoignage et sincèrement vos remerciements me vont droit au cœur ❤️ ! Si, en racontant mon expérience et ma vision de la vie , ma conviction qu’après un PN ou autre toxique, nous avons LA CHANCE de notre vie de sortir de tout cela plus heureuse et plus forte que jamais . Que cela aide d’autres personnes, je n’ai même pas les mots pour dire combien je suis heureuse de le faire ! 😉 Mais chère @Dory, remerciez VOUS aussi , car sans VOTRE volonté, nos mots ne seraient restés que des mots… Depuis que je suis ici , j’ai remarqué qu’un même discours n’aura pas forcément la même finalité dans le parcours des intervenants. C’est ainsi. Je l’accepte et Je préfère retenir les happy end comme les votres que j’y ai contribué où pas ! Recevez encore toutes mes félicitations d’avoir choisit d’être une survivante ! 🎊🎉

      Aimé par 1 personne

  16. Happy Monday Ma douce @Mila. K

    Girl quand tu as écris : “ le dîner presque parfait de cette semaine fou rire garanti avec Brigitte qui est je pense au minimum une énorme narcissique ( peut être manipulatrice ) une vraie caricature”

    Ca veut dire quoi que tu es invitée à dîner quelque part ou que tu dînes chez cette personne😳 😱 ?

    Si c’est le second cas je trouverais toute sorte d’excuser pour ne rien consommer venant de chez un PN, après tout ce que je sais SMH…No thanks

    Xoxoxo

    Aimé par 3 people

    1. lol @Dandoha! C’est un concept de tv réalité où 5 personnes d’une même région, qui ne se connaissent pas s’invitent à dîner à tour de rôle! Chaque personne doit noter ensuite sur l’accueil, le repas, la déco…
      @Mila k, je n’ai pas trouvé le replay de la semaine dernière?? c’était ds quelle ville?

      Aimé par 2 people

      1. Oui mais si tu voyais son repas 😂😂 💩 un pic nic ds des assiettes en carton mais elle elle trouvait ca tout à fait bien bien sûr 😉 je sais que tu n’es pas très TV mais trust me si tu veux rire un peu visionne le! 😉😘

        Aimé par 1 personne

    2. Coucou je n’avais pas vu tes messages lol non je n’ai pas dîner chez elle heureusement. Quoi que j aurais bien rigolé quand même 😂 si tu voyais ça ça vaut le détour vraiment c’est le côté comique des pn

      J'aime

  17. Hello les filles <3,
    Si c'est Brigitte, la sosie de Sylvie Vartan? et son repas "Sylvie aux Etats unis"! J'ai trouvé quelques vidéos courtes sur youtube et c'est vrai que c'est trop marrant. Mais, étant donné que c'est une comédienne (apparitions dans dans des pubs, jeux TV, théatre…), est ce qu'elle n'a pas joué un rôle! Parce que c'est énorme! C'est trop surjoué. Narcissique, surement , PN non, les PN sont trop parfaits!
    Cyril est par contre, un bon manipulateur je trouve!
    En tout cas, merci @Mila K pour ce bon moment de rigolade.
    Belle journée ❤

    Aimé par 2 people

  18. Je ne regarde qu’un seul programme de tv réalité ‘et c’est » à l’état naturel » avec Mike Horn ❤ . Je ne sais pas si vous le connaissez mais cet homme est juste "waouh"! C'est un aventurier à l’extrême! des qualités humaines incroyables, chacune de ses paroles, et, il ne parle pas beaucoup est un enseignement! Hier soir, il était avec Matt Pokora, et autant dire, il lui a appris à vivre! Vous pouvez le revoir en replay!
    Hier, le mot d'ordre était "quand on veut sortir de l'enfer, un pas à la fois, un pas après l'autre". Des enseignements sur la vie et pour ceux qui veulent sortir de leur zone de confort pour vivre vraiment!
    Je vous le conseille car il m'a bien aidé quand j'en ai fini avec ce fake de PN!
    Il y a des vidéos de ses conférences sur youtube!

    Aimé par 1 personne

    1. Et pour celles qui ont besoin d’une ‘tite motivation pour le replay de l’émission 😉

      Ha ha, je me garde ça pour demain soir. Là, je vais chercher « Un dîner presque parfait » avec la fameuse Brigitte !

      Aimé par 1 personne

  19. Je vous propose d’ecouter Veronique Kohn, psychologue, therapeute etc. sur les relations en couple, et d’autre sujet. Des films de ses conferences sont sur youtube.

    J'aime

    1. Happy Wednesday @Etoiledemer1

      Je ne suis jamais intervenue vous concernant afin de ne pas déranger vos échanges avec @Scarlett et @Etoile230 , (me semble t-il ),MAIS IMPOSSIBLE DE LAISSER CA PASSER :

      Je vous cite:
      “ Pas question de changer la voiture, le salaire que je gagne couvre a paine la vie courante, et aussi ces extra hyper couteux.”

      Dans la vie RICHE ou PAUVRE ou AVERAGE , on ne peut pas avoir le beurre , l’argent du beurre et le sourire de la crèmière. Retenez ceci.
      Je me permets d’aller droit au but avec vous afin de vous proposer des solutions d’optimisations dans votre quotidien et pour l’avenir, vous en ferez ce que vous voulez @Etoiledemer1, de grâce n’y voyez AUCUN JUGEMENT de ma part mais des observations en vue de vous aider à vous en sortir.

      1°) Je constate que votre rédaction en français est très basique et difficle à déchiffrer ( en ce qui me concerne), cependant, il m’est possible de vous comprendre globalement.
      Ce qui m’indique que vous êtes soit d’origine étrangère et donc pas de langue française ( comme moi), soit vous avez un problème d’illétrisme éventuel sous jacent.
      Attention on peut avoir un bon métier et souffrir d’illétrisme dû à un faible niveau scolaire entre autres ou dislexie etc….
      Ces éléments sont des pistes pour vous, à explorer et que vous pouvez améliorer déjà avec des pratiques simples ex: mots fléchés, mots croisés, littérature ( abonnement à un magazine ou cours du soir pour remise à niveau en grammaire, france loisirs est très bien par exemple)
      En améliorant ces lacunes vous ouvrez votre esprit et perspectives intellectuelles mais aussi opportunités d’évolutions, d’épanouissement et de rencontres sociales parce que vous élèverez ainsi vos aspirations et ambitions et je vous promets que ça marche.
      Par exemples les mots fléchés ou croisés peuvent vous rapporcher d’un club de cruciberbistes, ou encore vous permettre de participer à des concours avec gains à la clé. Ca paraît absurde mais la vie s’améliore de petits détails de ce genre.
      Vous serez plus confiante intellectuellement dons plus à l’aise surtout dans votre peau et votre regard sur le monde changera en mieux.
      Donc commencer déjà par maîtriser la base grammaticale de sa langue est fondamentale et une façon de lutter contre le complexe et vous aidera aussi à résoudre ce problème de dépendance affective et économique qui vous enferment aujourd’hui.
      Une remise à niveau avec validation d’acquis avec le CNED.fr éventuellement, ou pôle emploi, à titre personnel la collection beshrelle ( la librairie gilbert joseph à des prix compétitifs pour tout ce qui concerne l’education ou encore gilbert jeunes).
      Toutes ces pistes vous ouvriront des panelles d’opportunités professionnelles non négligeables à long termes, iln’est jamais trop tard. Ma grand-mère avait repris ses études à 60 ans elle et moi fesions nos travaux scolaires ensembles ( mon plus beau souvenir d’enfance d’ailleurs)

      2°) A propos du véhicule, vous dites avoir effectué des réparations ultérieures récentes. Ne serait-il pas temps de vous demander si ce véhicule ne vous coûte pas plus cher en réparations qu’en entretiens? Si oui , n’êtes vous pas en train de financer une cause matérielle perdue d’avance?
      Un abonnement ferrovière ne serait-il pas plus rentable ou un sytème de co voiturage?
      Est il raisonnable de vous accrocher à ce véhicule qui absorbe grande partie de votre salaire?

      3°) Le salaire que vous gagnez est à peine suffisant pour votre quotidien , cependant vous dites avoir des extras hyper coûteux!!!!! Hello!!!!…….
      Les deux ne sont pas compatibles mon Général !!!! Ni même raisonnables!!!
      Attention c’est le signe que votre train de vie est supérieur à votre capacité de vie.
      A ce rythme là , vous risquez les problèmes bancaires de découverts et impayés mais au pire de surendettement.

      Il faut être raisonnable et cohérent avec soi même @Etoiledemer1
      Vous avez le droit d’avoir des loisirs vue que vous êtes une personne active qui a un revenu , MAIS vous avez surtout et avant tout le devoir d’être logique et réaliste avec votre niveau de vie. Rapprochez vous de votre municipalité pour les loisirs gratuits ou encore natures et découvertes :
      https://leperversnarcissique.wordpress.com/2016/04/06/one-of-us-bucketlist-org-se-refocaliser-sur-ses-objectifs-de-vie-apres-le-passage-du-pervers-narcissique/

      Si vous avez les moyens de vous payer le fouquet’s 365 jours de l’année OKAY , ( et même là croyez moi vous en aurez marre d’y voire chaque jour les mêmes têtes à un moment donné 😉 , mais si c’est pour vous payer le fouquet’s et ne pas être en mesure de payer la facture d’électricité ou la Cayenne garée au parking, NON NON NON !!!
      Cela s’appelle vivre AU DESSUS DE SES MOYENS pire AVOIR LA FOLIE DES GRANDEURS.
      Comme je dis à certains clients “ Si vous voulez porter votre pénis ou votre vagin sur votre front allez y mais IRSS passera derrière avec une ordonnance fédérale pour vous le remettre entre les jambes” et pour ceux qui vivent dans les territoires hors taxes et impôts : “ Les vrais riches se reconnaissent entre eux, les pretend to be et autres wannabe aussi 😉 wich one do you want to be ? !!!” .

      Donc pour revenir à votre cas @Etoiledemer1 des extras plus à la hauteur de vos finances ne seraient -ils pas plus bénéfiques et moins stressants?

      Parce que votre souhait d’avoir un partenaire est visiblement fortement axé sur le matériel soit une forme de friends with benefit , vous ne chercher pas l’amour mais du sponsoring pour votre train de vie et par la même un palliatif à votre dépendance affective et peur de la solitude.

      PISTES:

      Je veux commencer à vivre sans peurs
      https://amelioretasante.com/veux-commencer-a-vivre-peurs/

      Améliorez votre santé mentale avec ces 8 conseilshttps://amelioretasante.com/ameliorez-sante-mentale-8-conseils/

      Acceptez les changements. Il y a toujours quelque chose de merveilleux à apprendre
      L’être humain est en changement perpétuel. Au lieu de nous inquiéter et de nous accrocher au passé, nous devons être disposé à affronter ce qui arrive et qui peut être bien mieux que le passé.
      https://amelioretasante.com/acceptez-les-changements-il-y-a-toujours-quelque-chose-de-merveilleux-a-apprendre/

      Quand on décide d’avoir un véhicule , à savoir un capital mort ( sur le plan financier) il faut toujours s’arranger pour prévoir le financement d’une panne éventuelle, comme on prévoit dans son buget annuel le financement de soin médicaux ou autrement dit imprévus voire urgence 😉

      POUR LA GESTION DU BUDGET :

      Cette application windows à télécharger pour pc ou mac :

      https://surendettement.ooreka.fr/ebibliotheque/voir/144604/tableau-de-budget-familial

      https://www.microsoft.com/fr-fr/store/p/budget/9nblggh08gtt

      Peace,

      Aimé par 2 people

      1. Bonjour Dandoha,

        Merci d’intervenir a mes propos, chaque prise de parole apporte qch de constructive pour moi, on apprend toujours sur les autres et sur soi.
        « Des extra hyper couteux » – ces les reperages de ma voiture, je suis loin de me payer de produits de luxe en ce moment, je ne suis pas la quand meme. En ce qui concerne mon francais, je ne suis pas francaise et je ne vis pas en France, mais a l’est de l’Europe. C’est pour cela vous avez de problemes avec la comprehension de mon ecriture.
        En ce qui concerne ma voiture, je l’ai besoin car le travail est situe sur une de routes nationales, 35 km de la ville. En cet ete j’ai deja demenage expres pour avoir le meuilleur acces au travail, pres de la nationale. Il y a pas de transport (aucun) hors de ville dans cette direction. Donc il me reste soit subir les reparages de ma voiture soit le covoiturage, mais le dernier est complique car les gens sont independants ici et travaillent dans les horaires differents (pendant un an je faisais le covoiturage mais avec ma voiture, pour economiser le cout d’essence mais quand j’ai demenage il n’est plus possible de le faire).
        Je ne cherche pas le sponsoring, je dis seulement que vivre a 2 c’est plus facile et resout de problemes de location par ex. Que c’est pas l’essence et le but de relation, je le sais.

        Bonne journee

        J'aime

      2. @Etoiledemer1

        Soyons pragmatiques si vous le voulez bien , je compose avec vos affirmations, je commence :

        Vous dites: “Donc il me reste soit subir les reparages de ma voiture soit le covoiturage, mais le dernier est complique car les gens sont independants ici et travaillent dans les horaires differents (pendant un an je faisais le covoiturage mais avec ma voiture, pour economiser le cout d’essence mais quand j’ai demenage il n’est plus possible de le faire).” .
        Est il possible de vendre votre véhicule et d’en acheter une moins coûteuse en réparages par exemple, avec éventuellement un prêt bancaire pour un véhicule ne dépassant pas les 5000 euros avec un taux d’intérêt négocié au plus bas qui vous permettrait de solder l’achat en 24 mois par exemple et en essayant de financer cet achat aussi par la vente de ce véhicule couteux en réparages ( au pire en pièces détachées) ?
        Pour ce qui est du covoiturage vous dites bien qu’il est compliqué , mais pas impossible , pouvez vous vous focaliser plus sur cette option via la DRH et vos collègues avec une annonce sur le tableau de communication mention URGENT ?

        Votre entreprise dispose de combien d’employés?

        Puis vous dites : “ Je ne cherche pas le sponsoring, je dis seulement que vivre a 2 c’est plus facile et resout de problemes de location par ex. Que c’est pas l’essence et le but de relation, je le sais.” .

        Je répète et réaffirme vous cherchez bel et bien du sponsoring parce que d’une part vous n’êtes pas émotionnellement en capacité de vivre en couple actuellement , Vous êtes extrêment vulnérable, ce depuis trop longtemps ce qui vous a vallu des rencontres toxiques que vous même attirez. D’autre part, la cohabitation est à double tranchant si elle permet le partage des charges il faut être suffisament lucide et réaliste pour s’assurer de son colocataire et une garantie de gestion équitable et sereine, encore une fois vos réactions et discours laissent prédominer un état de dépendance et d’absence d’audace et de responsabilité sur du long terme, vous vous découragez vite et vous pensez négatif. Donc dans votre cas il vaut mieux travailler sur votre confiance en vous et ensuite penser à une cohabitation.Et pour preuve sur le plan pratique vous avez un véhicule qui vous bouffe énergie et argent , que vous même qualifiez d’extras hyper couteux , donc financement de réaparations au dessus de vos moyens et malgré ça vous ne parvenez pas à vous résoudre à l’idée que si ce véhicule vous pose plus de problème que de solution il faut sérieusement penser à s’en débarrasser. Donc quand vous agissez ainsi quelle différence entre votre refus d’absorder cette réalité et ce déni d’admettre que vous transportez de l’eau dans un panier percé actuellement et mon allusion au diner au fouquet’s 365 jours de l’année quand on n’en a pas les moyens???? !!!!!
        Mais ce n’est que mon avis il n’est pas absolu, la décision finale vous revient.

        THINK

        Aimé par 2 people

      3. Hello chère @Dandoha, une petite parenthèse : Si j’ai bien compris le français n’est pas ta langue maternelle 😱 Je suis bluffée, car impossible en te lisant de le remarquer. En tous cas , j’étais personnellement loin de m’en douter, même si tu interviens souvent en anglais. Non pas que je te sous estimais, loin de là ! Mais ton français est si excellent que je te dis juste : Chapeau bas ! 😉

        Aimé par 1 personne

      4. Dandoha, si sous le sponsoring vous comprenez ce que vous avez ecrit, c’est ok. Dans ce sens la, je vous donne raison, c’est complexe et j’y travaille. Pour la voiture il faut que je trouve une solution, soit l’achat d’une voiture d’ocasion avec un pret, soit covoiturage, soit un nouveau travail. Merci pour votre prise de parole. Bonne soiree

        Aimé par 1 personne

  20. Hello @ Dandoha, etoile de mer 1,
    Hier soir, je ne suis pas intervenue volontairement dans les échanges, moi non plus. Je pense que @etoile de mer 1 est dans une forme de victimisme chronique.
    J’ai vu passer un message positif de @etoile de mer que j’ai liké, que @Scarlett et @Historiacyn ont encouragé. Ok! mais une petite voix intérieure m’a dit, attends un peu, dans 10 mn, elle va poursuivre par un message négatif. Ça n’a pas loupé!

    J’ai eu un cas comme vous, @etoile de mer, dans mon groupe de sport. Tout le temps à se plaindre que la vie est trop injuste. Il n’avait pas de boulot et à 55 ans, je conçois que ce n’est pas évident…Qu’il avait mal au dos et qu’il ne pouvait plus faire n’importe quel boulot. Il a fait une formation pour gérer des équipes de nettoyage, puis paysagiste mais ce genre boulot lui faisait mal au dos! (alors pourquoi se lancer dans ces formations??). Je n’ai jamais eu la réponse. Tout en sachant que son mal de dos n’est qu’un prétexte car pour un sportif comme lui!!!…J’ai des doutes!
    Il mettait des baskets toutes trouées. Tout le temps à se plaindre qu’il ne pouvait pas se payer des chaussures neuves. Notre groupe a cotisé pour lui offrir un bon d’achat chez une enseigne connue d’articles de sport pour son anniv. Il a continué à porter ses chaussures trouées. Je comprends aussi qu’on a pas à imposer à quelqu’un de changer. C’est son choix, je le respecte.
    Cerise sur le gâteau, à continuer de se plaindre, un soir, sa voiture, garée sur un parking, se fait emboutir violemment par un mec qui était complètement ivre au volant. La voiture foutue, à la casse, son assurance ne lui remboursait pas grand chose Et, là ça a été le drame!
    2 mois après l’accident, il me sort son téléphone pour me montrer la photo du véhicule qui était parti à la casse! et, là, il s’est pris le retour auquel il ne s’attendait pas! Je lui ai dit d’arrêter de ressasser le passé car tant qu’il continuerait dans son victimisme, il ne lui arriverait que des crasses! Je lui ai dit qu’il était temps de positiver dans la vie et qu’il y avait bien pire que lui et qui ne se plaignaient pas!Il a tourné le dos et il est parti!
    Je ne sais pas si ma parole a porté! est ce qu’il a changé, je n’en suis pas sûre mais je sais qu’il a retrouvé du travail et c’est un bon début pour lui!

    La vie est belle @ etoile de mer1!

    @Dandoha, je pense que les extras dont parle @etoiledemer 1 sont les frais de réparations de sa voiture.
    Belle journée ❤

    Aimé par 3 people

    1. Coucou Etoile

      Oui, l’exemple dont tu parles est exactement ce que j’appelle du « vampirisme ». Quand une personne pose encore et encore les mêmes questions uniquement dans le but de récolter l’énergie vitale issue de l’attention qui lui est portée.

      Dernièrement, c’est ce que j’ai vu avec Prune et je lui ai demandé en privé de ne plus rien poster sur le blog. A un certain point, ces personnes pompent l’attention d’autrui et ne veulent pas de solution à leur situation.

      Étoile de mer a eu le même message, noir sur blanc. Si elle bascule dans le vampirisme, en se plaignant continuellement sur le blog sans rien mettre en place, ce ne sera pas autorisé sur cet espace. Ailleurs, chacun fait ce qu’il veut mais nous ne sommes pas là pour porter à bout de bras des personnes qui ne veulent pas s’aider elles-mêmes.

      Là, elle prend des initiatives et demande une aide concrète, sur des questions bien précises. Elle est encore dans la négativité mais accepte aussi de se regarder en face, ce qui est le premier pas vers l’amélioration de sa vie.

      A elle de voir pour la suite et je lirai attentivement ses commentaires, comme toujours.

      Très belle journée à toi aussi et aux autres lecteurs qui passent par là ❤

      Aimé par 4 people

      1. Coucou @Scarlett,
        Le cas de Prune est particulier, elle refuse catégoriquement de se remettre en cause ce qui n’est pas le cas d’étoile de mer. Etoile de mer s’accroche encore à ses peurs (elle n’a pas choisi, elle non plus son pseudo pour rien!) mais elle avance, tu as raison.
        Très belle journée à toi aussi ❤

        Aimé par 2 people

    2. Bonjour , j’avais une collègue de travail qui était comme ça est au final e se plaindre tout le temps elle attirait beaucoup la poisse sur elle. Comme quoi c’est vraiment vrai que nos pensées 💭 créent notre réalité ! Donc pensée et attitude positive Seulement !! 😉 ca reste la clé 🔑 😘

      Aimé par 4 people

    3. Happy Wednesday @Etoile230

      Des frais de moyens de locomotion ne devraient pas être des “ extras” quand vous savez que ce moyens de locomotion est votre gagne pain.
      Quoi de plus improbable qu’un capital mort comme un véhicule c’est d’ailleurs pour cela qu’il existe des assurances et que budgetiser ses dépenses est primordiale surtout dans ce système économique mondiale fragile et plus encore si vos revenus sont faibles toutes dépenses doit être rentabilisée ce qui n’est pas le cas chez elle , au lieu de travailler avant sur ses failles elle se plaint de ne pas avoir une épaule de secours.
      La question est , qui va vouloir cohabiter avec une personne dans une telle dynamique?
      J’aurais pu comprendre les complaintes de @Etoiledemer1 si elle avait été licenciée ou perdu ses revenus ou moitiés de façon abrupte , ce qui ne semble pas être le cas .

      Elle se délocalise pour se rapprocher de son entreprise je la cite : “ En ce qui concerne ma voiture, je l’ai besoin car le travail est situe sur une de routes nationales, 35 km de la ville. En cet ete j’ai deja demenage expres pour avoir le meuilleur acces au travail, pres de la nationale.” .
      Malgré sa délocalisation elle baigne dans la nappe goudrouneuse et n’avance pas, surtout parce que @Etoiledemer1 est plus axée sur ce qui pose problème que les solutions à y apporter.

      Je reste convaincue qu’une annonce affichée au vestiaires ou couloir ou cafétéria whatever …de son entreprise avec le soutien de la DRH eventuellement, peut débloquer son problème.

      Là où il y a une volonté , il y a un chemin.

      Take care Beautiful,

      Aimé par 1 personne

      1. c’est vrai, je m’axe sur des problemes, il me difficile a les resoudre malgre des solutions visibles (je trouve toujours un « mais »). Meme j’ai cette sensation d’etre dans la boue et ne pas avancer. C’est mon profil.

        J'aime

  21. @Historiacyn,

    “ j’étais personnellement loin de m’en douter, même si tu interviens souvent en anglais. Non pas que je te sous estimais, loin de là ! Mais ton français est si excellent que je te dis juste : Chapeau bas ! 😉”

    Je remercie toutes les religieuses des couvents et pensionnats que j’ai cotoyé , mes nannies et précepteurs durant mon enfance ainsi que cette génitrice « educatrice du peuple” et ce géniteur francophile et hispanophone, cependant PN , sans eux je ne serais pas capable de m’exprimer en bon français😅 😂 🤣.
    C’est avec grand honneur que j’accepte cet award aujourd’hui, car sans tous ces gens je n’aurai jamais connu ce blog sur les PN et reçu cet honneur .😅 😂 🤣
    😅 😂 🤣
    Meursi BeuKou Mah chèrrrr

    Take care Beautiful,

    Aimé par 3 people

  22. @Etoiledemer1

    Tout à fait,
    Pour la voiture et comme pour le reste :
    Prenez une grande feuille divisez la en 2 une colonnes POUR et une CONTRE:
    Sachant que dans vos décisions vous devez apprécier votre intérêt sur du long terme ou du court terme en fonction de la chose.
    Exemple pour la voiture optimiser vos dépenses et choix d’investissements sur du long terme et pour d’autres cas sur du court terme si nécéssaire.
    Vous établissez un budget, mais à chaque fin de budget votre solde doit demeurrer créditeur ainsi que votre épargne ( essayez la méthode des 52 week money challenge par exemmple ) :
    http://thebudgetnistablog.com/2014/the-52-week-money-challenge/
    , puis vous prenez votre décision si besoin avis d’un professionnel comme votre banquier en imposant vos conditions bien entendu. C’est ça être autonome et responsable, à la longue vous verez que vous n’aurez besoin de personne, car nul n’est parfait tout le monde se trompe mais quand on persite à faire les mêmes erreurs ça devient de la bâtise , faites vous confiance et foncez!!!

    5 questions pour retrouver votre chemin quand vous vous sentez perdu-e et confus-e
    Si vous vous sentez perdu il est fondamental de savoir à quelles choses vous êtes prêt à renoncer et lesquelles sont essentielles dans votre chemin. Vous devez être conscient de quel prix vous voulez payer pour atteindre vos rêves.
    https://amelioretasante.com/5-questions-retrouver-chemin-sentez-perdu-confus/

    Le bonheur vient de notre vie intérieure, pas des personnes qui sont à nos côtés
    Pour atteindre le bonheur, nous devons être en paix avec nous-mêmes. Ce n’est qu’à partir de ce moment que nous pouvons être en accord avec notre existence.
    https://amelioretasante.com/le-bonheur-vient-de-notre-vie-interieure-pas-des-personnes-qui-sont-a-nos-cotes/

    Peace,

    Aimé par 1 personne

    1. Dandoha,
      merci de s’interesser a moi et vouloir m’aider globalement et en detailles. Aujourd’hui j’ai deja entendu parler au bureau qu’il y a une toyota yariss d’occasion de chez mon colegue, il veut vendre.
      Demain je vais savoir les conditions. Apres il reste la question de changement de poste – si j’y arrive, j’ai une voiture de societe – la meuilleure solution pour tout, et non pas seulement pour le transport. Sinon, je vais verifier les conditions de pret. La troisieme solution et la moins interessante pour moi est covoiturage. Au pire a voir cela.

      Aimé par 1 personne

      1. @Etoiledemer1

        « Aujourd’hui j’ai deja entendu parler au bureau qu’il y a une toyota yariss d’occasion de chez mon colegue, il veut vendre.”

        Avant de parler conditions de paiement, vous devez vous rendre avec un mécanicien ou un expert en véhicule d’occasion pour le tester avant durant un court trajet , avant tout engagement. Vous avez comme dans tout contrat europeen 7 jours ouvrés pour donner votre décision ou vous retracter en inscrivant ce nota bene sur ledit contrat avant signature, ne signer rien sans controle technique récent donc de moins d’un mois ce serait ideale. N’allez pas seule surtout soyez PRAGMATIQUE oubliez qu’il s’agit d’un collègue , c’est avant tout un vendeur potentiel, ne prenez pas la première occasion, chercher sur les sites agrées se serait d’ailleurs plus garantie pour vous 😉

        Soyez vigilante et prenez votre temps, posez toutes les questions possibles verifiez l’état du véhicule et testez le avec un accompagnateur averti encore une fois ,

        Peace,

        Aimé par 2 people

      2. @Etoiledemer1

        Je vous conseille de tout miser sur le changement de poste et voiture de service, comme si votre vie en dépendait 😉
        Si éventuellement ça ne marchait pas , PAS GRAVE , vous savez maintenant que vous avez d’autres options et que vous pouvez TOUJOURS rebondir 😉

        TOUT PROBLEME A UNE SOLUTION SI IL N’Y APAS DE SOLUTION ALORS CE N’EST PAS UN PROBLEME ( car la solution est déjà dans le problème).

        Peace,

        Aimé par 2 people

  23. Bonjour Etoiledemer1

    Parfois on fait une montagne des difficultés que l’on rencontre. On pense qu’il n’y a pas de solutions ou celles trouvées ne conviennent pas à la situation (idéale) que l’on aimerait obtenir.
    Je fais partie de ces personnes qui se sont retrouvées ensevelies sous des montagnes de difficultés de tout ordre, avec l’impression de me noyer, tant et si bien que j’ai fini par me noyer dans un verre d’eau !
    Quand tout vous tombe sur la tête en même temps, il est difficile de reprendre sa respiration. Les jours se suivent et on a l’impression que rien n’avance, que le sort s’acharne. On est tributaire d’éléments extérieurs sur lesquels il est compliqué d’influer et, quand des actes sont posés, parfois les solutions mettent du temps à se mettre en place; en attendant les problèmes s’amoncèlent. Le moindre événement contrariant, même légitimement contrariant (une panne de voiture par exemple) prend des allures de parcours du combattant.
    Puis, il y a tout ce sur quoi il est possible d’agir mais paralysé par la peur, la fatigue, l’angoisse et même la paresse, on laisse filer et du coup on subit.
    Ce cocktail explosif est très difficile à vivre car il pompe toute votre énergie, vous empêche de dormir, de réfléchir avec discernement et objectivité. On peut même finir par se créer des problèmes là ou finalement il n’y en a pas ! Et c’est la porte vers le renoncement, l’inaction, la victimisation et aussi le risque de dépression.

    A un moment, je ne savais plus qu’elle position adopter. Je ne voulais pas en parler autour de moi pour ne pas plomber l’ambiance ou donner l’impression de me victimiser. J’avais honte de me montrer perdue et affaiblie. Puis parfois, j’en parlais, mais quand on me donnait des conseils, je me sentais en décalage. Je voyais ma réalité qui n’était la même que celle perçue par les autres et au final, je trouvais facile de me donner des conseils quand on ne vit pas la situation en souffrance comme je la vivais. En résume, je me suis fermée et me suis dit que je ne pouvais compter que sur moi même.
    Ce qui est vrai mais pas totalement !

    Je vois les choses différemment aujourd’hui. Je continu à gravir mon Everest mais je pense à m’arrêter au camps de base, le temps qu’il me faut. J’agis désormais ce sur quoi il m’est possible d’agir. Je ne laisse pas les situations qui s’annoncent conflictuelles ou délictuelles s’installer, car cela prend encore plus d’énergie à les régler par la suite. Et surtout, je me dis et je sais que tout cela est passager et non pas définitif.
    Il est vrai que certaines solutions ne me conviennent pas car je voudrais mieux et plus. Mais en attendant des jours meilleurs, elles sont adaptées à ma situation.

    Je m’autorise aussi à en parler mais je fais attention à annoncer la couleur. Soit je souhaite juste trouver une écoute pour poser quelques instants mon sac à dos. Soit je souhaite avoir des conseils et je ne s’offusque pas quand ils me semblent inappropriés. J’argumente pour donner plus de précisions mais j’admets aussi qu’il me faut juste les « décanter » pour mieux les comprendre et les apprécier.

    J’ai surtout agit par priorité car tout régler en même temps, bien qu’il y ait des imbrications non négligeables, cela m’était impossible. J’accepte de revoir l’ordre de mes priorités si un événement m’y contraint, sans me sentir agacée.

    Et je me chouchoute !!!!
    Cela fait 4 mois que j’ai repris le sport, j’ai arrêté de fumer depuis 3 jours (oui je sais, je suis loin de la victoire mais encouragez moi car ce n’est pas facile), j’ai arrêté les anti-dépresseurs malgré l’avis contraire du médecin (cela fait 1 mois et je porte surper bien, je redouble d’energie). Je prends un coktail de vitamines et de phyto contre le stress et ça a l’air de fonctionner. Je m’offre des fleurs toutes les semaines par exemple, en plus de ma plaquette de chocolat noir 80%.

    Alors oui j’ai des difficultés financières, ma voiture est tombée en panne, j’ai ramassé le chat du voisin renversé sur la route et ai payé tous les soins du véto (en plusieurs fois) car curieusement ce n’était plus son chat (je vous rassure il est officiellement adopté, ce qui m’en fait 3 à la maison !), et je vous en passe car il y a de quoi écrire plusieurs tomes. Mais je vais bien, merveilleusement bien. Je suis confiante, rassurée, j’ai foi en moi-même et chaque jour qui passe, me donne raison. J’ai trouvé le sursaut vital pour ne pas sombrer dans les difficultés, il reste du chemin , mais « même pas peur »!!!

    @Etoiledemer1, vous avez cette énergie en vous et visiblement de la volonté. Essayez de vous détacher de vos difficultés en les analysant avec pragmatisme. Vos solutions vous les trouverez et dites vous bien que tout cela n’est que temporaire, jamais définitif.
    On se retrouve en haut de l’Everest ?🙌

    Aimé par 3 people

    1. Bonjour Stellabat, ton parcours « me parle  » 😉 C’est une très bonne philosophie de se dire que les ennuis sont provisoires, c’est vrai, et heureusement ! 😊Bravo pour l’arrêt du tabac, trois jours c’est un excellent début ! Accroche toi, il me semble que c’est la première semaine la plus difficile ! Tu as presque fait la moitié ! J’ai envie d’arrêter aussi mais pas tant que Ça finalement puisque je n’ai pas encore sauté le pas ! 😬 Mais j’y songe ! 😊 Excellente journée

      J'aime

      1. Bonjour Stellabat,

        merci pour votre encouragement, je suis sur la route de la recherche de confiance en moi perdue depuis 5 ans, en activite permanante. Je ne suis en grande crise que par etapes, ce que j’apercois avec distances.
        Depuis 5 ans je ne bois plus d’alcool et je ne fume plus – ce sont mes deux delivrances de dependance – pour alcool j’ai fais 1,5 an de therapie.
        Donc deja ca est FAIT et MAINTENU. Ce sont mes bases d’existence stable et apaisee laquelle je merite d’atteindre.
        Autant, 5 ans, je fais du sport – fitness – plusieurs heures par semaines, des trenings reguliers, pour me maintenir en forme et contrer mes dependances mauvaises.
        Il me reste a guerir la dependance affective, et devenir autonome emotionellement, il parait que c’est plus dur car je crois que cela a ete le noyau ou s’implantaient: alccol, tabac, liaisons toxiques.
        Aussi le point travail et finances est faible chez, je merite beacoup mieux vu le temps consacre aux etudes bac+5, et encore..mais ce n’est pas de formation qu’il me manque mais la confiance en moi et voir le monde de facon reel et positive.
        On se retrouve en haut d »Everest, bien sur! Mais sans cigarettes Stellabat. Je me suis rendu compte que comme alcool, les cigarettes me servent de bequilles car je suis peu autonome a l’interieur, et pas du tout sur de moi.

        J'aime

      2. Bonjour Historiacyn,

        Merci pour les encouragements. J’espère bien tenir. Pour le moment ça se passe bien. La cigarette d’après le repas est la plus difficile mais je fais tout de suite diversion pour ne pas y penser.
        J’ai sauté le pas en m’apercevant que je n’avais plus de clopes alors j’ai couru m’acheter une cigarette électronique. J’ai tout de même besoin d’un palier de compression. Ça m’aide déjà beaucoup pour combler le manque de nicotine. Après je compte réduire les doses et réussir à m’en passer. A suivre donc.
        Et oui c’est tout de même bien vrai que les ennuis ne sont que passagers, forcément.
        Bonne soirée

        J'aime

  24. Etoiledemer1,

    Et bien, que de belles réussites dans votre parcours. Vous avez mis fin à vos addictions et je me doute que cela a dû être très difficile. Vous voyez, la volonté que vous avez, elle est bien en vous. Mettez de l’ordre dans vos priorités, vous avez déjà bien débuté concernant votre travail et poursuivez vos recherches pour votre transport.

    Une de mes ex belle sœur disait souvent avec douceur « il n’y a rien d’irréversible, sauf la mort ».
    Elle a perdu sa fille, ma nièce, âgée de 20 ans d’une maladie grave et depuis son regard sur le monde à totalement changé. C’est d’ailleurs la seule personne de la famille du père de mes enfants avec laquelle je suis restée en lien.
    Je ne dis pas qu’il faut vivre une douleur aussi affreuse pour trouver que tout est surmontable mais elle a raison, il n’y a pas grand chose d’irréversible.
    Il m’arrive parfois de penser à ma nièce pour lui demander de m’aider quand je ne vois pas le bout du chemin. Je remarque que je pense à elle généralement quand je cours ! Cela peut vous paraitre curieux, mais à chaque fois cela me donne de la détermination et encore plus de force. Je trouve beaucoup de mes solutions quand je cours. D’ailleurs il y a une course annuelle qui est organisée par ses parents et l’hôpital, chaque année depuis son décès, qui porte son nom. Les bénéfices servent à améliorer les conditions d’hospitalisation des jeunes adultes. C’est mon hommage du jour.

    Aimé par 2 people

    1. Bonsoir @Stellabat, tout d’abord, je me joins à vous pour rendre hommage à votre nièce. Qu’elle repose en paix et qu’elle continue de vous apporter force et détermination, c’est un magnifique héritage ❤ Je ne peux connaître exactement cette situation. La maman que je suis ne peux qu’imaginer la douleur atroce que cela doit être. Ce n’est pas dans l’ordre des choses, c’est difficile à accepter. Difficile mais pas impossible, j’ai remarqué que même de cela , les gens se relèvent, même cela peut être transformé en un engagement au service d’autres personnes souffrantes , comme la course que les parents de votre nièce organisent chaque année. Donner du sens à un drame pareil et continuer de faire vivre un être aimé disparu de cette façon est un très bel hommage. Je pense, au moment où j’écris ces mots, aux parents de la petite Cassandra , qui malgré le chagrin d’avoir perdu leur fille unique , se tournent vers les autres. Ils ont entrepris le combat de sensibiliser au don de vie et de créer une association afin de récolter des fonds pour les cancers pédiatriques en hommage pour leur fille et pour tous les enfants concernés. Personnellement je trouve ces parcours touchants et admirables. Au lieu de s’enfermer dans leur douleur , ils se tournent vers les autres pour les aider. Ces parents survivants sont la preuve que rien n’est insurmontable en effet , que l’on peut se relever de tout et que très souvent les gens se plaignent pour rien ! Je crois qu’il faut les prendre comme de grandes leçons de vie 😉

      J'aime

    2. Coucou Stellabat

      Et quel bel hommage vous rendez là à votre nièce ❤

      Savoir qu'il y a une fin à tout (et heureusement dans le cas du colocataire parasitaire) aide à relativiser, à se souvenir que notre vie terrestre est très courte, beaucoup trop pour la consacrer à être l'esclave d'un autre être humain.

      Si la course annuelle est faite sous l'égide d'une association, n'hésitez pas à me transmettre les coordonnées. C'est une très belle initiative !

      Aimé par 1 personne

    3. Merci Stellabat pour votre belle histoire, vous avez du coeur et vous etes une personne de grande sensibilite. Je vous souhaite aussi de ne plus refumer du tabac. Pendant un certain temps je n’arrivais pas a m’en passer, j’ai refume souvant apres maintes tentatives de separation. La derniere motivation a reussi a me tenir a l’ecart de cette dependance, je voulais me comprendre et je me suis dit un jour de 2012 qu’il faut commencer par des drogues du cervau: alcool et tabac. Puis, la verite se mettra au jour.
      C’est la motivation qui joue le role, je pense. Si elle est costaude et reelle, s’absenir devient une voie facile. Cordialement!

      J'aime

  25. Merci à tous pour vos touchants messages 💜
    Je ne souhaitais pas en vous parlant de cette histoire, dévier de l’objet de ce blog. Je voulais juste vous montrer que l’on peut effectivement relativiser nos propres difficultés qui paraissent bien désuètes au regard du courage de ceux qui se battent pour espérer vivre ou survivre. ll a des messages que la vie vous envoie, qui sont de véritables leçons . Certains des témoignages publiés ici relatent des souffrances mille fois plus terribles que mes petits tracas du quotidien. Je ne mets pas les situations sur une échelle de souffrance car chacun peut vivre des moment très durs. Toutefois, prendre de la hauteur permet de regarder sa propre situation avec vérité.

    Pour ce qui est de la course en question, je préfère ne pas transmettre le lien. Je ne suis pas certaine que ses parents aimeraient retrouver le nom de leur fille sur un site dédié à la perversion narcissique, d’autant que je parle de leur frère (le père de mes enfants) en termes peu élogieux ! Je pense que cela est plus prudent. Merci beaucoup d’y avoir pensé Scarlett.💜

    Ce que je peux vous dire c’est que l’année passée, ils ont pu récolter 80000€, grace aux parainnage des coureurs, ce qui est beaucoup. Grâce à cette somme, en partie reversé à la recherche, ils ont pu (entre autre) équiper les chambres d’ordinateurs et de connexion internet. Il faut savoir que les services de pédiatrie en grande majorité s’arrêtent à 15 ans et qu’ensuite les jeunes patients atterrissent en service adulte, ce qui est très violent. Ma nièce était une jeune fille formidable. Elle a été victime d’un cancer très rare qui l’a emporté rapidement. Elle avait réussi sa première année de médecine tout en étant très diminuée, c’est une leçon de courage impressionnante.

    Il y a beaucoup de causes qui nécessitent notre attention. Chacun d’entres nous peut s’y investir, le temps d’un événement ou de manière plus pérenne. J’ai beaucoup fait de bénévolat par le passé et j’y ai pris un réel plaisir. Aujourd’hui j’ai mis cela de côté car j’estime qu’il faut être bien dans sa vie pour pouvoir aider sans risques. Sans risque pour les autres mais aussi pour soi. On absorbe beaucoup de joie mais aussi la détresse, la misère tant sociale qu’ intellectuelle. Il faut être capable de laisser tout cela derrière soi une fois le seuil de sa maison franchit. Cela demande aussi beaucoup de professionnalisme et de sérieux de la part des organisations.

    Cela reste une belle aventure humaine ou l’on rencontre aussi malheureusement des gens malveillants mêmes chez ceux qui viennent chercher de l’aide. Je l’ai vécu de la part de parents d’enfants malades qui utilisaient leur enfant condamné à court terme pour apitoyer à leur seul bénéfice, tout en donnant en sa présence des détails scabreux de sa maladie et de sa mort annoncée à qui voulait l’entendre. C’était immonde.
    Rien n’arrête les toxiques, c’est répugnant, mais c’est une réalité que j’ai bien assimilée depuis que je lis ce blog.
    Pour finir sur une note plus joyeuse, j’adore cette citation de Michel Audiard dans les « Tonton flingueurs »:
    « Les cons ça ose tout c’est même à ça qu’on les reconnait »

    Bonne journée 🌞

    Aimé par 3 people

    1. Hello @Stellabat , en effet , on retrouve des malveillants dans toutes les sphères de la société, qu’elles que soient les situations et les classes sociales. Je ne vous trouve pas hors sujet , je trouve qu’il y a un lien à faire, pour plusieurs raisons : 1) Vous le dites bien il n’y a pas de degrés dans la souffrance mais il faut savoir relativiser. 2) Ne pas tomber dans l’aigreur , continuer d’être bienveillant envers les autres, c’est une victoire après avoir eu à faire à un PN ! Et enfin : Donner aux autres , c’est se donner à soi, au même titre que prendre aux autres , c’est se prendre à soi, le tout est de veiller à donner sans se déposséder ni s’oublier . C’est comme ça que je vois les choses en tous cas ! Chacun les voit à sa façon. Belle journée 😊

      Aimé par 1 personne

    2. C’est une très belle initiative et voir qu’il y a autant de dons rassure sur la bonté de certains êtres humains 💜.

      Et top la citation d’Audiard ! Il y en a une autre similaire de Bertrand Russell : « L’ennui dans ce monde est que les idiots sont sûrs d’eux et les gens sensés pleins de doutes » 😂.

      Aimé par 2 people

      1. Lol Scarlett !

        Et que pensez vous de celle-ci ?

        « Deux choses sont infinies : l’univers et la bêtise humaine. En ce qui concerne l’univers, je n’en ai pas acquis la certitude absolue. »
        Einstein

        Aimé par 1 personne

  26. @Stellabat ,

    Tellement d’actualité ce Einstein😅 😂 🤣😅 😂 🤣

    Excellent.com

    Comme dirait un vieil ami quand il est dépassé par le genre humain : “ Où va NOUS !!!”
    😅 😂 🤣
    Je lui répondais : “ Mais oui mon cher on est arrivé à destination, tu peux détacher ta ceinture mais serre bien les fesses”😅 😂 🤣

    Take care ,

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s