[Question Internaute] Wendy : « Suis-je une perverse narcissique ? »

Bonjour les amis,

Voici une question internaute de la lectrice « Wendy » qui se demande si elle est une perverse narcissique. Je publie cette question uniquement parce qu’elle a le mérite de confirmer que la perversion narcissique est bel et bien un effet de mode, c’est la dernière « insulte » tendance. Il est regrettable de ne pas faire un minimum d’efforts de recherche par soi-même.

On note, encore une fois, une énorme paresse intellectuelle couplée à une absence de connaissance de soi, qui font encore plus de dégâts que les vrais pervers narcissiques. L’ignorance et le refus de se documenter conduisent à de telles dérives tout en pénalisant, encore une fois, les victimes bien réelles de PN.

Je vous laisse adresser vos commentaires à Wendy concernant sa perversion narcissique présumée et/ou celle de son mari ou… je vous le donne en mille : aucune de ces deux options mais une troisième possibilité bien plus réaliste. Ce qui justifie la conclusion de Wendy qui veut rester mariée à cet homme qu’elle soupçonne d’être un pervers narcissique (?). Notez également les conditions dans lesquelles Wendy et son mari se sont rencontrés, cela dit tout de leur relation…

Quand une personne veut se maintenir de force avec un homme qu’elle qualifie de bourreau, elle n’est pas victime mais complice active donc… où est le problème ? Nulle part. C’est bien beau de se plaindre du comportement (PN ou pas) de l’autre mais quand on participe soi-même activement, on peut difficilement se faire passer pour une victime.

A vos claviers !

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

separateur

Je vais être le plus sincère possible afin de savoir si je suis LA perverse Narcissique ou manipulatrice ou si je vis avec ce type de personne.

Je suis une femme de 47 ans, je vis depuis 16 ans avec mon mari, nous avons une fille, mais je suis également maman de deux garçons d’un premier mariage.

Notre couple a connu quelques déconvenues qui pour moi étaient des désagréments que chaque couple pouvait rencontrer.

Lorsque j’ai rencontré mon mari, j’étais en instance de divorce, et il me disait que sa relation ne durerait pas qu’il allait y mettre fin. Alors nous sommes sortis ensemble.

Je me souviens avoir ressenti beaucoup de souffrance au départ. En effet, son comportement était incohérent, il me disait être amoureux et que j’étais la femme de sa vie. Et pouvait être dans les moments qui suivent, complètement distant comme si je n’avais aucune importance.

Je m’apercevais de mensonges, petits au départ.

La suite s’est passée plus ou moins bien.

Je suis devenue de plus en plus jalouse, cela en était de la paranoïa. Je m’apercevais qu’il changeait, j’ai mis cela sur le compte de sa complicité avec son meilleur ami qui a son âge mais est l’éternel célibataire.

Et puis il y a environ 8 ans, tout a basculé, son nouveau travail ne lui convenait guère, il était constamment en conflit avec mes garçons. Et a commencé à boire.

Devenir limite violent. J’en avais peur et j’essayais de faire le tampon entre mes enfants et lui.

Nous vivions avec des injures, nous nous sentions constamment dévalorisés. De plus, je n’avais pas ma place de mère pour notre fille.

Le couple formé était Papa et sa fille, et moi à côté ensuite les garçons.

Il y a deux ans j’ai découvert sa liaison, il m’a avoué s’être rapproché d’une femme mais nie le fait d’avoir été infidèle, et de l’avoir été un jour.

J’en ai fait une énorme dépression, nous avons essayé de suivre une thérapie de couple, mais il s’est réfugié dans de la passivité (termes de la psychologue), résultat je suis la seule fautive de ce qui arrive dans notre couple.

Je n’ai pas su gérer les garçons et les ai préférés à ma fille, je l’ai délaissée. J’étais radine donc nous ne sortions pas à cause de moi. J’avoue les sorties picoles ne m’étaient pas agréables.

En plus, je savais que lorsqu’il était dans cet état j’allais passer une soirée à jouer « sa p**e ».

Cela aussi m’a été reproché, mon manque d’entrain à avoir des rapports sexuels.

J’ai commencé une thérapie seule, avec une autre psychologue, et la méthode TCC, cela m’a énormément aidée.

Et nous nous sommes énormément rapprochés à en être fusionnels, j’étais de nouveau heureuse et très amoureuse.

Il y a un an, il a fait un burn-out, et depuis il suit une formation de reconversion professionnelle. J’allais mieux, je m’occupais de lui afin que sa déprime ne soit pas violente.

Il y a 6 mois, il m’a complètement délaissée, ne s’occupait plus de mon état (en fait il ne m’a jamais vraiment aidée à aller mieux).

Et m’a dit qu’il voulait divorcer.

Que je ne suis qu’une manipulatrice, toujours dans le contrôle, il m’a même dit être aller chez notre psy afin de savoir si j’étais perverse narcissique. Que j’étais aussi à l’origine de son burn-out.

Je suis incapable de me séparer de lui, j’ai cette sensation que je ne peux vivre sans lui.

Alors j’ai mis les bouchées doubles, dans le changement de comportement, je suis attentive, prévenante, sans critique, ni jugement.

Je médite, et me raisonne.

Je nous organise des sorties, suis à l’écoute de ses besoins. Fais de mon mieux pour le valoriser. Ne lui montre plus aucun signe de jalousie, même si je suis encore méfiante.

Malgré tout cela, il continue de me cacher ses SMS, ses sorties avec ses collègues filles bien entendu, a bloqué son téléphone, n’utilise que Messenger, a changé d’adresse mail car quand j’ai découvert sa liaison, c’est en fouillant ces supports informatiques que j’ai tout su.

Donc hier il était en formation, et de toute la journée il a échangé des SMS avec une ancienne collègue. Et oui, je vérifie encore sa facture téléphonique. Alors que j’ai le droit à : « Je peux travailler oui 😉 » si je lui en envoie un.

Il est rentré, je lui demande comme à l’accoutumée comment s’est passée sa journée. Et là, il me dit que c’est toujours la même histoire avec toi, il faut toujours que tu insistes, je te l’ai déjà dit.

C’est vrai que je voulais savoir en définitive s’il allait me dire la vérité. Il s’est enfoncé une fois de plus dans le mensonge. En me menaçant que cela allait mal se passer si je continuais à insinuer des choses.

Je pense être une personne sincère, avec un trop plein d’émotions, mais je me dis que je suis peut-être ce monstre et que je m’invente des sentiments.

Et pour être tout à fait honnête avec vous, je lui ai dit que je ne voulais pas divorcer, étant donné que c’est son souhait, il choisira de partir lui-même, je suis prête à continuer à vivre comme cela.

Si souffrir est ma croix je la porte.

Wendy

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

Publicités

156 réflexions sur “[Question Internaute] Wendy : « Suis-je une perverse narcissique ? »

  1. Bonjour Wendy,

    Pour commencer, je vais répondre à votre question sans l’ombre d’un doute : Vous n’êtes pas perverse narcissique, je rejoins Scarlett, Si vous vous étiez documenté sur le sujet , vous sauriez qu’ils ne se remettent JAMAIS en question, le fait de se demander si on l’est c’est déjà se remettre en question… Ensuite, vous dites que vous faites tout pour faire plaisir à votre mari , là non plus Ça ne colle pas. Votre mari est un infidèle chronique, comment avez vous pu espérer, alors qu’il était marié lorsque vous l’avez rencontré, qu’il serait différent avec vous ? Je ne comprends pas. En plus, LUI , boit comme un trou, vous manipule , vous violente et vous ne VOULEZ PAS divorcer ? Et bien , tout va bien alors…

    C’est ridicule de se dire « J’accepte la souffrance, c’est ma croix ! » Avez vous une mission messianique quelconque à accomplir ?? Je vous souhaite bien du courage et continuez à voir un psy , peut être un différent puisque jusque là, je trouve qu’il où elle ne vous a pas du tout aiguiller vers un respect de votre personne…

    Aimé par 10 people

  2. Bonjour.

    Très modestement je voudrais donner mon petit avis . J’ai grandi avec pour seul parent, une mère perverse narcissique, ce dont je ne me suis aperçue qu’à plus de 50 ans. Mais depuis j’ai intensément étudié la question: jamais une victime de PN ne lui lancera ce diagnostic à la figure, c’est juste impossible! Soit elle est bien trop terrifiée, soit elle est inconsciente de la situation, soit elle est…..partie et pratique le no-contact

    Aimé par 7 people

    1. Bonjour Brigitte

      Merci de nous faire part de votre avis.

      Vous avez tout à fait raison. Les personnes qui prennent le sujet de la « perversion narcissique » avec autant de légèreté que Wendy sont celles qui n’ont probablement JAMAIS eu affaire à de vrais pervers narcissiques. Elles ont côtoyé des lapins crétins, comme j’aime les appeler et parce qu’elles ont déjà en elles le germe du non respect de soi, elles tolèrent – voire même encouragent – des comportements préjudiciables (selon elles et pas en valeur absolue) comme le mensonge, l’infidélité et la dévalorisation de soi par soi + par le partenaire (qui est la cause de tous les vices). Elles ne s’aiment pas elles-mêmes mais attendent par contre que ce soit le partenaire qui « prenne soin d’elles » comme si elles étaient encore des nourrissons.

      Effectivement, quand on a compris qui est ce profil, on comprend aussi qu’il faut fuir et si on prend cette option, on sait qu’il faut le faire en SILENCE. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de pont de communication entre un vrai PN et sa proie + qu’en dévoilant au PN que l’on connaît son vrai visage, on le met dans une situation de « danger imminent et mortel ». Dire à un PN « Je sais que tu es PN » revient à menacer une personne de mort. Comment va-t-elle réagir si elle a un minimum d’instinct de survie ? Elle va attaquer jusqu’à l’extinction du danger.

      Et les PN sont des prédateurs, leur instinct de survie est de loin supérieur à celui de tous ceux qui restent sous leur coupe, proies ou complices.

      Aimé par 13 people

      1. J’ai dit dans mon commentaire qu’il manipulait mais après relecture et réflexion même pas ! Il ment effrontément avec le consentement de Wendy qui en redemande… Ah la la , c’est vraiment horrible la dépendance affective… Je suis heureuse d’en être sortie ! J’avais quand même des limites , MES ENFANTS, MA PRIORITÉ, des limites aussi dans le traitement que l’on m’infligeait ,dans le temps également ! Au bout d’un moment STOP , je ne peux plus ! (généralement trois ans pour moi, je ne sais pas pourquoi LOL ) Je suis stupéfaite de voir que d’autres n’en ont AUCUNE… 😱

        Aimé par 4 people

      2. Heu s’il vous plaît, n’insultez pas les lapins crétins, il y a une forme de justice en eux contrairement aux humains loooool!!! J’adore les lapins crétins… Revenons-en au sujet « Wendy »: les gens imaginent qu’ils savent ce qu’est un PN, simplement parce qu’ils lisent des bribes d’articles à droite-gauche, sans effort d’analyse. Comme vous le remarquâtes justement. Votre blog est un effort considérable pour avertir et faire comprendre aux néophytes du PN ce qu’il cache vraiment. Plus tard, en ayant le temps, j’espère écrire mon histoire pour que les femmes détectent les comportements déviants de ces individus égoïstes. Affaire à suivre… Quant à Wendy, si c cuit, c cuit, il faut qu’elle accepte la séparation et passe à autre chose. Et si son mari veut continuer l’aventure, il est nécessaire de se concilier, tout est dans la communication! A plus!!!

        Aimé par 3 people

  3. Wendy, si vous étiez avec un PN, vous ne seriez pas en train de plastronner ni de vous auto-émouvoir avec cette conclusion « Si souffrir est ma croix je la porte ». Il y a même un effet comique, c’est une tirade de Tartuffe ! Le dévouement à un mari ingrat façon Lys dans la Vallée de Balzac c’est du roman, et c’est au XIX° où les femmes n’avaient pas la possibilité d’être libres !
    Vous êtes enchantée de vous occuper de lui, vexée de ne pas le voir se rouler à vos pieds de reconnaissance, et enchantée de trouver là matière à célébrer votre noblesse d’âme incomprise. Le fait de refuser l’idée du divorce en dit long sur votre co-dépendance.
    N’utilisez plus des mots comme ‘perversion narcissique’ dont vous ignorez la portée. Je n’aime pas les fausses victimes, surtout depuis que l’une d’elle a servi de complice à mon PN dans sa tactique de harcèlement à mon encontre. Penchez-vous plutôt sur la notion de co-dépendance et prenez vos responsabilités. Ou pas.

    Aimé par 3 people

    1. Happy Wednesday @Rocambole 77

      “vous ne seriez pas en train de plastronner ni de vous auto-émouvoir avec cette conclusion « Si souffrir est ma croix je la porte ». Il y a même un effet comique, c’est une tirade de Tartuffe ! Le dévouement à un mari ingrat façon Lys dans la Vallée de Balzac c’est du roman, et c’est au XIX° où les femmes n’avaient pas la possibilité d’être libres !”
      Sauf que là encore c’est du Théâtre , de la Littérature , une oeuvre monumentale avec ces auteurs ici on est dans le N’IMPORTE QUOI .

      Take care,

      Aimé par 5 people

  4. Je pense que Wendy est loin d’être une perverse narcissique mais par contre ce qui est sur c’est qu’elle ne s aime pas, ne se respecte pas et n’a donc aucune limite d’irrespect envers elle. Je pense aussi que cette faille doit remontée à très loin probablement ds son enfance et ce manque de confiance s’est transformé en dépendance affective. Prête à tout pr obtenir un minimum d attention face à un mari qui lui montre un intérêt très minime. Elle n à pas de croix à Porter, c’est elle qui se punit toute seule en ne se respectant pas car elle accepte tout ca. Si elle savait la valeur qu’elle a et qu’elle relevait la tête et retrouvait sa dignité elle n’accepterait pas une minute de plus tout cela. Triste pour les enfants… et pour donner mon avis sur le mari pas assez d éléments pour dire que c’est un pn il est infidèle, ne la respecte pas mais avec l’attitude qu’ elle a envers elle, elle ne peut qu’attirer ce genre de personne en face.

    Aimé par 9 people

  5. Chère Wendy, vous vous gargarisez de votre victimisme avec la plus haute complaisance. Vous savez pertinemment d’ailleurs que vous n’êtes pas une PN mais vous auriez adoré que l’on valide cette étiquette avec vous afin de pouvoir relever votre self-esteem…
    Votre résistance a eu le mérite de vous amener ici, certes, mais serez-vous prête au diagnostic que ne vont pas manquer de vous soumettre les vraies ex-victimes ?
    A vous de voir.

    Aimé par 5 people

  6. Bonjour à tous,

    Je me permets également de donner mon humble avis.
    Wendy, vous n’ êtes ni l’un ni l’autre des pn. Vu votre estime de vous même, si monsieur était pn ( bien que nous n’avons que peu d’éléments le concernant mis à part qu’il est un infidèle chronique comme dit plus haut dans les commentaires ), vous sériez à terre depuis belle lurette, détruite, en miettes, voire pire, vous ne seriez pas en train de clamer haut et fort que vous voulez rester coûte que coûte avec votre cher mari.
    Quant à vous, vous êtes tout l’inverse d’une pn, en revanche vous dégagez presque un plaisir à « souffrir »….
    Basculez toute cette énergie et cette force gâchées volontairement par vous même vers vos enfants et votre personne ! Mais ça vous le savez déjà !!!

    Bon après- midi à tous.

    Ps : merci toutefois pour votre témoignage.
    Ps 2 : n’hésitez pas à m’opporter vos lumières Scarlett si je me trompe et HB avec un peu de retard 🎂

    Aimé par 4 people

    1. Happy Thursday @Anissa

      je cite : “Quant à vous, vous êtes tout l’inverse d’une pn, en revanche vous dégagez presque un plaisir à « souffrir »….”

      Exactement.com On est en plein dans du gloque de l’errance sentimentique et romentale de complaisance, jouissif, sans cette souffrance @Wendy n’ existerait pas sachant qu’à la base elle ignore tout du verbe vivre.
      Et son mec quant à lui à baisser les bras d’office , vu que dans son propre foyer il n’y a plus rien à polluer @Wendy à pris le relais. Maintenant entre l’élève stagiaire et le maître il semblerait que l’élève à dépassé le maître.

      Pourquoi est-il plus difficile d’aimer les personnes qui ne s’aiment pas ?
      Le problème des personnes qui ne s’aiment pas c’est qu’elles croient qu’elles ne sont pas dignes des autres. Leur peur à l’abandon les rend plus enclin à cela.
      https://amelioretasante.com/plus-difficile-daimer-personnes-ne-saiment/

      Peace,

      Aimé par 5 people

      1. Comme toujours très juste cet article ! L’histoire de ma vie (passée !)… Je suis consciente que Si mes histoires étaient des poisons , je n’étais pas du tout un cadeau moi non plus ! Lol ! Avec le recul, Je n’aimerais pas avoir à faire à une personne comme celle que j’étais … Monsieur toxique en à joué mais il en a déployé de l’énergie et des mots , lol ! Il me le disait :  » Tu me donnes mal à la tête, tu le fatigues avec tes questions, t’es toujours dans l’analyse, tu t’arrêtes jamais ?!  » J’étais moi aussi toxique ! Les dépendants affectifs le sont ! Je ne veux pas plus de DA que de PN dans ma vie ! Ils sont usant, ont peur de l’abandon effectivement mais une peur que rien ne peut rassurer… Ils ne s’aiment pas quand ils ne se détestent pas , il faut sans cesse les rassurer et Ça c’est du vampirisant ! Ça vide de toute énergie , POUR RIEN , Si au moins ils allaient mieux après… Mais pas du tout ! C’est pour cela que je ne vois plus les PN comme des monstres froids (sans négliger du tout leur dangerosité) , le blog m’a fait comprendre que c’est un profil parmi d’autres, qu’ils sont certes néfastes mais qu’il y a des tas d’autres profils qui le sont. Je les diabolisais , leur attribuait presque un pouvoir occulte mais quand on a compris comment ils fonctionnent, rien à voir ! L’emprise n’a rien de magique, c’est une technique, certes aliénante mais finalement autour du PN, je constate qu’il y a beaucoup de personnes que l’on peut aussi qualifier de toxique sans vouloir généraliser… On parle de failles mais il y aussi une attraction, pour « ce pair  » avec les mêmes blessures que soi qui nous rend aussi complice et toxique ! C’est pourquoi, je lui ai pardonné en me pardonnant à moi même… Il est indispensable de faire ce travail d’amour et de bienveillance avec soi même, pour espérer être heureux ! Ne pas s’aimer soi même nous rend toxique pour nous et pour les autres… @Wendy , pas besoin d’étiquette PN pour comprendre qu’il y a quelque chose à régler chez vous ET dans votre couple. Et si votre mari souhaite divorcer, vous ne pouvez pas vous accrocher désespérément en refusant par fierté. Un couple c’est deux personnes. Il vous en fera voir de toutes les couleurs et vous perdrez encore des années à souffrir. Vous ne devez pas vous maltraiter ainsi ! Car c’est vous la plus maltraitante de l’histoire, VOUS qui l’autorisait à vous malmener en étant aux petits soins pour lui en plus ! Je vous souhaite de retrouver votre dignité humaine parce que là c’est catastrophique… Ouvrez des livres de développement personnel , regardez sur le net , voyez un psy , je ne sais pas mais trouvez le moyen d’avoir une bonne estime de vous et des limites à ne pas franchir envers vous… Courage !

        Aimé par 7 people

      2. @Historiacyn,

        IL N’Y A JAMAIS EU DE COUPLE CHEZ@WENDY TOUT EST MENSONGE.
        Elle lui sert de SHELTER= Pied à Terre, après chaque relations « extra conjugales” et c’est tout.

        Xoxo

        Aimé par 4 people

      3. Ce qui lie Wendy et son mari est la peur d’être célibataire (qu’on m’explique un jour ce qu’il y a d’effrayant au point de s’accrocher à une situation comme celle ci 😨).

        Ils ne sont pas liés par l’amour.

        Monsieur a trouvé une autre source de drogue donc il s’éloigne. Il le fait d’autant plus facilement qu’il ne voit pas Wendy pour ce qu’elle est mais pour ce qu’elle lui donnait, soit la sécurité d’être toujours présente.

        Aimé par 5 people

      4. J’aime beaucoup votre analyse car je me suis rendue compte depuis plusieurs années que j’étais une dépendante affective. Long travail loin d’être terminé pour moi. Mais je me refuse à continuer d’être toxique pour les gens que j’aime.

        Aimé par 3 people

      5. Bonjour @Nom d’une païenne, c’est un travail éprouvant et difficile, c’est vrai. Mais il faut s’accrocher parce que cela en vaut la peine. Écoutez vous et ajustez selon vos besoins mais peut-être , que cela vous aidera un peu, de savoir, en résumé, comment, j’ai personnellement procédé : La première des choses que j’ai faite après avoir pris conscience d’être DA, a été de chercher à comprendre pourquoi je l’étais. Il y avait plusieurs raisons, j’ai trouvé d’abord les plus proches en date, c’est alors comme si je tirais sur un fil qui contenait mes blessures , au fur et à mesure qu’elles remontaient , j’écrivais, jusqu’au bout du fil… Mettre des mots sur mes maux est pour ma part le meilleur des exutoires, cela a été ma thérapie . Les raisons remontaient jusqu’à ma conception, je n’en étais même pas consciente… Il a fallu , que je trouve la paix avec ce passé. J’ai écrit encore , lu , me suis documentée sur la dépendance affective, et puis j’ai beaucoup médité. C’est petit à petit , que j’ai avancé. J’ai fait des « deuils » nécessaires. Quand je parle de deuils , c’est au sens figuré, il m’a fallu accepté ce que je ne pouvais pas changer de mon passé et « les enterrer » une fois pour toutes. Me pardonner et pardonner aux autres aussi , y compris père et mère, m’a libéré. Apprendre à me connaître, à m’aimer comme j’étais, et avant , qui que ce soit d’autre en ne me disant des choses positives, au lieu de sans cesse me déprécier . Je vous conseille, à mon tour, comme on me l’a conseillé, à mon arrivée ici : « les quatre accords » toltèques  » de Don Miguel Ruiz, ce livre est un hymne à la paix intérieure, à l’amour et au respect de soi . Je vous souhaite d’y arriver, vous verrez comme la vie est belle et plus légère, en quittant la dépendance affective toxique, pour l’amour sain. Pour VOUS déjà , et donc , forcément , pour ceux que vous aimez. C’est une renaissance ! Force et courage à vous 😉

        Aimé par 2 people

      6. « Ce qui lie Wendy et son mari est la peur d’être célibataire (qu’on m’explique un jour ce qu’il y a d’effrayant au point de s’accrocher à une situation comme celle ci 😨).

        Ils ne sont pas liés par l’amour. »

        Ce que vous dites, Scarlett, me rappelle brusquement ma cousine, elle aussi sous l’emprise d’un PN (un vrai). Evidemment, elle ne le sait pas et refuse de le voir, quand bien même on lui a envoyé des messages d’alerte : quand on a su que monsieur a tenté de mettre, l’été dernier, ma sœur dans son lit – elle est encore traumatisée -, ça n’a plus fait de doute pour la famille. Le souci, c’est que ma cousine correspond tout à fait au profil de dépendante affective que vous décrivez, et ça rend les choses plus compréhensibles soudain… elle aussi, à sa façon, c’est un véritable poison, et elle et son PN se sont bien trouvés. Elle a une peur panique de se retrouver célibataire, alors bien sûr qu’elle refuse de le quitter, son gus, même si ça crève les yeux qu’il ne l’aime pas et ne la respecte pas ! Elle ne se respecte déjà pas elle-même…

        J'aime

      7. Bonjour Aliénor

        Les deux faces d’une même médaille. Un DA qui ne veut pas voir son fonctionnement est autant dans le contrôle qu’un PN. Pas pour les mêmes raisons et pas avec autant de malveillance mais les DA sont prêts à tout accepter pour ne pas être célibataires.

        On le lit dans le récit de Wendy. Ceci est leur mode de fonctionnement. On ne cherche pas à être dans un épanouissement mais juste avec quelqu’un.

        C’est triste pour les enfants au milieu.

        Aimé par 3 people

      8. Happy Friday @Aliénor,

        Je cite: “Evidemment, elle ne le sait pas et refuse de le voir”

        Ce n’est pas possible…
        Soit elle l’ignore et ne le voit donc pas , soit elle le sait et est dans le déni.
        La seconde option semble plus probable.

        Formule choc= DA+PN = COMPATIBLES
        Donc à VOUS autres de couper les ponts et vite.

        Peace,

        Aimé par 1 personne

      9. @Dandoha,

        Vous avez raison effectivement, il est fort possible qu’elle sache… mais nous nous sommes souvent posé la question à ce sujet. Dans tous les cas, nous ne l’excusons pas pour cette acceptation et nous la laissons où elle est, elle ne mérite pas qu’on se fatigue pour elle.

        Elle et son PN n’ont pas d’enfant, mais projettent d’en avoir. Ils évoquent le mariage mais ne concrétisent rien. Quant à couper les ponts, nous pourrons le faire l’an prochain, une fois que ma sœur aura terminé ses études dans la région et sera (éventuellement) revenue chez nous. Cependant, nous nous inquiétons beaucoup pour ma grand-mère qui est très attachée à ma cousine, et qui se retrouve, comme dit Scarlett, « au milieu », faute d’enfants.

        Pour notre part, nous avons rompu tout contact direct depuis ce fameux épisode mais, famille oblige, nous avons quelquefois de leurs nouvelles. Il est fort possible aussi que nous ne puissions faire autrement que les supporter aux réunions de famille…

        J'aime

      10. Happy Sunday @Aliénor

        je vous cite: “Elle et son PN n’ont pas d’enfant, mais projettent d’en avoir. Ils évoquent le mariage mais ne concrétisent rien. Quant à couper les ponts, nous pourrons le faire l’an prochain, une fois que ma sœur aura terminé ses études dans la région et sera (éventuellement) revenue chez nous. Cependant, nous nous inquiétons beaucoup pour ma grand-mère qui est très attachée à ma cousine, et qui se retrouve, comme dit Scarlett, « au milieu », faute d’enfants.”
        Pour une personne qui a déjà pas mal de temps sur ce blog , vous vous trouvez beaucoup “ de justificatifs” pour ne pas vous mettre en NO CONTACT avec ce couple.
        Je vous le dit très sincèrement et je peux me tromper mais ça n’aidera ni la soeur qui doit être adulte ni la grand-mère.

        Peace,

        Aimé par 1 personne

      11. Admettons… Pour le moment, nous faisons le maximum pour nous couper. La distance aide à nous tenir éloignés de tout ça, dans tous les sens du terme.
        A mon sens, je ne me trouve pas de justificatifs, je constate surtout des faits. Mais si vous jugez qu’il faut me remettre en question, je le ferai volontiers. Fort heureusement, ce n’est que ma cousine, nous n’avons jamais été proches… le travail s’en retrouvera facilité.

        Je vous remercie.

        Aimé par 1 personne

      12. @Aliénor,

        Vous devez retenir ceci :
        Je schématise : si je suis en NO CONTACT avec ma génitrice, je ne sais ni ce qu’elle pense ni ce qu’elle fait, je suis incapable de dire ce qui se passe dans sa vie et elle dans la mienne.
        Ma génitrice quand je suis au téléphone avec elle je suis toujours occupée à utre chose avec du bruit de fond, elle me parle je réponds oui, non, je ne sais pas, c’est bien, okay, entendu, puis “ ok je constate que tu vas bien bonne journée bye” et je raccroche.
        Je serai incapable de raconter ni ses projets ni ses non projets, ça ne m’interesse pas
        Quelle pourisse la vie de membres de ma famille ce n’est pas mon problème il réagiront d’eux mêmes je n’ai pas à les protéger de quoi que ce soit, son propre comportement la trahira tout seul et je me concentre sur moi.
        Si réeelement il y a danger les autorités me contacteront et j’aviserai c’est tout

        Vous comprenez?

        Je laisse les autres faire leur propres expériences avec elle

        peace,

        Aimé par 2 people

  7. Happy Thursday @Wendy,

    Je cite : “ Lorsque j’ai rencontré mon mari, j’étais en instance de divorce, et il me disait que sa relation ne durerait pas qu’il allait y mettre fin. Alors nous sommes sortis ensemble.”
    Puis : “Je suis incapable de me séparer de lui, j’ai cette sensation que je ne peux vivre sans lui.”

    Je note ceci: “ J’en ai fait une énorme dépression, nous avons essayé de suivre une thérapie de couple, mais il s’est réfugié dans de la passivité (termes de la psychologue), résultat je suis la seule fautive de ce qui arrive dans notre couple.

    Je n’ai pas su gérer les garçons et les ai préférés à ma fille, je l’ai délaissée. J’étais radine donc nous ne sortions pas à cause de moi. J’avoue les sorties picoles ne m’étaient pas agréables.

    En plus, je savais que lorsqu’il était dans cet état j’allais passer une soirée à jouer « sa p**e ».”

    Je relève: “ Alors j’ai mis les bouchées doubles, dans le changement de comportement, je suis attentive, prévenante, sans critique, ni jugement.

    Je médite, et me raisonne.”

    Pour finir: “Malgré tout cela, il continue de me cacher ses SMS, ses sorties avec ses collègues filles bien entendu, a bloqué son téléphone, n’utilise que Messenger, a changé d’adresse mail car quand j’ai découvert sa liaison, c’est en fouillant ces supports informatiques que j’ai tout su.

    Donc hier il était en formation, et de toute la journée il a échangé des SMS avec une ancienne collègue. Et oui, je vérifie encore sa facture téléphonique. Alors que j’ai le droit à : « Je peux travailler oui 😉 » si je lui en envoie un.”

    C’est l’un des témoignages les plus PATHETIQUES qu’il m’ait été donné de lire sur ce blog.
    @Scarlett parle de paresse intellectuelle, je me permets d’y associer une puissante dose morbide de MALHONNETE INTELLECTUELLE DELICTUELLE.

    Des gens à l’immaturité chronique, dépourvus de toute notion et perception de valeurs humaines et d’intégrité et à l’égo surdimensionné, sautent à pieds cassés et joints dans la vie du couple d’apparence mais surtout de cohabitation réelle, y compris dans la parentalité de principe sans jamais en maîtriser la gravité même à l’issue de 16 ans de vie “ commune” je dirai “ comme une” ( autre).

    Voilà 2 individus trainant des casseroles existentielles qui sont tellement addict à la dépendance affective ( l’un fait le zombie dans le foyer l’autre fait le mort vivant, un vrai film d’horreur) qu’ils sont incapables de parvenir aux termes d’un engagement, puis ensuite entammer un nouveau.
    NON ils sillonnent les rapports humains comme des enfants circuleraient dans un Candy Shop les deux mains pleines de lollipops et la bouche baveuse remplie de mashmallow.
    De la voracité existentielle similaire à la junk food, à l’état pure , d’une bestialité émotionnelle et fusionnelle sans nom, avec tout le respect que je dois à la faune sauvage de notre Mère Nature.

    D’un autre côté de l’humanité nous avons ceux qui sont conscients d’eux mêmes, respectueux des valeurs, pas forcément parfaits, et qui cependant comme pour tout sans consciemment le provoquer tombent dans le piège des toxiques que sont le PN, ces Pervers Narcissiques que nous avons jusqu’ici tout au long de ce blog avant ce témoignage de @Wendy définis dans de nombreuses rubriques.

    Alors il semblerait qu’en telle situation choisie, l’auteur de ce “ témoignage” qui achève ses lignes par un discours de vampirisation “ Si souffrir est ma croix je la porte.” s’interroge sur sa personne à savoir PN ou pas?

    Il est évident selon moi, que nous avons à faire ici à un exemple typique d’abus manifeste.
    Au même titre que ces femmes enragées aigries de la première heure, qui pour pourrir la vie de leur ex, se jouent du sytème judiciaire afin d’obtenir des RESTRAING ORDER pour cause de « violence connjugale” et qui une fois l’ordonnance acquise , retourne en courant dans les bras de leurs “ bourreaux” . En d’autres termes des arnaqueuses du sytème de protéction judiciaire.

    Et bien en l’espèce nous sommes , d’après moi en pleine FASHION WEEK la tendance du moment , le MUST HAVE et le LOOK tendance du moment c’est : mon mec ce PN ou encore je suis une PN ? voire nous sommes des PN quelle est ta taille? Moi c’est XXXL et toi, XXL ?!!!!

    Moi je dirai ceci , peut être avons nous ici une nouvelle déclinaison low cost, toute chaude sortie du four, du PN auto proclamé.
    Une déclainaison très bas de gamme , justement par paresse et malhonnêteté intellectuelles de personnalités tellement toxiques (que ça en devient pornographiques à ce niveau) pour elle même qu’elle s’est auto diagnostiquée PN, comme Yves Saint LAURENT s’était proclamé le père du Smoking Féminin et Jean-Paul GAUTHIER le parrain de la Marinière, sauf que les deux derniers ont oeuvrés dans le Grand Art la Perfection la Créativité et l’Authenticité, rien à voire avec le cas @ Wendy.
    Pourtant quand Azzedine ALAIA avait introduit le sac Tati dans son défilé haute couture en 1990 c’était du LUXE.

    Non……… Pas chez @Wendy.

    Chez Wendy on baigne dans le victimisme chronique , la dépendance volontaire l’auto humiliation, le mépris du droit d’être un enfant épanoui, la lamentation chronique, la fénéantise parentale de complaisance , autrement dit le foyer chaleureux dont rêve tout enfant qui évolue avec de tels “ parents » aussi maturent que des adolescents en pleine crise constante. Non ne vous y trompez pas, chers lecteurs, Chez @Wendy ce sont les enfants qui portent la croix , la croix de la discrimination, la croix de l’immaturité parentale et de l’absence de communication. Chez @Wendy les enfants sont des pions dans ce grand échiquier du désatre : “ Je n’ai pas su gérer les garçons et les ai préférés à ma fille, je l’ai délaissée.” .
    Chez @Wendy on s’approprie le bien d’autrui au nom de “ l’amour” : “ de toute la journée il a échangé des SMS avec une ancienne collègue. Et oui, je vérifie encore sa facture téléphonique” .

    Chez @Wendy on entretien la souffrance pour mieux se plaindre et se faire plaindre, chez @Wendy on baigne dans le mensonge : “ C’est vrai que je voulais savoir en définitive s’il allait me dire la vérité. Il s’est enfoncé une fois de plus dans le mensonge.” Parce que chez @Wendy tout est mensonge 😉 …..

    Il y a des personnes qui vous inspirent et d’autres qui vous épuisent
    https://amelioretasante.com/y-a-personnes-inspirent-dautres-epuisent/

    Évitez les personnes qui vous épuisent, entourez-vous de qui rend votre cœur joyeux
    Puisque que nous devons fréquenter de nombreuses personnes qui épuisent notre énergie, il est bon d’apprendre à mettre des limites pour qu’elles ne nous affectent pas trop.
    https://amelioretasante.com/evitez-personnes-epuisent-entourez-de-rend-coeur-joyeux/

    Peace,

    Aimé par 8 people

  8. Bonjour à tous, bienvenue Wendy,

    Alors là… je ne suis pas aussi sévère que vous.
    Je vois une victime … de PN. Si cet homme n’en est pas un, je ne comprends plus rien… Je voulais d’ailleurs souligner les « drapeaux rouges » pour reconnaître un PN, mais en fait, je me suis retrouvée à souligner la totalité du témoignage.
    Ce que Wendy nous raconte ressemble à beaucoup de témoignages. La seule différence que je note et qui n’est pas un détail, c’est qu’elle est à la fois totalement sous emprise (addiction sévère) mais en même temps son témoignage sur ce blog est la preuve qu’une partie d’elle même sait que ce qu’elle vit n’est pas de l’amour ni de la passion. Une partie d’elle-même crie « au secours !  » et nous ne devons pas l’ignorer, même si le côté sombre d’elle-même se montre insupportable et nous provoque : « si souffrir est ma croix, je la porte !  » Oui Wendy… tu apprendras en lisant les commentaires que cette phrase est totalement bannie ici. Personne ne vous demande de vous sacrifier. Même pas votre conjoint et c’est pour ça peut-être que Scarlett ne le considère pas comme PN. Il n’a même pas à vous manipuler. Vous lui donnez l’autorisation de vous maltraiter. Car c’est de cela qu’il s’agit. C’est de la maltraitance psychologique et ce que l’on essaie de vous dire, nous les victimes de PN, c’est que vous n’êtes pas seule à souffrir… Vos enfant ! Sont-ils condamnés eux aussi à porter votre croix?
    Nous essayons de vous réveiller avant la fin tragique (annoncée) de cette histoire. Vous ne voulez pas partir… Alors il vous piétinera de plus en plus fort, vous mentira avec des mensonges de plus en plus gros et pour finalement vous quitter pour une autre sans un regard, comme si vous n’aviez jamais existé pour lui… Et si par bonheur, vous vous remettez de cette histoire, il reviendra vers vous pour achever son œuvre. Voici la chronique de votre mort psychologique annoncée.
    Wendy…. Si vous êtes sur ce blog, c’est que vous voulez peut-être savoir d’où vient toute cette souffrance et si ce que vous vivez, quelqu’un l’a vécu.
    J’ai le courage de dire oui…j’ai vécu des choses similaires.
    D’un côté, je ne pensais pas avoir le courage de le quitter parce qu’il m’avait toujours dit que je ne serais rien sans lui, mais surtout, parce que j’avais construit ma vie par rapport à lui. Que j’avais si peu d’estime pour moi et surtout, je le mettais tellement sur un piédestal que je trouvais normal d’être si dépendante de lui. Il m’avait assuré qu’il resterait auprès de moi jusqu’à la fin de ses jours. Mais de plus en plus souvent, lors de disputes, il me prévenait qu’il allait me quitter pour une autre. Une qui prendrait soin de lui, qui l’écouterait car lui, s’impliquait beaucoup et faisait des efforts pour que notre couple fonctionne alors que moi, je n’en faisait aucun…
    Et un jour, il est parti avec une autre. Il m’a dit  » je t’avais prévenu, mais tu ne me crois jamais !  »
    Mais heureusement pour moi, quelques mois avant la rupture, une partie de moi commençait à se révolter et à comprendre que quelque chose n’allait pas dans notre relation. Si bien que le jour où il m’a quittée pour une autre, j’ai compris…et j’ai pu entamer directement mon travail de deuil. Le premier deuil qui n’est pas le plus facile c’est de se dire que j’avais passé 24 ans avec un homme qui ne m’avait jamais aimé… et que cet homme qui m’apparaissait comme un étranger, était le père de mes enfants…
    Voilà… Je ne peux que vous conseiller de lire les articles du Blog. Et surtout, cessez de vous maltraiter ! Prenez soin de vous !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Caren,

      Cet homme n’est pas un pervers narcissique.

      Nous sommes dans le cas où deux codépendants se sont trouvés. Wendy se retrouve face à un homme qui l’abuse juste un peu plus qu’elle s’abuse déjà elle-même, voilà pourquoi elle commence à ouvrir les yeux sur sa situation... tout en l’acceptant pleinement puisqu’elle écrit « être prête à rester ainsi ».

      Trouver des excuses au comportement d’une tierce personne ne remplace pas la réalité des faits.

      1) Wendy a rencontré son mari alors qu’elle était déjà en instance de divorce et qu’il était lui-même dans une relation
      = il s’agit de deux codépendants, tout simplement. Monsieur a pris la peine de sécuriser sa nouvelle branche avant de céder la première. Ce n’est pas un jugement, chacun fait comme il veut mais comment Wendy peut-elle raisonnablement s’attendre à ce qu’il ne procède pas exactement de la même façon quand il aura décidé de la lâcher…? Mon petit doigt me dit qu’il est en train de préparer son issue de secours et s’en cache à peine = il lui a dit qu’il voulait divorcer et il est plus distant depuis 6 mois. ça sent le souffre.

      2) Les codépendants ou dépendants affectifs ne sont pas des agneaux innocents et pour tout vous dire, je les fuis autant que les PN. Pourquoi ? Parce qu’ils s’attachent à la première personne qui leur donne de l’attention sans chercher à connaître réellement cette personne. Puis, au lieu d’analyser leur propre comportement avec des questions simplissimes comme : « Ne me suis-je pas précipitée dans cette relation ? », « Est-ce une personne qui me correspond vraiment ? », « Quel est le traitement que j’accepte et celui que je n’accepte pas ? », ils se mettent dans une posture de victime automatiquement et rejettent la faute sur l’autre personne. Lisez comme Wendy se fait passer pour une personne qui se remet en question au début… pour mieux nous présenter la version « Je porte ma croix ». Ceci est de la manipulation.

      Son état d’esprit est celui d’une personne qui vit de l’attention que lui procure son insatisfaction affichée dans son couple. Ce ne sont pas les mots d’une personne réellement en souffrance et qui veut progresser vers un autre état, en dépit des apparences. Je le vois noir sur blanc. Ce n’est pas un jugement, une fois de plus. Wendy sait pourquoi elle agit comme ça et si elle ne le sait pas, à elle de se poser la question mais je ne lui chercherai pas d’excuses. Elle est grande.

      3) Wendy se rend bien compte aujourd’hui qu’elle a perdu le contrôle de son mari et qu’il est infidèle malgré tout son système d’espionnage. D’ailleurs, relisez bien : la relation a commencé à se dégrader il y a 8 ans, sur un mariage de 16 ans = trop long pour un mariage avec un PN. Wendy ne parle pas non plus d’un love bombing. C’est donc une relation tout à fait classique entre deux adultes qui s’est dégradée au fil du temps par les mensonges de l’un et la complicité de l’autre. Il arrive un certain point où il ne peut plus y avoir de respect quand un homme est validé dans ses comportements par sa compagne. Naturellement, il s’en détache. Et comme Wendy s’accroche (cf « Je ne peux pas vivre sans lui »), il a en gros carte blanche pour vivre comme bon lui semble. De quoi se plaint-elle ? Où est la manipulation ? Où est la perversion là-dedans ? Vous pouvez la chercher avec une lampe torche parce qu’elle ne se trouve pas forcément là où on s’écrit « Au pervers ! » 😉

      4) La seule projection dont elle parle (pour rappel, la projection est le marqueur des PN et c’est ce qui rend fou) est le fait que son mari la traite de « perverse narcissique ». J’ai bien peur que ce soit extrêmement léger et désigne plutôt… un homme totalement non informé sur le sujet de la PN mais qui sait que c’est quelque chose de « pas joli » et que ça lui donnera le beau rôle dans le divorce qu’il s’apprête à demander. Et comme Wendy n’est pas plus informée sur le sujet, elle croit à ce que Monsieur raconte… alors qu’elle nous dresse par ailleurs le portrait d’un menteur. Bref, beaucoup trop de signes qui montrent deux personnes dépendantes l’une de l’autre, qui se découvrent aujourd’hui car l’un des deux est en bout de course et cherche à quitter X pour se jeter dans les bras de Y, de liane en liane.

      La boucle va se boucler.

      Les dépendants affectifs n’aiment pas l’autre. Ce qu’ils aiment, c’est le fait de ne pas être seuls. N’importe quelle compagnie fera leur affaire. Le monsieur est en train de la quitter petit à petit, il n’a pas le courage de lui dire en face qu’il a trouvé quelqu’un d’autre parce qu’il aurait trop peur que l’autre le lâche et que Wendy également = se retrouver célibataire, l’angoisse 😉

      Il lui mène la vie dure parce qu’il n’a pas le courage de l’affronter. L’autre femme n’est peut-être pas aussi dépendante que Wendy et il ne sait pas encore si elle est susceptible de rester à long terme. Pragmatisme !

      Ce n’est pas être sévère mais remettre les choses dans leur contexte. La perversion narcissique n’est pas la réponse à tous les dysfonctionnements humains. Il y a une simple solution à tout ceci = que Wendy prenne conscience que cet homme ne la respecte pas et qu’il ne changera sans doute jamais. Soit elle l’accepte tel qu’il est, avec ses mensonges, trahisons, dévalorisations ; soit elle change de partenaire, quitte à chercher elle aussi une nouvelle liane avant de lâcher celle-ci puisqu’il faut être pragmatique.

      Aimé par 12 people

      1. My @Scarlett

        1) « Wendy a rencontré son mari alors qu’elle était déjà en instance de divorce et qu’il était lui-même dans une relation “
        =
        THE WAY YOU GOT HIM YOU GONNA LOOSE HIM
        LE FER QUI BAT LE CHIEN NOIR BAT LE CHIEN BLANC
        WHAT GOES AROUND COMES AROUND
        KARMA IS DOING ITS THING 😉

        Yassss Girl Yasss
        AMEEEEEENNNNN

        Pas besoin de perdre son temps à lire tout le témoignage après ces lignes , tout était déjà dans la recette!!!!

        Xoxoxo

        Aimé par 7 people

      2. Oui et c’est une règle qui s’avère toujours exacte.

        Si une personne trompe avec vous, elle vous trompera de la même façon. On a beau le répéter…😑

        C’est le même mode opératoire qui se reproduit. Avant d’aller chercher des explications complexes, commençons par la base : « Comment vous êtes-vous connus..? »

        On comprend mieux la suite !

        Xoxo

        Aimé par 8 people

      3. My @Scarlett,

        Angelina Joly herself a reçu la visite de KARMA.
        Il faut cesser d’enfiler les sous vêtements sales des autres , procurez vous votre RESPECT !!!!
        C’est la bases même de l’Hygiène physique et mentale.
        Comment penser en être épargner franchement Smh… Give me a break!

        Yurk, 😂 🤣
        Xoxo

        Aimé par 4 people

      4. Sauf qu’Angie a réagi au quart de tour et n’a même pas laissé Brady faire ses valises 😂

        Elle devait s’attendre à la visite de Karma dès l’instant où l’effet lune de miel s’est arrêté.🔮

        Aimé par 3 people

      5. Et tu y arrives ! Je te trouve vraiment diplomate ! Les personnes qui se sentent agressées ont du mal avec la vérité, pas avec tes mots 😉

        Aimé par 1 personne

      6. Hello les filles, ❤
        Tout a été dit et ton commentaire @Scarlett résume bien la situation! Les dépendants affectifs sont à fuir, autant que les PN!
        Dans le cas de @Wendy, on voit bien comment elle alterne les phases de chantage affectif, de domination et contrôle et de soumission! Prête à tout pour garder son homme, elle tisse une véritable toile d'araignée autour de lui, le retient en otage mais il est déjà parti (ce n est qu'une question de temps)…Elle sait depuis le début qu'elle ne peut pas lui faire confiance et qu'il va la quitter pour une autre. En lisant la 1 ere phrase de son témoignage, je savais comment ça allait se terminer!
        Foutu Karma, quand tu nous tiens!! 😦
        Belle soirée ❤

        Aimé par 5 people

      7. Coucou Etoile

        Tu as tout dit ici « elle tisse une véritable toile d’araignée autour de lui ».

        Euh… On a juste oublié qu’à la base, on n’est pas censé « tisser une toile d’araignée autour d’une personne », ni la « garder » 😉

        En tout cas, pas dans le cadre d’une relation humaine.

        Le seul fait de devoir utiliser des « stratégies » montre que l’autre n’a plus très envie d’être dans la relation.

        @Wendy = laissez-le partir ! Ouvrez-lui les portes de sa cage. Que ce soit demain ou dans 2 ans, cet homme vous quittera/trompera long terme parce qu’il « aime » ailleurs, à la façon des dépendants. C’est une question de temps.

        Aimé par 5 people

      8. Et c’est à des centaines de milliers de kilomètres de l’amour !! Quel intérêt d’enchaîner quelqu’un contre sa volonté ? L’amour ne s’oblige pas, l’amour ne s’exige pas , l’amour se vit dans la liberté, le respect et la bienveillance, sinon ce n’en est pas !

        Aimé par 3 people

      9. Merci pour l’explication. Oui…c’est clair maintenant. J’ai encore du mal à accepter que certaines personnes ne peuvent pas être « sauvées ». J’ai retrouvé tellement de points communs entre mon vécu et ce témoignage. Mais même si l’attitude de Wendy (pseudo pas choisi au hasard je suppose) m’a dérangée, j’ai essayé de lui trouver des excuses. J’ai encore beaucoup à apprendre sur le sujet des dépendants affectifs 🙂

        Aimé par 1 personne

  9. Bonsoir,

    Ce témoignage résume à lui tout seul tout ce qu’il ne faut pas faire qui plus est au nom de l’amour.

    J’ai beau relire, je ne parviens pas à voir la moindre trace de cet amour qui est sensé unir 2 personnes vivant en couple. Que dire de l’amour propre, totalement absent également.

    Si l’amour est : vouloir être un(e)autre pour plaire à son conjoint(e), accepter la violence physique et/ou morale, vivre la peur au ventre, adopter toute sorte de stratégie pour que l’autre reste, Ca n’est plus des casseroles, comme nous en traînons toutes et tous mais c’est un choix de vie.

    La seule chose qui me vienne à l’esprit c’est la chanson de Lady Gaga « Bad romance ».

    Maya

    Aimé par 3 people

    1. Coucou Maya

      L’amour ne se force pas ! Quand quelqu’un vous montre qu’il n’a que faire de vous, il faut le croire sur parole.

      Un homme qui traite sa femme de cette façon, la trompe, lui ment, l’envoie sur les roses ne l’aime pas. Inutile qu’il le dise oralement pour que ce soit clair 😕

      Aimé par 6 people

  10. Bonjour @Dandoha,

    Merci pour votre explication.
    L’histoire est carrément glauque, on est loin de la souffrance réelle d’une vraie victime et / ou ex victime de pn, qui use d’un tas de subterfuges inimaginables pour protéger ses enfants de l’autre parent toxique, qui donne certainement autant d’amour à l’un qu’à l’autre de ses enfants, et qui pour finir s’efforce via une introspection profonde de ne pas se complaire dans un victimisme mais met tout en œuvre pour retrouver une dignité ( oui oui un petit 😉 à moi même mais aussi à d’autres ).
    Certes, wendy ne se dit pas victime mais se présente comme telle.
    On est dans le schéma opposé, un effet de mode… le sujet pn ici c’est de l’eau…

    Merci.

    Ps 3 : c’est plus fort que moi, je m’excuse d’avance mais NON AU RACISME 💔🌈❤️

    Aimé par 1 personne

  11. Bonjour,
    Bien sûr que la souffrance n’est la croix de personne, sache que la liberté est la douceur la plus excellente que j’ai jamais goutée.
    Et si cela peut t’aider, si toi tu ne t aime, aime au moins tes enfants en évitant de leur faire croire que c’est ça la vie.
    Je sens que tu es une Belle personne, alors sors de ce corps celle qui ne te ressemble pas. Laisse tomber la croix ou sers t en pour te redresser.

    Bien à tous, à Wendy

    Nini

    Aimé par 1 personne

  12. Happy Friday @Caren

    Je vous cite: “ J’ai encore du mal à accepter que certaines personnes ne peuvent pas être « sauvées ». J’ai retrouvé tellement de points communs entre mon vécu et ce témoignage”

    Si vous voulez sortir de cette phase post traumatique il va falloir sérieusement cesser de vous identifier aux autres. Vous faites du transfert de votre expérience, vous êtes plus axée à chercher les traits de souffrances identiques que les perspectives positives vers une guérison. VOUS faites des situations des autres UNE AFFAIRE PERSONNELLE

    Quand l’auto-compassion vous freine
    Au-delà de tout ce qu’elle peut représenter, l’auto-compassion reste tout de même un état de complaisance. Nous ne voulons pas consciemment nous sentir mal, mais nous stagnons bien souvent dans cet état qui nous fait souffrir.
    https://amelioretasante.com/quand-lauto-compassion-vous-freine/

    Peace,

    Aimé par 4 people

  13. Mea culpa @Dandoha,

    Un mood à l’instant T qui n’avait pas sa place dans ma réponse, qui était bien évidemment pas destiné à vous…

    Peace

    J'aime

    1. Hello @Anissa,
      Mere Teresa disait  » « Ne m’invitez pas à manifester contre la guerre car je ne viendrai pas. Mais si vous m’invitez à manifester pour la paix, j’y serai ». Idem pour moi!
      La pensée est créatrice…Pensez y.
      Belle fin de journée ❤

      Aimé par 2 people

  14. Je me demande comment fait Wendy pour supporter de vivre une situation aussi pathétique. Un mari qui veut divorcer, qui, si je comprends bien, ne demande pas le divorce. Wendy qui sait que cet homme est infidèle, accroché à une autre en attendant de trouver le courage de partir (dès que sa maitresse lui aura préparé un nouveau nid tout neuf sans doute). Je ne serai au demeurant pas surprise que son objet de convoitise soit elle mème indisponible, ce qui expliquerait pourquoi il n’a pas encore fait ses valises. A moins qu’il veuille éviter que Wendy ne l’attaque pour abandon de domicile, adultère ou autre ce qui dit en passant lui pend au nez, car je pense que Wendy ne s’en privera pas.

    Quant à Wendy, elle porte sa croix ! « Je suis malheureuse, il ne m’aime pas, il me ment, il me trompe, il me fait vivre l’enfer ….mais je veux rester avec lui ». Il est méchant, je suis gentille mais j’ai été méchante avec mes enfants à cause de lui. Tout le monde est méchant avec moi. Wendy, vous en êtes restée là ou vous étiez il y a des années en arrière… en enfance. Une enfance sans doute avec de mauvais repères.
    Tentez au moins de reconnaitre que le problème vient bien de vous pour le régler avec vous seule. Les problèmes de Monsieur sont les siens, qu’il en fasse ce qu’il veut, vous en avez assez avec les vôtres.

    A la question, suis-je Pn ? Je ne vois même pas le rapport avec votre histoire.

    Aimé par 4 people

    1. Bonjour Stellabat,

      Je suis 100% d’accord avec ceci :

      « Je ne serai au demeurant pas surprise que son objet de convoitise soit elle mème indisponible, ce qui expliquerait pourquoi il n’a pas encore fait ses valises »

      Cet homme a un historique de planification minutieuse avant toute rupture afin d’éviter ne serait-ce qu’une seule minute de « célibat » donc s’il n’est pas encore parti, c’est que son autre foyer n’est pas encore bien sécurisé. Mais ce n’est qu’une question de temps avant qu’il parvienne à ses fins. Il change simplement de position sans trop d’encombres 😉

      Incroyable de réfléchir ainsi et surtout de s’accrocher à une personne qui raisonne ainsi. Il n’accorde aucune valeur à la femme avec qui il est. Il lui faut juste une femme qui soit aussi dépendante que lui, peu importe son identité et sa valeur en tant qu’être humain. C’est une abomination de se laisser réduire à son sexe.

      Aimé par 3 people

      1. Happy Saturday @Stellabat,

        “ A moins qu’il veuille éviter que Wendy ne l’attaque pour abandon de domicile, adultère ou autre ce qui dit en passant lui pend au nez, car je pense que Wendy ne s’en privera pas.”

        Ce n”est pas valable comme cause puisque après cinq ans de vie séparée ( mariage non consommé par exemple) le divorce peut être obtenu d’office en France. Ce qui est plus probable c’est que ce gros rat tente ainsi d’éviter toute pension alimentaire et autres charges communes à partager.Ce qui est très facile à faire quand on a une personnalité inerte comme @Wendy en face 😉

        Peace,

        Aimé par 3 people

  15. Bonjour Scarlett,

    J’ajouterai même, que si tel est le cas, il tire un certain plaisir à nourrir son égo en « volant » ses conquêtes à d’autres.
    Je m’inquiète plus pour Wendy. Que va telle faire, chercher elle aussi une roue de secours pour ne pas se retrouver seule ?

    Elle nous dit avoir suivi une thérapie, ainsi que la méthode TCC
    Je ne suis pas très au fait de ce type de pratiques. Je suis allée voir sur internet ce dont il s’agit:
    La thérapie cognitivo-comportementale est une thérapie brève, validée scientifiquement, qui vise à remplacer les idées négatives et les comportements inadaptés par des pensées et des réactions en adéquation avec la réalité. La TCC aide à progressivement dépasser les symptômes invalidants, tels que : les rites et vérifications, le stress, les évitements et les inhibitions, les réactions agressives, ou la détresse à l’origine de souffrance psychique.

    Wendy dit que cela l’a beaucoup aidée et qu’ensuite elle a vécu une période fusionnelle avec son mari. Vu que lui n’a pas suivi de thérapie, que s’est t’il passé pour un tel revirement de situation ? Elle dit qu’elle était amoureuse mais lui, a t’il vécu la même chose ? « j’étais de nouveau heureuse et très amoureuse » puis « Il y a 6 mois, il m’a complètement délaissée, ne s’occupait plus de mon état (en fait il ne m’a jamais vraiment aidée à aller mieux) ».
    Wendy parle de sa dépression dont il serait responsable et nous rapporte que selon lui, elle est responsable de son burn out car elle est une pervesse narcissique.
    Sans me prendre pour une thérapeute, je vois de la destruction réciproque, c’est une situation que j’ai du mal à comprendre. Est cela la relation entre deux dépendants affectifs ?

    Aimé par 3 people

    1. Coucou @Stellabat, Scarlett connait mieux le sujet que moi mais ce que je peux dire selon mon expérience, c’est que Oui cela peut donner cela deux DA… Et pire encore… Après avoir quitté Celui qui m’a mené sur ce blog et qui m’a fait analyser et revoir entièrement mon « moi », j’ai aussi fait un « bilan  » de mes autres histoires et tenez vous bien ! : En DA que j’étais , j’ai eu 2 DA (un jaloux maladif qui me cognait pour que je ne le quitte pas et un autre qui refusait toute activité (dont un emploi) qui pourrait le faire s’éloigner de moi plus de 10minutes, (je pouvais quand même me doucher seule ! 😅) il m’a étouffée, tant et si bien que j’ai fini par rompre et là il m’a effrayé, j’ai dû déposée deux mains courantes et appeler sa maman (ce n’est pas une blague) , pour qu’il abandonne, car il logeait dans ma cage d’escalier , ou vagabondait dans les alentours de mon domicile en pleurant comme un enfant et me répétant qu’il m’aimait ! 🙄) Sinon les 2 autres 1 « petit » manipulateur et monsieur fake… C’est en faisant ce bilan que je me suis dit que je devais absolument changer , car je ne voulais plus jamais , ni être une proie, ni être la bouée de sauvetage de qui que ce soit… 😉

      Aimé par 3 people

      1. Bah dis donc, Historiacyn, tu as fait fort avec tes choix sentimentaux 😂😂😂. Il faut que tu nous écrives ça en plusieurs tomes, tu vas cartonner 😹

        Pourquoi avoir une vie saine et enrichissante quand on peut s’entourer de :

        Parasites
        Pervers
        Manipulateurs
        Narcissiques pathologiques
        Dépendants maladifs
        Obsessionnels

        … sans oublier les « time killers » également connus sous le nom de « mythomanes », « égocentriques » qui te racontent leur vie et te remplissent la tête de leurs c*******s (bêtises pour être polie).

        Et évidemment la palme d’or pour les infidèles chroniques ou « fuck boys » qui hantent les sites de rencontres et prennent les gens pour des c**s ! Genre « Je suis marié mais BLA BLA BLA » (remplacez par ce que vous voulez😄

        On est fatiguées de vous lol ! Give us a break 😜

        Liste non exhaustive 😈

        Aimé par 8 people

      2. Happy saturday @Historiacyn

        Danm Giiiiirl !!!

        “En DA que j’étais , j’ai eu 2 DA (un jaloux maladif qui me cognait pour que je ne le quitte pas et un autre qui refusait toute activité (dont un emploi) qui pourrait le faire s’éloigner de moi plus de 10minutes, (je pouvais quand même me doucher seule ! 😅) il m’a étouffée, tant et si bien que j’ai fini par rompre et là il m’a effrayé, j’ai dû déposée deux mains courantes et appeler sa maman (ce n’est pas une blague) , pour qu’il abandonne, car il logeait dans ma cage d’escalier , ou vagabondait dans les alentours de mon domicile en pleurant comme un enfant et me répétant qu’il m’aimait !” .

        Tu les allaitais c’est pas POSSIBLE 😯 😦 😧 😮 😲 😵 😳 😱 😨
        Le sevrage a été violent ou quoi ??? !!

        La dernière fois que j’ai vu ça c’était dans des cas de Drug addict après avoir tiré la chasse d’eau sur leur cocaïne

        Pour ceux qui ne visualiserait pas la GRAVITE de la chose une illustration adaptable à TOUS LES DEPENDANTS AFFECTIFS

        Aimé par 4 people

      3. It’s gettin’ hot in here 😂😂😂

        Vidéo de prévention anti dépendance de toute nature. Si vous ne voulez pas finir dans cet état, réclamez votre indépendance 😄

        Warning : avalanche de noms d’oiseaux💯, coup de pied volé et lancer de sac à main innocent au programme 😝

        D’ailleurs c’est fou à quelle vitesse un sac à main peut disparaître 😨

        Aimé par 4 people

      4. My@ Scarlett

        Et tu remarqueras qu’à la fin elle ne cherche plus son HandBag mais repare avec son DoucheBag chéri😂😂😂

        Cocaïne is a Hell of a Drug #AddictPeople #RealStruggle #realThug #ThugLife😂😂😂

        Xoxo

        Aimé par 2 people

      5. Hello @Dandoha 😉 Même pas ! La vache était trop maigre pour donnner du lait… 🍼 😂 Blague à part, j’étais « maternante » en quelque sorte oui , je ne m’aimais pas je me disais « déjà tu n’es pas jolie , pas intelligente pas … (remplacez par ce que vous voulez de négatif ) que j’étais très gentille. En même temps c’est dans mon tempérament la gentillesse sans me jeter des fleurs, mais avec des limites maintenant 😊

        Aimé par 5 people

      6. Bonsoir Hystoriacyn

        Et bien, vous n’avez pas eu le temps de vous ennuyer avec de pareils énergumènes !🏆
        C’est là ou l’expression « c’est pas possible, je les attire ?! » prend tout son sens. Vous ne risquez plus de faire ce genre de rencontre après tout ce que vous avez découvert à votre sujet. Je vous trouve dynamisante 💥, votre lucidité est admirable 👏

        Je me demande si je ne vais pas exiger de mon futur prétendant, une psychothérapie préventive et organiser un speed dating avec toute sa famille, avant que je ne l’autorise à m’approcher !!!😀

        Aimé par 4 people

      7. Stellabat 😂😂😂

        Oui il faut étudier les dossiers des prétendants comme pour un entretien d’embauche avec prise de références lol 😁

        Sérieusement il faut poser beaucoup de questions et comparer avec les actions de la personne. Ensuite il est clair que la famille de la personne, la dynamique relationnelle en dit beaucoup sur ce qui vous attend.

        Yep very true 💯

        Aimé par 4 people

      8. Bonjour @Stellabat , en effet , je ne me suis pas ennuyée ! Lol ! C’était un bref résumé comme vous dites , vous hallucineriez si j’entrais dans les détails… Il faudra attendre les 12 volumes de mon livre ! 🤣 Avec le recul, j’hallucine moi même d’avoir accepté de telles relations ! Mais je me dis que j’ai quand même eu de la chance, j’avais un profil qui aurait pû attirer encore plus dangereux que ceux que j’ai eu ! Aujourd’hui je suis vraiment quelqu’un d’autre , déjà parce que j’ai appris à me connaître, à m’aimer, comme je suis, j’aime aussi le contact mais une autre expression a pris tout son sens : « Mieux vaut être SEULE que mal accompagnée  » , la solitude ne me fait plus peur, au contraire , et , cela change tout ! La vie est belle mais je la vois comme un ring où il faut se battre pour son bonheur ! À celles qui ont peur de quitter des hommes dangereux, Je les encourage à le faire. S’enchaîner avec quelqu’un de dangereux n’est pas survivre, c’est prendre des risques chaque jour. Mieux vaut prendre des risques ( bien évidemment , les plus mesurés possible, en préparant au mieux son départ) pour retrouver sa liberté ! Elle n’a pas de prix ! Il faut prendre son courage à deux mains , quelles que soient les situations, il y a des solutions. La vie est courte , nous n’en avons qu’une, on ne peut pas la gâcher auprès de personnes malveillantes. Du moins , c’est idiot… Il m’aura fallu , le « viol de l’âme « , de Celui qui m’a conduit ici (pour moi plus douloureux que les coups physiques ) pour prendre conscience de mes failles, prendre conscience également que pour attirer un tel chaos dans ma vie sentimentale, quelque chose clochait forcément chez MOI… Sans le blog , je pense que je tournerais encore en rond… Une bénédiction donc ! C’était bel et bien mon chemin de vie ! Et je suis sûre qu’à nous toutes ici , la vie à tendu une perche ! 😉 Saisissez là où elle en tendra d’autres… Merci chère @Stellabat pour vos mots, si les miens ont un pouvoir dynamisant pour d’autres j’en suis heureuse ! On se transmets toutes tour à tour, un flambeau et je trouve ça génial ! ❤ Belle journée 😊

        Aimé par 4 people

      9. Merci chère Scarlett ! Je veux surtout dire à tout le monde qu’il faut garder espoir et se donner les moyens d’avoir la vie que l’on veut avoir. Si moi j’y suis arrivée, tout le monde peut y arriver, à condition de le vouloir vraiment et de chercher des solutions ! On peut toujours revoir ses objectifs, s’en fixer de nouveaux , tout ne fonctionne pas toujours comme on le veut mais si on fait de son mieux ce n’est pas grave, on rebondit. Se comprendre, c’est avancer , chacun ici doit comprendre que si on appuie parfois là où cela fait mal , c’est dans ce seul but qu’on le fait , ce n’est pas par plaisir, (nous n’avons rien à y gagner) ni par méchanceté. Courage à tous ! 😉

        Aimé par 1 personne

    2. Il faut traduire le revirement de situation par « la maîtresse de monsieur a pris de la distance et il s’est rabattu sur sa roue de secours ».

      Quelqu’un qui est avec vous par peur de la solitude ne vous voit pas comme un être humain mais comme une sorte de « doudou » venu au monde pour calmer ses angoisses de petit garçon abandonné par maman (vice versa pour les femmes).

      On ne peut pas construire une relation d’adulte sur de telles bases. Monsieur va à la plus offrante, la plus sacrificielle, la plus dépendante. Il ne quitte l’une que s’il est certain de l’autre.

      C’est davantage de la lâcheté qu’une volonté de destruction, Stellabat. Je ne crois même pas que ce bonhomme sache de quoi il parle, ni qu’il ait d’intention maligne à proprement parler. Il raisonne en vibration très basse et veut passer pour le « gentil » de l’histoire.

      Quoi de mieux que la chaude couverture de la « victime de PN » pour passer tranquillement l’étape du divorce en s’assurant la sympathie de la famille et des amis ?

      La lâcheté fait beaucoup de dégâts mais elle demeure très basique. Le PN montre des signes de lâcheté mais c’est dans le cadre d’une vraie stratégie par contre. C’est souvent très bien instrumentalisé. Ici le monsieur est en train de chercher à se dédouaner (sauver ses fesses, hot seat 😨 ).

      Quand vous lisez un témoignage, il faut toujours regarder la nature du danger. Le danger vient uniquement de Wendy et de son aveuglement qu’elle confond avec une sorte de dévotion comme l’avait écrit Historiacyn il me semble.

      Cf sa conclusion qui parle de porter une croix qu’elle s’est attribuée. Si une personne choisit volontairement de souffrir, elle en a le droit mais qu’on ne me parle pas de perversion narcissique.

      De masochisme au sens psychiatrique du terme, oui et à 100%. Les humains font des choix bizarres mais il n’est pas toujours question de PN, ni de manipulation. 😒

      Aimé par 5 people

      1. My@Scarlett

        “Quelqu’un qui est avec vous par peur de la solitude ne vous voit pas comme un être humain mais comme une sorte de « doudou » venu au monde pour calmer ses angoisses de petit garçon abandonné par maman (vice versa pour les femmes).”

        That’ s right baby girl!!!

        Il faut (pour une rupture en douceur) , leur acheter un Teddy Bear puis prendre ses jambes en courant, au pire s’exiler!!!

        Xoxoxo

        Aimé par 3 people

      2. Tu as tout à fait raison !

        C’est un investissement en pure perte que de s’impliquer avec un tel homme. Pour le Teddy Bear, ce serait bien justement qu’il le prenne pour calmer sa peur 🐻… mais il a l’audace d’avoir des goûts de luxe et de transformer Teddy en être humain, histoire de profiter de sa chaleur et des avantages en nature 😨😨😨

        J’ai froid dans le dos 😑

        Aimé par 4 people

      3. Bonsoir @Scarlett,

        Je te rejoins aussi dans ta réponse @Stellabat. Des cas comme ceux de Wendy, pour ma part, j’en connais beaucoup! Trompées, humiliées publiquement et qui s’accrochent à leurs fakes (qui ne sont pas pervers, il faut le souligner! juste des coureurs de jupons! comme dirait une amie, ils portent leurs q…. dans leurs mains!).
        Ils restent avec elles parce qu’elles sont, comme tu le dis, plus généreuses et plus sécurisantes! style bobonne! et, elles croient qu’ils restent avec elles parce qu’ils sont encore amoureux!! que dalle!
        J’en connais une qui a tenté de se suicider en apprenant qu’il la trompait! elle vit toujours avec!
        Pour revenir @Wendy, et pour sa thérapie, elle a parlé de thérapie de couple, et, comme monsieur n’était pas interessé! autant pisser dans un violon! Elle a axé sa thérapie sur son comportement vis à vis de lui! surement qu’elle a du lui foutre la paix quelques temps à ne pas l’espionner toutes les 3 secondes! et, lui, n’ayant surement pas d’autres joujoux sous la main, lui a fait croire un moment au couple parfait!
        La seule issue pour @Wendy est qu’il trouve quelqu’un d’autre et qu’il la quitte.
        Belle soirée ❤

        Aimé par 5 people

      4. Coucou ma belle Etoile,

        Tu as mis le doigt dessus.

        La plupart des situations de ce genre n’impliquent pas des PN mais des personnes tout à fait standard qui sont face à des partenaires laxistes, sans estime personnelle. On tolère un certain nombre de comportements et un jour, c’est trop tard pour intervenir.

        En venant sur ce blog, les gens qui ne font pas d’effort de raisonnement comprennent qu’il y a en gros deux catégories : les PN et les Anges. LOL. MEGA LOL.

        La réalité est telle que tu la décris. Il faut savoir poser des limites car le respect n’est pas acquis d’office sauf par les victimes désignées qui sont « trop », trop polies, trop flexibles, trop conciliantes avec des partenaires qui prennent avantage de cet état d’être pour faire n’importe quoi.

        Très belle soirée à toi aussi ❤

        Aimé par 3 people

  16. Ah oui nan mais je les ai super bien choisi ! 😂 J’en ri maintenant même si j’ai eu deux enfants avec deux d’entre eux que je ne regrette absolument mais qui méritait surtout pour mon premier un père ET une mère ensemble et plus stables. Ce qui est fait est fait. Le pire c’est que je n’avais pas compris que c’était MES choix, je pensais être un « chat noir »… Quelle bêtise… Sinon, j’y ai pensé au bouquin en plusieurs tomes… 😂

    Aimé par 3 people

    1. Tu as déjà la liste d’attente lancée pour le tome 1 😂

      Tes enfants ont une super maman et c’est ce qui est important. Que tu sois passée par là pour leur apprendre comment faire de bons choix aussi, Queen 👑💜

      Aimé par 2 people

  17. Merci beaucoup Scarlett, Ça me touche 😊 On ne peut revenir sur le passé, on ne peut que choisir l’avenir, c’est ce que je me dis , j’ai appris énormément de mes erreurs , sur moi même avant tout , j’étais à un point de souffrance et en manque d’amour pour moi tel (comme beaucoup pour ne pas dire toutes ici qui acceptons l’inacceptable ) que je n’avais aucun discernement. Il m’a fallu en passer par là pour comprendre mais Ça y est , j’ai compris ! 😬 J’ai grandi et je suis fière de qui je suis et du regard que j’ai sur la vie à ce jour ! Elle est belle ! Elle m’ouvre grand ses bras et je peux TOUT tenter ! Je suis capable ! Je la croque à pleines dents et je serai très vigilante sur qui j’y laisserai entrer ! Ton blog et tous les témoignages ici sont des bagages d’expérience pour savoir repérer divers toxiques et s’en protéger. J’y apprends beaucoup . Et je dis à toutes celles qui sont en ce moment dans des situations, principalement @Wendy qu’elle n’a pas à s’infliger cette croix ! Elle passe à côté de sa vie en faisant ce choix ! Rien n’est figée, on peut et on doit y arriver ! Surtout quand on a des enfants qui souffrent beaucoup dans de tels environnements familiaux… C’est triste pour eux . TOUT LE MONDE est l’acteur principal de sa vie ! Pensez y , on NE DOIT RIEN subir quit soit souffrance en amour, ce n’en est pas si c’est le cas et c’est toxique même quand personne n’est PN… Courage Wendy , sauvez vous , dans le sens fuyez ce foyer malsain et donnez vois droit au bonheur, AIMEZ VOUS ! 😉

    Aimé par 4 people

  18. Allez…
    Un peu de douceur dans ce monde de ouf…;-)
    L’amour c’est beau
    L’amour c’est doux
    L’amour ça vaut le coup
    Quand ça nous arrive,
    On bascule dans l’infini, le non-né, le non-délimité
    Entre béatitude et infinitude
    On réalise violemment à quel point
    On a pu se gourer précédemment
    A quel point on était loin
    Du vrai, de l’absolu, du simple, de l’authentique
    Parfois il est tout juste là
    Mais il arrive qu’on ne le voit pas
    Ou pas tout de suite
    Mais finalement
    Forcément
    Ca viendra
    Parce que le plus beau de tous les poèmes
    C’est bien celui-là
    ~~*~~

    Je vous le souhaite à toutes, mes chewies 🙂
    Pour moi c’est fait

    Belle nuit les âmes
    Love

    Aimé par 5 people

    1. Douce Reine Isabel

      Merci d’illuminer notre soirée avec tes mots toujours aussi délicats ❤

      … Et beaucoup d’amour à toi, alors !

      Trinquons à nos amours (sans alcool pour #SuperDandoha, lol)

      Love ❤

      Aimé par 4 people

    1. Historiacyn je vous envoie un gros MERCI pour avoir raconté brièvement vos tribulations avant d’échouer sur le PN exterminateur. Ca me rappelle tous mes errements…en plus franc !
      A vingt ans j’étais plus sournoise ou précautionneuse : J’esquivais les véritables relations ‘sérieuses’, je m’étourdissais avec des ersatz , et comme je sentais obscurément que je n’avais pas les capacités de me faire blesser sérieusement je m’en tenais à des relations ‘sans lendemain’, des hommes mariés quarantenaires/quinquagénaires qui craquaient bêtement sur mes 20/25/30 ans, ce qui me permettait de les mépriser en secret (qu’il est facile de plaire avec mes cuisses de 20 piges quand l’épouse légitime à 40/45ans, ces hommes sont des pantins qui se leurrent, c’est ce que je me disais) et donc de garder mon coeur au sec. Ou parfois je craquais sur d’autres plus dangereusement séduisants, mais toujours mariés, qui me considéraient sans fioriture, sans falbala, en toute franchise, comme un apéricube de plus, (et moi appréciant cette honnêteté, prétendant être de la même école), je me félicitais de conserver mon coeur au sec, avec ces historiettes qui me procuraient un bref étourdissement, (le plaisir d’une coucherie) et ne blessaient que ma vanité (finir oubliée comme un apéricube c’est vexant même si j’avais vu le contrat dès le départ, mon ego et parfois mon coeur aurait voulu plus), …au final je gardais la tête froide et m’en félicitais, tout en sentant qu’il y avait comme une incompétence flagrante quelque part, mais je tournais ça en dérision. « Il y en a qui sont fait pour l’amour, à priori moi pas ». Un coup de Nougaro et ça repart.
      Le PN Grocon qui m’a torpillée à 35 ans durant trois années a fait office de thérapie très méchante/efficace. Je me pensais invulnérable, j’avais construit une vie ‘solide’, et qu’importe si personne n’était dans ma vie, j’aimais ma solitude, je pensais être tellement forte que seuls des être remarquables pourraient m’en déloger, et qu’importe si par moment je naviguais en eaux troubles, je ‘maîtrisais’, pensais-je ! Quelle triple dinde ! Sextuple dinde ! Dinde géante !

      Aimé par 3 people

      1. Hello Rocambole

        Votre commentaire me fait penser à la chanson d’Aznavour « Hier encore, j’avais 20 ans » 😂.

        La vie passe et chacun essaye de faire de son mieux. Rien n’est jamais garanti avec les humains alors conseil pour tous : gardez systématiquement un coin pour la soif et n’ayez confiance à 💯% qu’en vous-même. Si vous avez l’immense chance d’avoir des personnes loyales et bien intentionnées autour de vous, sachez que c’est ça la vraie richesse. Beaucoup plus rare que l’argent.

        Chérissez ces personnes comme de l’or. Cf Zazie « J’envoie valser » ✌

        Peace 💜

        Aimé par 4 people

      2. Hello @Rocambole,

        Je me reconnais un peu dans votre parcours sauf que jamais je ne suis sortie avec quelqu’un en couple ou marié. Ça a toujours été une règle pour moi. Sauf qu’aujourd’hui, un doute persiste pour moi, est que Pn avait réellement rompu avec son ex (3 mois selon les dires de ce menteur pathologique), je n’en suis pas sûre. Je n’avais pourtant aucun doute au début de l’interaction mais comme ce fake passe de liane en liane!

        Je me suis toujours sentie très libre dans mes relations. Et, comme vous, il a fallu attendre 42 ans pour que…
        « Le PN Grocon qui m’a torpillée à 35 ans durant trois années a fait office de thérapie très méchante/efficace. Je me pensais invulnérable, j’avais construit une vie ‘solide’, et qu’importe si personne n’était dans ma vie, j’aimais ma solitude, je pensais être tellement forte que seuls des être remarquables pourraient m’en déloger, et qu’importe si par moment je naviguais en eaux troubles, je ‘maîtrisais’, pensais-je ! Quelle triple dinde ! Sextuple dinde ! Dinde géante ! »

        Moi, ça a duré 6 mois, 5 globalement et même 3 car au bout de 3 mois, j’avais déjà le diagnostic PN et je ne savais pas trop comment faire pour m’en dépatouiller!!
        Par contre, je ne suis pas « une dinde », oh non, le dindon de la farce, c’est lui!

        Belle journée ❤

        Aimé par 2 people

      3. Hello @Etoile , il est possible , en effet qu’il n’ait pas été honnête . Le « mien » m’avait dit être célibataire, au bout de quatre mois , j’ ai eu la preuve, qu’il était en ménage, alors qu’au bout de quinze jours , j’ai eu des soupçons… Mais cela ne m’a pas suffit à le quitter, j’attendrai trois ans et une belle trahison, alors que cela va déjà à l’encontre de mes principes, les hommes en couple… Je vous dis waow ! 3 mois pour déceler un PN , 6 pour s’en défaire, Je trouve que c’est très rapide ! Bravo ! 😉

        Aimé par 1 personne

      4. Bonjour @Rocambole, vous n’êtes pas une dinde 🦃 ni simple ni quadruple ! Vous aviez certainement une fragilité ou une carence affective, à ce moment là qui vous a fait boire la potion PN… Il ne faut rien regretter dans la vie, c’est une expérience , et , quelle expérience ! Certes , on ne le souhaite pas aux autres mais comme avait cité @Isabel , d’une psy dont j’ai oublié le nom :  » Le PN est là pour nous guérir  » , c’est à nous de nous guérir , la vie vous a éprouvé pour que vous soyez plus forte et vigilante à l’avenir . Voyez le comme tel , c’est bénéfique ! 😉

        Aimé par 1 personne

  19. Hello @Historyacin,

    En fait, au bout d’une semaine, de love bombing, je n’en pouvais plus! et je pensais déjà à rompre! J’ai cédé parce qu’il était « gentil » et jusqu’au bout, je n’ai pas su comment m’en dépatouiller et surtout quand il a commencé à alterner les phases gentil-méchant!

    En fait, j’ai été aidée (je ne sais pas si elle m’a aidé car c’est elle que j’ai écouté et non pas ma petite voix intérieure qui me demandait de le quitter au tout début) par une dame qui me fait des soins « quantiques », à distance et elle est aussi « channel ». La même qui m’a dit que j’avais quelque chose d’exceptionnel à vivre avec ce fake (tu parles!!) car c’était moi qui avait un problème au départ et je n’étais pas habituée au « love bombing ». 3 mois plus tard, je lui demande un autre soin (je précise que je ne l’appelle pas pour de la voyance mais comme elle délivre des messages…). Je pleure pendant toute une semaine, sans raison, et je suis à 2 doigts du burn out! (mon cousin est mort une semaine après). C’était juste une sorte de prémonition (choses que je vis souvent) et avec Fake, la phase de mise à mort avait commencé.
    D’ailleurs, il s’est encore appuyé sur ce deuil pour revenir en love bombing! Il a trouvé ma faille! le deuil!
    Et, c’est lors de cette consultation, que ma « dame » m’a dit que ce fake était un pervers narcissique et qu’il fallait que je le quitte et qu’il fallait à tout prix qu’avant de le quitter, je finisse la relation comme il se doit (erreur fatale), à savoir le revoir et lui dire ses 4 vérités! Ça tombait bien (grrr) puisque ce fake m’avait envoyé un message d’adieu pour me dire que c’était terminé! J’ai pris mon tél, je l’ai incendié et lui ai dit ce qu’il était (je n’ai pas prononcé le mot magique « MPN ». Il a pleurniché (des larmes de crocodile) en me disant qu’il me quittait parce qu’il m’aimait (émoticone qui dégueule).
    Je n’ai pas écouté ma « dame » car cette fois, je me suis dit, allons au bout des choses! et c’est tant mieux car au bout de 3 mois, je n’étais pas sûre du diagnostic final et je ne connaissais pas encore ce site…Je n’aurais pas appliqué le no contact et il serait encore en train de me manipuler comme une marionnette à l’heure où je vous en parle!

    Avec du recul, je pense que cette expérience avec fake était inévitable, car j’avais un gros problème d’estime de moi et trop d’empathie. Est ce que j’ai dépassé tout ça, je n’en sais rien. J’avance et je me prends moins la tête et surtout, j’écoute mon intuition.
    Belle journée à vous ❤

    Aimé par 1 personne

  20. coucou tout le monde
    mon petit commentaire, après quelques jours d’absence du blog… (petit séjour à l’étranger qui m’a fait le plus grand bien)… eh oui la vraie vie à repris son cours!

    Alors pour moi, c’est mon ressenti, Wendy n’est pas une perverse narcissique , mon avis perso c’est qu’elle est tout simplement une victime « consentante » qui se rend très bien compte de ce qu’elle endure et ce qu’elle fait!!! Mais à priori, elle se plait dans ce « rôle »
    Alors Wendy soit vous ouvrez les yeux, soit vous continuez à vivre votre vie à votre manière, mais dans ce cas, ne vous plaignez pas de votre sort, le blog de Scarlett est fait pour nous aider à nous en sortir et pas prétendre :

    « Et pour être tout à fait honnête avec vous, je lui ai dit que je ne voulais pas divorcer, étant donné que c’est son souhait, il choisira de partir lui-même, je suis prête à continuer à vivre comme cela. »
    Si souffrir est ma croix je la porte.

    Je vais peut être vous paraître un peu sèche, je n’adhère pas à vos propos, vous n’êtes pas une vraie victime, vous vous complaisez dans ce que vous vivez.
    Wendy il faut vous réveiller!!!!

    Un belle journée à toutes et à tous
    Liliane

    Aimé par 5 people

  21. Bonjour, Avant tout merci pour toutes les réponses, je tenais également à vous dire que tout ce que vous m’avez dit à eu un l’effet d’une gifle au départ. Je me suis sentie mal comprise, car je vous ai raconté mon récit c’est pour avoir de l’aide.
    Vous avez réussi à me fournir un peu d’énergie pour aller de l’avant, vous le dites dépendante affective et je me retrouve bien dans le témoignage décrits par historiacyn . Mais je ne veux plus être une personne toxique et je veux m’en sortir de cette souffrance.
    En effet je ne sais plus m’aimer. Mais surtout je choisis aujourd’hui de ne plus souffrir, il veut s’en aller qu’il le fasse même si j’ai mal. Par contre j’ai peur d’être encore faible et de céder encore.
    Vous avez raison, j’ai peur, peur de me retrouver seule sans lui.
    Depuis deux jours, je parviens à trouver le courage de ne plus être proche, de vraiment garder une distance physique et émotionnelle. Cela n’est pas facile. Surtout que depuis hier il est de nouveau attentionné.
    Je tenais à présenter mes excuses pour mon récit ayant lu certains de ceux d’entre vous.
    Il est clair que j’ai pu vous paraitre comme un imposteur.
    Mais j’aimerai vraiment trouver de l’aide.

    Aimé par 4 people

    1. Bonjour Wendy

      La prise de conscience est un premier pas. Ensuite il vous faut complètement accepter et aimer la réalité de votre mariage. Et vous attendre aussi à ce qu’il connaisse une fin brutale. Attendez-vous à être quittée sans ménagement.

      L’aide dont vous avez besoin consiste à vous refocaliser sur vous, reprendre vos objectifs de vie ou vous en créer parce que vous avez organisé votre vie autour d’une tierce personne et en avant.

      Pouvez-vous poser des questions précises autour de l’aide que vous demandez ?

      Aimé par 2 people

    2. Bonjour Wendy, merci pour votre retour 🙂 J’imagine qu’il ne vous a pas été facile de nous lire mais je vous encourage parce qu’il y a déjà du changement ! De :  » Si la souffrance est ma croix , je la porte  » à « je ne veux plus souffrir  » il y a une énorme pas. Vous revenez à la réalité. L’aide que vous attendez, ne peut venir que de vous , notre « analyse  » peut vous éclairer mais ce sera à vous de choisir , à vous de VOUS choisir et de vous aimer suffisamment pour ce faire. Le choix vous appartient, si vous cédez , faites le de manière responsable : Vous connaissez la réalité de votre mariage et même la suite , si vous n’agissez pas. C’est à vous de voir ! 😉 Courage !

      Aimé par 1 personne

  22. Scarlett,

    Comment pouvoir aimer la realité d’un mariage, qui pour moi est un echec?
    Oui je m’attends à un fin sans ménagement, hier il m’a dit qu’il ne ferait aucun effort, et que l’on aurait un divorce difficile.

    J’avais dit à ma psy, que je me pensais dependante affective. Et que je ne voulais plus etre jalouse. Elle a surtout travaillé sur mes émotions. Mais je n’arrive pas à lutter contre elles quand je sais qu’il me ments.
    Je perds tous mes moyens.
    J’aimerai connaître les therapies, ou les outils de la vie qui aident à garder la cap?
    Car j’ai souvent été motivée ces derniers temps pour essayer d’accepter le situation.
    Et cela est retombé comme un souflet, en me mettant en tête que je pouvais sauver encore ce mariage.

    J'aime

    1. @Historiacyn @Wendy

      Quel mariage de quel mariage parlez vous Mesdames , il n’y a jamais eu de mariage , ais au contraire une belle masquarade. Donc à partir du moment ù @Wendy est en mesure d’être suffisament réaliste pour admettre cela , le divorce n’est qu’une formalité.
      @Wendy je vous cite: “Comment pouvoir aimer la realité d’un mariage, qui pour moi est un echec?
      Oui je m’attends à un fin sans ménagement, hier il m’a dit qu’il ne ferait aucun effort, et que l’on aurait un divorce difficile.

      J’avais dit à ma psy, que je me pensais dependante affective. Et que je ne voulais plus etre jalouse. Elle a surtout travaillé sur mes émotions. Mais je n’arrive pas à lutter contre elles quand je sais qu’il me ments.”
      je pense que c’est un psychiatre beaucoup plus performant qu’il vous faudrait , maintenant votre “ mari” ignore que le divorce s’acquiert beaucoup plus facilement et le simple fait pour lui aujourd’hui qui hier vous snobait , de dire qu’il va vous compliquer l’existence c’est la preuve manifeste de sa faiblesse et de son incapacité à s’assumer. Mais c’est aussi la preuve qu’il ne voit en vous qu’une image maternelle qui le soignait comme un bébé.
      Décidément il y a beaucoup de similitude entre vous aujourd’hui et ce que fut @Historiacyn avec ses ex, vous devriez effectivement vous inspirer d’@Historiacyn.

      Peace,

      Aimé par 1 personne

      1. Hello @Dandoha, je parle de mariage civile 😊 Beaucoup de similitudes c’est vrai, je lui souhaite de réussir à trouver la même issue que moi ! C’est possible ! 😉

        Aimé par 1 personne

    2. Je précise ma pensée.

      Le choix que vous avez fait en épousant cet homme était dicté par l’ancienne Wendy, par son conditionnement négatif et dépendant, qui l’a empêchée d’avoir le recul nécessaire pour voir clairement qu’un homme déjà dans une relation et qui prospecte auprès d’une autre femme est un infidèle chronique. A ce moment, vous n’aviez pas l’ouverture d’esprit, ni la conscience nécessaires pour voir le piège se refermer sur vous. En plus, vous aviez peur d’être seule et vous avez précipité un engagement dans une relation qui ne serait peut-être pas arrivée au mariage si vous aviez été lucide.

      Une fois qu’on voit les ficelles du magicien, il devient impossible de croire à ses tours de passe-passe donc je vous garantis que dès cet instant, vous verrez clair dans le jeu de votre époux et vous aurez de plus en plus de mal à croire à ses mensonges et à vous auto-convaincre que la réalité est autre.

      Face à ce constat, comment réagir au mieux ? En acceptant et en aimant cette situation qui vous a permis d’ouvrir les yeux. Vous allez éprouver des émotions comme de la colère, de la culpabilité, de la honte, et certainement un rejet total de tout ce que nous vous avons écrit sur ce blog. La tentation de rejeter la vérité en bloc va se faire ressentir au fur et à mesure qu’elle vous éclatera en plein visage, paradoxalement.

      Seule une acceptation de vos erreurs et un pardon total de votre personne vous aideront à dépasser ce cap et à sublimer votre dépendance.

      Vous ne devez jamais lutter contre des émotions mais les écouter. Le cerveau est têtu. Quand vous le forcez à NE PAS penser à quelque chose, vous y pensez quand même lol. La jalousie est un message qui vous indique que vous vous dévalorisez vous-même. Sortez un peu de l’interprétation infantile de cette émotion « jalousie » pour basculer au niveau supérieur, qui est le raisonnement intellectuel.

      Vous vous sentez « jalouse », pour quelle raison exactement (pluriel possible) ?
      Que comptez-vous mettre en place pour enfermer votre mari et l’empêcher de partager sa « tendresse » avec qui il voudra ?
      Quel moyen de pression croyez-vous avoir et qui puisse l’empêcher d’aller dans d’autres bras ?

      Réponse des 2 dernières questions => merci de lire nos précédents commentaires.

      VOUS NE POUVEZ PAS ENFERMER UNE PERSONNE QUI NE VOUS AIME PAS.
      LE VÉRITABLE AMOUR SE DONNE ET NE SE FORCE PAS.

      Dans les couples qui se respectent mutuellement, le lien est fait d’amour. C’est ce qui permet, entre autres, de regretter quand on a fait du mal à l’autre et de protéger l’autre. S’il n’y a pas d’amour, on reste ensemble par peur et pour des raisons de confort matériel donc accessibles par d’autres partenaires. Votre spécificité, c’est qui vous êtes en tant qu’humaine. Si on ne regarde chez vous que ce que vous procurez, à savoir votre totale soumission et votre corps, les avantages en nature que vous offrez, alors vous ne valez rien et êtes remplaçable par un « profil » similaire.

      Si vous avez déjà du mal avec cette vérité, que l’amour ne se force pas sinon c’est de la contrainte… alors inutile de chercher à ingurgiter d’autres concepts comme l’autonomie émotionnelle. Soyez modeste dans votre apprentissage et commencez par la base de la psychologie humaine = tout le monde n’est pas dépendant et personne ne vous appartient JAMAIS. Si vous croyez qu’en obligeant un être humain, en le menottant, on peut créer de l’amour… c’est que soit vous avez une maladie mentale (sans ironie), soit vous êtes dans un profond déni de la réalité.

      Lire « Ces femmes qui aiment trop » sera déjà une première introduction. Ne tombez pas dans la consommation de tout ce qui se fait si vous ne changez pas votre propre perception dans un premier temps.

      Quant à « sauver » votre mariage… On en revient au même point, vous allez avoir beaucoup de mal à sortir de votre conditionnement. Vous n’avez toujours pas compris qu’on n’oblige personne. Vous êtes déjà seule dans ce mariage 😉

      Maintenant, vous pouvez continuer à lui servir de paillasson mais rien ne vous garantit qu’il ne partira pas physiquement (il est déjà ailleurs émotionnellement) demain ou après-demain. Comment peut-on se manquer de respect à ce point ? Vous rendez-vous compte au moins du peu de valeur que vous vous accordez en tant que femme ? Aucune femme digne de ce nom ne peut tolérer un tel traitement par un homme qu’elle appelle « mari » mais qui est totalement ailleurs. Votre mari vous traite comme ça parce que vous ne vous valorisez pas vous-même.

      Le bonhomme fait ce qu’il veut, il va, il vient et vous, au lieu de vous comporter en femme digne, vous lui courez après, vous faites des crises de jalousie, vous devenez hystérique. Mais vous restez. Quelle est la conséquence de ses agissements ? NADA. Et après, vous voulez qu’il change 😉

      Aimé par 6 people

    3. Ce qui va être long, Wendy, est de sortir de votre conditionnement.

      Par exemple, vous écrivez :

      « Oui je m’attends à un fin sans ménagement, hier il m’a dit qu’il ne ferait aucun effort, et que l’on aurait un divorce difficile. »

      Et à la fin :

      « Et cela est retombé comme un souflet, en me mettant en tête que je pouvais sauver encore ce mariage. »

      Le conditionnement vous rattrape chaque fois.

      A mon avis, vous avez des années devant vous avant de changer votre mode de raisonnement parce que vous n’êtes pas capable de sortir de votre obsession de contrôle. On aura beau vous le répéter, tant que ça ne fait pas clic dans votre cerveau, il ne se passera rien de bon.

      Comprendre que vous ne contrôlez personne et que vous ne devez pas chercher à contrôler les autres est un processus purement intellectuel.

      Le plus beau cadeau que la vie vous ait fait est exactement ce mariage toxique. Vous avez sous les yeux, la preuve ultime que votre raisonnement NE MARCHE PAS alors on fait quoi ? On se tape la tête contre les murs ad vitam aeternam ou on change de recette ?

      Là, ce n’est même pas « On vous dit que ». Vous assistez en direct à l’effondrement d’un système inopérant.

      Faites votre choix 😉

      Aimé par 5 people

      1. Tu as tout très bien dit @Scarlett ! Je suis entièrement d’accord, jusqu’au déclic qu’on ne peut provoquer malgré tous nos mots…Ce déclic donne la force nécessaire à agir. J’espère qu’il va arriver chez Wendy, très vite !

        J'aime

    4. Bonjour Wendy, en tant que DA en remission (😉) , je me permets de tenter de vous aider. Sous le témoignage de Déborah , j’ai fait une réponse à @Nom d’une païenne qui peut peut-être vous aider aussi. La jalousie est avant tout un manque de confiance en SOI, je le sais , je l’étais. Elle se réglera lorsque vous aurez appris à vous aimer ! J’étais personnellement jalouse , parce qu’au manque de confiance en moi , s’ajouter une vieille blessure d’abandon qui créait une peur panique d’être abandonnée de nouveau… Cela vous parle t il ? Ne voyez pas ce divorce comme un abandon, c’est une libération. Et si je peux me permettre , vous êtes à un stade où il faut faire un travail de fond . Travailler sur vos émotions, c’est comme traiter des symptômes sans la maladie elle même, vous rechuterez à coup sûre… TOUTE votre souffrance est antérieure à votre mariage sans sens aucun @Wendy. En DA , on ne peut avoir aucune histoire saine, lâchez prise , laissez le partir et focalisez vous sur vous. C’est en vous que les réponses se trouvent pas en lui ! Maintenant vous savez , soit vous acceptez et vous VOUS choisissez, en décidant vraiment d’avancer. Soit vous stagnez et vous continuez de vous poser les mauvaises questions. Il ment ?! Ne l’écoutez plus !! Personnellement, je ne crois plus rien , d’une personne qui m’a déjà menti. Pourquoi perdre votre temps ainsi ? Il n’y a rien à sauver , vous me faites pensez à quelqu’un qui s’acharne à vouloir réanimer quelqu’un de déjà mort. Désolée si c’est difficile et glauque, c’est l’image qui me vient… Prenez votre vie en main Wendy , vous en êtes l’actrice principale ! Courage !

      Aimé par 2 people

    5. Coucou Wendy il est avant tout important que tu cernes bien la situation dans laquelle tu te trouves et que tu y voit clair, cela mettra du temps sur mon blog j ai mis des vidéos très intéressantes à ce sujet de Guilaine Lipski je te conseille de les visionner elle m’ont énormément éclairées.. pour les thérapies les psy c’est bien mais perso je trouve que ça stagne trop si tu as compris que tu es dépendante affective tu dois savoir pourquoi ? Ce qui a déclencher ce sytème de protection cela doit venir peut être de ton enfance et des forces croyances qui en découlent ( tu es nulle, tu n’en vaux pas la peine, tu te sens inférieure, faible…) une fois que tu y verras clair ds ton passé il faudra comprendre et t en libérer. Puis apprendre à t aimer à te respecter de jours en jours en passant par des exercices concrets au quotidien. Te motivation pourrait être qu’ainsi tu montrera à tes enfants un super exemple de femme forte et indépendante et ainsi eux aussi plus tard prendront ton exemple lorsqu il rencontreront des difficultés. Si tu es faible tu feras porter à tes enfants tes propres fardeaux de façon inconsciente. Ce n’est pas facile mais c’est possible, il faut s’y tenir comme le sport 🏋🏼 😉 et si il y a des hauts et aussi des bas de temps en temps cela ne veut pas dire que tu recules du moment que tu ne restes pas bloquées longtemps sur tes coups de blues et que tu rebondies vite en te disant allez hop je pense positif et je me fixe des objectifs pour améliorer ma vie et devenir la meilleure version de moi meme. Courage. On est toutes fortes dans le fond on ignore juste notre pouvoir parfois c’est tout, mais il n’est jamais trop tard. Tu seras très fiere en regardant en arrière et en votant tous les efforts et progrès positifs parcourus. Et dans quelques temps tu te demanderas comment tu as pu donner autant d’importance à des ploucs 😄le pouvoir est en toi, il n’y a que ta volonté qui te sauvera. 😘

      J'aime

  23. Happy Monday @Wendy

    Je vous cite : “Mais je ne veux plus être une personne toxique et je veux m’en sortir de cette souffrance.
    En effet je ne sais plus m’aimer. Mais surtout je choisis aujourd’hui de ne plus souffrir, il veut s’en aller qu’il le fasse même si j’ai mal. Par contre j’ai peur d’être encore faible et de céder encore.
    Vous avez raison, j’ai peur, peur de me retrouver seule sans lui.
    Depuis deux jours, je parviens à trouver le courage de ne plus être proche, de vraiment garder une distance physique et émotionnelle. Cela n’est pas facile. Surtout que depuis hier il est de nouveau attentionné.”

    Avant toute chose êtes voilà ce que vous pouvez déjà appliquer :

    Ne lui adressez plus du tout la parole , quand il s’adresse à vous chantez dans votre tête ,et répondez par oui, non, je ne sais pas, ne le regardez pas et gardez bien la distance , ne cuisinez pas pour lui , ne lavez pas son linge etc… Ne faites rien pour lui absolument RIEN. Ne lui posez aucune question . Si vous avez un doute on est là sur le blog pour vous soutenir .
    Votre logement est à la charge de qui? Qui paye les traites ou le loyer?

    A vous lire,

    Aimé par 3 people

  24. Historiacyn, Scarlett, Dandoha

    En effet, et comme le dit Scarlett j’ai été très en colère avec certaines réponses, aujourd’hui encore je rejette quelques phrase, mais dans l’ensemble, je dois bien avouer que c’est ce que je voulais entendre, Je fuyais face à la réalité que je connaissais, et que je ne voulais surtout pas croire ni voir.

    Si je cède je viendrais vous en parler, et je vois que je ne me suis pas trompée en choisissant ce blog, et les personnes qui le font vivre.

    C’est très très dur, surtout quand Dandoha parle de « mascarade ».
    Je ne suis pas du tout au stade de voir ce divorce comme une formalité. C’est une énorme remise en question.

    J’ai l’impression de devoir repartir à zéro avec moi même, avez-vous vécu cela aussi?

    Scarlett, vous avez raison l’amour ne se force pas, et si j’enlève une partie de mes filtres, c’est bien cela je vis seule dans ce mariage.

    Dandoha, c’est exactement ce que ma petite voix me dit, ne t’occupe plus de lui, que vous prenez l’exemple de son linge,j’avais commencé à ne plus m’en occuper, mais une fois qu’il n’a plus eut de caleçon propre dans la commode, il m’en a fait le reproche, et à souri puis à enfiler son jean, en me disant, « et bien ce n’ai pas grave j’ai vais comme cela », et en ajoutant  » j’espère que cela ne va pa trop se voir », j’étais verte de rage, me suis sentie ridicule d’avoir provoqué cette situation qui me déplaisait. La jalousie était de nouveau présente.
    Je ne me sens aujourd’hui pas assez forte pour l’ignorer totalement.Ce n’est pas faute d’avoir lu et relu le no-contact.

    Je vais essayer Dandoha, et j’aimerai continuer à vous en parler.

    Nous avons acheté une maison il y à 7 ans maintenant.

    Merci encore pour vos réponses

    Aimé par 1 personne

      1. Je le fais le lien , lol. Mais je vais laisser Wendy répondre. On est très « tordues » quand on est DA… C’est vraiment grave . Je me souviens d’une fois où l’un de mes ex est allé avec son frère chez une de leurs amies l’aider à faire des travaux. J’ai pété un plomb et je l’ai harcelé de SMS , toute l’après midi parce que , je le voyais monter sur l’escabeau , lever les bras, donc son tee shirt et laisser apparaître son caleçon qui comme beaucoup d’hommes dépasse du jean , voir carrément, j’étais sûre qu’il montrait ses fesses ! Ridicule mais vécu… Et TOUT EST ainsi : PROBLÉMATIQUE avec un DA alors DEUX , c’est cauchemardesque… C’est incompréhensible, pour l’extérieur et infernal la DA… Pour soi d’abord , ce n’est ni plus ni moins que de l’autoflagellation ! On se fait mal et on pleure parce qu’on a mal ! Seuls des gens instables peuvent tolérer une telle relation…: Prédateurs ou autres DA. Si l’on en a marre de souffrir, on se prend en mains ,on fait tout pour devenir INDÉPENDANTE affective, sinon on tourne en rond, on trouve des excuses et on souffre encore et encore…

        Aimé par 2 people

    1. @Wendy

      je vous cite : “ne t’occupe plus de lui, que vous prenez l’exemple de son linge,j’avais commencé à ne plus m’en occuper, mais une fois qu’il n’a plus eut de caleçon propre dans la commode, il m’en a fait le reproche, et à souri puis à enfiler son jean, en me disant, « et bien ce n’ai pas grave j’ai vais comme cela », et en ajoutant » j’espère que cela ne va pa trop se voir », j’étais verte de rage, me suis sentie ridicule d’avoir provoqué cette situation qui me déplaisait. La jalousie était de nouveau présente.”

      Ce Batard est en train de vous manipuler en vous culpabilisant , c’est le comportement type de l’ado qui reprocje à sa maman de ne pas avoir lavé ses chaussures de sports pour le basketball .

      La preuve encore une fois que à ses yeux vous êtes sa House Keeper , le BONNNE A TOUT FAIRE pour que son calçon soit nettoyer et propre afin qu’il aille se faire désabiller ou masturber par son autre proie .

      Vous êtes l’esclave de cet individu méprisable depuis le début, et il vous tient en esclavage à cause des enfants.
      Encore une autre démonstration que vous êtes bien dans une mascarade et comme il ne veut pas que la bonne le quitte il fait dos rond en ce moment , mais si vous cèder ce sera l’enfer c’est certain.

      Je vous suggère de ne plus JAMAIS laver ses vêtements et de ne surtout pas répondre , à son âge il doit savoir laver ses strings au pire il les fout dans un sac poubelle et les amène chez sa nouvelle proie et si ça traine laisser trainer vous découvrirer enfin son vrai visage de monstre , il se comporte en prédateur qui a fait de vous une asservie parce que vous le lui avez autorisé.

      5 prédateurs qui sont autour de vous et que vous devez connaître
      Même si les prédateurs émotionnels souhaitent nous neutraliser et démolir nos rêves, nous seuls sommes capables de savoir jusqu’où nous pouvons aller et arriver. Personne d’autre ne peut nous imposer des limites.
      https://amelioretasante.com/5-predateurs-autour-de-devez-connaitre/

      Pouvez vous le chasser de la maison en changeant la serrure sans qu’il ne le sâche?
      Peace,

      Aimé par 3 people

  25. Ce qui m’a rendue jalouse c’est mon  » interprétation « , car je me suis bien sur imaginée qu’il se venterait de na pas avoir de caleçon propre.
    Comme l’indique Historiacyn « Lâcher prise », prends tout son sens, dans ce cas de figure. :-$

    Aimé par 1 personne

    1. Et s’il n’a pas de caleçon propre… ça intéresse qui ? 😂

      En gros, il est un enfant et vous êtes sa mère. Vous avez honte qu’on dise que vous êtes une mauvaise mère qui envoie son enfant à l’école sans caleçon. Bah dis donc 😄

      Aimé par 6 people

      1. Moi j’imagine plutôt une femme au foyer qui se doit de tenir propre l’intérieur, nourrir son homme et le blanchir comme c’était moralement obligatoire , il n’y a pas si longtemps.
        Enfin c’est ce qui m’est venu à l’esprit.

        Aimé par 3 people

      2. Wendy a 47 ans. C’est effectivement la vieille école et un autre mode de fonctionnement archaïque.

        Les femmes ont aussi le droit de s’épanouir et d’exister autrement que par la lessive et le repassage. Entretenir son foyer, certes, prendre soin de ses petits, oui mais normalement, un couple, c’est 50/50 donc le mari n’est pas un enfant supplémentaire. Il est un adulte.

        S’il veut des caleçons propres, c’est à lui de s’assurer de cela ou d’organiser les tournées de lessive pour que ce soit fait. Bref, on parle chiffons et serviettes comme au temps où les femmes se réunissaient pour parler Tupperware 😉

        Wendy, préparez-vous émotionnellement à réorganiser vos journées autour de votre propre personne et de vos enfants. Avec cette histoire de caleçon, vous êtes descendue trop bas.

        Aimé par 2 people

      3. Hello @ Girls,
        Mr n’a plus de caleçon et c’est le drame! La voila, bobonne dont je parlais dans un commentaire précédent! Une sorte de Bree Van de Kamp dans desperate housewives (enfin, si je devais choisir entre les 2, je prendrai Bree!!)
        Bobonne, sors du corps de @wendy!!
        Petite anecdote pour reprendre le cas d’une des @wendy que je connais! La soixantaine, son mec qu’elle ne veut pas lâcher, est comme le mari de @wendy, il faut lui ramener sa tasse de café devant lui et puis le débarasser pendant que monsieur est scotché devant son ordi! Je me souviens qu’un jour, il m’a raconté devant elle qu’il s’était inscrit sur le célèbre site de rencontre! Je lui ai dit que c’était malsain pour un homme marié (elle n’a rien dit!)! Il m’a répondu que c’était juste un jeu et que ça restait dans le virtuel! Mon œil!!

        J'aime

  26. @Wendy

    Je vous cite : “C’est très très dur, surtout quand Dandoha parle de « mascarade ».
    Je ne suis pas du tout au stade de voir ce divorce comme une formalité. C’est une énorme remise en question.

    J’ai l’impression de devoir repartir à zéro avec moi même, avez-vous vécu cela aussi?”

    Oui , tout comme vous il y a quelques années j’ai du tout reprendre à Zero y compris les code de la vie , aujourd’hui je suis LIBRE et SEREINE et Heureuse de Vivre parce que j’ai appris à dire NON et MERDE, je prends mes décisions et je m’enfous de savoir si ça plaît ou pas , J’ai tout claqué sans me retourner , et j’ai surtout dit à tous mes détracteurs d’ ALLER SE FAIRE FOUTRE en coupant les ponts du jour au lendemain sans me justifier, je célèbre mon anniversaire tous les jours.J’ai appris à être EGOISTE. Je vous souhaite la même chose:

    Voilà ce qui m’a aidé :

    1°) Un excellent psychiatre pendant quelques années
    2°) Les 4 accords toltèques de DON MIGUEL RUIZ , une révélation
    3°) LA maîtrise de l‘amour de DON MIGUEL RUIZ
    4°) AU delà de la peur de DON MIGUEL RUIZ

    Parfois nous sommes fatigués et nous devons tout reprendre à zéro
    Il arrive un moment dans nos vies où nous nous sentons fatigués et où plus rien ne nous motive. Osons changer notre réalité. Et ce même si nous devons repartir de zéro : cela ne fera que nous renforcer.
    https://amelioretasante.com/parfois-nous-sommes-fatigues-et-nous-devons-tout-reprendre-a-zero/

    Comment recommencer de zéro, quel que soit votre âge
    Il n’est pas facile de laisser tout derrière soi et de recommencer de zéro. C’est un chemin difficile mais la récompense, lorsqu’on n’est pas heureux et que l’on a besoin d’un changement, en vaut la peine.
    https://amelioretasante.com/comment-recommencer-de-zero-quel-que-soit-votre-age/

    Aujourd’hui, je vais être égoïste, je vais prendre soin de moi
    On nous a toujours appris à ne pas être égoïste, mais il arrive un moment où nous devons l’être pour ne pas que l’on profite de nous et pour pouvoir être heureux.
    https://amelioretasante.com/aujourdhui-je-vais-etre-egoiste-je-vais-prendre-soin-de-moi/

    Moi aussi j’ai vécu une relation toxique et néfaste
    https://amelioretasante.com/moi-jai-vecu-relation-toxique-nefaste/

    J’ai appris à être fort quand j’ai compris que je devais me lever seul
    Même si cela semble difficile, nous ne pouvons compter que sur nous-même, et pour cela, nous devons apprendre à vaincre les adversités, à nous valoriser et à prendre soin de nous-même, par-dessus tout le reste.
    https://amelioretasante.com/jai-appris-a-etre-fort-quand-jai-compris-que-je-devais-me-lever-seul/

    Peace,

    Aimé par 4 people

  27. Je ne vois pas de jalousie mais de la honte ici. Etes vous sûre que c’est la raison @Wendy ? Il n’y a pas à se « vanter » de ne pas avoir de caleçon propre, au contraire. Par contre lorsque l’on sait que l’autre est infidèl , on sait que la rivale trouvera que l’on est une horrible épouse… Je dis cela comme ça, je me trompé peut-être…

    J'aime

  28. Mais Wendy parle de jalousie et non de honte. N’est ce pas plutôt la peur qu’il se serve du fait qu’il n’a pas de caleçon sous le pantalon pour attirer une fille et en plus causé par sa faute????

    Aimé par 1 personne

    1. Mais quel genre de femme serait attirée par un homme qui non seulement sort sans caleçon mais en plus… reporte le blâme sur son épouse WTF 😨😨😨

      Non merci ! Ça veut dire qu’il attend avant tout une ménagère et pas une épouse.

      Aimé par 1 personne

      1. « mais en plus… reporte le blâme sur son épouse »
        je pensais juste que la crise de jalousie de Wendy avait peut être été induite par le fait qu’il sortait sans caleçon par sa faute et du coup la tromperait par sa faute.

        J'aime

    2. Oui, je pense comme vous Aliénor, d’autant qu’une DA se ment beaucoup à elle même. Je vais simplement reprendre Scarlett :  » On attire ce que l’on est  » si l’on se ment, que l’on ne s’étonne pas que l’on nous mente, si l’on ne s’aime pas que l’on ne s’étonne pas de ne pas être aimée et pareil pour le respect et toute la bienveillance que l’on attend des autres avant de se l’accorder soi même…

      Aimé par 1 personne

    3. @Aliénor de Champs @Scarlett, @Historiacyn, @Wendy

      “Mais Wendy parle de jalousie et non de honte. N’est ce pas plutôt la peur qu’il se serve du fait qu’il n’a pas de caleçon sous le pantalon pour attirer une fille et en plus causé par sa faute????”
      “ Je ne vois pas de jalousie mais de la honte ici. Etes vous sûre que c’est la raison @Wendy?”

      “ Mais quel genre de femme serait attirée par un homme qui non seulement sort sans caleçon mais en plus… reporte le blâme sur son épouse WTF 😨😨😨”

      J’ai envie de vous répondre et je le fais d’ailleurs : on s’en fout, on n’en à rien à battre,on s’en bat les steacks!!!!!! (et pourtant je suis vegan)

      Car à mon avis, et surtout à ce stade, raisonner ainsi c’est donner encore du pouvoir émotionnel et de l’intérêt à un malpropre incapable de laver son caleçon après avoir défèquer ou s’être fait défoncer la rondelle ….

      NON Mais Hellooooo, Monsieur ramène son string de microbes et de MST à sa Bonne de Maman de Service , sa chose en esclavage domestique !!!!!!!
      Where is Madea when we need her !!!!
      Hell NAWWWWWWWW

      Voilà TOUTE LA VULGARITE AFFECTIVE qu’il éprouve pour @Wendy depuis le premier jour où elle l’a accepté dans sa vie.

      Je sais , je sais et c’est volontairement que je le dis avec autant de Hard , c’est pour que @Wendy puisse mesurer la violence psychologique et manipulation qu’elle autorise à se monstre depuis 16 ans.

      Il me semble avoir déjà raconté cette anecdocte sur ce blog , mais je m’y reprends:

      J’avais un Ex qui avait eu le toupet de me demander de lui faire un massage si je me souviens bien ou un truc de ce genre alors qu’il était affalé comme un gros cadavre.
      Je lui ai répondu ceci:

      “ Tu penses que ma “mère » a investi autant d’argent sur mes études universitaires pour que je sois aujourd’hui réduite à te masser le dos?!!!!!
      Tu penses vraiment que moi diplomée de Droit je puisse me rabaisser à te masser ?!!!” .

      Je n’oublierai j’avais ce regard circonspet chez lui, But trust me il avait reçu le message.
      Il n’a jamais réessayé.

      YOU TEACH PEOPLE HOW TO TREAT YOU 😉

      THINK,

      Aimé par 5 people

      1. « YOU TEACH PEOPLE HOW TO TREAT YOU »

        Exactement. En étant aussi maternante, Wendy ne peut attirer qu’un homme immature. Pas malveillant dans ce cas mais très immature qui surfe sur la vague de Wendy qui « aime tenir son foyer ». On attire ce qu’on est. Sans chercher une explication d’ordre PN.

        Wendy est de la vieille école, de celle où les hommes étaient infantilisés. Si on habitue un adulte à tout faire pour lui, il en usera et abusera sans être malin (dans le sens malveillant) pour autant. Là, il n’a aucun respect pour elle et joue avec son insécurité.

        Mais tant que Wendy renvoie la balle, la partie continue.

        Aimé par 4 people

      2. @Scarlett

        « Exactement. En étant aussi maternante, Wendy ne peut attirer qu’un homme immature.”

        Et malpropre honey , c’est ça le pire.
        Dans la culture d’un de mes géniteurs si vous n’étiez pas en mesure de laver votre slip ou culotte à la main , il voues était interdit d’avoir a fiancé.
        Il faut croire que la nanny d’un de mes géniteurs ne m’a pas rendu service, sinon elle m’aurait épargné d’avoir un tel pédigré sanguin 😅 😂 🤣.
        Prendre soin de son mari ne signifie pas le materner de façon incestueuse, she and Historiacyn took it way too far😅 😂 🤣
        J’imagine très bien ce genre d’épouse courir préparer le repas avant l’arrivée de “Monsieur”.
        J’ai subi des abus dans mes relations sentimentiques et romentales mais JAMAIS je n’ai lavé ou repassé ou cuisiné pour mes ex.
        Parce que c’était un shéma que je voyais ma génitrice appliquer et dès mes 12 ans je me suis interdite de le reproduire.
        La seule maxime que je m’autorise dans un rapport amoureux aujourd’hui est “ Happy Wife happy life…. When your wife is happy everybody is happy” Oh yes Oh yes Oh yess!!!!

        So Bitch grab your wallet and get A good job with your education good manners and Respect … Than we gonna talk love and make love together 😉 .
        Fair and square High standard High expectation .
        And:
        If ever i let my head down it will be just to admire my shoes .

        Believe me you,

        Aimé par 3 people

      3. @Dandoha , tu as entièrement raison ! Et comme j’assume , je vais raconter un peu plus comment j’ai joué à la maman , tu vas bondir mais il y a prescription , je sais maintenant que je ne devais pas agir ainsi et crois moi , IL EST HORS DE QUESTION que je sois la Caroline ingalls de qui que ce soit à l’avenir ! Mon premier DA est le père de mon fils, je faisais TOUT, la maison, le repas , ses papiers, et lui , même après la naissance de notre fils ne faisait RIEN ! Il n’a pas supporté la naissance de mon (accessoirement SON) fils. C’était fusionnel , (je sais erreur ! ) La première gifle je l’ai reçu quand j’allaitais mon bébé de trois mois et demi. (Étrangement !!! ) Un jour il m’a dit : « Mais ce n’est pas possible, on va le greffer à toi , il est toujours vissé à ton sein ! » Je lui ai dit :  » L’allaitement c’est à la demande… Tu es jaloux?😳 » il m’a dit : « Oui et alors?! « . Il jouait à la console toute la nuit , dormait toute la journée, je l’assumais financièrement aussi, y compris pour ses cigarettes et son shit et il était violent , car jaloux de tout le monde et il me reprochait sans arrêt de draguer, ce qui était le fruit de ses interprétations uniquement… Pourquoi je restais ? Simplement parce que je ne m’aimais pas , toujours le même refrain… Je vais m’en tenir à cet épisode aujourd’hui, je crois qu’il est très parlant. Visiblement les hommes DA sont de grands enfants, les femmes DA , des mamans de substitution, il y a un vrai problème avec les DA. C’est très malsain… Il faut vous en sortir @Wendy…

        Aimé par 3 people

      4. @Historiacyn,

        Je ne suis pas étonnée une demie seconde , je m’attendais même et je suis très sérieuse à ce que tu me dises qu’il t’avais convaincu de l’allaiter, je ne serais toujours pas étonnée. This how deep it is .
        Par contre quand tu dis “DA sont de grands enfants,” Là je suis choquée , NON ce ne sont pas de grands enfants ce sont des ados en crise permanente de dangereux wagabons, nuance 😉

        Fiuuuuuuuuw Tu reviens de trèèèèèèès trèèèèèèès loin, Chapeau bas 😉

        Take care beautiful,

        Aimé par 2 people

      5. C’est vrai @Dandoha , sur fond très drôle d’une réplique à la Dandoha ! 😂 Bien sûr que l’on s’en fiche de la raison mais Wendy doit savoir que pour entreprendre un travail sur elle , il faut commencer par être honnête avec elle même ! 😉

        Aimé par 2 people

      6. Exactement.com comme tu le dis souvent @Dandoha!
        J’ai passé aussi et réussi haut la main le test avec fake! Cet enfoiré m’avait préparé sa chemise avec des boutons de manchette à recoudre! Je lui ai dit qu’il n’était pas encore né celui à qui je raccommoderai ses chemises! et qu il n’y avait pas écrit « couturière sur mon front!
        Non mais!!

        Aimé par 3 people

    1. Je viens de voir que j’ai quasi le même âge que Wendy donc effectivement éduquée avec les mêmes principes. C’est pourquoi j’ai pensé comprendre sa réaction

      Aimé par 1 personne

  29. @Wendy

    Si comme le dit My @Scarlett vous êtes de la vieille école , il est GRAND TEMPS de passer à la RENOVATION de vous même Darling.
    Il n’ ya pas de limite d’âges à l’AMBITION , mais après 16 ans auprès d’un LOOSER .

    Il n’est JAMAIS trop tard, le pire c’est de passer sa vie auprès d’un inutile pas d’en avoir connu un 😉

    THINK

    Aimé par 3 people

  30. @Bonjour les filles

    La vieille école, la vieille école… j’ai le même âge que Wendy !!!!

    En vous lisant, je suis subitement super fière de moi ! Je n’ai quasiment jamais repassé ses affaires. J’ai horreur du repassage et je vous donne une astuce. Essorage à 600 tours et séchage sur cintre. Chez moi et même avec mes enfants (les grands pas la petite, elle s’en moque que ses affaires soient froissées), la table et le fer à repasser sont à disposition pour qui veut s’en servir !! Ma fille ainée a bien tenté de me culpabiliser « c’est ton boulot » mais je n’ai pas cédé. Si je me lance avec douleur dans cette tâche ingrate (en fait quand vraiment ce n’est plus possible de faire autrement parce que je veux les mettre ses robes qui sont dans une matière improbable); bien sur que je repasse ses quelques fringues et je n’en meurs pas. Cela doit arriver 3 fois par an ! Pour le reste, ils se débrouillent.

    J’ai alternée les périodes de travail et les périodes de congés parentaux. J’avoue que je m’étais mise en tête d’être parfaite (même en bossant). La maison devait être impeccable (avec 3 enfants, c’est juste surréaliste), les repas prêts, les courses faites, les activités ect… Je m’y suis épuisée . Mon ex devait trouver cela très bien (tu m’étonnes), c’est bien connu quand on ne travaille pas, on est une grosse feignasse. J’ai trouvé plus reposant d’être au travail qu’à la maison à certains moments.
    Lors d’une dispute où il ne comprenait pas pourquoi je faisais toute une histoire de lui reprocher de ne pas m’aider. Je lui ai dit « si on appelle cela les tâches ménagères, c’est bien que ce n’est pas un plaisir, alors pourquoi cela serait super épanouissant pour moi (genre Blanche Neige hyperactive) que pour toi (genre crapaud qui attend son baiser pour bouger) ? Sa réponse à déclencher une de mes plus grosse colère :
     » Si tu fais le ménage, c’est bien que tu dois aimer ça « . Ben voilà, c’était donc un loisir, suis-je bête, moi qui voyait cela comme une contrainte !

    Il a fini par m’entendre et avec quelques encouragements (maternage), les tâches ont été à peu près réparties. Bon mis à part que j’ai toujours eu l’impression qu’il fallait lui décerner une médaille dès qu’il accomplissait un truc de fou comme passer l’aspirateur, ce à quoi je me suis refusée, je n’en ai pas trop souffert.

    Quel est le rapport avec le PN ? Aucun dans l’absolu.
    Quel est le rapport avec Wendy ? Ne pas être parfaite c’est juste normal et réaliste.
    Faire culpabiliser l’autre c’est enfantin. Il suffit juste de l’attaquer sur ses points faibles, comme de croire qu’en étant parfaite vous le retiendrez et qu’en ne lavant pas ses caleçon, il courra vous tromper . Si « espérer » l’estime et la fidélité de son conjoint consiste à laver ses caleçons, alors là on est parti sur une autre planète.
    C’est bien Wendy de vouloir revenir avec nous et d’arrêter de tourner en orbite.
    Houston, je crois que nous avons un problème…

    Pas de smiley à insérer sur cet ordi, pfff 🙂

    Aimé par 1 personne

  31. Oui des ados très mal élevés… (Il avait tenu à goûter mon lait, après que je l’ai tiré tout de même…) avec le recul je me dis que c’était du grand n’importe quoi !! Je ne te dis la douche que dis je la chute d’eau glaciale. Je te remercie @Dandoha , pour le compliment mais de Ça , je ne suis pas fière, j’ai eu beaucoup de mal à me pardonner d’avoir donné un père pareil à mon enfant, je lui ai même demandé pardon, lui il ne méritait pas cela. J’ai réagi pour lui , quand il s’est mis à un an et demi , à me frapper ! Je ne voulais pas que mon fils croit que c’était un schéma normal de couple et j’ai réalisé que si je restais, il deviendrait comme son père… Moi j’ai accepté l’inacceptable , c’était bien fait pour moi , je ne le ferai plus, c’est tout ! J’ai fait mon devoir , je DEVAIS me relever pour lui. Je lui parle beaucoup, il a l’air bien dans ses baskets , j’ai fait et je fais du mieux que je peux pour qu’il le soit. C’est tout ce que je peux faire.

    Aimé par 7 people

    1. Bonjour, je viens de voir se message Hystoriacyn, vous ne devait en aucun cas vous en vouloir vis a vis de votre enfant, moi je n’en ai jamais voulu a mon père et ne lui en voudrai jamais d’avoir épousé ma mère. Ce n’est pas le fait de s’être fait dupé qui compte c’est le fait de s’en rendre compte et de s’en sortir c’est donc de ça qu’il faut être fière. Dite vous que même d’une expérience aussi négatif on tire un apprentissage sur nous et nos attentes. Vous avez sans le vouloir enseigné a votre enfant qu’il ne faut pas faire confiance trop facilement, qu’il faut être conscient de qui on es, de nos propres failles et que dans l’adversité il faut trouver le courage de relever la tête, vous ête une bonne mère vous lui avait donnée l’exemple. Par pitié arrêter de vous en vouloir, et dite vous devant votre glace « je suis fière de la femme et de la mère que je suis, je mérite d’être heureuse » ça fait du bien et c’est plus constructif que les regrets qui sont comme un boulet qui vous empêche d’avancer. bises

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour @Isusuzan, merci beaucoup pour vos encouragements. Je me suis pardonnée même si cela a pris du temps. J’y vois même du positif ! Et d’ailleurs je l’ai dit à mon fils ainsi :  » Tu méritais d’avoir un bon papa mais les choses devaient se passer ainsi parce que si j’avais choisi un autre papa, j’aurais eu un autre enfant. Mais je pense que c’était TOI l’enfant qui m’était destiné, je suis heureuse de t’avoir eu TOI  » ! Je le pense sincèrement et je ne veux pas qu’il se dise que lui est une erreur ! J’essaie d’offrir à mes enfants, un environnement suffisamment aimant pour qu’ils aient confiance en eux et ne passent pas par les mêmes épreuves que moi. Ça a l’air de fonctionner , de cela je suis fière ! Je leur explique aussi que tout le monde n’est pas bienveillant mais j’y vais doucement je ne veux pas qu’ils soient effrayés non plus. Ils vivront leurs expériences, mon rôle est de les sécuriser et de les respecter pour qu’ils soient armés plus tard à repérer tout abus. Les erreurs du passé font parties des choses avec lesquelles il faut faire , nous n’avons pas le choix mais c’est possible d’avancer sereinement et de se pardonner ! Belle journée 😉

        J'aime

  32. Bonjour tout le monde 😊 Pour @Wendy et tous les autres dépendants affectifs qui veulent se comprendre et sortir de cela. Je partage cet article que je trouve complet et qui résume parfaitement tout ce que l’on a pû dire ici à @Wendy. Bonne lecture et belle journée 📖 😉http://magneticobonheur.com/les-20-signes-de-la-dpendance-affective

    Aimé par 4 people

  33. Bonsoir Wendy,

    Je ne sais pas si ce message va être validé.

    Nous avons beaucoup de choses en commun.
    Je vous conseille de lire beaucoup sur la dépendance affective …, tout ce que vous trouverez sur les sites. Bien évidemment, je suppose que vous avez déjà lu sur le fonctionnement du PN.

    Faites un retour au passé, rappelez vous toutes les fois qu’il vous a fait souffrir. Ce manque d’empathie, cette froideur, cette négligence de votre personne, ce chaud-froid…

    Le no contact c’est un peu comme si la personne n’existait pas…donc les caleçons vous les lavez car ils sont mis dans la machine avec les autres vêtements de la famille. J’avais fait exactement çà, et il en a acheté des dizaines.

    Quoi que vous fassiez, il vous fera un reproche. Donc faites ce que vous avez envie de faire. Et pour cela, il faut savoir ce que vous voulez…je sais, c’est pas évident de le savoir tout de suite, compte tenu du temps que vous avez été sous son emprise.

    Trouvez vos failles, et vous trouverez avec quoi il vous tient. Donc pas de failles, pas d’emprise.

    Réponses du no contact : oui, non, c’est ton avis, vous changez de pièce, vous faites comme s’il n’était pas là. 0 émotions. 0 informations. 0 reproche. 0 questions à part concernant l’intendance de la maison, famille et si vraiment vous n’avez pas la réponse vous même.

    C’est peut-être dur de faire un deuil blanc (deuil quand la personne vit encore) mais votre couple n’a jamais existé. Il s’est servi de vous car vous êtes une belle personne, il se sert de vous pour se sentir supérieur. Ne montrez aucune émotion devant lui.

    Quand vous serez prête…tout ça sera juste un passage de votre vie…et comme dit Scarlett, c’est une chance d’avoir réalisé tout cela. Maintenant, concentrez vous en vous. Le bonheur, ne l’attendez pas de « l’autre ». Et c’est ça la partie la plus difficile Wendy. Une dépendante affective est comme une gamine qui attend tout d’une autre personne. Et grandir est difficile.

    Il ne vous a rien donné et il ne vous donnera rien, car il veut votre mort psychique (voire plus).

    Retrouvez vous Wendy. Il n’y a que vous qui puissiez vous aider.

    J'aime

    1. Bonsoir Cookie

      Je n’ai pas validé votre premier commentaire car je trouve qu’il est de bon ton d’appliquer à soi-même les conseils prodigués aux autres, ce qui n’était pas vraiment votre cas la dernière fois que vous êtes intervenue sur le blog. C’était d’ailleurs tout le contraire de ce que vous écrivez ce soir.

      Néanmoins, vos propos sont logiques et vont dans le sens d’une reconstruction pour Wendy.

      @Wendy : focalisez-vous uniquement sur ce dernier commentaire de Cookie et pas sur ceux qu’elle a précédemment rédigés, merci. Ne créez pas de confusion dans votre esprit 😉

      Aimé par 3 people

    2. Bonsoir @Cookie. Ravie d’avoir de vos nouvelles qui ont l’air bonnes. Je dis « qui ont l’air  » parce que j’ose espérer que vous ne récitez pas une leçon par cœur mais que vous appliquez bien vous même ce que vous conseillez à Wendy. Je vais juste me permettre d’éclaircir un point qui me semble vraiment important afin de ne semer le doute dans l’esprit de personne. No contact c’est vraiment ZÉRO contact. Par définition donc ON NE VIT PLUS avec la personne. « Oui » « non  » « c’est ton avis » « si tu le dis » etc c’est de la contre manipulation. Cordialement

      Aimé par 1 personne

  34. Bonjour Historiacyn,

    Je vous rassure, je ne récite pas une leçon par coeur. Je suis sensible au témoignage de Wendy et essaye de lui proposer un début de comportement à tenir face à un PN, pour déclencher un détachement de cet individu dans son contexte.

    Ce que je conseille à Wendy c’est ce que je pratique depuis plus de 6 mois. Le no contact je l’ai déjà établi avec ma mère PN et le « low contact » par la situation actuelle, avec mon mari PN.

    Ma « fuite » se prépare à petits pas dans ma tête et dans les faits. J’envoie des cv tous les jours, je consulte des avocats et un psychiatre, je prépare des dossiers, je photocopie des documents importants, je mets de l’argent de côté pour les années à venir. Les oui, les non, c’est ton avis, me permettent de ne pas le confronter au quotidien, ni de lui donner ne serait un seconde d’accroche de sa part.

    Vous êtes plus en avance que moi, et c’est un exemple que l’on peut y arriver. Et si mes étapes vous paraissent lentes, c’est tout à fait normal, vu que je ne peux pas balayer en un coup de baguette magique 25 ans d’emprise qui ont été précédés par celle de ma mère.

    Je n’essaye pas de le contremanipuler car je sais que sur ce jeu, c’est perdu d’avance. Ce serait comme jouer aux échecs contre un champion international et s’attendre à gagner! 🙂

    En tous les cas, ce blog, et vos interventions, même des fois un peu voire très dures, m’aident à me remettre en question et avancer. Je ne cherche pas de la compassion ni des encouragements. Je ne me positionne plus en victime depuis très longtemps, je suis passée à l’étape de la survivante. Wendy est au début de son questionnement. Là, il me semble pouvoir intervenir: dépendance affective, triangulation, sortie de l’emprise, obsession du PN.

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour @Cookie, Félicitations pour tout ce que vous avez entrepris pour préparer votre sauvetage. Je suis bien consciente qu’il est difficile de sortir de plusieurs années d’emprise. Ma volonté, lorsque que je vous reprends c’est de vous aider à y voir plus clair. Nous l’avons dit mainte et mainte fois, sortir du déni et voir les choses sans se leurrer c’est se relever ensuite de la manière la plus optimale qui soit. Je ne discute pas ma plaisir de « chipoter » ni de vous titiller. Mais parce qu’il y a encore ce point de no contact /low contact qui est encore flou pour vous. Les « Oui » « non » etc C’est de la contre manipulation. Ce n’est pas mon avis , c’est un fait. Si vous faites vos propres recherches sur ce terme , vous le constaterez. Il ne s’agit pas de chercher à battre le PN ou le manipulateur avec cette technique, il s’agit de ne plus perdre d’énergie à polémiquer, de se préserver un maximum , en ne donnant plus d’arguments qui pourront se retourner contre nous. Cela s’accompagne de réponses miroir et d’une absence d’émotion. On ne doit rien montrer, ni colère ni tristesse. Et c’est à cela se ressemble ce que vous décrivez. J’insiste sur le fait que tant que vous vivez sous le même toit, vous êtes en contact. Il faut l’accepter pour avancer. Le low contact se met en place , lorsque l’on est SÉPARÉS et que l’on est obligé d’avoir un minimum d’échanges, soit parce qu’il y a des enfants en commun, soit pour des raisons professionnelles. Et le no contact c’est ZÉRO contact. C’est très différent. Je ne joue pas sur les mots mais accepter la réalité telle qu’elle est , est à mon sens primordiale. Bon courage 🙂

      Aimé par 2 people

    2. J’ajouterai que « low » en anglais signifie faible. Peut on dire que le contact est faible lorsque l’on côtoie l’autre au quotidien ? Je ne le pense pas. Je qualifierais plutôt cela de « survie au contact d’un toxique « .

      Aimé par 1 personne

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s