[Témoignage + Livre d’or] Gaby : « Ne soyez JAMAIS soumis à quelqu’un, ne le laissez jamais retourner vos paroles et valeurs contre vous.  » + Repérer rapidement un manipulateur + Arrêtez de leur trouver des excuses !

Amis lecteurs,

Après la Saint Valentin (!), un nouveau témoignage pour le livre d’or, de la part de la lectrice Gaby.

Petite parenthèse : ce serait bien de faire remonter le niveau de parité sur le blog alors s’il y a des hommes qui passent par là, ne soyez pas timides, postez vos avis, mettez un petit commentaire ou encore mieux, témoignez si vous êtes tombé sur une femme perverse narcissique.

Pour le cas de Gaby, elle s’en sort très bien et a compris qu’un no contact absolu était la seule et unique solution pour en finir avec les toxiques. Je tiens à souligner un aspect que je n’ai peut-être pas suffisamment abordé dans tous les cas d’interaction narcissique qui se prolonge et/ou se répète.

En une seule phrase : ARRÊTEZ DE TROUVER/CHERCHER DES EXCUSES AUX COMPORTEMENTS TOXIQUES. Voilà la vague sur laquelle surfent TOUS les profils manipulateurs. Non seulement, vous donnez dans une certaine forme de crédulité en refusant de voir l’intention manifeste derrière leurs basses manœuvres sur le long terme (en simple = en vous disant « Oh, il/elle ne FAIT PAS exprès », entre autres auto-mensonges) mais en plus, vous trouvez vous-mêmes des EXCUSES à ces tristes sires.

C’est ainsi qu’ils peuvent tranquillement prospérer sur votre énergie vitale. Il est important d’apprendre à voir la réalité pour ce qu’elle est. Si vous surprenez un cambrioleur dans votre salon, allez-vous l’interroger sur les raisons de sa présence chez vous (et écouter sa litanie de boniments qui ne répondent pas à la question essentielle) ou allez-vous discrètement vous mettre à l’abri chez des voisins pour appeler les forces de l’ordre…? Tic, tac. J’espère que ce sera la seconde option !

Nous avons tous envie de donner une seconde chance mais quand cela devient une règle de vie et non une exception, il faut lâcher prise.

Le principe du manipulateur (quelle que soit l’étiquette) est de jouer à la fois sur votre perception de la réalité (= quel crédit j’accorde à MON ressenti ?) et sur votre dépendance (= qu’est-ce que je suis prête/prêt à accepter pour garder le parasite ?).

Si vous ouvrez les yeux sur la vérité de cette personne, que vous prenez le temps d’analyser ses ACTIONS, vous ne pourrez que constater l’absence totale de respect de votre personne, au minimum. C’est ce qui est le plus apparent, le plus évident quand on a affaire à un tel individu. Si le concept de la manipulation vous semble complexe, celui du « respect » est inhérent à tout être humain qui a vécu en société. Personne ne peut ignorer son absence. On peut fermer les yeux dessus mais on le sait au fond de soi. N’attendez pas d’être carrément au stade des insultes (cf « l’abus verbal ») pour réagir.

Je vais vous donner un exemple très concret vécu : une « connaissance » (avec qui vous avez un lien réel également) qui échange avec vous, un soir, via un service de messagerie instantanée (donc à distance et pas en live), trouve un prétexte soudain pour s’inviter chez vous. En tant qu’adulte qui paye son loyer (ça a son importance pour la suite LOL), vous répondez poliment (en sachant que vous n’avez déjà pas à vous justifier pour commencer…) « Non, pas ce soir ». (Pour la petite histoire, le ton de la personne vous semble plutôt agressif, trop sûr de son fait et vous avez déjà du monde chez vous. Même sans cela, personne n’a le droit de s’imposer dans votre environnement et vous ne DEVEZ PAS tolérer cela, svp les amis !).

Cette personne évoque alors un prétexte très mesquin, qui est de récupérer quelque chose qu’elle vous avait « donné » quelques semaines avant (MEGA LOL) et qu’elle doit finalement récupérer. Bon… on sent le forcing mais vous résistez parce que c’est quand même VOTRE logement. Vous posez la limite en maintenant le NON. C’est ici qu’on identifie la nature toxique de la personne.

Au lieu de RESPECTER votre décision (comme le ferait une personne empathique), elle trouve X autres prétextes ET tente (MEGA MEGA LOL) de vous faire culpabiliser parce que vous ne voulez pas… qu’on s’invite chez vous DE FORCE.

Ce ne sont pas les prétextes en eux-mêmes qui constituent le souci et j’espère que vous l’avez bien compris mais bel et bien le principe de forcer une personne à agir contre sa volonté première. Dès que vous identifiez ce mode opératoire, fuyez. Vous n’avez pas besoin d’en savoir davantage. ça ira crescendo.

Ceci s’appelle une tentative de prise de contrôle mais ça, on ne l’interprète correctement que quand on a  2/3 ficelles de manipulation. Sinon, ce que vous voyez tout de suite, c’est le manque de respect total de l’individu. Normalement, quand une personne empathique a besoin d’un service, elle DEMANDE clairement et explique sa difficulté. La connaissance dont je vous parle ne m’a pas demandé, ni expliqué le pourquoi de cette intervention soudaine mais a visiblement cherché un certain nombre de prétextes pour parvenir à son objectif de départ.

Dans ce cas, l’alerte est donnée : « Pourquoi cette personne veut absolument venir chez moi ? ». ça doit faire tilt dans votre tête. Maintenez votre NON évidemment. La nature de ce comportement indique une mauvaise intention à votre égard. Point. Narcissique, pervers narcissique, sociopathe, psychopathe ou malade mental, ne cherchez même pas à enquêter. C’est obligatoirement une mauvaise nouvelle pour vous et une protection obligatoire.

Le toxique manipule de cette façon : au lieu de vous dire la vérité et de se mettre en empathie avec vous, il va utiliser un rapport de force pour tester le « lien » entre lui et vous. Souvenez-vous bien de cette technique.

Quelqu’un qui ne respecte pas vos limites (peu importent les bobards qu’il vous sort) est TOXIQUE. Si vous dites OUI à la pression exercée, vous ouvrez la porte à toute une série d’abus.

Je ferai un article là-dessus car ce serait trop long en introduction au témoignage de Gaby que je vous invite à découvrir dès à présent.

Très belle soirée, les amis ❤

Crédit photo : la talentueuse Isabella Morawetz via Design you trust

separateur

Tout d’abord, merci pour ce blog qui est d’une grande aide pour moi ! Je suis en train de me sortir des griffes de mon second PN. Ce doit être mon côté scientifique : faire une hypothèse, puis aller la vérifier ensuite 🙂

J’ai rencontré mon premier PN à la fin de mes études d’ingénieur. Il s’est présenté comme l’homme idéal, mais le Prince charmant est vite devenu un crapaud. Nous étions loin l’un de l’autre de par les stages que nous avions trouvés, et ayant compris que j’attachais beaucoup d’importance aux petites attentions (telles que les SMS, surtout lorsqu’il est difficile de se voir), Monsieur a décidé de me faire monter en pression en ne m’écrivant tout simplement pas pendant plusieurs jours, et en décrétant que je l’étouffais lorsque je m’inquiétais. Les discussions téléphoniques pour « arranger les choses » comme je le croyais tournaient en rond, et je ne savais simplement pas où j’en étais lorsque je raccrochais.

Heureusement pour moi, cette relation a été de courte durée (peut-être car il est difficile de maintenir une emprise sur une personne qui est loin et qui plus est entourée) et je m’en suis remise très rapidement lorsque j’ai réussi à mettre un nom sur son attitude. Une discussion avec sa colocataire après la rupture m’a permis d’en apprendre encore plus à son sujet : il avait pris soin de me mentir sur elle, et inversement, afin que l’on ne soit jamais tentées de discuter lorsque nous nous rencontrions les weekends où j’étais chez lui.

Diviser pour mieux régner vous avez dit ?

Une fois cette douloureuse étape passée, j’étais dans une nouvelle ville, nouvelle école (j’ai fait le choix de continuer mes études pour apporter un complément à mon diplôme)… et il y a un an de cela, j’ai rencontré mon second PN. Il s’agit du frère d’une connaissance de fac, et nous nous sommes rencontrés lors d’une soirée. Je ne pensais pas l’intéresser, mais il m’a rapidement fait comprendre le contraire.

Après une soirée alcoolisée et une nuit avec lui que je considérais sans suite, il m’a contactée.

Et tout est allé très vite : venir me voir tous les soirs, restaurants tous les week-ends … il m’a sorti le grand jeu. Tout avait l’air si simple : j’étais unique, merveilleuse, belle, je savais tout faire, j’étais intelligente, cultivée, nous aimions les mêmes choses (musique, sport, vacances), il avait hâte de rencontrer ma famille et de me présenter la sienne.

Ma mère est venue me voir quelques jours et il tenait à la rencontrer. Il s’est montré timide (ce que j’ai attribué au fait qu’il a été « abandonné » par ses deux parents et qu’il n’était peut-être pas à l’aise avec les relations familiales), mais le courant est bien passé.

Quelques semaines après, il est venu un week-end chez mes parents car il y tenait, et mes parents étaient d’accord également.

Et ensuite, je ne sais pas trop comment la situation s’est dégradée en quelques mois.

Oublier mon anniversaire, me cacher l’achat d’un appartement (je l’ai appris par sa sœur), me gâcher le mariage de ma cousine, etc. Je n’ai évidemment, jamais rencontré sa famille malgré ses promesses (c’est d’ailleurs ce qui a été la goutte de trop), j’ai du me battre pour l’avoir sur Facebook (peut-être est-ce idiot comme bataille, mais j’estimais que si je ne l’avais pas, c’était qu’il y avait trop à cacher), et j’en passe. Je ne sais pas s’il a été infidèle, je ne pense pas, et je ne veux pas le savoir.

Ce qui m’a frappée avec lui, encore plus qu’avec mon premier PN, c’est la froideur émotionnelle de ces personnes, leur méchanceté et leur manque d’égard.

Vous pouvez être à terre, et ils continuent à vous enterrer. Ce sont des personnes pour qui vous ne comptez absolument pas, et peu importent vos ressentis et émotions. Ils ne tiendront JAMAIS leurs promesses (le mien m’a promis d’aller voir un psy, je pense que j’aurais été déçue).

Leur seul plaisir c’est de vous en faire pour mieux se délecter de votre déception.

Je pense que ce qui m’a sauvée, c’est d’avoir connu un premier PN et d’avoir été méfiante avec le second, de ne jamais vraiment avoir fait confiance. Et de ne jamais avoir « fermé ma gueule », de ne pas m’être laissée soumettre.

Malheureusement pour moi, les schémas entre les deux étaient différents et j’ai mis du temps à réaliser que mon second PN en était bien un : le premier était ingénieur, très intelligent et cultivé et se jugeait donc apte à me rabaisser (« Mais tu es intelligente pourtant, pourquoi tu ne comprends pas ça ? », « Mais tu réfléchis des fois ? », « T’es ingénieur en maths, ça devrait être logique dans ta tête, non ? »). Le second n’avait pas de diplôme et s’est toujours décrété « inférieur ».

Il ne m’a jamais rabaissée sur le plan intellectuel ou physique, et a tenté quelques fois la comparaison avec son ex, mais je l’ai renvoyé gentiment dans ses buts. Mais il a pris un malin plaisir à ne respecter aucun des engagements qu’il avait pris envers moi et a sûrement adoré voir ma désillusion.

Je ne sais pas si c’est également son œuvre, mais je n’ai plus de contacts avec sa sœur, de laquelle j’étais assez proche. Il m’a peut-être menti sur elle, et vice-versa, afin d’être sûr que nous n’échangions plus elle et moi. Cela fait plusieurs fois que j’essaye de partir. Jusqu’à présent, il est constamment revenu. Sans excuses non, Monsieur ne connaît pas la remise en question, mais avec des mots doux, des jolis souvenirs partagés et de belles promesses.

Je croyais qu’il pouvait changer, bien sûr, je le pensais simplement jaloux ou incapable de supporter les weekends où nous n’étions pas ensemble (car jusque-là, c’est toujours dans ces moments-là que ça « clashait »). Cette fois j’ai changé de numéro et je suis fermement décidée à ne plus lui adresser la parole, car je sais que c’est en jouant sur mon hypersensibilité qu’il me fait revenir. Je suis quasiment certaine de le trouver devant ma porte un soir, car il ne voudrait surtout pas perdre une personne qui le valorise (tous ses amis et employés qui me connaissent ne lui font que des compliments à mon égard) et qui peut lui apporter un revenu confortable (il adore les belles voitures, motos, veut une belle maison …).

Mais je ne cèderai pas. Je serai indifférente, ou du moins en apparences, ne serait-ce que pour le dissuader de m’approcher encore.

J’ai perdu énormément d’énergie à essayer de réparer une personne qui ne peut pas l’être.

Je ne veux pas lui donner d’autres opportunités de me faire du mal et de me « vider » de ma substance. J’ai fait l’erreur de croire qu’il se blindait à cause de son histoire personnelle et qu’il était abandonnique, et j’ai tenté de l’aider en vain. Ma plus belle victoire est d’avoir brillamment validé tous mes exams malgré ces troubles émotionnels… et je n’ai d’ailleurs été que moyennement félicitée, et jamais soutenue lors des périodes de révisions qui me stressent au plus haut point. Peut-être aurait-il apprécié que je rate mes exams ?

Même si l’histoire n’est sûrement pas finie, j’aimerais dire aux personnes qui liront ce témoignage qu’on peut vite s’en remettre, la preuve étant que je vais merveilleusement bien.

N’oublions pas que les PN se rapprochent de nous parce que nous avons en nous quelque chose qu’ils envient : nous aimons la vie, nous avons de l’empathie, de la joie, de la gentillesse, des passions … alors qu’eux ne sont que des coquilles vides. Tellement vides, qu’au lieu de se dire que les autres peuvent leur apporter quelque chose, ils préfèrent nous anéantir pour nous placer à leur (très bas) niveau. Ne perdons jamais de vue que les PN sont complètement désemparés quand leur proie s’en va, et qu’ils sont plongés dans une profonde dépression dont ils n’ont pas conscience, qu’ils ne sauront jamais ce qu’est le vrai bonheur, l’amour, toutes ces choses qui au fond, font de nous des êtres humains 😉 ils ne vivent qu’à travers le mal qu’ils nous font.

Ne soyez JAMAIS soumis à quelqu’un, ne le laissez jamais retourner vos paroles et valeurs contre vous.

Quelqu’un qui aime réellement ne soumet pas, ne tyrannise pas et ne vous manipule pas à tout bout de champ. J’ai beaucoup de peine pour sa prochaine victime et j’aimerais qu’elle réalise vite sur qui elle est tombée.

De ce que je peux conseiller de mes deux aventures : si la personne en face de vous a des relations complexes avec sa mère/son père, si tout est trop beau pour être vrai au début, si vous ne vous sentez pas en confiance, si certaines paroles vous paraissent inappropriées dans le contexte où elles sont dites, si certaines émotions ne transparaissent pas, si vous n’arrivez pas à obtenir des réponses à des questions pourtant simples … sortez vos antennes et soyez à l’affut !

Bon courage à tou(te)s, et ne perdez pas espoir, il y a énormément de belles personnes !

Gaby

Publicités

55 réflexions sur “[Témoignage + Livre d’or] Gaby : « Ne soyez JAMAIS soumis à quelqu’un, ne le laissez jamais retourner vos paroles et valeurs contre vous.  » + Repérer rapidement un manipulateur + Arrêtez de leur trouver des excuses !

  1. Happy Thursday @Gaby

    Votre témoignage est captivant et très intéressant , il apporte un plus sur ces PN qui fréquentent des partenaires intellectuellement plus avancés qu’eux .

    Des signes marquants : “ Je ne sais pas si c’est également son œuvre, mais je n’ai plus de contacts avec sa sœur, de laquelle j’étais assez proche.”

    Le coup de la soeur qu’il écarte …. J’aimerais en savoir plus sur votre analyse là dessus
    Vous poursuivez en disant : “ Il ne m’a jamais rabaissée sur le plan intellectuel ou physique, et a tenté quelques fois la comparaison avec son ex, mais je l’ai renvoyé gentiment dans ses buts. Mais il a pris un malin plaisir à ne respecter aucun des engagements qu’il avait pris envers moi et a sûrement adoré voir ma désillusion.”
    Je confirme et vos expériences me parlent 😉

    Par contre quand vous dites :
    « De ce que je peux conseiller de mes deux aventures : si la personne en face de vous a des relations complexes avec sa mère/son père, si tout est trop beau pour être vrai au début, si vous ne vous sentez pas en confiance, si certaines paroles vous paraissent inappropriées dans le contexte où elles sont dites, si certaines émotions ne transparaissent pas, si vous n’arrivez pas à obtenir des réponses à des questions pourtant simples … sortez vos antennes et soyez à l’affut !”

    A l’affut de quoi? J’ai peur de ne plus vous suivre….

    Peace,

    Aimé par 3 people

    1. Hello Dandoha !

      Donc comme tu l’as lu, je l’ai rencontré via sa (demi) soeur. C’était une amie de fac, et je m’entendais plutôt bien avec elle. Je ne sais pas si c’est le fait que subitement deux personnes proches l’aient « écartée » pendant quelques temps mais son comportement (à elle) a changé. On aurait dit qu’elle ne supportait pas la situation et essayait de nous séparer (en me disant des choses sur lui, et inversément par exemple). Je pense qu’il a senti que cette attitude m’insupportait, et qu’il en a joué afin que nous ne parlions plus elle et moi. Après, je t’avoue aussi qu’elle a certainement un gros problème de comportement (notamment elle est très égocentrique) et que je ne suis pas la seule de ses connaissances à le penser 😉 Toutefois, il me semble que le PN a bien profité de la situation !

      En ensuite, ce que j’entends par « être à l’affut » c’est de prêter attention à certaines attitudes : lance-t-il des critiques l’air de rien ? Vous dévalorise-t-il de manière faussement innocente ? Projette-t-il ses fautes et ses erreurs sur vous ? N’est-il jamais responsable de rien ? … en bref toutes ces attitudes qui permettent de les démasquer petit à petit, et qui nous évitent de tomber de haut 🙂

      Aimé par 6 people

      1. Happy Friday @Gaby

        Merci pour les précisions, et j’adhère totalement à ton analyse .
        J’ai moi même des géniteurs et un frère PN , à leurs yeux je suisle mauvais cheval et ça me convient tout à fait, j’ai la Paix en ayant posé mes limites sans conditions . Cependant mon ex ce PN et ses soeurs ont des “liens” similaires à ce que tu décris et j’avoue ne pas avoir cherché à comprendre. J’ai coupé les liens aussi sec .

        Vis ta vie et va conquérir le monde!!!
        Take care Beautiful,
        Stay away from toxic people 😉

        Aimé par 3 people

  2. Suite au message de Gaby
    Je suis entièrement d accord avec tout ce que vous dites Gaby, j ai vecu exactement la même chose 2 PN aussi très différents mais le processus le même ils cherchaient à me rabaisser et me soumettre . N’avaient pas de compassion ni de sentiments profonds
    Des êtres vides .
    Bon courage à vous je suis séparée du 2 eme depuis 1 mois c est très dur car je l aimais beaucoup mais je sais que la seule chose qui peut me sauver c est le no contact …pour avancer
    Merci à scarlett pour ce blog c est super génial

    Aimé par 2 people

    1. Bonsoir Sidonie

      Ceci est un échange que nous avions eu avec Historiacyn.

      La personnalité de chacun est différente ainsi que le parcours de vie. Là le PN qui n’a pas fait d’études peut difficilement faire gober à Gaby qu’elle vaut moins que lui… Les faits démontrent qu’elle vaut largement plus 😂

      On peut mentir, tricher et être de mauvaise foi mais même la perversion a ses limites quand l’écart est aussi important.

      Leur intelligence varie aussi ainsi que leur capacité à manipuler. Néanmoins les deux ont vu la faille : le besoin de reconnaissance. Si vous voulez connaître vos failles, il suffit de regarder les points de votre personnalité auxquels s’attaquent les PN.

      Merci de vos encouragements ❤

      Aimé par 3 people

  3. Merci Gaby pour ton témoignage,
    J’admire ta perspicacité. Pour moi tu n’es pas une victime. Tu as juste croisé le chemin de ces parasites et tu as esquivé leurs attaques à temps et avec brio. C’est vrai que c’est un atout de savoir que ces personnes existent, mais faut-il encore bien comprendre de quoi il s’agit vraiment. J’avais entendu parler de manipulateurs, mais je pensais à des types genre gourous de sectes et j’étais persuadée que cela n’arrivait qu’à des personnes faibles de caractère. Je pensais ça alors que je vivais depuis deux décennies avec un as de la manipulation.
    Bravo à toi ! Je te souhaite de rencontrer un homme qui saura t’aimer et te respecter.

    Aimé par 1 personne

    1. Ha ha, Caren 😂😂😂

      Au contraire, un bon manipulateur doit passer pour normal. Son outil de travail est justement sa couverture. S’il arrivait avec ses gros sabots et en vous disant « je vais bien te détruire »… vous prendriez vos jambes à votre cou 😈

      Il a besoin de créer un lien émotionnel de vous à lui, de gagner votre confiance. Les humains peuvent être naïfs mais pas idiots non plus.

      Plus un manipulateur est « couvert », moins vous le repérez quand vous n’êtes pas informée sur ses méthodes. A présent que vous avez eu une formation par le feu, vous êtes imbattable n’est ce pas ma chère ? 😀

      Aimé par 4 people

  4. Bonsoir Gaby , merci pour votre témoignage et une fois encore merci à Scarlett pour son excellente introduction. Je trouve également que vous vous en sortez très bien, vous êtes lucide. Mais , je note que vous dites que le PN nous a choisi parce qu’il nous envie nos qualités pour résumer vos mots. Ce qui est exact mais pas seulement. Il nous choisi AUSSI parce que nous avons des failles narcissiques, nous ne nous aimons pas. Et je pense que , certes vous êtes à même de les repérer mais si vous en avez attiré un deuxième, c’est certainement parce que vous n’avez pas régler en vous , vos vieilles blessures et votre estime de vous. Pour une reconstruction complète et comme vaccin anti PN , c’est indispensable de faire ce travail personnel. Je vous le recommande vivement en tous cas ! Je vous souhaite un avenir lumineux. Bien à vous

    Aimé par 6 people

    1. Hello,

      La faille majeure de Gaby est son besoin de reconnaissance.

      Tant qu’elle ne verra pas elle-même qu’elle est talentueuse, intelligente et qu’elle ne se félicitera pas elle-même, elle attirera des profils malveillants sous des dehors encourageants.

      Elle l’écrit elle-même, c’est ce qu’elle recherche, un miroir valorisant. Qu’elle devienne sa propre cheerleader et elle n’aura plus besoin qu’autrui le fasse pour elle.

      Merci pour ton analyse pertinente ❤

      Aimé par 6 people

      1. Et merci à toi de l’écrire plus explicitement. 😉 @Gaby , vous avez une piste à explorer , car savoir repérer les PN , c’est bien , ne plus les intéresser c’est mieux ! Cela passe forcément par l’opinion que vous avez de vous même. Si vous ne vous aimez pas , il est facile de jouer avec vous, de vous valoriser pour vous donner des ailes, un jour puis de vous dire que vous êtes minable un autre jour. L’équation est parfaite pour vous manipuler. Si vous ne vous aimez pas , que vous n’être pas aimante envers vous , vous êtes vulnérable, vous dépendez de l’opinion des autres. Si vous vous aimez , tout ce que l’on peut dire de négatif sur vous n’aura aucun effet , parce que vous saurez que c’est faux. Cela ne se fait pas du jour au lendemain mais , cela fait partie de ce qu’il faut régler après un ou plusieurs PN. Bien à vous 😊

        Aimé par 3 people

      2. Chère scarlett ,
        Oui il y a des hommes victimes de relations toxiques avec des femmes.
        on a eu des témoignages sur votre blog ,mais je suis certain que beaucoups d’hommes hésitent de témoigner de leurs expériences par timidité par honte…de peur peut etre de passer pour des pas normaux….hystériques
        c’ etait mon cas .
        merci scarlett de le rappeller encore en encourageant les hommes pour commenter et mieux encore de témoigner.
        pour ce qui me concerne j’ai vécu 25 ans avec mon ex -femme, j’ai 50ans elle a mis fin
        du jour au lendemain au mariage il y a un peu + d’un an , on m’annonçant qu’elle a un autre homme.ça fait six mois qu’on est séparés ,un peu + d’un an que j’applique le no contact.mariés et (il y a des enfants ),c ‘est pas évident le no contact mais il était vital et l’est toujours .elle rencontrait son homme chez lui tous les week-end depuis presque un an .mais depuis que je suis parti (six mois) j’habite pas loin . et elle. a gardée la maison (en attendant la vente ).elle le faisait venir (son homme ).de temps en temps petit a petit a la maison en présence des enfants ..maintenant les week-end c’est a ma maison ils dorment dans mon lit (c’est une preuve d’amour qu’elle a envers lui j’imagine….? ).LE DIVORCE n’ est pas encore prononcé
        c’est pour bientot .elle est dans une provoc ,pas de limites ,afin que je craque .mais je tiens le coup ,j’essaye en tous cas.il y a des biens en commun autre que la maison ….
        je reviens a ce mot ,terme de no contact(je le recommande vivement) .qui m’a sauvé depuis le premier jour qu’elle m’a annoncé la rupture (plus d’une anneé ).depuis je lis et relis tous les articles du blog .c’est trés trés intéressant de plus en plus enrichissant .
        je reviendrai au blog pour plus de détail et surtout pour raconter une autre histoire recente (cet ete ) avec une autre femme ….
        dans un de vos articles chère scarlett . qui attire un …les attires tous .
        merci. excellente et belle journée a tous .

        Aimé par 4 people

  5. Bonjour Gaby
    Très beau témoignage qui reprend bien leur manière de procéder et d’agir , ils sont formatés à l’identique. Je me demande si il n’y a pas une « fabrique de PN »
    En ce qui me concerne, même petites phrases : tu es la plus belle, merveilleuse, etc… et aussi quant j’essayais de le contredire ou tombait sur ses mensonges, il me balançait :  »
    comment une femme de ton âge et intelligente comme « toi » peut elle croire que je fasse des choses pareilles, je sais que j’ai des défauts, mais pas ceux là, voyons!!!! »
    ces phrases , 1000 x je les ai entendues , et comme le dit Scarlett, en fait je lui cherchais des excuses à cette pourriture… Il savait bien comment me piéger, avec ses belles paroles , son forcing, son love bombing!!!!

    Les PN savent repérer très bien leurs proies, des personnes comme nous, qui dégagent du positif, qui les font briller en public, parce que eux ne sont rien, et ils se nourrissent de nous, de nos âmes, nos coeurs, notre vie… c’est le terme exact. Nous dégageons quelque chose, et oui nous sommes des belles personnes , qui sont faibles à un moment de leur vie et c’est ce dont ils ont besoin pour exister parce que en fait, ce sont des êtres inexistants quant ils sont seuls.

    Alors bravo à vous d’avoir pu stopper à temps vos deux relations PN, ne retombez surtout pas dans le même piège, et surtout NO CONTACT!

    bien à vous et une belle journée à tout le monde sur ce blog…

    Aimé par 3 people

  6. Bonjour Lofty
    Oui un témoignage masculin serait le bienvenue, car cela permet de comparer la manière de procéder entre les hommes et les femmes PN
    On attend votre histoire
    bien à vous
    Liliane
    et votre phrase : qui attire un …les attires tous . est très réaliste, il y a des profils à PN

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour @Gaby,@Scarlett et amis(ies) ce ce blog

    « Ne perdons jamais de vue que les PN sont complètement désemparés quand leur proie s’en va » écrivez vous Gaby
    Je ne suis pas certaine que les toxiques soient désemparés quand leur proie les quitte. Ma propre expérience me démontre le contraire. En effet, le toxique ayant une ou plusieurs autres victimes sous le coude, être quitté est un scénario qu’il envisage dès le début, voire qu’il provoque quand il se sait plus ou moins démasqué.
    Celui que j’ai connu n’était absolument pas désemparé. La froideur et le désintérêt qu’il m’a manifesté lorsque j’ai mis fin à notre relation (tout en me tentant de me faire croire que c’était lui qui se désengageait) m’a laissé en revanche, pour un temps, désemparée.

    Cela m’a révèlé à quel point tout était mensonges dès le départ. Il a tenté de reprendre contact avec moi à 2 reprises, c’était juste pour vérifier si j’avais bien compris son imposture et valider s’il pouvait encore tirer quelque chose de moi. Suite à mon No Contact absolu, il a disparu de ma vie comme il y était rentré, par la fenêtre.

    En revanche, j’ai vu un PN enragé, tentant, avec la complicité de ses parents (il avait 37 ans !) faire « payer » sa victime, mon amie. L’intervention des forces de l’ordre, à laquelle j’ai assisté, à stoppé sa tentative de destruction. Il n’était pas dans la détresse, ni à chercher à comment se tirer d’affaire, ni dans l’incompréhension, même devant la gendarmerie qu’il a menacé sans complexe jusqu’à lui même porter plainte pour calomnie (avec ses parents !). De la rage narcissique, mais désemparé, je jure que non.

    Gaby, vous avez bien analysé la situation et vous savez désormais quels sont les leviers que ces tristes personnages activent pour vous faire tomber dans leur toile et vous maintenir sous emprise.
    Il faut absolument respecter le no contact et verrouiller tous les accès qui peuvent le conduire jusqu’à vous.
    Vous dites « Même si l’histoire n’est sûrement pas finie, j’aimerais dire aux personnes qui liront ce témoignage qu’on peut vite s’en remettre, la preuve étant que je vais merveilleusement bien. »
    Soyez vigilante car l’histoire est finie si et seulement si vous décidez qu’elle l’est.
    C’est vous qui y mettez fin, pas lui. Et s’il tente un retour, ce sera toujours pour vérifier si il y a une brèche dans laquelle il peut s’engouffrer, pour continuez à jouer, à se jouer de vous. Ne répondez jamais, même pour l’insulter ou lui confirmer que vous ne voulez plus de lui, car lui répondre vous fera doutez de vous à votre insue, ne serait ce qu’un court instant. S’il s’installe sur votre palaisson (son habitat naturel, lol), appelez la police.
    Vous êtes en train de vous réparer, il n’y a aucune énergie à consacrer à ces pauvres types, l’énergie vous en avez besoin pour vous avant toute chose.

    Soyez forte et convaincue 💖💪🌞

    Aimé par 5 people

    1. Hello Gaby,

      Je suis d’accord avec Stellabat. Je n’ai perso jamais vu trace de désarroi chez un PN. Ils ont toujours une solution de rechange quoiqu’il arrive et s’il y a une chose qui les caractérise bien, c’est l’absence totale d’émotion ou d’affect.

      Mais puisque l’on parle de faille, je dirais qu’ils en ont une. Leur égo, la seule partie d’eux qui soit vulnérable.

      Parce qu’en dehors de les choper là-dessus (encore faut-il être plus plus rapide qu’un mamba noir, et c’est à vos risques et périls), rien ou presque ne peut atteindre (feues) les cuirasses de Berlin.

      Je l’avais fait à l’époque de ma relation fire vs gasoline, je n’avais peur de rien mais je vous garantie que je ne le referai jamais si je devais revivre tout ça. Ca a failli très, très mal finir.

      Je pense qu’un être humain digne de ce nom n’a rien à faire avec un fatal error. Mais parfois, l’intelligence ne suffit pas. J’ai vécu des années avec un homme des cavernes inculte, paresseux, sournois et entretenu sans vergogne qui me répétait sans cesse à quel point j’avais de la chance de l’avoir car sans lui je n’étais rien. Mais ça c’était avant, lol…

      Fatal error…

      Belle continuation chère lucide 😉

      Aimé par 3 people

      1. Hello les filles

        Vous avez totalement raison.

        Disons que le PN a autant de désarroi quand il « perd » une proie que quand nous perdons une boucle d’oreille par exemple 😂😂😂

        C’est toujours énervant parce qu’on aimait bien la paire (rupture provoquée par la proie) mais bon… on peut en racheter une. La même ou une autre fera l’affaire.

        J’avais aussi comparé avec un beau sac à main. Si on a investi dedans, on sera dégoûtées. Si on n’avait pas investi… ce n’est pas si grave.

        Un humain est une chose à leurs yeux. That’s it 💯

        Aimé par 6 people

      2. Coucou Isabel,

        100% d’accord pour l’égo. C’est la seule chose qui les anime. Celui que j’ai vu face aux gendarmes avait juste mal à son égo quand il a compris qu’ils ne lâcheraient rien, c’est pourquoi il a porté plainte à son tour. Gendarmes qui soit dit en passant n’en pouvaient plus de lui et de ses parents, ils avaient bien cerné le personnage fort heureusement. La plainte a donc été jugée non recevable par le procureur (j’avoue un petit rictus de jouissance). C’est pourquoi vert de rage, il s’est arrangé pour se retrouver sur le chemin de mon amie un matin qu’elle se rendait à son travail pour l’intimider. Sans succès, elle l’a ignoré totalement car elle n’en avait plus peur. L’égo en a pris un coup mais il s’en est sans doute remis en un éclair. Cela lui servira (malheureusement) pour ses prochaines proies, il se fera plus malin.

        Pourtant à y regarder de plus près, bien qu’ils aient des degrés d’intelligences variées, qu’est ce qu’ils peuvent être bêtes et stupides.
        Niveau champion du monde de la connerie !

        Aimé par 2 people

    2. Happy Friday @Stellabat, Lady @Isabel

      ATTENTION

      « Ne perdons jamais de vue que les PN sont complètement désemparés quand leur proie s’en va » écrivez vous Gaby”

      CONTRE

      Je cite @Gaby : “ N’oublions pas que les PN se rapprochent de nous parce que nous avons en nous quelque chose qu’ils envient : nous aimons la vie, nous avons de l’empathie, de la joie, de la gentillesse, des passions … alors qu’eux ne sont que des coquilles vides. Tellement vides, qu’au lieu de se dire que les autres peuvent leur apporter quelque chose, ils préfèrent nous anéantir pour nous placer à leur (très bas) niveau. Ne perdons jamais de vue que les PN sont complètement désemparés quand leur proie s’en va, et qu’ils sont plongés dans une profonde dépression dont ils n’ont pas conscience, qu’ils ne sauront jamais ce qu’est le vrai bonheur, l’amour, toutes ces choses qui au fond, font de nous des êtres humains 😉 ils ne vivent qu’à travers le mal qu’ils nous font.”

      Ca n’a rien à voir avec la pensée de @Gaby , @Stellabat en coupant ainsi la démonstration de @Gaby c’est en changer totallement le sens, or elle a parfaitement compris la dégénérécence du PN, votre césure dénature le discours de @Gaby ici.

      Peace,

      Aimé par 1 personne

      1. Hello @Dandoha , je suis du même avis. Les propos de Gaby ne disent pas que le PN est effondré at vitam , je comprends dans « Ils sont désemparés quand leur proie s’en va  » : AU MOMENT où la proie s’en va , ils ne savent plus quoi faire. Elles ne dit pas qu’ils ne rebondissent pas. Quand à la déprime qu’elle évoque, elle dit :  » dont ils n’ont pas conscience « . Je suis entièrement d’accord. Il décompensera très certainement sur une autre. Je me suis déjà dit que j’avais certainement payé pour d’autres quelques fois avec le recul…

        Aimé par 4 people

      2. @Historiacyn

        Absolument ma douce, @Gaby a effectivement décrit avec ses mots le moment de fuite de la proie qui crée cette “ panique inconsciente “ du PN qu’elle dit “ désemparé” rien à voire avec l’interprétation de @Isabel et @Stellabat

        Xoxoxo

        Aimé par 1 personne

      3. Bonsoir Dandoha,

        Je ne pense pas dénaturer la pensée de Gaby, d’ailleurs je lui écris « Gaby, vous avez bien analysé la situation et vous savez désormais quels sont les leviers que ces tristes personnages activent pour vous faire tomber dans leur toile et vous maintenir sous emprise.
        Elle évoque « désemparé » en parlant de son Pn, dans le sens ou il est perdu sans elle car il a perdu son jouet. Toutefois, être désemparé, selon moi et le dictionnaire c’est être perdu (je lui accorde), ne plus savoir quel parti prendre et être déconcerté. Le Pn n’est pas désemparé car il est en rage contre sa proie, cela s’appelle plutôt de la fureur, de l’hystérie, de l’aliénation.
        En revanche, celui qui est désemparé, et c’est MON interprétation, est empathique. Je ne sais pas si vous saisissez la nuance ?

        Je ne change pas le sens de la démonstration de Gaby, je ne fais que l’éveiller sur le fait que cet homme est tout sauf désorienté, ou déconcerté. Il sait très bien ce qu’il fait. Ce qu’il ne sait pas, ce sont les conséquences que cela a sur Gaby.

        Peace,

        Aimé par 1 personne

      4. @Stellabat

        Je cite : “Je ne change pas le sens de la démonstration de Gaby, je ne fais que l’éveiller sur le fait que cet homme est tout sauf désorienté, ou déconcerté. Il sait très bien ce qu’il fait. Ce qu’il ne sait pas, ce sont les conséquences que cela a sur Gaby.”

        Oui justement , la phrase sortie de son contexte démonstratif qui constitue tout un paragraphe chez @Gaby , en l’espèce atét dénaturée et le sens n’est plus celui que l’auteur ici, @Gaby, lui donne .

        @Historiacyn a parfaitement retranscrit le vrai fond de l’affirmation de @Gaby.

        Et lui dire : ““Gaby, vous avez bien analysé la situation et vous savez désormais quels sont les leviers que ces tristes personnages activent pour vous faire tomber dans leur toile et vous maintenir sous emprise.”
        C’est totallement contradictoire.

        Soit elle a compris et bien retranscrit soit elle n’a pas compris et donc mal retranscrit et ainsi le sens de “désemparé” perd sa portée explicative.

        #Gaby est tout aà fait lucide , nous sommes d’accord là dessus pour une si jeune femme, aucune contestation possible.

        Maintenant , le dilemme est dans la césure , puisque dit selon votre césure vous lui traduisez sa pensée comme si elle projette un sentiment conscient de désarroi chez son bourreau et c’est justement dans cette même interprétation que @Isabel acquiesce sur votre césure .
        Cependant la vérité est que @Gaby par de désarroi comportemental inconscient , que même le PN ne pourrait pas identifier parce que dénuer d’empathy mais que elle verbalise ainsi pour démontrer leur soif d’avoir systématiquement une proie sous leur coude sinon ils dijonctent. Et pour rendre justice à la formulation de @Gaby il ne faut pas s’arrêter au vocable “ désemparé” mais le prendre avec tout le paragraphe, ce que vous avez omis de faire en résumeant sa pensée en deux lignes, c’est à dire mauvaise césure.

        Exemple si je dis :

        La femme peut être une vraie garce si elle se sent trahie dans une relation amoureuse.

        Et que mon propos est coupé au niveau de :

        La femme peut être une garce.

        Ca n’a pas le même sens

        Mon idée première est d’’expliquer dans quel condition la femme se tranforme en garce .

        Or la césure seconde donc :
        Affirme une généralité selon laquelle la femme a ce potentiel d’être une garce par essence.

        Donc oui ici , vous avez dénaturé la démonstration de @Gaby.

        La distance la plus grande entre deux personnes est toujours créée par un malentendu
        Pour éviter les malentendus, nous devons prendre de la distance par rapport à la situation, dans la mesure du possible, et la percevoir comme si nous y étions étrangers pour avoir une interprétation des faits la plus objective possible.
        https://amelioretasante.com/la-distance-la-plus-grande-entre-deux-personnes-est-toujours-creee-par-un-malentendu/

        Peace,

        J'aime

      5. Les filles, @Stellabat et @Dandoha,

        Si c’est l’explication de texte qu’on voulait lire, on est servis 😉

        « Désemparé » et « En état de rage narcissique » ne sont pas antinomiques alors… où se situe le problème exactement ? C’est comme si vous disiez qu’une personne ne peut pas être « joyeuse » et « en colère ».

        Les états et humeurs varient d’une personne (biologique) à l’autre, selon son contexte du moment. Le colocataire n’échappe pas à cela, en tant qu’humain biologique. Sooo si Gaby a perçu que son ex était désemparé, c’est qu’il l’était en fonction de ce qu’elle lui rapportait comme bénéfices au moment où elle a stoppé l’interaction. Et cela, nous n’en savons strictement rien, n’étant pas dans le contrat d’exploitation entre cet individu et celle qu’il avait choisie comme proie. C’est à chaque intervenant de choisir son propre adjectif selon ce qu’il a vu, entendu, compris de son interlocuteur.

        Cela n’empêche pas que le PN de Stellabat ait été en état de rage narcissique car la situation était encore autre.

        Le contexte et la perception ont leur importance, ne vous focalisez pas sur des mots, les filles.

        Besos

        Aimé par 5 people

  8. Hello @ Girls,
    Je pense comprendre ce que veut dire @Gaby en parlant du désarroi du PN! Pour l’avoir vécu, je me remémore encore cette scène où après avoir passé la nuit avec sa nouvelle proie, (2 jours après avoir mis un terme à notre mascarade), celle qui l’a envoyé 3 jours avant à l’hosto en l’empoisonnant avec une « crème aux oeufs »! lol! infection intestinale et tout ce qui va avec! Et Mr s’est pointé dans mon groupe de sport, la gueule enfarinée, croyant que j’aurai un soupçon d’humanité pour lui, ce fake, attendant comme un chien errant que je prenne de ses nouvelles (venu soi disant me rendre un bouquin que je lui avais prêté)! il doit encore attendre, d ‘ailleurs?! Oui, il a simulé du désarroi, il était désemparé! D’ailleurs, puisque je crois que la cérémonie des Oscars est prévue le 26 février prochain! Je lui décerne, d ores et déjà, l’oscar d’honneur de la meilleure simulation de désarroi qui ait pu exister! meilleur rôle, meilleur film, meilleur scénario! Tout!!

    Aimé par 5 people

  9. Stellabat,
    Tu décris un PN froid et semblant se désintéresser de toi lorsque tu as rompu : Il semble avoir tombé le masque…
    J’ai eu le droit à cette attitude peu de temps après la rupture. C’était à un moment où je craquais. Je le soupçonnais fortement d’être un PN, mais je n’avais pas encore intégré la nécessité du no-contact. Il avait passé des jours à naviguer entre notre ancien domicile et le domicile de la nouvelle proie, expliquant qu’il souffrait de devoir partir (vous aussi vous avez une petite larme à l’œil ? 😉 ). Je supportais cette situation depuis quinze jours. Pendant ce temps, je bâtissais une stratégie pour perdre le moins de plumes possibles dans l’affaire. J’ai compris par instinct qu’il ne fallait pas le braquer. Le problème, évidement, c’est que jours après jours, mon cerveau s’embrumait et alors qu’il m’abreuvait de déclarations enflammées telles que : » je t’aime encore… je t’aimerai toujours. Elle… je l’aime bien, je passe du bon temps, mais toi, tu resteras toujours ma femme, la mère de mes enfants… BLABLABLA… Je serai toujours là pour toi. »
    Et bêtement, un matin, j’ai ressenti une douleur atroce quand j’ai appris que les tourtereaux passaient le week-end dans un hôtel près d’une plage où nous avions passé des vacances. J’ai envoyé des messages. J’avais envie de lui parler… seulement quelques minutes…comme une junkie, à genou pour avoir sa dose. J’avais besoin d’entendre sa voix (que je croyais) rassurante;
    Il a répondu après de nombreux messages où je faisais part de mon sentiment de vide… Il a fini par décrocher pour me répondre de sa voix la plus froide possible, celle qu’il utilisait pour se débarrasser d’un emmerdeur… : « Qu’est-ce que tu veux encore? tu vas me harceler longtemps? »
    Ça paraîtra peut-être anodin pour certains, mais pour moi, cela m’a fait l’effet d’une gifle. Depuis la rupture, j’étais restée digne. je n’avais fait aucune scène. Je mettais un point d’honneur à ne pas m’offrir en spectacle. Il m’avait pourtant menti, trahie, trompée…
    C’est à ce moment que j’ai réalisé qu’il était PN. J’ai ressenti son mépris au plus profond de moi et à cet instant j’ai compris (enfin!) que, contrairement à ce qu’il disait, je ne représentais rien pour lui.
    Mon PN est revenu m’entourer de ses mots d’amours, comme s’il ne s’était rien passé.
    En fait, son comportement me paraissait enfin prévisible.
    J’ai cessé à ce moment là de m’intéresser à sa vie et j’ai commencé à consacrer 100% de mon temps et de mon énergie à panser mes blessures et me bâtir un nouvel avenir.
    Je ne sais pas où je serai dans six mois et ce que j’y ferai. Il y a moins de trois ans encore, il m’aurait fallu des tablettes entières de psychotropes pour affronter une telle situation. Aujourd’hui, je trouve ça si excitant !

    Aimé par 5 people

    1. C’est le piège des émotions.

      Quand elles supplantent le mental, on ne voit pas la réalité ou on choisit de ne pas la voir.

      Pour commencer, un homme qui vous aime ne navigue pas entre votre domicile et celui de sa nouvelle compagne. Il fait tout pour vous épargner car il n’aimerait pas qu’on lui fasse cela = empathie.

      Des couples qui se trompent, qui se déchirent et se séparent… ça arrive toutes les minutes. Mais il y a toujours un minimum de respect. Il a une nouvelle femme, OK mais il doit vous laisser avancer. Quelqu’un qui se maintient dans votre vie le fait exprès, parce qu’il vous voit comme une belle montre (homme). Il a une collection et tant que vous restez bien sagement à votre place dans la vitrine, il est content, le bonhomme 😈

      Sauf que vous n’êtes pas un objet sans âme.

      Les mots ne sont que du vent, du bla bla facile. On juge une personne sur ses actions, c’est une des règles d’or de l’humain 💯

      Aimé par 6 people

  10. @Historiacyn,

    Je reprends @Gaby : “N’oublions pas que les PN se rapprochent de nous parce que nous avons en nous quelque chose qu’ils envient : nous aimons la vie, nous avons de l’empathie, de la joie, de la gentillesse, des passions … alors qu’eux ne sont que des coquilles vides. Tellement vides, qu’au lieu de se dire que les autres peuvent leur apporter quelque chose, ils préfèrent nous anéantir pour nous placer à leur (très bas) niveau. Ne perdons jamais de vue que les PN sont complètement désemparés quand leur proie s’en va, et qu’ils sont plongés dans une profonde dépression dont ils n’ont pas conscience, qu’ils ne sauront jamais ce qu’est le vrai bonheur, l’amour, toutes ces choses qui au fond, font de nous des êtres humains 😉 ils ne vivent qu’à travers le mal qu’ils nous font.”

    Elle a employé le mot : désemparé
    et ensuite : profonde dépression

    Qui sont des notions générallement attribuées aux victimes et non au PN , et il semblerait que la confusion soit venue de là . En d’autres termes il serait “reproché » à @Gaby de ne pas avoir choisi les bon termes pour sa description. Cependant il me semble toujours que la confusion n’est pas possible si on ce réfère à sa première phrase de son paragraphe et surtout à la dernière de celle -ci qui prouvent parfaitement que le “ mauvais choix” des mots , n’efface en rien la réalité du PN dans son mécanisme et sa définition, et oui elle est rationnelle la Miss !!!.
    Mais que effectivement c’est bel et bien la mauvaise césure de sa phrase qui a changé tout le sens qu’elle a donné à sa démonstration.
    Ce qui est dommage d’ailleurs.
    Mais bon @Gaby est certainement et tant mieux pour elle loin de tout ça à explorer ce que lui offre la liberté et la découverte d’elle même et c’est le plus importante .
    Elle a beaucoup de mérite cette belle jeune femme, c’est ce qui pour ma part transpire de son témoignage.

    Xoxoxo

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour @Dandoha, je ne comprends rien d’alarmant, dans cette phrase, elle est lucide. Elle a beaucoup de mérite en effet , je lui souhaite d’arriver à s’aimer , c’est juste ce qui lui manque. Je ne comprends pas pourquoi cela gêne, finalement on entend souvent :  » Le PN ne ressent rien  » , il est pourtant capable , d’être en colère ! La colère c’est une émotion. Pourquoi ne serait il pas contrarié où désemparé au moment où la victime s’en va ? Ils se sont formatés à ne laisser paraître très peu d’émotion. Il faudrait être dans la tête d’un PN pour affirmer qu’ils ne peuvent être désemparé. À ne pas confondre avec dévasté. Il n’est pas dévasté ni anéanti mais il peut être désemparé. @Stellabat , @Isabel , vous avez raison mais @Gaby n’a pas dit le contraire en fait… Peaaaace ! 😊

      Aimé par 3 people

      1. Lol, un dictionnaire Larousse pour chaque intervenant (en + du colocataire) 😉 !

        Chacun utilise ses mots. Le principal est que tout le monde ait bien compris que le colocataire en question est un nuisible et qu’il faut le fuir. That’s it. Gaby n’a pas remis en question sa décision de se couper du toxique 2, en tout cas, ce n’est pas ce que j’ai lu. Si elle estime qu’il était « désemparé », soit. Tant qu’elle s’en va.

        Très bon week-end, les filles ❤

        Aimé par 1 personne

      2. Happy Saturday@Historiacyn,

        Comme toujours tu pousses la réflexion un peu plus loin que le “ nombril », j’adore ça ☺️ 😊
        “Je ne comprends pas pourquoi cela gêne, finalement on entend souvent : ” Le PN ne ressent rien ” , il est pourtant capable , d’être en colère ! La colère c’est une émotion.”
        Je te rejoins sur le sujet en ajoutant que les émotions du PN pour ma conclusion personnelle sont négatives constantes. Il se refuse à la positivité v-car elle est contraire à sa dynamique destructrice et ravageuse. Mais effectivement le désarroi et la colère propres au PN sont purement des énergies nucléaires apocalyptique, voilà comment je résume ce comportement. Et effectivement à ne pas confondre avec: dévasté.
        Désemparé: définition larousse
        Qui ne sait quel parti prendre
        Sachant que la colère est une manifestation panique de la peur qui inclut le désarroi.
        Je suis en train de perdre cette proie vite que je la retienne ou que je me concentre sur la nouvelle , la ration de “ proie” ne doit jamais manquer , le stock se doit d’être et renouveler et ou maintenu 😉

        Take care beautiful,

        Aimé par 3 people

      3. Merci dear Dandoha, j’essaie toujours de pousser plus loin, de me faire mon propre avis Oui. Même quand il s’agit d’explications donnée par des psychiatres, je ne suis pas toujours d’accord. J’ai été une proie mais je suis très intuitive aussi. Quand je lis des témoignages, j’ai souvent des ressentis, des images et maintenant je m’y fie. Concernant @Gaby , je la sens bien lucide. Libre à chacun de penser comme il veut et de l’exprimer, tant que l’on échange dans la courtoisie et le respect. Nous ne sommes pas forcés de penser tous pareil 😉

        Aimé par 2 people

      4. Happy Sunday @Historiacyn,

        “ Concernant @Gaby , je la sens bien lucide. Libre à chacun de penser comme il veut et de l’exprimer, tant que l’on échange dans la courtoisie et le respect. Nous ne sommes pas forcés de penser tous pareil 😉”

        Tu as tout dit dans la sagesse qui te caractérise.
        @Gaby fait sa route, tout comme toi je crois en elle , en son humanité et je lui fait confiance contrairement à beaucoup elle roule les phares allumés et les clignotants opérationnels 😉 .
        C’est d’ailleurs afin de la soutenir en ce sens comme tous ceux et celles qui sont aussi prometteurs, spontanés et volontaires comme elle que je continuerai à m’insurger contre toute déformation de la pensée et des propos . La langue française est riche , les mots sont posés et il sont un sens dans chacun de leurs contextes, respecter l’intégrité d’un auteur c’est surtout respecter le sens de son idée. Et non se l’approprier pour la déformer à son escient.
        La presse sensationnelle est friande de ce genre de méthode et on voit le résultat désastreux à chaque fois.
        @Gaby n’a que 20 ans et elle en possède déjà pas mal dans ses bagages pour briller un peu plus chaque jour.
        Elle a tout mon admiration , surtout qu’elle n’a aucun moment démérité dans sa démonstration et sa sincérité . Bravo @Gaby !!!

        Keep smiling no matter what ,
        Life is wonderful

        Peace and Happiness,

        Aimé par 1 personne

  11. Je ne guérrit pas de l’indifférence de cet homme, même six mois plus tard car je suis forcé de le cotoyer il es mon voisin en plus donc je le vois souvent. il semble mal a l’aise quand il me voit , baisse les yeux ou se cache mais quand je lui parle au téléphone, il est indifférent, genre quand j’était avec lui , j’était son bébé, son trésor et il m,a jeté comme une vulgaire poupée! Il a essayé de séduire une de mes amies et a mis notre rupture sur mon dos, disant qu’il avait tenté de m’aider mais que le probleme venait de moi. Salaud. Mais il me manque cruellement. Si vous saviez! Il ne cherche meme pas a me reparler, en general, tous les PN reviennent vers leur proie mais lui non, il a eu peur de ma famille sans doute! Il me manque cruellement et j,avoue attendre son retour mais je me dis que je dois rester forte mais j’aurais l’impression d’avoir au moins compté pour lui, mais non, on dirait qu’il attend que cela vienne de moi! lui qui m’avais juré un amour éternel! il me l’avait promis! Si vous saviez comme je souffre! Sa mere ma hurlé au téléphone que jamais son fils ne revendrais avec moi, mais lui! Il regrette pt? je sais pas!

    Il me disais que nous passions un superbe été 2016, le meilleur de sa vie mais en meme temps dans mon dos, il disais qu’il en avait assez de moi! Il me faisais passer pour une méchante! Quel homme compliqué 😦

    J'aime

    1. Bonjour @Lou, pourquoi vous torturez pour quelqu’un qui se fiche de vous ? Qu’il soit PN, je crois qu’il ne regrette pas non ! Cessez de vous posez ce genre de questions complètement stériles et avancez , arrêtez d’attendre que cet homme vous aime à VOTRE place. Si vous ne vous aimez pas , aucun homme ne vous aimera , c’est presque mathématique ! Les promesses ne sont que des mots. Ses actes ont parlé. Accepter le et lâchez prise. J’ai l’impression que vous êtes jeune , vivez pour VOUS, construisez votre bonheur, déjà seule, un jour à la fois , et la vie vous le rendra ! Si vous restez dans cet état d’esprit, je ne suis pas devin mais je peux vous assurez que vous ne ferez que des mauvais choix de partenaires…

      Aimé par 5 people

  12. Un pervers narcissique calme, peut-il le rester des années puis du jour au lendemain devenir violent? J’ai du mal à croire que ces gens puisse jouer un rôle autant d’année…j’ai lu des articles et même des vidéos de ce sujet. Mon psy prétend que ce terme est trop large. Ne soyez pas dures dans vos réponses, tentez d’être douce car ce n’est pas facile la situation, vraiment pas facile. Ca ne me fait pas plaisir d’être accro à ce type.

    J'aime

    1. Bonjour @Lou,

      Et, si vous vous posiez les bonnes questions? A savoir que, plutôt que de s’intéresser à un fake (et toutes les réponses que vous cherchez, @Scarlett y a déjà répondu, les infos sur les fakes, ce blog en est une mine d’or, merci @Scarlett!! et je pense que votre psy a du vous répondre aussi) mais vous persistez dans l’erreur à vouloir venir ici trouver une oreille compatissante, de la douceur, vous dites! qui validerait vos propos et vous maintiendrait dans votre perpétuel mensonge à vous même!!
      Les questions sont : pourquoi vous ne vous aimez pas? pourquoi recherchez vous la souffrance et la violence (et soi disant, ça ne vous fait pas plaisir??)? Pourquoi êtes vous si dure avec vous même? et quel est votre rôle dans cette histoire?

      Ici, vous ne trouverez pas de complice de PN! Donc, vous allez continuer à vivre votre délire toute seule!
      Un peu de dignité!! Comment peut on courir après quelqu’un qui non seulement, vous a fait du mal et en plus, vous a jeté comme une vieille chaussette!
      Il est grand temps pour vous de vous poser les bonnes questions et de vous reconnecter à vous même!

      Aimé par 1 personne

  13. Chère Lou,
    Je vais moi aussi vous donner le conseil de lâcher l’affaire…
    Il s’agit de quoi en fait si vous regardez les choses en face et tête froide :
    Ce que je comprends, c’est :  » il est méchant avec moi, mais je veux qu’il revienne. Je préfère être malheureuse avec lui que de me retrouver seule. »
    Alors qu’est-ce que je réponds à ça ?
    1- Cette situation vous convient, vous ne ferez rien pour changer votre situation. Vous n’avez pas besoin de nous. Pourquoi venir témoigner alors?
    2- Cette situation ne vous convient pas, mais vous ne ferez rien pour la changer. vous n’avez pas besoin de nous non plus.
    3- Cette situation ne vous convient pas, vous voulez la changer, mais vous êtes consciente d’être sous emprise et vous avez besoin de conseil pour en sortir:
    Le conseil n°1= NO contact. Cf articles de Scarlett sur le sujet = rayer le PN de vos contact. Ne répondre à aucun messages quel qu’il soit et même parvenu par un intermédiaire. Et cela pour l’éternité.
    Sachez que plus vous vous mettrez à genoux devant lui, plus il vous méprisera. Mais, l’ignorer, en espérant le faire revenir est tout aussi inutile. Il reviendra peut-être, mais seulement dans l’optique de bien vous achevez.

    Aimé par 2 people

  14. J’ai oublié de dire l’essentiel.
    Lou,
    J’ai supposé qu’il était PN, mais évidemment, avec le peu d’éléments qu’on a, c’est loin d’être évident. Ce qui est évident par contre c’est que vous êtes addict à un homme qui vous méprise et que donc vous perdez votre temps et votre énergie à vous lamenter sur votre situation que vous êtes la seule à pouvoir débloquer en utilisant justement ce temps et cette énergie pour prendre soin de vous et passer à autre chose.
    La vie est courte ! Les expériences de ce genre doivent vous faire relever la tête et non courber l’échine !
    Quand vous aurez définitivement fini votre fixette sur ce mec, cherchez à comprendre pourquoi vous aimez un homme qui vous méprise. C’est quoi pour vous l’amour?
    Est-ce vivre auprès d’un homme qui vous dit des mots d’amour et qui, au contraire, agit en vous méprisant ?
    Essayez de comprendre pourquoi vous vous aimez si peu que vous trouviez normal d’être traitée comme il vous a traitée. Cette étape sera fondamentale pour éviter de tomber sur un véritable PN qui, lui, repérera à des kilomètres votre manque d’estime de vous-même et qui comme votre ex jouera avec vous au chat et à la souris jusqu’à ce que vous soyez HS. Allez! courage! Cela demande un travail sur vous-même, mais vous ne serez pas déçue 😉

    Aimé par 2 people

  15. C’est vrai que j’ai une très faible estime de soi. Je consulte depuis ma jeunesse pour cela. je ne sais pas ce qui me fait m,attacher a cette homme qui m’a jeté deux fois, le fait qu’il me traite en bébé? Sa douceur? J’avais l’impression d’être une personne importante et avant lui, je n’avais eu que des hommes qui ne cherchait que du sex. Pour la premiere fois a 20 ans, j,avais un homme mature, qui voulait fonder une famille, qui se disais etre la pour moi , je croyais a notre complicité, il était calme et ca me detendais.

    Mais il me lancait des répliques blessantes, d’un ton calme et ca semblait toujours dit comme ca en passant, je me sentais diminuer, à l,opposé de ce qu’il me faisais ressentir en général et je finissais par réagir, mais il disais ensuite que c’était de la maladresse et il pleurait.
    Il parlait toujours en bien de moi mais pour dire qu’il était mon sauveur mais l’été 2016, cela a changé. Je ne sais pas ce que j’ai pu faire pour lui deplaire dans ma deprime, je veux dire j’agissais comme d’habitude et il a envoyer sa mere briser la relation.

    Il m’a dit « je t,aime toujours ne t’en fais pas » mais je sens son indifférence et j’ai su qu’il parlais mal de moi dans mon dos et me faisais un sale profil.

    J’ai été plusieurs mois en colere puis, une amie m’a dit qu’il avait peut-être agit sous le coup de la peur ou d’une incompréhension. Et je me suis dis , oui peut-être….

    Il est capable d’être doux, comme capable d’,être froid. Il prend, il jette, que ce soit moi ou sa meilleure copine mais ce n,est jamais lui le fautif. Mais je n’arrive pas à m’en défaire, c’est un poison. Je ne sais pas pourquoi c,est lui que je veux en particulier…les autres garcons je ne les trouve pas attirant peut etre.

    Bref j’ai l’impression d’être pathétique et de n’inspirer que du mépris

    J'aime

    1. Bonjour @Lou,
      Vous êtes jeune mais beaucoup de jeunes femmes comme les merveilleuses @Gaby et @Deborah sont venues, par leurs témoignages, nous prouver qu’on peut avoir une maturité intellectuelle et émotionnelle très jeune!
      Servez vous de leur exemple, relisez leurs témoignages, les intros de @Scarlett!
      PN ou pas, peu importe, une relation toxique ne vous mènera nulle part.
      Est ce que vous consultez toujours un psy?
      Belle journée

      Aimé par 1 personne

    2. Bonjour Lou

      Vous êtes consciente de votre profil et de votre mode de raisonnement. Ce qu’il vous manque, c’est de faire le choix de la vérité. Et personne ne pourra vous aider dans cette voie. Tant que le mensonge correspond exactement à ce que vous avez choisi de croire, en lieu et place d’une analyse concrète des faits, vous ne sortirez pas de l’impasse dans laquelle vous êtes. Chaque être humain, chacune et chacun de nous sur le blog, a du se choisir ou rester esclave d’autrui. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix mais des conséquences à assumer. On est tous adultes.

      Vous y trouvez un confort supérieur à la souffrance dont vous nous parlez. Le jour où cette souffrance sera supérieure au confort factice, soit vous repousserez vos limites déjà inexistantes (dépression chronique), soit vous ouvrirez les yeux.

      Nous devons tous passer par le test de la vie pour connaître notre force intérieure. Certains y parviennent rapidement comme @Gaby ou Deborah, d’autres y parviennent plus tard ou pas. Plus vous restez dans le mensonge, plus les dégâts psychologiques seront sévères. Ceci est la règle du jeu.

      Cet homme vous est « familier » parce que vous avez grandi dans la même ambiance que celle qu’il vous propose et vous l’écrivez en dernière phrase  » Bref j’ai l’impression d’être pathétique et de n’inspirer que du mépris ». Pathétique et méprisable, tels sont les qualificatifs que vous vous appliquez et que cet homme ne manque pas de confirmer.

      Bon courage pour la suite.

      Aimé par 3 people

  16. bonjour (pardon pour l’orthographe je suis malvoyante),

    j’ai lu vos témoignages avec attention. Toujours cette éternelle question des sentiments chez nos PN je me permet de vous donner une opinion qui n’engage que moi.Diriez-vous qu’un robot ou androïde peu avoir des sentiments? NON il reproduit des schémas enregistrés dans son système, plusieurs robots fabriqués de la même manière agiraient donc de la même manière, il reproduirai en boucle le même schéma. Il en va de même avec le PN c’est un robot qui n’as pas de sentiments, il reproduit le même schéma. J’en suis arrivé a cette comparaison (peu être hasardeuse pour certain) grâce a mon expérience personnelle et mes lectures. Ma mère et mon frère son PN j’ai donc grandit non sans souffrir en observant leur mode de fonctionnement en résumé séduction, appropriation des qualités de l’autre, isolement de la proie, dévalorisation dénigrement destruction puis abandon…. on passe a un autre puis on reviens et on recommence si la victime se laisse de nouveau avoir. ce mode opératoire je l’ai vécu par deux fois en couple, jusqu’à se que la psychanalyse m’aide a comprendre d’où venait mes souffrances, mon manque de confiance en moi et mon agoraphobie.

    Aujourd’hui j’apprends grâce a votre précieux blog a m’aimer me respecter et renvoyer a la niche mon ego pour me défendre de manière approprier. Si je suis heureuse maintenant en amour, je ne suis pas pour au temps sauvé des PN mon conjoint a était marié avec l’une d’elle et ils on eu deux enfants. Malheur a moi ne pouvant reprendre sa chose, elle a fait de moi une proie comment dire par procuration, je suis la chose a abattre, la chose qui l’empêche d’anéantir sa proie en voie de reconstruction, elle veux me pousser au suicide. Et deviner sur quel schéma. Séduction la 1er année en utilisant les enfants « ma maman dit quel ne te connais pas, c’est dommage elle dit »se qui es dommage c’est ma réponse « je n’ai ni envie ni besoin de la connaitre elle appartient au passé de ton papa, nous vivons dans le présent et construisons notre future, future dont elle ne fait pas partie ».

    Comme elle a pas aimer deuxième phase me descendre m’humilier et m’insulter a voie basse en publique. comme cela n’as pas suffi elle retourne les enfants et la mère de mon conjoint contre moi, puis elle recherche et contacte nos amis ou mes amis (que les enfants voyez chez nous) via les réseaux sociaux sous des prétextes fallacieux dans le but clair de m’isoler, de me diffamé. Dieux merci j’ai de très bon amis. Puis elle sous entend a répétition a mon mari qu’il doit me quitter et lui fait peur en utilisant les enfants; Là encore des amis on était témoins des actes de manipulation perpétrer par les enfants a mon égard et on prévenu leur père qui a ouvert les yeux, maintenant il ne lui cherche plus d’excuse et n’espère plus la voir changer. Désolé pour le pavé mais vous pouvez constater que cet personne a employer le même schéma avec moi, une personne normale apprend de ces erreurs et évolue dans ses choix dans ses réactions et dans son comportement eux NON. le PN ne change pas, il n’as pas et n’aura jamais ce qui lui permettrai de le faire, la capacité a se remettre en question bref il n’as pas de sentiment.

    Merci pour se blog qui es salvateur pour tant de personne qui connaisse se vide, ce chaos se néant absolu que laisse le PN derrière lui.

    Aimé par 3 people

    1. Bonsoir

      L’analogie entre le PN et un humanoïde est tout à fait exacte.

      D’où l’impossibilité de chercher à comprendre ce profil en restant dans une position d’empathique. Il faut laisser la vision du monde bienveillante pour se plonger réellement dans un autre univers. Les PN ne vivent pas du tout dans la même dimension que les humains « standard » mais leur force est d’avoir su construire des ponts intellectuels. A chaque humain de construire également le sien et de se documenter sous peine d’être victimisé.

      Les PN connaissent le principe de « conscience » et savent l’utiliser à la PERFECTION pour parvenir à leurs fins. Ils ont su s’adapter bien plus que les empathiques aveugles qui projettent leur vision exclusivement positive du monde sur des êtres dénués d’humanité.

      Merci de vos éclairages et bon courage !

      Aimé par 4 people

  17. Je pense que mon malheur (et ma chance en même temps) est d’être tombé sur un pervers lâche et très habile, subtile mais qui se sauve dès que sa situation est compromise. Il ne m’a jamais montré encore son côté violent . Je pense que nous n,avons jamais quitté la première phase, sauf qu’elle était ponctué de phrase destiné à me rendre mal à l’aise et puis il y avait sa manière de m’infantilisé, de se prendre pour le meilleur de tous, du seul qui m’aimait, pour se sentir supérieur. Mais ce que je prenais souvent pour de la méchanceté alors, peut facilement passer pour de la maladresse, quand on cherche vraiment à excuser ces gens.

    Pourtant, après nombres de visites sur le blog, j’ai bien compris que mon pn est aussi dangereux que n’importe quel autre et j’ai souvent eu connaissance ,en regardant ses yeux, de sa colère contenue, des tons froids qui venaient subitement puis qui redevenaient calme tout de suite après et des tentatives de semer le désordre , d’observer les réactions.

    Je ne peut expliquer pourquoi je suis tant attré par lui, par ce besoin d’être traité en princesse, peut-être un manque de reconaisance dans mon adolescence par les autres jeunes. Car étant enfant, J’avais énormément d’amis mais vers l’âge de 12-13 ans, j’ai changé de ville et mon réseau a changé et j’ai longtemps été isolé et rejeté. Ca m’a marqué au fer rouge en grandissant. Je me suis donc mise à trainer avec tout ceux qui m’acceptait, qui semblaient m’aimer, même si au fond, je savais que certain en profitait. Puis il y a eu cet homme, que j’ai trouvé différent des autres, car il ne parlait jamais de sex, au début si je disais non, c’était non et il respectait, puis il s’est mis à être obsédé par les choses que je ne voulais pas faire ou n’aimait pas.

    Quand je lui faisais remarqué, c’était des larmes et des explications du type  » Je suis maladroit » mais bon au final je me demandais si je devenais folle et si je voyais le mal partout. Les autres autour de moi semblais mal à l’aise en sa compagnie et moi, je pensais que c’était tout simplement parcequ’il était différent.

    J’espère pouvoir gurérir un jour car ce qui me fait douter, c’est sa fuite et le fait qu’il m’accuse d’etre toxique. Mais bon, je pense que c’est son jeu de tout me mettre sur le dos et de s’acquitter de tout.

    Aimé par 1 personne

    1. hello Lou, vous pouvez vous en sortir n’en doutez pas, vous êtes consciente des raisons qui vous on amener a cette relation toxique et je vous conseillerai d’ apprendre a vous aimer car c’est en ayant un regard positif et bien veillant sur soit que l’on attire des belles personnes. Il fuit vous accuse d’être la toxique c’est normale! non ce n’est pas un jeu, c’est juste que les PN sont incapable de se remettre en question et de s’attribuer une part de responsabilité dans l’échec du couple (le seul echec pour lui c’est la perte temporaire de sa proie) il risque de revenir, et je vous conseil de vous protéger par le non contact refusez messages, courrier et contacte de tout genre et éviter de trop vous soucier de ce qu’il peu dire aux autres de vous, les gens intelligent ne lui accorderons aucun crédit c’est comme ça que j’ai reconnu mes vrais amis. Je vous souhaite le meilleur énormément de courage et d’amour

      Aimé par 2 people

  18. Bonsoir à toutes et tous
    Merci Gaby pour votre témoignage. Les pourri nous choisissent pour 2 raisons, la 1ère est une faille profonde non résolu que nous avons enfoui en nous et la 2ème c’est que nous sommes tout ce qu’ils ne seront jamais. Je pense qu’effectivement ils s’intéressent à des personnes qui ont des failles mais qui ont aussi eû une résilience qui a permis de VIVRE tout simplement. Des personnes qui ont eû cette force et une joie de vivre qu’ils n’auront jamais c’est ça je pense qu’ils nous envient. La bonne nouvelle dans l’histoire c’est qu’après une expérience pareille on apprend à reconnaître qu’on est quelqu’un de bien et qu’on mérite d’être heureuse, qu’on a des qualités que l’on doit exploiter.
    Belle route à vous.

    Aimé par 1 personne

  19. Je rajouterais également , c’est exactement pour ça qu’ils veulent nous anéantir, ils envient mais nous haïssent profondément parce que nous sommes fortes et …pas eux…je pense qu’on les renvoie à leur vide. Et un pn a toujours besoin de s’assurer que plusieurs proies sous le coude. Donc en cas de rupture ils ne sont jamais je pense à vide de proies..Je pense également qu’ils sont capables en quelques minutes de repérer une future proie. C’est leur moteur sans ça ils ne seraient pas vivant. Détruire est la seule chose qui les maintiennent en vie..et les humains sont pour eux un simple objet interchangeable.

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s