[Témoignage masculin] Emmanuel « Pourquoi un jour, je suis le sauveur, l’éternel amour et le lendemain le pauvre type, le fou, le looser, celui qui n’est pas et ne sera jamais à la hauteur » + Un exemple de projection narcissique

Merci à Emmanuel qui nous propose son témoignage d’une relation avec une femme perverse narcissique. Il en est séparé officiellement depuis un mois, c’est donc tout récent, avec un fort risque de récidive si Emmanuel ne fait pas d’efforts concrets pour comprendre son comportement (à lui).

@Emmanuel :

« Elle m’explique également que je suis la seule personne avec qui elle arrive à être totalement naturelle. Qu’elle masque sa vraie personnalité avec les autres, même avec des ex et sa famille. Chose très certainement vraie car répétée de la même manière il y a de très nombreuses années »

Répéter un fait n’est pas nécessairement synonyme de vérité mais est un signe certain de conditionnement. Vous vous sentez « spécial » aux yeux de cette personne et au nom de ce « statut d’homme spécial » supposé, vous lui offrez votre loyauté sur un plateau d’argent. Une technique très simple pour s’assurer de la fidélité d’une personne n’ayant que peu d’estime d’elle-même. Accepter des mauvais traitements en contrepartie d’un statut « spécial » montre que vous n’accordez pas de valeur à vos qualités humaines.

Cette femme le voit et vous le dit.

  • Quelqu’un qui ment devant vous, vous mentira de la même façon.
  • Quelqu’un qui avoue « transformer sa personnalité » avec sa propre famille, se dissimule de la même façon avec vous. Réfléchissez un peu à cet aspect d’ailleurs : pourquoi une personne se masquerait si elle avait grandi dans un environnement sain ? Est-ce un comportement ordinaire pour vous ?
  • Vous n’avez rien de « spécial » alors, si tous les ex d’une personne sont déclarés « fous », un jour, vous ferez partie du clan des « fous »

Ce témoignage est truffé de drapeaux rouges dès le départ. Vous les voyez. Pourquoi n’intervenez-vous pas ? Parce que vous êtes aveuglé par la carotte, à savoir une vie de couple idéale, NON PAS AVEC MADAME mais avec L’IMAGE IDÉALE DE MADAME. Celle que vous aimez est la représentation mentale de cette femme dans votre esprit et pas sa réalité. Votre cerveau essaye désespérément de réconcilier les deux mais cela ne pouvait être voué qu’à l’échec.

Elle a pu vous manipuler parce que vous avez, de vous-même, renoncé à la vérité pour embrasser le mensonge. Il est intéressant de noter les passages où cette femme s’exprime. Toutes les réponses à vos questions y sont contenues si vous savez lire entre les lignes de la projection qu’elle pratique. Vous attendez un script défini, des excuses, des regrets alors qu’elle vous dit ceci :

« Je ne peux pas te respecter parce que tu ne te respectes pas toi-même ».

Je note également cette phrase :

« Ne t’es-tu pas posé la question à savoir si t’étais pas complètement dingue finalement de vouloir l’amour d’une personne comme moi que tu détestes et méprises tant ? »

Ce qu’elle veut vous dire est qu’elle sait qu’elle joue avec vous et que VOUS savez aussi qu’elle joue alors… pourquoi ne vous protégez-vous pas ? Vous avez perdu tout respect à ses yeux dès l’instant où vous vous êtes sacrifié pour elle, où vous êtes revenu encore et encore malgré les coups et les humiliations. Ce qu’elle vous dit est que vous n’avez pas su lui poser des limites et vous comporter comme quelqu’un qui a une estime personnelle. Elle sait, comme tous les profils pervers narcissiques, qu’elle est en train de vous détruire et en gros, à quel moment dites-vous STOP ? Je ne dis pas qu’elle a raison, je vous explique le raisonnement de ces personnes et l’aspect conscient de leurs actions. Ne vous attendez pas à ce qu’elle vous donne des excuses car pour elle, son attitude envers vous est justifiée par votre faiblesse. Un PN  ne peut pas être dans une « relation » avec vous ET vous respecter parce que si vous étiez digne de respect…. VOUS NE SERIEZ PAS EN INTERACTION AVEC ELLE !

Il faut savoir aimer la réalité et sortir du nuage de la manipulation. Il n’y a pas de relation possible sur le long terme avec cette femme. J’espère que vous l’avez saisi. Cela ne fait qu’un mois que vous êtes séparé d’elle et il est possible qu’elle vous relance mais c’est à VOUS de vous protéger. Tant qu’elle POURRA vous exploiter, elle le fera parce que c’est dans sa nature. Vous cherchez très loin, une explication évidente. Elle ne vous aime pas, elle se sert de vous parce que c’est portes ouvertes. Le jeu veut qu’elle vous avertisse avec des déclarations que vous ne comprenez pas parce que vous ne vous aimez pas du tout.

Un homme qui s’aime et se respecte doit aussi reconnaître quand il est temps de couper le contact, d’arrêter de tourner en rond et de prendre les réponses qui sont là. Vous êtes attiré par le côté inaccessible de cette femme, par le défi permanent qu’elle vous pose pour la « sauver » supposément. Au lieu d’être fondée sur des notions d’échange et de respect, votre danse est basée sur elle qui vous rejette et vous qui tentez désespérément de faire partie de sa vie.

Faites un bilan de vous-même parce que vous n’avez absolument aucune limite. Vous croyez que c’est à la personne en face de vous épargner mais la vie ne marche pas comme ça. Elle ne sera pas la dernière personne à abuser de vous si vous ne savez pas dire non.

Elle a tout à fait raison ici :

« Tu dois savoir te faire apprécier pour ce que tu es, pas pour ce que tu fais »

Effectivement, vous achetez son attention par tout ce que vous faites pour elle alors que vous voyez bien que ce n’est pas apprécié, depuis 15 ans que vous la connaissez. Parce que vous avez grandi dans un environnement où vous deviez FAIRE et non ÊTRE pour qu’on vous accepte et qu’on vous montre un peu d’appréciation.

Mon conseil est de vous documenter sur la codépendance si vous voulez un jour, être respecté dans une relation sentimentale. Vous êtes habitué à donner sans compter, sans limites et vous tentez de contrôler l’autre par le rôle du sauveur que vous jouez. C’est inopérant pour vous, mais c’est la « bonne affaire » pour le profil qui en bénéficie. Vous aimez peut-être l’adrénaline qui découle de ce rapport de force mais le prix à payer est une énorme souffrance puisque vous vous illusionnez encore en pensant « construire » dans ce chaos.

Demandez-vous ce qui vous a autant retenu avec votre ex, faites une introspection de vous-même. Le harcèlement ne peut pas vous atteindre une fois que vous voyez clair dans le jeu de l’autre et que vous reconnaissez qu’il n’y a pas d’issue. Tant que vous entretenez un doute, un espoir, vous perdez votre temps. Et Dieu sait que la vie est courte.

Vos commentaires ci-dessous, les amis ❤ !

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

separateur

Mon histoire, comme celle de beaucoup de personnes ici est bien compliquée, et s’étale sur de très nombreuses années.

J’ai 35 ans et le début de mon histoire remonte à mes 22 ans. A l’époque, dans une soirée sur Paris, j’ai rencontré une jeune femme de 19 ans. Notre histoire a duré environ 6 ans. Relation tumultueuse, passionnée, parfois nocive. J’étais jeune, amoureux certes mais loin d’être parfait. Elle avait également ses mauvais côtés. Grande spécialiste de l’ascenseur émotionnel, elle claquait très régulièrement la porte pour revenir quelques minutes plus tard.

Un jour, fatigué et même lassé de cette relation, j’ai décidé de mettre un terme à cette histoire. Pendant de très nombreux mois, elle a fait de nombreuses démarches pour que je revienne dans sa vie. Longtemps, j’ai refusé, non pas par manque d’amour mais tout simplement, je n’avais plus la force de gérer ses colères et son comportement parfois à la limite de la raison. Un beau jour, elle m’appelle pour me supplier de revenir, elle m’explique qu’un garçon lui tourne autour et qu’elle a peur de craquer. Qu’elle veut que je revienne… Cette fois-ci et après de longs mois de réflexion, j’accepte de la revoir. Je ne pouvais me cacher mes sentiments plus longtemps. Mais les choses ne passèrent de façon bien différente.

Une fois dans mes bras, elle m’explique qu’elle fréquente déjà l’autre garçon depuis quelques semaines mais que je suis son seul et unique amour.

Qu’elle ne supporterait pas que je sorte de sa vie. Je lui explique qu’elle doit être raisonnable et donc quitter ce garçon certes gentil mais qu’elle semble ne pas aimer. Elle m’explique que les choses ne sont pas si simples. Enfin bref, après quelques semaines, me voilà seul alors que j’étais à nouveau totalement refixé sur cette femme. A ce moment, son discours change, elle m’explique qu’elle est super bien avec lui. Amoureuse, qu’ils ont des projets… Mais en même temps, elle me dit en pleurant qu’elle ne supporterait pas que je sorte de sa vie… Je lui explique que cela n’est pas possible, que depuis quelques semaines je souffre terriblement. Nous finissons par gravement nous disputer au téléphone. Elle me bloque sur Facebook et bloque également mes adresses mail (nous sommes en juillet 2009).

Je suis totalement au fond du trou. Elle qui a tellement voulu mon retour me laisse du jour au lendemain… Et le pire est à venir. Du jour où nous avons cessé de nous parler, a commencé une très longue période de harcèlement téléphonique… Appels en caché très réguliers pendant plusieurs mois voire même plusieurs années. Tout les soupçons étaient sur elle surtout que de nombreux proches ont également reçu des appels à partir de cette période. Une histoire de fou qui a duré plusieurs années.

L’ensemble de ces choses ainsi que d’autres événements m’ont plongé dans une grosse dépression. Grosse perte de poids, je ne supportais presque plus de sortir de chez moi.

J’ai été suivi par un psy avec un traitement médicamenteux pendant plusieurs années. Parfois, j’envoyais des mails sous mon nom ou non pour lui demander d’arrêter ses appels ou alors de me dire clairement ses intentions. En réponse, elle portait plainte contre moi. Heureusement, je n’ai pas eu de problèmes judiciaires mais dans ces moments-là, vous vous sentez complétement paumé. J’ai également porté des plaintes, mais sans suite malheureusement.

Les années passent et petit à petit, je me remets sur pied, bien entendu après cela j’ai beaucoup perdu confiance en moi. J’ai mis longtemps à reprendre une vie sentimentale normale et encore, je suis maintenant terriblement à fleur de peau et j’ai beaucoup de mal à avoir une relation suivie.

En avril dernier, mon téléphone sonne un matin. Je décroche et c’est elle qui est au bout du fil.

Vous imaginez bien mon étonnement. Elle était en larmes, elle avait du mal à reprendre son souffle. Elle m’explique qu’elle a quitté son ex il y a 2 ans après 5 ans de vie commune (celui pour lequel elle m’avait quitté) et qu’elle était partie en province avec un autre garçon avec qui elle vivait depuis 2 ans.

Elle m’explique qu’elle est en grave dépression qu’elle avait fait une tentative de suicide quelques semaines avant cela, que son copain était violent et manipulateur, qu’il l’avait escroquée de plusieurs milliers d’euros, que sa vie était une catastrophe, qu’un couple d’amis lui louait un studio en ile de France.

Après une conversation de deux heures, elle me demande si l’on peut se voir pour parler car elle a besoin de se confier à quelqu’un, qu’elle a besoin de reprendre pied. J’accepte et prends ma voiture pour aller à sa rencontre.

Vous imaginez bien que j’étais vraiment perturbé à l’idée de la revoir de nouveau. J’ai retrouvé une personne faible et totalement brisée. Nous passons la journée à parler de notre passé, de notre vie présente. Elle refuse toujours d’accepter, d’avouer sa culpabilité pour les appels en caché sauf pour quelques-uns.

Je finis la journée chez elle, et je m’endors sur son canapé. Je suis réveillé par ses baisers. Voilà comment nous sommes redevenus très vite un couple. Au début, elle était très faible et avait besoin de mon soutien, j’ai tout fait pour cette femme très sérieusement, je me suis donné corps et âme et essayant de ne pas trop repenser au passé.

Très vite elle m’a avoué ses sentiments, que je hantais ses rêves depuis de nombreuses années, qu’elle avait toujours eu des sentiments pour moi.

Sentiments partagés mais j’avais beaucoup de mal à m’ouvrir totalement à elle. Cela a mis plusieurs mois. Elle a tout fait pour que je m’ouvre une fois de plus à elle. Cela fut tellement bon pendant une période. Bien entendu, elle n’était pas facile mais très amoureuse et extrêmement reconnaissante. J’avais de très nombreuses preuves d’amour et d’affection. Les choses auraient pu être idylliques si sa vie n’était pas si compliquée.

Très vite après son retour sur Paris, elle se prit le bec une fois de plus avec des membres de sa famille et elle fut même violente avec sa mère et sa sœur cadette. Au fil des mois et surement à cause du fait qu’elle ne prenait plus son traitement, elle devenait de plus en plus difficile à gérer. Elle avait parfois des crises où elle pouvait devenir assez horrible pour la personne à ses côtés.

Après 4 mois de relation, elle fut également violente contre moi-même. Des passages assez délirants où elle tentait de me taper dessus. A force de tenter de la bloquer, j’ai malheureusement fait un bleu à son poignet. Après ce passage, je lui demande de se calmer et de reprendre un RDV avec un psy. Chose qu’elle refuse. Ses vieux démons revenaient petit à petit, toujours insatisfaite, obsédées par le luxe les vêtements… Mais vu qu’elle avait de très gros problèmes financiers, cela la rendait encore plus difficile.

Un jour, elle fut prise d’un nouvel accès de violence. Cette fois-ci, je ne me suis pas défendu, j’ai juste protégé mon visage en espérant que tempête se passe.

Ma réaction a décuplé sa colère et elle a fini par me cracher dessus en me disant que j’étais une merde et que je devais dégager de chez elle.

Là c’était trop, j’ai pris mes affaires et j’ai pris le volant de ma voiture direction mon domicile. Après 30 minutes de trajet, je vois apparaître sa voiture dans mon rétroviseur. Elle était venue à ma rencontre. Elle me demande de la suivre, elle s’excuse, me dit qu’elle m’aime, que jamais elle ne supporterait de me perdre… Bien entendu j’accepte de la suivre et de continuer notre relation.

Les mois passent et l’ascenseur émotionnel continue de plus belle.

Elle fait toujours preuve d’amour mais les reproches pleuvent parfois de manière totalement disproportionnée.

Je ne suis, d’après elle, jamais à la hauteur, rien ne va, je ne suis jamais assez bien, mes réactions ne sont jamais les bonnes. Quelques temps avant cela, j’étais son sauveur, celui qu’au fond d’elle, elle avait toujours aimé, elle ne cessait de répéter de je lui avais sauvé la vie. Mais sa vie propre à savoir de gros problèmes d’argent, ses envies de luxe, ses procès contre son ex son ancien patron…

Bref, la situation n’était pas simple pour moi mais je tenais bon car à certains moments, elle retombait sur terre et me rappelait qu’elle m’aimait, que son caractère ne changeait rien à son amour. Que la période était difficile… Bref, à la mi-septembre, un soir sur un coup de tête, elle m’annonce qu’elle veut mettre un terme à notre relation. Qu’elle m’aime mais que cette relation ne lui convient pas du tout. Les arguments sont vaseux, la conversation s’emporte une fois de plus. J’ai des propos également très durs envers elle et ensuite silence radio que 4 ou 5 jours.

Suite à cela, je prends mon courage à deux mains et je l’appelle. Je lui explique que la situation est si dure pour moi, que cette rupture me fait du mal. Elle me répond que pour elle, c’est exactement la même chose et le lendemain me voilà une nouvelle fois chez elle. Les réjouissances sont de courte durée. C’est une période où elle sympathise de plus en plus avec les quelques voisins de la résidence. Je suis moins chez elle. Au téléphone, elle passe son temps à faire des reproches sur ces personnes mais au final, elle passe du temps avec eux. Quand je suis chez elle, les choses ne sont pas simples.

Toujours et encore des reproches. Bien entendu, des bons moments. Mais toutes les choses que je peux faire pour lui rendre service ne sont jamais assez bien. Et quand je tente de me défendre en lui expliquant qu’elle n’est pas juste avec moi depuis quelques temps, elle ne cesse de répéter que les choses que je fais sont normales et que limite elle ne devrait même pas me remercier… L’avant-dernière fois où nous nous sommes vus, elle a été horrible, a pété un câble dans un magasin car j’ai refusé de m’acheter une veste de mi-saison très chère. J’ai moi aussi une période financière pas simple et je tentais de faire attention tout simplement.

Une nouvelle fois, elle me met à la porte de chez elle car elle était dans un était psy très irritable ce soir-là mais le soir-même, elle me passe un coup de fil pour me dire que bien entendu, elle ne veut pas se séparer de moi, qu’elle m’aime… Elle m’explique également que je suis la seule personne avec qui elle arrive à être totalement naturelle. Qu’elle masque sa vraie personnalité avec les autres, même avec des ex et sa famille. Chose très certainement vraie car répétée de la même manière il y a de très nombreuses années.

Nous arrivons donc à la dernière fois où j’ai vu cette personne. Arrivé chez elle, elle m’annonce que nous allons passer la journée à une heure de route de chez elle dans une ville médiévale. La journée est pluvieuse et pour tout dire l’ambiance pas toujours très détendue. Au fil des mois et des semaines, je tentais par tous les moyens de calmer son caractère volcanique. Mais au final mon comportement effacé et hésitant ne faisait que renforcer ses reproches à mon égard.

Une fois de retour chez elle et après une bonne vingtaine de gros reproches, elle refuse de venir dans mes bras pour un petit câlin sur le canapé. Je lui demande pourquoi et là, elle m’annonce une nouvelle fois que je ne suis jamais à la hauteur que je ne serais jamais à la hauteur. Une nouvelle fois, elle critique ma façon de m’habiller. Je lui fais remarquer que nous sommes dans une ville bourgeoise et que je suis tout à fait dans le ton des autres habitants des lieux. Là, elle s’énerve et m’explique qu’elle est au-dessus de tout le monde…

Vu cette réaction complétement déconnante, je lui dis, désespéré, qu’elle me donne envie de me foutre en l’air. Là, elle me saute à le gorge et m’étrangle en me disant qu’elle ne supporte pas m’entendre dire des choses comme ça, et pour la première fois, je n’arrive plus à me contrôler. Avoir l’impression d’avoir tellement donné à une personne pour être en suite traité de cette façon, j’ai complétement pété un câble. Je lui ai collé 2 grosses claques. La première fois de ma vie que je levais la main sur une femme. Elle me griffe le visage, me dit sur le moment qu’elle ne m’aime pas. Fou de tristesse et de colère, je prends mes affaires et sors dans le couloir.

Je hurle qu’elle est une p**e profiteuse, qu’elle est la reine des s*****s. Je tente de reprendre mes esprits et je rentre chez moi. Sur le chemin, mon téléphone ne cesse de sonner, elle envoie des SMS et tente de me joindre. Je refuse de répondre à ses appels. Les deux jours suivants, elle envoie des SMS. Comme quoi j’ai fait peur aux voisins, que je suis un pauvre malade, qu’elle était venue vers moi car elle pensait pouvoir avoir confiance, qu’elle ne pensait pas qu’il y avait un prix à payer, que bien vite, elle avait compris qu’elle n’avait rien à faire dans cette relation (alors que quelques semaines avant, elle parlait du prénom des futurs enfants…)

Je tente de lui répondre mais j’ai l’impression de parler à un mur. Elle me menace de porter plainte contre moi. Je lui montre des photos de mon visage tuméfié. Elle me dit que cela n’est rien, que je suis responsable, que je vais finir par tuer quelqu’un. Je lui demande pourquoi elle me fait temps souffrir et là, elle ne répond plus à mon SMS. Je décide d’arrêter la conversation pour me préserver. Trop peur de retomber dans la même dépression que 7 ans plus tôt.

Le lendemain, je tente de reprendre mes esprits. Sept mois pour rien. Je tente de trouver une solution pour atténuer ma peine. Je me dis sur le moment que je n’ai rien à me reprocher. Hormis le fait d’avoir répondu à sa violence le dernier jour, je pense avoir été au niveau avec cette personne. Donc je décide de continuer sur le même mode de fonctionnement. J’ai effacé son numéro, supprimé nos conversations SMS. J’ai tenté de me détacher de cette personne et de couper les liens numériques. J’ai également voulu être réglo jusqu’au bout. J’ai renvoyé certaines affaires à elle qui étaient chez moi par la Poste.

Ensuite, j’ai également renvoyé un chèque qu’elle m’avait fait pour de l’argent qu’elle me devait. Je ne voulais plus avoir de problèmes financiers avec cette personne. Et ensuite, j’ai pris la peine de lui envoyer également une lettre pour donner ma version des faits et pour répondre aux choses qu’elle disait dans ses derniers SMS. J’ai posté le tout. Secrètement, j’espérais avoir une réponse, même si au final je ne sais pas vraiment qu’elle était le but de la manœuvre. Sans doute qu’elle s’excuse pour tout le mal qu’elle m’a fait.

Un mois passe et petit à petit, je tente de mettre de l’ordre dans ma vie. Un soir, je me dis pourquoi pas essayer de reprendre gout à la vie. Pourquoi ne pas essayer de rencontrer une personne ? Je me dirige donc vers un site de rencontres. Je prends le temps de correctement compléter mon profil. Après tout, j’ai le temps. Je mets ce dernier en ligne vers 00h00. Et même pas 10 minutes plus tard, je vois qu’elle vient visiter mon profil. Elle savait que c’était moi, les photos que j’avais mises avaient été prises par elle. Elle savait également que ce genre de choses me fait particulièrement réagir.

Sur le moment, je ne sais que faire. Je suis tout de même encore très fragile. Je ne résiste pas et consulte son profil également. Elle est déjà déconnectée. Je me permets de lui envoyer 2 ou 3 messages en espérant qu’elle me réponde. Je lui dis simplement que j’aimerais que nous soyons capables de parler correctement comme des adultes, que j’ai du mal à comprendre son comportement et que j’espère qu’elle a pris la peine de lire ma lettre. Bref, là non plus pas de réponse. Elle semble ne presque jamais venir sur ce site. Un soir, fou de me poser tant de questions, je lui envoie des fleurs, sans signer. J’ai juste fait mettre sur la carte les mots « une simple pensée »… Sans aucune réponse.

Je me permets également de joindre la conversation que nous avons eue après un coup de fil qu’elle m’a passé 3 mois après notre rupture (il y a environ un mois) elle me reprochait de faire circuler des photos d’elle (chose que bien entendu je n’ai pas faite n’ayant d’ailleurs aucune photo de ce type en ma possession) Je m’emporte au téléphone car je n’avais aucune nouvelle d’elle. Elle me raccroche au nez, ensuite un échange de messages par Facebook.

Moi

Tu ne m’auras vraiment rien épargné. Coups de fil en caché, menaces, accusations de je ne sais quoi… J’ai vraiment été stupide de te venir en aide. Tu seras toujours cette personne égoïste et intéressée qui comble son vide intérieur en détruisant les autres et en se nourrissant de leur énergie. Tu m’as insulté, ridiculisé, utilisé. Après, tu me jettes une fois que je suis plus bas que terre (et que tu as surement trouvé quelqu’un d’autre). Et ensuite, bien entendu, tu ne me donnes plus de nouvelles (normal tu es dénuée d’empathie). Et maintenant, les menaces pour des photos ? De quoi ? De ton c*l ?

Je te signale que tu m’as caché pendant 7 mois (je ne devais pas être digne de toi). Rassure-toi, je n’ai pas oublié tes horribles paroles, ta violence et tes crachats. Tu es vraiment affreuse de venir me pourrir ce soir. Surtout en caché… pour me rappeler de mauvais souvenirs, je suppose. Je ne réponds pas par SMS car je n’ai même plus ton p****n de numéro. Quel courage de me raccrocher à la gueule. Remarque avec toi, être traité comme une m***e est une sorte de norme.

Tu me dis que tu m’aimes pour me larguer comme la dernière des m****s une semaine après. Tu m’as menti et utilisé. Comment oses-tu me téléphoner autrement que pour t’excuser de ton comportement dégueulasse. Et dire que tu me disais que je t’avais sauvé la vie. Comme quoi avec toi, A, les paroles ne valent vraiment rien.

Comme je t’avais dit dans ma lettre, mon plus grand tord est d’avoir été si longtemps attiré par toi. Bonne soirée.

Elle

Comme toujours, tu refais l’histoire et modifies les événements. J’ai tellement l’habitude avec toi. Tu sais que je ne sais pas me défendre, me justifier, que je n’en ai ni la force ni la patience. Tu estimes que je t’ai fait du mal par mon comportement de rejet. Comment juges tu ton comportement envers moi ??! Il est malsain. Tu es dénué de raison. Tu es plein de haine et bourré d’incohérences. Je ne vais pas t’expliquer une nouvelle fois que j’ai été sincère envers toi, que j’ai cru que ça pouvait de nouveau marcher entre nous. Mais il faut se rendre à l’évidence que c’est définitivement impossible ! Alors il aurait fallu quoi ? Faire semblant encore combien de temps ? J’en suis incapable. Et je ne m’en excuserai pas.

Tu prétends avoir été « utilisé » ? Lorsque tu me proposais ton aide, ton écoute, ta présence, je ne savais pas que cela avait un prix. Je ne pensais pas que tout cela était fait de façon intéressée. Tu es incapable de donner sans contrepartie. Tu dois savoir te faire apprécier pour ce que tu es, pas pour ce que tu fais. Ça aussi tu en es incapable. Je ne sacrifierai pas le peu de stabilité qu’il me reste dans la vie, avec une relation toxique de ce genre. Tu n’as d’autre choix que de l’accepter. Tu es capable du meilleur comme du pire.

Tu m’as largement chargée de reproches en tout genre, plus ou moins justifiés. Tu m’as largement insultée et pour finir, je ne reviendrai pas en détail sur ton coup de folie où j’ai cru que tu allais me tuer ! Tu crois que je suis assez dingue pour rester avec une personne comme toi ?! Je ne te fais pas confiance. Je regrette de t’avoir confié tout ce que j’avais dans le cœur et tous les maux qui m’ont malmenée ces dernières années. Tu as été une oreille très attentive sur le coup pour être une bouche qui me trahit par la suite ! Jamais je te le pardonnerai ! Tu ne m’as jamais comprise. Tu as retourné toutes mes confidences contre moi. J’aurai beau te dire 1000 fois que je n’ai jamais voulu cette finalité, mais tu ne me crois pas.

Tout simplement parce que cela te renverra vers tes propres erreurs et tu ne les acceptes pas. Tu es incapable de reconnaître tes véritables erreurs. Mais je sais qu’une fois de plus, je perds mon temps à essayer de te raisonner… Tu as des œillères, tu es buté et tu ne vois que ce que tu as envie de voir. Ton esprit est véritablement torturé. Comment peux-tu prétendre m’aimer et me parler ainsi ? M’insulter ? etc.

Ne t’es-tu pas posé la question à savoir si t’étais pas complètement dingue finalement de vouloir l’amour d’une personne comme moi que tu détestes et méprises tant ?

Ne m’envoie plus non plus de fleurs pour mon anniversaire comme tu l’as fait en novembre. N’essaye pas de me détruire à tout prix. Arrête de me faire passer auprès de mon entourage pour quelqu’un que je ne suis pas et passe à autre chose. Je ne suis pas responsable de tous tes maux et de ton existence chaotique. Prends ta vie en main une bonne fois pour toute, arrête de te trouver des excuses à tout et avance !
Je n’attends pas de réponse. Ne te fatigue pas à m’écrire*

Et pour finir moi

« Comment juges tu ton comportement envers moi ??! Il est malsain. Tu es dénué de raison. Tu es plein de haine et bourré d’incohérences »

Mais j’ai fait quoi pour que tu portes sur moi ce jugement ? Je n’ai rien fait de mal. Tu m’as éjecté de ta vie le 14 octobre. Depuis, je ne t’ai pas relancée. J’ai renvoyé ton livre, ton chèque, j’ai coupé les ponts… Je me suis juste permis une lettre et effectivement un simple bouquet de fleurs car j’étais surpris que tu visites mon profil sur le site… Comme un clin d’œil. Je n’ai pas cherché à te revoir. J’ai effacé tes SMS, ton numéro. J’ai essayé d’avancer. Alors oui, je me sens une nouvelle fois trahi car j’ai de façon tellement naïve cru à tes sentiments. Et hier soir tu me téléphones, la première fois depuis presque trois mois pour m’accuser de choses complétements déconnantes.

Mais pourquoi ? Pourquoi tu as toujours ces jugements tellement contrastés sur moi ? Pourquoi un jour je suis le sauveur, l’éternel amour et le lendemain le pauvre type, le fou, le looser, celui qui n’est pas et ne sera « jamais à la hauteur » ou alors « jamais digne de moi ».  Je ne fais que reprendre tes termes. J’ai toujours été là pour toi. Oui parfois de façon très maladroite mais qui hormis moi serait revenu dans ta vie sur un simple coup de fil 7 ans plus tard pour te tendre la main ? Tu dis que je demande une répartie ? Mais c’est toi qui as voulu te remettre avec moi, c’est toi qui en premier as exprimé tes sentiments… Bref c’est effectivement un dialogue de sourds, tu ne n’aimes pas et n’as je pense que très peu d’estime pour moi.

Pour finir, je ne sais vraiment pas les raisons de ta colère envers moi. Tu peux me reprocher beaucoup de choses comme par exemple de n’être jamais à la hauteur (crois moi cela résonne encore régulièrement dans ma tête) mais ne me mets pas sur le dos les conneries de ton quotidien.  » Ton esprit est véritablement torturé. Comment peux tu prétendre m’aimer et me parler ainsi ? m’insulter ? » Je te retourne sincèrement la question !!! Je sais que tu ne voulais pas de réponse mais je ne pouvais pas faire autrement. Tu peux me mépriser, me traiter de fou ou de pauvre type mais tu ne peux pas m’accuser de tous tes maux. « Je ne suis pas responsable de tous tes maux et de ton existence chaotique » Je finis par une citation de toi, je pense qu’elle est particulièrement de circonstance.

Et pour finir la lettre que je me suis permis d’écrire pour clôturer cette histoire, répondre aux conneries qu’elle avait pu dire dans son dernier message et repartir la tête haute.

Je me permets une dernière fois de répondre aux horreurs que tu peux balancer sur ma personne. Franchement, tu es allée beaucoup trop loin. Que tu me traites comme la dernière des merdes, c’est une chose. Mais tu n’as pas le droit de revenir trois mois plus tard dans mon existence pour m’insulter de la sorte. Je me permets donc une dernière lettre pour répondre au torrent de boue que représentent les paroles que tu prononces à mon égard. Donc pour une dernière fois, je vais tenter (même si c’est surement peine perdue) de te remettre les idées en place.

« Comme toujours tu refais l’histoire et modifies les événements »

Tu plaisantes j’espère? Venant d’une personne qui est incapable de répondre de manière cohérente et qui justifie tout par « Tu sais que je ne sais pas me défendre, me justifier, que je n’en ai ni la force ni la patience« .  C’est tellement facile. Les gens ne sont pas des objets que l’on utilise à sa guise. Mais malgré les années qui passent, tu sembles être incapable de le comprendre. Ton nombrilisme est néfaste pour les gens qui t’entourent. Et sur le long terme cela ne t’apportera rien. Tu fonctionnes de cette manière depuis toujours et pour quel résultat ? Ne penses-tu pas qu’il serait temps de faire une réflexion sur toi même?

« Comment juges-tu ton comportement envers moi ??! Il est malsain. Tu es dénué de raison. Tu es plein de haine et bourré d’incohérences »

Mon comportement envers toi ? J’ai été dévoué et aimant. J’ai cru en tes paroles et tes promesses… Ma naïveté est surement un défaut mais comment oses-tu critiquer mon comportement envers toi ? J’ai été la seule personne à te tendre la main. Malgré les événements de ces dernières années, je suis revenu vers toi sans haine et très vite, je t’ai donné à nouveau beaucoup d’attention… A croire que tu aimes faire souffrir les gens qui te sont le plus attachés. Où sont les incohérences dans mon comportement ? Pourquoi toujours reprocher aux autres tes propres travers ? Qui de nous deux est totalement incohérent ? Qui prononce des mots juste pour le fun? Qui est incapable d’aimer ?

« J’ai été sincère envers toi, que j’ai cru que ça pouvait de nouveau marcher entre nous »

Tu m’as exposé des sentiments imaginaires. Tu m’as dit que tu m’avais toujours aimé. Que tu voulais un avenir avec moi… Pour ensuite me dire que j’étais nul, jamais à la hauteur. Tu m’as ridiculisé, violenté, et bien entendu menti comme tu le fais si souvent. Comment peut-on vivre continuellement dans le mensonge ? Comment peut-on vivre en permanence dans un monde de faux semblants et d’images trompeuses ? Au final tu dois être la plus malheureuse de nous deux.

« Mais il faut se rendre à l’évidence que c’est définitivement impossible ! »

Impossible ? Mais tu n’as jamais voulu te remettre avec moi. Tu passais ton temps à me dévaloriser. Me critiquer, me rabaisser. Surement pour rétablir une sorte d’équilibre. Car les premiers mois de ton retour dans ma vie, tu n’avais pas de mots assez forts pour me décrire. J’étais celui qui t’avait sauvé la vie, celui que tu avais toujours aimé, celui qui hantait tes rêves depuis de si nombreuses années (désolé, je ne fais que reprendre tes termes). Tu passais ton temps à me dire à quel point tu avais été bête de m’abandonner il y a 7 ans, que tu avais fait une erreur et que tes ex étaient des minables comparés à moi. Ton discours a changé de manière radicale quelques mois plus tard. Là, c’était moi le médiocre, car eux au moins savaient te faire rêver… Et ensuite tu me parles de cohérence comportementale ? Un peu de sérieux… Tu reproches toujours aux autres tes propres travers encore une chose qui ne changera surement jamais avec toi.

« Lorsque tu me proposais ton aide, ton écoute, ta présence, je ne savais pas que cela avait un prix. Je ne pensais pas que tout cela était fait de façon intéressée. Tu es incapable de donner sans contrepartie »

Là encore, je me demande si tu me prends pour le dernier des abrutis ou si tu as de sérieux problèmes de mémoire. Je ne t’ai rien demandé, je suis venu te voir sans idée derrière la tête. C’est toi qui m’as embrassé, toi qui m’as demandé de te rejoindre dans ton lit, toi qui as voulu reprendre une histoire avec moi, toi qui la première a exposé tes sentiments, toi qui me reprochais de ne pas assez me comporter comme un amoureux, toi qui as voulu que l’on reprenne une activité sexuelle régulière même si au début, mon stress rendait les choses compliquées. Te souviens-tu de tes paroles ?

Je ne suis pas revenue dans ta vie pour rien, je t’aime, je t’ai toujours aimé, plus jamais je ne te ferai souffrir

Là aussi j’invente ? Suis-je donc cette personne intéressée qui agit uniquement par intérêt ou juste un homme normal qui tente de rendre la vie de sa copine plus simple et agréable à un moment où cette dernière est dans une situation particulièrement délicate ?

« Tu dois savoir te faire apprécier pour ce que tu es, pas pour ce que tu fais »

Rassure-toi, je ne cherche pas l’affection par mes actes. Me reproches-tu de t’être venu en aide ? Cela me semblait pourtant quelque chose de normal de tendre la main et de venir en aide à la femme avec qui j’étais en couple. Désolé d’être attentif au bien-être de mes proches et des gens qui comptent pour moi. Encore une fois tu as une vision pitoyable de ma personne.

« Je ne sacrifierai pas le peu de stabilité qu’il me reste dans la vie, avec une relation toxique de ce genre »

Mais c’est toi qui rends cette relation toxique. Qui en premier a mis l’agressivité et la violence au milieu de cette relation ? J’ai tout fait pour te rendre la vie plus simple. Mais dans ton délire égocentrique, tu as préféré faire de moi ta tête de Turc. Malheureusement, cela n’est pas la première fois.

« Je ne reviendrai pas en détail sur ton coup de folie où j’ai cru que tu allais me tuer »

Veux-tu vraiment que l’on reparle de cette scène ? Tu avais été horrible toute la journée. Jusqu’à me reprocher le temps que j’avais mis pour faire demi-tour devant la boulangerie… Désolé d’avoir respecté le code de la route… De toute manière, l’ensemble de ma personne n’était source que de moqueries ou de reproches. Comme si après m’avoir tellement aimé et remercié, tu te devais de me démolir pour d’une certaine manière rétablir une sorte d’équilibre.

Combien de fois as-tu levé la main sur moi ? Veux-tu que je te rappelle tes nombreux actes de violence de ces derniers mois ? Que cela soit sur moi ou sur les autres membres de ta famille, comment peux-tu justifier tes nombreux actes de violence ? En quelques mois tu m’as de nombreuses fois tapé dessus. Et si j’étais la seule personne victime de tes pertes de contrôle. Mais il me semble que tu as eu le même genre de réactions avec les membres de ta famille. Sans oublier la fois où tu m’as avoué avoir eu les mêmes accès de violence avec ton ex…

Pourquoi m’avoir rattrapé sur la route au mois de Juillet ? Tu m’avais tapé dessus une nouvelle fois et craché dessus… J’avais pris mon courage à deux mains et pris ma voiture. Pourquoi m’avoir rattrapée ? Par amour ? Ou avais-tu simplement peur de te retrouver seule ? Je regrette mon passage violent du 14 octobre mais te souviens-tu de l’étranglement ? Des moqueries ? Oui j’ai pété un câble ce soir-là, mais comment aurais-je pu réagir de manière différente ? Tu venais de m’étrangler, de me dire que je t’étais inférieur, jamais digne de toi (mais franchement, pour qui te prends-tu ?)

En ricanant à moitié, tu m’annonces que bien entendu tu ne m’aimes pas et que tu me trompes avec la voisine. Comment pouvais-tu avoir autant de mépris pour moi ? Comment peux-tu me reprocher d’avoir pour la première fois répondu à la violence par la violence ? Aurais-je du me taire et subir tes insultes et autres moqueries rabaissantes ? Comment peux-tu dire à quelqu’un que tu l’aimes et ensuite tenter de le détruire de la sorte ?

« Tu crois que je suis assez dingue pour rester avec une personne comme toi »

Quelqu’un comme moi ? Au final, je pense que tu poses la mauvaise question. Es-tu digne de mon affection et de mon amour ? Tu devrais faire le bilan de notre dernière relation. J’ai donné sans compter, j’ai été un soutien permanent. Facile pour toi de me faire passer pour un minable. C’est surement plus facile de donner cette image de moi que de faire le bilan de ton propre comportement et de ton incohérence comportementale.

« Je ne te fais pas confiance. Je regrette de t’avoir confié tout ce que j’avais dans le cœur et tous les maux qui m’ont malmené ces dernières années. Tu as été une oreille très attentive sur le coup pour être une bouche qui me trahie par la suite ! Jamais je te le pardonnerai ! »

Trahison ? J’ai toujours été réglo avec toi. Depuis notre rencontre, il y a une quinzaine d’années, j’ai toujours été là pour toi. J’ai toujours écouté d’une oreille attentive tes problèmes et autres interrogations. Comment oses-tu parler de trahison ? La personne trahie ici, c’est moi, pas toi. Pourquoi toujours inverser les rôles ? C’est donc la seule manière que tu as de te dédouaner de tes fautes ?

« Tu es incapable de reconnaître tes véritables erreurs »

Une nouvelle fois tu es totalement incohérente. Tu me reprochais toujours d’avoir une vision trop dure de ma personne et maintenant tu sembles dire radicalement l’inverse. Pourquoi toujours tomber dans ce genre de discours dénués de rationalité ? Bien entendu que j’ai fait des erreurs, je ne suis pas un saint et loin d’être parfait mais sérieusement, comment peux-tu porter un jugement aussi dur sur une personne qui a tant donné pour te remettre sur pieds ? Interroge ta conscience.

« Tu es buté et tu ne vois que ce que tu as envie de voir »

Là encore, tu me reproches tes propres travers… Pourquoi toujours reporter tes fautes sur les autres ? Tu n’es jamais responsable de rien. Les fautes reviennent toujours aux autres. Comment penses-tu pouvoir avancer avec ce genre de raisonnements ?

« Ton esprit est véritablement torturé »

Torturé, je n’en sais rien. Mais oui il est blessé, profondément blessé par tes agissements et tes paroles.

« Comment peux-tu prétendre m’aimer et me parler ainsi ? M’insulter ? Etc. »

Je ne te parle pas mal, loin de là. Et toi, comment peux-tu dire à quelqu’un qu’il est l’amour de ta vie pour ensuite le couvrir de railleries, de coups, de crachats et de reproches ? Le critiquer en permanence ? Parfois tu te rattrapais en me disant que malgré tout, tu m’aimais, que j’étais la seule personne avec qui tu pouvais être totalement naturelle… Encore une fois, c’était semble-t-il des paroles en l’air…

« Ne t’es-tu pas posé la question à savoir si t’étais pas complètement dingue finalement de vouloir l’amour d’une personne comme moi que tu détestes et méprises tant ? »

Je n’ai ni haine, ni mépris pour toi. Je ne te déteste pas. Je sais que tu peux être une personne si douce et agréable. Mais là encore, tu me reproches tes proches démons…

« N’essaye pas de me détruire à tout prix. Arrête de me faire passer auprès de mon entourage pour quelqu’un que je ne suis pas »

Je n’ai jamais cherché à te détruire… D’ailleurs dans quel but ? Me venger ? De quoi ? De ton comportement incohérent ? Au final tu seras celle qui souffriras le plus de tes troubles psychologiques. Contrairement à toi, je n’ai jamais eu de haine envers toi, justement un profond sentiment de déception et de rancœur.

« Je n’attends pas de réponse. Ne te fatigue pas à m’écrire »

Après avoir craché ton venin, tu disparais car tu m’assumes ni tes propos, ni ton comportement. Je ne sais pas ce que tu me reproches exactement. J’ai cru comprendre que quelqu’un tentait de te nuire. J’en suis sincèrement désolé. C’est triste qu’une fois de plus tu me rendes responsable des embûches qui se trouvent sur ton chemin.

Étrange tout de même que tu passes ton temps à reprocher aux autres des choses que tu devrais te reprocher à ta propre personne. Pourquoi es-tu incapable d’avoir un jugement objectif des faits ? Penses-tu déchoir de reconnaître tes fautes et tes erreurs ?

Toutes tes relations semblent finir en drame. Pourquoi ? Encore une fois toujours de la faute des autres ? Le monde entier ne serait-il pas digne de mademoiselle ? Penses-tu vraiment être au-dessus des autres ? Nous sommes des inférieurs aux yeux de sa majesté ? Pourquoi es-tu incapable de faire une remise en question ? Pourquoi tes paroles ne sont-elles que vent et illusions ? Pourquoi toujours mentir ou travestir la réalité ? Penses-tu vraiment te grandir à vivre dans le mensonge et les faux semblants ?

Pour finir j’espère sincèrement que tu n’as pas de graves problèmes. Malgré ce que tu peux croire je n’ai aucune haine envers toi. Juste une profonde rancœur et une impression tenace de n’avoir été qu’un marche pied… Par contre je te demanderai de ne plus m’agresser par téléphone avec des accusations floues, sans fondements et profondément dégueulasses. Je te demanderai également d’arrêter ce torrent d’insultes et de reproches qui ne reposent sur rien. Si tu veux parler avec moi, aucun souci.

Tu as toujours mon numéro de téléphone. Mais arrête tes menaces et ton agressivité car cela ne passe plus. Ma seule faute est d’avoir naïvement cru à tes sentiments et à ton amour. Pour le reste j’ai été très (et surement trop) réglo. J’ai même renvoyé ton argent car je connaissais tes problèmes financiers. Une personne normale m’aurait remercié. Surtout après l’ensemble de ton œuvre. Chose que tu n’as même pas fait. Comme si les autres n’avaient aucune valeur à tes yeux.

Bref, j’aurai été aussi bien que possible avec toi. Pour au final récolter reproches, brimades et autres menaces… Penses-tu que je méritais un tel traitement ? Comment peut-on déclarer sa flamme à une personne que l’on méprise tellement ? Tellement de questions… Et je sais pertinemment que je n’aurai jamais de réponses. Car toi-même tu ne comprends pas tes agissements. Et pour finir, je ne te suis pas inférieur et ne le serai jamais. Tu as tout fait les derniers mois pour me rabaisser.

Comme si tu avais besoin de dévaloriser ton conjoint pour remonter la pente. Je pensais qu’avec les années tu aurais changé. Mais une fois de plus, je pense m’être lourdement trompé. Sur les dernières semaines, j’étais constamment sur la défensive. Par faiblesse ? Non, je cherchais justement une façon d’esquiver le conflit. Car je savais que tu traversais une période difficile. Car tu comptais pour moi et je voulais que l’on construise quelque chose de solide. Comme quoi je reste très certainement un utopiste profondément naïf.

© SCARLETT – leperversnarcissique.wordpress.com – TOUTE REPRODUCTION INTERDITE SOUS PEINE DE POURSUITES

Publicités

106 réflexions sur “[Témoignage masculin] Emmanuel « Pourquoi un jour, je suis le sauveur, l’éternel amour et le lendemain le pauvre type, le fou, le looser, celui qui n’est pas et ne sera jamais à la hauteur » + Un exemple de projection narcissique

  1. Bonsoir,

    C’est fou la sensation de malaise que j’ai bien ressentie en lisant le témoignage, une grande impression de relire certains passages de discussions passées avec mon pn, je me suis surprise à retenir ma respiration! Ca fait une bonne année de no contact mais la preuve que la blessure est encore fraiche et je suis bien heureuse d’être loin de ca!

    Vous avez bien résumé Scarlet, cet homme mérite tellement mieux et surtout de prendre ses jambes à son coup et de se sauver trèsss loin!!! De bien lire votre blog sur les processus et sur le fonctionnement du PN et de maintenir le no contact à tout prix car la descente aux enfers sera à chaque fois bien pire… bien pire ……

    Bon courage à vous Monsieur, d’avoir écris est deja le premier pas! FUYEZ!

    Aimé par 2 people

    1. Bonsoir @Justyou ! Exactement la même impression pour moi, ces dialogues de fou m’ont noué l’estomac pendant ma lecture. J’avais exactement le même genre de dialogue…. Je ne pourrais plus échanger ce genre de romans sans sens ni fin… C’était parfois jour et nuit pour moi… 😏

      Aimé par 1 personne

      1. La parole est l’outil de manipulation par excellence.

        Quand on se retrouve à expliquer les bases du fonctionnement humain social à une personne, c’est très mauvais signe. Dire à une femme adulte qu’elle vous doit au minimum un « merci » pour tout ce que vous avez fait pour elle signifie qu’il y a un problème important de respect.

        Ceci ajouté à tous les multiples drapeaux rouges indique que le profil est différent. La vulnérabilité d’Emmanuel est de ne pas vouloir voir que cette femme se sert de lui et veut le détruire en plus.

        Tout est étalé sur la place publique.

        Aimé par 3 people

      2. Mais ouiii ! Et le pire c’est qu’on le sait ! Personnellement je détestais sa mère sans la connaître pour ne m’avoir pas épargnée l’éducation de son bébé de 46 balais ! 😂 On y perd une énergie folle et pour RIEN NADA NOTHING ! On s’acharne, on maigrit on dépérit mais on continue… 🙄

        Aimé par 2 people

    2. Ce site me permet enfin de mesurer mon propre vécu et de savoir résister…en lisant cet écrit, j’ai l’impression de lire mon vécu, le pire étant que, après l’avoir vécu avec mon ex , je vis cela avec ma propre fille et c’est tellement dur de fuir son enfant, on espère toujours ramener la confiance, on se culpabilise. Il y a un mois, grâce à votre site et mes progrès dans l’estime de moi, j’ai enfin été ferme avec elle, osé dire  » moi aussi je n’ai plus envie de te voir », enfin arrêter d’être une mère « bienveillante » pour remplir le tonneau des Danaïdes d’une fille incapable d’empathie, cruelle etc… j’ai enfin compris que je pouvais SEULE changer les choses et VIVRE ma vie sans elle. Qu’il n’y avait que cela à faire et que j’étais impuissante…Pendant un mois, je n’ai pas eu les réponses méchantes et destructrices habituelles, et puis le jour de mon anniversaire, un mail bien cruel à nouveau, je ne répondrais plus, je n’y crois plus et j’ai couru vers votre site. Si il y a une prochaine fois, il faudra avoir le COURAGE de ne même plus ouvrir le mail.
      Aussi Monsieur, arrêtez de ruiner votre vie avec cette personne, suivez les conseils de Scarlet, ne mettez plus votre équilibre affectif dans les autres, prenez soin de vous et apprenez à dire NON, à mettre des limites à ce qu’on peut vous faire, n’espérez plus en vain mais attachez vous aux FAITS, à la réalité…le cheminement est long pour sortir, mais effectivement c’est VOUS qu’il faut CHANGER. Notre problème est : pourquoi cherchons nous l’amour auprès de ceux qui nous détruisent…l’origine est souvent dans l’enfance, mais le comprendre et ressentir ne suffit pas, il faut se reconditionner au RESPECT et à une solitude heureuse. J’aimerais tellement terminer ma vie (j’ai l’âge des grands mères) dans le calme, la paix et le respect de relations non dépendantes et saines. Il ne faut pas oublier non plus, nous qui aimons tellement sauver les autres le plus souvent, qu’en NOUS sauvant enfin, nous aidons enfin ces personnes toxiques à faire face -un tant soit peu- à leur réalité ! J’ai été longue et vous prie de m’en excuser. MERCI à Scarlet, enfin l’aide dont j’avais besoin pour rester vigilante et forte sur le chemin de l’autonomie ! De tout coeur avec vous qui souffrez d’amour dépendant, ce n’est pas de l’amour d’ailleurs…cela aussi il faut le comprendre !

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour Pascale

        La codependance est un système invasif comme la perversion narcissique. Je n’avais jamais mesuré à quel point.

        En voulant « vous aimer pour mettre les toxiques face à leur réalité », vous pensez encore comme une dépendante. C’est assez incroyable.

        Le fait de vous aimer est bon POUR VOUS, Pascale. C’est tout. Arrêtez de penser que votre action aura forcément des répercussions sur autrui. Non. Ce qui se passe quand vous vous aimez, est que vous devenez capable de voir le négatif et de faire un choix, celui de PRÉFÉRER le positif.

        Quelle est cette manie de penser toujours aux autres ? C’est comme les gens qui font le no contact en espérant toucher le PN. C’est une pensée de victime et pas d’être humain indépendant.

        Faites des choix uniquement en pensant à ce qui vous fait plaisir, à ce qui vous rend heureuse sans inclure les toxiques dans l’équation.

        Aimé par 4 people

      2. Merci Scarlet de pointer ce besoin encore présent chez moi d’aider…j’en sais l’origine, j’ai dû me construire enfant en maternant des parents indisponibles pour survivre. J’ai encore du chemin à faire…mais quelle chance de vous avoir trouvé sur ma route ! Merci de tout coeur. Pascale

        Aimé par 1 personne

  2. Encore une chose qui m’a frappé, c’est l’energie immense que vous passez à écrire en tentant « de faire « réagir »  » de toucher l’autre » !
    Si vous saviez le nombre de  » Romans » que j’ai pu écrire, parfois des nuits entières, à me relire en trouvant cela beau et je me disais  » Si avec ca il n’est pas touché, je ne comprendrai pas c’est impossible » et ca presque 10 ans de ma vie!
    Et pourtant…. J’ai compris bien tard et grâce à Scarlet que ca ne servait à RIEN, à part rendre fou, se noyer encore plus, donner de la nourriture à l’autre qui joue avec nos phrases et on finit par agoniser, perdre la tête et mourir à petit feu!

    Alors oui comme dis Scarlet et comme les autres vous dirons sans doute aussi, Stoppez et sauvez vous! Pleins de courage!!!!

    Aimé par 3 people

    1. Emmanuel est le parfait exemple d’une personne empathique qui n’avait pas encore compris ce que signifie un profil psychologique différent. Il perd une énergie folle à démontrer par A+B qu’il est bien le héros tant attendu et qu’il est celui qui va sauver madame. Il pense qu’elle ne sait pas ce qu’elle fait, qu’elle a juste besoin qu’il se sacrifie davantage, qu’il la comprenne davantage à ses frais.

      La vérité est que cette femme est bien plus lucide que lui. Elle a volontairement harcelé Emmanuel pendant des années dans le but de le maintenir dans sa file d’exploitation, dans son stock de proies. Puis, d’un seul coup de fil, elle a pu revenir dans sa vie et il n’a pas su lui poser de limites. Certes, elle l’a séduit mais il a dit oui à cette séduction, parce qu’il était trop « attiré par elle » comme il l’écrit.

      Cette femme a juste eu à refaire un petit love bombing pour accrocher de nouveau Emmanuel et le drainer de ses ressources, comme auparavant. Avec ce profil PN, la destruction reprend pile à l’endroit où elle s’est arrêtée précédemment. Il n’y aura jamais d’évolution, ni de changement si ce n’est pour le pire. La suite des événements démontre qu’elle a conscience de ce qu’elle fait. Pour maintenir son emprise sur lui, elle doit poursuivre la charade « J’ai besoin que tu me sauves et si tu te saignes suffisamment, tu auras enfin le rôle du Chevalier Blanc ». Ceci est la carotte.

      A la fin de la pièce de théâtre, le dénouement arrive rapidement. Cette femme est justifiée dans son rôle destructeur parce qu’Emmanuel en redemande, il continue à exposer ses sentiments en plein jour, il se livre lui-même à l’ennemi. Quand vous agissez comme lui – cf raconter toute votre vie à un PN -, vous lui donnez toutes les clefs pour son grand retour. Vous lui donnez vous-même les clefs pour poursuivre le jeu, la manipulation.

      TOUT CECI N’EST QU’UN JEU. Il n’y a pas de relation, pas de construction, juste une BULLE GÉANTE 😉

      Chaque fois, vous perdez un peu plus de votre âme et toutes vos ressources sans rien avoir à la fin. Le jeu est que vous soyez PERDANTS. Le PN n’est pas là pour vous, ni pour être dans une relation. Votre destruction est son enjeu, tout l’enjeu de cette mascarade.

      En détaillant vos états d’âme, vous glissez un nœud coulant autour de votre cou sous le regard amusé du bourreau qui n’a rien de plus à faire que de mettre un petit coup de pied dans votre escabeau.

      Un criminel fera tout pour éviter un jugement, il mentira autant qu’il le faudra pour sauver sa peau. Qu’attendez-vous de cette femme ? Des aveux de ses méfaits et une demande de pardon ? LOL, ça n’arrivera pas sur cette planète, ni dans cette vie. JAMAIS. Sauf si vous gagnez au loto et que la seule façon pour elle d’avoir accès à vos finances est de pratiquer un numéro de grande illusion ! Il n’y a pas d’humanité en elle, elle ne va pas s’excuser pour des faits qui sont justifiés dans son esprit.

      Vous lui êtes inférieur donc estimez-vous déjà heureux de pouvoir être proche d’elle physiquement ;). Estimez-vous heureux d’avoir été choisi pour contribuer à son essor matériel.

      Relisez ce témoignage, tout est écrit noir sur blanc quand on sait interpréter correctement, sans les lunettes roses.

      Aimé par 7 people

  3. Happy Monday @Emmanuel

    Emmanuel : meanning Bienvenue . Vous avez tout accueilli….
    Fiouwwww c’était long , c’était lourd et c’était terriblement épuisant à lire, ce back and force/ back and force, up and down constantly, ça donne le vertige tout ça, surprenant que vous soyez encore en vie , votre heure n’était pas arrivée, parce qu’elle à tout fait pour, cette sirène mutante sang sue:

    Vous achevez en disant : “ Comme quoi je reste très certainement un utopiste profondément naïf.” Okay mais encore?……
    (Ce qui est tout à fait vrai à en croire les éléments clés que vous aviez à votre disposition durant cette croisade 😉 .
    Mais à votre corps défendant vous aviez 22 ans et certainement un bonne résistance physique pour compensée la faiblesse émotionnelle.)

    ___________________________________________________________________________-
    Grande spécialiste de l’ascenseur émotionnel, elle claquait très régulièrement la porte pour revenir quelques minutes plus tard.
    (Ce sont les ados en crise et les enfants capricieux qui agissent ainsi 😉 )
    +
    Un beau jour, elle m’appelle pour me supplier de revenir, elle m’explique qu’un garçon lui tourne autour et qu’elle a peur de craquer. Qu’elle veut que je revienne… Cette fois-ci et après de longs mois de réflexion, j’accepte de la revoir
    (Elle avait besoin de son Saint-Bernard, son animal de compagnie a qui elle pouvait donner les coups pieds à tout moment. Cf syndrome du Saint-Bernard https://www.migrosmagazine.ch/au-quotidien/psychologie-et-sexualite/article/le-syndrome-du-saint-bernard)

    =
    Elle m’explique également que je suis la seule personne avec qui elle arrive à être totalement naturelle. Qu’elle masque sa vraie personnalité avec les autres, même avec des ex et sa famille. Chose très certainement vraie car répétée de la même manière il y a de très nombreuses années.

    Donc pour elle : “ Un jour, elle fut prise d’un nouvel accès de violence. Cette fois-ci, je ne me suis pas défendu, j’ai juste protégé mon visage en espérant que tempête se passe.”
    Vous taper dessus de rage c’est je la cite “ elle arrive à être totallement naturelle” et vous montrer “ sa vraie personnalité”.

    __________________________________________________________________________________
    Ceci dit j’avoue rester sur ma fin, et ôtée de l’essentiel à savoir où en êtes vous émotionnellement aujourd’hui ?
    Qu’en avez vous retenu?
    Que voulez-vous?

    Mon géniteur PN disait ceci de ma génitrice PN lors des disputes extrêment violents:
    “ Vous ne pouvez pas faire le sang sortir d’une pierre”.

    Parfois, quand quelqu’un vous mène jusqu’au précipice, vous découvrez que vous pouvez voler
    Le simple fait de se rapprocher de ce précipice est déjà un acte de courage. Au-delà de l’abîme et des difficultés, il existe un monde de possibilités qui en vaut la peine.
    https://amelioretasante.com/parfois-quelquun-mene-jusquau-precipice-decouvrez-pouvez-voler/

    Peace,

    Aimé par 4 people

  4. Bonsoir @Emmanuel , Scarlett vous a bien éclairé en intro, je pense. Ce qui le chagrine pour vous c’est ce  » Si tu veux parler avec moi aucun soucis », vous laissez encore la porte ouverte. Je ne suis pas médium mais elle reviendra. Elle reviendra et que ferez vous Emmanuel ? À nouveau ces dialogues de fous (c’est le niveau au dessus des sourds là…) C’est juste horrible une relation comme cela ! Où es l’amour ????? Vous dites « Avoir perdu confiance en vous , je pencherais plutôt sur le fait que vous ne vous faisiez déjà pas confiance en la rencontrant Et que c’est pour cela qu’elle a tissé sa toile ! Certaines de ses phrases sont justes , Scarlett vous les a mises en rouge. Les PN sont ce qu’ils sont mais ils sont fins psychologues. Certaines phrases avec le recul m’ont secouées réellement alors que sur le coup je ne voulais pas l’entendre. Comme vous je n’entendais et n’attendais que des compliments et des je t’aime. Toujours plus rares comparés au mépris… Dans vos réponses vous êtes juste , vous parlez même d’illusions , qu’attendez vous maintenant ? Qu’elle comprenne et vous dise :  » Tu as raison , pardon , je vais changer  » elle peut le faire… Mais une fois de plus cela ne sera que mirage… Dès que vous vous approcherez elle disparaîtra et vous serez encore une fois assoiffé devant une source desséchée… Je vous souhaite de tourner cette page Et de vous centrer sur vous parce que vous , vous pouvez évoluer , vous pouvez faire le travail sur vous , pour vous connaître, vous aimez , vous respectez , parce que là ce n’est pas le cas. Et si je peux me permettre un conseil, tant que vous ne l’avez pas fait , évitez de chercher à rencontrer une femme, la probabilité est énorme pour qu’elle aussi soit néfaste. Courage @Emmanuel, c’est difficile, Ça demande une grande force au début mais une fois que l’on a accepté qui est l’autre c’est plus facile 🙂

    Aimé par 3 people

    1. @Historiacyn, @Emmanuel , My @Scarlett,

      A du mal à s’accepter il a une très mauvaise image de lui même et semble penser combler son mal être en jouant les sauveurs d’une personnone qui ne souhaite pas l’être.
      L’histoire de @Emmanuel est un très mauvais remake de BAY WATCH , où il se positionne en maître nageur sauveteur alors qu’il ne sait pas nager . Qu’importe Sa PN dit se noyer alors qu’elle, elle flotte merveilleusement et nage en sous marin, et lui veut se convaincre que même en ne sachant pas nager ni même flotter il va pouvoir la ramener sur la rive et lui faire du bouche à bouche.

      Dans le milieu cinématographique on appelle cela un navet!!!

      Sauf que si il continue à baigner dans son mensonge sa Fatal Attraction , finira en Scary Movie .

      J’espère qu’il est conscient que ce blog est une bouée de sauvetage pour lui ,

      Peace,

      Aimé par 5 people

      1. Hey Dear!

        J’ai bien peur que ça dégénère même en « Sharknado » lol 🙂

        Cette femme est un requin et elle ne plaisante pas ! Elle a déjà pas mal dévoré Emmanuel mais elle lui a laissé les organes vitaux. S’il se remet à l’eau, cette fois, il sera fini. Traumatisé à vie.

        Les humains vivent comme si ce monde était peuplé uniquement de belles âmes, en quête d’un amour éternel, qui va durer jusqu’à la fin des temps, où tout le monde dit la vérité et où la malveillance n’existe pas.

        Allô, nous sommes sur Terre ! Sharknado existe et elle/il a fait des petits qui se multiplient comme des petits pains. Il existe des personnes profondément méchantes et prédatrices mais elles doivent se faire passer pour de gentils petits dauphins pour appâter les proies peu averties. Le Grand méchant Loup n’est pas éloigné de certains humains qui marchent au milieu de nous mais sont sans âme, sans humanité.

        Cette femme a dupé Emmanuel pour qu’il pense qu’elle est une « belle personne qui a juste des problèmes ». Ah la la, NON ELLE EST LE PROBLÈME ! Elle est le mensonge personnifié et dit tout ce qu’il faut pour garder sa proie sous perfusion.

        Aimé par 5 people

      2. My @Scarlett,

        Girl,

        She is worst than a shark , she is a orca wales !!!!
        j’ai été visionner sharknado sur youtube terrifying !

        Je ne me rappelle plus qui dans son témoignage nous racontait que le mari de son ex PN s’était suicidé.
        Il serait intéressant pour @Emmanuel qu’il lise ce témoignage 😉
        Au pire je lui suggère d’avoir une assurance vie , et si c’est déjà le cas il devrait l’augmenter 😉 et rédiger une lettre qu’il déposera chez le notaire avec sur l’enveloppe : “ à lire au cas où il m’arriverait quelque chose”.

        La prochaine fois qu’elle voudra le pousser au suicide , elle ne loupera pas son coup.
        Dieu qu’elle me rappelle ma génitrice dans tous ses aspects, sauf que ma génitrice me vouvoyait.

        Now he knows,
        Xoxoxo

        Aimé par 6 people

  5. Merci d’avoir publier mon récit, je me permets de répondre aux différents interlocuteurs dans le même message.

    «Répéter un fait n’est pas nécessairement synonyme de vérité mais est un signe certain de conditionnement. Vous vous sentez « spécial » aux yeux de cette personne et au nom de ce « statut d’homme spécial » supposé, vous lui offrez votre loyauté sur un plateau d’argent»

    Oui effectivement j’ai d’ailleurs eu la preuve depuis qu’elle avait l’habitude de précéder de la sorte. J’ai écris ce récit il y a 2 mois maintenant et depuis je me suis beaucoup documenté sur ce type de personnalité. Cela fait 4 mois que nous sommes séparés. Les choses me semblent beaucoup plus simples maintenant.

    «Pourquoi n’intervenez-vous pas ? Parce que vous êtes aveuglé par la carotte, à savoir une vie de couple idéale, NON PAS AVEC MADAME mais avec L’IMAGE IDÉALE DE MADAME»

    Oui effectivement vous avez totalement raison. Le plus drôle dans cette histoire est que habituellement j’ai une très bonne perception des choses. Mon instinct naturel a très souvent été en alerte avec elle et pourtant à chaque fois je suis tombé dans le panneau.

    « Ne vous attendez pas à ce qu’elle vous donne des excuses car pour elle, son attitude envers vous est justifiée par votre faiblesse»

    J’ai très bien compris ça également. Pendant des années j’ai cru qu’un jour elle allait me téléphoner pour s’excuser pour m’expliquer la raison des appels en caché, finalement elle m’a remit dans son lit sans jamais totalement avouer sa culpabilité.

    « Il n’y a pas de relation possible sur le long terme avec cette femme. J’espère que vous l’avez saisi.»

    Oui j’ai enfin totalement compris le profil de cette personne et je suis beaucoup plus apaisé dorénavant.

    «. Vous êtes attiré par le côté inaccessible de cette femme, par le défi permanent qu’elle vous pose pour la « sauver » supposément. Au lieu d’être fondée sur des notions d’échange et de respect, votre danse est basée sur elle qui vous rejette et vous qui tentez désespérément de faire partie de sa vie.»

    Vous avez une nouvelle fois totalement raison. D’ailleurs pour diverses raisons, quand nous étions jeune (22 et 19) je ne l’avais pas totalement intégré à ma vie et c’était son obsession.

    «Elle ne sera pas la dernière personne à abuser de vous si vous ne savez pas dire non»

    Paradoxalement hormis avec elle mais autres relations étaient plutôt équilibrées.

    «Encore une chose qui m’a frappé, c’est l’énergie immense que vous passez à écrire en tentant « de faire « réagir » » de toucher l’autre»

    La dernière lettre je l’ai écrite pour moi, pas pour elle. J’avais besoin de relever la tête d’avoir le dernier mot. Je n’attendais pas de réponse. C’était une sorte d’exutoire. Et avec du recul (j’ai posté cette lettre il y a 2 ou 3 semaines) cela m’a fait beaucoup de bien.

    «Emmanuel est le parfait exemple d’une personne empathique qui n’avait pas encore compris ce que signifie un profil psychologique différent»

    A la base je n’ai pas vraiment le profil d’un saint Bernard, je suis même parfois assez cynique mais j’ai toujours donné sans compté pour les gens qui me sont proches. Avant cette personne cela ne m’avait jamais posé de problèmes.

    «Elle a volontairement harcelé Emmanuel pendant des années dans le but de le maintenir dans sa file d’exploitation, dans son stock de proies»

    Oui ça j’en ai également la certitude, son passage sur mon profil metic fraichement cré était une nouvelle preuve. Je commence à très bien connaitre ce type de personnalité maintenant.

    « Qu’attendez-vous de cette femme ? Des aveux de ses méfaits et une demande de pardon ? LOL, ça n’arrivera pas sur cette planète, ni dans cette vie. JAMAIS»

    Je l’ai très bien compris, et paradoxalement depuis cela va mieux. D’une certaine manière j’ai eu la réponse à mes questions.

    «Vous lui êtes inférieur donc estimez-vous déjà heureux de pouvoir être proche d’elle physiquement ;). Estimez-vous heureux d’avoir été choisi pour contribuer à son essor matériel»

    Alors grand paradoxe de cette personne elle a plusieurs fois jetée des profils plus confortables financièrement que moi pour revenir dans mes bras. Je n’ai jamais pu satisfaire ses envies dépensières, c’était d’ailleurs l’une de ses principales sources de reproches même quand nous avions 19 et 22 ans. Mais elle devait trouver chez moi des choses qu’elle ne trouvait pas chez ses autres victimes.

    «Vous achevez en disant : “ Comme quoi je reste très certainement un utopiste profondément naïf.” Okay mais encore?……»

    Il y avait une grande part d’ironie dans cette dernière phrase 😉

    «Ce sont les ados en crise et les enfants capricieux qui agissent ainsi»

    Oui c’est exactement ça, cette personne n’a pas bougé depuis l’age de 19 ans. Elle joue en société la femme mature mais dans ses comportements elle reste une ado colérique et capricieuse.

    Aimé par 4 people

    1. « Alors grand paradoxe de cette personne elle a plusieurs fois jetée des profils plus confortables financièrement que moi pour revenir dans mes bras. Je n’ai jamais pu satisfaire ses envies dépensières, c’était d’ailleurs l’une de ses principales sources de reproches même quand nous avions 19 et 22 ans. Mais elle devait trouver chez moi des choses qu’elle ne trouvait pas chez ses autres victimes. »

      – Si c’est elle qui vous a dit qu’elle a rejeté des profils plus aisés que vous, il y a une probabilité de mensonge.
      – Un homme peut être plus aisé que vous mais voir clair dans la manipulation et ne rien débourser. Richesse et générosité ne vont pas toujours ensemble. Elle est revenue vers vous parce que vous donnez. Les autres ont du lui dire non et ils ont eu totalement raison.

      C’est une belle qualité que de donner de soi mais charité ordonnée commence par soi-même. Prenez soin de vous d’abord.

      Aimé par 6 people

  6. « Ce qui le chagrine pour vous c’est ce » Si tu veux parler avec moi aucun soucis », vous laissez encore la porte ouverte»

    Non c’était simplement pour ne pas faire une lettre en mode petite victime. Je n’attends plus rien de cette personne vraiment plus rien.

    «je pencherais plutôt sur le fait que vous ne vous faisiez déjà pas confiance en la rencontrant Et que c’est pour cela qu’elle a tissé sa toile»

    Pour la dernière relation qui a débuté en Avril oui très clairement, pour notre première relation les choses étaient beaucoup moins simples.

    «qu’attendez vous maintenant ? Qu’elle comprenne et vous dise : » Tu as raison , pardon , je vais changer»

    Non justement j’ai maintenant clairement compris qu’il n’y avait rien à attendre de cette personne.

    « évitez de chercher à rencontrer une femme, la probabilité est énorme pour qu’elle aussi soit néfaste»

    Étrangement j’attire plutôt les femmes sympa… J’avais juste rencontré une personne également néfaste quand j’étais au plus bas il y a 7 ans mais j’avais vite pris les jambes à mon coup. Je suis très perspicace de nature, sauf avec cette personne. Pourtant j’ai toujours compris que quelque chose ne tournait pas rond mais mon côté auto destructeur devait prendre le dessus.

    « il a une très mauvaise image de lui même et semble penser combler son mal être en jouant les sauveurs d’une personne qui ne souhaite pas l’être»

    Paradoxalement non je n’ai jamais eu une âme de saint Bernard.

    «Cette femme est un requin et elle ne plaisante pas»

    Oui je ne peux que confirmer, elle doit d’ailleurs déjà avoir une nouvelle victime, mais avec du recul c’est plutôt une bonne chose, sauf pour sa nouvelle tête de Turc.

    Aimé par 2 people

    1. Emmanuel

      Vous avez le syndrome du sauveur. Quelle que soit l’appellation.

      Si vous ne nous croyez pas, relisez votre propre témoignage. C’est écrit noir sur blanc. D’autres hommes seraient partis bien avant et ne seraient pas revenus.

      Votre ex est une femme intelligente qui voit plus clair en vous que vous même. Inspirez vous de ce qu’elle vous dit parce qu’il y a beaucoup de vérités que vous ne voulez pas voir.

      Elle n’a pas créé ce besoin compulsif de la sauver. Il lui a juste fallu détecter ce potentiel chez vous et tirer la bonne ficelle.

      Aimé par 6 people

    2. Bonjour @Emmanuel , je rejoins Dandoha, vous êtes clairement en plein déni. Vous ne prenez aucune responsabilité, aucune résolution envers vous. C’est elle et elle seule le problème. Je suis navrée mais vous vous mentez , vous n’avancerez pas comme ça. Les PN au début sont toujours ULTRA « sympas », nous ne tomberions pas dans la gueule du loup sinon… Cela pose problème à pas mal de victime. Mais si nous ne reconnaissons pas NOTRE PROPRE responsabilité , on ne peut avancer. Votre discours  » Je vais bien tout va bien depuis que je l’ai quitté  » sonne faux @Emmanuel. Encore une fois , on ne vous juge pas, nous connaissons ce que vous avez vécu et vivez encore. Nous tentons d’amorcer chez vous une remise en question bénéfique pour vous. Il ne s’agit pas de vous accabler . Juste vous dire , je suis AUSSI RESPONSABLE qu’elle de la tournure de cette relation parce que j’y suis retournée, parce que je suis restée, parce que… À vous de combler ensuite . Prenez soin de vous . Amicalement

      Aimé par 5 people

      1. Emmanuel fera son chemin comme chacun de nous.

        S’il doit mettre 20 ans pour comprendre, il le fera.

        Nous donnons des conseils mais ne pouvons nous substituer au libre arbitre des intervenants.

        Il n’y a pas mort d’homme.

        La vie est si douce sans toxiques 🌼🌞

        On a un beau soleil dans le Sud et je vous souhaite de recharger vos batteries. 💛

        Aimé par 3 people

  7. « Si c’est elle qui vous a dit qu’elle a rejeté des profils plus aisés que vous, il y a une probabilité de mensonge. »

    Oui elle est et était très menteuse mais là j’avais des preuves tangibles. Après elle était plus jeune, pour tout dire elle a vraiment mal évoluée pendant nos 7 ans de séparation. Mais cela me semble être presque déjà loin maintenant.

    J'aime

  8. @Emmanuel

    Je vous cite : “A la base je n’ai pas vraiment le profil d’un saint Bernard, je suis même parfois assez cynique mais j’ai toujours donné sans compté pour les gens qui me sont proches. Avant cette personne cela ne m’avait jamais posé de problèmes.”

    Quel est le rapport entre cynisme et Syndrome du Saint-Bernard, voire éventuellement de Wendy en plus, à lire votre réponse 😉 ?
    https://amelioretasante.com/syndrome-de-wendy-prendre-soin-autres-soubliant-soi-meme/
    A vous lire vous sembler écarter votre profil de Saint-Bernard par une attitude cynique. Ce qui personnellement , me conforte dans le fait que vous masquez effectivement un mal être et que vous n’êtes pas capable d’établir des “Boundaries” des limites.

    Toujours est il que votre syndrome lui a permis de vous aspirer jusqu’à la moelle.

    Donc si en plus vous vous dites cynique , il faut revoir votre position vis à vis de vous même , sortir dece déni et apprendre à vous accepter enfin .

    Le courage c’est pouvoir dire « oui » sans peur et « non » sans culpabilité
    Si nous ne prenons pas soin de nous-mêmes, personne ne le fera. C’est pour cela que nous devons exprimer notre opinion sans peur et oser dire ce qui nous dérange dès que nous nous sentons mal.
    https://amelioretasante.com/le-courage-cest-pouvoir-dire-oui-sans-peur-et-non-sans-culpabilite/

    Les conseils les plus judicieux pour développer l’estime de soi
    Le respect de soi-même est la base de l’estime de soi. Dans cet article, nous vous expliquons comment vous valoriser, et comment améliorer votre perception de vous-même.
    https://amelioretasante.com/les-conseils-les-plus-judicieux-pour-developper-lestime-de-soi/

    Peace,

    Aimé par 3 people

    1. My dear

      C’est l’ego de l’homme qui parle 😊

      Les PN sont des êtres qui analysent parfaitement les failles et blessures des autres. Normal, c’est leur gagne pain. Si l’ex a pu le drainer aussi facilement et que ça a même entraîné une dépression entre deux, c’est qu’elle a mis le doigt exactement là où il faut.

      Vraiment ces PN sont forts sur ce plan.

      Aimé par 3 people

      1. Happy Tuesday My @Scarlett

        Tout à fait , tu te souviens de ce fonctionnaire qui niait totallement être atteint du syndrome du Saint-Bernard et dont la compagne s’en était prise au chirurgien qui avait refusé de l’opéré? 😉 Lui s’était pris le choux avec moi sur le sur ce blog à ce sujet rejettant mordicus l’idée d’être un Sainte -Bernard et ne pas s’aimer, pour un mois plus tard revenir sur ce même blog me dire qu’il avait beaucoup de mal à admettre cette réalité comportementale que je lui dénonçait et avait fini par admettre sa faille émotionnelle et comportementale très similaire à celles de @Emmanuel? !!!!

        Pour ma part je suis habituée , @Emannuel n’est pas le premier ni le dernier sur ce blog à rejetter cet état de fait exposé par son propre discours et ses réactions .
        Le temps……, le temps fait son oeuvre 😉

        Xoxoxo

        Aimé par 4 people

      2. Oui je m’en souviens. Je crois que c’était Vinz de mémoire. Tu sais, la vie est bien faite.

        Comme disait Jung : « Ce qu’on refuse de voir à l’intérieur de soi se manifeste à l’extérieur sous la forme d’un destin ».

        Qui vivra verra et life goes on and on 🌼💯

        Aimé par 5 people

      3. Superbe citation tant mieux pour ceux qui ont ouverts les yeux et qui ont une chance de changer leur vie de façon positive. Les pn aussi il faut leur souhaiter de se prendre des claques à rallonges au cours de leur vies alors Car à l’intérieur d’eux il y a un tas de choses qu’ils ne veulent pas voir…😅

        J'aime

      4. Bonjour Mila, personnellement, je ne souhaite à PERSONNE de se prendre une grosse claque. Pas même à un PN. Je ne déteste personne , ni PN , ni même ceux qui m’ont fait du mal. Déjà, les PN et autres narcissiques n’en retireront aucun enseignement, ils se relèveront mais aussi parce que je pense (peut être à tort , c’est juste mon avis) que souhaiter qu’ils se « prennent des claques  » et jubiler, c’est un peu être pervers à son tour. C’est hors de question. Bien sûr, je n’ai pas toujours pensé cela mais je suis en paix depuis que j’ai lâché prise. Mon arme, mon bouclier et ma victoire resteront l’amour , pour moi d’abord ainsi que pour mon prochain. Je crois que souhaiter du malheur aux autre est très mauvais pour soi-même… Bien à vous 😊

        J'aime

      5. Lol c’est votre avis moi je ne souhaite ni le bien ni le mal à mes détracteurs mais je ne leur envoie pas d’amour chacun son truc.. 😉merci pour ton avis , je ne le partage pas.

        Aimé par 2 people

      6. Hello Mila

        Je n’envoie pas d’amour non plus. Quand il m’arrive de penser à ces individus, c’est comme des données avec lesquelles il faut bien vivre.

        Les PN ont aussi la manifestation du karma et ont aussi de mauvaises nouvelles lol. Ils ne sont pas exempts des vicissitudes terrestres donc la citation de Jung s’applique aussi à ceux qui n’ont pas de conscience sauf qu’ils ne l’interprètent pas comme un signal de changement.

        Voir l’application de Karma et s’en réjouir ne fait pas de nous des êtres pervers puisque nous savons que c’est une loi universelle. Autrement dit, nous savons qu’elle s’appliquera aussi à nous en fonction de nos actes. Je ne plains pas mes ennemis, c’est clair. Quelle pitié ont-ils eue pour moi ? Aucune donc ça va dans les deux sens.

        Qu’ils ne comptent pas sur moi pour leur tendre la main un jour. Une fois que la limite a été franchie, il n’y a pas de retour possible.

        Besos 💯

        Aimé par 4 people

      7. Oui je pense aussi que le karma n’oublie personnes la base c’était de l’ironie mon commentaire. Profite bien du sud j’y suis aussi est ca fait un bien fou cet air de printemps 😘

        Aimé par 2 people

      8. @Mila , ce que je voulais dire c’est mon prochain en général ! 😂 Il n’a pas réussi à me faire détester la terre entière comme il le souhaitait. Il n’a pas semé la haine de l’aigreur en moi. En fait si , il l’a semé mais je l’ai déraciné ! 😬 Leur souhaiter des claques c’est quand même souhaiter du mal mais bon si vous estimez que non c’est votre opinion.

        Aimé par 1 personne

      9. Et je ne suis pas perverse on ne se connais pas donc évitons de tirer des conclusions de psychologue amateur en 2 phrases sur les inconnus. Enfin surtout en ce qui me concerne.😘

        Aimé par 2 people

  9. @Emmanuel, merci pour votre retour. Je suis ravie pour vous que les quelques mois passés, vous aient aidé à y voir plus clair et qu’ils vous aient aussi enfin mené à l’acceptation, c’est une victoire ! Félicitations ! Vous êtes un homme intelligent , à l’écoute, généreux (pas necessairement matériellement mais vous êtes bienveillant ), donnez vous de la valeur et n’offrez cela qu’à une personne qui saura vous le rendre d’une manière où d’une autre. Vous méritez mieux. C’est palpitant un temps ce genre de relation mais Ça vide de tout : Énergie, joie , paix, raison , discernement. On se perd complètement. L’épisode des deux gifles me parle. Je ne sais plus si je l’ai déjà raconté. Si je l’ai fait , les habitués , pardonnez moi de radoter 😬 J’ai giflé mon ex une fois , en soirée. Parce qu’alors que nous discutions au bar , d’un coup , il regardait derrière moi en pleine conversation , je me suis retournée, il regardait avec insistance, une femme qui dansait de manière « osée » on a dire. J’ai vu rouge , et aussitôt je lui ai mis une gifle. Il a saisi ma main et ma dit de ne jamais refaire Ça. (Bon en même temps je comprends 😬). Aussitôt je me suis dit :  » Mais qui tu deviens « Historiacyn » ? Ce n’est pas toi qui vient de lever la main sur quelqu’un ? Et si… La chose la plus intelligente que j’aurais pû faire , c’était de le laisser contempler qui il voulait et tourner les talons fièrement dans un mot mais non. Je l’ai giflé. Je suis restée Et dans la voiture , me voici en train de lui dire combien il me fait mal , que je n’en peux plus. Et lui en disque rayé  » Mais je n’ai rien fait de mal , et tu m’as giflé, pour rien . Tu m’étouffes, tu es excessive  » il me rendait folle , je perdais pieds, j’ai même pensé à lui ôter la vie, mes enfants ont été ma raison et heureusement … Je serais devenue une meurtrière , tout ce que je ne veux pas. Ils sont le mal , ils nous injectent le mal. Et nous on pactise… C’est pathétique ! Je préfère demeurer seule que de revivre une histoire pareille. Parce qu’aujourd’hui , j’ai appris : la dignité, l’amour propre, le respect de ma personne. Tolérer un traitement comme ça (sans jugement aucun) c’est réellement manquer d’estime de soi. C’est devenir un toxicomane d’une drogue dure. J’espère que vous explorez votre intérieur, que vous avez repéré vos failles, il y en a forcément quand on attire un(e) PN. Pour la lettre , postée il y a quelques semaines, je suis sceptique sur vos intentions honnêtement mais c’je respecte votre choix. Je l’ai fait, longtemps lettres , emails, colis, DES dernières* ( 😂) qui me soulageaient un temps. Puis je trouvais d’autres choses à lui dire plus tard… Puis d’autres… Je voulais un shoot !! Pour être franche , je disais à une amie que c’était pour moi, que cela me faisait du bien, je (lui) ME mentais encore ! Tout au fond de moi je souhaitais le toucher son fichu cœur , encore aurait il fallu qu’il batte son cœur. Je m’acharnais à vouloir qu’il me montre que je me trompais. Grâce au ciel , il n’a jamais répondu ! On les compare souvent aux vampires , je trouve que c’est la meilleure image qu’on puisse leur donner. Froids , ils aiment le sang , ils nous vident de toute substance de vie et ensuite ils sont repus , ils sont en forme pour traquer une nouvelle proie. Tout cela pour dire que j’attendais encore une réponse « à ce stade » et quelques semaines ou mois après, ce silence me revenait en plein cœur sans crier gare, parce que je m’étais encore livrée, je culpabilisais d’avoir « craqué » encore et je regrettais de lui avoir apporter satisfaction en lui prouvant que je pensais encore à lui… Je prolongeais le cercle infernal, SEULE cette fois, un monologue pathétique qu’il a dû déguster pendant que je prolongeais ma « convalescence »… Un couteau dans la plaie, ni plus ni moins.. C’est à double tranchant ce que vous faites, c’est le cas de le dire… Mais c’est à vous de voir. Quoiqu’il en soit, je vous souhaite un avenir lumineux maintenant que vous avez tourné le dos à l’enfer ! 😉

    Aimé par 4 people

  10. Bonsoir à tous,

    Oh oui quelle horreur ! On est en plein dedans là 😨 ! De la nourriture narcissique de qualité, bien chaude, servie sur un plateau d’argent, qui a dû être engloutie avec un tel plaisir !
    Je m’y suis reprise à deux fois pour finir de lire ce témoignage, au passage très courageux, tellement la sensation de malaise, presque stressante m’envahissait ! Un retour dans les ténèbres auquel je n’étais pas prête !
    Scarlett vous parvenez à déceler les failles, à reconstituer le puzzle, c’est énorme ! Ce qui m’a frappé, c’est le retour, plusieurs années après, d’Emmanuel auprès de cette sang-sue ! Généralement, les pn font en sorte de ne jamais laisser respirer leur proie sinon le risque de prise de conscience de cette dernière, grâce à un recul’ nécessaire, jouerait en leur défaveur ( ça c’est ce que j’en ai conclu de mon expérience ) mais là, la pn est tellement « opérationnelle » (maléfique) qu’elle a fait d’Emmanuel ce qu’elle en voulait même à distance, et ce pendant plusieurs années !

    L’être humain est vraiment très dangereux…

    Bon courage Emmanuel, prenez soin de vous…

    Aimé par 3 people

  11. Hello à tous <3,
    Encore un conte de la crypte 😦 Je rejoins @Dandoha pour dire que le récit est long et lourd et redondant!!
    Tout a été dit, bravo les filles! ❤
    L'histoire se répète et va se répéter @Emmanuel si vous persistez à essayer de comprendre ce qui ne demande pas à être compris (je parle de votre ex)!
    Vous êtes allé trop loin avec cette personne, elle est extrêmement dangereuse! Une prédatrice hors norme.
    Elle vous fait sortir de vos gonds et vous rentrez dans la violence (2 grosses claques!!! Une de mes connaissances s'est faite exploser le tympan avec 1 grosse claque de son C…. de mari! ). Elle a du subir une opération.

    Là, où il n'y a pas de respect, ni bienveillance, il n'y a pas d'amour! Et, pour vivre une relation "saine" avec l'autre, il faut déjà commencer par avoir une relation saine avec soi même! Si vous ne vous respectez pas, vous ne serez pas respecté…
    Dans votre témoignage, où est la bienveillance? où est le respect? qui accepterait ce genre d'interaction malsaine, liaison dangereuse extrêmement toxique? Pas moi!! Fake est un ange comparé à Miss Cruella!

    Et, pour finir, vous persistez dans l'erreur : "j’ai posté cette lettre il y a 2 ou 3 semaines".
    Vous dites " Je l’ai très bien compris, et paradoxalement depuis cela va mieux. D’une certaine manière j’ai eu la réponse à mes questions."
    Vous n'avez rien compris, en tout cas ce n'est pas ce que je lis dans votre réponse aux filles. Et, d'ailleurs, il n'y a rien à comprendre! Il faut fuir et se reconstruire loin de la toxicité! Où en êtes vous? Consultez vous un psy?
    Bon courage @Emmanuel pour la suite.

    Aimé par 1 personne

  12. Bonjour, Emmanuel,
    Comme bien d’autres lecteurs et lectrices du blog, je me suis revue dans votre témoignage. J’ai revu celle que j’étais il y a quelques années, complètement perdue, larguée, incapable de comprendre ce qu’elle vivait. J’ai aujourd’hui 45 ans, vis toujours avec mon PN, parce que c’est le père de mes enfants, et que je suis, pour plusieurs raisons, obligée de rester avec lui jusqu’à la majorité du dernier. Pour moi, vous avez plusieurs priorités :
    – prendre soin de votre santé physique. Vous sous-estimez la dépense énergétique de la vie avec un PN. Vous devez reconstruire votre énergie corporelle. Faites ce qu’il faut pour : sport, marche, méditation, yoga, régime alimentaire, documentez-vous, cherchez, lisez, échangez, mais bougez. C’est le plus important, pour l’instant.
    – essayer de comprendre, non pourquoi vous êtes à ce point fragile émotionnellement, mais comment ne pas vous laisser mener par cette fragilité. Le pourquoi ne viendra pas tout de suite, autant chercher avant tout le comment. Vous devez apprendre, dans une relation, à repérer le moment où vous baissez la garde, et où vous acceptez l’inacceptable simplement par peur d’être rejeté. Si quelqu’un vous dit qu’il ne vous aime plus juste parce que vous refusez d’être son paillasson, vous devez apprendre à vous dire que c’est un mal pour un bien. Parce qu’à mon avis, comme nous tous, vous n’êtes pas un paillasson, mais une belle âme perdue.
    – sans connotation religieuse, je vous suggère de réfléchir à l’histoire du bon Samaritain : vous savez, celui qui vient en aide aux gens dans la détresse. Retenez bien ceci : il fait une pause pour aider, mais reprend très vite sa route, son travail, sa vie, sans se préoccuper du sort de la personne qu’il a aidé. Il n’en attend ni remerciement ni reconnaissance, et encore moins de l’amour. La prochaine fois que vous vous sentirez attiré par une détresse, pensez au bon Samaritain. N’en faites pas trop.
    – de manière plus générale, faites-vous aider. Pas forcément par un psy. Échangez avec des lecteurs du blog, lisez des témoignages, nourrissez-vous d’art : la littérature, le cinéma, regorgent d’histoires de PN. Plus vous cherchez, plus vous trouverez, mais ne vous regardez pas trop le nombril : votre rupture étant récente, cela risque d’être contre-productif. Allez vers les autres, dans la vraie vie, ou dans l’art. C’est la meilleure des thérapies.
    – enfin, dites-vous que vous n’êtes ni le premier ni le dernier à avoir perdu temps, argent, énergies, dans une relation pourrie. Et estimez-vous heureux de ne pas avoir d’enfants avec cette personne, et de pouvoir donc la quitter sans culpabiliser par rapport à d’innocentes victimes collatérales.
    Si vous le souhaitez, nous pouvons échanger davantage.
    Bien amicalement.
    Prenez soin de vous.

    Aimé par 3 people

    1. Happy Tuesday @Marcheuse Patiente

      Je dois admettre que votre pseudo est révélateur de votre état d’esprit .

      Je vous cite: “J’ai aujourd’hui 45 ans, vis toujours avec mon PN, parce que c’est le père de mes enfants, et que je suis, pour plusieurs raisons, obligée de rester avec lui jusqu’à la majorité du dernier.”

      Même une menace de vie ou de mort ne justifie pas cette affirmation totallement nourrie d’illusion et de conviction toxique.

      Je vous rappelle ou vous informe que vous êtes seule maîtresse de votre propre bonheur mais aussi unique constructrice de votre propre malheur.

      THINK.

      Aimé par 4 people

      1. @Marcheuse Patiente,

        Peut être était ce une façon détournée et subtile de la part de @Etoile230 , de vous faire savoir qu’elle avait accordé grand intérêt à votre intervention et se demandait si toutefois et de quel manière elle pouvait vous aider. Mais bon, ça ce n’est que mon humble interprétation ….
        Si c’était le cas vous l’auriez fait savoir plus directement, je devine.

        Peace,

        Aimé par 1 personne

      2. Bonjour @Dandoha,
        Je vous remercie du rappel ou de l’information.
        Je suis effectivement en train de construire mon bonheur, après avoir construit mon malheur.
        J’avoue être un peu surprise par votre ton.
        Vous semblez vivre dans un pays de droit, ce qui n’est pas le cas de tous les lecteurs de ce blog, et en tout cas pas le mien. Dans ces conditions le chemin vers la libération est bien plus compliqué à emprunter. Et c’est le sens de mon pseudonyme.
        Cordialement.

        Aimé par 1 personne

      3. Happy Wednesday @Marcheuse Patiente

        J’ai souvenir vous avoir demandé si, vous étiez en situation de vie ou de mort, vous ne m’avez pas répondu.
        Dois je omprendre que vous vivez un territoire ou vos libertés sont limitées?
        Pouvez vous au moins dire si oui ou nom vous ^tes ressortissante de l’Union Européeene?

        J'aime

      4. Bonsoir, @Dandoha,
        Vous ne m’avez pas « demandé » si j’étais en situation de vie ou de mort. Je vous cite : « Même une menace de vie ou de mort ne justifie pas cette affirmation totallement nourrie d’illusion et de conviction toxique. »
        La phrase est généralisante et déclarative, et n’ouvre la porte à aucune discussion.
        Sur Internet, les gens qui suivent un blog peuvent venir du monde entier, et pas seulement de l’Union Européenne. Mais certains Européens ont du mal à imaginer une autre réalité que la leur.
        Je pense avoir répondu, de façon détournée certes, mais claire, à vos questions.

        Aimé par 2 people

      5. @Marcheuse Patiente

        Je vous l’accorde je n’ai pas formulé ma pensée sous forme de question directe. Oui elle est déclarative.
        Je vous cite : “La phrase est généralisante et déclarative, et n’ouvre la porte à aucune discussion.”
        Dans ce cas pourquoi m’avoir répondu, si mon intervention n’ouvrait pas la porte à la discussion ? 😉
        Maintenant on peut continuer ce jeu ou l’arrêter et tenter d’avancer si vous le voulez. Libre à vous.
        Dernière chose, je ne suis pas française ni membre de l’union européenne, ce qui ne m’empêche pas d’être au fait de ses juridictions, je ne vis pas en Europe , je suis citoyenne du Middle East .
        Donc je ne sais pas d’où vous vient je vous cite : “ Mais certains Européens ont du mal à imaginer une autre réalité que la leur.” ce préjugé , mais il vous appartient.
        Ce n’est pas mon expérience.
        Bref, il s’agit d’un blog qui lutte contre les PN et offre des soutiens et aides voire conseillent juridiques pour ma part aux
        “ victimes de PN” .
        Ceci posé, je maintiens que votre affirmation selon laquelle vous restez auprès d’un PN en attendant la majorité de votre enfant est une attitude risquée, non pas pour vous en l’espèce mais pour l’épanouissement moral de l’enfant.
        Afin de mieux comprendre mon propos , je vous invite à parcourir ce blog et lire l’impacte psychologique du PN sur les enfants dans le foyer. Je prends note de votre non réponse concernant ma question “ Dois je comprendre que vous vivez sur un territoire où vos libertés sont limitées?”.
        Ce qui me paraît plus important que de polémiquer sur si oui ou non mon intervention ouvrait à la discussion ou pas, quand vous me répondez donc je suis soulager de voire que vous avez compris ma démarche auprès de vous qui consistait à vous faire savoir que la gravité de vos propos ne m’avait pas laissée indifférente dans le lot. Pour ce qui est du reste je respecte votre choix.

        Peace,

        Aimé par 1 personne

    2. Bonjour @marcheuse patiente,
      Je vois qu’on marche sur la tête!! « J’ai aujourd’hui 45 ans, vis toujours avec mon PN, parce que c’est le père de mes enfants, et que je suis, pour plusieurs raisons, obligée de rester avec lui jusqu’à la majorité du dernier. »
      Je dirai plutôt marcheuse inconsciente! mais chacun ses choix de vie et quand on s’autocondamne à perpétuité avec un PN!
      Je vous souhaite bien du courage! Moi, je rejoins @Scarlett! Le soleil dans le sud est waouh!! trop bon!! et sans toxique, c’est double waouh!!

      Aimé par 3 people

      1. Bonsoir @Dandoha,
        Je maintiens mon commentaire adressé @Marcheuse patiente. Il y a quelques années, ma sœur nous a tenu les mêmes propos que @marcheuse patiente! Elle a fait bien pire, elle est allée chercher son PN de mari (oui, c’est de famille) dans son pays d’origine, l’a ramené en France…en nous trouvant comme excuse (parce qu’on a essayé tant qu’on pouvait de la raisonner) que sa fille avait besoin d’un père (lol!). Il leur a pourri la vie pendant 12 ans! Il a fallu :
        1/que ma nièce menace de fuguer ou de se suicider pour qu’elle se décide enfin à se délivrer de ce b….!
        2/elle a frôlé l’AVC quand elle s’est lancée dans une procédure de divorce sous le poids du harcèlement moral et des menaces qu’elle devait subir tous les jours.
        Je vous passe les détails que je n’ai pas d’ailleurs car j’ai toujours refusé d’écouter ses sornettes! Elle a divorcé, il y a 2 ans.
        Pour finir, ma nièce aujourd’hui pourrit la vie de sa mère comme elle le peut et je trouve qu’elle a bien raison! parce que quand on a comme mère, une complice de PN!
        Donc, quand je dis @marcheuse patiente qu’elle s’est auto condamnée à perpétuité…

        Je maintiens aussi qu’il fait toujours beau dans le sud! ❤

        Aimé par 2 people

  13. Bonjour Emmanuel,

    Je vous remercie pour votre témoignage que je trouve bouleversant.

    Il montre certes la toxicité de cette femme mais aussi à quel point vous êtes effectivement une personne empathique. C’est à mes yeux une très belle qualité, qui peut malheureusement desservir quand on est face à un(e) illusionniste. On se casse le nez à poser des hypothèses sur sa normalité parce qu’il est impossible, en tout cas à ce stade, de comprendre des sentiments qui ne sont en réalité que des leurres. La manipulation génère tellement de confusion.

    C’est difficile d’admettre d’être tromper dans sa plus profonde intimité et de constater que l’on s’est épuisé à tenter de sauver quelqu’un qui se joue de vous depuis le départ.
    Je trouve hallucinant le moment où l’on se rend compte des messages, des clés dont ils nous ont alimenté régulièrement pour entrevoir leur véritable profil. Ils parlent tellement bien d’eux quand ils nous jettent leurs reproches, leurs accusations.

    Rencontrer un toxique est un traumatisme mais je trouve le choc provoqué par la découverte de soi à l’issue d’une telle rencontre bien plus brutal.
    Il est fort heureusement salvateur car c’est enfin s’autoriser à la rencontre avec soi même et à l’acceptation de ses failles, s’ouvre à soi alors le champs des possibles :
    je reste la personne empathique que j’ai toujours été mais j’y mets désormais des gardes-fous, des limites, car j’ai compris de mes failles et les ai réparées.

    Vous lire m’a renvoyé à ces échanges stériles, sans fin, dans lesquels on peut se perdre avec le/la toxique. Je comprends parfaitement votre démarche de vouloir lui renvoyer au visage la vérité sur sa personne. C’est pour vous un exutoire et le besoin de vous savoir une personne intègre et sensible (ce qu’elle ne pourra jamais valider et pour cause), vous seul pouvez vous le confirmer.
    Elle se sait démasquée, ce n’est pas pour autant qu’elle va vous lâcher (preuve en est, 7 ans après). Elle doit compter sur votre potentiel d’amnésie d’ici quelques mois, voire dans quelques années.

    Il est primordial pour vos futures relation que vous soyez en mesure de détecter rapidement ce genre de personnage car votre nature empathique les attirera toujours.
    Récemment j’ai lu cette phrase :
    Quand on donne à quelqu’un plus que sa valeur, on risque de perdre la sienne.

    Bon courage Emmanuel, prenez le temps de vous poser.

    Aimé par 8 people

    1. Bonjour Stellabat,

      « Le choc provoqué par la découverte de soi »…c’est je crois, à cela que je me confronte actuellement, je me croyais et j’étais sans doute empathique, sensible etc mais je réalise combien les sauveteurs sont en demande d’affection eux aussi, et ne se respectent pas eux-mêmes. D’une certaine façon, j’ai le même problème que les PN sauf que je me comporte à l’opposé pour chercher à me faire aimer. Et cela ne fonctionne pas non plus.

      Je pense que ce comportement de codépendance s’est inscrit en moi par mon éducation religieuse très stricte (obéir, se soumettre, et surtout se sacrifier, donner tout aux autres et penser aux autres avant soi étant la qualité à développer dans mon milieu familial..) : aujourd’hui je constate combien cela m’a détruite, étouffée, alors que je me croyais exemplaire ? etc, en fait une éducation au masochisme en quelque sorte. Quel choc en effet, j’ai encore du mal à « réaliser »…

      Aimé par 3 people

      1. Bonsoir Pascale,

        Le choc, pour mon expérience, réside dans le fait de partir à la découverte de moi et de comprendre mon formatage, le manque de liberté dans lequel je me suis enfermée pendant des années, faisant passer tout le monde avant moi en attendant un hypothétique retour d’attention.
        Les facteurs comportementaux et culturels qui nous ont façonné enfants sont des éléments de réponse qui doivent aider à la compréhension, mais surtout pas nous enfermer dans un déterminisme ou un fatalisme. On a qu’une vie alors mieux vaut se réveiller tard que jamais, la résilience est toujours possible.

        C’est intéressant ce que vous dites au sujet de votre éducation religieuse. Mon ex belle famille est très croyante, la notion de sacrifice y est très marquée tout comme celle de victimisme d’ailleurs. L’empathie y est développée jusqu’à tendre l’autre joue et bien se prendre le coup (ah oui ça fait mal, lol) sous le regard compassionnel de tous. Le terme la/le « pauvre » y est redondant dans les conversations dès qu’ils parlent de qui que ce soit. Sans compter un véritable tabou au sujet de leur intolérance à la différence, malgré une soi-disante ouverture d’esprit. Leur spiritualité est une vitrine de bien-pensance mais l’arrière boutique est un fatras de croyances qui a conduit les enfants (aujourd’hui tous adultes) à se comporter comme des êtres culpabilisants, moralisateurs ou/et victimes du monde entier.
        Quand je fais le tour de la fratrie (nombreuse), j’y reconnais de multiples travers des toxiques avec des conséquences parfois tristement funestes (suicide du conjoint par exemple), jusqu’au fils vivant avec sa mère depuis toujours, qui a aujourd’hui 56 ans, ce qui m’interroge plus au sujet du comportement de la maman, exemplaire bien entendu, intouchable donc.

        Je pense que seule une soeur de mon ex a pu s’extraire de ce schéma après avoir douloureusement constaté le manque de solidarité et de compassion réelle (pas de façade) après la perte de son enfant. Sa propre mère a consolé une de ses soeurs qui fut certes très présente au chevet de cette enfant, tout en niant totalement l’existence de la véritable maman. Pas d’appels, pas de soutien, pas de visites, pas de câlins, à l’époque j’avais été sidérée. La veille de l’enterrement, nous étions mon ex, une autre soeur et moi même allez dormir (si on peut parler de dormir) chez eux et y sommes restes plusieurs jours, ce qu’ils avaient accueillis avec soulagement, afin de ne pas les laisser seuls dans leur chagrin. Les autres n’y avaient même voulu y penser !

        Mon ex mari avait assez conscience de tout cela et avait pris quelques distances. Depuis que nous sommes séparés, je vous laisse imaginer ce pour quoi je passe, et lui « le pauvre » qu’est ce qu’il souffre à cause de moi. Soit dit en passant, je pense qu’ils ignorent que je l’ai croisé avec sa nouvelle chérie il y a encore quelques jours (MDR). Ceci dit, ils pourraient commenter par « après tout ce qu’il a fait pour elle (moi), il a bien le droit au bonheur ».

        Maintenant, dans leur cas, la religion est un paravent qui leur permet d’avancer sans se poser de questions. Tout est écrit, près établit, c’est du conservatisme pur et dur, et une manière de contrôler tout ce petit monde.

        Je pense que la religion n’empêche pas la réflexion ni la clairvoyance. Quand elle est érigée en principe éducatif absolu, c’est là où elle me dérange le plus car elle coupe les ailes des petits pour éviter qu’elle ne se déploient plus tard. C’est mon avis.

        Aimé par 3 people

      2. Bonjour @Stellabat , quelle ambiance dans cette famille ! 😳 Je rebondis sur la religion qui , n’est pas un gage de bonté ni de bienveillance. Pour beaucoup elle n’est même qu’une façade… La foi de vit intérieurement, elle ne s’impose pas , elle ne s’exhibe pas. Je suis moi même très croyante, ce que je comprends de ma religion c’est l’amour , le respect. Mes enfants sont croyants aussi mais tout en répondant à leurs questions , je leur ai toujours dit qu’ils étaient Libres de croire où non. Que mes convictions et interprétations ne devaient pas être forcément être les leurs et qu’ils étaient libres jusqu’au choix de leur religion même si elle est différente de la mienne. Je respecterai leurs choix. La religion c’est comme tout , l’extrémisme est néfaste, la foi doit rendre meilleur selon moi , je connais des athées bien plus intégres et droits que des soit disant religieux… 😊

        Aimé par 3 people

  14. Bonjour chère Scarlett, c’est à Emmanuel de faire ses choix bien sûr. Tu as bien de la chance d’être dans le sud avec un beau soleil ☀️ En île de France c’est maussade et il fait froid ! Mais ce n’est pas ce qui va me gâcher ma journée ! Le soleil est dans ma tête ! Belle journée à tous et toutes 😉

    Aimé par 2 people

      1. Bonjour Emmanuel,

        Votre récit m’a fichu un IMMENSE malaise. Je rejoins Dandoha et les autres. J’ai eu du mal à le lire jusqu’au bout ; il est d’une lourdeur émotionnelle inouïe.

        De l’exhibitionnisme pur et dur.

        Scarlett, si on devait parler en termes de vibrations, tu le mettrais où sur l’échelle de Bovis 😉 ?

        Oui, ça rappelle de (très) mauvais souvenirs. Même sans s’identifier, franchement vous allez vraiment très loin dans le glauque. Un conte de la crypte ? Tu es sympa, Etoile !

        Vous avez, tout au long de cette correspondance en état de décomposition avancée bien insisté et parfaitement tourné en boucle de manière à être certain que tout pouvait recommencer indéfiniment. Ce que vous faites depuis des années en fait.

        Si vous connaissez le mythe de Sisyphe, alors vous comprendrez ce que je veux insinuer. Je pense même que vous avez le désir de poursuivre votre non-relation.

        D’autant que vous insistez lourdement (encore) sur le fait de bien connaître le profil, d’y voir clair, d’être au fait, etc…

        Je ne vous crois pas du tout.

        Je n’ai pas vu l’ombre d’un atome de cynisme dans vos mots, en dehors peut-être de votre déni, qui est manifeste.

        Je ne vous relirai pas, c’est trop violent pour moi.

        Aimé par 3 people

    1. Bonjour Stellabat,
      Vous décrivez ma famille… tant à en dire ! J’ai toujours été le bouc émissaire, « la pauvre Pascale » car j’ai épousé un homme qui n’était pas « de mon milieu », mes enfants ont été bannis, stigmatisés, …l’indifférence à un degré incroyable et la souffrance m’ont poussée enfin à rompre avec ma fratrie il y a un an, rupture définitive selon moi.Mes parents sont décédés depuis longtemps. Seul un frère communique un peu avec moi. Nous étions sept enfants, trois se sont suicidés…Dans ma famille, la religion était un système intégriste, totalitaire. Ce qui est le contraire d’une religion saine, selon moi.
      Cordialement.

      J'aime

  15. Happy Tuesday Lady@Isabel

    En effet , @Emmanuel dans sa narration et son comportement fait dans le « gore toxic », comme d’autres s’adonnent au « gore porn » et au fil du temps perdent indéniablement le contôle de leur vie.
    Il n’y a aucune sanité ou nécessité d’une telle narration, elle épuise parce que son auteur en rédigeant ainsi transfère la charge toxique sur le lecteur. C’est une narration très égocentrique et voyeuriste au possible. A savoir : “ Voilà je vous débale tout , voyez combien je souffre à cause d’elle, mais ne vous en faites pas je contrôle , à chaque étape de ma détérioration, je contrôle, je vais la matter la garce. C’est à se demander si à certains moments , ce samaritain de l’extrême, de la médiocrité ( je fais allusion à son ex/future/re éventuelle) et du gore n’a pas des absences de mémoire sur la particularité du profil PN qu’il dit gérer.

    Voilà un bonhomme qui a passé 13 ans de sa vie à tenter de faire porter des Louboutins à un Kangourou ( avec tout le respect que je vaux aux kangorou et à PETA) pour paraître en page de couverture de Vogue Magazine.
    Pendant que des psy lui explicaient à lui qu’il ferait mieux de cesser de marcher nus pieds et de tenter de civiliser l’animal.
    Il n’a jamais réussi, malgré ça il est toujours persuadé que Christian Louboutin fera du marsupial sa muse pour les prochaines collections.

    Camus disait: “ Il faut imaginer Sisyphe Heureux….”
    Et à la question: Est-ce que la réalisation de l’absurde nécessite le suicide ? Camus répond : « Non, elle nécessite la révolte. »

    Ce qui est impossible quand on est dans le déni de soi même.

    Dans cet essai, La Mythe de Sisyphe, Albert Camus introduit sa philosophie de l’absurde : la recherche de l’homme vaine de sens, d’unité et de clarté, dans un monde inintelligible, dépourvu de Dieu et dépourvu de vérités ou valeurs éternelles.

    On est en plein dedans avec @Emmanuel,
    The guy we know who gonna loose the fight …..

    Aimer quelqu’un qui ne vous aime pas, c’est comme attendre le train à l’aéroport
    Au-delà des relations de couple ou avec les autres, la première personne que nous devons aimer et respecter, c’est nous-même. Et nous devons également faire en sorte que les autres nous respectent aussi
    https://amelioretasante.com/aimer-quelquun-qui-ne-vous-aime-pas-cest-comme-attendre-le-train-a-laeroport/

    Take care beautiful,

    Aimé par 3 people

    1. Les filles et les autres lecteurs qui s’interrogent aussi sur la longueur du témoignage d’Emmanuel :

      J’ai volontairement laissé l’intégralité du témoignage tel que rédigé par l’auteur. Tout simplement parce que nous n’avons que rarement une copie des échanges entre l’intervenant du blog et la personne qui manipule.

      Alors oui, c’est long et oui, c’est répétitif. Autant que la réalité d’une personne sous emprise. Il y a des moments de clairvoyance et d’autres où il replonge. C’est fidèle à sa réalité et je le remercie d’avoir livré un récit complet.

      Personne n’est obligé de lire l’intégralité de son histoire mais elle est proposée pour ceux qui veulent. Comme tous les contenus présents sur ce blog, ce qui ne fait pas résonance en vous peut provoquer un déclic chez un autre lecteur.

      Tout le monde est libre de se documenter à 100% ou de choisir des « modules » 😉.

      Pour ce qui est de la suite de son parcours, elle appartient à Emmanuel. Il fait ce qui lui semble bon. En tout cas, il apporte sa pierre à l’édifice et c’est courageux.

      Aimé par 10 people

      1. Je suis d’accord, c’est pénible à lire , prévisible et presque risible (je dis bien presque vu le contexte dramatique du scénario !) quand on connaît le spécimen et que l’on s’est reconstruit mais ces conversations peuvent aider certaines personnes à se reconnaître dans ce témoignage et espérons le à provoquer des déclics. Merci également @Emmanuel pour votre récit évocateur de la toxicité des échanges avec un(e) PN , le genre ne différencie pas vraiment les procédés PN , chacun(e) peut s’y retrouver 😉

        J'aime

      2. @Scarlett,

        La démarche de partage sur la rédaction , je n’en disconvient pas , un exemple aussi détaillé d’une expérience conflictuelle ici est un atout.
        Mon discours a pour but de lui faire percevoir le caractère lourd et pénible de ce que je lui dit être un Back and Force interminable qui l’enraille dans le filet PN et que si moi lectrice je peux saturer sans le vivre réellement, il devrait s’interroger sur la nécessité de réagir à tout ce que la PN lui balance.
        Mais justement il faut le lire pour ressentir à son tour la pénibilité

        Xoxoxo

        Aimé par 2 people

    2. Lol 😂😂😂

      Le kangourou en Louboutin ! Tu en as des idées 😜

      J’accueille tout le monde, toutes formes de vie du moment qu’elles soient animées de bonne volonté 🌼

      Je pense que les batteries d’Emmanuel ont été bien chargées en vérité. A présent, il peut faire un choix éclairé et accepter les conséquences.

      Feel good today ❤

      Aimé par 3 people

    3. Hello @girls,

      @Isabel, j’ai horreur de cette série! et je ne sais pas pourquoi j’y ai pensé en lisant le témoignage! Peut être que son témoignage fait partie d’un épisode d’une série qui n’est pas terminée (ça, j’en suis certaine)! Elle reviendra l’achever (il est dans sa liste des « to do » avec un plan de destruction et un planning) mais comme il se croit « tout puissant » (sacré égo »)…
      Pour l’échelle de Bovis, tu m’as bien fait rire! j’imagine bien le pendule qui s’excite pour finalement céder! Trêve de plaisanterie, ça vibre bas! très très bas!

      @Scarlett, tu as eu raison de laisser le témoignage en entier, c’est lourd mais il y a dans chaque paragraphe un drapeau rouge ou un détail qui font qu’on comprend mieux l’histoire…
      Pour @Emmanuel, j’espère qu’il saura trouver en lui la faille qui a attiré cette folle et tirera les bonnes leçons de son interaction toxique. La vie est trop courte pour perdre son temps avec des gens malsains!

      Peace ❤

      Aimé par 4 people

  16. bonjour a toutes et a tous

    cher Emmanuel c’est une très bonne nouvelle, vous êtes arrivé sur ce blog, vous vous posez des questions donc vous êtes sur une bonne voie. comme beaucoup j’ai reconnu dans l’attitude de Mdme ex celle de ma mère et de l’ex de mon homme aie aie aie.

    Déjà merci pour votre témoignage. Vous etes un homme courageux j’aimerai que le miens ait se courage de partager son expérience, je sais que pour un homme il es difficile de reconnaître être victime d’une femme même totalement aliénée cela me ramène a l’image de l’homme qu’est ce qu’un homme pour VOUS? c’est une question qui mérite d’être posé mon cheri a perdu son père très jeune c’est en raison du manque d’image paternelle qu’il es tombé dans les griffes de sa PN au même âge que vous, mon père victime de ma génitrice n’as pas eu de père non plus. Vous êtes tout les trois pareil (je ne parle pas de l’absence de père je ne connais pas votre enfance) je crois que pour vous un homme est un être fort qui protège la femme comme un petit oiseau fragile, fait tout pour assurer son confort, pour la satisfaire sans se révolter ni se plaindre suffisamment fort, vous avez peur des femmes mais vous ne vous rendez pas compte, peur car vous la comparez a un Dieu c’est inconscient bien sure.

    Mauvaise nouvelle je suis une femme je ne suis pas un dieu je suis un être imparfait capable de commettre des erreurs seul différence entre votre PN et moi je suis empathique, j’ai des sentiments réelles et je ne suis pas la seul comme ça donc ta mdme ex n’ai pas un dieu que vous devez craindre de fuir, vous ne pouvez pas sauver quelqu’un qui n’est pas en danger, comme j’ai dit a mon homme, « tu crois couvrir et protéger un petit moineau perdu mais en fait OUVRE LES YEUX tu couvre un vautour tranquillement occuper a te bouffer le foie et le cœur » vous avez déjà vu un chat jouer avec une sourie, votre PN est une chatte qui vous attrape vous lèche et vous mord, elle vous laisse partir puis vous rattrape JUSQU A CE QUE MORT S’EN SUIVE et pourquoi vous mangez nonnnnnnn juste pour le plaisir de vous avoir tué! Si elle vous a choisi c’est que vous valez mieux qu’elle! vous êtes intelligent la preuve en es vous êtes ici! écoutez votre instinct fuyez et barricader votre « trou de sourie » le temps et une jolie rencontre vous ferons oublier cette illusion d’amour qu’elle vous met sous le nez sans jamais vous donner.

    Oui elle le disent toutes vous êtes le meilleur des hommes qu’elle ai eu (ma mère et l’ex de mon cheri on le même discourt) est ce pour autant que vous devez souffrir et réparer leur tort, quand vous allez au resto est ce que vous payez les additions des tables voisines NON alors pourquoi le faite vous en amour? Ne faite pas de la souffrance votre fond de commerce vous serai voué qu’as une seul chose la faillite émotionnelle.

    Apprenez a vous aimer et vous respectez vous même, on doit vous aimez pour vous et uniquement pour vous. Une relation n’est jamais a sens unique sinon ce n’est pas une relation mais une illusion. courage a vous il faut parfois accepter d’être détruit pour pouvoir se reconstruire plus fort. Ne doutez pas du fait que vous êtes un Homme un vrai le courage de votre témoignage le prouve.

    Aimé par 3 people

  17. Bonjour Scarlett

    Il y a bien longtemps ,en dehors des vœux ,que j ai écrit sur ton blog …. mais je le lis régulièrement et même a l hôpital ou je viens de faire un séjour d un mois pour une intervention délicate . Tu es une lumière d objectivité pour moi et souvent je me sens plus forte après t avoir lue .
    Tu viens d écrire  » j accueille tout le monde …..  » et cela fait écho à l appel de témoignages masculins que tu avais sollicité récemment . Le témoignage d Emmanuel est arrivé à point nommé … il nous a livré longuement et en intégralité semble t il son vécu avec sa PN . Chacun et chacune d entre nous l a reçu avec l écho qu il a suscité de notre propre histoire et de notre propre parcours .
    Je suis intimement convaincue qu aussitôt qu un ou une PN est identifié (ee ) il faut le fuir comme la peste .
    Cependant je pense justement à la lecture des nombreux témoignages ici , que nous ne sommes pas tous en mesure de prendre cette distance nécessaire à l instant T ou nous témoignons . De toute évidence les témoignages et commentaires de chacun et chacune sont ce qui permet à ton blog d exister et de s enrichir …
    Donc merci de publier tous les témoignages et merci aussi de permettre à certains et certaines de prendre le temps de comprendre et d assimiler le travail qu ils et elles ont à faire sur eux mêmes . Certaines ici sont devenues de vraies resilientes en travaillant sur elles mêmes et je les admire . Pour d autres la fragilité est telle qu elles trébuchent encore et rechutent parfois . Il est très clair qu après être allé en enfer on ne devrait jamais plus sourire au diable , mais pour certains ca semble difficile, voir impossible.
    Une fois encore nous ne sommes pas tous aussi forts les uns que les autres et certains ( es ) s y sont tellement brûlés qu ils ne sont plus en capacité de se mettre à l abri et de se sauver eux mêmes .
    Emmanuel , je veux croire en la distance que vous écrivez avoir prise .
    Et si vous deviez trébucher encore ( mais ca n arrivera plus n est ce pas ? )sachez que vous seul devrez vous relever et qu à chaque fois c est plus difficile ( vous en avez fait une seconde fois la triste expérience )
    L écriture est une forme de catharsis puissante . Mais il ne sert à rien d écrire à un PN
    Sinon qu à nourrir sa haine et à lui montrer qu il existe toujours pour vous .
    Or en enfer … il n y a que des morts .
    Si écrire vous soulage faites le biensur . Mais pour vous seul .
    Ce blog a aidé et accompagné beaucoup de personnes , je souhaite que pour vous aussi il soit salvateur .
    Merci Scarlett de continuer à le faire vivre .

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour Claudia

      Mes meilleures pensées pour ta convalescence.

      Je ne publie pas tous les témoignages qui me sont envoyés. Seuls ceux qui sont complets et ont une portée générale aussi font l’objet d’une publication.

      Le but du blog n’est pas de servir de « sauveur » (ce qui serait une sacrée ironie), ni de « parent de substitution ». Les informations sont disponibles et chacun prend ses décisions pour sa vie.

      Partant du principe que nous sommes des adultes, si quelqu’un a envie de rester avec un PN ou de partir, qu’il le fasse. Le message est délivré en tout cas 😊

      A très vite 🌼

      Aimé par 1 personne

  18. @Mila , je n’ai pas dit que vous étiez perverse , j’ai parlé de MOI, MON AVIS ! Si je souhaitais du mal et m’en réjouissais c’est la sensation que MOI J’AURAIS. Libre à vous de faire ce que vous voulez. Pourquoi de suite vous sentir jugée et devenir agressive ? Je ne souhaite pas de mal, je ne plains personne et ne tend aucune main à ceux qui m’ont poignardé mais je ne m’en réjouis pas non plus. J’ai le droit de l’exprimer. Point. Si votre commentaire était ironique, je n’ai pas compris DÉSOLÉE ouh la la… 🙄

    J'aime

  19. @Mila K @Historiacyn ,

    Je cite @Mila K :” Les pn aussi il faut leur souhaiter de se prendre des claques à rallonges au cours de leur vies alors Car à l’intérieur d’eux il y a un tas de choses qu’ils ne veulent pas voir…😅”.

    « Les claques à rallonge “ dont fait allusion @Mila K sont à assimiler à des leçons de vie surtout rien à voir avec un acte de violence délibéré et de défense comme cette intervenante qui pour chasser son PN s’est mise à le battre au point d’en avoir des démélés judiciaires et aujourd’hui se demander si elle n’est pas effectivement une personne violente.

    Je vais tenter d’illustrer le propos de @Mila K .

    Un alcoolique qui bafoue la loi en mettant en péril la vie des autres sur la route au mépris des contraventions et suppression de permis voire des incarcérations et qui va aller percuter un mur et se tuer ou finir amputé, c’est une « Claque “ au sens ou l’entend @Mila K. et tant mieux si il est la seule victime de son propre égoïsme.

    Un propriétaire de chien qui abuse de l’animal et un beau jour se fait arracher le visage par un colosse , c’est une “claque” aussi.

    Une mère de famille qui retourne auprès de son PN, suite à un prononcé de divorce au mépris de la sécurité de ses enfants et qui ne parvient pas à s’en débarrasser parce qu’il a recommencé à la battre , c’est une “ claque”.

    Un PN qui perd son travail pour faute grave, puis est condamné pour non paiement de pension et qui se fait expulsé de son domicile ce sont des “ claques”

    “La claque “ dont parle @Mila K a pour but de provoquer cet éveil, se sursaut de conscience du destinataire comme une infirmière viendrait vous tapoter les joues pour vous maintenir éveiller suite à une chute.

    Le propos de @Mila K est sain humain et n’a rien de revenchard en soi, plutôt un voeu réaliste.

    Totallement décallé de ce que @Historiacyn tu avances ici, :
    “ Bonjour Mila, personnellement, je ne souhaite à PERSONNE de se prendre une grosse claque. Pas même à un PN. Je ne déteste personne , ni PN , ni même ceux qui m’ont fait du mal.”

    C’est ce que j’ai compris , pour ma part.

    Take care Beautiful,

    Xoxo

    Aimé par 3 people

    1. Ha ha 😂

      Franchement j’avoue : je suis un être humain et si j’apprends par hasard évidemment (no contact absolu oblige), que mon ennemi a eu un retour de karma… je ne vais pas danser une gigue mais presque 😈. Un grand éclat de rire garanti for sure 💯

      Karma s’applique à tout un chacun et le voir en action est juste 🎁. J’accepte aussi ma part de Karma si j’ai déconné, bien entendu.

      Aimé par 6 people

      1. «Vous avez le syndrome du sauveur»

        J’ai juste pur habitude d’aider mes proches rien de plus et la réciproque est également vrai. Je ne cherche pas de pauvres petites choses sans défense pour jouer les saint Bernard. Après effectivement elle a surjouée la victime pour que je tombe plus rapidement dans ses filets je ne peux bien évidement pas le nier.

        « Inspirez vous de ce qu’elle vous dit parce qu’il y a beaucoup de vérités que vous ne voulez pas voir»

        J’ai par contre bien du mal à vous suivre là.

        «Elle n’a pas créé ce besoin compulsif de la sauver. Il lui a juste fallu détecter ce potentiel chez vous et tirer la bonne ficelle»

        Avoir de l’empathie serait donc devenu une pathologie de nos jours?

        «vous êtes clairement en plein déni. Vous ne prenez aucune responsabilité, aucune résolution envers vous»

        Le déni de quoi exactement? J’ai du mal à comprendre le but de cette phrase.

        «Je vais bien tout va bien depuis que je l’ai quitté » sonne faux»

        Je ne dis pas que je vais bien mais que je vais mieux, la nuance me semble être importante…

        «je suis AUSSI RESPONSABLE qu’elle de la tournure de cette relation parce que j’y suis retournée, parce que je suis restée, parce que…»

        Je n’ai jamais dis que je n’étais responsable de rien. J’ai bien entendu une part de responsabilité. Je suis doué de raison j’ai donc une certaine forme de libre arbitre.

        «mais là, la pn est tellement « opérationnelle » (maléfique) qu’elle a fait d’Emmanuel ce qu’elle en voulait même à distance, et ce pendant plusieurs années !»

        J’ai tout de même eu des relations entre temps. Je ne suis pas resté 7 ans chez moi prostré à attendre son retour.

        «Vous êtes allé trop loin avec cette personne, elle est extrêmement dangereuse! Une prédatrice hors norme»

        oui je fais exactement le même constat raison pour laquelle je compte bien reprendre le fil de mon existence loin de cette personne.

        «Elle vous fait sortir de vos gonds et vous rentrez dans la violence»

        Avec du recul je ne regrette même plus cette violence, car je pense lui avoir fait vraiment peur à ce moment là, c’est également pour cette raison qu’elle m’a laissée filer et je compte bien ne plus jamais remettre les pieds chez cette personne.

        «Vous n’avez rien compris, en tout cas ce n’est pas ce que je lis dans votre réponse aux filles»

        Oui je réitère mon propos. Cette lettre m’a fait un bien fou. chaque personne raisonne différemment. Et pour moi je pense que cela était une bonne solution. Elle n’est certainement pas idéale pour tout le monde. Mais de mon côté cela fut un bon moyen d’évacuer une grande partie de la frustration que j’avais au fond de moi.

        « Vous sous-estimez la dépense énergétique de la vie avec un PN»

        Non crois moi je connais bien cette fatigue aussi bien psychologique et physique.

        «essayer de comprendre, non pourquoi vous êtes à ce point fragile émotionnellement, mais comment ne pas vous laisser mener par cette fragilité»

        Je travaille justement beaucoup dessus depuis quelques temps.

        «C’est difficile d’admettre d’être tromper dans sa plus profonde intimité et de constater que l’on s’est épuisé à tenter de sauver quelqu’un qui se joue de vous depuis le départ»

        C’est effectivement le plus dur à avaler même si depuis quelques temps je prends les choses avec un peu plus de philosophie.

        «Elle se sait démasquée, ce n’est pas pour autant qu’elle va vous lâcher (preuve en est, 7 ans après). Elle doit compter sur votre potentiel d’amnésie d’ici quelques mois, voire dans quelques années»

        Très certainement mais là elle se trompe, je n’avais jamais compris (ou alors je faisais semblant de ne pas comprendre) qu’elle avait un profil de pn, pour moi maintenant d’une certaine manière elle est marquée au fer rouge. Je ne vois en elle que mensonges et souffrances. Plus jamais je ne me permettrais de fréquenter cette personne.

        «Il est primordial pour vos futures relation que vous soyez en mesure de détecter rapidement ce genre de personnage car votre nature empathique les attirera toujours»

        Je suis en général en couple avec des personnes très différentes d’elle. Je suis empathique mais pas non plus de façon délirante en général. C’est pas forcément la chose que l’on détecte chez moi en premier. Je parais même parait il plutôt froid et distant. Après le physique doit jouer beaucoup sur cette impression. Toujours difficile d’avoir un jugement objectif de sa propre personne.

        «De l’exhibitionnisme pur et dur»

        Oui alors que je suis plutôt quelqu’un de discret sur sa vie privée. Mais là je n’ai même pas l’impression de parler d’une histoire d’amour, plutôt d’une sorte d’agression. et balancer tout sur la place publique me permet également de désacraliser cette relation toxique qui a ruinée mon existence pendant si longtemps.

        « je vais la matter la garce»

        lol non je ne suis pas dans cette optique. Je n’ai ni le temps ni l’envie de me confronter à cette personne. La vie est trop courte pour mener ce genre de combats sans issue.

        «Tout simplement parce que nous n’avons que rarement une copie des échanges entre l’intervenant du blog et la personne qui manipule»

        J’ai justement laissé ce passage pour cette raison.

        «je crois que pour vous un homme est un être fort qui protège la femme comme un petit oiseau fragile, fait tout pour assurer son confort, pour la satisfaire sans se révolter ni se plaindre»

        Et bien non j’ai toujours été éduqué dans une notion de partage et d’égalité, je sais que je dois donner une vision assez caricaturale des choses. D’ailleurs elle me disait souvent lors de notre première relation d’elle adorait être sur un pied d’égalité avec moi car elle était toujours très dominatrice dans ses anciennes relations. bien entendu elle a tout fait pour inverser la vapeur. Mais heureusement cela n’a pas ruiné mon comportement avec les autres femmes, je suis prévenant mais pas larbin, sauf bien entendu avec cette personne car elle m’était toujours en avant ses grandes détresses. nous avons tous des cordes sensibles et cette femme sait particulièrement bien les faire sonner.

        «Emmanuel , je veux croire en la distance que vous écrivez avoir prise»

        Merci car franchement j’ai fait des choses que je n’aurais jamais faites il y a quelques années. J’ai supprimé mes anciennes adresses mails. bloqué cette personne partout (fb, téléphone) j’ai viré toutes les photos que j’avais de cette personne. Supprimer les applications que nous avions en commun, bref je tente vraiment de rompre tout contacts de façon définitive.

        «Mais il ne sert à rien d écrire à un PN
        Sinon qu à nourrir sa haine et à lui montrer qu il existe toujours pour vous»

        J’ai rédigé cette lettre uniquement pour moi. Limite si elle n’avait pas été envoyée cela revenait presque au même. Je n’attends plus rien de cette personne et surtout pas de nouvelles d’elle. si je me suis permis de lui écrire c’est qu’elle a reprit contact avec moi au bout de 3 mois pour des conneries. Dans le cas contraire elle n’aurait plus jamais entendu parlé de moi.

        J'aime

      2. Bonsoir @Emmanuel, le déni de quoi ? De vos failles ! Il y en a forcément pour vous êtes jeté dans les griffes d’une telle prédatrice , vous êtes là à nous répéter que c’est en gros vos qualités qui ont fait de vous une proie. Que c’est la seule déséquilibrée que vous ayez côtoyé comme si vous vouliez que l’on comprenne :  » C’est elle le problème seulement elle, j’ai juste pas eu de bol « . On vous parle d’amour propre et d’estime de vous , vous ne relevez même pas. On vous explique pourquoi , vous démontez toutes les pistes que l’on vous suggère. C’est votre droit. Je laisse la place aux autres et vous invite à relire ET votre témoignage ET nos interventions dans quelques temps parce je crois que nous avons été plus qu’explicites. Bien à vous

        Aimé par 1 personne

      3. C’est un point de vue que je respecte @Scarlett 🙂 Je ne veux rien savoir de ceux qui ne font plus parti de ma vie. Si j’apprends quelque chose de positif pour quelqu’un que j’ai zappé ni chaud ni froid, si j’apprends quelque chose de négatif idem. 😊

        Aimé par 1 personne

    2. bonsoir, merci pour tout c’est superbe exemplesDandoha, j’ai comme vous compris cette histoire de « claques »mais pour moi il n’y a pas de débat c’est un voeux pieux d’empathique comme @Mila k car si nous neurotypique nous prenons se type de claques nous en tirerons une leçon je doute qu’un PN tire une leçon de quoi que se soit je les comparent souvent a coyotte dans « BipBip et le coyotte » (pardon je suis moins cultivé que vous :p)
      il a beau se prendre de belles claques au sens propre comme au figuré il es toujours là a vouloir anéantir BipBip. Pour moi nous sommes tous des bipbip plein de vie et de joie, tel le coyotte le PN nous traque nous tant des pièges et même si certains arrive a les fuir il recommence avec une autre. moins je ne leur souhaite rien ni bien cela ne leur servirai a rien

      Aimé par 1 personne

      1. Certains empathiques sont des coyotes et il existe aussi des croisements 😉

        Je ne me considère pas comme un petit Bip Bip perdu dans la nature personnellement. Chacun a le choix d’être une victime ou un être humain digne.

        Aimé par 1 personne

      2. bonjour Scarlette, je suis d’accord avec vous quand au choix d’être victime. Personnellement j’ai arrêter de l’être le jour ou j’ai compris que les PN n’était pas seul responsables de mon malheur, j’ai ma part de responsabilité je les aies laissé entré dans ma vie en voulant jouer les mamans avec tout le monde,on ne peu pas aider des gens qui ne veulent pas l’être! on ne peu pas changer les gens non plus j’ai eu tord d’en douter. Ce qui les a permis de me faire temps de mal c’est mon orgueil la encore je plaide coupable j’ai brassé trop d’aire, perdu trop Energie a vouloir me défendre, me justifier et a nourrir des idées de vengeances je plaide coupable aujourd’hui j’essaye le plus possible de le renvoyer a la niche. c’est ce que a mon avis Emmanuel doit comprendre pour avancer lui seul peu mettre la machine en route. On es tous un jour bourreau ou victime ou vous avez raison des coyotes l’important c’est de se remettre en question puisque nous nous en sommes capable. Merci Scarlette

        Aimé par 2 people

    3. Hello @Dandoha, merci pour l’explication, je n’y étais pas du tout en effet. @Mila , j’étais hors sujet même si j’ai étayé une de mes réelles pensées . Désolée, je me suis trompée sur ce point.

      J'aime

    4. Réponse à Scarlett concernant sa proposition de laisser mon témoignage en tant que codépendante. (le 22/02/17 à 17h08) :
      Je vous remercie de m’avoir fait cette proposition car je pense que l’exercice serait très intéressant en effet ; toutefois cela me demande d’y réfléchir pour préciser mes ressentis , je vais le faire dés que possible. A bientôt. Pascale

      Aimé par 1 personne

  20. Bonsoir @Emmanuel,
    Encore des réponses peu encourageantes, bien dictées par votre égo!
    Vous êtes paré pour le no contact, c’est déjà une bonne chose! Le reste, j’espère que ça suivra…
    Bon courage!

    J'aime

  21. @Emmanuel,

    Être empathique s’est à mes yeux une qualité, d’ailleurs je vous l’ai dit.

    « Je suis empathique mais pas non plus de façon délirante en général. C’est pas forcément la chose que l’on détecte chez moi en premier. Je parais même parait il plutôt froid et distant. Après le physique doit jouer beaucoup sur cette impression. Toujours difficile d’avoir un jugement objectif de sa propre personne. »

    Je suis moi même empathique et pas non plus « délirante ». Je suis juste une personne qui aime les autres et qui aime apporter son aide quand je suis en mesure de le faire. J’ai fait du bénévolat puis j’ai travaillé (entre autre) dans l’associatif, en étant très impliquée et professionnelle. Je suis présente pour mes proches. Je ne force personne et je ne vole pas au secours de ceux qui ne demandent rien. Je fais attention aux autres et parfois je perçois que certains sont en détresse et n’osent pas en parler. Je les invite juste à poser leurs bagages et à les aiguiller si je le juge nécessaire vers des professionnels. Parfois juste une écoute sans jugement permet de redonner l’espoir.

    Quand je vous parle de votre personnalité empathique, je lis en vous que vous aimez rendre service, que vous êtes capable de vous investir auprès de quelqu’un dont vous jugez que votre aide lui permettra de rebondir et de ne pas s’enfoncer.
    Si telle est votre nature et bien oui vous êtes une personne empathique et de ce fait vous êtes susceptibles d’attirer (malgré vous) des profils de PN. Tout bonnement car eux n’en sont pas dotés, ce qui ne signifie pas que vous attirez uniquement ces profils.

    Dites vous bien que votre ex, si elle a pu avoir autant d’emprise sur vous c’est bien parce que vous lui avez laissé le libre accès. Que vos autres relations se soient bien passées, j’ai envie de vous dire tant mieux. Toutefois, ce n’est pas de vos autres relations dont vous venez témoigner ici mais d’une relation toxique qui vous a surpris « à l’insu de votre plein gré ». Je ne pense pas dénaturer votre témoignage en vous disant qu’elle vous en « fait baver ».

    Alors je pense qu’il va falloir faire tomber la garde et réfléchir à qu’elle est (ou quels sont) cette faille dans laquelle elle s’est engouffrée pour vous retourner autant et vous laisser exsangue alors qu’en temps normal vous n’auriez pas eu ce type de relation ?
    Si cela a pu être possible, c’est bien que vous en avez …des failles ?!
    Remontez loin, vos parents, votre enfance, vos premières relations. Tout est à explorer car il y a forcément quelque chose. Oui vous avez été victime mais pas seulement, il y a eut un moment ou vous avez été victime consentante, ne serait ce qu’en acceptant son retour. Ce n’est pas une accusation, c’est juste un constat.

    Emmanuel, vous semblez pragmatique alors, pourquoi a t’elle pu autant vous faire du mal ? Quelqu’un de lucide ne l’aurait jamais accepté.
    Je ne vous juge pas. Si moi même je suis ici c’est bien que j’ai fait aussi cette mauvaise rencontre.

    Aimé par 5 people

  22. « le déni de quoi ? De vos failles»

    Mais vous avons tous des failles, des blessures, des petits bobos parfois mal cicatrisés. Bien évidemment qu’une manipulatrice va utiliser vos failles pour mieux vous contrôler. Je ne vois pas où est le déni très sincèrement. Par contre effectivement je ne suis pas un grand spécialiste de l’auto flagellation…

    «vous êtes jeté dans les griffes d’une telle prédatrice»

    Vous n’avez as du bien lire mon récit pour décrire les choses de cette manière.

    «Que c’est la seule déséquilibrée que vous ayez côtoyé comme si vous vouliez que l’on comprenne»

    Voulez vous que j’invente des relations imaginaires pour vous permettre de mieux exposer votre point de vu? Je ne fais de retranscrire des faits.

    «On vous explique pourquoi , vous démontez toutes les pistes que l’on vous suggère»

    Je devrais dire amen à votre démonstration même si je pense le contraire? Je pense avoir tout de même pas mal d’information sur ma propre expérience.

    «Je ne me considère pas comme un petit Bip Bip perdu dans la nature personnellement. Chacun a le choix d’être une victime ou un être humain digne»

    Je suis totalement du même avis.

    «Encore des réponses peu encourageantes, bien dictées par votre égo!»

    Il faut savoir, soit j’ai aucun amour propre soit j’ai trop d’égo…. Ensuite pourquoi mes réponses seraient peu encourageantes? Il y a un dogme pour remonter la pente? Non je ne crois pas, l’être humain est divers et multiple, chacun trouve sa voie à sa manière.

    «Quand je vous parle de votre personnalité empathique, je lis en vous que vous aimez rendre service, que vous êtes capable de vous investir auprès de quelqu’un dont vous jugez que votre aide lui permettra de rebondir et de ne pas s’enfoncer.
    Si telle est votre nature et bien oui vous êtes une personne empathique et de ce fait vous êtes susceptibles d’attirer (malgré vous) des profils de PN. Tout bonnement car eux n’en sont pas dotés, ce qui ne signifie pas que vous attirez uniquement ces profils»

    C’est totalement valable pour la dernière relation avec cette personne oui, pour la première la plus longue pas vraiment car j’étais par moment un petit con à l’époque.

    «Alors je pense qu’il va falloir faire tomber la garde et réfléchir à qu’elle est (ou quels sont) cette faille dans laquelle elle s’est engouffrée pour vous retourner autant et vous laisser exsangue alors qu’en temps normal vous n’auriez pas eu ce type de relation ?»

    Rassure toi je connais très bien mes failles et elle également. Peur de l’abandon, besoin d’une stabilité affective, parfois un manque de confiance en moi…

    «Emmanuel, vous semblez pragmatique alors, pourquoi a t’elle pu autant vous faire du mal ?»

    Car elle sait très bien me faire baisser ma garde pour ensuite me planter un couteau dans le dos. J’ai toujours trouvé cette femme belle, intelligente et fascinante même si parfois je pouvais également la trouver stupide et complétement déconnante.

    J'aime

    1. @Emmanuel, « nous avons tous nos failles et nos blessures parfois mal cicatrisées. » Non , moi je les ai soigné. 😊 J’ai lu attentivement votre témoignage et vos commentaires. Je ne vous suggérerais certainement pas de vous auto flageller, je ne le suggère à personne ! 😮 Il est possible que vous ayez qualifié certaines relations toxiques comme classiques alors que . Genre d’autres dépendants affectifs ou autre. Vous n’êtes absolument dans aucune obligation d’être d’accord avec moi. Vous avez identifié vos blessures qui remontent certainement très loin, vous avez conscience que d’elles découlent vos failles mais vous ne soignez pas, vous ne colmatez pas. C’est ce que je vous invite à faire. Aimez vous et vous serez aimé vraiment. J’avais les mêmes que vous et l’amour je l’ai fait naître, la paix , je l’ai trouvé. Je ne suis plus une plaie béante propice à la prolifération des bactéries… Il y a des tas de profils toxiques. Tant que je ne m’aimais pas je n’ai eu que cela , des histoires chaotiques. Tout ça parce que je ne m’aimais pas suffisamment pour faire les bons choix pour moi. Vous semblez résigné , comme si c’était une fatalité de vivre avec cette peur de l’abandon qui est une souffrance lourde à porter , il faut lâcher prise, le passé il faut le « régler  » si vous souhaitez un avenir serein. C’est possible, il y a de nombreux exemples de résilience sur ce blog même. Soyez bienveillant avec vous même, ayez des limites dans ce qui vous est possible de tolérer et ce que vous n’acceptez plus. Rien n’oblige à rester dans des relations douloureuse jamais. Et certainement pas l’Amour. Si on se traite soi même comme une serpillère , il ne faut pas pleurer lorsque quelqu’un s’essuie les pieds sur notre dos… Pour l’empathie, c’est une qualité je pense mais jusqu’à une certaine limite ! Je vous invite à lire « Les quatre accords tolteques » de Don Miguel Ruiz. Je vous souhaite un avenir paisible et heureux, la vie est belle quand on s’aime ! 😎

      Aimé par 2 people

    2. Emmanuel, tout comme je ne considère pas comme larbin un homme qui veut protéger une femme (vous interpréter les choses a votre sauce il me semble) je ne pense pas être un petit bip bip perdu en pleine nature juste une personne pleine de force de vie de joie et d’empathie qui s’est elle même mis en position de devenir victime du coyote, coupable de son syndrome du sauveur et de son orgueil. si vous ne penser ni être empathique ni être soumis a votre orgueil pourquoi prendre si mal l’avis des autres je n’ai rien lu de méchant pourtant mais c’est mon opinion on ne rencontre pas se genre de personne par hasard il es sein de faire une introspection, désoler si vous prenez mal mes commentaires je ne fais que donner mon avis que vous le partagiez ou non il peu servir a d’autres

      Aimé par 1 personne

  23. @Emanuel

    Prenez au moins la peine de répondre à chacune et à ne pas faire « un vrac » , une « compilation » de ce qui vous est dit. Les points de vues diffèrent, certains se rejoignent, mais en aucun cas nous sommes une même et seule entité. C’est bien toute la richesse de ce blog.

    OK vous savez à qui vous avez à faire mais vous vous positionnez toujours comme une personne qui semble surprise de ce lui est arrivé : « Car elle sait très bien me faire baisser ma garde pour ensuite me planter un couteau dans le dos. J’ai toujours trouvé cette femme belle, intelligente et fascinante même si parfois je pouvais également la trouver stupide et complétement déconnante. »
    Pour ma part, si je devais avoir une image aussi méprisante de mon conjoint, je pense que (désormais) je partirais en courant. Trouver « l’amour de ses rêves » stupide et déconnante, dans d’autres circonstances ce serait lui manquer de respect.Si en plus vous vous justifiez en vous posant en « petit con à l’époque » pour cette histoire ou une autre, ben vous vous manquez aussi de respect.

    Ce que je distingue, c’est que malgré les efforts que vous faites pour vous sortir « rétabli » de cette mésaventure , vous vous y êtes malgré vous englué. Un amour, un véritable amour n’est pas tout et son contraire. Soit on est dans la vérité, la sincérité et certes l’usure voire l’indifférence peuvent conduire à l’échec de son couple, ce qui peut arriver. Soit vous êtes dans un rapport de force et vous vous en êtes partie prenante, acteur …et là nous sommes dans un jeu entre adultes consentants.

    C’est votre liberté, je ne cherche pas à vous convaincre.
    « Rassure toi je connais très bien mes failles et elle également. Peur de l’abandon, besoin d’une stabilité affective, parfois un manque de confiance en moi… »

    Qu’elle connaisse vos failles, c’est certain. Vous connaissez les vôtres, donc admettez-vous que vous n’avez pas suffisement de discernement sinon vous ne seriez pas encore lié (moralement) à cette femme ? Ce qui,je dois dire, transparait dans vos commentaires.

    Faites comme bon vous semble. Pour ma part, je ne suis pas certaine que vous lui résisterez au prochain assaut. Et si ce n’est elle, le risque est bien réel d’en voir venir une autre. A moins que vous ayez une femme « bien comme il faut » dans votre vie et que votre ex réintègre votre univers ponctuellement en qualité de maîtresse.

    Vous me faites penser aux couples sado-maso, sans ironie. Pourquoi pas , mais bon il faut alors cesser de crier au victimisme.

    Aimé par 2 people

  24. Happy Wednesday @Emmanuel

    Je vous cite : “lol non je ne suis pas dans cette optique. Je n’ai ni le temps ni l’envie de me confronter à cette personne. La vie est trop courte pour mener ce genre de combats sans issue.”

    Je veux bien vous croire cependant il y a un fossé , un abysse entre ce que vous dites et vos actes décrits.
    Personnellement je ne retire aucun mots de tout ce que j’ai pu vous dire depuis votre témoignage . Vous n’êtes pas mon premier rodéo sur ce blog et certainement pas le dernier.
    Vous pensez vraiment que si mes propos n’étaient pas fondés @Scarlett la modératrice les auraient malgré tout publiés ainsi que ceux des autres qui abondent dans mon sens dont elle????? Hello …….. Wake up !!!!!

    Il n’y a pas un vent de sursaut qui traverse vos deux yeux pour aérer votre cerveau englué dans la fixation sur cette PN afin de vous faire comprendre que fondamentalement il y a une mauvaise perception intérieur de vous qui favorise votre don exacerbé de vous même?

    Sachez Sir que ON ATTIRE CE QUE L’ON EST !!!!

    Vous persistez en écrivant : “Mais vous avons tous des failles, des blessures, des petits bobos parfois mal cicatrisés.”

    Tout à fait Sir, sauf que vous refusez de comprendre que les failles se réparent et les mauvaises cicatrisations aussi, elles ne sont pas indélébiles, sauf si vous voulez en faire un mausolé et c’est exactement ce que vous en faites en banalisant cette pseudo générosité exacerbée, qui n’est en fait qu’une quête d’affection chez vous.

    Je vous suggère de prendre du recul, faire le vide durant une semaine et de revenir relire tous les posts qui ont été publiés sous votre témoignage.
    Pour le moment vous êtes focalisez, la tête dans le guidon , pour ne pas chercher à regarder l’horizon et le préparer en fesant un vrai travail d’introspection sans parasitages de cette PN et de vos “ amis”.

    Vous avez besoin de prendre beaucoup de recul sur vous même pour sortir de cette défensive

    Peace,

    Aimé par 5 people

    1. Je dis ça, je ne dis rien 😉

      Cf mon introduction où j’ai moi même écrit qu’Emmanuel a de fortes chances de replonger avant même son tout premier commentaire…

      Ce n’est pas grave en soi. Chacun fait comme il veut/peut 🌼

      Aimé par 6 people

      1. Morning My @Scarlett

        Yess honey!!! AMEN , BIG TIME avec un tel état d’esprit il va replonger sans tuba ni palme à pique, comme une aiguille en pleine mer.
        Même Steevie WONDER et Ray Charles depuis sa tombe ont vu la suite du mauvais feuilleton.
        The Self made Blind and the Uggly Mermaid, toi et moi, nous deux contre le monde entier , une production BUTE&co, sponsorisée par Zanax.

        Where is Dr PHIL when we need him?!!!

        Xoxo

        Aimé par 5 people

      2. My dear

        Tu me fais toujours rire de bon matin 😂😂😂. Tes posts, avec le soleil et de l’eau citronnée, rien de tel pour bien commencer la journée. Gratitude ma belle 🌞🌞🌞

        Il lui faut du temps pour digérer tout cela parce qu’il a encore un espoir de s’être trompé. A mon avis (je peux me tromper), il est dans la phase où il comprend réellement qu’il a été dupé de A à Z par une femme très intelligente et ça ne fait jamais plaisir.

        Soit l’ego va l’emporter et il voudra se prouver qu’il peut avoir le dernier mot en retournant sur les lieux du crime pour tenter de modifier la fin du film ; soit il aura grandi et tournera cette page tout en apprenant sur ses failles.

        C’est un peu comme dans le film « 300 » où les petits Spartiates sont jetés dans la nature et seuls les plus forts reviennent à la ville par leurs propres moyens. Qui vivra verra 😇

        Emmanuel est un grand homme de 35 ans donc il devrait être en mesure de rebondir quoi qu’il en soit.

        Xoxo

        Aimé par 6 people

  25. Bonjour ❤
    Je rejoins @Historiacyn.
    On baigne dans le déni! Buté, à RÉAGIR comme il l'a fait pendant des années avec Madame PN!
    Elle lui a maintenu la tête sous l'eau pendant tellement longtemps qu'aujourd'hui, il est persuadé qu'il a battu le dernier record d'apnée sous marine!

    Quand je lis ça : " Par contre effectivement je ne suis pas un grand spécialiste de l’auto flagellation…
    Mais nous avons tous des failles, des blessures, des petits bobos parfois mal cicatrisés.
    Rassure toi je connais très bien mes failles et elle également. Peur de l’abandon, besoin d’une stabilité affective, parfois un manque de confiance en moi…
    Car elle sait très bien me faire baisser ma garde pour ensuite me planter un couteau dans le dos."

    Et qu'il dit avoir été battu, humilié, il le dit lui même et je reprends ses propos : "traité comme une m*****! à 2 doigts de se suicider!

    Non, Monsieur n'est pas du tout dans le déni!

    Ça sera ma dernière intervention sur ce témoignage! Je vais profiter du soleil ❤ !

    Belle journée ❤

    Aimé par 5 people

    1. coucou Etoile230
      J’adhère à votre commentaire, c’est hallucinant, il n’est pas dans le déni, il se complait dans cette situation, c’est effarant…
      Peut être que Emmanuel aime cela , il aime souffrir,ca lui apporte quelque chose, on peut dire qu’il doit être sado-maso, excusez moi du mot employé mais c’est tout à fait ce qui correspond le mieux à sa façon de réagir.
      Son histoire est allée trop loin, cette femme aurait besoin d’être internée et il le sait, mais bon à priori « il connait ses failles et ses limites »
      bon courage Emmanuel, car ce que vous faites cest du « suicide assisté à petit feu » reprenez vous par pitié.
      une belle journée à toutes et à tous
      Liliane

      Aimé par 2 people

      1. Happy Wednesday@Liliane

        Je cite : “c’est hallucinant, il n’est pas dans le déni, il se complait dans cette situation, c’est effarant…”

        @Emmanuel est bel et bien dans le déni et il me semble ( je peux me tromper sous son contrôle) bien que @Etoile230 l’affirme aussi je la cite : “Je rejoins @Historiacyn.
        On baigne dans le déni! Buté, à RÉAGIR comme il l’a fait pendant des années avec Madame PN!
        Elle lui a maintenu la tête sous l’eau pendant tellement longtemps qu’aujourd’hui, il est persuadé qu’il a battu le dernier record d’apnée sous marine!”

        @Emmanuel n’est pas dans le déni qu’elle est une PN , mais il est totallement dans le déni que lui est un Saint-Bernard et un individu qui ne s’aime pas. Il est dans le déni de son absence d’Estime de Soi et de son incapacité à poser des limites en établissant le NON.
        Il est dans le déni qu’il doit se remettre en question et travaiiller sur ses failles abyssales. Il est dans le déni de ne pas être guéri de cette PN . Il est dans le déni d’être encore très vulnérable et capable de replonger à coup sur.
        #emmanuel est dans le déni de devoir travailler sr sa souffrance intérieur qui fait de lui la proie idéale de ce genre de toxique.

        Peace,

        Aimé par 4 people

      2. Je peux me tromper mais je crois qu’Emmanuel est dépendant affectif, le DA aime la souffrance (évidemment il n’en a pas conscience car il se ment beaucoup et se victimise tout autant le DA…) il se sent exister en ayant mal et comme il ne s’aime pas, il pense (j’ai du mal à retenir les pseudos désolée) comme cette personne qui s’était résignée à porter sa croix… Les DA sont du pain béni pour les gens malveillants, ils ont un seuil de tolérance à la souffrance et un besoin de reconnaissance et d’amour tel qu’ils encaissent tout ! Emmanuel ne se rend pas compte qu’il est son pire toxique…

        Aimé par 1 personne

  26. Bonjour Emmanuel
    Je viens de lire votre témoignage et il m’a fait froid dans le dos, je vous assure.
    Certains passages m’ont replongé dans mon histoire avec mon PN, les retours à répétition , certaines phrases comme « pourquoi restes tu avec moi puisque je suis un salop » « tu devrais te remettre en question » cette manière de tout retourner à leur avantage.
    Mais votre histoire est terrifiante Emmanuel, vous êtes totalement sous l’emprise de cette personne, depuis 15 ans que votre histoire dure, avec les coupures, les retrouvailles, la violence, etc…
    il faut que vous vous eloignez absolument de cette personne, elle est complètement folle à lier.
    Le no contact absolu, bloquez la de partout, ne répondez plus , ne lui envoyez plus de lettre, plus RIEN!!!!!
    je vais encore une fois relire tranquillement dans la journée votre témoignage et les posts de nos amis du blog.
    Mais une chose est certaine Emmanuel il y va de votre survie, croyez moi, nous sommes toutes et tous passés par la CASE PN, mais là , votre témoignage est terrible.
    Evidemment nous avons tous nos failles, nos faiblesses, nous voulions croire à une belle histoire, mais là c’est terrible , comment peut on en arriver à un tel point… il faut vous ressaisir, vous faire aidez, nous sommes tous là sur ce blog pour cela, ecoutez les bons conseils, reprenez vous Emmanuel.
    Il existe une belle personne qui vous attend quelque part, peut être sur un site de rencontre oui, mais soyez très méfiant, et surtout au moindre doute , laissez tombez et passer à autre chose, car les sites de rencontres badoo et autres (il y en a des sérieux je pense) sont des viviers à PN, j’en ai fais l’expérience également. Le mien était inscrit sur tous les sites de rencontres possibles et allait à la « pêche » autant qu’il voulait et toutes sont tombées dans son piège du grand amour, tu es la plus belle, etc…
    Si vous continuez et persistez, vous ne survivrez pas.
    bien à vous
    Liliane

    Aimé par 5 people

    1. Bonjour @Liliane, je crois que le soucis majeur d’Emmanuel, c’est qu’il prend ses blessures et ses failles comme des données avec lesquelles il DOIT composer alors qu’elles sont la raison pour laquelle il a accepté d’être traité comme une m****… C’est bien beau de diaboliser les PN , c’est plus simple que d’admettre sa propre erreur mais c’est contre productif . On peut tourner en rond très longtemps avec un tel raisonnement… Si l’on ne s’aime pas , on tombera dans le piège du ou de la première venue qui nous trouvera exceptionnel(le) et qui nous valorisera parce qu’on demande aux autres de colmater nos failles. Quelle personne stable a envie de d’être la personne qui va compenser les carences de l’autre ? Ce sont des dépendants affectifs ou des prédateurs que l’on attire avec ce profil, rien d’autre ! Quelqu’un de bien dans sa peau aura envie, et c’est bien normal, d’une autre personne bien dans sa peau. Indépendante affectivement. Il ne comprend pas ce que vient faire son égo là dedans mais tant que l’on ne s’est pas trouvé Et aimé nous avons cet égo (certes faible) mais mal placé. Il l’a compris comme un ego surdimensionné qui est contradictoire avec son manque de confiance mais ce n’est pas cela. Un manque de confiance en soi nous rend vulnérable et trop sensible à l’opinion des autres. Chacun est pourtant exceptionnel pourquoi attendre que l’on nous le dise ? Tant que l’on pense que c’est l’amour pour la mauvaise personne, qui nous a fait accepté l’inacceptable, on fait erreur et on a un fort risque de choisir à nouveau une relation néfaste, pas forcément un(e) PN , mais compliquée et perdue d’avance, ça c’est certain. On ne se donne pas toutes les chances d’y arriver et c’est dommage. Tant qu’il n’a pas compris qu’il est le capitaine de sa vie et qu’il n’est obligé de rien subir , ni de lui même ni des autres, il restera dans son déni et dans l’incompréhension de ce qu’on lui dit. Je crois qu’il n’est même pas conscient que ses autres histoires ont dû elles aussi être néfastes même si elles n’étaient pas PN. Certes dans les relations humaines , parfois , on peut se rendre compte que cela ne fonctionne pas, donc on se sépare et cela fait partie de la vie. Mais lorsque l’on va d’échecs en échecs, je pense qu’il faut se poser et faire un point sur soi , sur ce que l’on veut et surtout ce que l’on ne veut pas ! J’ai beaucoup de mal à croire que toutes les autres histoires d’Emmanuel étaient équilibrées, personnellement, vu son profil, cela me paraît invraisemblable, je pense qu’il se ment à lui même. Où bien il se plaît dans des histoires entre écorchés pas cicatrisés et il pense que c’est normal, je ne sais pas … Maintenant il lui appartient de retirer ses œillères et de se remettre en question où pas. Il n’y a , à ma connaissance aucun intervenant qui s’est relevé avec brio sans être passé par là et sans être parvenus à s’aimer et à se faire confiance. On peut , à l’image du phœnix , renaître de ses cendres , je ne sais plus qui s’était relevée sur le blog, d’une enfance sordide avec un beau père qui abusait d’elle , d’une manière digne et admirable. Cette personne m’a fait comprendre que l’on peut se relever de tout , même des pires traumatismes, rien n’est insurmontable. J’espère qu’il le comprendra aussi. Nous lui avons donné les clés, en tous cas, à lui de s’en servir ou non. Belle journée à vous 😊

      Aimé par 6 people

      1. hystoriacyn,

        je suis en total accord avec votre raisonnement, je le redit faire de la souffrance son fond de commerce c’est être voué a la faillite, il faut apprendre a s’aimer, se connaître et s’auto-analyser si on veut sortir de se rôle, moi j’ai mis 36ans a y parvenir ma génitrice et mon frère avait fait de moi une marionnette conditionnée, vidé de son essence, une proie parfaite pour les suivants, j’ai appris a me donner des coups de pieds au derrière, a me connaitre, a lutter contre mes démons et surtout a m’aimer c’est a cela que je doit ma survie.

        Aimé par 3 people

      2. Bonjour @Isuzusan, toutes mes félicitations pour l’estime de vous et la remise en question que vous avez effectué, je sais le travail que cela représente ! 😉 J’ai personnellement mis 35 ans à choisir de vivre au lieu de survivre. Mais cela en valait la peine ! C’est comme si je m’étais mise à enfin respirer à pleins poumons depuis. C’est pour cela que j’encourage les autres à le faire ! Pas pour critiquer ou juger mais parce que j’estime qu’il faut parfois un avis extérieur pour nous éclairer quand on a toujours fonctionné de la même façon. Aujourd’hui j’ai compris que notre bonheur est dans nos mains. Que PLUS JAMAIS je ne laisserais quiconque assombrir mon ciel. Certes des gens toxiques il y en a partout. On en croisera toute notre vie. Mais on doit savoir 1) les repérer le plus tôt possible 2) écouter notre instinct 3) les zapper. On doit toujours SE choisir. C’est la clé du bonheur et de la paix . Plein de bonheur à vous 😊

        J'aime

  27. @historiacyn
    «Il est possible que vous ayez qualifié certaines relations toxiques comme classiques alors que»

    Alors que quoi? Vous semblez mieux connaitre ma vie que moi donc je vous écoute 😉

    « vos failles mais vous ne soignez pas, vous ne colmatez pas»

    Mais comment pouvez vous porter un tel jugement?

    «Il y a des tas de profils toxiques. Tant que je ne m’aimais pas je n’ai eu que cela»

    J’en suis sincèrement désolé, mais votre cas personnel n’est pas applicable à toutes les personnes que vous croisez.

    «Si on se traite soi même comme une serpillère , il ne faut pas pleurer lorsque quelqu’un s’essuie les pieds sur notre dos»

    Alors maintenant je me traite comme une serpillière… De mieux en mieux…

    «Pour l’empathie, c’est une qualité je pense mais jusqu’à une certaine limite»

    Une nouvelle fois je ne pense pas avoir dis le contraire…

    @isuzusan

    «c’est mon opinion on ne rencontre pas se genre de personne par hasard»

    Vous devriez relire mon récit… Bref je pense que vous avez des plans mentaux préétablis et que vous tenez maladroitement de les coller de force sur chaque cas que vous croisez.

    @stellabat

    « mais vous vous positionnez toujours comme une personne qui semble surprise de ce lui est arrivé»

    Je ne vois vraiment pas se que vous voulez dire très sincèrement…

    « Trouver « l’amour de ses rêves » stupide et déconnante, dans d’autres circonstances ce serait lui manquer de respect»

    Car effectivement elle avait très souvent un comportement incohérent sur le fin… que voulez vous que je vous dise d’autre? Et ensuite vous trouvez toujours que votre compagnon a raison et qu’il est parfait en toute circonstance?

    «.Si en plus vous vous justifiez en vous posant en « petit con à l’époque » pour cette histoire ou une autre, ben vous vous manquez aussi de respect»

    Oui j’ai parfois fait des erreurs, j’ai changé, on appelle cela murir, prendre du recul sur ses comportements passés… Où est le manque de respect exactement?

    «Ce que je distingue, c’est que malgré les efforts que vous faites pour vous sortir « rétabli » de cette mésaventure , vous vous y êtes malgré vous englué»

    Je suis justement en train de me sortir de ce sable mouvant… Bref pourquoi porter des jugements sans connaitre ni comprendre son interlocuteur?

    « Un amour, un véritable amour n’est pas tout et son contraire. Soit on est dans la vérité, la sincérité et certes l’usure voire l’indifférence peuvent conduire à l’échec de son couple, ce qui peut arriver. Soit vous êtes dans un rapport de force et vous vous en êtes partie prenante, acteur …et là nous sommes dans un jeu entre adultes consentants»

    C’est quoi le but de cette partie de votre message? En quoi cela répond il à mon intervention?

    «Vous connaissez les vôtres, donc admettez-vous que vous n’avez pas suffisamment de discernement sinon vous ne seriez pas encore lié (moralement) à cette femme ?»

    C’est tellement pathétique…

    «Ce qui,je dois dire, transparait dans vos commentaires»

    Vous avez donc la clairvoyance Épiméthée…

    «Faites comme bon vous semble. Pour ma part, je ne suis pas certaine que vous lui résisterez au prochain assaut»

    Vous semblez avoir une dent contre moi, Ce qui,je dois dire, transparait dans vos commentaires (je reprends avec plaisir une partie de votre message)

    «Et si ce n’est elle, le risque est bien réel d’en voir venir une autre»

    Mais oui bien entendu… Tellement assurance pour balancer des bêtises c’est à la fois admirable et consternant.

    «Vous me faites penser aux couples sado-maso, sans ironie. Pourquoi pas , mais bon il faut alors cesser de crier au victimisme»

    Comment peut on être aussi bète et méchant? Je pense que cela vient d’une personne profondément haineuse et frustrée.

    @Dandoha

    «Vous n’êtes pas mon premier rodéo sur ce blog et certainement pas le dernier»

    C’est donc un jeu pour vous?

    «Il n’y a pas un vent de sursaut qui traverse vos deux yeux pour aérer votre cerveau englué dans la fixation sur cette PN afin de vous faire comprendre que fondamentalement il y a une mauvaise perception intérieur de vous qui favorise votre don exacerbé de vous même?»

    Cela ne veut strictement rien dire sincèrement désolé…

    «Tout à fait Sir, sauf que vous refusez de comprendre que les failles se réparent et les mauvaises cicatrisations aussi, elles ne sont pas indélébiles, sauf si vous voulez en faire un mausolée et c’est exactement ce que vous en faites en banalisant cette pseudo générosité exacerbée, qui n’est en fait qu’une quête d’affection chez vous»

    C’est une nouvelle fois totalement faux… Vous extrapolez sur mon propos tout simplement.

    «Pour le moment vous êtes focalisez, la tête dans le guidon»

    Une nouvelle fois vous vous plantez totalement désolé.

    @Scarlett

    «Cf mon introduction où j’ai moi même écrit qu’Emmanuel a de fortes chances de replonger avant même son tout premier commentaire…»

    encore faudrait il que je sois en contact avec cette personne…

    « il est dans la phase où il comprend réellement qu’il a été dupé de A à Z par une femme très intelligente et ça ne fait jamais plaisir»

    Oui il a comprit ça il y a environ 2 mois. Oui il n’est pas content. Mais il n’est pas totalement stupide et il va se servir de cette mauvaise expérience pour en tirer des enseignements et rebondir…

    @etoile230

    «Non, Monsieur n’est pas du tout dans le déni»

    Mais dans le déni de quoi exactement…?

    @liliane

    « il se complait dans cette situation, c’est effarant»

    C’est vraiment n’importe quoi…

    «Peut être que Emmanuel aime cela , il aime souffrir,ca lui apporte quelque chose, on peut dire qu’il doit être sado-maso, excusez moi du mot employé mais c’est tout à fait ce qui correspond le mieux à sa façon de réagir»

    De mieux en mieux… Et vous vous basez sur quoi pour sortir de telles choses?

    «Son histoire est allée trop loin, cette femme aurait besoin d’être internée et il le sait»
    Ais je dit le contraire?

    @Dandoha

    «On baigne dans le déni! Buté, à RÉAGIR comme il l’a fait pendant des années avec Madame PN»

    Vous n’avez pas du lire mon récit je pense…

    «Il est dans le déni qu’il doit se remettre en question et travaiiller sur ses failles abyssales»

    Vous ne devez même pas lire mes réponses…

    «Il est dans le déni de ne pas être guéri de cette PN . Il est dans le déni d’être encore très vulnérable et capable de replonger à coup sur»

    Je vous que je converse avec des oracles…

    @historiacyn

    «Je peux me tromper mais je crois qu’Emmanuel est dépendant affectif, le DA aime la souffrance»

    Oui vous vous trompez mais cela commence à être une habitude…

    « il se sent exister en ayant mal»

    Comment peut on porter des jugements aussi radicaux sans connaitre une personne?

    «Emmanuel ne se rend pas compte qu’il est son pire toxique…»

    Des jugements hâtifs, rapides, qui ne reposent sur rien. Cela serait il la norme avec vous?

    @liliane

    «il faut que vous vous eloignez absolument de cette personne, elle est complètement folle à lier.
    Le no contact absolu, bloquez la de partout, ne répondez plus , ne lui envoyez plus de lettre, plus RIEN!!!!!»

    Merci pour votre message sincèrement. Oui j’ai totalement accepté le fait que cette personne était extrêmement nuisible. Et malgré les propos de nombreuses personnes ici présentent je sais que je suis sur la bonne voie.

    «Mais une chose est certaine Emmanuel il y va de votre survie, croyez moi, nous sommes toutes et tous passés par la CASE PN, mais là , votre témoignage est terrible.»

    Oui je suis totalement d’accord avec vos propos. Il en va de ma vie et de ma survie. J’ai encore tellement de choses à vivre.

    @historiacyn

    «Bonjour @Liliane, je crois que le soucis majeur d’Emmanuel, c’est qu’il prend ses blessures et ses failles comme des données avec lesquelles il DOIT composer alors qu’elles sont la raison pour laquelle il a accepté d’être traité comme une m****…»

    Comment peut on sortir autant de bêtises qui ne reposent sur rien… C’est consternant…

    «Je crois qu’il n’est même pas conscient que ses autres histoires ont dû elles aussi être néfastes même si elles n’étaient pas PN»

    Encore une fois des propos stupides qui ne reposent sur rien…

    «J’ai beaucoup de mal à croire que toutes les autres histoires d’Emmanuel étaient équilibrées, personnellement, vu son profil, cela me paraît invraisemblable»

    Bravo pour vos prévisions madame Soleil…

    J'aime

  28. @Scarlett @Etoile 230

    Tu dis: “ Je ne connais rien qui résiste aux rayons du soleil 🌞. C’est ma thérapie pour tout, ma résilience. Ciel bleu et soleil.

    Gratitude ✌”

    Moi je connais , elle s’appelle la lune 🌎 🌍 🌏 🌕 🌖 🌗 🌘 🌑 🌒 🌓 🌔 🌚 🌝 🌞 🌛 🌜 parce que tout comme le soleil elle combat l’oscurité totale ainsi que l’obscurantisme.

    Maintenant libre à ceux et celles qui se laissent enterrés vivants 😉

    I choose to Shine I choose to Glow even in the Dark moment of my life, 😉

    Aimé par 4 people

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s