[Question Internaute] Historiacyn : « Est-il possible qu’un narcissique « évolue » en pervers narcissique ? » + La question du dessein

Question d’Historiacyn :

Bonsoir @Scarlett,

j’ai une question, s’il te plait, si tu trouves un petit moment pour me répondre 😊 : Est il possible qu’un narcissique « évolue » en pervers narcissique ? Le narcissique n’ayant pas d’empathie , je me demandais si la frontière était définitivement infranchissable ?

Belle soirée

Ma réponse :

L’empathie n’est pas la principale pièce du puzzle pour cette question. En effet, dans tout le spectre de ce qui est considéré par la psychiatrie comme du narcissisme pathologique, les profils vont du trouble de la personnalité narcissique au psychopathe en passant par le fameux pervers narcissique et le sociopathe. Tu as également des maladies mentales qui influent sur l’empathie comme le trouble bipolaire et le trouble borderline.

Même au sein de la population générale, tu as des personnes cérébralement capables d’empathie mais qui, placées dans un certain contexte, ont la faculté de supprimer cette empathie momentanément pour suivre les ordres d’individus qu’elles considèrent comme l’autorité. Nous pouvons nous baser sur la collaboration massive de certains Français pendant la seconde Guerre mondiale ou encore l’expérience de Milgram effectuée dans les années 60 qui a servi à évaluer le degré d’obéissance d’individus et leur degré de soumission à l’autorité, ou encore les personnes droguées. Et je peux te dire qu’on a eu des surprises choquantes !

Ce qu’il faut regarder chez tout individu est son dessein dans les relations interpersonnelles. Le dessein chez les personnalités toxiques est lié à une question de survie donc inévitable.

Les narcissiques simples, au bas de l’échelle du spectre « narcissique pathologique » ont pour dessein de transformer leur entourage en « fans » grosso modo. Ce sont des personnes immatures, souvent abusées, qui ont développé un besoin vital de validation extérieure. Ces narcissiques n’ont souvent pas l’énergie ou l’intelligence suffisante pour extraire davantage que de la validation/affirmation/admiration simple de la part de leurs followers. Ils sont hyper visibles et on les reconnaît parce qu’ils ne parlent que d’eux et n’ont qu’une très faible capacité d’attention quand il n’est pas question d’eux, de leur vie minable et de leurs intérêts mesquins. Ils ne cherchent pas particulièrement à camoufler leur besoin maladif de se mettre en avant et par conséquent, font souvent l’objet de moqueries de la part des autres, ils sont HYPER ENNUYEUX pour ceux qui toute personne en quête d’un minimum d’échange. Leur caractère auto-centré se repère relativement vite même s’ils sont capables de faire semblant au départ. Mais leur énergie est si basse, de même que leur faculté d’écoute, que le masque tombe très vite. Ils critiquent les autres, les humilient pour forcer leur attention envers eux, ce qui est extrêmement désagréable.

Attention : je ne dis pas que les narcissiques sont « gentils » ou « inoffensifs ». Ce sont des parasites à fuir IMPERATIVEMENT car ils sont autant nuisibles que tous les autres surtout pour les campagnes de dénigrement et de diffamation. Je les classe « au bas de l’échelle » dans le cadre d’une « nomenclature » du moins dangereux au plus dangereux. Il arrive que des narcissiques soient physiquement violents également. Merci de bien lire et de ne pas faire de raccourcis hâtifs. Toute personne saine d’esprit doit se protéger de l’ensemble de ces profils.

Le dessein du pervers narcissique est de vampiriser ses victimes. Bien plus qu’une simple validation, il doit « tuer » l’autre pour survivre. Il doit opérer un transfert de psychisme qui requiert des qualités bien supérieures à celles du simple narcissique et la création d’un lien émotionnel beaucoup plus puissant. Le PN cherche la fusion de l’autre envers lui pour que le mécanisme de la projection soit possible. Cela en fait un prédateur. Tous les PN s’installent dans la durée, d’où l’existence d’un love bombing au départ. Le LB est un investissement sur la vie de la victime, valable littéralement jusqu’à la mort. D’où le harcèlement qui a lieu post-rupture avec un PN et ce, pendant des années. Un narcissique simple peut aussi harceler mais ce sera moins horrible qu’un pervers narcissique, moins dangereux si les mesures de no contact sont bien appliquées.

Les narcissiques simples sont des lâches fondamentalement. Ils ne vont pas batailler longtemps une fois qu’ils ont compris que le pouvoir était entre les mains de l’autre et plus entre les leurs. Poser des limites fermes suffit à éloigner un narcissique, ce qui n’est pas le cas pour un PN avec qui il faut vraiment tenir sur la longueur et s’attendre à un pugilat de taille parce que l’enjeu est autre.

Entre le narcissique de bas étage et le pervers narcissique, il existe effectivement un spectre et pas vraiment une évolution au sens d’une « mutation » comme dans « Dragon Ball Z » ;).

Un narcissique de base ne sait pas qu’il est narcissique parce qu’il n’a pas les facultés cognitives pour se remettre en question. Se remettre en question a quand même deux avantages : être capable d’une introspection ET être capable d’affiner ses techniques d’approche. Cette intelligence est propre aux prédateurs en quête de toujours plus de pouvoir et de proies donc à l’intérieur du profil PN, tu peux avoir des « évolutions » mais dans les méthodes de prédation et pas dans le passage vers un autre profil.

Les narcissiques simples ne font pas d’introspection à cause de leur extrême sensibilité à la moindre « critique ». Se remettre en question serait synonyme d’effondrement intérieur – ils devraient se confronter à tous les abus qu’ils gardent sous clef – et d’acceptation des limites de leur être – ce qu’ils refusent catégoriquement de voir en eux puisqu’ils sont tout-puissants.

Il faut un degré supérieur d’intelligence pour réaliser l’immense possibilité d’évolution inhérente à une introspection. Les psychopathes, par exemple, sont au summum de la chaîne alimentaire humaine parce qu’ils comparent entre eux leurs méthodes criminelles et apprennent de leurs « erreurs » auprès de psychopathes plus « experts ».

Un narcissique, suite à plusieurs crises et effondrements dans sa vie personnelle, pourra se remettre en question et améliorer ses techniques d’approche au contact d’un pervers narcissique éventuellement mais ne deviendra pas PN pour autant. Rappelons bien qu’un profil, c’est 24h/24 et pas par intermittence. Ce n’est pas un bouton on/off. Imiter une personne est à la portée de n’importe qui mais devenir cette personne demande un processus très difficile, surtout pour un narcissique, bien connu pour être une personnalité « fixe », imperméable à la thérapie.

J’espère avoir répondu à ta question 😉

xoxoxo

Publicités

44 réflexions sur “[Question Internaute] Historiacyn : « Est-il possible qu’un narcissique « évolue » en pervers narcissique ? » + La question du dessein

  1. Bonsoir chère @Scarlett, tout d’abord, un grand merci pour ta réponse comme à ton habitude très détaillée. Je connais l’expérience édifiante de Milgram. Ainsi que celle , différente mais toute aussi édifiante de Stanford. Et effectivement quand on se penche sur les agissements pendant la seconde guerre mondiale et dans d’autres événements historiques, on se rend compte que finalement l’humain a des valeurs et des limites plus ou moins changeantes suivant le contexte… Cette question m’est venue car quelqu’un de très proche de moi (DA +++) se trouve dans une situation toxique. Elle tente de s’en défaire mais n’a pas encore choisi de se sauver réellement… Elle est restée 7 ans avec un homme , il y avait dénigrement, des humeurs changeantes, il boit beaucoup et au volant, il est passé par la case prison mais il continue (il ne supporte pas la loi), il ne supportait pas ses fils d’une première union non plus ,pourtant grands , gentils et pas souvent présents puisqu’ils vivent chez leur père (il ne supporte pas les petits garçons particulièrement) pendant des vacances ensemble ,il lui a dit que ses enfants lui gâchaient la vie ! Parfois il restait au lit 48h, quand ses enfants étaient là, à mon avis car il savait qu’elle ne leur dirait pas de ne plus venir , il cherchait à ce que les enfants choisissent eux mêmes de ne plus venir voir leur mère en sa présence. Son plan fonctionnera à moitié, l’aîné cessera de venir , (fort caractère) , le cadet trop jeune , doux et malléable s’y fera. Il est jaloux de ses réussites professionnelles et l’a été quand elle a réussi à acheter son appartement par exemple (il lui répétait souvent qu’elle finirait en HLM…). Il a très mal pris cette étape mais elle ne supportait plus de vivre sous le même toit. Je la cite : « Il m’épuisait ». Elle a décidé de poursuivre chacun chez soi. Il n’a de cesse de lui répéter que tout ce qui arrive est de sa faute, qu’il ne lui pardonnera jamais d’être partie il y a deux ans. Devant les autres il se montre attentionné ,admiratif , elle a toutes les qualités du monde. En privé il est parfois rabaissant. Il était également aux petits soins lorsqu’ils se voyaient. Elle n’avait rien à faire , ni repas, ni corvées. Je la cite : « J’étais sa princesse, j’en jouais , je faisais le bébé : Tu peux m’apporter ci où Ça stp ? « … Il passera même 15 jours à la veiller à l’hôpital sur le fauteuil lorsqu’elle fera une embolie pulmonaire. Ils sont forts quand même !! En décembre il lui annonce qu’il y a quelqu’un d’autre. Qu’il ne sait pas où il en est. Un jour il dit que ses sentiments et même son désir sexuel pour elle ne reviendront pas , un autre qu’il veut recommencer avec elle sans pour autant rien faire. Il lui propose des vacances mais idem , rien à l’horizon concrètement. Si elle ne le contacte pas , il revient à la charge, prétextant s’inquiéter pour elle , vouloir des nouvelles… Elle dit ne pas encore avoir la force de le bloquer, qu’il lui manque… Tout en étant consciente , qu’elle est dépendante, qu’il est néfaste pour elle. Il ment comme un arracheur de dents à l’une et à l’autre (la nouvelle) elle s’est procurée des SMS qui le prouvent. Bref il joue , avec les deux. Elle voit une psy. Diagnostique pour moi pas très clair : « État limite , manipulateur à tendances perverses ». Cela veut il dire , bipolaire ? borderline ? PN ? Je ne comprend personnellement pas. Cette question m’est venue car elle est convaincue que la triangulation est apparue que depuis décembre. Alors je me suis dit qu’il « passait à la vitesse supérieure  » en évoluant différemment où bien qu’il passait « enfin en phase de rejet » mais 7 ans sans autre proie pour un PN Ça me paraît bien long… Il réclame l’exclusivité, ne se remet jamais en question . Alors je pensais à un narcissique mais vu ce que tu m’expliques, Ça ne colle pas. La psy l’écoute et lui explique d’où vient tout cela mais elle ne la booste pas , ni à s’aimer ni à couper le contact. Des fois , je ne comprends pas les psys et je comprends que des thérapies puissent durer des années ! Je suis consciente et je le lui ai dit , même si je suis à son écoute et que je la conseille comme je peux, que c’est à elle seule de se sauver , elle me répète sans cesse « Je n’y arrive pas ». C’est une personne qui a été abandonnée à la naissance et adoptée dans une famille non aimante , avec un père alcoolique et violent envers la mère et sa soeur adoptive mais pas avec elle. Elle ne s’aime pas et a connu cet homme 4 mois après que le père de ses enfants la quitte pour sa meilleure amie, donc hyper fragile pour ne pas dire suicidaire. Elle dit qu’il l’a sauvé… C’est déroutant de voir chez quelqu’un d’autre, ce que l’on a été soi-même… Et de savoir précisément quelle souffrance elle s’inflige ! Surtout que c’est quelqu’un que je porte dans mon cœur. Mais je dois la laisser choisir sa vie même si j’ai envie de la secouer lol ! Je lui ai conseillé certaines lectures et le blog mais elle refuse en bloc qu’il puisse être PN . Et si il l’est me dit elle , c’est à un petit degré… Et puis , « c’est pas sa faute , il a souffert » , déni quand tu nous tiens ! 🙄 Je lui ai dit : « Ta souffrance , elle, n’est pas à un petit degré, peu importe finalement ce qu’il est , et à quel degré, tu dois te choisir toi ou accepter si réellement la relation te rend heureuse « . Bien sûr elle répond non. Le chien qui se mord la queue… Par moment, je me dis que je suis (trop) vite « en alerte », je ne l’ai jamais vu , lui , à part en photo, et je dois dire que son regard me donne la même impression que mon ex… On s’est perdues de vue longtemps et quand on s’est retrouvées , qu’elle ma dit avec enthousiasme l’été dernier : « Je suis sa princesse !  » Je me suis dit instantanément que cela ne sentait pas bon , j’aurais préféré me tromper. Pour moi , tout coïncide, même ses SMS qui ne veulent rien dire, genre : Elle lui a dit qu’il devait se décider car elle n’en pouvait plus:  » Je sais que tu as raison , j’y travaille mais je dois d’abord digérer  » , franchement j’ai eu le même presque mot pour mot ! En réalité, Ça ne veut rien dire ! Pour moi c’est juste de la fumée et elle , elle se triture l’esprit à chercher à LE comprendre… 😩Il la balade et elle en redemande… Je prie pour qu’elle ait un déclic prochainement… Sa vie est entre ses mains . Encore merci pour ta réponse , des bisous ! 😘

    Aimé par 3 people

    1. Hey ma belle

      Je sais que tu essayes de faire au mieux pour cette personne mais applique la même règle que moi sur ce blog et dans la vraie vie. N’aide que ceux qui sont prêts à s’aider. Ne joue pas les héroïnes, surtout pas.

      Non seulement, tu perds un temps précieux de ta vie terrestre mais en plus tu donnes de ton énergie à une personne qui ne souhaite pas s’en sortir réellement. Amis ou famille ou autres, nous sommes tous adultes dotés d’un cerveau. On peut montrer le chemin mais pas le parcourir à la place des gens. A ce stade, la question n’est pas de savoir si monsieur est narcissique ou simple con mais de déterminer si ton amie est une femme forte ou non.

      Chacun est maître de son destin et doit identifier ce qui le rend heureux ou malheureux. Tant que le déclic ne se fait pas dans le sens de la fuite… c’est que la personne trouve un bénéfice à la situation alors laisse-la aller au bout de son parcours. Dommage pour elle mais tu ne peux rien faire au delà de ce qui a déjà été fait.

      Une société de moutons ne peut donner qu’un gouvernement de prédateurs. Sans manquer de respect aux moutons, s’ils sont dominés par des prédateurs, c’est qu’ils sont bien sous cette gouvernance. Nous avons pris une autre route, celle de l’indépendance. La liberté n’est pas faite pour tout le monde 💯✌

      Aimé par 3 people

      1. Tu as entièrement raison ma chère @Scarlett , j’y arrive d’habitude, là je dois me raisonner. Quelques personnes ont une grande place dans mon cœur et forcément, on veut voir les gens que l’on aime heureux. je la laisse faire son chemin, je ne peux faire que cela de toutes manières 😊

        Aimé par 3 people

      2. En vertu du respect que tu dois à la femme adulte qu’est ton amie, tu dois la laisser poursuivre sa route mais ne te laisse pas vampiriser par cette toxicité non plus. Pose bien une limite : tu lui as déjà donné de précieux conseils. Si elle veut redonner une chance à un homme qui a déjà prouvé la « profondeur » et la « sincérité » de ses sentiments… Inch’Allah et qui vivra verra bien 😉

        On ne peut pas sauver le monde.

        Aimé par 2 people

      3. C’est une personne de ma famille mais c’est valable de la même manière. Je sais que tu as raison , que même si « demain  » c’est à l’un de mes enfants que cela arrive , je ne pourrais pas les sauver. Il y a le cœur… Mais il y a la raison , et, heureusement ! 😉 Tout ton discours ce soir m’a grandement apaisé, il y a ce que l’on sait et il y a ce que tu dis. C’est clair et c’est tellement sage et de bon sens que tout s’éclaire ! J’ai noté les références des lectures que tu conseillais plus haut, ça m’intéresse aussi . ( En français c’est : « La peur qui vous sauve ») Belle nuit à toi douce @Scarlett et à tous 🌙

        J'aime

  2. Juste un petit commentaire pour signaler à quel point je me régale des illustrations que vous mettez en en-tête des articles, @Scarlett.
    Tantôt c’est humoristique, tantôt c’est symbolique, mais ces images me parlent parfois autant que les textes.

    Aimé par 3 people

  3. Madaaaaaame ? 😛

    @Scarlett, je souscris à l’idée d’un gouvernement de prédateurs. Pour avoir vécu plusieurs rencontres avec eux (dans une autre vie… enfin, il n’y a pas si longtemps que ça), certains font littéralement froid dans le dos. Comme ce ministre venu nous faire une conférence, un jour, mais qui a passé son heure à JOUIR du pouvoir total qu’il avait sur l’assemblée. C’était un grand théâtre de dupes. « Regardez-moi comment je réponds à vos questions en demandant à mes mignons de passer des coups de fil, comment je mets en scène mes forces tentaculaires ». Ce jour-là a été un déclic – « je vais me barrer de là, je ne serai pas comme eux ».

    Mais ne nous leurrons pas : dans la société d’infantilisation qui est la nôtre, il est extrêmement tentant de mettre certaines fonctions sur un piédestal, et croire que les hommes qui les occupent nous sont supérieurs. C’est de la mystification, et savamment entretenue en plus. Cela peut marcher dans tous les cadres hiérarchiques : politiques, professionnels, spirituels… – et c’est pour cela que c’est dangereux.
    Parce que la vérité est que le pouvoir n’est jamais que le poids et l’importance que nous accordons à une personne.
    Cela vaut pour les fonctions officielles (présidentielles, ministérielles, patronales), comme pour nos relations personnelles. Nombre d’entre nous ont mis le prédateur sur un piédestal, soit par transfert et par histoire personnelle, soit par réceptivité au discours social (riche, intelligent, beau, statut socioprofessionnel), soit par suggestibilité.

    @LaFister : certains prédateurs savent se rendre indispensables ; d’autres sont perçus comme indispensables par les « victimes ». La « déconvenue amoureuse » est spécifique avec un PN, c’est une arnaque, il n’en reste pas moins que pour une personne adulte, parler d’une déconvenue amoureuse est tout de même approprié. Le problème est là, vous ne changerez pas cet individu, et vous devez apprendre, VOUS, ce que vous attendiez d’une relation amoureuse, et pourquoi vous n’avez pas mis le holà dès que les abus ont commencé, et qu’elle est devenue relations destructrice (la fameuse phase 2). Le combat des DA et de celles qui sont en posture de pauvre lésée, c’est de regagner leur autonomie psychique et leur liberté, y compris dans le discours rationnel et factuel. Faire appel à Hannah Arendt et la banalisation du mal (auteur très intéressante, j’en conviens) peut être une voie à cette guérison, mais encore une fois – ne s’y référer qu’avec son sens critique, car il y a des idées très critiquables aussi.

    Et surtout, peut-être, relire d’autres auteurs : si vous aimez la philosophie, pourquoi pas Marc-Aurèle, « Pensées pour moi-même » ?
    « Puissé-je avoir la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses qui peuvent l’être et la sagesse d’en connaitre la différence. »
    « Si tu es en peine à cause d’une chose extérieure, ce n’est pas cette chose qui te trouble, c’est le jugement que tu portes sur elle. »
    Vous devez être votre priorité ; si vous avez été matériellement spoilée, physiquement abusée par le PN, portez plainte après avoir rassemblé des preuves. Mais comprenez que la seule responsabilité que vous avez à titre personnel, c’est de vous envers vous. C’est la définition même de l’âge adulte.

    Du reste, c’est un chemin long et difficile. Je suis en train de le parcourir, c’est horriblement difficile pour moi, ça implique la décontraction d’un système de valeurs tout pourri qu’ont m’a inculquée, que j’ai gobé, que j’ai fini par intégrer. Et aussi, il faut le dire, parce qu’il présentait pour moi certains avantages, une voie de succès « facile ».
    Je n’arrive pas sur ce blog pour donner des jugements péremptoires sur les-uns et les autres. C’est juste que plus j’avance ici, plus je me rends compte à quel point on paye le prix de nos « Relations Dangereuses » ;). Et le prix à payer est gros : reniement de ses propres besoins et émotions, par une dépersonnalisation, hyperrationnalisation et un cynisme à toute épreuve. Mais y’a un moment où il faut dire basta.

    Et si l’existence des PN n’était pas une tare mais une opportunité offerte par le monde pour redevenir libres ? Un « catalyseur de sagesse » ?
    En Arts Martiaux, on appelle les « Maîtres de l’Ombre » ces gens qui nous élèvent parce qu’ils représentent l’exact opposé que ce que nous devrions ou voudrions être. C’est peut-être là leur rôle, va savoir.

    Aimé par 9 people

    1. Bonjour @Deborah , merci pour cette très belle réflexion à laquelle j’adhère et pour les lectures recommandées que je mets sur ma liste « à lire ». 😊Belle journée 🌞

      Aimé par 1 personne

  4. Bonjour Scarlett,

    Vous définissez les narcissiques et les PN avec une précision chirurgicale incroyable, merci pour cet article.
    Néanmoins, j’ai toujours un doute concernant une personne que je côtoie par « obligation familiale » et dont je me suis volontairement éloignée ayant compris sa toxicité.
    Cette personne est pour moi narcissique au départ: intolérance à la critique, « besoin vital de validation extérieure », elle ne parle que d’elle, incapable d’écouter quelqu’un d’autre plus de 30 secondes sauf si la personne se livre sur elle-même et que ces infos pourraient être utiliser plus tard (elle a l’habitude dénigrer tout son entourage et est en conflit avec tout le monde).

    Lorsqu’elle a senti que je m’éloignais d’elle (espacer très largement mes visites), elle a tenté de maintenir une présence via mon entourage proche qui n’est pas en rapport avec elle, mais pas avec moi directement car je la remets toujours à sa place.
    Autre chose qui me fait douter, pour attirer à nouveau mon attention, elle va se mettre à parler de Dieu du jour au lendemain (cela ne fait pas partie de sa vie), ce qui amuse tout le monde tant c’est ridicule, car elle connaît la place de la foi, la spiritualité dans ma vie. Elle aime aussi dire qu’elle a les mêmes qualités que moi alors que nous sommes totalement opposées en terme de caractère et tempérament. Elle simule des malaises si nous sommes en groupe et que l’attention se tourne vers moi.

    Ce qui me met le doute, elle a fréquenté un PN très toxique qui était son acolyte donc j’ai l’impression qu’elle cherche à imiter les techniques manipulatoires de ce PN mais elle est comme un éléphant dans un magasin de porcelaine dans son approche au final, il n’y a pas vraiment de subtilité, enfin, depuis que j’ai compris sa haute toxicité car avant ça marchait car c’est une personne qui manipule avec une pseudo gentillesse, j’ai du assimiler que la gentillesse, la générosité qui est pour moi normale et authentique, peuvent aussi être un canal pour manipuler autrui, je donne sans attendre un retour, mais elle donne pour arriver à avoir un retour d’office qui est un dû pour elle, car elle se plaint toujours du manque de reconnaissance des autres après « tout ce qu’elle fait » pour eux, toujours dans la culpabilisation directement mais surtout implicitement dans les sous-entendus.
    Je me posais finalement la même question si c’était une narcissique qui devenait PN, mais en fait la vraie question est quel est son profil tout court.

    Narcissique ou PN selon vous?

    Bon week-end à tous! 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. En Arts Martiaux, on appelle les « Maîtres de l’Ombre » ces gens qui nous élèvent parce qu’ils représentent l’exact opposé que ce que nous devrions ou voudrions être. C’est peut-être là leur rôle, va savoir.Je vous rejoint je pense aussi que nos âmes choisissent ce qu’elles veulent venir travailler en se réincarnant certaines rencontres sont donc inévitables pour notre évolution spirituelle. Le monde restera un véritable mystère jusqu’a la fin des temps mais bcp de religions disent qu avant meme de venir au monde notre âme choisi ses parents, à mes yeux je trouve que cette croyance donne de la force à affronter les épreuves Car nous en sommes tous capables. Personnes n’est venu au monde pour etre un souffre douleur toute sa vie, il y a un temps pour tout : un temps pour tomber, apprendre, se relever, évoluer, sublimer… et surtout expulser de notre vie de façon irrévocable les personnes toxiques!!! le plus souvent notre plus grand ennemi c’est nous même à travers nos propres pensées limitantes et notre conditionnement. Éliminer les fausses croyances rabaissantes de notre enfance la plupart du temps nous libère d’un lourd fardeau.

    Aimé par 2 people

    1. Oui, je suis aussi pour cette théorie. Tout est logique dans notre vie, nous allons vers des personnes qui sont en « résonance » avec ce qu’il y a à l’intérieur de nous.

      Une personne qui a une faible estime d’elle-même se sentira naturellement attirée par un profil plus « dominateur » car elle sera « rassurée » par le côté « sûr de lui » du profil même si ce n’est qu’une apparence. Il faut en avoir conscience pour ne plus agir en pilote automatique et se retrouver dans des traquenards émotionnels.

      Les Maîtres de l’Ombre, oui. Et le but est de dépasser ce stade, de se souvenir que nous sommes venus au monde seuls donc capables aussi d’être autonomes, de dire stop quand la situation devient périlleuse.

      Tout ce qui nous arrive est une leçon sur nous-mêmes, nos peurs et nos limitations mais aussi nos forces et nos qualités. Il faut savoir rapidement lâcher prise quand on est dans une impasse ou une situation ennuyeuse et passer à autre chose. Ne jamais s’accrocher à une tierce personne et ne jamais se reposer sur quelqu’un d’autre que soi.

      xoxo

      Aimé par 6 people

      1. Bonsoir

        Le profil dominateur peut n’être « sûr de lui » qu’en apparence. C’est ainsi qu’il faut lire la phrase.

        Une personne qui doute d’elle même va avoir tendance à « afficher » sa vulnérabilité tandis qu’un profil narcissique va se faire passer pour plus fort qu’il n’est. Cf l’image du chat qui se regarde dans un miroir et qui y voit un lion. Je ne l’ai pas sous la main et je rédige depuis mon smart.

        Aimé par 1 personne

  6. Bonjour Scarlet ,
    Je viens de lire votre article et aimerai savoir qu’est ce qu’une faille narcissique.
    En effet mon ex qui s’est révélé être un manipulateur pervers a un jour , suite a une rupture, consulte une psy qui lui a dit qu’il souffrait d’une faille narcissique. Après la rupture avec cette femme il ne pouvait s’empêcher de la contacter jour et nuit. Son esprit était omnubilé par elle.
    Je me suis toujours demandé si par conséquent il avait conscience d’être un PN.
    J’applique le no contact depuis 1 ans et demi et me sens beaucoup plus sereine depuis.
    Votre blog m’aide a tenir bon chaque fois que j’ai un moment de faiblesse. Pour cela merci a vous et toutes vos lectrices. En vous lisant on se sent enfin comprise et surtout moins seule et moins bête!
    merci!!!!
    Muriel

    J'aime

    1. Bonjour Muriel

      Une faille narcissique est une vulnérabilité dans la construction de la personnalité qui entraîne un manque d’autonomie dans l’existence de l’individu.

      Ce n’est pas un trait de caractère mais une structuration de la personnalité.

      Nous avons tous des failles narcissiques. Seulement, certaines personnes en ont conscience et travaillent dessus tandis que d’autres vivent en pilote automatique.

      Bien à vous

      Aimé par 1 personne

  7. Bonsoir à toutes et tous,
    Scarlett, comme toujours votre article est très bien écrit et compréhensible. Oui un narcissique simple aura une soif de voir à travers l’autre son besoin de LUI d’une image positive d’une soif d’amour avec un puit sans fond, ce qu’il chercher à travers l’autre c’est LUI. Ce besoin sans fond de reconnaissance narcissique est finalement une peur d’abandon syndrome de l’abandon..qui est valable pour un certain nombre de structure psychique (dont le PN mais pas sur un même niveau mais idem synrdrome de l’abandon tout comme les bordel line) Hors un « simple » manipulateur narcissique n’a pas besoin de destruction de l’autre pour exister il a juste besoin de l’autre pour exister mais pas pour l’extermination..trop utile pour lui pour le monter sur le haut d’un podium « je suis le meilleur aimé tu ne m’abandonneras point je suis si fort par rapport aux autres ». OUi ok mais cela se corse quand on a dit un mot de plus « PERVERS narcissique » qui dit perversion. Le narcissique perverti est un autre à une échelle beaucoup plus dévastatrice. Non seulement son narcissisme est d’un point de vue d’égo surdimensionné il est DIEU DIEU à lui tout seul. Mais en plus les excréments (désolé j’ai pas trouvé mieux) NOUS pauvre empathique avec affect émotion vie en somme se trouvont sur leurs chemins c’est la perversion qui se met en marches…nous écraser pour se prouver qu’il est DIEU qu’il décide de la vie et de la mort de la joie et de la peine d’autrui, NOUS SOMMES POUR LES PN UN OBJET DE HAINE ABSOLUE !! Etre âdulé à ce stade ne suffit pas à combler le trou béant qu’il a en lui. Un pervers narcissique use d’une énergie considérable à exterminer ce qui lui semble de la vermine tout être pouvant ressentir et vivre des émotions en plus de l’aduler, un « simple  » narcissique suffira à sa peine d’être adulé et prendre toute la tête de sa victime c’est sa nourriture son carburant il n’a pas besoin de plus son but ultime n’est pas d’éteindre toute forme de vie chez sa proie juste une admiration et être assujeti un PN SI ET RE SI . Il est pervertit depuis sa toute jeune enfance il n’a pû se construire que grâce à ce mécanisme (de folie) que aspirer l’autre de son énergie lui faire renvoyer non seulement qu’il était DIEU mais en plus l’aspirer de toutes énergies possibles pour s’en injecter quelques bienfaits en attendant d’autres proies est sa SEULE FACON DE VIVRE ET DE VOIR RESSENTIR LE MONDE. C’est la seule façon à ce moment de construction dans la dite enfance qu’il a pû se sortir de …la mort …ATTENTION ça n’excuse rien.. Il a sû trouver ce mécanisme d’emprise sur l’autre qui lui a servi à tenir debout et dont il a étiofé au fur et à mesure des années une toile macabre où il entasse ses victimes laissées pour mortes pour la plupart (mort psychique)
    Un ou l’autre est à prendre les jambes à son cou partir fuir le plus loin possible. L’un et l’autre détruit mais évidemment à des échelles nettement différentes. Le « narcissique » n’a pas l’intelligence de technique de manipulation et destruction que peu avoir un PN il a pas la « carrure » j’imagine très bien. L’un s’est construit en faisant croire comme on le dit en terme de psychiatrie pour différencier la névrose de la psychose l’un a fait croire qu’il avait des châteaux en Espagne l’autre vivait dans un château en Espagne….Un pervers narcissique est un psychotique sans symptôme et encore non classé dans le DSM parce qu’il s’accomode dans une réalité mais que dans les faits ce n’est même pas sa réalité. Le corps médical (j’y travaille) y médite et la réflexion de ce trouble limite de la psychose sans symptôme se révèle au grand jour. Mais je suis d’accord Scarlett trop de gens utilisent ça dans un fourre tout et discrétitent les « vrais » victimes..ils seraient urgent qu’il y est une réel classification et un vrai tableau afin que les gens n’utilisent pas ce terme à mauvais escient sans être profondément documentés informés et conseillés. Ce blog est une mine d’or..j’avais des doutes en étant de la profession de PN pour moi il m’a clairement grâce à vous Scarlett ouvert les yeux sur ce que ma raison comprenait déjà sans comprendre le tout.

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s