Facebook et les réseaux sociaux sont le Paradis des prédateurs : le cas Nathalie

Amis lecteurs,

Voici le témoignage de Nathalie, ancienne lectrice du blog, qui revient pour nous parler de ses aventures avec un déséquilibré de Facebook.

Mes annotations en violet directement dans le texte pour décortiquer le mode opératoire et surtout mettre en évidence les risques inutiles pris par Nathalie.

Si vous vous sentez seuls, tellement désespérés que vous en arrivez à nouer des contacts avec littéralement n’importe qui sur les réseaux sociaux, pensez bien que vous n’avez pas la moindre idée de qui se cache derrière un profil et derrière un clavier. C’est pure naïveté, si ce n’est carrément envie d’être agressé(e) que de donner des informations personnelles à un inconnu sur Facebook (ou ailleurs).

Soyez responsables de vous-mêmes ou vous serez agressés.

Nathalie s’en sort bien pour cette fois mais montrer que vous êtes open est exactement l’attitude qui va vous conduire droit dans le piège d’une personne malveillante. Les personnes saines et équilibrées n’ont pas besoin d’aller draguer sur Facebook… parce qu’elles sont occupées à construire une vie saine et équilibrée, pardi !

Si vous êtes en rupture sociale, allez plutôt vous inscrire dans une association LOCALE, où vous voyez à qui vous avez affaire et surtout, il y aura des témoins si jamais il s’avère que cette personne vous agresse. Tissez des liens communautaires de préférence : écoles, églises, associations, etc. N’invitez pas ces gens chez vous et n’allez pas chez eux quand vous les connaissez depuis quelques jours à peine. Allez-y étape par étape, de grâce. Ce n’est pas la course à la drague non plus, ni à l’amitié. Une personne « normale » avec de bonnes intentions prendra aussi son temps avec vous.

Un tocard qui vous accoste sur FB est un LOOSER dans tous les cas : soit un asocial, soit un arnaqueur, soit un homme déjà marié qui cherche un coup rapide, soit un désœuvré, soit un vrai prédateur pur et dur qui n’a pas de bonnes intentions vous concernant. ça peut vraiment se terminer en viol ou meurtre. Soyez conscients de cela. Ce n’est pas un jeu. En face, vous pouvez avoir un criminel, vous n’en savez rien.

Pour finir, je m’adresse surtout aux femmes qui ont tendance à tomber facilement dans le panneau : quand un homme vient vous déclarer sa flamme sur Facebook sans vous connaître… il dit exactement la même chose à des centaines d’autres et attend simplement de voir qui mord à l’hameçon.

Stay safe.

Bonsoir Scarlett,

Cela fait bien longtemps que je ne suis pas intervenue sur votre blog.  J’ai fait une psychothérapie pendant 1 an et demi après avoir subi une agression physique du PN. J’ai porté plainte contre le PN, avec l’aide aux victimes à l’appui. Non lieu, pour infraction insuffisamment caractérisée. Mais aujourd’hui, je voudrais témoigner que cette triste expérience m’a bel et bien rendue plus forte. Je n’y croyais pas il n’y a pas si longtemps.

C’est en fait une « rencontre » avec un homme sur Facebook, pourtant bien verrouillé, qui m’a fait comprendre. Cet homme avait commenté un de mes commentaires d’une photo du Dalaï Lama. En général, les paroles du Dalaï sont emplies de philosophie qui parlent à nos souffrances… Certains vont traîner sur les pages des autres et trouvent vite ce genre d’info publiée dans un élan d’émotions ou d’envie de dire quelque chose. Je me suis énormément désocialisée après le PN.

Le « destin » n’existe pas. Tout le monde devrait être traité avec circonspection et analyse/doute AVANT de donner votre confiance. Placer la responsabilité de vos choix sur une « influence extérieure positive a priori » vous expose à… tomber sur un prédateur. La « bonne nature humaine » n’existe pas non plus. Vous devez tester chaque individu et vous faire votre opinion personnelle.

Alors j’ai fait un effort, et si pourquoi pas le destin était de mon côté et m’envoyait quelqu’un de spécial ?

La conversation s’est engagée. Très vite, il me dit être écrivain, il cite même un titre de livre, qui existe effectivement, mais ses noms et prénoms sont tellement communs que je me dis que ce n’est peut-être pas lui… Méfiante hein ? Visiblement pas tant que ça !

Hum, hum… Pourquoi un parfait inconnu vous demanderait votre photo et vous en proposerait une de lui (sous couvert que ce soit bien lui, évidemment) ? Votre « non » n’a pas été aussi franc et direct puisque vous avez laissé une porte ouverte en indiquant « peut-être plus tard mais pas déjà ». La plupart des agressions ont lieu parce que la victime n’a pas été suffisamment ferme sur les sollicitations de son agresseur dès le départ (« The Gift of Fear »). Votre politesse peut vous coûter cher. Vous n’avez pas à être « sympa » avec quelqu’un que vous ne connaissez pas. « Non » est une phrase complète (du même auteur).

Il me demande au bout de quelques échanges ma photo. Je ne donne jamais ma photo, nulle part, donc je lui réponds un non aussi franc et direct. Il me demande alors si moi je veux sa photo. Même réponse, je dis non ça ne m’intéresse pas, peut-être plus tard mais pas déjà.

Puis le lendemain, il me recontacte sur FB, et on entame une conversation vraiment intéressante sur plein de sujets divers et variés, même longueur d’onde.

Ceci est votre intuition qui est juste en train de vous signaler un DANGER ! Dès qu’il y a « mais » et « pourtant » dans la même phrase, c’est qu’il y a bien quelque chose de dangereux et qu’il ne faut pas insister. Je vous conseille encore une fois de lire « The Gift of Fear » et vous y lirez que 100% des personnes agressées (souvent des femmes victimes de viol et tentative de meurtre) ont TOUTES, je dis bien toutes, eu cet avertissement mais elles ont choisi de l’éteindre, permettant ainsi à leur bourreau d’agir à sa guise. Ecoutez votre intuition !

Mais dans sa voix, il me semblait que quelque chose me dérangeait. Pourtant , je me dis que c’est peut-être bien un érudit, quelqu’un d’intéressant, de cultivé, il est peut-être bien écrivain, et accentue ma curiosité…

En lui donnant votre numéro de téléphone, à SA demande, vous validez son premier test, à savoir quelles sont vos limites et comment vous réagissez à l’autorité. Ce n’est pas parce qu’on vous DEMANDE une chose, surtout aussi personnelle que votre numéro, que vous êtes OBLIGÉE d’obéir ! Il est qui pour que vous vous mettiez en position de soumission ? Pour vous, c’est innocent. Pour lui, c’est une porte ouverte, c’est un OUI pour la suite du programme. Vous avez eu de la chance que ce soit juste sur Facebook.

L’antisociale que je suis devenue se radoucit, et je lui donne un numéro de tel pour prolonger cette conversation verbalement comme il me l’avait demandé.

Mais toujours méfiante, je lui demande où il habite, et comme c’est à l’opposé de ma région, je donne un numéro qui ne sera plus actif longtemps de toutes façons, comme ça je ne prends pas de risques. Il n’empêche que malgré toute ma méfiance, mon téléphone est devenu quasi immédiatement une sonnerie permanente !

Nous avons discuté de vive voix une seule fois. Quelques SMS, puis, en l’espace de 4 jours seulement, il est devenu omniprésent, il appelait, envoyait des SMS toutes les 2 minutes, rappelait et dans un des ses messages, il me dit « tu sais je ne suis pas méchant », puis il me dit « officiellement je suis paraphrénique*, ça veut dire que j’ai la capacité de parler aux dieux ».

*La paraphrénie est un trouble mental caractérisé par un délire paranoïde avec ou sans hallucinations (comme les symptômes positifs de la schizophrénie) sans troubles cognitifs (symptômes négatifs). Cet homme n’est pas nécessairement un pervers narcissique mais il est clair que c’est un MALADE MENTAL. Vous auriez du bloquer cet individu à ce stade, avec l’envoi intempestif de SMS et les appels. Vous n’avez même pas besoin de consulter son dossier médical ou de lui donner une « autre chance ». Il est évident que cet individu n’est pas net alors… What the hell do you keep talking to him???

Oulala panique à bord, tous mes réflexes anti-PN sont revenus en renfort en une demi-seconde, il me semblait bien que quelque chose clochait, j’ai fait une recherche Google et j’ai découvert le sens de ce mot paraphrénique.

Vous avez… ZERO OBLIGATION envers cet homme que vous ne connaissez pas. A vous qui lisez ceci, soyez adultes, bloquez les intrus surtout quand ils révèlent leur maladie mentale. Lisez la suite et vous comprendrez pourquoi le manque d’assertivité de Nathalie a permis la poursuite de ce harcèlement.

J’ai immédiatement envoyé un sms lui demandant de ne plus me recontacter, jamais, que je n’ai pas besoin d’une relation même amicale avec le genre de personne qu’il dit être, que pour ma part j’en reste là, merci de respecter ma décision. Je ne l’ai jamais vu, nous avons parlé une seule fois en 4 jours. Il n’a pas répondu. Rien de la journée. Je me dis ouf il a lâché l’affaire…le soir j’ai reçu un SMS incendiaire : « tu as bien fait de me quitter, tu auras été la femme la plus furtive de ma vie, la plus économique aussi ! lol ! personne ne voudra jamais de toi. reste dans tes montagnes parce que la poisse comme toi c’est contagieux » blablabla j’ai oublié le reste…

Disons que de votre côté, vous n’avez rien fait pour éviter cette « crise ». Là où vous auriez vraiment pu être en danger de violence physique, c’est que vous ne posez aucune limite et ne bloquez pas l’individu. Vous continuez à parler avec lui. Dans son esprit, cela l’encourage à envoyer ses missives car vous lui donnez de l’ATTENTION. Je ne comprends pas pourquoi la plupart des gens ne saisissent pas cela. C’est de la naïveté de croire qu’il faut prévenir avant d’arrêter de répondre. ça n’a aucun sens.

Il était dans sa phase de crise où il avait besoin de me détruire ! dire que je l’ai quitté m’a vraiment inquiétée !… Il m’a envoyé plusieurs sms, j’ai quand même répondu une fois en précisant que je ne l’autorisait pas à me parler comme ça, et que je bloque son numéro ainsi il parlera dans le vent, et que ce numéro est désactivé la semaine prochaine. Plus rien. Le lendemain matin, un sms pour me dire qu’il fait super beau, une ligne, la première celle qui s’affiche automatiquement, genre tout va bien il ne s’est rien passé. Puis un autre sms, et un autre…je n’en ai lu aucun, supprimé sur le champs. Il m’a appelée, j’ai crashé direct l’appel. Il m’a envoyé une 20aine de sms en 10mn, que j’ai supprimés sans lire. Il a recommencé le lendemain, puis le jour d’après. Incroyable non ? je me dis que si je n’avais pas rencontré le PN, je ne sais pas comment j’aurais vécu ce genre d’agression téléphonique. Cet homme est dangereux par téléphone, je n’ose pas imaginer celles qui l’ont connu. Il m’a dit avoir vécu des histoires tellement difficiles avec les femmes, le discours classique et habituel de la victime à sauver. Sauf que je ne suis pas fan du téléphone, que le PN me disait toujours qu’il ne supportait pas que je ne réponde pas à ses sms, donc en quelque sorte je suis une pro du « parle à ma main » 😉

Voilà, je voulais vous partager mon témoignage pour vous dire croyez en vous et votre capacité de reconstruction, et que ce n’est pas parce que vous avez croisé la route d’un connard (pardon mais je n’ai pas envie d’utiliser un autre mot) violent et destructeur, que vous en attirerez forcément un autre, ou alors tout comme moi, vous verrez clignoter vos warning partout et vous fuirez vite, plus vite que vous ne l’aurez jamais fait.

Il aurait fallu ne pas donner suite dès le début. Cela aurait vraiment témoigné d’une réelle prise de conscience de votre part. A vous, amis lecteurs, surtout n’entrez pas dans un échange si vous ne sentez pas la personne, ça ne sert à rien. Aujourd’hui, Nathalie s’estime gagnante mais en attendant, cet homme a un numéro de téléphone et rien ne dit qu’il ne cherchera pas à retrouver sa trace en réel. Vous figurez sur la liste de ces malades dès que vous autorisez un lien. Nathalie ne sait rien de cet homme, de ses antécédents médicaux et peut-être criminels mais elle l’a laissé entrer dans sa vie. A bon entendeur !

On les repère, ils nous ont affutées, soyez en certaines et laissez votre petite voix vous guider.

Publicités

29 réflexions sur “Facebook et les réseaux sociaux sont le Paradis des prédateurs : le cas Nathalie

  1. Bonjour Scarlett, je suis déçue et trouve vos commentaires bien sévères. Je ne suis pas aussi naïve que vous le dites, j’ai donné un numéro que je savais désactivé la semaine suivante. Mon téléphone est un modèle beaucoup trop vieux pour permettre de bloquer une personne, ça n’existait pas encore sur les Nokia 3210 d’il y a 15 ans, le seul qui passe dans mes montagnes ! eh oui la haute technologie n’est pas forcément le mieux partout. Et oui je m’estime gagnante. Je n’ai jamais eu de réseaux sociaux, j’ai crée une page facebook début avril pour échanger avec ma fille. Je ne vais nulle part. Le PN qui a détruit ma vie sociale et professionnelle m’a isolée du monde entier, je ne vis pas comme tout le monde parmi tout le monde. Pour une fois, depuis un an et demi, que je m’ouvrais aux autres, j’ai voulu raconter ce qu’il s’est passé. Je trouve que vous me jugez très durement. J’ai une psychanaliste vous savez, j’ai fait un gros travail en un an et demi. Et je suis tombée quand même sur « ça », ce malade schizo qui semblait plein de connaissances et qui m’a intriguée. Ma page était déjà bien vérouillée mais j’aimais laisser quelques publications publiques. Il n’y a rien de personnel publié en publique. Aucune photo, même en privé. Alors oui j’ai eu envie de m’ouvrir un peu à la vie, aux autres, au monde des humains. Malheureusement c’était un fou. J’ai fait ce que j’ai pu et je pense avoir été suffisamment lucide. Si un malade est capable de croire qu’il est avec quelqu’un en 4 jours sur ses propres inventions, c’est son problème. Ce n’est pas mon cas. Ce n’est pas que j’ai été la bonne gentille fille qui dit oui quand elle dit non. J’ai fais avec les moyens techniques que j’ai et en toute conscience que mon numéro durerait seulement quelques jours. Je n’ai pas donné ni mails, ni adresse, ni mon nom, ni photo, ni même ma région ! je suis restée très vague sur un niveau départemental. Je suis sur liste rouge et nulle part ailleurs ce facebook tout nouveau. Je crois que je n’ai pris aucun risque réel, quand on passe par la case hôpital par un PN fou furieux qu’on lui aie simplement dit que c’est un con, et qu’on consulte psy et médecins pendant pas loin de 2 ans pendant que lui fanfarone dans votre vie d’avant, on n’est pas aussi naïf que vous le dites. J’espérais partager ici les dangers de facebook et je me sens malmenée, voir ridiculisée. Ca me fait mal ce que vous dites, vous voyez comme quoi internet ce n’est vraiment pas pour moi. Merci de m’avoir publiée, mais de cette façon c’est très agressif. Je regrette. Cordialement.

    Aimé par 1 personne

    1. @Nathalie

      Je vous cite:
      “ Bonjour Scarlett, je suis déçue et trouve vos commentaires bien sévères. Je ne suis pas aussi naïve que vous le dites, j’ai donné un numéro que je savais désactivé la semaine suivante.”

      Les élections ont eu lieu chez vous, too late l’investiture du nouveau présient c’est bientôt vous ne pouvez plus postulez.
      De toute façon , @Scarlett ne recrute pas . Vous avez raison vous n’êtes pas naïve, vous jouez la naïve c’est pire 😉 how about that ?!!

      “Mon téléphone est un modèle beaucoup trop vieux pour permettre de bloquer une personne, ça n’existait pas encore sur les Nokia 3210 d’il y a 15 ans, le seul qui passe dans mes montagnes ! eh oui la haute technologie n’est pas forcément le mieux partout. Et oui je m’estime gagnante. “

      Quel âge avez vous ? L’excuse du téléphone fallait y penser, oops des collégiens l’ont faite avant vous ça aussi, Sowwwwwrrryy!!!. Mon chien à manger mon devoir, ma chatte à mal au ventre, mon bus était en panne, ma mère ne m’a as réveillé pour aller bosser, ce n’est pas de ma faute si le guichet de la banque n’a pas voulu me donner les 50 euros et a marqué solde insuffisant.
      VOUS ETES LA PLUS GRANDE VICTIME DU JOUR.

      Vous avez pensé à attaquer NOKIA , pour ne pas avoir anticiper les comportements irresponsables que le vôtre. Comme je compatis, mais bien sur c’est à cause de NOKIA , que vous avez été agressée , c’est NOKIA qui a donné vos coordonnées à ce sociopath.
      VILAIN NOKIA !!! PAS BIEN NOKIA!!!
      Pensez à attaquer MARK ZUCKERBERG et FACEBOOK aussi c’est à cause d’eux que vous avez ouvert un compte sur leur réseau.

      Ah oui je vous suis maintenant c’est la faute à son potentiel intellectuel , ses connaissances vous ont induites en erreur.

      Puis vous cloturer votre plaidoirie avec: “ Je crois que je n’ai pris aucun risque réel, quand on passe par la case hôpital par un PN fou furieux qu’on lui aie simplement dit que c’est un con, et qu’on consulte psy et médecins pendant pas loin de 2 ans pendant que lui fanfarone dans votre vie d’avant, on n’est pas aussi naïf que vous le dites. J’espérais partager ici les dangers de facebook et je me sens malmenée, voir ridiculisée. Ca me fait mal ce que vous dites, vous voyez comme quoi internet ce n’est vraiment pas pour moi” .

      Guess what girl, le juge à parfaitement intégrer votre raisonnement et à abondé dans votre sens .

      AND THE WINNER IS : NON LIEU !!!!!!🤢
      Congratulations, 🙌 👏 🙌 👏

      GTFOH,

      Aimé par 3 people

    2. 🙄 Et voilà, c’est reparti pour un tour… Culpabilisation quand on ne dit QUE la vérité , auto mensonges, auto persuasion d’avoir gagné quand on a perdu, d’avoir été prudente quand on ne l’a pas été et même du téléphone trop ancien , ce serait presque drôle si ce n’était pas désespérément dangereux !! @Nathalie, sauf votre respect, tant que vous serez convaincue que l’expérience PN, à elle seule a suffit à guérir de votre naïveté, sans travail personnel de longue haleine que vous vous mentirez et penserez que « malheureusement c’était un fou », vous ne serez crédible qu’à vos yeux ! Alors vous vous éviterez bien des déceptions à ne pas chercher de validation extérieure ! Je vous déconseille également de chercher à entamer une relation sans être allée au bout d’une thérapie et d’un développement personnel. Renouer avec la vie, ne se fait pas à l’extérieur, c’est en vous que cela se fait ! Je ne suis pas médium mais sinon le prochain ne sera guère mieux que les deux précédents. À vous de voir. Vous vous trompez vous même mais ne tromperez pas les « vieux singes » ici présents. Néanmoins , si vous n’êtes pas un modèle, votre expérience est un exemple parfait de ce qu’il ne faut surtout pas faire pour d’autres , en cela je vous remercie de ce témoignage. Bonne continuation

      Aimé par 3 people

    3. Bonjour Nathalie

      Nous avons déjà échangé au préalable et vous savez que je ne fais jamais dans la complaisance. Si vous m’envoyez un témoignage (vous ou quelqu’un d’autre, ça n’a strictement rien de personnel), je le lis et je me réserve le droit d’utiliser mon discernement.

      Et ce discernement, à la lumière des faits que vous exposez, me pousse à vous dire que c’est hyper dangereux d’ouvrir votre porte à un inconnu. Si cela vous gêne, c’est parce que vous savez bien que ce n’était pas forcément très safe pour vous de le faire.

      Il m’est arrivé une mésaventure très désagréable il y a quelque temps, qui n’a rien à voir avec la vôtre, mais illustre à quel point on peut agir sans arrière-pensée malsaine et pourtant tomber sur de vrais « méchants ». J’étais tombée en panne de voiture juste devant chez moi, un samedi après-midi (juste pour le contexte galère) et je devais aller à la pharmacie, je me sentais malade (affaiblie). Bref, j’appelle donc mon assurance pour qu’on m’envoie une dépanneuse en croisant les doigts pour que la panne soit trouvée sur place.

      1 heure après, se présente UN dépanneur, environ 40 ans, petit de taille, trapu, il fait quelques blagues, me met à l’aise. Je précise que je n’ai donné à ce monsieur AUCUN SIGNAL D’OUVERTURE autre que de lui dire que j’avais vraiment espoir qu’il trouve la panne rapidement. Je n’ai donné AUCUN DETAIL PERSONNEL, NI INTIME à cet homme. Pendant qu’il cherchait l’origine de la panne, il s’est mis à me raconter sa vie, qu’il avait été pris dans un triangle amoureux, etc. Je l’ai écouté et j’en ai ri avec lui, sans arrière-pensée, juste par courtoisie.

      Il me raconte qu’il a fait l’armée, qu’il a pris 20 kg en 5 ans. OK, je m’en fiche complètement mais je suis obligée d’écouter puisqu’il est là.

      Bref… Il trouve finalement le problème et le règle même sur place ! Super contente, je souris et lui souhaite un bon week-end. On se quitte là.

      Et c’est ici que commence un harcèlement par SMS et appels à caractère sexuel et tutoiement abusif. Au début, ça a commencé à la frontière entre « service client » et « gentille courtoisie » donc je répondais « merci » et je ramenais systématiquement l’échange vers mon assurance et l’évaluation que j’allais faire du dépannage. ça a escaladé au point où j’ai du bloquer cette personne.

      N’étant pas une personne qui se laisse faire, j’ai imprimé les captures d’écran et les ai transmises à mon assurance qui a pris le dossier en charge. Figurez-vous que ce malade m’appelle depuis d’autres numéros et je ne sais pas s’il ne va pas se présenter à mon domicile. Je n’ai pas peur, j’ai un compagnon MAIS je sais que j’aurais du stopper l’échange dès le départ. Si le harcèlement se poursuit avec consistance (en respect de la loi française), ce sera un dépôt de plainte.

      Dans le doute, il faut toujours être prudent. Le sourire, le papotage, l’absence de pensées négatives en soi sont malheureusement des portes ouvertes.

      Vous voyez, je n’ai rien demandé, je n’ai pas donné de mon propre chef mon numéro, et pourtant, j’ai été harcelée et ce n’est peut-être pas terminé à ce jour. ça va très vite avec les déséquilibrés. Ma chance a été que cela se produise dans un contexte professionnel. Je ne paye pas pour être harcelée.

      Cette motion de prudence s’applique d’autant plus quand vous conversez avec quelqu’un que vous ne voyez même pas. Il a su gagner votre confiance et vous vous êtes ouverte à lui. Ce n’est pas un jugement que de montrer les portes d’entrée d’un malade dans votre vie et de dire aux lecteurs de s’en prémunir. Que vous vous sentiez ridiculisée montre que ce sentiment existait déjà en vous.

      Que faites-vous du profil que j’ai dressé de cet individu qui va chasser en ligne ? Vous l’occultez complètement et c’est ce qui est intéressant dans votre réponse. Ces individus, prédateurs et malades mentaux, sont déjà malsains en eux-mêmes et quand vous leur tendez une perche – même sans penser à mal -, ils la saisissent et vous ne savez pas ce qu’ils ont l’intention de faire avec vous.

      Bien à vous

      Aimé par 4 people

    4. Bonjour @Nathalie,

      Merci d’avoir témoigner sur les dangers de Facebook. Je ne trouve absolument pas Facebook dangereux, à la base c’est juste un réseau social, on y va ou pas ce n’est pas obligatoire. Les personnes dessus sont à l’image du monde réel, il y a de tout en termes de proies, de prédateurs etc, il est dangereux de s’y aventurer sans avoir conscience du monde réel oui et que tout le monde y a accès, tueurs en série inclus, c’est là le danger, je vais loin pour que vous compreniez. Il y a aussi des gens comme vous qui sont les plus grands dangers pour eux-mêmes que tout danger extérieur existant car ils n’ont pas de limites personnelles et sont malléables, pilotables, à distance de surcroît. Même si Scarlett sait s’exprimer seule, c’est déplaisant pour les autres lecteurs de lire ce genre de réactions car vous avez quelqu’un qui a ouvert un blog, qui fait en sorte de vous donner son éclairage, avec des références en plus, cela demande un travail, un réel investissement et parce que ça ne vous plaît pas, parce que vous n’avez pas eu la réaction que vous attendiez (vous cherchiez des félicitations pour vous être mise en danger 😳 mais toute personne bienveillante ne peut vous encourager à risquer votre vie) vous déballez votre frustration comme si le blog avait reçu des subventions publiques et que vous étiez déçue de l’usage fait par votre argent en tant que contribuable, c’est juste dingue ce commentaire 😳 Pfff…

      Vous êtes à côté de vous-même, vous passez réellement à coté de vous, prenez du recul et relisez tout cela à tête reposée. Ce n’est pas internet qui n’est pas fait pour vous, ne vous victimisez plus, internet n’est pas un monstre qui a décidé de vous pourrir la vie, c’est juste un moyen d’accéder à une base de données, les comportements humains sont dangereux pas les outils, détendez-vous par rapport aux nouvelles technologies et focalisez-vous sur votre désamour personnel, sur comment arriver à vous aimer.

      Aimé par 2 people

  2. « Les personnes saines et équilibrées n’ont pas besoin d’aller draguer sur Facebook. » La messe est dite, il n’y a rien à ajouter !
    Ne jamais répondre aux sollicitations par Internet via ce type de réseau de victimes potentielles. C’est tout.

    Aimé par 3 people

  3. Happy Saturday @Nathalie, @Scarlett

    Je vous cite: “L’antisociale que je suis devenue se radoucit, et je lui donne un numéro de tel pour prolonger cette conversation verbalement comme il me l’avait demandé.

    Mais toujours méfiante, je lui demande où il habite, et comme c’est à l’opposé de ma région, je donne un numéro qui ne sera plus actif longtemps de toutes façons, comme ça je ne prends pas de risques”

    LA GROSSE CONTRADICTION, vous êtes méfiante mais donnez vos coordonnées sur un réseau social are you kidding me?!!!
    Do you know who you are? Do you Know your History? !!!Pfff -smh

    Tout ce que nous obtenons de concret dans ce témoignage c’est que @Nathalie intervenante du blog is the one we know who looses the fight!!!! Helloooo
    ( Je devine qu’après ça vous demanderez à @Scralett de suprimer vos témoignages du blog, c’est aussi une autre tendance : la fuite face à la réalité)

    Puis vous terminez avec: “ Voilà, je voulais vous partager mon témoignage pour vous dire croyez en vous et votre capacité de reconstruction, et que ce n’est pas parce que vous avez croisé la route d’un connard (pardon mais je n’ai pas envie d’utiliser un autre mot) violent et destructeur, que vous en attirerez forcément un autre, ou alors tout comme moi, vous verrez clignoter vos warning partout et vous fuirez vite, plus vite que vous ne l’aurez jamais fait.”

    Vous n’avez jamais été en reconstruction, vous vous exprimez comme une personne guérit ce qui est un mensonge , votre témoignage respire naïveté et irresponsabilité donc imprudence. Vous êtes das le déni total. Ce qui légalement me conforte dans la motivation du juge de “Non lieu, pour infraction insuffisamment caractérisée” . décision légale parfaitement logique et juste
    Vous n’êtes ni anti sociale et ne l’avez jamais été, ni même radoucit. ce sont des mots sucrées que vous vous attribuez.
    J’ose espérer pour vous que vous êtes en thérapie pour un bon moment, le vrai danger pour vous même c’est vous et votre déni de vous même.

    @Scarlett,

    Voilà maintenant quelques derniers témoignages pour grands nombres féminins qui se posent dans leurs discours comme des « ex victimes » et qui en réalité n’ont absolument pas , mais pas du tout intégrer le ravail personnel et intrinsèque que demande l’expérience post PN. Il semblerait que ces intervenants ne se donnent pas le temps de cogiter et méditer suffisament sur leurs profils ni ne s’accordent la nécessité de lire, relire, rerelire et réfléchir à tête reposer sur toutes les rubriques du blog, pour s’empresser de poster des témoignages pour le moins déconcertant de violence sur le plan traumatique et matériel avec des retranscriptions d’épisodes de séances psy bien souvent inachévées ou trop courtes dans un discours de “ post victimes PN reconstruites » .
    « J’ai été victime de PN , mais je viens vous dire que je m’en suis sortie , donc oui on s’en sort, croyez en mon expérience”, puis ont a droit à des “ J’ai découvert que… J’ai compris que…Le mot ….à un autre sens aujourd’hui pour moi” sous vides, what the hell is going on?!!.
    Un tel désespoir de validation est inquiétant.
    Personnellement, et cela ne tient qu’à moi, je ne m’explique pas qu’une ancienne victime puisse retomber dans la bêtise de donner ses coordonnées sur un réseau social à un inconnu, ou encore qu’une victime de parents PN et DA retourne vivre chez eux et espére sauver l’un d’eux sous prétexte qu’elle dit avoir vu la lumière après sa thérapie…. I don’t get it!! What is wrong with you people?!!!

    Ah oui !!!

    Vous pensez vraiment que pour créer se blog @Scarlett s’est réveillé un bon matin ou en pleine nuit quelques mois après sa propre expérience et la lumière fut?!!!

    I am stunt,

    Aimé par 3 people

    1. Hello @Dandoha, oui , il ne serait pas étonnant que @Nathalie veuille effacer ses commentaires très bientôt . Elle s’attendait à la médaille de l’ambassadrice des dangers du net , alors qu’elle est son propre danger. Pour nous c’est évident. Je comprends qu’elle soit déçue lol

      Aimé par 3 people

    2. La mafia des victimes chroniques est pire que celle des pervers narcissiques. Aux Etats-Unis, ils envisagent même d’inscrire les victimes chroniques dans le manuel des troubles mentaux et de la personnalité sous l’intitulé « Narcissistic victim disorder ».

      Voilà à quoi les vraies victimes vont être réduites. Les gens, les victimes chroniques qui refusent de se regarder en face => nous allons tous bientôt figurer au même titre, dans le même ouvrage… que ceux que nous combattons, quelle belle ironie ! Le truc, c’est que dans le DSM (classement des maladies et troubles), il n’y a même pas la « perversion narcissique » dans la version actuelle. Donc nous allons même y figurer bien avant le PN, super.

      A force de voir des personnes qui se proclament « victimes » mais qui, dans le même temps, refusent toute vérité, tout conseil, toute opinion qui ne va pas dans le sens du victimisme, le grand public et les psychiatres ne nous croient même plus. On est devenus une BLAGUE GEANTE.

      Le projet est sérieux et réellement à l’étude. A force de crier au loup, sans rien changer pour autant, nous perdons toute crédibilité.

      Aimé par 3 people

      1. @Scarlett,

        Je suis plus optimiste parce que les gens comme nous qui sont conscientisés et réalistes nous refusons le statut de victime. La subtilité de la distinction elle est là, le travail d’introspection , donc on ne sera pas concerné. Mais les @Nathalie oui.
        L’aspect intéressant de ce classement c’est qu ces victimes seront identifiées et on pourra s’en protéger comme des PN, c’est à dire que on remontera la chaine à l’envers, vous ciblez la victime vous identifiez donc le PN.

        There is still hope though,

        Aimé par 3 people

      2. I still believe in us too, dear 😂😂😂

        Ce que je n’ai pas précisé, c’est que je reçois beaucoup plus d’attaques du lobby victimiste chronique que d’insultes de pseudo PN.

        La preuve que c’est l’esprit du discernement qui règne sur le blog et que ça les dérange suffisamment pour qu’elles se sentent obligées de m’attaquer.

        Si je n’aime pas un blog, je passe dessus. Je ne m’amuse pas à revenir tous les jours et à poster des commentaires, envoyer des mails malveillants. Genre, je n’aime pas ton travail mais je reviens quand même.

        Si tu es fan en cachette, just like the blog 😂😂😂. Ah les haters, c’est quelque chose, je te jure.

        Heureusement qu’il y a quand même des gens qui voient la cause au delà de leur cas particulier.

        Oui, on pourra les identifier en espérant qu’il n’y ait pas d’amalgame. Mais je crains fort que le grand public ne soit pas capable de faire la différence. Déjà qu’ils confondent la bipolarité avec le trouble borderline par exemple…

        Si le lobby PN arrive à nous faire passer pour les déséquilibrés officiellement, ça va être chaud à Bagdad. Il va nous falloir de sérieux appuis pour faire valoir la cause.

        💋💋💋

        Aimé par 1 personne

  4. Bonjour à tous, merci @Nathalie de raconter ce nouveau chapitre de votre vie , même si il est une fois encore sombre… Je ne vous juge pas mais je dois dire que je suis effarée par ce que j’ai lu. Ce nouveau déséquilibré doit vous alerter au plus haut point quant à votre vulnérabilité et votre crédulité , ENCORE présente . Comment peut on ne toujours pas avoir compris que des gens sont dangereux et que l’on doit se protéger après une expérience PN ? En n’ayant toujours pas réglé le problème d’ennui et de solitude due à quoi , une fois encore ? Je vous le donne dans le mille : À la Dépendance affective. @Nathalie, vous manquez encore de discernement parce que vous ne vous aimez toujours pas , vous ne vous faites pas confiance, vous mendiez l’attention des autres parce que vous ne vous en portez pas ! Le mec vous dit clairement qu’il est malade , vous poursuivez l’échange. Vous lui dites au revoir mais vous ne le bloquez pas. C’est VOUS qu’il faut régler, pas les malades qui traînent ! Ce n’est pas la faute à « pas de chance  » , vous êtes responsable de ce fiasco ! En dépit du fait que je sois personnellement contre les rencontres virtuelles, (je n’ai dans mon FB que des gens que je connais dans la vraie vie ) je suis contre les sites de rencontres, nid à tarés ,pour moi, c’est déjà pas évident dans la vraie vie alors derrière un écran, non merci ! Lol ! Je ne juge personne mais , au minimum PROTÉGEZ VOUS ! Cela peut aller très loin ce genre d’interaction… Merci @Scarlett pour ce précieux rappel. Belle journée à tous

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour à toutes et tous,

    Il est claire que l’ennui et l’un des pires ennemis de l’être humain, on ressent une certaine solitude également chez Nathalie.

    Ce que je trouve dingue dans toutes ces histoires avec des pn ou malades mentaux, c’est que finalement ils ont une vision bien plus claire que la notre. Un self control plus maitrisé, une confiance en eux à priori correcte…
    Je me suis sentie, et me sens d’ailleurs toujours vulnérable dans ce monde, je sais qu’un air, un regard, une parole, une attitude peuvent en dire long sur nous… un message sur un écran aussi…
    Une vie post pn, un combat de tous les instants…

    Bonne journée à toutes et tous ⭐️

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour @Anissa, très honnêtement, l’ennuie est sorti de ma vie quand j’ai été heureuse de vivre avec moi même… Je ne m’ennuie jamais ! Ma conclusion est : L’ennui est synonyme de mal-être avec soi même, le sentiment de solitude aussi , je vous suggère d’y méditer. Bien à vous

      Aimé par 3 people

      1. En lisant tous les commentaires , je tiens à dire que je n’ai pas le temps de m’ennuyer …je travaille 12 à 15 h/jour ….je prépare mon déménagement dans ma nouvelle maison…ma 2ème fille vient d’accoucher de son 2ème enfant. Elle est en soin intensifs suite à une hémorragie du ligament large. Merci à la réactivité du corps médical! Je vais chercher ma petite-fille la semaine prochaine pour seconder ma fille et son époux. En pleine instance de divorce, mon propre époux me harcèle de propos sordides …Sincèrement, je ne m’ennuie pas …et c’est sur ce blog que j’y puise mes forces …je peux tenir grâce à Mmes Scarlett, Dandoha et Hystoriacyn….Mêmes si c’est difficile quelquefois à entendre …elles détiennent la vérité (ou d’une moins une part) qui permet d’avancer et se sortir des relations toxiques et destructrices….
        Encore merci à elles , qui donnent sans compter …

        Aimé par 2 people

    2. Bonjour Anissa

      « Ce que je trouve dingue dans toutes ces histoires avec des pn ou malades mentaux, c’est que finalement ils ont une vision bien plus claire que la notre »

      En plein dans le mille !

      Quand quelqu’un peut être en prédation… C’est qu’il a forcément au moins une longueur d’avance sur vous et qu’il a une stratégie. Ceci est la clef. Mais comme les victimes chroniques ne veulent pas comprendre cela, elles ont une vision complètement édulcorée de la réalité.

      Un PN est LOIN, à des années lumière d’avoir besoin d’aide, certainement pas de sa victime. S’il cherche de l’aide, ce sera uniquement pour perfectionner son art, auprès d’un prédateur pire que lui.

      Oui, beaucoup plus de détermination, de contrôle (ils ne vivent que de ça) mais ils ne peuvent vous re-victimiser que si vous vous laissez faire. N’oubliez jamais que, certes ils sont intelligents, mais ils ont toujours le même mode opératoire aussi. Dès que vous le voyez, ne cherchez pas plus loin. Il ne faut pas vivre dans la peur, Anissa, ça ne sert à rien. Intégrez plutôt comment ils fonctionnent et vous arriverez à les détecter de loin.

      Très bon week-end 💋

      Aimé par 2 people

    3. Happy Saturday @ Anissa,

      “Ce que je trouve dingue dans toutes ces histoires avec des pn ou malades mentaux, c’est que finalement ils ont une vision bien plus claire que la notre. Un self control plus maitrisé, une confiance en eux à priori correcte…”

      Ah bon?????😳 😨

      J'aime

  6. Accepter sa responsabilité dans son irresponsabilité est bien difficile pour une victime chronique. Mais il n’y a pas d’autre choix possible ! @Nathalie j’ai fait preuve de sarcasme, ce n’est pas méchant mais il faut vous mettre face au ridicule, non pas de votre être mais de votre attitude. Le fait que votre PN vous est envoyé à l’hôpital, n’est en rien un gage de votre discernement présent. Pas plus qu’il ne l’est pour les proies qui ont fini dans un cercueil ! Si tel était le cas , personne n’aurait accumulé les PN ! Comment expliquez vous que certaines en rencontrent plusieurs ?? Parce que comme vous , elles ne règlent rien et pensent que leur simple expérience les a vacciné ! C’est faux, ce serait trop facile. Il y a un adage qui dit que la vie est un bon prof, tant que tu n’as pas compris la leçon , elle te l’a répète ! VOUS VOUS METTEZ EN GRAND DANGER ! Avant de vouloir prodiguez des conseils , certes plein de bon sens, aux autres , APPLIQUEZ LES !

    Aimé par 2 people

  7. et voilà, la boucle est boucler, en un an à peu près, les personnes que ce blog est sensé aider sont devenu la cible.

    Bravo à la perverse qui s’est servi de l’égo de la créatrice pour gangrener son travail avec sa bénédiction, en plus.

    Ce blog est une mine d’or pour comprendre le processus, il suffit de lire les commentaires.

    Merci

    J'aime

    1. Je publie votre commentaire uniquement pour illustrer les haters dont je parlais précédemment.

      Ces personnes qui viennent sur un blog dans le seul but de nuire. De la pure malveillance. Et que tout le monde sache que des commentaires et mails malins comme ceux-ci, j’en reçois légion chaque jour. En principe, c’est la poubelle directement.

      Poukette est une personne qui rôde sur ce blog depuis des années, avait choisi de partir mais revient pourtant poster sa négativité.

      Vous êtes une personne qui se nourrit de la détresse des autres et qui cherche à détruire. Grand bien vous en fasse et je vous souhaite de trouver d’autres occupations que mon blog. Un jour, peut-être 😂

      Vous avez eu vos 2 secondes de gloire. On peut continuer à construire maintenant ?

      Bref… la vie continue.

      Aimé par 3 people

    2. Poukette, vous n’êtes pas le porte-parole des victimes/complices de PN 🛑
      Ne dites pas « les personnes que ce blog est sensé aider sont devenu la cible » parlez en votre propre nom, assumez-vous, car tout le monde ne veut pas forcément être assimilé à vous 🛑
      Sachez simplement que lorsque l’on a décidé de s’élever personne ne peut nous arrêter🔝✔️ encore moins quelqu’un qui a besoin de venir se nourrir sur un blog qu’il n’aime pas 🙂
      C’est tout pour moi, au revoir.

      Aimé par 3 people

  8. Ca craint cet acharnement quand même… excusez moi mais je me permet de donner mon avis. Tu as tout à fait raison Scarlett dans ton analyse et cet article est un rappel à tous et à toutes du monde dans lequel on vit, qu il est de notre devoir de nous protéger si nous nous aimons vraiment et donc de ne pas laisser entrer des inconnus facilement dans nos vies bien évidemment… je pense que l’ego de Nathalie à été touché certe… son commentaire valait une réponse de ta part et tu l’as fait ✅ mais pourquoi laisser les autres s’acharner et la descendre violemment… elle se dit asociable, elle a l’air fragile imaginez qu’elle fasse une bêtise ou que vous l’enfonciez dans une dépression, ou un Mal etre encore plus profond… la bienveillance doit rester de mise je pense… je suis pas en train de dire qu’il faille infantiliser les personnes et leur passer la pommade. Mais certains commentaires disent la meme chose et tourne en rond et en plus sont des véritables pavés… je vois pas l’utilité du moment que le message est passé une fois. Oui c’était dangereux, inconscient mais voilà c’est fait. Autant tirer vers le haut et en tirer une conclusion positive: se protéger et se respecter d’avantage…

    Aimé par 5 people

    1. Bonsoir @Mila, c’est le but d’un blog , que chacun donne son avis. Chacun peut lire où pas aussi… Je crois très honnêtement que @Nathalie n’est pas fragile et que si elle fait une dépression, ce n’est pas à cause de « nos pavés  » qu’elle est libre de lire ou non tout comme elle est libre d’en tenir compte dans sa vie où non. À imaginer que ce puisse être le cas, ce que je ne pense pas puisque quand on ne l’a pas fait avec un PN , ni après un psychopathe virtuel , ce ne sont pas nos commentaires qui l’y pousseront, ce n’est pas à vous à qui je vais apprendre combien le DA est fort. Il faut être fort pour endurer des années et des années de souffrance comme il le fait. La force dont il dispose est simplement utilisée à mauvais escient. Le DA n’est pas si fragile que cela. Mais ok , imaginons… @Nathalie est adulte. Elle a tous les pouvoirs dans sa vie. Y compris celui de vivre ou de cesser de vivre. C’est dans ses seules mains. Je trouve que c’est un peu facile de dire « imaginez qu’elle fasse une bêtise  » une fois encore , cela déresponsabilise @Nathalie. Je suis désolée mais cette bêtise dont vous parlez , serait la décision de la seule personne concernée. J’imagine bien que ce n’est pas agréable pour @Nathalie mais @Nathalie n’a pas compris . Vous , vous dites « Ok c’était une erreur « , @Nathalie accuse la malchance et même son téléphone. Vous dites : « Oui c’était dangereux , Oui c’était inconscient mais voilà c’est fait  » évidemment, on ne peut remonter le temps. Ce que j’ai dit à @Nathalie, je l’ai dit en pensant plutôt au futur. Elle est en danger. J’ai plus peur pour @Nathalie de qui elle acceptera de fréquenter et comment , vu son état d’esprit que d’un passage à l’acte ou d’une dépression. J’ai choisi de le faire , sans doute aussi avec un brin « d’agacement « . Parce qu’avec tout le travail de @Scarlett , les articles , tout ce qui est expliqué en long en large et en travers, qu’une « ancienne » revienne en mode vainqueur , je trouve cela déplacé. Moi aussi je dis ce que je pense. chacun a tenté de lui faire comprendre les choses à sa manière, libre à @Nathalie de ne pas en tenir compte . C’est même très certainement ce qu’elle fera. Et ce sera son choix, sa liberté de le faire. J’ai essayé de lui faire comprendre ce qui me semble être un moyen d’être plus responsable d’elle même en se protégeant plus. Ce qui est pour moi bienveillant. La bienveillance, ce n’est pas forcément faire des compliments selon moi… C’est dire des choses dans l’intérêt de l’autre, ce que j’ai fait , c’est pour elle et pour d’autres lecteurs peut être encore vulnérables. Je n’ai rien à gagner , rien à perdre à titre personnel. J’assume tout ce que j’ai dit. Pour finir , Nathalie n’a pas poursuivi l’échange. Nous ne savons pas où elle en est , que vous imaginez déjà qu’elle peut se pendre en gros ! Mais peut être que @Nathalie, est sur une autre voie , qu’elle s’est retirée et qu’elle réfléchit et se tirer vers le haut aussi ! « Autant tirer une conclusion positive » dites vous ? Il y a de meilleurs scénarios tout de même. Et c’est tout le mal que je souhaite à @Nathalie. J’ai encore fait un pavé, désolée… 😬🙊

      Aimé par 1 personne

      1. Justement elle ne répondait même plus et vous avais continué à parler dans le vent pendant toute la journée pour dire la même chose et la rabaisser.C’est mon avis et Ca me pose aucun problème de nager à contre courant lorsque je trouve que ce n’est pas correct à mon sens, c’est tout. Je trouve que c’est trop facile d être derrière un écran et de dicter ou doit aller la personne sans la connaître en se moquant. Il me semble que tout le monde fait des erreurs et que certaines n’en sont pas non plus à leur Coup d’essai avc un pn… donc voilà c’est bien de donner des conseils mais dans le respect c’est mieux. Sinon ca s’appl du jugement et ca ne vaut pas mieux qu’une discussion avc un pn je trouve lol Excusez moi mais je ne suis pas un mouton qui suit le troupeau lorsque je ne suis pas d’accord. Voilà c’est dit. Ce ne sera peut être pas publié je ne sais pas. Je ne juge personne je donne mon avis. Et je ne pense pas polémiquer 20 ans sur le sujet. Bonne soirée à tous.

        Aimé par 6 people

      2. Bonsoir à tous

        Je pense que chacun a exprimé son point de vue pour ou contre ou indifférent sur la question de mon introduction au récit de Nathalie.

        Je n’ai pas de script à suivre donc on ne peut pas plaire à tout le monde. Chacun vient projeter sa sensibilité sur les écrits et il en sera toujours ainsi. Parfois, il y a une résonance et d’autres fois, non. Le jour où je n’aurai plus rien à dire et où il faudra juste dire « Oui Oui », ce blog n’aura plus de raison d’être et ce sera le cours normal de la vie.

        Nathalie a donné son point de vue et je lui souhaite beaucoup de bonheur pour la suite, comme à vous tous. Il arrive qu’on ne soit pas d’accord mais il n’y a aucune malveillance derrière. Et celui qui croit le contraire… God bless aussi.

        Édit : merci de ne plus poster de commentaire sur cet article ! Je le laisse en consultation car le sujet peut intéresser quelqu’un mais la polémique est terminée.

        X 💋

        Aimé par 3 people

  9. Le costume de victime n’est confortable que pour ceux qui pensent que la vulnérabilité est une vertu. Mais non : il y a difference entre sensibilité mesurée et vulnérabilité étalée au grand jour.

    Nathalie, permettez-moi quelques commentaires de bon sens au sujet des réseaux sociaux (en tant que « jeune » qui est née en même temps que ces technologies 😉 ):

    – publier une phrase du Dalaï Lama en mode Public sur FB montre votre besoin énorme de validation par autrui. Cela revient à clamer au MONDE ENTIER : « Je suis une victime de la vie qui a besoin de réconfort ».
    – Ce genre de phrases inspirantes, écrivez-les plutôt sur un carnet, ou sur des post-it. C’est votre nourriture spirituelle, à vous, et personne d’autre.
    – Savez-vous que votre ex-PN peut aussi voir vos publications FB publiques ? S’il est fou et que vous voulez vous en protéger, pourquoi lui donnez-vous un moyen de constater par lui-même à quel point vous êtes encore fragile ?
    – En écrivant même des banalités, vous vous mettez en danger vous-même – avec lui, et tous les autres toxiques (gourous, terroristes…) que vous ne connaissez pas encore !!
    – L’ordinateur ne protège pas de la malveillance… Les mots écrits sur un clavier font autant de mal qu’une vraie conversation. Alors ne laissez personne entrer ainsi dans votre vie.
    – La clé pour un profil sécurisé ? Etre sans pitié. Bloquer les nuisibles de FB, trouver un pseudonyme, filtrer les amis, sécuriser toutes les photos.
    – FB peut être une superbe opportunité ! Aujourd’hui, tous les théâtres, opéras, musées, salles de cinéma, associations sportives etc. ont leur page FB. Suivez les pages sur des sujets qui vous informent des différentes manifestations à venir : vous pourrez ainsi faire de belles rencontres autour de vraies activités et avec de vraies personnes !

    Et je dis ça aussi par expérience.
    Un des toxiques qui m’avait pourri la vie avait vraiment râlé, pendant notre « non-relation », devant mon profil FB presque vierge. Il préparait déjà sa sortie et ses allers-retours en mode « navette parlementaire ». Une fois reparti en chasse, en m’ajoutant comme « amie », il comptait continuer à me stalker en long, en large et en travers – et sous couvert d’anonymat. Mon profil est toujours aussi vide, ne lui en déplaise. Et il a juste gagné un blocage perpétuel de toutes ses pages, à vie.

    Nathalie, souvenez-vous : les gens les plus heureux sont souvent ceux qui perdent le moins leur temps sur les réseaux sociaux. Et sur Internet aussi, sauf s’ils y tiennent une page constructive et qu’il s’agit pour eux d’un simple outil, et non d’une réalité virtuelle. 😉

    Aimé par 7 people

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s