[Témoignage + Livre d’Or] Alice : « Les lectures de votre extraordinaire blog, les dires de ma psychiatre (que je trouvais excessifs et faux), tout m’est apparu, comme un voile qui se lève sur une réalité déniée, refusée pendant tant d’années. »

Les amis,

Histoire de clôturer ce beau Lundi de Pentecôte sur une note extrêmement positive et de prouver (si besoin était, n’est-ce pas ?), que dire la vérité est toujours payant, voici le témoignage / livre d’or d’une lectrice prénommée Alice (prénom modifié). Merci, merci à vous pour ce beau retour gagnant et toutes mes félicitations pour avoir finalement décidé de vous respecter.

Je vous laisse en prendre connaissance. Sachez que, comme le souligne Alice, ce n’est pas un outil, ou une personne extérieure qui peut être votre déclic. L’outil n’est efficace que quand vous avez décidé de vivre, tout simplement. Tant que vous demeurez dans la pulsion de mort, que vous refusez de lâcher prise sur le pervers, vous pourrez passer des années à aller de spécialiste en spécialiste… Peine perdue. Choisissez de rester dans votre souffrance parce qu’au fond, elle vous fait avancer ou quittez-la pour aller vers la vie. En gros, faites un choix et assumez-le.

Si vous voulez le pervers, soyez au clair avec le profil et assumez de vous faire maltraiter. Que tout ce masochisme ne soit pas pour rien.

Si vous voulez le respect, alors vous ne l’aurez que sans le pervers.

Il n’existe pas d’autre alternative. C’est simple.

Afin d’épargner le temps de tous ceux qui viennent commenter ici sur la « dureté » de certaines de nos interventions… Oui, parfois la vérité est difficile. Oui, nos paroles sont fermes. Mais avez-vous aussi l’honnêteté intellectuelle de considérer le danger que nous avons en face ? Pour info, nous ne sommes pas en train de vendre des cours de tricot mais bien de libérer des êtres humains du joug d’un bourreau. Alors, retournez tranquillement planter vos pâquerettes et danser avec les Bisounours pendant que nous sauvons des psychismes en état de mort imminente, merci 😉

Je vous embrasse, aimez-vous d’abord ❤

Bonjour Scarlett

Un immense merci à vous ainsi qu’aux intervenants. Les analyses sont d’une précision extraordinaire, les vécus si ressemblants, cela paraît incroyable tant ces personnes sont stéréotypées.

J’ai passé 7 ans et demi avec un PN, je l’ai quitté la mort dans l’âme (DA).

Il m’a bombardée de textos, mots doux, fleurs, promesses, pendant 2 ans. Apparaissait à la sortie de mon travail, devant mon domicile. Toujours avec les mots choisis….Il me connaît si bien, les leviers sont un jeu d’enfant pour eux !

En fait, j’ai compris aujourd’hui qu’il n’avait d’autre but que de me pourrir la vie, m’empêcher de me reconstruire.

Mission accomplie alors pour lui. J’avais rencontré à ce moment une belle personne, un homme, un cadeau de la vie. J’ai saboté en toute conscience cette belle histoire pour retourner vers mon bourreau. Être aimée dans la tourmente et le sacrifice me paraissait tellement héroïque peut-être ?

Mon PN m’avait complètement lavé le cerveau, il était une secte à lui seul.

J’ai replongé en croyant à un futur possible, avec enthousiasme. Promesses, rêve vendu, j’ai douté de moi, enfoui les insultes, crachats, menaces, j’ai préféré le croire plutôt que de croire à mon vécu et à mes souffrances.

J’ai très vite déchanté, il était le même, en pire car il avait la rancœur de mon départ et des deux années passées sans moi, seul me disait il. (Je sais aujourd’hui que ce n’était pas tout à fait exact, mensonge encore, il voulait me culpabiliser, me faire pitié).

J’avais tellement ce besoin inconscient de « le sauver » !

Violence physique, morale, mépris insidieux, rabaissement permanent mais parfois camouflé, le chaud froid, les incohérences entre les dires et les faits. Je l’ai quitté de nouveau il y a deux mois car j’ai vraiment eu une prise conscience lors de cette crise hyper violente. Il était dans l’agression envers moi mais aussi dans l’auto-destruction envers lui (pseudo mutilation).

J’ai eu très peur, il ne se contrôlait plus, j’étais vraiment en danger. Et pourtant, ce n’était pas la première fois, loin de là, mais cette fois, tout s’est mis en place dans ma tête, comme un puzzle qui subitement s’assemble.

Les lectures de votre extraordinaire blog, les dires de ma psychiatre (que je trouvais excessifs et faux), tout m’est apparu, comme un voile qui se lève sur une réalité déniée, refusée pendant tant d’années.

J’avais mûri, je pouvais agir maintenant, mais cette fois avec conviction, sans douleur, car j’avais assimilé que cela ne cesserait JAMAIS.

J’ai (enfin) compris les mécanismes le concernant et aussi et surtout les miens, victimisation chronique, récompense du retour au calme, sentiment d’exister dans ces drames, satisfaction malsaine de se croire forte de résister à toutes ses colères et maltraitances. J’étais une héroïne (!) malheureuse.

J’ai soudain vu les choses avec clairvoyance, toutes les informations lues dans votre blog, et les séances chez la psy (qui n’avait pu me sevrer de ce PN) se sont cristallisées et la réalité m’est apparue. Il s’agit bien d’un sevrage, comme un alcoolique qui viendrait sans cesse chercher la bouteille qui le détruit.

Ils nous connaissent si bien, que la marionnette que nous sommes dans leur main, ne peut qu’exécuter le scénario qu’ils ont tant plaisir à nous voir jouer. Nous ne comprenons alors rien, eux se délectent. Nous répétons sans cesse la même pièce, avec le final de violence et d’humiliation, et on recommence. Ils tirent les ficelles, et on « re-danse ».

Mais un jour, lorsque l’on a compris cela, on voit la haine qu’il avait pour nous derrière toutes ces fausses apparences, et on s’affranchit de « notre » PN. On peut exister sans ce diabolique marionnettiste et reprendre sa vie en main.

Je l’ai fait, la seconde fois a été la bonne. Il a subitement disparu en terme de harcèlement. Je suppose qu’il a vu que j’avais compris les mécanismes de cette relation, je ne sais pas exactement. Il a laissé tomber.
J’ai peu de temps après cette ultime séparation, ce sauvetage de moi même, vu un kinésiologue. Je recommande vivement cette méthode qui s’apparente un peu à l’EMDR.

En une séance, j’ai un ressenti un bienfait spectaculaire. Les peurs, le manque du PN que je croyais aimer d’un amour fou (c’était le cas littéralement), la dépendance ont disparu. Tout ce qui m’avait laissée vulnérable après la première séparation a disparu. C’est assez fabuleux, la KINÉSIOLOGIE agit sur les traumatismes, et ils sont profonds après ces expériences de vie auprès d’un PN.

Je reste tout de même vigilante sur moi-même car je peux être ma pire ennemie, j’ai mes fragilités. Je dois encore travailler sur le respect de soi et les limites à poser, sans transiger.

Je m’en veux d’avoir gâché 9 ans de ma vie, tout était sous mes yeux, tout était évident, et pourtant je me suis obstinée à vouloir le sauver ! C’était moi qu’il fallait sauver, pas lui ! Comment ai-je pu être si bête, me laisser faire ainsi, moi. J’ai perdu tant dans cette bataille….et tant….

J’ai grandi, voilà au moins ce qu’il y a de positif. Si j’avais compris plus tôt…

Réagissez ! Réagissez ! Le temps perdu ne se rattrape pas.

La fin du calvaire est entre vos mains, rien qu’entre vos mains.

Personne ne peut agir à vos places. L’aide ne fera rien si VOUS ne décidez pas de vivre. Il n’y a que vous qui pouvez vous sauver, au sens propre et figuré. Mais c’est possible, n’ayez pas peur de la liberté. Les PN nous rendent tellement dépendants. Mais pourtant la vie est beaucoup plus facile libre, sans eux, qu’avec eux. Ils font tout pour nous le faire oublier.

Merci pour l’enrichissement reçu grâce à vos articles si pertinents.
Merci de m’avoir lue.

Bon courage à toutes et tous.
Je REVIS !
Je n’aurais jamais penser pouvoir le dire, pourvoir le vivre, pouvoir le faire. Je ne l’imaginais même pas, je pensais être condamnée à vie, par lui, et par ma faiblesse.

Et pourtant, OUI, on s’en sort ! c’est possible !

PRENEZ SOIN DE VOUS.

Alice

Publicités

8 réflexions sur “[Témoignage + Livre d’Or] Alice : « Les lectures de votre extraordinaire blog, les dires de ma psychiatre (que je trouvais excessifs et faux), tout m’est apparu, comme un voile qui se lève sur une réalité déniée, refusée pendant tant d’années. »

  1. Bonjour @Alice , merci pour ce magnifique témoignage, toutes mes félicitations pour votre liberté retrouvée ! C’est revigorant de vous lire ! Soyez fière de vous, vous n’avez rien perdu , vous avez appris, vous vous êtes grandie. Au final , le bilan est plus que positif, c’est ce qui compte, le meilleur reste à venir , prenez soin de vous et plein de bonheur ! 😉 (@Scarlett, ton intro , j’adore , juste et drôle à la fois ! 👌🏼🤣)

    Aimé par 4 people

  2. Magnifique témoignage, merci!
    Ne t’en veux pas pour ces 9ans…. On croit avoir perdu du temps mais on gagne en connaissance sur nous, sur notre fonctionnement, sur les autres… Il y a tant de manipulateurs autour de nous (je trouve)! Aujourd’hui je ne me laisse plus faire, je m’affirme, je réponds de suite et donne des arguments (faits réels) lorsqu’en face quelqu’un essaie de retourner la faute sur moi. Je suis heureuse de cela, je me sens pluss droite et fière de moi!
    Alice, toi aussi tu vas trouver ce que t’as apporté cette page de ton passé! Courage et pense bien à prendre soin de toi!

    Aimé par 4 people

  3. Bonjour à toutes et à tous,
    Bonjour ALice, merci pour ce beau commentaire. Vous avez raison il y a un moment donné le puzzle s’emboite devant nos yeux, la réalité brûle mais elle libère aussi. Il n’y a qu’une seule personne et c’est bien nous même qui devons choisir LA VIE. Vous n’avez pas à vous en vouloir d’avoir « gâché » 9 ans de votre vie, bien sûr que le temps ne se rattrape pas, mais il a fait de vous qui vous êtes. Une rencontre avec un pn n’est jamais le fruit du hasard, cela vient nous dire quelque chose, faire raisonner nos failles, je dirais presque que c’était écrit comme une évidence. Toutes les personnes qui ont côtoyé un pn ont des failles profondes dû à leur histoire, elles ne se voient pas spécialement mais elles étaient là endormis et ont aimanté dans nos vies une personnalité tel qu’un pn pour combler ce trou béant en nous. Erreur, mais ça on ne l’apprend qu’après la rupture , patiemment lorsqu’on se reconstruit. Mais ne culpabilisez pas vous allez apprendre à vous connaitre et m’a l’air d’être le cas davantage, mieux que jamais.
    J’ai déjà entendu parlé de l’EDMR qui parait être une méthode très efficace aussi., quoiqu’on choississe comme méthode la clé est en nous à condition d’être en plein accord avec le mot VIVRE.
    Belle continuation à vous.

    Aimé par 2 people

  4. C’est toujours un plaisir de lire ce genre de témoignage, bravo Alice vous pouvez être fière de vous! Rien n’est perdu, vous allez à présent découvrir une nouvelle façon d’apprécier le temps qui s’offre à vous car vous saurez l’apprécier avec votre nouveau regard et savourez tous les petits plaisirs de la vie qui la rendent si belle. Prenez soin de vous.

    Aimé par 2 people

  5. Bonjour Alice
    beau témoignage ….
    et comme nous le précise Dory25 oui à un moment les pièces du puzzle s’emboitent et là nous sommes confrontés à la « réalité » et là nous commençons le long travail de la reconstruction .
    Vous avez compris et vous revivez, c’est l’essentiel, bravo à vous
    et surtout bravo à ce magnifique blog où nous pouvons puiser des infos, des témoignages, des conseils, qui nous aident à prendre conscience de la relation malsaine dans laquelle malheureusement nous nous complaisons. Oui Scarlett pour celles et ceux qui ne veulent pas comprendre, il faut rester au pays des bisounours où tout le monde il est beau tout le monde il est gentil!
    bien à vous toutes et tous….

    Aimé par 3 people

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s