[Témoignage explicite] Cindy (2/2) : « Je comprends maintenant quand on dit qu’un PN cherche à nous tuer, c’est la vérité. Votre blog m’a sauvée ! « 

Et voici la partie 2, tant attendue ! Merci de votre confiance, une fois de plus, Cindy ❤

La fin de la première partie a laissé Cindy certaine du profil pervers narcissique d’Alban. A ce stade, il a montré TOUS les drapeaux rouges, tous les comportements dégradants, humiliants, rabaissants possibles.

Alors, savoir que l’on vit avec un pervers narcissique – donc un ennemi -, suffit-il à certaines personnes pour comprendre POURQUOI elles doivent se protéger et renoncer à leurs illusions « amoureuses » ?

Peut-on sauver une personne qui ne s’aime tellement pas qu’elle retourne avec son bourreau alors qu’il a dévoilé son vrai visage, ses vraies intentions et son besoin de destruction d’autrui ?

Quel est le chaînon manquant entre la perception d’un danger… et l’instinct qui pousse tout être vivant (les animaux aussi) à s’en éloigner ?

Voici comment la structure de votre personnalité (dépendance affective) peut vous transformer en zombie sans raisonnement, sans instinct de préservation et de conservation, sans amour de vous, sans respect de vous, sans aucune guidance intérieure, sans aucun objectif de vie si ce n’est de servir le marionnettiste que vous avez érigé en maître de votre existence.

La surprise dont je vous ai parlé en introduction de première partie est le « secret » du PN livré dans ce paragraphe :

Il ne disait rien mais je le questionnais et il m’a avoué qu’une fois partie, il ne penserait absolument pas à moi, qu’il était inconcevable qu’il se fasse aider, que ce n’était pas de sa faute, qu’il est comme cela et qu’il n’arrive pas à se remettre en question, que s’il pense à cela, il se trouverait une excuse très vite et qu’il irait très bien.

Vous êtes seuls. Indéfiniment seuls dans cette « relation ». Le PN ne s’attache à personne. Pendant que vous ramez, que vous vous suicidez pour sauver une illusion, il passe de personne en personne, toutes sont des no names, des corps dont la vie n’a de valeur que par le bénéfice qui peut en être tiré par le PN.

Vous n’existez pas, vous ne comptez pas une seule seconde. Aussitôt partie, aussitôt remplacée. Avant même que vous soyez partie, Cindy, Alban savait déjà que ça ne durerait qu’un temps. Vous n’avez jamais été valorisée, même pas identifiée. Cet homme est réellement dans la projection constante de ses défauts sur vous et sur toutes les autres victimes qui ne voient rien. Il ne vit pas dans la réalité de votre être, tout comme vous-même n’étiez pas dans votre réalité.

Effectivement, il dit texto la vérité et c’est extrêmement rare pour un PN. Parfois, le masque se relâche quand il n’y a plus rien à perdre, pour un instant, puis la structure perverse se remet en place, aussi précise que le rythme des vagues. Il ne se remettra jamais en question et il l’avoue donc il le sait. Seules les victimes naïves (je pèse bien ce mot) peuvent s’imaginer qu’un tel jeu puisse être inconscient. Évidemment que tout est calculé, pesé, adapté pour votre psychisme ! C’est le principe de la manipulation.

L’immense capacité d’analyse et d’adaptation des pervers narcissiques est un trait que je salue intellectuellement parce qu’ils arrivent à se fondre parfaitement dans le psychisme de leurs victimes, silencieusement et profondément. Des manipulateurs hors pair qui prouvent bien que la « réalité » n’existe que dans les yeux de chacun. Ceux qui n’ont pas conscience de cela sont des proies de choix. Apprenez à réfléchir, à agir avec votre cerveau et moins avec vos émotions. Leur jeu devient limpide une fois qu’on en connaît les règles.

A tous ceux qui arrivent sur ce blog, vous perdez votre temps de A à Z avec le PN. Sachez-le et assumez vos choix de vie. Investir tout ce temps, cette énergie, jusqu’à donner votre propre vie pour un crétin… Cela en vaut-il la peine ? Votre vie vaut-elle un grain de sable dans le désert à vos yeux ? A vous de voir !

Cindy, continuez sur votre lancée, poursuivez vos efforts de reconstruction et merci encore d’avoir partagé votre expérience. Je vous souhaite le meilleur pour la suite. Je n’ai aucun doute sur votre capacité de rebond, vous avez vu la Lumière.

Vos commentaires en-dessous !

Je lui fais signer le document de dissolution de PACS, il signe et je déménage deux jours après. Toute ma famille est là pour m’aider, ils voient à quel point je suis épuisée. Pendant que je déménage, lui est avec sa copine en train de faire les boutiques.

15 octobre 2016, je commence ma nouvelle vie avec mon nouvel appart et mon nouveau boulot, j’achète des meubles, j’emménage petit à petit, cela me prend du temps, je suis vidée, mon nouveau boulot est une épreuve.

J’ai changé d’entreprise et je dois réapprendre certaines choses et m’intégrer alors que je vais mal etc.

En sortant du boulot, je craque dans la voiture chaque soir en rentrant chez moi, et je me mets sous la douche et je pleure et je pleure et m’entoure de mes bras fort, j’ai tellement mal.

Lui, il continue à m’écrire pour me demander des trucs comme : « Te souviens-tu de la date à laquelle tu avais fait le changement d’adresse sur les cartes grises car j’ai reçu une amende majorée » ou « J’ai du courrier à toi, sinon toi comment vas-tu ? ».

Et je lui dis que ça ne va pas trop, c’est dur mais c’est comme ça. Il vient me voir et m’explique que s’il ne m’a pas retenue c’est parce qu’il n’en pouvait plus des embrouilles, que la flamme s’est éteinte et que je lui mettais trop la pression. Que si je ne lui avais pas mis la pression, il aurait fait ce qu’il fallait.

Il me dit qu’il n’a jamais aimé une femme autant que moi pourtant mais que l’on ne se comprenait plus et qu’il fallait accepter que ce soit la fin de notre histoire. Je me mets à culpabiliser.

Ce que je me dis à ce moment-là ??? « Quelle fille suis-je pour l’avoir localisé, fouillé dans sa vie ainsi, lui avoir mis la pression comme cela. Il a raison, je suis folle, j’ai abusé, et il m’a méprisée pour cela car il était au bout mais il s’est accroché à moi jusqu’à maintenant ».

J’aurais du entretenir le no contact suite à mon déménagement comme signalé dans le blog que je lisais. J’aurais du voir le danger. Mais la dépendance affective que j’avais, m’empêchait de respirer, je me sentais mal en sa présence mais moins mal que seule sans lui.

C’est un triste sort. Et là, j’ai cette énorme envie de lui prouver que je peux ne pas lui mettre la pression pour que la flamme renaisse et qu’on soit bien, il fera ce qu’il faut vis à vis de Rokia.

POURQUOI ?

Que se passe t-il dans mon cerveau pour oublier tout ce que je vous ai raconté (voir partie 1), pour me rabaisser à vouloir changer moi alors qu’il m’a trompée, insultée, rabaissée, que je suis partie car il m’a mise au plus bas.

C’est incohérent, c’est inhumain ce que je m’inflige. Un coup, j’ai conscience de ce qu’il se passe et un coup, je pense que c’est moi le problème. Je n’arrive plus à réfléchir. Je souffre tellement en permanence, sans répit depuis plus de trois ans. Je regarde les gens autour de moi et me demande comment ils arrivent à vivre paisiblement, à être épanouis.

Je sais que tout cela n’est pas normal.

J’ai entamé une thérapie avec une psy depuis mon déménagement, cela me fait du bien car je peux tout raconter et je me sens soutenue.

On se remet ensemble mais nous ne disons rien à personne, en attendant de voir si cela fonctionne. Je mens à mes amis et à ma famille, je me sens mal de faire cela. Après un mois où tout allait bien, où je réussis à ne pas lui mettre la pression, on ne s’écrit pas la journée alors qu’avant, c’était du matin au soir, il m’interdit de regarder son téléphone car il faut que je lui fasse confiance, on passe de très bons moments à se dire qu’on s’aime, il m’offre des fleurs.

Un peu avant son anniversaire, je vois un cœur de la part de sa copine qui lui est destiné sur un réseau social, je lui dis que cela me dérange et il me dit : « elle pense que je suis célibataire, je ne peux pas l’empêcher de faire ce qu’elle veut, c’est pas moi qui ai mis cela ». Et il me quitte et me dit : « tu vois tu changeras jamais, tu en es incapable! »

Je demande une discussion, je suis insistante car il ne me répond pas et j’ai peur car c’est brutal et je ne m’y attendais pas. Il me dit les pires horreurs quand il décroche, il me dit : « Allez, la folle, qu’est ce que tu veux encore ? Va te faire enculer et laisse moi tranquille ».

Je me sens si seule, je ne peux parler à personne car personne n’est au courant du fait qu’on s’est remis ensemble et j’ai honte. Je me sens vide.

Le 24 janvier 2017, je lui souhaite son anniversaire, il me répond qu’avec ce gentil message, je suis invitée chez sa mère pour manger un bout de gâteau.

Je n’y vais pas car je me sens trop mal. Il m’a dit que je l’ai blessé de ne pas y être allé et je lui ai répondu que c’était normal vu qu’on n’était pas ensemble. Il me dit : « j’aurais tellement aimé que tu changes ». Je lui dis que j’ai fait tous les efforts, que je ne lui écris plus la journée et que je l’embête pas.

Après une semaine où j’étais très mal, on se remet à nouveau ensemble.

On dort quasiment tous les soirs ensemble, ça repart de plus belle, on se dit qu’on s’aime et on s’écrit plus souvent et on s’appelle dès qu’on le peut, je sens que les choses sont en train de changer. Il me fait deux supers beaux cadeaux d’anniversaire.

Le 20 mars 2017, je l’embête encore avec sa copine car je pense qu’ils se sont vus et qu’il ne m’a rien dit. Comme je l’ai appelé au travail pour lui dire cela, il devient fou et me dit que c’est terminé, que je ne suis qu’une folle, une gamine. Il me dit : « va me mettre les clés dans la boîte aux lettres ».

Le soir, je l’attends chez lui pour discuter et là, il me dit que je ne suis qu’une folle, que je ne devrais pas être là. Je lui dis : « Ce matin, tu me dis que tu m’aimes et tu me quittes par téléphone après, j’ai le droit au moins à une discussion ».

Il m’insulte de tout, me dit que je suis une merde, une conne, que je peux aller me faire enculer, il me dit « pourquoi tu ne te casses pas? », je lui dis que je ne comprends pas et je me laisse me faire insulter. Rien n’y fait, il me met à terre.

Je rentre chez moi et je m’écroule par terre, je dors à même le sol. A 5 heures du matin, je me réveille et je vois le balcon de là où je suis. Je dois dans une heure me préparer pour aller au travail mais je n’ai plus de force. J’ai honte donc je ne veux appeler personne pour dire ce que je ressens car tout mon entourage pense que je suis séparée depuis des mois et que je vais mieux.

Je regarde dehors, je vis au cinquième étage, et je me dis : « Cindy, saute !!! C’est le seul moyen que tout cela se termine ». Je reste figée à regarder par la fenêtre et je n’ai qu’une envie, c’est sauter.

Je prends mon téléphone et me mets sur le blog et je ne suis pas seule !!

Je comprends maintenant quand on dit qu’un PN cherche à nous tuer, c’est la vérité.

Votre blog m’a sauvée !!!!!!!!

Il n’aura pas ma peau, cela va mettre du temps mais les témoignages disent qu’avec le temps, on peut s’en sortir et retrouver le bonheur. Lui était juste revenu pour m’achever après mon départ.

Si je n’avais pas eu connaissance de ce portrait PN qui me permettait de comprendre, je n’aurais pas compris, j’aurais seulement compris que j’étais une merde et j’aurais sauté.

Vous êtes juste d’une aide incroyable ! MERCI.

J’ai eu une dernière confrontation une semaine après ça, il pensait que je l’accueillerais les bras ouverts, je lui ai dit tout ce que j’avais sur le cœur, tout ce que je viens de vous écrire.

Sa réaction ? Il s’est mis en sanglot comme jamais, se cachant les yeux, il m’a dit qu’il m’avait fait subir tout ce que les autres lui ont fait subir !

Ma pensée ? ARRÊTE TON CIRQUE !

Il ne disait rien mais je le questionnais et il m’a avoué qu’une fois partie, il ne penserait absolument pas à moi, qu’il était inconcevable qu’il se fasse aider, que ce n’était pas de sa faute, qu’il est comme cela et qu’il n’arrive pas à se remettre en question, que s’il pense à cela, il se trouverait une excuse très vite et qu’il irait très bien.

Mais il persiste à dire qu’il m’a aimé à fond. Ma psy me dit que c’est extrêmement rare d’avoir des aveux d’un PN.

Je pense qu’il y a une part de mensonge et une part de vérité dans son discours face à cela. Brouillard (débrouille toi avec ça et gamberge).

De ce jour me vient une force de me battre immense, en deux mois j’ai bien avancé.

– J’ai lu chaque jour sur le PN pour comprendre et accepter

– J’ai mes séances de psy et de Reiki programmées,

– Je suis allée chez le coiffeur, chez l’esthéticienne pour soin du corps, visage et ongles

– J’ai été validée à mon nouveau boulot après 6 mois de période d’essai et des diplômes internes passés réussis (j’ai réussi dans l’état ou j’étais? je vais encore plus réussir maintenant)

-J’ai enfin accepté

-J’ai signé un compromis pour l’achat d’une maison (je me lance, j’achète seule). Dans un mois, je serais à 2 minutes à pied de chez ma mère et à deux minutes à pied de chez mon frère jumeau, pile au milieu des personnes les plus importantes à ma vie. La chance aurait-elle tourné ?

– Je m’entoure de mes amis d’enfance, beaucoup que j’ai retrouvés qui m’ont dit « tu es passée où depuis plus de trois ans ? » et je leur dis « je suis sortie de ma prison » en rigolant. Notre complicité est comme au premier jour, de vrais amis qui m’ont ouvert les bras comme si de rien était. Des gens bien.

-Mes copines, elles ont toujours été là et le sont toujours.

-Lui n’a pas cherché à me contacter et moi non plus.

-Dans un mois, j’aurai déménagé, changé de numéro de téléphone et changé de mail.

En fait j’ai tout sauf l’amour mais je dois le trouver en moi avant. Une certaine sagesse s’empare de moi. La patience surtout et la combativité. Parfois ça ne va pas mais je m’accroche et ça ne dure pas longtemps. Le matin au réveil, j’angoisse mais ça ne dure plus que quelques minutes.

J’ai accepté et maintenant je veux faire le deuil de ces trois ans et demi de non relation, ou d’illusion, je ne sais pas comment le qualifier. Je pense que c’est cela le plus dur se recadrer quand on repense aux soi-disant bons moments qui n’étaient en fait que des mises en scène.

Écrire cette histoire j’espère va me permettre de faire le deuil et maintenant de me focaliser sur ma reconstruction. Je m’estime toutefois chanceuse de certains points, il n’a jamais levé la main sur moi et sexuellement, il ne m’a jamais forcée à faire quoi que ce soit contrairement à ce que je peux lire dans certains témoignages. Je pense qu’il connaissait mes limites, il s’est vraiment attaqué à mon psychisme et à l’estime de moi.

On dira que c’est une expérience qui peut me permettre de trouver le bonheur après la reconstruction, après avoir fait un travail sur moi-même que je n’aurais peut-être jamais fait sans avoir vécu ceci.

J’ai compris qu’à ce jour, je n’ai aucune estime de moi ou du moins très peu.

Ce qui m’a fait souffrir est le fait que j’avais des valeurs mais aucune estime de moi, la meilleure façon de se faire bouffer.

Cela va bientôt faire un an que je lis votre blog et cela m’a beaucoup aidée à m’en sortir, je ne sais même pas comment vous remercier.

Je tiens à partager mon témoignage avec vous car je sais qu’il sera utilisé à de bonnes fins.

Aujourd’hui je sais que je ne le laisserai plus jamais entrer dans ma vie. Car la vie est belle, notre cerveau est reposé lorsqu’il est pas manipulé et c’est tellement bon.

Grâce à son rejet, j’ai pu voir ce qu’il y avait en dehors de ces murs pervers et il m’a fait un cadeau car je n’y retournerais pour rien au monde.

Merci encore de toute l’aide que vous nous apportez.

Je regarde souvent une vidéo sur Facebook reprenant les 25 réponses de Gandhi aux questions de la vie afin de rester sur le droit chemin.

Quel est ?

-le plus beau jour : aujourd’hui

-la chose la plus facile : se tromper

-le plus grand obstacle : la peur

-la plus grande erreur : céder

-la racine de tous les maux : l’égoïsme

-la plus belle distraction : le travail

-la pire défaite : le découragement

-les meilleurs enseignants : les enfants

-ce qui est à la base : la communication

-ce qui te rend heureux : être utile aux autres

-le plus grand mystère : la mort

-le pire défaut : les sautes d’humeur

-la personne la plus dangereuse : le menteur

-le sentiment le plus néfaste : l’envie

-le plus beau cadeau : le pardon

-ce qui est essentiel : une maison

-la route la plus rapide : la ligne droite

-le sentiment le plus fort : la paix intérieure

-la protection la plus efficace : l’optimisme

-la plus grande satisfaction : la réalisation

-la force la plus puissante : la foi

-les personnes les plus nécessaires : les parents

-le meilleur refuge : Dieu

Cindy

Publicités

103 réflexions sur “[Témoignage explicite] Cindy (2/2) : « Je comprends maintenant quand on dit qu’un PN cherche à nous tuer, c’est la vérité. Votre blog m’a sauvée ! « 

  1. Bonsoir @Cindy , cette deuxième partie est très riche en émotions ! J’ai eu des frissons à la lecture du passage où vous vouliez sauter par la fenêtre et que vous prenez la décision de venir sur le blog ! Je suis également bluffée par les aveux de votre PN , on ne peut plus clairs ! Quelle surprise , en effet ! En tous cas , bravo ! Vous pouvez être vraiment fière de vous , vous revenez de loin et la chance n’y est pour rien , vous vous êtes battue, pour vous sauver, pour votre travail , votre maison , vous pouvez vous remercier ! J’aime beaucoup Gandhi , j’adhère à ces belles citations ❤️ Je vous remercie pour ce témoignage très bien écrit, j’ai eu l’impression de lire un mini roman ! On y voit bien , ce qui se passe dans la tête de la proie : Les montagnes russes émotionnelles, sa confusion , et ce qui se passe aussi dans la tête du PN. C’est un témoignage vraiment précieux ! Je vous souhaite d’arriver à l’amour inconditionnel pour vous même et à la paix intérieure ! Vous êtes en bon chemin ! @Dandoha m’avait invité à lire « Les quatre accords toltèques » de Don Miguel Ruiz et cela m’a beaucoup aidé, je vous y invite à mon tour et vous souhaite le meilleur ! 🌼🌸

    Aimé par 3 people

    1. Bonsoir @historiacyn
      on se comprend tellement!
      il y a tellement de notions à comprendre et ce que l’on a vécu est tellement difficile à comprendre, à admettre etc
      Les montagnes russes, la manipulation, la culpabilisation, la dépendance affective, devenir un zombie, vendre son âme, se faire manquer de respect comme jamais.
      Etre tellement au plus bas à en venir se laisser insulter avec violence et rester assise et écouter en pleurant OH MY GOD quand je relis mon témoignage je suis écœuré, mais j’ai vraiment été vidé de tout, une sensation HORRIBLE.
      J’ai failli ne pas envoyer ce témoignage de honte mais j’ai préféré l’assumer, c’est la vérité, il n’est jamais trop tard pour changer.
      Vous m’avez parler dans la partie 1 du rebond (je ne sais plus exactement le terme), qu’il faut tomber très bas pour se relever et retrouver l’envie de vivre. Je me languissais que la partie 2 sorte pour vous dire que c’est exactement ce que j’ai ressenti, une envie de vivre immense, la patience, l’envie de se cultiver sur les aspects psychologiques et de grandir.
      J’ai l’impression de renaître, je me cultive aujourd’hui je ne lis plus sur la pathologie du PN mais plus sur l’estime de soi, apprendre à s’aimer etc.Je savoure chaque moment. Je suis libre, mon cerveau est en état de marche et récupère toutes les facultés de discernement, je suis apaisé.
      La route est longue mais la patience et la détermination est la clé!
      Apres tout ce qui peut faire mal à un PN que son ancienne proie soit heureuse.
      On arrete de vivre pour le PN on est d’accord ? Alors soyons heureuse pour de vrai pas seulement en faisant semblant 👌🏻
      et j’étais tellement contente quand vous m’avez dis que vous étiez heureuse et que vous aboutissiez vos projets etc
      Quand on comprend, qu’on accepte, qu’on va mieux, qu’on fait tout pour s’en sortir, qu’on travail sur soi mais quelle fierté d’avoir choisi le bonheur plutôt que de sombrer dans la dépression car meme apres un rejet du PN on a le choix sombrer ou se relever.
      J’ai passé une merveilleuse journée, je me suis réveillé à 6h00, j’ai angoissé (certes) j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis préparé (robe, talon, chignon, rouge à lèvre) go le boulot et top avec de l’energie, entre midi et deux sushis avec les copines de boulot et en sortant à 17h30 achat d’un nouveau livre instructif dans la librairie d’en face, j’ai rejoint mes trois meilleures copines pour aller boire un verre en bord de mer qui s’est terminé par un bon restau bon ok je suis rentré super tard mais quelle journée super et sincère ou on sent meme ce petit air frôler notre peau ! Mais est ce normal que j’aille déjà bien après presque trois mois? Apres mettre retrouvé à vouloir mourir? Oui car j’ai bénéficier de toute l’aide possible thérapeute, reiki, ce blog ou on comprend aussi l’ego, il m’a rejeté et alors c’est un PN c’était mon sort, je me suis laissé infligé cela mais il est temps de vivre pour soi et de grandir.
      Je lirais les 4 accords tolteques 👍🏻
      @historiacyn je vous souhaite aussi tout le bonheur dont vous méritez!!! Merci d’être aussi positive. 😀

      Aimé par 5 people

      1. Bonjour @Cindy, je suis très heureuse que vous ayez choisi de vivre. Et quand je dis cela , je ne parle pas uniquement de l’épisode où vous pensez à mourir réellement. Quand on est dépendant affectif, on est en mode survie, on ne vit pas et pourtant la vie peut nous offrir tellement quand on se libère de ses chaînes ! Malheureusement ou heureusement, peut-être, pour choisir de vivre quand on est DA , il faut sentir la mort approcher. @Starrynight a fait un article très pertinent sur le sujet. Pour ce qui est de la compréhension de celles et ceux qui n’ont pas vécu l’expérience PN , j’ai abandonné personnellement , ils ne sont pas en mesure de comprendre ce qu’il n’ont pas vécu et leurs discours moralisateurs m’agacent lol ! Moi j’ai compris, c’est l’essentiel 😊 Il ne faut pas être écœurée car malgré la violence de l’expérience, je vous assure que c’est un cadeau que la vie vous à fait. Vous ne serez plus la même et pour ça j’éprouve beaucoup de gratitude ! Je ne regrette rien ! Et sûrement arriverez vous à cela quand vous aurez encore avancer dans votre construction. (Je parle toujours de construction et non de reconstruction car le DA, n’est pas construit pour moi , il est déjà en ruines avant le PN.) Je n’ai pas toujours vu les choses sous cet angle , croyez moi ! 😊 Je vous envoie plein de bonnes ondes , continuez sur votre lancée ! Le meilleur vous attend ! 💪🏼👍🏼😉

        Aimé par 7 people

  2. Coucou
    Merci pour ce témoignage . CE site me donne la force d’avancer chaque jour. Enfin, je ne me sens plus seule et je peux mettre des mots sur des questionnements. Je crois en toutes ces personnes qui nous permettent d’avancer. Et c’est avec beaucoup d’humilité que je continue de mettre en pratique tous vos conseils. Je vous aime.

    Aimé par 2 people

  3. Happy Tuesday @Cindy19

    « Ce qui m’a fait souffrir est le fait que j’avais des valeurs mais aucune estime de moi, la meilleure façon de se faire bouffer.”

    Avoir des valeurs et avoir une estime de soi, la confusion par excellence. L’un ne détermine pas l’autre dans ce cas hiérarchique , mais à l’inverse avoir une estime de soi et des valeurs c’est bien mieux.
    On ne mes pas la chaussure dans le pied , mais bien le pied dans la chaussure.

    “ je me sentais mal en sa présence mais moins mal que seule sans lui.”
    Cette phrase résume l’histoire de la vie de toutes ces femmes/hommes DA qui sont dans l’évitement de la réalité et qui maintiennent des liens avec leurs bourreaux.

    Par contre :

    “Dans un mois, j’aurai déménagé, changé de numéro de téléphone et changé de mail.”

    Il faut être cohérente maintenant et changer immédiatement vos coordonnées et mail.
    Vous persistez dans le risque, attention, car les évènements sont encore chauds pas même encore tièdes. Il serait plus judicieux de mettre TOUTES les chances de votre côté.

    Votre narration, posent les bons mots, aux bons endroits.

    Encore quelques petites retouches et et la confection de votre personne en femme libre sera accomplie surtout prenez votre temps, afin d’admirer votre chef d’oeuvre une fois toutes les coutures et broderies pofinées.

    Take care Beautiful,

    Aimé par 5 people

    1. Bonjour @dandoha
      Oui lui est bloqué et nouveau mail créé je suis en trin de faire les changements mais olala la période est bien choisi notaire agence immobilière etc pas grave c’est nécessaire. Je consulte toujours l’ancienne au cas où. Mais j’aime bien dans un des articles de @scarlett no contact consiste aussi à effacer un mail du PN sans meme le lire 👍🏻 Pour l’instant RAS et puis je saurais quoi faire maintenant.
      J’ai compris le danger, j’ai compris qu’on peut pas sauver cette personne et que sa vie lui convient ainsi meme si malheureusement cela est injuste car il fera d’autres victimes.
      Je suis déterminée! Je suis d’accord cela ne remonte pas à très loin mais je suis fière de moi d’avoir choisi la vie, le bonheur, je vais à fond dans la reconstruction et je vois toujours ma thérapeute même si je me sens mieux car on ne sait jamais les émotions négatives qui peuvent nous envahir à tout moment, si on est trop sur de soi mais je m’étonne moi même chaque jour qui passe je me sens mieux, je vais à fond je recule pas, j’avance et je redécouvre des sensations que je n’avais pas ressenti depuis des années. Je n’y retournerais pour rien au monde. Et Oui la patience, prendre son temps merci @dandoha

      Aimé par 3 people

      1. @scarlett j’aime tellement votre introduction dans cette partie 2.
        Quelle analyse, quelle expertise. C’est dur mais tellement la réalité.
        Une prise de conscience immense! Vous avez les mots! Vous êtes sincère dans votre démarche concernant le blog.
        Un DA ou victime ne peut trouver meilleur refuge pour comprendre, admettre et avancer vers le changement et le bonheur. Tout simplement.
        Merci pour tout ce temps que vous consacrez pour nous aider.
        ☀️

        Aimé par 6 people

      2. Happy Wednesday @Ciindy19

        Je vous cite: “ Mais j’aime bien dans un des articles de @scarlett no contact consiste aussi à effacer un mail du PN sans meme le lire 👍🏻 Pour l’instant RAS et puis je saurais quoi faire maintenant.”
        OUI…..Mais 😉 on y est encore une fois. ( …ces retouches dont je parlais)

        “ J’ai compris le danger, j’ai compris qu’on peut pas sauver cette personne et que sa vie lui convient ainsi meme si malheureusement cela est injuste car il fera d’autres victimes.”

        Aucun doute sur votre capacité à intégrer la situation, cependant notez bien que dans toute votre histoire le conflit s’installe du fait de votre vulnérabilité. En d’autres termes la mise en pratique effective des actes de survie dans leurs ensembles, or je vous rapelle que votre histoire sort tout juste du micro-ondes…. Combien d’utilisateurs savent que pour bien rechauffer un aliment il faut créer un puit , donc un espace au centre de la nourriture dans le plat afin que la chaleur y soit homogène ?!! 😉

        Je dis ça, je ne dis rien.

        Peace,

        Aimé par 2 people

      3. Oui @dandoha je suis d’accord et je vois très bien de quoi vous parlez mais je ne sais pas comment expliquer si on lit mon témoignage, apres chaque attaque ou séparation j’avais seulement le temps de reprendre un peu d’énergie. Et voyant que je reprenais du poil de la bête et que je pouvais ouvrir les yeux sur ce qui se trouver derrière les murs de la prison il revenait sans trop en faire arrogant comme si cela etait normal donc Oui vulnérabilité et bêtise humaine à chaque fois.
        @dandoha je suis tombé extrêmement bas et je fais tout pour prendre soin de moi et me cultiver sur ce qui a fait que je me suis laissé infligé cela et meme en quelque sorte que je me suis auto détruite.
        aujourd’hui j’ai compris et surtout compris l’ampleur du DANGER. Il y a un gros travail encore oh Oui j’en ai conscience, n’ayez aucune crainte. Mais il m’a laissé assez de temps pour que je puisse retrouver toute l’énergie toutes mes facultés de réflexion, le temps de travailler sur moi, le temps d’apprécier la vie, le temps de me déconditionné et d’avoir des sensations de liberté, je ne fouille plus à la place je lis, je sors, je me repose quel BONHEUR. Je me dis que seulement cela me rend heureuse à la fin de mon travail je serais épanouis, je n’angoisserais plus. Il est inconcevable pour moi de rompre le no contact.
        Je ne sais pas comment l’expliquer c’est inconcevable voilà. Je ressens votre crainte mais cette crainte c’est car le DA a à mainte reprise pensé et dit que il ne répondrait pas, ne se remettrai plus avec etc que l’on perd confiance dans les propos d’un DA. Le no contact est obligatoire. Je n’ai aucune compationpour lui, je n’aurais aucun remord à ne pas répondre peu importe ce qu’il pourra bien dire ou écrire les solutions je les ai il est bloqué et je ne répond pas aux numéros que je ne connais pas. Les mails j’effacerais sans meme le lire. Ahhh la tentation est grande de le lire et on se croit assez forte pour le lire et se mettre en tête sinon ne répondra pas. Il ne faut même pas se donner la peine de lire, ils nous connaissent par cœur mieux que nous même, j’ai compris cela à chaque fois il savait exactement trouver le truc pour que je me justifie réponde ou m’énerve cela n’en vaut pas la peine. Je ne culpabiliserais en rien de l’avoir éliminer de ma vie car je n’ai jamais fait parti de la sienne, je n’étais qu’une chose à ses yeux, une serpillère.
        Si j’en vient à etre vulnérable c’est que la par contre je suis un cause désespèré et rien ni personne ne pourra me guérir.
        Il faut le vouloir. Je comprend tellement votre crainte mais je veux être heureuse, je le veux plus que tout. Lui c’est l’enfer.
        Je vais toutefois tout changer au niveau de l’adresse mail ce soir tranquillement à la maison et demander à changer mon numéro de téléphone ou prendre un nouveau forfait. Sur Facebook j’ai changé mon nom, supprimer toute sa famille, bloqué le pn et des amis proche. Je n’affiche rien en public et je me suis désincris du reste. Je n’attend absolument pas son retour, car de toute façon qu’il revienne ou qu’il revienne pas c’est DEAD. @merci de vous préoccuper de cela et je vais suivre les conseils. C’est frais et si vous sentez que je peux être vulnérable je prend note et je vais appliquer vos conseils.
        Merci @dandoha

        Aimé par 1 personne

  4. Ces 25 phrases de Gandhi sont superbes et concluent ce temoignage à merveille.
    Bravo à vous, Cindy. Vous avez tout compris de ce qu’il vous reste à accomplir, et souvenez-vous : il faut tout une vie pour apprendre à vivre.

    Votre histoire me parle vraiment non-pas à cause de la durée de votre relation, mais du « modèle de PN » que vous avez eu.
    Celui que j’ai côtoyé m’a lancé des aveux très similaires à ceux du vôtre : qu’il ne changerait pas, qu’il ne voyait pas où était son problème, qu’il était comme ça ; que les gens n’étaient pas ce qu’il y chérissait dans sa vie, qu’il avait besoin de leur admiration ou de leur présence professionnelle mais quil n’avait pas d’intimes. Je crois que c’est cette phrase qui a été mon déclic : on aime autrui parce qu’on s’aime soi, on hait autrui parce que l’on se déteste et on en devient détestable. Était-ce ce genre d’homme que je voulais voir entrer dans ma vie ? J’ai pensé à moi pour la première fois ce jour-là : c’était mon épiphanie.

    Oui, ce sont des moments de lucidité qui sont rares… En tous les cas, j’en ai rarement entendu parler. Je pense que cela arrive aux PN qui sont les plus « conscients » de leur méthode de fonctionnement, les plus « brillants » dans leur manipulation. Ceux qui peuvent être les plus dangereux aussi, pour la même raison. Mais aussi ceux qui vous en apprennent le plus sur vous.

    Vous devriez donc être fière d’avoir appliqué votre No Contact et le maintenir indéfiniment. De bien plus belles choses, des expériences bienveillantes vous attendent, en effet, et sans l’ombre d’un doute.

    Aimé par 3 people

    1. Bonjour @Deborah , j’avais eu des indices moi aussi , genre « je suis égoïste  » « je n’ai pas d’empathie  » « Les autres , j’en ai besoin mais je m’en fiche », « je suis un c****** » « Il n’y a que la mort qui me touche , et encore !  » etc… Alban à donné pratiquement la définition du PN. C’est quand même surprenant. Dans tous les cas je pense que pour qu’ils se dévoilent , au moins en partie 1) Ils misent sur l’ignorance de l’autre 2) Ils le font quand on est déjà embrumé suffisamment et 3) Ils auront dit dans la même journée, le contraire , genre « J’aime bien aider les autres si je peux  » dans mon cas ! Ils savent bien que nous choisiront de croire ce qu’on préfère, nous avons été « élu  » pour notre illusion à croire qu’il y a du bon chez chaque individu, pour notre positivisme , notre naïveté, notre idéalisme. Le risque qu’ils prennent en se dévoilant est calculé au centième près, ils savent ce qu’ils font , qui ils sont et à quel moment ils peuvent se permettre de faire glisser le masque ! La conclusion est qu’il faut inverser la tendance, toujours croire en ce qui nous arrange le moins, troquer l’idéalisme contre le réalisme , savoir et accepter qu’il y a des gens chez qui il n’y a que du mauvais ! Pas la peine de s’acharner à vouloir trouver des qualités là où il n’y en a pas ! Qui de sain d’esprit dirait de lui tout ça si c’est faux ? Personne !

      Aimé par 3 people

      1. Oui @Historiacyn, et surtout, c’est remarquable d’efficacité comme manipulation s’ils tombent sur des profils empathiques : « mais non tu n’es pas méchant/e »… Pour des personnes idéalistes qui aiment réparer, soigner, soulager ou « materner » (mais qui devrait materner un homme/ une femme adulte ? personne, c’est lui le père / mère potentiel(le) des enfants dans l’ordre biologique des choses !), ces Calimero sont de vrais aimants (sic) !

        À la question du « pourquoi être allée dans le traquenard PN alors que tous mes warnings s’étaient allumés », vous avez allumé certaines réponses dans ma tête.
        – Parce que c’est un modèle relationnel que je connais. Certains membres de ma famille sont PN, et même les proches peu lucides ont refusé, par idéalisme, de l’admettre. Ce climat d’insécurité, une part de moi avait besoin de le revivre pour m’assurer qu’il n’y avait pas d’autre issue possible. J’avais besoin de cette histoire, même très brève, pour obtenir la validation de cette situation comme « danger », ce que certains de mes parents avaient refusé de me donner dans l’enfance. N’est-ce pas ce que certains psys appellent le « Re-parenting » ? Ce moment où on s’oblige à se mettre soi-même à la place de nos parents pour prendre des décisions d’adulte qu’ils n’avaient pas su prendre, et ainsi éviter leurs erreurs ?
        – et sans doute la « vraie raison », celle de l’adulte : parce qu’un PN me traite extérieurement de la même manière que je me traite intérieurement. Je devrais apprendre à m’aimer, m’estimer et prendre soin de moi, être en charge de moi-même sans chercher de coupables.
        Comme vous l’avez fait, et comme d’autres lectrices l’ont fait pour aller vers une vie de liberté et d’épanouissement.
        That’s my curent project ! 😎💪

        Aimé par 3 people

      2. C’est exactement cela ! Bravo , vous allez au fond de vous même, vous apprenez l’amour propre et c’est exactement le chemin de la lumière ! Continuez @Deborah ! 👍🏼

        Aimé par 1 personne

  5. Cindy, que votre histoire est bien racontée! J’espère que votre temoignage éclairera et donc aidera un maximum de lectrices et de lecteurs de ce blog. Le processus de mise à mort de la proie d’un pn est parfaitement dépeint.
    Oui le no contact est le seul moyen pour reprendre sa vie en main et surtout récupérer sa capacité à vivre librement et à avoir l’esprit clair. C’est comme une renaissance. Vous verrez, vous allez respirer. Et que cela fait du bien, un bien fou après s’être sentie si oppressée, si angoissée, si mal.
    Le hic est que le no contact est un jeu pour le pn. Il s’en amuse. Il l’appliquera lui aussi et un jour, il reprendra contact avec vous d’une manière ou d’une autre. Il ne faut pas céder, même pour un salut dans la rue, et surtout s’il revient alors que vous rencontrez des difficultés dans votre vie. Vous allez ouvrir une brèche dans laquelle il va s’engouffrer et l’emprise reprendra très vite et plus forte. Scarlet a publié un article sur le retour du pn auquel je me suis réfere pendant un long moment.
    Oui oui et encore oui, le no contact est le seul moyen pour sortir des griffes d’un pn. No contact. Surtout il ne faut absolument pas y déroger quelle que soit l’excuse que l’on peut se trouver.
    Avec le temps, l’histoire s’estompe et l’indifférence vis a vis du pn s’installe. Bien sûr, un travail sur soi doit se faire et se fera obligatoirement. Enfin pour la plupart des personnes. Quelle leçon de vie, certes extrêmement douloureuse, mais quelle leçon de vie quand même.

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour @Evychris

      Vous confondez deux principes :

      1) Le traitement par le silence
      Il s’agit d’une méthode de manipulation utilisée pour punir ceux qui ne supportent pas d’être ignorés ou encore pour que l’auteur de ce silence se sente de nouveau en position de force. Ce traitement peut aussi servir à tester un lien de domination/soumission pour voir qui de l’auteur ou du destinataire brisera en premier le silence. Également appelé « le jeu du Roi du silence » chez nos admirables bambins 😉

      Le but ici est de déclencher une réaction chez le destinataire du silence.

      2) Le NO CONTACT
      Le no contact n’est ni un jeu, ni une stratégie de manipulation et, contrairement à ce que vous écrivez, n’est pas non plus considéré par le pervers narcissique comme tel puisqu’il réagit souvent mal à cette rupture de contact.

      Le no contact est définitif sinon ce n’est qu’un traitement par le silence.

      Le no contact se prépare, raison pour laquelle j’ai écrit tout un article à ce sujet. Rompre un no contact après plusieurs mois ou années de maintien est fatal pour la « victime » et entraîne une réaction de violence accrue chez le pervers ou l’homme violent. Un contrôlant ne supporte pas de perdre son objet et devient encore plus agressif quand il comprend qu’il est dans le cadre d’un no contact.

      Psychologiquement, toute personne doit se préparer sérieusement pour un no contact. Prendre la mesure de ce que signifie « rompre tout lien avec son agresseur ». Si elle n’est pas prête et n’envisage qu’un traitement par le silence, elle reste sous l’emprise du PN et ne peut envisager de réelle guérison.

      Aimé par 7 people

  6. Bonsoir cindy et merci pour votre temoinage, j avoue avoir lutter pour le terminer tellement il me fait penser à mon histoire , MaiS la peur n est rien , JE suis heureuse de voir que nous sommes plusieurs à avoir vécu des histoires similaires mais surtout plusieurs à avoir su réagir , à nous battre et à reconstruire nos vies sur des bases saines ,Avec avant tout un désir d amour pour soi !!!le fait que le système de reconstruction soit auSsi similaire( aussi) montre que nous avons a faire au meme parasite, enfin à mon avis ..
    JE retiens notamment le passage sur les aveux … que dire sur leur prise de conscience, peut être que parfois oui ils réalisent , peut être ont ils une seconde de conscience, peut être … MaiS vous savez quoi ? On s en fout, on choisit d être Qui on est , notre passé ne nous détermine pas ,rien ne peut justifier de tels comportements,nous ne sommes pas là pour les comprendRe , ni pour être leur psy, votre témoignage est bien la preuve Qu ils ne peuvent et ne veulent pas changer , MaiS nous oui, alors changeons pour enfin nous donner l amour que nous méritons, JE suis fière et heureuse pour vous que vous vous soyez choisie !!!
    JE vous souhaite une belle reconstruction avec à l arrivée beaucoup d amour et quand le moment sera venu , une jolie rencontre .
    Bien à vous, Encore bravo et surtout n arrêtez jamais d y croire …

    Aimé par 2 people

  7. bonjour Cindy
    Quel témoignage poignant….

    C’est toujours incroyable à chaque nouvelle lecture d’un témoignage de retrouver de telles similitudes à sa propre histoire…
    A croire qu’ils sont fabriqués en Usine!

    Tout comme le dit notre Scarlett on se demande où est le maillon manquant entre la découverte de l’existence du PN et notre statut de victime qui est tout à fait lucide mais qui reste quand même dans l’espoir d’un changement qui n’arrivera jamais. Car ils sont malades, graves, et dangereux et surtout irrécupérables.
    Moi aussi j’ai pardonné, je suis revenue, j’ai été bafouée, humiliée, il m’a mentit tout comme le vôtre, et entretenait de multiples liaisons sur des sites en tout genre.
    je suis restée et même après la rupture j’avais gardé un lien avec lui en espérant peut-être un retournement de situation.
    J’étais mariée , c’était une relation extra conjugale mais j’étais prête à tout quitter pour ce cinglé, car il m’a fait croire au grand amour, il m’a vendu du rêve comme à de nombreuses autres d’ailleurs! Mais j’ai eu le déclic et depuis NO CONTACT absolu… j’espère qu’il pourrit en enfer…
    j’ai pris de nombreux risques avec ce tordu pervers sexuel, surtout qu’il avait un nombre invraisemblable de relations sexuelles avec d’autres et sans se protéger, surtout pas ça il refusait catégoriquement !!!! son ego!!!!
    Aujourd’hui je me suis reconstruite j’ai retrouvé mon mari, ma famille, j’ai un nouveau boulot de nouveaux amis et tout va bien…. et surtout une magnifique petite fille de 21 mois.
    Alors Cindy courage à vous, vous êtes sur la bonne voie et vous avez une très belle vie à venir
    je vous embrasse toutes et tous
    Liliane

    Aimé par 1 personne

  8. et petite précision, j’ai aussi eu droit aux aveux , je suis comme ça , je ne changerais pas, c’est plus fort que moi et c’est pour te protéger que je te quitte…. Il reconnaissait les faits et essayer également de me culpabiliser en me disant que j’étais folle, que je le harcelais, etc etc.. que je me faisais des films et que notre relation n’était pas viable et qu’on ne construirait jamais rien ensemble parce que j’étais trop impulsive, que je luis faisais pas confiance et blabla blabla ….
    Ils sont experts en mensonges et en mythomanie, ça doit être dans leur gêne de malades mentaux.

    Aimé par 1 personne

  9. Bonjour Cindy 🙂

    Votre histoire, comme souvent, ressemble beaucoup à la mienne.
    Pour ma part cela va faire un an que c’est terminé, mon PN m’a fait le même cadeaux que le votre à savoir LA LIBERTÉ!

    Il vous faudra du temps mais restez sur ce chemin.
    Surtout ne brisez jamais le no-contact, mon PN m’envoie tous les 2 à 4 mois les mails d’insultes. Je n’y réponds pas, je transmets juste à mon avocate pour garder une trace.
    Grâce à ça il n’a plus aucune prise sur ma vie.
    Changez MAINTENANT vos contacts, même avant de déménager.

    Félicitations pour votre parcours qui, j’en suis certaine, vous mènera vers une vraie personne qui saura vous compléter et non vous polluer.
    Cela prendra du temps, j’ai cru retrouver l’amour rapidement, mais c’était trop tôt.
    Il y aura des échecs et des déceptions, mais ne revenez JAMAIS en arrière et gardez bien en tête toute l’histoire, et continuez à lire le blog, c’est un excellent moyen de ne pas retomber dans ces travers!

    Take care and be happy 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Cindy,

    Votre force intérieure est remarquable, je ne doute pas que vous irez très loin. Vous avez parfaitement bien décrit le déroulement émotionnel intérieur d’une personne vidée d’elle-même dont on a dérobé la substance vitale la plus profonde.

    Des aveux de Pn étant rares, celui-ci aura résumé l’affaire pour tous les autres ;-).

    Ces êtres et nous ne serons JAMAIS sur le même plan, et vice-versa.Il est inutile de perdre son temps et de s’acharner, quelle que soit la manière.

    C’est une belle leçon de lâcher-prise et de sagesse que ce témoignage, merci à vous.
    Restez bien sur cette énergie là, ne vous en détournez plus. Il y aura toujours des hauts et des bas car la vie est ainsi mais elle peut être aussi merveilleuse pour qui sait la voir telle qu’elle est.

    Très belle journée à vous,

    Ps : Oui ce blog a « sauvé » pas mal de gens. Namasté à toutes celles qui y contribuent chaque jour.

    Aimé par 3 people

  11. Bravo Cindy ! Vous revenez de loin vous aussi, mais vous avez vu la lumière à temps grâce au blog de Scarlett… et trouvé le chemin qui mène au bonheur et à l’estime de soi !
    J’ai pleuré en vous lisant… je me revoyais il y a 3 ans…
    Je vous souhaite énormément de bonheur!
    Prenez bien soin de vous

    Aimé par 1 personne

  12. Bonjour @Cindy,

    Après tout ce que vous décrivez, je ne peux qu’être vraiment ravie que vous soyez encore parmi nous!!!

    Les PN sont tous les mêmes, y compris les plus toxiques, rien de fascinant en eux, une fois qu’on les a cerné, avec leurs méthodes répétitives sans aucune originalité, sincèrement on ne peut que constater à quel point ils sont tous aussi minables les uns que les autres et DANGEREUX, c’est tout, aucun mystère de plus, alors autant se focaliser sur soi vous avez raison.

    Prenez le temps de savourer votre vie, de vous découvrir, comme vous êtes en train de le faire. Travaillez sur vos failles pour déjouer le piège d’emprise dès les 1ers signes de ce genre de nuls, ils sont juste à éviter, ils ne veulent pas se sauver, retenez-le bien. Imaginez vous êtes en train de vous balader et apercevez un nuage toxique, vous changerez de direction il me semble. On ne peut pas être le psychologue de tout le monde et vouloir absolument tout résoudre, ce n’est pas de l’égoïsme, c’est se respecter en se fixant des limites car il y a des choses qui sont simplement ainsi, on doit l’accepter, les PN existent c’est un fait ils ont le droit d’être là mais nous avons aussi le droit de préférer vivre loin d’eux en tant qu’êtres humains et non comme marionnettes.

    Ayez confiance en vous, cela vous aidera à faire confiance à vos perceptions, et à ne plus chercher une approbation extérieure pour sortir d’une situation quand vous même vous avez constaté qu’elle n’est pas positive pour vous, cela vous aidera à vous affirmer afin de prendre les bonnes décisions en tant que femme adulte.

    On ne reste pas malheureuse en amour après une interaction avec un PN une fois qu’on a fait le choix, avec toute la volonté nécessaire, de se choisir, je vous le garantis. Je crois en votre reconstruction.

    Au plaisir 😉

    Aimé par 1 personne

  13. Bonjour Scarlet, bonjour à toutes et à tous,
    Je suis également victime d’un manipulateur pervers narcissique et je n’ai pas trop la force d’en parler.
    Je suis dans la prise de conscience, mais je n’arrive pas encore à joindre cette prise de conscience à un dégout du personnage et à l’abandon de tout espoir.
    Il y a un point que je n’arrive pas encore à bien saisir non plus: Pour le PN, sa victime, eusse t-elle été sa compagne, son épouse ou sa fiancée pendant de longues années, elle ne signifie rien, elle n’existe pas et sitot partie, il l’oublie et passe à une autre – Dans ce cas, pourquoi revient-il régulièrement et avec insistance? Uniquement par « mood », par ennui ou pour se prouver qu’il a encore une emprise sur elle?

    Merci
    Bien à vous
    Fée

    J'aime

  14. bonjour Cindy

    Votre témoignage est tellement édifiant, on dirait une maison témoin du PN, tout y est. Je ne vais pas être très originale, en vous disant que votre histoire me rappelle grandement la mienne… Même si cela n’a pas été aussi loin car, pour ma part, cela n’a duré « que » 8 mois entrecoupés mais je ne doute pas que l’aboutissement aurait été similaire, vu que le cheminement l’était.
    Le PN que j’ai connu disait : « je m’en fous de tout et de tout le monde, on vit beaucoup mieux comme çà », une autre fois, il m’a dit qu’il pensait être incapable d’aimer.
    Je ne suis même pas certaine qu’il s’agit d’une « prise de conscience » fugitive. Je pense qu’il s’agit juste d’une façon de se dédouaner comme ils le font systematiquement genre « je t’avais prévenu et tu es restée en toute connaissance de cause ».
    Et puis dans ce qu’il vous a dit s’ajoute aussi une certaine touche de mépris « une fois parti, je ne penserais absolument pas à toi », le message induit étant tu es tellement insignifiante à mes yeux que je t’aurais oublié dans même pas 5 minutes. Une dernière décharge humiliante avant de partir, histoire de pouvoir encore distiller un peu de poison une dernière fois.
    Lors de notre dernière entrevue, où j’avais décidé de mettre un terme définitif et de lui dire tout ce que je pensais, le toxique m’a lâché, entre autres joyeusetés, un « physiquement tu ne me plais pas ». C’est cool de s’en rendre compte au bout de 8 mois lol. Je lui ai répondu avec indifférence que cela n’était pas grave et que je plaisais à d’autres. Ce n’était pas la réaction qu’il attendait, il m’a dit après au moins 10 fois qu’il voyait bien que j’étais sur le point de pleurer, ce qui était faux. Il avait l’air en tout cas très déçu que cela ne soit pas le cas.
    Ils n’aiment pas quand on arrête leur jeu, alors ils essayent de taper où çà peut faire mal une dernière fois.

    Aimé par 3 people

  15. bonjour Barbouille

    j ‘adore votre phrase « maison témoin des PN » trop top…. et c’est vrai que dans nos histoires il y a tellement de similitudes… je me dis toujours qu’il y a une usine à PN, fabriqués en série….
    bien à vous
    Liliane

    Aimé par 1 personne

  16. Bonjour Scarlett!
    Moi aussi votre blog m’a sauvée! Je suis en No contact en ce moment et je reprends ma vie en mains tout doucement. Je me prépare une nouvelle vie selon ma propre sensibilité et mes objectifs personnels. Seule!
    Comme Cindy, je reviendrai bientôt vous transmettre mon témoignage.
    Merci à toutes et à tous.

    Aimé par 3 people

  17. Happy Thusday @Ciindy19

    “ si on lit mon témoignage, apres chaque attaque ou séparation j’avais seulement le temps de reprendre un peu d’énergie.”

    Justement nous parlons de la même réaction, après coup. Sauf que vous alllez dans votre vie croiser d’autres toxiques dans d’autres contextes, raison de plus pour prévenir en assurant au moins dèjà tous les paramètres à risques qui relèvent de votre personne. Mais surtout ne tombez ni dans la peur ni dans l’extrême méfiance laisser vous vivre et soyez moins dure avec vous même, seulement authentique et vigilante, sachant que vous êtes une DA qui se soigne. Prenez de recul, zapez un moment.
    Le reste suivra tout seul. La vulnérabilité est humaine pas un crime, la naïveté est un drame, ce n’est pas votre cas.

    Vous y arriverez,

    Les choses que les femmes fortes ont en commun
    https://amelioretasante.com/choses-femmes-fortes-ont-commun/

    Peace,

    Aimé par 3 people

    1. @dandoha
      Oui c’est dans cet état d’esprit que je suis, je ne veux plus revivre cela.
      Merci pour ce lien et tout votre temps accordé, j’aime beaucoup votre approche et vos conseils.
      Merci

      Aimé par 2 people

  18. Ce témoignage m’a bouleversé tant j’y retrouve ce que je vis ….je suis en phase de rupture mais c’est très difficile et pour le moment très récent donc je n’arrive pas encore à me dire que c’est ce qu’il y a de mieux pour moi
    je viens régulièrement sur ce blog et c’est ce qui m’a permis de valider que ma relation avec lui n’était pas saine
    je vais essayer d’être forte et je ne manquerai pas de venir vous lire régulièrement
    a nous tous et toutes

    merci Scarlett pour ces articles….

    J'aime

  19. Merci Cindy pour la deuxième partie de votre témoignage. (votre non-relation avec Alban me parle beaucoup et est d’une grande aide)
    Tenez bon pour la suite. Le chemin est long fait de ressentis -> analyses.
    Que la bonne force soit avec vous.

    Aimé par 2 people

  20. « En sortant du boulot, je craque dans la voiture chaque soir en rentrant chez moi, et je me mets sous la douche et je pleure et je pleure et m’entoure de mes bras fort, j’ai tellement mal. »

    Ce passage m’a fait pensé au documentaire sur l’amour diffusé sur arte qui parlait d’une étude qui disait que passer du temps sous la douche à serrer les bras fort c’est un signe de manque de chaleur,d’amour…la pauvre ça fait trop pite.

    J'aime

  21. Beau témoignage de Cindy Pour ce qui est de la reconnaissance du PN de sa conduite, peut être – comme le PN ne nait pas ainsi mais qu il le devient- a t il des réminiscences d avant sa « conversion PN » et que le souvenir de sa souffrance d alors -enfant souffrant- lui est impossible a supporter. Il ne sait ni ne veux affronter cette souffrance pour la convertir. C est son horrible choix de vie.
    Pour ce qui est de la naïveté, des immenses qualités des DA, oui il est vrai que l’on a de belles et superbe qualités mais on a également un ego surdimensionné (je me répète) ainsi qu une forme de bêtise/sottise que l’on préfère nommer naïveté et dans laquelle on aime se prélasser un peu trop pour s excuser d être sotte. Je parle pour moi bien sur.
    Je suis peut être un peu rude mais ça bouge tellement chez/en moi en ce moment.
    Bonne journée

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour @christinecjnv,

      « […] ainsi qu une forme de bêtise/sottise que l’on préfère nommer naïveté et dans laquelle on aime se prélasser un peu trop pour s excuser d être sotte » 😂😂
      Excusez-moi mais vous êtes officiellement responsable de mon 1er fou rire de la journée, pour moi ce n’est pas rude c’est une partie de la vérité du DA, parfois il faut appeler un chat un chat!

      Prenez soin de vous, belle journée à tous

      J'aime

      1. Ne vous excusez pas @Hellosunshine Ravie d être votre premier fou rire
        Et cela veux dire que vous en aurez d’autres dans la journée
        En fait la naïveté de la DA est assez pathétique quand on en prend conscience et que l on voit cela avec du recul
        Je profite de ce post pour vous demander a vous Hellosunshine, Scarlett et autres intervenantes sur le blog régulièrement (les expertes) comment expliquez vous la « fusion » entre un PN et sa complice car dans le cas d une fusion la partenaire du PN est consciente du jeu ou tout au moins de ce qu elle y gagne. J ai été témoin de cette fusion avec un couple durant un voyage de quelques jours et c est impressionnant et terriblement malsain a côtoyer. Ça se situe a un autre niveau de la perversion.
        J en profite encore pour savoir ou est passe le superbe témoignage d un jeune homme que j ai lu tôt ce matin et que je ne retrouve pas sur le blog
        Bonne soirée a tous/toutes

        J'aime

      2. Bonjour @Christinecjnv, la question que vous soulevez , nécessite quelques investigations sur le blog car elle ne peut être éclaircie en un commentaire. Je vais cependant tenter de vous éclairer de manière simplifiée avec mes propres mots 🙂 Ce que vous nommez « fusion  » moi je l’appelle « transe hypnotique  » , »mascarade » ou « shoot »… On s’y méprendrait mais en réalité il n’y a que la proie qui est accroc et hypnotisée… Le PN joue brillamment l’amoureux épris parce qu’il a bien saisi que l’on n’attire pas les mouches avec du vinaigre… Il nous concocte donc un nectar des plus sucrés ,doux et addictifs… Il sait très bien que s’il ne joue pas ce rôle, la proie ne restera pas quand elle devra avaler ses mixtures nauséabondes et amères… C’est ce qui fait que la proie peut rester des années dans cette relation, le souvenir, l’espérance et l’attente de ce breuvage qui a l’air délicieux mais qui en a juste l’air… J’espère avoir répondu dans les grosses lignes à votre question. Belle journée à vous @Christine et à tous ! 😊☀️☀️☀️

        Aimé par 1 personne

  22. Bonsoir a tous!
    Merci merci merci!
    Ce témoignage, tout vos articles m’aident au quotidien!
    J’ai vécu la même chose que toi Cindy, mais moi je travail avec lui!
    Je ne sais pas comment agir au travail, j’ai réalisé il y a 1 semaine que cetais un PN, j’ai eu des petites prises de conscience auparavant mais je n’arrivais pas à y croire!
    Durant la relation j’ai cru mourrir, il a fait ressortir en moi des angoisses des peurs des phobies, je me suis battue, j’ai vu un thérapeute j’ai travailler sur moi tt en restant avec lui au debut!
    J’ai réussi à me débarrasser de ma meilleure amie PN mais pr lui je n’y croyais pas! J’essaye de me pardonner car je n’aurai pas pu me séparer des 2 en même temps! Trop de perte de repère d’un coup! Je lui ai écris aujourd’hui pour lui dire qu’il devait récupérer le reste de ses affaires il a fait le tt gentil et en a profiter pr me dire qu’il ne supportait pas que mon chef me drague ouvertement devant lui! J’ai à peine répondu, juste par politesse!
    Je veux y arriver et je vais tout faire pour! Je souris tt les jours au travail me fait belle, je sens son regard, il me cherche, mais maintenant j’ai compris que ce n’étais pas moi qui l’intéressait mais qu’il voulait le contrôle et que tout est fait ds son propre intérêt! Courage à vous tous! Je m’aime et je veux croire que je serai bientot aimé parceque je le mérite! Merci encore❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour @ninou
      C’est très difficile mais Oui c’est possible.
      Prend le temps pour toi, ne le calcul même pas. Vis pour toi.
      Et quand tu auras un moment d’angoisse ou difficile lis instruit toi respire posément reste lucide sur la réalité des événements ne retombe pas et soit fier de toi.
      Ne te dis pas que tu veux y arriver dis toi que tu vas y arriver!
      👍🏻

      J'aime

  23. Bonjour @christinecjnv et @tous,

    Vous parlez de « la fusion du PN et de sa complice » ; j’ai lu un article très intéressant à ce sujet : « La femme du pervers narcissique » par Simone Korff-Sausse (Psychanalyste) ; c’est un peu long à lire mais cela décrit très bien la relation de ce « jeu » qui se joue à deux… J’ai complètement retrouvé ce que j’ai vécu pendant 30 ans! Et dont je suis tellement fière et heureuse d’être sortie! 🙂
    Voici le lien :
    https://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychanalyse-2003-3-page-925.htm

    Bonne lecture!
    Belle journée à toutes et tous! 🙂

    Scally

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour @Scally, merci pour cet article très intéressant. Cette psychanalyste décrit vraiment bien les blessures , les mécanismes et les enjeux de ce qui nous a conduit à un PN. Je m’y suis retrouvée aussi… Belle journée

      J'aime

    2. Merci @Scally pour cet article… effroyable. Est ce ainsi l envers du décor? J ai du mal a croire que de telles vies puissent exister vraiment. Bien que…. Il y a pire a très grande échelle. Ce qui est frappant c est la capacité de l esprit humain a occulter l existant. Je l ai pratiqué a une échelle moindre. L origine des ressources impliquées dans le processus de survie de l être humain est décidément bien mystérieuse.

      J'aime

    3. Boinsoir a Toutes,
      merci pour cet article riche en definitions de ce qu’on sait par pratique de relations toxiques, d’ou on peut nommer le blog de Scarlett un meta regard formidable pour les DA mais je vois a la fin de cet article une ouverture a risque en meme temps « ce qui fait penser que la perversion narcissique n’est peut-être pas aussi irrémédiable qu’on le pense ».
      Le changement de comportement de partnaire de PN pourrais-t-il changer le PN lui-meme? Est-ce que ce ne sont pas de demarches en vaine que les partneaires de PN poursuivent des annees en se detruisant?

      Bonne soiree

      J'aime

      1. Bonjour Etoiledemer

        J’ai déjà répondu mille fois à ces deux questions donc je vais juste vous dire qu’à ce stade, j’estime que tout un chacun a accès à l’information sur la perversion narcissique et la soumission qui est attendue de la part de leurs esclaves. Maintenant, que chacun choisisse sa vie et son camp 😉

        Que ceux qui ont la naïveté de croire en la « bonté » projetée de ces individus le fassent. J’ai vu passer un autre commentaire très lucide ce matin et cela prouve bien qu’il y a des personnes qui ont compris, d’autres qui resteront esclaves.

        Je me concentre uniquement sur ceux qui ont au moins ouvert les yeux 😉

        Bon we

        Aimé par 1 personne

      2. Bonjour @etoiledemer, il est vrai que cette phrase est à double tranchant… L’article est intéressant mais à mon avis cette psy aurait dû s’abstenir tout en sachant, que les proies n’attendent que cela , se complaire dans l’illusion… C’est elle , la pro, mais disons que c’est quand même risqué et que si cela existe , Ça doit être rare ! Alors est-ce parce qu’automatiquement nous conclurons si cela arrive que l’individu n’était pas PN ? Peut être ! Mais avec des peut-être et des si , on met Paris en bouteille ! La réalité est que 99,99% des PN , au bas mot, mourront PN , qu’ils sèmeront des cadavres tant qu’ils respireront. Je suis plutôt positive quant à la possibilité de chaque humain d’évoluer, à condition de le vouloir. Cependant cela demande une capacité de remise en question que le PN n’a pas , je suis plutôt pessimiste les concernant… La vraie question est : Faut il courir le risque de se faire achever , dans l’espoir d’être sa chance ? À chacun de voir si il souhaite mettre sa vie en jeu… Belle journée

        Aimé par 4 people

      3. @ Scarlett @Historiacyn, oui, je suis de votre avis a propos de la possibilite d’evolution des PN, cela doit etre tres rare, est encore…. Dans l’article, a cote de cette goutte d’espoire hyper dangeruese pour illusionner les DA (tu a raison, Historiacyn, les DA n’attendent que cela !), l’auteur souligne que cette transformation peut se faire chez PN quand ceux -ci deviennent ages et fatigues 🙂 Donc au bout de 20/30/40 ans de vie chiante et destructrice avec un toxique, et a condition que son partnaire passe par la transformation personnelle de victime en adulte , il y a cet espoir que…il se fatigue enfin de maltreter l’autre. Mon Dieu, meme si cela peut arriver, quelle fin..juste un peux de paix a la fin de la vie gachee.

        Bon we!! Merci pour votre presence

        J'aime

      4. Je tiens à vous répondre étoile de mer,
        un PN ne change jamais qu’il soit un conjoint, un père ou mère! Aussi douloureux que cela puisse être, il faut l’accepter. Ma mère de presque 89 ans continue son travail de destruction …elle manipule, retourne les situations…Il y a quelques années que je suis en no contact avec elle…J’ai appris ce jour par une amie à elle qu’elle se sert de son âge, de sa santé défaillante pour attendrir ses proies …On me demande d’aller la voir, de pardonner ? Comment peut-on pardonner à une personne que ne demande pas le pardon ?? J’ai mis du temps à comprendre ses manipulations , au risque de gâcher ma propre vie … A

        Aimé par 2 people

      5. A ce jour , après beaucoup d’épreuves et de combats( j’ai aussi connu la perversité dans ma vie conjugale) , je ne tiens pas à rester son esclave, d’elle, ni de personne (malgré le respect que je dois à ma mère). Peu importe ce que l’on peut penser ….J’ai réussi à trouver mon havre de paix et cette paix , on ne me l’enlèvera plus…Un ou une PN, on le(la) change pas, on le(la) fuit…et on vit la vie qu’on a bien envie de vivre …
        Même très âgé(e), leur combat est de vous détruire….
        C’est peut-être douloureux mais il faut l’accepter…Pour moi la raison dépasse mes illusions …
        La vie vaut la peine d’être vécue alors plein de bonnes choses à vous tous !
        Ce blog vous aide à prendre les bonnes décisions…Il y a vraiment de belles personnes sincères, qui permettent d’avancer !

        Aimé par 3 people

  24. Bonjour @etoiledemer,

    Selon moi, le danger sera pour une personne qui ferait la lecture de cet article avec une certaine paresse intellectuelle comme pourrait le faire un DA qui ne souhaite retenir que les passages qui l’arrangent dans sa réalité, c’est à dire croire qu’une femme qui s’est laissée chosifiée pendant des décennies, qui s’est laissée réduire à un état d’objet ait quelconque pouvoir à faire changer le meurtrier de l’âme qu’est le PN.

    C’est un scénario où le DA aurait du contrôle mais permettez-moi de dire que le DA n’est absolument pas de taille à faire changer ce prédateur de vies humaines qu’est le PN, c’est le seul (le PN) qui a le pouvoir dans cette histoire car même si le DA lui permet par sa soumission, son fanatisme et tout ce que vous voulez, d’agir en lui donnant le contrôle de sa propre vie, qui souffre finalement?! Jamais quelqu’un qui a réellement le pouvoir va souffrir il saura bien trop occupé à en jouir, le PN méprise littéralement sa femme DA qui n’arrive même pas à son orteil dans son esprit.

    C’est ce passage de l’article qui laisse entendre ce que vous dites:
    « Dans la plupart des cas, le changement de vie est accepté, contre toute attente, avec une facilité surprenante par le mari. C’est comme si le remaniement psychique de la patiente imposait avec évidence les nouvelles donnes de la dynamique familiale, auxquelles le mari, en bout de ressources, n’a plus qu’à se plier, s’il ne veut pas tout perdre. Tout comme – c’est Racamier qui le rappelle – « la plupart des imposteurs finissent démasqués et la plupart des escrocs finissent au trou », les maris pervers finissent soit par se retrouver seuls, soit dans l’obligation de s’amender.
    On aurait donc tort de considérer la perversion narcissique comme une structure mentale inamovible. »

    Le changement de vie est accepté, mais bien sûr, cette impression vient uniquement du fait qu’il n’en a strictement rien à faire, il n’est pas blessé au moment du divorce pas du tout, il a déjà une nouvelle proie, et surtout il sait le PN que s’il a eu des enfants il va pouvoir se régaler à persécuter son ex-femme à travers eux, et s’il y a des petits-enfants hum quel régal supplémentaire, surtout avec la loi qui est sensée garantir aux petits-enfants de pouvoir connaître leurs ascendants ils la détournent avec leur perversité pour tenter de se garantir à eux le droit de continuer à détruire. Donc le PN donne cette impression de changement car il sait exactement de quelle façon il va pouvoir continuer son jeu morbide.
    Je développe surtout pour les femmes qui vivent ça, qui sont en ce moment en train de douter de leurs perceptions, c’est ça les PN, ça va jusque-là, à croire qu’ils peuvent changer les femmes de PN facilitent l’héritage trangénérationnel de cette perversion dans les familles, il faut bien comprendre de qui on parle à un moment donné.

    Aimé par 3 people

    1. Bonjour @Hellosunshine !

      J’ai une anecdote intéressante sur l’empathie / le manque d’empathie, qui pourrait peut-être réveiller certaines DA.

      Il y a un certain temps, je me suis liée d’amitié avec une jeune personne extrêmement sensible et emphatique, aimante et mature, pleine de vie. Nous avons vécu ensemble de très belles expériences, comme les excellentes amies que nous étions. Malheureusement, cette personne a été victime d’un terrible accident qui a lésé son cerveau, surtout son lobe frontal. Depuis, elle n’est plus la même : elle est devenue blessante pour tout son entourage. Pas par sadisme, non ! Juste par inattention, et INCAPACITÉ à comprendre son entourage et prendre en compte les émotions d’autrui. Elle a parfois quelques éclairs de lucidité sur son état, regrette, mais se dit simplement incapable de se comporter « comme avant ». Elle comprend, mais c’est comme s’il lui manquait une « case ». C’est un réel HANDICAP, un véritable fardeau neurologique.

      Extrapolons un peu et tentons de comprendre ce que ce cas clinique peut signifier.
      Nous parlons là du très malheureux cas d’une personne qui a perdu sa capacité d’empathie émotionnelle suite à une altération de sa cognition et un traumatisme cérébral, avec altération des fonctions neurologiques.
      Imaginons maintenant des lésions et abus, infligées depuis la plus tendre enfance, sur le psychisme d’une personne. Cette personne ne développe PAS DU TOUT d’empathie. Nous obtenons un narcissique.
      Imaginons un fond génétique propice et une éducation morbide : nous obtenons la perversion narcissique, qui est la jouissance de la douleur provoquée, donc une complète inversion des valeurs – qui a néanmoins toujours pour terreau un manque d’empathie.

      Il est donc (en théorie, et dans une infime partie de cas) possible qu’un pervers narcissique perde ses comportements pervers parce qu’il s’agit d’aspects avant tout comportementaux. Mais il ne deviendra jamais une personne qui prendrait en compte les émotions d’autrui. Même sans sa perversion et son sadisme, il resterait une personne froide, distante, centrée sur elle-même – parce qu’il s’agit là d’une CAPACITÉ, d’une FONCTION COGNITIVE qu’il n’a pas. Quand bien même il ne voudrait pas blesser – il demeurerait destructeur et blessant !

      Comment faut-il expliquer aux DA qu’ils se leurrent en espérant quoi que ce soit de bon avec ces gens ? Il n’y a RIEN à attendre de ces personnes, qui sont de vrais handicapés. Elles ne deviendront JAMAIS des gens « bien », sensible et attentionnés. Elles sont ce qu’elles sont – vides, fantoches, et en plus cruelles. Leur mode de fonctionnement est une tentative de suivie, il se perfectionne mais ne changera pas. Seuls de lourds procédés médicaux, que l’on ne connaît pas d’ailleurs, pourraient remédier à des lésions autrement inguérissables, et tout ce qui est soin implique consentement, ce que les PN ou narcissiques n’ont absolument pas de raison de donner.

      Un PN ne sera jamais un enrichissement, il est à éviter, non à sauver. Alors, au lieu de ses battre contre des Moulins à vents, les DA feraient mieux de se centrer sur eux-mêmes, se trouver un projet de vie, un but, entamer une thérapie. Ils ne vivront qu’une seule vie – la leur – et il est de la plus haute importance qu’ils passent leur existence non à se haïr, mais à s’aimer, et à s’enrichir humainement. Voilà la seule vraie mission qui est celle de chaque personne : devenir leur meilleur « moi » possible.

      Aimé par 4 people

    2. @dandoha
      J’ai été au plus bas à vouloir me jeter du cinquième. Cela à causé des dégâts oui.
      Psychologiquement j’ai eu besoin d’aide comme toutes les victimes en ont besoin.
      Vous évoquez un désir inconscient d’espoir d’un pn rabilitable chez moi. Mais NON
      Il n’est pas excusable. Il n’y a aucun désir de quoi que ce soit vis à vis de lui à part celui d’en rester bien éloigner.
      Pouvez vous comprendre qu’avant de découvrir cela je n’avais aucune connaissance en psychologie, j’aurais fait le nécessaire sur ma DA dans ces cas là ou j’aurais vu que c’était une personne manipulatrice au plus haut point un PN.
      Je me consacre à moi ce matin j’ai vu ma psy et j’ai enchainé avec une séance d’hypnose et réiki je fait tout pour me reconstruire et prendre soin de moi et travailler sur moi. C’est pour cela que je n’accepte pas qu’on me dise si cela vous amuse de etc NON je ne jouis pas de ce que j’ai vécu je suis DA mais pas maso j’ai souffert et j’ai pris pleinement conscience de ce qui m’est arrivé et pourquoi, je ne cherche pas du tout à excuser un pn. Ces individus me degoutent à ce jour et je serais justement pour que la justice les enferment. J’ai employé un terme utilisé fréquemment @dandoha j’ai employé le mot pathologie comme vous vous employez le mot profil cela ne veut pas dire que je pense qu’ils sont malade ou que je ne ne le pense pas en fait à ce jour je m’en fiche. Je ne suis pas une experte de la PN juste une jeune fille de 26 ans qui ai partagé mon histoire pour aider celles et ceux qui peuvent s’y retrouver et ceux qui veulent échangés, j’ai pris note de vos conseils ils sont radicaux et j’aime beaucoup ca je me durci et c’est ce qui fait que ca va mieux aussi quand @Scarlett est cash j’y vois pas de souci je prends je prends comme un cadeau meme mais la pour le coup je ne cautionne en rien le comportements des pn leur trouve en rien des excuses et je m’amuse à rien du tout. Donc pensez sur le pn mais pas sur moi.
      J’ai employé un terme qui ne vous convient pas mais qui est présent dans de nombreux écris qu’ils soient malade ou pas je m’en fou cela ne change rien pour moi ce ne sont pas de bonnes personnes et cela est incurable donc à partir de ce raisonnement je pense avoir ce qu’il faut pour ne rien espérer du tout de ces individus et je travaille beaucoup sur moi aussi j’en suis dégouté de ces gens.
      À l’avenir j’emploierai le terme de profil pn et non de pathologie.
      Ce ne sont pas des croyances sur Le pn ce ne sont pas des excuses que l’on se cherche ce sont les écris que l’on peut lire @dandoha seulement peut être un manque de bonnes sources, de connaissances et de culture.

      J'aime

      1. Bonjour tout le monde

        Finalement, peu importe que certaines personnes jugent bon de qualifier la perversion narcissique de « pathologie ». Ce qui est le plus ironique est que si un jour, elle est reconnue comme telle, les personnes qui ont le plus besoin d’être juridiquement défendues contre les PN risquent de se voir opposer une fin de non recevoir… pour cause d’irresponsabilité.

        Autrement dit, tous les DA qui veulent voir leur PN qualifié de « malade » se tirent eux-mêmes une balle (de plus) dans le pied…OK.

        Rien ne garantit que ce sera classifié au même titre que le trouble de la personnalité antisociale (psychopathie et sociopathie) donc sans notion d’irresponsabilité. C’est surtout à ce niveau que le terme « pathologie » joue contre vous.

        Racamier avait bien parlé d’organisation du psychisme à son époque. Peut-être aussi parce que cet homme avait anticipé la complète impunité qui se cache derrière la supposée « maladie mentale ».

        Les PN ne veulent pas « guérir » et ils ont raison dans leur monde. Les qualifier de malades sert encore une fois, leur cause. Hélas, peu de personnes comprennent le système… Ils gagnent à tous les coups. Non seulement, ils vous poussent dans la tombe mais en plus, vous cherchez vous-mêmes à les innocenter.

        C’est assez incongru comme raisonnement. Pas de polémique mais je lis attentivement les commentaires et je vois le piège ☺

        Aimé par 3 people

      2. @scarlett
        Je suis d’accord je vous lis avec attention vous et @dandoha
        Je n’ai pas les connaissances je comprend parfaitement votre raisonnement mais ce qui est choquant c’est pourquoi autant d’auteur emplois le terme de pathologie alors?
        Cela induit en erreur.
        Il y a tellement de différences dans les récits. Donc une personne comme moi qui n’avait pas connaissance de la dépendance affective ni de la perversion narcissique ne peut pas bien comprendre.
        Je suis ici car j’ai confiance.
        Mais par contre voilà meme si je n’ai pas la culture et les connaissances qu’il faut cela n’empeche en rien que je sais qu’ils sont conscient et responsables de leurs actes. Que se sont des monstres.

        Aimé par 1 personne

      3. Cindy

        Ces auteurs sont les seuls à savoir pourquoi ils emploient le terme « pathologie » et il faudrait leur poser la question.

        Je me base sur le DSM qui reconnaît officiellement les maladies mentales et troubles de la personnalité. A ce jour, aucune mention n’est faite de la « perversion narcissique ». Ils se basent peut-être sur un autre document, je l’ignore.

        C’est en tout cas, une dérive dangereuse que d’emmener la perversion narcissique sur le terrain glissant des « maladies mentales ». Cela impliquera une possible notion d’irresponsabilité alors que logiquement, ce que veulent les victimes est bien une reconnaissance des faits commis par le pervers narcissique.

        Les PN sont déjà dans une totale impunité parce qu’ils agissent sans laisser de traces la plupart du temps alors est-ce bien nécessaire de leur offrir une couverture juridique…? Ces individus ne doivent pas être reconnus comme « malades » mais comme « sains d’esprit », en devoir de répondre de leurs actes. Une personne qui n’a pas de « sens moral » n’est pas malade, ni folle, ni psychotique. Elle vit sa vie selon ses propres règles, nuance.

        Je ne me fais pas trop d’illusions parce qu’à la prochaine révision du DSM, ça m’étonnerait qu’une « âme charitable » ne glisse pas la perversion narcissique pour s’exonérer – ainsi que ses congénères – d’éventuelles poursuites de la part des victimes. On verra bien.

        Dans votre vie quotidienne, cela ne change rien qu’Alban soit « malade » ou non à vos yeux. Il vous suffit de vous baser sur ce qu’il vous a fait pour juger de sa « bonté ». En fait, Alban valorise son propre épanouissement au détriment d’autrui. Cela en fait un pervers narcissique, pas un malade mental.

        Aimé par 4 people

      4. Bonjour @tous,

        Il faudrait tout d’abord rappeler ce que signifie clairement la désignation « pervers » pour comprendre qu’un PN ne souffre pas d’une pathologie en particulier. Certaines personnes ne savent pas vraiment à quoi correspond la véritable signification de « perversion », ce qui peut poser des problèmes et des égarements dans leurs réflexions. Certains diront: untel est pervers parce qu’il est méchant, sadique, bizarre, obsédé…alors que l’on peut très bien retrouver ces traits de caractère chez des névrosés ou, en effet, chez des personnes souffrantes de pathologies. En psychologie, les perversions regroupent simplement tous les comportements qui utilisent tous les moyens possibles pour transformer la réalité. Un pervers est une personne qui va utiliser le mensonge, la manipulation, la tromperie, le clivage, projection d’identification, etc… pour transformer sa réalité et la vôtre par la même occasion. D’où cette sensation parfois étrange d’être dans un monde parallèle en compagnie d’un PN et qui peut avoir un effet addictif sur certaines personnes qui refusent elles aussi une part de leur réalité. Sont-elles à considérer, par certains, comme perverses et donc atteintes d’une pathologie elles aussi? Les moyens utilisés par le pervers narcissique n’ont rien, en tant que tels, de pathologiques. On ne soigne pas quelqu’un qui n’en fait pas la demande parce qu’il ment, ou profite ou exploite ou humilie une autre personne…où se situerait la limite ? à partir de quel nombre de mensonges, de gens bernés devrait-on le diriger vers un un traitement médical ?. C’est la fréquence et l’intensité avec lesquelles le/la PN utilise ces moyens qui peut prêter à confusion (24/24 7/7 365/365) et à se demander si le PN ne mériterait pas un aller simple pour l’asile. Mais un PN n’est pas « malade » au sens pathologique du terme puisqu’il ne fait qu’utiliser ce que tout le monde utilise au quotidien, ce sont juste les proportions qui changent et qui rend la perversion narcissique dangereuse et bien souvent invisible lorsqu’on ne la subit pas directement pour se rendre compte que cela puisse exister. Donc, si vous vous posez encore la question de savoir si un pn est soignable ou non, demandez-vous plutôt de quoi devrait-il être soigné ?

        Belle journée.

        Aimé par 2 people

      5. Bonjour Starrynight

        Les personnes qui exigent un changement de la part du pervers narcissique sont elles-mêmes incapables de changer pour leur propre bien.

        Quel égocentrisme que de se prendre comme référence alors que l’on est soi-même coincé(e) dans un mode de fonctionnement auto-destructeur !

        C’est là que s’il faut parler de pathologie mentale, je demande à tous les dépendants affectifs de se mettre dans la même catégorie que les pervers narcissiques.

        Les DA ne sont pas un modèle de vertu, loin de là. Alors quand on leur souligne leurs manquements et qu’ils continuent à rester esclaves des pervers, qu’ils sont dans une totale incapacité à comprendre leurs erreurs, qu’ils ne peuvent pas / veulent pas lâcher prise sur leurs addiction… quel est ce délire de grandeur ou cette auto illusion qui leur donne le droit d’imposer leur vision et de prétendre guérir un autre être humain ?

        Je trouve que ce raisonnement relève soit du délire psychotique, soit d’un être très immature, aussi égocentrique qu’un enfant qui n’a pas encore intégré qu’il n’est pas le centre de l’univers.

        Je ne cautionnerai jamais les actions des pervers mais je n’aurai jamais la prétention de leur imposer une quelconque « guérison » non plus. Par contre, il est important de les dénoncer afin que chacun s’en prémunisse ou fasse un choix éclairé.

        La Nature a créé les humains. Les humains ont créé les comportements pervers. Nous devons jouer avec les cartes que nous avons en main. Si, un jour, un pervers a une illumination et décide de changer, God bless mais ça doit venir de lui et lui seul.

        Certainement pas du DA qui est son souffre-douleur. Que les DA commencent déjà à faire ce qui est bon pour EUX avant d’aller demander aux autres de « guérir ».

        Bonne journée à tous ✌

        Aimé par 2 people

  25. Bonjour @Hellosunshine, tout à fait ! D’autant qu’il me paraît invraisemblable qu’un PN développeme de l’empathie, un sens moral et de la bienveillance… Ce qui signifie que ce changement, serait plutôt stratégique pour au bas beau 99,9% des 99,99% évoqués… Il ne le fera que si la peur l’assaille , une manipulation de plus, dans SON SEUL INTÉRÊT en somme… Est il possible , après des années de coups bas, mensonges , abus divers , trahisons de lui accorder sa confiance ? La réponse est non , quel intérêt alors ? Finir sa vie en se mentant? Dans l’illusion que ? Non merci ! Lol ! C’est tellement plus sympa , les gens honnêtes, simples et vraiment gentils ! Plus sain et simple pour soi ! Un loup ne se transforme pas subitement en agneau, même si il apprend à bêler… Alors si on souhaite rester avec une personne qui donnera le change tout en souhaitant intérieurement notre destruction, c’est un choix, ce n’est pas le mien ! La sincérité compte trop à mes yeux ! Je ne recommanderai jamais de jouer à la roulette russe dans l’espoir où plus exactement l’illusion , la vie a trop de valeur… 😉💋

    Aimé par 5 people

    1. Happy Sunday @Historiacyn, @Hellosunshine, @Etoiledemer1

      Voilà plus de trois posts chacunes , que vous débâtez sur l’hyppothétique probabilité éventuelle statistique que le PN puisse faire montre d’une once d’empathie envers sa victime ou qe celui-ci change.
      Vous réalisez que vous faites dans la masturbation intellectuelle?!!
      Je peux me tromper, donc je vous demande en quoi cette réaffirmation, la redondance d’affirmation déjà étayée et normalement acquise chez vous fait avancée l’analyse?!!
      Il me semble, à mon niveau que vous défoncez des portes grandes ouvertes là , alors que @Ciindy19 herself et vous avez largement dépassé ça, non?!!! 😉

      La vraie question serait de savoir pourquoi @Etoiledemer1 a buggué sur cet aspect déjà traité de la question en dépit des réponses, ce qui se conçoit clairement s’énonce simplement ce qui est le cas de @Ciindy19.

      Peace,

      Aimé par 1 personne

      1. Bonjour @Dandoha,

        Masturbation intellectuelle?! Oui pour ma part vous vous trompez lol.
        Comme je l’ai dit dans un commentaire précédent, je développe surtout pour ceux qui doutent de leurs perceptions en ce moment et qui ne connaissent peut-être pas/qui ont des doutes sur l’évolution du profil PN.
        Selon où on l’en est dans son parcours cela peut paraître redondant effectivement, mais ce qui est bien est que chacun est libre de lire et tenir compte de ce qui lui correspond ou pas.
        Comme souvent dans les commentaires, le débat s’ouvre au delà du témoignage pur et dur et on parle peut être de manière plus générale qu’en réponse à la personne qui témoigne, c’est une ouverture qui moi me plaît personnellement.

        Bon dimanche à vous

        Aimé par 1 personne

      2. @Hellosunshine,

        Quelque soit l’étape ou le parcours d’une victime ou ex victime, développer sur l’hypothèse d’une empathie et quelconque humanité possible chez un PN relève de la masturbation intellectuelle. Surtout sur un blog qui a traité du sujet mille et mille fois. Pourquoi?
        Parce que l’individu qui se focalise sur cette analyse perd son énergie à se concentrer sur un TOXIC dont il n’a et n’aura JAMAIS la maîtrise. Rappelez vous que vous pouvez vous controller vous et gérer vos choix pas ceux des autres. Alors dites moi en quoi une telle “réflexion si poussé” peut elle être constructive? Non pas que vous n’ayaez pas e droit de la faire, point du tout et pour preuve , vous en débattez librement. cependant d’où part elle, qu’elle finalité espère t-elle?
        C’est en ce sens que je dit qu’il y a de forte chance que cette discussion ne masque un élément plus sous jacent à savoir l’intérêt inavoué de celui ou celle qui le relève dans la masse d’observations déjà traitée? 😉

        N’ayez pas peur de perdre celleux qui ne se sentent pas chanceux-ses de vous avoir
        Si vous devez perdre qui n’en vaut pas la peine, ne souffrez pas. Ceux qui ne savent pas vous valoriser ne méritent pas une minute de votre temps.
        https://amelioretasante.com/nayez-peur-de-perdre-celleux-ne-se-sentent-chanceux-de/

        THINK…

        Aimé par 1 personne

      3. @Dandoha

        « C’est en ce sens que je dit qu’il y a de forte chance que cette discussion ne masque un élément plus sous jacent à savoir l’intérêt inavoué de celui ou celle qui le relève dans la masse d’observations déjà traitée? 😉 » je trouve cette réflexion intéressante car effectivement elle peut faire avancer la concernée.

        Aimé par 1 personne

      4. Bonjour
        Les écris sont parfois différents sur certains sites sur des questions assez essentielles
        Un pn peut-il changer?
        Un pn a t’il conscience de ce qu’il est?
        Quand j’ai découvert la perversion narcissique et que Cela correspondait à Alban déjà on veut pas y croire mais c’est dans un coin de la tête et on comprend que Oui car on voit le jeu après avoir pris connaissance de cela.
        Je suis rentré dans une transe à lire sans cesse tous les articles inimaginables sur internet.
        Il faut faire attention car Oui certains articles peuvent amené à croire que les pn peuvent guérir que les pn ne se rendent pas comptent du mal qu’ils font les pauvres on va se mettre à les plaindre bientôt.
        Il y a meme un article qui dit arrêtez de dire que votre mec est un pn des que cela ne va pas que si on est tombé réellement sur un pn on serait un mort vivant zombie.
        Si on analyse bien la pathologie le fait qu’ils n’aient aucune empathie et aucune remise en question rien que cela empêche leur guérison à vie. Ils sont pleinement conscient du mal qu’ils font ils peuvent juste pas faire autrement pour eux ils ont besoin de cela mais ils ont conscient des mensonges et manipulations qu’ils mettent en place et ils ne veulent pas changer cela.
        Imaginez vous sans aucun sentiments d’amour, d’empathie, de considération vous feriez ce que vous voulez car il n’y aurait rien à perdre sauf que le da se met dans cesse en tête qu’il va perdre son conjoint et angoisse et pleure et se laisse maltraiter et arrete de vivre pour Le pn clairement.
        Donc vraiment il n’y a pas plus de jouissance à leur donner qu’ils aillent le chercher ailleurs bien que mea-culpa pour les prochaines victimes qui s’en sortiront je l’espère. On ne peut rien faire pour eux ni pour les prochaines victimes le mieux que l’on est à faire c’est se focaliser un peu sur nous notre reconstruction comprendre nous dans notre enfance ou autre les traumatismes encaissés avec en plus celui de pn. Le chemin est long mais chaque étape passée apporte un peu plus d’épanouissement et de maturité. Le bonheur complet est encore bien loin pour ma part mais je veux l’atteindre et surtout pas mettre ma vie entre parathese pour sauver peut être avec le temps un pn tout est tellement mensonge que cela est impossible de toute façon et malsain.

        J'aime

      5. @Ciindy19

        « Si on analyse bien la pathologie le fait qu’ils n’aient aucune empathie et aucune remise en question rien que cela empêche leur guérison à vie.”

        Sauf que être PN ce n’est pas une pathologie mais un choix comportementale, un choix de vie .
        Pas de maladie donc pas de guérison .

        J'aime

      6. On ne peut pas mieux dire Sweety 💯

        C’est encore l’espoir malin et illusoire de certaines personnes qui ne peuvent s’empêcher de répandre leur naïveté mortifère.

        Continuez donc à rêver pendant que les PN vous détruisent en toute impunité. On s’étonne qu’ils soient aux manettes de ce monde 😜

        On a la société qu’on mérite.

        Aimé par 1 personne

      7. Si j ai bien compris, 2 cas:
        – PN qui reste PN = cas classique : la « victime » reste ou le quitte
        – PN qui guerit👀: comme il est guerit il ne manipule plus donc la « victime » n aura plus ses shoot d adrénaline puisqu il sera devenu (et non redevenu) normal : la « victime » encore engluée dans sa DA ou autre le quitte car elle s ennuiera profondément avec un homme normal qu elle n a pas choisi
        🙈🙉🙊

        Aimé par 1 personne

      8. On ne naît pas pervers. On le demeure. Citation de Racamier. Un homme brillant qui avait bien saisi le profil en son temps.

        Ceux qui veulent croire le contraire sont libres de se bercer d’illusions mais surtout que ces gens arrêtent de crier au loup. Ils n’auront que ce qu’ils méritent.

        Ce blog ne s’adresse qu’aux personnes conscientes et indépendantes d’esprit ou en voie de le devenir. Il y a déjà bien assez d’espaces pour l’illusion ailleurs 😂

        Aimé par 2 people

      9. Désolée Scarlett c était un trait d humour. Un PN restera un PN. Aucune guérison pour lui. Mais c est intéressant de constater ce qui se cache derrière certains commentaires. Le désir a peine voilé de la guérison du PN. L’illusion encore et toujours… pour certaines
        Bonne soirée

        J'aime

      10. Bonsoir @Dandoha , pour ma part , j’échange, avec @Etoiledemer, @Hellosunshine et celles qui étaient dans le débat. Peut être ne devrions nous pas discuter, ainsi ici ? @Scarlett peut nous arrêter si c’est le cas 😊 Je n’ai pas la prétention de faire de grandes thèses analytiques , je donne simplement un ressenti, le mien. Pourquoi @etoiledemer, a été interpellé par cette phrase qui m’a aussi fait tilté mais que j’ai d’abord choisi d’ignorer et de garder le « reste » de l’article qui me semblait LUI plus pertinent ? Bonne question ! J’aime débattre, analyser, dans ma vie de tous les jours aussi , peut-être est-ce de la « masturbation intellectuelle  » (tu m’as tué 😂) et dans ce cas , je suis une vraie coquine ! Mais j’assume ! 😜Quoiqu’il en soit, je suis en paix avec mon évolution post PN , je ne pensais pas à moi en commentant… Belle soirée 💋

        Aimé par 2 people

      11. Coucou @historiacyn,

        « J’aime débattre, analyser, dans ma vie de tous les jours aussi , peut-être est-ce de la « masturbation intellectuelle » (tu m’as tué 😂) et dans ce cas , je suis une vraie coquine !  »
        AHAHAH pas mal! Ce que j’aime ici c’est qu’on peut tout aborder sans non plus être toujours dans le mélodrame et les émotions négatives,

        Bon lundi! 💋

        J'aime

      12. Happy Monday @Historiacyn,

        Il n’y a pas de sujet Tabou, ni de débat interdit.
        On n’est pas non plus dans la censure. Ce qui me conforte dans votre réalité à toutes les 3 de masturbation intellectuelle c’est justement , je te cite: “ Pourquoi @etoiledemer, a été interpellé par cette phrase qui m’a aussi fait tilté mais que j’ai d’abord choisi d’ignorer et de garder le “reste” de l’article qui me semblait LUI plus pertinent ? “ . @Etoiledemer1 et visblement depuis sa dernière réponse @Ciindy19 aussi sont en train de nourrir un espoir vain, voir malsain à leur healing process d’une reconnaissance en pathologie du cas PN.
        Et elle développent toutes deux l’analyse et hypothèse à es stades certes différents de leurs évolution mais de la même façon idéaliste voire utopiste. @Etoiledemer1 a soulevé, et elle en a parfaitement le droit , un débat qui contredit toute rationalité chez une victime PN en vue d’une reconstruction. Et ce non seulement en faveur du PN, ce qui est un comble ( syndrome tardif de Stokholm) mais aussi contre toute possibilité pour elle de faire un deuil. Je m’explique : vouloir en l’espèce médicaliser le comportement anti social d’un individu parfaitement lucide de ses choix , dont on a été la victime c’est rejeté toute responsabilité incombant aussi à la victime. Si il est malade alors ni lui ni moi ne sommes en causes, sauf la maladie PN.
        Vous imaginez le danger de cette aspiration cachée chez @Etoiledemer1 et @Ciindy19?!!!
        1°) Il est malade donc on peut le soigner donc il a une chance et par conséquent nous avons une chance puisque je dois m’avouer que je l’aime encore et qu’il me manque ….. 😉
        2°) Il est malade donc je n’y suis absolument pour rien et je n’ai rien à me reprocher puisque mon cerveau à intégré qu’il est malade, ainsi j’ai été victime d’un malade.

        Ce n’est pas anodin tout ça et je vous invitent TOUS a bien observer ce qui se passe dans le monde.
        Si comme vous dites le PN seraient frappé de pathologie alors certains leader de cette planète n’auraient jamais pu être aux manettes de leurs nations.
        Et si PN est un malade alors ne venez pas pleurer devant le juge pour un droit de garde exclusif, car même malade le parent à le droit de visite.

        THINK ….

        J'aime

      13. Bonjour @Dandoha,

        Je me permets de répondre car je suis mentionnée initialement. Vous dites: « Vous imaginez le danger de cette aspiration cachée chez @Etoiledemer » justement oui, c’est la raison pour laquelle j’ai tenu à répondre à cette dernière. C’est la réponse aux questions que vous m’avez posé mais j’estime que c’est à @etoiledemer et toute autre personne dans son cas de se faire la réflexion à elle-même, voilà pourquoi j’ai poussé la réflexion, mais je ne me sens pas responsable de ce qui fait écho à un intervenant, chacun doit se poser ses propres questionnements et trouver ses propres solutions sinon on tombe d’une autre façon dans le maternage et parfois des choses émanent dans les débats, aussi inutile que vous ayez pu trouver celui-ci, j’en ai trouvé d’autres inutiles également et je trouve que ce n’est pas grave chacun son opinion. Par ailleurs j’ai retenu des passages intéressants de vos interventions donc je vous remercie pour votre retour qui sera certainement éclairant pour d’autres. Là on tourne en rond car je trouve que votre message est déjà bien passé alors se sera ma dernière intervention sur ce point précis.

        Belle journée à tous.

        Aimé par 1 personne

      14. @Historiacyn,

        Dernière chose , c’est la masturbation intellectuelle des ministres frappés de reconnaissance historique qui a permis au système éducatif français d’être aussi médiocre aujourd’hui. Et oui pour pouvoir se permettre d’échouer au BAC en 2017 il faut quasiment en faire la demande !!!
        Cette masturbation intellectuelle de pseudo analystes chercheurs ès psychologues aux inventions loufoques motivées par le risque du traumatisme chez l’enfant, qui fait que aujourd’hui dans les écoles françaises les enseignants sont dépassés et désarmés par l’irresponsabilité parentale et d’un système qui les a abandonné. C’est tellement plus facile de se laisser enfermer dans l’analyse au point de perdre pied et contre pied devant la REALITE.
        Cachez moi ce que je ne saurais voir en face!!!!
        Dire ce qui EST aux gens est devenu PORNOGRAPHIQUE, BLASPHEMATOIRE, TRAUMATISANT
        Trop de réflexion tue la réflexion surtout quand elle est depourvue de FAITS, voilà ce qu’est la masturbation intellectuelle, la fenêtre de la technocratie et de la burreaucratie aux équations fausses parce que déshumanisées.

        La masturbation intellectuelle est un sucre d’orge pour tout PN. La porte ouverte à la vampirisation émotionnelle, à la manipulation ( je vais la faire cogiter sur ma réalité existencielle) c’est ainsi qu’ils attirent justement leur proie en semant ces questionnements sans fins ni fonds.
        Le mode d’emploi de comment défoncer des portes grandes ouvertes !

        Take care,

        Aimé par 2 people

      15. @dandoha
        Beaucoup d’ecris adopte le terme de pathologie pour les pn mentionnant des personnes atteinte d’un trouble de la personnalité aiguë.
        Il y a des différences entre les articles. On peut s’y perdre en tout cas.
        Pour ma part de ce que j’ai vécu et pu comprendre c’est qu’Alban est un homme qui a été abandonné par son père en bas âge et sa mère pn de ce que à pu en tirer mon témoignage avec vos commentaires et dont je ne soupçonnait pas. Il s’est construit ainsi. Je suis certaine qu’il a conscience du mal qu’il fait qu’il a conscience de manipuler mentir et qu’il recherche à soumettre ses victimes a un état de dépendance et de soumission et de dépression.
        Un jour il m’a filmé pendant que je pleurais et lorsque j’allait mieux il me la montré et m’a dit quand je vois cela je me dis vraiment que tu fais pitié. Je suis restais choqué et je lui ai dit mais qui es tu pour faire cela. Aucune intégrité et sadique. Tout est bon pour humilier rabaisser vider.
        Je pensais le terme de pathologie approprié car justement il ne peuvent pas changer.

        Aimé par 1 personne

      16. Cindy

        dans votre commentaire vous dites qu’il vous a filmé, j’ai eu droit à la même chose un jour qu’il m’avait poussé à bout et ou je pleurais, il me l’a ensuite montré en me disant j’ai des preuves pour dire que tu es folle
        j’ai aussi été choquée et extrêmement triste de cette action
        je sais aujourd’hui que c’est un PN que tout ce que j’ai vécu avec lui n’était pas normal
        en ce moment le no contact est difficile, je l’ai quitté , j’ai pris un appartement et comme vous je suis face à ma culpabilité ( quand vous étiez au début de votre rupture) je manque encore de forces pour le remettre à sa place et c’est bien là mon problème
        j’ai l’impression que je fais les choses petit à petit
        hier soir il m’a appelé et m’a reproché d’avoir stopper la relation et de n’avoir par vu et compris qu’il m’avait mis au centre de sa vie, que je suis une femme bien et magnifique ( alors que tout au long de notre relation il n’avait de cesse de me rendre jalouse en étant connecté sur des sites de rencontre et en me négligeant sexuellement )
        si je n’avais pris conscience de ce qu’il est, ca m’aurait mis à plat mais là je me dis hé oui j’ai rompu avec toi et tant mieux

        je suis un peu confuse encore dans mes sentiments vis a vis de lui et je sais qu’il me faut encore du temps mais votre témoignage m’a donné une force incroyable

        merci

        J'aime

      17. Happy Monday @Ciindy19

        Malheureusement en effet beaucoup d’auteurs persistent dans l’absurdité de comparer ou définir la Perversité Narcissique comme une pathologie. Cependant vous noterez qu’aucun ne propose de traitement médical chimique ou alors éventuellement un suivi psy pour un profil qui de lui même d’une part ne se considère pas comme malade ni avoir un problème et donc n’a aucune chance de faire la démarche d’un suivi psy ni à la demande ni de son propre chef.
        Donc vous pourrez retracer tout le passé du PN dans tous les sens et oui vous y trouverez des drames aussi violents que chez un DA, big deal, and so what?!!!
        Vous la victime ou ex victime vous allez où avec ça, pour votre propre guérison, en quoi les archives d’un PN à ce stade de votre healing vous est il salvateur ou productif, à moins d’avoir un espoir de retourner avec ?!!
        Vous voulez vous convaincre que ce taré a une patologie, libre à vous, si ça peu vous aider à vous en remettre , tant mieux pour vous.
        cependant force est de croire que pour l’instant ça ne marche pas, car vous patogez sérieusement dans votre esprit, vous êtes incapable de prendre du recul et de lâcher prise.
        Vous êtes focalisé sur une supposée pathologie et inconsciente attitude du Saint – Bernard.
        Vous n’êtes pas la première ( lisez le blog).
        Voilà 6 mois l’hule de coco était la plus bele découverte de la planète pour cuisiner , aujourd’hui elle est décrié par un chercheur américain qui fait paniquer tout le monde.
        Il y a 65 ans environ on avait crée l’ONU pour éviter d’autres secondes guerres mondiales, depuis la Société de Nations ils ont réussi a donné plus de pouvoirs en leurs sein aux génocidaires de la planète.
        Il y a deux ans le lait végétale était enscensé par la critique, aujourd’hui parce qu’il y a crise agricole en France, pullulent des articles pour dire que le lait végétale n’est pas du lait.
        Alors @Ciindy19 si vous avez choisi comme ces victimes de violences domestiques de croire que c’est une pathologie et non un choix comportemental, c’est votre droit le plus stricte. Cependant soyons clar et précis aucune de ces pseudos “ pathologies” ne sont identifiées comme telles à l’OMS et ne le seront pas. Il n’y pas de gêne transmissible ni virus lié, ni malformation neurologique rien de scientifique en ces termes. Etre PN n’est même pas une addiction, ni même être DA.

        En conclusion, les gens qui comme vous s’amusent à tout recouper sous le terme de pathologie sans aucun fondement scientifique ou légale sont ceux qui encouragent ce type d’attitude : enabler.
        La belle excuse de convenance pour le enabler et le bourreau: “ ce n’est pas de sa faute il est malade”

        Chaque fois que l’étiquette de la pathologie est apposée sur un comportement inadmissible il encourage son auteur à se dédouner de TOUTES absolument TOUTES ses RESPONSABILITES, y compris ses enabler.
        La France est entrain de légiférer sur le droit du travail, mais à ce rythme là le code pénal et le code civilité en matière de Responsabilités du fait des personnes vont être terriblement allégés.

        On a la société que l’on mérite !!!!

        A chacun sa responsabilité,

        Aimé par 2 people

      18. @Dandoha, c’est une réflexion intéressante (comme toujours chez vous), mais il est évident que vous avez franchi depuis longtemps la limite entre être survivante et être extrêmement lucide. Vous avez compris que cogiter sur des êtres sans réponses – mais qui posent des questions parce que c’est comme ça qu’ils attirent l’attention et la nourriture narcissique – est un cercle vicieux et inutile.

        Certains ont besoin d’un peu plus de temps pour que cela s’ancre dans les neurones ;).

        Mais j’entrevois dans ce débat autre chose.
        « On a la société qu’on mérite ».

        La société de victimisation, les racines judéo-chrétiennes mal comprises, la psychanalyse glosée… Tout va vers le dédouanement des comportements malsains sous prétexte que « enfance difficile », « abus », « incapacité émotionnelle » sont des EXCUSES VALABLES POUR DES ACTES ODIEUX.
        Vous êtes juriste, vous savez faire la différence entre acte moral et compréhension intellectuelle, c’est même votre principale arme dans vos dossiers. Et vous savez que ne méritent la compassion que ceux qui sont frappés par un aléa sur lequel ils n’ont pas de prise.
        La victime d’une tornade est une victime frappée par la nature ; la victime d’une escroquerie financière qui n’a pas pris la peine de vérifier ses informations alors qu’elle sentait quelque chose de louche est à considérer autrement.

        Mais face à vous, vous avez des personnes qu’on a abreuvées depuis l’enfance de poncifs du genre « il faut aimer tout le monde » (aimer c’est particulier quand même, et charité ordonnée devrait commencer par soi-même ! Mais allez expliquer aux gens que parfois, l’amour, c’est surtout éviter quelqu’un), « personne n’est méchant délibérément seulement tres blessé » (ah ouais ? Et ça donne à Ted Bundy le droit d’être Ted BUNDY ?!).

        Je lis tous ces commentaires avec attention. Et ils me permettent de mieux comprendre certains mécanismes psychiques, y compris de mes parents – à la fois tres lucides et ENABLER par manque de cohérence et faiblesse intellectuelle. Quand vous avez été élevée dans une famille phobique de la prise de décision et effrayée par sa responsabilité, qui reproche constamment certaines positions et valeurs comme une vision du monde en « noir et blanc » (juste parce que je dis qu’un connard est un connard et que moins on le voit, mieux on se porte), vous comprenez qu’il y a bien toute une part de la société qui AIME être esclavagisée. Ils se complaisent dans les « gris », les « oui Mais non », les « si » les « peut-être ».

        Quand je suis en porte-à-faux avec tous ces enablers, je me jette sur des lectures intéressantes pour tous ceux qui aimeraient en savoir davantage sur ces mécanismes connus depuis longtemps :
        – Discours sur la servitude volontaire, La Boétie
        – Le Prince, Machiavel (un classique qui vous permet de comprendre pourquoi tant de narcissiques et de PN ont des postes de pouvoir)
        – L’Ethique, de Spinoza, qui ose affirmer que la vie dans la culpabilisation est un non-sens et que l’homme heureux est celui qui puise en lui-même son bonheur, au travers de sa RAISON.

        C’est pour ça que j’adore votre THINK à la fin des interventions.
        THINK – ce que beaucoup capitulent à faire. Parce qu’être lucide, c’est prendre sa responsabilité, et tout le monde ne sait pas le faire.

        Aimé par 4 people

      19. Happy Monday @Deborah

        Donc il faut les laisser poursuivre leur route sans leur faire savoire qu’il y a un précipice pas loin?!!

        Maintenant qu’ils savent, ceux qui sont jumper go ahead, peu importe leur étape et leur stade, rappelez vous que chacun est libre de ses choix informé ou pas. Il ne s’agit pas de me lire comme parole d’évangile et pour cause je ne lis pas la bible et pour rien au monde je ne serai ni Marie ni Dieu ni Jesus , ni la Trinité, noooooo Ma’am les clous dans les fallanges non merci !!
        Ce n’est qu’un blog où informe après chacun fait comme bon lui semble.

        Peace,

        J'aime

      20. @dandoha
        La façon dont vous me jugez me laisse sans voix.
        Je m’amuse à encourager cela? 😱
        Les écrivains sont absurdes? J’ai lu récemment le livre d’Alberto eiguer recommandé sur ce blog qui emploi le terme de pathologie.
        Je ne cherche absolument aucunes excuses au pn c’est un monstre et il a conscience de ce qu’il fait et il ne changera jamais.
        Je n’encourage aucune personne à penser qu’il y a un espoir ou que les pn sont à plaindre.
        Je ne me cherche aucune excuse à moi meme dans l’espoir d’être à nouveau avec lui. Mon dieu mais comment pouvez vous me dire cela.
        Je n’arrive pas à lâcher prise ? Je vis beaucoup mieux et vous avez vous été victime ? Il y a combien de temps que vous vous en êtes sortie? Peut être vos connaissances ont évolué avec le temps.
        Une chose est certaine vous êtes sur ce blog tout comme moi.
        Comme vous me l’avez dit je sors du micro onde mais j’ai compris ce que j’ai vécu et pourquoi et je m’informe comme vous l’avez fait.
        Les écris différent point. Je n’emploIs peut être pas les bons termes pour l’instant mais je ne cautionne aucunement ce qu’ils font. Ils sont dangereux pour nos vies que ca soit pathologique ou non. Milles excuses @dandoha de ne pas bien comprendre ce qu’est un pn il s’agissait la d’un échange ou vous pouvez faire partager vos connaissance sans jugement. Mais de là à dire que j’encourage cela c’est vraiment moyen.

        J'aime

      21. @Ciindy19

        Souvenez vous que je suis une mortelle comme vous même et que si vous me lisez en pensant être jugée alors c’est que vous en faites une affaire personnelle.
        Rappelez vous aussi que je fait avec vos écrits vos mots , nous ne nous connaissons pas 😉

        J‘ai énoncé un point à partir de votre réflexion, just take it or leave it , nothing personal .
        Peace,

        J'aime

      22. @Ciindy19 ,

        Absolument vous êtes sortie du micro onde, mais la question est : dans quel état pour que vous soyez amenée à parler de pathologie du PN?

        En vous répondant, je réponds aussi à ceux qui sont dans la même dynamique que vous en ce moment.
        Vous êtes choquée de me voir évoquer ce désir inconscient surement, chez vous d’espoir d’un PN réabilitable parce qu’excusable du fait d’une pathologie qui serait avérée.
        N’oubliez pas qu’avant de découvrir ce profil vous étiez dans une relation, avec des sentiments, donc le drame n’est pas de ressentir ou d’avoir ressenti , le danger est de donner des notions de justice à un profil non justifiable, mais justiciable.
        Ce qui importe à votre stade ce n’est pas de s’interroger aussi pédagogiquement sur un PN, vous avez fait le tour.
        Ce temps que vous absorbé à son étude devrait vous être totallement consacré et uniquement à vous.
        Il est évident que vous vivez mieux depuis votre rupture, le sujet n’est pas celui là.
        Vous et moi sommes effectivement sur le blog , mais pas pour les même motifs c’est évident. Les Pn moi je les ai catapultés je ne fais pas dans la demie mesure, je sabre, lisez mes posts et témoignages, pendant que je souffrais j’éjectais aussi, avec moi pas de chance de retour, No come back.
        You are cooked you are done, no way out but out for good!!!.
        Je ne suis pas une DA mais une HP. Et puis il ne s’agit pas de moi , mais de vous et d’aller mieux.
        Donc évitons les passing shots please.
        Rappelez vous que vous avez developpé un point : PN pathologie, vous avez ensuite écrit être totallement en accord avec le fait de dire qu’un PN est un malade souffrant donc d’une pathologie.

        Ce que je vous démontre dans mon discours c’est que il y a un risque pour vous de partir dans cette théorie sans fondement réel. Votre expérience personnelle bien que regorgeant de faits n’a pu que prouver le choix comportemental du PN et non l’existence manifeste d’une pathologie.
        Dire je pense que , ne signifie pas c’est.
        Restons cohérent: Pathologie= révélateur d’une maladie= trouble dérangement de la santé. Le PN n’a pas dérangé sa santé , il jouit de faire souffrir= il s’est organisé , planifié une santé sur mesure.
        Celui qui est dérangé ici et qui a des troubles c’est la victime.
        Donc imaginez le danger pour vous une DA de parler de pathologie à propos d’un PN, vous fermez uneporte et entrebaillez une fenêtre pour votre futur à traves votre subconscient.
        Et comble de tout ce sont souvents des DA qui ouvrent le débât sur la pathologie présumé du PN . 😉
        Do you get my drift , now, Ma’am?!!

        Si vous ne comprenez pas ça , j’aurai essayé.

        Take care,

        J'aime

      23. @Dandoha,

        Non, bien sûr qu’on peut (et doit) dire aux DA qui s’accrochent à l’espoir que c’est ridicule ! 👌 La façon dont vous le faîtes est sans concessions mais instructive, et je suis très souvent d’accord avec vous sur le factuel (je laisserai toutefois les personnes concernées répondre pour donner leur avis sur leurs ressentis).

        Oui, mille fois oui, participer à la dynamique « PN = maladie », c’est dangereux. Je fais partie de ceux qui pensent qu’il y a vraiment des circuits neuronaux organisés autrement chez un PN – ce qui signifie qu’ils sont STRUCTURÉS, ORGANISÉS, PERFECTIONNÉS, et donc parfaitement au courant de leurs agissements.

        Vous venez ici pour secouer les cocotiers, balayer les vieux préjugés, et faire de la prévention de rechute dans la même vision du monde qui a fait de la plupart d’entre nous des poubelles psychiques. Vous avez jeté les PN, vous avez pensé à vous, vous êtes définitivement de l’autre côté de l’abysse. You go, girl !
        Elles viennent ici pour rassembler des morceaux, balancer leurs préjugés, se rendre compte qu’il y en a encore plein et que tout ceci n’est que le sommet de l’Iceberg. Ça ne veut pas dire que ça ne viendra pas, c’est juste que certains ont plus de choses dont elles doivent se départir avant.

        Leur dire qu’il y a un abysse, c’est bien. Mais si elles doivent s’en approcher une peu plus près pour le voir, où est le mal ? On n’a pas tous la même acuité visuelle. Et certaines ont parfois besoin de risquer plus pour réellement comprendre quoi perdre.
        Et oui… C’est parfois difficile quand on est HP, qu’on va très vite, et qu’on est souvent noyée dans une mer de DA en déni comme nous en avons connu sur ce blog 🎉 – qu’on sait qu’on a raison de mettre en avant la dichotomie justiciable / justifiable.

        En résumé : Chacun son rythme. 😉

        Aimé par 3 people

      24. Bonjour Dandoha,
        j’ai lu simplement l’article, comme d’habitude je lis le blog de Scarlett.
        Il m’a plu, surtout en definitions comme un meta regard etc. – j’aime bien de joli metaphores etc. Et c’est qui m’a FRAPPE a la fin, c’est cette cloture qui finalement laisse ouverte pour l’auteur la « reparation psychique » de PN. Cela m’a surpris, c’est tout. Quant a mes opinions sur les toxiques, PN ou pas, je vois que la personnalite – comme celle de ma mere par ex.- n’evoluera jamais, premierement car elle n’y vois pas un probleme, deuxiement car les mechnismes de mensonge, de manipulation, de pression et de force sont bien ancres dans son quotidien et elle ne vois pas la raison pourquoi en connaitre d’autres, plus seines.
        Ce sont des gens qui raisonnent autrement que les gens sensibles pour lesquels la verite est qch de normale dans la relation. Pour eux, c’est l’interet, leur interet et controle, qui sont preponderant dans la communication humaine.
        bonne soiree,

        J'aime

      25. Hi @Chonnemi

        @Etoiledemer peut et à le droit de prendre totes les références qu’elle veut. Et OUI J’AI BIEN COMPRIS d’où vientson raisonnement.
        Avez vous , vous compris que je n’ai cessez de dire que en dépit de se masturber intellectuellement avec ces discours exonérateur sans fondements ni finallité ni perspective pour la victime ou ex victime, elle et les autre ont le droit de penser comme tel?!!!

        Maintenant encore une fois et pour la dernière fois mon point était de leur faire savoir et comprendre ( pour ce qui est d’y adhérer ou pas c’est leur problème) que partir dans cette dérive explicative d’une “ pathologie” chez un PN c’est signer sa propre mise à mort.
        Parce que légalement et médicalement si vous prenez la voix de la maladie alors vous absolvez à l’auteur du crime TOUTE option de RESONSABILITE et à vous victime TOUTE OPPORTUNITE de RECONNAISSANCE.
        De plus penser ou avoir l’idée même d’ouvrir cette réflexion c’est laisser votre cerveau mémoriser un désir inconscient ou conscient d’absoudre le PN et être éventuellement réceptif à la rédemption auquel logiquement tout PN ne doit pas avoir droit. Ce ne sera pas forcément en faveur de celui l-là, mais le prochain qui entrera dans votre vie à des chances d’obtenir de vous cette lattitude dangereuse pour vous.

        LE bon sens vers toute guérison voudrait que les victimes et ex victimes se focalisent sur leur propre construction et reconstruction, pas sur l’hypothèse d’une rédemption pour raison médicale d’un non malade.

        Peace,

        Aimé par 2 people

      26. @Chonnemi,
        J’irai même jusqu’à dire que veant d’un individu du monde de la psychanalise je ne suis point étonnée . Par contre que les lecteurs ne s’interrogent pas sur les auteurs avant d’avancer leurs idées oui.
        Et j’irai jusqu’à dire que si Scally est DA Steevie Wonder , Nyle Di Marco et moi ne serions pas surpris non plus 😉

        Peace,

        J'aime

    2. C’est clair ma belle @historiacyn NON MERCI pour moi également lol, la vie est tellement plus simple!
      Ils pourraient se calmer avec l’âge et la fatigue, en somme avec la vieillesse, mais bien évidemment! Certaines personnes vieillissent bien mais d’autres mal, ils deviennent dépendants pour les soins quotidiens, alors ils se métamorphosent car ils ont besoin des autres pour ne pas sombrer dans la solitude et pour s’occuper d’eux, tout n’est qu’exploitation jusqu’au bout avec eux, ils n’ont rien donné mais tireront toujours profit jusqu’au dernier souffle, stoppons les idées-reçues afin de voir le monde tel qu’il est, vieillesse n’est pas forcément synonyme de bienveillance non plus. 😅

      Passe un bon dimanche ☀️💋

      Aimé par 1 personne

    3. @christine
      Nous vivons toutes la même chose, nous nous retrouvons toutes dans nos témoignages.
      La pour vous Le mieux est le no contact
      Regardez mon témoignage partie 1 j’ai découvert la PN je suis partis car j’étais épuisé vidé. Je ne voulais pas y croire mais c’est la réalité.
      Il vous à filmé en trin de pleurer d’être mal qui il est pour faire cela? C’est choquant humiliant rabaissant immoral moi je n’ai pas réalisé sur le moment et je pense que vous réalisez pas non plus là gravité et je vous comprend mais c’est la réalité !!!!
      Partie 2 il revient et ca part dans tous les sens à ne plus pouvoir réfléchir il m’a mis KO sur place.
      Vous devez couper tout lien maintenant véritablement c’est dur c’est comme une drogue on comprend pas ce qui nous arrive c’est la DA qui prend le dessus mais la il faut vous faire aider de votre famille d’un thérapeute de vos amis si vous en avez encore.
      Courage

      J'aime

  26. Bonjour , je traverse un enfer sans nom aussi , j ai un mal immense qui me dévore , j ai du mal à rester debout . Suite à la perte de mon enfant , il m a broyé ……

    J'aime

  27. @Scarlett,

    “ . Ce qui est le plus ironique est que si un jour, elle l’est, les personnes qui ont le plus besoin d’être juridiquement défendues contre les PN risquent de se voir opposer une fin de non recevoir… pour cause d’irresponsabilité.

    Autrement dit, tous les DA qui veulent voir leur PN qualifié de « malade » se tirent eux-mêmes une balle (de plus) dans le pied…OK.”

    YES YES YES GIRL THANK YOU THAK YOU EXACTEMENT.fr.com, Je me suis mêmedemandé si c’était mon français qui était si incorecte et pas clair!!!

    Une fin de NON RECEVOIR leur pend au nez et pire elle risque de passer pour instable puisque voulant obtenir une rationalité coportementale de la part d’un “déséquilibré” potentiellement reconnu si le terme pathologie leur étatit accordé, de leur propre fait.

    Voilà pourquoi je parlais de masturbation intellectuelle et que je disais dangereux de penser de la sorte, l’idée même de l’évoquer est une révélation douteuse en défaveur de la victime sur sa propre interprétation de son expérience aux yeux de la société .
    Après les gens s’étonnent de perdre leurs procès. C’est fou!!!

    Je recite d’ailleurs les mots de @Ciindy19 : “ Je pensais le terme de pathologie approprié car justement il ne peuvent pas changer.”

    A plus forte raison les personnes touchées de DA devraient fortement s’abstenir de penser en terme d’issues possible pour le PN et ne se concentrer que sur LEUR PROPRES EPANOUISSEMENTS.

    Mais visiblement dire cela c’est juger , ma foi, OK then

    THANK YOU SO VERY MUCH @Scarlett,

    xoxoxo

    Aimé par 1 personne

    1. Ces individus doivent être reconnus comme délinquants ou même criminels pour les cas de viols. Ils ne doivent certainement pas se réfugier derrière la « maladie mentale ».

      Ils ont commis des actes répréhensibles. Qu’ils soient pervers narcissiques devrait servir à déterminer un niveau de dangerosité à l’encontre de la victime mais pas de rempart. Un juge, face à un PN, comme face à un psychopathe ou sociopathe doit redoubler de vigilance parce qu’il sait que l’individu est un maître en manipulation et qu’il est même capable de passer au détecteur de mensonges les doigts dans le nez.

      Et quelqu’un qui ne veut pas changer = quelqu’un qui ne veut pas changer !

      Honnêtement, pourquoi un PN voudrait changer ? Devrait-il devenir un dépendant affectif ? Pour moi, les deux profils sont autant extrêmes l’un que l’autre. S’il faut parler « pathologie », les deux sont pathologiques.

      A choisir de force entre les deux… Je préfère encore changer de planète ou vivre seule sur une île déserte à jamais, juste avec un bon Grangé ou un accès Internet 😉

      Xoxo

      Aimé par 2 people

  28. Les filles @dandoha @scarlett
    C’est pour cela que j’ai partagé mon témoignage ici et pas ailleurs.
    Car en terme de prise de conscience pour les victimes il n’y a pas mieux.
    @dandoha quand je parle de jugement c’est le cas et ce soir j’en suis plus ou moins reconnaissante car ca m’a touché et cela m’a poussé à en savoir plus sur votre vision du Pn. Relisez vos commentaire vous vous amusez à… vous avez espoir d’un rabilitement de votre pn NON NON
    Ce n’est pas car j’ai parlé de pathologie que c’est ce que je ressens. J’ai seulement lu cela.
    En revanche au vu de vos explications je ne peux que dire OUI ce n’est pas une pathologie et c’est pour cela que je suis très heureuse d’avoir publié mon témoignage ici
    C’est dur vous êtes cash vous touchez la ou il faut mais c’est pertinent et d’une grande aide.
    Mais c’est la que votre temps investi paye!!
    Donc Merci.
    Par contre je trouve grave alors que le terme de pathologie soit présent dans des ouvrages et nombreux articles sur le net.
    Et Oui une victime a besoin que l’on reconnaisse le préjudice causé donc qualifier cela de maladie c’est se tirer une balle dans le pied j’ai compris JADHERE.
    Les victimes n’ont pas les connaissances pour tout comprendre illico presto LE TEMPS le travail apporte les connaissances et les bonnes réflexions.
    Je ne peux que vous remercier.
    Et je prend beaucoup de temps pour moi surtout du fait que @scarlett m’ai fait prendre conscience que je suis une DA. Je met vraiment tout en œuvre. Je lis sur l’estime de soit je partage avec vous je vois ma thérapeute et je fais des séances d’hypnose et de réiki je vois ma famille et mes amis et je me repose je me sens beaucoup mieux.
    Sans ce blog je n’aurais pas pris conscience de mon probleme DA de ce qu’est un pn notamment qu’il ne s’agit pas d’une pathologie 😅 Etc etc je ne serais peut être même plus là. Sans ce blog je n’irais pas déjà bien. Peut être que mon épanouissement arrivera plus vite que prévu (des articles disent qu’il faut des années pour s’en remettre) et c’est grâce à votre aide et c’est sincère 🙏

    J'aime

    1. Bonjour Cindy

      Si cela peut vous rassurer, les professionnels de la santé mentale, donc les décideurs, savent parfaitement que la perversion narcissique existe. Il y a eu suffisamment de témoignages et surtout de travaux effectués par leurs pairs pour que cela ne soit plus qu’un secret de polichinelle. Ils savent que ce n’est pas une « pathologie » à proprement parler et si la PN n’est pas reconnue comme telle à ce jour, c’est qu’il y a une raison politique derrière.

      Tout simplement, le jour où il sera dans l’intérêt de certains individus d’être reconnus « malades » et irresponsables, soudainement, la PN deviendra la priorité numéro 1 ! Ce monde ne tourne pas sur les principes moraux que vous connaissez mais sur des intérêts particuliers qui varient au gré des circonstances. Même si vous ou d’autres victimes adoptez le terme de « pathologie », vous réaliserez bien assez vite que les PN sont beaucoup plus lucides que vous.

      « Il faut des années pour s’en remettre » => LOL. Non, en quelques mois, selon votre niveau d’amour pour vous-même et votre capacité de rebond, vous vous en relevez. Perso, mon expérience a duré 9 petits mois. Énormes pour moi mais peu par rapport à certains témoignages du blog alors vous voyez bien que tout est relatif. C’est parce que je raisonne depuis toujours davantage avec mon cerveau et que j’aime beaucoup tout ce qui a trait à la psychologie que j’ai pu sortir rapidement de cette mascarade.

      Regardez la lectrice « Christine » qui vous a laissé un commentaire hier de mémoire. Elle est en plein déni, continue à prendre les appels de son ex, à le croire quand il lui dit qu’elle est une femme « bien » et bla bla bla. Son cas va nécessiter des années parce qu’elle a choisi de vivre dans le mensonge, de se bercer dans la douce couverture de la victime. C’est son choix, elle n’avancera pas dans sa vie sentimentale, toujours en attente de son ex.

      Vous, au contraire, faites preuve d’une agilité intellectuelle, vous vous posez des questions, vous êtes dans une introspection et ceci fait toute la différence. Ce qui sauve un être humain, quelle que soit la situation, est sa capacité à réfléchir rationnellement. D’autres préfèrent s’embourber dans leurs émotions et un monde imaginaire. Ils ne s’en sortiront pas avant d’avoir heurté le mur une bonne centaine de fois. Ne les prenez pas comme référence.

      La vie est simple : déterminez le niveau de respect qu’une personne doit vous donner pour être dans votre cercle de proches + ne faites jamais dépendre votre bien-être de personne + NE VOUS SUICIDEZ JAMAIS POUR PERSONNE + vivez votre vie pour vous, que l’autre soit la cerise sur votre gâteau. Vous devez créer votre propre bonheur. Les autres vont et viennent dans votre vie mais vous êtes la seule qui restera avec vous jusqu’à la mort.

      Le seul amour inconditionnel sera celui que vous donnerez à votre descendance et celui que vous recevrez en retour. Le reste varie en fonction des événements et des autres opportunités qui se présentent.

      That’s it xoxo

      Aimé par 1 personne

  29. Bonsoir Dandoha,

    C’est simplement que j’ai poussé des cris d’orfraie en lisant la conclusion dite « Perspectives » de cet article.
    Personnellement mes clés pour passer définitivement à autre chose ont été le « no contact » et bien me mettre dans la tête que la personnalité de l’homme que j’ai côtoyée est figée. Stop. Il s’agit, je pense, de deux des préceptes de ce blog.
    Donc, bien que j’ai trouvé l’article sur cairn intéressant, je trouve la conclusion « foireuse » car elle pourrait réinsuffler le fameux « espoir malin » ©Scarlett ; ) et remettre du doute chez une personne pas complètement et définitivement sortie d’affaire. C’est tout. Et c’était le propos d’Etoile de Mer et des autres lectrices qui ont commenté par la suite et qui ne m’ont pas l’air d’appliquer la méthode Coué quand elles disent qu’elles ne se feront plus avoir : )
    J’ai pensé que vous aviez loupé un épisode : )
    Je voudrais ajouter que je ne pense pas que lire des articles sur la perversion narcissique reflète forcément la persistance de l' »espoir malin » (encore!) chez le lecteur, cela peut être simplement de la curiosité.
    Je m’interroge maintenant après avoir lu vos commentaires et ceux de Scarlett : est-ce que les troubles mentaux répertoriés par le DSM sont utilisés en France pour être déclaré irresponsable pénalement?
    A vous!

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s