Qui suis-je ?

Mon parcours

Je suis une jeune femme de 30 ans, ex-victime d’un pervers narcissique hautement toxique. J’ai créé ce blog d’abord dans un but informatif, pour éviter à de potentielles victimes de tomber dans ce piège sentimental particulièrement sordide et ensuite pour rassembler en un seul endroit les ressources que j’ai pu trouver sur le thème du pervers narcissique. Tous les articles sont rédigés de ma petite main ! Je vous demanderai juste de penser à me demander l’autorisation pour les reproduire sous quelque forme que ce soit.

Ma relation avec ce PN a duré 9 mois. Une courte durée par rapport à certaines/certains mais bien assez pour me rendre compte du vide dans lequel il tentait de m’aspirer. Je livre un peu de mon histoire au fil des articles. Cependant, je souhaitais prendre le recul nécessaire pour donner une information précise et concise, sans tomber dans l’émotionnel afin que mon expérience puisse servir à tous.

J’ai perdu beaucoup de temps, d’énergie pour aider un homme qui au final, ne ressentait pour moi que du mépris et de la haine, uniquement parce que j’ai eu le malheur d’être « trop gentille ». Je fais partie des victimes que j’appelle à la « Madame de Tourvel », abordée pour le simple plaisir de la destruction. Aujourd’hui, j’ai tourné la page et choisi d’avancer, de pardonner pour ne plus être attachée à ce bourreau. Je me suis pardonnée aussi parce que j’ai blessé d’autres personnes chères, à cause de cette emprise que je l’ai laissé exercer sur moi.

Rien n’arrivant jamais par hasard dans la vie, je ne vais pas remercier mon bourreau car il m’a causé beaucoup de tort, mais je sais que cette expérience m’a permis de devenir une meilleure personne et d’ouvrir les yeux sur un mode de fonctionnement qui faisait de moi une cible idéale pour prédateurs en tout genre. La présence d’un pervers narcissique devrait pousser la victime à se poser les bonnes questions sur elle-même. Les PN agissent comme un révélateur, ils sont la représentation extérieure d’un manque d’amour et d’estime de soi. Rester attachée à un pervers narcissique, ne pas réussir à le quitter n’est pas un fait anodin et est le signe d’une profonde blessure, d’un renoncement à soi, à sa sensibilité.

J’ai également compris que ce n’était pas la première fois que je tombais sur des pervers narcissiques mais je n’avais tout simplement pas le mot adéquat pour qualifier leur attitude. Le dernier a été celui « de trop » et je suis tombée tellement bas qu’il m’a fallu remonter la pente à tout prix et prendre conscience qu’il existe – aussi – des êtres animés par un esprit totalement obscur. Fort heureusement, les personnes bienveillantes sont plus nombreuses !

Pourquoi ce blog ?

J’ai créé ce blog pour compiler toutes les recherches que j’ai faites sur le profil du pervers narcissique mais aussi sur celui de sa victime. Il est primordial de s’informer, de prévenir au maximum pour ne plus tomber/retomber dans leur piège. Les pervers narcissiques sont dangereux. Ils évoluent sur le terrain où nous sommes le plus vulnérables, celui des sentiments, de l’amour et de la confiance. Animés par un esprit de destruction, ils ne font rien à moitié et leur impact est toujours violent. Plus il y aura de personnes informées, moins leur pouvoir de nuisance sera grand. Les PN existent, bien que cette notion soit galvaudée. Ils sont toxiques, sans compassion et sans pitié.

Nos témoignages, à nous victimes de pervers narcissiques, se ressemblent dangereusement et mettent en évidence un comportement stéréotypé mais qui peut, par conséquent, être repéré et évité. Soyons forts, restons debout malgré le tsunami émotionnel qui nous a traversés et poursuivons notre chemin ensemble.

Pourquoi l’adresse aidepn@gmail.com ?

Suite à une question qui m’a été posée par une lectrice du blog, je vais expliquer pourquoi j’ai créé l’adresse mail aidepn@gmail.com et à quoi elle sert.

Cette messagerie est avant tout un lieu d’échange. Comme toute adresse mail, elle sert à échanger des informations privées et s’adresse à ceux qui veulent partager leur histoire, avoir un avis extérieur, partager une peine, demander un conseil, etc. Je ne souhaitais pas afficher publiquement mon adresse mail personnelle donc j’ai créé celle-ci. Étant donné que je n’ai pas de forum sur mon blog, c’est beaucoup plus pratique pour échanger.

Vous pouvez aussi me joindre à cette adresse pour toute question autour de la perversion narcissique ou sur le blog.

Pour ce qui est de la publication, c’est au cas par cas. Certaines personnes veulent juste discuter, d’autres veulent savoir si elles ont bien affaire à un pervers narcissique et d’autres veulent que leur témoignage soit publié pour servir à d’autres.

Pourquoi témoigner ?

Témoigner permet à l’auteur de se décharger du poids de son histoire sur un terrain bienveillant, sans jugement et auprès de personnes qui connaissent ce sujet. Généralement, seules les victimes font le type de recherches qui les mènent ici.

Témoigner permet d’accroître la connaissance sur les agissements des pervers narcissiques en se basant sur du vécu.

Témoigner permet aussi un retour d’expérience qui sert à informer les victimes potentielles.

Tous les témoignages sont publiés anonymement, bien entendu. Le but est de transmettre des infos en protégeant l’identité.

Si vous voulez partager votre témoignage, n’hésitez pas à le faire sur ce blog ou par mail à aidepn@gmail.com.

Merci !

Scarlett

85 réflexions sur “Qui suis-je ?

  1. Merci pour ce témoignage sincère, si heureuse que vous ayez pu vous en sortir et surtout pardonner et vous pardonner, afin de sortir de ce cercle si vicieux…
    C’est un blog très utile, qui aidera certainement beaucoup de gens.
    Amitiés, Scarlett

    Aimé par 2 people

      1. Bonsoir Scarlett

        Je lis votre blog depuis 2 jours, je viens de le découvrir au cours de mes recherches. J’ai lu déjà beaucoup de choses ailleurs sur le sujet depuis longtemps mais votre blog m’aide actuellement à sortir d’une relation toxique et c’est votre blog qui m’a fait prendre conscience que j’étais en relation avec un PN. Ils ont tous des visages différents et pour celui là je doutais, maintenant grâce à vous je suis fixée. Je vous raconterais plus tard mon histoire à votre adresse email, cela fera un profil de plus pour les identifier. J’en suis à mon 4e jour de no contact, mais je pense que cette fois ci est la bonne depuis 4 ans et demi.

        Merci vraiment pour votre blog qui est très efficace.
        Emma

        J'aime

      2. Merci Scarlett pour ce blog. Je sors de deux douloureuses relations avec des PN et comme toi j’ai remarqué après avoir lu sur les Pn que j’en avais rencontré plus d’un.
        Ton blog montre un grand courage qui est en toi et m’aide beaucoup. Je trouve des réponses que je ne trouvais pas ailleurs sur d’autres sites. Et je confirme la douleur de ne pas être comprise par ses proches et d’autant douloureuse… Merci

        J'aime

      3. Merci Clo ! Je te souhaite le meilleur pour la suite de ton chemin. Reste positive et mets toujours tes objectifs avant tout. C’est le seul moyen de ne pas être engloutie.
        🙂

        J'aime

  2. Oui merci pour ce témoignage et ce blog, j’ai passé toute la journée dessus. J’aimerai savoir si vous connaissiez des psychiatres en île de France spécialisés en perversion narcissique.
    Pour entamer une thérapie.

    J'aime

    1. Bonjour Hélène,

      Mille mercis !

      Sans hésitation, je vous renvoie vers le Dr Muriel Salmona, psychiatre spécialisée en mémoire traumatique et victimologie. Elle est spécialisée dans l’aide aux victimes de violences de toute nature. Elle est dans le 92.

      118 Avenue du Général Leclerc
      92340 Bourg la Reine
      01 46 60 47 47
      drmsalmona@gmail.com

      Prochainement, je mettrai en ligne une rubrique consacrée aux soignants et thérapeutes qui peuvent apporter une aide.

      Bon courage et on tient au courant !

      J'aime

  3. Je suis tombée par hasard sur ce blog en cherchant à comprendre ce qui n’allait pas chez mon compagnon. Je crois qu’il est PN mais je n’en suis pas sûre. Comment savoir?

    J'aime

  4. Chère Caro,

    Je vous invite à parcourir les articles de ce blog, surtout la catégorie « Reconnaître un pervers narcissique »🙂

    Comme tout profil psychologique, le pervers narcissique répond à certaines caractéristiques qu’il convient de bien identifier avant de porter un jugement.

    A votre disposition pour toute question,

    Scarlett

    J'aime

  5. Bonjour
    Je suis tombée sur votre blog comme beaucoup ici je pense, en effectuant des recherches sur le pervers narcissique.
    En ce qui me concerne je ne suis pas encore sortie d affaire et je cherche les ressources qui peuvent me permettre d’aller au bout…

    Je tenais donc a vous remercier pour ce blog et votre investissement auprès des personnes qui souffrent. Ce blog est d’ores et déjà dans mes favoris et je pense qu’il m’aidera beaucoup dans ma reconstruction. Il se peut que je fasse appel a vous pour des questions prochainement, et il est certain que je déposerai également mon témoignage lorsque tout cela sera terminé, afin que d’autres puissent s’en sortir également.

    Encore un grand merci et félicitations pour votre courage.

    Juju

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour Juju,

      Je vous souhaite beaucoup de courage dans votre démarche d’aller de l’avant et je vous envoie mes meilleures pensées.
      Le plus dur est de prendre la décision de quitter la relation abusive. C’est également la seule solution si on s’aime réellement et si on veut se donner une chance d’être épanoui(e).
      Merci beaucoup pour vos encouragements !

      Scarlett

      J'aime

  6. Bonjour
    Je découvre votre blog à l’instant !
    une amie m’en a communiqué le lien !
    Je ne le lirai pas !
    Je le boirai ! En infusion en inhalation en perfusion … Je ne sais !🙂
    Tellement le peu que j’en ai lu déjà rassemble ce que j’ai fini par comprendre de ces satanés loustics de malades !
    Tidom

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour et merci
    Je sais déjà tout ce que je lis mais j’ai un enfant avec lui et il refuse de partir…
    Nous sommes dans l’annexe de la maison de ma maman dont je m’occupe car elle est malade donc il sait pertinemment que je ne peux pas fuire
    Alors j’essaie de survivre…

    J'aime

    1. Bonjour @Nola Darling,

      Quand le PN s’accroche à vous, il faut revenir à la procédure légale, sans l’en informer au préalable. Dans tous les cas, vous devez vous renseigner et avoir un dossier complet, basé sur des faits, des preuves et des documents officiels. Si vous n’avez pas la force d’entamer ces démarches seules, rapprochez-vous d’un avocat. Tous ne sont pas sensibilisés à la perversion narcissique mais s’il y a une violence psychologique qui est exercée, vous trouverez forcément quelqu’un qui comprendra.

      Donc, il y a une chose qui est très simple à faire dans un premier temps. C’est de regarder quel est le nom qui figure sur le bail du logement que vous occupez actuellement. Si le sien n’y figure pas, vous êtes en droit de demander à la police de le faire partir étant donné qu’il occupe illégalement votre domicile.

      Ensuite, s’il vous harcèle, vous pouvez constituer des copies des SMS, appels, enregistrer les menaces verbales ou prouver d’autres actes de violence. Vous devez prouver un danger immédiat pour vous et votre enfant, ce qui, ajouté aux pièces du dossier d’expulsion, ne pourra que jouer en votre faveur.

      Enfin, étant donné qu’il est le père de votre enfant, il aura toujours un droit de visite ou de garde donc ceci est un autre sujet qu’il faut traiter avec un avocat.

      Je vous conseille de parcourir ce blog, si vous êtes vraiment décidée à quitter cette personne, et à prendre tous les renseignements avant d’engager toute action. La rupture avec un PN demande une grande force de caractère mais surtout de bien connaître ce profil.

      Bon courage !

      J'aime

  8. Bonjour Scarlett,

    Tout comme toi, j’ai vécu une histoire courte (1 an 1/2) avec un pervers narcissique. J’ai quand même eu le temps d’acheter une maison avec lui, et la plus grande difficulté pour m’en défaire… et tant d’incompréhension! Merci pour ton blog, très intéressant et très réaliste. J’ai encore toujours du mal à imaginer que certaines personnes puissent être à ce point « sans cœur » et sans empathie, j’en reste encore après 2 ans, un peu retournée!!

    J'aime

    1. Bonjour @Ingrid,

      Merci pour ton commentaire !

      Oui, il existe bel et bien des personnes qui sont totalement dénuées d’empathie. N’oublions pas que les pervers narcissiques sont des cousins des psychopathes. Est désignée par le terme « psychopathe », une personne biologiquement incapable de ressentir des émotions et de l’empathie. Il a été prouvé scientifiquement que le cerveau de ces personnes n’est pas du tout formaté comme celui de la majorité. Les pervers narcissiques se rapprochent de ce fonctionnement. Pour certains, on est carrément dans la psychopathie et pour d’autres, le cerveau fonctionne correctement mais suite à un choc émotionnel impossible à gérer (généralement dans l’enfance, avant 7 ans), il leur a été impossible de développer le sens d’autrui comme être humain ainsi que la capacité de pouvoir se mettre à la place de l’autre.

      On a toujours l’image du tueur en série glauque qui se dissimule dans un coin, guette sa victime en pleine nuit et l’attaque par derrière. Mais il y a bien pire : le pervers narcissique en col blanc, indétectable pour la plupart des gens, qui se fond dans la foule et détruit en toute impunité derrière les portes closes des bureaux et des foyers. Les pervers narcissiques (sauf cas de psychopathes purs) arrivent à « canaliser » leurs pulsions destructrices en les transformant en meurtres psychiques plutôt que physiques mais il n’est pas possible de dormir sur ses deux oreilles avec eux. Ce sont des personnes dangereuses, souvent sous-estimées dans leur faculté de nuisance. Y a-t-il vraiment une différence entre le tueur et le harceleur qui pousse sa victime au suicide ? Je ne pense pas personnellement. Certaines personnes sont tellement acculées qu’elles préfèrent mourir que de vivre un jour de plus sous la coupe de leur bourreau…

      J'aime

  9. Merci pour ce partage d’expérience. Mille mercis. Je viens de quitter un PN, je ne suis pas sûre de résister mais lire et relire ces articles m’aident beaucoup à ne pas céder à l’appel du vide. Une phrase a fait mouche: « Ne pas réussir à quitter un PN, c’est renoncer à soi. » Je ne veux pas renoncer. Belle prise de conscience. Merci.

    J'aime

  10. Bonjour, excellente idée, hélas, je n’ai pas connu cela durant mes 19 années de mariage avec un pn.Le numéro de maire Adda, ancienne avocate à paris est faux, helas, j’en aurais urgemment besoin, comment faire?
    merci de me donner des nouvelles, si cela est possible.

    J'aime

  11. Bonjour,
    C’est une très bonne idée de faire ce blog! Quand on vit une relation toxique, on cherche des réponses à nos questions et c’est en lisant tout, tout, tout ce que définissait le PN que j’ai bel et bien réalisé ce que je vivais. Et cela m’a aidée beaucoup! J’ai vécu 5 ans avec un tel personnage et si je pouvais rayer cette période de ma vie, je le ferais !
    Malheureusement, comme tu l’as mentionné, c’est quand on est atteint qu’on arrive à sur liens comme ce blog… on veut aider, crier : N’y va pas! mais c’est trop tard… Heureusement, ce blog existe pour aider à voir clair, à s’en sortir!
    Merci de donner de ton temps si précieux🙂
    Lynda

    J'aime

  12. je découvre votre blog également, et moi aussi, j’arrive tout juste à me sortir d’une relation narcissique (je n’arrive pas à y mettre le mot pervers car cet homme semble en apparence tellement bon, je n’arrive pas à discerner en lui un désir de nuire mais plutôt une incapacité à ressentir de l’empathie). Et comme vous, ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, sauf que celle-là, j’ai failli ne pas m’en remettre et ça m’a obligée à aller guérir ce schéma que j’entretenais avec moi même et ma vision erronée de la réalité. Je pense que la plus grande difficulté pour se sortir de l’emprise psychologique d’un PN se trouve dans cette double vision qu’on a (enfin pour ma part), l’incapacité à voir ce qui est comme quiconque le verrait de l’extérieur, et cette facilité à trouver des excuses à l’autre (et dieu sait que la liste est longue). La véritable emprise est là, cette dualité au fond de nous qui fait qu’on ne sait pas vraiment quelle partie a raison et ça arrange bien le narcissique ! Il faut du temps pour que la clarté se fasse, acquérir suffisamment de détachement pour ne plus être éblouis par nos illusions ! Pas facile…Merci en tout cas pour ce blog😉

    J'aime

    1. Bonjour @Eveiloriental,

      Merci pour votre commentaire et bienvenue sur la route de l’épanouissement personnel !

      Avant même de se mettre en couple, il est bon de se demander ce qu’on attend d’une relation : veut-on être épanoui(e) ou est-on prêt(e) à tout accepter juste pour ne pas être seul(e) ? Il n’y a pas de jugement de valeur car chacun a sa définition de l’amour. Certaines personnes trouvent leur compte avec des narcissiques, d’autres avec des pervers narcissiques, et c’est tant mieux si cela correspond à ce qu’elles cherchent. Ce n’est pas « mal en soi » d’être avec un pervers narcissique, que la relation soit basée sur la haine et sur l’emprise, mais il faut juste que la personne co-dépendante soit informée qu’il ne s’agit pas d’amour.

      Certaines personnes ont une capacité d’auto-duperie inimaginable. Même devant le pire des abus, elles arrivent encore à trouver des excuses au bourreau parce qu’elles n’ont pas développé de sens de l’estime de soi et celui de la préservation de soi. Elles voient bien qu’il y a un danger réel pour leur personne mais parce qu’elles font passer le bourreau avant leur propre équilibre, parfois même leur propre vie, elles se bercent d’illusions et font le choix de rester avec quelqu’un qui est maltraitant.

      Un moment donné, toute personne se rend compte qu’elle est sous emprise et elle fait le choix de poursuivre la relation, en jouant le jeu de l’abuseur. Or, ce n’est pas lui qui va les aider à aller de l’avant. Il n’est là que pour les enfoncer. Si elles-mêmes ne sont pas capables de dire STOP, il faudra juste attendre qu’une cible plus intéressante passe par là et détourne l’attention de l’abuseur.

      Tous les articles que je rédige s’adressent plutôt à des personnes qui ressentent une souffrance due à la relation toxique dans laquelle elles se trouvent et qui veulent des clefs pour en sortir. Quelqu’un qui est bien dans sa peau, malgré le fait que son compagnon/sa compagne soit PN et qui n’a donc pas la volonté de quitter la relation, ne trouvera aucun écho à mes articles. Ceux qui arrivent sur ce blog sont déjà dans une phase de sortie de l’emprise.

      Bon dimanche !

      J'aime

  13. Bonsoir, après 3 jours passés sur internet à rechercher des informations sur les PN et sur les victimes,les identifier, être sure que j’étais avec un PN, que j’ai quitté il y à 3 semaines, pour la 6 ème fois après dix années d’enfer, je suis tombée sur votre blog qui me donne encore plus le courage d’avancer, de devenir enfin qui je suis. j’ai mis en place il y a plusieurs jours le no contact, je suis donc en période de sevrage, période très difficile à traverser et je viens de trouver de l’aide ici, alors merci beaucoup.
    nathalie

    J'aime

    1. Bonjour Nathalie,

      Bon courage sur la voie de la guérison.
      L’épanouissement, le bonheur et le respect sont de l’autre côté de la perversion narcissique.

      De tout cœur avec vous,

      S.

      J'aime

  14. Bonjour,

    Tout d’abord un grand merci pour ce partage d’informations précieuses nous permettant de prendre conscience que le PN n’a aucun amour pour nous, uniquement un désir de destruction pour se nourrir de la détresse de l’autre. Cette prise de conscience brise immédiatement l’illusion d être aimée a la folie par ce personnage vide de toute émotion, toute considération ou compassion pour autrui. J’ai usé de plusieurs hectolitres de salive pour lui faire prendre conscience de son comportement déviant car j’étais persuadée que c’était une belle personne qui a juste été victime de traumatismes dans l’enfance. Mais en réalité son enfance l’a vidé de toute substance et son ultime but est de vider à son tour chacune de ses victimes pour être dans sa vie d’adulte le grand gagnant de la destruction psychique. Ça fait vraiment peur lorsque l’on s en rend compte. J’ai lu quasiment tous vos articles depuis hier et je comprend pourquoi il revient à chaque fois, pourquoi il use du bombardement affectif pour ensuite me descendre et me dénigrer quelques semaines plus tard, une fois que je lui ai témoigné mon attachement et mon affection.

    J ai également compris pourquoi j étais sujette à ce type d homme. L’illusion de réparer un parent lui-même PN. Avoir été témoin de ses souffrances me pousse à vouloir réparer et sauver dans mes propres relations affectives… Bref, une prise de conscience salvatrice du comportement des PN ainsi que de mon propre terrain défaillant… Merci pour tout et bonne continuation à tous

    J'aime

    1. Bonjour @Lina

      Bravo d’avoir ouvert les yeux et d’avancer chaque jour dans une meilleure connaissance de vous-même. Le plus dur est vraiment de comprendre quel est ce profil psychologique et de renoncer à l’illusion du changement, du « sauvetage » de l’autre.

      Les pervers narcissiques ciblent des personnes qui sont maternantes, qui ont besoin d’avoir une personne à protéger, à couver mais ce n’est que pour mieux vous poignarder malheureusement…

      Je vous souhaite beaucoup de Lumière et d’amour (réel) pour la suite !

      J'aime

  15. Bonjour,

    Je suis séparée d’un pervers narcissique depuis 3 semaines. J’ai réalisé ce qu’il est il y a une semaine et depuis je me documente énormément. Les PN sont souvent séducteurs et entourés d’après ce que j’ai lu mais le mien était très solitaire.

    Il vit dans une pièce de 10m² sans fenêtre et en sort rarement. Il passe ses journées à dormir, jouer aux jeux vidéos et regarder la TV. Il n’apprécie pas les sorties plus qu’ainsi et n’aime pas être entouré d’amis. Il n’a d’ailleurs qu’un seul ami qui est aussi son employé et qu’il tyrannise. Certains pervers narcissiques peuvent – ils vivre en ermite ou cumule-t-il une autre pathologie en plus qui expliquerait son désir de solitude?

    Merci d’avance.

    J'aime

    1. Bonjour @Loth,

      Merci de votre commentaire.

      La perversion narcissique n’est pas une pathologie, ce n’est pas une maladie mentale mais une construction de la personnalité basée sur des valeurs différentes de celles que l’on retrouve communément. Les pervers narcissiques ont une perception accrue de la réalité et surtout de leurs intérêts. Toutes leurs fonctions intellectuelles sont en place et ils sont souvent plus intelligents que la normale.

      Ils savent faire la différence entre le bien et le mal. Ils savent que leurs actions provoquent du désespoir chez leurs victimes, ils savent qu’ils sont différents et ça s’arrête là. Ils savent comment se camoufler parmi les « autres » pour en tirer profit. Pourquoi croyez-vous que leur plus grande crainte soit d’être exposés ? Parce qu’ils ne pourront plus se nourrir du sang de leurs victimes.

      La personne dont vous parlez ne présente pas les caractéristiques pervers narcissiques.

      – Déjà, on ne retrouve pas l’essentiel : la perception grandiose de soi, le besoin de reconnaissance de la part des autres. Un pervers narcissique ne peut pas, ne sait pas vivre seul. Il a un besoin vital d’avoir des proies, et pas une seule. Généralement, il y en une principale et d’autres secondaires. Ce sont des personnes qui sont charmantes et avenantes en apparence. Un PN a toujours un cercle d’admirateurs autour de lui. Ce cercle est certes souvent renouvelé car les personnes finissent par ouvrir les yeux mais non, un PN ne peut pas vivre seul sur une longue période. S’il est à cours de proies, il part à la chasse donc c’est l’affaire de quelques jours selon son efficacité.

      – Les pervers narcissiques ont besoin d’être adulés, qui se nourrissent de l’attention d’autrui. Or, l’homme dont vous parlez est auto-suffisant et ce mode de vie ne colle absolument pas à la description du profil.

      – Les pervers narcissiques sont inclus dans la société, ils se fondent dans la masse. Ils sont antisociaux dans le sens où ils ne respectent pas les règles mais ils sont tout de même DANS la société. Ils ont une personnalité extravertie en raison d’une très très faible inhibition.

      Cet homme n’est clairement pas un pervers narcissique.

      Il existe des personnalités avec lesquelles on ne s’accorde pas ou encore des personnes qui ont choisi de se retirer du monde pour une raison X ou Y mais ça n’en fait pas des PN pour autant. Une personne qui est différente n’est pas forcément atteinte d’un trouble de la personnalité. Il faudrait plus d’éléments sur le parcours de cet homme pour savoir pourquoi il agit de cette façon, pourquoi il s’est retiré du monde, comment il perçoit sa relation avec cet unique « ami » dont vous parlez. C’est très complexe mais il n’est pas un PN.

      Toutefois, c’est une bonne chose pour vous que vous soyez partie s’il ne correspondait pas à ce que vous recherchez.

      Aimé par 1 personne

      1. pas tout à fait d’accord avec vous Scarlett. La PN que j’ai connue m’avait dit qu’elle connaissait peu de monde et qu’elle était étonnée que j’en connaissais beaucoup; c’était certainement pour passer pour la victime et me mettre par la meme occasion sur un pied d’estale . Cette fille n’a que très peu d’ ami(e)s et souvent ce sont des gens de son boulot avec qui elle s’est liée d’amitié. Son chien était son seul point d’attache, elle s’en occupait plus que de moi sur la fin. Maintenant, je suis certain que cela ne l’empechait pas de  »flirter » à gauche et à droite dans mon dos et me faire croire à l’amour parfait en dénigrant les gens qui trompent leur conjoints pour mieux m’endormir.
        Mais un(e) PN n’est pas forcément quelqu’un avec un grand entourage.

        J'aime

  16. Merci pour votre réponse mais je suis quand même quasiment certaine d’avoir affaire à un PN.
    Il possède au moins 20 critères sur les 30 d’Isabelle Nazare-Aga.
    Et j’ai pu relever 16 critères sur les 20 que vous évoquez.

    Il me culpabilisait toujours de tout, rien n’était jamais de sa faute mais de la faute des autres.
    Il ne savait pas se remettre en question même s’il prétendait le contraire.
    Il exigeait la perfection de moi et des autres, avait une autre estime de lui et ne supportait pas la moindre critique.

    Il était égocentrique et il ne tenait jamais compte de mes besoins ni de mes demandes.
    Il me téléphonait au minimum 5 fois par jour, je me sentais d’ailleurs harcelée et si je lui en parlais il se mettait en colère.
    Il m’a éloigné de mon entourage et n’a fait preuve d’aucune empathie au décès de mon papa. Selon lui, c’était la vie et je devais passer à autre chose.

    Il avait des conduites dangereuses, comme par exemple ne jamais mettre de préservatifs alors qu’il multiplie les conquêtes. Quand on s’est connu, je lui ai demandé d’en mettre ( j’en avais sur moi ) mais il a refusé.
    Il m’a fait accepter des pratiques sexuelles que je n’aurais jamais accepté avec un autre et a réussi à me convaincre que j’aimais ça, comme beaucoup de femmes même si elles ne l’avouaient pas.
    De plus, il était incapable de montrer la moindre tendresse lors de nos ébats et quand je lui en ai parlé, c’était moi la responsable.

    Il joue au jeu du chat et de la souris depuis que je le connais et s’amuse à souffler le chaud et le froid.
    Il a toujours pris un malin plaisir à me faire souffrir en me critiquant ( mon physique, mes principes,… ) mais en critiquant aussi mon entourage.
    Dernièrement, il a encore cherché à me blesser en me prévenant qu’il était remis avec son ex ( soi-disant par respect pour moi lol ) alors qu’il sait que je ne l’aime pas et que lui-même la vivement critiquée.

    Il se croit réellement supérieur à tout le monde, critique tout le monde et est persuadé d’être dans le bon.
    Il est parano et a même fait installer des caméras dans son commerce par peur d’être cambriolé mais aussi pour surveiller ses employés.
    Comme il est patron d’un commerce, il accorde beaucoup d’importance à son image et ne fait jamais rien qui pourrait choquer en la présence des clients.
    Il ne supporte pas que les faits de son entourage puisse rejaillir sur lui.
    Il m’a une fois tenu responsable du comportement de mon beau-père alors que je n’étais même pas présente!
    Un PN a généralement été un enfant roi ou un enfant délaissé par ses parents. Dans le cas du mien, il a plutôt été mis sur le côté.

    En fait, il n’est jamais réellement seul car quand on se sépare ( souvent de mon initiative ) je suis vite remplacée. Et quand il est célibataire, il se décharge sur son meilleur ami et sa mère qui sont aussi ses employés.
    Depuis peu, il a un perroquet et lui aussi en prend parfois pour son grade.

    Les 2 éléments qui ne collent pas avec le PN sont qu’il aime rester enfermé chez lui sans sortir pendant plusieurs jours. Il aurait bien voulu faire pareil avec moi mais étant dépressive, je ne supportais pas l’enfermement.

    Ce qui m’interpelle aussi, c’est qu’il contrôle difficilement ses pulsions!
    Il ne peut s’empêcher de crier sur ses employés ( dont sa maman fait partie ) même devant les clients malgré qu’il tienne à sa réputation.
    Mon beau-père et lui se sont disputé mais par politesse, mon PN lui a dit bonjour quand ils se sont croisé en rue.
    Mon beau-père n’a pas répondu et il est devenu fou, je ne l’avais jamais vu ainsi! Il voulait le frapper alors que mon beau-père a 64 ans et lui 28!

    Certains PN sont très patients et ne montre leur vrai visage qu’après des mois, voire des années.
    Ce n’est pas du tout le cas du mien. J’ai tout de suite senti que quelque chose ne tournait pas rond et il me demandait déjà de couper les ponts avec mon meilleur ami après un mois de relation.

    Voilà les raisons pour lesquelles je pense qu’il est PN mais qu’il cumule en plus une autre pathologie.

    J'aime

  17. En fait, il avait besoin d’être admiré et mis sur un piédestal essentiellement par la femme qu’il avait choisie comme proie.

    Dès le début de notre relation, il m’avait dit qu’il voulait que je le considère comme un dieu et qu’il soit le centre de ma vie, que rien ne compte plus que lui pour moi.
    Malheureusement pour lui, ça n’a jamais été le cas.
    Sa nouvelle proie semble le considérer comme un dieu. Ceci dit, j’ai 32 ans et elle en a 20.

    Il voulait aussi être placé en haute estime par sa famille, notamment les gens qui l’avaient dénigré quand il était plus jeune. Il voulait leur montrer sa réussite.
    Mais il se fichait d’être ou pas admiré par ses clients car il les considérait comme largement inférieurs à lui. Pour lui, ils n’étaient que des porte-feuilles sur pattes.
    Mais malgré tout, il faisait tout ce qu’il pouvait pour ne pas leur déplaire.

    Voilà, j’espère que cela vous aidera à y voir plus clair à propos de cet homme que je pense être un PN.

    J'aime

    1. @Loth,

      Je comprends les points que vous soulignez mais pour rappel :

      les 30 critères d’Isabelle Nazare Aga sont faits pour détecter des manipulateurs. Tous les pervers narcissiques sont des manipulateurs mais tous les manipulateurs ne sont pas des pervers narcissiques. Quelqu’un peut vous manipuler pour une raison X ou Y sans pour autant aller jusqu’à votre destruction psychique.

      Par exemple, vous avez un collègue qui veut votre place. Il va vous manipuler dans le seul but d’obtenir ce qu’il veut mais il ne va pas nécessairement pirater votre téléphone portable et afficher publiquement vos photos intimes auprès de tous vos collègues. ça, c’est ce que fait un pervers narcissique (exemple de la vie courante). C’est dans le degré d’action qu’on reconnaît leur « signature ». Les manipulateurs sont aussi destructeurs mais ils ne vont pas s’en prendre à votre intégrité psychique.

      Par contre, ce que le PN veut, c’est vous détruire dans ce que vous êtes comme être humain. La différence est subtile quand on n’a pas expérimenté une telle haine. Vous savez, les PN vont TRÈS TRÈS loin. Quand vous entendez parler de personnes qui ont été poussées au suicide suite à un harcèlement moral, sachez qu’il y a quelqu’un derrière qui est soit un pervers narcissique, soit un psychopathe. Quelqu’un qui n’a pas de conscience au point d’entraîner une personne dans la tombe. Voilà qui ils sont.

      Mes 20 critères doivent se retrouver à 100%, 20/20, ils doivent tous être retrouvés chez une seule personne pour être certain que c’est bien un pervers narcissique. Si vous en trouvez 16, c’est qu’il y a une autre explication. Je l’ai d’ailleurs précisé au début de l’article.

      Mais vous êtes la seule à avoir côtoyé cet homme donc si vous pensez qu’il s’agit d’un pervers narcissique, je ne peux pas vous contredire sur ce point. Juste le petit rappel ci-dessus pour bien comprendre les critères que j’ai écrits sur le blog.

      En tout cas, si la relation était toxique, vous avez fait le bon choix en partant🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Ma PN a 20/20. Et étonnement, de toutes petites piques bien mesquines commençaient dès les 2-3 premières semaines, très insidieux. Je pensais qu’elle ne se rendait pas compte. Et au bout de 3 mois, changement de visage, le démon est apparu à sa première colère noire soudaine et imprévisible. J’aurai du partir et je suis resté croyant qu’elle était fragile à cause de ses malheurs du passé😦 Quand on est trop gentil, on se fait manger tout cru par les PN.

        J'aime

  18. Oui, finalement, qu’il soit pervers narcissique ou pas ne change rien, la relation était toxique et je n’était pas heureuse, raison pour laquelle je l’ai quitté.

    Quant à savoir s’il voulait me détruire, c’est difficile à dire … Il me rabaissait, me critiquait régulièrement, me tenait toujours responsable de tout et ne se remettait jamais en question.
    En tout cas, si son but était de me détruire, il n’y est pas arrivé.

    Les critères dont vous parlez et qu’il ne possède pas tourne toujours autour du même point : l’image qu’il dégage. Il veut paraître à son avantage mais pas à n’importe quel prix. Vos critères de jeter de la poudre aux yeux ou d’avoir un double visage ne lui correspondent, par exemple, pas.

    Et le fait qu’il n’aime pas côtoyer les gens peut aussi prêter à confusion. Comme je l’ai dit, il est très solitaire et préfère rester chez lui ( même en amoureux ) que de sortir en société.

    En tout cas, s’il n’est pas PN, il a quand même un problème je pense😦.

    Merci de votre réponse et à bientôt.

    J'aime

  19. Je ne suis pas d’avis que l’on prenne un renard comme exemple du pervers narcissique. Un renard est un animal,un point, c’est tout. Il a à droit tout autant que nous au respect. Malheureusement en diffusant ce genre de confusion,des gens se permettent de les tuer voir de les torturer!!!!!.

    J'aime

    1. Je prends votre remarque comme un trait d’humour et je me rendrai personnellement devant les tribunaux pour m’expliquer si une campagne d’extermination des renards venait à être engagée suite à mes propos🙂.

      Remarquez, les humains n’ont pas attendu que le langage créé des métaphores pour se livrer à des actes de violence aussi bien envers les humains que nos colocataires animaux.

      J'aime

  20. Merci pour votre témoignage, pour ma part presque 20 ans et suis en cours de séparation, pas encore prête à en parler sur le blog tout d’abord parce que d’en avoir parlé à des personnes très proches et n’ayant reçu que de l’incompréhension de leur part et des reproches du genre  » s’il était vraiment aussi méchant que ça tu serais partie depuis longtemps ou alors tu es maso, quand on en a mare de quelqu’un on lui trouve tous les défauts  » j’ai beau essayer de leur faire comprendre que j’ai caché beaucoup de choses pendant des années c’est limite si ce nest pas lui qu’on plaint et ce dans ma propre famille. Merci encore et tous les témoignages me font avancer même si j’ai mis du temps à réaliser et que certaines personnes me disent que j’aurais du réfléchir étant donné mon âge et que financièrement ca ne va pas être facile. A bientôt de vous lire !

    J'aime

    1. Bonjour Brigitte

      Il n’est jamais trop tard pour être heureuse ! Quel que soit votre âge, vous devez vous protéger d’un abuseur, quel qu’il soit. Même si ce n’est pas facile financièrement, tout vaut mieux que vivre une minute de plus avec un pervers narcissique. Accrochez-vous ! La vie est belle et elle vaut la peine d’être vécue dans la dignité et l’intégrité.

      J'aime

  21. Merci pour votre réponse, je pense qu’il n’y a que les personnes ayant vécu cela qui peuvent se comprendre et si nous nous retrouvons sur ce blogspot ce n’est pas par hasard non plus !
    Bonne journée
    Brigitte

    J'aime

  22. Voila que j’ai quitté depuis 3 semaines… mon compagnon PN.
    Le tilt, c’est une amie infirmière en qui je me suis confiée et qui m’a aidé à mettre des mots sur ce comportement que je ne comprenais pas.
    Oui en lisant internet, j’ai reconnu tous les comportements du PN de mon conjoint ! Et comme j’en avais assez depuis toutes ces années, je l’ai quitté.
    Heureusement que j’ai été forte pendant toutes ces années et que je lui ai résisté ,je me suis imposée mais j’ai quand même eu droit aux insultes, à la maltraitance physique et psychologique pensant que tout était de ma faute, cherchant à comprendre ce que j’avais pu bien dire ou faire qui déclenchait ses coups de colère, ses comportements que je trouvais impossible à comprendre.
    Moi bonne poire, joyeuse, positive,active, courageuse,énergique j’en ai pris plein mon grade.
    Je m’étais habituée à cette forme de maltraitance et je m’en était accommodée jusqu’à ce qu’il me violente sexuellement, je me suis dit que ce n’était pas normal, et c’est là ou mon amie infirmière m’a dit qu’il ne fallait pas accepter cela.

    J’ai tellement supporté, tellement encaissé que je n’avais pas la notion de ce qui est tolérable ou pas.Ma limite c’est l’atteinte physique…. cela a été la goutte qui a fait déborder le vase !

    je suis partie…et avec le recul je m’aperçois que cela avait commencé dès le début de ma relation avec lui.
    Il m’a tout fait…tromperie, déviances de toutes sortes,colères,,alcool, mensonges pour me déglinguer en public…un vrai taré…et moi la dedans, toujours positive, contente qui excuse tout pardonne tout et continue de payer de le prendre en charge pendant qu’il profite de tout…
    j’ai honte de ma naïveté, quelle idiote j’ai été, pourquoi je n’ai rien vu pendant toues ces années ? Ma mère était sacrificielle…j’ai reproduit quelque chose dans ce genre !
    Je voyais bien qu’il avait un comportement anormal, abusif mais je n’avais pas de mot à mettre dessus.
    Aujourd’hui je sais que cela s’appelle un pervers narcissique et que c’est irrécupérable, toutes ces années que j’ai passé à l’attendre avec patience, supportant tout en espérant naïvement qu’il change…
    Allez ouste, je suis bien mieux seule aujourd’hui, tranquille je me sens libre comme un oiseau,terminé les colères,la servitude, le stress permanent,la peur au ventre de ses réactions excessives…
    ouf ! je respire…mais il va falloir que j’aille voir un thérapeute car j’ai envie de pleurer,de vider mon sac…j’ai besoin de faire mon deuil et toutes les étapes du deuil se mélangent (dénégation+..je ressens de la colère…+de la tristesse je ne sais plus ou j’en suis, mais en tout cas j’ai un sentiment de légèreté ! Je réorganise ma vie depuis 3 semaines…sans lui

    J'aime

  23. Enfin des matières qui me choquent

    même si je préfèrerais des réponses de par la personne concernée
    mais Aucune Communication ( » responsable  » ) possible

    J'aime

  24. bonjour j ai quitté il ya deux mois un homme que je pense pervers narcissique, il a repris contact récemment avec moi en me disant qu il m aimait toujours etc etc, je pensais avoir tourné la page et là à nouveau je fais que penser à lui, avoir envie de reprendre une éventuelle relation avec lui, que puis je faire , merci

    J'aime

    1. Bonsoir Sylvaine,

      Je peux juste vous conseiller de bien réfléchir et de peser le pour et le contre en fonction de la direction que vous voulez donner à votre vie.
      Nous sommes tous adultes et dire à une personne qu’elle devrait/ne devrait pas faire une chose ne fait pas partie de mon mode de fonctionnement. Il vaudrait mieux que vous vous posiez vous-même les bonnes questions :

      – Cet homme correspond-il à ce que vous attendez d’un homme ?
      – Vous respecte-t-il ? Le respect est-il essentiel pour vous ?
      – Concrètement, quelles sont les qualités qu’il a et que vous ne pouvez pas retrouver chez un autre homme ?
      – Comment vous sentez-vous avec lui ? Mieux que seule ? Moins bien que seule ?

      On ne se met pas dans une relation juste pour échapper à la solitude mais parce que l’autre nous apporte du positif. Enfin, ceci est mon point de vue. Je ne vois pas pourquoi vous envisageriez de retourner avec un homme que vous soupçonnez d’être un pervers narcissique…

      Plus vous allez vous poser de questions en « pourquoi », plus vous serez à même de trouver votre voie.

      J'aime

      1. Sylvaine, réfléchissez bien. j’ai quitté mon ami 6 fois en 1 an, à chaque fois il reprenait contact et je retombait dans le piège, chaque fois la perversion était pire. Cette fois j’ai établi le No contact, j’ai eu des messages aussi : tu me manque, je t’aime toujours….. mais je ne répond pas. c’est difficile mais je me suis posé toutes ces questions dont parle scarlett, et les réponses sont très claires pour moi, alors hors de question d’y retourner. mais il faut du temps , il faut se laisser du temps et il faut souvent plusieurs tentatives avant d’y arriver. alors surtout écoutez vous et suivez votre instinct.

        J'aime

      2. C’est tout à fait vrai, l’abus est toujours pire. Les pervers narcissiques ne changent pas. Ils vous mentent là-dessus uniquement pour vous remettre sous leur contrôle, c’est tout.

        J'aime

    2. Bonjour,
      Bien sûr vous êtes libre… mais attention! pour moi, cela a duré …15 ans . Nous avons peu vécu ensemble parce que nous passions notre temps à nous séparer et nous remettre ensemble. Mais nous avons une enfant.
      Il n a jamais changé, la situation n’a fait qu’empirer au fil du temps pour en arriver à de la violence physique, qui m’a définitivement fait fuir…
      J ai mis 15 ans à accepter de voir qu il était réellement un PN. Il est tellement impensable qu un être que vous aimez autant puisse être sans affect, tellement inconcevable de reconnaître que vous n’êtes RIEN pour lui, que son jouet…

      Donc, méfiez-vous, ils sont très forts pour nous berner des centaines de fois….
      Et ça fait de plus en plus mal…

      J'aime

      1. Bonjour Maud,

        C’est pour cette raison qu’il est important de partager le blog à vos contacts. Mieux vaut prévenir que guérir. Une fois qu’on est informé de leur existence, il devient plus simple de les détecter avant qu’ils n’envahissent chaque aspect de votre vie.

        J'aime

  25. Bonjour

    Je viens de me debarasser du PN qui pourrissait ma vie depuis 10 ans
    Un véritable sentiment de bonheur de liberté et de satisfaction m’envahit depuis 1 mois.
    Je suis si heureuse de m’en être débarrasser et avec mes 2 filles de 6 et 8 ans je revis pour la 1ere fois.J’ai attendu de reprendre le travail et maintenant allelouiaaaaa je vis.
    Il était si TOXIQUE ( rabaissant humiliant radin et infidèle comme pas possible violent mais je l’ai stopper rapidement avec un dépôt de plainte et un jugement de six mois d’emprisonnement avec sursis dont il na cessé de me faire culpabiliser et voulais que je retire ma plainte mais jai ete jusquau bout toutefois cela ne m’a pas rendu la perte de vue de mon oeil gauche😢 ) j’ai beaucoup de peine pour les pauvres femmes qu’il trompe et dont il abuse son ex m’avait bien mis en garde la pauvre malheureuse mais la pression familiale et culturelle me contraignait à rester avec ce MINABLE.J’ai donc pris le soin de couper net avec tout les parias de mon entourage famille amis qui vous font culpabiliser.J’en veux à mes parents de ne pas avoir développer cette confiance en nous pour eviter ces MINABLES mais avec une mere dictatrice et un père alcolique et complètement effacé mon destin etait tout tracé.Comme il ressort des ouvrages d’Alice MILLER que les parents maltraitants doivent être denoncés et non IDÉALISÉS pour prévenir les personnalité PN et les victimes qui ont un manque de confiance en elle. Force est de constater que les parents ont une tres grande responsabilité que sur les personnalites de leurs enfants qu’ils deviennent PN ou sauveur sacrificiel (victime).
    VIVE LA LIBERTÉ

    J'aime

    1. Bonjour Liberté,

      Félicitations pour cette libération !

      Je ne m’en fais pas pour vous car vous avez bien compris qu’il n’y avait rien à regretter d’une relation perverse narcissique. On ne risque pas de vous y reprendre🙂

      Effectivement, le conditionnement mental est pour beaucoup dans le développement d’une identité forte qui permet de stopper une relation toxique dès les premiers signes et surtout de ne pas vouloir y retourner une fois qu’elle s’est achevée.

      Bravo encore une fois !

      J'aime

  26. Je ne vous dirai pas merci pour votre blog mais plutôt félicitations. Votre engagement à aider et informer d’autres victimes prouve que tout est possible. Même de s’en sortir..☆♡☆
    Je m’appelle Valérie. Je suis (j’étais) une leader dans la vie. Je suis (j’étais) gestionnaire et je possède (possédait) ma propre entreprise. Je parait (paraissait) très bien physiquement et j’ai (j’avais) une intelligence légèrement supérieure à la moyenne. Pourquoi je vous raconte tout ça? Tous les qualificatifs mentionnés ci-haut ont fait en sorte que je traverse ce cauchemar dans une extrême solitude. Les gens minimise, ne comprennent pas et voilà qu’on m’isole à nouveau. Et la seule personne qu’il me reste pour m’appuyer est justement la raison de mes souffrances. Depuis plus d’un an.. je ne suis qu’une enveloppe vide qui tente d’exister. Je suis (j’étais) en relation avec un « PN-Sociophate-TPL-Manipulateur » qui est peut-être aussi bipolaire. Oufff

    Depuis 1 an maintenant, je ne travaille plus. Je ne fais rien. J’ai eu un 1er diagnostique de dépression majeure. Ensuite un 2e pour choc post-traumatique.  Je consulte médecins, psychothérapeutes, ergothérapie et kinesiologie. Récemment, j’ai 3 mois de souvenirs bien cachés qui sont revenus d’un coup. BOOM! Je tombe encore .. même plus capable de marcher. Retour case départ. Ne réclamez rien si vous passer go!

    Chaque histoire est différente mais toutes ont leur lot de souffrances. J’ai été manipulée et rabaissée jusqu’à l’état animal. Il n’y a rien que je n’ai pas vu ou vécu. On subit des choses tellement incroyables et méchantes qu’il est très facile de se croire folle sans l’aide de notre PN. Certains épisodes sont sorti tout droit de l’enfer.

    Je vais tenter d’écrire. Parler de mon histoire à moi. Les émotions et les chocs que j’ai du encaisser. Je vous partagerez bientôt. ~ H○pe ♡

    Envoyé depuis la matrice

    J'aime

    1. Bonjour Valérie,

      Merci de votre commentaire et de votre retour.

      Au moins, vous n’avez pas perdu votre sens de l’humour, ce qui est bon signe.

      Signe que vous êtes toujours en vie, que votre psychisme est toujours en place malgré l’emprise dans laquelle vous vivez. J’espère que vous arriverez à rompre définitivement le lien toxique un jour. Au moins, vous avez conscience de la toile de manipulation dans laquelle vous évoluez, surtout quand vous concluez sur « Envoyé depuis la matrice ». C’est exactement de cela qu’il s’agit, d’une réalité parallèle. Vous êtes dans le Royaume du pervers narcissique. Je vous souhaite de vous en libérer.

      C’est avec plaisir que je publierai votre témoignage, lorsque vous serez prête à le partager.

      J'aime

  27. Je n’ai eu pratiquement que des rapports par internet avec l’homme qui a fait chaviré et mon coeur, et mon esprit et mon âme… Mis à part 2 rencontres qui n’ont fait que renforcer mon addiction à lui, mon manque cruel de lui… Notre correspondance étant la clé de voûte de notre relationnel, je m’aperçois aujourd’hui que mon inconscient parlait de lui même à travers les métaphores que j’utilisais pour exprimer mes émois : toi mon bourreau des coeurs, tu phagocytes tout mon être, ton sang circule dans mes veines, mon esprit est assujetti au tien, mon corps est ton esclave… J’en passe et des meilleures : arrête ce jeu du chat et de la souris, ma voix sans écho, notre relation boomerang sans retour, ta nonchalance chevillée au corps, mon obsession vitale, nous sommes de la nitroglycérine en fusion, nous jouons comme 2 mômes, etc. Sous le couvert d’un romantisme exacerbé, j’ai cru découvrir un homme unique, super puissant, à l’intelligence et au phrasé spirituels, froid et détaché néanmoins et dégageant des ondes attractives auxquelles je n’avais jamais été confrontée… Comment résister ? Mon père avait ce charme sur les femmes et il était mon idole jusqu’à l’adolescence. La petite fille qu’il y a en moi pleure toujours ce père idéal et le recherche à tout prix. C’est ça qui me fait vibrer, qui me fait sentir vivante, qui me donne envie d’exceller, de prouver à l’autre toutes mes capacités et je l’avoue une certaine soumission… Comment résoudre chez moi cette problématique qui si elle est bien cernée n’a pas encore trouvé une solution pérenne. Merci à vous pour votre aide !

    J'aime

    1. Bonjour France,

      Le plus gros du travail est fait : vous êtes parfaitement consciente du processus qui se met à l’œuvre dans vos relations amoureuses. Vous savez que vous recherchez l’image d’un père absent/fuyant, qui a peut-être exercé sur vous une stratégie push/pull. A présent, vous pouvez définir précisément ce que vous attendez d’une relation, de l’homme qui devra partager votre vie. Si vous choisissez un homme immature émotionnellement comme c’est le cas pour la personne dont vous parlez dans votre commentaire, alors il y a peu de chances que cela aboutisse sur une belle histoire harmonieuse.

      Si vous préférez le drame, les conflits, l’agitation et surtout l’insécurité mais que cela vous procure également l’adrénaline dont vous avez besoin, alors assumez votre choix. Le plus important, à mon sens, est de ne pas vous voiler la face et de ne pas croire que vous pourrez changer ce type d’hommes, que vous serez LA SEULE pour qui il va enfin lâcher ses habitudes de gamin dans un corps d’adulte pour vous offrir la profondeur des sentiments dont vous rêvez. Ceci est un piège.

      La vérité est que ce profil finit TOUJOURS par se lasser de vous car il vous voit comme un jouet. Tant que vous êtes nouvelle, fraîche, vous l’intéressez mais il viendra fatalement un jour où il passera à une autre et/ou en aura toujours une autre sous le coude. Ces relations ne peuvent pas durer et il faut l’accepter. Quand l’objectif est de collectionner et de s’amuser aux dépends des autres, rien de respectable ne peut en sortir. Vous allez vibrer, oui, mais combien de larmes seront versées en contrepartie ?

      J'aime

  28. Bravo et merci pour ce blog ô combien utile et bien rédigé!
    J’ai moi-même été victime d’un « PN » en 2010 qui mettait petit à petit en place sa stratégie de manipulation et était de plus en plus violent avec moi (tout d’abord sexuellement) puis il a levé la main sur moi pour me menacer et c’est à ce moment là que j’ai eu le courage de faire cette petite chose qui m’a certainement sauvée de bien pire : changer mon numéro de téléphone portable!!!
    Continuez Scarlett, pour toutes les victimes à venir.

    J'aime

  29. ton blog est vraiment le meilleur sur le sujet (j’ai tout lu, TOUT, ce qui est existe, tout ce qui est publié en ligne sur le sujet, vraiment tout… et aussi, non en ligne d’ailleurs…), et ton blog est formidablement bien fait, intelligent, utile, précieux… simplement magique pour aider les victimes de pn ! Il m’a incroyablement aidé au moment où j’étais sous emprise et que je me débattais pour m’en sortir… et maintenant que je suis derrière cette atroce période, (et que pn a disparu de mon paysage, merci mon Dieu pour le goût retrouvé de ma propre vie…!), je le retrouve et je relis avec joie et intérêt… appréciant à quel point, il est précis et riche… merci beaucoup !

    J'aime

    1. Bonsoir Virginie,

      Merci infiniment pour ce retour et ravie que tu aies pu trouver ici les ressources nécessaires à ta libération !

      L’air est plus pur sans toxiques.

      Beaucoup de bonheur pour la suite !

      J'aime

  30. Bonjour Scarlett, j’apprécie énormément votre blog, que j’ai épluché de long en large et qui m’aide a finaliser ma guérison suite a une relation d’un an avec un MPN.
    On n’en sort rarement indemne, et depuis cette relation je suis constamment sur la défensive avec tout le monde, d’où mon témoignage aujourd’hui pour avoir votre avis Scarlett ainsi que ceux de vos lecteurs ( trices ).
    Je vous explique ce qui me tourmente aujourd’hui : J’ai une collègue , S., avec qui je travaille depuis 8 ans, qui me trouble énormemment de par son comportement. Pour tout vous dire , je me pose beaucoup de questions a son sujet, a savoir si elle n’est pas PN aussi. Elle a subi une opération de l’estomac il y a 2 ans, et donc grosse perte poids, ( 50 kgs ). Son comportement a littéralement changé depuis ce moment. Changement vestimentaire, elle s’habille de façon + sexy, + féminine, se maquille etc…
    Jusque la pas de soucis, cela me parait même complètement normal. Ce qui me gène, c’est son changement de comportement. Depuis 1 an , elle trompe son mari sans vergogne. Elle n’a pas qu’un amant, mais 3,4,5… Il lui arrive même de coucher avec plusieurs dans la même journée, voir même avec son mari le même soir…. Elle me raconte tout, absolument tout et dans les moindres détails.. Il lui arrive aussi de faire l’amour par SMS, c’est a dire qu’elle allume le gars, lui demande de lui envoyer photos ou vidéo en train de se masturber et elle de son coté fait de même, vidéo d’elle en train de se caresser… Elle passe de relations en relations sans rien éprouver pour eux, ni amour, ni compassion, rien… Elle me dit qu’elle prends ce qu’elle a a prendre et c’est tout. Quand elle en a fini avec eux, elle les jettent sans ce soucier si eux sont amoureux ou pas, non seulement elle se fout royalement du mal qu’elle peut éventuellement leur faire mais elle prends un malin plaisir lorsque ces hommes la relance . Elle sait parfaitement qu’elle les tiens par le sexe et elle en rigole. Elle me fait lire leurs SMS. Ca l’amuse !! Elle dit que c’est ELLE qui décide avec qui et quand et comment.
    Elle a aussi un caractère très spécial, ne supporte guère d’être contrarier, il faut faire comme elle l’a décidé. Plusieurs fois elle m’a proposé des sorties (resto ou autres ), n’ayant aucune envie de sortir avec elle, je lui dis qu’il faut que j’en parle a mon mari, et lui envoie + tard un SMS pour lui donner ma réponse ( négative évidemment ). Et bien il n’y a aucune réponse a mon SMS et tout ça parce qu’elle est vexée que je décline ses invitations. Une chose que j’ai remarqué aussi, des fois nous sommes au bureau a discuter entre collègues, et je la vois qui me fixe du regard pendant des minutes entières, ce qui me déstabilise complètement. Elle me fait souvent des compliments sur mes tenues vestimentaires, n’est jamais méchante avec moi au contraire, me donne toujours de bons conseils. Mon mari étant malade et devant subir pas mal d’examens, elle me donne même des jours sans me les décompter. Sur son compte FB, elle mets souvent des posts du genre  » Demain rien ne se verra sur mon visage et pourtant la souffrance est en moi, mais personne ne la voit  » ou bien des images d’une diablesse qui enlève son masque d’ange ou une femme qui se regarde dans un miroir mais le reflet du miroir est une tête de mort ( ce qui reflète complètement l’image du PN ). Elle mets en pagaille aussi des posts de femmes en sous vêtements ultra sexy et le lendemain me dit  » t’as vu ma chérie, ils ont du succès mes posts sur FB  » . En fait, elle se targue de tous les commentaires que lui font ses amis masculins. On dirait qu’elle cherche constamment l’attention de tout le monde, ne supportant pas d’être ignorée. Son papa est décédé en juillet dernier des suite d’un cancer du poumon, jamais une larme, jamais de trémolos dans sa vois quand elle en parle, aucunes émotions. Elle vient d’apprendre que sa maman est atteinte d’un cancer de la langue, pareil, aucunes émotions. Elle me raconte même que sa mère la fait chier a se plaindre qu’elle va mourir. Sa maman fait des crises d’angoisses qui la réveillent, alors elle réveille Sandrine parce qu’elle a surement besoin d’être rassurer, S. l’engueule lui disant que ça l’emmerde d’être réveillée en pleine nuit etc….
    J’ai connu aussi cette période de maladie avec ma maman atteinte aussi d’un cancer du poumon, et bien je peux vous dire que jamais je ne l’aurais engueulée parce qu’elle me réveillait, j’ai tout fait pour ma maman, tout donné. C’est même elle qui était très dure avec moi quelques fois surement parce qu’elle devait terriblement souffrir.
    S. a eu une enfance un peu chaotique. Sa maman était une prostituée et son papa le souteneur. Sa maman est partie avec un homme plus jeune lorsque Sandrine avait 8 ans. C’est donc son papa qui l’a élevée avec son frère et sa sœur, puis sa maman est revenu 3 ans plus tard et ses parents se sont remis ensemble.
    Voilà en gros quelques traits de sa personnalité, j’avoue que je ne sais quoi en penser. Pour résumer ce qui me fait douter est son manque total d’empathie, de compassion envers autrui. Je rajouterais une petite chose. Comme je disais plus haut, j’ai eu une relation d’un an avec un PN, un génie de la manipulation, un homme diabolique, S. le connait très bien puisqu’il travaille avec nous. A l’issu de cette relation j’en ai parlé a S. lui expliquant ce qu’était la perversion narcissique, je lui ai même envoyé des liens trouvés sur le Net, imprimés les explications, des témoignages etc…Elle ne les a jamais lus me disant clairement que ça la gonflait.
    Merci de me donner vos avis pour m’aider a y voir plus clair.
    Isa

    J'aime

    1. Bonjour Isabelle,

      Merci de votre compliment.

      J’ai une question à vous poser : en quoi le comportement de S. a-t-il un impact sur votre vie ? Avez-vous un lien particulier avec elle, au-delà de la relation entre collègues ?

      En tant que femme adulte, elle est libre de mener la vie qu’elle veut et n’a de compte à rendre à personne. Vous n’êtes pas dans son couple donc vous pouvez difficilement intervenir. Ensuite, si elle n’est pas réceptive à votre histoire avec l’homme dont vous parlez, c’est que tout simplement… elle s’en fiche. Pour ce qui est de Facebook, tout le monde publie un peu n’importe quoi…

      Ce que j’essaye de vous dire est que chacun de nous a sa personnalité et sa sensibilité. Si vous sentez que vous n’êtes pas compatible avec une personne, évitez de lui raconter des détails intimes concernant votre vie privée et vous serez protégée. N’entrez pas non plus dans la vie personnelle des autres, apprenez à poser des limites. Recevoir des sextos de la part de votre collègue n’est peut-être pas la relation la plus saine qui soit. A vous de voir ce que vous acceptez et ce que vous refusez.

      Bon courage !

      J'aime

  31. Bonsoir Scarlett

    Je lis votre blog depuis 2 jours, je viens de le découvrir au cours de mes recherches. J’ai lu déjà beaucoup de choses ailleurs sur le sujet depuis longtemps mais votre blog m’aide actuellement à sortir d’une relation toxique et c’est votre blog qui m’a fait prendre conscience que j’étais en relation avec un PN. Ils ont tous des visages différents et pour celui là je doutais, maintenant grâce à vous je suis fixée. Je vous raconterais plus tard mon histoire à votre adresse email, cela fera un profil de plus pour les identifier. J’en suis à mon 4e jour de no contact, mais je pense que cette fois ci est la bonne depuis 4 ans et demi.

    Merci vraiment pour votre blog qui est très efficace.
    Emma

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Emma,

      Ils ont effectivement des visages différents, viennent de milieux sociaux différents, et ont des techniques légèrement différentes également.

      Je publierai votre témoignage avec grand plaisir quand vous serez prête.

      Bon courage pour votre no contact !

      J'aime

  32. Bonjour Scarlett, merci pour votre blog.
    Voici mon histoire en quelques mots. J’ai vécu 10 ans avec un PN, avec lequel j’ai eu un enfant, ce qui finalement a été l’instrument suprême de son emprise sur moi. J’ai réussi à partir, il m’a fallu près d’1 an pour trouver suffisamment de ressources pour y parvenir dès l’ors que ma décision a été prise, car je n’étais plus que l’ombre de moi-même. Je sais que si je ne l’avais pas quitté, j’aurais fini par me tuer ou par devenir folle. Les PN sont souvent attirés par des personnes gaies, ayant de la joie de vivre, car ils aspirent leur essence vitale. Je me souviens particulièrement de la fois où il m’a dit avec un regard froid et glacial et un sourire narquois que justement il m’avait choisie parce que j’avais « du caractère » et que c’était bien plus intéressant pour lui, sinon cela aurait été trop facile… On commence à parler des PN depuis finalement très peu de temps, et à l’époque où j’étais sous l’emprise de ce PN, il m’était difficile de définir ma détresse et d’en parler tant ce qu’il se passait semblait anodin pour la plupart des gens. Les quelques personnes à qui j’en parlais ne comprenaient d’ailleurs pas et me disaient « mais bon sang pars! qu’est ce que tu attends! » et cela m’était extrêmement difficile à entendre, car je n’était pas prête à ce moment là pour sauter le pas, et il m’était très pénible de m’entendre dire comment je devais me comporter, en répétant « oui, je sais, tu as raison » mais ne sachant pas comment y parvenir… Quand on est sous emprise, ce n’est pas si facile car tout les comportements « normaux » ont été « rééduqués ». Les réactions que l’on aurait eu « avant » auraient été complètement différentes, mais c’est un peu comme si le PN vous avait fait subir un lavage de cerveau, insidieux et destructeur, et il commence toujours par faire disparaître votre confiance en soi. C’est à partir de là que tout peut se mettre en place: isoler – en ce qui me concerne, j’ai rompu les ponts avec toute ma famille, et mes amies, spécialement celles qui étaient divorcées car il ne voulait plus que je les fréquente; menacer – de vous mettre dehors avec les valises sur le trottoir, et bien sûr avec la garantie que vous pouvez faire une croix sur votre enfant; dénigrer et dévaloriser- tout ce que vous faites et surtout ce que vous êtes, vous dire que sans lui vous n’êtes rien et que vous avez de la chance qu’il soit là « mais regarde toi ma pauvre fille, sans moi t’es que dalle qu’est ce que tu crois »; dire tout et son contraire l’instant d’après – en vous disant que c’est vous qui ne comprenez rien; pratiquer la technique de l’entonnoir – c’est une technique de vente qui résulte au fait que vous vous sentez coincée, au pied du mur, et que vous n’avez d’autre choix que celui d’obtempérer; séquestrer – quand vous avez envie de hurler et de sortir faire un tour dehors car vous avez l’impression de devenir folle, il vous séquestre dans la chambre en vous empêchant de sortir…. j’en passe et des meilleures. Bien entendu, devant les autres, c’était tout le contraire: il clamait haut et fort combien j’étais formidable etc… et quand tout le monde avait le regard ailleurs, il me regardait en souriant avec ses yeux froids et un sourire en coin. J’ai réussi à m’en sortir, un soir me sentant acculée je suis partie au commissariat en demandant d’être accompagnée chez moi pour faire mes valises, et me suis enfuie de chez moi avec mon fils. Avec l’aide de ma famille que je voyais en secret – c’est grave quand même quand on y pense -je me suis cachée pendant plusieurs jours, ça a été horrible. J’étais littéralement terrorisée, je ne mangeais plus, je ne dormais plus, il m’envoyait 150 messages par jour… Finalement, nous avons divorcé, avec une garde alternée à la clef. Bien entendu, pour lui et sa famille – car j’avais osé quitter « le clan », j’étais la pire des s…., et lui un saint. Un an plus tard je partais de la région, nous avons tous les 2 sollicité la garde… que je n’ai pas obtenue… J’ai donc vu mon fils 1 week end sur 2 et la moitié des vacances scolaires pendant toutes ces années… Aujourd’hui mon fils a 18 ans. Je suis aujourd’hui avec un homme qui m’aime et que j’aime, le chemin a été long mais j’ai retrouvé ma personnalité, je suis redevenue moi-même, malgré tout les cicatrices demeurent. J’ai réussi à me pardonner – car bien sûr la culpabilité tient toute sa place dans ce type d’histoire – et surtout me pardonner de l’avoir choisi.
    Merci de votre écoute, et beaucoup de courage à toutes celles (et à tous ceux) qui traversent ce type d’épreuve : ne baissez pas les bras, vous êtes capables, ne laissez personne vous dire le contraire, vous avez tout en vous pour vous sortir de cette impasse, brisez vos chaînes avant qu’elles ne vous étouffent, vous êtes capables d’amour véritable, pas lui, ne le laissez plus faire de vous son faire-valoir, c’est sans vous qu’il n’est rien pas le contraire et l’avenir vous le prouvera!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce témoignage, Cassandre !

      Comme vous le dites, l’emprise est une toile d’araignée qu’on ne perçoit que quand on prend le recul suffisant, raison pour laquelle le pervers narcissique doit vous isoler. Plus vous parlez de la situation à des tierces personnes, plus vous passez de temps éloignée de lui et plus vous êtes en mesure de RESSENTIR la manipulation. Même si vous ne pouvez pas mettre de mots sur ce qui se déroule, votre corps vous indique que vous êtes en souffrance.

      Félicitations pour votre libération et je vous souhaite le meilleur dans cette nouvelle vie !

      J'aime

  33. Bonjour Scarlett,

    Je suis tombée par hasard sur votre blog.
    J’ai quitté mon conjoint en Août 2015 après plus de 4 ans de vie commune. J’ai longtemps cherché son problème, enfin ses problèmes… violent, manipulateur, menteur, me faire culpabiliser… En lisant la description d’un PN, je me rends compte avec horreur qu’il rentre dans beaucoup de cases.
    J’ai porté plainte pour violences conjugales… je ne suis pas encore débarrassée de lui définitivement. Mais je sais qu’il ne peut plus me faire du mal. J’ai assez cumulé de preuves pour le tromper, et montrer aux autres la personne qu’il est vraiment. Ma grande chance est de ne pas avoir eu d’enfant avec lui.

    Aujourd’hui j’ai repris ma vie, rencontrée de nouvelles personnes (on a quittés notre ville d’origine pour se retrouver dans une ville où on ne connaissait personne), j’ai de nouvelles copines, je sors beaucoup les weekends. Grâce à cette nouvelle vie je suis heureuse, bien dans ma vie et ma tête. Je crois même que je lui ais déjà pardonné son attitude. La seule chose qui m’inquiète c’est la suivante… je sais qu’il n’a pas de mal à séduire, et j’ai peur qu’un jour il fasse vraiment une mal à une femme psychologiquement, mais surtout physiquement.

    Aujourd’hui j’essais d’écrire mon histoire. Les personnes qui ne connaissent pas ce genre de situation pense qu’on est faible. La fameuse phrase « je partirais à la première claque » est tellement facile à dire. Mais lorsqu’on le vit, on voit les choses autrement. Et pourtant je pense être quelqu’un de fort.

    Merci pour ce blog scarlett😉

    J'aime

    1. Bonjour Audrey

      Les personnes confondent souvent l’image qu’elles ont d’elles-mêmes avec leur réalité. Le pervers narcissique voit votre réalité et ce qui se cache derrière une « façade de force ». Rester en compagnie de ces personnes est toujours révélateur d’une faille dans la structure de la personnalité. Certaines femmes partent à la première gifle, d’autres restent. Ce qui est intéressant, c’est de comprendre sur quelle(s) faille(s) cet homme s’est appuyé.

      Félicitations pour votre libération et beaucoup de bonheur pour la suite de votre parcours !

      J'aime

  34. Bonjour Scarlette, moi aussi, je pourrais qualifier la durée de mon enfer avec PN de « courte »… par rapport aux plusieurs années d’autres victimes…
    Témoingner : oui, je pense aussi que c’est vital.
    Dune part pour évacuer, mais aussi pour que d’autre s’y retrouve, ouvre les yeux et ose partir !
    Mon témoignage je l’ai écris ici :
    http://belleenvolee.canalblog.com/

    J'aime

  35. Bonjour Scarlett
    Bonjour tout le monde

    Je lis votre blog depuis quelques mois maintenant. Je le dévore comme une lecture d’un bon roman. Je l’ai découvert au hasard… enfin je cherchais un site sur la perversion narcissique. Votre blog m’aide beaucoup et m’a permis de prendre conscience et à sortir de cette relation toxique. C’est votre blog qui m’a fait prendre conscience que j’étais en relation avec une PN. Ils ont tous des visages différents et pour celle là je doutais, maintenant grâce à vous je suis fixé. Je vous ai envoyé un mail en racontant mon histoire en décembre 2015, cela fera un profil de plus pour les identifier. J’en suis à mon 3e mois de no contact total. Cela m’apprends également sur mon comportement, les failles de ma personnalité pour avancer.
    Je l’ai quitté en Novembre 2015 après 4 ans de vie commune. J’ai porté plainte pour violences conjugales… mais c’était surtout des violences morales. Ma grande chance est de ne pas avoir eu d’enfant avec elle mais un mariage tout de même. La procédure de divorce est lancée maintenant.

    Aujourd’hui j’ai repris ma vie, rencontré de nouvelles personnes. Je sors dès que je le peux les weekends. Sport tous les jours et weekend en repos (karaté, ju jitsu, musculation, footing, méditation)… ma passion… Grâce à cette nouvelle vie je suis heureux, et je commence à relever la tête. Je me dis que je peux avoir la tête haute car cette relation n’est pas un échec par cet amour absent mais je pense à une réflexion sur ma personnalité à améliorer.

    Aujourd’hui j’essais d’écrire et raconter mon histoire. Les personnes qui ne connaissent pas ce genre de situation pense qu’on est faible. Facile à dire qu’à faire… C’est une prison avec des murs invisibles. Mais lorsqu’on le vit, on voit les choses autrement. Et pourtant je pense être quelqu’un de fort. Je profite de la vie, ce qui est fait est fait, c’est comme ça, il faut avancer maintenant.

    Merci vraiment beaucoup pour votre blog qui est très efficace.
    David

    J'aime

  36. Merci pour votre site… Il m’aide à y voir beaucoup plus clair, je vous suis d’une extrême reconnaissance. Vous n’imaginez pas la force mentale que vous me donnez ! J’arriverai à me débarrasser de ce PN, coûte que coûte… Merci encore, continuez, vous êtes géniale.

    J'aime

  37. Bonjour Scarlett, tout d’abord bravo pour ce blog et pour le temps que vous y consacrez… En espérant que votre vie soit redevenue un printemps perpétuel…

    Une femme peut elle être une perverse narcissique et bi-polaire à la fois ???

    Certains jours, notre relation fut catastrophique, voir violente, car, je refusais de céder à certains de ces caprices comme lui rouler ses cigarettes…
    et d’autre furent magnifiques…
    Mais, elle a un besoin constant de s’exprimer que par la négativité et de rabaisser ceux qui l’aiment…Sachant qu’elle a grandement souffert dans sa jeunesse suite à une famille et un premier amour violent…Je me suis dit qu’elle agissait comme ça pour se rassurer sur sa propre valeur !!! Bien entendu, quand on lui parle de ces changements d’humeur et son besoin de dominer, voir d’écraser les autres… elle nie et estime que c’est normal d’exprimer les défauts des autres pour les grandir… ou que les gens sont trop sensibles… sans voir ni accepter le mal quel peut créer… mais quand c’est quotidien, on a une perte de notre estime…
    On s’est quitté depuis 14 mois avec 6000 km, (vive les DOM TOM, la meilleure des thérapies pour oublier les malheurs d’une vie !) et pourtant, je continue à recevoir des nouvelles et j’y réponds encore… Et on sent du regret dans sa voix, mais je sais aussi que son coté sombre reviendra aussi vite, dès qu’elle sera devant moi… Et d’après elle, c’est ma présence qui la rend nerveuse et agressive !!! même quand je me tais, car, j’ai du apprendre à me taire pour éviter des conflits interminables… Et elle continue a vouloir gardé le contact !!!

    Donc, a votre avis, est elle perverse narcissique ? bi polaire ? les deux ? ou juste une histoire d’amour incompatible entre deux êtres ?

    Merci et encore bravo pour votre travail

    Cordialement

    Erwan

    J'aime

  38. bonsoir,
    je reconnais toutes ces manipulations, mais du côté masculin de la victime. D’une femme qui a déjà connu deux divorces et je comprends maintenant pourquoi les deux premiers ont fui. Moi trop « …… » j’ai mis 14 ans (à 61 ans) avant de franchir le pas ce soir pour essayer de m’en sortir. Elle a touché le point sensible en me donnant (sur le tard) l’enfant que je n’avais jamais eu (comme ses deux précédents maris (2 au premier et un au deuxième) la même méthode d’emprisonnement mental, et maintenant je suis comme coincé car j’aime mon fils plus que tout au monde. Elle n’a jamais aimé beaucoup travailler et bien sur elle s’accroche, me faisant passer pour pervers narcissique, manipulateur et m’isoler, détruire ma famille (me fâcher avec mes frères) et mes amis pour ne garder (pas ses amis (ies) elle n’en a pas ou ne les garde pas) que sa mère , sa fille , ses petites filles (son clan). Je n’ai pas encore lu tous les témoignages et je ne sais pas si vous avez des hommes sur le blog. c’est beaucoup plus dur , je pense pour un homme d’avouer d’être « faible ».

    J'aime

    1. Bonjour,

      Il y a des témoignages d’hommes sur le blog : voir dans la catégorie « Témoignages ».

      Tout dépend :
      – du degré de violence dans lequel vous vivez,
      – de l’âge de votre enfant
      – de ce que vous voulez faire pour la suite
      – de votre capacité à élever seul un enfant

      Si vous avez décidé de partir, la meilleure chose à faire est de consulter un avocat afin de déterminer si vous aurez droit à une garde alternée ou non. Vous n’êtes pas emprisonné parce que vous avez un enfant sinon personne ne divorcerait. Mais ce qui est difficile, c’est de ne voir son enfant qu’une semaine sur deux.

      Tout le reste fait partie des grands classiques des pervers narcissiques, ils ont tous le même mode opératoire. Cela ne changera jamais et votre enfer restera le même jusqu’à ce que l’un des deux s’en aille. Les PN ont plutôt tendance à accumuler les relations donc madame ne vous quittera que si elle trouve une meilleure proie et que cette proie exige l’exclusivité.

      Bon courage !

      J'aime

  39. bonjour, je vis depuis 28 ans auprès d’un PNM; je ne rentrerai pas dans les détails car la vie que j’ai subit et tout ce que je vis encore est identique a celle de tous ces témoignages. Il y a 2 ans sur les conseils d’une collègue, je suis allée voir un thérapeute qui a mit des mots sur mes maux. Je n’ai pas voulu le croire, j’ai encore essayé de me battre, de sauver mon couple! Mais la, je suis dans une impasse!!! La situation s’est aggravée. Il ne me parle plus (hormis en présence de tierce personne bien sur), ne me regarde plus, indifférent , froid, distant! La dernière fois que je lui ai demandé des explications, il a réagit comme n’importe quel PNM: violences verbales, rejet de ses fautes sur moi, ETC. Je lui ai donc balancé en pleine face ce qu’il était réellement, que j’avais enfin compris son manège, d’où venait sa méchanceté machiavélique etc…… (GRAND SOULAGEMENT POUR MOI) et la, silence glacial, il m’a tourné le dos, augmenté le volume de la TV et il m’a ignoré!! Je sais bien que toute la vérité que je lui ai balancé, il me la ressortira le moment voulu et je m’attends au pire! Ais – je bien fait???? A quelle stratégie dois- je m’attendre maintenant qu’il se sent découvert??? Vas t il me quitter Que signifie son silence longue durée???? Aidez moi svp, je suis dans la panique totale!!!!

    J'aime

    1. Bonjour

      Veillez à ne pas indiquer votre nom de famille dans vos commentaires si vous voulez protéger votre anonymat ; ).

      Je ne sais pas quoi vous dire si ce n’est de vous armer émotionnellement et financièrement si vous avez quelque chose à perdre.

      Inutile de paniquer, le mal est fait à présent mais si vous avez senti un soulagement temporaire, vous avez bien fait de suivre votre coeur.

      Le reste est entre les mains du destin.

      Bon courage pour la suite.

      J'aime

  40. J’ai vécu la même chose que toi durant 28 ans tireq toi ou fout le dehors sinon tu vas le pousser dans des derniers retranchements et il te tuera Il pourrait avoir une perte de contrôle voyant qu’il n’a plus le contrôle sur toi soufflant le chaud le froid. Ces ztres sont incapables d’aimer ! Ils ne s’aiment pas eux mêmes !

    J'aime

    1. Certaines batailles n’en valent juste pas la peine. Se créer de la tension, se créer de l’anxiété, passer ses journées à entretenir des pensées paranoïaques pour quelqu’un qui :

      1) n’a jamais été avec vous pendant ces 28 ans = une vie complètement gâchée, hélas

      2) ne vous connaît pas, n’a pas envie de vous connaître et se fout royalement de votre…vie et de votre mort (réel)

      3) vous remplacera en un battement de cils, si ce n’est pas déjà fait

      Bref, folie à 2 mais seule la personne qui y croit est perdante et sur toute la ligne. Partez et sauvez les quelques belles années qui vous restent.

      J'aime

  41. Bonjour Scarlett,

    Merci pour votre blog qui apporte beaucoup de réponses à mes questions.

    Je vous ai envoyé un mail avec mon témoignage . Vous pouvez bien évidemment le publier si vous pensez qu’il peut apporter une pierre à l’édifice .

    Olivier

    J'aime

  42. Bonjour Scarlett

    Je lis avec grande attention les différents articles que vous avez écrit et je constate qu’il s’agit ni plus ni moins de l’histoire de ma vie. Ce qui est vraiment étonnant c’est que cela correspond parfaitement, comme si je me retrouvais devant un miroir.
    Je suis malheureusement sous l’emprise d’une manipulatrice perverse narcissique depuis maintenant quatre ans et ma vie est devenue un enfer, tout simplement un enfer…

    Au début c’était parfait! on m’apportait mes pantoufles quand je rentrai du travail, on me faisait couler un bain (avec petites bougies, mousse de bain) nous faisions l’amour très souvent, bref, une vie parfaite…trop parfaite sans doute!

    Bien sûr, j’avais très vite remarqué que ce comportement était quelque peu « disproportionné » mais c’était tellement agréable de se sentir enfin heureux mais surtout aimé, car c’est bien de cela dont il s’agit, le manque d’amour, le manque de confiance, aspect que ces gens là repèrent du premier coup.

    Mon propre médecin (que je ne remercierai jamais assez) m’a envoyé chez une psychothérapeute qui m’a ouvert les yeux car elle aussi, avait vécu avec un PN pendant près de quatorze ans !

    Tous les jours qui passent ne sont qu’insultes et parfois extrêmement injurieuse. Ce sont des remarques incessantes mais toujours blessantes. je n’ai plus de contact avec ma famille ou mes amis car ce n’était pas des gens « biens » et le pire c’est que j’ai agis sans même qu’elle me le demande, en l’occurrence, me débarrasser de tous ces ennemis qui m’entouraient,

    Quel con j’ai été !!

    J’écris un journal sur les conseils de ma psychothérapeute depuis le mois d’octobre et je suis encore horrifié de lire mes propres écritures tellement cela semble « impossible » « inimaginable » « incroyable » et en plus je suis un homme, ce qui augmente encore plus la non croyance des propos que je peux tenir face aux autres.

    Hé oui, il y a des monstres parmi nous…

    Je ne sais que faire, j’aurai encore tant et tant à dire…

    J'aime

    1. Bonjour Decoster,

      Bienvenue😉 !

      Oui, ce sont tous les mêmes. Ils ont tous eu la même formation😉.

      C’est une bonne chose qu’ils aient des caractéristiques similaires car cela nous permet de les identifier plus facilement. Il n’y a qu’une chose à faire et c’est partir + couper tout contact. Les PN sont comme des sirènes. Quand vous maintenez un lien, sans avoir fait le travail d’intégration de leur toile de mensonges, vous replongez directement dans la « matrice ».

      C’est exactement comme dans le film « Matrix ». Choisissez une pilule : la vérité ou le mensonge. Le PN est comme l’épée de la justice paradoxalement. Il vous force à faire un choix crucial pour votre vie.

      Il faut bien comprendre que 99% de ce que cette femme vous dit, est composé d’un mélange de mensonge et de projection. Il n’y a qu’1% de réalité quotidienne. Cela ne changera jamais et elle ne changera certainement pas pour vous ! Relisez encore et encore le profil. Vous êtes son esclave, son jouet, sa chose. Elle ne vous respectera jamais. Tout le leurre du début n’était qu’un appât.

      Bon courage !

      J'aime

  43. Bonsoir,

    Cela fait plusieurs mois que de temps en temps je viens sur votre blog, je lis et relis, me sens concernée par le sujet PN.
    Ce soir, l’envie de me dire. J’ai 51 ans. J’ai fait une thérapie qui a duré 8 ans, j’ai également fait une thérapie de groupe sur l’affirmation de soi. Je le conseille, il m’a été très profitable.
    Mais je souhaitais revenir à cette longue thérapie cognitive où je me suis racontée. Et bien figurez-vous, j’en suis encore moi-même surprise, j’ai mis des mots qu’à l’approche de la fin de ma thérapie (il y a 3 mois) en exprimant « Mon père était un pervers narcissique (il est décédé il y a 1 an) et le père de mes enfants (je suis partie il y a 14 ans maintenant) aussi. Vous vous rendez-compte, juste à la fin de ma thérapie, j’ai mis les mots ou alors est-ce parce qu’il est décédé que j’ai osé le dire ! Le psy a acquiescé d’un regard appuyé et je me suis surprise à lui dire merci, merci, merci de me le confirmer.
    Depuis, un poids énorme m’a quitté, « ce n’était pas moi le problème »! Pourtant je me sens vivoter encore même si le psy m’a confirmé que j’avais été au bout de mon travail thérapeutique, que je n’étais plus dans la victimisation, que je pouvais me refaire confiance maintenant. Je suis guérie, je le sais, je le ressens surtout. Je suis juste encore un petit attachée à ce passé, peur de l’inconnu! Et, si de belles rencontres m’arrivaient, serais-je apte à les vivre ? Je dis OUI, OUI, je le ressens!
    En fait, en écrivant, je crois que je suis en train de tourner la page définitivement, en confirmant sur votre blog « oui, cela a bien été réel! j’ai été victime d’un père pervers narcissique puis d’un conjoint également PN »!
    C’est comme si en l’écrivant sur votre blog, je reconnaissais enfin le statut de victime que j’ai connu dans mon enfance ! pour mieux m’en libérer et le quitter sans regrets aucuns… En l’écrivant, je tue le déni !!
    Je vous remercie pour avoir créer ce blog que je trouve très intéressant et clair. Il vient de me permettre d’affirmer ce que j’ai nié tant d’années « j’ai été une victime de PN, je viens d’une famille toxique, ma fratrie semble avoir repris le flambeau, j’ai coupé tout contact après le décès de mon père, je me sens très seule mais je suis libre, je me sens vivante et pleine d’espoir ».
    Je suis en train de découvrir que c’est la saison des récoltes de tout le travail thérapeutique que j’ai entrepris, il y a 8 ans. Je me sens heureuse.. Je me répare.. J’ai réussi !! J’ai très envie de rire! Plutôt bon signe!
    Bonne soirée. Merci à vous.

    J'aime

  44. Bonjour Scarlett,

    Je viens seulement de lire la présentation de votre blog (j’ai commencé par la fin) et vous remercie pour tout ce que vous partagez, c’est tellement vrai.
    Un éclairage pour mieux comprendre le fonctionnement des PN et surtout pour sortir de leur emprise, totalement toxique. Ce sont des nuisibles et non ne peut rien pour eux si ce n’est s’en éloigner. Et le faire pour soi et la meilleure chose.

    Une très belle journée ensoleillée à vous

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s