Qui suis-je ?

Mon parcours

Je suis une jeune femme de 30 ans, ex-victime d’un pervers narcissique hautement toxique. J’ai créé ce blog d’abord dans un but informatif, pour éviter à de potentielles victimes de tomber dans ce piège sentimental particulièrement sordide et ensuite pour rassembler en un seul endroit les ressources que j’ai pu trouver sur le thème du pervers narcissique. Tous les articles sont rédigés de ma petite main ! Je vous demanderai juste de penser à me demander l’autorisation pour les reproduire sous quelque forme que ce soit.

Ma relation avec ce PN a duré 9 mois. Une courte durée par rapport à certaines/certains mais bien assez pour me rendre compte du vide dans lequel il tentait de m’aspirer. Je livre un peu de mon histoire au fil des articles. Cependant, je souhaitais prendre le recul nécessaire pour donner une information précise et concise, sans tomber dans l’émotionnel afin que mon expérience puisse servir à tous.

J’ai perdu beaucoup de temps, d’énergie pour aider un homme qui au final, ne ressentait pour moi que du mépris et de la haine, uniquement parce que j’ai eu le malheur d’être « trop gentille ». Je fais partie des victimes que j’appelle à la « Madame de Tourvel », abordée pour le simple plaisir de la destruction. Aujourd’hui, j’ai tourné la page et choisi d’avancer, de pardonner pour ne plus être attachée à ce bourreau. Je me suis pardonnée aussi parce que j’ai blessé d’autres personnes chères, à cause de cette emprise que je l’ai laissé exercer sur moi.

Rien n’arrivant jamais par hasard dans la vie, je ne vais pas remercier mon bourreau car il m’a causé beaucoup de tort, mais je sais que cette expérience m’a permis de devenir une meilleure personne et d’ouvrir les yeux sur un mode de fonctionnement qui faisait de moi une cible idéale pour prédateurs en tout genre. La présence d’un pervers narcissique devrait pousser la victime à se poser les bonnes questions sur elle-même. Les PN agissent comme un révélateur, ils sont la représentation extérieure d’un manque d’amour et d’estime de soi. Rester attachée à un pervers narcissique, ne pas réussir à le quitter n’est pas un fait anodin et est le signe d’une profonde blessure, d’un renoncement à soi, à sa sensibilité.

J’ai également compris que ce n’était pas la première fois que je tombais sur des pervers narcissiques mais je n’avais tout simplement pas le mot adéquat pour qualifier leur attitude. Le dernier a été celui « de trop » et je suis tombée tellement bas qu’il m’a fallu remonter la pente à tout prix et prendre conscience qu’il existe – aussi – des êtres animés par un esprit totalement obscur. Fort heureusement, les personnes bienveillantes sont plus nombreuses !

Pourquoi ce blog ?

J’ai créé ce blog pour compiler toutes les recherches que j’ai faites sur le profil du pervers narcissique mais aussi sur celui de sa victime. Il est primordial de s’informer, de prévenir au maximum pour ne plus tomber/retomber dans leur piège. Les pervers narcissiques sont dangereux. Ils évoluent sur le terrain où nous sommes le plus vulnérables, celui des sentiments, de l’amour et de la confiance. Animés par un esprit de destruction, ils ne font rien à moitié et leur impact est toujours violent. Plus il y aura de personnes informées, moins leur pouvoir de nuisance sera grand. Les PN existent, bien que cette notion soit galvaudée. Ils sont toxiques, sans compassion et sans pitié.

Nos témoignages, à nous victimes de pervers narcissiques, se ressemblent dangereusement et mettent en évidence un comportement stéréotypé mais qui peut, par conséquent, être repéré et évité. Soyons forts, restons debout malgré le tsunami émotionnel qui nous a traversés et poursuivons notre chemin ensemble.

Pourquoi l’adresse aidepn@gmail.com ?

Suite à une question qui m’a été posée par une lectrice du blog, je vais expliquer pourquoi j’ai créé l’adresse mail aidepn@gmail.com et à quoi elle sert.

Cette messagerie est avant tout un lieu d’échange. Comme toute adresse mail, elle sert à échanger des informations privées et s’adresse à ceux qui veulent partager leur histoire, avoir un avis extérieur, partager une peine, demander un conseil, etc. Je ne souhaitais pas afficher publiquement mon adresse mail personnelle donc j’ai créé celle-ci. Étant donné que je n’ai pas de forum sur mon blog, c’est beaucoup plus pratique pour échanger.

Vous pouvez aussi me joindre à cette adresse pour toute question autour de la perversion narcissique ou sur le blog.

Pour ce qui est de la publication, c’est au cas par cas. Certaines personnes veulent juste discuter, d’autres veulent savoir si elles ont bien affaire à un pervers narcissique et d’autres veulent que leur témoignage soit publié pour servir à d’autres.

Pourquoi témoigner ?

Témoigner permet à l’auteur de se décharger du poids de son histoire sur un terrain bienveillant, sans jugement et auprès de personnes qui connaissent ce sujet. Généralement, seules les victimes font le type de recherches qui les mènent ici.

Témoigner permet d’accroître la connaissance sur les agissements des pervers narcissiques en se basant sur du vécu.

Témoigner permet aussi un retour d’expérience qui sert à informer les victimes potentielles.

Tous les témoignages sont publiés anonymement, bien entendu. Le but est de transmettre des infos en protégeant l’identité.

Si vous voulez partager votre témoignage, n’hésitez pas à le faire sur ce blog ou par mail à aidepn@gmail.com.

Merci !

Scarlett

98 réflexions sur “Qui suis-je ?

  1. Bonjour, cela fait deux ans et demi de séparation, votre blog a été très révélateur, je le trouve simplement génial vous faites un travail formidable pour les victimes, comprendre, mettre les mots sur les maux, je vous contacterai en mp, merci pour votre excellent travail. Merci pour votre aide.

    J'aime

  2. Bonjour Scarlett, bonjour tout le monde,
    j’ai été marié à un pervers narcissique pendant 5 ans. Nous avons un petit garcon ensemble qui a 4 et demi, quand il avait 10 mois, j’ai quitté son papa par instinct de survie.
    Comme toutes les victimes, j’étais en train de m’éteindre totalement, la vie était devenu sans odeur, sans saveur, sans couleur, j’ai voulu sauver mon fils et me sauver. Je ne voulais pas que mon fils grandisse en ayant pour une image de femme, une femme soumise et terrifée par son mari, ni une image d’homme dévalorisant et méprisant sa femme. Nous étions au Brésil car le PN est brésiliens et son projet était d’aller s’installer là bas avec notre fils et moi. Deux mois après notre arrivée là-bas, j’ai pris mon fils et nos valises et je suis rentré. Le PN ne souhaitais plus avoir aucun contacte avec moi, ce qui m’arrangeait, seulement je savais aussi qu’il considérait son fils comme sa possession et qu’un jour ou l’autre il allait réapparaître dans notre vie. C’est ce qu’il se passe maintenant, il vient de reprendre contacte et parle sur Skype avec son fils. Je ne veux pas empêcher cette relation car il est son père et mon fils a besoin de connaître son père. Notre enfant est encore jeune donc il a besoin de mon aide pour aller sur Skype et je dois traduire un peu leurs échanges car le PN ne parle qu’un peu le francais. Le PN bien sûr me fait des compliments sur l’éducation de notre fils et me dis qu’il m’aime et que j’ai grossi! lol! Je vois bien son regard démoniaque, dépourvue de toute humanité qui gèle le sang.
    Si je viens écrire ici aujourd’hui c’est parce que je cherche des conseils, pour nous protéger mon fils et moi. Voilà, je vous remercie de m’avoir lu. J’ai hâte de vous lire en retour. Vous êtes toutes et tous tellement courageux! Je vous embrasse 🙂
    Clarisse

    J'aime

    1. Bonjour Clarisse

      Votre ex vous dit qu’il vous « aime » et que vous avez « grossi » 😉

      Et puis, après ? Il peut tout aussi bien vous dire que vous avez maigri et qu’il ne vous aime pas. ça change quoi à la réalité de votre personne ? C’est vous qui mettez de l’importance là où il ne devrait y avoir qu’un bruit de fond. Si vous écoutez tout ce que les gens disent de vous (ex ou tiers), vous ne ferez rien de bon de votre vie.

      En gros, vous savez déjà que les enfants vivent par l’exemple : cf le début de votre commentaire « j’ai fui pour sauver mon fils ». Eh bien, la suite, c’est « je décide de vivre pour moi ». Voilà, ma chère.

      Tant que vous vous projetez dans ce que dit autrui… c’est vous qui vous tirez une balle dans le pied. Les gens disent toutes sortes de choses sur nous. A vous de choisir votre foi, est-elle en vous-même ou dans les propos de votre ex ? Moi, je ne peux pas vous dire. Ma foi est en moi. La vôtre est plus à l’extérieur de vous. Changez cette donnée et vous fonctionnerez uniquement par vous-même.

      Votre fils apprend en vous regardant réagir. Logiquement, si vous ne rebondissez pas sur les paroles de l’ex mais que vous restez égale à vous-même, il apprendra aussi à ne jamais dépendre de l’opinion des autres.

      Vous avez la chance que votre ex soit loin, ne parle pas bien français (ce qui réduit drastiquement l’impact de ses mots sur le petit Ange), et ne compte pas entamer une procédure de garde alternée. Soyez dans la gratitude pour cela.

      Ensuite, il appelle uniquement pour tenter de vous contrôler via l’enfant. Pourquoi êtes-vous encore surprise ? Pourquoi ne parvenez-vous pas à anticiper que derrière chacun de ses échanges, se trouve une tentative de reprendre ce contrôle…? A vous de répondre à ces questions. Ce n’est pas de la magie mais de la logique.

      Bon courage.

      Aimé par 1 personne

  3. Scarlett,

    Bravo … et merci pour la création et l’animation de ce blog.

    J’y ai trouvé la synthèse la plus riche et la plus explicative qui soit pour non seulement comprendre, mais aussi agir et se sortir de ce trou irrespirable qu’est la vie avec une PN.

    Pour ce qui me concerne, je n’en suis malheureusement pas encore sorti mais je pense avoir compris qu’il était temps de laisser ma femme sur le bord de la route avec ses valises et de continuer le chemin sans elle.
    Cela peut paraître stupide, mais il a fallu qu’elle m’annonce il y a 2 semaines avoir rencontré quelqu’un d’autre (quelqu’un qui – je cite – prendra enfin soin d’elle « comme elle le mérite ») pour franchir mentalement ce cap.
    Comme si l’infidélité était plus rédhibitoire que les humiliations, les violences verbales, et parfois physiques.

    Je note beaucoup de choses au quotidien, cela me permet de garder les idée claires et de mettre calmement ma femme devant ses contradictions, et je vais m’efforcer d’apporter dès que possible mon témoignage, en espérant que cela puisse aider d’autres victimes qui viendront comme moi ici, à avancer et à se reconstruire.

    En attendant, je voudrais dire simplement ceci à toutes les victimes : « Personne – je répète, personne – ne peut prétendre vous aimer, et se comporter de façon aussi odieuse avec vous que ne le fait « votre » PN. »
    A chaque fois que vous aurez à faire à un tel comportement, répétez vous cette phrase plusieurs fois !
    ça m’a beaucoup aidé pour avancer, et cesser de trouver des circonstances atténuantes pour pardonner.
    Ces comportements sont indéfendables. Et fuyez si vous pouvez.

    Bravo et merci encore Scarlett, c’est juste du super boulot, et on se sent tellement moins seul !
    Christian

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s