Contact

Chers lecteurs,

  • Vous souhaitez me contacter pour me poser une question en lien avec ce blog ?
  • Vous souhaitez échanger en toute confidentialité sur votre cas personnel ?
  • Vous souhaitez enrichir ce blog par votre témoignage ?

Contactez-moi directement sur ma boîte mail à aidepn@gmail.com ou par le biais du formulaire ci-dessous.

Vous avez la liberté d’utiliser votre nom ou un pseudo. Ce qui est important est le témoignage.

J’essaye de répondre aussi vite que possible mais je reçois de nombreux mails chaque semaine et cela peut prendre un petit délai. Néanmoins, je réponds à chacune des demandes.

A bientôt

10 réflexions sur “Contact

  1. Bonjour,

    Merci pour votre réponse rapide, j’ai lu votre message avec beaucoup, beaucoup d’attention !

    Il s’est passé de nouvelles choses: j’ai passé une journée entière (sur le lieu de travail) à observer, en silence, le manipulateur (je n’ai pas de doutes à son sujet). L’image est bien faite et ses propos sont très maîtrisés. J’ai frémi à un moment, quand il s’est mis à parler de « l’art de la diversion » (!)

    J’ai refusé (à deux reprises) de le saluer publiquement. La première fois il a fui, mais j’ai reçu quelques heures plus tard le « fameux » SMS de « rupture » de la part de mon amie – sa compagne. La deuxième fois, il est venu s’asseoir tout à côté de moi, s’est installé bruyamment et a commencé à respirer très fort. C’était très impressionnant. Une tierse personne, qui était témoin de la scène, le regardait sans rien comprendre à la situation. C’était « intéressant » à observer, on aurait dit comme un petit enfant capricieux et contrarié.

    Le malaise est très perceptible, mais non dit. Il feint l’assurance et arrive toujours en sifflotant. Pour ma part, je ne lui adresse pas la parole et j’évite d’être seul en sa présence.

    Je ne le salue pas, pour l’empêcher de signer définitivement « sa victoire ».

    Je ne sais pas ce qui arrivera ensuite: la guerre totale ou l’apaisement.

    Je vais me relaxer un peu, dormir et manger correctement. J’ai aussi pris rendez-vous avec un psycho-thérapeute (à la fin du mois d’août) pour « faire le point ».

    J’ai noté toutes les choses que je connais sur une feuille de papier: les événements déjà passés et les paroles entendues.

    Je réagis très fort à cette situation , parce qu’elle fait écho à mon histoire propre: il y a six ans, j’ai moi même rencontré une personne manipulatrice et très destructrice sur mon chemin, il m’a fallu beaucoup de temps pour comprendre, j’ai beaucoup perdu. Et je suis passé très près de l’échec-et-mat.

    Tous ces gens qui prennent un rictus affreux, pour un joli sourire.

    J’ai un profond sentiment D’INJUSTICE depuis tout ce temps, qui ne s’éteint pas.

    Il n’y a pas de justice, mais je tiens peut-être ma vengeance aujourd’hui.

    Des années plus tard, je me retrouve, face à face, avec une personne qui fonctionne selon le même schéma psychique malsain (élaborer des stratégies, mépriser, dominer). Au lieu de fuir (et abandonner une amie très chère à son triste sort) je peux me comporter autrement cette fois. J’ai une arme pour lutter : un miroir. Je peux utiliser des techniques semblables (« contre manipulation ») pour déstabiliser gravement celui qui se cache, et révéler son visage.

    C’est un jeu macabre, je sais bien.

    C’est une personne (rencontrée il y a deux mois) m’a parlé de votre travail. Nous ne nous connaissons pas vraiment, pourtant, elle s’est effondrée en larmes dans mes bras et m’a confié la situation (très grave) dans laquelle elle se trouve actuellement (les « pervers narcissiques » sont partout en liberté décidément).

    C’est étrange, et troublant, que toutes ces choses apparaissent EN MÊME TEMPS n’est-ce pas ?

    Les branches ne poussent pas au hasard.

    Le moment est peut-être venu, de cautériser les blessures anciennes.

    Aimé par 1 personne

    1. CC eh oui ce rictus affreux pour un profond sourire, j ai tellement aimé, admiré ce rictus de merde avant de comprendre que c’était le sourire de diable.
      J espere que vous avez bien progressé dans tous les cas, mais préserve toi .
      Bien a vous a nous a moi NINI

      J'aime

  2. J’ai une amie qui depuis 6 mois vit ce qu’elle appelle « un amour passionnel » avec un homme de 10 ans son aîné. J’y ai cru, au début. Puis très vite je me suis rendue compte de faits étranges. Moi-même très marquée par mes echecs sentimentaux, je suis très méfiante dès que des choses paressent floues, ambigües. Sa relation à elle donc, devait se vivre cachée ; l’ex-femme pas encore divorcée ne devait pas être informée. L’ex-femme est alors décrite comme mesquine capable d’utiliser la justice contre lui, elle viderait à vitesse grand V le compte commun. Soit. Puis les mois s’écoulent, nous recevons de moins en moins de nouvelles de notre amie. Il est très compliqué de la voir. Les cours qui prennent du temps soit disant. Un week-end elle s’est résolue à nous rejoindre à Paris. Un week-end passé à pleurer : sa colère froide contre elle l’anéantit. De quel droit passe-t-elle du temps avec ses amies alors que lui reste seul ? Il a repris la cigarette après 3 ans d’abstinence, c’est de sa faute à elle évidemment. Il la menace : leur histoire ne pourra pas durer si elle se comporte comme tel. Elle se remet en question, encore et encore. Se dit qu’elle est en train de tout gâcher. Après ce week-end les semaines passent, les mois. Sans nouvelle. Je décide de contacter d’autres de ses amies qui m’informent s’inquiéter aussi de cette drôle de relation mais avoir quelques nouvelles de temps en temps. Soit. Je fini par recevoir quelques nouvelles : ils ont aménager ensemble. Dans la maison qu’il partageait avec son ex. Il lui avait cacher quelque chose : il a un fils. De 5 ans. Voilà ce qu’il y avait de flou, d’ambigu. La chambre de l’enfant elle l’a découvert seulement à l’aménagement. Elle a « boudé »… une demie-journée. Rien de plus, ses arguments à lui l’ont convaincu. Comment peut-on cacher son propre enfant ? Elle m’explique aussi qu’il fait de grosses colères, régulièrement. Qu’il la menace de tout quitter. Il est très jaloux et refuse qu’elle ait de contact avec ses amis. Fini les week-end entre potes. Elle me supplie de le comprendre, il a un passé amoureux compliqué. Quelques mois plus tard, elle nous écrit : il lui a fait ses valises. Il n’a pas accepté qu’elle parle au photographe du mariage de sa meilleure amie. Quatre jours de silence glacial. Je finis par faire le déplacement, 2h de route pour 2h dans un café. Il la harcèle de messages. Encore une fois il la menace. Elle m’explique qu’elle vit les montagnes russes. Que leurs moments de bonheurs sont magiques mais qu’ils sont entrecoupés de colères froides. Après ça, plus de nouvelles. Une amie m’informe qu’elle a réussi à l’avoir au téléphone. Il ne veut plus qu’elle me voit, ni moi ni mon amie. Nous sommes des fréquentations malveillantes. Elle m’a parlé aussi de leurs relations intimes. Des rendez-vous médicaux à répétition parce-qu’il lui impose des relations sexuelles déviantes auxquelles elle ne se serait jamais pliée.

    Que faire ? Comment faire ? Il ne veut plus qu’elle nous voit et elle se plie à ses volontés. Comment lui ouvrir les yeux ? Comment faire pour qu’elle se dégage de son emprise ?..

    J'aime

    1. Bonjour Hayley,

      Malheureusement, vous ne pouvez rien faire si ce n’est continuer à appeler votre amie malgré tout et lui dire que vous restez disponible pour elle en toutes circonstances. Il est important qu’elle sache exactement vers qui se tourner le jour où elle ressentira la nécessité de mettre un terme à cette relation destructrice.

      Il y a toujours ce moment où on comprend que c’est l’autre ou soi, ce moment de vérité où l’instinct de survie hurle à la mort.

      Lui dire qu’elle est manipulée ne fera que renforcer la relation qu’elle a avec cet homme et vous savez pourquoi ? Dès le départ, tout manipulateur et tout pervers narcissique prennent le temps d’installer une vision « nous contre le monde » avec leur cible. Ce qui trouve immanquablement sa justification quand l’entourage essaye de signaler la manipulation… Comme tout gourou de secte, le manipulateur et le pervers narcissique savent parfaitement qu’il faut isoler la cible. Une fois que cette idée de « jalousie des autres » est implantée, elle est indélogeable. Seul le discernement de la cible peut la sauver de ce piège. Avant qu’elle n’ouvre les yeux, et qu’elle ne vous demande de l’aide, vous ne pouvez rien faire.

      Si vous avez encore la possibilité de lui parler, c’est déjà une chance.

      Aimé par 1 personne

    2. Bonjour, je viens de lire ce que vous avez écris et je reconnais la situation que nous vivons avec notre fille qui elle aussi est avec un homme de 12 ans de plus et nous ne savons pas quoi faire … on nous dit qu’elle est majeur , mais en décembre elle a fini par faire 3 semaines en phsy et est retournée avec lui puis 1 mois après nous a demandée d’aller la chercher , nous sommes allés la chercher à 900km et puis 2 mois après elle est reparti soit disant pour le travail et il y a quelques jours elle nous demande de s’excuser auprès de lui pour les propos que nous avons tenu à son sujet et que si il le faut elle préfère ne plus nous parler , mais que c’est l’homme de sa vie , qu’elle veut des enfants avec. Ils ont vécu ensemble et cela c’est mal passé , nous avons des soupçons sur le fait qu’il l’a droguée , il lui interdisait de nous tél le soir , nous reprochais de l’appeler par un petit nom qu’elle a depuis son enfance , ce sont nous les mauvais et lui sait tout . Trop de choses à dire sur cette histoire et ne pas savoir quoi faire pour elle me désespère….

      J'aime

      1. Bonjour,

        Dans ce cas de figure, il vous faut adopter une psychologie inversée. Le but est de rester proche de votre fille et de surtout maintenir le lien entre vous. Si vous perdez ce lien, vous perdez définitivement votre fille. Le manipulateur dans sa vie ne la laissera pas partir et ne vous laissera pas détruire son « oeuvre » non plus.

        La bonne approche est de ne plus rien dire qui soit contre lui, de regagner la confiance totale de votre fille et d’agir étape par étape pour lui ouvrir les yeux discrètement. Le lavage de cerveau qu’elle subit ne lui permet plus de distinguer le vrai du faux. Plus vous allez lui dire que cet homme est dangereux, plus elle va s’y accrocher. Attendez donc le moment opportun. Le temps finit toujours par prouver les mensonges. Et si votre fille est convaincue que vous aussi, vous aviez fini par croire que cet homme voulait son bien, elle vous verra de nouveau comme une alliée et non comme une personne qui était « contre son bonheur ».

        Oui, c’est complexe mais les humains sous contrôle mental deviennent comme des robots, conditionnés pour réagir uniquement aux ordres de leur maître.

        Bon courage !

        J'aime

  3. Est-ce que vous pouvez me renseigner sur un blog d’un enfant de pervers narcissique ? Car ma fille, 14 ans, sera plus réceptive au récit d’un enfant qui a compris la manipulation. Merci.

    J'aime

    1. bonjour
      je viens de lire votre message; et je ne suis pas une jeune ado puisque j’ai 49 ans mais je suis par contre la fille d’un pervers narcissique, et la manipulation dure encore car cela fait très peu de temps que l’on m’ a enfin éclairée sur son comportement. Jusqu’à présent je pensai être moi même la cause de tous les maux. Je peux si vous le souhaitez échanger avec vous ou votre fille pour lui dire ce qu’il s’est passé et les conséquences que cela a eu sur ma vie avant que je sois informée et que je décide de changer les choses. Mais tout cela est très difficile à accepter. Je reste à votre disposition si besoin
      Nathalie

      J'aime

  4. Bonjour,
    Cela fait 7 ans que je suis en couple avec mon copain. J’ai un enfant d’une précédente union. Il à 10 ans. Je retrouve qq comportements dans certaines descriptions. Je ne comprends plus ce que je lui trouve et j’ai l’impression d’être manipulée et embrouillée souvent lorsqu’on s’engueule. Nous avons chacun notre appartement, mais il vit tout le temps chez moi. Ce qui m’arrange qu’il garde son appartement car si on se sépare il ne sera pas à la rue. Il à 41 ans dans qq jours, ses parents sont pas mal présents dans vie. Ils viennent une fois par semaine chez lui pour lui faire du ménage et s’occuper des 2 chats qui sont chez lui. Concernant ma relation avec lui c’est assez compliqué. Je ne ressens plus de sentiments pour lui. Il est parfois très agréable comme parfois il est très désagréable. Nous sommes pas souvent d’accord. Dès que je donne mon avis ou opinion, j’ai tort. Mr a raison par contre. Si j’ai un projet, il trouve toujours le moyen de m’en dissuader, de me dire que ce n’est pas une bonne idée. Qu’il ne faut surtout pas que je le fasse et me donne tout un tas d’arguments qui lui semble logique. Et me surveille un peu pour voir ce que je fais concernant ce que j’ai envie de faire. Il est jaloux de mes amies. Il n’aime pas trop mes amies. Il leur trouve toujours qqch de négatif et me dit que mes amies ne sont pas fréquentable et ont une mauvaise influence sur moi. Et m’interdit de les recevoir chez moi. Me dit si je les vois je les fous dehors. Alors qu’il n’est pas chez lui. Il se débrouille toujours pour être tout le temps avec moi comme ça il est sur que je ne vois pas mes amies. Pour les amis hommes je ne les vois plus car il est très jaloux. il a peur que je le trompe. Ce n’est absolument pas mon intention. Notre relation intime est quasi platonique. Donc il a de la chance que je n’aille pas voir ailleurs car si je voulais j’aurai des occasions. Concernant nos relations intime il me dit que si on ne fait rien c’est de ma faute. Car j’en ai parlé à des amies car je trouvais cela bizarre qu’il ne veuille rien faire avec moi. Il me reproche d’en avoir parlé à mes amies et me dit que c’est à cause ça qu’on ne fait plus rien. Mais il ne comprend pas qu’on ne faisait déjà rien depuis un moment quand j’en ai parlé avec mes amies. Avec ma famille ça ne passe pas. Il insupporte presque tout le monde. Il râle bcp surtout envers mon fils. Dès que mon fils fait qqch de mal je n’ai même pas le temps de réagir qu’il le fait, et après il me reproche de ne pas gérer l’éducation de mon fils. Il rabaisse mon fils souvent l’empêche de faire des choses qu’il pourrait faire à son âge. Comme par exemple aller au collège seul l’année prochaine. Je suis d’accord, mais il ne l’ai pas. Et il m’a dit qu’il en était hors de question. Il me dit que mon fils ne fait attention quand il traverse et il pense qu’il ne fera pas attention en étant tout seul. Même à la maison il ne veut pas que je le laisse seul car il me dit que mon fils va passer du temps sur la tablette ou console de jeu. Mais je le fais quand même. Du coup mon fils se plaint que mon copain râle bcp. Même pour avoir des moments seul avec mon fils c’est compliqué car il ne me laisse pas seule souvent. Et il montre son autorité en gueulant. Par exemple à table, il regarde la tv mon fils est dos à la tv car il ne veut pas que mon fils la regarde, et quand mon fils tourne la tête il râle. Je lui ai dit si tu ne veux pas qu’il l’a regarde ne l’allume pas. Mais il ne veut pas se privé de tv à cause de mon fils. C’est lui qui choisit ce que l’on regarde à la tv et quand je veux regarder qqch il me répond non je regarde ma série et moi rien je suis obligée d’attendre d’être seule pour voir ce que j’ai envie. Je travaille plus que lui et ça m’arrive de rentrer tard le soir vers 20h. Quand j’arrive le couvert n’est pas mit, le repas n’est pas prêt car il n’aime pas faire à manger et attend que je le fasse. Si je suis un peu longue pour faire à manger il râle car je mets trop de temps à faire à manger. Après il participe aux tâches ménagère comme faire tourner la machine pour le linge et le lave vaisselle, fait un peu de ménage, mais après il me fait bien comprendre ce qu’il a fait pour moi. Dès qu’il me rend un service, il me le fait remarquer aussi. Si je devais faire pareil on en sort plus. il me reproche à chaque fois qu’on s’engueule que tout est de ma faute. Si ça ne va pas dans notre couple c’est de ma faute. Quand on s’engueule il s’énerve bcp. Plusieurs fois on s’est séparé mais très courte durée. Il m’a même fait un chantage au suicide un jour où j’ai voulu le quitter. Il était reparti chez lui et il m’a envoyé des photos de médicaments et alcool qu’il avait avalé. En vacances une fois on s’est pris la tête car je parlais à une amie ça ne lui a pas plus. Je discutais sur facebook et lui regardé une série sur son ordi. Il m’a fait une grosse crise et du coup il est reparti à bordeaux en me laissant seule à soulac sans voiture. Comme après chaque crise il m’appelle le lendemain comme s’il ne s’était rien passé. Il fait ça à chaque fois. Je ne sais plus quoi faire. A la dernière crise qui date d’il y a 2 mois. il m’a demandé de faire un choix entre ma copine et lui. J’ai choisit ma copine. Il est parti chez lui en prenant ses affaires chez moi. Et pareil le lendemain il s’est excusé en me demandant de lui pardonner qu’il allait changer et faire des efforts. j’ai tenu 4 jours sans l’avoir chez moi, et au bout de 4 jours il m’a supplié de revenir et m’a bien embrouillé pour revenir. Chose qu’il me dit à chaque fois, mais il recommence à chaque fois. c’est systématique dès qu’il y a une crise il repart chez lui et revient en me demandant pardon et me disant qu’il peut changer, qu’il va faire des efforts. Sauf que les efforts ne durent pas longtemps et le naturel revient vite. Par rapport à sa jalousie concernant mes amies, il a été jusqu’à contrôler mes conversations facebook pour voir avec qui je parle. Quand je lui ai demandé pourquoi il a fait ça il m’a repondu « avec toutes les bêtises que tu fais je n’ai pas le choix que de te surveiller » après il m’a dit  » tu utilises mon ordi je me réserve le droit de voir ce que tu fais avec » (mon ordi est en panne) il devait me le réparer mais rien. Comme beaucoup de chose qu’il me promet de faire et qu’il ne fait pas. Et dès qu’il a vu que c’était ma copine il a péter un plomb. Il m’a dit que j’étais trop avec elle, que je devais faire ma vie avec elle voir me marier alors qu’elle est en couple. La ça va mieux de se côté là mais je vois bien que ça l’énerve quand je la vois.
    Je suis partie une semaine en vacances en Avril, j’avais besoin d’être sans lui pour essayer d’y voir plus clair et pourvoir en discuter avec mes amies. Il m’a reproché de partir sans lui et m’a dit que j’allais l’abandonner. Quand je suis revenu il a soupconner mes amies de me donné de mauvaises idées ou conseils voir me manipuler. Car bien sur il ne supporte pas quand on lui fait des remarques. Dès que je lui fait une remarque il le prend mal et me dit que je le fais passer pour un con auprès des gens. Il a l’impression de passer pour un con auprès des gens et bien sur c’est aussi de ma faute. A une époque j’ai voulu voir un psychologue ave lui. Mais bien il a refusé en prétextant que c’était moi le pb. Qu’il n’en avait pas de pb et que le psy ne servirait à rien. Quand on s’engueule j’ai essayé 2 méthodes soit je le laisse parler et la il s’énerve car je ne réagis et pense que je me fou de ce qu’il me dit ou alors je lui réponds mais ça ne sert à rien car dans tous les cas j’ai tort et je passe pour une crétine.
    voilà je voulais savoir si c’est un pn ou pas

    J'aime

Partagez votre opinion !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s